jeudi 16 février - par Verdi

« Macron, l’insoutenable légèreté du paraître »…

… ou « l’hyperbole du système et de la duplicité ». Imhotep, ancien chroniqueur d’AgoraVox, lance une diatribe contre Macron, dans un livre de 103 pages, aux éditions La Pyramide. Il décrit une sorte d'extra-terrestre, avec un cursus « hors compétition », qui semble être son plus gros handicap ! L’homme, euphorisé, navigue dans un ballon de baudruche, surgonflé à l’hélium par les médias « installés », par un aréopage de politiciens sur le retour et surtout par de riches supporters qui ont vu l’opportunité de placer un homme à leur main, à l’Elysée. Sans concession vis-à-vis de celui qu’il voit comme une marionnette politique, l’auteur livre son éclairage sur la réalité du personnage, sa face cachée, ses zones d’ombre, au moment où beaucoup se laissent abuser par l'éphémère arc-en-ciel Macron.

JPEG Une élection présidentielle n’a rien d’anecdotique. Dans celle de cette année, est arrivé un candidat qui semblait venir de nulle part et qui truste les premières places dans les sondages. Ce livre n’est pas un livre sur l’idéologie de Macron, si tant est qu’il sache lui-même où il se situe. La position des candidats n’est pas mineure, et il est normal de s’en soucier. Ici, il s’agit d’autre chose, non d’un débat sur l’essence des pensées politiques, ni où l’on se situe par rapport à elles. Tout débat, tant qu’il est démocratique et non faussé, a un intérêt primordial.

Ici il s’agit d’un OPNI (Objet politique non identifié) qui perturbe la démocratie en réalité. Il ne la perturbe pas parce qu’il serait un trouble violent pour l’ordre public, ni parce qu’il proposerait une dictature sanguinaire, mais parce que son parcours et son attitude sont une négation de la démocratie. En dehors du fait qu’il a pour soutien des poids lourds de la presse (Drahi avec l’Express, Libération, BFM TV, ou Bergé et Niel, Le Monde, Le Nouvel Observateur) ce qui fait que pendant 6 mois il a capté pour lui seul environ 43 % de la couverture médiatique politique, c’est son attitude depuis août 2015 qui m’a poussé à m’intéresser à lui. Depuis cette date il a été un pied dans le gouvernement et un pied dehors. Hollande a eu une faiblesse coupable à son encontre. Il est en quelque sorte celui qui a permis par son exposition, son poste de ministre, par sa nomination à ce poste et par son inaction pour le mettre dehors, à cette chimère de prospérer.

Sans poste de ministre depuis 2015, il ne serait sans doute pas où il en est. La responsabilité de Hollande est majeure. Ce n’est pas le débat, même s’il faut en parler. En regardant de plus près les paroles et les actes de Macron une évidence est apparue. Encore une fois, c’est à d’autres de juger son fond politique (on attend toujours son programme).Ce qui est important en politique, et dans une démocratie apaisée où le débat est sain et nécessaire, c’est que ceux qui sont candidats à cette élection majeure aient des racines politiques profondes et une démarche de fond, et non de pure forme. Cette étude a permis de distinguer plusieurs angles de vue :

- le parcours politique de Macron

- la création de En Marche !

- la démarche électorale de Macron.

Une marionnette politique (ex-hollandiste) en guise de produit marketing

Lors de cette étude, il est apparu aussi des zones sombres et, on peut se poser légitimement la question, de possibles abus de biens publics et détournements de fonds publics.

Du côté politique, Macron a créé un personnage, une marionnette politique, qui est lui-même. Il a cherché, comme une multinationale voulant lancer un produit, quel était le positionnement politique qui lui permettrait d’accéder au pouvoir. De ce fait, il s’est situé ni droite ni gauche, bien qu’il fût adhérent trois ans au PS après trois ans avec Chevènement, qu’il fût candidat à la candidature en 2007 pour le PS, secrétaire général adjoint de l’Elysée, arrivé dans la musette de Hollande gagnant des Primaires socialistes, avec un programme (appliqué ou non peu importe) socialiste, dit comme tel, puis ministre de ce même pouvoir. L’étrange est que ce passé lui est indifférent comme à la presse.

Son passé socialiste et son grenouillage dans tous les réseaux (Gracques, DSK etc.) et son passage à l’ENA lui auront permis d’entrer à la Banque Rothschild pour finir par gagner l’insupportable et indécente somme de 2,4 millions d’euros en 18 mois pour entre autres, une opération capitalistique entre Nestlé et Pfizer. Il est entré dans cette banque grâce à Attali. Macron fait partie intégrante du système dont il fait figure d’hyperbole.

Qui dit faire partie du système et se présenter comme neuf et hors système entraîne une deuxième « qualité » : la duplicité. Les trois sont intimement liés : Système/Anti-système/Duplicité. Se présenter, être le second quand on est dans le premier, impose d’user abondamment du troisième. La duplicité entraîne le mensonge.

Les zones d’ombre de l’inquiétant mystique candidat du marché

Etant candidat du marché, qu’il a analysé, cela lui fait être en permanence en contradiction. Un programme n’est pas nécessaire, seule compte la mystique de la politique et avoir des groupes de réflexion pour faire 100 propositions, vouloir des candidats neufs aux législatives, réserver 50 % des places aux parlementaires déjà élus, prendre des personnes comme Delevoye (70 ans, 37 ans de carrière politique) pour faire partie du jury de sélection (7/9 sont comme Delevoye), faire applaudir Mitterrand à Lille et Giscard à Lyon, dire qu’il n’y a pas de culture française et proposer en Algérie une chaîne qui associe les deux cultures, vouloir faire participer la population pour les propositions, vouloir un mandat impératif pour les députés qui seront élus sous sa bannière (ce qui est une dérive autoritaire) etc.

Dans les zones d’ombre, il y a son aspect mystique, qu’il revendique presque. Il dit, par exemple, que Dieu est lié au reste, tout en disant qu’il ne sait pas si Dieu existe vraiment (vraiment est de trop, ou il existe ou non, il ne peut exister à moitié). Ce qui fait peur, c’est son attitude extatique, lors du meeting de Paris.

Il faut aussi se poser des questions sur l’argent dont il a disposé et dont il dispose.

L’histoire des 120 000 € a été bien trop vite évacuée par la presse, sous le double prétexte que Macron a dit que pas un euro n’était allé à son mouvement. Sapin a confirmé à la vitesse de l’éclair que son utilisation était légale (donc sans prendre le temps de faire une enquête).

Il s’est servi de sa position de ministre pour faire sa promotion personnelle

Sans même aller chercher loin, à quoi ont bien pu servi ces 120 000 €, -soit entre 500 et 700 € par jour- ? Cette somme n’aurait-elle pas dû servir le ministère de Macron, mais aussi les deux autres secrétariats d’état, ce qui est au minimum un vol moral de ces deux secrétariats d’état, et ce qui les a empêchés de fonctionner normalement.

Il y a des faits certains et connus comme 4 réunions citoyennes, sans la presse, organisées par Bercy, dont la dernière, où il a annoncé la création de son parti, ce qui est d’évidence un abus de biens publics, puisqu’il s’est servi d’une réunion organisée par Bercy pour annoncer une initiative privée.

Du reste c’est sans doute la première fois dans l’histoire de la République qu’un ministre crée un parti politique, alors qu’il est encore en fonction, et un parti d’opposition. Il y a aussi tous les dîners organisés pour les banquiers (et leur épouse) à Bercy, des invitations au politologue Rozès ou à Orsenna, qui n’ont rien à voir avec le ministère de l’économie, comme sa venue pour fêter Jeanne d’Arc en tant que ministre et pour parler de l’identité nationale qui n’est pas son domaine de compétence ministérielle, ou sa venue au salon de agriculture alors qu’il n’en est pas ministre ni n’est leader de parti.

Opacité sur ses ressources financières

Enfin, entre autres révélations, le livre raconte comment, en 2007, alors qu’il est fonctionnaire (il doit gagner 2 000 € par mois, à l’époque) il réussit l’exploit de s’acheter un appartement de 890 000 €, sans apport personnel, avec un premier prêt de 550 000 € auprès de son ami Hermand, et un autre, sans doute de 440 000 €, auprès du Crédit Mutuel. Toutes ces informations viennent de Macron lui-même et de sa déclaration de patrimoine. Comment a-t-il pu emprunter auprès du Crédit Mutuel, alors que le remboursement mensuel de ses deux emprunts représente quatre fois son revenu brut (avant impôts) ? Quel que soit le mode de calcul (remboursement mensuel, in fine) cette équation est impossible. L’achat date de juin 2007 et son entrée chez Rothschild ne date que de septembre 2008 (16 mois plus tard), cela ne peut donc pas venir de là.

A ces remboursements, il faut ajouter les taxes foncière et d’habitation, et au départ les frais d’acquisition, qui ne peuvent être pris en charge par un emprunt, soit encore peut-être 40 000 €. Qu’Hermand veuille l’aider (hors le fait que cela puisse être un don déguisé (cf. l’affaire du prêt à Bérégovoy d’un million de francs), et à une telle hauteur (550 000 €) laisse déjà songeur. Comment la banque, elle, a-t-elle pu prêter à Macron, -alors qu’elle est soumise à des règles prudentielles strictes et même au-delà-, une somme dont les remboursements atteindraient 4 fois les revenus de l’emprunteur ? Il y a là à creuser, vite et profondément. On sait aussi que quatre de ses conseillers ont préparé son discours de juillet, quand il était encore ministre. On sait que beaucoup de ses collaborateurs se retrouvent dans la structure En Marche ! Etc.

