mardi 20 septembre 2016 - par Taverne

Le Printemps de notre Etre

Deux dimensions animent notre être, le halo vertical qui illumine notre conscience, et le souffle du Temps qui nous rend existant au monde. Cela fait deux formes d’être en chacun de nous : l’être-source (l’essence, le Je), et l’être-souche (l’existant, le Moi). Nous allons explorer en premier lieu le Moi.

1 – La description du Moi

Qui dit structure dit aussi dimensions, champs de rapports dont le rapport de la partie au tout.

L’arbre de notre être

Le temps est à l’intérieur de toutes choses. Il circule en nous comme une sève et fait pousser l’arbre de l’être. Dans les racines de notre passé, dans notre vécu le plus enfoui, le plus replié, il puise ce qui nourrit notre confiance et nous donne l’allant. Il use de sa science au fond de notre inconscient. Maître de nos rêves, il enlumine nos souvenirs qu’il pare de nos mythes personnels.

Le temps se durcit dans le tronc de l’être qui fait notre force et notre durée. Robuste réceptacle de notre expérience, de nos savoirs, de nos valeurs, il déploie de part et d’autre de cette colonne massive une arborescence symétriquement équilibrée qui contient notre identité, notre personnalité propre. Cette parure est superbe quand elle se tourne vers la vie, vers le soleil, et vers le ciel à nous relié. La parure de notre paraître est aussi la parure du pare-être, pour embellir notre Soi intérieur, pour lui faire comme un paravent qui protège notre intimité.

On ne bouscule pas l’être. Il bat son rythme végétal. Il faut donner du temps au temps, il faut aussi donner de l’être à l’être et laisser l’arbre préluder la saveur de ses fruits.

Le palais de notre être

L’être respire en son espace habitable, dans la dimension horizontale de ses trésors d’architecture. La nef centrale de ce lieu des plus sacrés est arrangée selon nos désirs. Suffisamment pour nous étonner, pour chaque jour nous émerveiller, assez pour nous estimer mais pas assez pour nous flatter. Rien de trop ; tout est aux justes dimensions. Sur une sorte d’autel repose notre ego empêché de s'exagérer grâce à des cierges érigés, entretenus en ex-voto dédiés à notre humilité.

Les piliers porteurs s’élèvent jusqu’aux voûtes du toit qui délimitent chacun des âges de notre vie. La lumière joue de l’orgue à travers les vitraux. Lumière et musique nous réchauffent le cœur et, pour asseoir la confiance en nous-mêmes, de forts arcs-boutants s’appuient à l’unisson sur les murs extérieurs, qui donnent de l’écho à chacun de nos pas. Le sol est plaisamment paré. L’on y voit les traces familières des gens qui ont notre affection. On peut s’écarter des allées, errer un peu, errer jusqu’aux errements, errer jusqu’aux erreurs et puis revenir aux allées. Elles demeurent inchangées et faites pour nos pieds. Accueillantes comme l’amour d’une mère, elles nous mènent tout droit vers le chœur nourricier.

La clé de voûte de la maison, c’est l‘amour, cela va de soi. La clé de l’être, nous seul l’avons, même s’il nous arrive de la prêter.

2 - Plan de notre être :

L’arbre : racines (mémoire, rêves, inconscient), tronc (savoir, valeurs et expérience), feuillage (sensations, le paraître)

Le palais : nef (le sens du Beau), l’autel (ego, instance freudienne des mécanismes de défense), les piliers (sagesse et expérience, (confiance), les murs (individuation : distinction de dedans et du dehors), allées (liens affectifs), le chœur (l’amour).

Conclusion

Qui a dit que le Moi était haïssable ? Il ne tient qu’à nous d’apprendre à l’éduquer, d’en prendre soin, de le dimensionner, et de faire de notre être un éternel printemps !

Les buts du dimensionnisme sont de creuser l’en-deçà plutôt que l’Au-delà, de favoriser le déploiement de l’être dans toutes ses dimensions. L’étude n’est jamais celle de l’homme en lui-même sous l'angle de son petit point de vue relativiste, mais l’étude des dimensions qu’il habite. Toutes ces dimensions créent des rapports. Le dimensionnisme rejoint ainsi l’idée de Spinoza dans l'idée que la nature contient tous les rapports. Ces dimensions et rapports nous permettront un jour la collecte des métadonnées sur la nature de l’Homme, l'Homme ce grand inconnu !

