vendredi 24 février - par Amaury Grandgil

Les français et leur bagnole

L'auteur est un de ces inadaptés sociaux qui ne conduit pas et comme je ne me refuse jamais aucun scrupule je m'en fiche complètement. Bien sûr, c'est plus facile de l'être en banlieue parisienne ou à Paris. Là-bas ne pas conduire n'est pas un handicap contrairement à la province où les réseaux de transports en commun sont dramatiquement sous-développés à l'exception des traditionnels cars hors d'âge qui tournicotent encore entre les petits villages. Ainsi que partout ailleurs le « tout voiture » y a été favorisé et les réseaux ferroviaires secondaires abandonnés pour la plupart.

Je ne déteste pas admirer les belles carrosseries, les « designs » bien faits. J'aime bien le côté « ancienne mode » de certaines nouvelles voitures mais au fond constatant les ravages de la pollution, cela ne me déplaît pas d'être un de ces inadaptés...

Il existe une très forte hypocrisie autour de celle-ci et en particulier celle engendrée par les voitures, poids lourds et « deux roues ». Les interdictions, les vignettes diverses et variées, la taxation des véhicules polluants n'y changeront rien. Les français continueront à rouler en bagnole jusqu'à épuisement des stocks de carburant fossile. Et la bagnole demeurera encore longtemps cet objet fantasmatique qu'elle a toujours été. L'individu maître, (en théorie !), de son véhicule, aime cette sensation de puissance dans les mains, d'avoir virtuellement droit de vie et de mort sur les piétons ou les cyclistes.

S'il n'y avait pas la « peur du gendarme » et de la punition, je suis persuadé que certains conducteurs n'hésiteraient pas à s'en donner à cœur joie.

Le vernis de civilisation chez eux est extrêmement mince, il se craquelle vite. Pour se consoler, pour compenser on peut les entendre faire ronfler violemment leurs moteurs avec fébrilité aux feux ou aux « stop ». Et puis c'est une manière de se croire plus libre en avalant les kilomètres, en croyant s'évader d'un quotidien aliénant en dévorant le bitume comme dans « Point Zéro » ce fameux films des années 70 de Richard Sarafian. Certains se vengent de leurs frustrations et carences intellectuelles, ils ont une belle bagnole ils ne sont pas si nuls que cela finalement...

La pollution d'ailleurs disent-ils en chœur, c'est un souci de « bobo » mon bon monsieur, un truc de gauchiste qui veut empêcher le petit peuple de rouler autant qu'il le veut. La bonne excuse ! Si certains bourgeois pédagogues aiment bien effectivement faire la leçon aux petites gens et rouler qui en vélo électrique, qui en voiture à batterie rechargeable, ils ont pour la plupart les moyens de partir en vacances en avion et de laisser alors une empreinte carbone largement supérieure. Mais là encore ce n'est pourtant pas une raison. L'hypocrisie des uns n'excuse en rien l'inconscience des autres.

Dire tout cela à un amoureux de la bagnole, de sa bagnole, c'est généralement risquer de l'entendre évoquer dans le meilleur des cas et s'il est bien luné à ce point de la discussion les arguments habituels : les véhicules électriques auraient des conséquences bien pires, la vitesse sur la route ne tue pas tant que ça, et les incivilités sont une invention des « bobos » pour prélever des impôts sur le dos des pauvres citoyens automobilistes. Certes ce n'est pas entièrement faux mais le comportement des conducteurs serait plus civique il n'y aurait plus de « vache à lait ». Point d'orgue de ces arguments, la cerise sur le gâteau :

« Et de toutes façons tu ne peux pas comprendre, tu ne conduis pas. ».

Je parle des conducteurs mais les femmes ne sont pas en reste et certaines conductrices sont plus radicales encore que les mâles. Elles ont sans doute l'impression de se libérer de quelque chose l'espace de quelques instants au volant. On note que les 4X4 qui envahissent nos villes sur le même principe de l'inutilité indispensable que les « doudounes » beaucoup trop chaudes sous nos latitudes à la mode en ce moment.

Il arrive que je rêve que toutes ces voitures, tous ces smartphones tombent un jour en panne mais c'est illusoire...

 

Sic transit gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

Dessin de Serres empruntée au site « Bédéthèque »

 



61 réactions


  • juluch juluch 24 février 13:26

    la pollution est surtout un argument pour prendre du pognon, un argument marketing.....en vérité le politique s’en branle !


    a Paris certaine a auto sont interdites....facile d’interdire quand on un véhicule de fonction et des larbins pour faire les courses.....

