samedi 13 mai - par chems eddine Chitour

Les horreurs de la colonisation : A quand un TPI pour juger les crimes contre l’humanité ?

« Le manque chronique de nourriture et d'eau, l'absence de sanitaires et d'aide médicale, le délaissement des moyens de communication, une éducation nationale pauvrette et l'esprit dominant de dépression que j'ai pu constater moi-même dans nos villages après un siècle de gouvernance britannique me font désespérer de ses avantages. »

Rabindranath Tagore, prix Nobel de littérature

 

 La doxa ambiante et le magister dixit de l'Occident donneur de leçons font qu’il a toujours eu un langage ambivalent. Il se veut seul détenteur de sens et dicte cependant la norme de ce qui est licite et de ce qui est illicite. Je veux dans cette contribution encore une fois déconstruire ce double langage à la fois des Lumières et dans le même temps de la traite esclavagiste, le Code noir, le Code de l'indigénat, la colonisation dans toute son horreur. Ce 8 mai est toujours pour les Algériens un moment de grande solitude et de recueillement devant l'injustice des grands vis-à-vis des peuples faibles. Qu'on en juge ! Partout en Europe le 8 mai est fêté comme la fin de la guerre, l'avènement de la paix pour les peuples d'Europe, qui, à des degrés divers, ont souffert et au premier rang desquels le peuple russe qui laissa sur le champ de bataille 20 millions de ses enfants, La France perdit 200.000 combattants dont une grande partie venait des colonies et près de 300.000 civils.

Pas un mot pour les tirailleurs algériens, marocains qui ont été déterminants dans la victoire sur le nazisme. N'est-ce pas en effet le général de Lattre de Tassigny qui écrivait dans son ordre du jour numéro 9 du 9 mai 1945 adressé à ses soldats : « De toute mon âme, je vous dis ma gratitude. Vous avez droit à la fierté de vous-mêmes comme celles de vos exploits. » Le général de Montsabert ne fut pas en reste en s'adressant à ses soldats de la 3e DIA, il écrit : « C'est grâce à l'Armée d'Afrique que la France a retrouvé non seulement le chemin de la victoire et la foi en son armée, mais aussi et surtout l'honneur et la Liberté. » Ce sont ces tirailleurs qui, revenant au pays, se feront raconter les massacres. Ce 8 mai qui devait marquer le début de l'horreur pendant plus de deux mois de terreur avec des dizaines de milliers de morts innocents dont le seul crime était d'avoir demandé à s'émanciper.

« Veuillez transmettre aux familles des victimes de l'agression de Sétif la sympathie du général de Gaulle et du gouvernement tout entier. Veuillez affirmer publiquement la volonté de la France victorieuse de ne laisser porter aucune atteinte à la souveraineté française sur l'Algérie. Veuillez prendre toutes les mesures nécessaires pour réprimer tout agissement anti-français d'une minorité d'agitateurs. Veuillez affirmer que la France garde sa confiance à la masse des Français, musulmans d'Algérie. »

Voilà ce qu'écrivait Charles de Gaulle le 10 mai 1945, Je ne suis pas sûr qu'il s'adressait aux familles des Algériens et de fait, il ne s'adressait en fait qu'aux Français d'Algérie et donnant des instructions fermes au gouverneur de mater la rébellion. Il ne faut pas croire que dans cette croisade des criminels de guerre jamais jugés tels Achiary, il n'y eut que les autochtones, même les prisonniers italiens, allemands, les tirailleurs sénégalais, tous les planqués européens d'Algérie partisans de « Maréchal nous voilà », Vichy, se découvrent une âme de patriotes gaullistes et défendent la patrie en danger contre de pauvres hères. Le Parti communiste ne fut pas en reste, Le 12 mai le journal L'Humanité appelle à châtier impitoyablement et rapidement les organisateurs de la révolte et les hommes de main qui ont dirigé l'émeute.' Bref, de la droite à la gauche il y eut un consensus pour tuer dans l'oeuf l'insurrection. Le ministre de la Guerre, un communiste, fut chargé entre autres de pilonner les villes de Kherrata et Béjaïa à partir de la mer avec ses navires qui n'ont servi que contre les Algériens.

L'écrivain Kateb Yacine l’auteur du chef d’oeuvre « Nedjma » était lycéen à l'époque et a vécu les événements de Sétif ; il écrit : « Je témoigne que la manifestation du 8 mai était pacifique. En organisant une manifestation qui se voulait pacifique, on a été pris par surprise. Cela s'est terminé par des dizaines de milliers de victimes. A Guelma, ma mère a perdu la mémoire (...) On voyait des cadavres partout, dans toutes les rues. La répression était aveugle ; c'était un grand massacre. L'armée vide des villages entiers et regroupe tous les musulmans pour organiser des cérémonies de soumission où tous les hommes doivent se prosterner devant le drapeau français et répéter en choeur : Nous sommes des chiens et Ferhat Abbas est un chien.'' Après ces cérémonies, certains sont quand même embarqués puis assassinés. » (1)

Au total, le trop-plein de haine que les Français de France et d'Algérie n'ont pas pu extérioriser contre la Wehrmacht a trouvé un exutoire contre des êtres sans défense. Il y eut 107 Français qui ont été tués lors de ces émeutes contre au moins 20.000 Algériens (1) pour 200). Les Algériens avancent le chiffre de 45.000 morts Le général Deval, surnommé à juste titre le boucher du Constantinois, savait ce qu'il disait en interpellant les pouvoirs politiques : « Je vous ai donné pour dix ans. »

La colonisation matrice des invasions coloniales de l’Europe 

En fait la perfide Albion et le coq gaulois son âme damnée furent les premiers à mettre en œuvre les invasions de pays vulnérables pour des motifs tout aussi répréhensibles les uns que les autres. Tout commença avec la débâcle de Napoléon sur les théâtres européens, d’abord en tentant d’envahir la Russie, ce sera la Bérézina avec le maréchal Koutouzov qui infligea hiver aidant une sévère défaite, ce sera la retraite de Russie bien décrite par Victor Hugo : « Il neigeait on était vaincu par sa conquête Pour la première fois l’aigle baissait la tête.. ». La France fut vaincue d’une façon humiliante à Waterloo par une coalition menée par une coalition dirigée par l’Angleterre, du fait notamment de la défection d’un de ses militaires, le général de Bourmont, qui passa à l’ennemi. Napoléon fut battu exilé à Saint Hélène où il mourut. Après le traité de Vienne, justement en 1815 les pays européens ont compris que pour pouvoir soutenir l’expansion européenne il fallait sortir de l’Europe et aller combattre des pays faibles.

En fait, l’Angleterre commença plutôt à chercher des sources de matières premières et des débouchés pour ses produits manufacturés .Dès 1757 elle envahira le sous continent indien et la colonisation dura près de 190 ans jusqu’en 1947 en laissant en guise de cadeau d’adieu une bombe à retardement la partition de l’Inde qui verra la création du Pakistan. La France pour sa part envahira l’Algérie un matin de 1830 avec le même général de Bourmont traite de Waterloo envoyé par le roi Charles X aller mettre en pratique une guerre d’épouvante Par la suite avec toujours son acolyte dans les mauvais coups ce sera la guerre de l’opium infligée à la Chine et l’invasion du Palais d’été. Le 18 octobre 1860, les Français et les Anglais brûlent le Palais d'Été de l'empereur de Chine, près de Pékin, après l'avoir pillé. C'est une des merveilles du monde qui part en fumée. la Grande-Bretagne et la France de Napoléon III ont envoyé vers Pékin un corps expéditionnaire avec mission de contraindre l'empereur à ouvrir son pays à leurs commerçants et missionnaires. C'est ce que l'on a appelé plus tard la « Seconde guerre de l'opium », la première s'étant conclue en 1842 par le traité de Nankin

Victor Hugo immortalisa cette rapine sanglante : « Un jour, deux bandits sont entrés dans le Palais d’été. L’un a pillé, l’autre a incendié. La victoire peut être une voleuse, à ce qu’il paraît. Une dévastation en grand du Palais d’été s’est faite de compte à demi entre les deux vainqueurs. On voit mêlé à tout cela le nom d’Elgin, qui a la propriété fatale de rappeler le Parthénon. Ce qu’on avait fait au Parthénon, on l’a fait au Palais d’été, plus complètement et mieux, de manière à ne rien laisser. Tous les trésors de toutes nos cathédrales réunies n’égaleraient pas ce splendide et formidable musée de l’orient. Il n’y avait pas seulement là des chefs-d’œuvre d’art, il y avait un entassement d’orfèvreries. Grand exploit, bonne aubaine. L’un des deux vainqueurs a empli ses poches, ce que voyant, l’autre a empli ses coffres ; et l’on est revenu en Europe, bras dessus, bras dessous, en riant. Telle est l’histoire des deux bandits ». (2)

« Nous, Européens, nous sommes les civilisés, et pour nous, les Chinois sont les barbares. Voila ce que la civilisation a fait à la barbarie. Devant l’histoire, l’un des deux bandits s’appellera la France, l’autre s’appellera l’Angleterre. Mais je proteste, et je vous remercie de m’en donner l’occasion ; les crimes de ceux qui mènent ne sont pas la faute de ceux qui sont menés ; les gouvernements sont quelquefois des bandits, les peuples jamais. L’empire français a empoché la moitié de cette victoire et il étale aujourd’hui avec une sorte de naïveté de propriétaire, le splendide bric-à-brac du Palais d’été. J’espère qu’un jour viendra où la France, délivrée et nettoyée, renverra ce butin à la Chine spoliée. En attendant, il y a un vol et deux voleurs, je le constate ».(2)

Par la suite ce sera les provocations au nom de la protection des minorités. Les mêmes acolytes s’en prennent à l’empire ottoman « l’homme malade de l’Europe » en tentant et en réussissant à attiser les tensions interconfessionnelles. C’est ainsi que la France découvre les maronites et se souvient de la promesse de Saint Louis à l’évêque Maroun. Naturellement cela débouchera sur des émeutes et l’Emir Abdelkader exilé d’Algérie, à Damas eut toutes les peines du monde avec ses proches à secourir à sécuriser plusieurs milliers de chrétiens en les hébergeant et les sécurisant dans sa propriétés pendant quelques semaines ; Cela n’a pas empêché les acolytes français et britanniques d’imposer un gouverneur spécifique ( Moutassarif) chrétien pour gérer les affaires des chrétiens . C’est d’ailleurs comme cela que le Liban qui faisait partie de Bilad Echam ( la grande Syrie) sera crée . Le détricotage de l’empire ira croissant, ce sera la Grèce la Bulgarie …) Pour arriver en définitive aux accords de Sykes Picot ; la bête n’était pas encore morte que la curée commença et l’empire Ottoman fut dépecée

 Il faut savoir que l’autorisation de coloniser sera donnée à la conférence de Berlin. C’était l’époque des partisans de l’invasion et de la colonisation des pays faibles avec Rhodes, Chamberlain en Angleterre et Jules Ferry avec son mythe des races supérieures qui ont un devoir de civiliser les races inférieures en les pillant , les massacrant pour leur bien. En effet, La conférence de Berlin marqua l'organisation et la collaboration européenne pour le partage et la division de l'Afrique. La conférence commença le 15 novembre 1884 à Berlin et finit le 26 février 1885.

Quand Winston Churchill approuvait les gaz de combat

Winston Churchill n’a toujours pas le héros qui promettait « du sans et des larmes aux londoniens » pour résister au IIIe Reich. Il a été un fervent défenseur de l'Empire britannique au point de préconiser le recours aux gaz qui avaient été la terreur des tranchées. Mais le recours à de telles armes suscite l'hostilité du gouvernement, au grand dam de Churchill, qui comptait également employer des engins toxiques contre les tribus rebelles du nord de l'Inde. « Je suis fermement en faveur de l'utilisation de gaz toxiques contre les tribus non civilisées´´, déclare-t-il dans un mémorandum secret. Reprochant à ses collègues leur ´´sensiblerie´´, il ajoute que ´´les objections du ministère de l'Inde face à l'emploi des gaz contre les indigènes sont déraisonnables. Le gaz est une arme plus miséricordieuse que les explosifs de forte puissance´ En quoi serait-il injuste qu'un artilleur britannique tire un obus qui fera éternuer ledit indigène ? » (3)

Parmi les autres prouesses des empires coloniaux, une autre façon de génocider les peuples faibles : la famine Rabindranath Tagore qualifie ainsi la colonisation britannique qui fait de l'organisation de la famine une science exacte ainsi : « 60 millions d'Indiens périrent de faim sous l'Empire britannique (...) Churchill, eugéniste et malthusien, expliquant pourquoi il défendait le stockage de biens alimentaires en Angleterre au moment où des millions de personnes mouraient de faim au Bengale (en 1943) disait à son secrétaire privé que : Les Hindous sont une race sotte, protégée par sa pullulation du destin qu'elle mérite''. Et des Indiens, Churchill disait : Je déteste les Indiens, c'est un peuple bestial avec une religion bestiale. La famine c'est entièrement de leur faute car ils se reproduisaient comme des lapins'. » Durant les 190 ans de pillage, le sous-continent indien a dû subir deux grandes famines qui ont fait périr des millions d'Indiens dans tout le pays. Bien qu'on ne connaisse toujours pas avec exactitude le chiffre total, le décompte de l'administration coloniale indique qu'il s'agit d'au moins 60 millions de morts ! Et la réalité pourrait être nettement pire. (...) Sur place, des individus réduits à des ombres squelettiques erraient dans le pays et mouraient comme des mouches. On ne saura exagérer le caractère abject et anti-humain de ces coloniaux. » (4)