 

Le devoir de faire connaître la vérité sur Macron

Ce livre vous montrera à partir de faits connus, vérifiés, indiscutables, les contradictions, mensonges, ethniques marketing du candidat Macron. Il y avait un devoir à les faire connaître, et ce serait du vôtre à faire que ce livre circule. Peut-être en parler aussi dans les forums et dans les commentaires sous les articles des grands média. Contrairement à mon habitude ce livre sera payant parce que je voulais qu’il soit aussi en livre et non seulement en eBook, ce qui impose qu’un prix soit aussi appliqué en version électronique. En version papier c’est bien évidemment impossible d’appliquer la gratuité. Il vous en coûtera soit moins de 10 € en livre soit moins de 6 € en eBook. De mon côté, bien que j’aie fait plusieurs semaines de travail et que selon Macron ce travail doit être rémunéré (je serai très loin des 2,4 millions qu’il a touchés), je m’engage à ce qu’une partie des revenus aille à une organisation d’aide aux illettrés, et une autre au Secours populaire français, qui pourront aider certains à avoir un costard. Imhotep

 

 

Disponible :

 

Format électronique 5,99 € :

  • FNAC

http://www.fnac.com/livre-numerique/a10408454/Imhotep-Macron-L-insoutenable-legerete-du-paraitre

  • Amazon

https://www.amazon.fr/dp/B06X19JQ1J/

  • iTunes

https://itunes.apple.com/fr/book/id1205638291

 

Format broché Amazon 10,31 € :

https://www.amazon.fr/Macron-Linsoutenable-légèreté-paraître-Lhyperbole/dp/1543113680/

JPEG



85 réactions


  • Laulau Laulau 16 février 09:38


    Une campagne complètement bidonnée avec des supporters robotisés attendant smartphone en main le prochain slogan qu’il faudra crier en chœur, pendant que le reste de la foule reste impassible. Regardez la vidéo, c’est édifiant !

    http://www.marianne.net/aux-meetings-macron-les-acclamations-militants-teleguidees-smartphone-100249919.html


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 février 11:39

      @Laulau

      Bonjour, que de populisme dans cet article de Verdi qui fleure bon l’envie et la jalousie du perdant gauchisé. Mélenchon, Le Pen, Asselineau, les thermomètres de la décadence et du naufrage populiste occidental, le trumpisme à la française. Je m’en vais parler aux oiseaux et discuter avec les arbres. Le monde humain est devenu insupportable de crétinerie


    • Laulau Laulau 16 février 11:49

      @Bernard Dugué
      C’est ça, allez parler aux oiseaux, peut-être qu’ils comprendront, eux, ce que vous daignez essayer de nous apprendre du haut de votre génial intellect.


    • Laulau Laulau 16 février 11:52

      @Laulau
      Au fait, je comprends parfaitement votre attrait pour Macron. Vous avez tant de chose en commun ...par exemple, parler longuement pour ne, surtout, rien dire.


    • Imhotep Imhotep 16 février 12:11

      @Bernard Fugué
      excusez-moi de vous contredire, mais Verdi a introduit un livre que j’ai écrit. Or il se trouve que je ne fais de façon certaine pas partie des défenseurs de ceux que vous avez cités. Ensuite il s’agit de faits et lorsque l’on se veut scientifique on répond aux faits.

      En voici déjà un :
      - Comment Emmanuel Macron a-t-il pu financer son appartement de 890 000 € en 2007 gagnant 2 000 € bruts par mois sans aucun apport personnel ? Le remboursement de ses emprunts représentent 4 fois son salaire. Tout ces faits sont vérifiables : déclaration publique de Macron sur son patrimoine, déclaration sur son site comme quoi il a emprunté la totalité de la somme dont 550 000 auprès de son ami Hermand, déclaration sur son site indiquant qu’il est fonctionnaire à l’époque (juin 2007 ne sera dans la banque que septembre 2008), déclaration de lui-même indiquant qu’il n’a pas d’apport et tout emprunté dont l’autre part manquante auprès du Crédit Mutuel.



    • mac 16 février 12:17

      @Bernard Dugué
      Parce que Macron ce n’est pas du populisme ?


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 février 12:30

      @Imhotep

      Je lis sous la plume de Verdi, il est fonctionnaire et doit gagner 2000 euros brut par mois. Il doit, cette expression n’a rien de scientifique. Quand on est honnête et rigoureux, on dit, il gagne et on dit combien. Macron était à l’époque inspecteur des finances. Je doute qu’à ce poste on ne gagne que le salaire d’un instit. Je ne défends pas Macron, je déplore que le journalisme citoyen soit tombé à un niveau si déplorable. C’est pire que les médias officiels. Je crois que l’homme est par essence voué à devenir bête hélas.


    • Imhotep Imhotep 16 février 12:44

      @Bernard Fugué
      Renseignez-vous ? A 30 ans, catégorie 45, inspecteur des fiances c’est aujourd’hui un peu plus de 200 € bruts.

      Grille indiciaire du grade Inspecteur des finances publiques 
      EchelonIndice BrutIndice majoréDuréeSalaire brutSalaire net1 379 349 1 an 1 635,42 €Calculez
      votre
      salaire net
      avec notre
      simulateur

      2 423 376 1 an 1 761,95 €3 442 389 2 ans 1 822,86 €4 466 408 2 ans 1 911,90 €5 500 431 2 ans 2 019,68 €6 542 461 2 ans 6 mois2 160,26 €7 588 496 3 ans 2 324,27 €8 625 524 3 ans 2 455,48 €9 653 545 3 ans 2 553,88 €10 703 584 3 ans 2 736,64 €11 759 626 4 ans 2 933,45 €12 801 658 3 083,40 €

    • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 février 13:00

      @Imhotep

      Eh bien je ne suis pas certain de votre démonstration. Il y a aussi l’IGF qui est un corps de hauts fonctionnaires qu’on trouve dans les cabinets ministériels et dont le statut est différent de celui des inspecteurs catégorie A de l’administration. Macron était à l’IGF il me semble. Sur ce, je vous laisse débattre et un conseil, écrivez sous votre identité, un pseudo ne rend pas crédible. On a le courage de ses opinions ou pas


    • Verdi Verdi 16 février 13:00

      @Bernard Dugué

      Le mépris que vous affichez ne vous grandit pas Dugué. Vous êtes à des années lumière d’un Einstein qui savait rendre accessible au plus grand nombre des concepts complexes. Ce n’est pas votre qualité. Ce n’est pas non plus la masse de mots utilisés dans un article qui rend plus intelligent, c’est la capacité à se faire comprendre et vous en êtes très loin (cf. vos articles pseudo scientifiques). Je n’aime pas les suffisants orgueilleux qui se prennent pour des aigles, alors qu’ils ne sont que de vulgaires moineaux. Un peu d’humilité Dugué ! 

    • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 février 13:23

      @Verdi

      Je l’aime bien Einstein, lui qui a dit : il y a deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine mais pour l’univers, je ne suis pas encore certain ! à bon entendeur !


    • mac 16 février 14:01


      @Bernard Dugué


      Il y a deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine...il semblerait que Macron puise largement dans cette réserve infinie et renouvelable que constitue la seconde.

      Franchement monsieur Dugué, vous nous avez habitués à des thèses plus étayées

      Puisque vous semblez le défendre, faites nous un article dont vous avez le secret et que je lis toujours avec grand intérêt sur ce personnage, parce que là je ne vois pas trop où vous voulez en venir. Je ne demande qu’à me débarrasser de l’ idée que ce type est un pur produit marketing soutenu par la bande du Fouquet’s version 2017 mais pour l’instant je n’y parviens pas.


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 16 février 15:13

      @Imhotep
      Si le couple Martin à 4000 ne peut pas se voir prêter pour des échéances à plus de 1/3 de son salaire, cette règle est bafouée en permanence. Ma femme en voit tous les jours, des dossiers soumis aux signatures des êtres supérieurs de la direction. Il y a dans sa banque des personnes protégées qu’elles soient de l’économie ou de la politique. C’est un passe-droit comme il y en a une multitude dans d’autres domaines. Et je ne dis surtout pas que c’est juste, je dis que ça existe.
      Donc Macron, peut être à 2000 le mois mais j’en doute, est un énarque, à des appuis et le pari est fait qu’il présente moins de risques que le couple Martin à 4000 le mois.
      On ne découvre pas aujourd’hui dans quelle société, nous vivons tous.
      C’est la période des élections, tout est bon envers X ou Y, du moment que ça se traduise par un % de voix en moins ou en plus. Alors, déballons, déballons et après les élections : oublions, oublions et surtout ne réformons rien.
      L’affaire Fillon est pour moi, plus indécente qu’illégale même si j’aimerais que la légalité l’interdisse mais personne ne s’inquiète des emplois fictifs des cumulards politiques. Quand vous regardez certains CV, ils doivent avoir 18 bras, 12 jambes, 4 cerveaux et des montres graduées jusqu’à 72h. Regardez les beaux membres des conseils d’administration ou droite comme gauche bouffent ensemble.
      Si la famille du député n’est pas embauchée par lui même, allez regarder exactement où elle est : vous y verrez plein de petites choses que vous devinez déjà.
      Je ris donc de tout ça, de toutes ses dénonciations (du citoyen à la cour des comptes en passant par les médias sélectifs), de toutes ses pratiques qui se font toujours au détriment des lois, de la morale, de la décence, des finances publiques, etc ... et surtout de cette absence à vouloir moraliser (moi président et moi rien faire).
      Peu importe le futur élu, aucun n’est déjà propre. Bon, allez, peut être sauf Pouthou.


