lundi 27 février - par rosemar

Le supermarché : un condensé de nos sociétés...

Le supermarché : voilà un lieu banal et ordinaire, que tout le monde fréquente, même les pauvres, même des SDF, on en voit de plus en plus errer dans les galeries ou à l'intérieur du magasin.
 
Le supermarché nous fait, parfaitement, découvrir ce que sont devenues nos sociétés... un monde d'inégalités permanentes : le rayon discount côtoie le rayon bio, réservé aux plus riches. 
 
Le supermarché est savamment organisé et orchestré pour inciter à l'achat compulsif : à l'entrée du magasin, on trouve une sorte de sas qui a pour but de monopoliser l'attention sur l'actualité du moment, Noël, le printemps qui arrive, Pâques, la Toussaint, le premier mai etc.
 
Le rayon beauté est habilement placé après l'entrée, puis viennent celui des vêtements et enfin celui des achats plus ordinaires et quotidiens.
La musique rythme le passage des clients, une musique d'ambiance souvent assez douce pour créer une impression agréable.
 
Le client flâne dans les rayons, choisit lui-même ses fruits, ses légumes, y passe de plus en plus de temps, tout semble offert et si accessible !
 
Le supermarché devient un vrai temple de la consommation, avec ses rites, ses habitudes : le choix du caddie, les sacs à emporter pour récupérer les marchandises, les achats, souvent, dans le même ordre immuable, le paiement en caisse, avec, parfois, des files d'attentes.
 
Le paiement s'effectue, désormais, le plus souvent, par carte bancaire, parfois par chèque, plus rarement en liquide...
 
Le supermarché n'est-il pas un condensé de nos sociétés, n'est-il pas un révélateur ? On ne voit pas la couleur de l'argent mais c'est bien l'argent qui est au centre du système : la carte bancaire facilite les achats... plus de compte savant à faire, plus de rendu de monnaie, tout semble si accessible, si facile : il suffit de taper toujours le même numéro pour payer ses achats.
 
Le supermarché s'embourgeoise : on y trouve, de plus en plus, des produits de luxe regroupés dans un même rayon : des produits rares, exotiques, biologiques, et évidemment les prix se hissent à la hauteur de ces marchandises d'exception.


 
Les rayons sont spacieux, larges et permettent une bonne circulation des caddies, le client est habilement cerné par toutes sortes de produits qui s'étalent et s'étagent.
Les prix sont, sans cesse, revus à la hausse : d'ailleurs la note, en fin de parcours, est de plus en plus salée : dans ce lieu de consommation, on use de tous les moyens pour inciter les gens à acheter, à se sentir bien, à apprécier l'ambiance...
 

Le supermarché ne nous donne-t-il pas une impression d'autonomie, de liberté totale ? On choisit les produits, on les pèse sur des balances prévues à cet effet au rayon fruits et légumes, mais en fait, les gens sont canalisés, robotisés, conditionnés pour l'achat.
 
Les couleurs, les affiches voyantes dirigent les regards, les orientent : l'homme devient un robot acheteur et ne peut guère y échapper...
Bercés par la musique, éblouis par les emballages, les clients suivent docilement l'ordre des rayons.
 
Le supermarché nous permet de regrouper nos achats : pratique, spacieux, entouré de galeries marchandes, d'un parking pour se garer, il devient un lieu incontournable, indispensable : qui pourrait désormais, s'en passer ?
 
Notre monde est devenu celui des super et des hypermarchés : monde de démesure, de consommation, de confort, oui, le supermarché résume parfaitement nos sociétés...
 
Luxe, pauvreté, apparences trompeuses, inconscience, aveuglement, hubris,argent caché, secret, abondance, surabondance, gaspillage, tout y est. 
 
 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-le-supermarche-un-condense-de-nos-societes-123241150.html

 



82 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 27 février 16:47

    ça y est

    c’est plus fort que vous
    vous recommencez à enfoncer des portes ouvertes !

  • sarcastelle 27 février 16:56

    Et pour énumérer des lieux communs sans fin.

    .
    Et payez en liquide tout ce qui est payable en liquide ! 

    • rosemar rosemar 27 février 17:21

      @Bernie 2

      Je vois qu’on est un fidèle lecteur de mes articles....

    • Bernie 2 Bernie 2 27 février 17:28

      @rosemar

      C’est presque ça, un fidèle lecteur de vos niaiseries. Je ris souvent de vos pamphlets.

      Je prends un plaisir masochiste à contempler votre vacuité quotidienne pour tenter de flatter votre ego en vous pensant un phare de la pensée.


    • rosemar rosemar 27 février 17:33

      @Bernie 2

      Maso ? Attention ! cela devient une addiction dangereuse !


    • Bernie 2 Bernie 2 27 février 17:41

      @rosemar

      Je sais, mais vous êtes comme les blagues carambar. On sait que c’est nul, mais on ne peux s’empêcher de les lire.