Nous arrivons au tournant du XXe siècle et les velléités de conquête européennes furent mises ne veilleuse car la première guerre mondiale vit des pays européens s’affronter pour un nouvel espace vital et des marchés. Le Bagdad-Bahn marque la coopération du sultan de Constantinople avec le Kaiser. On commença déjà à supputer l’existence de pétrole au Moyen Orient notamment en Irak à Kirkouk. Naturellement les deux acolytes mirent en ouvre une politique diabolique pour s’emparer du pétrole . Après le dépècement de l’empire ottoman et de l’Allemagne. La Turkich Pétroleum Company sera créée en 1927 avec des parts pratiquement égales de la Royal Dutch Shell de BP la Nedec américaine et de la CFP avec Gulbenkian un homme politique qui prendra 5%, 

Les massacres de Madagascar par le colonialisme français

Le plus grand massacre, beaucoup moins connu que celui de Sétif eut lieu à partir du 30 mars 1947 à Madagascar, donnant lieu aux pires atrocités. Le nombre de victimes de la répression a atteint le chiffre vertigineux de 89.000 morts en vingt et un mois, selon les comptes officiels de l'état-major français. (...) La répression avec tortures, exécutions sommaires, regroupements forcés, viols, pillage, villages incendiés avec femmes, vieillards, enfants brûlés vifs se prolonge pendant 21 mois. C'est d'ailleurs sur ordre du ministre « socialiste » des Colonies, Marius Moutet, que les troupes françaises agissent à Madagascar. (.. ;) A la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'Etat français couvrait ses crimes et la sordide réalité de la défense de son intérêt national sous le masque héroïque et le prestige de la France de la Libération, de la résistance à la barbarie nazie, tout en se faisant publiquement l'apôtre du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes à la tribune de l'ONU. » (1)

A côté de la France de l’Angleterre , l'Italie a eu aussi ses colonies, notamment la Somalie l’Erythrée . Ce fut là aussi des invasions brutales des crimes sans nom que les médias et la conscience scientifique. Ainsi comme lue ur la contribution suivante : « i Le 2 octobre 1935, Mussolini annonce son intention d'envahir l'Éthiopie sur un fallacieux prétexte. Mussolini prétexte de l'agression d'inspecteurs italiens, quelques mois plus tôt, le 23 novembre 1934, aux confins de la colonie italienne de Somalia et de l'Éthiopie. Le Duce adresse un discours belliqueux aux Italiens et leur annonce sa décision d'envahir l'Éthiopie. En Italie, la condamnation de la SDN a l'effet paradoxal de souder la population autour du Duce. Le vieux pape Pie XI (78 ans) commet lui-même l'erreur de visiter une exposition consacrée à la conquête et de saluer l'expansion italienne (aux dépens de l'Éthiopie chrétienne !). Son secrétaire d'État, Eugenio Pacelli, futur Pie XII, tente de minimiser la portée de sa déclaration. » (5)

Les massacres causés par l'Italie

Même scénario concernant italien pour l’invasion de la Libye : « Le général Rodolfo Graziani, fidèle du régime fasciste, devient quant à lui vice-gouverneur de Cyrénaïque. Entre 1930 et 1931, les Italiens occupent l'ensemble du Fezzan et l'oasis de Koufra, grâce aux opérations de Graziani. (...) Si la situation est maîtrisée dans le Fezzan, elle est nettement plus délicate en Cyrénaïque, où le cheikh Omar Al Mokhtar, soutenu par les Sanussi, dirige une guérilla de moudjahidines et fait régner une insécurité générale. Pour éradiquer la guérilla senoussite en Cyrénaïque, les forces italiennes recourent, sur l'ordre de Graziani, à des méthodes impitoyables de représailles contre la population locale quand elle était accusée d'appuyer la rébellion. Enfin, les Italiens déportent plus de la moitié de la population de la province dans treize camps de concentration préparés dans l'est et le sud du pays. Environ 100.000 personnes perdent la vie en raison des épidémies provoquées par les fatigues d'une marche longue ; Omar Al Mokhtar voit se disperser ses troupes blessé et capturé le 11 septembre 1931. Le 16 septembre, il est pendu. La disparition du chef de la guérilla libyenne met fin à vingt ans de guerre et achève la pacification totale de la Tripolitaine, de la Cyrénaïque et du Fezzan. La conquête italienne cause au pays de lourdes pertes humaines et matérielles : aux dizaines de milliers de morts s'ajoute le bouleversement de l'organisation sociale et de l'économie traditionnelle. Les structures agro-pastorales sont anéanties et le pays est partiellement dépeuplé. » (6)

Bien plus tard, Silvio Berlusconi, en visite à Tripoli, s'est également excusé auprès du colonel Kadhafi pour l'occupation de la Libye entre 1911 et 1942. « Il est de mon devoir, en tant que chef du gouvernement, de vous exprimer au nom du peuple italien notre regret et nos excuses pour les blessures profondes que nous vous avons causées » « Il s'agit d'un moment historique durant lequel des hommes courageux attestent de la défaite du colonialisme », a déclaré de son côté Mouammar Kadhafi « Le peuple libyen a subi une injustice et a été agressé chez lui et il mérite excuses et compensations », en présence des fils et petits-fils des héros de la résistance. » (7)

Le massacre des Héréros et des Namas

Les Allemands ne furent pas en reste comme lu sur Wikipédia, : « Le massacre des Héréros et des Namas perpétré sous les ordres de Lothar von Trotha dans le Sud-Ouest africain allemand (Deutsch-Südwestafrika, actuelle Namibie) à partir de 1904, est considéré comme le premier génocide du XXe siècle. C'est un programme d'extermination qui s'inscrit au sein d'un processus de conquête d'un territoire par les troupes coloniales allemandes entre 1884 et 1911. Il entraîna la mort de 80% des autochtones insurgés et de leurs familles (65.000 Héréros et près de 20.000 Namas). Les faits ont été consignés pour la première fois dans un rapport commandé en 1917 dans un but politique par le Gouvernement britannique au juge Thomas O'Reilly et connu sous le nom de « The Blue Bookhttps. » (8)

« Réévalué à partir des années 1990, ce crime de masse suscite depuis, un important travail de mémoire, que ce soit en Namibie même, ou au sein de la communauté des historiens. (...) Trotha pratique une guerre d'usure durant quatre mois : il ne fait pratiquement rien, observe et s'amuse à effrayer l'ennemi à coups de fusils. Mais en octobre, il fait encercler les Héréros de trois côtés et les mitraille : c'est un véritable carnage qui n'épargne ni femmes ni enfants. Trotha ne leur laisse qu'une seule issue pour fuir : le désert du Kalahari. Alors que les Héréros survivants essayent d'y trouver refuge, Trotha fait empoisonner les points d'eau, dresse des postes de garde à intervalles réguliers avec ordre de tirer sans sommation à vue sur chaque Héréro, homme, femme ou enfant. L'ordre d'extermination (Vernichtungsbefehl) officiel du général von Trotha est libellé en ces mots : « Chaque Héréro trouvé à l'intérieur des frontières allemandes, armé ou non, en possession de bétail ou pas, sera abattu. » (8)


Discours de Léopold II roi des Belges aux missionnaires se rendant en Afrique

Une autre façon de problématiser la condition des peuples faibles est de les endoctriner par un prosélytisme en symbiose avec le développement de la colonisation. Nous lisons ce moment d’anthologie aves les conseils du roi des Belges qui voulait à la conférence de Berlin un territoire pour lui tout seul ! Le discours tenu, en 1883, par Léopold II, roi des Belges, devant les missionnaires se rendant en Afrique est édifiant. : « Révérends Pères et mes Chers Compatriotes, vous allez certes pour l'évangélisation, mais cette évangélisation doit s'inspirer avant tout des intérêts de la Belgique.(...) Votre rôle essentiel est de faciliter leur tâche aux Administratifs et aux Industriels » (9)

« C'est dire donc que vous interpréterez l'Évangile d'une façon qui serve à mieux protéger nos intérêts dans cette partie du monde. Pour ce faire, vous veillerez entre autre à désintéresser nos sauvages des richesses dont regorgent leurs sol et sous-sol, votre connaissance de l'Évangile vous permettra de trouver facilement des textes recommandant aux fidèles d'aimer la pauvreté, tel par exemple : 'Heureux les pauvres car le royaume des cieux est à eux. Il est difficile au riche d'entrer au ciel'' ». Vous ferez tout pour que les Nègres aient peur de s'enrichir pour mériter le ciel. (...) Apprenez aux élèves à croire et non à raisonner. (...) Convertissez toujours des Noirs par tous les moyens, bastonnez par la chicotte par exemple. Chantez chaque jour qu'il est impossible au riche d'entrer au ciel. » (9)

Nous empruntons à Alain Corvez ces passages actuels qui décrivent la perpétuation d'une nouvelle forme de crimes coloniaux : « La sauvage agression du Yémen par l'Arabie saoudite se déroule depuis mars 2015 dans l'indifférence générale des pays occidentaux pourtant ardents à donner des leçons de morale au monde entier pour dénoncer les crimes des Etats auxquels ils sont hostiles, voire dont ils veulent changer les dirigeants, qui ne répondent pas à leurs critères, par la force des armes, en dehors de toute légalité internationale. (...)La Grande-Bretagne et la France, si promptes à donner des leçons de morale au monde, non seulement ne dénoncent pas ces crimes dont pâtit atrocement la malheureuse population du Yémen, mais participent au soutien en armement de la monarchie wahhabite » (10).

Tout est dit La colonisation ne fut pas un long fleuve tranquille. Dans un cri du cœur : « Le discours sur le colonialisme » Aimé Césaire eut ce jugement sans concession concernant la colonisation et l’ensauvagement de l’Europe : « Il faudrait d’abord étudier comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral, et montrer que, chaque fois qu’il y a au Viêt-Nam une tête coupée et un œil crevé et qu’en France on accepte, une fille violée et qu’en France on accepte, un Malgache supplicié, il y a un acquis de la civilisation qui pèse de son poids mort, une régression universelle qui s’opère, une gangrène qui s’installe, un foyer d’infection qui s’étend et qu’au bout de tous ces traités violés, de tous ces mensonges propagés, de toutes ces expéditions punitives tolérées, de tous ces prisonniers ficelés et « interrogés », de tous ces patriotes torturés, au bout de cet orgueil racial encouragé, de cette jactance étalée, il y a le poison instillé dans les veines de l’Europe, et le progrès lent, mais sûr, de l’ensauvagement du continent ».(11)

 « Oui, poursuit Aimé Césaire , il vaudrait la peine d’étudier, cliniquement, dans le détail, les démarches d’Hitler et de l’hitlérisme et de révéler au très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du XXème siècle qu’il porte en lui un Hitler qui s’ignore, qu’Hitler l’habite, qu’Hitler est son démon, que s’il le vitupère, c’est par manque de logique, et qu’au fond, ce qu’il ne pardonne pas à Hitler, ce n’est pas le crime en soi, le crime contre l’homme, ce n’est pas l’humiliation de l’homme en soi, c’est le crime contre l’homme blanc, c’est l’humiliation de l’homme blanc, et d’avoir appliqué à l’Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu’ici que les Arabes d’Algérie, les coolies de l’Inde et les nègres d’Afrique » (11)

Maintenant que les faits ont établis que la colonisation fut un cortège de morts de violence qui interpelle même les génomes et on parle de transmission de douleurs par l’ADN, on peut comprendre les errances et les désarrois des peuples subjugués qui ont souffert. A quand un Tribunal pour rendre justice sans pompe à finance à la clé comme ce le fut pour les massacres des juifs. Simplement un tribunal de l’histoire, du type Bertrand Russel qui permettra de faire peut être le deuil par la reconnaissance sans équivoque, franche des pays qui ont envahi d’autres. C’est de mon point de vue le plus sûr moyen de mettre en accusation la doxa occidentale dont les détenteurs qui se veulent les seuls détenteurs de sens en dictant leur norme ont amené l’humanité à ce degré de bestialité. En tournant la page de l’abjection - sans la déchirer, on redimensionnera la sombre certitude des « héritiers dit du « siècle des lumières » qui fut un siècle des ténèbres pour les pays colonisés.

 

1. http://www.oclibertaire.lautre.net/spip.php?article866

2. Lettre de Victor Hugo au capitaine Butler à propos de l’incendie du Palais d’Eté : https://www.monde-diplomatique.fr/2004/10/HUGO/11563

3. Quand Winston Churchill approuvait les gaz de combat The Guardian 13 09 2013
4. http://www.solidariteetprogres.org/grande-famine-bengale-genocide-britannique.html

5. https://www.herodote.net/2_octobre_1935-evenement-19351002.php

6.. https://fr.wikipedia.org/wiki/Libye_italienne

7. http://www.lexpress.fr/actualite/monde/l-italie-s-excuse-et-paie-une-dette-a-la-libye-pour-la-colonisation-subie_556898.html

8. https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_des_H%C3%A9r%C3%A9ros_et_des_Namas

9. http://afrikhepri.org/heureux-les-pauvres-car-le-royaume-des-cieux-est-a-eux-il-est-difficile-au-riche-dentrer-au-ciel/

10. http://reseauinternational.net/les-pays-occidentaux-complices-de-crimes-contre-lhumanite-au-yemen/#PKDFWIu5W3omjz0s.99

11. Aimé Césaire : Discours sur le Colonialisme 1955.

Article de référence http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_du_professeur _chitour/266536-a-quand-un-tpi-pour-juger-les-crimes-contre-l-humanite.html

 

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique Alger

 



82 réactions


  • Ben Schott 13 mai 09:24

     
    Désolé, mais le Crime contre l’Humanité est une marque déposée...
     


