vendredi 28 novembre 2014 - par R-sistons

Lettre ouverte aux militants de l’UMP

Les promesses de 2007, de 2012... ou de 2017 !

 

 

Lettre ouverte aux militants de l'UMP

Pär eva R-sistons

 

Bonjour !

Vous êtes à l'UMP ? Pas moi. Je suis souverainiste de gauche, et membre de rien. Pourquoi je prends ma plume pour vous écrire, alors ? Parce que vous allez participer à un moment historique qui peut être décisif pour l'avenir de la France. Absolument unique, en tous cas, par la personnalité de l'un des candidats. "Guerre des chefs" ? Non, tous ne sont pas à mettre sur le même plan. Et j'ai envie de le dire !

Il s'agit d'un article d'opinion, il n'engage que moi qui suis pragmatique, consciente qu'aujourd'hui la politique se décide à Bruxelles, à Washington, à Tel-Aviv - ce que je déplore et que je combats. Plus généralement, les mettant aujourd'hui tous à peu près dans le même sac, je dis non à l'UMPSFNUDIEELV ! Et par ex, même l'UDI infiltrée par le fanatique Meyer-Habib ou EELV par D. Cohn-Bendit, me sont insupportables.  

Que les choses soient claires : Je ne suis pas d'accord avec les choix de M. Bruno Le Maire, entre autres libéraux et pro-européens. Mais comme de plus en plus de Français, j'apprécie son intégrité absolue, sa clarté, sa sincérité, sa pugnacité paisible et rayonnante... entre autres. 

Ouvrons un vrai débat, libre c'est-à-dire débarrassé du conditionnement permanent des médias laquais et des sondeurs bidons qui osent nous dire comment penser - ainsi CONTRE François Fillon (voir mon analyse ici Pourquoi on veut tuer politiquement François Fillon. Parti-pris des médias, http://chantaldupille.over-blog.com/article-pourquoi-on-veut-tuer-politiquement-fran-ois-fillon-parti-pris-des-medias-125063280.html) ou POUR Alain Juppé malgré son passé peu recommandable qui par exemple l'a fait mettre à l'index au Canada plus lucide que nous. Les médias aux ordres (de l'Elite) ont décidé que Juppé doit être élu, comme hier ils avaient décidé que Nicolas Sarkozy devait être élu, et cela alors que les casseroles du Maire de Bordeaux sont bien réelles. La "popularité" de la "star des sondages" est totalement médiatique, fabriquée de toutes pièces. Ne vous laissez pas impressionner par les médias manipulateurs et les sondeurs menteurs !

 Celui qui sera à la tête de l'UMP pourra naturellement se présenter en 2017. Et vous le savez : Il sera sûr d'être élu face à un PS désormais complètement déconsidéré (car entre autres trahissant ses promesses et passé du social au sociétal), et à un FN qui ne franchira jamais la barre des 30% à une Présidentielle - ce qui est déjà beaucoup compte tenu de ce qu'il est avec Marine Le Pen, c'est-à-dire toujours aussi clivant, raciste et - dans les faits - anti-social, mais aussi (ce qui commence à se savoir grâce à Internet) lié à Tel-Aviv par opportunisme et aussi désormais via M. Aliot. Avec en ligne de mire, un choc de civilisations menaçant pour tous.

 

Hervé Mariton http://www.assemblee-nationale.fr/14/tribun/fiches_id/2083.asp

 

Mariton-Herve.jpg

 

Hervé Mariton se présente, avec des convictions claires, et la clarté est certes une vertu. C'est aussi l'homme, entre autres, de l'abolition de l'ISF. En augmentant la TVA impôt le plus injuste, pesant sur tous ? Passons. Nicolas Sarkozy se présente aussi, j'ai constitué un petit dossier à son sujet (qui est-il vraiment ? Et bilan, entre autres) : L'effroyable bilan de Nicolas Sarkozy, et les affaires. Dossier à relayer).

