mardi 31 janvier - par ddacoudre

Le PS n’est plus fondé à être le leader de la gauche

Le communisme de l'URSS s'est effondré au bout de 70 ans de pouvoir, le PS en trois mandats présidentiel a sabordé la gauche qu'il représentait.

Toutes les tentatives de l'intérieur de redresser la barre par des courants fidèles à la lutte contre le capitalisme ont abandonné ce parti à l'exception d'un Filoche illuminé qui y croit encore.

La victoire de Hollande tout le monde en convient est due au rejet inspiré par le mandat de Sarkozy qui n'aurait jamais imaginé trouver en Hollande plus révulsif que lui. Toujours est-il qu'il a creusé l'ornière dans laquelle s'enfonce le PS.

J'ai toujours soutenu que son implosion serait une bonne chose. Cela se produira certainement après la présidentielle, car avec l'échec annoncé de Hamon, le parti va se déchirer pour les places de députés entre les deux tendances qui ne peuvent plus cohabiter au de la de l'illusion qu'ils en donnent pour l'instant.

Certains s'imaginent voir la direction du parti revenir de fait à Hamon, c'est s'illusionner, car là ce ne sont plus les électeurs qui votent mais seulement les membres. Faut donc plutôt imaginer voir Hamon et Montebourg être débarqués du PS, puisque l'échec à la présidentielle va leur faire perdre toute légitimité.

Ça n'a pas fini d'être chaud au PS. Face à cette situation le PS devrait tirer la conséquence de son échec. Celui d'avoir un président détesté au point qu'il ne peut même pas se représenter, d'avoir des primaires qui sont un échec. Ce n'est pas parce qu'ils s'attendaient à pire que c'est un succès. C'est vrai pour le PS comme pour la droite LR. Il n'y a bien que le tapage médiatique pour concourir à assoir ces deux partis, comme seul possible gouvernant du pays et qui par résonance présentent leurs primaires comme un succès. Sur 46 millions d'électeur ils ont mobilisé une misère. Pire l'on peut s'interroger sur la fiabilité des sondages malgré la rigueur dont s'entourent les instituts sérieux tant ils sont versatiles.

Fini donc pour le PS de vouloir tenir le leadership d'une gauche dont il n'est plus depuis 1984. Les frondeurs Hamon et Montebourg n'ont rien compris, ils pensent faire revenir le PS dans le socialisme en restant dans un parti social démocrate. C'est terminé la Belle alliance y a mis un terme en dénonçant les accords d'Epinay qu'il ne respectait plus depuis longtemps. Le PS est devenu un parti de droite modéré il serait temps qu'il change de sigle et cesse de tromper ses électeurs.

La clairvoyance commanderait à Hamon et Montebourg, s'ils sont sincères, quand ils disent vouloir assurer le succès de la gauche de se désister au bénéfice de Mélenchon. Il y a des signes symboliques qui ne trompent pas. L'écharpe qu'arboreraient les socialistes de rouge au rose est passé au bleu.

Cela se comprend il n'y a plus que de l'eau marine qui coule dans les veines des ouvriers qui votent le PEN tandis que ceux qui ont encore du sang le PS les laissent mettre en prison.

Qui plus est le PS a nourri en son sein un arriviste qui a vu tout le parti qu'il pouvait retirer de cette déliquescence du PS sous réserve de ne pas s'en prévaloir et qui lui fait la pige.

L'on ne peut cumuler autant d'échec et vouloir représenter l'union de la gauche.

Leur dernier feu d'artifice va être de saborder la France insoumise et l'on peut compter sur les militants de Valls pour œuvrer en ce sens.

La gauche ceux qui portent encore l'écharpe rouge ne peuvent compter que sur eux et peut-être sur les déboires d'un Fillon à qui de bons plaisantins glissent des peaux de bananes. Dans cette affaire le suspense est de savoir qui en est l'auteur.

J’ai le souvenir d’un vieux militant Roche Henri de la SFIO qui ne voulait pas mourir avant d’avoir vu les socialistes au pouvoir. Il fut exaucé avec la victoire de Mitterrand et n’aura pas connu le changement maintenant qui fut une désagréable surprise.

Le PS avait tout pour réussir malgré les difficultés, il n’a oublié qu’une chose, c’est que le capitalisme ne sera jamais social. A ce jour Il n’a vraiment plus aucune paternité qui l’autorise à se présenter comme le leader de la gauche.

 



41 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 31 janvier 12:02

    Le PS français n’est qu’une filiale du parti démocrate américain et il suit le même chemin.


