mercredi 29 mars - par Verdi

Mélenchon engrange, Macron piégé par la Hollandie

Pendant que Mélenchon engrange les sentiments favorables (1), Macron ne peut repousser le baiser qui tue de Valls, tandis que Fillon n’en démord pas, malgré la mise en examen de sa femme Penelope. Le grand chambardement peut commencer. Lesquels, de Mélenchon, Fillon, Macron et Le Pen, resteront en lice le 23 avril ? Tout est possible !

Les gens commencent à y voir plus clair. Le temps de la décantation est venu. Ce temps, disons les trois dernières semaines avant le scrutin, où les intentions de vote changent d’état, pour se cristalliser sur l’un ou l’autre des candidats. Mélenchon, qui n’a pas oublié la campagne de 2012, a planté ses banderilles au bon moment. La sauce a commencé à prendre, après le rassemblement de la place de la République, pour une 6ème République.

Adoptant une attitude gaullienne, il a évité intelligemment les ornières, mêlant ses convictions de gauche à un attachement patriotique qui a rassuré. En politicien averti, il a intégré les scénarii possibles, après avoir réussi le passage délicat de l’entrée dans cette dernière ligne droite, au bout de laquelle beaucoup de prétendants à l’Elysée ont été carbonisés : Balladur, en 1995, Chirac, en 1981, et plus récemment Sarkozy, trop sûr de lui, en 2012.

Une humiliation que Hollande a eu le nez d’éviter, en n’y allant pas. Parmi les scenarii, prévisibles, la fronde des « faux » socialistes contre le frondeur Hamon donne raison à sa stratégie de non compromission avec le vainqueur de la primaire socialiste, trop minoritaire dans son camp, pour être en mesure de lancer une dynamique de campagne, susceptible de rassembler et de gagner.

Macron le candidat de la Hollandie… malgré lui

La bulle Macron, telle la grenouille qui voulait se faire plus grosse qu’un bœuf, s’est chargée d’avaler les déçus (pour ne pas dire les aigris) du 29 janvier. En clair, les troupes vallsistes. Impossible pour eux de résister aux chants des sirènes macroniennes, tant ils sont proches du « rothschildien ». Ne manquait plus à l’appel que leur orgueilleux « matador », cuisamment défait par Hamon, Manuel Valls en personne. Petite vengeance, au passage, contre la gauche du PS ?

C’est chose faite depuis ce mercredi 29 mars. L’ancien Premier ministre de Hollande « ne se rallie pas » (comme c’est astucieusement dit), mais il apporte sa voix, les voix de ses fans, à Macron. En espère-t-il un retour ? Non. C'est le baiser qui tue. Manuel n'oublie pas que ce cher Emmanuel ose marcher sur ses brisées. C'est aussi une façon de reprendre la main, en se positionnant, dans la perspective des législatives de juin, pour s’assurer la mainmise sur ce qui restera d’un parti socialiste éparpillé.

Son soutien, dès le premier tour, sonne aussi comme une mise en garde à Macron, dont l’ambition de lancer des candidats sous la bannière « majorité présidentielle » obligerait les encartés à délaisser le PS. Ce faisant, Valls signifie clairement à Macron qu'il devra compter avec les réalités locales, avec des élus locaux socialistes bien implantés, qui n’entendront pas lâcher comme çà leur circonscription, sous prétexte de laisser la place à des visages neufs encartés « En Marche ». Qu’il le veuille ou non, Macron, qui est majoritairement porté par la Hollandie -apparemment, "en dépit de son plein gré"-, devra passer par ces marchandages de boutiquiers, s’il veut parvenir à constituer une majorité pour gouverner.

Trois mises en examen n’y font rien : Fillon imperturbable

Le piège semble donc se refermer sur l’un des deux candidats des riches, dont l’euphorie des dernières semaines pourrait, comme ce fut le cas pour Balladur en 1995, se briser sur l’implacable réalpolitique, à laquelle ses « faux amis » du moment, Valls en tête, sont rompus.

Quant au second candidat des riches, François Fillon, le politicien qui lave plus blanc que blanc, il croit toujours en sa bonne étoile, s’appuyant sur les analyses Filteris qui le placent devant Macron avec 22,18 %, contre 21,47% pour le candidat de la Hollandie. Malgré la mise en examen de son épouse Penelope Fillon, -ce qui porte à trois mises en examen, dans cette affaire d’emplois fictifs présumés, avec la sienne et celle de son ex-suppléant Marc Joulaud-, il ne détèle pas. 

Vieux briscard de la politique, buriné par le sarkozysme, dont il a été dix années durant un des penseurs et fers de lance, c’est tout dire, il s’accroche, tel un damné ! Se raccrochant probablement à la ferveur manifestée par les petits possédants apeurés de voir arriver « l’ogre stalinien » Mélenchon. Les mêmes qui, si par une pirouette du destin Fillon se retirait, se jetteraient, sans l’ombre d’une hésitation, dans les bras de Marine Le Pen.

« Même s’ils le mettent en prison, je voterai pour Fillon » ! La morale des catholiques n’est décidément plus ce qu’on pensait qu’elle devait être.

Mélenchon, pour entrer dans une ère respirable

Le grand chambardement a commencé. Le Pen, Fillon, Macron, Mélenchon… En recoupant toutes sortes de sondages et analyses, à trois semaines de l’élection, il apparait que ces quatre acteurs occupent les rôles principaux. Le rideau tombera une première fois le 23 avril, à la fin de ce premier acte. Lesquels resteront en scène pour le second et dernier acte ?

Les Français ont le choix entre pérenniser le piétinement de la morale, en votant Fillon, ou avaliser le début de l’ère de la restriction des libertés avec Le Pen, ou encore consacrer la toute-puissance des riches sur la vie publique avec Macron.

Le quatrième choix, et certainement le plus sain, c’est Mélenchon, avec derrière lui la France Insoumise, dont la volonté est d’en finir avec une cinquième république dévoyée, vérolée par la corruption, et d’entrer dans une ère plus respirable, à tous points de vue !

(1) « … le candidat de la France insoumise soutenu par le PCF a vu sa cote de confiance monter à 40 % , ce qui le place pour la première fois à la deuxième place du classement, derrière Emmanuel Macron. 38 % des sondés s’estiment surpris « en bien » par Mélenchon . » Source : Mélenchon gagne en popularité

 

Photo AFP

 

Verdi

Mercredi 29 mars 2017

 



100 réactions


  • Hecetuye howahkan howahkan 29 mars 17:46

    Salut...

    voila une heure que l’article est paru et toujours pas de commentaire..sauf le mien mais ce n’est pas un commentaire juste l’établissement d’un fait..


    • Hecetuye howahkan howahkan 29 mars 17:52

      @howahkan

      parce que le troll officiel, je ne parle pas des pauvres bougres comme moi qui traînons notre misérable vie ici au lieu d’être au bistrot , sont occupé dans la démolition d’ Asselineau qui lui fait le buzz en fait...


    • Hecetuye howahkan howahkan 29 mars 17:53

      @howahkan

      je fais le test pour voir : ASSELINEAU ....


    • Le Panda Le Panda 29 mars 17:57

      @howahkan
      Bonjour,

      il ne répond pratiquement jamais il ne faut pas s’inquiéter je fais le test d’une abstention record !!


    • Hecetuye howahkan howahkan 29 mars 18:13

      @Le Panda

       smiley

      je te salue..


    • capobianco 29 mars 18:18

      @howahkan
      Juste vous montrer qui sont les trolls, allez donc voir la première intervention sur l’article concernant clémentine Autain : il s’appelle « FrexitUPR ».... C’est dommage, bien essayé quand même.

      ps Vous noterez que deux pages ayant JLM et la FI comme sujet les deux premiers commentaires sont de vous. Bon le votre peut apparaitre plus original.


    • Le Panda Le Panda 29 mars 18:20

      @howahkan
      Mi aussi, je ne partage pas du tout l’article de mon « confrère » et je le dis sur le mien présent aussi ! Je te salue aussi grand chef  :-


  • Ariane Walter Ariane Walter 29 mars 17:57

    Coucou Verdi !


    Je remets ici ce que j’ai mis ds mon article. 
    Mélenchon a le défaut de ne pas comprendre qu’il s’adresse à un public mêlé pour qui Poutine n’est pas une bête noire et l’immigration un bienfait.
    Sa grande envolée sur Poutine était inutile et dangereuse. 
    Un futur chef d’Etat ne peut pas parler ainsi.

    Mais bon...
    Ça fait quand même mal au coeur de voir qu’il trébuche sur des réalités qui le feront perdre.


    • alinea alinea 29 mars 18:06

      @Ariane Walter
      ce qui fait chaud au cœur, c’est qu’il soit complétement lui-même ; avec une grande capacité d’évolution.
      Je ne l’ai rien entendu dire de terrible sur Poutine, tu as un lien ? Il ne prend pas partie, affirme que la Russie et la France sont partenaires, c’est tout ce qu’on lui demande.


