mardi 3 novembre 2015 - par CNAFAL

Ma vie m’appartient, ma mort m’appartient !

Combien faudra-t-il d’affaires comme celles du Dr Bonnemaison, accusé d’empoisonnement, de Vincent Lambert maintenu en vie artificiellement depuis 2008, de Vincent Humbert, qui avait supplié Jacques Chirac d’agir pour le droit de mourir, avant que sa mère ne lui injecte un produit mortifère. Cette accumulation d’affaires faisant la Une de l’actualité, démontre que la loi Léonetti est trop floue et ne répond pas aux situations réelles rencontrées. Les parlementaires se doivent de voter une loi qui donne enfin le droit de partir comme on le souhaite.

En tant qu'association familiale laïque, le CNAFAL conteste la loi Léonetti, loi qui, si elle évite l'acharnement thérapeutique, est une loi hypocrite, puisque la fin de vie est laissée aux bons soins des médecins et ne répond toujours pas à la volonté des malades. Pour ne pas banaliser la mort et la fin de vie, laissons chacun d’entre nous maître de ses choix.

La condamnation en appel du Dr Bonnemaison est inique  : le cas évoqué était une femme âgée de 85 ans, dans le coma après un AVC ! L’équipe des urgences avait considéré que c’était « la fin » et avait stoppé tous les soins, puis l’avait transférée dans le service du Dr Bonnemaison pour sa fin de vie. Alors pourquoi ne pas avoir condamné cette équipe de médecins ? Il fallait que le Dr Bonnemaison paye ! Mais paye quoi ? Alors que tout le monde a loué son humanisme. A la vérité, il paye l’indécision et la lâcheté des politiques qui abdiquent devant le lobby des catholiques intégristes. Souvenons-nous qu’en 1975, à propos d’un autre problème de société : l’interruption volontaire de grossesse : Simone Veil avait été traitée de meurtrière… On prend les mêmes et on recommence.

Notre fin de vie est encore trop souvent soumise à d’autres pouvoirs que le nôtre.

Le CNAFAL réinsiste sur la nécessité de :

  • mettre en place des garde-fous pour éviter toutes dérives et des inégalités de traitements d'un hôpital à l'autre, en fonction de la subjectivité des médecins ;
  • développer l’information sur les directives anticipées et la personne de confiance ;
  • mettre davantage le malade au cœur de la décision, avec une bonne préparation collégiale, sans précipitation.

Pourquoi ce qui existe dans les autres pays européens, ne peut se mettre en place en France ?

Le CNAFAL exige des parlementaires, que la loi sur la fin de vie respecte les dernières volontés du patient (e). C’est la liberté de chacun (e).

Le CNAFAL demande la refonte complète de l’Ordre national des médecins, cette justice corporatiste issue de Vichy… Et tous les représentants des usagers de la santé devraient être intégrés pleinement à ce type de tribunal !

Pour aller plus loin :

Le docteur Bonnemaison entre la vie et la mort ! De Jean-François Chalot

Handicap et fin de vie. De Gérard Machline



57 réactions


  • amiaplacidus amiaplacidus 3 novembre 2015 18:26

    Les bonnes âmes, bien propres sur elles, bien croyantes et qui veulent imposer leurs délires à tous, vous diront que votre vie et votre mort appartiennent à un dieu hypothétique et que votre volonté n’a rien à y faire.
    De préférence, votre vie doit être merdique et votre mort doit être pleine de souffrances c’est le signe que vous êtes béni par dieu.

    Quelle religion morbide et mortifère.

    Et lorsque l’on voit ce qui se passe dans le monde, force est de dire que si un dieu existe, ce doit être un fameux sadique ou un savant fou qui observe les microbes humains soumis à des conditions épouvantables.


    • Sozenz 4 novembre 2015 08:12

      @amiaplacidus
      Vous racontez n importe quoi...
      Dieu ne veut rien de mortifère pour l homme et surtout pas de la souffrance .
      Vous n avez pas besoin de Dieu pour vivre le mortifère , vous le faites très bien tout seul .
      Vous aimez vous battre, restez dans vos illusions , vous trainer dans les bassesses, .
      Et si comme vous dites Dieu mettait en plein de l ordre comme vous aimeriez qu il le fasse selon votre vision . il n y aurait plus grand monde sur terre , voir plus personne . et aucune leçon serait apprise, aucune chance de les apprendre car l’homme serait fauché .
      Laissez Dieu de coté . arrêtez de le rendre responsable de Nos Dérives .