    • Verdi Verdi 16 février 16:52

      @Frédéric Van der Beken

      « C’est un passe-droit comme il y en a une multitude dans d’autres domaines. »

      En Afrique, ce genre de passe-droit est monnaie courante, on appelle çà de la corruption à tous les étages. Vous démontrez donc que, dès son entrée dans la vie active, Macron a été un bénéficiaire de la corruption feutrée à la française, qui distingue les bons et les mauvais, selon leurs origines ou leurs cursus. 
      Vous apportez de l’eau au moulin d’Imhotep. Macron est bien un habitué des privilèges (indus) ! Comme Fillon, il trouve cela tout à fait normal, pour ne pas dire légitime. C’est cette appartenance à la caste qui les aveugle. 
      En d’autres termes, selon vous, c’est une pratique courante, donc acceptable. Circulez, manants, y a rien à voir. Sauf que les juges sont de moins en moins indifférents à cette dérive comportementale des « élites ». 

    • Fergus Fergus 16 février 17:33

      Bonjour, Laulau

      Je suis globalement d’accord avec ce qu’a écrit Verdi en relais d’Imhotep, et avec vous-même.

      Pour autant, il faut se rendre à l’évidence : Macron a très bien senti le coup en préemptant un large centre orphelin qui, dans un contexte de rejet du PS et de LR, va des vallsistes aux juppéistes.

      Cerise sur le gâteau pour lui, la victoire de Hamon d’un côté, et les déboires judiciaires de Fillon de l’autre, apportent du poids à sa candidature en faisant fuir les libéraux du PS et les électeurs de la droite morale. Bref, malgré une campagne hors sol de nature « christique », Macron a réellement des chances de gagner si toutefois Bayrou ne se met pas en travers de sa route.

      Tout cela montre l’état de déliquescence de notre système politique, et la grande pauvreté de l’offre dans les formations ayant des chances d’être présentes au 2e tour.


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 16 février 17:36

      @Verdi
      Vous savez lire ou vous savez déformer  ? ce n’est pas beau de sortir un bout de phrase du contexte :)

      C’est un passe-droit comme il y en a une multitude dans d’autres domaines. Et je ne dis surtout pas que c’est juste, je dis que ça existe.
      Donc je ne dis pas que j’approuve, ok ?

      Je ris donc de tout ça, de toutes ses dénonciations (du citoyen à la cour des comptes en passant par les médias sélectifs), de toutes ses pratiques qui se font toujours au détriment des lois, de la morale, de la décence, des finances publiques, etc ... et surtout de cette absence à vouloir moraliser
      Et là je déplore que l’on ne moralise pas, ok ?

      Et au cas où, pour ma bonne foi, je remet le lien sur AV et il ne date pas d’hier et je vous assure que ce que vous combattez comme moi a encore de belles journées à vivre au vu du nombre de signataires.
      https://www.change.org/p/pour-le-renouveau-de-la-d%C3%A9mocratie

      Maintenant, on sera d’accord : pratique courante : oui, acceptable:non. S’en remettre aux juges, à géométrie variable ? Balkany, Pasqua pour exemple. Vous pensez que la justice est la même pour nous que pour eux ? moi, non. Donc je n’attends rien de la justice aux ordres. Petit à petit et très lentement, de plus en plus de pratiques seront dénoncées, jugées et interdites mais que le chemin est long et sera long avec ce culte du secret, avec cette main silencieuse qui guide

      Oui la corruption existe en France mais le Canard fait le tri. Le Canard est corrompu aussi ?
      Les placards dorés, les chargés de mission sans mission, les postes donnés au moment du sauve qui peut avant chaque élection, les multiples présidences de tout et de rien, Les Jean Vincent Placé ou Harlem Désir de droite comme de gauche, etc ... Pas de fictif ? Pas de passe droit ? Pas de corruption appelée coup de main, amitiés, renvois d’ascenseurs ?

      Je n’ai qu’une solution : ne jamais laisser le même détenir un pouvoir aussi longtemps.

      Macron n’est qu’un fruit parmi les autres du système que nous cautionnons par nos votes. Des choses à dire sur Hamon, Fillon, Mélenchon, etc ... c’est du pareil au même, plus ou moins gonflé mais aucun n’a le cul propre car notre système ne permet pas d’avoir le cul propre et d’être à ce niveau : c’est un constat déplorable mais constat.
      Je me fous donc de cette élection et irai voter soit blanc, soit en pensant que c’est celui là qui fera le moins chier (jamais d’extrême tout de même) et surtout je continuerais à penser que le nouvel élu est le prochain recordman du chômage comme ils l’ont tous été, sans interruption, depuis Pompidou (vérifiable sur le site de l’insee).

      Excusez moi d’être sans illusion pour cette élection, je n’ai pas trouvé mon champion.


    • humpty-dumpty 16 février 17:50

      @Imhotep
      Vous confondez « inspecteur des finances publiques » et « inspecteur des finances ».
      Le premier est un fonctionnaire de catégorie A correspondant aux anciens inspecteur du trésor et des impôts (avec la fusion des deux directions pour créer la DGFiP cette nouvelle appellation a été donnée). C’est le corps dont vous indiquez la rémunération standard (NB : hors primes, lesquelles peuvent être généreuses).
      Le second est un des corps les plus prestigieux des hauts fonctionnaires (« A+ ») et sa rémunération même en début de carrière est au moins le double (il faudrait des sources pour être plus précis, pas le temps de creuser aujourd’hui).
      Certes ça reste vraisemblablement insuffisant pour couvrir un emprunt aussi colossal que celui indiqué, mais être aussi faux sur les chiffres affaiblit une démonstration qui n’aurait pas besoin de cela.


    • Verdi Verdi 16 février 17:54

      @Frédéric Van der Beken

      Je ne mets pas en cause les critiques, que nous partageons, sur le fait qu’il y a des gens plus égaux que d’autres, comme disait Coluche. Je vous trouve juste un tantinet fataliste ou laxiste quand vous évoquez des pratiques, apparemment courantes, qui relèvent de la corruption.

    • Imhotep Imhotep 16 février 18:13

      @humpty-dumpty
      J’ai posé la question à Macron via son site et n’ai pas eu de réponse ayant pourtant indiqué ce même montant. Pourtant ce même site m’a répondu à deux autres questions (réponses dans le livre). Un autre site a indiqué à peu près les mêmes montants. Quoi qu’il en soit dans le livre j’ai fait le ratio avec ce montant brut, on peut considérer que si le brut était de 3000 € (il est en début de carrière) brut en retirant les charges et les impôts on devrait tourner en net après impôts à 2 000/ 2 200 € ce qui ne permet pas de rembourser à 3,5 % (taux donné par Macron) sur 10 ans 890 000 € dont la charge mensuelle hors assurance et hors taxe foncière et d’habitation doit tourner à bien plus de 8 000 €. Comment peut-il faire ? Donc l’affaiblissement dont vous parlez est véniel. Et plus le salaire monte plus les impôts montent. Pour ce prêt dans les règles prudentielles il faudrait qu’en tant que fonctionnaire il ait un salaire mensuel de 35 ou 40 000 €. Mon erreur est, en regard de tout cela infime et ne change rien à l’interrogation de ces deux faramineux prêts. Et surtout quid du Crédit Mutuel ? Il devrait s’expliquer. 


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 16 février 18:30

      @Verdi
      Je n’ai pas inventé la corruption. Je vous prouve que je la combat, en tout cas j’essaye à mon niveau. Et si ces pratiques sont courantes alors qu’elles relèvent de la corruption, c’est qu’elles ne sont pas dénoncées et encore moins jugées.
      Ca se voit depuis votre commune jusqu’au sommet de l’état et ça se mord donc la queue..
      Maintenant comment moraliser toute cette vie politique ? On se remord la queue puisque ce sont les principaux intéressés qui votent les lois ou qui rendent les gens pas tout à fait égaux devant les juges.
      A mon sens, il manque une initiative qui serait ce qu’elle serait (mais ne peut venir de MoiToutSeul), un peu dans le genre de Hulot avec sa charte écologique : proposer une dizaine de règles pour renouveler la vie démocratique (durée, transparence, véritable indépendance de la justice, etc ...) et faire engager tous les candidats sur cette charte. L’application étant toujours autre chose ...
      Le renouveau de la démocratie et la lutte contre le chômage sont vraiment les 2 choses que j’estime les plus urgentes. Je ne suis pas gâté, personne n’en parle. On peut être fataliste ...


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 16 février 18:55

      @Verdi
      Pour ajouter et faire un parallèle entre corruption et fraude fiscale. SI il y a fraude, le premier problème est le sentiment d’impunité. Si on est certain d’être attrapé, il y aura peu de fraudes. C’est le contraire qui se passe, de la fraude nous ne voyons que la partie émergée. La corruption suit le même principe.
      Empêcher la fraude fiscale ? contrôlons, contrôlons et manifestement on ne le fait pas assez. Pourquoi ? Ca coûte ou ça rapporte ?
      Empêcher la corruption ? contrôlons, adaptons nos lois, ne favorisons pas les situations propices à corruption. La question pourquoi ce n’est pas fait, pourquoi autant d’immobilisme ? Qui s’engage dans ceux qui font les lois ? Où sont les chevaliers blancs dans un pays prêt à voter en toute connaissance de cause pour un fraudeur, corrupteur ou indécent. Le vers est surement dans le fruit.