    Facile de faire la morale quand on utilise pas une voiture.....moi c’est tous les jours sur Marseille pour aller bosser à 25 bornes...indispensable.

    pour info on est pas sous développé dans les transports en province .....quoique puisse en dire des parigots.

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 13:30

      @juluch
      J’avais oublié cet autre argument...
      pourquoi tu prends ta voiture alors si les transports en commun sont performants à Marseille ?
       smiley


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 13:32

      @juluch
      J’avais oublié aussi le « célafotopolitik » mais la politique en France c’est nous


    • juluch juluch 24 février 13:50

      @Amaury Grandgil

      Vous avez bien lu ??

      je bosse à 25 kms de Marseille.....avec des heures à la con qu’aucun transport en commun ne peut assurer y compris surement chez les parisiens !

    • juluch juluch 24 février 13:51

      @Amaury Grandgil
      On a les politiques qu’on mérite vu que c’est nous qui allons aux urnes.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 14:08

      @juluch
      Oui, oui smiley


  • MKT 24 février 14:05

    Vous avez entièrement raison.
    Mode ironie : on

    Quand on habite à Paris pourquoi avoir une auto alors que soit la RATP soit Uber peut vous transporter pour une somme dérispire vis à vis du coût de possession d’une auto.

    Pour le vacances, pas de soucis, l’avion et une location d’auto sur place.

    Pas de stress durant le voyage et en plus (pour le même temps de trajet (avion vs auto) on a des chances de ne pas retrouver les voisins au resto du coin.

    Mode ironie : off

    Bien à vous.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 14:09

      @MKT
      J’adore un sujet « touchy », la bagnole qu’on soit de droite ou de gauche ou du centre, on touche pas


  • foufouille foufouille 24 février 14:05

    "contrairement à la province où les réseaux de transports en commun sont dramatiquement sous-développés à l’exception des traditionnels cars hors d’âge qui tournicotent encore entre les petits villages"
    un le matin et retour le soir le plus souvent et presque vide vu le prix.
    inutile si il neige trop, 3 heures pour 90 km.
    et c’est juste pour entre les plus gros villages ou villes.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 14:09

      @foufouille
      Comme en Normandie, une heure et demie pour faire trente kilomètres entre Evreux et Vernon, 2h pour faire Evreux rouen sauf des cars « express » hors de prix...


    • foufouille foufouille 24 février 15:54

      @Amaury Grandgil
      je me doutais que c’était pareil partout. le système dates de l’époque où rentrer chez soi le midi était inutile. en plus des horaires débiles genre 5h du mat.
      c’était juste utile le lundi et le samedi pour les étudiants internes.
      le train aurait été plus rentable.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 11:33

      @foufouille
      je dormais sur place généralement


  • Facochon Facochon 24 février 14:28

    Amaury Grandgil
    Pourquoi tant de haine contre les doudounes qu’affectionnent les frileux ?

    heureusement pour vous, la dépression est une maladie qui se soigne


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 15:29

      @Facochon
      encore un primaire qui ne saisit pas l’ironie.
      Comme si acheter cette doudoune, prévue pour des froids polaires, vendue 2/3 d’un SMIC c’était pour des raisons de frilosité...
       smiley


  • Arcane Humphrey Binchié 24 février 16:31

    ...«  d’avoir virtuellement droit de vie et de mort sur les piétons ou les cyclistes. »

    je ne dois pas être normal , en 30 ans de conduite aucune envie de renverser quelqu’un...


  • marmor 24 février 17:05

    T’en veux des clichés éculés ? Y en a !!!


  • Jeekes Jeekes 24 février 17:24

    « Il arrive que je rêve que toutes ces voitures, tous ces smartphones tombent un jour en panne mais c’est illusoire... »
     
    Et moi il m’arrive de rêver que tous ces bouffons de bobos-écolos-parigots viennent vivre à la cambrousse.

    Histoire de nous montrer comment ils font pour aller au taf à 4 heures du mat’, en revenir à 1 heure du mat’ (ouais les décalés, ils connaissent ?), comment ils font pour aller faire leurs courses à 20 bornes du village, aller chez le toubib au moins aussi loin.
    Et j’en passe et des meilleures.

