mardi 14 février - par Serge ULESKI

Les médias face à Donald Trump : pourquoi tant de haine ?

 

 

  Jamais contents ces médias ! Contre un Donald Trump démocratiquement élu, dans tous les médias de masse, c’est une parfaite unanimité haineuse qui sévit ; aucune exception ; aucune nuance ; à leurs yeux, tout chez Trump est condamnable.

 

 Mais alors, d’où vient cette haine unanime ?

Et bien, Trump ne flatte la bonne conscience d’aucun de ces acteurs médiatiques : commentateurs, chroniqueurs, animateurs et animatrices de l’information (on évitera à dessein le terme de « journaliste » puisque… comme chacun a pu le remarquer : il n’y a pratiquement plus de journalistes dans les médias).

Tandis que... Obama, Bush junior…

Tenez : jamais les guerres de Bush junior et les sanctions économiques aux millions de morts direct et indirects (jusqu’à aujourd’hui) n’ont soulevé dans ces mêmes médias la moindre réprobation. Si l’on nous tient informés jour après jour - quasiment heure par heure -, depuis 4 ans, sur le nombre de victimes des bombardements syriens - plus tard… ceux des Russes -, sur Alep et ailleurs (1), en revanche, ces médias mettront plusieurs années à se décider à dévoiler le bilan en vies humaines des guerres de Bush junior (2).

Il est vrai que ces guerres prenaient pour cibles des Arabes et/ou des Musulmans. De plus, ces guerres de Bush menées au nom de la démocratie et soutenues sans réserves par les médias, avaient l’avantage d’offrir à un racisme toujours latent un camouflage tout terrain : le racisme anti-arabe maintenant centenaire et la haine du Musulman… plus récente, dans des médias très majoritairement proches des intérêts atlantistes, israéliens ainsi que de ceux des monarchies du Golfe ( business oblige !) comme c’est pas permis même dans le cadre d’un humanisme a minima au ras des pâquerettes.

Aussi, que l’on ne se voile pas la face : l’alibi démocratique de ceux qui ont pensé les guerres conduites par Bush junior cachait aussi et surtout une ratonade en bonne et due forme. Motus et bouche cousue dans les médias : ce racisme inexprimable trouvait-là un débouché inespéré.

 

 Plus tard, un président noir nommé Obama, occupa la Maison blanche.

 Un président noir ? Voilà qui, pour sûr, allait flatter les bonnes consciences de ces mêmes médias financés et dirigés par des Blancs.

Ah ! Cette satanée culpabilité raciale ! Avec Obama, tous ces animateurs pouvaient faire peau neuve : s’acheter une nouvelle conduite, une bonne conduite ainsi qu’une bonne conscience à moindre frais ; une conscience de première classe après les ratonades de Bush junior. D’où leur soutien inconditionnel à Obama huit années durant.

C’est Bernie Sanders qui viendra néanmoins nous révéler à quel point ces médias se sont moqués comme de l’an 40 du bilan économique et social d’Obama qui, à l’extérieur, il faut le rappeler, affichera le tableau de chasse suivant : la destruction de la Lybie ainsi que de la Syrie.

C’est un Noir qui conduisait ces guerres. Aussi, « politiquement correct » oblige : ces guerres ne peuvent être que justes et nécessaires d’autant plus que, là encore, elles touchent des Arabes et/ou des Musulmans !

Quand on vous dit que plus ça change… plus…

Dans les faits, sous Obama aussi, il aura été toujours aussi périlleux d'être pauvres et noirs aux Etats-Unis ainsi qu'ouvriers blancs (ou pas) payés quelques dollars de l'heure ; la candidature éphémère de Bernie Sanders et les événements dramatiques de "maintien de l'ordre" de la société américaine auront au moins permis de le rappeler au monde entier.

Autant pour ceux qui, en 2008, ont salué la victoire de ce Président noir, comme un miracle - miracle poétique.

 

 Bush junior, Obama… tous derrière, tous devant…

 Quid de Trump ?

 Comme cela a été dit précédemment : Trump ne flatte la bonne conscience de personne. Pour commencer, il n’offre aucun débouché, aucun camouflage ni au racisme, ni à la haine envers le Musulman ; son absence de considération pour le « qu’en dira-t-on » embarrasse les médias qui n’en demandaient pas temps et qui auraient aimé, comme avec Bush junior et Obama bonimenteurs de première catégorie, qu’il leur soit donné de quoi biaiser, de quoi mentir, de quoi se réjouir sans triomphalisme excessif de la continuation par d’autres moyens des présidences meurtrières et dictatoriales de Bush et d'Obama.

Et puis... soyons sérieux une minute : comme si le « America first ! » de Trump n’était pas partagé par tous les Présidents passés, des pères fondateurs esclavagistes à aujourd’hui !

 

 Décidément, Trump froisse la politesse des médias qui est la pire des hypocrisies. Mais alors, trop honnête Trump pour être poli ? C’est à voir.

Les médias n’ignorent pas non plus que ce sont des milliardaires comme Trump qui financent les campagnes électorales de tous les candidats à la présidence des USA depuis des lustres. Trump est donc chez lui à la Maison blanche et tous ceux qui l’ont précédés qui ont largement payé ce bâtiment aussi, en finançant les campagnes de Présidents qui n’ont pas cessé, une fois leur élection ou ré-élection assurée, de les rembourser, affairistes, soumis, menteurs et criminels, de Clinton à Obama… pour les plus récents.

 Trump leur coupe l’herbe sous le pied à tous ces médias. Il ne leur offre plus la possibilité de construire autour d’une figure écran de fumée, au sourire éclatant, mais qui cache un appétit et une soumission mimétique propre aux nouveaux riches qui n’en reviennent pas d’occuper la place qui est la leur (le couple Obama et sa petite famille), un conte, une fable d’inspiration faussement démocratique à la Bush junior ou bien « humaniste pour les gogos » à la Obama.

Aussi, chez Trump tout est mis à jour, tout s'affiche devant ; rien n’est derrière. Frustrés ces médias ! Car, avec Trump, ils n’ont qu’à bien se tenir et à prendre des notes. Et Trump racontera toutes les histoires possibles ; il ne laissera aucune place à l’improvisation ; les médias s’épuiseront à le diaboliser et les lecteurs à lire ou écouter ces médias qui ne trouveront rien à sauver chez Trump jusqu’au jour où…

Tous sauront très vite opérer une volte-face qui nous expliquera que Trump, finalement, n'est pas dépourvu de bon sens, et plus particulièrement une fois que ceux qui signent les chèques de cette classe médiatique sans-gêne, seront rassurés ainsi que Wall Street : gel des salaires, réductions massives des charges pour les entreprises... avec Trump, des affaires juteuses sont encore possibles et la réduction des inégalités peut bien attendre :

 "Restez pauvres mais fiers d'être Américains car vos exploiteurs seront certifiés Yankees pure souche, les capitaux et les bénéfices aussi !"