    • Imhotep Imhotep 16 février 19:50

      @humpty-dumpty
      J’ai suivi votre conseil et j’ai modifié mon texte en conséquence dans les 3 formats électroniques et dans le format papier. Vous avez parfaitement raison il faut être juste dans ce que l’on écrit et je supporte mal écrire des choses fausses. C’est donc corrigé grâce à vous merci.


    • Imhotep Imhotep 16 février 19:50

      @Imhotep
      PS j’ai pris une base 6 000 € nets.


    • baldis30 16 février 20:36

      @Imhotep
      bonsoir,

      c’est une habitude en France depuis le procès Dreyfus :

      la question ne sera pas posée


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 février 21:24

      @Verdi

      Verdi, vous confondez la corruption légale et la corruption morale. Vous êtes aussi l’acteur du naufrage intellectuel de la nation française. N’essayez pas de vous rattraper, faites un examen de conscience. Mais vous n’y êtes pas obligé, la vérité dérange. Le mensonge permet de vivre avec quelques agréments et protéger son âme qui triche avec les vérités..... à bon entendeur


    • Cazeaux Cazeaux 17 février 19:21

      @Imhotep

      CONFUSION

      Un inspecteur des finances publiques n’a rien à voir avec un « inspecteur des finances ».

      Le 2eme (métier de Macron) est un corps de la haute fonction publique, l’un des cinq plus haut, lors que le 1er est un « simple » fonctionnaire de catégorie A.

      L’inspecteur des finances publiques est l’appellation qui remplace depuis leur fusion, les postes
      d’inspecteur des impôts et d’inspecteur du trésor.

      VOIR MON AUTRE REACTION CI DESSOUS ;

    • humpty-dumpty 19 février 09:56

      @Imhotep
      Merci beaucoup, je suis heureux si j’ai pu vous aider à améliorer votre contribution au débat (que je crois utile - je veux dire, le débat dans son ensemble bien sûr, mais notamment votre contribution).


    • Alren Alren 19 février 15:25

      @Laulau

      Dugué devait déjà aller parler aux abeilles. Visiblement elles n’ont pas été intéressées !

      Et s’il aller parler aux poissons de l’océan ? Ça arrangerait tout le monde ...


    • Alren Alren 19 février 15:33

      @Frédéric Van der Beken

      Peu importe le futur élu, aucun n’est déjà propre.

      Il s’agit là d’une affirmation que vous ne pouvez pas prouver pour TOUS les candidats.
      En conséquence c’est de la diffamation !! ;

      Que Fillon ne soit pas « propre » suffit à vous yeux à excuser Macron ou Le Pen qui ne le sont pas non plus.
      Tout comme la « malpropreté » de Macron sert à excuser celle de Fillon.

      Belle mentalité !


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 20 février 10:59

      @Alren
      J’aime bien vos raccourcis ....
      Peu importe le futur élu, aucun n’est déjà propre
      Ce qui veut dire que le prochain ne sera pas n°1 sur le podium de honnêteté.
      Si on jette un oeuil sur les précédents, la statistique est de mon côté.
      Si on me donne une armée de contrôleurs fiscaux, j’ai plus la garantie que je vais trouver des oublis, des sous évaluations, du travail fictif et plus vraisemblablement du travail rémunéré à des fonctions autres que celles prévues, etc ... mais on ne me donnera pas une armée de contrôleurs.
      Vous n’avez pas besoin de plonger sous l’iceberg pour en deviner son volume.
      Donc je diffame toute la classe politique ou du moins celle qui est en position d’être au premier tour, je suis désolé de ne pas croire au sauveur de la France mais ça fait tellement longtemps que Raymond Barre a dit qu’il voyait le bout du tunnel que je me demande si il n’avait pas la vue d’un aigle pour voir si loin.


  • Etbendidon 16 février 10:07

    Ouahhhhh le discours de vieux sur TOP MACRON
    Archaïste, rétrograde, passéiste du 20ème siècle et en plus complotiste
    C Asselinesque quoi
     smiley
    Voici un discours de Djeune
    D’abord tu rejoins les marcheurs en allant sur le site EN MARCHE.FR
    Puis tu aides le mouvement en rejoignant les helpers (ouahou trop beau)
    Et dans les assemblées tu bosses avec la TEAM AMBIANCE
    N’oublies pas ton iphone de chez MAC
    parce que chez Emmanuel on est MAC (comme MACRON) et pas PC
    Faut pas mélanger les torchons (les PC) avec les serviettes (MAC)
    Avec ton iphone tu reçois tes intrucs, tu tweet un max et tu fais des selfies avec emmanuel que tu posteras sur ta page fessebook
    pendant la conférence on gueule non on crie (on est bien élevés chez emmanuel) L’EUROPE C TOP
    ^^
    Et le soir après la Mega conférence on va tous en boite s’éclater
    OUAHOUUUU C TROP SUPER EXTRA GENIAL COOL
    EN MARCHE BROTHERS and SISTERS
    laissons le vieux monde derrère nous
     smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 février 10:40

      @Etbendidon
      Comparer Macron à Asselineau, prouve juste que vous parlez sans savoir.
      Conférences en ligne de l’ UPR.


    • Trelawney Trelawney 16 février 16:54

      @Etbendidon
      Grace à Macron, beaucoup de pieds noirs sont maintenant content d’être devenus des complices d’un crime contre l’humanité.

      Et puis faire le déplacement en Algérie pour se recueillir sur la tombe d’un grand personnage qui a compté beaucoup pour notre patrimoine national à savoir, le commissaire Navaro, vous donne de suite une diension présidentielle

    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 16 février 17:42

      @Trelawney
      Navaro était méritant, il élevait tout seul sa fille 
      Par contre, je ne sais pas si il touchait l’allocation de parent isolé comme Mme Pingeot


    • hector 17 février 08:26

      @Trelawney

      Macron n’est rien d’autre qu’un démago prêt cracher sur la France pour des voix ;c’est vrai qu’il a jamais été élu à rien , toujours nommé


  • Imhotep Imhotep 16 février 12:12

    Questions posées à Macron sans réponse :


    • comment a-t-il pu emprunter 550 000 € tant auprès d’Henri Hermand que du Crédit Mutuel (avec les règles prudentielles qui ne pouvaient au grand jamais le permettre) alors que sans doute il ne gagnait pas plus de 2 000 € par mois en tant qu’inspecteur des finances et que les remboursements au taux de 3,5 % - selon votre propre site -, que ce soit un capital remboursé in fine avec versements uniquement d’intérêt, que ce soit en remboursant sur dix ans ou vingts ans puisque quel que soit le mode de remboursement celui-ci ne peut qu’être très largement au-dessus de ses revenus ?
    • quelles ont étés les diverses destinations et quels ont étés les justificatifs des 120 000 € de frais de représentation du ministère de l’économie pendant le 8 premier mois de 2016 ? Comment a-t-il pu dépenser la somme entre 500 et 700 € par jour de frais de bouche hors déplacements (ce qu’il a fait croire dans sa défense en voulant les incorporer dans ces dépenses) ?
    • en quoi les quatre réunion citoyennes organisées par Bercy sont-elles justifiées pour la fonction de ministre et en quoi ne seraient-elles pas un abus de biens publics afin de préparer la candidature d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République et le lancement de son parti ? En quoi ses rencontres avec entre autres Orsenna (présent à son meeting de Lyon ce qui pourrait être un début de preuve de l’utilisation illégale du ministère à son profit) et Rozès, politologue, ont-ils servi son ministère ?
    • quelles sont ses grandes réussites au pouvoir ?
    • pourquoi en mars 2016, lors du salon de l’agriculture et lors d’un reportage de France 2 dit-il qu’il ne commente pas les rumeurs et qu’il n’y a pas de parti en vue alors qu’à peine un mois plus tard il lance son parti et que dans ce même reportage le banquier Peyrelevade est interrogé et confirme que depuis de longs mois un rassemblement est en route ce que confirme une enquête du Nouvel Observateur ? Peyrelevade disant dans ce même reportage que l’objectif était à long terme laissant le projet mûrir, Macron a-t-il délibérément menti sur son projet auprès de ces financiers si Peyrelevade ne ment pas ?
    • pourquoi dit-il au présent qu’il n’est pas socialiste ayant adhéré 3 ans au PS participé pendant 4 ans au pouvoir socialiste ?
    • pourquoi supprime-t-il publiquement la paternité du véritable père des enfants de son épouse les déclarant les siens ?