    Et je note aussi que tous ces bouffons de bobos-écolos-parigots n’ont aucune espèce de remords à partir en vacances en avion à l’autre bout du monde, à polluer les montagnes pour aller « s’oxygéner » au ski, ni à balader leurs rejetons en poussette la tronche pile au ras des pots d’échappements.

    Et bien sur, je n’évoque pas ces bouffons de bobos-écolos-parigots qui garent leur 4x4 mahousse-costauds à cheval sur les trottoirs...
    Faites c’qu’j’dis, pas c’qu’j’fais, hein ?

    Ha ouais, mais Paris c’est magique, tu peux pas vivre ailleurs !


    • juluch juluch 24 février 17:36

      @Jeekes

      +1 !!  smiley

    • Pere Plexe Pere Plexe 24 février 20:16

      @Jeekes
      Le débat sur la pollution automobile est très mal posé.

      Pour commencer il faut le replacer de manière plus global au sein du débat sur la pollution de l’air.
      Ensuite aborder ce problème sans évoquer l’aménagement du territoire et les obligations de déplacements qu’il engendre est un non sens !
      Un quart du territoire est trop fortement peuplé pour continué à l’aménager. Le coût des travaux d’infrastructure explosent , les loyers poussent la population laborieuse de plus en plus loin, la saturation frappe transports publiques et automobile.

      Un tiers du pays se désertifie à l’écart des réseaux routiers ou ferroviaire. Aucun investissement ne ce fait pour cette population trop peu dense. Même les besoins les plus élémentaires comme la santé ne sont plus assurés

      Les travaux structurants ne sont pas destinés à aménager, à rééquilibré : ils ne font que suivre, nécessairement à retard, et accentuer un déséquilibre de plus en plus insupportable pour beaucoup.
       
      Et bien croyez le ou pas mais AUCUN politique n’entrevoie le problème.
      Et encore moins sa solution.
       

    • Christian Labrune Christian Labrune 25 février 00:04

      Et moi il m’arrive de rêver que tous ces bouffons de bobos-écolos-parigots viennent vivre à la cambrousse.
      ------------------------------------------------------------------
      @Jeekes

      Quand vous parlez de « cambrousse », que voulez-vous dire, exactement ? Il me semble que c’était un terme péjoratif, autrefois, pour désigner la campagne, mais je doute que ce mot corresponde à quelque chose d’existant. On a bien essayé de me faire croire, il n’y a pas si longtemps, qu’il existerait encore quelque chose au-delà du périphérique, mais je ne suis pas naïf et je ne l’ai pas cru.

      En tout cas, en dehors de Paris, rien ne devrait plus exister, sauf peut-être quelques animaux très primitifs. S’il subsistait encore des homme en dehors de la capitale, ce serait un vrai scandale, et les pouvoirs publics seraient coupables d’un crime contre l’humanité.

      Je me permets de vous rappeler le premier article de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen :
      Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits, et PARISIENS. Les moyens de transport autres que le métro parisien et les skis sont définitivement prohibés.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 11:14

      @Jeekes
      Pendant seize ans, j’ai travaillé en campagne, levé chaque jour à cinq heures, deux heures de trajet chaque jour matin et soir, je sais de quoi je parle.

      Je n’aurais jamais de 4X4 ce truc compensatoire de micro pénis ou de micro cervelle...


    • chantecler chantecler 26 février 11:19

      @Jeekes
      Parigots : têtes de veaux !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 11:24

      @chantecler
      Toujours ce vieux complexe d’amour haine envers Paris
      Ce qui est rigolo est que le péquenot parvenu qui achètera à Paris n’aura de cesse de se conduire en « parisien », singeant des manières « bobos »


    • chantecler chantecler 26 février 11:28

      @Amaury Grandgil
      Oh oui et ça remonte à l’Empire Romain .


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 11:32

      @chantecler
      sous l’Empire romain c’était Lyon la capitale des gaules...
      Sinon j’ai jamais compris ce complexe envers Paris.


    • chantecler chantecler 26 février 11:41

      @Amaury Grandgil
      Mais j’ai simplement envie de déconner .
      Ce dimanche il bruine et l’ambiance m’inciterait à la morosité .
      Mon chien me tanne pour sortir et j’é pô envie .
      J’ai bossé sur Paris : Aligre , Rue des Trois frères , entre autre , et j’ai d’excellents souvenirs .
      Cela dit à l’époque je pouvais facilement rouler avec la 2 CV camionnette indispensable et je ne suis pas certain qu’aujourd’hui je pourrais faire pareil (stationnement, pollution ).
      Je vas chauffer le poulet .