Vous aimez l'énergie de Sarkozy ? Vous êtes-vous demandé à quoi elle servira, quel est son but ? C'est une question importante ! Lié à BHL, il est l'homme de la guerre contre la Libye qui a détruit "un pays de cocagne" (Le Monde, voir ici :
Libye : Le vrai Kadhafi, un grand réformateur sauvagement assassiné) et il poursuivra les guerres néo-conservatrices au service des intérêts de l'Empire. Il est l'homme de Bruxelles qui sacrifie les intérêts des populations au profit de ceux de la Haute Finance (après avoir imposé le Traité dont les Français ne voulaient pas) et celui, "qu'on le veuille ou non" dit-il, qui entraînera la France dans le monstrueux Nouvel Ordre Mondial cher à Attali, totalitaire, asexué, etc (ici il annonce le NWO : Sarkozy veut imposer le NOUVEL ORDRE MONDIAL (NWO ...)

Ouvrez les yeux ! A peine élu, "Super Sarko" comme les médias l'appelaient alors, a créé le bouclier fiscal en faveur des plus riches, et pour ses amis il a permis aux Jeux d'être en ligne au risque de ruiner des familles entières ; il est aussi celui qui plus discrètement, a verrouillé les médias (avec le résultat que l'on connaît aujourd'hui, puisque ils sont désormais Lanterne Rouge en Europe, pire que ceux du temps de Berlusconi !) et qui a "nettoyé" le Quai d'Orsay de ses éléments gaulliens, pour l'arrimer à Washington, à Londres et à Tel-Aviv, et détruire la diplomatie traditionnelle de la France jusqu'ici respectée dans le monde.

Donc Nicolas Sarkozy aura été l'homme des affaires, d'un bilan désastreux, et de la perte de l'image de la France à l'étranger. Quelle autorité, d'ailleurs ? Elle est diluée, par exemple face à N. Kosciusko-Morizet ou à N. Morano. L'opportunisme politique du Président sortant est criant, ainsi il dit maladroitement, et vulgairement, ce que la salle des militants anti "Mariage pour tous" voulaient entendre, bref il flatte son public du moment : "Ca vous fait plaisir, ça ne coûte pas cher !" Si, la malhonnêteté coûte cher ! Une fois au pouvoir, le Président sortant oubliera son "engagement". Un avocat sait que les lois ne peuvent être abrogées juridiquement. De toutes façons, la Cour Européenne des Droits de l'Homme imposera sa loi - qui est celle du mariage pour les homosexuels. La logique de lois séparées (un mariage pour homos, un pour hétérosexuels) est discriminatoire. Plus généralement, presque toutes LES positions de Nicolas Sarkozy sont opportunistes.

Qu'a fait le Président sortant en deux ans ? Rien, sauf des conférences très juteuses. Et il n'a rien proposé de nouveau. Il dit avoir changé, mais son caractère sanguin, sa nervosité, ses agitations, ses névroses, sa mauvaise foi sont toujours sa marque, dangereusement pour la France - et notamment pour son image à l'étranger !

 

Bruno Le Maire et sa charmante épouse.
Une belle image de la France !

Le-Maire-et-F.jpg

 

La France a besoin de politique apaisée et d'honnêteté, pas d'agitation et de mauvaise foi. Mieux encore, elle rêve de se réconcilier avec la politique ! Or aujourd'hui celle-ci est tourmentée, clivante, nauséabonde, malhonnête. Homme de rassemblement, Bruno Le Maire saura être un paisible facteur d'union dans un Parti divisé, discrédité, déchiré et déchaîné : Quel atout ! De plus en plus de Français en ont assez de l'agité Sarkozy, et à juste titre ils se méfient du lancement de Juppé par les médias : Qu'est-ce que ça cache, encore, se disent-ils ?

Bruno Le Maire a eu le sens du timing, un flair politique très sûr, et il s'est courageusement lancé avec détermination et efficacité, bref il a osé être candidat, et c'est une réussite. Son courage, son honnêteté, son intégrité, sa sagesse sont de plus en plus appréciés. Et il est calme, serein, paisible, profond, clair, équilibré, rassurant... tout le contraire de Nicolas Sarkozy ! Voilà la réalité.

Sur le plan familial, même équilibre : Un mariage qui dure, la stabilité, la fidélité, des enfants épanouis. Ce n'est pas rien, aujourd'hui.