    • Philippe VINSONNEAU Philippe VINSONNEAU 4 novembre 2015 18:00

      @amiaplacidus 

      J’aime autant laisser ma fin de vie entre les mains de Dieu plutôt qu’entre celles de ces commerces de la santé dans lesquels le concept même de service public a été étouffé par le néo libéralisme, qu’entre celles de ces mécaniciens du corps qui se réclament de la médecine alors qu’ils n’ont d’autre but que de faire du profit de préférence en ville ou au bord de la mer. Je fais ce choix tout simplement parce que tout autant que je respecte les Vivants JE ME RESPECTE aussi et ne me considère pas comme une marchandise. Je fais ce choix parce que mon délire, que voulez-vous… c’est d’avoir Foi en Dieu comme des centaines de milliards d’Êtres Humains depuis la nuit des temps. Libre à vous pour faire faire des économies à cette fin de société décadente qui vous paraît si idyllique de vous suicider à la première maladie., mais pour ce qui me concerne j’ai fait enregistrer mes directives anticipées de fin de vie parce que j’ai très très peur qu’un jour des responsabilités puissent être confiées à des personnes qui ont le même projet de vie que vous, soit disant laïques, prêts a fabriquer des enfants selon un cahier des charges décidé par les banques,, à assassiner les trop vieux ou les handicapés… et j’en passe des abominations contre nature.


  • foufouille foufouille 3 novembre 2015 18:44

    ta mort appartient au docteur bonne mort sans ton consentement.


  • hunter hunter 3 novembre 2015 18:48

    Mais il n’y a pas besoin de loi pour que votre mort vous appartienne !

    A tout moment, vous pouvez faire appel à l’aide d’un fidèle camarade comme Colt, Smith ou Wesson !

    Le jour où vous sentez que vous allez changer de dimension, ces amis seront toujours prêts à vous aider !
    Et il ne faut pas beaucoup d’énergie pour pousser un chargeur dans la bête, surtout qu’une seule balle est suffisante.

    Facile, simple, pourquoi demander des lois, des aides, des produits compliqués........

    Je conseille le calibre 45 (11,43), qui va vous éparpiller le cerveau façon puzzle (bout touchant sur la tempe, c’est l’idéal), mais un bon 9mm fera très bien l’affaire !
    Un 38 genre « spécial police » est à mon avis l’idéal, car c’est très facile de mettre une balle dans un barillet, même quand on est à l’instance....

    Le 12 de chasse est moins pratique, à moins d’avoir un canon scié ainsi que la crosse (anglaise, de préférence).

    Pas le temps de souffrir, rapide, direct....bon prévoyez une option « nettoyage complet » dans votre contrat obsèques, car c’est sur, c’est un peu salissant !

     smiley

    Adishatz

    H/


    • Auxi 3 novembre 2015 19:59

      @hunter


      Oui, euh… Colt ou Smith & Wesson ne sont pas encore en vente au supermarché du coin… D’autre part, jamais sur la tempe, le flingue, on peut se rater ; dans la bouche, pointé vers le palais, c’est imparable.

    • hunter hunter 3 novembre 2015 20:08

      @Auxi
      C’est bien ce que je dis plus bas : accès aux armes pour tous, ainsi que légalisation de toutes les drogues !

      Puisque beaucoup de gens ici sont obsédés par la mort, donnons leur les moyens de passer de l’autre côté avec panache !

      Une OD où une bonne bastos, ça a quand même plus de gueule qu’une piquouse en hosto !

      Quant au bout touchant sur le tempe, aucun risque de ratage si l’angle canon/tempe est un angle droit.

      La circonférence du canon doit bien toucher la peau, avec le bon angle, et pas de souci.

      S’entraîner sur un conjoint avant, ça aide ! Les mégères sont tellement nombreuses dans ce pays, qu’il y a l’embarras du choix !

       smiley

      Adishatz

      H/


    • Seudo 4 novembre 2015 11:48

      @Auxi

      Tout à fait d’accord avec vous.
      Sauf si on utilise un fusil de chasse et qu’on oublie de retirer son stellite du maxillaire supérieur, là on se refait juste le visage et la mâchoire. Cela arrive bien souvent.


  • foufouille foufouille 3 novembre 2015 18:51
    Proposer l’euthanasie c
    omme alternative à une prise en charge efficace et solidaire, induire
    comme pour la dette, la culpabilité de peser sur les générations futures, en quelque sorte une
    invitation à s’effacer pour ne pas coûter trop cher. Sommes
    -
    nous sur le point, pour des rai
    sons
    économiques de « bon sens » de revenir aux démons eugéniques du début du siècle précédent
    dont tout un chacun pouvait penser que la période nazie nous avait totalement guéris ?
    Gérard MACHLINE

    bientôt chez nous après la GB


    • tf1Groupie 3 novembre 2015 19:26

      @foufouille

      Va faire un tour dans un service de soins palliatifs, ça t’ouvrira les yeux et ça t’évitera de dire des conneries, même si on ne va pas t’euthanasier pour défaut d’intelligence.


