vendredi 28 juillet - par rosemar

Les nouvelles aliénations du libéralisme...

JPEG - 43.4 ko

 
L'homme, au cours des siècles, n'a cessé de s'émanciper, de conquérir des droits nouveaux : il a réussi à obtenir des droits multiples, grâce aux luttes ouvrières menées au XIX et au XX ème siècle.
 
Ses conditions de travail se sont améliorées, les salaires ont augmenté, l'éducation est accessible à tous...
 
Mais ces droits sont de plus en plus menacés et remis en cause par le libéralisme sauvage et féroce qui s'installe et sévit partout dans nos sociétés.
En France, la réforme du droit du travail prévue par le nouveau gouvernement fait peser de lourdes incertitudes sur les salariés, on peut redouter des régressions dangereuses.
 
Pourtant, l'individu ne peut s'épanouir si ses conditions de travail sont trop dures : il perd ses potentialités, sa qualité de vie s'amoindrit.
 
Et, souvent, les êtres humains n'ont même plus conscience de cette aliénation qui leur paraît inéluctable et ils s'enferment eux-mêmes dans leur propre aliénation.
 


C'est la thèse que développe le philosophe Yvon Quiniou : "La mutilation constitutive de l’aliénation affecte aussi la conscience de l’individu aliéné : celui-ci n’a pas conscience des capacités et des besoins qui sommeillent en lui, il a été façonné idéologiquement de telle sorte qu’il n’imagine pas une autre vie pour lui, voire, en raison des modèles qu’il a intériorisés, il désire celle qu’il a, la jugeant conforme à ce qu’il croit être sa nature. C’est là le comble de l’aliénation quand celle-ci se boucle sur elle-même." 
Je songe encore à ces salariés allemands qui vivent dans la misère et qui en éprouvent de la honte, comme s'ils étaient coupables de ce qui leur arrive, comme si leur sort était mérité.
 
Les hommes se sentent ainsi souvent impuissants face au phénomène de la mondialisation qui les broie et les annihile.
Les hommes aliénés ne voient même plus leur aliénation.
Les salariés qui se retrouvent au chômage sont comme exclus du monde, ils n'ont plus d'existence, ils sont comme annihilés. La précarité entraîne souvent une désocialisation.
 
Les politiques devraient veiller à ce que soit préservée cette émancipation essentielle au bonheur de l'homme.
Mais, obnubilés par l'économie, la rentabilité, la croissance, les hommes politiques en oublient de s'intéresser à l'épanouissement de l'être humain.
 
Dans une société libérale, l'argent, le profit l'emportent sur toute autre considération. L'injustice, l'inégalité prospèrent.
 
L'homme du XXIème siècle est-il voué à de nouvelles aliénations ?

Hélas ! Le libéralisme forcené qui s'empare de notre monde conduit les hommes vers de nouveaux asservissements.
Hélas ! Des servitudes nouvelles apparaissent dans les formes d'organisation du travail.
 
 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/07/les-nouvelles-alienations-du-liberalisme.html
 
Source : un article de Marianne 
La politique confrontée à l'exigence d'émancipation.
 

JPEG - 38.3 ko


51 réactions


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 28 juillet 10:59

    Fichtre... V’là que Péronnelle des Calanques nous fait du marxisme équitable dopé aux édulcorants de synthèse (une spécialité des magazines destinés au lumpenproletariat intellectuel)

    - Marx pensait que le salariat était une aliénation (quelle que soit sa forme). Pas besoin du galimatias du philosophe de Marianne. Marx écrivait plus simplement :
    "Une conséquence immédiate du fait que l’homme est rendu étranger au produit de son travail : l’homme est rendu étranger à l’homme« 
     
    Debord pensait que c’était le Spectacle (dans le sens bien particulier qu’il donnait à ce mot. Rien à voir avec les exhibitions de Cabot de la Loire). »Toute la vie des sociétés dans lesquelles règnent les conditions modernes de production s’annonce comme une immense accumulation de spectacles.« 

    Ellul pensait que la technique déterminait l’économie. »Ce n’est pas la technique qui nous asservit mais le sacré transféré à la technique".

