mercredi 3 mai - par Christophe Bugeau

Macron : le talon de fer, victoire annoncée de l’oligarchie

Emmanuel Macron va affronter Marine Le Pen au deuxième tour de l’élection présidentielle. Un homme ayant le soutien de la banque, des médias et désormais d’une part croissante de ce qu’il reste de la classe politique sera probablement au pouvoir dès lundi prochain, avec quelles conséquences pour le pays ?

Le premier constat à faire est que de facto la classe politique et les partis de gouvernement sont moribonds : le PS (6,5 % à la Présidentielle) est en voie de disparition, et un nombre croissant de ses députés se présenteront probablement sous l’étiquette En Marche. Il en est de même des Républicains : ces derniers sont au bord de l’éclatement et les plus centristes d’entre eux rejoindront Macron.

Le scénario d’une grande coalition droite-gauche à l’allemande est donc en train de s’éloigner : nous allons plutôt vers un grand parti du centre avec à sa gauche Mélenchon et les restes du PS, à sa droite Marine Le Pen et les restes des Républicains. Si ce scénario se finalise, l’équilibre politique de long terme s’en trouvera profondément bouleversé. Les Républicains et le PS avaient tous les défauts de la terre, mais ils avaient le mérite d’être de vrais partis politiques avec des adhérents, des militants, des cadres et des élus, qu’il fallait écouter un minimum. En Marche et Emmanuel Macron ne sont rien de tel. 

Ils sont au contraire la courroie de transmission directe de l’oligarchie. Cette dernière n’a jamais gouvernée directement un pays moderne. Certes, une telle transformation politique a déjà eu lieu dans les villes italiennes du XIVe-XVe siècles, les grandes familles marchandes ce sont emparé du pouvoir et certaines ont même pu établir une vraie monarchie (les Médicis à Florence). Mais un tel scénario ne s’est jamais reproduit à notre époque ! 

Les conséquences en seront fâcheuses, nous nous plaignons tous de l’ultra-libéralisme, nous aurons vraiment de bonnes raisons de nous plaindre au vu des mesures qui sont « en marche ». Car, surtout si Emmanuel Macron a une assez large majorité, il sera en mesure de mener la politique de l’oligarchie sans contre-poids. Il compte déjà « réformer » l’économie et le code du travail pendant l’été par ordonnance. Ceci entrainera sûrement de fortes grèves à la rentrée, mais il y a fort à craindre que les mesures prises en représailles soient différentes des mesures habituelles : arrestations des meneurs ? Dissolution de certains syndicats ?

Encore une fois, nous n’avons pas affaire à un parti politique classique mais à une courroie de transmission de l’oligarchie qui n’acceptera pas une véritable opposition et la droite radicale comme la gauche radicale ne seront pas en mesure de faire contre-poids. Et c’est là que peut se poser à terme le problème : le parti du centre, prédominant, risque de facto de devenir un parti unique. Les conséquences ne seront pas neutres : les medias sont déjà détenus par les oligarches, seul internet leur pose problème, une censure sous le prétexte de la chasse aux fakes news est donc à craindre. En dernier lieu, le vote électronique s’il est mis en place peut donner lieu à toutes les manipulations et fraudes possibles ce qui permettrait au groupe dirigeant de conserver le pouvoir indéfiniment. Le totalitarisme soft est « en marche » !

Pour ceux qui veulent avoir une idée de la suite : lisez le Talon de fer de Jack London : https://www.ebooksgratuits.com/ebooks.php



16 réactions


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 3 mai 12:02

    Comment faut-il le dire pour être entendu ?

    De 1974 à nos jours, le chômage est passé de 400.000 à 3.500.000 Personnes.
    Depuis plusieurs alternances politiciennes, le chômage constitue la préoccupation prioritaire des Français(es).
    Les candidats à l’élection présidentielle ont été incapables d’élaborer des programmes socio-économiques en mesure d’éradiquer le chômage.
    D’où la dispersion quasi égale des suffrages au premier tour.
    Macron a déjà indiqué que, grâce à ses réformes économiques, le taux de chômage sera ramené de 10 % à 7 % de la population active.
    En 2022, il existera encore 2.450.000 Chômeurs.
    Cela ne satisfait pas les Français(es).
    C’est pour cela que l’écart se resserre avec l’hommasse le pen...
    1)
    Lettre ouverte à la Classe Ouvrière (et à tous ceux qui se sentent victimes du Capitalisme, du Libéralisme Économique et de la Mondialisation).
    http://www.sincerites.org/2017/04/lettre-ouverte-a-la-classe-ouvriere-et-a-tous-ceux-qui-se-sentent-victimes-du-capitalisme-du-liberalisme-economique-et-de-la-mondial
    2)
    Histoire du séisme politicien français de 2017...
    http://www.sincerites.org/2017/04/histoire-du-seisme-politicien-francais-de-2017.html


    • Alren Alren 3 mai 16:00

      @Jean-Pierre Llabrés

      Les candidats à l’élection présidentielle ont été incapables d’élaborer des programmes socio-économiques en mesure d’éradiquer le chômage.

      Tout faux !
      Le programme l’Avenir en Commun avec l’investissement dans les nouvelles technologies et une hausse du pouvoir d’achat financé par une plus grande justice fiscale, la chasse résolue aux fraudeurs et l’impôt universel, aurait selon les calculs d’économistes comme Jacques Généreux, qui n’ont pas été réfutés par d’autres économistes compétents, aurait entraîné une baisse significative du chômage.