    • alinea alinea 29 mars 18:08

      @alinea
      Ah oui, aussi, j’espère que tu as lu le programme !! dans le chapitre « La Paix en question », il est sans ambiguïté !! page 89


    • Verdi Verdi 29 mars 18:21

      @Ariane Walter

      Salut Ariane,

      J’ai aimé la tonalité de ton papier de ce matin. 

      Comment te dire ? Oui, Mélenchon a parfois du mal à sortir de positions, disons, trop « radicales » sur certains sujets, au risque de heurter des gens terre à terre, pourtant globalement bien disposés à son égard. Il me semble en être conscient, peut-être pas suffisamment, il est certainement insuffisamment mis en garde par son entourage proche, à propos de ses accès de fièvre. 

      C’est Mélenchon ! Il a aussi le droit de ne pas apprécié, d’être excédé, comme lorsqu’il dit son fait à un plumitif en commando contre lui. Le problème, c’est juste, est qu’il est candidat et que dans cette période (impitoyable), il doit se contraindre à une discipline. 

      Bon, ceci étant, je préfère braquer les projecteurs sur la qualité de sa candidature, laquelle, contrairement aux autres, n’est pas une démarche isolée, mais bien une intention collective, dont il est le meilleur porte-parole : celle d’en finir avec ce système. Tu le sais aussi bien, sinon mieux que moi. 

    • capobianco 29 mars 18:23

      @howahkan
      11 commentaires et déjà 5 de vous quelle santé !!!


    • Hecetuye howahkan howahkan 29 mars 19:05

      @howahkan

       ah non pardon 7

      JLM chez ses fréres


    • alinea alinea 29 mars 20:05

      @howahkan
      Cela est fort juste ! vous pouvez faire confiance à Mélenchon en politique ! mais il ne dit rien contre Poutine, il dit juste qu’en temps électoral on ne va pas à l’étranger : c’est un aveu de faiblesse.


    • Doume65 30 mars 00:01

      @alinea
      « il dit juste qu’en temps électoral on ne va pas à l’étranger.  »

      Non, ça c’est la première erreur dénoncée. Or il ajoute ça :

      « La deuxième erreur c’est qu’elle soit allée discuter avec cet antisémite homophobe, qui a déposé les lois contre les homosexuels. Non, ce n’est pas cela la France. Nous ne sommes pas cette femme, nous restons la patrie de l’humanisme ! »

      Le plus rigolo dans ton petit mensonge, c’est que c’est toi qui nous a fourni le lien pour l’invalider.


    • alinea alinea 30 mars 00:06

      @Doume65
      Non, je n’ai fourni aucun lien !
      je me suis rendu compte que j’avais oublié le deuxième rendez-vous, je donne raison à Mélenchon aussi là-dessus, mais n’ai pas corrigé par un ajout parce qu’on parlait de Poutine !
      je ne sache pas que la Russie soit homophobe, aussi, pourquoi cette visite ?
      Mélenchon dit : la France n’est pas cette femme ; les Russes pourraient répondre : la Russie n’est pas cet homme !


    • Alain Dussort Alain Dussort 30 mars 07:21

      @Ariane Walter
      ah les anciennes amoureuses ....


    • Hecetuye howahkan howahkan 30 mars 08:27

      @alinea

      salut tu dis : vous pouvez faire confiance à Mélenchon en politique

      Absolument pas, c’est un sous marin de l’empire..lui aussi..il a le même rôle qui échappe un peu au FN, malgré le FN d’ailleurs..lui aussi est aux ordres..

      sur le fond tout est pourrit pour moi, il s’agit juste de sortir du bâtiment en feu...première étape...vitale..DE SUITE

      on est dans le plan final qui commence à foirer , celui ci commencé avant la révolution française, révolution de couleur elle aussi , plan final concocté par Adam weishaupt et mayer amschel Rothschild entre autre..et les illuminés de Bavière...

      https://royalistes.net/franc-maconnerie-er-revolution/la-franc-maconnerie-les-illumines-la-revolution-francaise-adam-weishaupt-par-mgr-delassus/

      .......

      http://www.nouvelordremondial.cc/lordre-des-illuminatis/

      .............

      http://first-thoughts.org/on/Mayer+Amschel+Rothschild/Adam+Weishaupt/

      ....

      voir aussi le rôle des jacobins de la gauche extrême entre 1789 et 1794..années de la terreur

      etc..


    • Doume65 30 mars 09:35

      @alinea
      Effectivement, le lien n’est pas de toi mais le post te répond. Voilà pourquoi j’y ai vu ton nom.


    • mikawasa mikawasa 30 mars 15:56

      @Doume65
      Je pense qu’il parlé du député russe avec lequel elle a pris une photo sans le vouloir....
      Thawak ça va ?


    • Raymundo007 Raymundo007 31 mars 08:18

      On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre. Dans la tromperie, c’est sans doute le meilleur de tous les candidats.C’est le mec qui vous vend la tour Eiffel et, gratos, le musée de la marine avec, en cadeau. Son projet pour sortir de l’Europe, c’est hilarant. En plus, il est député européen. Franchement ! Je me refuse de croire que Mélenchon soit si idiot. je me résigne à croire qu’il est comme son pote Tsípras. Bonjour tristesse.
       smiley


  • alinea alinea 29 mars 18:04

    Pénélope va demander le divorce et François va rentrer au couvent.
    Un de moins. Ses électeurs se mettront en prière, et s’abstiendront. Ils sont « tout ou rien » !!
    Macron va profiter du vote utile anti Le Pen, aïe !
    Il reste trois bonnes semaines pour que les gens se rendent compte que voter Hamon est con, ils voteront Mélenchon.
    Les abstentionnistes, un peu à gauche quand même, et surtout, ceux qui sont inscrits, feront de même.
    Bon ; ça va être dur de tenir le coup encore trois semaines sur ce site, avec les illuminés de l’exit.
    Mais il fait un temps superbe, et il y a tout à faire dehors ! smiley


    • Alren Alren 29 mars 18:26

      @alinea

      C’est con aussi de voter Asselineau si l’on veut le frexit et que l’on accepte davantage de justice sociale (si on ne paie pas l’ISF). Ce sera une voix perdue.

      Le seul des quatre qui peut satisfaire ce souhait légitime, c’est Mélenchon.

      C’est cartésien !!!


    • Croa Croa 29 mars 19:55

      À alinea,
      Les abstentionnistes n’ont même pas besoin d’être « un peu à gauche » pour voter Mélenchon !
      *
      Tous ceux qui ont comprit à quel point nos institutions sont pourries ont mieux à faire que s’abstenir encore puisque JL Mélenchon leur promet une 6e République et que celle-ci sera à l’image de ce que tous les Français désirent.
      *


    • alinea alinea 29 mars 20:08

      @Alren
      je ne parle pas de Asselineau parce que ses adeptes, et lui-même, sont vent debout contre Mélenchon !
      je me suis déjà engueulé avec jaja, pour le NPA, mais il m’a prouvé par a+b que Mélenchon était un mec de droite, alors !!! j’ai lâché l’affaire ! smiley


    • alinea alinea 29 mars 20:10

      @Croa
      Je crois qu’il y a plein d’abstentionnistes qui sont très influençables ! sans compter ceux qui ont inventé l’eau tiède et ont raison envers et contre tous !


    • Raymundo007 Raymundo007 31 mars 08:34

      @alinea
      ha ha ha ha ! ha y a des mecs qui sont en plein délire.
       Mais c clair. Mélenchon ne sera pas élu. Faut être aveugle pour pas voir ça. Il va donc comme à chaque fois nous refaire le coup de la gauche castor au 2e round et s’envoler en récompense de sa prestation pour une nouvelle sinécure dans l’hôtel première classe de Bruxelles ou on se les roule tous frais payés et Alinéa, lui, retournera au turbin, comme avant. Point à la ligne. Mais comme on entendait autrefois « vive les 100e anniversaire du PCF », Dans cette tradition, Alinea espérera toujours des lendemains qui chantent comme on nous a fait si longtemps le coup avec l’inénarrable Laguiller. CQFD

      Hélas ! il y en a qui ne comprennent jamais rien. et c’est de ça qu’on souffre.
      Errare humanum est, perseverare diabolicum
       smiley


  • Eric F Eric F 29 mars 18:19

    @Verdi. Pour l’instant Mélenchon n’engrange pas vraiment, il se renforce dans les sondages au détriment d’Hamon, mais il n’y a pas de nouveaux renforts de responsables ou de mouvements politiques
    Les multiples ralliement de « gouvernementaux » à Macron scellent l’éclatement du PS, car ils ne soutiennent pas, malgré leurs engagements, le candidat désigné selon les statuts du parti. De ce fait, une recomposition est inévitable. Si l’aile socio-libérale rejoint la coalitioon macronienne, que peut faire l’aile socialiste « canal historique » sinon s’unir avec le FdG pour les différentes élections. La question se pose de mettre en oeuvre cette union dès la présidentielle autour du candidat le mieux placé dans les intentions de vote (Mélenchon est à 15% dans le sondage quotidien des 2chos, Hamon à 10%), avec une perspective non nulle d’accéder au second tour s’il se crée une dynamique (car pour le camp Hamon, la situation est actuellement au dépit et la résignation).
    Ceci dit, Macron monte aussi dans les sondages, et Fillon s’accroche autour de 20%, malgré sa popularité globale très négative.


