dimanche 12 mars - par Jeussey de Sourcesûre

Les sangliers radioactifs de Fukushima

Alors que les habitants retournent chez eux dans la zone de la catastrophe nucléaire de Fukushima, des chasseurs ont été déployés pour tuer des sangliers contaminés. Six ans après le tremblement de terre, les résidents affirment que les zones d'évacuation sont sécurisées.

Des chasseurs ont été mobilisés pour tuer des sangliers radioactifs qui ont investi des villes évacuées pendant la catastrophe nucléaire de Fukushima avant que leurs habitants ne reviennent. Six ans après le séisme et le tsunami, quatre villes évacuées ont été déclarées en sécurité. La seule inquiétude semble se résumer au risque que représentent les squatters inattendus : des centaines de sangliers, qui pourraient attaquer des personnes ou causer des accidents de voitures.

Les animaux se sont goinfrés de plantes contaminées par les éléments radioactifs du site de la catastrophe, et le gouvernement les a déclarés impropres à la consommation.

"Après que les gens sont partis, leur écosystème a changé", a déclaré un chasseur, M. Shoichi Sakamoto à la BBC. "Ils ont commencé à descendre des montagnes et maintenant ils ne vont pas y retourner car ils ont trouvé un endroit qui confortable : il ya beaucoup de nourriture et personne n’ose les approcher. C'est leur nouveau foyer maintenant ; c'est là qu'ils ont leurs familles et leurs enfants. »

M. Shoichi dirige une équipe de 13 chasseurs chargés de capturer et de tuer les sangliers en utilisant des fusils à air comprimé, en les piégeant dans des cages et en utilisant de la farine de riz comme appât.

Depuis avril dernier, le groupe de chasseurs a capturé environ 300 des animaux, et ils ont l'intention de continuer à travailler après les ordres d'évacuation aient pris fin. On pense que plusieurs centaines de sangliers vivent près des villes de Tomioka et de Namie, errant dans les rues vides et les jardins désertés pour se nourrir.

"Ce n'est pas évident de savoir qui est le maître de la ville, les gens ou les sangliers", a déclaré le maire de Namie, M. Tamotsu Baba. « Si nous ne nous débarrassons pas d'eux avant de réintégrer cette ville, elle sera inhabitable.

À la fin du mois de mars, le Japon devrait suspendre les ordres d'évacuation pour les zones résidentielles situées à seulement 3,5 km de la centrale nucléaire de Fukushima.

Le tsunami causé par un tremblement de terre de magnitude 9 qui a frappé la côte du Japon le 11 mars 2011 avait désactivé l'alimentation de la centrale et les refroidisseurs, ce qui a entrainé le processus de fusion des trois réacteurs nucléaires.

Plus de 100.000 personnes avaient alors été évacuées de leurs maisons pour échapper aux fuites de rayonnement de l'accident nucléaire, mais les autorités viennent de déclarer certaines zones résidentielles « en sécurité ».

Cependant, plus de la moitié des 21 500 résidents de la ville de Namie ont décidé de ne pas revenir, selon une enquête du gouvernement qui met en avant les préoccupations des intéressés à propos des radiations et de la sûreté de la centrale nucléaire désaffectée.

On s'inquiète des effets à long terme de la catastrophe nucléaire sur la santé, mais aucun décès n'a été causé par l'accident, aucun cas de maladie radiologique n'a été signalé et un sondage auprès des résidents de Fukushima a révélé que les cas de cancer constatés n'étaient pas liés à la catastrophe. Une équipe de médecins de l'Université médicale de Fukushima a constaté 185 cas de cancer de la thyroïde chez les enfants, mais a déclaré que le chiffre plus important qu’habituellement était causé par le fait que le dépistage a été généralisé.

Parallèlement à la catastrophe nucléaire, le séisme et le tsunami de Tōhoku de 2011 ont tué plus de 16 000 personnes au Japon, principalement par noyade. Des milliers de personnes sont encore officiellement portées disparues et des centaines de milliers dans des logements temporaires.

Ce tremblement de terre est le plus puissant jamais enregistré dans le pays, générant des vagues jusqu'à 40m de haut qui ont parcouru des kilomètres à l’intérieur des terres, détruisant tout sur leur passage.

____________________________________________________________________________________________

illustrations : "Princesse Mononoké - dessin animé de Hayao Miyazaki



80 réactions


  • Hecetuye howahkan howahkan 12 mars 19:51

    Salut,

    d’ici a ce que Fukushima ai guéri des gens gravement malades je n’en serais même pas surpris..

    vous nous prenez pour des truffes ??


    • Laulau Laulau 12 mars 20:34

      @howahkan

      vous nous prenez pour des truffes ??

      Radioactives ?


    • sarcastelle 12 mars 20:53

      @howahkan

      .
      vous nous prenez pour des truffes ??
      .
      Vous souhaitez donc vraiment une réponse ? 
      Ne comptez pas sur moi. 

    • Hecetuye howahkan howahkan 12 mars 22:13

      @sarcastelle

      non c’est une forme d’affirmation...


    • Christian Labrune Christian Labrune 13 mars 01:36

      @howahkan
      Jusque dans les années 20, on a vendu toute sorte de produits de beauté et de dentifrices « au radium ». Depuis les travaux de Becquerel, de Rutherford et des Curie, la radioactivité était très à la mode. Je pense qu’il devait y avoir très peu de radium dans les tubes et les flacons, et très peu de gens ont dû en mourir. On ne savait pas encore très bien ce qu’étaient les effets de la radioactivité, même si ceux qui avaient manipulé sans aucune protection au début d’énormes quantités de matériaux radioactifs n’avaient pas tardé à présenter de curieuses lésions, particulièrement au niveau des mains. Le fiacre qui a renversé et tué Pierre Curie en 1906 l’aura empêché de mourir des conséquences de ses travaux, mais la vie de marie Curie, hélas s’en est trouvée abrégée.
      Cela dit, il y a beaucoup de gens atteints de certaines formes de cancers qu’on a su très vite traiter par radiothérapie, qui doivent au cobalt radioactif d’avoir pu survivre.


    • Laulau Laulau 13 mars 10:54

      @Christian Labrune
      mais la vie de marie Curie, hélas s’en est trouvée abrégée.

      Sans doute, mais elle est morte à 67 ans, près de 40 ans après avoir manipulé pendant des années et sans aucune protection des produits hautement radioactifs.



    • Layly Victor Layly Victor 13 mars 18:52

      @howahkan
      ça, c’est certain. Avec les ecclésiastiques de l’anti-nucléaire, aucune discussion n’est possible, car vous ne cherchez pas la vérité, vous voulez seulement l’affirmation de votre religion anti-nucléaire sectaire.

      Effectivement, le suivi réalisé par l’OMS montre qu’il n’y a à ce jour aucun décès imputable à l’accident nucléaire, et qu’il n’y en aura probablement pas.
      Je me suis permis de dire ce qui est une vérité incontestable à un vieux copain de plus de quarante ans et il a décidé de ne plus me parler car pour lui, une telle affirmation était blasphématoire par rapport aux prédications de l’Immonde, de l’Obs et de Libération.
      De même, à Tchernobyl, la nature semble avoir trouvé les moyens de s’adapter aux faibles doses, à l’exception des hirondelles et autres oiseaux migrateurs qui n’ont pas de temps de séjour suffisamment long.
      Au dire des gardes chasse, la zone interdite est devenue un paradis terrestre, la nature est redevenue riche et puissante comme il y a six cents ans. Les raisons principales de cette résurrection, d’après eux : la raréfaction de l’être humain et de ses nuisances.
      Certes, et c’est très facile même avec de faibles doses, les guides continuent à faire claquer les compteurs Geiger pour amuser les touristes. Le grand frisson garanti.
      Quelques années après l’accident, alors que les prédicateurs écolos dépeignaient l’apocalypse, mon frère, qui volait avec un steward marié à une Ukrainienne, me dit que ce dernier allait régulièrement chasser dans la zone interdite.
      C’est d’ailleurs la situation qui est décrite dans un numéro de GEO, d’il y a quelques années. La zone interdite est devenue une villégiature appréciée. Les riches font construire des datchas à sa lisière.