    Des pensées trop complexes pour les folliculaires mitoyens qui hantent les salles de profs ?

    Retour au mythe, c’est maintenant un fantasmé Libéralisme (sous-produit du Capitalisme) qui serait responsable de tous les maux !
    Petites révoltes frivoles qui donnent bonne conscience dans les petits salons de la gauche mitoyenne !


    • francois 28 juillet 11:37

      @Robert Lavigue

      Et à part la logghoré Lavigue, quoi de neuf ?


    • Pyrathome Pyrathome 28 juillet 11:49

      @francois
      Robert Lavigue, alias ancien collabo du régime Pétainiste, tout est dit dans le seul pseudo.....

      À partir de là, quoi de plus normal que l’énergumène prenne fait et cause pour les néonazis Ukrainiens et leurs amis de l’OTAN/CIA......

      Lavigue, un troll dans toute sa splendeur, dégoulinant, bavant et éructant ses insanités récurrentes....
      Personnage haineux sans aucun intérêt....

    • Sozenz 28 juillet 14:29

      @Robert Lavigue
      tu pourras dire à marx qu il n a pas toujours raison .
      il est possible de prendre beaucoup de plaisir dans la salariat ; c est bien dommage que peut etre dans ta vire tu nas pas connu cela ...et que tu te sens obligé toujours de faire reference à des ecrits comme paroles d’évangile .
       peut être dans ton enfance t a ton aussi mis de mauvaise notes pour ne pas en avoir mis assez et que tu te sens obligé d en fournir tout le temps sans croire à tes propres expériences et à ton ressenti .

      bref encore , un acte de merde de ta part .
       oui je te fais la chasse un peu . tu as du potentiel ( certainement plus que moi en tout cas en ce qui concerne l écriture ). tu pourrais ,l utiliser autrement . .


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 28 juillet 17:25

      @Sozenz

      tu pourras dire à Marx qu il n a pas toujours raison .
      Je te laisse le soin de le lui dire de vive voix ! On est un peu brouillé tous les deux. S’il n’a pas toujours raison, il me semble plus crédible qu’un(e) folliculaire mitoyen(ne).
      Je sais qu’il est de bon ton de prétendre que n’importe quelle idiotie a du sens, du moment qu’elle est énoncée par l’Élite auto-proclamée des Forces du Bien, du Beau, du Bon, de la modération mitoyenne, de Marianne et d’Arte réunis.

      Il est possible de prendre beaucoup de plaisir dans la salariat
      On peut prendre du plaisir à bien des trucs, y compris les plus pervers. On n’en sera pas pour autant libéré de l’aliénation (Un adepte modéré du jouir sans entrave ? Un sadien insoumis ? un lacanien attardé ?).
      Sauf, bien entendu, si l’on fait partie de l’Élite des Forces du Bien, du Beau, du Vrai, de la modération mitoyenne, de Marianne et d’Arte réunis.

      Tu te sens obligé toujours de faire reference à des ecrits comme paroles d’évangile .
      Ce ne sont pas des paroles d’évangile. C’est ce que des personnes qui ont REELLEMENT réfléchi pensent d’un sujet. On gagne du temps, on évite d’inventer l’eau tiède chaque matin.
      Marx, Debord ou Ellul (qui sont loin d’être d’accord) n’avaient pas pour habitude de pisser des billets mitoyens.
      Jadis, c’était sur ces bases qu’on engageait un débat. Pour l’aliénation, Marx critiquait Feuerbach et Hegel parce qu’il les avait étudiés. Ellul et Debord critiquaient Marx.
      Dans les milieux mitoyens on prétend faire l’économie de cette étape (en la remplaçant par un article de Marianne !). Le résultat est à la hauteur des moyens mis en oeuvre.