    • Le Panda Le Panda 29 mars 18:22

      @Eric F
      Tout a fait en accord et j’en parle sur la même page, c’est du texte journalistique


    • Alren Alren 29 mars 18:31

      @Eric F

      Publier un sondage « redressé » sans en plus donner la marge d’erreur et le pourcentage de personnes ayant refusé de répondre, c’est se moquer du monde.
      Sans compter les gens qui vont voter Le Pen ou JLM mais mentent car ils ont peur de représailles patronales.


    • wesson wesson 29 mars 18:51

      @Eric F
      Ne confondez pas ralliement des cadres du PS avec le vote populaire.


      Et c’est pour avoir fait cette erreur là que Valls s’est pris une magistrale baffe à la primaire, à laquelle il ne s’attendait pas du tout. 

      Quand à son ralliement à Macron, annoncé maintenant et pas entre les 2 tours, je ne voit pas comment le qualifier autrement que « stupide ». Ce ralliement n’arrange absolument personne dans son camp : ni le PS dont l’implosion est rendu inévitable, ni lui même car il passe maintenant pour le traître qu’il est, ni même Macron dont la campagne patine en réalité et qui n’as surtout pas besoin d’apparaître maintenant comme la voiture balai d’un PS en déshérence.


      Bref, « les cons ça oses tout, c’est même à ça qu’on les reconnait ».


    • Fergus Fergus 29 mars 18:52

      Bonsoir, Eric F et Verdi

      Le problème posé au duo Mélenchon-Hamon est qu’il ne décolle pas d’un total qui varie depuis des semaines entre 24 et 26 %.

      Désormais - et c’est une excellente chose - le décrochage de Hamon profite dans les dernières enquêtes à Mélenchon. Mais sans que le total change. Or, pour se qualifier au 2e tour de la présidentielle, il faudra sans doute réussir un score d’au moins 22 à 23 %, compte tenu de l’offre en présence.

      Cela implique évidemment une alliance. Mais il faut être conscient du fait que 1+1 ne faisant ipso facto pas 2 en arithmétique électorale, il y aurait une déperdition de voix qui limiterait sans doute la somme à 18 ou 19 %. Mais cette alliance aurait le mérite de créer une dynamique permettant d’aller au-delà des réserves de voix de progrès en mordant sur l’électorat de Macron et en convaincant des abstentionnistes.

      Bref, on a beau tordre les hypothèses dans tous les sens, on en revient au point de départ : soit il y a alliance et possibilité de qualification, soit Mélenchon et Hamon seront tous les deux battus, et la gauche de progrès absente du 2e tour. Avec à la clé, un probable vote utile pro-Macron pour enrayer le risque d’un 2e tour Fillon-Le Pen.


    • Gorg Gorg 29 mars 19:09

      @Fergus

      Absolument de votre avis Fergus, pour que Mélenchon soit au deuxième tour il faudrait un ralliement franc et massif de Hamon... Mais, si il garde cette spirale ascendante, tout est possible... Beaucoup d’électeurs ne se sont pas encore décidés... Par contre, il ne doit pas faire de faux pas.

      @Wesson

      Merci pour le lien, c’est édifiant... CQFD, Macron c’est la Hollandie...


    • TotoRhino TotoRhino 29 mars 20:17

      @Gorg
      Ah oui, Mélenchon doit se rallier à Hamon ?
      Je peux vous dire que si c’est le cas, il n’aura pas mon vote !
      Et je ne pense pas être le seul à avoir cette position.
      Les votes utiles et autres conneries, ça suffit.


    • Sparker Sparker 29 mars 20:33

      @TotoRhino
      Un raliement DE Hamon, non pas à Hamon.


    • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 29 mars 21:07

      @Eric F
       « Pour l’instant Mélenchon n’engrange pas vraiment, il se renforce dans les sondages au détriment d’Hamon, mais il n’y a pas de nouveaux renforts de responsables ou de mouvements politiques ».
      C’est pas ceux qui sont partis chez « En Marche » qui lui aurait rendu service en partant du principe que FI aurait accepté ces chevaux de troie. Dans la VIème République décrite par Mélenchon, le but est de remettre les citoyens au cœur du système et non les « pros de la politique ».

      Après les élections présidentielles, il y aura les législatives, et c’est là que le combat se terminera.
      Si la pression des électeurs et militants continuent, ils devront bien s’y soumettre au risque de tout perdre.


    • wesson wesson 29 mars 22:03

      @Fergus

      Je continue à penser que les chiffres ne collent pas concernant Macron.

      sur le terrain, dans les marchés, ceux que je voit ce sont les centristes en déshérence qui font la campagne de Macron. Je me suis même amusé auprès de l’une d’entre elle à me faire passer pour un socialiste bon teint ayant toujours voté PS et tenté par le vote Macron. Elle était étonné que je veuille voter Macron tout en me disant de gauche. Ce type est de droite, cela ne trompe absolument personne.

      Et c’est là ou mon raisonnement s’échafaude. 
      Le Pen : 26%, Macron 25%, Fillon 18%, les autres à droite 5%, ça nous fait un total de 74% pour la droite.

      Et c’est là où je n’y croit plus. L’électorat Français n’est pas mobile à ce point, au pire, on peut avoir du 55-45, mais là il s’agirait de 75-25 ? Non.

      Pour moi je pense que Le FN est surévalué d’au moins 3 à 4 %. Macron est totalement surévalué, si il fait plus de 15% ce sera déjà une extraordinaire performance. Et Fillon est sous-évalué, je ne le pense pas à moins de 20%

      Quoiqu’il en soit, je pense que rien n’est joué, et que le tiercé que l’on nous donne ne sera absolument pas celui des sondeurs, à moins de considérer que la Gauche qui a voté pour le PS et est désolé de le voir mener une politique de droite ne se console ... en votant encore plus clairement à droite cette fois-çi.





    • Clouz0 Clouz0 29 mars 22:34

      @wesson

      « Et c’est là ou mon raisonnement s’échafaude. 
      Le Pen : 26%, Macron 25%, Fillon 18%, les autres à droite 5%, ça nous fait un total de 74% pour la droite.
      Et c’est là où je n’y croit plus. L’électorat Français n’est pas mobile à ce point, au pire, on peut avoir du 55-45, mais là il s’agirait de 75-25 ? Non. »

      Et c’est là où votre raisonnement se casse la gueule.
      Vous ne parvenez pas à imaginer le poids du marais central/centriste/marre des clivages/non politisé.... Le problème de cet électorat était que le bipartisme l’empêchait à chaque élection de se regrouper. Bayrou a pu remplir ce rôle (Rappelez-vous sa popularité ici même) mais il avait en face de lui 2 candidats forts, soutenus par des appareils puissants. 
       Le PS étant moribond, LR ne valant guère mieux, la porte est grande ouverte pour ce centre mou (ou pas) qui drague autant du côté de Valls que de celui de Juppé.
      Intégrez ces données dans votre schéma analytique et vous verrez que la popularité d’une campagne Macron, dans les circonstances particulières de 2017, s’explique assez facilement.

    • wesson wesson 29 mars 22:50

      @Clouz0
      Ah l’introuvable ventre mou centriste .. Bayrou n’as jamais rempli ce rôle, en tout cas pas dans les proportions que vous lui prêtez. si la seule force de ses idées l’avait amené aux alentours de 15% d’intentions de vote, il y serait allé tout seul, assuré du remboursement des frais de campagne. Mais la réalité est qu’il n’avait jamais eu plus de 10%, et peut-être moins de 5%.


      Et là Macron qui est son clone en encore plus flou là serait à 26%, qui plus est en mordant clairement sur les voix de la gauche ?

      Votre propos est là encore pas recevable. Macron aujourd’hui c’est 14 ministres UMP/LR qui le soutient (et 4 du PS), c’est bien dans la droite qu’il puise son score. Et on en revient donc au total beaucoup trop élevé pour cela.

      De toute manière, nous verrons bien ce que cela va donner au final. 




    • Croa Croa 29 mars 23:40

      À Sparker « Un raliement DE Hamon, non pas à Hamon. »
      .
      C’est IMPOSSIBLE !
      Monsieur Hamon veut au moins sauver le PS, il s’en fout pas mal de la France et des Français ! (Sinon oui il se retirerait. L’avenir du PS sera dans les oppositions au futur pouvoir s’il survit à ces prochaines élections. Au PS nombreux sont ceux qui n’espèrent même plus sauver le PS mais juste leur petite carrière de politicien pourri, ceux-là se rallient à Monsieur Macron. Ils sont donc encore pire que Hamon.)


    • alinea alinea 30 mars 00:00

      @wesson
      Ce que je crois, c’est que les gens pensent que Macron est à gauche !! ou ni gauche ni droitre comme il le dit si bien. Ils vont dessiller je l’espère, mais le fait est que s’ils vont vers Macron, c’est, d’une part vote utile contre FN, et, d’autre part parce qu’ils ne peuvent pas blairer Mélenchon.
      Si les gens avaient des convictions, s’ils étaient rationnels, il y a longtemps que le peuple ne serait plus exploité par le capitalisme !