    • La mouche du coche La mouche du coche 13 mai 10:11

      Absolument, l’humanité ce sont les ju fs et le reste n’est qu’un troupeau de bêtes. Alors juger la colonisation est aussi ridicule que de juger un paysan qui a des vaches dans son champs.


    • mmbbb 13 mai 11:02

      @Ben Schott la marque appartient a la descendance d Elie Wiezel Quant a ce prix nobel il en fit un juteux commerce . Cette histoire repetéee ad nauseam produit l effet inverse .


    • epicure 13 mai 20:59

      @Ben Schott

      faux
      il y a eu divers crimes contre l’humanité reconnus contre diverses populations.
      Il y a eu notamment plusieurs génocides reconnus en dehors de la seconde guerre mondiale.


  • foufouille foufouille 13 mai 09:39

    « Le manque chronique de nourriture et d’eau, l’absence de sanitaires et d’aide médicale, le délaissement des moyens de communication, une éducation nationale pauvrette et l’esprit dominant de dépression que j’ai pu constater moi-même dans nos villages après un siècle de gouvernance britannique me font désespérer de ses avantages. »
    -
    donc ils avaient tout ça avant et les britanniques les ont détruit ? voler la nourriture ?
    plus aucun village sans rien depuis la fin de la colonisation par des millions de blancs, plus aucune guerre entre africains ...........


  • Jelena Jelena 13 mai 09:40

    Rappelons qu’il y a quelques mois de ça, cet auteur nous vantait « les bienfaits de l’empire ottoman ».


    • Layly Victor Layly Victor 15 mai 21:05

      @Jelena

      Je n’ai qu’un mot à dire à ce pauvre type d’une extrême mauvaise foi : dégueulasse.

      Je le dis d’autant plus en colère que ce personnage est un scientifique, spécialiste de thermodynamique à ce que je crois savoir, domaine dans lequel j’ai beaucoup travaillé, et donc héritier direct de la colonisation et de l’enseignement français. Car ce ne sont pas les Ottomans qui ont développé l’enseignement des sciences en Algérie.
      J’ai un ami algérien qui est lui-même un scientifique de très haut niveau, spécialiste de la turbulence, avec qui j’ai beaucoup travaillé, et qui n’a pas du tout le même point de vue. Il est vrai que, comme il travaille en Suisse, il n’est pas obligé de cirer les pompes du dictateur Bouteflika et de son ami Macron.

      Je croyais qu’il existait un sentiment d’appartenance à la communauté scientifique qui dépasse les frontières et les idéologies.
      J’ai eu aussi un collègue indien avec qui j’ai travaillé et que j’ai hébergé chez moi. Il n’a pas cette vision haineuse de la domination britannique et il considère que ce fut un apport majeur à la culture de son pays et à ses chances pour le futur.
      D’ailleurs, est-ce que les Indiens sont haineux envers l’Angleterre ? Non
      Est-ce que les Indonésiens, Malais, Australiens, Philippins, Birmans, Canadiens, sont haineux envers l’Angleterre ? Non.
      Est-ce que les Sud Américains sont haineux envers l’Espagne ? Non.
      Est-ce que les Centre Américains sont haineux envers l’Espagne ? Non.
      Est-ce que les Brésiliens sont haineux envers le Portugal ? Non.
      Est-ce que les Africains sont haineux envers la France ou l’Angleterre ? Non.

      Pourquoi certains soit-disant intellectuels algériens sont haineux envers la France ? Parce que, à l’indépendance, l’Algérie avait le potentiel pour être une des toutes premières nations d’Afrique : infrastructures, formation, ressources minières et pétrolières, et surtout agriculture. C’est quand même curieux que vous, ancien de l’Institut français du pétrole, ignoriez tout cela.
      Ce potentiel énorme a été dilapidé par les irresponsables du FLN, et donc il est commode de se défausser sur la France, avec la complicité des salopards hollandais et macroniens.
      C’est la tactique du dictateur Bouteflika, mais vous n’êtes pas obligé de suivre.

      Quand j’étais enfant et que je venais en vacances en France avec mes parents, j’avais l’impression d’arriver dans un pays sous-développé à côté de l’Algérie.

      Je ne nie pas l’injustice, la misère, tout ce qu’il y a eu de mauvais. Sachez que la misère existait aussi en Europe. Il y a eu des injustices nombreuses, comme il y en a toujours, mais votre propos est totalement déplacé, orienté, de mauvaise foi.

    • Layly Victor Layly Victor 15 mai 21:17

      @Layly Victor
      Pour compléter dans un autre domaine, Kateb Yacine, je l’ai connu quand j’avais 15 ans, car mes parents étaient de ses amis. Il était très fier d’être un grand écrivain algérien de langue française. J’ai lu à cet âge son roman Nedjma.


      Vous avez insulté très gravement mes parents, aujourd’hui disparus. Ils étaient instituteurs dans la Mitidja. Ils ne supportaient pas l’injustice (et ne supporteraient pas vos propos). Ma mère a instruit des générations d’enfants algériens et leur a enseigné l’amour de la beauté et de la poésie.
      Certains d’entre eux, devenus adultes, et rencontrant ma mère dans les rues d’Alger, lui dirent : ce que vous avez mis dans notre cœur, ça nous aide pour la vie.

    • sarcastelle 16 mai 16:31

      @Layly Victor

      .
      C’est la tactique du dictateur Bouteflika
      .
      Peut-on penser que les relations franco-algériennes changeront très notablement après la disparition de ceux qui ont fait la guerre d’Algérie ?

  • Ben Schott 13 mai 09:47

     
    Un monument de pleurniche victimaire !
     
    « un cortège de morts de violence qui interpelle même les génomes et on parle de transmission de douleurs par l’ADN »
     
    La transmission de douleurs par l’ADN ! C’est ce qu’on apprend à l’École Polytechnique d’Alger ? C’est sans doute pourquoi l’Algérie est encore dans « les ténèbres », et qu’elle n’est pas prête d’en sortir !
     
    Ah qu’ils sont pénibles ces gens qui reprochent à leurs parents leur pauvre vie merdique...
     


    • Sergio Sergio 13 mai 23:40

      @Ben Schott


       ’ La transmission de douleurs par l’ADN !’ 

      La transmission de la douleur par l’AG gène ! C’est ce qu’on apprenait à Polytechnique militaire d’Alger. C’est sans doute ce pourquoi les algériens ont conservé pour gouvernement le ’militaire d’Alger ’ sans la polytechnique.


  • foufouille foufouille 13 mai 09:55
    "Époque moderneLe chiffre de 20 millions d’habitants est à nouveau atteint au début du XVIIe siècle, sur un territoire agrandi, donc avec une densité de population de 34 h/km². Alors que 300 000 huguenots sont chassés du territoire, 5 000 jacobites irlandais, et quelques milliers de catholiques Anglais ou Écossais se réfugient dans les ports français. Par ailleurs, des dizaines de milliers d’auvergnats et rouergats, s’établissent en Espagne, souvent une partie de l’année seulement, profitant du Siècle d’or de ce royaume. Les communautés françaises, entre ces travailleurs et l’exil huguenot sont alors particulièrement nombreuses dans les pays d’Europe, surtout en Angleterre, aux Pays-Bas et dans les états allemands."
    -
    -
    ça fait combien de millions de méchants colonistes possible sur 20 millions ?

  • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 13 mai 10:01

    Salut, merci, il fallait le dire...il faudra le redire...car elle n’est pas finie et loin de là...le monde occidental n’ayant plus du tout les moyens chez lui de sa survie même...telle que fonctionne cette société..de plus vient s’ajouter à cela une folie messianique illusoire..due à la souffrance d’une non vie..non résolue...car nous fuyons cela alors que c’est simplement impossible...

    elle va donc continuer à aller voler les autres....si on nous laisse faire..

    le plus simple ? changement radical mental mondial de chacun ou du moins d’une partie suffisante de la population pour opérer un basculement qui ne sera pas forcé mais naturellement coopératif..ce qui est notre nature profonde, qui est celle de l’univers ou tout est relié et interdépendant , je sais cela pour voyager sans le vouloir, ce qui veut dire que des fois la pensée ferme sa grande gueule , dans des zones plus cachées en moi même...ce qui est pareil pour n’importe qui potentiellement car nous sommes tous « programmés » de la même façon...avec différences superficielles essentielles..pour être apte à survivre ensemble de manière quasiment aisée, sécurisée et satisfaisante par et pour tous...

    passer de la pseudo compétition qui cache en fait une élimination pour voler...en tuant, détruisant, qui est conflictuel , violence , vie de merde, insécurité , peur, terreur organisée, chômage organisé, pauvreté qui détruit organisée etc...

    à l’absence de compétition entre humains qui est notre chemin, pour nous était mais çà peut revenir..ce n’est pas de mon avis une certitude...mais la « vie » a des ressources pour aider, nous aider si nous réglons avec nous même notre problème personnel en nous même d’abord..je sais ça veut rien dire là dit comme cela.......je sais vous êtes programmés pour croire cela sans savoir. ( je me suis déprogrammé sans le chercher grâce à l’aide de ???quelque chose qui n’est pas moi, et qui est là sur le chemin de sa souffrance de vivre qui cache derrière ce mot un processus d’aide à l’éveil de nos autres capacités..) ..et là je n’y peux rien pour personne..

    passer à la coopération volontaire donc à l’unité donc à la sécurité physique comme pour la survie, au partage de toutes les données, info, découvertes, techniques etc etc en fait survivre sera facile, aisé, amusant etc car en plus cela demande à chacun de s’exprimer là ou son inné va le conduire....

    en ôtant la compétition qui élimine on va en fait additionner la multitude de capacités X de tous....non pas par la volonté donc par la force...mais par l’éveil à ce que nous sommes réellement, ce que le maître qui est un voleur, son vrai métier , veut lui empêcher pour...empocher...sans rien faire lui même ..de concret..chercher le parasite , vous aurez le maître

    etc...

    je pourrais en dire bcp plus.....mais le problème majeur est que notre cerveau, sauf exceptions, est totalement conditionné par le maître depuis des milliers d’années à croire que du combat entre tous va ressortir le meilleur. et que c’est comme çà !!! TINA..alors que cela va juste mettre en avant le plus violent..mais aussi le plus fainéant...car maître = esclave..

    notre désunion, amplifié par le maître, fait que le groupe de voleurs qui dirige nous affronte un par un..

    vous devez savoir une chose....la masse aura le contrôle de sa vie, uniquement dans un seul cas...coopération, partage équitable, fin de la compétition.....et ceci volontairement...

    le maître nous joue le renard et le corbeau, la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf et l’avare...etc bien sur

    si vous ne voulez pas aller sur ce chemin alors il reste juste à gérer le pire qui va se reproduire sans arrêt...avec certitude....ceci est réfuté..malgré les faits depuis 3000 ans....aller encore 3000 ans pour comprendre ?..

    Bien sur cela demande de se bouger les neurones avant tout...

    car finalement nous ne sommes plus responsable de rien dans nos vies, on ne produit pas notre nourriture, on ne construit pas sa maison, son abris, on n’est pas responsable de veiller à sa santé, on ne fait pas ses propres vêtements...on est devenu soit chômeur longue durée sot hyper spécialisé dans une partie minimaliste d’un sujet .....le maître s’occupe du reste pour nous..car il a ciblé tous les carrefours ou il doit être pour avoir les pleins pouvoirs....cela commence avec l’argent et le politique ..puis les médias, puis l’école, l’armée, les armes, la police, les juges etc

    oui il est clairement moins con à ce niveau là....
     et nous
    que fait on ?? on met juste un bout de papier dans une boite, temps d’investissement : 1 seconde...pour 5 ans..

    bon cela est bien sur au niveau superficiel ...de la survie....

    quand à la vie....ma fois ...c’est un sujet oublié....

    dommage car la profondeur de ce qu’est la vie cache une sorte de contentement étrange, et en paix, serein, qui ne peut être recherché....par la pensée humaine...il est là quand il le veut...nous n’aurons jamais de maîtrise sur cela..

    nous devons juste régler nos problèmes, tous nos problèmes et là ou ça ne passe pas du tout c’est que cela commence uniquement avec soi même...car nous sommes chacun à notre niveau les créateurs de ce désastre...car c’est en un et il est énorme.....sans perdre de vue que le monde extérieur vient de nos cerveaux....qui ne marchent plus comme il le faisaient à nos débuts....

    cela nous échappe ...

    Mr B comme prince Siddhartha avait comme d’autres, connus ou inconnus , vu juste...de ce que j’en connais..là je parle des 4 nobles vérités...c’est à découvrir par chacun....

    ce qui est en haut est en bas, ce qui est à l’intérieur est à l’extérieur....etc


  • foufouille foufouille 13 mai 10:09
    Année de
    référence
    1600
    1750
    1800
    1850
    Fourchette de population
    (en millions d’habitants)
    100
    125-190
    120-207
    175-232
    Auteurs et dates de publications des estimations
    Moreland (1920), Davis (1951), Das Gupta (1972), Habib (1982)
    Davis (1951), Bhattacharya (1967)
    Davis (1951), Das Gupta (1972), Mahalanobis et Bhattacharya (1976)
    Davis (1951), Das Gupta (1972), Mahalanobis et Bhattacharya (1976)

    ça fait un sacré paquet de colonistes vu la population qui augmente rapidement à cette époque.


  • foufouille foufouille 13 mai 10:14

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Afrique_fran%C3%A7aise

    pareil ici aussi, donc la france devait avoir dix millions de soldats en 1800.
    ils ont virés les mineurs africains de leurs mines d’or ?
    la révolution de 1789 a juste fait un million de morts, au moins.
     