      Mais par chance, vous m’avez sensibilisé aux dangers des carambars pour mon diabète, donc je ne mange plus les carambars, je ne fais que lire les blagues. Je donne les bonbons à mon chien. Seul problème, son haleine caramel et ses léchouilles qui sont devenues poisseuses. Je cherche une solution, auriez vous un conseil, phare de l’humanité ?


    • rosemar rosemar 27 février 17:50

      @Bernie 2

      Vous voyez que mes articles ont une utilité... 
      Vous n’allez jamais au supermarché ?

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 27 février 18:04

      @Bernie 2

      quand je pense que je n’avais même pas remarqué que Rosemar était une dominatrice :
       !
      je comprends votre fascination en tant qu’adepte de la soumission
      tout devient clair

      merci, Bernie 2 , pour cette révélation !

    • Bernie 2 Bernie 2 27 février 18:47

      @Jeussey de Sourcesûre

      Avez vous une solution pour l’haleine de mon compagnon à quatre pattes ?

      Visiblement je ne peux pas compter sur rosemar pour répondre.

      Pour ce qui est d’imaginer rosemar tout de cuir vêtue, prenez une bonne respiration et chassez cette image de votre tête. L’infarctus vous guette.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 28 février 08:07

      @Bernie 2

      Bon, déjà, votre chien, est-ce qu’il se lave bien les dents après chaque repas de carambars ?

    • Bernie 2 Bernie 2 28 février 09:27

      @Jeussey de Sourcesûre

      Hélas non, il est jeune et n’a aucune culture de l’effort. Pourtant j’ai bien tenté de lui apprendre le latin et le grec ancien, mais il y reste hermétique.

      Du grec, la seule chose qu’il ait retenu, c’est d’apprécier les restes de kebab que je veux bien lui donner.

      Je suis très inquiet pour son avenir...


    • rosemar rosemar 28 février 13:27

      @Bernie 2

      Et en plus, vous martyrisez les animaux ! Tout pour plaire !

  • francesca2 francesca2 27 février 17:08

     il suffit de taper toujours le même numéro pour payer ses achats.
     

     smiley smiley
     smiley

    ben oui ! 

  • marmor 27 février 18:08
    Je ne lis plus les articles de Rosa, de toute façon c’est creux, mais les commentaires, je me régale !!
    Mais elle, rien, pas de colère, pas d’émotions, c’est plat.......

    • Abou Antoun Abou Antoun 27 février 18:16

      @marmor
      Mais elle, rien, pas de colère, pas d’émotions, c’est plat.......
      Une bonne nature notre Rosemar, tout glisse. La rancune, la haine, la rage, elle ne connaît pas. Peut-être doit on la féliciter pour cela, l’Agoravoxien moyen démarre, lui, au quart de tour.


  • foufouille foufouille 27 février 18:09

    tu es un robot mais ce n’est pas le cas de tout le monde.
    la joie du rôti de cheval à 7€ du kg ou des dlc courtes. le vinaigre bio pour faire ses cornichons.
    tous les prix n’augmentent pas mais comme tu n’y met jamais les pieds en bonne bourgeoise .........


  • Abou Antoun Abou Antoun 27 février 18:09

    l’entrée du magasin, on trouve une sorte de sas qui a pour but de monopoliser l’attention sur l’actualité du moment, Noël, le printemps qui arrive, Pâques, la Toussaint, le premier mai etc.
    Ce que je vois moi c’est que pour les hypers.
    La rentée des classes c’est début Juillet (voir article RTL)
    Noël commence à la mi-octobre (voir article de Ouest-France)
    Les chocolats de Pâques suivent immédiatement ceux de Noël sans presque aucun répit
    La rentrée des classes c’est début Juillet.
    Le bon côté des choses c’est que c’est toujours la fête à l’hyper du coin., quand il y a un petit creux, on case une petite ’foire aux vins’ et homo festivus y trouve son compte. On a aussi la fête des mères, celle des pères, des grands-mères, et bientôt celle des belles-mères, des cocus, etc.
    Et on s’adapte, la Toussaint c’est pas très vendeur, la fleur est un article périssable ne dégageant que peu de profit, on a vite fait de la remplacer par Halloween et ses déguisements crétins.
    Le mauvais côté des choses c’est que si vous n’intégrez pas ce déphasage vous risquez d’avoir de mauvaise surprises. Ne cherchez pas un maillot de bains ou un camping-gaz au cœur du mois d’août . N’essayez pas d’acheter un cahier de texte début septembre.


  • Spartacus Spartacus 27 février 18:10

    Quelle inégalité dans le supermarché ? 