 Et ça, ce n’est pas particulièrement fait pour déplaire à cette caste médiatique sans conscience et à leurs patrons.

 

 

1 – On notera au passage le silence de ces médias depuis la défaite et le retrait des troupes islamistes d’occupation de cette ville… depuis que l'armée de Bachar el-Assad a repris le contrôle. Les médias craignent-ils des témoignages en liesse favorables à "Bachar el-Assad le libérateur" ?

 

2 - Heureusement pour nous tous : l’information sur Internet ne s'est jamais aussi bien portée grâce aux sites de ré-information et de contre-information tels que Egalité et Réconciliation, Agoravox, Investig'Action, les Crises.fr etc…

 

3- Trump et les médias à propos d'Israël : le feu-vert de Trump donné à Netanyahu pour la continuation de la colonisation de Jérusalem et de la Cisjordanie ; comment les médias vont-ils gérer l'actualité d'une parole anti-israélienne censurée depuis les années 80 à l'arrivée du PS à l'Elysée, dans le contexte d'une détestation de Trump et d'une adhésion complète aux pressions sionistes en France par ces mêmes médias ? Comment être pour et contre tout à la fois ?

 



69 réactions


  • Hecetuye howahkan howahkan 14 février 11:38

    Bah les médias sionisto neocons parasites financiers apatride etc..etc etc et alliés achetés ou coopérant volontaires de partout sur la planète, achetés au juste prix de leurs trahisons et vilenies , c’est la même bande planétaire bien sur, le nom et l’origine de ces dirigeants importe peu sauf de dire ce qui est fait ou non fait donc vérité,...« ils » sentent que peu à peu le château de carte s’écroule malgré l’incroyable pouvoir accumulé..à tous les niveaux...normal leur programme c’est de la merdasse en barre..ceci ne fait pas du tout des autres , nous les perdants du monopoly auquel il ne faut pas jouer, des oies blanches au dessus de tous soupçons...bien au contraire les oies blanche par refus de cooperer sont les créateurs de ce désastre humain et les élites en pognon en sont les gagnants c’est tout..faut plus jouer c’est tout..

    voila un moment que pour eux ceci...était acquis

    et ben tiens que se passe t’il...et bien la dernière ligne droite ou ils sont à découvert va leur être nécessairement fatale..qu’ils soient vaincus ou qu’ils gagnent..

    car maintenant pour gagner ils ne peuvent plus que l’espérer par une dictature farouche, cruelle, la guerre , le désastre etc...ce qui signifiera leurs fin de toutes façons..

    ce qui naîtra ensuite dépends des masses et là pour le moment je ne vois pas de quoi se réjouir..car c’est toujours le règne du tout pour ma gueule si on me laisse faire...cooperer, partager,aider..pas question disent les peuples..qui sont donc ceux qui ont créé ces maîtres..encore plus coupables donc..

    ce monde n’est pas fini que la reconstruction de celui ci est déjà potentiellement prête..

    vous allez voir que les humains sont tout à fait capable de rater notre dernière chance d’éveil à la vie ..pas en absolu,mais je parle des humains vivants...enfin survivant..car la vie n’a plus rien à voir avec nous..

    bon je vais faire du vélo..


  • leypanou 14 février 11:53

    Il semble bien que ce soit le commencement de la fin pour la politique différente de D Trump aux États-Unis avec la démission du Gal M Flynn, démission poussée par la CIA à cause de sa conversation téléphonique avec l’ambassadeur russe.

    Comme l’accès au Conseil National de Sécurité a été refusé par la CIA à l’adjoint de M Flynn, d’après Le Saker, l’état profond a gagné et qu’il y a peu de choses à espérer désormais de la présidence Trump.

    On risque de vivre des moments difficiles au niveau international, en particulier au Moyen Orient et les récentes propagandes des prétendus 15 000 assassinats au minimum attribués au gouvernement syrien relayés par des msm (FranceTélévisions, etc, etc) ne présagent rien de bon.

    L’Iran ne va pas se laisser faire, et on verra bien les conséquences pratiques des récentes déclarations du Gal états-unien Mattis.

    Et puis, de toute façon, quoi espérer d’un pays impliqué dans des dizaines de guerre et déstabilisation sur la surface du globe (cf W Blum) ?


    • Hecetuye howahkan howahkan 14 février 13:27

      @leypanou

      Salut...tu dis : Et puis, de toute façon, quoi espérer d’un pays impliqué dans des dizaines de guerre et déstabilisation sur la surface du globe (cf W Blum)

      j’ai bien une idée : qu’ils arrêtent...il y a 10 000 ans , 5000 ans, 500 ans ils n’existaient pas, un jours comme chacun de nous ils n’existeront plus en tant que ce qu’ils sont..

      ce qui a un début a une fin....

      valons nous mieux nous en Europe colonialiste...moi je dis c’est clair que non..nous n’avons de leçon à donner à personne, mais à balayer notre propre cour ..

      je crois que la technique de fuite avec des boucs émissaire, il va falloir arrêter et ceci à titre personnel également..

      c’est ce que je vois..

      salutations smiley


    • berry 14 février 19:27

      @leypanou
      Le lien en français
      http://lesakerfrancophone.fr/les-neocons-et-l-etat-profond-ont-chatre-la-presidence-de-trump-cest-cuit-les-gars

      la démission du général Flynn est une mauvaise nouvelle, en effet.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 février 21:56

      @berry
      C’est vrai que Flynn a fait un truc vachement grave, se rapprocher de la Russie pour combattre Daesh !! Vous pensez, tout le Landernau du complexe militaro industriel a dû en avoir des sueurs froides ....


      Mais ça continue quand même, fin janvier Moscou et Washington ont frappé ensemble Daesh.
      Une horreur, quoi ... , alors que les égorgeurs modérément modérés faisaient du si bon boulot...

      "Le 22 janvier, la Russie et la coalition internationale, menée par Washington, ont décidé d’unir leurs forces dans leur combat contre l’État islamique à Al-Bab, au nord de la Syrie. Serait-ce un premier pas vers l’alliance russo-américaine dans la lutte contre Daech, tant désirée par Moscou"(...)


    • alinea alinea 14 février 22:23

      @leypanou
      Flynn, c’est pas celui-là qui voulait faire la guerre à l’Iran, absolument ?


    • leypanou 14 février 22:58

      @berry
      L’état profond états-unien n’a jamais accepté la victoire de D Trump. On ne sait pas ce que cela va donner.


