jeudi 13 juillet - par rosemar

Les aller-retours du gouvernement...

Des réformes annoncées puis reportées : suppression de la taxe d'habitation, réforme de l'ISF, généralisation du tiers payant... 
Et puis, finalement ces réformes qui semblaient ajournées seront effectivement mises en place, dès l'année prochaine, à moins d'un nouveau revirement du gouvernement...
 
Tout cela laisse une impression de flou et d'improvisation.
Ces valses hésitations sont surprenantes et inquiétantes.
 
Où va le nouveau gouvernement ? Il semble que, face aux remous de l'opinion publique, on louvoie, on décide puis on revient en arrière...
On retrouve là le président du "et en même temps" qui dit une chose et son contraire...
On retrouve une gouvernance qui bringueballe... qui hésite.
 


Ainsi, dans un communiqué, le premier syndicat de médecins libéraux, la CSMF, se dit "inquiète des hésitations de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn", et se demande "finalement quelle politique va être suivie." Le syndicat "réaffirme son opposition déterminée à un tiers payant généralisé, pour tout le monde et pour tout." 
 
Pour la taxe d'habitation, Edouard Philippe parlait d'une réforme "d'ici à la fin du quinquennat."
Finalement, cette mesure commencera dès l'an prochain. Le dispositif bénéficiera au total à 18 millions de ménages et coûtera plus de 10 milliards d'euros par an à l'État.

 L'ISF sera bien modifié à partir de l'an prochain pour ne taxer que les biens immobiliers et non plus le capital, ce qui a pour objectif de séduire les entreprises et les investisseurs.
 
Evidemment, ces tergiversations ne sont pas sans rappeler celles du quinquennat précédent...
Emmanuel Macron en digne héritier de François Hollande a beau vouloir se démarquer de son prédécesseur par son style jupitérien, sa communication contrôlée, il retombe dans les travers que l'on connaît.
 
Décidément voilà une marche et une démarche qui semblent bien chaotiques, peu assurées. 
Tout cela fait désordre pour un parti qui se veut "en marche", mais qui ne sait pas trop où il va...


Tout cela n'augure pas une politique ferme et solide...
 
Pour ce qui concerne les vaccins obligatoires, là encore, le gouvernement a fait machine arrière et envisage une clause d'exemption. Les familles qui seraient opposées à la vaccination obligatoire de leur enfant contre onze nouvelles maladies pourraient bénéficier d'une dispense...
Sage décision, mais on perçoit encore un revirement étrange...
 
Que penser ? S'agit-il d'une tactique savamment orchestrée ou de louvoiements dus à une forme d'impréparation et d'amateurisme ?
L'avenir nous le dira mais on est perplexe face à de tels aller-retours.
 
 
Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/07/les-aller-retours-du-gouvernement.html



22 réactions


  • troletbuse troletbuse 13 juillet 12:44

    Dans le privé, paraît-il que Macaron aime aussi les aller-retours  smiley


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 13 juillet 15:46

      @troletbuse

      le piston de la machine à vapeur aussi.
      Par contre, dans la marine à voile, je ne sais pas...

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 13 juillet 16:20

      @Jeussey de Sourcesûre

      ... si tu avances et tu recules...

    • La mouche du coche La mouche du coche 13 juillet 16:38

       smiley Hahaha.   les mougeons barragistes super fiers de ne pas avoir voter Le Pen et qui se plaignent maintenant de notre nouveau président. C’est à mourir de rire ! vous êtes trop con, les gars ! Vous méritez ce qui vous arrive. smiley


    • Jean Pierre 13 juillet 23:29

      @La mouche du coche

       16 % du corps électoral a voté Macron. Cela fait 84 % des inscrits qui peuvent critiquer Macron en étant parfaitement cohérents avec eux mêmes. 


  • Taverne Taverne 13 juillet 12:57

    En Marche. Au début, on se demandait dans quoi son pied gauche avait marché pour être aussi chanceux, mais à présent on entrevoit l’horizon d’une marche...funèbre !

    L’enterrement annoncé de la réforme de la taxe d’habitation telle qu’elle figurait au programme de Macron n’y sera pas pour rien. Tout d’abord, le premier ministre la renvoie aux calendes grecques, puis le président la minimise en la réduisant à une réduction en 2018 pour les tranches les plus basses, le reste étant à l’avenant, conditionné par les économies de dépenses qui seront réalisées : traduire : « cela n’ira pas plus loin, vu que les économies ne le permettront pas ». Trop de pertes de recettes avec la réforme de l’ISF, avec la poursuite du plan Hollande (CICE), trop de dépenses en vue (dont celle du service national, très coûteuse), et plan bidon de réduction des dépenses dans les ministères, « pour la galerie » comme on dit, ou juste le temps de passer sous la barre fixée par Bruxelles (les fameux 3%).

    Jouer aussi imprudemment avec le pacte conclu avec les Français frise l’inconscience. Beaucoup d’électeurs on tablé sur cette réforme comme compensation des efforts produits par ailleurs (hausse de la CSG, gel du point pour les fonctionnaires, baisse de revenu chez les retraités, etc.). Or, les contribuables sont exsangues, le pouvoir d’achat en berne.Si j’étais député, j’exigerais des garanties sérieuses que la suppression de la taxe pour 80 % sera effective...


    • rosemar rosemar 13 juillet 17:47

      @Taverne

      En fait, c’est la taxe foncière qui est surtout injuste et qu’il aurait fallu réformer... la taxe d’habitation est calculée en fonction des revenus...


      Bonne journée



    • foufouille foufouille 13 juillet 17:50

      @rosemar
      « la taxe d’habitation est calculée en fonction des revenus... »
      pas du tout mais en fonction de la valeur locative.