(A suivre : la seconde partie de notre être : le "Je".)

 



41 réactions


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 20 septembre 2016 15:30

    On dirait du Heidegger passé dans un traducteur automatique !


    • Etbendidon 20 septembre 2016 16:43

      @Robert Lavigue

      Monsieur Lavigue on est sur agoravox un site de très haut niveau, de la tenue !

      Faut dire que les articles sont de plus en plus pointus (la caboche de zemmour, la littérature courte, les intellos précaires, l’hypnose capitaliste, l’envers et le revers, le marxisme quantique …)

      Exaltant tout ça


    • Christian Labrune Christian Labrune 20 septembre 2016 21:33

      @Robert Lavigue
      Sein und Zeit, c’est déjà un peu ça, même sans traduction. Le problème, c’est que je ne vois pas trop où cela peut nous führen. Probablement nulle part.


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 21 septembre 2016 11:04

      @Christian Labrune

      C’est toute la problématique des Chemins qui ne mènent nulle part...
      Certains sont philosophiques, d’autres ne sont que le verbiage d’un individu promu au rang de philosophe par quelques comparses d’atelier d’écriture !


    • Taverne Taverne 21 septembre 2016 13:39

      @Christian Labrune

      Est-ce que la poésie mène quelque part ?


    • Taverne Taverne 21 septembre 2016 13:57

       Je veillerai à ce que la seconde partie soit plus philosophique et moins poétique, sans cela, effectivement, la destination de cette réflexion risque d’être très incertaine.


  • L'enfoiré L’enfoiré 20 septembre 2016 16:41

    « Qui a dit que le Moi était haïssable ? Il ne tient qu’à nous d’apprendre à l’éduquer, d’en prendre soin, de le dimensionner, et de faire de notre être un éternel printemps ! »

    Mais pour cela il faut parfaitement se connaitre.
    Connaitre ses compétences, ses qualifications, ses faiblesses et ses forces.
    Un éternel printemps ?
    Et non, l’éternité est impossible.
    Et tous se retrouvent un jour parmi les vieux que Brel a très bien décrit dans sa chanson


    • Taverne Taverne 20 septembre 2016 16:59

      @L’enfoiré

      Mais le Moi, ce n’est pas soi, sinon Pascal aurait écrit « je suis haïssable » !
      En fait, il est pratique de désigner le Moi. smiley

      J’ai poétisé quelques idées philosophiques pour faire passer le message. Mais l’idée est celle-là : le temps est en nous-même et nous fait pousser (l’arbre). Nous avons aussi un espace habitable plus pratique (le palais) pour ranger nos idées dans de petites cases et cloisonner les concepts et catégories. Mais le Moi est une maison sans âme sans la présence de l’être, ce que nous verrons la prochaine fois. Par exemple, par sa présence dans le palais du Moi, l’être élève le sens du Beau jusqu’au sublime.


    • Christian Labrune Christian Labrune 20 septembre 2016 21:27

      @Taverne
      Je suis désolé de devoir apporter cette petite précision, mais le « moi haïssable » de Pascal n’a rien à voir avec l’ego des romantiques. Par le « moi », il désigne cet « amour-propre » que La Rochefoucauld ne tardera pas à définir comme « l’amour de soi et de toutes choses pour soi ». Dans cette perspective, qui est celle d’une morale classique un peu teintée de jansénisme, la proposition de Pascal n’est en rien paradoxale. Pour les contemporains, ils ne fait que souligner ce qui paraît évident, et le « moi » dont il parle n’a rien à voir avec ce que croient comprendre nos contemporains ignorants de la langue classique quand ils utilisent un mot qui ne se réfère plus du tout au même contexte notionnel.


    • Taverne Taverne 20 septembre 2016 21:36

      @Christian Labrune

      Certes. On a trop souvent tendance à interpréter les pensées anciennes hors de leur contexte et de la symbolique de leur époque. Deleuze nous met en garde contre cette tendance. Voici donc un copié-collé des mes notes sur Pascal  :

      Extrait de texte : « En un mot le moi a deux qualités ; il est injuste en soi, en ce qu’il se fait le centre de tout ; il est incommode aux autres, en ce qu’il le veut asservir ; car chaque moi est l’ennemi, et voudrait être le tyran de tous les autres ».