      tu pourrais ,l utiliser autrement

      J’essaie de l’utiliser à faire connaître des blogueurs de talent, mais en des lieux plus adaptés à cet exercice (il est des proximités et des pratiques qui me répugnent). Certains sont extraordinaires.
      Ce blog par exemple :
      http://www.epris-de-justice.info/
      ou ceux-ci :
      http://holocaustcontroversies.blogspot.fr/
      http://www.lavieb-aile.com/


    • mmbbb 29 juillet 09:01

      @Sozenz et oui Le Capital fut l ’Evangile des marxistes, Et les historiens des années 1970 ne pouvaient appréhender l histoire que par le prisme de l analyse de la dialectique marxiste : Il y eut le Saint Office marxiste, quiconque osait des critiques et avancait des idées heretiques etait banni et vouée au gémonies . La je ris je me bidonne Quoi qu il en soit , je suis toujours etonne de vos argumentations « merde etc etc » et ceux de Perplexe Des arguments de cour d ecole . Des borborygmes ! Quant a l auteur, elle oublie de citer ses petits copains libertaires Con Bendit et consorts qui sont des liberaux et sont pour la destruction de la nation Le pire d’ entre tous est Moscovici l opportuniste qui est passe de la gauche dure et est désoramis eche le cul des liberaux, alors ses jérémiades sur le libéralisme ! Le cerbère des 3 % du déficit ! Tu peux me traiter de tous les noms rien a cirer je te repondrai a la hauteur de propos comme de Per con 


  • Pere Plexe Pere Plexe 28 juillet 11:18

    ...sans doute gagneriez vous en crédibilité à renoncer à l’insulte, fût elle désuète.

    Et à l’étalage ostentatoire de vos connaissances qui donne plus un sentiment de suffisance que de réflexion éclairée .
    On peut ne pas aimer et critiquer en y mettant les formes.

    • Jean 28 juillet 11:34

      @Pere Plexe
      vous avez oublié de dire que ce commentaire s’adresse évidement à lavigue


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 28 juillet 11:43

      @Pere Plexe

      l’étalage ostentatoire de vos connaissances
      Bof.. N’importe quel lycéen avec un peu de conscience politique maîtrisait ces connaissances (?) il y a une bonne vingtaine d’années. J’ai évité de citer Gramcsi, par pure charité.
      C’est à ces détails qu’on mesure une décadence.

      un sentiment de suffisance
      Bof... Au royaume des aveugles les borgnes sont rois !
      Toute bribe de culture est maintenant considérée comme de la suffisance par les incultes mitoyens qui lisent L’Obs, regardent Arte, font boutique de leur Insoumission et ne pensent bas parce qu’ils n’ont rien étudié.

      Renoncer à l’insulte...critiquer en y mettant les formes.
      Ah... Ces bonnes manières salonnardes de la vraie gôche humaniste qui prétend arbitrer les élégances.
      Confronté à une pseudo-pensée aussi plate qu’une bordure de trottoir, on ne peut que regarder vers le caniveau.


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 28 juillet 11:49

      @Jean

      vous avez oublié de dire que ce commentaire s’adresse évidement à lavigue

      Cela allait de soi ! Qui imaginerait qu’on puisse créditer l’autrice de la moindre connaissance en la matière ?


    • francois 28 juillet 14:09

      @Robert Lavigue

      le plaggiat de Philippe Murray est un peu trop visible. Murray avait du talent et une vista, lui


    • Sozenz 28 juillet 14:34

      @Robert Lavigue
      si vous avez du mal à supporter les personnes ; ecartez vous en un temps .
      si vous aimez poinçonner .à tout va .. vous vous écartez du coté leger de la vie .
      il ne faut vivre en continu dans cette légèreté pour s ecarter de la réalité . mais elle est nécessaire pour trouver de la joie même dans les épreuves .


    • Pere Plexe Pere Plexe 28 juillet 18:32

      @Robert Lavigue
      Finalement vous avez raison.