    Après la déconfiture présidentielle, le contre-coup prévisible sur les législatives ne sera pas fatal qu’au PS. La composition de la prochaine assemblée nationale risque de faire grincer les dents de plus d’un notable...et leurs épouses

    • manu manu 31 janvier 12:21


      Ceux qui n’ont pas encore compris qui était le PS sont vraiment à l’ouest, ils se mentent surement à eux même pour ne pas avoir à accepter qu’ils se sont trompé pendant longtemps sur le PS et les médias.

      Je voudrais remercié ceux qui soutiennent FI et qui m’ont aidé face à Ar zen (l’incidence de la ratification...), les autres j’espère qu’a l’avenir vous penserez à venir sur les articles qui s’attaque directement à Mélenchon plus que sur les discussions confortables fasse au quasi décédés PS.


    • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 12:37

      @Jeussey de Sourcesûre

      bonjour.
      la chance du PS qui devrait imploser est celle d’avoir des militants Mitterrandien de la première heure toujours fidèle et d’entretenir la pensée de Jaurès. pour y avoir milité nous avions une foi sans borne d’œuvrer pour la bonne cause. il y en a encore qui sont portés par ces souvenirs et s’y accrochent envers et contre tout. lors des primaires j’ai vu a la télé qu’un partisan de Hamon lui avait jeté une rose rouge à la tribune qu’il a ramassé sauf que lui portait du bleue.
      cordialement.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 31 janvier 13:47

      @ddacoudre

      être à la fois mitterrandien et fidèle à Jaurès tient de l’aveuglement ou de l’exploit.
      je sais que ce parti comporte des virtuoses de la synthèse, mais en l’occurence, il s’agit d’antithèses.

    • Harry Stotte Harry Stotte 31 janvier 14:24

      @ddacoudre


      « ...la chance du PS qui devrait imploser est celle d’avoir des militants Mitterrandien de la première heure toujours fidèle... »

      Moyenne d’âge, svp ?

    • jmdest62 jmdest62 1er février 09:26

      @manu
      De rien ! ce fut un plaisir
      cordialement
      @+


  • lautrecote 31 janvier 12:08


    pourrait-on renommer le Parti Socialiste ?
    Parti de Droite, ça sonne bien, je trouve.


    • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 12:40

      @lautrecote
      bonjour comme tu as pu le lire j’ai écris parti de droite modéré pour échapper à la tentation que tu soulignes.
      cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


    • Albert123 31 janvier 12:42

      @lautrecote

      le socialisme n’est pas de gauche, Marx non plus, 
      la gauche est issu de la philosophie des lumières et de cette volonté d’imposer la réalité du capital à espèce humaine, 

      le PS n’est ni de droite ni socialiste mais bel et bien un parti de gauche véritable.

      si la compréhension du monde vous intéresse plus que le fait de se tartiner le fondement avec des étiquettes sans queux ni tête, l’essayer c’est l’adopter.



    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 31 janvier 13:49

      @Albert123

      c’est quoi des « queux » ?

    • Albert123 31 janvier 14:30

      @Jeussey de Sourcesûre

      des cuisiniers et pour l’occasion une « faute de frappe ».

      Mais rassurez moi vous n’êtes pas un des de ces psychorigides qui s’attachent plus à la forme qu’au fond et n’allument leur cerveau qu’a la lecture d’une prose vide mais à l’orthographe impeccable.



    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 31 janvier 16:02

      @Albert123

      Soyez rassuré, je commets moi-même trop de dérapages pour reprocher quoi que ce soit aux autres !
      Mais des fois, c’est plus fort que moi, je ne peux pas m’en empêcher ! 
      Vous avez raison de me rappeler à l’ordre.

    • Alren Alren 31 janvier 17:39

      @Albert123

      le socialisme n’est pas de gauche, Marx non plus,
      la gauche est issu de la philosophie des lumières et de cette volonté d’imposer la réalité du capital à espèce humaine,

      Ouah ! trois affirmations qui vont à l’encontre de la pensée majoritaire, trois affirmations révolutionnaires ! Pouvez-vous développer ?


    • Albert123 31 janvier 18:51

      @Alren

      il n’y a rien de révolutionnaire là dedans et je n’y peu rien si la majorité se complaît dans l’inculture crasse et le mensonge, 

      le socialisme est apparu en Europe après les « révolutions de couleurs » du XVIII siècles en tant que contre réaction des peuples de culture chrétienne à la révolution libérale menée par une bourgeoise libérale de gauche qui s’est empressé d’exploiter sans la moindre vergogne une population rendue ouvrière de force après la spoliation des terres de la population paysanne par les même bourgeois de gauche. 