      La véritable apocalypse, bien réelle celle ci, c’est la déforestation massive de la planète, avec ses conséquences dramatiques, changement du climat, sécheresse, raréfaction de l’eau. . Mais ce drame, les écolos s’en foutent complètement.

    • Christian Labrune Christian Labrune 13 mars 19:56

      @Laulau
      Je trouve que vous êtes bien bon ! Apparemment, vous considérez qu’à 67 ans, il est bien temps de quitter ce monde. A ce compte-là, il y a déjà deux ans que je ne devrais plus être en état de pouvoir vous répondre !
      Mais vous avez quand même raison : sa santé s’est sans doute trouvée assez vite altérée par ses expériences, mais elle ne sera pas tombée pour autant dans la ridicule paranoïa ce ces petits bourgeois que je voyais à Dieppe quand on construisait à moins de vingt kilomètres les deux centrales énormes qui encadrent désormais la ville. A proximité, la température de l’eau de mer est un peu plus plus élevée. C’est délicieux, et c’est le seul endroit en Normandie où je me sois quelquefois baigné avec plaisir.


  • Harry Stotte Harry Stotte 12 mars 20:09

    « On s’inquiète des effets à long terme de la catastrophe nucléaire sur la santé... »



    Celle des sangliers semble plutôt encourageante. J’en ai vus, hier, dans un reportage. Ils ont quatre pattes, une seule hure comme avant et ils ne courent ni plus ni moins vite.

    • Gasty Gasty 13 mars 16:50

      @Harry Stotte

      Pourtant selon certains chasseurs, ils se sont fait traités d’encu..., de fil de pu..., et de toutes sorte de noms d’oiseaux par des sangliers.
      Ils parlent et auraient développé des capacités intellectuel de supporters de foot.


    • Harry Stotte Harry Stotte 13 mars 17:49

      @Gasty

      « 

      ...ils se sont fait traités d’encu..., de fil de pu..., et de toutes sorte de noms d’oiseaux par des sangliers. »


      En français ou en japonais ? Ou en français et en japonais, ce qui renforcerait le côté « Pentecôte » du prodige ?

    • MERLIN MERLIN 15 mars 12:39

      @Harry Stotte
      Oui oui, ils sont trilingues et se tiennent bien à table....


  • Clocel Clocel 12 mars 21:37

    Merde, encore un coup du Seigneur Hokoto et sa bande ! smiley


  • HELIOS HELIOS 12 mars 23:04

    ***** « Après que les gens sont partis, leur écosystème a changé » *****


    Après que les gens SOIENT partis, leur écosystème a changé... accord des temps...

  •  
     
     

    GÉNIAL ! REMPLACER DES BONOBOBO VERTS BRIDÉS CRÉTINS PAR DES SANGLIERS !
     
    Victoire de la nature !
     
    Comme à Tchernobyl !
     
    Vivement un accident nucléaire près de chez moi, pour me débarrasser du troupeau gogocho bobo !
     
     
    « Tchernobyl a retrouvé une diversité zoologique incroyable, digne de celle d’y a plusieurs centaines d’ années dans le Fatherland, avant le grand massacre par les sous-animaux humains. Contrairement à ce que bavent les pleureuses vertes qui ont peur du cancer, arrivistes de la caste ou juste égoistes bobos, ce parc naturel est devenu une vraie nurseries pour les frères animaux. Les souris de la forêt rouge se sont formidablement adaptées malgré des taux de Césium et Strontium hallucinants (elle vivent juste sous la surface au top de la radioactivité, dans la zone qui fût brulée par les radiations salvatrices). Les chauves ont réapparus aussi bénificiant des abris de Pripyat. Le cygne a col jaune est revenu, et d’autres espèces que l’on croyait disparues d’ Ukraine. Les loups sont très nombreux signe de la bonne santé de la chaîne alimentaire. Seuls les oiseaux migrateurs ont des problèmes d’adaptation car malheureusement ils migrent vers le monde des sous-animauxs et ne peuvent développer leur lutte naturelle contre les radicaux libres. Mais quand tout l’ espace vital sera devenu radio actif, eux aussi seront devenus plus forts, et sans les sous-animaux massacreurs pullulant, cancer de la Sainte Terre, ils seront les rois. »

     
    http://www.artevod.com/tchernobyl_une_histoire_naturelle
     

    https://fr.sputniknews.com/international/201703091030393581-sangliers-sauvages-envahissent-fukushima/
     


  • Christian Labrune Christian Labrune 13 mars 01:17

    Quand on lit le bouquin de Jean Delumeau « La peur en Occident », qui étudie une période allant de la grande peste du moyen-âge jusqu’au siècle des lumières, on ne s’étonne pas trop : la pensée scientifique a mis du temps à s’imposer, et que les hommes de ces temps obscurs aient pu succomber à toute sorte de craintes irrationnelles, cela ne nous étonne pas trop.
    Mais notre époque a aussi ses peurs et ses paniques, entretenues par les plus arriérés de nos contemporains. Celle du nucléaire n’est pas la moindre, et les historiens, quand on aura maîtrisé, vers la fin de ce siècle, la fusion nucléaire, feront des gorges chaudes de tant de proclamations alarmistes et délirantes que nous avons encore tous les jours sous les yeux.

    Sous la monarchie de juillet, le réseau ferroviaire français a commencé à se développer d’une manière extrêmement rapide. Beaucoup de gens, et même des médecins, s’en alarmaient et prophétisaient de sinistres conséquences : aux vitesses vertigineuses dont les trains devenaient capables (près de 40 km/h en descente !), les accidents se multiplieraient : les voyageurs atteints d’affections respiratoires ou cardiaques mourraient subitement, les femmes enceintes avorteraient, etc.
    Il y eu beaucoup d’accidents, et même des morts, mais personne apparemment ne regrette aujourd’hui ces avancées techniques.

    A l’époque où Clément Ader faisait voler le premier « avion » à vapeur (qu’on voit encore suspendu au plafond du musée des Arts et Métiers) sur des distances qui n’excédaient pas une dizaine de mètres, beaucoup se moquaient et ne croyaient pas qu’on pût jamais faire voler un appareil plus lourd que l’air. Il semble quand même qu’avec l’actuel Airbus A380, ont ait résolu quelques difficultés et réalisé quelques petits progrès.
    La seule manière élégante de produire de l’énergie, ce sera la fusion nucléaire, mais il est très clair que si on n’investit pas dans les recherches sur l’amélioration des réacteurs actuels, lesquels deviendront alors obsolètes, on n’y arrivera jamais.
    Tchernobyl et Fukushima, c’est horrible, mais pas plus que ce qui se sera passé ces dernières années en Syrie et en Irak ou que ce qui va arriver prochainement avec la Turquie et l’Iran nucléaire, dès qu’on en aura fini avec l’Etat coranique.
     


    • Trelawney Trelawney 13 mars 10:04

      @Christian Labrune
      Tchernobyl et Fukushima, c’est horrible, mais pas plus que ce qui se sera passé ces dernières années en Syrie et en Irak
      1986 Tchernobyl1

      991 Guerre des Balkans 1999 fin de la guerre des Balkans. Aujourd’hui on peut aller voyager dans ces pays reconstruit en touriste et sans danger notable.
      1991 Guerre d’Irak 2001 seconde guerre d’Irak. C’est toujours pas fini, mais à Bagdad c’est moins agité qu’avant. Disons que le conflit s’est déplacé vers la Syrie et le Nord Irak et qu’au sud ça se stabilise.
      2011 Tsunami au Japon et catastrophe Fukushima. A aujourd’hui (5 ans plus tard) les séquelles du Tsunami ont disparu. Fukushima est toujours une zone interdite à la population.
      Tchernobyl continuent depuis 30 ans a être une zone interdite.

      C’est le problème des catastrophe nucléaire, elles durent dans le temps et je doute qu’à la fin du siècle quand on aura maîtrisé la fusion nucléaire on puisse encore retourner à Fukushima ou à Tchernobyl

    • Clocel Clocel 13 mars 13:12

      @Christian Labrune

      Tiens, votre haine des « arabes » vient de plus en plus tard dans vos commentaires...

      Seriez-vous en période de rémission ?