      Continuez donc dans ce registre.
      Ecrivez donc pour votre seule personne en tassant le plus de poncifs haineux et méprisant, en casant un maximum de références et quelques éléments de vocabulaire choisis tel le lycéen naïf croyant abuser son professeur.
      Il est certain qu’ Agx n’a pas les lecteurs dignes vos si stratosphériques productions.

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 28 juillet 19:01

      @Pere Plexe

      abuser son professeur.

      Sérieux ?
      Vous croyez qu’on peut abuser rosemar qui lit Marianne avec une citation de Marx tirée du Manifeste ? Ce n’est pas sérieux ! Plus personne ne prête attention à ce vieux barbu qui n’écrivait pas sur Agoravox.

      Ce même Marx qui n’a pas écrit dans Marianne (la revue de métaphysique et de morale du lumpenproletariat intellectuel ?), mais toujours dans le Manifeste :
      Poussée par le besoin de débouchés toujours nouveaux, la bourgeoisie envahit le globe entier. Il faut s’implanter partout, exploiter partout, établir partout des relations. Par l’exploitation du marché mondial, la bourgeoisie donne un caractère cosmopolite à la production et à la consommation de tous les pays au désespoir des réactionnaires, elle a enlevé à l’industrie sa base nationale, les vieilles industries nationales ont été détruites et le sont encore chaque jour.

      Par le rapide perfectionnement des instruments de production et l’amélioration infime des moyens de communication, la bourgeoisie entraîne dans le courant de la civilisation jusqu’aux nations les plus barbares. Le bon marché de ses produits est la grosse artillerie qui bat en brèche toutes les murailles de Chine et contraint à la capitulation les barbares les plus opiniâtrement hostiles aux étrangers.


    • onésime leufeross 28 juillet 19:11

      @Robert Lavigue
      Les pantins de l’agriculture bio dynamique ne sont pas les derniers des défenseurs insidieux du libre marché..


    • mmbbb 29 juillet 09:26

      @Pere Plexe besoin d ’un cachet ?


  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 28 juillet 11:42
    Franchement madame Rosemar vous étiez nettement meilleure quand vous dissertiez sur la fesse...

    Parce que le neuneugôchisme après le prix des brugnons c’est carrément chiant, presque aussi soporifique que du Nabum

    Rocla, au secours ! smiley

    • Sozenz 28 juillet 14:38

      @Sharpshooter - Snoopy86
      tu nes pas assez grand pour te secourir tout seul ?
      il te faut ta clic de casseurs ? comme une bande de petits loubards...^^


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 28 juillet 16:04
      @Sozenz

      Mais nous sommes des vrais loubards, des durs

      Notre spécialité : attaquer les vieilles gôchiasses ménopausées pour leur piquer leurs retraites et ravager leurs illusions pseudo-philo-psycho-littéraires ...

      Méfie-toi smiley

    • rocla+ rocla+ 28 juillet 16:59

      @Sharpshooter - Snoopy86


      On est les loubards du bar à Rosemar  et ses nibards , on boit des Mojitos 
      jusqu’ à tard dans son lupanar , quelques  anars bolívars  scrutent au loin ,
       ils parlent de construire des pays de castrés à la Castro ,  se rient des pénuries  affamant les peuples soumis  à la religion des insoumis , et se gargarisent des canulars  de cougars , en avalant des calamars au piano-bar se racontant  des racontars . 


    • baldis30 28 juillet 17:09

      @Sharpshooter - Snoopy86
      bonjour,

      ’le prix des brugnons c’est carrément chiant"

      dommage que vous ne fassiez pas vos courses plusieurs fois par semaine, en vous demandant comment une famille de quatre personne peut acheter des brugnons avec un seul salaire à peine supérieur au SMIC .... peut-être alors vous changeriez d’idées et au moins par décence vous éviteriez un tel propos .


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 28 juillet 17:16
      @baldis30

      Tu vas me faire pleurer loquedu smiley

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 28 juillet 17:39

      @baldis30

      Demain j’achète des bananes équitables ! J’aurai le sentiment de contribuer au bien-être qu’une famille du Honduras !