    Chacun peut acheter ce qu’il veut avec la même égalité d’un riche ou pauvre, noir ou blanc.
    Le supermarché n’est pas responsable de l’inégalité entre individus. C’est l’état et la société en général responsable. 

    Je me souvient avoir invité après la chute du mur mes connaissances de Tchécoslovaquie à Velizy 2.
    J’ai du les laisser la journée complète et la semaine de visite, ils voulaient y retourner chaque jour.

    Ils ne connaissaient que le communisme. Ce paradis de l’égalitarisme....
    Ils n’en revenait pas de toute cette disponibilité, diversité et quantités.

    Ils était émerveillés !


    • rosemar rosemar 27 février 18:24

      @Spartacus

      Vous connaissez le prix des produits bio ? 

    • mmbbb 27 février 20:14

      @rosemar le prix des produits bio surtout la viande est hors de prix . Le bio pour bo bo . En aparté lorsque j’etais gamin je reprenais les livres a la bourse aux livres et quelques fournitures suffisaient Desormais les parents courent dans ces supermaches et doivent acheter une tres longue liste de fournitures puisque les professeurs l exigent. Je l’es vois ces parents qui s emmerdent a donner satisfaction a leurs mioches et doivent respecter scrupuleusement la demande Par ailleurs les bouquins doivent etre change regulierement me semble t il Ne participez vous pas aussi a cette debauche d ’achat ? A ce gaspillage inutile Ces fournitures sont les plus souvent fabriquées en Chine.


    • Gavroche 27 février 20:35

      Bonsoir @mmbbb


      Moi au lycée, pas de livres ! pas de sous ! Les copains me les prêtaient.

      Toute l’année c’était : 

      « Gavroche, ouvrez votre livre page 22 ? » 
      « oublié, Monsieur »
      « 4 heures de colle, Gavroche ! »

      A la fin de l’année j’ai tout dit au prof : « pas de sous Monsieur ! ». J’ai bien cru qu’il allait tomber dans les pommes ! Je suis sûr que de sa vie il n’a plus mis une heure de colle ! smiley



    • rosemar rosemar 27 février 21:19

      @mmbbb

      En effet, les produits bio sont excessivement chers et hors de portée pour certains....
      Pour ce qui est des livres, ils sont désormais fournis par les établissements scolaires : il est vrai que les livres sont régulièrement changés pour suivre les nouveaux programmes : il s’agit de faire vivre les libraires et les maisons d’édition...
      Quant aux fournitures, cela doit dépendre des disciplines : en français, peu d’exigences : un classeur, des feuilles...

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 27 février 21:23

      @Spartacus

      c est comme l’état !
      la TVA est la même pour tous, 
      ça c’est un impôt égalitariste !

    • baldis30 28 février 08:30

      @rosemar
      bonjour,

      et sont-ils si bio qu’il est prétendu ?


    • Spartacus Spartacus 28 février 10:04

      @rosemar


      Le prix des produit bio ne concerne que 3 à 6% des acheteurs...
      Principalement des bobos mensualisés sensibles aux propagandes démagogiques des verts de gris...

      Par ailleurs, le supermarché n’en est pas responsable de ses prix d’achat. Si c’est plus cher c’est acheté plus cher. 

      Question pour question.
      Et vous savez vous combien est acheté par le supermarché 250gr de beurre 1Er prix et combien il est vendu ? 
      Quelle est la marge brute du magasin pour payer le gondolier, le foncier, la publicité, l’électricité et les frais de fonctionnement sur cette plaquette de beurre ?

    • samuel 28 février 10:47

      @Spartacus

      « Le prix des produit bio ne concerne que 3 à 6% des acheteurs...
      Principalement des bobos mensualisés sensibles aux propagandes démagogiques des verts de gris... »

      Et vous, vous mangez chez Flunch ou au Fouquet’s... 

      parce qu’au Fouquet’s et dans tout resto « Michelin » qui se respecte ça mange bio. Sriez-vous un bobo ou simplement sensible à la bonne nourriture ?

    • rosemar rosemar 28 février 14:05

      @baldis30

      Tout de même + bio que les non bio : il suffit de comparer pommes de terre bio et non bio, des goûts, des textures différentes.

    • baldis30 28 février 14:36

      @rosemar
      Tout dépend de la variété et de la pédologie où elles ont poussé.

      Et également du choix de la variété pour telle ou telle utilisation


    • CORH 28 février 16:29

      @rosemar
      Une absurdité d’acheter du bio dans un super marche ! Pour différentes raisons et la plus evidente est qu’il y sont plus chers que dans les coopératives Bio (je parle bien sur des produits frais)


  • rocla+ rocla+ 27 février 18:50

    Et puis , dehors il y a le parking pour les voitures automobiles .


    Ceux et celles qui habitent pas loin viennent à pied . Avec des sacs à provision 
    à roulettes . 

    Des fois dans le rayon il manque un article . Mais pour le commerçant il manque pas . 

