jeudi 13 mars 2014 - par Pale Rider

Menteurs de bonne foi

« La politique, c’est la maternelle, moins l’innocence. » Pierre Rabhi

Le vaudeville auquel nous assistons en ce mois de mars est un carburant d’excellente qualité pour alimenter le discours du « tous pourris » en politique.

Concours de duplicité

 On apprend que M. Sarkozy et son avocat Thierry Herzog ont été placés sur écoute –légalement, semble-t-il, tellement les présomptions de corruption à leur égard sont fortes. Cela est conforté par le fait que, d’après ces enregistrements mêmes, ils ont profité des informations confidentielles d’un haut magistrat concernant l’instruction d’une des nombreuses affaires attachées à la personne de l’ancien gardien suprême de nos institutions. S’ajoutent à cela les enregistrements systématiques et maladifs de Patrick Buisson, ancien conseiller de l’ex-Président et issu de l’extrême-droite : les centaines d’heures de ces enregistrements qui ont atterri dans les média grâce, semble-t-il, à des querelles familiales, révéleront certainement de nombreuses turpitudes d’envergure étatique : il faudra juste prendre le temps de les… écouter.

 Face à cela, on s’est demandé si l’exécutif actuel avait été mis au courant, par le judiciaire, des écoutes frappant l’ancien chef de l’État. le gouvernement a commencé par nier, jusqu’à ce que Le Canard enchaîné, béni soit-il, révèle que la Garde des Sceaux était au courant depuis le 26 février. Aussitôt, celle-ci nie en bloc. Mais le Premier Ministre admet que le gouvernement savait –uniquement la démarche, mais pas le contenu. Discours inaudible car : 1) cela revient à traiter sa ministre de la Justice de menteuse ; 2) nul ne croit qu’un haut personnage de l’État puisse ne rien savoir du contenu d’une affaire judiciaire touchant l’ancien Président de la République ; 3) le silence de l’actuel Président apparaît plus que suspect : comment imaginer que lui ne sache rien ?

 Alors, Mme Taubira ne trouve rien de mieux que de re-mentir en réaffirmant qu’elle ne sait rien. Ou peut-être un petit quelque chose, mais plus tard que ce qu’a prétendu le Canard, qui pourtant est en général excellemment informé. Pire encore, cherchant à se justifier, elle exhibe devant les caméras quelques documents sur lesdites écoutes. Il a suffi de zoomer sur les images pour voir qu’il s’agit d’une transcription détaillée des écoutes. Peut-être Mme Taubira, tel un curé tombant sur une image pornographique, prétendra-t-elle que, ses yeux étant trop purs pour voir le mal, elle n’a pas voulu les lire et n’en connaît donc rien.[1]

 Comme on l’a dit, la droite (et notamment Jean-François Copé qui est en fâcheuse posture, y compris sur des affaires financières), en soulevant la question de l’indépendance de la justice, a réussi à transférer les soupçons de Sarkozy sur Taubira et sur la fine équipe qui l’entoure.

 Personnellement, je ne suis pas tant choqué par le fait que le gouvernement sache des choses : quiconque a les moyens et les réseaux pour être informé s’en sert. L’essentiel est que la justice ait agi en toute indépendance, ce que j’aimerais croire.

Mais qui croire ? Tel est bien le problème. Si au moins le gouvernement cessait de mentir, de re-mentir, d’appliquer la maxime de Goebbels : « Mentez, mentez, et plus le mensonge est énorme, mieux il passe » ![2]

Il n’y a plus de parole publique crédible. Les gens qu’on croyait hier, ceux qui s’érigeaient en professeurs de vertu comme Mme Taubira, il n’est plus possible de les croire. Mais on a manqué de mémoire : naguère, Mme Taubira s’associa à Bernard Tapie, autour de qui, entre autres, gravitent les écoutes du sieur Sarkozy. Tapie qui, avec un aplomb ahurissant, avait dit, dans l’affaire OM-Valenciennes : « J’ai menti, mais c’était de bonne foi. » Excellente référence, on en conviendra.

Tout sortira

Un jour, tout sortira. Tout sera déballé.[3] Au-delà des écoutes téléphoniques de portables inscrits sous de faux noms ; au-delà du Dictaphone d’un obsédé ; au-delà des mensonges, des gaffes et des aveux involontaires de gouvernants égarés. Ce qui est amusant, c’est que c’est le diable (le « diviseur », au sens grec) qui fait éclater ce que les uns et les autres voulaient dissimuler à leurs adversaires et surtout aux citoyens. Qu’on me passe l’expression, mais c’est comme pisser contre le vent : on se reprend tout en pleine figure.

Alors, si on ne veut pas finir vert de rage, autant rigoler un bon coup. En attendant que tout le système explose. L’abstentionnisme aux prochains scrutins est une certitude, en attendant pire si personne ne se décide à jouer la carte du pouvoir honnête, de l’argent honnête, de la parole honnête, de la pratique honnête.