Pour B. Le Maire comme pour François Fillon, entre autres, le parti-pris des médias est intolérable : Ils parlent peu du candidat Le Maire, alors qu'ils sont prolixes pour vanter Alain Juppé, même en osant comparer "sa popularité" à celle de Simone Veil !

 

L'ancien Directeur de Cabinet de D. de Villepin, issu de la famille gaulliste, est certes un énarque, mais il va sur le terrain, il fait le tour d'une salle, il serre des mains comme un Chirac, spontanément, car c'est un homme sincère ; en tous cas, il montre qu'il SAIT faire campagne, et en inspirant confiance, évidemment ! Et ce sont des atouts de taille... Et puis Bruno Le Maire est à la fois homme d'engagement et d'écoute. Déterminé et paisible. C'est aussi un battant, il ne lâche rien, il est conquérant, offensif et toujours sans nommer ses adversaires, sans les critiquer : Quelle habileté, ou quelle noblesse d'esprit ? En même temps, le candidat a une position modérée, fine, mesurée, clairvoyante, par exemple au sujet du Mariage pour Tous sur lequel il est difficile de revenir ; et il a raison : La vraie question qui doit être posée est celle des Droits de l'enfant !

Mettre la morale en politique. Qui n'en rêve pas ? On en a tous marre des corrompus, des vendus, des menteurs et des bonimenteurs, des traîtres, des laquais ; On en a marre de la politique avilie ! Or Bruno Le Maire est l'un des rares hommes politiques intègre, honnête, droit.

Oui, je n'hésite pas à le dire : Bruno Le Maire est un homme d'exception, un homme rare, presque parfait, une vraie perle. Et vous priveriez la France de cette chance exceptionnelle ? Débarrassez-vous des corrompus ! Rendez à la France son honneur, soyez fiers d'elle ! Alors, debout ! Faites votre devoir, optez pour celui qui portera haut la France, enfin !

Pour moi, l'honnêteté incorruptible est première. A défaut d'un changement de politique d'ailleurs impossible sans vraie révolution, regarder la personnalité du candidat ? En tant que souverainiste de Gauche (j'ai hier milité pour le CERES de Chevènement), je ne partage évidemment pas les choix de Bruno Le Maire, mais si demain au 2e tour il se présente contre un Hollande, un Valls ou une Le Pen, je ne m'abstiendrai pas. Parce que j'aime la France, et qu'avec un Bruno Le Maire, au moins, elle retrouvera sa dignité, son honneur perdu. Ce n'est pas rien ! Et je suis sûre que beaucoup de sympathisants de la Gauche, et pas seulement du Centre, feront comme moi...

Alors, à l'heure du choix, militants et militantes de l'UMP, ne l'oubliez pas. Bruno Le Maire n'est pas un candidat comme les autres ! Mais un homme bien, vraiment bien... Y en a-t-il beaucoup, aujourd'hui ?

eva R-sistons (pseudo de Chantal Dupille)

http://chantaldupille.over-blog.com

 

Une belle image de la France, respectable

bruno-Le-Maire-et-epouse.jpg



16 réactions


  • bibou1324 bibou1324 28 novembre 2014 16:13

    «  Bruno Le Maire n’est pas un candidat comme les autres ! Mais un homme bien, vraiment bien... Y en a-t-il beaucoup, aujourd’hui ? »


    Purée avec des arguments pareil, c’est sûr que je vais devenir fan de lui. C’est construit, argumenté, détaillé. Rien à redire.

    Je sais pas si vous êtes au courant, mais « les autres ils sont nuls, mon candidat il est cool », c’est ce que disent tout les membres des partis politiques ...


    Au fait, les membres de l’UMP sont 143 000, soit 0,2% de la population française. Vous croyez que c’est bien que 0,2% de la population impose ses idées aux 99,8% restants ? Moi j’appelle ça une saloperie d’oligarchie. Comme avant 1789. A la sauce loft story, faut voter pour ceux qui ont la meilleure image, ceux qui ont une belle famille et qui présentent bien. Et surtout pas pour les plus compétents.

    Vous faites pitié à défendre ne serait-ce que l’idée du parti politique, une notion qui devrait être complètement périmée vu qu’elle interdit aux citoyens de décider de l’avenir de leur pays.