    • foufouille foufouille 3 novembre 2015 19:39

      @tf1Groupie
      j’ai vécu trois semaines dedans avec des tuyaux en plastiques dans le bide, les tripes à l’air, à vomir du sang.......
      je connais bien. surtout que à mon époque peu de monde en sortait vivant mais le médecin ne t’achevait pas sans ton consentement.
      une nuit deux sont morts, un qui a arrêté de respirer, un autre d’un pontage cardiaque en urgence juste à côté de moi.


    • hunter hunter 3 novembre 2015 19:41

      @tf1Groupie

      Vas-y mais ferme ta gueule TF1machin, tu ne connais pas sa vie !
      Il a failli crever lui-même, pas besoin de visiter des soins palliatifs (moi j’ai vu, pour raisons familiales) !

      Allez, mais dégages avec tes commentaires à la con d’une banalité à bouffer du foin !
      Qu’est-ce que tu connais de la souffrance qu’il a vécu ? Rien ! Tu ne connais rien à rien, tu es le vide absolu de l’espace, l’absence totale et incurable d’intelligence et d’humanité !
      Même une amibe est plus précieuse que toi, car elle joue un rôle dans un écosystème !

      Toi tu ne fais que parasiter ici, avec tes petites réflexions stupides, minables, d’une ignorance crasse, plus crado que ne l’est une porcherie industrielle !

      Casses-toi et fermes-la à tout jamais, fermes-la ta pauvre gueule d’empeigne, qui pue tellement fort la connerie crasse, qu’on peut la sentir à travers une liaison réseau !
      Ah j’ai horreur de la vulgarité, mais bon avec des gens comme ça, qu’est-ce qu’on peut utiliser d’autre.....j’ai bien une petite idée, mais l’écrire me conduirait au procès, donc je m’abstiendrai !

      Dégage ! Dégage, va brûler en enfer, quoique t’es tellement nul(le), que je ne pense pas qu’ils accepteront de te garder !

      H/


    • tf1Groupie 3 novembre 2015 20:25

      @hunter

      Je n’ai pas besoin de connaitre sa vie pour savoir qu’il dit des conneries, pareil pour toi.

      Tu es juste fumasse parce que tu es un mec aigri qui se fait moucher régulièrement.

      Relis ton texte ordurier et demande-toi ce que tu fais ici à nous expliquer les bonnes manières !


    • hunter hunter 3 novembre 2015 20:48

      @tf1Groupie

      Va te faire foutre  !

      Je te hais, ne croises jamais ma route !

      piss off !

      H/


    • foufouille foufouille 4 novembre 2015 14:45

      @tf1Groupie
      tu as raison, absolument personne ne peut survivre à quelques hémorragies, encore moins à juste une péritonite aiguë infectieuse.
      comme en 1900.
      même que les vaches s’envoleront au passage du TGV ...........


    • foufouille foufouille 4 novembre 2015 14:50

      @tf1Groupie
      http://www.chirurgievisceraledelouest.com/peritonitepostopcommentdrainerjou mond2013.pdf
      un petit lien qui te montrera que la médecine a fait des progrès même si je serais toujours censé être mort.


    • Pauperes mundi Pauperes mundi 4 novembre 2015 15:47

      @tf1Groupie
      Bonjour.
      Ne perdez pas votre temps avec ce facho et parano de foufouile (la merde !) ça lui va bien.
      Il est totalement hermétique à tout débat honnête et raisonnable.
      Tout habité d’aigreurs, il déforme tout et le détourne tout pour tenter de prendre l’avantage en bon petit chienchien des merdias qu’il est. Essayez de parler à un âne et vous prenez des coups de sabot ! Qu’il « Marine » dans son jus !


    • foufouille foufouille 4 novembre 2015 16:16

      @Pauperes mundi
      j’espère que tu te feras achever assez rapidement pour que tes organes puisent être utile.
       smiley
      consentement présumé en 2016.
       smiley


    • tf1Groupie 4 novembre 2015 18:48

      @foufouille

      Et tu prétends que tu étais en soins palliatifs ? C’est étrange parce que normalement on n’y soigne pas les urgences cardiaques ni les peritonite.

      J’ai l’impression que tu confonds deux sujets très différents :
      - le cas des personnes en phase terminale
      - celui des gens qui sont atteints gravement mais qui peuvent être guéris


    • foufouille foufouille 4 novembre 2015 18:57

      @tf1Groupie
      à mon époque, tout le monde était dans la même pièce, les autres n’étaient pas conscient et en train de crever comme moi ou dans le coma. nous étions en phase terminale car non opérable, c’est le stade où tu es branché sur une machine en espérant que tu vas survivre. dans mon cas lavage drainage et irrigation avec une liste assez longue. c’est ça les soins palliatifs, le médecin ne peut plus faire grand chose pour toi donc c’est ta volonté qui entre en jeu et la résistance de ce qui te reste. c’est pareil pour le cancer avec certaines tumeurs qui être détruite par certains « globules blancs »
      si tu veut je te met un lien mais c’est un polycopié de la fac de médecine.