    • leypanou 14 février 23:03

      @alinea
      Peut-être, mais sur ce point, le plus cinglé est le secrétaire à la défense, Mattis.

      Mais, de toute façon, vu le poids du poids du lobby sioniste aux États-Unis, ils veulent tous s’en prendre à l’Iran pour plaire à l’AIPAC et à Netanyahu justement. Bizarrement d’ailleurs, B Obama a eu une politique moins « orientée » mais il a fallu attendre la fin de son mandat pour qu’il ose la manifester d’où la colère de Netanyahu.


    • Martha 15 février 00:54


       @leypanou :

       Lire sur voltairenet, chapitre dossiers, rubrique : Trump. L’article le plus récent de Thierry Meyssan à son sujet :

       « Contre Donald Trump : la propagande de guerre »

       On y lit ce passage particulièrement intéressant (central, sans aucun doute) :

       « Donald Trump fut la première personnalité au monde à contester la version officielle des attentats du 11 septembre, le jour même, à la télévision.
       Après avoir rappelé que les ingénieurs ayant construit les Twin Tower travaillaient désormais pour lui, il déclara, sur canal 9 de New York, qu’il était impossible que les boeing aient traversé les tours malgré les structures en acier. Il poursuit en constatant qu’il était impossible que les boeing aient provoqué l’effondrement des tours. Il conclu en affirmant qu’il devait y avoir d’autres facteurs alors inconnus.
       Donald Trump n’a eu de cesse de résister à ceux qui avaient commis ces crimes.
       Lors de son discours inaugural, il a souligné qu’il ne s’agissait pas d’un passage de pouvoir entre deux administrations, mais d’une restitution du pouvoir au peuple Etats-Unien qui en avait été privé. »

       => On ne peut pas être plus clair.

       Cela montre qu’une majorité d’américains n’est plus dupe et sait que la « VO » n’est que mensonges. C’est ce qui explique sans doute la victoire de D.Trumps aux Présidentielles américaines 2016.

       Tout simplement « l’état profond états-unien » à le dos au mur.
       Sa manoeuvre de rejet du Général Flynn est grossière et ne trompe personne. Le voilà tout nu.

       Il a fait la démonstration de ce qu’ils est : un danger public au niveau mondial, prêt aux pires manoeuvres, aux mensonges et aux crimes. Refuser l’examen et toute réforme, de leur part c’est un aveu.

       Les voilà à la merci d’une reprise de l’enquête sur le 911, ou bien, sur les agissement de la CIA en Iraq : le dossier des tortures a été mis de côté, à cause sans doute de la période électorale présidentielle et on en entend plus parler. Mais ce dossier demeure et il est imprescriptible.
       

       C’est chaud !


    • alterleon alterleon 17 février 12:41

      @Martha
      Et ce dont il faut bien avoir conscience, depuis la France, c’est que les citoyens américains sont mieux informés que nous !
      Depuis l’arrivé de Sarko et la soumission de tous les médias français au Carlyle group, au « siècle » et ou à la « french american fondation, la propagande n’a jamais été aussi puissante.

      Ex : de nombreux français ont tout simplement oublié la 3eme tour du 11/09, comme elle pose problème, les médias français ont décidé de ne plus en parler et ils sont nombreux dans la masse à l’avoir oublié, ce qui n’est pas le cas au USA où cette manipulation n’aurait pas été possible.

      Lors de la campagne électorale, Clinton et Trump ont reconnu que les USA avaient créé Al Qaida et Daech, en France, vous dite cela et vous êtes tout de suite catalogué »conspi".

      La manière dont ils ont réussi à manipuler les français est incroyable, mais le revers de la médaille c’est que quand on arrive à ouvrir les yeux d’une personne, à lui faire comprendre à quel point elle a été manipulé, fait qu’elle sera ensuite beaucoup moins naïve et manipulable, sans compter qu’elle en aura après ces collabos de média.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 18 février 11:18
      @leypanou

      Les USA passent à autre chose ; Trump ne touchera pas à Wall-street, ni à la relation avec Israël et l’Arabie Saoudite...
      Quant à la Russie, les USA savent que ce pays n’a aucun poids économique, culturel ou militaire.
      Ils n’ont plus de temps à perdre avec la Russie.
      La préoccupation des USA c’est l’Asie. Et là encore, Trump est au rendez-vous.

  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 14 février 11:54

    « En cela (l’intoxication), il est possible de faire changer les hommes d’intention, de les leurrer, de les mystifier par des ruses et des stratagèmes, des mensonges et des trahisons – de leur montrer des mirages – de leur faire croire à des miracles… »
    Pierre Nord dans « L’intoxication, Arme absolue de la guerre subversive »


  • Jelena Jelena 14 février 12:47

    Pourquoi les journaleux-cafards bavent sur Trump ?
    - Trump accepte de dialoguer avec Poutine.
    - Moins de soutien pour le Daesh en Syrie.
    - En guise de TAFTA, il y aura - peut être - des taxes pour les produits UE.
    - Peut être un démantèlement de l’Otan.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 18 février 11:24
      @Jelena
      De plus en plus de médias questionnent la diabolisation de Poutine et la tentative d’ostraciser la Russie... de la séparer de l’Europe comme si Dostoïevski, Gogol, Tolstoï, Stravinski, Tarkovski n’étaient pas européens...

  • fred fred 14 février 13:36

    Parce que les médias sont des collabos de la mafia internationale ?


    • kader kader 14 février 19:59

      @fred
      non les médias qui le critiquent l’ont aidé à être le représentant des républicains ...

      pensant qu’en mettant un beauf ou un dindon en face de clinton elle gagnerait facilement..

      mais le dindon a gagné... et ça c’était pas prévu


  • bibou1324 bibou1324 14 février 14:45

    Peut être simplement parce que Trump est un mythomane notoire ?


    Il ne s’agit pas là d’insulte, mais de fait établis rigoureusement par Politifact, Washington Post, et qui sont facilement vérifiables par n’importe quel citoyen lambda qui comprend l’anglais. 80%des déclarations de Trump sont purement et simplement fausses.

    Un président qui vit dans un « réalité alternative », ça fait simplement froid dans le dos.

    Quand à ses actions, l’Amérique a toujours été en guerre, c’est un fait, les Américains aiment la guerre, ils sont 1000 fois plus dangereux pour le monde que tous les islamistes réunis, c’est la pire nation terroriste du monde ... ben on y peut pas grand chose. Malheureusement.