    • jesuispascontent jesuispascontent 26 février 13:03

      @Amaury Grandgil


      Aucun complexe avec ces gros cons de parisiens !

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 18:17

      @jesuispascontent
      j’en suis certain ta réponse me le prouve


  • sls0 sls0 24 février 17:46

    Dans 20-30 ans plus de gasolina pour les voitures, le problème sera résolu.
    Il ne vaut pas mieux compter sur les voitures électriques, en production de lithium c’est suffisant pour 11 millions de voitures par an si on y consacre toute la production.
    Au dessus de 120-130$ le baril, il n’y a plus de compagnies pétrolières pour investir, ça ne rapporte pas assez.
    Avec mon véhicule à 1,35-1,5l aux cent je n’aurai pas de problème, j’ai le Venezuela qui est proche et statistiquement parlant dans 20 ans je serai mort.


    • baron 24 février 18:08

      @sls0
      Vius racontez n’importe quoi commme beaucoup, lorsque vous ne savez pas vous inventez.

      Plus le prix du pétrole augmente plus on en trouve et les réserves sont encore immenses. 
      L’essence n’est pas le produit numéro un issu du pétrole, l’essence n’est même pas rentable.
      Sinon, les nouvelles batteries durent 30 fois plus longtemps et de toute façon l’avenir c’est l’hydrogène avec les nouvelles techniques chimiques de production, la pollution est de zéro du début à la fin, meiux elle permet l’indépendance énergétique de chacun et ça les multinationale n’aiment pas, c’est le seul frein, mais ça viendratout de même. Le debat porte sur la rente de l’énergie pas sur sa production.

    • sls0 sls0 25 février 07:49

      @baron
      C’est beau de rêver.
      Ca fait quelques années qu’on sait où sont les réserves et leur cout d’exploitation.
      Pour les batteries, la production de lithium ne suis pas, c’est 11 millions de voitures par an point barre.
      Montrez moi votre batterie miracle sur ce tableau à jour.
      Bien sûr que l’hydrogène est intéressant, il faut le produire et le stocker.

      Une chose que vous n’avez pas pris en compte c’est la richesse due à une énergie facilement accessible et transportable, le PIB et la population mondiale ce n’est que de l’énergie et surtout du pétrole. Je pense que dans un avenir pas si éloigné, il sera difficile de bouffer, la voiture on y pensera plus. Sans compter le transport, sans pétrole c’est 40% de production agricole en moins.

      Un moteur d’une petite voiture 60kW, c’est une éolienne de 15m de diamètre avec un vent de 10m/s, batteries très rares ou hydrogène il faut de l’électricité et du fric.

      Continuez donc de rêver, le réveil sera peut être brutal.

      Ce n’est que de la règle de trois, le fait de me moisser ne change pas une règle de trois avec des données connues ou thermodynamiques, la méthode Coué a ses limites

      Déjà dans les années 70 on était pas loin de la vérité avec les données du moment, après les trente glorieuses, on est parti pour les trente piteuses. C’est ça vivre sur un monde fini.
      Un marketing très bien fait nous a fait surconsommer, arrive la période de la diète.


  • baron 24 février 18:00

    Prendre les transport en commun est une torture, lorsqu’il y en a. Ne pas avoir de voiture est un luxe que peu de gens peuvent se payer.. Sans permis et sans voiture vous serez bloqué à l’embauche et ce n’est pas pour rien.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 11:12

      @baron
      En effet, dans les transports en commun, la plupart des gens ne supportent plus l’autre, sa simple vue, son regard. Ils développent tous des stratégies pour éviter toute interaction sociale et ça c’est un gros problème en effet, de société, cela montre qu’il n’y a plus de lien social.
      sur l’emploi c’est faux, j’ai eu sur vingt-cinq ans une période de chomage de trois mois en tout et pour tout...