  • mmbbb 13 mai 10:19

    A l auteur ne pas oublier aussi que les arabes furent des esclavagistes depuis la nuit des temps Quant a votre pays, si vous n’aviez pas sous l empire Ottoman, pratique une politique agressive et de razzia dans tout la Méditerranée ( en Corse cette ile est constellee de fortins afin d’avertir de la venue des bandits maures ) et Louis XIX a ete le premier a avoir bombarder Alger afin de vous avertir et de laisser libre cours au cmmerce Cette ville sous l ’ empire Ottoman etait le siege de l’esclavagisme blanc Quant a la domination ottamane, elle excerca sur votre pays un pouvoir de ségrégation et de violence lien
    http://kabyleuniversel.com/2016/07/24/presence-ottomane-en-algerie-une-colonisation-halal/
    D’apres cet auteur arabe cet extrait "Il faut le dire, le dire clairement à nos élèves, à nos étudiants et à nos lecteurs que ce qui est appelée dans nos manuels scolaires, dans nos thèses universitaires, dans nos débats “présence ottomane en Algérie”, était bel et bien “une colonisation”." Pour finir,en tant que francais de souche si la France doit etre accusée elle ne doit pas être seule La Turquie doit etre aussi sur le banc des accuse les arabes pour la traite des noires excerces depusi des siecles Mais les turcs sont des tetes de et ne reconnaitront pas leur histoire puisque le genecide armenien est a peine reconnu A bon entendeur


  • sarcastelle 13 mai 10:25

    Un tribunal pour juger les crimes du colonialisme est une bonne idée. Une autre bonne idée serait aussi que chacun oublie l’idée du tribunal : cela éviterait d’y parler également des crimes non occidentaux, comme siècles de razzias en Afrique noire, en Méditerranée, sur les côtes européennes. 

    .
    L’ADN, l’épigénétique, toussa, sont une piste à explorer pour justifier des indemnités, non ? Mais l’auteur parle d’oublier la question financière, ce qui est peut-être dommage. 

    • Layly Victor Layly Victor 15 mai 21:36

      @sarcastelle


      Et il ne faut pas oublier un des grands génocides de l’histoire, qui est gardé soigneusement sous silence, le génocide de Vendée, 750 000 morts en six mois, ce n’est pas mal ! C’est mieux que la Shoah.
      Mais on n’en parle jamais, car il ne faut pas ternir l’image de la république. Même Victor Hugo, dont la mère avait pourtant assisté aux massacres de Nantes, disait qu’il ne fallait pas en parler.

      Vous oubliez aussi, l’auteur oublie, la conquête Arabe. Notre cher auteur ne sait pas (cette information doit être censurée en Algérie) que l’Algérie fut une grande terre chrétienne, comme l’Egypte, et que les Chrétiens ont été exterminés ou forcés à se convertir.

      On ne parle jamais en France, il ne faut pas vexer les Français, des crimes de la révolution et des immenses destructions et profanations perpétrées en cette glorieuse occasion.

  • covadonga*722 covadonga*722 13 mai 10:35

    Yep les français sont des incapables qui ont commis le seul génocide ayant vu la population démultipliée a leur départ.Bien souvent j’ai le regret que les anglo- saxons n’aient pas été les colonisateurs du Maghreb quand on voit les restes d’amérindiens bien des problèmes nous seraient épargnés.

    Pour le reste 
    Je ne crains rien et je ne rétracte rien, il n’y a rien à rétracter et je ne sais pas ce que j’aurais à rétracter
    G B

  • foufouille foufouille 13 mai 10:41

    Après une période de gouvernance prospère au XVIIIe siècle, la régence est en déclin au XIXe siècle sous l’influence de plusieurs facteurs. De 1802 à 1821, la politique d’exportation du blé, pour faire entrer des revenus dans le trésor provoque une violente dissidence des tribus de l’arrière-pays et une rébellion des populations qui affichent ouvertement leur désir de se débarrasser de la régence (révoltes paysannes de Ben el Harch et des Derkaoua). La disette pousse le reste des populations dans l’action armée qui prend la forme d’une guérilla larvée contre les représentants de la régence. Sur le plan militaire, la flotte d’Alger est dépassée et ne peut plus tenir tête aux marines des pays européens ; à partir de 1815, les flottes britannique et française dominent la Méditerranée20.

    Autre raison avancée pour justifier l’opération : se débarrasser des pirates barbaresques qui infestaient la mer Méditerranée depuis trois siècles, et dont un des repaires était justement le port d’Alger, et mettre fin à l’esclavage subi par les populations chrétiennes. Si ces deux facteurs correspondaient à des réalités historiques, ils n’étaient pas d’actualité en 1830. L’esclavage continuait d’exister sous la Régence, mais il ne restait en 1830 qu’un petit nombre d’esclaves chrétiens en Algérie, la majorité des chrétiens étant des travailleurs libres.

    Quant aux pirates, ils avaient fortement réduit leurs activités depuis le XVIIIe siècle. Le dey avait dû renoncer en 1818 à la traite des esclaves chrétiens comme à la piraterie à la suite de l’intervention de la flotte britannique deux ans plus tôt, soit plus de dix ans avant le conflit avec la France22. Une des raison les plus vraisemblable semble être le contentieux financier suite à l’emprunt par la France durant la révolution de blé algérien. Cette somme n’ayant jamais été payée à l’Etat algérien envenime de façon croissante les relations algéro-françaises. L’expédition apparaît alors comme un moyen pour la France de se débarrasser d’un créancier23.


    • marceau 13 mai 22:50

      @foufouille

      -La barbaresque d’Alger a été affaibli, suite à l’intervention des britanniques en 1816.

      -Mais elle s’est rapidement reconstituée puisque en 1828, lors de la bataille navale de Navarin,entre les anglo-franco-russes d’un côté et les ottoman-égyptiens de l’autre, entre le 1/4 et le 1/3 de la flotte musulmane était constituée de navire fournis par les barbaresques, flotte qui était intervenue en Grèce pour soutenir la flotte ottomane contre les forces chrétiennes.

      -Les seules ressources de ces régences provenaient, quasi exclusivement, de la piraterie, des razzias sur les côtes européennes et de la traite esclavagiste européenne.

      -Quant à l’affaire du blé.Ce sont les ottomans qui vendirent à la France du blé provenant de la Régence d’Alger, pour remercier la France d’avoir formé, et modernisé son armée pendant la Révolution française.

      Les commerçant chargés de cette transaction Baruch et Bacri demandent à la France de payer 25 millions de francs or en contre partie de cette vente.La France refuse, discute et finalement la somme demandée est ramenée à 5 millions de francs or.

      La France commence les paiements et acquitte entre 2 et 3 millions lorsque des créanciers des commerçants Baruch et Bacri saisissent la France en demandant une saisie des versements à venir en contrepartie d’une créance impayée qu’ils détenaient sur Bacri et Barush,.La justice est saisie et les paiement de la France s’interrompent en attendant la décision des juges.

      Sauf qu’entre temps Barush et Bacri avaient cédé leur créance sur la France au Dey d’Alger qui lui exigeait de recevoir l’argent dû sans tenir compte du procès en cours.D’où le conflit entre le Dey d’Alger et la France


  • foufouille foufouille 13 mai 10:48

    En 1952-1953, les recettes locales sont incapables de faire face aux dépenses de fonctionnement : l’Algérie est en faillite. Le gouvernement d’Antoine Pinay doit demander au parlement le vote de 200 millions d’impôts nouveaux et est contraint de procéder à des coupes dans le budget de la métropole pour rétablir la situation dans la colonie99. Lors des années suivantes, les déséquilibres algériens vont sans cesse augmentant et sont rééquilibrés par la France. En 1959, l’Algérie engloutit à elle seule 20 % du budget de l’État français99. L’Algérie, durant la période coloniale, loin de présenter une source économique avantageuse est un lourd fardeau pour la métropole et ses contribuables99.


    • mmbbb 13 mai 11:10

      @foufouille c ’est vrai passage lu dans l histoire de France prefacee par G DUBY pendant ce temps l Allemagne alors dévastée se redressait rapidement et depassa la France dès les années 1960 1970 . Cette colonisation que l on traine comme un boulet justifie desormais cette immigration massive et cette histoire est entretenue par la nouvelle generation comme un ressentiment. Une histoire sans fin


  • foufouille foufouille 13 mai 10:52
    Esclavage au XIXe siècle

    Le décret d’abolition de l’esclavage du 27 avril 1848 met officiellement fin à l’esclavagisme perdurant dans les départements d’Algérie depuis la régence d’Alger ; c’est-à-dire avant l’arrivée des colons français. Le décret du 15 juillet 1906 relatif à la répression de la traite des Noirs met un terme définitif à l’esclavagisme dans les départements de l’Algérie et du Sahara.


  • foufouille foufouille 13 mai 10:57

    Au cours d’une enquête réalisée entre 2006 et 2007, la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (FOREM) a découvert que 38,3 % des mariages du pays sont consanguins238. La commune de Bir el-Ater près de Tébessa vient en tête du classement avec un taux de 88 % de cas de consanguinité, alors que le taux le plus faible est enregistré à Oran avec 18,5 %239.

    Une étude récente dévoile qu’entre 2007 et 2008, 36 % de garçons et 15 % de filles ont subi une violence physique à l’école, 35 % de garçons et 12 % de filles ont été agressés dans la rue. 26 % d’adolescents ont été battus au sein de leur famille240.


  • foufouille foufouille 13 mai 11:18

    De nombreuses sources (hadiths et sira) attestent de l’asservissement de prisonniers de guerre par Mahomet, notamment les femmes et enfants des Banu Qurayza. Cette prescription, qui encourage les musulmans aura par la suite des répercussions dans le cadre des campagnes de razzias en Afrique noire et dans le Sud de l’Europe, où les habitants sont capturés puis livrés au trafic d’esclaves. Ainsi, Gao et surtout Tombouctou, villes à majorité musulmane, prospèrent aux XVe siècle et XVIe siècle grâce à la traite arabe transsaharienne.

    L’esclavage fait l’objet de normes juridiques. Ainsi, Omar ibn al-Khattab (634-644) est à l’origine d’une législation qui vise à interdire de mettre en servitude un musulman. Il y fait toutefois la distinction entre les « infidèles » pouvant devenir esclave et les « croyants » musulmans.

    La traite arabe a été la plus longue et la plus régulière des trois traites, ce qui explique qu’elle ait globalement été la plus importante en nombre d’individus asservis : 17 millions de noirs selon l’historien Olivier Pétré-Grenouilleau, du VIIe siècle à 19204.


  • chems eddine Chitour 13 mai 13:35

    @ Luca Brasi


    Je ne suis pas ingrat ! J’ai toujours écrit que nous avons une dette immense envers nos maîtres français de souche venus en Algérie sans à priori , ces Hussards noirs de la république qui nous ont appris pas seulement le bon usage mais le bel usage du français. Mais combien étaient ils à braver les interdits et à venir à nous nous tendre une main pour nous éduquer et nous former ? Le petit nombre. Comme le sera le nombre d’Algériens qui arriveront à s’instruire en passant à travers les interstices de tolérance permises par le système colonial au bout d’un parcours du combattant épique.

    Il ne faut pas de mon point de vue intérioriser cela, les peuples sont toujours admirables ( Victor Hugo, l’a dit dans le texte que j’ai cité plus haut) ce sont les politiques qui n’ont pas le courage et qui par opportunisme pour garder leurs privilèges voient d’où vient le vent et s’accoquinent en Algérie avec le grand colonat qui a mis en coupe réglée le pays. Les petits européens d’Algérie ont été victimes d’un conflit qui les dépassaient et on peut comprendre leur drame quand avec une OAS qui a tout fait pour élargir le fossé , ils se sont retrouvés sur un bateau en quittant leur terre natale, pour être finalement reçus comme des corps étrangers en métropole. Je ne parle pas du drame des harkis dans les camps de Riversade du Larzac....

    Maintenant à faire dans la concurrence victimaire et balancer l’esclavage arabe qui le renie ? Je ne suis pas là pour le défendre mais ce n’est pas le sujet qui tient en une phrase La colonisation était elle criminelle ou non ?

    Pr ;C.E. Chitour


    • Ben Schott 13 mai 14:01

      @chems eddine Chitour
       
      « Maintenant à faire dans la concurrence victimaire et balancer l’esclavage arabe qui le renie ? Je ne suis pas là pour le défendre mais ce n’est pas le sujet qui tient en une phrase La colonisation était elle criminelle ou non ? »
       
      La colonisation française s’est opérée au nom des droits de l’homme et du progrès. C’est un grand socialiste, Jules Ferry, artisan des grandes conquêtes coloniales (vous réussissez l’exploit de ne le citer à aucun moment !) qui a dit : « les races supérieures ont le droit de civiliser les races inférieures, elles en ont le devoir ». C’est pas Hitler, qui lui disait : « Les Blancs ont toutefois apporté quelque chose à ces peuples colonisés, le pire qu’ils pussent leur apporter, les plaies du monde qui sont les nôtres : le matérialisme, le fanatisme, l’alcoolisme et la syphilis. Pour le reste, ce que ces peuples possédaient en propre étant supérieur à ce que nous pouvions leur donner, ils sont demeurés eux-mêmes. Une seule réussite à l’actif des colonisateurs, ils ont partout suscité la haine, cette haine qui pousse tous ces peuples réveillés de leur sommeil à nous chasser. Il semble même qu’ils ne se soient réveillés que pour cela. ».
       