  • Balrama Balrama 14 février 14:56

    Il y a le fait qu’ il freine la mise en œuvre du plan mondialiste de la finance internationale aux mains de la communauté organisée et qu’ il inquiète une caste jouisseuse grassement nourrie pour faire la propagande et qui a peur de perdre ses privilèges . On aurait tout autant pu faire un article débutant par « Les médias face a Lepen  : Pourquoi tant de haine ? » Malgré quelques tentatives avez vous remarqué que les journalopes avaient mis de l’ eau dans leur vin ces derniers temps , les français n’ ont pas le courage des américains , ils doutent , s’ inquiètent , les attaques continuent mais plus hypocrites , plus sournoises . Mais ils vont se déchainer et devenir hystériques a l’ approche des élections . On peut se demander en ayant vue combien ils ont fait monter la sauce avec l’ affaire Theo s’ ils ne manigancent pas , seulement ils ont perdu tout crédit aussi bien dans les banlieues que dans le reste de la France , alors ils tentent d’ instrumentaliser tout ce qui se présente jusqu’ a ce qu’ ils réalisent que les feux qu’ ils allument vont les consumer .
    N’ oublions pas que nous avons a faire a des crétins , que ce soient les hommes politiques ou les journalistes, si on s’ arrache de leur propagande et de leur logorrhée manipulatoire , tout s’ éclaire et les ficelles sont très grosses . Ils voulaient nous vendre Juppé : raté , maintenant ils tentent de rendre crédible Macron , le beau gosse , l’ Obama blanc , le préféré des milliardaires juifs patrons de tous les organes de presse et des chaines TV : raté aussi a mon avis , en tout cas j’ espère .Hamon lui c’ est une sorte de Hollande en réalité , reste le bolchevique franc-maçon Melenchon et Marine Lepen , et peut être Fillon , je pense qu’ il va vite être réhabilité dans les médias, ce n’ est qu’ un avis . Mais bon d’ ici las on sera peut être sous les décombres ou en pleine guerre civile . Dieu seul sait .


    • Martha 15 février 09:39


       @Balrama,

       Pour J-L. Mélenchon et M. Le Pen, ce n’est pas mieux, malgré leur médiatisation sans limite.
       Qui n’a pas compris quel est le rôle qui leur est attribué ?

       Depuis 2002, il est pourtant évident.
       Trois fois déjà et voilà que cela recommence...

       


  • TSS 14 février 17:55

    Reagan avait supprimé les aides aux mouvements pro IVG

     Clinton les a rétabli.G.W Bush les avait re-supprimé

    Obama les a de nouveau remis ,Trump les sucre et là

    c’est le gros tollé ce qui suppose une mémoire de poisson rouge !!

    Idem pour le mur mexicain qui est en construction depuis des decennies.... !!


  • biquet biquet 14 février 18:56

    J’ai préféré Trump à Hillary Clinton qui nous menait direct à une troisième guerre mondiale. Mais il ne suffit pas de voir les choses à l’envers pour qu’elles soient justes et pertinentes ; ce n’est pas parce qu’on a les médias à dos qu’on a raison. En revanche on peut avoir raison en étant occulté par les médias et là, ce n’est pas le cas de Trump.


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 14 février 19:09

    Il suffit de regarder qui est dans l’équipe de Trump, ainsi que leurs parcours et leurs relations. Quant aux médias, ils ne servent qu’à l’enfumage.
    Rien que le fait qu’un milliardaire soit anti-système est tout simplement antinomique.

    Petite parenthèse avec la couverture de « The Economist » assez « particulière »
    https://cdn.shopify.com/s/files/1/0591/1981/products/TW2017_Cover_UK_REV_NO-BC_trimmed_6da87b9c-a0e0-4326-a4aa-70e6d9c3b937_1024x1024.jpg?v=1479909398


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 février 22:07

      @bouffon(s) du roi
      « Mondialisme contre souveraineté, l’état profond, Trump et Kennedy »

      "Donald Trump est un révolutionnaire, et les établissements du gouvernement n’aiment pas les révolutionnaires. Il en est ainsi depuis l’aube des sociétés humaines. Ceux qui menacent de réduire le prestige et l’influence des blocs de pouvoir qui prévalent sur la société ont toujours été pris pour cibles et considérés par ces blocs comme des ennemis à entacher, voire à exterminer si nécessaire. (...) 

      Qu’est-ce que le Deep State ? Il s’agit de la vaste panoplie de bureaucraties et d’intérêts privés qui se cachent derrière les institutions visibles du gouvernement (dans le cas des Etats-Unis le président, le Congrès et la Cour suprême). Il s’agit du « complexe militaro-industriel » contre lequel Dwight Eisenhower nous a mis en garde alors qu’il quittait ses fonctions en janvier 1961, ainsi que des bureaucraties telles que la CIA, la NSA, le FBI et le Département de sécurité intérieure. Y appartiennent également la Réserve Fédérale et ses « négociants principaux » (Goldman Sachs, JP Morgan et autres), ainsi que d’autres institutions internationales comme le FMI ou encore la Banque mondiale.

      Le Deep State est ce que Ron Paul qualifie de « gouvernement fantôme ». Il est orwellien dans sa présence néfaste au travers des Etats-Unis, et ses ambitions s’étendent à l’échelle de la planète. Ses membres sont à la fois des démocrates et des républicains,... etc


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 14 février 22:23

      @Fifi Brind_acier

      vous êtes soulante avec vos liens, je le sais déjà tout ça., Trump = mondialistes, c’est ecrit
      « les membres sont à la fois des démocrates et des républicains », le reste c’est du cinoche.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 février 07:48

      @bouffon(s) du roi
      ça vous arrive de penser qu’ Agoravox a des milliers de lecteurs qui ne savent pas tout ce que vous savez ?


    • Hecetuye howahkan howahkan 15 février 09:07

      @Fifi Brind_acier

      Salut, oui tu as raison de préciser ce point...c’est ce qui arrive quand on n’a aucune conscience autre que de son « moi centre du monde »...

      je précise que sur les sujets du mental qui déraille et autres ou je radote visiblement voir pire, j’ai en fait la même démarche...j’ai passé 6 ans sur un site Américain sur ces sujets avec pas loin de 50 000 vues..avec quasiment pas de commentaires..juste pour dire que pour moi tu es dans le vrai de ce qu’il convient de faire,...il y a des râleurs et des lecteurs..
       smiley


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 15 février 09:07

      @Fifi Brind_acier

      Et alors ? Vous croyez qu’on vous lit tant que ça ? Sinon faites un joli texte avec vos liens, et arrêtez de prendre les gens pour des abrutis qui ne cherchent pas ou qui ne se renseignent pas.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 15 février 09:09

      @howahkan

      N’impoorte quoi vous aussi ...je crois qu’il est temps pour moi de quitter AV, ça devient d’une lourdeur :(


  • velosolex velosolex 14 février 19:44

    POURQUOI TANT DE BETISES ?

