lundi 27 juin 2016 - par Emile Mourey

Les dérives de l’islam. Aveuglement et responsabilité des intellectuels et des gouvernants

Le 13 novembre 2015, les terroristes islamistes frappaient au Bataclan, en plein coeur de Paris, frappant de stupeur la population, les médias et le pouvoir politique. Mais où sont les intellectuels, les philosophes, les gouvernants qui auraient dû prévoir cette dérive de l'islam et agir en conséquence.

 Agoravox est un des rares médias qui aient publié des messages d'alerte - cf mon article du 26 août 2006, "Jamais Mahomet n'a prêché la guerre contre l'Occident" - hélas, dans l'indifférence générale des autorités précitées. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/jamais-mahomet-n-a-preche-la-14287

Bis repetita placent, je me permets de rappeler ci-après mon article prophétique du 25 juin 2014 "Mahomet, vie et mort d'un prophète", soit plus d'un an avant le massacre du Bataclan. Dans cet article, je dénonçais, une fois de plus, les graves erreurs d'interprétation des textes musulmans.

Honte aux Modernes que nous sommes (1) qui n'avons pas compris qu'il était important et urgent aujourd'hui d'expliquer autrement et plus exactemet l'origine historique des trois religions du Livre : judaïsme, christianisme et islam ! Mais à quoi servent les philosophes s'ils n'éclairent pas le chemin en fonction de ce que les historiens leur disent (2) ? À quoi servent les médias s'ils n'informent pas (3) ? À quoi servent les responsables politiques s'ils savent et n'agissent pas (4) ? Sunnites et chiites s'entretuent aujourd'hui dans un affrontement qui ferait se retourner Mahomet dans sa tombe. Cette folie embrase une partie du monde. Portée par le djihad, elle touchera inévitablement le continent européen, nos banlieues et nos villes.

Lorsque j'ai écrit mes ouvrages, dans les années 80 à 87, il était encore temps d'arrêter ou de canaliser cette folie. France, pays des lumières, c'est tout naturellement à elle que revient le rôle d'éclairer les peuples sur la bonne interprétation des textes fondateurs du judaïsme, du christianisme et de l'islam, une origine purement terrestre... car rien ne descend du ciel... hormis la pluie et quelques météorites. N'est-ce pas elle, France fille aînée de l'Eglise, qui, par un fabuleux rebond du judaïsme, fit rayonner le christianisme sur le monde, un christianisme dans la continuité duquel s'inscrit l'islam ? N'est-ce pas à elle de rectifier aujourd'hui le tir ?

Mahomet, tel qu'on se l'imagine, n'a jamais existé en tant qu'homme/individu mais en tant que conseil. Jésus de même. Pour les Nazaréens, c'est Dieu qui s'exprimait dans les décisions prises au conseil essénien, fils de Dieu (5), ou parfois, dans l'un de ses membres particulièrement inspiré (6). Pour les Arabes, il en était à peu près de même - c'est Omar qui avait la meilleure inspiration, le ilhâm (7), mais le conseil ne se disait pas "Fils de Dieu" et il a reçu plus d'une fois la parole divine par l'intermédiaire de l'ange Gabriel (les moines de Bahira) (8). Noé qui vécut 350 ans, Abraham 175 ans, Ismaël 137 ans, Moïse 120 ans, Abd al Muthalib, grand père de Mahomet, 110 ans, étaient des conseils dans une généalogie politique et une filiation par l'esprit et non par le sang, je crois l'avoir amplement démontré dans mes articles qu'Agoravox a bien voulu publier ainsi que dans mes ouvrages (9). Quant à Adam, ce n'était pas non plus un homme/individu, tout intellectuel "sensé" veut bien aujourd'hui l'admettre. En ces temps-là, au Moyen-Orient et plus particulièrement en Arabie, ce sont les clans, les différents courants religieux et quelques monastères qui animaient la vie publique, pas les individus. Voilà pourquoi je condamne fermement le "Christ philosophe" de Frédéric Lenoir (10), non pas quand l'auteur met en exergue le rôle éminent du christianisme dans la transmission de la sagesse antique mais quand il attribue ce rôle à un Jésus/homme, certes plus homme/sage que fils de Dieu mais individu d'exception tout de même. Dans ces conditions, sur quelles critères refuserait-on à l'islam, l'existence d'un autre être d'exception qui serait venu "après" pour apporter son propre enseignement et le sceau des prophètes ?
 
Voilà bien le dilemme, véritable mur d'incompréhension devant lequel reculent notre intelligentia et nos responsables politiques ! Car, en effet, pourquoi mettre en question l'existence d'un Jésus même simplement homme alors que cette croyance, non seulement ne présente aucun risque pour nos sociétés mais, en plus, les tranquillise ? Tragique renoncement aux désastreuses conséquences pour l'islam ! Je réponds qu'on ne peut pas faire deux poids et deux mesures. Il faut que l'Occident reconnaisse son erreur historique d'interprétation en ce qui concerne sa religion afin que le monde musulman puisse, ensuite, faire de même pour la sienne. On ne peut pas continuer à faire et à écrire l'Histoire en s'appuyant sur des interprétations erronées des textes fondateurs.
 
Comment se fait-il que notre élite intellectuelle n'ait pas compris le sens plus ou moins caché de ces textes ? C'est cela que je ne comprends pas. Et pourtant, les auteurs du livre de Daniel ne pouvaient être plus clairs en laissant entendre que seuls les "intelligents" en comprenaient le sens (Dan 12, 3-4). Paul de Tarse lui-même a écrit que les évangiles étaient "voilés" (2 Co, 4,3). Ce que Pierre ne voulait pas révéler aux gentils, ne serait-ce pas plutôt le double sens de ces textes, l'un caché, raisonnable, à l'intention des initiés, l'autre, merveilleux, en clair, pour susciter l'adhésion populaire ?
 
Certes, bien que l'histoire "Jésus" permette de mieux comprendre l'histoire "Mahomet" qui s'inscrit dans sa suite, l'historien sérieux a, par ailleurs, suffisamment d'éléments pour montrer que l'homme Mahomet n'a jamais existé en tant qu'individu tel qu'on se l'imagine. En dehors des textes religieux fondateurs de l'islam, il n'existe en effet aucune information sur un prophète Mahomet/homme, chef d'armée ou leader politique dûment identifié, qui aurait soulevé le pays face à un empereur romain d'orient byzantin encore puissant et quant à lui, parfaitement identifié. Thomas le Presbyte évoque en 640 les Arabes d'un mystérieux Mhmt, vainqueurs des Byzantins près de Gaza en 634 mais, curieusement, le fait n'est pas rapporté dans les chroniques musulmanes, ou bien il est attribué à Abou Becker. En revanche, il est bien fait mention par les deux sources de la bataille de Mouta mais Mahomet n'est pas présenté comme le chef marchant à la tête d'une armée mais comme celui qui décide, organise, nomme les généraux, bref un conseil de gouvernement. Les chroniqueurs byzantins parlent d'un marchand originaire de Yathrib et non de La Mecque, ce qui montre bien le flou qui régnait alors sur l'identification du personnage, à l'extérieur de l'islam (11).
 
Au XV ème siècle, au palais Topkapi, les artistes représentaient encore Mahomet dans son conseil de sept membres (sept : autant d'étoiles qu'il y a dans la Petite Ourse). Le "désigné" a le visage voilé. On devine que lorsqu'il était tué au combat - ce qui arriva lors de la bataile d'Ohod - un autre membre le remplaçait aussitôt, le visage voilé. 
 
Voyons maintenant les textes musulmans.
 
Expliquer la montée en puissance et la marche vers le pouvoir d'un groupe d'associés sous la forme d'un récit d'enfance, mais c'est absolument génial ! Dieu sait le succès qu'a rencontré le protévangile de Jacques où l'auteur, qui avait fui les massacres ordonnés par Hérode, annonce la venue prochaine d'un Jésus vengeur qu'il fait naître d'une population sainte, Marie, et d'une famille de prêtres descendants spirituels du Joseph d'Égypte. Il en est de même pour Mahomet. La nourrice Halimâh est, de toute évidence, une caravane qui ne pouvait survivre dans le désert et faire du commerce que si elle "adoptait" pour fructifier et comme guide un groupe de sept jeunes hommes originaires de la Mecque, un conseil parmi d'autres mais qui s'est révélé être le meilleur. La lumière qui sort du foetus du sein de sa mère/population Aminah, la langue de feu sur le front de son père/conseil Abdallah, l'ange Gabriel annonciateur, il n'y a aucun doute, nous sommes bien dans la continuation du récit évangélique, un récit très imagé que les initiés comprenaient parfaitement dans son sens caché mais qui, à défaut d'être compris, pouvait également entrainer l'adhésion de la population moins instruite mais sensible au merveilleux (12).
 
L'histoire de Mahomet - la Sirah - nous est relatée dans le livre dit de Tabari, compilateur du X ème siècle, lequel a manifestement, selon moi, recopié un texte original d'époque (13). En effet, j'y vois une authenticité que je ne retrouve plus dans le livre de Ibn Hisham (mort en 834) qui est pourtant considéré comme le livre de référence (14). Ce n'est pas le texte de Tabari qui s'est inspiré de Ibn Hichâm, c'est le contraire. Je suis étonné que les exégètes ne s'en rendent pas compte alors que cela saute aux yeux.
 
Bref, on retouve ici la logique de l'Histoire. De même que le prosélytisme chétien n'a pu s'étendre que par les textes évangéliques qu'on envoyait, en particulier dans la diaspora, Abou Becker, le premier disciple, n'a pu mener son combat qu'un livre à la main comportant deux volets : un Coran originel, sourates votées en conseil musulman depuis le début, et une vie du Prophète. Cette vie, nous l'avons, il s'agit du livre de Tabari.
 