    • tf1Groupie 4 novembre 2015 20:42

      @foufouille

      A l’évidence tu ne sais pas ce qu’est un malade en phase terminale, et tu n’es pas un habitué des soins palliatifs, donc tu es complètement hors-sujet.
      Pareil tu nous joue le médecin amateur tout en dénigrant les médecins.

      Ce n’est pas parce que tu as frôlé la mort que tu as tout compris à la fin de vie.
      Tu ne fais que t’épancher sur ton cas personnel.

      Quand tu auras pris de la hauteur reviens débattre plus sérieusement.


    • foufouille foufouille 4 novembre 2015 20:55

      @tf1Groupie
      perso j’ai failli crever donc je sais ce que ce que c’est.
      tu peut pas être habitué aux soins palliatifs en tant que patient car tu vas pas survivre plus de deux fois à ce genre de truc.
      tu ne ne sait manifestement pas ce que sont les soins paliatifs, si pour toi cela consiste à attendre la mort autant tuer le patient.
      quand je suis sorti de là je ressemblais à un cancéreux en phase terminale.
      suit des cours de médecine, ensuite, on en reparle.
      tu nous expliqueras ce que tu fais pour tes patients.


    • foufouille foufouille 4 novembre 2015 20:58

      @tf1Groupie
      « dénigrant les médecins. »
       ???
      c’est ou sur le sujet ?


    • tf1Groupie 4 novembre 2015 21:38

      @foufouille

      Ben oui tu découvres le sujet : risquer de perde sa vie ce n’est pas être en fin de vie.

      Et effectivement de nombreux patients en fin de vie ne font qu’attendre la mort.

      Vraiment tu débarques de la Lune !!

      Et te comparer à un cancereux en phase terminale est un gros manque de respect pour ceux qui sont vraiment en phase terminale.
      Je crois que c’est le vrai problème : la dignité des autres ça ne te parle pas.


    • Pauperes mundi Pauperes mundi 5 novembre 2015 14:19

      @foufouille
      Est ce que tu te relis avant de poster tes saloperies ?
      Merci à toi de faire par tes mots LA PREUVE DE CE QUE JE DISAIS DE TOI !
      Tu es un petit mec d’une violence et d’une malveillance incommensurable !
      Moi tu vois, je suis content que tu ai guéris, quoique tu ai eu, même si ce sont toujours les meilleurs qui partent et les pires ordures qui restent...


    • foufouille foufouille 5 novembre 2015 18:24

      @tf1Groupie
      attendre la mort ça n’existe pas. tu as toujours une chance de survie si faible soit elle.
      si c’est un bon médecin il te proposera une dernière piqouze au risque de te tuer ce qui a été mon cas. que j’ai refusée.
      un médecin n’est pas un sadique, en général, qui te maintient en vie par plaisir mais car tu as une chance de survie. il te branche sur une ou plusieurs machines qui te maintiennent en « vie ».
      c’est une chose qu’un euthanaziste ne peut comprendre.
      étudie donc la médecine, c’est gratuit. tu pourras au moins apprendre à lire tes radios.


    • foufouille foufouille 5 novembre 2015 18:32

      @Pauperes mundi
      tu es une grosse merde ignare de néonazillon comme tous les ADMD.
      et non je ne suis pas guéris, c’est pas possible. mais je ne te souhaite pas de vivre ce que j’ai vécu car tu ne tiendrais pas une heure à brûler de l’intérieur. en fait tu décéderais certainement sur le bord de la route de tes hémorragies.
      je ne sais même pas si tu supporterais juste une colostomie quelques jours.


    • Pauperes mundi Pauperes mundi 5 novembre 2015 20:08

      @foufouille
      Continue tu m’intéresses ! Tu t’illustres à merveille ! Ça colle pile poil avec ce que je disais de toi pauvre homme !
      Je te donne 20/20 en comédie et grossièreté, par contre zéro de qualité humaine. Une malveillance insondable, et une psychose avérée !
      Je te plains vraiment smiley


  • hunter hunter 3 novembre 2015 19:20

    C’est pas une loi sur la mort qu’il faut, juste permettre aux citoyens d’accéder facilement aux armes, comme chez l’oncle Sam !

    Ainsi les gens se flingueront plus facilement entre eux, où pourront s’auto- flinguer dès qu’ils auront un problème, et tout sera en ordre !

    Ca coûtera moins cher que de former des toubibs, et ça préservera la Sécu !

    Au fait, ça va Foufouille ? T’en es où de tes projets de déménagement ?