    • izarn izarn 30 mars 00:34

      @Eric F
      Ca fait deux ans que Marine Le Pen est en tete, alors Melenchon va décoller ?
       smiley
      Vous fumez la moquette ?
      Idem de plus pour Macron !
      Je ne crois pas aux surprises des primaires.
      Je ne vois que le grand n’importe quoi à l’UMPS ou Herpes...
      Merluche toujours cabotin qui raconte n’importe quoi quand il s’agit d’etre sérieux.
      Sachez que Merluche n’a pas de parti.
      Comme Macron ! C’est un mec qui a fait toute sa carrière politique au PS avant de vouloir voler le non du TCE aux souverainistes de droite.
      Ce type qui a voté « inconditionnellement pour Hollande » n’a pas plus de valeurs que Valls, qui se foutant des primaires, se tourne vers Macron....
      Les gogochistes s’accrochent à cet empaillé d’un pseudo socialisme défunt, qui copie l’hologramme de Gaulle, tout en faisant de l’anti de Gaulle, tout en l’ayant absolument détesté de toute sa carrière de trotskiste international atlantiste. Merci mister Irwing Brown.
      Pourquoi ne jamais poser la question :
      Pourquoi Mélenchon et pas Chevènement ?
      Oui le type qui ne voulait pas de la première guerre du Golfe, avec juste raison ?
      Oui le type qui a dit que tous les socialistes avaient voté Maastricht sans l’avoir lu, y compris, bien sur Mélenchon ! Dés fois on se demande s’ils ne bossent pas version Pénélope, hein ?
      On se rappelle le refus completement débile de participer à un débat avec Chevènement et avec...Dupont-Aignan !!!! Dupont est un facho c’est bien connu ! smiley
      La censure totale sur ses blogs sur : Soral, Meyssan, et tout individu stigmatisé « complotiste ».
      Mélenchon respecte à la lettre le « décodex »...Le WT7 s’est effondré par un incendie, bien sur ! smiley
      Chauprade s’était fait remarquer par le FN, sur son analyse d’un drone frappant le Pentagone !
      C’est sur, Marine, rien à voir avec la Merluche sur le sujet ! smiley
      Ha ouais, il a l’esprit ouvert ? Ha oui, il comprends tout à l’avance, ou il passe son temps à retourner sa veste pour se faire de la pub et rabattre pour le P« S » ?
      Pourquoi ne pas demander au PCF ce qu’ils pensent de Merluche ?
      On avait demandé ce que pensait le PC grec de Tsipras....Putain le costard trois pièces ! Loden en prime !
      ...Et ils avaient RAISON !

      Alors la Merluche, tu vas reconnaitre que la Crimée fait partie de la fédé de Russie, hummm ? Encore une mauvaise idée de Marine, hummm ?
      Surement une idée de bon facho !
       smiley


    • Parrhesia Parrhesia 30 mars 05:16
      @wesson
      Bonjour wesson,

      (V/commentaire d’hier à 22H 03)
      Tout cela se tient fort bien !
      Mais là où m. Macron réussit très bien à tromper son monde, c’est qu’en réalité, il n’est pas de droite !
      En réalité, il appartient à l’extrême droite capitaliste exclusivement financière... et mondialiste !
      Bref ! Avec le soutien massif des media de la même mouvance, au premier rang desquels l’inénarrable BfmTv, et à moins d’une réaction de bon sens populaire, il a bel et bien une bonne chance de passer...


    • Fergus Fergus 30 mars 08:53

      Bonjour, Wesson

      Je crois que vous faites erreur dans votre analyse, et je donne assez largement raison à ClouzO.

      Le concept imposé par Macron, à savoir « ni de gauche ni de droite » ou sa variante « de gauche et de droite » infuse incontestablement dans un électorat globalement en rupture avec les partis traditionnels. Et cette stratégie - pour le moins aléatoire et audacieuse au début - se nourrit de l’implosion du PS d’un côté, et de la désastreuse image du candidat LR de l’autre côté.

      Dans ces conditions, il est parfaitement compréhensible que les hollando-vallsistes et les juppéo-lemairistes se rejoignent sur la candidature Macron qui leur assure la continuité d’une politique de centre-droit compatible avec les attentes des uns comme des autres, tous libéraux-européistes.

      Ajoutons à cela que Hamon à la dérive, cela va entraîner pour conséquence la fuite d’une part significative de ses électeurs - désormais persuadés de l’inutilité de ce vote PS - vers Mélenchon, mais aussi pour les plus rétifs à l’image « extrême-gauchiste » souvent accolée par les médias à la France Insoumise, vers Macron, de surcroit favorisé par l’idée d’un nécessaire vote utile qui va se cristalliser.


    • Armelle 30 mars 09:38

      @Alinéa

      Bonjour,
       « il y a longtemps que le peuple ne serait plus exploité par le capitalisme ! »

      Surprise d’un tel propos venant de vous !!! d’un « raccourci » aussi hypocrite

      C’est l’homme qui exploite l’homme et non un système ! Un formidable subterfuge pour dédouaner l’humain et son esprit malsain que lui fabrique la société telle qu’il l’a lui même élaborée !!!
      L’homme naît « bon » avec un esprit sain, la société dans laquelle il évolue le pervertit, à travers son éducation au sens large, ainsi que le milieu dans lequel il évolue.
      Essayez toutes les formes de politiques, vous constaterez toujours les mêmes travers, à moins d’instaurer un fascisme renforcé pour diriger les 7 milliards de clones qui devront remplacer l’ancien monde... 
      J’irai même plus loin... estimer que le responsable serait l’idéologie politique induit une forme de faiblesse et de lâcheté légitimant une estime favorable à l’égard de soi même, de façon à vivre à peu près tranquille, sans avoir à soupçonner la moindre autocritique pourtant justifiée...
      Tout cela pour vous dire que, puisque les mots ici ont de l’importance, j’aurais préféré lire ;
      l y a longtemps que le peuple ne serait plus exploité par des capitalistes
      L’argent n’est pas malsain, ce qui peut devenir malsain c’est ce qu’on en fait et comment on le fait

    • pemile pemile 30 mars 10:12

      @Armelle « C’est l’homme qui exploite l’homme et non un système ! L’argent n’est pas malsain, ce qui peut devenir malsain c’est ce qu’on en fait et comment on le fait »

      C’est quand même le système qui fait de l’argent un objet de pouvoir et de hiérarchie sociale, ce qui parle au cerveau reptilien humain.

      Un autre « système » qui jugerait honteux l’excès d’argent ou de biens, n’aura pas le même effet sur « l’homme »


    • alinea alinea 30 mars 10:49

      @Armelle
      J’ai pris un raccourci !
      Le capitalisme, ça fait déjà assez longtemps qu’il sévi pour qu’on le croit naturel !
      Il a commencé avec l’esclavage, il finira avec lui.
      Si, l’argent est malsain ; la monnaie fut inventée pour favoriser et simplifier les échanges ; si nous avions pu nous en tenir là !
      Tout argent est acquis sur l’exploitation de l’autre, et c’est très malsain. La preuve ? Ce système arrive au bout et on n’a jamais vu société plus malsaine, à tous les sens du terme.
      Même le capitalisme à papa Ford, sans ses dérives spéculatives qui vont l’achever, était malsain.
      Nous devrions plus souvent faire un petit tour dans les sociétés animales, pour voir que Nature n’est pas paradis mais pas enfer non plus.
      Nous, nous avons l’enfer. Et nous le faisons partager à tous les habitants de cette planète qui ne nous avaient rien demandé.


    • Trelawney Trelawney 30 mars 11:24

      @wesson

      Et c’est là ou mon raisonnement s’échafaude. 
      Le Pen : 26%, Macron 25%, Fillon 18%, les autres à droite 5%, ça nous fait un total de 74% pour la droite.

      Lepen 26% = 6% droite traditionnelle catholique et « français de souche » + 15% de communistes (celui qui s’est fait voler 2 fois sa voiture), chômeur longue durée pour qui personne ne s’intéresse et votant habituellement à gauche, habitant les campagnes devenues des zone déserté par l’état + 5% de droite dégouté des magouilles de l’UMP puis du LR

      Macrons 25% = 15% de droite centriste modérée et 10% du PS pro Hollande et Valls (et oui ils existent et il faut les chercher du coté des retraités)

      Fillon 18 % = droite classique pro RPR UMP et LR pour qui comprendre un ordre est déjà de la désobéissance

      Sur les 74% de votant pour la droite vous avez 6+5+15+18+5 = 49 %
      Maintenant il faut pondérer cela sur les suffrages exprimés qui ne vont pas dépasser les 60% de votant.