    Inutile de dire que je n’ai pas été à la moitié de cet , heu quoi, article...Une question, cet auteur existe t’il, ou ce genre d’aneries a t’elle pour but de lancer un os aux fachos, et aux décervelés ?

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 février 22:08

      @velosolex
      Alors, le PS est anti Trump et anti Poutine ??


    • velosolex velosolex 14 février 22:57

      @Fifi Brind_acier
      A quand le fil Electrique dans la prairie ?...Il n’y pas d’alors, il n’y a pas de comment. La raison est hors champ ; Poutine, Trump est ttuti quanti ne s’adresse pas à l’intelligence et encore moins à l’analyse, mais sont juste à la sidération.

       La stratégie du choc est leur livre de chevet, et les mémoires de Mohamed Ali avant qu’il ne fasse de la politique, quand il s’appelait encore Cassuis Clay. :
      Cogner, cogner, sonner l’adversaire...Récuser la logique, la cohérence, dire une chose et son contraire, les foules adorent, en redemandent, elles ont toujours été fâches avec les « technocrates »...Ce type là va les venger ; Il a des couilles, dit ce qu’il pense, ce qu’il panse.... En ces temps de grande turbulence, alors qu’il faudrait intelligence et partage, et mise en commun des problèmes, ces abrutis surgis de la préhistoire se tapent sur le ventre, se moquent de la réalité, en proclame une nouvelle, si ancienne, toujours la même : 
      Voilà la complainte du fachisme, du culte de la force, de la bétise assumée, de la représentation musculaire, type« body buillding ». C’est la plus vieille musique du monde....Embarquez pour l’enfer. Car demain dans cette grande foire du trône, où il faut toujours un ennemi à abattre, à haïr, ce big brother sentant la frite et le sperme, nous désignera peut être bien du doigt. 
      A moins que nous soyons très sages, que nous lui faisons faire des affaires. Alors sans doute y aura t’il moyen de s’entendre. Et les « merdias », comme on dit ici seront blousés.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 février 07:45

      @velosolex
      Heureusement que certains décryptent la politique de Trump un peu plus clairement que vous...
      « Le business, pas la guerre »


      Même le FMI approuve !

  • franc tireur 14 février 20:28

    Bah tout simplement parce que les médias sont depuis une quinzaine d’années les porte parole du mondialisme et de ses totems ( libre commerce, anti racisme,féminisme..) .

    Aller frontalement contre c’est devenir le mouton noir a abattre.
    Mais je suspecte une sorte fascination/répulsion , Trump étant notre mauvaise conscience a tous, donc a eux ( médias) . 
    Devant les autres il faut dire que les immigrés sont une chance sinon on devient le pariah ,meme si tout le monde pense l’inverse. Si on est celui qui ose dire ce qu’on pense on devient le franc tireur , c’est d’autant plus excitant pour un journaliste que ce franc tireur est la personne la plus puissante du monde.
    Par ailleurs les journalistes ont été obligé pendant 8 ans de caresser Obama , aujourd’hui avec Trump ils peuvent revenir a leur antiamericanisme congénital ( et parfaitement sain etant donné la folie de la société etasunienne et de son appareil politique ) sans avoir de scrupules .




  • jaja jaja 14 février 20:31

    Les poutinolâtres pro-trump vont, ce qui était très prévisible, être bien déçus...

    « WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a clairement indiqué qu’il s’attendait à voir la Russie restituer la Crimée à l’Ukraine et à assister à une baisse de la violence dans ce dernier pays, a déclaré Sean Spicer, le porte-parole de la Maison blanche, mardi.

    "Le président Trump a clairement dit qu’il attendait du gouvernement russe une diminution de la violence en Ukraine et la restitution de la Crimée« , a précisé Spicer.

     »Dans le même temps, il attend et souhaite pleinement une bonne entente avec la Russie", a-t-il ajouté.

    (Ayesha Rascoe ; Pierre Sérisier pour le service français) »

    https://fr.news.yahoo.com/trump-attend-une-restitution-la-crim%C3%A9e-%C3%A0-lukraine-185532858.html


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 février 22:11

      @jaja
      Alors, jaja, toujours du côté de la mondialisation ?
      C’est ce qui ressemble sans doute le plus à l’Internationalisme, non ?
      La finance et les multinationales adorent tous ceux qui crachent sur les frontières et les Etats Nations, surtout ne changez rien ....


    • alinea alinea 14 février 22:32

      @jaja
      Quand vous aurez rendu Guantanamo, on commencera à réfléchir, dira Poutine !! smiley
      Pour Trump, les peuples n’ont rien à dire ! on se demande où il a été élevé !! et puis, on se demande bien en quoi ça le regarde !


    • jaja jaja 14 février 23:02

      @Fifi Brind_acier

      Toujours du côté du fascisme...C’est Serge Ayoub qui va être content ! Il va encore vous prêter une salle...
      Normal pour le « proche collaborateur de Pasqua » et candidat sur les listes Tibéri...

      Entre nous il faut être un peu con pour ne pas voir que le raciste Trump est un néoconservateur qui se révèlera encore pire que les autres salopards qui l’ont précédé...


    • Roubachoff 15 février 03:56
      @jaja
      Je suis ébahi par le nombre de ravis de la crèche qui trouvent Trump tellement tendance, anti-système et tout ce qui s’ensuit. Jusqu’à Emmanuel Todd qui s’y met... Bon, c’est vrai, au déconomètre, il était déjà classé très haut, mais quand même...
      Trump est un milliardaire magouilleur qui s’entoure de banquiers, d’autres tricheurs dans son genre, de faucons et de réactionnaires siphonnés du type Frigide Barjot. Bien entendu, ça augure de plusieurs années très dures pour les Américains. Mais de ça, on s’en tape, ils n’avaient qu’à pas l’élire. En revanche, les conséquences internationales nous concernent au plus haut point.
      Ce que nos doux rêveurs ne voient pas - ou font mine de ne pas voir - c’est que ce salopard décérébré, contesté comme jamais un président récemment élu ne l’a été, n’aura bientôt plus qu’une solution pour se sortir d’un mandat intenable : se lancer dans une aventure militaire afin de refaire le coup du « commandant en chef » derrière lequel tout le monde se range. L’ennui, selon l’ennemi qu’il choisira, c’est que nous recevrons les bombes sur le coin de la gueule...
      Quant aux illuminés qui le défendent, navré, mais leur réaction me rappelle ceux de tous les couillons (ou salauds) qui trouvaient tellement « délicieuse » et « anti-système » l’accession d’Hitler au pouvoir. Bourgeois qui se sentaient protégés du communisme, communistes qui se délectaient d’une défaite de la social-démocratie, sociaux-démocrates qui pensaient tirer les ficelles du pantin...
      Dans l’histoire récente, c’est la deuxième fois qu’un guignol dirige une des trois ou quatre premières puissances mondiales
      Le triste précédent devrait inciter ces messieurs-dames les Comiques Associés à un peu de décence.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 février 07:51

      @jaja
      Mais oui, bien sûr, avec toutes les nationalisations qui sont dans le programme de l’ UPR, c’est un mouvement d’extrême-droite...
      D’ailleurs, en bon antifa, vous ne critiquez jamais le FN, qui lui, est sûrement de Gauche, hein ? .