    En fait, ce que vous voulez, c’est de laisser votre destin entre les mains des autres. De ne pas pouvoir proposer vos propres idées, d’être obligé de vous rallier à un programme parmi ceux proposés.

    En d’autres termes, vous n’êtes pas un être pensant. Juste un mouton incapable d’imagination ou de réflexion. Et encore, c’est injurieux pour les moutons.

  • Le p’tit Charles 28 novembre 2014 16:41

    Un souverainiste de gauche qui trouve Le Maire bien.. ?

    Comment voulez vous que la France s’en sorte avec ce genre de discours...C’est un pays foutu...Les jeunes partez à l’étranger  au plus vite...ça urge..pour votre futur.. !

  • Fergus Fergus 28 novembre 2014 18:52

    Bonjour, Eva.

    Comme vous, mais pour des raisons quelque peu différentes, je suis opposé aux partis que vous citez. Et comme vous, les idées de Le Maire sont assez largement contraires aux miennes. Mais comme vous, si j’étais un militant de l’UMP, c’est pour lui que je voterais sans la moindre hésitation tant il incarne une nouvelle idée de la droite, autrement plus digne que l’image que nous en ont donné Sarkozy, Fillon et Copé durant des années.

    Mais voilà, nous ne sommes pas à l’UMP, et seuls les militants voteront. Feront-ils preuve de lucidité en élisant avec Le Maire celui qui permettrait à leur parti de se remettre en ordre de marche sur des bases assainies ? Rien n’est moins sûr...


    • Richard Schneider Richard Schneider 28 novembre 2014 19:14

      Bonsoir Fergus,

      J’ai lu avec intérêt votre commentaire. 
      Comme vous - et Eva - je considère que Le Maire donne l’impression d’être un homme politique « honnête ». C’est si rare par les temps qui courent.
      Comme vous l’écrivez, « si j’étais militant UMP », je voterais Le Maire. Mais, ni vous ni moi, nous ne serons des militants de ce parti. Et ces militants sont indécrottables.
      Alors, soyons réalistes, Paul Bismuth sera élu (moins triomphalement que prévu) au soir du 29 novembre. Il fondera un nouveau parti tout à sa botte. Ce qui lui permettra de préparer la Présidentielle. Car, il le sait pertinemment, il lui faut absolument redevenir président de la République pour échapper à la Justice !
      Amicalement,
      RS


  • lsga lsga 28 novembre 2014 19:49

    souverainistes de gauche : le Capitalisme va vous marcher sur la gueule.

     
    J’attends ce spectacle réjouissant avec impatience. En fait, il a déjà commencé. 

  • Vipère Vipère 28 novembre 2014 20:33

    Oui, je n’hésite pas à le dire : Bruno Le Maire est un homme d’exception, un homme rare, presque parfait, une vraie perle. Et vous priveriez la France de cette chance exceptionnelle ? Débarrassez-vous des corrompus ! Rendez à la France son honneur, soyez fiers d’elle ! Alors, debout ! Faites votre devoir, optez pour celui qui portera haut la France, enfin !


    Eva bonjour

    Ne seriez vous pas totalement « groupie » de Bruno ? 

    Des hommes politiques, on en a vu passer des wagons et dans le lot, pas un de bon, tous des arrivistes aux dents longues qui percent le plancher, alors hisser celui là au rang d’un quasi Dieu n’est pas légèrement exagéré ? 

     Bruno LEMAIRE dit qu’il ne reviendrait pas sur le mariage gay, des propos qui selon moi, sont dérégeantes, ce qui fait que que je ne partage pas votre extase face au personnage. Malgré tout ce que vous pouvez croire sur les politiques, aucun n’est sincère, même s’ils empruntent d’exquises vertus, soujs le verni de véritables tueurs. Après le Génral de Gaulle que de la chienlit politique.