    • marmor 28 juillet 18:12
      @baldis30
      Si vous ne pouvez pas acheter des brugnons, bouffez des prunes ! ou volez les ! Il y a bien des vergers non surveillés, vous verrez, les fruits ont meilleur goût quand on les chaparde ! Et arrêtez de défendre la veuve et l’orphelin à grands coups de clavier réprobateur, c’est ridicule, d’autant que la dame qui se plaint et se mêle du mal être général n’a jamais vu un bulletin de salaire, n’a jamais connu la peur du chômage et des lendemains douloureux, alors, bof, sa pseudo culture se limitant à l’orthographe, on peut se dispenser de ses tartufferies quotidiennes, sauf au plaisir des les critiquer vertement !! 

    • baldis30 28 juillet 18:24

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Seriez-vous en train d’apprécier les autres seulement dans le sens de leur esclavage ?


    • baldis30 28 juillet 18:26

      @marmor

      je ne défends ni la veuve ni l’orphelin ... je me mets à leur place ... faites-en autant ... si vous en avez le courage .....et au moins regardez-vous dans une glace ....


    • Bernie 2 Bernie 2 28 juillet 18:28

      @baldis30 Ouais, le prix des brugnons c’est chiant, surtout quand c’est jeté en 10 lignes sans intérêt. Mais vu que pour vous, le sujet est grave pour tous ces gens qui souffrent de ces fins de mois, alors l’articulet mériterait le pulitzer. Si le traitement est mauvais, qu’importe si le sujet est important, ça reste mauvais.

      Je vais vous faire un article socialement acceptable, j’espère que vous le défendrez car primordial !

      Hier, en courses chez carrefour market, je me perds dans le dédale des rayons. Étourdi par toutes ces couleurs, ces formes, ces têtes de gondole si savamment ordonnées pour nous donner envie d’acheter.

      Me voilà au rayon du papier toilette. Par quel hasard mes pas m’ont emmené là. Je loue la providence, la dégustation des brugnons si habilement suggéré par une blogeuse chère à mon coeur, à eu raison de mon transit délicat. En clair, j’ai plus de stock, et si je suis pas encore dans la m...., ça ne saurait tarder.

      Je reste stupéfait devant les alignements de rouleaux si parfaitement symétriques. Tant de parfums, vanille, lavande... 2 feuilles, 3 ici. Par 4, 6, 12 rouleaux. On ne sait que choisir ! C’est toute la fourberie de ces enseignes capitalistes. Je passe une heure à déchiffrer les étiquettes. Prix au kilo, au rouleau, à la feuille. Soudain, l’urgence se fait jour, je prends le premier devant moi. Pas de bol, le plus cher, comme par hasard, c’est le plus près de la caisse. C’est sûrement un complot ourdi par les marchands de fruits alliés avec les vendeurs de pq, le tout chapeauté par carrefour.

      Ça fait chier de le dire, mais no pasaran !


    • marmor 28 juillet 18:59
      @baldis30
      Je ne peux pas me regarder dans une glace, je suis trop beau, alors chez moi, elles sont en bois !
      Vous mettre à la place des pôvres c’est bien, mais ça signifie que vous n’êtes pas pauvre. Alors on fait semblant de compatir, bien au frais dans son mas provençal. Hypocrisie, quand tu nous tient !! 

    • onésime leufeross 28 juillet 19:38

      @baldis30

      @baldis30

      C’est tellement beau que j’en pleurerais... Dès demain Baldis30 renonce à tout et s’installe dans la Jungle de Calais pour se mettre à «  leur place  »....

      .

      . ......... Y a t-il plus escroc que le militantisme sur les forum ?

      Bien sûr que oui

      Le caritatif sur les mêmes forum......

      Ça ne coûte rien et c’est excellent pour l’image.... .

      L’image c’est important pour ceux qui parle de miroir quand ils font la leçon aux autres.


    • baldis30 28 juillet 20:33

      @marmor
      bonsoir,

      je ne doute pas que vous fussiez beau ...