      Courage !


    • sarcastelle 13 mars 18:36

      @Trelawney

      .
      Je doute qu’à la fin du siècle on puisse retourner à Foucouchima ou à Tchernobyl
      .
      Pour Foucouchima on n’en est pas loin. 
      A part ça c’est toujours intéressant de voir comment l’esprit écologique s’inquiète moins de millions de morts de guerre que d’un coin de pays pollué. 




    • Layly Victor Layly Victor 13 mars 19:05

      @Christian Labrune

      Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous. Je pense que nous sommes dans une période de terrible régression de la pensée scientifique. Ceci est du à la destruction de l’enseignement et à l’action pernicieuse de la presse, la plupart des journalistes n’ayant aucune formation scientifique, même élémentaire, et les politiques encore moins.

      Je suis d’accord sur le fait que la fusion est l’énergie de l’avenir, et il faut que les réacteurs actuels soient utilisés en attendant. C’est la seule solution. Les EnR sont une escroquerie.

    • Layly Victor Layly Victor 13 mars 19:13

      @Clocel

      totalement nul et déplacé, votre commentaire.

      Les écolos,ils n’ont pas d’argument, alors ils insultent

      Ce qui est le plus répugnant chez eux, c’est leur prétention à se présenter comme des défenseurs de la bonne pensée et de la morale, en toutes choses.

      Ne pas vouloir que notre pays soit submergé par l’acculturation multiethnique, ce serait la haine des arabes ? Pauvre type.

    • Clocel Clocel 13 mars 19:34

      @Layly Victor

      Mais, moi aussi je vous aime, Totor, mais c’est pas la question !!! smiley


    • Christian Labrune Christian Labrune 13 mars 20:20

      votre haine des « arabes »

      @Clocel
      Je vous défie de trouver quelque chose dans les milliers d’interventions que j’ai pu expédier sur ce forum, qui procède de la « haine des arabes », comme vous dites.
      Vous devez confondre avec autre chose, et par exemple avec l’islam. On peut être arabe sans être un fanatique, et de plus en plus d’arabes, écoeurés par ce qu’ils voient depuis queiques années, se déclarent athées. Les Iraniens, par ailleurs, ne sont nullement des arabes, et ils sont quand même à l’origine du pire terrorisme islamiste.
      Ce n’est pas non plus parce qu’on est Gaulois qu’on est un catholique, et je ne le suis plus. Je suis athée autant qu’on peut l’être.
      Dans « Zaïre », qui est une tragédie de Voltaire, l’héroïne éponyme est une jeune fille européenne qui a été enlevée dès son plus jeune âge par des pirates barbaresques, et on l’a donc forcée (sans beaucoup de difficulté à cet âge !) à devenir musulmane. Son frère qui l’a retrouvée s’en étonne, et elle lui fait cette réponse :
      « J’eusse été près du Gange, esclave des faux dieux
      Chrétienne dans Paris, musulmane en ce lieu ».
      On n’est pas musulman parce qu’on est arabe, mais parce qu’on a été formaté dès l’enfance. La religion est contingente, elle n’est pas le propre des gens qui seraient à peu près de la même couleur ou présenteraient certains traits physiques caractéristiques des populations d’une région du monde.
      Ne confondez donc pas l’horreur qu’une idéologie inspire et la haine de ceux qui la propagent. On peut vouloir ratatiner complètement une idéologie totalitaire : le communisme, le nazisme, l’islam ; ça implique la polémique et pas la guerre, sauf si l’adversaire commence à massacrer. Le combat des idées n’a jamais tué personne, et quand on parvient à ruiner ces idéologies totalement pourries, on travaille surtout à libérer ceux qui en sont les premières victimes.
      Si vous n’avez pas encore bien compris cette distinction, je peux développer. Ad libitum.


    • Clocel Clocel 13 mars 21:56

      @Christian Labrune

      J’avoue, le mot « arabe » était mal choisi, il ne reflétait pas le malaise que l’on ressent à vous lire...

      Islam eut été plus approprié...

      Mais ça ne change rien au fait que tous les musulmans ne sont pas des intégristes, et ce n’est pas parce qu’une poignée de connards savamment manipulés par des intérêts qui les dépassent, commettent des saloperies sous cette bannière, qu’il faut jeter l’opprobre sur toute une communauté religieuse.

      L’Iran s’est appelé la Perse, elle a donné au monde des Lumières bien avant nos lucioles occidentales. Lorsque nos minables caraques et autres caravelles cabotaient le long des côtes avec grand peur du large, les boutres cinglaient dans l’océan indien jusqu’en mer de Chine.
      Ils pratiquaient la navigation astronomique, ils ont nommé les étoiles, tiré profit de la boussole empruntée aux chinois, on produit des mathématiciens de génie, conçu des voilures qui remontaient au vent, laissés des traces jusqu’aux îles Canaries, aux portes des alizés, il ne leurs manquait que notre avidité pour faire le grand saut.

      Vous citez Voltaire, je lui préfère Montesquieu et ses lettres persanes.

      10% de la population française est musulmane, qu’on le veuille ou non, faudra faire avec et apprendre à vivre ensemble.

      L’anathème et l’amalgame systématique ne nous aidera pas.


    • Trelawney Trelawney 14 mars 07:44

      @sarcastelle

      Pour Foucouchima on n’en est pas loin. Dit le 13 mars 2017. On se revoit le 13 mars 2027, puis 2037 etc et on en reparle.
      A part ça c’est toujours intéressant de voir comment l’esprit écologique s’inquiète moins de millions de morts de guerre que d’un coin de pays pollué. 
      Les guerres ou les catastrophe restent des tragédies. Le tsunami à l’origine de la catastrophe de Fukushima a fait infiniment plus de morts, disparus que cette centrale nucléaire, cependant tout est fini et tout est remis en ordre et la vie continue. A Fukushima, comme à Tchernobyl, la vie s’est arrêtée


    • sarcastelle 14 mars 08:27

      @Trelawney
      .

      .....tout est remis en ordre [les dégâts du raz-de-marée] et la vie continue. A Foucouchima comme à Tchernobyl la vie s’est arrêtée. 
      .
      C’est ce que disais : vision écolo pour laquelle les coins de terrain pollués pour un temps sont plus graves que les hécatombes humaines. 
      Pour cela voilà que vous jouez sur les sens divers du mot « vie ». 
      .
      Après remise en ordre du terrain après le raz-de-marée « la vie continue ».
      Non, non, la vie des vingt mille noyés est bel et bien arrêtée. 
      .
      A F comme à Tch. « la vie s’est arrêtée »
      Non plus. C’est l’endroit qui est inhabitable sans que ses habitants d’avant soient massivement morts, en sorte que la question de la vie sur place relève du jeu de mot. On dit d’un endroit rendu désert que la vie s’y est arrêtée, mais c’est une image ; la vie naguère sur le lieu se poursuit ailleurs. 
      .
      Comme je disais antérieurement, vous êtes un romancier. 


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 mars 10:56

      Islam eut été plus approprié...

      @Clocel
      Je ne vous le fais pas dire ! Au reste, pour vous irriter un peu plus, depuis votre intervention qui m’en a fort heureusement donné l’idée, j’ai expédié plusieurs interventions qui font apparaître que l’islam est beaucoup plus dangereux que le nucléaire.
      Quand le musulman ne prend pas plus au sérieux l’islam que le chrétien ne prend au sérieux les textes de la Révélation qui l’enchante, je n’ai évidemment rien contre l’islam. Réduit à un simple folklore, à des fêtes qui ne seraient plus que des prétextes pour faire bombance, il ne serait guère plus dangereux que le shintoïsme au Japon, et l’athée que je suis n’y verrait évidemment rien à redire.

       Tel était encore l’islam il y a trente ans. Le musulman allait de temps en temps à la mosquée, les prêches de l’imam lui recommandaient de respecter une morale minimale, il en prenait et il en laissait autant. On pouvait bien lui dire que la religion du Prophète était la seule possible, ça ne l’empêchait pas de regarder ses voisins chrétiens comme des égaux, et non pas comme de « sales céfrans » ou des « faces de craie » dont la corruption diabolique était à éviter absolument. Si une femme lui tendait la main, il la serrait sans arrière pensée, et si on lui proposait de tâter d’une bonne bouteille, en général, il ne crachait pas dessus.

