mercredi 28 décembre 2016 - par Philippe Huysmans

Lettre à un faux-frère

En réponse à la lettre de Julien Salingue à un « camarade » qui s’obstine à justifier l’injustifiable.

Cher Julien,

Tu ne me connais pas, et moi, avant d'avoir lu ta missive, je ne savais pas grand-chose à ton sujet, sinon que tu étais membre d'Acrimed, qui est un organisme d'utilité publique que je respecte beaucoup.

Si je prends la liberté de te répondre directement, c'est tout d'abord parce que selon tes propres termes, tu as choisi de t'adresser à un camarade imaginaire, un archétype. Et que je m'y reconnais quelque part, sinon sur les idées parfois tordues que tu lui prêtes, au moins sur un certain nombre de ses opinions politiques.

C'est aussi parce que la lettre, le ton et le fond m'ont mis dans une rage noire, et qu'il m'a fallu plusieurs jours pour en trouver la cause exacte, en l'analysant à froid.

Et c'est donc froidement, mais sur le même ton familier que je te répondrai publiquement.

La cible

Contrairement à ce que ton intitulé laisse penser, ton texte est une attaque sournoise et politique contre un candidat à l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon.

Quand je dis sournoise, c'est parce que tu sais fort bien que l'intéressé est dans l'incapacité de répondre coup pour coup. Jouissant par avance du mal que tu pourras lui infliger sans qu'il ne puisse à aucun moment riposter sans entrer dans un piège dialectique mortel. Quel courage. Et pour le fair-play, on repassera.

Le fond du fond - un mauvais prequel de Star Wars

Quand on analyse ton texte, en le découpant, on s'aperçoit vite que la totalité de l'argumentaire repose sur des événements rapportés dans la presse mainstream depuis 2011. Il n'y a aucune analyse, aucun recul. Il s'agit d'une charge féroce, en te faisant le champion du bien contre les forces du mal, en réduisant volontairement une situation forcément complexe à une vision manichéenne et puérile.

Dans ton post-scriptum, tu écris que tu n'as pas inclus de références, et que tu laisses le soin à ton lecteur de les retrouver ; comme s'il s'agissait de la flèche du Parthes, juste avant de le laisser à terre, foudroyé par la puissance de ton verbe... Mais tu ne nous dis pas pourquoi, Cher Julien ? Alors qu'il serait tellement plus percutant d'appuyer chacun de tes arguments par des sources irréfutables ? A moins, bien sûr, que tu ne te sois aperçu qu'en fait de sources irréfutables, tu risquais de donner à ton adversaire le bâton pour te battre, n'est-ce pas ?

Les sources

Et puisque tu offres le bâton, allons-y gaiement. Quelles sont les sources de tes affirmations péremptoires quand elles ne sont pas notoirement fantaisistes ? La presse, ou plus exactement, la presse dominante, aussi appelée presse mainstream. Cette presse dont la quasi-totalité[1] se trouve aux mains de quelques milliardaires et capitaines d'industrie totalement acquis à la cause atlantiste, quand leurs intérêts se confondent.

Cette presse dont tu t'es fait profession de la décortiquer, et de la critiquer vertement à longueur de pages dans les colonnes d'Acrimed.

Mais d'où viendrait, Cher Julien, que la presse serait presque invariablement critiquable s'agissant de certains sujets économiques, d'actualité sociale ou de politique intérieure ; et qu'elle deviendrait subitement irréprochable s'agissant du traitement de la crise en Syrie ?

Où est l'analyse des sources contradictoires ? Où est passé l'esprit critique ? Tu considères l'OSDH comme une source sérieuse ? Tu considères des quidams interrogés via Skype comme des témoins privilégiés ? Tu ne t'inquiètes pas une seconde de savoir que durant les derniers jours de la bataille d'Alep, la quasi-totalité des images qui accompagnaient les informations via les réseaux sociaux étaient fausses, ou plus exactement recyclées ? On rapporte six fois en quelques mois le bombardement du dernier hôpital d'Alep, sans jamais en apporter la moindre preuve, et ça ne fait même pas froncer le sourcil ?