  • carolucem 24 février 19:27


    "aime cette sensation de puissance dans les mains« 
    En ce me concerne, (je suis un grand amateur de mécanique et de véhicules), ce n’est pas la puissance pure que j’aime, mais l’incroyable sensation de liberté que j’éprouve au guidon (ou plus rarement au volant).
    Ca a commencé dans les années 70 par un soir d’été sur une grande plage déserte quand, enfant, mon pere ma confié les commandes d’une mini moto. Je le revois jesticulant, faisant de grands signes pour que je revienne, alors que je m’éloignais toujours plus, ivre de bonheur. J’aurai voulu que cet instant ne s’arrete jamais.
    40 ans plus tard la magie opere toujours, c’est pas rationnel, ça ne s’explique pas et je comprends tres bien que l’on puisse, comme vous Amaury, y etre totalement étranger, comme peuvent l’etre pour moi le curling ou le football.
    Oui, je n’hésite pas a »m’en donner a coeur joie« et oui, je roulerai jusqu’a la derniere goutte de carburant fossile, et je suis meme pret a distiller du gazon pour continuer apres. (Quoique que contrairement a ce que l’on nous annonce depuis 1973, il semble que ce ne soit pas la pénurie de pétrole qui tuera le moteur thermique)  

     »d’avoir virtuellement droit de vie et de mort sur les piétons ou les cyclistes.« 
    Non ça c’est idiot, comme votre passage sur la civilisation. Si »faire ronfler son moteur" (cette expression désuete me fait sourire) est une preuve de barbarie (l’inverse de la civilisation), que dire des supporteurs de foot, des alpinistes qui transforment les montagnes en poubelles, ou des pecheurs a la ligne qui s’isolent pendant des heures pour fixer un bouchon dans l’eau ?
     


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 11:09

      @carolucem
      Le fait que d’autres aient un comportement déplorable n’excuse rien...
      Vous confondez sensation de liberté et consolation de toutes les carences, frustrations et complexes que comme tout un chacun vous avez besoin de vous consoler.


    • carolucem 27 février 17:01

      @Amaury Grandgil

      Admettons que tout un chacun, comme vous dites, ait besoin de consolation. C’est quoi votre truc ?
       


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 février 08:06

      @carolucem
      Tout le monde subit l’aliénation induite par notre mode vie, moi ce serait plutôt la littérature...


    • carolucem 28 février 17:14

      @Amaury Grandgil

      Effectivement vous ne pouvez pas comprendre, vous etres un passif. C’est génétique et ça remonte a nos ancetres : les clans préhistoriques qui ont survécu (et dont les genes se sont transmis) se composaient de 2 sortes d’hommes : les chasseurs et ceux qui gardaient la grotte.

      Evidement, c’est plus cool de rester au chaud pres du feu que de cavaler au cul des mammouths avec un silex ; mais si personne n’y va les petits meurent de faim.
      Alors comme faire ? La nature a inventé des hormones comme l’adrénaline et la dopamine pour augmenter les chances de survie dans les cas extreme et aussi pour récompenser la prise de risque.
      Ces « drogues » ont une accoutumance qui poussent l’individu a rechercher des situations extremes.

      Les descendants des chasseurs sont aujourd’hui pilotes, alpinistes, ou font du base jump. Les descendants des gardiens sont devant un bouquin ou la TV et ne comprendrons jamais pourquoi risquer sa peau alors qu’on est si bien chez soit.
       
      En résumé : « tu peux pas comprendre, tu ne fais pas de moto », c’est tres juste et plus profond que ça en a l’air.
       smiley


  • marmor 24 février 19:36
    Les français et leur bagnole....
    Les français et les milliards de taxes carburant
    Les français et les centaines de millions de PV
    Les français et les centaines de milliers d’emploi de la construction automobile
    Les français et les centaines de milliers d’entreprises du secteur, qui emploient des centaines de milliers de personnes
    Les français et les centaines de millions d’€ de péages autoroutiers
    Les français et les transports en commun inter urbain et urbains
    Les français et les 3500 morts sur les routes pendant que les maladies nosocomiales en tuent 70000 !
    Enfin, les français et les bobos de gauche, nuls crasse !!!!!!



    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 11:07

      @marmor
      Les automobilistes respecteraient les lois, seraient civiques, il n’y aurait ni taxes, ni impôts, ni PV...
      Mais ils ne le font pas car les sensations ressenties au volant les consolent de tout ce qui les aliène par ailleurs.


  • HELIOS HELIOS 24 février 22:08

    ... mr Amaury est un parfait hypocrite :


    Lui qui pretend pouvoir se passer de voiture, parce que là ou il vit il y a des bus et des taxis ne se rend pas compte, allez, par exemple :

    Lorqu’il va chez son medecin... que le medecin lui doit avoir une voiture. lorsqu’il sort de sa consultation la pharmacie en face a utilisé des voitures pour etre approvisionné (les petits fourgons)
    La compagnie de bus elle aussi a des employés qui ont du venir a des heures impossibles, justement sans bus, c’est eux les bus.