    • berry 15 février 08:18

      @Roubachoff
      C’est vous qui êtes pro-système, certainement pas Donald Trump.


    • jaja jaja 15 février 10:53

      @Fifi Brind_acier

      Très drôle... A propos de FN et de fachos vous n’avez sûrement pas vu mes commentaires d’hier dans le fil sur la manifestation en soutien à Théo dans lequel j’ai ferraillé avec les bas du front de ce site... où bien entendu vous avez brillé par votre absence...
      Vous aviez là l’occasion de montrer toute votre verve antifasciste... De plus la lecture des commentaires des partisans de la Blonde sous mes posts semble démontrer qu’en général ils ne m’apprécient pas beaucoup smiley 

      Par ailleurs et contre le FN mon parti, le Npa, participe ouvertement et par appel public à tous les rassemblements contre les meeting de MLP la fasciste, la prochaine fois ce sera le 25/2 à Nantes... Gageons qu’on n’y verra pas l’arlésienne qu’est l’UPR mais les antifas eux seront bien présents, comme d’habitude !

      Bref, déformer les faits pour les faire entrer dans votre grille de lecture est une vieille habitude chez vous qui empêche tout débat rationnel et argumenté...


    • berry 15 février 15:34

      @jaja
      S’il y a un vrai facho ici, c’est bien vous.
      Vous êtes le seul sur ce site à vous vanter d’aller perturber les réunions de vos adversaires politiques.
       
      Personnellement, ça ne m’est jamais venu à l’esprit.


    • jaja jaja 15 février 18:18

      @berry

      Mais à vos amis ça leur vient à l’esprit de plus en plus souvent et le nombre d’agressions de militants de gauche est en hausse exponentielle....


  • berry 15 février 08:08

    Trump ne croit pas à la version officielle du 11 septembre.
    Voir la vidéo :
    http://www.voltairenet.org/article195181.html


  • chantecler chantecler 15 février 08:40

    C’est vrai !
    N’oublions pas !
    L’URSS c’est l’axe du mal .
    Tout ce qui déconne dans ce bas monde est lié à un complot à l’influence soviétiques .
    Tremblons mes frères ...
    Et continuons à construire des bases militaires pour détruire ce pays diabolique .
    Ah, on me téléphone : « l’URSS n’existerait plus ! »
    Ben flûte !
    Mais qu’est-ce que ça change ?
    Un empire qui n’aurait pas un ennemi , un bouc émissaire pour canaliser les frustrations et les peurs : inimaginable , impossible .
    NB :
    M. Flynn a été viré ...Aux motifs qu’il aurait dit à Poutine :« t’énerve pas , D. Trump a l’intention d’apaiser les relations avec la fédération de Russie ... »
    Ca c’est un vrai scoop : D. Trump l’avait annoncé dans ses projets de campagne .
    Bref on marche sur la tête .
    Et le pire c’est que nos médias en font des tonnes sur le sujet , à commencer d’ailleurs par les médias US .
    Et que l’argument est repris par Macron : les soviétiques lui saboteraient sa campagne .
    Et effectivement maintenant que son programme est toujours absent c’est du gâteau .


  • Passante Passante 15 février 08:45

    another angle of the problem ..

    https://www.youtube.com/watch?v=HGA-F-Jv34M


  • leypanou 15 février 09:55

    @tout le monde, en particulier berry, Martha, Fifi Brind_acier, alinea
    Cet article résume ce qui est en train de se jouer aux États-Unis : c’est du lourd, attachez vos ceintures.

    Je me demande si un « impeachment » n’est pas déjà dans les tuyaux.


    • Martha 15 février 13:05


       @leypanou,

       La démission de Flinn, contrairement à ce que dit « the Saker » est un point gagné par Trump.
       
       Les Etats-Uniens vont-ils tolérer que le pouvoir Présidentiel soit à ce point mis en échec par ce « pouvoir profond » non élu, manifestement criminel ?


    • leypanou 15 février 14:07

      @Martha
      Pas du tout.
      Je partage complètement l’analyse du Saker, qui est aussi celle de Moon of Alabama. Les États-Uniens ne sont pas tous d’accord, mais j’attends de voir pour savoir qu’est ce qu’ils peuvent faire : une guerre civile ?

      D Trump est rentré dans les rangs et on verra bien la suite car l’état profond ne va pas s’arrêter en si bon chemin (cf Bloomberg). Mike Pence est plus leur homme.


  • kalachnikov lermontov 15 février 10:57

    Je suis dégoûté, j’ai loupé le coche parce que j’aurais pu devenir riche et avoir moi aussi, enfin ma rolex. Au vu des évènements, j’aurais dû contacter Nabilla Benattia et la persuader de se présenter à la Présidentielle. Je suis sûr que son élection aurait été possible.


    • kalachnikov lermontov 15 février 11:09

      Prophétie : après la mort de Dieu, après la mort de la Morale, après la mort du Vrai, alors que nous* constatons la mort de l’Esprit, voici soudain, maintenant, déjà qu’approche la mort de l’Homme.

      (*il s’agit d’un ’nous’ de politesse, naturellement)


    • Taverne Taverne 15 février 11:38

      @lermontov

      Pour Michel Foucault, l’homme a à peine existé : « Il n’a ni puissance de vie, ni fécondité du travail, ni épaisseur historique du langage. C’est une toute récente créature que la démiurgie du savoir a fabriquée de ses mains, depuis deux cents ans. »

      Foucault, Les mots et les choses, op. cit., p. 319


    • pemile pemile 15 février 11:55

      @Taverne « Pour Michel Foucault, l’homme a à peine existé »

      Mais il a quand même tout pollué et détruit ?


    • kalachnikov lermontov 15 février 12:26

      @ Taverne

      A travers l’homme, la démiurgie du savoir a fabriqué celui capable d’en finir avec l’Homme.

      Il y a quelque chose dont on n’a pas conscience ; bien sûr l’humanité peut être détruite via un conflit nucléarisé. Mais il se trouve que le globe est constellé de centrales nucléaires et que celles-ci pour leur entretien comme pour leur démantèlement (et à lui seul ce dernier implique la question de la gestion des déchets) nécessitent un savoir qui n’est possible que dans un certain système de pensée. Autrement dit, on ne peut retourner en arrière ; on ne peut vouloir un autre monde.