    L’ article , il dit «  c’ est une rupture de stock  » 

    Puis tous les deux jours Albertine se pointe avec son chien . 

    Elle l’ attache au  ....

  • Tall Tall 27 février 19:26

    Moi, j’adore la sono des supermarchés >

     
    Oui, mon amooouuur, je .. 

    ding dong !
    Madame Dubochon est demandée au rayons légumes
    ding dong !

    ... loin de toi, je me languis, et la rose ...

    ding dong !
    Alors ça vient ?
    ding dong !
     
    ....près de toi, mon coeur ...


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 27 février 20:46
      Chez moi , au supermarché c’est du Glen Miller

      Mais en Belgique ils s’adaptent à la clientèle marocaine smiley

    • Tall Tall 27 février 21:13

      @Sharpshooter - Snoopy86
       

      C’est chouette Glenn Miller ...
      mais vérifie quand même la date de péremption du corned beef
      on ne sait jamais

    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 27 février 21:23
      @Tall

      Miller c’est surtout de la bière smiley

      Mais ça ne vaut pas une blanche de Bruxelles quoique là-bas les blanches deviennent rares smiley

    • Bernie 2 Bernie 2 27 février 21:26

      @Tall

      Perso je préfère glenfiddich, c’est pas tout à fait la même musique, et ça se trouve pas au même rayon, mais le résultat est le même.

      Le capitaine préfère le Loch Lomond bien évidemment.


    • Tall Tall 27 février 21:52

      A Bruxelles, la gueuse est la préférée ..

      à décapsuler en douceur, parce que ça mousse fort !

  • rocla+ rocla+ 27 février 20:00
    Sans compter les stations d’ essence dans lesquelles on peut s’ approvisionner 
    en différents carburants selon le véhicule qui vous transporte ...


    Le Gazole  , L ’ Essence , le Super  .

    Puis la station de gonflage . 

    Ah la belle station de gonflage  avec son cadran à aiguille .

    C ’est tout simplement magnifique  , une ère moderne est devant nous .

    L’ autre jour j’ ai gonflé tous mes pneus en appuyant simplement sur le bouton Plus .

    La science  réunie avec  la prospective  va nous emmener vers des sommets 
    orgasmiques insoupçonnés .

    Madame Rosemar , merci pour votre sublime article éveillant en  moi le désir 
    de vivre quiet et longtemps dans ce monde en pleine évolution . 

  • rocla+ rocla+ 27 février 21:04

    Quand je pense à nos vieilles épiceries  , qu’ il fallait attendre son tour pour avoir 

     le droit  oralement de passer commande , le préposé crayon sur l’ oreille te
     scrutait si t’ avais d’ l’ oseille , te demandait «  et avec ça  » , ou «  vous désirez  » ?

    Alors que là , fier comme le bar-tabac conduisant le caddie , t’ avances dans 
    les allées en mettant là des chips à l’ ancienne , des olives aux anchois , 
    Rosemar a raison , le supermarché- c’ est la vie . une tranche de jambon Madrange 
    ave une tomate de Hollande , ou même une photo de ce con du même, pays ,
    direct tu touches avec tes petites mains le nirvana du bonheur  Bouhda , Ricard et 
     Company .

    La vie moderne c’ est l’ éjaculation toutes les vingt minutes chrono .

    • rosemar rosemar 27 février 21:39

      @rocla+

      L’abus d’alcool est dangereux : c’est vrai qu’on en trouve à foison dans les supermarchés...



    • Tall Tall 27 février 21:55

      @rosemar

       
      Désolé, mais à Foison, il n’y a pas de supermarché ... juste une épicerie

    • baldis30 28 février 08:38

      @rocla+
      bonjour .

      je m’interroge sur l’expression « une tomate de Hollande  »

      Êtes-vous sûr que dans les circonstances actuelles en France la préposition « de » soit adéquate au problème posé et donc plutôt que la provenance on doive désigner la destination ?  smiley


    • Armelle 28 février 10:58

      @Tall
      Foison est sans doute une agglo de la planète EN666, située à 15000 années lumière de notre planète terre, là où l’alcool coule à flot pour, les vacances venues, oublier les cruelles attaques électromagnétiques du diable PISA... 


    • rocla+ rocla+ 28 février 12:20

      @rosemar



      `Bonjour Rosemar , 

      Après un tour à Saint-Claude puisque vous n’ avez pas agréé ma proposition 
       de hier soir , si vous permettez  je vais vous conseiller de boire un coup avant 
      d’ écrire un article . 

      Vous pourriez  voir des choses que vous ne percevez pas dans votre état naturel . 

      Quand je vais au supermarché  je guette  les femmes bien roulées aux lèvres
      pulpeuses  , cambrées joliment dans leurs talons aiguilles faisant ressortir 
       leur  cul rebondi  dans la splendeur antique des Vénus callipyges  .