    • Ouallonsnous ? 3 mai 16:36

      @Jean-Pierre Llabrés et à l’auteur

      "En dernier lieu, le vote électronique s’il est mis en place peut donner lieu à toutes les manipulations et fraudes possibles "

      Toutes les manipulations possibles ont été effectuées, de la radiation des électeurs ayant déménagé jusqu’aux électeurs fantômes et au traitement des résultats « sortis des urnes » sous traités par le ministère de l’intérieur  à un ordinateur US contrôlé par le département d’état.

      Comment s’étonner dés lors que les résultats soient à l’opposé des votes et des attentes des citoyens français ?


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 3 mai 17:30

      @Alren

      Je propose l’éradication du chômage dans le respect du cadre de l’économie de marché.


    • rhea 1481971 3 mai 19:33

      @Ouallonsnous ?
      Tous mes articles sont refusés, suis je fou, pourtant je vote , nous sommes dans une oligarchie de pensées


    • belzebu by lucyfer 4 mai 00:48

      @rhea 1481971


      Pas de panique, mon gars. Pour Macron, c’est cramé. Il est carbonisé,

      Vous voulez une preuve ?

      A la fin, vous les avez vus, les 3 mousquetaires à Manu, le fameux Ferrand, l’ironique Griveaux, avec son sourire à claques et l’impératrice Haïm, hautaine, qui a trahi Oblabla, pour revenir défendre la cause des Blancs en Europe ?
       
      Vous croyez toujours pas ?

      Alors, réfléchissez sérieusemant ça fait combien de temps, que vous pas n’avez la Trognon sur BFMtv,., dite la chaîne Radio Macron Champion ? Toujours pas ?


      Homme de peu de foi !!!!

  • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 3 mai 12:08

    Salut

     quoique il arrive la « démocratie » est parfaite nous dit on, mieux y’ a pas c’est impossible , la compétition qui donne le meilleur aussi..donc le gagnant ou la gagnante sera ce qu’il y a de mieux pour les humains..

    c’est notre non raisonnement, enfin ce que dit le formage voulu par le maître ...

    réjouissons nous donc hosanna messire hosanna...

    PS : à moins que ceci soit ...faux ? vous croyez que le maître mentirait et que nous serions assez « cons » pour le croire ???


  • Bartneski Bartneski 3 mai 12:38

    HALTE ! La France a peur



    • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 3 mai 12:41

      @Bartneski

       c’est sur que le système va trembler jusque dans ses fondations dont les racines sont , on ne le sait pas ou on fait semblant, chez le peuple lui même..,enfin de mon point de vue...

      d’ailleurs il tremble déjà... smiley... smiley


  • rogal 3 mai 13:59

    Faut-il parler encore – et toujours – de l’élection présidentielle, alors que nous en sommes aux législatives (11 et 18 juin) ?
    Quelle barbe ce procédé à deux tours ! Le monde entier nous l’envie-t-il tant que ça ?


  • Richard Schneider Richard Schneider 3 mai 17:05

    à l’auteur,

    Votre analyse est intéressante. Effectivement, si Macron - personnage préfabriqué par l’oligarchie - réussit à gagner (même de peu) les législatives, on pourra alors parler d’un « totalitarisme soft », avec un Centre volumineux et docile. 
     C’est pourquoi je me demande si l’on ne devrait pas changer son fusil d’épaule dimanche prochain, comme le préconise Ariane Walter dans son article ci-dessus : plutôt que s’abstenir se forcer à voter pour MLP, afin de jeter les bases d’une assemblée nationale ingérable en juin. Mais est-ce envisageable ?

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 3 mai 20:17

    Pas si vite Maréchal Bugeau(d) !


    PLUS QUE QUELQUES INSTANTS ... Marine le Pen va ridiculiser Macron devant l’opinion publique nationale et mondiale ! 

    Dès ce soir, après le débat la supercherie-Macron sera « En Panne » ! 

    Dans toute cette histoire on retiendra la dissolution totale et définitive du système du Pendule Gauche-Droite qui ne pourra plus jamais opérer !

    Et d’un autre côté les journalistes et les médias seront désormais considérés comme les traîtres de la cause nationale !




  • Attilax Attilax 3 mai 23:32

    Le Talon de Fer est mon livre de chevet. John Everhard, hélas, n’existe pas.
    Mais le talon de fer du capitalisme, lui, existe bien.
    Macron et Le Pen sont les deux faces d’une même pièce.
    Le Pen est chouchouté par les médias depuis 30 ans pour rester l’épouvantail.
    Macron est chouchouté par les médias depuis un an pour devenir le président.
    Macron ne sera élu que parce qu’il est en face de Le Pen.

    C’est qu’elle n’est pas bête, l’oligarchie !

    Nous en revanche, oui.


  • arthes arthes 4 mai 08:10

    Le debat ressemble a cette campagne electorale, lourd, ettoufant, inquietant, la France va tres mal dans sa tete...Si il est repproche a Marine d avoir fait du Marine , Macron dans sa posture tient du Hollande/Sarkosy (dont il prend les tics) ....

    Une propose le referendum 
    L autre de gouverner par ordonnance.
    Et oui, le bordel ne fait que commencer.

    Bref, merde in France , cacaboum...

  • Matif 4 mai 12:13

    « Généraliser le vote électronique d’ici 2022 » figure bien dans le programme de Macron, rubrique « Vie politique et vie publique ».
    Or le vote électronique opacifie les élections.
    Pour comprendre cette problématique : http://observatoire-du-vote.eu
    Il faudra peser pour garder des élections transparentes...


Réagir