     

  • Vipère Vipère 28 novembre 2014 20:40


    Bruno Le Maire, né le 15 avril 1969 à Neuilly-sur-Seine, est un homme politique français, membre de l’Union pour un mouvement populaire (UMP). Ancien conseiller spécial puis directeur de cabinet de Dominique de Villepin et député de l’Eure, il est nommé, le 23 juin 2009, ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, ainsi que de la Ruralité et l’Aménagement du territoire le 14 novembre 2010, poste qu’il occupe jusqu’au 10 mai 2012. Il est depuis redevenu député.

  • Vipère Vipère 28 novembre 2014 20:45

    Fils de Maurice Le Maire, cadre du groupe Total, et de Viviane Fradin de Belâbre, directrice des établissements scolaires privés catholiques Notre-Dame de France (13e arrondissement de Paris), puis du lycée privé catholique Saint-Louis-de-Gonzague (16e arrondissement de Paris), il entre à l’École normale supérieure en 1989, où il débute des études de littérature française, avec un mémoire sur La Statuaire dans « À la recherche du temps perdu » de Proust, sous la direction de Jean-Yves Tadié1. En 1992, il est reçu premier de l’agrégation de lettres modernes. Diplômé par la suite de l’Institut d’études politiques de Paris (1995), il intègre l’ENA en 1996.

    En 1998, à sa sortie de l’ENA, il entre au ministère des Affaires étrangères, à la Direction des Affaires stratégiques, de Sécurité et du Désarmement. Il collabore avec Dominique de Villepinlorsque ce dernier est secrétaire général de la présidence de la République. Il le suit lorsque celui-ci devient ministre des Affaires étrangères, entre 2002 et 2004. Il a notamment établi l’absence d’armes de destruction massives en Irak durant la crise irakienne de 2002-2003. Continuant à suivre le parcours de Dominique de Villepin, il entre au ministère de l’Intérieur enmars 2004, puis à Matignon en mai 2005, où il devient le conseiller politique du Premier ministre. Il est nommé directeur de cabinet du Premier ministre, en remplacement de Pierre Mongin, nommé PDG de la RATP.

    Lors des élections législatives de juin 2007, candidat de l’UMP, il est élu député dans la 1re circonscription de l’Eure2, une circonscription occupée pendant plus de deux décennies par Jean-Louis Debré, démissionnaire en raison de sa nomination en mars 2007 au Conseil constitutionnel. Il est alors opposé à un élu local, Louis Petiet, président de la fédération UMP de l’Eure, qui est contraint de se présenter comme dissident.




  • Vipère Vipère 28 novembre 2014 20:53


     Bruno LEMAIRE ancien énarque, comme notre Président actuel, ensuite, il est né à Neuilly comme Nicolas Sarkozy, des indices qui plaident contre lui !

    Quid de l’ensemble de sa carrière passée à vivre grassement aux crochets des contribuables ?

    • Gauche Normale Gauche Normale 28 novembre 2014 21:37

      N’empêche, j’ai bien aimé le gag du maire UMP de Reims : Sarkozy lui promet qu’en cas de victoire à la prochaine présidentielle, il le nommera dans son gouvernement.


      Réponse du maire UMP : « Je vote Le Maire » !* smiley

      *Authentique.

    • R-sistons R-sistons 2 décembre 2014 02:24

      Bonjour Constant, merci !
      J’étais absente quelques jours pour cause d’intempérie (pas d’Internet). Oui merci @Vipère pour ses commentaires, j’ai aussitôt remarqué la position honnête et courageuse de M. Le Maire au sujet de la guerre d’Irak. Un homme de conviction, c’est rare. Je suis contre ses choix (UMP, UE, libéralisme, etc) mais je salue l’homme. La corruption est si totale, qu’on remarque l’honnête homme. Et on tire la langue au système en le boostant alors que les meRdias se chargeront de le passer sous silence ou de le diffamer s’il émerge trop. Place seulement aux laquais, aux vendus, aux traîtres etc, hélas.

      Cordialement, et merci d’avoir lu ce message sans prétention, juste pour saluer l’homme.
      Par contre mon article sur Fillon est plus fouillé... allez le voir, point de vue original : Pourquoi veut-on sa peau ? Sur mon blog http://chantaldupille.over-blog.com

      chantal (eva)

      NB J’ai sorti coup sur coup trois livres dont mon autobiographie Arlequine, voir ici si ça vous chante http://chantaldupille.fr


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 novembre 2014 13:28

    Avec de tels appels, on est toujours à la case départ !!!
    Comme si changer le chef on changerait la nature de ces « partis » qui sont réellement hors jeu !