      Cette même bourgeoisie de gauche (de gauche car à la gauche d’une bourgeoise/ noblesse de droite souhaitant le retour de la monarchie) inspirée par les « philosophies des lumières » est également anti chrétienne car motivée par le libéralisme et la mise en place d’une société capitaliste profondément opposée à la culture chrétienne. 

      C’est d’ailleurs le propos d’un Nietzsche qui avec son « Dieu est mort » n’appelle pas pas à renier Dieu mais fait le constat d’une société entrain d’abandonner la culture chrétienne pour lui préférer le sirènes d’une société bassement matérialiste qui se vautre dans le narcissisme, l’individualisme larvé et la non maîtrise des pulsions individuelles au détriment de l’intérêt collectifs

      Marx avec son « opium des peuples » fait d’ailleurs le même constat en expliquant qu’il préférait que les peuples s’émancipent de la tutelle des institution religieuses tout en admettant que ce fond culturel chrétien reste le meilleurs compromis pour des individus n’ayant pas les ressources nécessaire à une telle émancipation. A défaut de grives on mange des merles.

      Marx quand à lui ne s’est jamais reconnu dans le gauchisme, ni dans le communisme à la sauce de ce que en fera Staline et évoquait déjà le non sens de ce qu’on appellera plus tard le proudhonnisme qui n’était pour lui que des petits arrangements avec le Capital et qui n’auront jamais aucune réelle portée. Son livre sur la « critique de l’économie politique » ne fait pas l’éloge d’une autre politique économique mais au contraire critique le concept même d’économie politique en le définissant comme une escroquerie intellectuelle.

      Le gauchisme est donc une impasse, un truc de petits malins et de sophistes (donc de petits crétins égocentrique), une idéologie mue par la philosophie des lumières donc un système de valeur luciférien, bien bas de plafond et médiocre quand on le compare à un système de pensée prométhéen.

      ça fait 300 ans que l’on en bouffe du gauchisme, au point de se retrouver aujourd’hui avec de véritables esclaves de maison qui mordent leur propres frères et soeurs qui eux s’éveillent véritablement, tout en défendant une idéologie qui les castre et les asservie.



    • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 20:31

      @Albert123
      bonjour Albert tu pousses un peu loin le bouchon évidement que Marx n’était pas communiste comme le christ n’était pas chrétien chacun a inspiré les concepts qu’en ont fait les autres.
      être de gauche n’a aucun sens ce qui a un sens c’est de savoir si l’on lutte contre l’exploitation de l’homme par l’homme de fait l’on est anti capitaliste et l’on peut être socialiste et libéral et il va de soi que se pose un certain nombre de problématiques avec la religion juive et chrétienne qui réglementait l’enrichissement et il a fallu attendre le protestantisme pour faire de l’argent ne soit plus proscrit l’on pourrait en faire alors les initiateurs du capitalisme.
      dans une société imaginaire qui a adapté et reformulé des bases biologique pour en faire des idéologie ou des mythes il est difficile sauf par ignorance de trouver des concepts justes et irréversibles. si c’était le cas nous serions dans le créationnisme et non l’évolutionnisme qui rend toute chose aléatoire sauf que pour nous cela pose problème car nous ne vivons pas a la vitesse de l’évolution.
      cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


    • izarn izarn 1er février 01:38

      @Alren
      C’est du soralisme mal digéré...


  • sarcastelle 31 janvier 12:28

    Le PS n’est plus fondé à être le leader de la gauche

    .
    Le titre suffisait..... smiley

  • aimable 31 janvier 13:41

    quand les fruits sont mûres ils tombent seuls, mais si vous êtes pressé vous pouvez les gauler .
     l’arbre est vieux , il donne ses derniers fruits
    il est temps de replanter si on veut avoir de nouvelles récoltes


  • leypanou 31 janvier 14:34

    il n’a oublié qu’une chose, c’est que le capitalisme ne sera jamais social. : il faut peut-être rajouter que tout progrès social n’est pas un cadeau mais les conséquences d’un rapport de force ou de luttes sociales.

    Cela me rappelle un ex-président de la république qui disait fièrement qu’il faut moraliser le capitalisme : il aurait dû commencer par moraliser le proxénétisme.


    • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 18:58

      @leypanou

      bonjour effectivement, c’est toujours a contre cœur qu’il y consent, et quand il le fait en conscience c’est pour récupérer le double de ce qu’il a volontairement consenti.
      cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


  • baldis30 31 janvier 14:55

    bonsoir,

    « Leur dernier feu d’artifice va être de saborder la France insoumise et l’on peut compter sur les militants de Valls pour œuvrer en ce sens. »

    Combien de militants lui restera-t-il entre les opportunistes et les déçus. N’est pas Obama qui veut et pour être florentin il eût fallu s’appeler Mitterrand. Manquant d’envergure et d’entrainement en la matière ils feront quelques blagues monumentales qui les enfonceront encore plus ! La prochaine c... viendra de Valls lui-même absent de l’intronisation de Hamon ....


  • LE CHAT LE CHAT 31 janvier 14:56

    le parti socialiste devrait s’appeler parti sociétaliste , car rien ne le distingue des républicains pour l’aspect économique et atlantiste sinon que des gadgets genre mariage pour tous ...


  • moderatus moderatus 31 janvier 16:58

    Bonjour dda coudre,

    vous voyez nous avons encore l’occasion de partager certains constats et certaines projections.

    Sur la mort lente du PS qui est devenu un parti de droite modéré, il n’y a que le mot modéré que je trouve faible.
    Sur le souhait que Hamon se rallie à Mélenchon pour avoir une chance de résurrection de la gauche, je fais la même analyse que vous mais je n’y crois pas beaucoup.

    Hamon aura-t-il cette détermination, cet esprit de sacrifice , je ne le pense pas,

    Dommage.

    Mais il y a tant de surprises ces temps ci ,attendons.

    cordiales salutations.


    • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 19:09

      @moderatus

      bonjour peut être que modéré est faible car ils ont réalisé des objectifs que la droite n’aurait pas osé et se faisant il l’on totalement décomplexé au point que les propositions de Fillon étaient sans limites pour abattre le système social sur la lancé.
      cordialementddacoudre.over-blog.com.


  • Le421 Le421 31 janvier 20:50

    Leader de la gauche ?
    Le PS ?
    Et puis quoi encore.
    Pourquoi pas Macron.

    Alors, nous, nous sommes des martiens !!
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-gauche-la-droite-et-les-188877

    Et ça ne change pas...


    • ddacoudre ddacoudre 1er février 09:46

      @Le421

      bonjour les insoumis ont détrôner le PS de cette place qu’il a toujours assumé jusqu’à ce quinquennat mais il faut être lucide.malgré des citoyens qui veulent réformer le capitalisme à 92% la plus part ne savent même pas comment se développe celui-ci et comment eux même y participe de se seul fait la majorité des citoyens raisonne comme des gens de droite, car il baigne depuis fort longtemps dans la pensée unique à laquelle veille les chiens de garde médiatique.
      il faudra dons beaucoup d’audace pour des citoyens dont une bonne partie s’abstiennent ou font des choix de rejet de se positionne pour voter pour les insoumis. toute fois il y a une chance que risque de fournir l’ambiance délétère autour d’affaire, mais cel peu aussi profiter à Macron.
      cordialement ddacoudre.over-blog.com.


  • izarn izarn 1er février 01:51

    La gauche n’a plus aucune valeur de gauche....
    Quand Georges Marchais protestait des immigrés qui prenaient le travail des français, la gogo-che mitterrandienne (L’homme à la francisque) lui est tombé dessus. Le PCF était stalinien, disait-on.
    Pourtant il voulait proteger le tissu social, les ouvriers de son pays. Les communistes étaient nationalistes comme Louise Michel.
    Désormais, le prolo de notre époque a compris que seul les nationalistes pouvaient le protéger ; d’ou l’attrait du FN...De fait le FN a plus de valeurs de gauche qu’au PS !
    (je ne vous parles pas des conneries « sociétales », pas plus à gauche qu’à droite)
    Ainsi, la gogo-che ne comprends pas que Trump est un président de gauche, qui veut défendre le travailleur américain. Et non pas le capital globalisé. Trump est hai par le Système, comme s’il était communiste !
    Pourquoi ?
    ...Mais parceque la nouvelle gauche, c’est lui !