      Soyons concret : imaginons un instant que les bonobos de Daesh triomphent. La conséquence est inévitablement un abêtissement intellectuel sans pareil. Et conséquemment la fin de tout.

      (à Pemile : en fait Foucault oppose la période métaphysique de l’Histoire = croyance en un dieu quel qu’il soit, càd en un sens extranaturel à la vie à la période scientifique, rationaliste, matérialiste de cette Histoire. Auparavant, l’Homme était inscrit dans un ordre, soumis à quelque chose d’externe ou de supérieur = sens de la vie ; puis, dans la période matérialiste, le sens de la vie, c’est l’homme lui-même, il est maître de son destin, tout est permis et blablabla. Et donc, Foucault semble laisser entendre que c’est un tour de passe passe intellectuelle, que cet homme-là, défini comme libre, n’est en fait qu’une créature - donc non un sujet - générée par la Science/Raison érigée en dieu. En conséquence, cette liberté n’est qu’une illusion et blablabla. Ceci à la volée.)


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 18 février 11:30
      @pemile

      Il est permis à tous de dire des bêtises, Foucault ou pas.

  • kalachnikov lermontov 15 février 13:23

    Je ne voulais pas partir dans le hs, ou du moins dans la digression, même si c’est un des charmes d’Av.

    Concernant Trump : voilà De Gaulle est dans la Pléiade ; il a fait ses humanités, comme l’on disait ; il a lu et réfléchi d’après Montesquieu, par exemple et pas seulement, et qu’importe le fruit de sa réflexion. Je sais bien que les usa, ce n’est pas la France mais qui est ce Trump ? Un homme d’affaires et il a réussi dans cette partie ; mais qu’a t-il fait pour être digne d’occuper la magistrature suprême ? Ses loisirs, ante élection, on les connait puisqu’on connait tout aujourd’hui : commenter la vie sentimentale d’une actrice sur Twitter ! Entre ses affaires, ses parties de golf, ses prestations télévisuelles et son interêt pour les potins, il l’a acquis où et comment la ’sagesse’ ?

    Je ne sais même pas comment on ne peut pas voir que ce type est justement la négation de tout ce sur quoi le monde moderne est érigé : la Raison, le Savoir c’est-à-dire la Sagesse, le Travail, le Mérite. N’importe quel benêt qui passe peut s’emparer de l’élection et décréter n’importe quoi. La démocratie, donc. Ou plutôt et selon moi la dérision de celle-ci avant le couac final.

    Et je suis encore plus abasourdi quand j’entends des rêveurs éveillés s’autopersuadant les uns les autres que depuis ça tout va aller mieux maintenant. Trump pond des oukases à la pelle, ce qui amène des frictions hystériques, parce qu’il ne sait tout simplement pas ce qu’est la démocratie en tant que système (il doit croire que c’est quand il y a des élections et qu’on peut s’y présenter - la preuve-moi). Et plutôt que complotiser en mode paranoïaque, on pourrait se dire ceci : livré à la démagogie, le Trump a en fait promis plein de trucs sans même en vérifier la faisabilité. Et devant le réel, le seul truc qui lui vient c’est la négation du réel (cf le faits dits alternatifs) à la façon dont un gosse mettant les mains devant les yeux croient qu’on ne le voit pas parce que lui ne voit plus.

    Des exemples de crétinerie abyssale ? Le mur mexicain n’a aucune nécessité ou interêt ou ce qu’on voudra bien. Ce à quoi, on réplique immanquablement : ’mais il tient ses promesses, lui’. (dans cet exemple, tout est dit, aussi bien de part et d’autre, à celui qui réfléchit encore un peu dans la débâcle civilisationnelle où nous sommes aspirés).
    Un autre ? ’Le réchauffement climatique est un coup des Chinois’. D’après vous, il a étudié le problème sérieusement pour en arriver à cet haîku ?
    Partout où j’ai regardé, j’ai cru à un blagueur qui parle, mais un blagueur qui prend au sérieux ses blagues. Soit donc un pur imbécile.

    A cette dimension s’en ajoute une autre : selon divers témoignages, ce personnage souffrirait de problèmes d’attention et de concentration et en particulier est incapable de lire au-delà d’une page sans oublier ce qu’il vient de lire. Donc, l’administration doit lui livrer sur les différents problèmes des synthèses sur une page maxi, écrite en plus selon ses exigences avec des tirets (pas plus de 9 !). De ce matériau ténu jailliront ses lumières. Je laisse à chacun imaginer ce que peut être résumé en une page avec l’oeil américain le conflit israélo-palestinien, le contentieux américanorusse, etc.


    • leypanou 15 février 14:12

      @lermontov

      D Trump n’est pas un ange, mais entre une guerre assurée avec H Clinton et une petite chance que cela aille mieux, il y a des gens qui préfèrent la 2ème solution.

      Avec ce qui vient de se passer aux States, je ne suis même pas sûr qu’il puisse finir son mandat.

      PS On peut dire tout ce qu’on veut, mais tout ce qu’on dit n’a aucun impact sur la marche des affaires de la terre.


    • kalachnikov lermontov 15 février 14:35

      @ leypanou

      Comme quand on joue au loto ? Le tsh (tout sauf Hillary) donnera au minimum strictement le même résultat que le tsb (tout sauf bush = lopette Obama) ou le tss (tout sauf sarko = lopette Hollande).

      C’est déjà une erreur de focaliser sur les personnes ; on devrait se contenter des idées.


    • Martha 15 février 15:04


       @lermontov,

       Mettez votre télé à la cave et informez-vous svp. 95% de la presse Américaine et 100% chez nous ont taillé un costar à Trump.

       Ces larbins de « l’état profond » U-S (qui lui, n’est pas élu) vont tout faire pour le discréditer, brouiller ce qu’il dit et en faire un être fantasque et imprévisible, indigne de toute confiance. Il s’agit ni plus ni moins d’une propagande de guerre, ce en quoi ils sont experts.

       Ne le voyez-vous pas ?

       Si non en vrac : le mur entre le Mexique et les U-S existe déjà, le « réchauffement climatique, s’il y en a un, n’est pas anthropique, pour les »problèmes d’attention« , y croyez-vous à cette dernière trouvaille ?

       Mais attention, regardez cette affaire sous un autre angle : 2783 ingénieurs et architectes ont actuellement signés la pétition : »Architectes & Engineers for 9/11 truth« .
       Trump a dénoncé le mensonge dès le premier jour, appuyé ce jour-là par ces ingénieurs spécialistes de la construction de ces »tours« . Il n’a jamais changé sur ce point.
       Souffre-t-il, comme vous le reprenez ici, de problèmes d’attention ?