      Je me propose de  conduire leur chariot dans les allés rectilignes parallèles et
      perpendiculaires , tout en lui parlant la langue vernaculaire de la région . 

      Au rayon charcuterie je lui montre les beaux saucissons , les doux Jésus de Lyon ,
      ce qui la met en tranches , pardon en transes fébriles  dont  on constate les 
       frissons au niveau de ses  ondulations se propageant comme  un fluide magique 
      vers le bas de son dos . 

      Voyez , Rosemar c’ est pas dur , buvez un coup , ça ira mieux ... smiley
       

    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 28 février 12:28
      @rocla+

      Faut vous y faire, captain, sur un site citoyen on peut être raciste, antisémite, extrêmiste de n’importe quel bord, mais pas gaulois ...
      La gaudriole est absolument proscrite smiley

      Et à l’usage d’Anastasie reprenez la formule de Magritte : « Ceci n’est pas une pipe » smiley

    • rocla+ rocla+ 28 février 13:06

      @Sharpshooter - Snoopy86


      Salut Snoopy   ,

      En guise de gaudriole  la mode des rebelles  c’ est de se faire vibrer la rondelle
      par un prompt  policier  au bâton vengeur .

      Les supermarchés , dans leurs zones «  je détruis tout  »  sont absents , les 
      voitures de pompiers  caillassés et les flics parpainguisés .

      Pendant que Madame Rosemar  , âme vaillante bon pied bon oeil  s’ en va , matin ,
      au Super U de ses rèves pour grimper aux rideaux des rayons lingerie voir 
      si les bonnets des  sous-tif sont  susceptibles  de rehausser les pointes vers 
      le firmament des saints bien-heureux .

      Pendant que de grimaçantes  ménagères  se dirigent  vers le rayon poissonnerie et regardent avec leurs yeux de merlan-frits  la carcasse de la baudroie qui leur ressemble ,
      pendant que la crevette s’ agite pas après pas .

      Et v’là Hector en tenue bleu de travail et marcel .

      Comme un automate il se dirige au rayon liquide  chercher ses Gévéor quotidiens .

      La vie du Super U quoi ... smiley


    • rocla+ rocla+ 28 février 14:18

      @baldis30


      Une tomate  de Hollande  est un genre de récipient  d’ eau , sans saveur ni gout
      à l’ instar de notre Président Moi Je .

      Une apparence , un genre d’ ectoplasme ....

    • Tall Tall 28 février 14:25

      @rocla+

       
      C’est cette petite fiotte de Gavroche qui a fait sucrer tes coms



    • rocla+ rocla+ 28 février 14:33

      @Tall


      Salut Tall , 

       Ah  ?  c’ est une sainte Nitouche  celui-là  ? 

      Il a peur de ses roupettes   ? 

      C ’est un gavroche d’ opérette   dans ce cas ...

      Bonne aprèm  Tall 

    • Tall Tall 28 février 14:41

      @rocla+ salut

       
      Oui, et il n’aime pas non plus que des belges viennent causer ici de la présidentielle française.
      A tous les coups, il déteste aussi les facho-racistes, tu peux être sûr ... smiley
       
      a +


    • Tall Tall 28 février 14:42

      Il avait mis un com « chocking » ( avec des smiley smiley ) juste en-dessous du tiens


  • Graal 27 février 22:38

    Quand je pense que, voici quelques jours, un contributeur proposait de limiter ou contrôler les commentaires !
    Il n’a jamais dû s’immerger dans les commentaires rosemardesques.
    Le pôvre, il ne sait pas ce qu’il rate.


    • rosemar rosemar 28 février 13:29

      @Graal

      Je précise que je ne suis pas à l’origine de la suppression des commentaires sexuels et sexistes commis par certains.... donc quelqu’un s’en est chargé.

    • rocla+ rocla+ 28 février 13:36

      @rosemar


      Une p’ tite  pipe c’ est pas forcément sexuel , on est pas obligé de regarder .. smiley

    • Graal 28 février 13:58

      @rosemar
      Où avez vous vu que je parlais de commentaires sexuels et sexistes ?
      Moi, je suis simplement de l’avis de @Marmor (ci dessus) : « les articles de Rosa, c’est creux, mais les commentaires, je me régale  !! »
      Et ce à quoi je faisais référence, c’est http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/plaidoyer-pour-une-gestion-190005


    • rosemar rosemar 28 février 14:19

      @Graal

      Oh oh ! j’ai vu cet article... complètement utopiste...

      Celui qui ne condamne pas les commentaires sexistes les favorise aussi....

  • cétacose2 28 février 09:54

    Dans un super marché ,je fais comme les « auvergnats » ,je pique ce dont je n’ai pas besoin....et le reste aussi...si je peux......