La réalité c'est que durant la plus grande partie du conflit, il n'y a eu aucune source fiable d'information sur place. Et quand des journalistes indépendantes comme Vanessa Beeley et Eva Bartlett sont arrivées à Alep et ont fait un récit qui ne cadrait pas avec la doxa occidentale, elles se sont vu accuser de travailler pour les Russes. Une perle de sophisme par association. Un bon argument ?

Pourtant, les langues se délient, et ne voyait-on pas, l'autre jour sur LCI, Eric Dénécé, Directeur du Centre français de recherche sur le renseignement, dénoncer la désinformation systématique des médias dans ce dossier ?

La trahison

Vois-tu, Cher Julien, c'était la raison pour laquelle ton épître m'avais mis en rage, tout d'abord. Parce que de tels propos, je pourrais encore les accepter de la part du tristement célèbre piposophe tartophile, mais pas d'une des plumes d'Acrimed !

Pire, tu as usé de la seule notoriété que te conférait ce statut pour trahir l'esprit même d'Acrimed, en usant des méthodes que tu prétends combattre.

Ce faisant, tu as perdu pas mal d'amis, cela je le sais, mais plus grave encore, tu as sans doute porté préjudice à la réputation d'Acrimed, par déflexion.

Oh, je ne retirerai pas Acrimed de ma liste de liens, à laquelle j'accorde une place toute particulière directement sur la page d'accueil de mon site. Non, toi, Cher Julien, tu n'es que l'eau du bain. Plus vraiment très claire et pas vraiment trop propre, mais je ne risque pas de te confondre avec le bébé.

La voie du milieu ou le refus du manichéisme

Plutôt que de rentrer dans le petit jeu du maccarthysme qui rappelle les plus belles pages de la propagande au coeur de la guerre froide, je pense (et je crois que c'est également la position de Mélenchon) qu'il n'y a pas de bonne guerre. Que toutes les guerres sont fondées sur le mensonge, et que les seules vraies victimes de toute guerre sont les civils innocents.

On peut parfaitement être contre cette guerre sans être un soutien de Bachar al Assad ou vendu aux Russes, ne t'en déplaise.

Les pays n'ont pas d'amis, ils n'ont que des intérêts et des alliances stratégiques. Ils ne sont ni bons ni mauvais par essence, et d'où viendrait qu'un gentil civil syrien d'Alep Est, dès qu'il se mettrait à fêter la libération de la ville deviendrait un allié objectif du criminel de guerre Assad ? As-tu remarqué tout d'abord qu'en temps de guerre il n'y a que des criminels, de part et d'autre ? On peut les appeler combattants, libérateurs, rebelles, peu importe : ce sont des gens qui en tuent d'autres parce qu'on leur a enjoint de le faire ou par conviction. Conviction souvent emportée par la propagande, d'ailleurs.

Ainsi, j'ai fort peu goûté ta tirade sur le « massacre, la véritable boucherie (...) », qui est un réquisitoire à sens unique s'agissant de dépeindre des « civils innocents » systématiquement pris pour cible par l'armée régulière appuyée par les Russes. La ficelle est grosse, le procédé est indigne et relève nettement plus de la manipulation mentale que de l'analyse. Bravo.

Alors laisse-moi te poser une question Cher Julien. Imagine que la décision de bombarder ou pas te soit revenue ? Te voilà dans la peau d'un général, et en face d'un cruel dilemme.

  • Soit tu bombardes et tu sais qu'en milieu urbain, bon nombre de civils innocents seront tués, sans parler des destructions d'infrastructures.
  • Ou bien tu envoies tes pouscailloux au feu, prendre des positions fortifiées avec leur courage et leur fusil pour seul viatique, sachant qu'il faut 10 hommes contre un pour prendre sans coup férir une position retranchée ; et qu'en agglomération, les blindés sont aussi inutiles que vulnérables aux tirs directs d'un lance-roquette.

Et non, Cher Julien, je ne te parle pas d'Alep, mais des villes de Normandie, lors des bombardements en prélude au débarquement de juin 1944.

Toutes ces villes furent détruites, certaines totalement, et 20.000 civils (dont tu ne diras probablement pas qu'il s'agissait de collabos) ont péri. Ceci a d'ailleurs valu aux Américains d'être très froidement accueillis dans les régions qu'ils traversèrent.