    Quand il va faire ses courses, pas loin certes avec sont petit caddy a trois roues pour monter l’escalier, le marchand il est allé au MIN du coin a 5h du mat, et il rentrera ensuite chez lui avec son kangoo... et là je ne parle que du transport.

    Quand ce monsieur va a la secu, chez son notaire, a la mairie et ses enfants a l’école qu’est-ce qu’il croit ? que le rythme du monde l’a attendu ? Tous les gens qui bossent ont besoin de se deplacer et ont besoin d’une voiture.

    On pourrait imaginer des voitures plus petites des transport modaux etc mais comme pour le telephone, le premier et le dernier bout, c’est la voiture.

    Quand a la pollution, encore un delire d’ecologiste. les particules fines polluent oui, oui et encore oui, mais d’ou viennent ces particules fines ? Et si demain les voitures etaient 30% electriques, 30% hydrogène et 30% a gaz, pas de particule fine, mr Amaury qu’est-ce qu’il dirait pour justifier son autophobie ?

    SI TU N’AIMES PAS, N’EN DEGOUTTE PAS LES AUTRES !

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 11:05

      @HELIOS
      Mais non la bagnole est un besoin créé, comme le smartphone.
      Le problème dans la bagnole, tout comme le smartphone d’ailleurs, c’est que beaucoup la voit comme compensatrice de leurs complexes, carences et frustrations.
      Leur dimension fantasmatique


  • Pierre 25 février 00:15

    Belle accumulation d’âneries de ce traîne-savate ! Je ne connais pas d’automobilistes qui se reconnaissent le droit de vie ou de mort sur les piétons et les cyclistes, et d’ailleurs le chauffeur endosse tous les torts puisque les autres sont autorisés à faire n’importe quoi, ce qu’ils font effectivement. En ce qui concerne la pollution, la part des bagnoles est la plus faible. Enfin, il faut signaler à cet inculte que la vitesse de déplacement conditionne pour une grande part la progression de la croissance, que son niveau de vie en dépend et qu’il aurait l’air con puisqu’il ne pourrait même pas alors faire la quête au feu rouge s’il en était alors besoin.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 11:02

      @Pierre
      Ah pas touche à la bagnole, c’est sacré !
      Oui, accumulation de poncifs d’excuses bidons des chauffards...
      De ces conducteurs qui ont un truc à compenser (micropénis, microcervelle ?)


  • Gisyl 25 février 00:33

    Vous réagissez bien comme un Parisien de la petite couronne, convaincu que le mode de transport est un choix pour tout le monde. Cà l’est très certainement jusqu’à un certain point et/ou âge. Cependant, sauf à végéter dans son coin, il peut être nécessaire de prendre la voiture. Celà peut même être la solution la plus écologique (et le covoiturage alors ???). La nature de notre société « à l’américaine » tend à l’usage du véhicule, avec les très grandes surfaces de distribution et de loisirs (comme les multiplexes) à la périphérie des centres urbains.

    Alors par pitié, ne nous aliénez pas les rares espaces de liberté qui nous restent et ne jetez pas la pierre aux automobilistes : ils ont déjà assez de soucis comme çà !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 10:57

      @Gisyl
      J’ai vécu en province de 2000 à 2015.
      D’avoir privilégié le tout bagnole n’était pas très malin


  • Christian Labrune Christian Labrune 25 février 00:36

    à l’auteur,
    Il y a des dizaines d’années que je n’ai plus de voiture et je n’en suis pas du tout mécontent. Ca vaut mieux aussi pour tout le monde, parce que s’il est incontestable que je sache conduire habilement, je deviens aussi fort distrait après un quart d’heure. Feu au vert ou au rouge, pour moi, c’est tout comme : je passe.

    Au reste, quel besoin aurait-on de partir en expédition en dehors de Paris ? Il y a un bouquin de Jacques Réda que j’aime beaucoup, bien qu’il soit plutôt dissuasif : « Voyage aux sources de la Seine ». Il a essayé, cet intrépide, partant de Paris, et muni d’un vélomoteur, d’atteindre les hauteurs lointaines du plateau de Langres, traversant toute sorte de contrées inhospitalières peuplées de primitifs. Le récit qu’il en fait ne donne guère envie de tenter l’expérience.