      Le résultat de cela est qu’hier Mélenchon n’a pas su saisir l’opportunité qui s’offrait à lui en imposant un ralliement sous son étiquette. Et 3 semaines ça n’est pas trop pour faire une campagne de ralliement sous l’étiquette gauche unie. Mélenchon pense à tort qu’il va rattraper Fillon. Mais il oublie que le scandale Fillon s’est terminé avec la mise en examen de Pénélope et que maintenant Fillon va rattraper son retard au détriment de Macron et que jamais Mélenchon ne réduira l’écart avec Fillon. Donc Mélenchon arrivera au mieux 4ème et pas au second tour. Hamon 5ème s’il continue ce qui n’est pas certain

      Mélenchon pense aussi que sa campagne fera booster les législatives et qu’il y aura plein de députés FI, alors que cette campagne ne ferra que renforcer le camp Lepen, Fillon, Macron qui se prendront tous les siège et si FI, EELV et le PS arrive a se faire 2 groupes parlementaires ça tiendra du miracle.

      Les électeurs de gauche se sont toujours fait entuber par leur représentants (Mélenchon compris). Ils n’ont jamais eu besoin de la droite pour cela.

      Hier j’ai écouté un débat surréaliste en des journalistes de médias et des jeunes qui disent que l’abstention est utile. 
      Un journaliste avec son air suffisant disait à un jeune de banlieue : « En vous abstenant vous faites le jeu de Marine Lepen qui va gagner les élections, par votre faute ».
      réponse du jeune : « Et alors on s’en fout que ce soit Marine Lepen. Nous dans les banlieue, la misère on connait et ça ne risque pas de changer. Si Lepen gagne, la misère vous allez la connaitre et ça nous fera un point commun »
      Que dire à cela ?

    • pemile pemile 30 mars 11:28

      @Trelawney « Et 3 semaines ça n’est pas trop pour faire une campagne »

      Il parait qu’autant au PS que chez les LR, ils envisagent (espèrent) un report de l’élection « grace » au « cas Fillon » ?


    • wesson wesson 30 mars 12:26

      @Trelawney

      Sur votre chiffrage, « le gros des troupes de la gauche radicale seraient prêt à voter Le Pen », et sa déclinaison « 15 % sont des communistes qui votent maintenant Le Pen parce que on leur a volé leur voiture » est directement inspiré de la propagande même de l’extrême droite, basé sur du vent complet. Aucune étude ne vient confirmer cela, et même bien au contraire : L’ifop qui est le seul institut de sondage à détailler les votes par famille politique laisse penser que seulement 10% de ceux qui se déclaraient auparavant de gauche radicale envisagent de voter pour le FN.

      Le début du raisonnement commençant par faire place à une idée reçue complètement fausse, le reste n’est même pas digne que l’on s’y penche.


      « hier Mélenchon n’a pas su saisir l’opportunité qui s’offrait à lui en imposant un ralliement sous son étiquette. »

      Ce que demandait le PS (en gros un ralliement sous SON étiquette PS) est tout simplement impossible.

      En 2012 le PS a fait 28.63% au 1er tour. Là on le crédite de un peu plus de 10%, presque 2/3 de moins que son électorat traditionnel. C’est quand même pas la faute à Mélenchon tout ça non ?

      Et c’est dans ce corbillard là qu’il faudrait monter, dans une improbable « gauche plurielle » dont on est déjà garanti qu’elle fera fuir une assez grosse partie de l’électorat Mélenchon (et là je vous assure que je parle aussi pour moi).

      Je l’ai toujours dit : Si les idées de la FI doivent ne pas être majoritaire, et bien qu’il en soit ainsi. Si les gens veulent voter gaiement pour le commis des banques qui promet de gouverner avec une coalition faite de bric et de broc, dans une transformation « à l’Italienne » de la vie politique Française, et bien qu’il en soit ainsi, et qu’ils subissent les effets de leur propre potion. 


      En tout cas, tout ceci se fera sans moi. 


    • Trelawney Trelawney 30 mars 14:29

      @wesson
      Vous avez imprimé le fait que les communistes et le front nationale ne sont pas solubles. La réalité est tout autre. La semaine dernière j’ai discuté avec des communistes de la première heure (amis de mon père) et ils me disent : « Bien sur qu’on roule pour Mélenchon, mais au second tour si on a le choix entre un Macron, Fillon et Lepen, on ne s’abstiendra pas, on ira voter Lepen. Car jamais on ira voter pour des gens qui vont détruire la sécu ou nos retraites et tant pis q’il faut se fader le racisme et la xénophobie »Le FN est complètement dédiabolisé et et le vote Fn sans complexe est une réalité.Le fait qu’ignore nos politiques et nos médias, c’est qu’une énorme majorité de français a décidé d’ignorer les partis politiques de pouvoir comme le PS, le LR, le Modem, En marche etc et leur politiques qui vont avec. Et le fameux plafond de verre a explosé.


      Ce que demandait le PS (en gros un ralliement sous SON étiquette PS) est tout simplement impossible.
      Cela s’appelle « une base de négociation ». Lorsque Hamon a dit cela, Mélenchon aurait du dire : « discutons tous ensemble, car je ne peut me satisfaire de cela, mais autre chose est possible ». Il ouvrait ainsi une porte. C’est ce que je dis « savoir saisir l’opportunité »

      Si ça ne change pas dans ce sens là, ce sera Macron Fillon Lepen, 1 2 3 dans l’ordre qu’on veut, Mélenchon 4 et Hamon 5 et au second tour, une partie des pro Hamon ou Mélenchon iront voter Lepen pendant que les autres iront à la péche

    • Armelle 30 mars 14:29

      @pemile
      Décidément vous ne prenez aucune hauteur


      Qu’est-ce que l’argent sans l’humain ? Rien, absolument RIEN.
      Qui l’anime sinon l’humain ?
      Au tout début de sa création, il était JUSTE un outil, un moyen d’échange efficace, même une formidable invention, aujourd’hui il est une fin pour certains parce qu’ils en ont transformé l’objectif !!! et ça, par cupidité, par bêtise. et à choisir je préfère encore le pouvoir de l’argent à l’argent du pouvoir

      Vous êtes tout simplement dans le déni de réalité, lequel vous rassure sur la nature humaine et transfère le problème vers un tiers (quelle aubaine !!!), imaginaire, impalpable qu’est pour vous le capitalisme. 
      L’humain est tout simplement mauvais par nature, tout ce qu’il touche devient pourriture et catastrophe. Il y a juste à voir ce qu’il a fait de son environnement de vie...les guerres incessantes qu’il décrète et mène au mépris de ses prochains.

      Au plaisir

    • Trelawney Trelawney 30 mars 14:36

      @wesson
      Si les gens veulent voter gaiement pour le commis des banques qui promet de gouverner avec une coalition faite de bric et de broc, dans une transformation « à l’Italienne » de la vie politique Française, et bien qu’il en soit ainsi, et qu’ils subissent les effets de leur propre potion. 


      Lepen Macron ou Lepen Fillon nous donnera Lepen présidente. A la Trump. Avec une abstention à 40% et plus, il faut arrêter de croire que les Macron et Fillon ont une chance face à Lepen.

      le seul qui a une chance c’est Mélenchon (et certainement pas Hamon) encore faut-il qu’il s’unissent et soient ensemble dans les meetings

    • Tall Tall 30 mars 14:40

      @Trelawney

       
      dac à 100% .... et je suis content d’avoir ces nouvelles du terrain ... ça me rassure : la propagande n’a pas tué le bon sens !

    • Armelle 30 mars 17:35

      @Trelawney
      Faire entrer Hamon dans le giron de Mélanchon n’est pas servir ce dernier !!!

      Hamon n’a rien à faire dans les meetings de Mélanchon, d’ailleurs il ne le mérite pas. Hamon c’est du toc, un rescapé du titanic ps, faisant croire que celui-ci existe bien et qu’il en porte l’idéologie d’origine façon Jaurès...Ben voyons !!!
      Quant aux éventuels duels Lepen/Macron ou Lepen Fliion, les citoyens de gauches devraient voter Lepen, un vote stratégique, leur promettant de voir revenir la gauche plus vite face à une droite dure aux responsabilités, quitte à sacrifier ce prochain quinquennat !!! ...Oui bah ça en fera deux, trois... bah tant pis, on a ce qu’on mérite souvent, le hasard n’existe pas


    • wesson wesson 31 mars 01:24

      @Fergus

      tiens Fergus j’ai pensé à vous en lisant ceci sur les sondages.

      On y parles entre autre d’un sondage paru en 2014 sur le magazine « Valeurs Actuelles » dont la conclusion était que seul Nicolas Sarkozy pouvait battre MLP au second tour de la présidentielle.
      Et 6 mois après, on apprends finalement que le sondage en question était 100% bidon, une pure invention qui n’avait jamais existé.

      ça plus des tas d’autres choses qui concourent à dire que effectivement plus on avance dans les sondages, moins ils valent quelque chose. Et ça reprends globalement mon ressenti : le problème principal c’est l’échantillon.

      Après tout, vous pouvez continuez à y croire comme une science certes peu exacte, mais qui progresse. Moi je pense au contraire qu’elle régresse, pour des raisons de coût.

    • Cadoudal Cadoudal 31 mars 05:14

      @wesson
      "Le début du raisonnement commençant par faire place à une idée reçue complètement fausse, le reste n’est même pas digne que l’on s’y penche."