Tabari connaît les évangiles, leur style, le sens caché qui s'y trouve, ou tout au moins celui de Luc. Le moine de Ba'hirâ qui prophétise sur le jeune conseil, ce sont les moines de Ba'hirâ, c'est le monastère à l'entrée de Bosra, lequel était consacré à l'ange Gabriel cher à Luc - ma thèse - d'où le raccourci Gabriel -> Mahomet. Khadidja, sa première épouse, c'est la population marchande dominante de la Mecque, ses autres femmes, des troupes militaires, leurs maisons, des casernements, leurs voiles, les portes fermées de ces casernements. La fuite en Abyssinie rappelle la fuite des disciples nazaréens en Égypte (Mt 2, 13-15). Persécutés à la Mecque, les membres du conseil sont recouverts de terre. Ils sont enterrés. Il n'y a plus de volontaires. Le conseil n'existe plus ou est en sommeil. Le retour de Mahomet à Taïf évoque une résurrection (un nouveau conseil). Tabari nous met sur la piste en évoquant les trois jours de marche Ils tueront le Fils de l'Homme, mais une fois tué, trois jours après, il ressuscitera (Mc 9, 31), mais aussi en faisant s'entretenir le "réssuscité" avec Jonas qui fut recraché par la baleine au bout de trois jours. L'allégorie de la vigne n'est pas oublié et le prélèvement d'un simple grain de la grappe qu'on lui offre est, de toute évidence, un engagement politique du nouveau conseil pour la modération fiscale etc...
 
Pas facile de se faire comprendre face aux "à priori".
 
Dans un précédent article (15), j'ai eu l'imprudence d'écrire : Bien sûr, on me donnera l’exemple où Mahomet aurait fait passer au fil de l’épée plus de huit cent juifs de la tribu des Beni Qoraïzha. Scepticisme de ma part ; aucun auteur ne s’est fait l’écho d’un tel holocauste. Il ne faut pas oublier, d’autre part, que ceux qui relatent les faits d’armes de Mahomet étaient des poètes et s’exprimaient dans un langage imagé. En réalité, les bourreaux musulmans tranchaient la mauvaise âme qui planait au-dessus de la tête des juifs par un coup de sabre symbolique. Et ensuite, ces vaincus devenaient musulmans. Cela m'avait valu quelques commentaires très ironiques, et pourtant : il n'y a que Tabari qui relate cet holocauste, et bien sûr Ibn Hisham qui ne fait que le recopier. Il est impensable qu'un tel fait ait eu lieu sans que cela apparaisse dans un texte d'époque extérieur à l'islam, notamment juif. Après la relative clémence accordée aux Beni Qaïnoqua, il me semble qu'il s'agit là plutôt d'un avertissement solennel adressé aux Juifs qui s'opposaient encore à la conquête musulmane. Après explication aux populations conquises ou ralliées, on pouvait toujours leur expliquer que seules les têtes de conseil avaient été coupées et que la population avait choisi de s'allier au Prophète dans le symbole de la belle jeune fille qu'il épousa.
 
Honte aux Modernes que nous sommes qui laissons des fanatiques procéder à des massacres en leur laissant croire qu'ils suivent l'exemple du Prophète !
 
J'ai relu le livre de Tabari. Je ne vois rien d'autre que la conduite normale d'un conseil de guerre et de gouvernement, parfois il est vrai débordé par le fanatisme et la cupidité de ses troupes, mais aussi parfois plus humain et plus clément que d'autres.
 
Extraits du chapitre 26 de mon manuscrit refusé par les maisons d'édition, nouveau titre : Le Prophète au visage voilé (d'après le livre de Tabari). Il s'agit d'un long poème, un récit allégorique à sens caché.
 
Au mois de dsoul hiddja de l'an X de l'hégire, le Prophète, se sentant en mauvaise santé, se rendit à La Mecque pour y faire un pèlerinage d'adieu. A son retour à Médine, il continua à se plaindre, mais on pensait que c'était à cause des fatigues du voyage. L'année suivante, sa maladie s'aggrava. Au nord, des troupes romaines se concentraient sur la frontière de la Syrie. Au sud, dans le Yémen et parmi les Bédouins, de faux prophètes se levaient et des populations entières renonçaient à l'islamisme. On refusait de payer l'impôt et on chassait les percepteurs. Mahomet envoya une lettre à ceux qui lui étaient restés fidèles au Yémen. Il leur demanda de faire la guerre au faux prophète qui y semait la perturbation. Lorsqu'il fut informé que l'ordre avait été rétabli, son état de santé s’améliora. Un bandeau roulé autour du front pour calmer sa migraine, il se rendit au milieu du peuple pour annoncer que la situation s'améliorait. (16)... 
 
... Après que le soleil se fut levé et avant qu'il culmine dans le ciel, une sueur coula du front du Prophète. Il ouvrit la bouche. Il la referma. Son âme s'était envolée. On était au douzième mois du mois de rabia premier.
 
Ali sortit de la maison en pleurant. Abou Becker, qu'on était allé chercher en catastrophe, arriva à vive allure. Omar se tenait devant la porte, bloquant l'entrée. Il criait à la foule qui se pressait autour de lui : « N'écoutez pas les hypocrites qui vous disent que le Prophète est mort. Non ! un prophète ne peut pas mourir. Il est allé visiter le Seigneur ; il reviendra. Rappelez-vous Moïse qui monta sur la montagne pour aller à la rencontre de Dieu et qui revint dans son peuple au bout de quarante jours. Rappelez-vous Jésus qui monta au ciel et qui redescendit pour se faire voir à ses disciples. Mahomet est notre prophète. Lui aussi, il nous reviendra. Qu'on arrache la langue de ceux qui disent qu'il est mort. »...
 
Voyant Omar qui continuait à haranguer la foule, Abou Becker lui dit : « Omar, mon ami, ne parle pas ainsi. Peut-être ne le sais-tu pas, mais moi je sais que Dieu a dit au Prophète :
 
Mahomet n'est qu'un envoyé de Dieu.
Il mourra comme sont morts tous les apôtres qui l'ont précédé.
Ô hommes de peu de foi ! Faudrait-il renoncer à Dieu
chaque fois qu'un prophète meurt.
Que vous apostasiez ou non, Dieu reste le même.

Il continue à récompenser ceux qui se tournent vers lui. (Sourate III, verset 138)


 
Se tournant vers la foule, Abou Becker s'exclama : « Ô musulmans, le Prophète est mort. Que tous ceux qui l'aimaient le sachent et qu'ils le disent : Mahomet a quitté ce monde ; il est mort et ne reviendra plus. Ô musulmans, Dieu est vivant. Que tous ceux qui aiment le Seigneur le sachent et qu'ils le disent : Dieu est vivant dans ce monde et il ne mourra jamais. »
 
Ne doutant plus de la mort du Prophète, le peuple laissa éclater sa douleur, puis il entra dans la maison pour voir une dernière fois son visage. Puis il sortit. Toutes les maisons de Médine, toutes les maisons d'Arabie pleuraient. Les gens de la maison de Mahomet s'étaient rassemblés dans la mosquée ; ses femmes, ses affranchis, tout ce monde-là gémissait de douleur...

 
... Le corps du Prophète n'était pas encore lavé que déjà la dissension menaçait de déchirer Médine....
 
Des Ançar s'écrièrent : « Nous voulons Ali, cousin et gendre du Prophète, premier des Koréishites, descendant direct des Beni Hâshim. » Voyant qu'on allait en venir aux mains, Omar monta à la tribune et prononça ces mots : « Je ne veux pas que ma candidature soit une cause de dissension parmi vous. Aussi, je me retire, mais je vous demande de voter pour un homme qui n'a même pas songé à solliciter vos suffrages. Et pourtant, cet homme, vous le connaissez. C'est lui qui préside à vos prières dans la mosquée. C'est lui qui est devenu le garant de notre religion. Depuis le tout début, il a été le compagnon de Mahomet. En un mot, je vous demande de choisir pour chef celui qui est le plus digne de succéder au Prophète, j'ai nommé Abou Becker. » Et aussitôt, Omar lui prêta serment. Et aussitôt, des Ançar prêtèrent serment, puis d'autres, puis tous. Et voilà que le peuple arrive. Le tumulte est à son comble. Sad est foulé aux pieds. Quelqu'un s'écrie : « Prenez garde ! Sad a été renversé par la foule. » Omar s'écrie : « Qu'on tue cet hypocrite qui a voulu semer la discorde ! »...
 
...Voilà ! C'est reparti. Les piliers de l'islam sont dorénavant au nombre de trois.
La religion, c'est Abou Becker.
La justice, c'est Omar.
L'armée, c'est Ali.
C'est à Abou Becker que les musulmans ont donné la prééminence (17)...
 
... Abou Sofyan dit à Ali : « Tu es parmi les Koréishites de la plus illustre souche alors que l'ascendance d'Abou Becker est des plus insignifiantes. C'est toi qui aurais dû hériter du pouvoir. Si tu me donnes ton accord, je lèverai une armée à La Mecque et nous éliminerons Abou Becker. » Ali refusa pour sauver l'islamisme...
 
... Le corps du Prophète gisait, abandonné dans sa maison. Personne ne lui avait encore fait sa toilette funéraire. Personne ne pensait à le mettre en terre. Trois jours s'étaient écoulés. Abou Becker s'approcha craignant que le corps ne soit corrompu. Il souleva le manteau et respira une suave odeur. Il embrassa le visage du Prophète, disant : « Ô toi qui m'es plus cher que ma mère et que mon père, tu es comme la fleur coupée qui continue à exhaler son parfum. »...
 

...Et ils le mirent dans trois suaires, deux étaient d'étoffe blanche, le troisième était aux couleurs rayées du Yémen. Et l'on fit venir le fossoyeur de Médine — c'était un Ançar — et, après avoir déplacé le lit, on lui demanda de creuser la fosse à l'endroit même où le Prophète avait expiré, dans la maison d'Aïscha attenante à la mosquée. Puis, on plaça le corps au bord de la tombe et tout le peuple vint se prosterner devant lui.
 