    • Christian Labrune Christian Labrune 20 septembre 2016 21:51

      @Taverne
      Deleuze paraphrase ici un texte de La Rochefoucauls q’uon trouvera à cette page :

      http://pierre.campion2.free.fr/clarochefoucauld.html

      J’en reproduis le début :

      L’amour-propre est l’amour de soi-même, et de toutes choses pour soi ; il rend les hommes idolâtres d’eux-mêmes, et les rendrait les tyrans des autres si la fortune leur en donnait les moyens ; il ne se repose jamais hors de soi, et ne s’arrête dans les sujets étrangers que comme les abeilles sur les fleurs, pour en tirer ce qui lui est propre. Rien n’est si impétueux que ses désirs, rien de si caché que ses desseins, rien de si habile que ses conduites ; ses souplesses ne se peuvent représenter, ses transformations passent celles des métamorphoses, et ses raffinements ceux de la chimie. On ne peut sonder la profondeur, ni percer les ténèbres de ses abîmes.


    • Taverne Taverne 20 septembre 2016 22:02

      @Christian Labrune

      Je répondrai par deux aphorismes qui viennent de germer à mon esprit, à la lecture de ce texte :

      - nous cohabitons avec un inconnu, avec un ennemi : nous-même !

      - le moi n’est que l’être qui est encore dans l’œuf.


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 21 septembre 2016 11:05

      @Taverne

      - le moi n’est que l’être qui est encore dans l’œuf.

      Une poule potentielle ?


  • Christian Labrune Christian Labrune 20 septembre 2016 21:15

    Le temps se durcit dans le tronc de l’être qui fait notre force et notre durée.

    à l’auteur,
    Cette pensée est d’une grande justesse. Moi, pour améliorer le processus, j’ai un petit arrosoir en plastique vert (mais peu importe la couleur !) d’une contenance de deux litres environ. J’arrose matin et soir parce que sans cela, le temps deviendrait beaucoup trop dur et même cassant. Difficile ensuite, de recoller les morceaux !
    Convenablement arrosé, le temps acquiert peu à peu la consistance d’un chewing-gum longtemps mâché. C’est un peu dégoûtant, certes, mais quand les choses en sont là, c’est le signe qu’il est temps de passer à des activités ou à des pensées un peu plus consistantes.


    • Taverne Taverne 20 septembre 2016 21:28

      @Christian Labrune

      « Notre innocence est notre seule vérité. » (Jankélévitch)


    • Christian Labrune Christian Labrune 20 septembre 2016 21:41

      @Taverne
      saucissonné de cette manière, le cher Vladimir peut dire tout et n’importe quoi. Ici c’est du Jankélévitch à la septième dilution. Du je-ne-sais-quoi d’extrait de Jankélévitch, et pour mieux dire, du presque rien. Pour ceux qui croivent (sic.) à l’homéopathie, le dosage est vraiment parfait.


    • Taverne Taverne 20 septembre 2016 21:48

      @Christian Labrune

      « du presque rien » : je vois que j’ai affaire à un connaisseur en Jankélévitch qui prisait particulièrement cette notion de « presque rien ».

      Sur l’instant : « Toucher ce presque rien qui invisiblement nous transforme et qui pourtant demeure irréductible à toute description. »


  • Taverne Taverne 20 septembre 2016 21:26

    « L’amour n’est-il pas plus vrai que la vérité et plus juste que la justice ? » (Jankélévitch).


    • zak5 zak5 21 septembre 2016 13:40

      @Taverne
      Spinoza, Jankélévitch, que des intellectuels juifs. Ca ne vous gène pas trop vous qui avez de la sympathie pour les islamistes champions toute catégorie du négationnisme ?


    • Ben Schott 21 septembre 2016 13:53

      @zak5
       
      Vous remarquerez qu’il n’a pas cité Arthur ou Cyril Hanouna non plus...
       
      Probablement a-t-il le sens de la nuance, lui ( « sympathie pour les islamistes champions toute catégorie du négationnisme » – ! – ).
       