      Les choses ont changé : la prédication radicale déversée par les paraboles pointées sur Al-Jazeera, la prédication salafiste dans les mosquées, l’emprise des Frères musulmans, tout cela est en train de transformer les banlieues, de transformer les musulmans en paranoïaques dangereux persécutés par une « islamophobie » qu’ils ont rendue tout à fait explicable par leur radicalisation même : l’islam a beaucoup tué ces dernières années, et près de 240 citoyens français (je vous le rappelle pour le cas où vous ne l’auriez pas remarqué) sont morts dans des conditions particulièrement atroces.

      Bref, j’ai l’impression que vous n’avez aucune idée précise de la situation actuelle et que vous avez bien trente ans de retard sur la connaissance de votre propre pays. Je connais bien la banlieue, j’ai enseigné douze ans dans l’un des pires lycées du 93 ; ce que j’y ai vu est encore pire - et ce n’est pas peut dire - que ce que rapportent les très nombreux témoignages recueillis en 2002 dans « Les territoires perdus de la République ». J’ai vu le processus de radicalisation se mettre en marche. En ce moment, je lis l’ouvrage de Bensoussan : « Une France soumise » et je tombe des nues : c’est devenu bien pire que tout ce que je pouvais imaginer. Avez-vous lu ce bouquin ? Avez-vous lu celui de l’ancienne socialiste Céline Pina (Silence coupable) publié au début de l’été dernier ? Connaissez-vous la prose guerrière des « Indigènes de la République » ? Avez-vous lu quelques uns des tweets d’un certain Meklat ? Je crois plutôt, en fait, qu’à l’imitation de nos socialistes et d’une large partie de la presse et de l’opinion, vous ne voulez rien voir et préférez vous raconter des histoires sur un « vivre ensemble » qu’espère encore le Français moyen mais dont le musulman fanatisé (et il l’est de plus en plus) ne veut plus du tout entendre parler. Particulièrement dans ces « territoires occupés » que sont devenues nos banlieues, où l’islam souhaiterait qu’une administration française de plus en plus inexistante (sauf pour l’arrosage financier) cessât de s’exercer. La France, c’est le « dar al islam », et il convient donc de mettre fin à une si abominable « colonisation ». Demain, il faudra que la basilique des rois de France à Saint-Denis redevienne la mosquée qu’elle était probablement dès l’origine, tout comme une « Esplanade des mosquées » à Jérusalem, fut bien antérieure à la construction d’un Temple mille ans avant la naissance du Prophète. Je pense que les musulmans peuvent raisonnablement compte sur l’UNESCO -et sur vous !- pour justifier ces prochaines revendications.


    • Christian Labrune Christian Labrune 14 mars 13:57

      @Clocel
      J’ai oublié de répondre à ce que vous me disiez de la Perse. Et de fait, c’était une grande civilisation. Depuis quelques semaines, j’ai bien revu cinq ou six fois les salles du Louvre qui lui sont consacrées, et on y voit des choses tout à fait admirables. Mais lorsqu’on les a dépassées, ces salles, on arrive à Palmyre où sont quelques unes des plus belles sculptures que compte le musée. On se dit : c’est toujours ça que l’Etat coranique ne pourra pas détruire, et on repense à l’islam.
      Il n’y a cependant aucune espèce de rapport entre la Perse dont vous parlez et l’Iran actuel, sinon une certaine folie des grandeurs qui aura été constante, et qu’on ne songerait pas à déplorer si, avec le régime des mollahs, elle n’était devenue particulièrement mortifère.
      Les Juifs viennent partout de fêter Pourim. Ca me rappelle l’histoire d’Esther, l’épouse du roi Perse Assuérus, lequel apprend à peu près en même temps que son épouse est juive et que son premier ministre, Haman, vient d’ordonner le massacre de tous ses coréligionnaires. Assuérus est écoeuré, fait pendre le ministre et cède volontiers à la prière d’Esther de leur laisser la vie. Assuérus était un grand roi ; il ne ressemblait nullement aux crétins absolus qui, actuellement, dirigent l’Iran d’une main de fer et qui, eux, sont des avatars du ministre. Il faut espérer qu’à la fin ils subiront à peu près le même sort.
      L’islam actuel n’est pas celui des Abbassides, lequel s’étendait déjà au XIe siècle de l’Espagne aux rives de l’Indus. La colonisation arabe, qui fut plus étendue et plus féroce qu’aucune autre depuis cette époque, à réduit à l’islam des peuples entiers qui n’en avaient rien à faire et se sont peut à peu soumis à la force. C’était quand même, à l’époque du Califat de Baghdad, une grande civilisation, qui aura produit de grandes choses.
      Mais la domination ottomane, ce sera l’histoire d’une grande dégringolade, surtout après que ses prétentions à l’extension eurent été ratatinées à Lépante(1571) et, deux fois en assiégeant Vienne (1529 et 1683).
       Songez qu’à l’époque des Lumières, le règne de Louis XV voit apparaître avec ses philosophes une nouvelle conception du politique, dont nous sommes les héritiers, et un développement extraordinaire des sciences et des techniques. Qu’est-ce qu’on voit de mémorable dans le monde islamique à la même époque : un Mohammed ben Abdelwahhab (mort en 1792) qui produira cette atroce « réforme » de l’islam qu’on appelle le wahhabisme et dont nous sommes à même d’apprécier aujourd’hui les effets catastrophiques dans nos banlieues.
      On évoque souvent les grands penseurs que furent Avicenne ou Averroès, mais c’était le moyen-âge, et l’islam, depuis, aura été bien incapable de faire progresser les sciences et les techniques. Beaucoup de gens ignorent que c’est seulement dans la première moitié du XIXe siècle que l’Empire ottoman commença à tolérer l’usage de l’imprimerie, plus de trois siècles après son invention en Europe. Trois siècles, c’est à peu près le retard du monde islamique sur une civilisation contemporaine qui, partout, aura progressé. En quelques dizaines d’années, le Japon de l’ère Meiji aura su sortir du moyen-âge. La Corée du Sud et même la Chine sont en passe de damer le pion à la Silicon Valley dans le domaine des techniques de pointe.
       De la Californie au Japon, dans l’hémisphère nord, c’est partout désormais la même civilisation, où chaque pays s’enrichit de la connaissance des différence de tous les autres . Que fait le monde islamique, pendant ce temps-là ? Il voile les femmes, réduit à l’abjection une moitié de lui-même, massacre autant qu’il peut sur ses terres, mais aussi désormais en Europe, et les Iraniens caressent toujours le rêve d’éliminer Israël avant de pouvoir bombarder les capitales européennes. L’islam, c’est ça, et ce n’est pas grand chose d’autre.


    • simplesanstete 15 mars 10:35

      @Christian Labrune
      Les arabes sont Nations allergiques et restés sous tutelles,la France à créé l’Algérie, les perses ont réussi à en construire une c’est toute l’abîme et la frontière qui fracture le monde musulman, la Turquie, la Syrie, le Liban étant la plaque tournante de ce dilemme.

      A part çà vive le cochon sauvage radio actif, le médium est le message.

  • wawa wawa 13 mars 08:12

    Ceci est la preuve qu’un peu plus de radioactivité que le taux naturel n’est absolument pas délétère pour la vie sauvage et que les humains exercent une pression sur les espaces naturels très grande, bien plus grande que les quelques terabecquerell qu’ils sont capables de rajouter ponctuellement.

    .
    Je rapelle que certain ont prétendu que le japon allait être inhabitable, « voire tout l’hémisphère nord ».
    .
    Voir aussi la situation de tchernobil, devenue de fait une des plus grande réserve naturelle du monde. A vrai dire la situation qui attends aussi fukushima : a tord ou a raison, les femmes ayant des désirs de conception risquent de ne pas être enthousiaste à l’idée de s’installer là. pas de femme pas d’enfant => desertification humaine a moyen terme

    • Croa Croa 13 mars 11:52

      À wawa,
      Oui, les bêtes y vivent moins longtemps qu’ailleurs mais y vivent !
      *
      D’ailleurs les gens vont finir par y vivre aussi, avec les mêmes perspectives... S’il y a des volontaires !