On enterra le Prophète à minuit. Ali et les fils d'Abbas descendirent dans la fosse. C'est Ali qui remonta le dernier. C'est lui qui dit au fossoyeur : 
 
« Jetez la terre ! »
    
 E. Mourey, 24 juin 2014
Copie à MM Luc Ferry et André Comte-Sponville
 
 Le récapitulatif de mes articles Agoravox sur l'islam figure en bas de mon article http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/m-tariq-ramadan-nous-demande-de-114047
 

Renvois :
1. La sagesse des modernes de Luc Ferry et André Comte-Sponville, éditions Robert Laffont, 1998.
2. Lettre aux philosophes, 1998. http://bibracte.com/mon_aide_aux_philosophes/au_sujet_de_la_sagesse_des_modernes.html
3. Exemple : Bibracte, Gergovie : black-out complet sur mes contestations. Refus systématiques de me publier à l'exception d'Agoravox.
4.10.05.95. Je vous en remercie vivement. Signé François Mitterrand, Président de la République. 27.12.96. M. Jacques Chirac m’a confié le soin de vous transmettre ses compliments pour l’important travail d’érudition… soyez assuré qu’il a été bien pris connaissance des réflexions dont vous avez tenu à faire part au Chef de l’Etat. Annie Lhéritier, Chef de cabinet du Président de la République.
5. Au II ème siècle avant J.C., les documents de Qumrân attestent que les esséniens étaient dirigés par un conseil de Dieu (Rouleau de la Règle, VI, 14 et 20). La grande assemblée essénienne, l'ummah musulmane, ce sont seulement les termes qui changent.
6. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-evangiles-un-devoir-de-verite-144981
7. Le Prophète a dit : "Il y avait, dans les peuples qui étaient avant vous, des hommes qui étaient inspirés (muhaddathûn). S'il y en a dans cette Umma, c'est bien Omar" (al-Bukhârî).
8. http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/les-origines-esseniennes-du-16307
9. On peut consulter des extraits de mon manuscrit "Le Prophète au visage voilé" sur mon site internet www.bibracte.com, manuscrit écrit en 1987, retourné par les maisons d'édition en 2005.
10. Le Christ philosophe de Frédéric Lenoir, éditions Plon, 2007 et http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/ma-reponse-au-christ-philosophe-37376
11. Les fondations de l'islam d'Alfred-Louis de Premare, éditions du Seuil, 2002.
12. http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/mahomet-le-prophete-au-visage-123163
13. Mohammed, sceau des prophètes, par Tabari, éditions Sindbad, 1980.
14. Ibn Hichâm, biographie du prophète, Wahib Atallah, éditions Fayard, 2004
15. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/jamais-mahomet-n-a-preche-la-14287
16. La santé d'un conseil de gouvernement est, bien évidemment, en rapport avec l'évolution de la situation politique.
17. Évidemment, vu que le livre de Tabari dont je m'inspire est celui qu'Abou Becker préchait, il ne peut en être autrement, mais il semble bien qu'Ali ait été pris de vitesse.
 



80 réactions


  • Jeanmoulin1943 (---.---.11.158) 27 juin 2016 12:51

    Donc si j’ai bien compris vous voulez expliquez l’islam aux musulmans ? Commençons déjà par appeler leur prophete par son vrai prenom qui est Mohammed et non Mahomet ça serait un bon début vous ne pensez pas ? Pour éviter des massacres « islamiste » Il faut expliquer aux musulmans qu’ils n’ont rien compris de leur religion et que leur interprétation est mauvaise.Effectivement c’est une solution mais j’ai envie de vous demandez si vous n’avez pas plus compliqué comme solution ? Si un burundais vient de Bujumbura pour vous expliquez l’histoire de France ou la révolution française Je pense qu’il y’a beaucoup de chance qu’il ne soit pas écouté Pour quoi faire compliqué la ou on peut faire simple Arrêtons juste de bombarder de massacrer ces peuples dans leur pays et on aura beaucoup moins de soucis ici pour sûre Il serait temps que l’on arrête de penser que l’on peut faire autant de saloperies aux autres sans avoir aucune conséquence le monde change Et faire des théorie compliqué totalement débile et impossible a réalisé comme ce que je viens de lire Alors que la solution est la et elle est simple Ne fout pas la merde chez les autres car tôt au tard cette merde ´t’ éclaboussera point C’est tout de même incroyable de ne pas comprendre ça


    • cathy cathy 27 juin 2016 13:06

      @Jeanmoulin1943
      Ce que vous dites est vrai, sauf que le gouvernement Sarkosy ne nous a pas demandé la permission quand ils ont été attaqué la Libye et ensuite la Syrie. 


    • Antenor Antenor 27 juin 2016 13:11

      Il n’y a que pour le prophète de l’Islam qu’à chaque fois, on nous prend la tête avec l’orthographe de son nom. Tout le monde se fiche qu’on écrive Jésus, Joshué ou Iesus (les musulmans l’ont d’ailleurs bien arabisé en Issa) et idem pour Moïse. Ou comment éviter de traiter le fond du sujet en faisant diversion sur la forme.

      L’avis d’un Burundais sur l’histoire de France et pourquoi pas ? Ils vous plaisent pas les Burundais ?

      Oui et puis on aurait aussi dû laisser les Bosniaques et les Kosovars aux Serbes ?


    • Jeanmoulin1943 (---.---.170.165) 27 juin 2016 14:40

      @Antenor C’est pas que les burundais me plaisent pas c’était juste une image une métaphore point vous avez très bien compris ce que je tentais d’expliquer mais il est inutile de perdre son temps a avancer des arguments de bonne foi face a des gens de mauvaise foi ce que vous semblez être Quand a la guerre Yougoslavie on voit que vous n’avez pas été cherchez les véritables causes et raisons si vous vous limitez a nos chaînes d’infos super mais alors la super menteur on ne peut aboutir qu’à la question ridicule que vous m’avez posé et qui ne mérite même pas de réponse tant elle montre votre total ignorance sur ce sujet Le pire dans tout ça c’est qu’il y a encore des gens comme vous qui pense réellement que nous les occidentaux sommes les sauveurs du monde alors quand fin de compte on en est les fossoyeurs


    • Jeanmoulin1943 (---.---.170.165) 27 juin 2016 14:47

      @cathy Bonjour vous avez raison mais a un moment le peuple doit prendre ses responsabilités car c’est pas les politiques qui prennent sur la gueule mais lui C’est lui qui est en première ligne Ou sinon voilà ce que les autres risquent de penses « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! Il est complice. » Georges Orwell


    • Antenor Antenor 27 juin 2016 16:16

      C’est vous qui manifestement souhaitez sauver le monde. Je dis juste qu’il faut arrêter de faire croire que l’Occident est l’Alpha et l’Oméga des problèmes de la planète. Nous sommes beaucoup moins puissants que ce que vous semblez vous figurer. Avec nos 10 Rafales déployés au Proche-Orient, Daesh est mort de peur.


    • Jeanmoulin1943 (---.---.170.165) 27 juin 2016 16:53

      @antenor C’est bien ce que je disais la mauvaise foi donc inutile de discuter avec vous On se demande ou daesh trouve ses armes et qui inonde se secteur d’arme probablement le Chili Melons nous de ce qui nous regardes et on sera tranquille la vie c’est comme ça y’a pas de secret


    • Antenor Antenor 27 juin 2016 17:15

      Informations d’Amnesty International relayée par un média russe :

      https://francais.rt.com/international/11765-armes-irak-syrie-daesh


    • Jeanmoulin1943 (---.---.170.165) 27 juin 2016 17:30

      @antenor Ohlalalalala vos sources svp vos sources Amnesty international hahahahaha Je vous le dis une fois encore ne soyez pas naïf cette organisation qui la finance ?Nous donc elle ira dans notre sens lisez ceci https://fr.sott.net/article/9334-Amnesty-International-est-une-agence-de-propagande-du-ministere-des-affaires-etrangeres-etasunien Mais si vous insistez avec les médias nul voici un article de libération http://www.liberation.fr/futurs/2015/06/14/ventes-d-armes-le-grand-boomdes-exportations-francaises_1329625


    • Antenor Antenor 27 juin 2016 17:52

      Pour faire court. Vous ne croyez pas que les peuples sont responsables de leur sort ?


    • Jeanmoulin1943 (---.---.170.165) 27 juin 2016 18:24

      @Antenor

      Non pas du tout sinon les prix des matières premières ne se déciderais pas a la city ou a wall street mais chaque pays pourrait fixer son prix pour ses matière première ce qui n’est pas le cas Il n’y a pas de guerre de religion pas une religion qui soit plus mauvaise que l’autre non Il y’a juste des endroit ou il y’a plus de ressource que d’autre c’est tout Tout est une question de fric et d’intérêt Tout le reste c’est du blabla de l’emfumade pour brouiller les pistes et cacher les véritables raison https://m.youtube.com/watch?v=t3t3cHb6R34&autoplay=1


    • Antenor Antenor 27 juin 2016 18:49

      Les besoins humains ne sont pas uniquement matériels et croire que les conflits se résument à cela, c’est s’empêcher de considérer leurs causes dans leur globalité. C’est notre société ultra-consumériste qui veut nous vendre cette vision des choses. Achetez et vous serez heureux...

      L’homme ne vivra pas seulement de pain.


    • Jeanmoulin1943 (---.---.170.165) 27 juin 2016 19:10

      @Antenor

      Ahh la suis content car suis un peu d’accord avec vous la C’est vrai que les conflits ne se résument pas tous au point de vue matériel Mais si on fait un constat force est de constater que de nos jours les pays en conflit sont des pays au il y’a d’importantes richesses au niveau du sous sol Je pense pas me tromper la dessus en général dans ces pays la c’est la politique de diviser pour mieux régner vieux comme le monde


    • mmbbb 27 juin 2016 19:16

      @Antenor en partie si . Je n’ai survole que cet article la religion est une chose, nous sommes dans un etat laique et comme la dit E Badinter, nous payons notre renoncement et aussi notre lachete Lorsque je vois une femme voilée francaise dans les rues, je perçois ceci comme une déni de notre histoire. Si un mouvement catho intégriste avait ose le dixième de ce que ces integristes font, la gauche d’un seul homme serait dans la rue Mais nous en sommes pas à une schizophrinie pres dans ce pays et cette meme gauche qui ne denonce pas l’homophobie de ces mouvements Nous n’avons pas su defendre nos valeurs nous en payons le prix Par ailleurs le premier attentat de Charlie Hedbo etait prémonitoire. Les attentats suivants ne m’ont pas surpris.


    • Jeanmoulin1943 (---.---.170.165) 27 juin 2016 20:06

      @mmbbb

      Euuuhhh l’histoire de France c’est juste la laïcité Y’avait rien avant ?


    • popov 28 juin 2016 13:23

      @Jeanmoulin1943

      En français, on appelle ce gugusse Mahomet. C’est un usage bien établi et qui ne regarde pas les moustoufs.
       
      Est-ce qu’on leur impose le mot qu’ils utilisent pour désigner la France en arabe ?
       
      Accepter de changer le français suivant les caprices des moustoufs, c’est déjà se soumettre.
       


    • Jeanmoulin1943 (---.---.170.165) 28 juin 2016 15:03

      @popov

      Vous êtes marrant vous lol No comment


  • Antenor Antenor 27 juin 2016 13:23

    @ Emile

    De quoi Mahomet est-il mort ? Pourquoi le conseil a-t-il été dissous ? Il aurait pourtant été simple d’y faire entrer de nouveaux membres et de continuer l’aventure.