    Garder cette UMP illégitime et lui élire un chef c’est recommencer en 2017 les échecs de 2007 et de 2012 ! Le Pendule Gauche-Droite s’en trouve ainsi renforcé par le « renouveau de l’UMP », les médias de la désinformation ont leur entière responsabilité dans l’échec français !

    - Hollande a fait de la victoire du PS en 2012 sa revanche personnelle pour n’avoir pas été retenu en 2007, là s’arrête son programme et là s’étale son entière satisfaction ! Après tout il n’ a rien d’un homme d’État ...

    - Sarkozy qui n’a jamais digéré sa défaite de 2012 compte reprendre à son compte l’UMP et en faire une « échelle » pour grimper jusqu’au sommet de l’Élysée ! En plus de l’ambition d’écraser les Gauchistes, il a d’autres raisons comme celles qui lui épargneraient les tracas avec la justice...

    Mais dans tout ça les Français pensent quoi ? Est-ce qu’ils vont « remplacer Hollande par Sarkozy en 2017 » comme ils « avaient changé Sarkozy par Hollande en 2012 »  ? Dans quel but ? Qu’a t-il à donner à la France celui qui avait enlevé à cette France tous ses acquis sociaux entre 2007 et 2012 ? Qu’ a t-il à donner à la France celui qui vient de passer plus de deux ans à la présidence sans pouvoir même évaluer son échec ? Les Français peuvent-ils se libérer de ce confinement politique qui empêche le vrai débat ?

    Les « partis » Gauche-Droite sont périmés, il suffit de voir le nombre et la qualité de leurs adhérents ... Ce ne sont pas les 160.000 UMPistes, pour la plus part arrivistes et opportunistes, qui arriveront à remuer 66.000.000 de Français et à leur redonner l’espoir !

    Démocratie, où es-tu ?


  • Vipère Vipère 29 novembre 2014 14:09



    Avec de tels appels, on est toujours à la case départ !!! 


    Très juste Mohamed, permettez que je vous apelle par votre prénom, n’y voyez rien d’ irrespectueux !


    C’est ceux et celles qui n’ont rien compris à la marche du monde qui apellent leurs concitoyens à voter les mêmes hommes d’appareil.


    Et sur quels critères objectifs, je vous le demande ?

    Il est mis en avant, l’apparence de sincérité du candidat, une prétendue droiture et d’autres qualités totalement invérifiables.


     Bref, un ressenti personnel que l’on devrait s’abstenir de propager auprès des électeurs, mais qu’il convient de garder dans la sphère privée. 


    Il faut que les français se libèrent de cette mélédiction, qu’est le retour des mêmes politiciens au pouvoir. 


    Et, la libération de la France, ne peut se faire en remettant les oligarques issus du sérail. 


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 29 novembre 2014 14:11

    Bonjour R-sistons,
    .
    OUI, ce sont les dit « grands médias » qui décident qui devient le futur président de la France ! Enfin les grands médias sont dans la main du monde de la finance (pro-israélienne) ... la quelle dicte les grandes lignes à tenir par leur médias, c’est à dire :
    .
    a) qui aura accès aux antennes, par exemple toutes ses pseudo-experts comme Jacques Atalli, BHL, etc.. https://www.youtube.com/watch?v=Innk-l856wg
    .
    b) qui n’aura pas accès à l’antenne ou infiniment peu de temps comme par exemple Étienne Chouard, Jacob Cohen, François Asselineau, etc. https://www.youtube.com/watch?v=H7R1Gdf2emA
    .
    c) qui aura le plus de temps d’antenne ... (le candidat à élire)
    .
    d) des sujets à aborder et les sujets à bannir des antennes