[1] Sur les 54 rapports relatifs à l’affaire Cahuzac qu’elle avait reçus, elle prétend sans rire qu’elle n’a rien voulu en lire ! (France Inter, revue de presse du 13 mars 2014).

[2] Citation retrouvée notamment sur un lien au titre révélateur : http://veritablenouvelordre.forum-phpbb.ca/t116-sarkozy-reincarnation-de-goebbels . Il est vrai que François Mitterrand, qui s’y connaissait, est également cité.

[3] J’aime beaucoup, et je trouve rassurante, cette évocation de l’apôtre Paul de « ce qui paraîtra au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus Christ le comportement caché des hommes. » (épître aux Romains 2.16)

 



15 réactions


  • Bubble Bubble 13 mars 2014 10:12

    J’aimerais quand même savoir si ça rentre dans les attributions de ministre de la Justice d’avoir connaissance de ces dossiers et de les transmettre à la presse. A force de people-iser les politiques on ne voit plus de quoi ils sont responsables.


  • credohumanisme credohumanisme 13 mars 2014 12:01

    Il est assez normal que pour des affaires potentiellement très sensibles, que le ministre de la justice, de l’intérieur ainsi que le premier ministre et le Président soient informés. Savoir, être informé n’est pas ingérence.

    Le mensonge est d’autant plus surprenant. Pourquoi nier avec autant de maladresse qu’ils savaient ? Serait-ce qu’ils sont allés au-delà de la simple connaissance des faits ?

    D’autant qu’ils auraient tout à fait pu se retrancher derrière un « pas de commentaires »

    Mensonges en bande désorganisée ... ce n’est pas un délit (sauf sous serment) mais cette pitoyable séquence rend pertinente la question de leur incompétence.


  • LE CHAT LE CHAT 13 mars 2014 12:57

    ils sont aussi crédibles que les patrons de la Société Générale devant les agissement de Jerôme Kerviel !

    ou alors complétement incompétents s’ils apprennent dans la presse uniquement ce que font leurs subordonnés !

    une bande d’amateurs !

  • Claire29 Claire29 13 mars 2014 14:04
     Si on les mettait tous sur écoute,on n’attendrait pas longtemps pour que les masques tombent !
    Tous des menteurs :Peillon,Belkacem sur la théorie du genre qui n’existerait pas !
    Taubira ,Ayrault,pris en flagrant délit de mensonge continuent,comme si de rien n’était,à donner des leçons à ceux qui leur mettent sous le nez les preuves de leurs mensonges ! 
    Sapin,invité d’Elkabbach ce matin sur Europe 1 fait un lapsus révélateur !


    Aucun respect de leur fonction et quel mépris pour les Français qui assistent ébahis et écoeurés à ce spectacle lamentable !

    • Pale Rider Pale Rider 13 mars 2014 14:45

      @Claire29 : Lapsus très éloquent, en effet. Et c’est bien là-dessus que porte mon propos. Le gouvernement file le train à Sarko ? Eh bien qu’il le dise ! De toutes façons ça ne nous surprend pas. Du moment que les juges font leur travail librement, même s’ils en réfèrent au gouvernement, ça ne me dérange pas trop. L’étanchéité absolue entre exécutif et justice est un rêve.

      Enfin, n’oublions pas qu’il y a nécessité de ne pas lâcher Sarko d’une talonnette. Il a trop pourri la France ; il doit répondre des exactions qu’il a commises et, lorsque celles-ci seront établies, il faut que la justice passe, mais indépendamment du pouvoir. 
      Tout ça pour dire qu’il ne faut pas donner dans l’objectif Pasqua consistant à créer des affaires dans les affaires pour nous faire oublier que le point de départ, c’est l’attitude plus que suspecte de Sarko et de son avocat.

    • L'enfoiré L’enfoiré 13 mars 2014 16:14

      Ce qui est très marrant, c’est de remarquer que les écoutes téléphoniques de la NSA ont généré un tollé de réactions, mais qu’ici, on lit « Si on les mettait tous sur écoute,on n’attendrait pas longtemps pour que les masques tombent ! »



    • Pale Rider Pale Rider 13 mars 2014 16:27

      @ L’enfoiré

      La différence, c’est que les écoutes de la NSA sont peu ciblées et quasi systématiques. J’ose espérer (mais peut-être suis-je encore naïf... et écouté !) qu’il n’en est pas de même dans notre beau Royaume de France et que ne sont écoutées que les personnes dûment soupçonnées de félonie. smiley

    • Claire29 Claire29 13 mars 2014 20:02

      @Pale Rider,Sarkozy a peut-être « pourri la France » mais est-ce une raison pour l’accuser de tout et n’importe quoi sans preuves à partir de rumeurs et de vagues soupçons alimentés par certains médias qui entretiennent un climat détestable qui pourrit la France ?