    • Vraidrapo 14 juillet 08:08

      @Taverne
      J’ai ouï une info à la va vite : il me semble que la TH serait maintenue pour les célibataires...
      tous ceux qui vivent à la colle (comme on disait jadis), devront peut-être se précipiter chez M./Mme le Maire et payer davantage d’impôt sur le Revenu !???


    • rosemar rosemar 14 juillet 10:03

      @foufouille

      Elle peut être diminuée en fonction des revenus...

    • robert 14 juillet 17:41

      @rosemar et foufouille, vous n’avez jamais lu votre feuille d’impots « foncier » ? c’est un mix plus ou moins important entre salaire et valeur du bien, les COCOM ont le choix, dans certaines le Revenu n’est pas pris en compte, dans d’autres il est dominant, il faut aussi penser à cela avant de s’installer. Le foncier peut passer de 500 ros à 1500 ros à quelques kilomètres de distance.


    • foufouille foufouille 15 juillet 08:08

      @rosemar
      comme les autres taxes mais c’est à la tête du client et tes revenus doivent être proche du RSA.
      en 93, j’avais moins que le rmi et j’ai du en payé la moitié.


  • foufouille foufouille 13 juillet 13:26

    c’était évident qu’il ne tiendrait pas ses promesses. alors contente d’avoir voter macron ?


    • ZenZoe ZenZoe 13 juillet 14:16

      @foufouille
      Parce que tu crois que la Marine aurait tenu les siennes ?


    • foufouille foufouille 13 juillet 15:15

      @ZenZoe
      tu le sauras si elle est élue mais au moins elle est pas libérale.
      tu vas l’avoir ton smic à 4€/h.


    • Leonard Leonard 13 juillet 16:53

      @foufouille

      Non elle est pour la préférence nationale...

      Un genre de socialisme pour la nation ?

    • rosemar rosemar 13 juillet 17:48

      @ZenZoe

      En effet, Marine Le Pen n’était même plus sûre de son propre programme...

    • foufouille foufouille 13 juillet 17:48

      @Leonard
      il faut balayer devant sa porte avant celle des autres.


    • foufouille foufouille 13 juillet 17:51

      @rosemar
      bon alors tu es heureuse d’avoir voter macron ?


    • Vraidrapo 14 juillet 08:14

      @rosemar
      A posteriori, il me semble plus probable qu’elle s’est sabordée : c’est plus confortable d’être l’éternel challenger. Les chiens de garde de ’la Bête immonde" ou autres épouvantails alarmistes devraient être rassurés et l’INA conserver ses Docus dans ses placards.
      Quel cinéma, quel Barnum !


  • philippe baron-abrioux 13 juillet 18:31

    @l’auteur ,

     Bonjour Rosemar ,

     encore faudrait il savoir qui « gouverne » réellement dans notre pays depuis deux mois !

     d’après la Constitution de la cinquième République , ce serait le Premier Ministre ,« chef » du gouvernement .

     mais il est vrai que ce jupitérien de Président , se pensant légitimé par le vote des Français (enfin ,la proportion de ceux qui ont voté ) qui l’ ont longuement entendu dérouler divers programmes selon les auditoires qu’il parvenait parfois à tenir sous son indéniable charme , ancien ministre (il semble ne pas trop vouloir s’en souvenir ) , est plus que déroutant mais plutôt bel et bien en déroute .

     il semble même avoir des problèmes de mémoire ainsi que certains de ses fidèles (mais jusqu’à quand ?) ministres .

     découverte des chiffres du rapport de la Cour des Comptes , vraiment ?

     pour un homme qui s’est mis « en marche » depuis si longtemps , qui aurait préparé avec tant de soins son parcours jusqu’à sa quasi miraculeuse accession à la magistrature suprême , qui se serait entouré des femmes et des hommes les plus compétents qui soient , à qui rien n’aurait échappé , arriver à nous faire croire que tout cela fut une surprise pour lui me semble plus qu’inquiétant .

     ou alors , il a somnolé trop longtemps sous les ors de la République et s’est pris à rêver à ce que les Français lui ont offert sur un plateau d’argent ce mois de mai .

    aurait il une légère tendance à prendre ses désirs pour des réalités ou a t il comme Jeanne entendu des voix qui le guideraient avec la certitude qu’il détient LA vérité et que peu importent les Institutions , il lui suffira d’étendre la main sur les « Riens » que nous sommes pour nous convaincre que nous n’avions rien compris à ses envolées lyriques ou que nous ne sommes pas assez évolués pour percevoir toute la merveilleuse complexité de ses discours ?

     cet homme est un magnifique miroir aux alouettes qui s’est institué chef d’une basse cour , capable de faire la roue comme un paon et est en train de faire de nous les dindons de sa farce .

     chefaillon se pavanant aux frais du contribuable , bombant le torse pour faire croire qu’il a une existence réelle sur la scène internationale à la moindre occasion , on l’ a comparé à une bulle : il n’est en fait qu’un mirage dans un désert politique et civique : toute personne qui a connu un désert et les mirages qui y apparaissent parfois en sait tous les dangers , le pire étant d’y croire , au péril de sa vie .

     mais comment des « Riens » pourraient ils mourir ?

    peut être finalement en élisant des moins que rien qui se prennent pour des dieux !

     bonne fin de journée !

     P.B.A

     

     

     


    • rosemar rosemar 13 juillet 20:29

      @philippe baron-abrioux

      Merci pour toutes ces réflexions... je viens d’apprendre que le gouvernement prévoit à nouveau de défiscaliser les heures supplémentaires : une vieille recette appliquée par Nicolas Sarkozy.

      Une mauvaise nouvelle pour l’emploi...

      Bonne soirée

Réagir