      Wesson, le brillant analyste qui voyaient les cathos zombies de Todd à a manif pro Fillon du Trocadéro...

      Je pensais que tu avais arrêté, ou au moins que tu ferais une pause, mais non, tout comme ton maitre à penser Botul, rien ne t’arrête...

      Et donc là tu ne vois pas d’anciens communistes voter Le Pen :

      le FN était désormais le seul parti « à défendre la classe ouvrière […], le dernier à avoir une analyse marxiste de la société et encore un discours sur la lutte des classes. »
      http://www.liberation.fr/france/2015/09/27/francois-meunier-du-front-de-gauche-au-front-national_1391902

      Je fais partie des électeurs candides qui consultent les programmes des partis politiques. Celui que l’on peut lire sur le site du Front national, rejetant « la mondialisation ultralibérale » tout autant que « la dictature des marchés » ou « le dogme de la concurrence », pourrait être signé Maurice Thorez.
       https://www.lesechos.fr/journal20151202/lec1_idees_et_debats/021523099231-marine-le-pen-ou-le-retour-de-lideal-communiste-1180611.php#EHXPr31cxdAZP4DO.99

      les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles françaises ne peuvent y accéder. Les charges d’aide sociale nécessaire pour les familles immigrées plongées dans la misère deviennent insupportables pour les budgets des communes peuplées d’ouvriers et d’employés. L’enseignement est incapable de faire face… 
      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/20/le-fn-dit-il-la-meme-chose-que-les-communistes-il-y-a-trente-ans_4619300_4355770.html#W5Ap3tv3LCbRArOb.99


    • Lucadeparis Lucadeparis 31 mars 06:15

      @wesson
      S’il y avait eu un vote de valeur, Bayrou aurait été élu aux précédentes élections présidentielles, car plus consensuel. C’est la structure du scrutin majoritaire à deux tours et son bipartisme qui l’a éliminé.
      Comme les primaires de cette présidentielle ont amené des candidats clivants, plus extrémistes (François Fillon le candidat des vieux riches, et Benoît Hamon le candidat des jeunes pauvres, plutôt que des centristes ambigus comme Alain Juppé et Manuel Valls voire Arnaud Montebourg), un gouffre s’est ouvert pour le « centre » (contrairement à la primaire de gauche/socialiste de la précédente présidentielle qui avait éliminé les candidats les plus radicaux : Montebourg puis Martine Aubry).
      Le précédent candidat préféré de la ploutocratie, Juppé, étant éliminé malgré ses efforts médiatiques, tout son nouvel effort médiatique s’est reporté pour Emmanuel Macron, vainqueur du casting (comme si ce n’était pas le continuateur de la politique du décrié François Hollande : « Mon Emmanuel, c’est la finance. ») ; car Fillon a des aspects trop catholiques traditionnalistes, pas assez libéraux : il ne va pas autoriser qu’on loue les ventres des femmes pour faire des enfants comme les bras des ouvriers à l’usine, souhait d’un de ses rois mages, Pierre Bergé, copropriétaire du Monde  ; et il est trop pro-russe, pas assez atlantiste. Alors que l’immature Macron jouera le scénario qu’on lui dictera.
      Avec Macron, le séduisant comédien de théâtre attrape-tout (de l’ultralibéral Alain Madelin au pseudo-communiste Robert Hue), un des deux candidats de la ploutocratie (Fillon celui de la droite conservatrice et Macron celui du capitalisme libéral-libertaire), déjà chantre en 2007 de l’ubérisation sous la présidence de Nicolas Sarkozy en tant que rapporteur général adjoint dans la Commission pour la libération de la croissance française de Jacques Attali, attendez-vous à l’ubérisation de tous les domaines de la vie (rappelons qu’avec Uber, on travaille 60 heures par semaine pour 1700€ par mois, sans « congés ni protection personnelle »).

      La seule fenêtre réaliste d’alternative, c’est une concentration du vote sur Jean-Luc Mélenchon (qui s’est lui-même refusé au risque du quitte ou double de la primaire, lui qui s’est dit avoir été traumatisé et déprimé par l’accès du Front National au second tour de la présidentielle de 2002. Mais quelle triche y aurait-il eu contre lui ?), surtout car il propose une assemblée constituante pour une 6e République, et un protectionnisme solidaire. Hamon a la légitimité de son élection populaire (comme Fillon qui sinon aurait été destitué par son parti), a créé une surprise par le vote romantique et exaspéré des jeunes, sans Revenu de Solidarité Active / Minimum Jeunesse, alors qu’Arnaud Montebourg (mon préféré aux deux primaires) proposait un programme plus cohérent et plus proche de celui de Mélenchon : 6e République, protectionnisme solidaire, travail plus justement rémunéré plutôt que revenu à rien faire. Hamon patine sans programme cohérent, sans loyauté de son parti (comme Ségolène Royal en 2007 avec sa « démocratie participative » qui ébranlait la domination des vieux éléphants), sans charisme (au débat télévisé, Mélenchon était le meilleur, avec sa verve, son humour, suivi par Marine Le Pen, et Benoît Hamon le pire des cinq débattants). J’ai hésité avec des votes protestataires sans aucune chance (comme Nathalie Arthaud lorsque je l’ai vue face aux chiens de garde de la ploutocratie Vanessa Burggraf et Yann Moix qui trouvaient violent qu’elle ôte quelques milliards aux milliardaires, à On n’est pas couché du 11 mars ; ou François Asselineau pour retrouver une souveraineté face à l’Europe bancaire de Macron, celle qui trouve plus raisonnable qu’en Grèce « Des enfants s’évanouissent à l’école à cause de la faim »).

      On ne peut pas se fier à des sondages issus de firmes privées elles-mêmes partisanes et tentées de manipuler, pronostiquant l’avant-veille du résultat Fillon à 30% devant Juppé et Sarkozy à 29%, alors qu’il aura obtenu 44,1% et eux 28,6% et 21,6%. Et à peine un mois avant cette élection primaire, Fillon était pronostiqué à 41% et Juppé à 12%... Elles pronostiquaient aussi dans l’autre primaire, deux semaines avant le premier tour, Valls à 36%, Montebourg à 23% et Hamon à 21%, alors qu’ils auront obtenu 31%, 18% et 35%. Et comme on ignore l’abstention, que Mélenchon peut encore faire la différence dans les débats, je préfère faire le choix parmi mes hésitations et ceux qui peuvent devenir présidents celui qui a la meilleure probabilité d’arriver au second tour, donc le choix de Mélenchon.


    • Trelawney Trelawney 31 mars 06:22

      @Armelle
      Faire entrer Hamon dans le giron de Mélanchon n’est pas servir ce dernier !!!
      Il ne s’agit pas de savoir qui va servir l’autre. Il s’agit de savoir si la gauche (PCF EELV FI PS) est un parti capable de diriger le pays. N’oubliez pas que si Mélechon monte dans les sondages, c’est au détriment de Hamon et qu’il ne prend pas de voix sur Macron. Donc même s’il reste 5% à Hamon, ca lui sera suffisant pour empêcher Mélenchon d’être au second tour.Dans ces conditions, la probabilité pour qu’un Mélenchon ou Hamon soit au second tour est trés faible et donc parcequ’il manque de pragmatisme politique pour s’enfoncer dans des doctrines fumeuses, la gauche n’est pas en capacité de diriger le pays.


      Quant aux éventuels duels Lepen/Macron ou Lepen Fliion, les citoyens de gauches devraient voter Lepen, un vote stratégique, leur promettant de voir revenir la gauche plus vite face à une droite dure aux responsabilités
      Si Lepen est présidente 2 hypothèses possibles :
      1 - Elle arrive à diriger le pays en tenant compte des aspiration de son électorat populaire et dans ce cas il faudra attendre plusieurs décennies pour que la gauche se trouve un espace politique bouché par cette « droite populaire »
      2 - Elle prend le pouvoir de façon autoritaire et dans ce cas il n’y aura pas d’élections présidentielle en 2022. Les partis politiques n’ont plus le droit de citer etc. Vous allez me dire qu’il y aura des manifestations et que le français ne se laissera pas faire. A cela je vous répondrais : « Avec des policiers qui flinguent des chinois das leur maison passez devant je vous suivrait un peu plus tard »

      quitte à sacrifier ce prochain quinquennat !!! 
      Ce n’est pas le prochain quinquenant que vous sacrifiez, mais notre mode de vie, parce qu’avec Lepen au pouvoir, je connais pas mal de gens dont beaucoup de chef d’entreprises qui vont se trouver ailleurs des cieux plus cléments

    • Eric F Eric F 31 mars 10:39

      @Alren
      Bonjour. A toutes les élections, les résultats nous ont montré que la marge d’erreur effective des sondages est au max + ou - 3% (y compris au 1er tour de 2002). Contrairement aux primaires, la structure de l’électorat est connue.
      Il faut se mettre à la place des instituts de sondage : ils sont en concurrence les uns avec les autres, celui qui se goure trop disparaitra. Donc il peut y avoir éventuellement de la gonflette ou de la manipulation à plusieurs mois du scrutin, mais pas à 3 semaines de l’échéance -je pense par exemple qu’en 2005, il y avait eu tentative de manipulation sondagière en début d’année, mais ils ont bien été obligé de revenir aux vrais intentions ensuite-. Macron a sans doute été boosté, mais désormais il bénéficie de facto du syndrome de vote utile ...ceci dit par rapport à Fillon, ça reste dans les limites extremes de la marge d’erreur, tout comme entre Fillon et Mélenchon, un swap peut se produire car leur écart est inférieur à la marge d’incertitude.
      Ceci dit, il peut se produire un « évènement » qui change la donne : révélation sur un candidat, attentat, etc. (cf élections espagnoles après les attentats de Madrid).