    • cathy cathy 27 juin 2016 13:42

      @Antenor
      Parce que les ottomans ont repris l’affaire.


    • popov 27 juin 2016 15:22

      @cathy
       
      Les Ottomans n’étaient pas là au VIIe siècle.
       
      Les invasion turco-mongoles :

      • Les Huns (Ve siècle)
      • Les Khazars (du VIIe au Xe siècle)
      • Les Turcs Seldjoukides (du XIe au XIIe siècle)
      • Les Turcs Ottomans (à partir du XIVe siècle)
      • Les Mongols (à partir du XIIIe siècle)

    • Emile Mourey Emile Mourey 27 juin 2016 15:52

      @Antenor

      Parce que, probablement ou peut-être, les premiers disciples, ceux de l’exil, ont voulu reprendre la main face à ceux de Médine, probablement ou peut-être, ont-ils décidé de faire cavaliers seuls en se partageant le monde qui restait à conquérir. Comme le dit ou le laisse entendre l’auteure tunisienne, il fallait faire mourir Mahomet pour relancer la machine. 

      Quant à la question posée par un commentateur précédent, la compréhension historique des trois religions du livre est l’affaire des historiens qui veulent bien remonter aux sources, notamment aux Esséniens, notamment aux Esséniens qui ont émigré en Gaule aux premiers siècles avant J.C., notamment aux Esséniens qui ont émigré à Bibracte et à Gergovie, là où je situe leurs véritables sites. 

      C’est le fil de mon histoire qui m’a conduit jusqu’en Arabie, sinon je ne serais jamais allé mettre mon nez dans ce pays de Bédouins.

    • Antenor Antenor 27 juin 2016 17:03

      L’organisation du conseil essénien (12 + 3) inspirée de celle des Flamines romains ???


    • cathy cathy 27 juin 2016 18:06

      @popov
      Les ottomans sont des turco-mongoles.


    • cathy cathy 27 juin 2016 18:37

      @popov
      les Mongols et les Turcs, populations asiatiques venues du nord-est du continent jaune. Nomades et guerriers, comme leur prédécesseurs, ils n’eurent de cesse de se bâtir des empires, ajoutant à leur soif de terres celle de s’enrichir du bien des populations sédentaires au cours de raids sanglants. Nous avons subi leur rudesse au Vème siècle, quand les Huns d’Attila violèrent l’espace de la Gaulle. Après avoir pénétré à plusieurs reprises le pré carré chinois, les Turcs commencèrent à déferler sur l’Asie centrale à partir du VIème siècle. Dans un premier temps, au VIIème siècle, la percée arabo-musulmane stoppa leur progression. Pas longtemps, offrant leurs services en tant que mercenaires aux monarchies islamisées, ils se convertirent pour le plus grand nombre à la nouvelle religion. Renversant alors le
      pouvoir, comme en Iran, ils reprirent leur avance, au nom de l’islam, cette fois, mais en gardant leurs motivations
      premières, auxquelles les théories du djihad offraient l’alibi de la religion.


    • popov 28 juin 2016 13:37

      @cathy
       
      Votre lien confirme ce que je dis : les Ottomans ne sont pas contemporains de Mahomet. Ils apparaissent 7 siècles après.


  • kader kader 27 juin 2016 13:48

    Il faut vraiment arrêter de nous raconter les contes et légendes des religions.
    Tout est faux. Ne ne saurons jamais ce qu’on été vraiment les prophètes.

    Mais Abraham Moise et compagnie on sait que c’est faux.

    Abraham est Akhenaton, Moise est Ramses 1er.

    Il n’y a aucune trace historique de l’exode. Cela a été inventé. Le problème du Coran c’est qu’il reprend ces histoires (entre autre)

    Les 3 livres sont faux faux et faux. Il y a aujourd’hui toutes les évidences et les preuves de cela.


    • Antenor Antenor 27 juin 2016 14:24

      @Kader

      Vous concédez tout de même l’existence d’Abraham et de Moïse en les identifiant à des personnages historiques connus. Par contre, les époques où vous les situez sont beaucoup trop basses. Abraham arrive en Canaan au début du Moyen-Empire sans doute appelé par un grand seigneur de l’époque (égyptien ? éblaïte ?) pour garder ses frontières. Israel s’installe en Egype au début de la Seconde Période Intermédiaire et Moïse quitte l’Egypte avec les débris de l’ancienne puissance hyksos au début du Nouvel-Empire. Jéricho, première ville conquise par les Israelites sous la conduite de Josué, a été détruite au 15ème siècle av. J-C ; on ne peut pas situer l’Exode après.


    • kader kader 28 juin 2016 11:39

      @antenor
      la bible dit tu t’appelles abram tu t’appelleras ab RA ham
      sa femme s’appelle sa RA (en egyptien enfant de RA)
      le pays s’appelle Is RA el (isis RA elohim)

      Abraham a eu un enfant avec sa servante car sa femme etait stérile
      Finalement sa femme lui a donné un enfant

      Akhenaton a eu un enfant avec sa servante car sa femme etait stérile
      Finalement sa femme lui a donné un enfant

      Les prete d’akhenaton s’appelaient les yehoudas
      le sucesseur d’akhenaton est Aton ay (surnomé le pere divin)
      les hebreux ont Adonai (le pere eternel)

      les tables de la loi egyptiens existant avant les dix commandement
      le livre des morts dit « je nai pas tué je nai pas volé je nai pas menti... je suis pur »

      Josué a arreté le soleil
      SmenKhkaré (fils d’akhenaton) a arreté le culte du soleil

      Le général Mose a été chargé d’accompagé les fideles d’akhenaton à canaan, il est resté avec eux 40 ans. A la mort du 2er fils d’akhenaton, n’ayant plus de descendance, Moses est revenu et a été RA Moses Ramses 1er.

      Comme l’a dit Freud dans son livre moise l’egyptien, comme le demontrent encore les freres Sabbah

      toute lhistoire des hebreux est egyptienne. Simplement les textes ont été changé à l’époque de babylone ou les hebreux ne pouvaient pas dire avoir des ancetres egyptiens, ennemis jurés de babylone.

      Pour en savoir plus tape sur google Moise Akhenaton ou Abraham Akhenaton.

      Il faut savoir que Akhenaton a été oublié pendant 3000 ans... Sa tombe a été redecouverte à la fin du 19e siecle.

      Oui ceci est une révolution. Cela veut dire que Moise est exposé au musée du Caire car il est Ramses 1er. Et Abraham est la momie KV55.

      La pilule va etre dur à passer. Cela prendra surement une centaine d’année. Mais toutes les découvertes depuis confirment ces choses la.


    • Antenor Antenor 28 juin 2016 17:19

      @Kader

      Que les depuis Abraham les Hébreux soient étroitement liés à l’Egypte est indéniable et je suis tout à fait d’accord avec la présence du nom du dieu Ra dans leur nom. Ca fait un moment qu’on discute de cela sur agoravox. En résumé, derrière le seigneur d’Abraham se trouve le très puissant clergé d’Héliopolis régissant le culte de Ra. La cité d’Héliopolis se situait dans le Delta du Nil et avait grand intérêt à maintenir de bonnes relations avec les principaux peuples de Canaan. Ses derniers pouvaient éventuellement lui servir d’alliés face au pouvoir pharaonique.


  • Milla (---.---.1.10) 27 juin 2016 14:07

    Encore un agent sioniste libanais chrétien qui propage la propagande d’Israël. 


  • Milla (---.---.1.10) 27 juin 2016 14:09

    Les libanais chiites ou chrétiens cherchent la guerre civile en France comme au liban.


    Saleté ! 

    • popov 27 juin 2016 15:31

      @Milla

      Ben oui Milla, tout le monde il est sioniste.


    • Jeanmoulin1943 (---.---.170.165) 27 juin 2016 18:06

      @MagicBuster

      Wow sacré ramassis de conneries votre article d’où tienne t il ces chiffres Je suis curieux de voir les chiffres de notre côté Amérindiens Abaurigenes Traître négrière Croisades Colonisation Guerre de cent ans Inquisition Napoléon 1 et lll 1er et 2ème guerre mondial Etc etc Les chiffres vont exploser La paille dans l’œil du voisin la poutre dans notre œil


  • Pascal L 27 juin 2016 16:37

    « un récit allégorique à sens caché »

    Nous sommes donc ici dans l’occultisme. Une religion fille du gnosticisme. Il est donc logique que cette foi s’oppose à L’Islam car ces deux hérésies du Judéochristianisme ont pris deux voies totalement opposées. 
    « Il existe fondamentalement et ne peut exister que deux dérivations du Judéochristianisme. Ceci ressort de leurs origines plus encore que de leur domaines respectifs, le mal présent dans l’homme pour l’une et le présent dans le monde pour l’autre » (Edouard-Marie GALLEZ dans « Le Messie et son prophète » - Ed. de Paris)

    Edouard-Marie GALLEZ est un « historien sérieux » qui ne peut parler que que de ce qui est connu par les textes et l’archéologie. 
    « pour montrer que l’homme Mahomet n’a jamais existé en tant qu’individu tel qu’on se l’imagine » Effectivement, il y a une grande distance entre le « Muḥammad » du Coran et celui de l’histoire, mais le « Muḥammad » de l’histoire est bien connu comme le personnage historique qui a été battu devant Jérusalem en 629 ou 630. Il n’est probablement pas le créateur de l’Islam, même s’il est probablement l’auteur de quelques sourates. L’Islam n’a pas pu être créé avant la conquête de Jérusalem par les arabes en 637 soit après la mort de Muḥammad, car c’est l’échec de l’espoir des Judéonazaréens d’un retour du Christ à Jérusalem qui a permis aux arabes de créer l’Islam en recentrant le messianisme sur La Mecque qui n’a été fondée qu’à l’époque des Omeyyades.

    • Antenor Antenor 27 juin 2016 18:27

      Ceux que vous appelez les Judéo-nazaréens, je suppose qu’il s’agit de ceux qu’on appelle Ebionites dans les textes d’époque ? Je vois mal des Juifs s’allier avec les Arabes païens du Hedjaz pour conquérir Jérusalem. A mon sens, c’est plutôt du côté des Arabes chrétiens refusant les conciles romains qu’il faut chercher la source de l’Islam.