    • wawa wawa 13 mars 17:28

      @Croa.

      .
      « Oui, les bêtes y vivent moins longtemps qu’ailleurs mais y vivent ! »

      .
      A t-on fait des étude d’espérance de vie chez les sanglier de fuku, les loup de et les cerfs de tcherno ?
      .
      Avez vous des liens d’une étude sérieuse ?

    • Christian Labrune Christian Labrune 13 mars 20:53

      t-on fait des étude d’espérance de vie chez les sanglier de fuku, les loup de et les cerfs de tcherno
      @wawa

      En tout cas, il est certain que l’espérance de vie humaine, à cause la radioactivité, de la pollution, du stress et de quantité d’autres facteurs liés au mode de vie contemporain, n’aura cessé de se réduire.
      Avant 1740, l’espérance de vie était de l’ordre de trente ans. Elle est tombée ces dernière années à quatre-vingt-deux ans. Quand on y songe, et si on ne voit pas la nécessité de s’inquiéter de toute urgence, c’est vraiment qu’on est un incurable imbécile.


    • Trelawney Trelawney 14 mars 07:46

      @Christian Labrune
      Avant 1740, l’espérance de vie était de l’ordre de trente ans. Elle est tombée ces dernière années à quatre-vingt-deux ans. 


      82 ans où ? L’espérance de vie de l’être humain sur la planète est-il de 82 ans ?

    • Christian Labrune Christian Labrune 14 mars 10:15

      82 ans où ? L’espérance de vie de l’être humain sur la planète est-il de 82 ans ?

      @Trelawney

      Je parlais des pays occidentaux à peu près démocratiques, tel le nôtre. Il paraît évident que si on considère les pays musulmans, où la tradition jihadiste se plaît à répéter « Nous aimons la mort comme vous aimez la vie », les statistiques doivent être un peu moins favorables. A cet égard, le totalitarisme islamique représente pour tout le monde un danger beaucoup plus grand que le nucléaire. Non seulement il tue en masse et fort joyeusement, mais il parvient même à pourrir la vie de ceux qui ne sont pas encore morts en les privant de liberté et en les réduisant à une forme de connerie parmi les plus atroces.


  • Decouz 13 mars 08:52

    Les sangliers vivent 10 ans et se reproduisent à une vitesse exponentielle s’ils ne sont pas régulés (100 % par an en moyenne, cela pouvant aller jusqu’à 200 %, même si une partie de la population était malade, cela n’empêcherait pas l’accroissement), donc ce n’est qu"une information qui doit être mise en relation avec d’autres : par exemple la pêche reste interdite et le restera sans doute longtemps, tant que des eaux radioactives resteront déversées dans l’océan.
    La faune et la flore de Tchernobyl sont affectées : mutations, dégénérescences, l’abondance apparente de certains animaux qui fait croire à une espèce de paradis provient de l’absence d’êtres humains, les animaux ne se sentent pas menacés de ce coté-là.
    Que les gens soient inquiets je le comprends, ni l’ex URSS, ni le Japon n’avaient anticipé pareil accident, ensuite la communication a été verrouillée, donc les gens se méfient, il y a sans doute en contrepartie un excès d’inquiétudes.
    Il est exact qu’un court instant l’évacuation de l’agglomération de Tokyo a été envisagée, et il y a encore un ingénieur qui prédit, vu les dégâts constatés sur le réacteur 2, qu’en cas de tremblement de terre important, nullement inimaginable dans cette région, le bâtiment pourrait s’effondrer et il y aurait une catastrophe majeure concernant la totalité du Japon et d’autres pays.
    On nous dit qu’en France tout est sous contrôle, mais le principe de précaution dont on fait grand cas,demande de prévoir le pire, même si les probabilités sont infimes, à savoir qu’un accident grave à Nogent pourrait impliquer l’évacuation dune partie de la région parisienne et la situation est identique pour les autres centrales construites à proximité des centres urbains.


    • Layly Victor Layly Victor 13 mars 19:28

      @Decouz
      Des ingénieurs ratés qui font des prédictions pour se faire mousser dans les chaumières écolos, il y en a.

      Les bâtiments des réacteurs nucléaires sont protégés contre des « séismes majorés de sécurité ».
      C’est à dire les séismes les plus intenses ayant eu lieu historiquement dans la région, et dont l’énergie est multipliée par un coefficient de sécurité.
      D’ailleurs, les réacteurs de Fukushima n’ont pas souffert du séisme, qui était un des plus violents de l’histoire du Japon.

      Les réacteurs PWR sont conçus pour que, en cas d’accident grave, la radioactivité soit très majoritairement confinée dans l’enceinte de confinement.
      Lors du seul accident grave survenu sur un réacteur PWR, celui de TMI aux USA en 1978, aucune radioactivité n’est sortie dans l’environnement.

      Vous parlez de principe de précaution mais, si on l’appliquait, la ville de Nice serait évacuée immédiatement, de même que la ville de Naples.

    • Christian Labrune Christian Labrune 13 mars 21:07

      @Decouz
      La centrale de Nogent a été construite à une époque où la question du terrorisme était beaucoup moins obsédante. Aujourd’hui, on éviterait probablement de construire une centrale en amont de la capitale. Mais le premier danger, en la circonstance, c’est le terrorisme, pas le nucléaire.
      Je ne sais pas si le dôme de béton a été prévu pour résister à l’impact d’un avion comparable à ceux qui ont frappé les twin towers. En tout cas, il ne résisterait pas à un missile nucléaire. Or, l’objectif déclaré des ayatollahs Iraniens, encore explicitement formulé en 2014, c’était bien ça. Ils n’osent plus trop le répéter depuis la conférence sur le nucléaire, mais on voit bien qu’ils travaillent encore très activement à améliorer la portée de leurs missiles. Quant à la bombe, s’ils ne l’avaient pas encore après trente ans de recherche quand il n’en aura fallu que trois aux Américains pour mener à bien le projet Manhattan, c’est qu’ils seraient vraiment de parfaits abrutis. Mais il est à craindre qu’ils le soient, hélas, et avec ces sortes d’arriérés fanatiques, tout devient possible


    • sarcastelle 13 mars 21:35

      @Christian Labrune
      .

      Imaginons que les entrailles radioactives de Nogent soient vomies dans la Seine. Elles déferleraient ensuite à travers paris, anéantissant toute forme de vie bobo sur les berges. Cauchemar absolu. 

    • Christian Labrune Christian Labrune 14 mars 10:05

      Elles déferleraient ensuite à travers paris, anéantissant toute forme de vie bobo

      @sarcastelle
      Il faut d’abord que je demande qu’on veuille bien excuser une faute de construction à la fin de mon interventon : « il est à craindre qu’ils NE le soient », et non pas « craindre qu’ils le soient » ;

      Pour ce qui concerne le genre « homo bobo », il ne sera même pas nécessaire d’espérer une catastrophe nucléaire : il est issu d’une mutation induite par la lecture d’une certaine presse française (Le Monde, Libé, Médiapart) qui disparaîtra très bien d’elle-même, intoxiquée par sa propre connerie. Le genre homo bobo n’est pas viable. Il faudra quand même, dans de grands bocaux de formol, dans la section Tératologie du Museum d’Histoire naturelle, conserver quelques spécimens, parmi les veaux à deux têtes qui ne sont pas pour autant plus malins, et les moutons à cinq pattes, qui ne courent pas plus vite non plus.


  • foufouille foufouille 13 mars 10:29

    c’est bon le sanglier rôti.
    miam !


  • aliante 13 mars 11:03

    Jessey de source radioactive


  • LE CHAT LE CHAT 13 mars 11:22

     La nature reprend ses droits , tout comme à Tchernobyl où les sangliers sont énormes , ça fait 30 ans qu’ils ne sont plus chassés ..