    • Imhotep Imhotep 16 février 12:12

      suite 1

      • pourquoi méprise-t-il les illettrés, ceux qui ne peuvent s’offrir un costume, et se sert-il de sa grand-mère, de son arrière grand-mère, de sa femme et des enfants et petits-enfants de celle-ci sans aucune pudeur ni retenue pour sa promotion personnelle politique ?
      • pourquoi parle-t-il de circonscription pour surfer sur la vague de l’affaire Fillon alors qu’il n’est et n’a jamais été député ?
      • pourquoi parle-t-il de voyages qui seraient inclus dans les frais de représentation alors que c’est faux quand on lui demande des comptes pour ces fameux 120 000 € ?
      • pourquoi dit-il au présent qu’il s’engage en politique alors que cela fait plus de dix ans qu’il s’est engagé ?
      • pourquoi se dit-il fidèle aux idées et à la République alors qu’il quitte l’ENA et s’en va travailler dans un système totalement opposé à ses racines républicaines et familiales, et à ses études, et à ces concours républicains comme il le dit, en travaillant pour une banque d’affaires ?
      • comment peut-il expliquer renier à ce point tant la philosophie de la gauche, que la notion de travail qu’il vante quand il accepte de travailler pour une opération des plus capitalistiques qui soit et en étant indécemment rémunéré 2 millions d’euros, rémunération qui n’a strictement aucun lien direct avec le travail ?
      • pourquoi propose-t-il à propos de la CSG un mécanisme anti-constitutionnel, est-ce par rouerie ou incompétence ?
      • pourquoi propose-t-il pour les futurs candidats de son parti un mandat impératif anti-constitutionnel ? est-ce par stratégie ou incompétence ?
      • pourquoi dit-il qu’il y aura des places pour 50 % des candidats d’En Marche !  aux législatives prochaines pour des parlementaires, donc déjà élus, ce qui d’une part est contradictoire avec la volonté de renouvellement et d‘être hors système, et d’autre part également est une tromperie manifeste car c’est tout simplement impossible ?
      • pourquoi masque-t-il qu’il fut un candidat à la candidature du PS, et rejeté ?
      • pourquoi masque-t-il qu’il doit pour la création de son parti beaucoup aux réseaux du PS notamment les anciens DSKniens ?
      • pourquoi masque-t-il qu’il doit tout au PS à Hollande à Attali, à l’ENA, au système donc ?
      • pourquoi a-t-il tout fait pour empêcher que le contenu des contrats avec les sociétés d’autoroute soient connus du public, perdant son bras de fer judiciaire contre Raymond Avrillier ?


    • Imhotep Imhotep 16 février 12:13

      suite 2 :

      • pourquoi se refuse-t-il à révéler ses soutiens financiers ?
      • pourquoi ne nous éclaire-t-il pas sur ses liens avec Drahi (propriétaire de BFM TV, de l’Express, de Libération) quand Bernard Mourad, banque Morgan Stanley, le rejoint comme conseiller ? Macron a-t-il facilité dans un but précis le rachat de SFR par Drahi ? Et ceux avec Niel, Simoncini, le réseau Montaigne, Marx qui le soutient alors que le 11 janvier 2016 il a visité son laboratoire culinaire en tant que ministre, Bergé alors qu’il a été son conseil pour son journal Le Monde, Peyrelevade ?
      • pourquoi il ne sent-il pas comptable de ses quatre ans passés au pouvoir, dont la dernière année alors que le déficit du commerce extérieur s’est creusé en 2016 alors qu’il était aux commandes de l’économie, et le chômage reparti à la hausse en fin d’année ?
      • pourquoi ferait-il mieux que sa gestion catastrophique de la France pendant quatre ans, deux comme conseiller des plus importants, deux comme actif au ministère de l’économie ?
      • pourquoi considère-t-il, lui qui dit aimer la France et sa République, qu’il n’existe pas de culture française ?
      • pourquoi a-t-il envoyé un SMS avant l’annonce de sa candidature aux élus et autres membres du PS pour leur demander leur soutien s’il est hors système et fait de la politique autrement ?
      • que penser de ses soutiens comme Minc, Attali, Collomb le cumulard et politicard type jamais présent au sénat, un vieux de la vieille en politique ?
      • Est-ce qu’écrit le NouvelObs du 13 mars 1016 à propos d son parti est vrai : Même le financement a été pensé, lors d’une série de réunions, toujours à Bercy, toujours en présence de Macron.  ?
      • Emmanuel Macron a-t-il touché sa rémunération de ministre de fin août 2016 à la fin février 2017 sinon de quoi vit-il ?
      • pourquoi a-t-il menti sur les conditions d’achat par les Chinois de l’aéroport de Toulouse ?
      • pourquoi a-t-il permis de brader Alstom ? Et Technip ?
      • recevait-il les grands patrons (FNAC, La Poste, Free, Blablacar, Sanofi, Cap Gemini etc.) , à Bercy pour des dîners dans les salles de réception de Bercy ? Qui payait ces dîners ? Quel était le bénéfice de ces dîners pour l’économie française ?


    • Taverne Taverne 16 février 12:59

      @Imhotep

      Pourquoi tant de haine ?


    • Verdi Verdi 16 février 13:09

      @Taverne

      Où voyez-vous de la haine dans la recherche de la réalité d’un personnage, construit de toutes pièces par les riches, qui ont une trouille bleue de voir leurs privilèges abolis si, par malheur (pour eux), un « révolutionnaire », genre Mélenchon, prenait le pouvoir ?
      Ne soyez pas excessif Taverne ! Cela ne sert en rien la cause de votre chouchou ! 

    • Imhotep Imhotep 16 février 13:51

      @Taverne
      Ce terme de haine est celui qu’employaient tous les sarkozystes dès qu’on révélait une de ses turpitudes. 


      La haine ne fait pas partie de mes capacités ni de mes traits de caractère. Haïr, surtout quelqu’un qu’on ne connaît pas, est destructeur pour soi et je ne suis pas masochiste. En revanche en tant qu’électeur j’ai un droit de juger un candidat et en tant que citoyen j’ai le devoir de dénoncer l’escroquerie politique de la Vè République qu’est Macron. 

    • Taverne Taverne 16 février 13:58

      @Verdi

      Vous m’avez convaincu : je vais donc voter Le Pen ou Fillon !


    • Verdi Verdi 16 février 14:10

      @Taverne

      Chacun ses goûts. Vous, ce sont les manoirs et les « emplois fictifs » ! Moi, ce n’est vraiment pas ma tasse de thé. 

    • Taverne Taverne 16 février 14:49

      @Verdi

      Moi, non plus, mais vu que Macron est très horrible comme vous dites...Mieux vaut donc Le Pen !


    • baldis30 16 février 20:42

      @Imhotep
      bonsoir j’apprécie beaucoup les deux interventions que vous faites ci-dessus mais je vous rappelle que depuis l’affaire Dreyfus :

      « La question ne sera pas posée »

      Vous allez vous faire gronder par Ségolène pour utiliser inutilement l’électricité sale produite par les centrales nucléaires ...

       smiley


    • volpa volpa 17 février 07:49

      @Imhotep
      Bonjour Imhotep.
      Je ne sais si çà a été évoqué.
      L’histoire trouble du rachat du monde (espèce de journal).


    • Imhotep Imhotep 17 février 09:41

      @volpa
      Bonjour,

      C’est en partie dans le livre (conseil auprès de Bergé)

    • bernard29 bernard29 17 février 17:37
      @Imhotep
      pensez vous que Macron est le responsable du réchauffement climatique ? 
      C’est une question à poser, parce qu’il semble bien que la surchauffe devient une maladie contagieuse.

  • kader kader 16 février 13:24

    Le phénomène Macron affiche la volonté de manipuler les peuples. Avec de l’argent des idées stupides et floues, et un suraffichage médiatique.
    Il ne s"agit plus d’etre ou pas complotiste. Les choses se passent sous nos yeux.
    Et on a même de la chance : on sait d’ou vient. Cest ni Drahi ni Hollande (le pauvre si il pouvait faire quelque chose il serait pas la ou il en est).
    Il existe bien des puissantes financieres qui imposent de plus en plus visiblement leur Macron.
    On ne peut pas éternellement se cacher derriere les marchés boursiers.
    Bientot les masques devront tomber.


  • Anatine 16 février 14:29

    @imhotep

    Je partage votre inquietude sur le personnage. Serait ce la reecriture, la transposition, d’une histoire ecrite dans la premiere moitie du XX siècle ?


  • zygzornifle zygzornifle 16 février 17:04

    Faut vraiment être naïf pour y croire .....


  • zygzornifle zygzornifle 16 février 17:08

    Macron c’est le sucre qui masque le poison .....


    • Fergus Fergus 16 février 17:44

      Bonjour, zygzornifle

      Macron n’existerait pas sans le fort rejet de LR et du PS. Il y a avait un créneau, il s’y est engouffré et rien ne dit que cela ne fonctionnera pas.

      Surtout s’il reçoit le soutien d’un Bayrou très tenté par une 4e candidature mais que la crainte de ne pas être remboursé des frais de campagne s’il fait moins de 5 % fait sacrément hésiter.

      De toute façon, le président de la République sera élu par défaut, pour barrer la route à son adversaire, quelle qu’en soit l’identité. Dès lors, pourquoi pas Macron ? se dit une partie non négligeable de l’électorat.

      Et dire qu’avec une accord de programme commun à gauche sur des bases de progrès compatibles entre la FI de Mélenchon et le Hamon version frondeur, le candidat d’Union se qualifierait sans problème pour le 2e tour...


    • baldis30 16 février 20:44

      @Fergus
      bonsoir,

      il faudrait avoir des politiciens intelligents ....


  • Wilemo Wilemo 16 février 17:58

    Je partage l’article, et je vais même plus loin.
    Parce que Macron semble un projet marketing, il utilise des techniques marketing. Du côté de la psychologie sociale, cela s’apparent à des techniques de manipulation des foules, en forçant son engagement, essentiellement sur la base du conformisme.