    • tozzzzz 21 septembre 2016 14:03

      @Ben Schott

      non mais pas islamophobe=antisemite=negation=theorie du complot= terre plate !c’est limpide pourtant !ca devient marrant de se faire traiter d antisemite adepte de la theorie du complot quand on vient t’expliquer tranquillement ici que TOUT musulman porte secretement dans son coeur l’hegemonie islamique mondiale.enfin on pourrait en rire si le but final n etait pas qu on se mette tous joyeusement sur la gueule au profit de certain.allez vous reprendrez bien un peu de rov ron chaya :https://www.youtube.com/watch?v=Y7DHbydFfWk


    • Ben Schott 21 septembre 2016 14:06

      @tozzzzz
       
      Excellent Rav Ron Chaya !
       


    • zak5 zak5 21 septembre 2016 14:17

      @Ben Schott

      ça doit être très dur pour eux de ne pas pouvoir ne pas citer les intellectuels juifs. Comme il voudraient bien pouvoir citer tarik ramadan ou sayd qotb, ou al zawahiri quand ils tentent ne serait-ce de faire usage cosmétique de la philosophie. Dommage pour eux, depuis le 14e siècle, les musulmans n’ont produit que des sommités dans l’intégrisme.

      Taverne aime la peinture, Chagall serait bien gêné d’être citer par une personne qui fait le bonheur des islamistes sur ce forum 


    • tozzzzz 21 septembre 2016 14:18

      @Ben Schott

      grosse crise antisemite de pres de 3mn !


    • tozzzzz 21 septembre 2016 14:22

      @zak5
       des islamistes sur ce forum 


      ils sont partout !il parait qu’il voudrait contrôler avox avant de dominer le monde !

    • Ben Schott 21 septembre 2016 14:25

      @zak5
       
      Ah, j’ai compris ! Un bon musulman devrait savoir reconnaître le talent d’un Chagall, c’est ça ?
       


    • Ben Schott 21 septembre 2016 14:28

      @tozzzzz
       
      Collector !
       


    • tozzzzz 21 septembre 2016 14:34

      @Ben Schott


      ouais pas mal sinon tu peux rire avec claude des goys qui savent pas bien vendre leur genocide :


    • zak5 zak5 21 septembre 2016 14:39

      @Ben Schott
      Ah, j’ai compris ! Un bon musulman devrait savoir reconnaître le talent d’un Chagall, c’est ça ?

      non vous n’avez compris que dalle pour la simple raison que pour un islamiste, toute représentation figurative c’est haram.

       Ibn Mas’ùd (das) rapporte : « J’ai entendu le Messager de Dieu (bsdl) dire : « Ceux qui auront les tourments les plus durs, le jour de la résurrection, seront les dessinateurs d’images ».

      Ibn ’Abbàs rapporte : « J’ai entendu dire le Messager de Dieu (bsdl) : « Tous les dessinateurs d’images iront au feu. On leur insufflera autant d’âmes que le nombre des images qu’ils auront dessinées et Dieu les soumettra au supplice de l’Enfer ». Ibn ’Abbàs (das) a dit : « Si tu dois absolument dessiner quelque chose que ce soit un arbre ou quelque chose d’inanimé ».


    • Ben Schott 21 septembre 2016 14:43

      @Ben Schott
       
      « pour un islamiste, toute représentation figurative c’est haram »
       
      Mon dieu, quels barbares !
       
      Vous ne seriez pas un tantinet monomaniaque ?
       


    • zak5 zak5 21 septembre 2016 15:22

      @Ben Schott
      monomaniaque ?

      vous pensez que la destruction des bouddha de Bamiyan , du le site de Palmyre ou des mausolées de Tombouctou sont des complot sionistes ?

      Selon Hayyàn Ibn Housayn, ’Ali Ibn Abi Tàleb (das) lui dit une fois : « Veux-tu que je te fasse la même recommandation que celle que m’a faite le Messager de Dieu (bsdl) ? Tu ne trouveras pas une image sans la détruire ni une tombe s’élevant au-dessus du sol sans la ramener à son niveau ».

      comment l’on peux encore oser accuser de monomaniaque alors que l’on croit que Boko haram, Aqmi, les Shebabs, el Nosra, L’EI, les islamistes du Caucase, les islamistes ouïgoures les talibans, etc etc, de Marrakech à Jakarta ça ratisse en longueur et en largeur, sont des complots sionistes ?
      Comment vous pouvez encore accuser de monomaniaque quand certains ici sur agoravox croient que les USA ont massacré prés de 3000 américains (dont plus de 300 pompiers) en détruisant les twin towers ?

      mais mon pauvre, avec vos élucubrations, tout devient permis


    • philouie 21 septembre 2016 15:32

      @zak5
      Comment vous pouvez encore accuser de monomaniaque quand certains ici sur agoravox croient que les USA ont massacré prés de 3000 américains (dont plus de 300 pompiers) en détruisant les twin towers ?
      Avant d’accuser les USA, il faudrait faire un véritable enquête pour savoir qui, concrètement, a fait tomber les tours.
      Même style d’enquêtes qu’il faut faire en France , parce que bientôt on va entendre dire que c’est la France qui a assassiné des français. Non, c’est les coupables qu’il faut trouver et démasquer, où qu’ils soient.