  • baldis30 13 mars 11:58

    Bonjour,

     « Ce tremblement de terre est le plus puissant jamais enregistré dans le pays, générant des vagues jusqu’à 40m de haut qui ont parcouru des kilomètres à l’intérieur des terres, détruisant tout sur leur passage. »

    Il y a beaucoup à dire rein que sur cette phrase .... La séismicité du Japon est enregistrée depuis des siècles ... et les raz-de-marée également  : à titre d’exemple c’est par un enregistrement d’un raz-de-marée au Japon qu’on a pu mettre en évidence et corréler avec d’autres données que le précédent Big One sur la côté Ouest des U.S.A. le 27 janvier 1700. ( relevé dans une info du San Francisco Chronicle il y a des lustres).

    De plus lors de séismes enregistrés dans les archives japonaises il a été constaté, au même point que les vagues avaient atteint et dépassé la même altitude dans les terres. Et ceci est symbolisé sur le terrain par des bornes qui ont été retrouvées, d’un séisme précédent remontant au XVIIème siècle. C’était connu ... il fallait en tenir compte : voir ce que j’ai écrit sur les risques dans une réponse dans le sujet football après la raclée du PSG à Barcelone. C’est le même raisonnement sur deux sujets très différents montrant que la définition de l’Encyclopédie de Diderot tient encore la route .

    En ce qui concerne la connaissance sismique du Japon il suffit de lire ce qu’en pense Cinna Lomnitz certainement le plus grand sismologue de la fin du XXème siècle dans son ouvrage « Fundamentals of earthquake prédictions » publié chez John Wiley and sons. 

    .


  • baldis30 13 mars 12:44

    Bonsoir,

    pour la carte des séismes depuis 1900 au large du japon

    https://earthquake.usgs.gov/earthquakes/tectonic/images/japan_tsum.pdf

    on peut aussi sur le site de l’USGS voir la carte des Kouriles qui donne le Nord du Japon.

    En ce qui concerne la mesure de la magnitude elle n’est instrumentalisée que depuis les années trente ( de mémoire le premier séisme instrumentalisé fut celui d’El Centro ( limite Californie/ Mexique) . Avant on se sert d’une formulation ambiguë reliant magnitude et Intensité ...


  • Le Panda Le Panda 13 mars 13:59

    Bonjour,

    Excellent article :

    Alors que les habitants retournent chez eux dans la zone de la catastrophe nucléaire de Fukushima, des chasseurs ont été déployés pour tuer des sangliers contaminés. Six ans après le tremblement de terre, les résidents affirment que les zones d’évacuation sont sécurisées.

    « M’étant rendu à Tchernobyl vous pensez que les uns comme les autres nous dirons les vérités ?

    Il y avait tellement de becquerels (plus de 10 000 fois minimum supérieurs aux normes) dans le lait. Bon nombre d’enfants sont décédés à la suite de ces incidents qui sont censés ne pas passer les frontières, les femmes enceintes non décédés ont du dans certains cas ne pas donner la vie à des montres.. Mais Tchernobyl, nous étions contenus afin de ne pas passer certains périmètres. Il en est de même pour les ramifications de votre article.

    Les institutions sanitaires disaient qu’à l’époque les nuages ne passeraient point les frontières. Pouvons-nous empêcher l’exportation de sangliers en pâtés ? Non !

    Nous sommes complétement à la merci d’une certaine de nucléaire, vous ne croyez pas ? »

    Cordialement



    • Gasty Gasty 13 mars 16:56

      @Le Panda
      Oui Ça fait peur !

      C’était quoi comme montres ? smiley 


    • Layly Victor Layly Victor 13 mars 20:15

      @Le Panda

      Une bêtise abyssale, comme d’habitude.
      Déjà, vous ignorez la différence entre un nuage et un panache turbulent, ce qui est quand même fondamental en théorie du transport atmosphérique et en météo. Une ignorance crasse, comme celle des journalistes, et même la fière revendication de cette ignorance.

      Ensuite, suivant la mauvaise foi écolo, l’utilisation du Becquerel, qui est une unité inadaptée aux problèmes de contamination mais qui est très prisée des écolos parce que ça fait peur.

      Ensuite, des femmes qui donnent la vie à des monstres, les hôpitaux qui sont remplis de victimes de Tchernobyl, tout ceci rapporté par des voyageurs « qui ont tout vu », on connait par cœur.

      Le meilleur, c’est le coup des Becquerels dans le lait. Dans le lait de quoi, gros bêta, puisqu’il n’y a plus d’habitants ni d’animaux domestiques ?
      Je soupçonne des guides malicieux de mettre des sources radioactives dans du lait pour faire cracher les compteurs, pour le plus grand plaisir des touristes.

      En plus, la phrase « il y avait tellement de Becquerels etc » montre votre souci de rigueur ! On distingue l’activité volumique (Bq/m3), pour une source ou une activité transportée dans l’air, et l’activité (Bq/m2) pour un dépôt en surface. ça fait des années qu’on essaie de l’expliquer aux écolos mais ils ne veulent rien savoir.

      Par exemple, l’activité massique de l’Iode 131, c’est 15 Giga Bq/g : 15 milliards de Becquerels par gramme. Si un gramme d’Iode est dispersé sur 4 km2, ça fera 15 milliards de Bq, mais c’est très peu, car le Becquerel est une unité très petite. Vous comprenez la stupidité de votre phrase : « il y avait beaucoup de Becquerels » ?
      La Rivasi, elle, le sait très bien, mais elle en use et abuse.

    • Layly Victor Layly Victor 13 mars 20:16

      @Gasty
      Des Rolex, pour faire plaisir à Ségala.


    • HELIOS HELIOS 14 mars 14:37

      @Gasty votre message de 16:56 le 13

      reponse : c’etaient les mêmes aliens que ceux des films de Segourney Weaver

  • docdory docdory 13 mars 15:53

    L’espérance de vie du sanglier étant de 10 à 27 ans, le fait qu’il soient radioactifs ne change pas grand chose à leur devenir : en effet, les cancers radio-induits mettent souvent une vingtaine ou une trentaine d’années à se déclencher. Les sangliers seront donc morts avant la survenue de ces cancers, de mort naturelle.


    Quant aux éventuelles conséquences de la radioactivité sur les fœtus de sangliers, soit les marcassins présentent des malformations notables à la naissance, et, comme la plupart des mères animales, la mère sanglier laisse mourir ceux de sa progéniture qui sont anormaux, soit les malformations les moins viables provoquent en général des fausses couches en cours de gestation, ou bien des marcassins mort-nés. 

    Donc, les marcassins qui survivent sont en suffisamment bonne santé pour vivre correctement leur vie de sangliers ! Chez une espèce aussi prolifique que le sanglier, une augmentation éventuelle de 10 ou 20 % de la mortalité infantile ou de la tératologie n’influe guère sur la survie de l’espèce ...

    • foufouille foufouille 13 mars 16:05

      @docdory
      tout dépend de la dose de radiation.
      dans le cas des surirradiés d’épinal, ça a pas pris dix ou vingt ans.


    • docdory docdory 13 mars 17:51

      @foufouille


      Les mécanismes de l’irradiation sont dans les deux cas entièrement différents.

      Dans le cas des sangliers de Fukushima, il s’agit d’une contamination par ingestion d’aliments ( en général végétaux ) eux mêmes radioactifs car poussant dans de la terre radioactive et de l’eau radioactive, ou par inhalation de poussières radioactives. 
      En fonction des isotopes ingérés ou respirés, la fixation des radioéléments dans l’organisme peut se faire à divers endroits ( os, poumons, gonades, thyroïde etc... ) la radioactivité reste peu concentrée, mais par contre agit durablement. Evidemment, la fraction de sangliers s’étant par trop rapprochée de la centrale peut avoir, dans certains cas, été victime d’une irradiation immédiate létale ( cela dit, je ne pense pas qu’il y ait grand-chose de comestible pour un sanglier à proximité immédiate d’une centrale ! ).

      Dans le cas d’Epinal, il s’agit non pas d’une contamination, mais d’une irradiation externe excessive concentrée en un point précis de l’organisme, la prostate et ses environs immédiats. Les surirradiés d’Epinal ont donc été victimes essentiellement soit de rectites et cystites radiques invalidantes, soit dans certains cas d’une dose globale bien trop élevée entraînant le décès par irradiation aigüe, mais pas par cancer.