    Or, le ressort fondamental de la manipulation, c’est « le recours à l’inconscient’ (je le dis très grossièrmement, et avec tous les guillemets nécessaires pour ceux qui connaissent un peu le sujet). In fine, il s’agit de baser un pseudo-choix (soumission librement consentie) sur des mécanismes auxquels on n’a pas accès. Le contraire d’un choix éclairé.
    En celà, la candidature Macron fait, pour l’instant, appel à la bêtise. Un engagement sans programme et sans contradicteur... c’est léger !
    Ce qui m’amène à penser que Macron est dangereux pour les institutions. Non pas dans ce qu’il dit, puisque justement il est gentil avec tout le monde : »J’ai pas de programme, mais je suis beau, je suis jeune et dynamique« , mais dans ses pratique qu’il omet de dire, et qui sont peu remises en cause par les commentateurs patentés.
    J’entendais, l’autre jour, dire qu’il fallait faire attention à Melenchon parce qu’il partageait son electorat avec Le Pen... Mais oui ! Et c’est le but ! Le discours étant de dire que le rejet de l’autre - de l’étranger à l’homme politique, en passant par les médias - n’a plus lieu d’être quand on a des pratiques socialement justes et honnêtes. Certes, c’est engagé, et on peut ne pas être d’accord, mais le sens du propos est de dire qu’ici, Macron m’apparait comme le contraire de l’engagement. Il engage sur du dégagement. Il dépolitise la politique... ce qui est bien le propre de la démagogie (à défaut de populisme). J’ai même entendu un commentateur dire »il est nouveau, on ne l’a jamais essayé !" (sic) A ce tarif là, on peut en dire autant de MLP ! En 2012, c’était à juste titre considéré comme un argument de bas étage, et c’est aujourd’hui l’argumentaire de référence ! C’est proprement halucinant.
    J’entends bien qu’on ne partage pas mon avis, mais je déplore que la gauche radicale à minima ne dénonce pas très très fortement ce candidat véritablement libertaire-libéral, et encore + que Fillon qui oppose une contrainte morale (nan rigolez pas, je parle de celle de la religion) ou MLP qui oppose une contrainte d’ordre institutionnel.
    Ce type me fout les chocottes... et il me fallait l’écrire quelque part ! smiley

    • baldis30 16 février 20:49

      @Wilemo
      bonsoir,

      "En cela, la candidature Macron fait, pour l’instant, appel à la bêtise. Un engagement sans programme et sans contradicteur... c’est léger !

      Avez-vous vu la légèreté des soutiens de macron ... ? Lagarde , bien légère dans a défense des deniers de la Nation, jack lang très aérien sinon diaphane, Ségolène

      Tout est léger, flottons, flottons !


    • Wilemo Wilemo 19 février 14:17

      @baldis30
      Je suis d’accord avec vous, mais ça n’enlève rien à mon propos. Ca le conforterait même, puisque sur ces sujets, l’on est passés bien vite.

      Disons que votre argument tend à dire que Macron ne sera pas bon pour les classes modestes et pauvres, étant entendu qu’il est acquis à de puissants soutiens qui vont d’abord prôner des mesures pour leurs intérêts.
      Tandis que mon propos sur un « danger Macron » s’apparente plutôt à un danger pour la démocratie, qui trouve son origine dans la raison, les lumières, la réflexion, le décryptage des intérêts des uns et des autres,... En ce sens, je le trouve plus dangereux que Le Pen, car il n’ya pas de front anti-Macron en embuscade alors que pour Le Pen, le cordon sanitaire joue à plein (de moins en moins, ceci dit).
      Un Macron-LePen serait, pour moi, une vraie catastrophe pour les institutions chargées de réguler le débat public (=les garants d’un système démocratique). S’il n’y a plus de gauche et de droite, d’avis, de clivages possibles, s’il n’y a plus d’alternative, il ne reste que de la gouvernance techniciste. Une telle organisation peut être très bien gérée, c’est pas le problème. Mais elle n’est plus démocratique. Macron est dangereux en ce qu’il est l’illustration d’une délégitimation continue de la parole publique, qui se manifesterait, élue à présent, au plus haut de la hiérarchie sociale. Hollande l’a délégitimée après l’élection... Macron l’assumerait avant l’élection, dans un non-dit assourdissant.
      On critique Le Pen sur des positions racistes, sans ne plus jamais dire que le racisme n’est que le phénomène visible et poussé, de ce que Macron aujourd’hui assume le nom.
      Je ne sais pas si j’ai raison. Mais rien de ses discours ou actes, pour l’instant, ne me permettent d’infirmer mon hypothèse.
      Bref ! Peut être aussi me fait-il peur parce que je vois des amis (intello-bobo-machins) qui se moquent gentiment de moi en me disant que j’en fais trop. Il est là, le retournement : Macron passe bien, et pour un intello-bobo-machin... il ne devrait objectivement pas.

  • Louve Louve 16 février 19:40

    Sur la photo choisie par l’auteur on voit bien que le Micron Rothschild souffre de pathologies graves smiley


    • baldis30 16 février 20:50

      @Louve
      bonsoir,

      je n’ai pas voulu présenter la photo à mes chats de peur qu’ils fassent des cauchemars ...


    • Louve Louve 17 février 01:47

      @baldis30


      Ben non, les pauvres ! Ils risquent de faire pipi partout devant cet animal inconnu de nos bestiaires. 

  • baldis30 16 février 20:34

    Bonsoir,

    très bon article qui éclaire totalement le personnage

    Vous dites

    « par un aréopage de politiciens sur le retour et surtout par de riches supporters qui ont vu l’opportunité de placer un homme à leur main, à l’Elysée »

    politiciens sur le retour .. certes ... mais comme ils ne sont jamais arrivés ils comptent bien sur macron pour le faire.

    Rien que les noms cités dans une chronique signé SunTzu sur Avx auquel vient de s’ajouter Lagarde .... bien légère mais pas coupable ( c’est beau la légèreté ) on mesure l’absence de dimension du personnage ...

    Il est aussi très bon d’en souligner le côté mystique :

    « Occupez-vous du salut de votre âme, je m’occupe de votre portefeuille »


  • Gavroche Gavroche 16 février 21:27

    En tout cas on ne parle plus de Fillon sur AV c’est déprimant ! disparu des radars.


    Il a peut-être entrepris une enquête en Espagne sur le sujet objet du lien , pas piqué des vers. smiley



    C’est pas Soeur Emmanuele qui avait eu des propos similaires en sens inverse ?



  • pastounak pastounak 16 février 22:49

  • Montagnais Montagnais 17 février 02:51

    Entre les deux not’ coeur balance ..



    Excellent ! 


    Excellent !

    .. Dugué en est tout retourné, qui s’y retrouve pu du tout dans ces discordants cantiques



  • Jean Keim Jean Keim 17 février 09:04

    Il suffit de dire pour résumer que les discours d’Emmanuel Macron sont creux ce qui n’a rien à voir avec le formidable potentiel du vide.


    Le fait qu’il ait été mis, tout inconnu qu’il était, sur le devant des projecteurs politiques en à surpris plus d’un.

    Il a été banquier d’affaires chez Rothschild & Cie avant de rejoindre l’équipe de François Hollande dont l’ennemie « était la finance » pour devenir finalement ministre de l’économie, tout est dit.

  • Montagnais Montagnais 17 février 09:12

    .. Crimes contre l’Humanité .. ! Crimes contre l’Humanité .. ! 


    Le général en chef du Bombers Command des zétas a dit : 

    Si on avait pas gagné la guerre, j’aurais été pendu pour « Crimes contre l’Humanité »

    .. et les couilles dans la bouche ? 

    .. Micron aurait pas du remuer .. il est l’idole de jeunes fans - ou de vieux débris gâteux - qui peuvent pas comprendre .. 

    Quand on joue au monopoly, on commente pas la tragédie et la catharsis

    Excellent article Verdi.

    NB : Dugué en est vert de jalousie

    • Verdi Verdi 17 février 18:46

      @Montagnais

      Le mérite de cet article revient à Imhotep qui a écrit un livre très argumenté et étayé, pour dénoncer l’imposture Macron !

      Merci pour votre commentaire. 

  • Imhotep Imhotep 17 février 10:00

    Pour parler de cette notion de colonisation et de crime contre l’humanité, il faudrait nous parler d’Attila, d’Alexandre Le Grand, de l’Espagne du sud (Tolède etc.) de la péninsule arabique, de Rome (jusqu’au mur d’Hadrien), de la Chine et du Tibet, de l’Australie, des Spartiates, de ce que l’on a appelé la Grande Grèce (jusqu’en Italie et Marseille), de la guerre de cent ans et les Anglais en Aquitaine et les Espagnols au Pays Bas, d’Hannibal, des conquêtes menées par ce que l’on appelait les Immortels, des Mongols etc.