Alors, crime de guerre ? Non, parce qu'il s'agissait de libérer l'Europe des mâchoires de l'étau nazi, et accessoirement parce que l'histoire est écrite par les vainqueurs. Vae victis.

Ainsi, il n'est pas tout à fait exclu de penser que peut-être l'intention des Syriens et de leur allié Russe était précisément de limiter le nombre de victimes civiles dans la population en libérant la ville, dans un premier temps, puis le pays ensuite ; ce qui ne devrait plus tarder. Et dans le cas contraire, quels arguments objectifs pourrais-tu y opposer ? Quelle serait la motivation ? Que Bachar serait un grand malade qui passe le plus clair de son temps à détruire son propre pays en massacrant la population par milliers ? Et quelle serait la motivation des Russes dans cette hypothèse ? Il ne faut pourtant pas être Docteur en Science politique pour comprendre que c'est légèrement bancal.

Le faux-frère

Pour moi, quand un « camarade »[2] se met à justifier les guerres coloniales d'agression de ce qu'il faut désormais appeler l'Empire, et qu'il présente la propagande de guerre comme de l'information, il y a lieu de s'interroger sérieusement sur ses convictions.

Et maintenant ?

Eh bien on attend tes prises de position musclées sur l'agression sauvage à laquelle est en train de se livrer l'Arabie Saoudite au Yémen, ou plus prosaïquement sur les pertes civiles que provoquera la reprise de Mossoul par la coalition, puisque je me suis laissé dire que la France était en charge de l'artillerie dans cette opération. À moins bien sûr qu'il n'y ait plus de civils innocents à Mossoul mais seulement des méchants terroristes de Daesh ?

Non, en fait, je plaisante, je n'attends rien de tel venant de toi. Tu as l'indignation trop sélective, sans doute.

Au pire, tu bêleras avec les autres moutons qu'il serait temps de mettre le holà aux campagnes de propagande orchestrée par les Russes, et tu pousseras en faveur de l'adoption d'une loi visant à l'interdire, n'est-ce pas ? Pas de liberté pour les ennemis de la liberté[3] !

Et la boucle sera bouclée, faux-frère.

 

Philippe Huysmans
Le 24 décembre 2016

PS : J'ai adoré ta citation d'Ernesto Guevara. Je la connaissais, mais je trouve particulièrement savoureux que toi, entre tous, tu oses la citer. Et quand tu le fais, j'imagine la tête de l'intéressé s'il avait eu connaissance d'une telle diatribe au regard de la situation. Et de me dire qu'en pareil cas tu aurais été bien inspiré d'éviter de croiser son chemin après cela.

Notes

  • [1] A l'exception notable du Canard Enchaîné et de Mediapart, bien que ce dernier soit notoirement pro-atlantiste.
  • [2] Note que je déteste personnellement l'usage des guillemets pour débiner un terme ou lui conférer artificiellement une connotation. C'est ici une arme d'hypocrite.
  • [3] Citation attribuée à Louis Antoine Léon de Saint-Just, né le 25 août 1767 à Decize (Nivernais) et mort guillotiné le 10 thermidor an II (28 juillet 1794) à Paris, est un homme politique français de la Révolution française. Le plus jeune des élus à la Convention nationale, Saint-Just était membre du groupe des Montagnards. Soutien indéfectible de Robespierre, il est emporté dans sa chute, le 9 thermidor. Source : Wikipedia.

Article initialement publié sur LeVilainPetitCanard



27 réactions


  • lautrecote 28 décembre 2016 10:35

    bien envoyé


  • Victor 28 décembre 2016 11:25

    Merkel et Flanby ont battu leurs records de ventes d’armes aux potiches pétrolières
    =>
    léchage en règle de babouches par gogoche
    =>
    il faut plus d’esclaves pour Krupp (qui en avait demandé 2,5 millions à Merkel avant la Syrie)
    =>
    organisation de la traite Merkel-Mélenchon-NPA-Soros-Mafia
    =>
    + d’armes produites +de guerres + de migrants + d’esclaves + d’armes ...
     