    Et ta santé ?

    Adishatz

    H/


    • foufouille foufouille 3 novembre 2015 19:43

      @hunter
      je me suis cassé en évitant les wesh avec un coup de bol.
      ma santé, c’est pas top. 23 ans de survie chez les culs terreux ça use.


    • hunter hunter 3 novembre 2015 19:58

      @foufouille

      Non je suis content que tu aies pu bouger comme tu le voulais, dans des conditions qui semblent correspondre à tes souhaits.

      Bon, pour ta santé, fais gaffe, prends soin de toi !

      Tous ces cons ici qui veulent absolument qu’une blouse blanche puisse les flinguer, auraient du vivre ce que tu as vécu, où ce que j’ai vécu (moins hard que toi, car pas médical), mais bon, ils verront bien au moment de la piquouze obligatoire, s’ils remercieront le bon docteur !

      Cest surtout qu’ils sont tellement faibles, qu’ils n’auront pas le courage de s’auto-rayer des listes !
      Facile de se tourner vers l’état, vers le docteur.......immondes lâches, si vous voulez crever, j’ai besoin de cibles à cerveaux pour mes entraînements...un plan « chasses du Comte Zaroff » ça vous dit... ?
      Quoique cons comme vous êtes, un sanglier doit être largement plus malin que la plupart des amateurs d’euthanasie !
      Et un sanglier, même blessé, il lutte pour sa vie !
      Ce que fait tout animal d’ailleurs !
      Je vais me faire chier à traquer des larves, que je pourrai dégager en 5 minutes !
      Faut être modifié comme un larbin humain, pour demander à mourir sans se battre !

      Ils n’ont jamais tué, même pas un pauvre animal, il ne savent pas ce que c’est la mort !

      Vous n’êtes pas des hommes, vous êtes des larves ! vous ne méritez pas la vie que vos parents vous ont donnée !

      Prends soin de toi Foufouille, je te souhaite que ta santé s’améliore !

      Adishatz

      H/


    • Pauperes mundi Pauperes mundi 6 novembre 2015 16:34

      @hunter
      Qu’est ce que c’est que cet agité à qui on demande pas son avis ? Avec un pseudo pareil, il ne taquinerait pas les animaux celui-là ? Je sais, il ne tue pas, il « régule »...

      « Ils n’ont jamais tué, même pas un pauvre animal, il ne savent pas ce que c’est la mort ! »

      Mais toi oui n’est-ce pas ? Tu aimes ça, tuer hein ? Je vois la culture...

      « Vous n’êtes pas des hommes, vous êtes des larves ! vous ne méritez pas la vie que vos parents vous ont donnée ! » (vous ont donnÉ.. ça c’est cadeau)
      Ben tiens ! On fait feu de tout bois je vois.. Tu sais ce qu’ils te disent nos parents ? Et toi que crois tu que tu es pauvre facho ? Un homme n’est pas fait que d’une bite, d’un couteau et de sa connerie, à ton image...

      Mais la complexité, ça t’échappe toi n’est-ce pas ? Tout est noir ou blanc n’est-ce pas ? Tu vaux 100 fois moins que tes victimes de chasse, alors tu peux toujours causer, tu es juste grotesque !


  • Henry Canant Henry Canant 3 novembre 2015 19:20
    Ma vie m’appartient, ma mort m’appartient !

    Non, elle appartient à celui qui pointe une arme sur toi.

  • Samson Samson 4 novembre 2015 01:41

    « Pourquoi ce qui existe dans les autres pays européens, ne peut se mettre en place en France ? »
    En Belgique, le droit à l’euthanasie est conditionné à des critères très stricts de souffrance physique ou psychique irrémédiable. Mais dans la pratique, la Commission chargée de vérifier le respect de ces conditions est de plus en plus soupçonnée de ne pas même lire les dossiers qui lui sont transmis avant d’automatiquement accorder son « imprimatur. » Et, tandis que tous les experts (médecins, juristes, ...) commencent à très sérieusement s’inquiéter de sa désinvolture et des dérives auxquelles elle ouvre, il a fallu rien moins qu’un reportage australien pour qu’au bout de 13 ans, elle se résolve à transmettre son premier dossier suspect au parquet.
    Réduire la pertinence d’une décision de fin de vie au seul arbitraire du bureaucrate tamponneur nous évoque le souvenir de certaines administrations de sinistre mémoire.