    Le problème, pour moi, n’est pas dans cette campagne électorale celui sur ces propos, même s’il est important, mais d’une part sur le fait même que Macron en ait parlé (cela n’a aucun rapport avec la campagne électorale, car on ne voit pas comment la France actuelle peut retirer de son histoire ces faits, et surtout c’est absurde de se focaliser sur notre pays quand l’ensemble de la planète a pratiqué à un moment ou un autre de son histoire la colonisation depuis Neandertal) et d’autre part d’aller faire ce discours en Algérie devant une télévision algérienne. Macron, jusqu’à preuve du contraire, n’est pas président de la République et nous ne sommes pas à une date commémorative qui rappelle la colonisation, ni avec un fait actuel qui nous en rapprocherait. Ceci est à rapprocher de sa goujaterie et de son indécence d’être allé déposer un gerbe à son nom sur la tombe de Roger Hanin avec lequel il n’a strictement aucun lien. Ceci est un des signes de son manque total de délicatesse, de modestie, de savoir vivre. On retrouve cette attitude avec son épouse qu’il maltraite sans arrêt dans ses propos, même si cela ne se voit pas (elle est un peu nunuche nous dit-il quand ils apparaissent tous les deux en une de Paris Match et qu’il l’accuse d’en être responsable, ou alors de dire que c’est désagréable pour elle les propos que l’on tient sur lui etc.) ceci est à rapprocher à une vidéo dont on a peu parlé, celle où il s’adresse en anglais aux Américains pour leur dire (absurdité venue d’un cerveau sous perfusion marketing) que la France était leur nation demandant implicitement de renier la leur ! Il parlait comme si la France était sa maison et qu’il en était le maître. Ce gars est de l’essence de Sarkozy en plus policée.

  • Alainet Alainet 17 février 13:48

    - Macron reste attaché à l’euro-mondialisation contre les aspirations Peuples... Macron s’est prononcé ouvertement en faveur du CETA, et c’est le seul parmi les candidats à la présidentielle à assumer cette position : «  Nous avons souverainement décidé de transférer au niveau de l’Europe cette politique commerciale et je vous dis que c’est plus efficace pour notre souveraineté collective. ».. il a le courage que d’autres taiseux n’auront pas à la veille de l’élection !
    https://fr.sputniknews.com/international/201702151030107564-ceta-france-canada-eu-macron/
    **- en rajoute : " D’une certaine manière, on peut dire qu’il n’y a que Macron qui soit un tout petit peu franc sur cette question. Mais on ne peut pas croire un seul instant que Fillon irait contre le CETA, ni même malheureusement Benoît Hamon. On ne peut pas croire que ceux qui ont toujours défendu ces traités-là, qui ont toujours défendu l’UE , et défendu des traités qui vont à l’opposé du vote populaire comme c’était le cas en 2005 avec le Traité de Lisbonne, s’opposent aujourd’hui au CETA. » !

    - Pourtant Macron & MLP arrivent dans le peloton de tête des intentions de vote dans 12 régions : il faut se méfier de ces sondages faits pour orienter les gens influençables et qui ne reflètent pas les scores des élections achevées : http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/carte-presidentielle-decouvrez-qui-arrive-en-tete-des-intentions-de-vote-dans-votre-region_2062853.html


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 17 février 15:53

    @Auteur


    C’est encore plus compliqué ...

    Ce Macron est le produit d’une « Malice politique » qui voudrait sauter bien des obstacles non pas pour redresser une situation critique et trouver la meilleure solution à une crise monstrueuse mais juste pour dissimuler LA VÉRITÉ et léguer l’échec aux prochaines générations.

    Il y a une criminelle complicité à tous les niveaux et même aux « alentours de la France » !

    JE REFUSE ET JE M’INDIGNE ! 

    ’’« TROP SIMPLE, VRAIMENT TROP SIMPLE !

    « « En déclarant que “la colonisation est un crime contre l’humanité, une véritable barbarie”, Emmanuel Macron a déclenché un torrent d’indignation » »

    OUI JE M’INDIGNE CONTRE L’INCOMMENSURABLE HYPOCRISIE. La « Question algérienne » n’est pas seulement une « question coloniale »

    Cet adolescent de la politicaillerie macabre croit pouvoir contourner la VÉRITÉ ET

     LA JUSTICE en réchauffant la marmite du « colonialisme » des siècles passés ? Eh bien non, il s’agit d’autre chose, il s’agit du TERRORISME qui est un GÉNOCIDE PERMANENT et la France ne le sait que trop bien !

    Combien de fois faudrait-il le rappeler aux politiciens, aux intellectuels, aux historiens que le « colonialisme » qui n’a épargné aucun pays depuis des milliers d’années, n’est pas LA THÉORIE ET LA PRATIQUE DU TERRORISME FRANÇAIS qui a détruit l’avenir Nord Africain, hein Missieu Benjamin STORA conseiller spécial de Missieu Hollande !

    Personne ne pourra tourner « cette page d’histoire »avant que la France ne reconnaisse officiellement avoir détruit l’avenir de l’Afrique du Nord non pas par la guerre mais par le terrorisme.

    C’est cela la »Question algérienne«  ! ’’ »

    https://www.facebook.com/M.A.Madjour


  • lloreen 17 février 16:00

    Macron, le fascisme en action. Tout sonne faux chez cet individu sans compter sa campagne...un vrai lavage de cerveau.
    https://www.youtube.com/watch?v=3BPckfQ8N7c


  • bob de lyon 17 février 17:43

    Cet homme est dans une hybris hallucinée et il commence à dériver au gré des courants d’air stratosphériques d’où qu’ils viennent…

    Némésis guette…


  • Cazeaux Cazeaux 17 février 19:39

    Bj


    Merci pour cet éclairage. Il complète nombre de ceux déjà parus dans la même optique sur Agoravox ; parmi lesquels : Macron Président : coup de maître de Hollande où je me risque à une thèse audacieuse quant à sa conclusion mais qui se fonde sur des constats que nous partageons. Vous m’obligeriez en lisant ou relisant mon raisonnement pour me faire part de vos critiques.

    Quand vous dites : Sans poste de ministre depuis 2015, il ne serait sans doute pas où il en est. La responsabilité de Hollande est majeure.
    Eh bien, justement, Macron a été nommé. Et dans mon article, je souligne qu’une telle nomination est inédite. Même Rachida Dati, si légère et incongrue, venait de l’équipe de campagne de Sarkozy. Elle avait « mouillé sa chemise » en tant que porte-parole et avant, au sein de l’UMP.Et si Macron a été poussé à ce poste prestigieux, bien que de pouvoir modéré quand le budget ne lui est pas subordonné, c’est aussi après l’étape préalable à l’Elysée. Il existe une logique dans les arcanes politiques même si les zones d’ombre demeurent nombreuses et inaccessibles aux observateurs « non autorisés ».

    Vous dites que Macron a fait une marionnette qui est lui-même. Si marketing il y a, je le développe dans Le Produit Macron : une première mondiale française 
    un produit ne se fait pas de soi. C’est pour cela que je parle du « projet Macron » dont le produit mis en orbite est le candidat Macron.

    Vous dites que Macron est entré chez Rothschild grâce à Attali. Ce n’est pas aussi simple. D’abord, il y avait, avant Attali, Hermand, riche bailleur de fonds du PS, ami de Guy de Rothschild. Et puis, bien que cela soit nimbé de flou, il est su que les deux grandes banques d’affaires majeures de la place, Rothschild et Lazare, sont depuis très longtemps des interlocuteurs du pouvoir au plus haut niveau.Les places y sont chères. Celles qui permettent à quelques très hauts fonctionnaires de « pantoufler », ont l’aval de la Présidence, du moins sont « vivement recommandées » et peuvent difficilement être refusées. D’habitude, on y entre après avoir eu un poste élevé proche du somment : exemple Anne Lauvergeon qui entre chez Lazare en quittant le Secrétariat général de la Présidence. C’est ce genre de faits, incongrus, qui m’ont amené à la déduction que je formule.

    Vous dites :  Macron il doit gagner 2 000 € par mois, en 2007. Vous confondez, et êtes pardonnable car en compulsant le net il est difficile de faire autrement, avec le poste d’inspecteur des finances publiques, appellation qui remplace celles d’inspecteur des impôts et d’inspecteur du trésor.
    En 2008, selon politique.net Un inspecteur des finances reçoit un salaire moyen de 9000 euros, en incluant les primes. 
    En 2007, Macron n’avait que quatre ans d’ancienneté, mettons qu’il en était à 5000 ou 6000. Un inspecteur des finances se situe d’emblée au sommet de la hiérarchie, ce n’est pas un « simple » fonctionnaire de catégorie A.
    J’ai passé près de deux heures à chercher un texte officiel pour connaître la grille salariale des inspecteurs des finances, en vain. Il n’existe que des dossiers ou articles de presse, avec ici ou là des indications. Par exemple le patron de la DGI direction générale des impôts, inspecteur gal des finances, perçoit 30 000 euros par mois.
    Par ailleurs, Macron a des parents aisés, père professeur agrégé des hôpitaux, et mère médecin hospitalier. Ils ont pu l’aider. 
    Mais surtout, il y a Brigitte, épousée en 2007, précisément, qui est l’aînée d’une riche famille d’Amiens (le « pied à terre » du Touquet lui appartient). Du point de vue bancaire, entre son salaire, sa position de membre d’un grand corps et ses garanties familiales, il était dans « les clous ». 
    Sur ce plan, Macron est inattaquable. Lui et ses soutiens sont bien plus prudents qu’un Fillon pour aller se compromettre dans des histoires de petits sous.
    Cela n’empêche pas de se livrer à toute critique, mais celle-ce serait desservie par des arguments par trop démontables.
    Tout cela dit avec sympathie car nous partageons globalement la même opinion sur cet « OPNI ».