    Et évidement le Divide Et Impera voulu par Coudenhove Kalergi, fin des peuples et nations remplacés par communautarisme et individualisme sous oligarchie capitaliste
     
    La Baudruche le meilleur négrier de Krupp.


  • Attilax Attilax 28 décembre 2016 12:34

    Bien recadré. Si Mr Salingue lit ce billet, il devrait éprouver un sentiment oublié des journalistes ces dernières années : la honte.


  • jaja jaja 28 décembre 2016 12:40

    Savoureux... On pourrait en hurler de rire si ce n’était, hélas, à en pleurer de rage... Ce qu’il ne faut pas faire pour essayer de dézinguer Julien Salingue :

    L’auteur nous cite, par exemple, « l’expert » Éric Denecé qui affirme à propos du conflit syrien  : « Pourtant, les langues se délient, et ne voyait-on pas, l’autre jour sur LCI, Eric Dénécé, Directeur du Centre français de recherche sur le renseignement, dénoncer la désinformation systématique des médias dans ce dossier ? »

    Pour juger du sérieux de notre « expert » voyons un peu ce qu’il dit par exemple sur les zadistes de ND des Landes et qui m’a fait me boyauter sans retenue pendant un bon moment :

    « – Les écologistes sont prêts à faire sauter la planète pour défendre leur cause : « les écologistes radicaux dès les années 1970 avaient essayé de voler une bombe nucléaire et de la faire sauter dans une faille tectonique pour obliger les Etats-Unis à abandonner le nucléaire et à revenir à des conditions de vie beaucoup plus proches de ce que eux espéraient. »

    – La Zad de Notre-Dame-des-Landes servirait de terrain d’entraînement à des fascistes venus d’Ukraine : « C’est aussi une nébuleuse internationale parce que les hommes du groupe Pora noir, c’est-à-dire les milices d’extrême-droite qui sont à l’origine de la révolution Maïdan en Ukraine sont venus s’entraîner à Notre-Dame-des-Landes. »

    – Et malheureusement les femmes s’y mettent aussi : « Malheureusement, au sein de ces mêmes groupes, on voit des individus de tous âges, et de plus en plus des deux sexes, se radicaliser et rentrer dans des actions violentes extrêmement préoccupantes. »

    Évidemment, Eric Dénécé n’a pas cité ses sources, et Calvi ne les lui a pas demandées. Pourtant, on a beau chercher, aucune trace sur le web, y compris complotiste, de cette tentative de vol de bombe nucléaire ou de ce groupe ukrainien à Notre-Dame-des-Landes3. »

    https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/231216/les-etonnants-commentaires-deric-denece-au-sujet-de-la-zad-de-nddl

    J’ai bien aimé la conclusion du blog relatant l’hilarante diatribe de Denecé :

    « Aucun doute : les mélenchonolâtres, pro-Poutine et pro-Bachar, qui haïssent toute révolte populaire dirigée contre un chef d’Etat qui n’est pas allié aux Etats-Unis, ont trouvé là un nouveau soutien de poids.

    Un vrai expert.

    Et de gauche, bien évidemment. »


    • jaja jaja 28 décembre 2016 12:43

      La fiche Wikipédia du Monsieur nous apprend, notamment, ceci :

      E. Denécé a notamment opéré au Cambodge, aux côtés de la résistance anticommuniste, et en Birmanie, pour la protection des intérêts de Total contre la guérilla locale

      Il a également été ingénieur commercial export chez Matra Défense (en clair : marchand de canons).

      Puis, il a enseigné dans différents instituts dépendant du ministère de la Défense.

      Il reprend, par ailleurs, les thèses complotistes habituelles, qui traînent sur tous les sites d’extrême droite, selon lesquelles les révolutions du printemps arabe ne seraient pas spontanées, mais auraient été préparées depuis les Etats-unis.

      En bref, c’est sûr "ses compétences, son parcours semblent crédibles" »


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 28 décembre 2016 21:03

      @jaja

      Je sais, il a un profil de barbouze.

      Mais je note que vous ne m’attaquez pas sur le contenu : un problème ? 