    • Pascal L 27 juin 2016 20:42

      @Antenor
      Pour les détails historiques, je vous renvoie vers la thèse d’Edouard-Marie Gallez (Le Messie et son prophète). Les Ebionites (les pauvres) sont un mouvement monastique des premiers siècles, mais l’appellation n’a pas dépassé le 4ème siècle. En fait, on ne connait pas réellement le contenu religieux des ébionites, sinon que pour les Chrétiens, il s’agissait d’une appellation vague qui regroupait toutes les hérésies. Le mouvement Judéo-Nazaréen est lui beaucoup plus connu. Ils s’agit de Juifs messianiques qui attendait un retour du Messie qui allait fonder un royaume terrestre à Jérusalem. Il fallait pour cela reconstruire le temple et donc reconquérir Jérusalem. Il n’étaient jamais revenus à Jérusalem depuis la destruction du temple et s’étaient réfugiés dans le nord de la Syrie.

      Au départ, ce groupe était constitué exclusivement de Juifs qui se considéraient comme purs, mais ils se sont rendus compte qu’avec l’aide des arabes, ils pouvaient attendre leur objectif de reconquête de Jérusalem. Ils ont donc essayé de convertir les arabes en les incluant dans leur plan de salut. Les prêches en araméens constituent d’ailleurs une bonne partie du Coran actuel.
      Muḥammad est un des chefs arabes conquis à cette nouvelle foi. Muḥammad a d’ailleurs essayé de conquérir Jérusalem vers 629 est s’est planté. La conquête aura lieu quelques années après la mort de Muḥammad vers 637. Les Judéo-Nazaréen se sont alors précipité vers le mont du Temple dans l’espoir de faire revenir le Christ et malheureusement pour eux, rien ne s’est passé. Les Arabes, qui avaient conquis le pouvoir ont donc décidé de se débarrasser des Judéo-Nazaréen devenus encombrant et ont réutilisé à leur compte l’espoir messianique, bien utile pour le contrôle du pouvoir. Ils ont donc réutilisé les textes Judéonazaréens en les modifiant et c’est ce qui est devenu le Coran (donc bien après la mort de Muḥammad). Jérusalem est devenu La Mecque, construite pour l’occasion en un lieu bien éloigné des Judéo-Nazaréen. Les lieux autour de la Mecque ont repris des appellations de lieux de Syrie pour maintenir la cohérence du texte. Le Coran s’est construit en plusieurs fois et il fallait détruire tous les textes plus anciens pour ne pas dévoiler les incohérences.
      Cela explique l’absence de sources du Coran avant le milieu du VIIIème siècle.
      La filiation directe entre les Judéo-Nazaréens et les Musulmans se déduit de la très grande proximité du contenu théologique. 
      Il y avait effectivement à cette époque de nombreux Arabes Chrétiens, mais plutôt dans le sud de l’Arabie et ceux-ci n’ont absolument pas été inquiétés dans un premier temps. La suppression de la foi Judéo-Nazaréenne a provoqué un transfert des textes concernant les Judéo-Nazaréens vers les Chrétiens pour garder la cohérence, mais le terme de Nazaréen n’a pu désigner des Chrétiens qu’au premier siècle, l’appellation ayant été abandonné par la suite pour éviter toute confusion, elle ne peut donc être comprise comme désignant des Chrétiens dans le Coran.

    • Antenor Antenor 28 juin 2016 17:28

      @Pascal L

      Votre explication fait abstraction du fait que toute la rive Est du Jourdain était déjà arabe et chrétienne depuis des siècles à l’époque de Mahomet. Les chrétiens orientaux étaient divisés en de multiples écoles rivales dont vos fameux judéo-nazaréens. Si ces derniers respectaient la Torah à la lettre, je ne vois pas comment ils pourraient être à l’origine du Coran qui s’en éloigne significativement. Bien malin qui peut dire à quelle branche du Christianisme appartenait Bahira.


    • Pascal L 28 juin 2016 18:41

      @Antenor

      Mon explication ne fait abstraction de rien du tout. Elle reprend les éléments les plus récents publiés sur le sujet. Ces éléments sont dignes de foi, si l’on peut en juger par le fait qu’elles ont fait l’objet de plusieurs thèses de doctorat.
      Lisez donc entre autres la thèse d’Edouard-Marie Gallez (Le Messie et son prophète), le passage du judaïsme à l’Islam y est complètement détaillé avec la citation des sources. 1000 pages à lire tout de même. Plus facile à lire, mais moins précis sur les sources, le Grand secret de l’Islam.

      Tout ce qui parle du Christ dans l’orient n’est pas forcément chrétien. Les Judéo-Nazaréens, en particulier, auraient un peu de mal à se faire considérer comme chrétiens, vu le contenu de leur théologie messianiste. D’ailleurs ils se présentaient comme Juifs. Beaucoup d’éléments de l’Islam se trouvaient déjà dans le Judéo-Nazaréisme. En particulier, ils affirmaient que Jésus n’avait pas été mis à mort, qu’il avait été substitué par Dieu et mis en réserve pour un retour futur. Ça ne vous rappelle rien ?
      Le Coran est au départ une réécriture des prêches Judéo-Nazaréenne. Il a été compilé au moment de la rupture et beaucoup de versets du Coran doivent se comprendre comme une justification de l’opposition au Judaïsme.
      Les Judéo-Nazaréens se considéraient comme Juifs purs, ils devaient donc respecter la Torah à la lettre, mais les arabes ont repris des éléments de la Torah sans forcément tout reprendre au moment de la création de l’Islam : circoncision, impureté du porc... Il est possible que les Judéo-Nazaréens n’aient pas imposé un respect complet de la Torah à leur supplétifs arabes, mais la Torah faisait bien partie avec l’ijil de la bibliothèque musulmane des débuts. L’ijil (évangile) concerné n’est pas un des évangiles Chrétiens, mais l’évangile aux Judéo-Nazaréens, très librement inspiré de l’évangile de Matthieu en araméen. On en connaît pas le texte complet qui a été détruit par les Musulmans pour éviter les incohérences, mais des extraits significatifs ont été rapportés par des Chrétiens pour en souligner l’aspect hérétique.
      Les Judéo-Nazaréens étaient installés dans le nord de la Syrie après la destruction du temple et de nombreux éléments situent là la création de l’Islam. L’écriture arabe utilisée est bien originaire du nord de la Syrie et non du sud de l’Arabie où était utilisée une écriture plus proche de l’écriture égyptienne. A la création tardive de La Mecque par la dynastie des Omeyyades, les noms de lieux autour de la Mecque ont été baptisés en reprenant les nom de lieux cités dans la vie de Muḥammad, ce qui veux dire qu’ils existent également en Syrie et on les a retrouvé. Le terme de Nazaréens dans le Coran s’adresse sans contestation possible aux Judéo-Nazaréens. Les Chrétiens n’utilisaient plus cette appellation dès le premier siècle et ce qui en est dit dans le Coran ne peut pas se rapporter aux Chrétiens. 
      Il existe beaucoup d’autres preuves de cette filiation, je vous laisse les découvrir vous-même.

    • Antenor Antenor 29 juin 2016 21:11

      @Pascal L et Emile

      Si l’article Wikipédia est exact, pour Edouard-Marie Gallez le Coran est apparenté au manuscrits de la Mer Morte. Voici une bonne base de départ où nous nous retrouvons. Je n’aime pas trop le terme de judéo-nazaréens parce que ces groupes religieux ne se désignaient pas sous ce nom. (On a un peu le même problème avec les Gallo-romains).

      Dans les textes d’époque, il n’est question que d’Ebionites et de Nazaréens. Groupes aux contours assez flous mais dont on peut dire sans se tromper qu’ils rejetaient la doctrine chrétienne romaine. Je pense que l’arabisation de cette pensée chrétienne « hérétique » a eu lieu sur les rives du Jourdain et qu’aux origines de l’Islam il serait plus juste de parler d’Arabes nazaréens. Ces Arabes nazaréens sont allés chercher du renfort dans le Hedjaz païen. Les Juifs n’ont jamais été très puissants à l’Est du Jourdain.

      En résumé, on aurait une pensée essénienne qui part dans plusieurs directions au cours des siècles. Il semble que seule la pensée essénienne reconnaissant Jésus de Nazareth comme messie ait survécu aux guerres romano-juives. Une première branche portée par Paul a connu un grand succès jusqu’à accéder à l’imperium romain. Une seconde branche, hérétique aux yeux de la première, a vivoté aux confins de la Syrie avant de connaître une expansion foudroyante sous l’impulsion du monastère de Bahira.

      Vous auriez des sources précises d’époque à nous donner concernant la non reconnaissance de la résurrection de Jésus par les Nazaréens ?


    • Emile Mourey Emile Mourey 30 juin 2016 09:17

      @Antenor


      Jean-Baptiste était-il arabisant ? (cf l’intervention militaire du roi arabe Aretas en réaction à son exécution, à l’est du Jourdain). Paul était-il d’origine éthiopienne ? (cf l’éthiopien du repas/rencontre d’Emmaüs).

      Il faudrait que je relise les ouvrages du père Gallez car je n’ai toujours pas bien compris sa thèse sur les judéonazaréens. Entre le moment où les évangiles ont été diffusés à partir de vers l’an 31 et les premiers versets du Coran prêchés par Mahomet, je ne vois pas de mouvement structuré prônant une doctrine religieuse spécifique. L’évangile de Matthieu nous laisse sur une interrogation entre un Christ du ciel toujours dans le ciel, en attente de venue et un christ du ciel qui s’est manifesté en s’incarnant dans le conseil galiléen et qui va revenir en gloire. L’apocalypse de Jean confirme cette espérance de venue face à un courant juif échaudé par la chute de Jérusalem en 70. Le concile de Nicée clarifie la situation en même temps qu’il crée la scission sur la question de Jésus, fils de Dieu, Dieu lui-même. D’où un grand trouble et un débat dans les monastères dont celui de Bahira/Bosra.

      Je ne vois durant cette période que confusion dans les esprits, agitation d’évêques charismatiques qui agitent les foules et répressions sanglantes par le pouvoir romain.

      Si on reprend le fil de l’histoire, Il faut raisonner à partir du mouvement essénien, judaïsme ancien revenu de l’exil de Babylone et réinstallé en Galilée qui veut reprendre le pouvoir sur un judaïsme qui l’a supplanté à Jérusalem pendant son absence et que les Romains soutiennent. L’islam pourrait être une résurgence du courant essénien qui a refusé les décisions du concile de Nicée. À mon avis, tout le débat se passe dans les monastères. Sur les questions religieuses, le peuple ne s’agite pas de lui-même.