    Pour rappel, les deux tabous constitutifs de toutes les sociétés humaines sont l’inceste et le meurtre. La loi Leonnetti ouvre le droit à des soins permettant de pallier la douleur et prévoit la possibilité d’une sédation profonde. Nul n’ignore que la frontière entre sédation et euthanasie s’avère des plus ténues.
    Pour le devenir même de nos sociétés, peut être serait-il plus salutaire et sage de maintenir le consensus sur certaines zones « grises » qu’au nom de principes idéologiques - qui sont loin de faire l’unanimité - revendiquer l’ouverture de la boîte de Pandore.
    Tout l’honneur de l’humanisme consiste à tout faire pour soulager la douleur et garantir les conditions d’une mort sereine, pas à accorder le droit administratif de tuer !

    Salutations ! smiley


    • Samson Samson 4 novembre 2015 13:58

      @Samson
      « Nul n’ignore que la frontière entre sédation et euthanasie s’avère des plus ténues. »
      Toute la différence entre soins palliatifs et euthanasie réside dans le choix du moyen pour arrêter la souffrance : opter, au risque de l’issue fatale, pour la dose nécessaire à la sédation relève de l’art de guérir ou à tout le moins de soulager, opter pour l’issue fatale comme méthode de sédation définitive transgresse le tabou du meurtre et doit, au risque sinon d’une très inquiétante banalisation, continuer à relever du code pénal.


  • Le p’tit Charles 4 novembre 2015 08:38
    Ma vie m’appartient, ma mort m’appartient ?...Faut pas rêver..Dans le système actuel de société nous appartenons à l’économie de marché...au pognon..aux banques..Bref croire que nous disposons de nos vies est UTOPIE... !

    • Vipère Vipère 4 novembre 2015 16:36

      @Le p’tit Charles

      Un leurre de croire que notre mort nous appartient !

      99 % de malades meurent à l’hôpital. Et de l’hôpital le mort est immédiatement envoyé à la morgue, puis de la morgue, il est remis aux pompes funèbres. C’est le parcours obligé parce que nos sociétés modernes comme pour exorciser la mort, se sont désengagées de la mort et des mourants en abandonnant les défunts aux mains des croque-mort, qui les ressortent des chambres froides juste avant l’enterrement.

      On meure de plus en plus rarement chez soi, ou dans sa famille, veillé par ses proches jusqu’au derniers instants. Mourir dans sont lit est devenu un privilège rare.

      Nos sociétés dont la mort est un tabou absolu, ne veulent que célébrer la vie, ce qui fait les affaires juteuses des marchands funéraires. 


  • Sozenz 4 novembre 2015 08:44

    Cela fait combien de fois que vous débattez tous sur le droit de la mort ?
    Avez vous avancé ?
    Vous débattez du thème et vous ne trouvez aucune solution juste et justifiable, et tout ce que cela donne , ce sont des personnes qui se battent entre elles .
    Voilà ce que je vois .
    Il en va ainsi sur tous les thèmes.
    Des poissons qui tournent en rond dans un bocal sans eau et qui étouffent ...

    Hier encore, j ai vu des archives , les mêmes questions reviennent , toujours et toujours et encore et encore, certains alertent , exposent , et nous en sommes toujours au même points, quelques personnes arrivent à s extirper de ce cloaque lentement, très lentement.
    Bon courage à tous .


  • soi même 4 novembre 2015 11:54

    Vous avez bien raison chez monsieur avec article en forme de torchon de bistrotier , vous êtes indigne comme pour vivre comme pour mourir d’ailleurs.

    Je ne voie pas mon plus que fait cette référence à la famille laïc, qui devrait reflète la tolérance religieuse est qui utilisé ce que sous temps le terme laïc pour nous jouez l’islamiste fanatique.

    J’ai compris je ne vais pas vous convaincre, vous êtes sur de votre bon droit, l’ennui c’est que vous en voulez en faire une généralité, ce qui revient à dire que vous êtes près pour asseoir une dictature totalitaire..

    Tout cela qu mon du Droit de sa surévaluation de sa petite personnalité. Pauvre être vous n’avez encore rien comprit à la vie....

    ,


  • rocla+ rocla+ 4 novembre 2015 12:01

    le mieux c ’est de mourir vivant .


    • soi même 4 novembre 2015 12:22

      @rocla+, en tout cas, lui il est en accord avec sa scléroser , il est déjà mort pour mort avant même sa mort programmé.


  • eric 4 novembre 2015 14:14
    Qu’est ce qu’il ne faut pas lire....quand on sait que le conseil de l’ordre créé par Vichy a été dissous par Alger, puis recréé par les mêmes avant d’être à nouveau confirmé par Londre etc... https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_de_l’Ordre_des_m%C3%A9decins_en_France
    Finalement, c’est François Billoux ministre communiste de la santé qui nomme les conseillers après guerre...

    Cette remise en cause des acquis du conseil national de la résistance, du gouvernement d’union nationale, bref, ce révisionnisme qui met au seul bénéfice de Vichy, la création de l’ordre qui avait été voulue par un député socialiste avant guerre et qui était bien dans la tradition révolutionnaire républicaine et bonapartiste...tous cela nous remémore que le ventre est encore fécond qui enfanta la bête immonde et que l’ignorance de l’histoire.