  • Armelle 28 février 10:41

    Une vie entière et depuis l’âge de 3 ou 4 ans dans l’antre du « LIDL » de la culture Française ne peut que susciter l’envie d’écrire un tel article pour un sujet qui, sans doute par accident, met le nez dehors et y constate avec stupeur, la vraie vie...

    Prochain article ; Balade dans les rues du Monopoly...


  • Surya Surya 28 février 11:53
    Bonjour Rosemar,

    Je trouve que vous n’analysez pas assez en profondeur en quoi le supermarché est supposé être un condensé de notre société. Au départ, le thème était intéressant, mais malheureusement vous le survolez. C’est dommage.

    Vous auriez dû interviewer des clients, faire des sondages, bref, appuyer, illustrer, vos propos par des témoignages, des statistiques (même si elles restent limitées puisqu’elles ne prennent en compte que les personnes que vous avez interrogées) mais vous restez trop dans le vague, dans la généralisation. Par pitié arrêtez de faire ça, parce que vous avez le potentiel pour écrire d’excellents articles, et ce potentiel, vous ne l’exploitez pas.


     De plus, vous tombez plusieurs fois dans le piège des clichés (et ce n’est pas la première fois que vous faites ça dans vos articles).

    « le rayon discount côtoie le rayon bio, réservé aux plus riches ». 

    Non, le bio, contrairement à ce qu’on croit, n’est PAS réservé aux plus riches. Bien sûr, c’est plus cher, mais il faut SURTOUT voir comment les gens classent leurs priorités. 
    Vous ne voyez pas que la qualité de la nourriture n’est absolument pas une priorité dans nos sociétés. Ce qui compte, c’est la technologie (on change son portable qu’on avait pourtant acheté l’année dernière, et qui pourtant marche encore très bien...), les fringues de marque, le tape à l’oeil...
    Je ne parle pas des gens qui sont en dessous du seuil de pauvreté évidemment, mais je vous assure que beaucoup de gens (pas tout le monde bien sûr) qui ont peu de moyens dépensent plein de fric pour acheter des trucs dont ils n’ont aucun besoin, nouvelle télé plasma avec écran super géant, parce que ça fait bien au milieu du salon etc... certains prennent même des crédits pour acheter ce genre de trucs. Et le gosse qui veut ses baskets de telle ou telle marque... Après ça ils bourrent leur caddie de trucs infâmes, de très mauvaise qualité, bourrés de sucre, d’huile de palme ou je ne sais quoi, parce que, forcément, ils n’ont plus les moyens de se nourrir correctement. 
    Inversement, les riches n’achètent pas forcément bio non plus.
    J’avais fait la connaissance il y a longtemps d’un mec qui avait plusieurs gosses à nourrir, plein de fric, qui passait son temps à claquer ce fric à acheter des c...ries comme vous n’imagineriez pas, et le jour où je lui ai posé la question de savoir si ses enfants mangeaient bio, il m’a répondu d’un air outré : « non mais t’as vu combien ça coûte, le bio ?? » Cette personne nourrissait ses enfants de produits discount, de très mauvaise qualité, tandis que lui dépensait son argent à des trucs complètement futils.

    Vous prenez le problème à l’envers :
    Si le bio reste encore plus cher, c’est JUSTEMENT parce qu’il n’y a pas beaucoup de demande. Et s’il n’y a pas beaucoup de demande, c’est JUSTEMENT parce que les gens s’en foutent de manger le top de la qualité. Ce n’est pas leur priorité. Quand vous avez un beau téléphone portable dernier cri, bourré d’apps et de trucs à la mode, on vous admire. Vous passez pour quelqu’un de « branché », et c’est bon pour l’image que vous donnez, c’est bon pour votre égo. Quand vous mangez bio, ça ne se voit pas, et à moins que vous le chantiez sur tous les tons, personne ne le saura.
    Le jour où les gens mettront la priorité dans le fait de se nourrir sainement, alors il y aura plus de demande pour le bio, et donc les prix baisseront.


    « Le paiement s’effectue, désormais, le plus souvent, par carte bancaire, parfois par chèque, plus rarement en liquide... »
    Bon... j’aurais bien aimé savoir sur quoi vous vous basez pour affirmer cela. Vous seriez caissière, je dirais ok, mais vous ne l’êtes pas. Je crois que seule une caissière, qui de surcroit prendrait le temps d’observer et prendre note des moyens de paiement de ses clients, pourrait formuler ce genre d’affirmations. « le plus souvent... », « plus rarement en liquide »... Le problème, c’est que l’on ne sait pas du tout d’où vous sortez cette affirmation. Avez vous interrogé des caissières de supermarché ? Lu des articles et consulté des statistiques sur les moyens de paiement des clients de supermarché ? (si oui, pourquoi ne pas mettre des références, dans ce cas ?).