      Bien à vous,


    • jaja jaja 28 décembre 2016 21:41

      @Philippe Huysmans

      Que dire sur le contenu sinon que j’aurais pu reprendre paragraphe après paragraphe vos allégations comme ci-dessous... mais je pense que le lecteur n’est pas idiot et sait ce qui ressort de l’invective et de la réalité ...

      « Eh bien on attend tes prises de position musclées sur l’agression sauvage à laquelle est en train de se livrer l’Arabie Saoudite au Yémen, ou plus prosaïquement sur les pertes civiles que provoquera la reprise de Mossoul par la coalition, puisque je me suis laissé dire que la France était en charge de l’artillerie dans cette opération. À moins bien sûr qu’il n’y ait plus de civils innocents à Mossoul mais seulement des méchants terroristes de Daesh  ?Non, en fait, je plaisante, je n’attends rien de tel venant de toi. Tu as l’indignation trop sélective, sans doute. »

      https://npa2009.org/category/tags/yemen


      https://npa2009.org/actualite/international/alep-mossoul-le-jeu-sanglant-des-grandes-puissances



    • jaja jaja 28 décembre 2016 21:47

      Ou j’aurais aussi pu citer certains des intervenants sous votre article publié ailleurs :

      « Je suis pas certain que de donner le lien d’un site « confusionniste » qui se fait passer pour Arrêt sur image soit un gage de sérieux dans l’argumentaire. Je soutiens le camarade Mélenchon sur plein de sujets mais là j’éviterais de faire dans le jugement à l’emporte pièce. Les arguments de Julien Salingue sont réels et doivent enclencher une réflexion sur la position du candidat, qu’il le souhaite lui ou qu’on lui impose. Il ne s’agit pas de défendre Al Nosra mais de remettre la population au cœur de nos préoccupations comme c’est le cas ailleurs. Oui Poutine est un boucher, on l’a vu à Grozny. Je voulais quand même rappeler à Julien Salingue que la revendication de JLM sur le sujet et qu’il a réitéré dès le début c’est l’intervention des casques bleus de l’ONU comme en Palestine. »
      http://resisteralairdutemps.blogspot.fr/2016/12/massacres-alep-lettre-un-camarade-qui.html


    • jaja jaja 28 décembre 2016 21:52

      J’aurais aussi pu attaquer plus complètement vos sources

      « Et quand des journalistes indépendantes comme Vanessa Beeley et Eva Bartlett sont arrivées à Alep »

      Bon indépendantes c’est dit sans rire mais au moins pour Eva Barlett la “journaliste indépendante” travaille en fait régulièrement pour Russia Today depuis 2013...


    • jaja jaja 28 décembre 2016 21:53

      Sur les faits :

      « On rapporte six fois en quelques mois le bombardement du dernier hôpital d’Alep, sans jamais en apporter la moindre preuve, et ça ne fait même pas froncer le sourcil ? »

      Cette soit-disant intox débusquée par les pro Poutine, autre source d’inspiration de notre auteur !

      http://www.liberation.fr/desintox/2016/12/16/le-dernier-hopital-d-alep-cette-intox-qu-auraient-debusquee-les-prorusses_1535822


    • wesson wesson 29 décembre 2016 20:38

      @jaja
      « au moins pour Eva Barlett la “journaliste indépendante” travaille en fait régulièrement pour Russia Today depuis 2013... »


      C’est une pigiste qui a fait 8 articles pour RT depuis donc 3 ans. Même pas 3 articles par an, c’est certain que c’est RT qui la fait vivre ...

      La encore, on attaque le messager plutôt qu’autre chose, et en plus avec des mauvais arguments. Mais bon, ça vaux quand même la peine de faire un petit coup de procès Stalinien. On adore ça chez les trotskiste.



    • jaja jaja 29 décembre 2016 20:44

      @wesson

      C’est pas gentil pour les trotskiste d’autant plus que je n’ai jamais été trotskiste... mais bon... Demandez à RT que j’écrive 3 articles par an... j’attends la réponse smiley


    • jaja jaja 29 décembre 2016 20:46

      @wesson

      Et un procès stalinien ça se fait contre ceux de son camp... Ce qui n’est pas le cas de cette journaliste au service des tyrans ! Nous ne sommes bien loin d’être du même camp !