      L’histoire de l’Humanité est jonchée de guerres de conquête, avec leurs cortèges de crimes et de souffrances. Chacun pourrait indéfiniment demander réparation, quand on ne lui demanderait pas réparation à son tour. Il est bien plus important (et bien plus sain) de se préoccuper des crimes et des souffrances d’aujourd’hui.
       


    • foufouille foufouille 13 mai 14:44

      @chems eddine Chitour
      il faut aussi regarder la poutre que tu as dans ton oeil depuis cette époque.


    • Canastel Canastel 13 mai 17:01

      @chems eddine Chitour
      On parle quand de l’œuvre française qui a fait d’Alger et d’Oran les quatrième et cinquième villes de France , toutes disciplines confondues, avant leur abandon ? Et de l’état du pays « reconquis » 55 ans après ? On ne peut pas parler de colonisation s’agissant de l’Algérie car la France l’a créée en faisant de simples marécages une riche province dont elle a trouvé jusqu’au nom 
      Comme a coutume de dire un de mes amis qui ne dit pas que des sottises : la France et l’Algérie ont divorcé mais c’est la France qui a hérité de la garde des enfants qui à ma connaissance ne sont pas suffisamment masochistes pour se précipiter en masse dans les bras de leurs bourreaux aussitôt leur pays « retrouvé »
       Cordialement


    • Gambetta 13 mai 18:14

      @chems eddine Chitour

      Monsieur Chems vous avez la condamnation à géométrie variable ;

      Vous passez bien vite sur certains faits.

      1million d’Européens d’Algérie , spolies , des milliers massacrés après l’indépendance , renvoyés de leur pays

      Des dizaines de milliers de Harkis, massacrés avec une barbarie innommable

      Et vous parlez de l’OAS

      VOs amis terroristes du FLN ont massacré , torturé émasculé éventré pendant 8ans , un peu dans le style de Daech

      l’OAS n’a existé que pendant 1 an .

      Il faut dire la vérité.

      Vous ne faites pas de concurrence victimaire , parce que vous ne vous penchez que sur une catégorie de victimes.

      Les Français d’Algérie quand ils retournent dans leur pas sont reçus à bras ouverts , « Vous êtes ici chez vous » on leur dit.
      Votre verbiage d’idéologue n’est en aucun cas celui du peuple d"Algérie, qui reconnait tout ce qu’a apporté la France, sans laquelle vous ne seriez surement pas ce que vous êtes aujourd’hui.
       
      L’école en Algérie était ouverte à tous, même dans les coins les plus reculé la France est allé apporter la connaissance .

      Votre ignorance de cette époque est crasse ou alors complètement vous êtes aveuglé par votre idéologie .
      Parlez avec les Chibanis de chez vous, Chems ils vont vous expliquer la vérité.

       


    • marceau 13 mai 21:41

      @chems eddine Chitour

      -C’est toujours réjouissant de lire des textes venant de musulmans qui viennent dénoncer le colonialisme et ses méfaits.

      On a envie de leur répondre, chaque fois que cela se produit : « Surtout pas ça et surtout pas vou ».

      -Faut-il rappeler encore une fois ce que fut le colonialisme musulman qui n’a pratiquement jamais cessé du début du 7éme siècle jusqu’au début du 20 éme siècle.

      Les dizaines de millions de morts ; chrétiens, boudhistes, hindouistes, animistes, juifs...

      Les dizaines de millions d’esclaves chrétiens, boudhistes, hindouistes, animistes , juifs ;.

      -Faut-il rappeler les conquêtes, les pillages, les destructions, les razzias qui se sont déroulés tout au long de cette période.

      -Faut-il rappeler la régression civilisationnelle que provoqua partout et toujours ce colonialisme musulman tant au Moyen-Orient qu’au Maghreb, qu’en Asie, qu’en Afrique et dont nous constatons encore les effets !


    • Layly Victor Layly Victor 15 mai 21:54

      @chems eddine Chitour

      Non, clairement non. La colonisation, ce fut un enfantement de la nation algérienne par sa mère, la France. Enfantement dans la douleur et dans l’injustice, mais enfantement quand même.
      La colonisation fut, c’est tout. C’est une page de l’histoire.
      Comme dans toute activité humaine et toute domination, il y a eu des intérêts, des enrichissements abusifs, des gens qui ont profité de l’exploitation et de la souffrance.
      Vous savez très bien que ce ne fut pas le cas de l’immense majorité des pied-noirs et des harkis.
      Il y a eu l’énorme injustice de ne pas récompenser les combattants des deux guerres mondiales, ça, c’est une honte.
      Mais dire que la colonisation était criminelle, non. Ceci voudrait dire qu’il y avait une intention de détruire, et vous savez que ce ne fut pas le cas. Ce sont des histoires inventées par Bouteflika et Macron qui veulent détruire l’Algérie et la France.
      Et vous êtes bien silencieux sur la conquête Arabe et la colonisation ottomane.

    • Analis 15 mai 23:40

      @Canastel

      On parle quand de l’œuvre française qui a fait d’Alger et d’Oran les quatrième et cinquième villes de France , toutes disciplines confondues, avant leur abandon ? Et de l’état du pays « reconquis  » 55 ans après ?

      Oui, enfin, elle a fait cette riche province pour les colons, pas pour les algériens de source. Le pays s’est retrouvé avec ces infrastructures faites pour les enrichir eux et la métropole, comme dans tous les autres pays d’Afrique. Et en dépit de l’impréparation complète de ses habitants, l’Algérie est quand même le pays africain le plus riche de nos jours, malgré tous ses défauts (serait-ce tout simplement parce qu’elle a plus rompu les liens avec l’ancienne métropole, et n’a pas subi les mêmes affres de la part de la Françafrique ?).

      On ne peut pas parler de colonisation s’agissant de l’Algérie car la France l’a créée en faisant de simples marécages une riche province dont elle a trouvé jusqu’au nom

      Certes, c’est l’agression puis l’occupation de l’extérieur qui ont fait l’identité de l’Algérie. Mais cela ne change pas la réalité et la brutalité de cette agression.

      Et la transformation de ces « marécages » a son lot de revers. Les français ont industrialisé et « développé » comme ils savaient le faire chez eux : en, saccageant la nature. Combien d’espèces se sont-elles éteintes sous leur règne, tel le lion de l’Atlas ? Comme tant d’autres partout en Afrique, lorsqu’ils ont saccagé les forêts ?

      @Gambetta

      1million d’Européens d’Algérie , spolies , des milliers massacrés après l’indépendance , renvoyés de leur pays

      Des dizaines de milliers de Harkis, massacrés avec une barbarie innommable

      Et vous parlez de l’OAS

      Vos amis terroristes du FLN ont massacré , torturé émasculé éventré pendant 8ans , un peu dans le style de Daech

      Si le FLN (et l’ALN) ont été si violents, c’était parce que les indigènes d’Algérie avaient subi pendant 120 ans un asservissement et des brutalités quotidiennes. Le genre de situation qui n’oincite pas les gens à la fraternité, mais au désespoir puis à la revanche par la violence.

      @marceau  :

      -Faut-il rappeler la régression civilisationnelle que provoqua partout et toujours ce colonialisme musulman tant au Moyen-Orient qu’au Maghreb, qu’en Asie, qu’en Afrique et dont nous constatons encore les effets !

      Le « colonialisme » musulman n’en a pas été vraiment un : les envahisseurs se sont contentés de convertir, et encore beaucoup moins qu’on ne le pense (au Proche-Orient et en Égypte, les chrétiens sont longtemps restés majoritaires) et n’ont que très progressivement introduit leur langue et leur civilisation. Ensuite, en aucun cas, l’islamisation n’a débouché en une régression culturelle. Bien au contraire, elle a été suivie par une relance des sciences, des mathématiques et de la philosophie, alors que la christianisation avait auparavant mené à une énorme décadence et à un immense appauvrissement intellectuel, durant lesquels quantité de savoirs antiques avaient été perdus. C’est bien elle qui avait été à l’origine du déclin civilisationnel de la fin de l’Antiquité. Ce déclin s’est poursuivi alors en Europe, à l’abri du « colonialisme » musulman (mais pas de celui des chrétiens, qui continuaient à persécuter les communautés religieuses). Il y a de nombreuses raisons au fait que tant de chrétiens conquis se soient convertis à l’islam, en dépit du fait que les conversions au fil de l’épée aient été rares.

      @Layly Victor

      Il y a eu l’énorme injustice de ne pas récompenser les combattants des deux guerres mondiales, ça, c’est une honte.

      C’était le moindre des crimes de la colonisation. Un traitement odieux, certes, mais il commençait par le fait de leur demander de se battre et de se faire tuer pour un pays qui n’était pas le leur et les opprimait. Cette non-reconnaissance n’était que dans la logique de la colonisation, qui ne leur reconnaissait aucun droit, si ce n’était celui de servir leurs maîtres (et c’est cela qui caractérise le crime contre l’humanité, qui ne cherche pas seulement à détruire, mais à asservir en masse – les noirs d’Afrique du Sud, du Brésil ou du sud des USA n’étaient pas soumis à destruction, mais n’en subissaient pas moins ce qu’il convient d’appeler un crime contre l’humanité, par la déshumanisation de masse qu’il recherchait).

      La colonisation n’est plus ? Sous son ancienne forme, trop visible, certes. Mais on ne peut en aucun cas en faire bon marché et continuer de regarder en avant comme si de rien n’était, sous le prétexte bidon que « tout le monde a fait ça ». Non, tout le monde n’a pas fait ça, l’ampleur du colonialisme européen est quelque chose d’unique dans l’histoire, et ce colonialisme est une idéologie qui persiste de nos jours, sous une forme plus subtile, mais toujours bel et bien présente.

      https://fr.sputniknews.com/international/201705121031350624-syrie-guerre-nazisme/

      Assad compare la guerre en Syrie à la guerre de l’URSS contre le nazisme

      11:01 12.05.2017(mis à jour 11:03 12.05.2017)

      Selon Bachar el-Assad, le terrorisme est utilisé comme un outil par les États occidentaux qui sont guidés par « une mentalité nazie ».


  • antiireac 13 mai 14:31

    La colonisation n’est sûrement pas responsable des dérives dictatoriales de certain pays africains.


  • Pascal L 13 mai 15:32

    Pour faire un procès, il faudrait qu’il y ait des survivants et il me semble que ce n’est plus le cas pour la colonisation. En droit, l’action s’arrête avec le décès des mis en cause. 


     Il ne faut pas croire que cette mécanique ait profité à des peuples entiers. La prédation a existé de tous temps et dans tous les pays. Il s’est trouvé également dans les pays colonisés des ressortissants qui ont bien profité de ce système.

    La prédation n’est pas terminée aujourd’hui, elle a juste pris un autre visage. Il est moins cher de faire de la création monétaire par la dette que de se lancer dans la colonisation. Encore que la politique chinoise en Afrique ressemble aussi à de la colonisation. Avec le système monétaire actuel, les victimes sont dans tous les pays et les pays occidentaux sont autant touchés que les pays du tiers monde. L’économie ne peut fonctionner sans circulation monétaire et la dette est le seul moyen qui reste pour faire circuler la monnaie. Les intérêts sont le mécanisme qui permet de réduire la circulation monétaire et donc de faire croître la dette à l’infini.

  • ilias 13 mai 16:37

    Chaque fois à l’occasion de billets relatant des massacres et d’actions d’esclavagisme perpétrés par le colonialisme occidental, il est tout de suite ressorti par des nervis apathiques/nostalgiques de l’empire, « l’histoire » de l’esclavagisme arabe ou arabo-musulman et des « postures » de mohammed prophète de l’islam envers l’esclavagisme.

    Eh bien ! c’est raté, les 2 tableaux sont incomparables.
    d’un côté, des évènements se passant à partir du 7ème siècle pilotés par des entités et des forces sans commune mesure,de ce qui va se faire à partir de la fin du 18ème siècle.
    Changement sur l’organisation sociale et politique avec l’avènement des entités Nations et une administration bureaucratique « rationnelle ».
    Changement sur la nature et les dimensions des armes et des armements avec une professionnalisation plus poussée, multipliant les inventions
    Tous facteurs encourageant l’impersonnalisation, donc l’affect, donc la compassion et enfin l’humanisme véritable ; la bienpensance occidentale radotait sur l’humanitarisme entre soi porté par les mouvements « révolutionnaires » populaires de son espace occidental.
    Ce que je veux dire, c’est que tout comme la guerre qui est devenu une guerre totale (plus particulièrement au 20ème siècle lors des 2 guerres mondiale et la guerre américaine du vietnam) avec la massification des nations et leur bureaucratisation,le colonialisme tout comme l’esclavagisme pratiqués par l’occident est à une échelle incomparable avec tout ce qui s’est passé avant cette césure d’advenue de la révolution industrielle et sa production des millions de fois d’armement et de biens/matières de la logistique, dans l’organisation militaire et civile des populations communautés humaines.
    C’est des communautés de populations entières de plusieurs millions d’individus qui sont soumis à servitude et esclavagisme, systématiquement, consciencieusement et managérialement de manière atrocement inhumaine.
    C’est donc un « machin » système qui se donne, par une intelligentsia de support se devant avant tout de convaincre hypocritement soi-même et la plèbe ensuite, de la légitimité d’apporter la « civilisation » aux peuples attardés.
    Il n’ya pas lieu alors de s’offusquer que les Tocqueville, Jaurès et autres (faux) intellectuels en soient arriver à faire l’éloge de l’esclavage,le colonialisme et par ricochet les massacres de masse.    

    • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 13 mai 18:57

      @ilias

      Salut, merci de ce commentaire très pondéré,factuel...
      salutations


    • marceau 13 mai 22:06

      @ilias

      En Afrique l’esclavagisme musulman a dépassé en intensité ainsi qu’en durée la traite esclavagiste pratiquée par les européens.