      La beauté est une très belle qualité... mais encore s’exprime-t-elle chez vous au sens de Praxitèle ou au sens bien plus actuel de .... Jacques BREL ?


    • sophie 1er août 12:52

      @rocla+
      et l’autre abruti sorti de son vin qui proute smiley


  • Rmanal 28 juillet 11:55

    @ l’auteur
    Et dire que replacer l’humain et la planète comme objectif du développement était déjà la principale revendication des années 60.
    50 ans après on court toujours à la recherche du sens de la vie et d’une société, sachant que le consumérisme a clairement gagné la première bataille. 


    • baldis30 28 juillet 17:11

      @Rmanal

      bonjour,
      « le consumérisme a clairement gagné la première bataille »

       et que la Culture et l’Education ont définitivement perdu la guerre ..


  • Claude Simon Claude Simon 28 juillet 12:04

    C’est très bien décrit.


    Par contre, considérons l’aliénation du patronat.
    C’est corruption, entente, aliénation volontaire, diktat de la capacité, suprématie de moyens, arbitraire des collaborateurs, décrépitude morale, et chef de tribu ;

    • Sozenz 28 juillet 14:51

      @Claude Simon
      oui , belle écriture, agréable à lire .

      Marc 8
      34Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. 35Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera. 36Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ?…

      je vous invite à lire et relire ce passage en tentant de faire le lien avec cet article pour qu il comprenne ce que ce passage veut véritablement dire .


    • Sozenz 28 juillet 14:52

      @Sozenz
      comprendre *


    • Claude Simon Claude Simon 28 juillet 19:28

      @SozenzChez les frérots de Lamenais, on m’a bien stipulé qu’il s’agit de réussir la vie plus que sa vie.En tant que psycho-environnementaliste, ça me convient. Sauver son âme sur terre, cela me semble sauver son relationnel.Après mon âme dans l’au-delà ou dans le futur, je commence en avoir une petite idée.

      « Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ?… »

      J’aime bien, c’est lourd de sens. Car gagner tout le monde implique de perdre tout le monde.
      Gagner tout le monde fabrique une psychose. Et c’est vrai que c’est une astreinte psychologique désagréable.


  • francois 28 juillet 14:12

    Rosemar,

    Gorz, Illich... sont passés par là avant vous. Quel est l’intérêt d’un tel billet ?


  • foufouille foufouille 28 juillet 14:34

    si tu n’avais pas voter tu n’aurais pas eu ce libéralisme.


    • Sozenz 28 juillet 14:42

      @foufouille
      si tu avais lu les commentaires de rosemar ; tu saurais qu ’ elle n a pas voté macron .
      Banane ^^


    • francois 28 juillet 15:02

      @foufouille
      libéralisme ; quoi qu’est-ce ?

      Le libéralisme est une doctrine de philosophie politique qui affirme la liberté comme principe politique suprême ainsi que son corollaire de responsabilité individuelle, et revendique la limitation du pouvoir du souverain.

      Quel est le rapport avec le vote ?


    • baldis30 28 juillet 17:14

      @francois
      bonjour,

      « Quel est le rapport avec le vote ? »

       Que votre vote peut empoisonner la vie des autres ... certes si vous n’avez pas besoin des autres vous êtes libre....


    • francois 28 juillet 17:40

      @baldis30
      Dans ce cas, le droit de vote devrait être réservé à ceux qui savent voter et voter sans nuire à personne.

      Interdiction du droit de vote aux nuisibles et commençons par les retraités !

      Introduire le vote dans la nuisance mais c’est une argumentation circulaire.


    • foufouille foufouille 28 juillet 18:22

      @Sozenz
      je ne savais pas que rosemar avait voté FN .............


  • Sozenz 28 juillet 14:46

    wouahahhaha ;
    AH , quelle équipe sur agoravox !
    c est un peu la cour d ’école ...
    si vous aviez un peu de nostalgie . ceci pourrait vous mettre un peu de baume au coeur ^^


  • onésime leufeross 28 juillet 16:50

    Quand on vous lit

    • ___ "......Et, souvent, les êtres humains n’ont même plus conscience de cette aliénation qui leur paraît inéluctable et ils s’enferment eux-mêmes dans leur propre aliénation...."