    • wesson wesson 29 décembre 2016 23:34

      @jaja
      ben si tu est au NPA, le trotskisme ça fait partie du bagage...


      et quand au procès Stalinien, ben si on est dans le même camp, gros bêta ...

      Pour être tout à fait franc, la tribune de Julien Salingue est intéressante, mais elle est anachronique. Commençons par remarquer qu’il précise n’avoir effectivement mis aucune note à son billet, tout en l’enrobant d’un « cherches toi même les sources tu sais très bien où les trouver ». 

      Si cette pirouette impressionne quelqu’un, ce n’est pas moi. Lorsque on se livre à une accusation en règle et un procès d’intention en bonne et du forme, il est de bon ton de fournir ses éléments à charge. JS dit qu’il ne le fera pas, je n’ai aucune raison de le croire sur parole. Bref ses sources sont les réseaux sociaux et autres vecteurs dont on as absolument aucune garantie de la sincérité.

      Et c’est là où saute aux yeux le parallèle avec la couverture de la révolution en Roumanie contre Caucescu. Des centaines de milliers de morts que les médias nous avaient vendus tous en cœur. Le décompte quelque année après s’établira à moins de 1000 morts pour tout l’ensemble du pays. En particulier le charnier de Timisoara dont nous avions eue les images n’existait pas, et ce n’était qu’une manipulation macabre.

      Voilà pourquoi le papier de Salingue est anachronique : Pour la Syrie à ce jour personne ne peut faire réellement le tri de ce qui est la propagande d’un coté comme de l’autre. Et pas même sur le tout début des manifestations. Il faudra du temps pour cela, le temps que ce conflit finisse et que l’on puisse enfin sérieusement étudier ce qu’il s’est passé. 

      Et à ce moment là, le papier de Salingue sera tout à fait bienvenu, avec ses sources. 

      Pour l’instant, ce n’est qu’un élément de propagande aussi peu fiable que le reste, et d’autant plus pervers que sa cible est justement à destination de quelqu’un perçu par l’extérieur comme faisant partie de son camp.

      En d’autre terme, un bon petit procès Stalinien !



  • Hortus 28 décembre 2016 14:28

    Ben moi j’ai été très malheureux du billet de M. Salingue. Parce que moi, je l’aime bien M. Salingue. Je le trouvais courageux et pertinent. Mais je n’ai pas compris ce qu’il est allé faire chez BHL ! Je le lirai encore mais plus avec la même confiance. Dorénavant je chercherai le piège derrière les mots.


    • jaja jaja 28 décembre 2016 14:44

      @Hortus

      Rassurez-vous Julien Salingue est partisan du boycott de l’État sioniste (BDS) dont BHL est l’ennemi acharné... par conséquent JS n’est pas allé chez BHL et n’est pas près d’y mettre les pieds !


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 28 décembre 2016 21:04

      @Hortus

      Mais je l’aimais bien aussi, c’est pour ça qu’il m’a mis en boule !


  • Michel Maugis Michel Maugis 28 décembre 2016 15:18


    C’est une lettre pour Tonton Archi bad ?
    Excellent !!

  • non667 28 décembre 2016 15:40

    mélanchon n’aime pas les français

    Jean-Luc Mélenchon, interrogé par Hit-Radio sur son enfance à Tanger, où il est né, déclare : « Je ne peux pas survivre quand il y a que des blonds aux yeux bleus… c’est au-delà de mes forces ». Incroyable intolérance, incroyable dégoût. Puis il narre son arrivée en Normandie, où il fut « horrifié » par une population d’alcooliques et d’arriérés : « La France des campagnes était extraordinairement arriérée par rapport au Maroc des villes ».

    Le potentiel troisième homme de la présidentielle s’est ensuite livré à une ode à la Méditerranée, « notre bonne mère à tous », jugeant que « Marseille est la plus française des villes de notre République ». Le natif de Tanger (Maroc) a souligné qu’ »ici il y a 2.600 ans une femme a fait le choix de prendre pour époux l’immigré qui descendait d’un bateau, c’était un Grec et ce couple est né Marseille ».