      A cet esclavagisme musulman en direction des peuples africains il faudrait ajouter l’esclavagisme musulman pratiqué contre les populations indiennes, ainsi que celui pratiqué contre les population chrétiennes et européennes.

      Ces traites esclavagistes ont commencé avec l’islam au 7éme siècle et ont duré jusqu’à ce que les nations européennes, dont le France en première place, y mettent un terme durant le XIX siècles.


    • Layly Victor Layly Victor 15 mai 22:09

      @Hecetuye howahkan

      nervis apathiques/nostalgiques de l’empire, très pondéré ?

      Chaque fois qu’on insulte injustement la France, les gauchos sont là pour applaudir !
      Votre copain, il a oublié l’occupation de l’Espagne, d’une partie de la France, de la Grèce, de la Bulgarie, de la Roumanie, les deux sièges de Vienne,
      la disparition des Chrétiens entièrement au Maghreb et en très grande partie en Egypte.

      Tout ceci, dit-il, ce n’était pas grand chose, c’était très limité. L’esprit collabo, quand même, c’est quelque chose !

      C’est la grande victoire de Lépante (défaite pour vous) qui a mis fin à ces siècles d’horreur.

      Allez dire aux Grecs, avec votre copain modéré, que l’occupation ottomane, c’était très mesuré !
      C’est vrai que les Grecs, vos amis Merkel et Macron ne les aiment pas !

  • Dom66 Dom66 13 mai 16:42

    A l’auteur, article trop long, mais le peu que j’ai lu me donne le commentaire suivant.

    Oui c’est vrai le monde capitaliste écrase et profite des richesses de l’Afrique par exemple.

    MAIS, quand tous les dirigeants des pays du tiers monde (indépendants depuis un bon bout de temps) arrêteront de s’en mettre plein les fouilles en oubliant leurs peuples, et de se coucher sous les commandes des pays riches….alors vous pourrez revenir nous parlez de crime contre l’humanité.


  • Fortunat Fortunat 13 mai 17:10

    A présent parlez nous du génocide par l’Islam, entre les années 1000 à 1525, de 80 millions d’Hindous...
    ETC.

    Et pis quand ils sont venus jusqu’à Poitiers, you remember ???


  • Gambetta 13 mai 17:18

     

    Monsieur, je ne sais où vous vivez , si vous êtes Français ou Algérien, mais qu’est ce qui vous permet de venir surs des médias Français déverser votre haine de la France.

      Crime contre l’humanité qui voit notre pays être librement choisi par des millions d’Algériens qui a ma connaissance n’y ont pas été forcés par quiconque après 1962..


      Les Algériens seraient assez masochistes pour venir chez leurs bourreaux par Millions et quitter votre pays de cocagne ?

      Concentrez votre intelligence pour essayer d’expliquer comment votre pays est devenu une dictature, comment tout ce qu’a fait La France en 130 ans a été dilapidé et vous avez fait d’un jardin une poubelle que vos compatriotes ont hâte de quitter.

      Mais là le courage vous manque, en France on supporte les plaisantins comme vous, mais en Algérie si vous décriviez ce qui se passe, vous auriez été embastillé.

      Arrêtez vos agressions contre mon pays et occupez vous de dénoncer les dérives du votre.

      Notre démocratie, et c’est la faiblesse de nos démocraties permet que des énergumènes comme vous puissent salir notre pays en toute impunité.

      Je vous demande des excuses au nom de la France





  • Leonard Leonard 13 mai 18:14

    Pour qu’un TPI soit compétent.

    Il faut qu’il soit reconnu...

    Simple question : le TPI est il reconnu par les US ?

    Je vous laisse chercher la réponse ;)

  • pipiou 13 mai 18:23

    Pour revendiquer l’Histoire il vaut mieux la connaitre.
    L’auteur prétend que la France et l’Angleterre furent « les premiers à mettre en œuvre les invasions de pays vulnérables » à l’époque de Napoléon.

    Notre auteur peu cultivé ne connait donc pas la conquête musulmane de la péninsule Ibérique ; les musulmans avaient même commencé à coloniser la France, n’étant arrêtés qu’à Poitiers.
    ça s’appelait déjà le djihad.
    L’actuelle Algérie est en fait le résultat de la colonisation du Maghreb par les arabes.

    Alors ferait mieux de s’occuper de l’histoire de ses ancêtres au lieu de ressasser son discours victimaire malsain.

    Faut-il rappeler à l’auteur que les Algériens n’ont pas besoin des Français pour torturer et se conduire en barbares : guerre civile d’Algérie , crimes contre l’humanité commis par le FLN (100 000 harkis assassinés).


    • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 13 mai 19:12

      @pipiou

      Salut, ceci ne change rien du tout à ce que dit l’auteur...et qui est un colonisation qui est toujours active toujours en cours , donc toujours présente..

      je me permets de remettrele post d’un autre « auditeur » ici

      Chaque fois à l’occasion de billets relatant des massacres et d’actions d’esclavagisme perpétrés par le colonialisme occidental, il est tout de suite ressorti par des nervis apathiques/nostalgiques de l’empire, « l’histoire » de l’esclavagisme arabe ou arabo-musulman et des « postures » de mohammed prophète de l’islam envers l’esclavagisme.

      Eh bien ! c’est raté, les 2 tableaux sont incomparables.
      d’un côté, des événements se passant à partir du 7ème siècle pilotés par des entités et des forces sans commune mesure,de ce qui va se faire à partir de la fin du 18ème siècle.
      Changement sur l’organisation sociale et politique avec l’avènement des entités Nations et une administration bureaucratique « rationnelle ».
      Changement sur la nature et les dimensions des armes et des armements avec une professionnalisation plus poussée, multipliant les inventions
      Tous facteurs encourageant l’impersonnalisation, donc l’affect, donc la compassion et enfin l’humanisme véritable ; la bien-pensance occidentale radotait sur l’humanitarisme entre soi porté par les mouvements « révolutionnaires » populaires de son espace occidental.
      Ce que je veux dire, c’est que tout comme la guerre qui est devenu une guerre totale (plus particulièrement au 20ème siècle lors des 2 guerres mondiale et la guerre américaine du Vietnam) avec la massification des nations et leur bureaucratisation,le colonialisme tout comme l’esclavagisme pratiqués par l’occident est à une échelle incomparable avec tout ce qui s’est passé avant cette césure d’advenue de la révolution industrielle et sa production des millions de fois d’armement et de biens/matières de la logistique, dans l’organisation militaire et civile des populations communautés humaines.
      C’est des communautés de populations entières de plusieurs millions d’individus qui sont soumis à servitude et esclavagisme, systématiquement, consciencieusement et managérialement de manière atrocement inhumaine.
      C’est donc un « machin » système qui se donne, par une intelligentsia de support se devant avant tout de convaincre hypocritement soi-même et la plèbe ensuite, de la légitimité d’apporter la « civilisation » aux peuples attardés.
      Il n’y a pas lieu alors de s’offusquer que les Tocqueville, Jaurès et autres (faux) intellectuels en soient arriver à faire l’éloge de l’esclavage,le colonialisme et par ricochet les massacres de masse. 

    • pipiou 13 mai 22:54

      @Hecetuye howahkan

      Alors comme ce même commentateur vous mesurez l’horreur à un niveau d’avancée technologique ?

      L’horreur était selon vous moins horrible dans l’antiquité parce qu’elle était executée au couteau au lieu de l’être à la bombe atomique ?

      Contrairement à ce que dit ce commentateur la colonisation arabe du 8eme siècle était construite et structurée autant qu’elle pouvait l’être.
      Est-ce qu’il faut « classer » dans l’horreur un enfant découpé au sabre par rapport à un enfant explosé par une bombe ? Vraiment vous en êtes à faire cet étalonnage ?


    • Layly Victor Layly Victor 15 mai 22:17

      @Hecetuye howahkan

      j’ai répondu plus haut à votre brillant commentateur collabo. Collabo, et donc agressif.
      Mais ces types existaient déjà dans l’empire romain, qui disaient que Attila était un type super cool , et que ceux qui exagéraient certaines exactions de sa part étaient des nervis nostalgiques.On a vu le résultat.

      J’ai oublié de vous souhaiter bon vent avec Macron. Vous allez voir, ça va être génial.

  • raymond 13 mai 19:34

    Désolé, le TPI a été créé pendant la guerre du Kosovo, tout ce qu’il s’est passé avant ne peut y référer


  • chems eddine Chitour 13 mai 20:00

    @ Gambetta et ceux qui pensent comme lui


    Agoravox est un média libre qui donne la parole à ceux qui ont des choses à dire mais pas à ceux qui embusqués derrière leurs micros ont l’invective facile ...Passons

    Je décris la colonisation comme un phénomène planétaire de ceux qui se pensent comme vous comme étant d’une race supérieure et que les faiblesse doivent pas juger
    Je vous conseille de lire le livre magistral « Le défi asiatique » de Kishore Mahbboubani diplomate singapourien qui parle de la morgue des diplomates occidentaux 

    Au lieu de vous intéresser à l’homme et à ce qu’il peut apporter vous endossez des crimes qui objectivement sont répréhensibles et passibles d’un Nuremberg...

    Vous vous croyez libres de dire et de faire ce que vous voulez Rien n’est plus faut. Vous êtes un esclave consentant à qui on donne l’illusion qu’il est en démocratie. le regretté Coluche avait l’habitude de dire. : Dans les pays où les libertés sont réduites : c’est ferme ta gueule dans les pays de démocratie « c’est cause toujours » Nous le voyons tous les jours avec cette mondialisation laminoir qui flatte votre égo qui vous donne le sentiment d’une hyper-puissance vis à vis des pays faibles actuellement alors qu’en fait vous êtes une marionnette et qu’ne toute logique, les combats ne sont pas entre faibles dans chaque pays mais entre les faibles du monde et l’oligarchie qui gouverne le monde et qui vient de vous offrir le président actuel avec en prime la loi El khomri. 

    Professeur Chitour 



    • Ben Schott 13 mai 21:50

      @chems eddine Chitour
       
      Vous vous sentez obligé de signer « Professeur Chitour » chacun de vos commentaires ?
       


    • Remosra 13 mai 21:57

      @Ben Schott

      C’est en martelant l’esprit qu’on arrive à lui faire accepter une non-évidence ! smiley


    • pipiou 13 mai 23:11

      @chems eddine Chitour

       si vous dénoncez les crimes liés à la colonisation ne les limitez pas à la colonisation occidentale ; si vous dénoncez les crimes de l’algérie française n’oubliez pas les crimes du FLN.

      Si vous voulez jouer le justicier faites-le sans oeillères.
      Sinon vous êtes dans le règlement de comptes alors ne nous parlez pas d’un tribunal.


    • Canastel Canastel 14 mai 00:11

      @Ben Schott
      Peut être en raison du ton professoral qu’il utilise pour nous asséner ses arguments totalement suggestifs et partiaux sur la relation entre son pays et la France qui a réussi la gageure d’attirer en masse une bonne partie des pauvres victimes qu’elle avait si honteusement colonisées et fait souffrir alors même qu’elles venaient de« reconquérir » le pays objet de leurs revendications


    • Layly Victor Layly Victor 15 mai 22:30

      @chems eddine Chitour

      de quel droit vous croyez vous autorisé à insulter ceux qui ne pensent pas comme vous ?
      Vous croyez que c’est l’attitude d’un scientifique ?
      Vous faites semblant de faire marche arrière en faisant un baratin sur la mondialisation, mais c’est bien la France que vous avez attaquée avec malveillance et injustice historique.
      Les fanatiques vous mettent et se mettent entre eux une pluie d’étoiles, mais ce sont justement des fanatiques de la mondialisation puisqu’ils votent Macron.

      Si vous aviez vraiment l’amour de votre pays, vous souhaiteriez que la France, la nation mère de l’Algérie, soit forte et pas faible comme elle l’est. Vous souhaiteriez que votre pays se débarrasse du tyran incompétent Bouteflika pour libérer des énergies positives. Vous êtes comme les ados qui mettent leurs échecs sur le dos des parents au lieu de bosser.