    On peut voir aussi des pseudo intellectuels du 3è millénaire ânonner des clichés dont l’archaïsme aurait fait s’esclaffer de rire les plus rétrogrades compagnons du  Docteur Villermé

    Tant de complaisance et tant de platitudes inconsistantes ne peuvent que plaire ceux qui s’en réjouissent car elles flattent leur ignorance voire leur fausse sympathie

    .

    .

    .

    .







  • rocla+ rocla+ 28 juillet 18:22

    , le profit l’emportent sur toute autre considération. L’injustice, l’inégalité prospèrent.



    Faut dire que ce serait bien que dans les maisons et les appartements 
    il y ait des WC  à l’ intérieur ,  et  même s’ ils pouvaient installer l’ eau courante , et ma foi tant qu’ on y est on mettrait l’électricité , on pourrait aussi installer un appareil pour mettre  le beurre au frais , et pourvoiras on inventerait  des machines numériques . 

    Ces salauds de libéraux y  pensent qu’ à voter pour des créateurs
    d’ entreprises que sont les insoumis . 

    Pendant que les pauvres sont soignées gratuitement . 

    Putain de monde  de merde .

    • Dudule 29 juillet 01:55

      Ouais, enfin bon, il me semble qu’on avais plus les chiottes au fond du jardin, qu’on avait des salles de bain, l’électricité et la santé gratuites et la pénicilline avant que que les libéraux imposent leur politique au monde entier. Et qu’une bonne proportion de l’industrie lourde était plus ou moins nationalisée.

      Les trente glorieuses, de 1945 au milieu des années 70, la période la plus prospère de toute l’histoire de l’humanité, c’était la période pendant laquelle un économiste libéral ne pouvait se faire embaucher dans une université que pour y faire le ménage. J’y vois un lien direct de cause à effet.

      Et il y avait plein d’innovations et d’avancées technologiques, mais on appelait pas ça des starteups, donc c’était pas moderne, c’est vrai. Parmi les plus grandes entreprises mondiales actuelles, beaucoup ont commencé dans les années 60/70 avec des taux d’impositions que l’on considère aujourd’hui comme déments (près de 80% aux States pour les très riches). Au hasard vite fait Microsoft et Hewlet Packard.

      On ne vivait pas dans des huttes en boue séchée avant que les disciples de Rand, Friedman et Hayek, Thatcher et Reagan, accèdent au pouvoir, et commencent leur révolution conservatrice.

      Ou bien ces sales bolchéviques ont encore trafiqué l’histoire ? C’est à se demander...

      Les libéraux ou le complexe de Chantecler : le coq qui croit que c’est parce qu’il chante que le Soleil se lève.


    • Ciriaco Ciriaco 30 juillet 12:52

      @Dudule
      Même quand il se lève qu’au ciné smiley


  • GéraldCursoux GéraldCursoux 29 juillet 07:21

    C’est la technologie qui a libéré l’homme au travail, et qui continue de le faire. La science et la technologie... what else ?


  • Vraidrapo 29 juillet 10:07

    Hélas ! Le libéralisme forcené qui s’empare de notre monde conduit les hommes vers de nouveaux asservissements.

    « Les Hommes et l’asservissement... »
    Quand je lis certains articles faisant référence au 1% les plus riches de la Partie atlantiste, il m’arrive de faire le parallèle avec la mythologie grecque.
    Ceux de l’Olympe dont l’occupation principale consistait à :
    -se divertir des mortels, suscitant les conflits de toutes sortes (guerres, rivalités...),
    -
    régler leurs propres litiges par humains interposés
    On trouve aussi ses demi-dieux que chacun pourra actualiser selon ses convictions, que je rechercherais parmi les plus néfastes...
    Ces Grecs nous ont donné plus que la philosophie... leur mythologie divinatoire.


Réagir