    « Les peuples du Maghreb sont nos frères et nos soeurs » et il n’y a « pas d’avenir pour la France sans » eux, a-t-il dit, interrompu par les « tous ensemble, tous ensemble ! »

    « Notre chance c’est le métissage », a lancé l’eurodéputé, sous les « youyous », avant de saluer « Arabes et Berbères » par qui sont venus en Europe « la science, les mathématiques ou la médecine » au temps où « l’obscurantisme jetait à terre l’esprit humain ». Refusant « l’idée morbide et paranoïaque du choc des civilisations », il a dit sa pensée aux Maghrébins « qui ont libéré le sol de la patrie des nazis ». « Les peuples du Maghreb sont nos frères et nos soeurs » et il n’y a « pas d’avenir pour la France sans » eux, a-t-il dit, interrompu par les « tous ensemble, tous ensemble ! »

    ce ne sont pas des lapsus mais sa nature profonde qui l’a fait pleurer de vraies larmes au soir du 1° tour de 2002 qui a vu l’élimination de jospin au profit de lepen !

     c’est pas du racisme ? et il prétend donner des leçons au fn !

    un bon point : plus de 40 ans après il a reconnu que vis a vis de degaulle il avait été excessif en le comparant a un dictateur !

    dans 40 il dira peut être pareil du fn !

    méchanlon avant d’être de gauche est avant tout = anti- fn (hénin ) = anti- france/français (discourt de marseille ) : point barre . rien de cohérent en dehors de ça !

    =don quichotte du fascisme , sancho panza du N.O.M.=comique troupier 

    méchanlon va brasser du vent pendant 5 ans pour mieux rabattre lr (ou itou abstention ) en 2017 !

    pour le M.E.S. pétition ou pas IL N’Y A PAS EU DE REFERENDUM le ps était d’accord avec sarko sur Lisbonne ,la Libye ,.... le N.O.M. .....etc....

     pas besoin de dire non plus que chez les méchalon on est francs maçons depuis 3 générations . cette confrérie ou l’on entre par piston et qui sert avant tout a se pistonner ,s’entr’aider (passer avant les autres ) dans tous les domaine : politique ,administration ,justice au niveau national mais aussi international ! il n’est pas question pour lui de trahir ses frères à qui il doit tant ,tout , mais accomplir au contraire la mission qu’ils lui ont confié : saboter la nation au profit du mondialisme !

    si gouverner c’est prévoir méchanlon est particulièrement aveugle/traitre qui n’a rien vu (étant aux loges ) du virage au mondialo-capitalisme du ps en 1983 !

    -qui croie pouvoir socialiser l’europe de l’intérieur alors qu’il n’a pu le faire du ps et à du le quitter !

    - qui même quand il voie les couilles a du mal à dire que c’est un mâle , dit qu’il a des doutes et se désiste sans condition préventivement pour le ps !

    au peuple : il vaut mieux avoir ses ennemis en face que des traitres dans son dos !

    ps : il était pro invasion Libye comme fabius était pro invasion Syrie !


  • jaja jaja 28 décembre 2016 16:05

    Merci Élias :

    « Les assassins peuvent chanter, car le fascisme envahit le monde. Le nouveau président US incarne la vulgarité, la sauvagerie capitaliste et l’esprit de vengeance de l’homme blanc, car il voit dans le dictateur arabe qui a détruit son pays le meilleur allié pour maintenir les Arabes dans la décadence, l’humiliation et la frustration.
    En cela, il converge avec le tsar russe et le fasciste sioniste, qui ne voient dans nos pays que la destruction causée par le désert de sang. Les Syriens et les Syriennes, qui nous ont donné une leçon de sacrifice et de fierté, sont témoins aujourd’hui de la destruction de notre temps, mais ils et elles savent que les victoires du despotisme, du fascisme et du fondamentalisme aveugle ne sont rien de plus qu’une illusion.
     »

    La suite ici :

    http://www.nuitetjour.xyz/news/khoury


  • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 28 décembre 2016 20:09

    Salingue a baissé son froc pour que son site ne soit pas fermé, c’est tout.