    .
    Une étude américaine à démontre que le résultat d’une élection concorde quasi systématiquement avec le temps d’antenne accordé à un candidat. Plus un candidat à de passages dans les médias (Presse et télévision) plus grande sont ses chances à être élu ! A la dernière présidentielle çà été François Hollande qui à reçu le plus de temps d’antenne ... vous connaissez la suite ....
    Voici le résultat des temps d’antennes recensée par le CSA durant la période décisive du mois de janvier 2012.
    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/13/temps-de-parole-dans-les-medias-un-duel-hollande-sarkozy_1642581_1471069.html
    François Asselineau, un des candidats à la présidentielle 2012 à reçu 0 (ZERO) minutes de temps d’antenne sur les grands médias. Privée de passages dans les grands médias, restant ainsi inconnue de la part de la grande majorité des électeurs, F.A. à pu récolter seulement 17 signatures des maires de France ... loin des 500 signatures nécessaires. Pourtant l’UPR fait son petit chemin depuis avec actuellement 6526 adhérents.... comparé à ses 750 adhérents à la fin de 2011....
    .
    Le choix d’un maire est rendu public et de ce fait beaucoup de maires vont réfléchir à deux reprises avant de soutenir un candidat, .... un bon nombre de maires ne parrainent aucun candidat à la présidentielle pour ne pas être pénalisé ensuite (privation des subventions suite au choix d’un maire qui ne plait pas à ceux qui décident des subventions à accorder ou non...)
    .
    Le Conseil constitutionnel vérifie les parrainages ainsi la provenance géographique des signatures. Pour être validée, une candidature doit être parrainée par 500 élus provenant d’au moins 30 départements différents. Un département ne peut pas représenter plus de 10% de l’ensemble des parrainages. En cas de dépassement, seules les 50 premières signatures sont validées.
    .
    http://www.dailymotion.com/video/x27iozn_programme-de-l-upr-complet_webcam


  • izarn izarn 29 novembre 2014 14:44

    Si Marine Le Pen dépasse les 30% (37% de bonnes opinions), elle peut tout a fait etre élue. Car les candidats PS et UMP auront du mal a obtenir 20% comme en 2002, avec une abstention maximale.
    Malheureusement ou heureusement, il n’y a plus Chirac...Et faire UMP+PS, ca risque de pas etre suffisant.
    Les français iront à la peche en majorité, et Marine Le Pen sera élue.
    Peut importe Le Maire ou tartempion, je n’irai pas voter.
    Ensuite Marine n’aura probablement pas la majorité à l’Assemblée Nationale :
    C’est à ce moment la qu’on va rire !
    Les vestes vont se retourner, et meme les pantalons !
    Derriere la tronche de « premier de la classe » de Le Maire, ce serait exactement la meme politique que Sarkollande, n’ayons aucune, mais aucune illusion !


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 novembre 2014 14:49

    Vipère (---.---.---.43) 29 novembre 14:09

    Je vous permets de m’appeler « Mohammed » mais avec deux « M » ... qui sont plus lourds que les « Trois M » révolutionnaires connus de tous !

    En effet, vous avez raison, « on veut mettre en avant » des valeurs et des qualités qui sont non seulement invérifiables mais souvent assez résistantes à l’envie des affaires et de la corruption dès que le bonhomme est installé : On a assez d’expérience et on est déçu plus d’une fois par les apparences !

    Comme le souligne eau-du-robinet (---.---.---.162) 29 novembre 14:11, ce sont les médias qui mènent le jeu et « travaillent » le peuple pour l’amener par la « suggestion » (information non stop qui fixe les images), par la « persuasion » (des fausses preuves de qualités à l’appui) et bien sûr par les sondages (qui donne tel ou tel favori et avec le score final), a accepter le candidat promu...Sans oublier la volonté de diabolisation du « parti » qui n’arrange pas les adeptes du Pendule !

    Les journalistes et les médias sont le réel pouvoir : Il peuvent aujourd’hui rabaisser la côte de popularité de Toto Hollande ou l’élever à leur volonté. Ils sont les portes paroles du pouvoir qui les arrange : SOIT LE POUVOIR EN PLACE SOIT LE POUVOIR QU’ILS VEULENT INSTALLER !

    Tant que les peuples ne prennent pas conscience de cela, rien ne changera : Et pourtant le XXI e siècle a donné l’Internet ! Internet doit provoquer la disparition des paperasses de la désinformation sur la planète Terre !


Réagir