    • ddacoudre ddacoudre 1er février 09:57

      @izarn

      bonjour. n’exagère pas, ce qui situe les hommes à gauche c’est la lutte contre l’exploitation de l’homme par l’homme. quand l’on a ce critère en tête l’on trouve dans d’autres partis ou dans des confessions des gens qui pourraient se dire de gauche et l’on parle d’eux plus facilement comme des humanistes, mais pas Trump. le fait d’être antisystème ne classe pas de fait à gauche surtout quand sa première mesure a été d’abroger l’aide au soin des plus démunis. protéger les salarié n’est pas s’enfermer mais lutter contre le capitalisme. Trump et l’Europe subissent le revers d’une organisation capitaliste qu’ils ont toujours défendu et qui s’étant étendu aux pays en développement sur les mêmes bases se retourne contre eux. mais les tenant des capitaux s’en foutent éperdument car les multinationales ou les boursicoteurs font leur beurre dans ces pays aussi.
      cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


  • L'enfoiré L’enfoiré 1er février 10:29

    Bonjour DD,

    vous concluez par "Le PS avait tout pour réussir malgré les difficultés, il n’a oublié qu’une chose, c’est que le capitalisme ne sera jamais social« .

    Je dirais même beaucoup plus : que l’homme comme tout être vivant ne sera jamais social.
    Dans mon dernier billet »Une tornade éthique wallonne", j’écrivais : les héros ne courent ni les rues, ni les canaux sous le ciel bleu de Venise.


    • L'enfoiré L’enfoiré 1er février 10:32

      Si vous voulez retrouver de la vraie solidarité, c’est quand tout le monde est dans la même m...
      Quand un artefact extérieur comme la nature se présente....
      Lors d’une inondation par exemple.
      Là, la solidarité est présente.... mais à part cela, faut pas rêver.


    • ddacoudre ddacoudre 1er février 13:18

      @L’enfoiré
      bonjour effectivement l’homme n’est pas social au sens ou nous l’entendons. il dispose comme base biologique toute fois une capacité d’altruisme qu’il réserve en principe à sa progéniture et parfois au groupe. c’est cette aptitude qui c’est étendu au travers de l’humanisme. si cela n’était pas une nécessité de survivance nous ne pourrions même pas le penser car il n’existerait pas dans notre bagage génétique à état latent de possibilité pour la survivance de l’espèce.
      merci pour tes deux liens que j’ai lu
      cordialement.


  • phan 1er février 14:08

    le PS est un parti de droite modéré faisant du « bon boulot » !


    • ddacoudre ddacoudre 1er février 20:40

      @phan
      l’on peut être d’accord comme parti de droite, mais pas comme socialiste.
      cordialement ddacoudre.over-blog.com .


    • phan 2 février 11:22

      @ddacoudre
      C’est pour faire l’analogie entre un ministre socialiste qui déclare que l’opposition modérée en Syrie « Al Nosra fait du bon boulot »
      ....
       Le parti socialiste a choisi l’année 2005 pour fêter son centenaire c’est-à-dire qu’il prend comme point de départ de son histoire le congrès de fondation de la SFIO de 1905. Ce faisant, il occulte la partie antérieure de l’histoire du socialisme français. La Section Française de l’Internationale Ouvrière est en effet créée par la fusion du Parti Socialiste Français dirigé par Jean Jaurès et du Parti Socialiste de France dirigé par Jules Guesde. Les deux leaders s’opposent pendant de longues années sur la question coloniale. En prenant 1905 comme date de référence, c’est Jaurès, le partisan d’une colonisation « éclairée », qui est plébiscité et Guesde, l’anticolonialiste, qui est rejeté.
      ...


  • Crab2 1er février 17:25

    Qui connaît Mélenchon connaît Robespierre, mais ne sait rien d’Olympe de Gouges - CRAB


    • ddacoudre ddacoudre 1er février 20:52

      @Crab2
      bonjour je sais bien qu’olympe de gouges n’est pas connu tout comme Émilie du Châtelet. naturellement que Mélenchon fait référence à Robespierre mais pas pour l’usage de la guillotine ou de la terreur comme vertu de justice, mais pour ses positions politiques démocratiques.
      cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


  • Crab2 2 février 14:20

    Bonjour, mais pour ses positions politiques démocratiques, écrivez-vous - franchement est-ce bien compatible avec comme système de gouvernance : la guillotine ?
    Voyez-vous, de ne suis pas jacobin, mais par nature girondin* ( * : fédéraliste, 13 régions, soit treize Parlements et un gouvernement fédéral, etc..et sans référence à je ne sais quelle invention d’un être suprême ) - d’état d’esprit je suis donc très proche de la vraie républicaine, féministe et anti esclavagistes Olympe de Gouges


Réagir