    • philouie 21 septembre 2016 15:38

      @zak5
      Selon Hayyàn Ibn Housayn, ’Ali Ibn Abi Tàleb (das) lui dit une fois : « Veux-tu que je te fasse la même recommandation que celle que m’a faite le Messager de Dieu (bsdl) ? Tu ne trouveras pas une image sans la détruire ni une tombe s’élevant au-dessus du sol sans la ramener à son niveau ».
       
       ???
      Vous vous connaissez vraiment rien à l’Islam.


    • tozzzzz 21 septembre 2016 15:38

      @zak5
      vous pensez que la destruction des bouddha de Bamiyan , du le site de Palmyre ou des mausolées de Tombouctou sont des complot sionistes ?

      Selon Hayyàn Ibn Housayn, ’Ali Ibn Abi Tàleb (das) lui dit une fois : « Veux-tu que je te fasse la même recommandation que celle que m’a faite le Messager de Dieu (bsdl) ?Tu ne trouveras pas une image sans la détruire ni une tombe s’élevant au-dessus du sol sans la ramener à son niveau ». 

      comment l’on peux encore oser accuser de monomaniaque alors que l’on croit que Boko haram, Aqmi, les Shebabs, el Nosra, L’EI, les islamistes du Caucase, les islamistes ouïgoures les talibans, etc etc, de Marrakech à Jakarta ça ratisse en longueur et en largeur, sont des complots sionistes ?
      Comment vous pouvez encore accuser de monomaniaque quand certains ici sur agoravox croient que les USA ont massacré prés de 3000 américains (dont plus de 300 pompiers) en détruisant les twin towers ?

      mais mon pauvre, avec vos élucubrations, tout devient permis


      c’est beau !j’ai verse une larme !

    • Taverne Taverne 21 septembre 2016 16:58

      J’ignore comment on peut glisser de la nature de l’être au complot sioniste. C’est toute la poésie d’Agoravox, ca !


    • tozzzzz 21 septembre 2016 17:27

      @Taverne


      c’est que vous avez du oser defendre les musulmans alors zak vous donne une petite correction.c’est que zak il est tres islamophobe et tres judeophile.c’est drole nan ?

    • zak5 zak5 21 septembre 2016 18:19

      @tozzzzz
      Islamophobe peut être, en tout cas je n’aime pas trop ce que raconte le Coran des califes, ou les hadith des califes et puis vous savez, en sachant ce que les islamistes sont capables de faire, il y a des raisons d’avoir peur de l’Islam, il suffit juste de connaitre la signification des mots

      Judéophile ? vous êtes malade

      Toutes ces superstitions ont commencé quand ont a construit le personnage mythique d’Abraham par les juifs. Seulement, les juifs voulaient garder ces superstitions pour eux, puisqu’ils n’ont jamais eux la prétention de les répandre dans le monde, ils ne sont pas prosélytes, et donc qu’ils se démerdent avec leur merde.

      Puis est venu le Christ, un Dieu plus sympathique que le Dieu d’Israël, mais avec la mauvaise idée de répandre tout ça dans le monde. Enfin, Mohammed est apparu, construit et manipulé par des califes assoiffés de butin et de captives de guerre, le Dieu pas sympathique d’Israël est revenu sur le devant de la scène, avec cette fois la prétention de se répandre dans le monde


    • tozzzzz 21 septembre 2016 18:37

      @zak5

      j’ai bien pris note de votre point de vue meme si je ne suis pas en total accord avec icelui 

  • Pyrathome Pyrathome 21 septembre 2016 15:07

    Le printemps de notre Hêtre est plein de charme mais il est un peuplier quand il vient de faire son bouleau à la chêne..... smiley


Réagir