  • marceau 13 mai 21:57

    Dans  Al-Moqaddima Les prolégomènes (1377), Ibn Khaldoun (trad. William le, 1863, t. 1, p. 310, Ibn Khaldoun écrit  :

    « Tout pays conquis par les Arabes est bientôt ruiné. [...]  Sous leur domination la ruine envahit tout. [...] ; l’ordre établi se dérange et la civilisation recule. Ajoutons que les Arabes négligent tous les soins du gouvernement ; ils ne cherchent pas à empêcher les crimes ; ils ne veillent pas à la sûreté publique ; leur unique souci c’est de tirer de leurs sujets de l’argent, soit par la violence, soit par des avanies. Pourvu qu’ils parviennent à ce but, nul autre souci ne les occupe. Régulariser l’administration de l’Etat, pourvoir au bien-être du peuple..., et contenir les malfaiteurs sont des occupations auxquelles ils ne pensent même pas [...] ; aussi les sujets ... restent à peu près sans gouvernement, et un tel état de choses détruit également la population d’un pays et sa prospérité

    Dans Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l’Afrique Septentrionale (1378), Ibn Khaldoun (trad. M. De Slane), éd. Imprimerie du Gouvernement, 1852, t. 1, p. 200, écrit :
     »Les Arabes sont une nation sauvage (umma wahshiyya), aux habitudes de sauvagerie invétérées. La sauvagerie est devenue leur caractère et leur nature. Ils s’y complaisent, parce qu’elle signifie qu’ils sont affranchis de toute autorité et de toute soumission au pouvoir. Mais cette attitude naturelle est incompatible (munafiya) et en contradiction (munâqida) avec la civilisation (’ùmrân). … De plus, c’est leur nature de piller autrui. Ils trouvent leur pain quotidien à l’ombre de leurs lances (rizqu- hum fi zilâl rimâ-i-him). Rien ne les arrête pour prendre le bien d’autrui
    Quand ils ont obtenu cela, ils ne s’occupent ni de prendre soin des gens, ni de suivre leurs intérêts, ni de les forcer à se bien conduire. Ils lèvent des amendes sur les propriétés, pour en tirer quelque avantage, quelque taxe, quelque profit. Telle est leur habitude. Mais elle n’aide pas à prévenir les méfaits ou à dissuader les malfaiteurs. Au contraire, le nombre en augmente : comparée au bénéfice du crime, la perte représentée par l’amende est insignifiante. En régime arabe, les sujets vivent sans lois, dans l’anarchie (fawda). L’anarchie détruit l’humanité et ruine la civilisation. En effet, le pouvoir …tient à une qualité naturelle de l’homme. C’est lui qui garantit l’existence des hommes et leur vie sociale (ijtimâ’). 
     … On remarquera que la civilisation s’est toujours effondrée avec la poussée de la conquête bédouine : les établissements se sont dépeuplés et la terre devint toute autre que la terre... Le Yémen, où vivent les Arabes bédouins est en ruine, à part quelques villes. La civilisation persane en Irak est complètement ruinée. Il en est de même, aujourd’hui, en Syrie. Quand les Hilâliens et les Banû Sulaym ont poussé jusqu’à la Tunisie et au Maroc, au début du XIe siècle, et qu’ils s’y sont débattus pendant 350 ans, ils ont fini par s’y fixer et les plaines en ont été dévastées. Autrefois, toute la région entre la Méditerranée et le Soudan était peuplée, comme le montrent les vestiges de civilisation, tels que monuments, sculptures monumentales, ruines de villages et d’agglomérations…
    ...Une nation dominée par les Arabes est dans un état voisin de l’anarchie, où chacun s’oppose à l’autre. Ce genre de civilisation ne peut durer : il court à sa perte, aussi vite que l’anarchie elle-même. 

  • Decouz 13 mai 22:03

    Les musulmans ont envahi l’Espagne, qui avait été envahie par les Wisigoths, les musulmans ont été aidé par les rivalités entre chrétiens, certains ayant appelé les musulmans pour combattre les autres...
    Ensuite il y a eu des périodes variées, plus ou moins tolérantes selon les dynasties et les lieux berbères et arabes se faisant aussi la guerre entre eux.
    Puis il y eut la reconquête, tout ceci dura sur des siècles, à la différence de l’’occupation musulmane les rois chrétiens refusèrent la pratique même sous statut de dhimmis, d’autres religions.
    Les juifs et musulmans après avoir pour certains pratiqué en secret, furent définitivement chassés et fuirent vers le Maghreb (ou en Orient pour les juifs) parmi les fuyards, chrétiens apostats, juifs ou musulmans, certains se firent pirates...
    Certains descendants des Wisigoths convertis se sont donc installés au Maghreb, certains juifs ou peut-être musulmans convertis sont restés en Espagne.
    Les rois catholiques envahirent l’Amérique du Sud et entreprirent de convertir sous la menace les populations indiennes, ils furent malgré tout les héritiers de la loi musulmane qui avait été appliquée en Espagne et qui considérait les peuples non pas du point de vue ethnique, mais du point de vue de la religion, ce qui fait que les indiens convertis devenaient des « christianos », ce qui ne signifiait pas loin s’en faut une égalité mais qui a permis un certain brassage et métissage des populations qui n’a jamais existé en Amérique du Nord.


    • titi 13 mai 22:45

      @Decouz

      Controverse de Valladolid (vers 1550) : les amérindiens ont une âme donc ils peuvent être évangélisés et ne peuvent être esclaves... il a donc fallu aller les chercher ailleurs.

      Le mieux est l’ennemi du bien...


  • titi 13 mai 22:41

    @L’auteur

    La colonisation française, et les frontières qui en ont été héritées, permettent a l’Algérie de coloniser le Sahara, et d’occuper les territoires marocains de Tindouf et de Béchar.

    Ca, ça ne vous dérange pas ?


  • DACH 13 mai 23:31

    Des inexactitudes factuelles La compagnie crée avec N Gulbenkian, monsieur 5% ne porte pas le nom que vous lui attribuez ! 
    La partition du RAJ n’est pas le fait d’une intention politique anglaise, mais de son chef musulman, Djina, alors que Gandhi n’en voulait pas. Mais le pandit Nehru savait qu’il valait mieux une partition que d’avoir des musulmans dans la nouvelle république démocratique indienne. Ils avaient asservi le continent pendant au moins 8 siècles jusqu’à l’arrivée des portugais, des français, puis des anglais. Et ils avaient l’intention de reprendre leur domination sur les Hindous, Siks, Bouddhistes et Chrétiens.
    D’ailleurs bien des crimes contre l’humanité peuvent être imputées aux conquêtes musulmanes en Asie et en Afrique !!


    • wald 16 mai 00:58

      @DACH


      Pénélope, du travail au blanc ?DACH 26 janvier 11:59

      « »Quelle est la crédibilité de ce candidat à la présidentielle, qui se dit gaulliste et républicain, et qui n’hésite pas à engager son épouse pour des emplois manifestement fictifs ?« »
      Quelle crédulité qui vous rend prisonnier de ce que vous avez envie de croire !!!! Si au moins vous saviez la diversité des tâches et missions d’un(e) attaché(e) parlementaire !!!!
      PRONOSTIC : il sera prouvé que P F a réellement travaillé, et que l’accusation d’emploi fictif ne sera accompagnée d’aucune preuve ni morale, ni factuelle, ni juridique. Un moyen pour le canard de gagner de l’argent malhonnêtement pour mieux masquer d’autres problèmes de son camp.
      .

      AH AH AH AH AH AH AH

       smiley smiley smiley

  • ilias 14 mai 01:41

    @marceau, gambetta, pipiou et consorts

    Pour marceau, vous vous justifiez par des références aux écrits d’ibn khaldoun, ce que vous dites et de la pure fake news.
    Dans les passages cités, il ne mentionne jamais le mot arabe.ou bien vous êtes de mauvais aloi ou bien la traduction du la muquaddima utilisée est fausse.
    il parle des aârabs qui sont des hordes bedouines nomades de brigandage chassées par les califes pour raison parfois de schisme et le plus souvent pour vols et rapines.
    Tout comme feront bien après eux, les nomades qu’étaient les mongols mais avec une puissance multipliée et organisée, ces hordes d’âarabs usaient dans leurs randonnées de fuites d’une tactique de la terre brulée. 
    De plus le prophète lui-même les abhorre et un passage du coran édicte carrément que « les aârabs sont les plus mécréants et les plus hypocrites des mécréants ».
    Le dire d’ibn khaldoun n’est pas une nouveauté en ce sens.La nouveauté est dans le sens d’une sociologie de la dichotomie nomade/sédentaire articulée sur la dichotomie citadin/rural et celle de la civilisation/sauvagerie avec comme ressort explicatif fondamental 2 facteurs princeps :
    1.le contraste des conditions soco-économiques de 2 groupes sociaux antagoniques
    2.le levier socio-culturel et mental prégnant chez les nomades en général et les hordes aârabs en particulier, qu’est AL-ASSABIA qui est un terme qui exprime plus que l’esprit tribal. 
    si l’on veut imager on dirait que 
    AL-ASSABIA= esprit tribal générique+tribu (sens mafessolien) dans le sens moderne de communauté d’intérêts de groupe+esprit de secte guerrière .

    Pour gambetta et pipiou, il est malheureux qu’en une époque où la classe d’âge en france pouvant entreprendre des études supérieures est à 80% et plus, vous n’avez pas saisi mon commentaire bien qu’il soit clair et tous ses éléments ressortent d’un bagage scolaire de philosophie et d’histoire d’un lycéen de classe terminale.
    De l’antiquité jusqu’aux temps modernes , les armées ennemies en lutte ne dépassent pas chacune en effectif le seuil trés improbable de 100000 HDT. 
    Avec l’avènement de l’Etat-nation d’un côté et la révolution industrielle et son corollaire le plus fondamental la production à l’échelle industrielle et toute l’organisation de la société nation qui s’ensuivra autour de ce cycle productif continuellement expansif, a changé complètement la donne de l’humanité face à la guerre. 
    Cette « rationalisation » de tous les efforts de la société-nation pour la finalité guerre a créé une organisation impersonnelle bafouant l’affect positif, la compassion et l’humanisme véritable.
    Et cet état de fait théorisé entres autres par le sociologue max weber et la philosophe h.arendt, et romancé de manière vertigineuse via une résilience existentielle par KAFKA, a fait le rasage en nombre d’humains en 2 ou 3 siècles, entre génocides de civilisations, de massacres de masse inouies dans les colonies directement ou par la famine et la désarticulation des structures sociales en place, de 2 guerres mondiales et 2 guerres de libération algérie et vietnam , supérieur au nombre de l’ensemble des guerres menées de l’antiquité jusqu’aux temps dits modernes par les historiens.
    Est-ce que vous avez savez que pour la seule guerre d’algérie, la france a fait débarquer en Algérie une armée de plus d’un demi-million de soldats, sans compter les policiers et les milices civiles bien avant l’OAS ou ses prémices des partisans de l’algérie française.
    A ce jour, tous les ans on dénombre la mort de plusieurs personnes et surtout des enfants pour fait de quoi ? eh bien pour cause de bombes anti-personne « cultivées » par l’armée française en presque 285000 unités enfouies sous terre.
    A ce jour, des gens habitants certaines contrées du sud algérien où se sont déroulés les essais atomiques d’un côté et les essais d’armes chimiques et bactériologiques de l’autre, en souffrent atrocement et portent des stigmates indélébiles eux et leurs progénitures de cet oubli del’homme par une machine inhumaine du déni de droit fondamental à la vie et de la dignité d’autrui quel qu’il soit. 

    • pipiou 14 mai 02:37

      @ilias

      Vous êtes gentil mais je ne fais aucune référence à cet ibn khaldoun et je ne considère pas le Coran comme un livre historique.

      Par ailleurs un crime ne se mesure pas spécialement aux kilos de munitions ni aux effectifs militaires, mais plus à son aspect odieux.
      Or j’espère que vous êtes au courant que le FLN utilisait la violence et la terreur comme arme de guerre : mutilation, viol, torture, massacre de femmes et d’enfants. Une démarche préméditée et vicieuse.

      De la même manière les dizaines de milliers de harkis massacrés après l’Indépendance l’ont été volontairement, alors que la guerre était terminée. Il s’agit donc ici d’une démarche d’extermination menée par un Etat souverain, l’Algérie, contre une population sans défense.
      Elle est où alors votre « dignité » ?
      Si vous n’êtes pas au courant c’est peut-être que l’Algérie ne veut pas regarder son histoire en face.
      Ou tout simplement que c’est plutôt à vous de vous intéressez aux études.

      Bref on juge tous les crimes de cette période, ou on n’en juge aucun.
      Ceux qui ne veulent juger qu’une partie des criminels ne valent pas mieux qu’eux.


  • karim 14 mai 14:38
     reseauinternational.net/lignorance-et-lendoctrinement-des-occidentaux-massacrent-des...

    • pipiou 14 mai 15:02

      @karim

      Tout comme les musulmans ne lèvent pas le petit doigt quand certains des leurs massacrent au nom du prophète.

      Alors comme ils n’assument pas leur honte ils reclament des tribunaux pour juger les occidentaux.

      Les occidentaux ont commencé leur examen de conscience depuis longtemps ; les musulmans devront-ils attendre des siècles pour en faire autant ?


    • covadonga*722 covadonga*722 15 mai 13:13

      @covadonga*722
       une spécialité arabe nier la réalité au besoin tuer celui qui la diffuse , vous croyez que nous ne savons pas ou sont situé géographiquement les opérateurs de la modération, les guignols ?


    • covadonga*722 covadonga*722 19 mai 10:09

      @covadonga*722
       hé hé la démonstration est patente , salam les modos 


  • phan 15 mai 19:29

    La colonisation de Mars est elle un crime contre les petits hommes verts ?
    @professeur Chitour
    Pourquoi chercher la repentance chez les héritiers : en quoi suis je responsable des méfaits de mes ancêtres ? L’Histoire est seul juge. Avec la jeunesse, le gaz et le pétrole comme richesse : on n’arrive pas à sortir de la misère, de la faim, de la maladie et du sous développement, qui va nous pardonner plus tard ?


    • Remosra 15 mai 19:39

      @phan

      Aaah bien dis ça !

      Comme si quelqu’un allait venir me voir pour que je m’excuse pour les conneries de mon père !
      Ca m’a toujours fait rigoler ça.
      En plus, ceux qui demande ce genre de chose, ils n’ont même pas vécu l’époque, c’est encore pire.


    • smilodon smilodon 15 mai 21:06

      @Remosra : on devrait demander aux italiens de se repentir pour tout le mal que les romains ont fait aux « Gaulois », Vercingétorix, Astérix, Obélix et même Panoramix !... Puisque la « bêtise humaine » est la seule chose qui donne une idée de l’infini !.........Celle des blancs, des noirs, des gris, des jaunes, etc.....La bêtise « HUMAINE » !......Le texte de cet « auteur » le prouve !.....Et c’est pas demain que ça va changer !......Vous voulez une descendance « innocente » et lavée de tout soupçon ????.... Faites les « noirs ou gris ou jaunes » !.... Mais pas blancs !....Les pauvres !.....Adishatz.