    Il y avait un sujet vraiment intéressant à creuser, mais si bien sûr il ne s’agissait pas d’écrire une thèse universitaire sur la question, je crois quand même, comme je l’ai dis plus haut, que vous êtes restée dans la superficialité et la généralisation. J’ai ouvert l’article avec grand intérêt, et finalement je suis restée sur ma faim, si je peux me permettre.

    • cevennevive cevennevive 28 février 11:58

      @Surya, bonjour !


      Votre commentaire est bien plus intéressant que l’article...

      Bien à vous.

    • JL JL 28 février 13:09

      @Surya
       

      bonjour, vous dites : ’’Si le bio reste encore plus cher, c’est JUSTEMENT parce qu’il n’y a pas beaucoup de demande. Et s’il n’y a pas beaucoup de demande, c’est JUSTEMENT parce que les gens s’en foutent de manger le top de la qualité’
       
       Je ne suis pas du tout d’accord. La demande bio dépasse l’offre, et elle est en croissance.
       
       A ce sujet, il est intéressant de noter la position des candidats à la Présidentielle. Benoit Hamon, suivi par Mélenchon sont les deux candidats les plus en pointe sur la question des perturbateurs endocriniens et des pesticides.
       
       Le candidat le plus désolant pour rester mesuré, est Fillon qui veut en finir avec le Principe de précaution. Déjà prêt pour le Tafta, lui.

    • rosemar rosemar 28 février 13:22

      @Surya

      Je ne suis pas journaliste : c’est un métier à temps plein et personne ne prétend l’être, ici, en tout cas, pas moi.
      Pour le bio, c’est vrai, certains ont d’autres priorités : smartphone, vêtements, vacances, mais certains aussi ne peuvent accéder au bio parce que c’est cher et que c’est une dépense qui revient régulièrement....
      Evidemment, il existe des exceptions : des gens riches n’achètent pas toujours du bio, mais s’ils ont des problèmes de santé, par exemple, ils pourront en acheter sans problème...
      Pour le reste, la carte bancaire devient le moyen de paiement préféré des français sauf pour de petits achats....

      Bonne journée

    • rosemar rosemar 28 février 13:24

      @JL

      Merci pour cette précision, JL : le bio connaît de plus en plus de succès.

    • ZenZoe ZenZoe 28 février 14:36

      @Surya
      ... vous avez le potentiel pour écrire d’excellents articles, et ce potentiel, vous ne l’exploitez pas...

      Depuis le temps que Rosemar écrit des articles, à raison de 1 article par jour ou plus, une conclusion s’impose ne croyez-vous pas : Rosemar n’a pas de potentiel.


    • Surya Surya 28 février 14:45

      @JL

      « La demande bio dépasse l’offre, et elle est en croissance. ». Je ne demande qu’à vous croire, excellente nouvelle si l’offre est en croissance, mais là, c’est pareil, s’il vous plait donnez moi une référence à laquelle me référer. Et pas seulement pour moi :


      il y a trop de gens qui oublient qu’Agoravox est supposé (je dis bien supposé...) être un site d’information, susceptible d’être lu par tous, et ce n’est pas un forum sur lequel se retrouve un groupe d’habitués pour papoter entre eux (sauf que c’est en train de devenir ça), donc nous ne devons pas perdre de vue que des gens qui ne sont même pas inscrits sur ce site nous lisent, et par conséquent nous devons mettre un point d’honneur, sans pour autant nous prendre pour des journalistes évidemment, à fournir une info vérifiée et sourcée.

      Je vais aller jeter un coup d’oeil dès que possible aux propositions (ou pas) faites par les trois candidats que vous citez.

    • Surya Surya 28 février 15:15

      @rosemar

      « Je ne suis pas journaliste : c’est un métier à temps plein et personne ne prétend l’être, ici, en tout cas, pas moi. » c’est marrant que vous me sortiez ça à moi, sur ce ton très naturel, vu que c’est justement ce que je vous ai balancé en pleine poire l’autre jour (si vous vous en souvenez...) lorsque je me suis montrée teigneuse avec vous dans votre article sur le NHS britannique. Donc vous m’enlevez les mots de la bouche, ou plutôt vous les reprenez à votre compte.


      Vous n’êtes pas journaliste, en effet, et pourtant certains de vos articles sont des articles journalistiques, ou se présentent comme tels. 

      Personnellement ça ne me dérange absolument pas que des non-journalistes écrivent des articles sur l’actualité, la politique, l’économie, mais alors il faut se montrer à la hauteur de ses ambitions et servir à vos lecteurs un article de qualité, correctement documenté, référencé, sourcé. Vous n’écrivez pas pour vous faire plaisir. Vous écrivez sur Agoravox pour les autres, pour essayer, du mieux que vous le pouvez, de leur apporter quelque chose. Lisez ce que j’ai écrit plus haut à JL. 