    Je me demande si ces délires révisionnistes ne tombent pas sous le coup de loi Gayssot...

    Pour le reste, c’est pourtant simple : oui on nous tue en général en fin de vie, avec ou sans notre consentement. Les statistiques le prouvent. Il n’est pas mauvais que celui qui le fait, proche ou professionnel, court un vrai risque et donc ait besoin d’une forte motivation, notamment altruiste pour prendre ce risque. Il faut que le principe reste le respect de la vie à tout prix, faute de quoi on trouvera toujours d’excellents arguments économique pour abréger. Au début, ce sera un droit. Cela deviendra rapidement un devoir.

    Comment des gens de gauche peuvent ils ne pas sentir la logique ultralibérale à l’oeuvre derrière la pub pour l’euthanasie ?

    Du reste, c’est une logique globale : élimination des nouveaux nés non conformes, élimination des vieillards non rentables, polygamie et homosexualité pour les riches, esclavage pour les pauvres, sont les caractéristiques de l’essentiels des sociétés non chrétiennes de tout temps et en tous lieux.

    C’est vers ce retour aux « fondamentaux » que cherchent à nous ramener les ennemis de l’héritage catholique. Le savent-ils eux même ... ?


  • oncle archibald 4 novembre 2015 15:02

    « Notre fin de vie est encore trop souvent soumise à d’autres pouvoirs que le notre »


    Affirmation imbécile et quelque part hilarante. Demandez donc aux proches de l’accident d’autocar près de Libourne ce qu’ils en pensent ! Notre vie et notre mort sont soumises « aux lois du hasard » bien évidemment. Ceux qui pensent tout maîtriser de leur vie et de leur mort sont de pauvres gens totalement imbus de leur personne. En outre les buts qu’ils poursuivent relèvent souvent plus de l’anticléricalisme primaire que d’un souci humaniste. Leur faiblesse n’a d’égale que leur prétention, ils ne comprennent rien à rien, bien trop aveuglés et gènés par leurs œillères.

  • alinea alinea 4 novembre 2015 15:20

    Une femme dans le coma n’a pas de volonté ! N’’y a-t-il pas là une contradiction ?
    Je sais bien qu’aujourd’hui l’humain se croit tout puissant, tout puissant pour faire durer la vie, fut-elle de souffrance sans espoir, et tout puissant pour vouloir y mettre fin.
    Mais enfin depuis que l’homme est homme, depuis que la vie est la vie, sur terre, qui a eu ce choix-là, quand ?
    Nous faisons face à nos contradictions dans ce cas ; qui dit contradiction dit avis contraires et surtout hésitation. L’intime conviction qui pousse à agir, puisque ce n’est pas Dieu, cela ressemble au diable.
    On peut tergiverser sans fin ; le dilemme est pourtant simple : ne pas permettre aux « eugénistes » d’agir impunément, ne pas user de la technologie impunément ! Il nous faudra beaucoup de temps pour intégrer ce point de divergence totale entre nature et culture !


  • Crab2 4 novembre 2015 16:01


    Ni marbre, ni fleur artificielle : le « cimetière naturel » de Souché, conçu par la Ville de Niort ( 79 ), est un modèle original de repos éternel écologique et peu coûteux. Une expérience unique en France

    …/...

    En 2009, en plein débat sur les carrés musulmans, je publiais : L’ Enfer ( de ) ; et des catacombes...

    Suites :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/11/eden-pour-tous.html

    ou sur :

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/11/04/eden-pour-tous-5711079.html


  • cevennevive cevennevive 4 novembre 2015 16:11

    Ma vie m’appartient, oui. Je puis y mettre fin moi-même ou l’embellir, la donner pour quelqu’un ou pour quelque chose, la brider ou la gâter et l’entretenir comme un bien précieux.


    Mais je ne peux pas demander à quelqu’un de décider pour moi de l’heure de ma mort, de commettre un geste qui risque d’entacher le reste de ses jours.

    Je mourrai comme les animaux, comme les insectes, comme les plantes, quand le moment sera venu.

    Voir souffrir quelqu’un que l’on aime est insupportable. Mais le voir mourir aussi.

    Croyez-vous que commettre le geste d’euthanasie pourra apaiser votre propre souffrance ? Croyez-vous que vous pleurerez moins ? Pensez-vous que vous oublierez souffrance, mort, euthanasie de votre être cher ? Pensez-vous qu’une loi vous absoudra de tout cela ?


    Bonjour oncle Archibalt, bonjour alinea. Bon commentaires.