  • smilodon smilodon 15 mai 20:44

    @ l’auteur : y’aurait tant à dire sur ce vaste sujet !!......La colonisation, l’esclavage qui allait avec, et tout le reste !!......
    ..... C’est facile aujourd’hui !.....
    ..... C’est tellement facile !....
    ..... Aujourd’hui, des « colonies » y’en a plus....
    ..... Par contre, aujourd’hui, en 2017, y’a encore des esclaves !....
    ..... Qui sont ces esclaves et qui sont leurs bourreaux ??.... Où vivent-ils ??.... Vous le savez ???...
    ..... Ben non, vous le savez pas !....Donc, vous n’en parlez pas !... Personne n’en parle !.....
    ......C’est un sujet qui « fâche » !.....
    ......Pourtant, en 2017, avec internet c’est pas difficile de SAVOIR !.....
    .....Mais on préfère faire, défaire et refaire la vieille histoire !.. Plutôt que d’agir pour les« colonisés » et les « esclaves » actuels !....C’est plus « confortable » !.......Et c’est « dans le coup », à défaut d’être « sur le coup » !......Adishatz.


  • smilodon smilodon 15 mai 20:53

    @ l’auteur : Une dernière question : Pourquoi les peuples des anciens pays « colonisés » ne songent-ils qu’à quitter leurs pays « libérés » pour aller se réfugier dans les pays qui les avaient « colonisés » ???????!!!!!!!!........ Si vous pouviez répondre à cette question !!..........
    ...... Le « syndrome de stockholm » ????????.........Peut-être.......
    ...... Vous avez fait quoi de votre pays, vous avez fait quoi de votre liberté, vous avez fait quoi de votre destin ?????..... Depuis 1962 ????...... Et vous feriez comment, sans la France ?????.........
    ...... Honnêtement !....Et c’est moi qui devrait avoir honte ???... Honte de quoi ????.....
    ...... Adishatz.


  • ilias 15 mai 23:40

    Particulièrement pour covadonga*722


    PARTIE 1

    Le livre de Tidiane N’Diaye « le génocide voilé » n’est pas à proprement parler un livre d’histoire véritable, produit avec toute la méthodologie et la déontologie de recherche de l’historien, lui même en convient , voir son entretien http://www.saphirnews.com/Avec-Tidiane-N-Diaye-le-genocide-de-la-traite-orientale-devoile_a18858.html

    « Tidiane N’Diaye  : Les rares données statistiques sur l’importance de cette entreprise homicide sont très fragmentaires, sans compter la mauvaise maîtrise des sources. Certains registres ont été falsifiés dans les archives des pays arabo-musulmans. Des fonds n’ont pas été inventoriés, quand il ne s’agit pas tout simplement de disparitions d’archives privées ou publiques. 

    Autrement dit, les sources statistiques de la traite arabo-musulmane restent « voilées ». Cette carence m’a conduit à travailler sur des hypothèses, des récits de griots, des recoupements et des témoignages directs ou indirects. Ces travaux ont souvent abouti à une évaluation approximative, mais qui dégage toujours un foisonnement de chiffres qui donnent le vertige. »

     

    Le commerce de l’esclavage en général, de la captive de guerre ou razzia ou rapine ou brigandage, qu’elle soit blanche ou noire ou mate de peau, est par excellence un commerce d’être humain plus vieux que celui qu’on considère d’habitude comme le plus vieux métier, à savoir le commerce de la prostitution ou des plaisirs sexuels du corps, depuis l’antiquité jusqu’aux temps modernes.

     

    Ce commerce dont parle l’auteur n’est pas le fait structurel d’une certaine civilisation arabo-musulmane, bien au contraire c’est avant tout la fréquence des guerres, razzia et actions de brigandage entre tribus africaines, qui a fait que cette pratique a pris de l’ampleur, surtout qu’il y’avait une forte demande de la part de certains commerçants de cette « marchandise ». Et ces commerçants se recrutaient tant parmi les autochtones noirs que parmi les différentes nationalités relevant du monde arabo-musulman.Voir entre autres,histoire générale de l’afrique, UNESCO.

     

    Les propos de l’observation mais non de l’énoncé de jugement subjectif d’ibn khaldoun et peut-être d’autres penseurs arabo-musulmans de l’époque ne sont pas singuliers et sont partagés même par des populations noires à civilisation, (voir les manuscrits de tambouctou, malheureusement à ce jour non numérisés).Il y’avait beaucoup de tribus de noirs africains au temps d’ibn khaldoun qui vivaient à même la naturalité (le nudisme, la liberté sexuelle la plus libertaire, la lutte intestine et sanguinaire pour la place du plus fort ou de la plus forte à l’intérieur de la même tribu, la hutte légère parfois juchée dans un grand arbre comme habitat, etc.) la plus rudimentaire, et étaient agressifs à toute vue d’êtres humains les voyant différents d’eux. Pour un observateur de ces temps, le mode de vie de ces tribus étaient plus proches de l’animalité que de l’humain.

    VOIR SUITE PARTIE 2

     



    • pipiou 16 mai 01:30

      @ilias

      J’adore ça : "Ce commerce dont parle l’auteur n’est pas le fait structurel d’une certaine civilisation arabo-musulmane« 

      Ah d’accord, l’esclavage n’est pas le fait structurel des arabes, donc c’était finalement très acceptable l’escalavage arabe  !!

      Et puis »le commerce de l’esclavage est plus vieux commerce du monde", donc au final rien de grave là-dedans, hein.
      Mais la colonisation n’est-elle pas non plus vieille comme le monde ?

      C’est vraiment magnifique tous ces beaux discours philosophiques sur l’histoire du monde, tout ça pour dire que les arabo-musulmans n’ont pas finalement fait grand chose de mal quand ils construisaient leur empire, alors que les conquêtes occidentales, elle relévent du mal absolu.

      Ce qui est clair c’est que ces historiens arabo-musulmans n’ont pas inventé l’honnêteté intellectuelle.  smiley


  • ilias 15 mai 23:44

    Particulièrement pour covadonga*722


    PARTIE 2

    Dire que les arabo-musulmans sont marqués par le racisme est un non-sens historique. 

     

    Les populations de plusieurs pays sub-sahariens sont de souche métisse noire-bèbère ou noire-arabe ou égypto-noire ; elles sont majoritaires au Soudan, en Mauritanie , somalie, dans une grande partie du sud algérien et  libyen, et sont à population consistante au cameroun, mali, niger, tchad, tanzanie ;etc. 

    La fraction dite gnaoui de la population marocaine, qui a même des attaches parentales fortes avec la famille royale, est parfaitement métisse que ce soit génétiquement ou socio-culturellement.

    L’Emir Abdelkader au 19ème siècle avait dans son gouvernement et dans un poste sensible de ministre des finances un noir nommé Bensalem, en plus des nombreux autres noirs et métis qui étaient à des postes de commandement intermédiaires et subalternes, et plusieurs autres comme soldats HDT.

     

    Les populations d’origine européenne bien qu’elles soient entrées en relation, certes de domination, avec les populations noires africaines n’ont jamais établi ou étaient favorables pour le métissage, comme l’ont été les arabo-musulmans, surtout les bèrbères, les égyptiens et les arabes.

    Au contraire, en plus de l’esclavage et la ségrégation la plus abjecte, ils ont créé des frontères spatiales entre noirs et blancs, comme il est le cas de l’apartheid en afrique du sud, et plus subtilement dans les autres pays africains à domination belge.Aux USA, c’est l’esclavage et la ségrégation perpétuelle dans tout le déroulement de la vie quotidienne.

     

    Là on peut parler de fait structurel de la civilisation européenne et américano-européenne

    __avec l’essor du capitalisme et la marchandisation du monde qui y va avec, et

    __ la révolution industrielle et son pendant la production à l’échelle industrielle et son levier la recherche partout des économies d’échelle par fabrication en forts volumes ; a fait que le processus d’esclavage soit lui-même industrialisé.

    En ce sens que tout un système rationalisé et bureaucratisé avait été concu et mis systématiquement en oeuvre comme suit :

    __de corruptibilité des élites tribales africaines,

    __de stratègie de création de zizanies entre eux ,

    __de captage ensuite de la marchandise esclave,

    __ de mise en place d’organisations logistiques grandioses de grands pavillons maritimes des ports d’attache vers les ports destination

    __ de création de marchés/bourses d’esclaves dans chaque grande ville portuaire d’Europe et des USA.

    Et là, c’est des millions de captifs de l’Afrique noire qui y sont passés en près de 4 siècles ; et c’est là qu’on peut parler de faits génocidaires.

    Ces faits là, contrairement à la thèse du lèche-botte sioniste et opportuniste Tidiane N’Diaye précité, sont tous documentés en respectant et la méthodologie historique et la déontologie de l’historien.


    • covadonga*722 covadonga*722 16 mai 06:46

      @ilias
       bonjour , puis je vous complimenter sur ce magnifique plaidoyer « pro domo sua ».Hé hé pas de trace historique donc inexistant .Puis le procès en sorcellerie « sioniste » vous identifie comme partie prenante 

      idéologique « pardon communautariste » et disqualifie dans votre bouche les mots déontologie et méthodologie historique.
      .Vous me faites penser a ces « chouineurs » a la repentance 
      Algériens qui tout a ressasser « la colonisation » occultent les 800 ans sous la babouche ottomane au motif que l’esclave partageait la même foi que le maître .In fine ce que l’on nomme la société arabo musulmane démontre sa schizophrénie ,tour a tour esclavagiste et esclave elle même d’une perception du monde erronée qui est consubstantielle d’une foi la maintenant au moyen age. 

  • pipiou 16 mai 13:15

    Ce qui est bien c’est qu’il y a pleins de bonne âmes pour emettre des votes négatifs mais pas grand monde pour argumenter.

    Les arabo-musulmans sont les bons, les occidentaux sont les méchants, au moins ça c’est un discours facile à comprendre, pourquoi chercher plus loin.

    Tu m’étonnes qu’il n’y ait personne chez les arabo-musulmans pour condamner le terrorisme...


  • ilias 16 mai 14:21
    covadonga*722

    Vos propos
    « le procès en sorcellerie « sioniste » vous identifie comme partie prenante 
    idéologique « pardon communautariste » et disqualifie dans votre bouche les mots déontologie et méthodologie historique ».
    « ...800 ans sous la babouche ottomane3

    Réponse :
    Le formatage des esprits, comme le vôtre, par une propagande continue à maillage ininterrompu dans tous les secteurs de l’influence sociale et cognitive d’un occident en crise de conscience, malheureusement hypocrite, depuis l’holocauste commis par qui vous savez.
    Hypocrite, parce qu’il fallait pour réparer justement cet ignoble acte de le faire sur le dos des bourreaux, et dégager un espace en plein allemagne pour être affecté à la nouvelle entité nationale Israel.
    La Palestine n’a rien à voir de près ou de loin avec l’holocauste. La palestine où vivaient en parfaite communion un peuple millénaire avec toutes ses composantes ethniques :, arabes, hébreux et même des européens arrivés par la suite, et religieuses : musulmans, juifs et chrétiens.
    Je signe et persiste en toute bonne conscience, à croire et à dire : l’antisionisme n’est pas l’antijudaisme ou l’antisémitisme, c’est justement et concrètement de l’ anticolonialisme et de l‘antiracisme.Et je considère qu’il est du devoir de l’humanité (non-hypocrite) de combattre ce dangereux fléau pour la stabilité de la région du proche et moyen-orient que du monde. 
    Tant l’Etat d’israel a été créé en 1947 par l’onu sur initiative des pays colonialistes la dominant et l’urss de staline, tous foncièrement antisémites et voulant se débarasser de leurs juifs ; que la résolution de 1975 de l’ONU avait apparenté le sionisme à du racisme et a été par la suite annulée sur lobbying américain par la corruptibilité et le chantage de certains pays membres votants de l’assemblée générale.
    Le seul pays a avoir entretenu des liens privilégiées d’entraide et de coopération , y compris en matière nucléaire, avec l’Apartheid est israel. 
    Israel est un pays raciste, colonialiste, et tout comme l’Arabie saoudite et l’iran, mais en plus soft et subtilité de déploiement, un pays non pas directement mais médiatement théocratique.

    Pour votre édification en homme libre et non soumis au lobbying crypto-sioniste 

     
    Précision : le protectorat de l’empire ottoman sur le monde arabo-musulman a duré près de 4 siècles, et non pas comme vous dites plus du double de ce nombre, soit 8 siècles.



  • covadonga*722 covadonga*722 16 mai 14:33

    Vous avez raison pour les 400 ans vos préférez férule a babouche .sinon c est hilarant on vous parles de la part arabo musulmane dans la traite négrière vous disqualifiez l auteur africain en le traitant de sioniste.Et vous détournée le sujet sur israël et la Palestine.Bref la chouinerie arabo musulman usuelle. Y’a pas que moi msieur mon cousin il a fait pire


  • pipiou 16 mai 14:42

    Je viens d’apprendre une chose rigolote : le mot Razzia vient de l’arabe ; il signifie « raid, invasion, conquête ».

    « La tradition des razzias se perpétrait dans le Sahara, bien avant l’islam. On pratiquait déjà les razzias à l’époque de l’Égypte antique. Les biens étaient pillés, les hommes étaient massacrés, et les femmes étaient enlevées, certaines devenant des esclaves sexuelles dans un harem, les autres devenant des servantes. »

    Charmante tradition !
    Moi qui croyait que les occidentaux avaient tout inventé smiley


Réagir