    • Antenor Antenor 30 juin 2016 17:45

      @ Emile & Pascal L

      Le peu que l’on connaît des chrétiens orientaux (eux-mêmes se donnaient d’autres noms comme ébionites ou nazaréens) nous viens des descriptions faites par des auteurs chrétiens romains qui les considéraient comme des hérétiques. Si l’un de ces groupes ne reconnaissait pas la crucifixion et la résurrection de Jésus, je serais curieux de savoir quel auteur de l’époque en parle.

      D’une manière générale, il me semble que la puissance arabe pré-islamique est largement oubliée dans les ouvrages traitant de cette période. La thèse générale est qu’en gros, sans l’Islam les Arabes ne seraient rien. Or, c’est sans doute juste à l’échelle de la Méditerranée mais faux à celle du Croissant Fertile. Les Arabes étaient déjà la puissance montante de la région depuis plusieurs siècle à l’époque de Mahomet. Les Nabatéens en sont l’exemple le plus connu. Ils ont donc été familiarisés très tôt avec la religion nazaréenne/chrétienne naissante sans parler des liens très anciens du Judaïsme avec la péninsule arabique. Et les Esséniens étaient justement installés aux limites des zones de domination juive et arabe.


    • Emile Mourey Emile Mourey 30 juin 2016 19:48

      @Antenor


      Non seulement les Esséniens étaient installés comme vous le dites, mais ils pouvaient espérer compter sur des descendances d’anciens exilés qui n’étaient pas revenus en Palestine. L’invitation aux rois mages de Perse à venir reconnaître en Jésus le nouveau roi des Juifs est une main que Jacques leur a tendue dans son protévangile de l’an - 4, offre d’alliance reprise par les évangiles ; En revanche, les tours de Perse qui s’écroulent à la naissance de Mahomet ressemble plutôt à une menace prophétique.


    • Pomme de Reinette 30 juin 2016 21:07

      @Antenor

      Juste pour info, des recherches récentes basée sur les mathématiques (théories des codes), montrent que le coran n’a pas qu’un seul scripteur mais au moins 30 (!), que sa rédaction s’étale sur 200 ans et qu’un quart du corpus est la traduction d’écrits en araméen.
      Il est donc possible d’envisager qu’il soit plutôt la compilation de récits provenant de différentes sources hétérogènes, ce qui expliquerait les incohérences (erreurs sur la transcription des noms, pataquès et confusion sur les personnages bibliques, etc ...)

      https://www.amazon.fr/Coran-Revele-par-Theorie-Codes/dp/2851622889


  • OMAR 27 juin 2016 17:35

    Omar9

    @E. Mouray  :« ..cette dérive de l’islam .... ».

    Je vous voyais venir avec vos articles vicieusement anti-Islam et avilissant le Prophète, mais prenant la précaution d’enrober vos flèches de miel...
    Même dans vos références vous y glisser diaboliquement des auteurs ostensiblement menteurs, racistes et xénophobes dénigrant le Coran ou le traduisant perfidement....
    En quoi l’Islam est-il responsable de la dérive, la bêtise, la folie et la barbarie de certains qui s’auto-proclament musulmans ?

    En réalité vous culpabilisez l’Islam de tous les méfaits qui se déroulent sur terre dés qu’il a été entendu « Allah Akbar », mais passez sous silence les pensées et réaction de ces centaines de musulmans qui combattent l’obscurantisme, le wahhabisme et le salafisme...
    Comme en témoigne cette manifestation de citoyens musulmans condamnant clairement l’ignoble assassinat du couple policier à Magnanville...
    http://www.lemonde.fr/meurtres-de-policiers-a-magnanville/article/2016/06/19/a-mantes-la-jolie-des-milliers-de-musulmans-ordinaires-defilent-contre-la-barbarie_4953671_4950044.html
    Alors, ne m’en voulez pas si je me suis arrêté à cette phrase citée supra, combien assassine mais ignoble et crapuleuse, la lecture de tout votre torchon m’aurait obliger de gerber.
    Et cela aurait annuler mon jeûne...


    • Emile Mourey Emile Mourey 28 juin 2016 19:07

      @OMAR


      Oui, comme je l’ai écrit, l’attaque du Bataclan est une dérive de l’islam. Vous ne pouvez pas dire le contraire. Et il est aussi une vérité que les terroristes ont bénéficié d’appui dans leur entourage et de laisser-faire ou de non dénonciation. Cette manifestation de musulmans dont vous parlez porte, en effet, un espoir que cette tolérance ne soit plus tolérée.

    • Emile Mourey Emile Mourey 28 juin 2016 20:26

      @OMAR


      Quant à l’identité du Prophète, c’est une vérité écrite dans le Coran et dans la Sîrah, à laquelle tôt ou tard vous serez confronté. Il vous appartiendra d’en tenir compte comme je l’ai fait moi-même pour mes croyances. 

    • popov 29 juin 2016 15:14

      @Emile Mourey
       
      Notre vieil ami Omar nous dévoile les règles du jeu : les moustoufs écrivent dans le coran ce qu’ils veulent sur les autres religions puis font passer ce qu’ils ont pondu pour les paroles de leur idole en personne, donc interdiction de leur renvoyer la critique sous peine d’accusation de blasphème.
       
      Certains passages des hadiths décrivent Mahomet comme un véritable trou de balle, mais si on cite ces passages, on nous répond que nous ne savons pas distinguer les hadiths authentiques de celles qui ne le sont pas.
       
      Pourquoi les hadiths qui ne sont pas authentiques n’ont pas été tout simplement supprimées ? Parce que les « savants islamiques » ne peuvent se mettre d’accord. Et c’est nous qu’on accuse d’ignorance.


    • popov 29 juin 2016 16:06

      @OMAR
       
      Je vous voyais venir avec vos articles vicieusement anti-Islam et avilissant le Prophète...
       
      Et moi, je vous vois venir, vous le père de famille rangé qui ne ferait pas de mal à une mouche, vous vous sentez forcé, de par le conditionnement que l’islam a opéré en vous, à prendre la défense d’un criminel sanguinaire que vous appelez obséquieusement le « prophète ».
       
      C’est comme ça l’islam !


    • Emile Mourey Emile Mourey 29 juin 2016 16:23

      @popov
       Pour moi, c’est très simple.Les seuls textes authentiques que je prends en considération sont la Sirah de Tabari et le Coran ; Les deux sont d’époque et se complètent. À partir de là, nous avons l’histoire logique d’un Mahomet qui veut faire l’unité de l’Arabie sur la base d’uns seule et spécifique religion à laquelle il donne le nom d’islam. C’est tout simple. Les hadiths ne m’intéressent pas ; ils sont de la même veine que les « Jésus a dit » et que les « Jacques a dit ». 


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 27 juin 2016 17:43

    je n’ai pas lu le quart de l’article parce que pour moi, il est hors-sujet. Actuellement, l’islam est à la fois un alibi et le drapeau d’une idéologie totalitaire qui cherche à prendre le contrôle de la planète.
    Les habits reconnaissables tels burkas ou nikabs et la charia avec ses règles de vie très strictes ne sont que des instruments destinés à vérifier l’allégeance des croyants. Dans ce système, on ne demande pas aux gens d’étudier le coran ou de connaître la vie de Mahomet mais de se soumettre.


    • OMAR 27 juin 2016 18:17

      Omar9

      @Gilles Mérivac

      Ce que vous écrivez est peut-être vrai en Arabie-Saloprie, au Qatar et à quelques pays dirigés par des despotes ou tyrans dévoués au wahhabisme et au salafisme et au dollar..
      Mais pas dans la majorité des pays musulmans..
      Cela ce voit que vous ne connaissez pas le Maghreb,
      http://www.welovebuzz.com/notre-selection-des-10-meilleures-boites-de-nuit-du-maroc/

      ni une grande partie de l’Asie musulmane...
      http://www.courrierinternational.com/article/2012/08/27/bienvenue-a-banuroja-ou-la-tolerance-est-reine

      Et je ne peux vous obliger à voir si vous vous entêter dans votre aveuglement et propagande.
      Mais gare au mur....


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 28 juin 2016 10:03

      @OMAR
      Je connais très bien le Maroc où j’ai travaillé pendant quelques années, et où il est effectivement resté quelque chose d’européen dans son fonctionnement (et c’est encore plus patent en Tunisie).
      Mais je vous parle de la tendance actuelle qui est une lame de fond ayant son origine dans les pays du Golfe mais qui a fait tache d’huile dans une grande partie de l’Afrique et de l’Asie. Le Pakistan, par exemple, fait partie de ces pays où l’on risque sa vie simplement pour ne pas être un bon musulman.
      L’Indonésie, quand je l’ai visitée il y a vingt ans, était fière d’être un modèle d’islam « modéré », elle est aujourd’hui beaucoup plus rigoriste.
      Je connaissais un couple de la bonne société marocaine qui était très occidentalisé, buvant de l’alcool et ne faisant pas le ramadan. A ma grande surprise, ils sont devenus intégristes quelques années plus tard.


  • Ratatouille Ratatouille 27 juin 2016 21:42

    la playstation 5 réduira quasiment à néant l’islam
    surtout avec ses nouvelles manettes et les casques virtuel
     smiley
     


  • baleti baleti 28 juin 2016 02:33

    l’auteur
    vous vous contentez de faire un récapitulatif de source de l’islam, non fiable .
    si vous ne savez pas que le coran et les hadiths source de l’islam, sont des science apprissent par cœur depuis leur apparition, vous comprendrez que vous vous ridiculisez a ecrire se genre de propagande d’intellectuel en manque de reconnaissance.

    pour ceux qu’il veulent comprendre l’islam et ses origines , avant de lire le coran ( par se que trop compliquer a lire et comprendre pour un novice)
    je vous conseil de lire LE NECTARS CACHETER
    pour le telechager gratuitement http://www.forumuslim.com/t33098-Nectar-Cachete-livre-en-pdf.htm
    après sa, vous pourrez parler de l’islam en connaissance de cause .


  • cathy cathy 28 juin 2016 08:39

    M. Mourey

    j’espère qu’un jour vous répondrez à la question : pourquoi les estampes de l’islam sont-elles asiatiques ? Peut-être un jour ?