    Où il est en mission pour le pcf et le PS.
    Bref, à zapper définitivement. 
    Un type dont la spécialité est le décryptage des médias et qui nous sert la soupe frelatée petro-otanienne sur la Syrie est un baltringue.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 28 décembre 2016 21:07

      @TARTOQUETSCHES

      Je crois que c’est plus subtil : il est du NPA, c’est un trotskyste, et ils ont des positions quant aux guerres d’agression US qui sont pour le moins surprenante.

      On retrouve d’ailleurs dans sa diatribe des éléments de language des antifas.

      Il n’en reste pas moins qu’il a fait du très bon boulot pour Acrimed, aussi.

      Les gens sont capables du meilleur et du pire, il ne faut pas l’oublier.


  • tf1Groupie 28 décembre 2016 21:34

    @L’auteur,

    C’est bien, vous vous êtes inscrit sur Agoravox juste pour émettre votre coup de gueule qui n’est certes pas dénué d’arguments.

    Mais avez-vous pris la peine de lire les discours agoravoxiens au préalable ?

    Vous qui êtes pour « La voie du milieu ou le refus du manichéisme » , qui soutenez "qu’il n’y a pas de bonne guerre« , n’êtes-vous pas également pris d’une »rage noire« à l’écoute des tonitruantes célébrations de la »victoire d’Alep" assimilée à l’héroïque bataille de Stalingrad, ici-même et tous les jours ?

    Ce sera peut-être votre prochain article ?


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 28 décembre 2016 23:05

      @tf1Groupie

      Non c’était un précédent, j’ai été le tout premier à faire le parallèle.

      http://www.levilainpetitcanard.be/articles/actu/alep-la-nouvelle-stalingrad_1077442813

      Mais je reste convaincu de faire un travail honnête, honnêtement, et s’il y a le moindre point que vous voyiez qui soit faux, merci de m’en informer, je rectifierai. Je bosse pas pour les clics, mais pour la confiance que j’essaie de mériter.

      Je ne fais pas de la propagande, je la combats : c’est la seule raison pour laquelle on a transformé un gentil informaticien pas trop regardant en mouton enragé. J’ai deux enfants (en âge d’unif), je n’ai pas envie qu’ils vivent dans le monde de merde qu’on leur prépare.

      Et je me bats avec ma plume, mais toujours de manière respectueuse, ce n’était pas le cas de Julien.

      Ma publication ici n’avait qu’un but : augmenter mon lectorat pour qu’il me lise. Un autre site m’a également republié (son choix). Il finira donc bien par le voir. De gré ou de force, parce que finalement ma réponse aura été plus lue que sa lettre.

      Si vous avez lu ce qui précède vous aurez compris que j’aimais bcp Julien, du moins jusqu’à ce qu’il affiche ce genre de délire. Maintenant, une minute de franchise, croyez-vous sérieusement que vous ne baigniez pas dans la propagande de guerre ?

      Je ne peux tout simplement pas l’accepter.

      Bonnes fêtes de fin d’années à vous,


    • tf1Groupie 29 décembre 2016 01:13

      @Philippe Huysmans

      Donc pour vous la libération d’Alep est un symbole d’héroisme ??
      Et ce sont les libérateurs de Stalingrad qui en ont fait un champ de ruines, vraiment ?
      Mais surtout vous êtes gentil de me parler d’un article que je n’avais pas lu ! Je parlais du présent article.

      Sinon, ai-je dit que je ne baignais pas dans la propagande de guerre ? La propagande en ce moment elle est partout et notamment sur Agoravox, (mais ici vous ne la voyez pas...).
      J’ai dit que si vous n’aimez pas la propagande vous devez la combattre quel que soit le camp d’où elle vient, mais à l’évidence vous n’êtes pas prêt à le faire .

      Moi je suis plutôt d’accord avec Mélenchon qui dit qu’il convient d’être prudent et ne pas prêter le flan à la désinformation d’où qu’elle vienne.
      Finalement vous ne semblez pas si d’accord que cela avec Mélenchon, alors allez-y, assénez vos convictions smiley


  • alinea alinea 29 décembre 2016 23:57

    Vous auriez pu mettre la lettre de Salingue en annexe ! parce que, on voit de quoi il retourne, mais ça m’a pas grand intérêt si on ne peut se faire une idée de ce qu’on aurait répondu !


Réagir