      Je ne nie pas que beaucoup de gens n’ont réellement pas les moyens de manger bio, je citais notamment les gens en dessous du seuil de pauvreté, cela dit il y a, j’en suis persuadée, beaucoup plus de gens auraient les moyens s’ils arrêtaient d’acheter des c...ries, pour lesquelles, comme par hasard, ils ont tout à fait les moyens... 

      Inversement, je connais personnellement plusieurs personnes qui ont très peu de moyens, et qui ont malgré tout décidé de manger bio et, comme on ne peut pas tout acheter, ont choisi en conséquence de laisser tomber toutes ces futilités parfaitement inutiles que la société de consommation cherche à nous imposer. C’est un choix de vie, et c’est de cela dont je parle.

      On peut également choisir de manger un certain pourcentage de bio, et puis réduire la viande rouge (la viande, c’est ce qu’il y a de plus cher dans le bio) qui est mauvaise pour la santé de toute façon, voire réduire la viande tout court, sans pour autant devenir végétarien si on ne le souhaite pas.

      « mais s’ils ont des problèmes de santé, par exemple, ils pourront en acheter sans problème... »
      A quel genre de problèmes de santé faites vous allusion ? 
      Se mettre à manger bio du jour au lendemain n’est pas un truc qui va vous guérir un problème de santé d’un coup de baguette magique, Ce n’est pas : « Zut j’ai un rhume, bon, je vais aller m’acheter des pommes bio et tout rentrera dans l’ordre... ». Le bio n’est pas un médicament, ou si on considère (ce qui est tout à fait juste) que la bonne qualité de l’alimentation contribue au bon état de santé, c’est sans doute (vous n’êtes pas journaliste, je ne suis pas nutritionniste, donc je n’affirme rien de manière sûre et définitive) par une action préventive, avec une démarche sur le long terme.

      Manger bio ne garantit évidemment pas qu’on n’aura jamais de problème de santé, ni qu’on va vivre jusqu’à 100 ans, mais je suppose que ça aide (meilleur apport de vitamines, par exemple). 

      Sans parler du fait que le goût est vachement meilleur (c’est important aussi !) 

      Je me permets donc, Rosemar, de vous encourager à manger bio si vous ne le faites pas déjà. En plus ça va plus vite de faire ses courses au supermarché quand on mange bio, car tout le bio est regroupé au même endroit dans les magasins français (sauf Monop je crois, mais c’est vrai à Auchan)

    • rosemar rosemar 28 février 18:17

      @ZenZoe

      C’est assez déplorable, cet esprit de compétition et de concurrence que certains instaurent sur ce site : vous ne pensez pas que la compétition est suffisamment présente, par ailleurs, dans nos sociétés ?

    • rocla+ rocla+ 28 février 18:24

      @rosemar


      La compétition c’ est la vie .

      Rocla  , spermatozoïde  gagnant .

  • ricoxy ricoxy 28 février 13:14

     
    « Le supermarché devient un vrai temple de la consommation.  »
     
    Notre société a les temples qu’elle mérite. Au lieu de la divinité, le « temple » abrite maintenant le veau d’or. Promo sur le quasi de veau aujourd’hui !
     


    • rosemar rosemar 28 février 13:25

      @ricoxy

      L’argent devenu le centre de nos sociétés, alors qu’on n’en voit plus la couleur dans les supermarchés....

    • ricoxy ricoxy 28 février 13:45

       
      ►Rosemar
       
      « L’argent devenu le centre de nos sociétés, alors qu’on n’en voit plus la couleur dans les supermarchés... »
       
      Cartes bancaires, cartes accréditives, paiements « par contact » [sic], chèques, virements... L’argent, symbole de possession de biens terrestres, solides et palpables, visibles même dans notre alphabet (×), s’évapore, devient « virtuel », n’en finit pas de nous échapper.
       
      Pour les dirigeants de ce monde, il semble souhaitable que les citoyens ne possèdent rien, sinon du vent.
       
       

      ---
      (×) le A est une tête de bétail (bœuf) inversée, le B le dessin stylisé d’une maison, le D une porte, etc. Même le Z représente une charrue.
       


    • rosemar rosemar 28 février 18:18

      @ricoxy

      MERCI pour ces rappels, ricoxy

  • Armelle 28 février 14:06

    « L’argent devenu le centre de nos sociétés »

    Normal ma foi puisqu’il est un outil universel. C’est LE moyen d’échange. Juste des chiffres sur une rondelle de métal ou sur un bout de PQ. Et il n’est pas malsain, c’est ce qu’on en fait et comment on le fait qui est malsain, donc c’est l’humain le responsable, vous, eux, nous...
    ... Changez vous-même si vous voulez voir le monde changer...


Réagir