    • sarcastelle 13 mars 21:40

      @docdory

      .
      Le temps de latence d’un cancer radio-induit n’est pas vingt ans dans l’absolu pour toutes les espèces ; il est proportionnel à leur durée de vie. Notre brave sanglier peut avoir son cancer. Si évidemment la dose qu’il peut se trouver à manger s’y prête. 

    • foufouille foufouille 14 mars 10:08

      @docdory
      désolé mais avaler des aliments fortement radioactifs est bien dangereux pour un cochon sauvage.
      donc pour le systéme digestif.
      la radioactivité est trop faible, c’est tout.


  • Patrick Samba Patrick Samba 13 mars 16:31

    je sais de source sûre qu’ "aucun décès n’a été causé par l’accident, aucun cas de maladie radiologique n’a été signalé et un sondage auprès des résidents de Fukushima a révélé que les cas de cancer constatés n’étaient pas liés à la catastrophe. Une équipe de médecins de l’Université médicale de Fukushima a constaté 185 cas de cancer de la thyroïde chez les enfants, mais a déclaré que le chiffre plus important qu’habituellement était causé par le fait que le dépistage a été généralisé"

    Oh, putaing, vous aussi !!! Je n’aurais jamais imaginé....


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 13 mars 17:06

      @Patrick Samba

      « Well... nobody’s perfect ! »


      réplique finale de Certains l’aiment chaud de Billy Wilder (1959).

    • Layly Victor Layly Victor 13 mars 20:27

      @Patrick Samba

      Oui, gros bêta, c’est exactement ce qu’ont dit les médecins, même si c’est trop subtil pour vous.
      Il y a eu plus de dépistages parce que il y a eu une recherche systématique.
      Il est impossible de démontrer, par conséquent, si ce surplus est lié à la catastrophe.

      En revanche, en Provence, il a été démontré formellement que l’augmentation des cancers de la thyroïde n’était pas liée à Tchernobyl. On a même parlé de surdiagnostics pratiqués par des médecins peut-être influençables, suite aux prédications apocalyptiques des gourous écolos.

    • Christian Labrune Christian Labrune 13 mars 20:34

      Oh, putaing, vous aussi !!! Je n’aurais jamais imaginé....

      @Patrick Samba

      J’ai été assez surpris, moi aussi. j’aurais pensé que Jeussey, d’habitude politiquement si correct, serait un antinucléaire acharné. En général, ça fait partie du package. Eh bien non, et je me repens d’un tel préjugé. Dans deux jours, je verrai la BVM dans la grotte des Buttes-Chaumont et je m’accuserai d’une imputation si téméraire. Puisse-t-elle m’absoudre elle aussi, après notre auteur dont j’espère la clémence. Il sera probablement assez généreux pour me dispenser d’une comparution en correctionnelle. Lui aussi voit quelquefois la BVM. A tout péché miséricorde, il le sait bien.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 14 mars 14:18

      @Christian Labrune

      Justement, je l’ai encore vue hier dans la gargote et de la Garenne-Bezons dont je vous ai parlé. Je l’ai saluée et elle m’a bien reconnu. Elle a dit : « Alors on est de sortie, mon minet ? Maman n’est pas là ? » et on est montés.
      Pour ce qui est du « package » proposé par le camp politiquement correct, c’est vrai qu’il est à un tarif intéressant, mais ça serait aussi bête de ma part d’acheter l’ensemble (par ailleurs peu cohérent), alors que les éléments qui m’intéressent se trouvent facilement chez des petits producteurs dont Jean-Pierre Pernaud m’a donné l’adresse. Prendre le forfait complet (la lucidité + la bonne conscience + l’optimisme) revient plus cher que d’acheter les pièces détachées. C’est un peu comme si j’allais au Club Med pour me coucher tous les soirs à 21h avec ma femme !

      Donc, vous êtes absous.

    • Christian Labrune Christian Labrune 14 mars 17:32

      et on est montés.

      @Jeussey de Sourcesûre
      Pour des raisons que je n’ai pas à étaler ici, je bénéficie d’une indulgence plénière couvrant toutes les fautes que je pourrai commettre jusqu’à trente-quatre jours et cinq heures après ma mort. Dès lors, votre absolution, je ne la réclamais que par une sorte d’automatisme, l’habitude étant prise dès longtemps des actes de pénitence, un peu comme d’autres, portant un silice, finissent par n’en être même plus conscients. De votre absolution, il faut quand même que vous le sachiez, je me fous royalement.

      En revanche, après ce que vous venez d’écrire, vous n’aurez pas la mienne. Dans une « gargote » -et ce terme en dit long sur le niveau de dépravation où vous pataugez, si on « monte », ce n’est assurément pas avec la Très-Sainte-Vierge, laquelle apparaît dans les grottes, qui sont des lieux naturels et décents, et non point dans des lieux de perdition. Le pape Grégoire Ier avait fait de Marie de Magdala une catin, ce qui était déjà monstrueux, mais vous faites pis en essayent -bien vainement !- d’assimiler la Mère de Notre-Seigneur Jésus-Christ à ce qu’on appelait dans les brasseries du début du siècle passé une « serveuse montante ». C’est répugnant, monstrueux, impardonnable, et vous serez damné. J’en parlerai dès demain à la BVM.

      Par ailleurs, je suis un peu las de cette christianophobie dont je suis constamment victime sur ce site. J’ai bien le droit d’être catholique au moins une heure par semaine, le temps de discuter le coup avec la BVM. Je ne supporte plus du tout les propos blasphématoires qu’on y développe à tout propos, et à seule fin de me stigmatiser.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 14 mars 17:59

      @Christian Labrune

      Si je vous ai blessé, c’était sans le vouloir.

      Je croyais que vous cherchiez à partager une complicité entre habitués des services des bonnes dames des Buttes Chaumont ou de La Garenne Bezons.

      Pour ce qui est de l’absolution, merci bien ! Je n’ai pas « péché » et quand bien même l’aurais-je fait de votre point de vue, mes convictions laïques, obligatoires et gratuites autant qu’anti-cléricales et libertaires n’intègrent pas ce genre de concept et donnent à la morale une autre configuration que celle qui vous a été inculquée.

      Quand vous verrez notre amie pleine de grâces, dîtes lui que mon médecin lui recommande un traitement anti-acariens d’urgence.

    • Christian Labrune Christian Labrune 14 mars 22:20

      Quand vous verrez notre amie pleine de grâces, dîtes lui que mon médecin lui recommande un traitement anti-acariens d’urgence.

      @Jeussey de Sourcesûre

      Scandaleux, révulsant, écoeurant ! On en apprend de belles, en vous lisant.
       J’écris dès ce soir à M. Fillon pour lui signaler cette affaire particulièrement glauque. Dès qu’il sera élu, je compte sur l’extrême rigueur de son exigence morale pour qu’il soit mis fin à tant de cochoncetés.
      Peut-être conviendrait-il aussi que je fasse appel à l’Opus Dei. Je sais qu’ils sont fort compétents sur ces sortes de questions, et particulièrement actifs, mais je n’ai pas leur adresse. Si vous la connaissiez, voudriez-vous avoir l’obligeance de me la communiquer ? Je vous en serais éternellement reconnaissant.
       


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 15 mars 08:43

      @Christian Labrune

      Prelatura della Santa Croce e Opus Dei 

      Adresse : Prelature of the Holy Cross and Opus Dei, Viale Bruno Buozzi, 73, 00197 Roma, Italie
      Téléphone :+39 06 808961
      Horaires : 
      Ouvert aujourd’hui · 08:30–20:30

    • Layly Victor Layly Victor 15 mars 11:42

      @Christian Labrune

      Vous perdez votre temps avec les libéraux-libertaires. J’ai remarqué que chez eux, la haine de la très sainte vierge Marie est particulièrement féroce. Ils n’ont de cesse que d’insulter son image, et on les comprend très bien, en examinent leur substrat mental.
      Ce qui avive leur haine, c’est que Marie est un symbole féminin reconnu et respecté par tous les peuples du monde, Chrétiens ou pas. C’est un archétype, au sens de Jung, celui de la mère totale et absolue. Je l’ai trouvé à Marseille, avec la « bonne mère », mais aussi à Alger, avec « Madame l’Afrique », comme disaient les Arabes (qui continuent d’entretenir et de visiter la basilique), mais il est partout dans le monde, sous d’autres formes.
      Les libéraux-libertaires détestent la mère, et ils détestent les femmes (sauf pour le cul).
      Je pourrais faire un bel article sur notre dame, l’amie de mon cœur, mais il ne passerait jamais dans Agoravox.