    • alinea alinea 4 novembre 2015 16:31

      @cevennevive
      C’est tellement évident, cevennevive.
      On a l’impression qu’aujourd’hui ce n’est plus l’âme qui parle, plus le coieur, plus la vie. mais une évidente efficacité qui fait de la souffrance le vécu à supprimer. Je sais, nous ne sommes pas égaux, là non plus.
      En tout cas, je sais que la vie, toute la Vie peut contenir dans un battement du sang dans une carotide et une respiration infiniment faible. Je sais que l’arrêt brusque de cette respiration est d’une violence inouïe.
      Je sais aussi que l’agonie est d’autant plus douloureuse qu’on la refuse, mais je sais qu’on n’y peut rien. Mais aussi que passer à l’acte de stopper l’intolérable ne le rend pas tolérable...


    • oncle archibald 4 novembre 2015 17:05

      @cevennevive et alinea : je crois que la volonté de programmer, d’aseptiser, de gérer tout en toutes circonstances a carrément fait perdre toute mesure à ceux qui n’ont pas connu ce que les personnes de notre age ont vécu.


      Il y a quelques décennies chacun avait vu quelqu’un mourir dans sa maison. Ses parents ou ses grands parents, ou même pire son frère ou ses enfants. On savait ce que sont la souffrance et la mort et on essayait avec nos maigres moyens et surtout beaucoup d’affection d’aider ceux qui nous quittaient à partir en paix. La médecine a fait des progrès et on peut maintenant en plus calmer efficacement leurs douleurs physiques, nous nous en félicitons tous et ces traitements sont appliqués de façon habituelle.

      Mais les progrès de la médecine n’aident pas à calmer les douleurs psychiques ni la douleur de quitter ceux qui vont faire le grand saut. On meurt désormais seul dans une chambre d’hôpital, la nuit, dans un sommeil chimique, et le service de garde téléphone au petit matin à la famille pour dire que « c’est fini ». C’est infiniment triste.

      Désormais nombreux sont les adultes qui n’ont jamais vu mourir quiconque, et qui le redoutent à l’extrême. Du coup je me demande si ce ne sont pas eux, les proches, qui sont demandeurs de cette sorte de fin « en catimini », bien propre. Je ne suis pas sur que celui qui s’en va n’aurait pas préféré serrer encore une fois la main de sa femme ou de ses enfants. Quoi qu’il en soit chaque cas est particulier et ce qu’il faut vraiment éviter c’est la banalisation et la légalisation de la mort « sur commande » parce que maintenant « ça a assez duré ».

      Empêcher de souffrir lorsqu’on le peut oui, tuer non. L’acharnement thérapeutique non, la mort programmée non plus. C’est tellement simple que je m’étonne qu’on soit obligé de le rappeler. Et la publicité, le dialogue obligé entre le patient s’il est en état de dire ce qu’il souhaite, ou s’il l’a dit avant de ne plus pouvoir, les parents et les médecins sont absolument incontournables pour éviter des abus et/où une dérive eugénique.

    • soi même 4 novembre 2015 23:16

      @cevennevive, entièrement d’accort avec vosq propos, il est visible nous avons affaire à des pleutres civilisationnels qui nous aucune idée après l’épreuve où après l’effort , l’on vit une rédemption.

      Je pense à eux avec cette chanson :

      https://www.youtube.com/watch?v=3wgJ2W-NUCU

      .


  • baron 4 novembre 2015 16:12

    On commence par persuader le bas peuple que lorsque l’on vas mourrir, il faut accelérer le mouvement, puis il faudra persuader tout le,monde que dés lors qu’il souffre il devient bon de demander a mourrir et de loi en loi .... puis on imposera la mort a tous selon des règles de plus en plus draconiene


    A la fin, quelqu’un ou une machine decidera sans aucun consentement qui doit mourrir et quand ....
    En, realite dans un système capitaliste, on peux imaginer que tout ceux qui seront juge comme non rentables seront éliminés.
    Et, c’est l’extrème gauche, bras arme de l’ultra-capitalisme debride qui fait le boulot de propagande avant de venir casser la gueule a tout ceux qui ne veulent pas être consideré comme des marchandises.....
    Le rôle dans le système de ces extremistes manipules devient flagrant, ils sont de moins en moins nombreux, mais il reste encore assez d’arrivistes forcenes et d’imbéciles pour faire efficacement le sale boulot.

  • rocla+ rocla+ 4 novembre 2015 16:17

    Pour agrémenter la vie de mes concitoyennes je fais des dons d’ orgasmes .


    Elles sont très contentes .

  • erichon 5 novembre 2015 13:44

    Excellent article , j’adhère à 100 %  !
    Que les religieux s’occupent de leur c.. et laissent la liberté de conscience à ceux qui en veulent !

    Une constatation :
    Je deviens athée intégriste en réaction au prosélytisme religieux ( de tous bords ) ! 


Réagir