    On a tout, à Paris. L’immaculée Conception m’apparaît assez régulièrement, le mercredi après-midi, dans la grotte des Buttes-Chaumont. Ca, c’est pour la spiritualité. Mais pour ceux qui, comme moi, apprécient l’escalade, il y a les montagnes. J’ai fait en solitaire, il n’y a pas si longtemps, de nuit, en plein hiver et par gros temps, une ascension de la Montagne Sainte-Geneviève par la face nord. C’était vertigineux, physiquement épuisant, mais quel spectacle quand on arrive tout en haut ! 


  • fred fred 25 février 07:59

    A qui la faute sinon aux politichiens, qui ont mis le bordel en France..Incapable de gérer le pays..et comme les gens en majorité sont con...what else !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 10:55

      @fred
      Les français sont des veaux et la bagnole est encore un truc fantasmatique intense.


  • babadjinew babadjinew 25 février 10:47

    Et pourtant va bien falloir apprendre à s’en passer. Au moins pour les 80% de la population qui est citadine. Mais bon, en France nous sommes encore et toujours victime du syndrome de Tchernobyl grâce a nos frontières étanche aux pollutions !!!


    Quelqu’un a t’il conscience ici de ce que signifie les 30 glorieuse de l’Asie avec ses 3 milliards d’individus ??? Pourquoi croyez vous que toutes les boites automobiles investissent plus que massivement en Chine, Indes ??? C’est même plus des usines c’est des giga usines avec des capacités de productions jamais atteinte en Europe. Et maintenant la cerise sur le gâteaux quel est l’énergie primaire pour alimenter toutes ces giga usine ??? Le CHARBON responsable à lui seul de 20% des émission mondiale de CO2

    Si en occident nous ne sommes pas en mesure de proposer des alternatives viable à la voiture d’une nous n’auront plus les moyens d’acheter du pétrole la croissance asiatique générant bien plus de moyens que la stagnation occidentale, et ensuite nous pleurerons notre climat stable actuel.

    Toutes notre organisation sociétale est à changer, de surcroît rapidement et pourtant tels des mules butés nous refusons d’offrir un avenir pas trop pourri à nos enfants et petits enfants..... 


    Bref ou nous sommes moteur et acteurs du changement ou nous le subirons. Mais changement il y aura

    Wake up !!

    • HELIOS HELIOS 25 février 15:34

      @babadjinew

      ... vous pensez qu’en supprimant les voitures en France... les chinois vont fermer leurs usines et revenir a leurs bicyclettes ?

    • babadjinew babadjinew 26 février 09:39

      @HELIOS


      Certainement pas. Mais pour le moment il faudrait créer d’autres formes de mobilités. Nous nous sommes glorifiés durant des décades et nous continuons d’ailleurs à mettre notre mode de développement en avant comme le MUST. Cela a malheureusement trop bien fonctionné et nous sommes devenue référence. Donc pour inciter d’autres aux changements nécessaire mieux commencer par soie même.

      L’Asie elle sait très bien faire les zapping technologiques si d’un model viable elle dispose. Le passage du pas du tel ou presque aux portable partout sans passer par la case téléphone filaire étant l’exemple le plus flagrant de ses sauts technologiques.

      Wake Up !!!

      .

        

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 18:21

      @babadjinew
      On est parfaitement capable de le faire, le problème je crois c’est l’aspect fantasmatique de l’objet bagnole, je crois que le problème est surtout là.


    • babadjinew babadjinew 27 février 09:00

      @Amaury Grandgil


      C’est surtout le symbole de l’individualisme......

      Toujours en toile de fond le caduque 20 eim siècle....

      Wake Up !!!

  • files_walQer files_walQer 25 février 15:08

    @Amaury

    Tu ne conduit pas de moto, tu ne peux pas comprendre !  smiley


  • chantecler chantecler 26 février 11:26

    Il paraît que se déplacer sur une autruche c’est très agréable .
    En plus ça se gare avec un antivol de moto .


  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 février 11:28

    On peut ètre de droite, de gauche, du centre mais pas touche à la bagnole cette consolation du français moyen...


  • jesuispascontent jesuispascontent 26 février 13:16

    24h c’est court et faire 20 km en voiture c’est plus rapide qu’en marchant... C’est même surement pour ça qu’on a inventé la voiture, comme jadis quand on avait inventé le cheval ! 


Réagir