       Ou bien les peaux de bananes et les billes lâchées par les vrais responsables de tous ces massacres (9/11, Afghanistan, Iraq, Libye, Syrie, Ukraine etc), aux abois depuis que le peuple U-S a mis au pouvoir celui qui n’a jamais varié, à juste raison, sur ce qu’il s’est vraiment passé le »911« sont un aveu de faiblesse.

       Ce bras de fer au sommet de l’état U-S a pris une allure titanesque. Cette esbrouffe giga ne parviendra pas à cacher la sortie d’une demande d’enquête sur la »VO" du 911 ou encore pire (bien que ce soit les mêmes qui étaient aux commandes), sur les tortures et les crimes en Iraq.

       Ce jeu très dangereux de l’état profond, pour les Etats-Unis, de décrédibiliser le président Trump, nouvellement élu, qui n’est rien d’autre qu’un coup d’état programmé, peut à tout instant se retourner contre ses commanditaires : c’est sans doute le meilleur moyen de faire pour voir remonter à la surface ces horreurs qui les incrimineraient directement. Ils savent que c’est cela qui va finir par arriver et...
       ...il n’est pas étonnant qu’ils cherchent à le faire passer pour quelqu’un d’incapable de gouverner.


    • kalachnikov lermontov 15 février 15:56

      @ Martha

      Oui, ’*Hillary en prison’ le mardi et ’les Clinton sont des gens formidables’ le mercredi.

      Je n’ai pas la télé et lis peu la presse, d’où qu’elle vienne.

      Concernant le mur, par exemple, plutôt qu’écouter la presse qui débine Trump ou les gens dans ton style qui l’encensent, j’ai simplement cherché les chiffres de l’administration américaine concernant l’immigration mexicaine. C’est déjà comique ton argument ’il y a déjà un mur’ et donc qu’on en fasse un nouveau ; mais c’est encore plus comique lorsqu’on sait que ce mur et que la politique initiée par Bush et poursuivie par Obama a été très efficace. Un mur inutile, donc. Mais il tient ses promesses, n’est-ce pas, et quelle importance si en fait il pérore pour ne rien dire ? Sans compter les conséquences désastreuses s’il persiste dans ces inepties come par exemple la relance de l’immigration clandestine mexicaine.

      Concernant le réchauffement climatique : celui-ci existe, c’est une variation naturelle ; ce qui est une pure fiction, c’est de donner comme cause à cette variation l’activité humaine. Donc, non seulement Trump nie l’existence des variations naturelles (le climat fixe, je suppose que tu applaudiras quand il dira que la terre est plate) mais de plus incrimine faussement quelqu’un.

      Au sujet des troubles de l’attention, je ne suis pas psychiatriste = tendance à psychiatriser. Pour moi, Trump est un reflet parfait de l’époque. Comme Nabilla. Une époque anti-culturelle au possible. Très sérieusement, vous pensez un instant qu’en abandonnant la lecture, l’écriture, les langues mortes et en pratiquant à la place le tweet effréné et l’étude de chansons de rap, vous allez accoucher de pointures intellectuelles ? Il y a très simplement un rétrécissement de l’intelligence du fait de certains facteurs et en particulier de ce que l’on appelle la révolution numérique (de la même façon que le passage de la civilisation orale à celle écrite a entraîné des modifications psychiques ; ex lire dans sa tête, en silence, et par contrecoup développement de la faculté d’abstraction).


    • Martha 15 février 16:33


       @lermontov

        ???


    • kalachnikov lermontov 15 février 16:39

      @Martha

      Non mais allô quoi...Oui ?


    • tchitchi 15 février 20:55

      @lermontov
      Les naïfs s’en foutent tant qu’on leur dit ce qu’ils veulent entendre. Ca aurait pu être une chèvre à la place de Trump que le résultat aurait été le même.
      Il s’entoure de faucons, de banquiers de goldman sachs, d’un magnat du pétrole, de racistes, de la soeur du fondateur de blackwater/academi (!) mais certains croient toujours dur comme fer qu’il est anti-système (ce qui ne veut plus rien dire en fait)
      A chaque fois les niais trouvent des excuses comme « c’est normal il a besoin de wall street pour gouverner » ou « c’est la faute à l’état profond les menaces contre l’iran ! »
      Ben voyons !

      Tout ce qu’il y a espérer de ce personnage grotesque c’est qu’il accélère la chute des USA.


    • kalachnikov lermontov 15 février 22:51

      @ tchitchi

      Merci, camarade. Ca fait plaisir de voir que je ne suis pas seul à avoir remarqué l’hystérie galopante alentour.


  • microf 15 février 16:03

    C´est très simple á comprendre ce qui se passe dans le monde en ce moment concernant le Président Trump, il est hai parcequ´il veut faire des affaires et pas la guerre.
    Ceux qui le haissent sont les politiciens qui faisaient leur beurre avec la guerre, sans la guerre plus de beurre.
    Vient un Président qui dit qu´il veut faire la Paix avec la Russie, qui veut faire des affaires pas la guerre, alors lá, l´autre partie se sent prise au piège, plus de guerres mais des affaires, et comme l´autre partie n´est pas dans les affaires sinon dans les guerres pour faire de l´argent, elle se sent exclue, c´est pourquoi il ya tout ce tintamare autour du Président Trump qui a été démocratiquement élu par les Américians.
    Ce que doit faire le Président Trump, c´est de ne pas changer son cours et surtout de rencontrer le Président Poutine le plus tôt possible, pour discuter avec lui de sa nouvelle vision, á savoir, les affaires pas la guerre.
    Toutefois celui qui devrait bénéficier de cette situation aux Usa oú ils se battent entre eux, c´est la Russie, car si cette bataille continue, la Rusie tout en veillant, aura alors le temps de s´occuper de ses affaires intérieures au lieu d´aller batailler dans tous les fronts.


  • Serge ULESKI Serge ULESKI 18 février 11:14
     « L’une des grandes réalisations du système doctrinal a été de détourner la colère du secteur des entreprises vers le gouvernement qui met en œuvre les programmes que le secteur des entreprises conçoit, comme les ententes de protection des entreprises et des droits des investisseurs, qui sont uniformément décrites comme “Accords commerciaux” dans les médias. Avec tous ses défauts, le gouvernement est, dans une certaine mesure, sous influence et contrôle populaire, contrairement au secteur des entreprises. Il est très avantageux pour le monde des affaires d’entretenir la haine pour les bureaucrates gouvernementaux à lunettes et de chasser de l’esprit des gens l’idée subversive que le gouvernement pourrait devenir un instrument de la volonté populaire, un gouvernement par et pour le peuple. »

     

     « Trump à la Maison-Blanche » : Noam Chomsky


Réagir