    • Emile Mourey Emile Mourey 28 juin 2016 12:08

      @cathy

      Je ne me suis jamais posé la question. Une transposition artistique intelligente qui en vaut bien d’autres.

    • popov 28 juin 2016 14:45

      @cathy
       
      pourquoi les estampes de l’islam sont-elles asiatiques ?
       
      Je re-formule : pourquoi sur des estampes comme celle qui illustre cet article, les personnages ont-ils des visages d’asiatiques ?
       
      Parce qu’elles ont été réalisées dans l’empire Ottoman ou son précurseur Seldjoukide. J’ai bon ?


  • Jean Keim Jean Keim 28 juin 2016 09:14

    Les livres des 3 religions qui sont censées marcher main dans la main ont été écrits par des hommes, car se sont bien des hommes qui tenaient le « crayon » n’est-ce pas !


    Ces livres quelles que soient leurs sources d’inspiration, délivrent un contenu que certains considèrent comme un message, voire comme un enseignement, c’est peut-être là dessus qu’il faut se recentrer.
    Les écrits permettent-ils aux hommes de se fréquenter pacifiquement ou alors manifestement créent-ils des dissensions ?

    Si les religions avec leurs attributs ne font qu’exacerber des comportements sectaires et violents alors il faut avoir l’intelligence de les abandonner, c’est en fait excessivement simple comme questionnement mais la peur dicte des comportements irrationnels. 

  • MDR 2 (---.---.145.23) 28 juin 2016 10:16

    D’abord vous ne pouvez pas extrapoler votre expérience avec le christianisme a toute les religions, c’est comme dire j’ai gouté une orange, je n’ai pas aimé cette orange donc tout les fruits sont pourris, toute les religions ne se valent pas loin de la, et Je vous signale aussi que il existe autant d’islam que de musulmans, chacun y allant de sa propre interprétation et c’est tant mieux, l’islam n’a pas besoin d’une église centrale.

    Vous vous focalisez sur deux ou trois terroristes, mais vous ne parlez jamais des milliers de musulmans qui on sacrifié leur vie pour faire reculer les mercenaires de DAESH que ce soit en Irak en Syrie ou au Liban, ou des millions des musulmans qui sont médecin, professeurs, ingénieurs, la seule fois ou les merdias occidentaux parlent des musulmans c’est quand quelqu’un qui serait vaguement musulman fait un truc complétement débile, confirmant chaque jour que pour se faire remarquer il faut avoir recours a la violence.

    De plus tout les pays musulmans qui sont dans le bordel, c’est a cause des agissement des gouvernement occidentaux je vous signale, certains pays en effet se croient au dessus des lois qui régissent les rapports internationaux, cherchent a plonger le monde dans le chaos, ou encore cherchent tout simplement a évincer des concurrent de leur terrain de chasse que ce soit en Afrique ou en Asie, c’est notamment le cas de la France qui se croit en terrain conquis en Afrique.


  • popov 28 juin 2016 14:29

    @Émile Mourey
     
    Comme vous êtes un spécialiste de la Gaule, et que vous faites souvent référence à des contacts anciens entre le Moyen-Orient et la Gaule, je voudrais vous poser une question qui n’a rien à voir avec le sujet de l’article.
     
    Les Celtes, dans leurs migrations, ont laissé des noms de régions très semblables un peu partout entre le Moyen-Orient et l’Europe occidentale : Galatie en Turquie moderne, Galicie en Ukraine, Wallonie en Belgique, pays de Galles (Wales), Galicie en Espagne, Gaule.
     
    Ma question : qu’en est-il de la Galilée ? On sait que la Palestine a été occupée par le Hittites qui sont les cousins sinon les ancêtres des Celtes. Hittites, c’est un nom dérivé de celui que les Assyriens utilisaient pour les désigner. On ne sait pas comment eux ils s’appellaient car on n’a jamais pu déchifrer leurs hiéroglyphes.


    • Emile Mourey Emile Mourey 28 juin 2016 14:56

      @popov


      Vaste question à laquelle je n’ai pas de réponse. On en a parlé avec Antenor qui pourra vous répondre peut-être mieux que moi. Il est possible que la Gaule, Galatia, ait reçu son nom de la Galilée, mais apparemment, rien de plus. C’est le brouillard.

    • popov 28 juin 2016 15:16

      @Emile Mourey
       
      Je penserais plutôt que toutes ces régions ont reçu leur nom de peuples qui portaient un nom similaire, comme la France a reçu son nom des Francs, la Bourgogne des Burgondes, la Lombardie des Longobards.


    • Pomme de Reinette 28 juin 2016 18:34

      @popov

      Pour tenter de répondre à votre question, le nom GALIYL en hébreu semble avoir été originellement un nom commun signifiant « cercle », « district », un peu comme le nom Provence, qui vient du latin « Provincia » - province.
      Sur le plan étymologique : de Galgal en hébreu qui signifie « roue », « tourbillon » et sous la forme verbale Galal, « faire tourner ».
      Le mot est proche d’un autre nom de lieu : Gilgal (ou Guilgal) qui est - dans la Bible hébraïque, le premier campement de Josué où il construit un « cercle de 12 pierres » (mais on trouve d’autres lieux également désignés sous ce nom).
      Cela peut faire penser aux cercles de pierres dressées des peuples celtiques, du néolithique à l’âge du bronze, mais on trouve de tels cercles de pierres dans d’autres endroits du monde, aux mêmes époques, comme par exemple en Ethiopie ou au Japon.
      -
      S’il y a un lien toutefois bien établi avec la Gaule, on peut le trouver à une époque plus récente : A la mort du roi Hérode 1er le Grand, son territoire a été partagé entre ses 3 fils, et Hérode Antipas a hérité de la Galilée (et du Pérée) où il régna de -4 à 39 après JC, puis fut exilé, avec toute sa famille, par les romains (Caligula) en Gaule, à Saint Bertand de Comminges (Lugdunum Convenarum)
      https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9rode_Antipas
      -
      Il y a d’autres traces archéologiques d’une présence juive en Gaule remontant au 1er siècle après JC, où ils arrivèrent avec l’armée romaine, en même temps que les premiers chrétiens :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_Juifs_en_Gaule_jusqu%27%C3%A0_l%27%C3%A9poque_carolingienne


    • Antenor Antenor 28 juin 2016 18:39

      @popov

      Il faudrait vérifier de manière approfondie mais le nom de la Galilée semble relativement récent et recouvre l’ancien pays de Het (Nazareth, Kinnereth, Génésareth, Cornes de Hattim....)

      Idem pour le Galaad qui semble dérivé du nom de la tribu de Gad (qui est aussi le nom d’un dieu cananéen).

      De nombreux mercenaires galates ont combattu dans la région, il est possible qu’il aient reçu des terres en paiement de leur service.

      Si vous cherchez un lien entre Hittites et Gaulois, c’est sans doute du côté de l’ancien royaume chypriote d’Alasya qu’il y a quelque chose à creuser.


    • popov 29 juin 2016 14:58

      @Pomme de Reinette  et Antenor
       
      Merci pour toutes ces précisions.
       
      Je viens de survoler la chronologie de Chypre http://www.clio.fr/chronologie/chronologie_chypre.asp.


  • oceane1 (---.---.21.154) 28 juin 2016 17:08

    @ l’auteur,


    « France, pays des lumières, c’est naturellement à elle que revient le rôle d’éclairer les peuples sur la bonne interprétation des textes fondateurs du judaïsme, du christianisme et de l’islam, une origine purement terrestre. .. »

    Pour l’« origine purement terrestre » des fables dites « révélées, je suis entièrement d’accord. Pour ce qui est des »lumières« françaises, il faut toujours garder à l’esprit que ces siècles étaient ceux des ténèbres pour les peuples qui subissaient ce qu’il faut bien appeler la barbarie et se demander si ces peuples n’en ont pas marre de la »mission civilisatrice« que s’arroge l’Européen et singulièrement le Français. La partie de chasse n’est jamais vécue ni relatée de la même façon par le chasseur et sa proie.

    Laissez les autres peuples tranquilles, cessez d’aller détruire leurs pays est le premier et l’unique remède à »l’islamisme« , à Charlie, au Bataclan, etc.

    L’Europe prend prétexte de la »défense des droits de l’homme" pour mener ses agressions et en retour, ceux que l’Europe agresse prennent prétexte sur l’islam pour rendre la monnaie. 
    Est-ce si difficile à comprendre ?



    • popov 29 juin 2016 16:46

      @oceane1
       
      Il y a la mission « civilisatrice » de l’Occident et il y a la mission « barbarisante » de l’islam.
       
      Je suis d’accord avec vous que l’Occident utilise souvent la première comme prétexte pour atteindre des objectifs commerciaux ou géopolitiques.
       
      Mais ils est faux de croire que la première est la cause de la seconde. La barbarie est congénitale à l’islam.
       
      Dès le début, il ya a eu parmi les moustoufs ceux qui préfèrent vivre tranquillement et ceux qui luttent pour l’expansion de l’islam à coups d’égorgements. Voici ce que le coran en dit :
       
      S4, V95-96 « Ne sont pas égaux les croyants qui restent chez eux et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. À chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense, des grades de supériorité ainsi qu’un pardon (de leurs péchés) et une miséricorde  ».


    • Jeanmoulin1943 (---.---.74.199) 29 juin 2016 23:10

      @popov Mais oui bien sur toujours se problème de la paille et la poutre Quelques passage de la bible et juste des morceaux choisis il y’en tellement Conclusion nous sommes tous des barbares « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l ;épée. Car je suis venu mettre la division entre l ;homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère » (Matthieu 10:34 11 ;35)

      Il fit sortir les habitants, et il les mit en pièces avec des scies, des herses de fer et des haches ; il traita de même toutes les villes des fils d’Ammon. David retourna à Jérusalem avec tout le peuple. (1 Chroniques 20, 3) Et Moïse s’irrita contre les commandants de l’armée, les chefs de milliers et les chefs de centaines, qui revenaient de l’expédition. Il leur dit : Avez-vous laissé la vie à toutes les femmes ? Voici, ce sont elles qui, sur la parole de Balaam, ont entraîné les enfants d’Israël à l’infidélité envers l’Éternel, dans l’affaire de Peor ; et alors éclata la plaie dans l’assemblée de l’Éternel. Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui ; mais laissez en vie pour vous toutes les filles qui n’ont point connu la couche. (Nombres 31, 14-18) Ainsi parle l’Éternel des armées : Je me souviens de ce qu’Amalek fit à Israël, lorsqu’il lui ferma le chemin à sa sortie d’Égypte. Va maintenant, frappe Amalek, et dévouez par interdit tout ce qui lui appartient ; tu ne l’épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons, boeufs et brebis, chameaux et ânes. (1 Samuel 15, 2-3)Mais dans les villes de ces peuples dont l’Éternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire. Car tu dévoueras ces peuples par interdit, les Héthiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens, et les Jébusiens, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné, afin qu’ils ne vous apprennent pas à imiter toutes les abominations qu’ils font pour leurs dieux, et que vous ne péchiez point contre l’Éternel, votre Dieu. (Deutéronome 20, 16-18)


    • popov 30 juin 2016 13:01

      @Jeanmoulin1943
       
      Je ne sais pas pourquoi vous me servez ces passages de la bible. Je ne suis pas croyant. Pour moi, ces livres sont juste de la littérature, de qualité d’ailleurs assez variable suivant les chapitres.
       