    • Eric F Eric F 31 mars 10:58

      @Fergus
      D’accord avec votre analyse, on ne peut pas additionner totalement les intentions de vote de deux candidats qui s’unissent, il peut y avoir de la perte. Mais a contrario la dynamique créée peut permettre de remobiliser.
       En tout cas, une « recomposition » se fera après les élections, la question se pose de savoir si ce sera avant ou après les législatives. J’imagine le casse tête pour la désignation des candidats PS, entre gouvernementaux, macroniens, et ex-frondeurs qui ont désormais la légitimité de la primaire.


    • Eric F Eric F 31 mars 11:07

      @SavageAndCrazyHorse
      La question n’est pas du côté de ceux qui rejoignent Macron, mais il y aurait pu y avoir ralliement vers Mélenchon de personnalités indépendantes, écologistes, ou encore appartenant à la gauche du PS. Or on ne voit pas cela, et le PC est même assez tiède. On ne voit pas non plus dans les chiffres de « retour » à gauche massif de gens qui étaient passés au FN par dépit.


    • Laulau Laulau 31 mars 14:26

      @Fergus
      Arrêtez avec cette idée d’alliance. Cela n’est plus possible depuis la publication de la liste des candidats par le conseil constitutionnel. Aujourd’hui, pour l’un ou l’autre le désistement est un suicide politique et financier. Le désistement n’est pas prévu par la constitution, il revient à se présenter et obtenir un score de 0 % et un non remboursement des frais de campagne. Le camp qui se désisterait se retrouverait financièrement détruit et incapable de se présenter aux législatives. Alors désolé Fergus, mais vous radotez !


  • troletbuse troletbuse 29 mars 18:35

    Putain, d’après vos vos articles et avec ce qu’il engrange, ,Méluche va passer au premier tour. Chouette, on sera tranquille le 7 mai.  smiley


    • wesson wesson 29 mars 22:58

      @troletbuse
      J’en connais qui feront salement la gueule si la FI fait au delà de 25% au 1er tour.


      Pourquoi je donne ce chiffre d’ailleurs ? Parce que c’est le score que fit Syriza en Juin 2012, alors que 3 ans auparavant en 2009, ils étaient à 4.9%. Et là aussi d’ailleurs, personne ne les avaient vu venir, y compris les sondages qui les donnaient à moins de 10%





    • izarn izarn 30 mars 00:42

      @wesson
      Les vrais sondages sur le net donnent....Fillon vainqueur !
       smiley

      On pourrait écrire aussi : Les sondages n’ont pas vu venir l’élection de Marine Le Pen au second tour...
       smiley

      ...Ce serait plus crédible, non ?


    • izarn izarn 30 mars 00:46

      @izarn
      Je crois meme que les sondages sont complètement débiles :
      Fillon aurait moins de voix face à Marine que Macron !!!!
      Incroyable, une partie de la gauche prefererait se reporter sur Marine ?
       smiley


    • troletbuse troletbuse 30 mars 10:44

      @wesson
      Votre message n’étant pas très clair pour moi. Je pense que vous soutenez JLM et je n’ai rien contre et je vous dis que je m’en fous absolument car la priorité numéro UNE pour moi est TSM. Moi, je ne vais pas chercher des voix chez les opposants (vrais ou faux) au système.  smiley


    • wesson wesson 30 mars 13:02

      @troletbuse
      là sur le coup TSM n’est pas clair non plus. 

      Tout sauf Macron ou Tout sauf Mélenchon ? Vu le reste de votre message j’imagine que c’est tout sauf Macron.

      Là franchement, j’estime en fait que n’importe lequel de Macron, Fillon ou Le Pen feraient en définitive une politique qui ne se distinguerait que à la marge. Faisant totalement abstraction de la politique envers les homos et les immigrés et qui est du sociétal sans importance réelle, tout le reste, le gros de la politique proposée c’est la même, et c’est bien la droite. Même si le FN fait tous les efforts pour faire croire le contraire, son programme est authentiquement de droite, et lorsqu’elle va causer au MEDEF, je vous assure qu’il n’y as aucune ambiguïté. Toute « augmentation de salaire » est en fait un allègement de cotisation sociale entreprise où le patronat est prié de le faire répercuter sur la fiche de paie, et sans aucune contrainte pour cela - autrement dit les salariés n’en verront pas un centime. 
      Ce qui me fait le plus rire dans son programme, c’est de parler de « 39 heures payés 39 » comme si il s’agissait d’un cadeau. C’est juste effectivement la fin des heures sup au delà de la 35ième heure, donc une mesure clairement de droite qui va dans les fait réduire les salaires.


      Sur le reste, effectivement je soutient Mélenchon. Et sur la sondagite, j’ai toujours pas digéré la « permutation quantique » que les sondages ont effectués à l’issue de la primaire du PS. 2 heures avant, Mélenchon était donné à 18% et Hamon était donné à 10%, et 2 heures après, c’était exactement l’inverse. Hamon 18%, Mélenchon 10%. Désolé mais là je n’adhère pas. 

      Je pense que la confusion droite-gauche entretenue par la presse sur Macron fait partie de ces bonneteau médiatique dont on passe qu’ils sont une idée magnifique mais qui au final vont totalement foirer. 

      Nous verrons bien vite ce qu’il en est. 



    • troletbuse troletbuse 30 mars 15:15

      @wesson
      Oui, je mettrai maintenant TSMac. Je n’avais même pas pensé à Melenchon.Pour les HS, j’ai entendu Macaron qui bavait à peu près ça : il faut des négociations afin que les heures sont payées un peu plus ou même pas du tout", un discours de con, quoi.


    • wesson wesson 30 mars 16:34

      @troletbuse
      En fait c’est très clair : les 3 (Macron, MLP, Fillon) veulent que les négociation sur les temps de travail se fassent au niveau des entreprises, et que ces accords priment sur la loi.


      Ils vont même vous dire « pour que les salariés aient la liberté d’effectuer les horaires qu’ils souhaitent », comme si c’était un choix sur lequel ils peuvent peser !

      ça me fait repenser à la manière avec laquelle l’industrie du tabac s’y est prise dans les années 1930 pour vendre ses clopes aux femmes : en faire un objet d’affirmation de leur émancipation. « Fumez pour prouver que vous êtes maintenant libres », appelant même les cigarettes « les torches de la liberté » (Torches of Freedom)

      Le parallèle est saisissant pour moi !

    • Cadoudal Cadoudal 31 mars 05:24

      @wesson
      « Faisant totalement abstraction de la politique envers les homos et les immigrés et qui est du sociétal sans importance réelle »

      Immigration, main d’œuvre disponible, chômage, salaires : Aucun rapport d’après les Mélenchoniens ?


      La consommation devrait encore bénéficier de la montée du taux d’emploi (67% à septembre 2016) et de celle des salaires résultant d’une nouvelle hausse du salaire minimum et du manque croissant de main d’œuvre auquel participent les Programmes de travaux publics qui occupent près de 300 000 personnes.
      http://www.coface.com/fr/Etudes-economiques-et-risque-pays/Hongrie


  • Gavroche 29 mars 18:53

    Bonsoir


    La mode est aux soutiens. Anciens ministres , députés, chefs de tendances ;.. soutiennent les uns, et d’autres en soutiennent d’autres.

    Mais au fond, quand Valls déclare soutenir Macron, le pékin répond : Oui et alors ? 

    il entraîne avec lui combien d’électeurs en faveur du susdit ?

    Ce ne sont pas les souteneurs qui manquent, dans toutes les directions, mais leur mot d’ordre se traduit par combien de votes ?

    Je me demande si tous ces braves politiciens ne se font pas du cinéma quand à leur pouvoir d’entraîner les foules.

    Bonne soirée

    • jmdest62 jmdest62 30 mars 12:03

      @Gavroche
      Commentaire plein de bon sens .....

      Sa « suffisance » Valls vote Macron ...et alors ? Je parie qu’aux législatives il va dégager et qu’aux prochaines municipales aussi.
       Les « chefs à plumes » (comme dirait A. Corbières) ne nous intéressent pas , les ’vrais socialistes« eux , sont les bienvenus à la FI .
      Comme le dit @alinea Hamon n’a aucune »profondeur« politique , il a pas vu (ou voulu voir) venir ce qui lui arrive ...à Lille , Tata Martine a essayé de le réconforter et de manière pathétique il a rejoué le sketch du rassemblement des gauches en inventant un nouveau concept fumeux : »je suis central à gauche« aussi risible que celui de »La belle alliance " .
      Hamon est maintenant comme un p’tit gamin à qui on a cassé son jouet ...on peut avoir un peu de compassion mais c’est à peu près tout ce qu’on peut faire pour lui.
      cordialement
      @+

    • Croa Croa 31 mars 10:08

      À Gavroche,
      «  leur mot d’ordre se traduit par combien de votes ? »
      *
      Quelle importance ? Le VRAI but c’est la soupe. L’avenir, pour ces pourris, se trouve au coté du vainqueur (supposé). C’est pour eux qu’ils roulent, pas pour les quelques imbéciles qui vont les suivre !