    • Imhotep Imhotep 17 février 19:51

      @Cazeaux
      Pour ce qui concerne son salaire potentiel j’ai corrigé mon livre et ai remplacé 2 000 par 6 000 nets ce qui ne change pas le raisonnement car à l’époque des deux prêts Macron n’est pas marié et quoi qu’il en soit les règles prudentielles y compris avec caution ne permettaient pas de prêter avec un remboursement soit supérieur aux revenus (linéaire) soit à peine de rembourser les intérêts mais impossibilité alors de rembourser in fine la capital. À voir la durée de remboursement du capital auprès d’Hermand, décédé, il pourrait y avoir un don déguisé. On peut aussi penser qu’il s’est organisé avec accumulation d’emprunts par la suite afin d’avoir un patrimoine sous l’ISF pour remplacer le cash par un emprunt et camoufler ce cash. 


      Je vais regarder votre article. 

    • lloreen 18 février 09:15

      @Cazeaux
      « Lui et ses soutiens sont bien plus prudents qu’un Fillon pour aller se compromettre dans des histoires de petits sous. »
      Effectivement, pour eux il n’est question que de gros sous...Monsieur Fillon est un parvenu qui a voulu se faire son petit trou dans le syndicat international du crime organisé où l’on a ses entrées lorsqu’on est un protégé des Rothschild, ce qu’il n’était pas...
      La république étant la propriété des Rothschild depuis qu’ils en ont acquis le contrôle et la direction de l’émission monétaire en 1973 (loi Rothschild), ils ne placent à sa tête qu’une de leurs marionnettes.
      La république française est une corporation (entreprise) gouvernementale enregistrée en tant que telle auprès de la SEC américaine (security & exchange commission), sous la direction et le contrôle de la City de Londres (Rothschild et consorts) au même titre que tous les autres pays à l’exception de quelques-uns qui se comptent sur les doigts d’une main...).

      UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
      Non-registered name or business unit
      LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered addressPARIS 8 LPost code75008 LCityPARIS
      CountryFrance WCountry code241
      Post office box number

      Post office box town

      Telephone number

      Fax number

      Name primary executive
      WActivity (SIC)9199

  • SansdentAnonyme 17 février 22:17

    Nous pouvons débattre quand il y a des idées ou des programmes.

    Les supporters de Macron ne peuvent que se livrer aux insultes habituelles des gens qui n’ont pas d’arguments, insulte, mépris, eugénisme (nous sommes plus intelligents...) inquiétant rappelant les heures sombres de l’histoire.
    Ne pas pouvoir débattre ou échanger tranquillement est un aveu de faiblesse et de manque de vision, et une négation de l’esprit de la démocratie.
    On aime ou on n’aime pas mais Mélenchon, La Le Pen, et encore plus Asselineau, c’est argumenté ! On attend les conférences de Macron nous expliquer l’influence de la finance mondiale sur le monde...
    Avec Macron, compliqué, un jour il est contre les 35h et quand il voit que ça fait un tollé il dit qu’il ne touchera pas aux 35h, un jour il est mitterandiste, un jour chiraquiste, un jour il va à Alger le lendemain au Puy du Fou...
    C’est la girouette opportuniste, sans foi ni loi, symbole de la finance qui dicte sa loi derrière les gouvernements. 
    Et que Vive le débat d"idées entre citoyens.
    Et bravo à ceux qui posent des questions comme ses déclarations plus qu’étonnantes sur ses revenus et les incohérences que la commission pour la transparence n’a même pas relevé (encore un machin qui ne sert à rien visiblement).
    Merci à tous pour l’enrichissement à vous lire.

  • Cazeaux Cazeaux 17 février 22:29

    Merci de votre réponse. Cela est honorable de fouiller la réalité comme vous le faites. Pour autant, je ne crois pas que cette histoire de prêt soit une veine très fournie.

    Je n’irai pas plus loin que la présente réaction, pour vous dire :
    - 6 000 euros /mois c’est autre chose que 2 000 ; on est plus du tout dans la même échelle ;
    - pour avoir travaillé dans une banque très en pointe en matière de crédit (laquelle appartenait d’ailleurs au groupe Lazare), je puis vous dire que les prêts accordés aux « vip », et un inspecteur des finances est un vip au regard du monde des affaires, se font sans navigateur automatique, c’est du cas par cas. De plus, un inspecteur des finances à x collègues dont chacun connaît quelqu’un de très haut placé dans l’une des grandes banques, toutes infiltrées par les énarques.
    - le mariage a peut-être eu lieu un peu plus tard, mais cela faisait treize ou quatorze ans que la liaison existait.

    En revanche, le cas Drahi mérite d’être fouillé. Là, nous sommes vraiment dans les eaux troubles du capitalisme dans toute sa splendeur, ou horreur.

    • Imhotep Imhotep 18 février 00:35

      @Cazeaux
      Avec 6000 nets plus 2000 de sa future femme cela fait après impôts environ 6 000. Les remboursements à dix ans de l’ensemble des deux prêts dépassent les 8 000 mensuels sans les assurances (à 0,5% cela fait quand même en plus 350 € par mois) ni les taxes foncière et d’habitation de cet appartement et si c’est avec son épouse faut ajouter les taxes de la maison du Touquet. Et si c’est juste les intérêts il ne pouvait en aucun cas honorer le remboursement du capital in fine. 


  • lloreen 18 février 09:36

    Les Rothschild dont la fortune est estimée à 500.000 milliards sont l’une des familles qui spolient les populations depuis des générations grâce à l’usure. Pour régler le problème de cette escroquerie planétaire il faut suivre l’exemple du COMER qui a obtenu l’annulation de la loi Rothschild (1973) au Canada le 26 janvier 2015 pour inconstitutionnalité.

    https://lesbrindherbes.org/2015/05/02/economie-mais-oui-on-peut-il-faut-juste-le-vouloir/
    https://www.youtube.com/watch?v=cgdyWPxLf1s

    La France est en dictature depuis le putsch du 5 décembre 2016 et lorsque Macron sera placé dans le fauteuil présidentiel à l’exemple de son ancien collègue monsieur Pompidou, un ex-directeur de la banque Rothschild, la boucle sera bouclée. La France sera totalement privatisée et tous les amis et alliés des Rothschild et consorts pourront dépecer la France comme ils l’ont déjà fait avec la Grèce.

    Un collectif de citoyens avertis a crée conseil national de transition de France le 18 juin 2015. Un referendum national est organisé le 2 avril 2017. Toutes les informations sont dans cette vidéo.
    https://www.youtube.com/watch?v=WIZJRcyYMx4

    Tous les français voulant participer à la transition peuvent rejoindre le conseil national de transition.
    http://www.conseilnational.fr/

    Le conseil national de transition a lancé un mandat d’arrêt contre messieurs Sarközy, Hollande et Valls pour haute trahison et atteinte à la sûreté de l’état.
    http://www.conseilnational.fr/haute-trahison-et-atteinte-a-la-surete-de-letat/


  • lloreen 18 février 09:58

    Monsieur Macron a le charisme d’un frigidaire. Il est un cas d’école, Loin de sortir de « nulle part » , il est le « poulain » des Rothschild et les médias qui leur appartiennent lui offrent un boulevard. Monsieur Fillon aura eu la carrière d’un Icare qui s’est brûlé les ailes à vouloir approcher de trop près le « soleil »...Le plan des Rothschild est un duel Macron /Le Pen, la dernière étant éliminée au second tour, comme chaque fois lorsqu’un candidat des Rothschild doit siéger dans le fauteuil présidentiel. 


  • agent ananas agent ananas 19 février 16:12

    Hollande a eu une faiblesse coupable à son encontre. Il est en quelque sorte celui qui a permis par son exposition, son poste de ministre, par sa nomination à ce poste et par son inaction pour le mettre dehors, à cette chimère de prospérer. ... La responsabilité de Hollande est majeure.

    Certes, si la responsabilité incombe à Hollande d’avoir propulsé Macron sur le devant de la scène en lui offrant un tremplin, il est fort probable que ce jeune loup ait été soufflé voir imposé à Hollande, à l’instar du gouvernement du premier mandat Obama qui a été décidé par Michael Froman, le boss du géant bancaire Citigroup (voir wikileaks).
    En lisant les commentaires de ce fil çà et là, il devient apparent que Macron est le jouet des élites de la finance ... ce qui expliquerait peut être la facilité avec laquelle il a acquit son appart onéreux malgré son salaire de fonctionnaire.
    Si Macron est le jouet de la haute finance, comme je le suspecte, quel est le end game ou autrement dit, quel programme devra t’il mettre en place en contrepartie ? La fin du cash et l’argent électronique obligatoire ou autre funeste mesure pour le seul bénéfice du monde de la finance ? J’espère que cela ne deviendra jamais réalité...

    PS : Sur ce, je m’en vais acheter la version digitale du livre d’Imothep. Un peu de lecture « saine », ne peut nuire ...


    • Imhotep Imhotep 19 février 16:36

      @agent ananas
      Merci à vous pour cet achat. Vos commentaires seront les bienvenus. Il faudrait arriver à le diffuser le plus possible, ce qui n’est pas gagner bien que cela ne parte pas trop mal.


  • Crab2 20 février 09:04
    Abstention
    - pourquoi ?

    ...une république jacobine n’est pas une république démocratique au sens ou l’entendait la vraie républicaine Olympe de Gouges, c’est-à dire : une république fédérale* ( * Girondine )

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/abstention-pourquoi.html


  • fred fred 23 février 08:05

    Le rat des champs, rejoint le rat des villes !


Réagir