      Ceci dit, il y a des différences entre la bible et le coran en ce qui concerne la violence.
       
      D’abord, il faut que vous sachiez que le passage de Matthieu que vous citez n’est pas un appel à prendre les armes adressé aux croyants ; c’est juste une prédiction des persécutions qu’ils vont subir.
       
      Ensuite, ni les juifs ni les chrétiens des dénominations principales ne sont assez stupides pour prendre ces écrits comme la parole de leur dieu, contrairement à ce que font les moustoufs avec leur coran.
       
      Ce n’est pas mon problème, mais je pense tout de même que les chrétiens auraient intérêt à retirer le Livre des Rois et autres passages violents de leur bible. Cela s’est déjà vu. Le moine Ulfilas qui convertit au christianisme les tribus germaniques confédérées à l’Empire Romain au IVe siècle leur créa un alphabet et leur traduisit la bible dans leur langue. Les trouvant suffisamment bagarreurs, il se garda cependant de leur traduire le Livre des Rois.


    • Jeanmoulin1943 (---.---.74.199) 30 juin 2016 13:37

      @popov

      Whaouuuu la mauvaise foi Whaouuuu l’hypocrite hahaha trop fort En faite vous dites n’importe quoi Cet art que l’on a de défendre tout ce qui est occidentalisé Le passage de Mathieu vous savez c’est juste un appel au « djihâd » et rien d’autre votre explication n’est que baliverne Après vous me dites que les chrétiens et ls juifs ne prennent pas la bible pour la paroles de dieu ahhh bon c’est nouveau ça Moi qui est grandi dans une famille chrétienne je sais que la bible est la parole divine c’est ce que l’on m’a toujours éseigné Mais vous ne devez pas avoir de chrétiens dans votre entourage Quel est l’intérêt de mentir comme vous le faite a part semer la discorde Vous êtes juste une personne injuste et hypocrite


    • Jeanmoulin1943 (---.---.74.199) 30 juin 2016 13:48

      @popov

      Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. Luc 19 27

      C’est plutôt ici l’appel au djihâd


    • popov 30 juin 2016 14:38

      @Jeanmoulin1943
       
      Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. Luc 19 27

       
      Eh bien, si ce qui est écrit ne vous plaît pas, foutez donc Luc à la poubelle, ça lui apprendra à écrire des insanités.


    • popov 30 juin 2016 15:01

      @popov
       
      Au fait, je viens d’aller vérifier ce passage que je ne connaissais pas, je l’avoue.
       
      Est-ce que vous savez lire ? Il me semble que ce passage que vous citez est la parole d’un « prince » mal défini qui est le sujet d’une parabole.
       
      Quel est le sens de cette parabole, je n’en sais rien, mais en tous cas, il ne semble pas que ce soit une incitation pour les suiveurs de Jésus à tuer ceux qui ne l’acceptent pas.
       
      Allez vérifier chez vos théologiens.


    • Jeanmoulin1943 (---.---.74.199) 30 juin 2016 17:35

      @popov

      Ce passage veut dire ce qu’il veut dire que l’on emmènent ces ennemis pour qu’il les égorgent Voilà bien sur il peut avoir un sens qu’il faut chercher et analyser c’est normal et je le comprend bien vous n’avez pas tort Mais pourquoi pour l’islam on prend des versets sorties totalement de leur contexte et on dit que c’est violent que la nature des arabes est violence parceque le coran C’est n’importe quoi et surtout que la bible niveau violence est 100 fois pire Donc toutes les violences occidental est ce parce que la bible (sinon comment expliquer les guerres Napoléon la 1 er et 2ème guerre rien de religieux) Et dieu c’est que les plus violents c’est nous cela fait des siècle que l’on opprime les autres Mais non cela n’a rien avoir Les musulmans ont aussi leurs interprétations et qui prônent autre chose que la violence c’est beaucoup plus complexe que la manière d’on vous voulez le faire croire et c’est pareille pour les autres Ce que je cherche a faire comprendre c’est ceci

      Ne jugez point afin de n’être point jugés, 2 car de la façon dont vous jugez, vous serez jugés, et avec la mesure dont vous mesurez il vous sera mesuré. 3 Pourquoi regardes-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et ne remarques-tu la poutre qui est dans ton œil ? 4 Ou comment (peux-tu) dire à ton frère : « Laisse-moi ôter la paille de ton œil, » lorsqu’il y a une poutre dans ton œil ? 5 Hypocrite, ôte d’abord la poutre de ton œil, et alors tu verras à ôter la paille de l’œil de ton frère. Matthieu 7 1 Cela suffit de critiquer les autres peut être que ce sont nos actions qui nous mènent la ou nous en sommes aujourd’hui parceque le fort c’est nous l’occident et tout les autres nous n’arrêtons pas de leur marcher dessus


    • Pomme de Reinette 30 juin 2016 20:32

      @popov

      Vous remarquerez à propos de votre interlocuteur :
      1/ qu’il n’a pas de compte inscrit, donc peut écrire n’importe quoi sans que ça prête à conséquence pour lui = il faut se demander pourquoi cette situation d’irresponsabilité est possible sur ce forum.
      Ce n’est ni plus ni moins qu’un encouragement au délire.
      -
      2/ qu’il n’y a aucune ponctuation dans son prêche, ce qui est assez typique de la loggorhée d’un psychotique.


    • Jeanmoulin1943 (---.---.74.199) 30 juin 2016 20:43

      @Pomme de Reinette

      Oui un vrai psychotique gggrrrrrrrrrr Des arguments svp Des arguments Contre disez avec des arguments


  • Jonas 2 juillet 2016 10:36

    @Emile Mourey 

    J’ai répondu a votre article ou vous affirmiez que « Jamais Mahomet n’ a prêché la guerre contre l’Occident. » . Mais de son vivant l’Occident n’avait pas la même importance ni la même signification géographique qu’aujourd’hui, en revanche il prêchait la guerre contre les mécréants et les infidèles en contradiction ( une de plus) avec la Sourate V, v,48. 
    - Si dieu l’avait voulu ,
    il aurait fait de vous une seule communauté ,
    Mais il a voulu vous éprouver 
    par le don qu’il vous a fait...etc. 
    En réalité Mahomet était un malade qui avait des hallucinations que certains de ces compagnons prenaient pour de l’imagination telle que celle-ci : 

    -Mahomet voit un ange plus grand que le monde ? 
    Cet ange a 70 000 têtes, dont chacune a 70 000 faces ( 4.900 000 000 faces)
    Chaque face a 70 000 bouches ( 343 000 000 000 000 bouches ) 
    Chaque bouche a 70 000 langages ( 1.680 700 000 000 000 000 000 langages différents plus de 1,68 septillions. Ce qui n’est pas étonnant étant donné sa familiarité avec les djinns ces êtres surnaturels qui jalonnent le Coran. 

    PS. Lorsque que vous parlez d« Intellectuels » de quels intellectuels il s’agit ? J’espère que vous ne faites pas allusion aux « intellectuels » occidentaux qui pour une grande partie sont sortis de la religion.Je ne vois pas de quel droit , ils peuvent intervenir dans celle des autres., surtout quand ils ignorent tout d’elle. 
    Si l’islam doit évoluer , cela doit venir des musulmans et d’eux seuls , les occidentaux doivent rester à l’écart comme pour leur ingérence dans les conflits de ces pays. 
    Beaucoup d’intellectuels arabo-musulmans et musulmans ont essayé , mais n’ont jamais réussi, lisez la biographie du grand écrivain et homme politique l’ égyptien Taha Hussein ( 1889/1973) qui avait eu le courage et l’intelligence de supprimer un grand nombre d’écoles coraniques , déjà à son époque pour faire entrer le monde arabo-musulman dans la modernité. en les remplaçants par des écoles publiques. 
     





    • Emile Mourey Emile Mourey 2 juillet 2016 11:52

      @Jonas

      Je persiste à penser que l’intention de Mahomet était de faire l’unité d’une l’Arabie qui vivrait en bonne intelligence avec les pays de l’ancien empire romain d’occident. En fait, il veut être l’apôtre de l’Arabie de même que que nos pays européens ont eu leurs apôtres.

      Pour moi, il tombe sous le sens que les versets que vous citez sont dirigés contre les juifs et les chrétiens de l’Arabie qui ne veulent pas se fondre dans l’oumma qu’il leur propose. il est très important de le comprendre et de le dire aux musulmans immigrés en Europe : le Coran ne nous concerne pas ni le prosélytisme coranique qui, en Europe, ne peut être, à juste titre, considéré que comme un manque de savoir vivre.

      Quant aux intellectuels auxquels je pense, il s’agit de ceux qui se présentent comme vouloir éclairer le chemin.

      Concernant la fable des multiples visages, il s’agit probablement de l’écrit d’un poète débile. Il ne se trouve ni dans la Sîrah de Tabari, ni dans le Coran, (sauf erreur très étonnante de ma part)                                       .

    • baleti baleti 11 juillet 2016 03:01

      @Jonas

      si il y 343 000 000 000 bouches avec 70 000 langues chaque une, on trouve
      24 010 000 000 000 000 000 langues

      la différence avec 1.680 700 000 000 000 000 000, c’est le nombre de tes langues ?
      sa c’est les conneries que tu dit, qu’on peu verifier

      je vois que tu est nul en calcul, j’ose même pas imaginer le niveau en math.
      et comme les maths sont de la logique, arête avec tes logiques visqueuse


Réagir