  • JMBerniolles 29 mars 19:32
    Dans cette horrible campagne c’est bien de penser à faire rire un peu.
    Et cette déclaration : « les gens commencent à y voir clair » est vraiment comique.

    L’auteur, muni de solides lunettes d’une idéologie non actualisée n’a pas du prendre conscience que jamais il n’y avait eu autant d’indécis dans les intentions de vote que lors de cette campagne.



  • JMBerniolles 29 mars 19:40
    Et apparemment si on voit clair on vote Mélenchon.
    J’ai bien peur que cela limite le %... Un qui ne voit pas très clair malgré son ancienneté politique c’est Hamon qui se pose en leader d’une nouvelle version de l’horrible gauche plurielle.

  • goc goc 29 mars 19:44

    Bonjour à tous
    Merci à l’auteur pour l’article

    Je pense que si Hamond avait des cou...es, il se désisterait pour Melenchon, mais d’une, ça nuirait à son ego, et de deux, il se voit mal, lui le russophobe hystérique, s’allier avec un candidat qui voudrait renouer des relations moins hostiles avec la Russie, et qui serait moins « à la botte des Usa » (quoique ça c’est moins prouvé)

    Sinon, petit aparté, aujourd’hui il y a eu plusieurs sondages, un seul donnait Macron devant MLP,et devinez ou... sur BFMTv
    comment ça BFM roulerait pour Macron ?? nooon pas possiiiible ???  smiley


    • alinea alinea 29 mars 20:19

      @goc
      Si je puis me permettre « moins à la botte des USA », pas besoin de douter : adhérer à la banque de développement des BRICS, soutenir le projet chinois d’une monnaie commune mondiale pour libérer l’économie de la domination du dollar, et sortir de l’OMC, de l’OTAN.
      On arrive dans la dernière ligne droite, je propose aux commentateurs et rédacteurs, de savoir de quoi ils parlent quand ils écrivent. Cela évitera que la technique UPR se généralise : je mens,( même par ignorance) il y aura bien quelqu’un qui me lira et me croira !
      Merci


    • arthes arthes 30 mars 18:20

      @alinea
      Mazette, quel programme, c est formidable.


      Je suppose que Melenchon ne se genera pas pour tancer cet « antisemite et homophobe » (sic Merluche) de Poutine pour ses propos injurieux des qu il le verra et de lui rappeller ce que sont les droits de l homme a l aune de notre pays modele d humanisme (re sic) , ainsi qu a Xi Dinping bien entendue (nanmaiho on va pas se laisser impressionner par un dictateur chintoque) quant il sera elu et qu il les rencontrera pour bisness...

      J y crois pas mais admettons qu il soit elu, je serai ptdr quand meme .
      Bon j espere qu on aura toujours le droit de se foutre de sa gueule, 


    • alinea alinea 31 mars 10:53

      @arthes
      Non, parce qu’en politique on ne se mêle pas des affaires des autres, mais des relations que l’on instaure.
      Ce qu’ont oublié nos derniers présidents !! on voit où cela mène.
      J’ai bien aimé quand Mélenchon, à Rennes, a dit : les Russes pas plus que moi sont des sentimentaux en politique ! Tout est dit là ; ne pas céder à l’irrationnel !!
      Eh bien évidemment, quand il sera élu, toute caricature sera interdite et quand on parlera de lui, un Messire, Monseigneur ou Sa Majesté sera obligatoire, sous peine d’amende !
       smiley


  • Croa Croa 29 mars 20:08

    Oui trop c’est trop. Macron n’en demandait pas tant !
    *
    Le PS coule et les rats les plus ambitieux le quitte pour une meilleure soupe ! Non seulement il n’y en aura pas pour tous ces pourris mais le pire c’est qu’ainsi ils vont gâter la soupe.
    *
    Valls soutien de Macron et ce pauvre Macron qui ne peut même pas refuser !
     smiley smiley smiley Nous n’avons pas fini de rigoler en regardant ce panier de crabes percé smiley smiley smiley


    • Hecetuye howahkan howahkan 29 mars 22:39

      @Croa

      salut, je n’ai pas lu..mais ces sourires faux sont un remède pour la lecture..


    • Alainet Alainet 29 mars 23:19

      @Croa Valls finit par laisser découvrir ce qu’il est vraiment. [« socialiste »] entre guillemets, membre du « Siècle », adoubé par le Bildelberg comme Macron, petit-fils de banquier catalan : qui se ressemblent s’assemblent ! Il va rejoindre l’escouade, de tout bord, des « mercenaires de Macron » : un casting d’enfer ! Lui ne représente plus rien tout seul ; la solitude du pouvoir comme Hollande ? Cela profitera à Fillon qui va se déchaîner sur lui et Macron... Le PS d’Hamon maigrit à vue d’oeil mais gêne Mélenchon dans sa progression. On pourrait penser - je me fais l’avocat du Diable - qu’il a été placé par le Système, pour empêcher Mélenchon de pouvoir accéder au 2e Tour. Quand c’est flou ; il y a toujours 1 loup...


  • LE CHAT LE CHAT 29 mars 20:36

    Voila l’article du jour ,toujours de propagande pro meluche ,on a compris que l’auteur est un fan ! C’est vrai qu’il cause pas mal , qu’il espre un effet Sanders , mais si c’est pour un appel a sauver Macron au second tour ,il va encore tout gcher !


  • Gavroche 29 mars 20:41
    Contrairement à Lepen qui a laissé seuls se démerder devant le juge les « assistants » poursuivis, Fillon a soutenu son épouse en acceptant d’aller chez le juge et être mis en examen. C’est louable.

    Mais :
     Fillon, s’il était élu ? Ça se pourrait si toute la droite républicaine et assimilés laisse tomber Macron et vote finalement pour lui.

    Mais alors ? Immunité pour lui ? et Pénélope ?
    « Affaire Fillon : Penelope peut-elle être jugée sans François Fillon ?L’Express - ‎il y a 13 heures‎Si François Fillon est élu président de la République, il bénéficiera d’une immunité pénale durant tout son quinquennat. 
    Pas son épouse Penelope Fillon, qui pourrait être renvoyée devant un tribunal. »

    C’est moche.

    • izarn izarn 30 mars 00:56

      @Gavroche
      A mon avis le juge aurait interet à la fermer ensuite, s’il ne veut pas se retrouver à la retraite anticipée...Ou affaire en non lieu. Point barre.


    • Eric F Eric F 31 mars 11:30

      @Gavroche
      « Fillon a soutenu son épouse en acceptant d’aller chez le juge et être mis en examen. C’est louable »
      Vous avez de l’humour, c’est lui le premier sur la sellette comme ayant donné un contrat fictif à son épouse, personne -et notamment les juges-, n’a considéré que celle-ci était initiatrice de l’opération, elle a été co-bénéficiaire. S’il bénéficie de l’immunité, une éventuelle condamnation de son épouse serait un cas de conscience qui pourrait le conduire à démissionner.


  • Alainet Alainet 29 mars 23:32

    - dernier sondage sur nos Présidentielles, par les Russes le 29.03 à 19H57 , mais nos médias n’en parlent pas : Fillon repasserait en tête ?! le soutien de Valls ? Fillon mène la course avec 23,6 %, devançant Emmanuel Macron de 0,5 %.. Marine Le Pen clôt le peloton de tête avec 20,9 %. Viennent ensuite loin derrière Jean-Luc Mélenchon (13,5 %) et Benoît Hamon (11,9 %). Enncore + bizarre ???
    https://fr.sputniknews.com/france/201703291030674491-france-presidentielle-sondage-fillon/


    • leypanou 29 mars 23:50

      @Alainet
      Sputnik rate rarement une occasion de sortir des inepties. Je le lisais avant, mais à force d’y lire des c.nneries, j’ai arrêté.

      Il ne faut pas aussi croire que tout ce qui est estampillé plus ou moins russe est de qualité.


    • izarn izarn 30 mars 01:01

      @leypanou
      Sputnik indique parfaitement sa source, il s’agit de sondage sur les réseaux sociaux. Et il publie les autres sondages IFOP, IPSOS, Opinion Way, qui eux donnent le classique ordre : Le Pen, Macron, Fillon...

      Vous racontez n’importe quoi, rester à bouffer du foin...


    • leypanou 30 mars 09:54

      @izarn
      Vous racontez n’importe quoi, rester à bouffer du foin...  : de la part d’un lepeniste, c’est un compliment.

      Quand aux valeurs des sondages, on verra çà le 23 avril.


Réagir