      Dernière observation : dans ce pays d’aliénés, on ne peut pas se permettre la moindre remarque qui pourrait être blessante pour les Musulmans (ce qui est normal) mais, insulter les Chrétiens, c’est faire la preuve qu’on est un homme d’esprit.

    • Christian Labrune Christian Labrune 16 mars 02:06

      @Jeussey de Sourcesûre
      Merci !
      Vous saviez très bien qu’en accédant à ma requête, vous mériteriez un petit quelque chose en retour. Soit fait ainsi qu’il est requis : je n’écrirai ni à l’Opus Dei ni à M. Fillon. Mais, de grâce, cessez de voir la Très-Sainte-Vierge dans la première gourgandine qui monte un escalier en tortillant du popotin !
      La volonté du Ciel soit faite en toute chose.


    • Christian Labrune Christian Labrune 16 mars 02:24

      @Layly Victor
      Bien que je sois athée, La Vierge Marie m’apparaît assez souvent, dans la grotte des Buttes-Chaumont. Vous avez tout à fait raison, c’est une figure intéressante, et sa conversations est tout à fait charmante. Le culte marial, qui avait pris des proportions assez extravagantes au XVe siècle, aura eu des effets relativement bénéfiques, du point de vue de la civilisation. La catholicisme a cela de sympathique qu’il ressemble, avec ses hypostases, sa vierge et tous ses saints, à un joyeux polythéisme. Il reste que si on en était resté à la religion des Grecs et des Romains, et même plutôt à celle des anciens Egyptiens, on aurait évité bien des horreurs et progressé beaucoup plus vite. A l’heure qu’il est, on occuperait déjà bien d’autres planètes.

      Je suis très proche de la religion des premiers Egyptiens. Je remarquais cette après-midi au Louvre, traversant comme toutes les semaines ces salles que j’ai visitées des centaines de fois, que je photographie plus souvent, et presque sans le vouloir, les représentations de la déesse Hathor, lesquelles sont toujours vachement belles et paraissent me faire signe. Au fond, c’est ma seule vraie religion.


  • JMBerniolles 13 mars 20:59
    Article désolant.

    On ne dit rien sur la manière dont ces sangliers sont contaminés (les radionucléides concernés sont vraisemblablement les Césium 137 et 134, faiblement pour ce dernier, émetteur gamma, et le Strontium 90 émetteur Béta)
    Le Césium s’enfonce dans la terre et s’y fixe dans une couche l’ordre de 10 cm. Donc ces sangliers sont contaminés en grattant la terre. Une fois absorbé le Césium se fixe en partie dans le corps, dans les muscles. A très haute dose et fixé dans le cœur il pourrait générer des problèmes cardiaques (c’est l’hypothèse du Professeur Bandajevki qui a été à la mode chez les anti nucléaires, mais ce n’est nullement démontré). Le temps de résidence dans le corps est relativement court par rapport à la période du Cs 137  un peu plus de 90 jours pour une période 30 ans. Ce qui fait que le Césium radioactif est éliminé bien avant d’être totalement désactivé).

    Les sangliers ne sont pas affectés par cette contamination (de même que des singes qui sont suivis depuis pratiquement le début et dont certains sont équipés de dosimètres). Si on les élimine c’est à cause de leur envahissement et de leur prolifération. Dans les Alpes du Sud il est ainsi procédé avec le Loup qui a été réintroduit sous la bannière « écolo » d’une manière inconsidérée.

    Bref, ce sujet n’est qu’un prétexte pour rajouter des attaques contre notre électronucléaire.
    C’est un complément assez servile de la propagande que nous subissons régulièrement avec des pointes comme pour l’anniversaire du 11 mars 2011 (qui est aussi le déclenchement des invasions de la Syrie par les mercenaires sanguinaires). C’est aussi un soutien électoral à beaucoup de candidats dont on ne voit pas bien ce qu’il veulent construire, mais qui résolument s’engagent à détruire rapidement un de nos derniers piliers industriels compétitif au niveau mondial (plus pour très longtemps) 

    • Christian Labrune Christian Labrune 14 mars 14:35

      Dans les Alpes du Sud il est ainsi procédé avec le Loup qui a été réintroduit sous la bannière « écolo » d’une manière inconsidérée.

      @JMBerniolles

      La population des tigres de Sibérie est loin d’être ce qu’elle était il y a un siècle. Je ne sais pas si l’espèce est vraiment menacée. En tout cas, ce tigre est une bien belle bête et il serait vraiment dommage qu’elle disparût complètement, comme le loup autrefois dans nos régions.

      La France compte encore un très grand nombre de forêts domaniales, et je me demande si elles ne pourraient pas être un refuge pour les tigres de Sibérie. Le climat n’est pas vraiment le même en France, mais je suppose qu’il est plus facile de s’adapter à la chaleur, lorsqu’il y a des points d’eau pour se rafraîchir, que de s’habituer au froid. Les espèces animales, de toute façon, ont des facultés d’adaptation qu’on ne soupçonne même pas. Ainsi, je voyais il y a quelques jours au Jardin des Plantes une petite colonie de perruches à collier, qui sont des oiseaux africains, et qui se sont pourtant parfaitement adaptés au climat parisien. On les voit désormais partout, y compris au parc Montsouris et même au Père-Lachaise où les abris ne manquent pas pour passer l’hiver.

      Le tigre de Sibérie est un redoutable prédateur, mais les écologistes sont nombreux, en France, qui aiment se promener dans la nature restée un peu sauvage de nos forêts. Des prélèvement réguliers sur le cheptel écologiste seraient probablement nécessaires, mais je ne m’en plaindrais pas. En tout cas, J’aimerais mieux voir nos écologistes entre les griffes d’un tigre de Sibérie qu’au perchoir de l’Assemblée nationale.


    • Layly Victor Layly Victor 15 mars 11:48

      @Christian Labrune

      Le fait que les écologistes puissent avoir un groupe conséquent à l’assemblée nationale alors que l’immense majorité des Français qui travaillent les déteste ne prouve qu’une chose : c’est que la France n’est pas une démocratie.

  • UnLorrain 19 mars 18:48

    C. Labrune est manifestement quelqu un de tres erudit,appreciable sur AV. Je lui ferais cependant ce reproche,c est qu il ne doit pas cotoyer les petites gens comme moi,car j en suis issue,et je peux vous dire que nos esperances de vies sont moindres,le plus jeune deces que j ai en memoire,grave,est celui de cette jeune maman,40 ans,d une sobriete exemplaire,meme pas d exces d excitants moderne que demontre Balzac,jamais de stress ou quelconques tensions,pourtant elle va mourir a 40 ans,j ai en memoire,deux,3,4,5..deces semblables,jeunes car alentours de 40,50 ans,de petites gens,et meme moins petite gens tel cet ex salarie devenu patron de pme,il quittera l existence a 53 ans,ayant peut etre a mon humble avis,abuser de la bonne chaire,en oubliant,obscurcissant,les effets nefaste de ce surcroit de confort.

    @ Vous,Laly,et toutes et tous smiley

    Suis je le seul a avoir vu ces images TV,un docu,ca se passe en Chine...Ou on y voit dans un premier temps,un adolescent atteint d une tumeur du a l irradiation de la ou il vit,une zone d essai nucleaire etant proche,cet ado va heriter d une tumeur au visage aussi grosse que sa tete cette tumeur...

    Meme lieu et aussi un ado de toucher...quelqu un de sa famille sans doute,lui ebourriffe sa chevelure semblant vouloir montrer quelque chose dans ces cheveux..et oui,il y a suelque chose qui a pousser sur son cuir chevelu...une bouche humaine,levres seulement...vision hallucinante de cette bouche,ces levres,agitees de petits spasmes qu on devine incontrolables...Quelle dose de bequerel ou de ch ai pas quelle radiation pour ce resultat ?


Réagir