      Si Sarkozy est devenu un justiciable comme un autre,il a droit aussi à la présomption d’innocence comme tout le monde !
      Il a été mis sur écoute par des juges qui veulent savoir si Kadhafi a financé sa campagne ce 2007,mais si Kadhafi a financé sa campagne,il en a peut-être financé d’autres.
      Alors pourquoi les juges se contentent-ils de mettre sur écoute Sarkozy au lieu d’aller voir les personnes qui pourraient répondre à leurs questions ainsi que le leur a conseillé Me Marcel Ceccaldi, avocat français de l’État libyen jusqu’à la chute du régime de Kadhafi,qui répond aux questions de Yves Thréard dans cette vidéo :


      Ras le bol de ce climat malsain,nous sommes tous responsables !

  • Mania35 Mania35 13 mars 2014 14:48

    Tout le monde ment mais a des degrés divers. Les plus menteurs sont à droite qui crient au complot politique, au scandale d’état...les attaques contre la police et la justice sont une méthode habituelle des truands.

    Pale Rider ment quand il déclare : « Pire encore, cherchant à se justifier, elle exhibe devant les caméras quelques documents sur lesdites écoutes. Il a suffi de zoomer sur les images pour voir qu’il s’agit d’une transcription détaillée des écoutes ». Je suis vraiment stupéfaite que des centaines d’heures d’écoute (Sarko a toujours un portable à l’oreille) tiennent sur une page 1/2. Il ne s’agissait pas d’une description détaillée des écoutes mais d’une simple synthèses indiquant le délit constaté lors des écoutes faites. Ces documents ne mentionnent pas les écoutes sans intérêt ou les stratégies politiques de l’UMP. 

    Taubira a effectivement menti lorsqu’elle a déclaré avoir été informée début mars alors que c’était fin février. C’est vraiment un très gros mensonge qui mérite la destitution.

    De qui se moque-t-on, ce qui est grave ce sont toutes les malversations de l’ancien gouvernement, des mafieux qui se croient au-dessus des lois, pas les couacs et les erreurs de communication de l’actuel gouvernement.


    • Pale Rider Pale Rider 13 mars 2014 15:00

      @ Mania35

      Je veux bien vous concéder que je me suis trompé, pas que j’ai menti. Mais il resterait à vérifier par soi-même ce qui est imprimé, et qui est imprimé serré. Il n’en reste pas moins que ces documents, rien que les feuilles exhibées par Christiane Taubira, contiennent plus qu’une simple information, c’est-à-dire, d’une manière même résumée, le contenu au moins partiel de ladite information.
      D’autre part, il ne faut pas confondre détaillé et intégral, ce que je n’aurais évidemment pas dit.
      Cela dit, d’accord avec votre message.

    • TicTac TicTac 13 mars 2014 16:41

      « Le Procureur Général Près la Cour d’appel de Paris

      A
      Madame Le Garde des Sceaux
      Ministre de la Justice

      Le Juge d’instruction saisi du dossier dit »des financements libyens« de la campagne présidentielle de 2007 (dont il vous est régulièrement rendu compte sous le numéro AS/13/2352/FIN) »

      A mensonge, mensonge et demi...

  • marmor 13 mars 2014 15:48

    Il nous faudrait une pute comme Hervé Falciani au gouvernement, pour dénoncer toutes les turpitudes des uns et des unes ! Un transfuge assez tordu pour aller monnayer les tuyaux piqués chez son employeur....


  • spartacus spartacus 13 mars 2014 16:53
    Même pas mis en examen comment expliquer 1 an d’écoute par un juge délibérément »coopté" par la ministre de la justice ?

    Non seulement elle savait mais c’est elle qui a ordonné les écoutes contre un adversaire politique.

    C’est une juge rouge Éliane Houlette, nommée sur proposition de Christine Taubira qui déclenche les écoutes soi disant « judiciaires » mais en, réalité« politiques contre Sarkozy.

    Ça fait 1 an que Sarkozy est sous écoute politique par des juges bien pourris de gauche. N’oublions pas que le syndicat de la magistrature est une officine du PS. »mur des cons« confirme.

    (Le mur des cons étant une forme d’appel a cibles judiciaires pour obtenir de l’avancement pour les juges du syndicat gauchiste des magistrats).

    Affaire Kadhafi ?
    Rien de rien. On se demande pourquoi acculé par Sarkozy, Kadhafi n’aurait pas donné les preuves.

    Affaire Bettencourt ?
    Rien de rien. Faut vraiment avoir l’esprit tordu pour croire que Sarkozy menace physiquement une vielle. N’importe quoi.

    Trafic d’influence ?
    Rien de rien. Le magistrat concerné a postulé a Monaco, sont poste a été »refusé« et Monaco a démenti avoir eu pression de quoi que ce soit. 

    Cette affaire est une affaire d’écoute politique initiée par Hollande et son cabinet noir anti-Sarkosy.

    Les mensonges répétitifs sont la peur que tout le monde comprenne que l’ordre venait d’en haut et que tous les moyens de la république sont mis en oeuvre dans le seul but d’éliminer Sarkozy.

    Sarkozy attise toutes les haines et les peurs des gauchistes.
    Dans quelques temps nous allons nous apercevoir que toute l’opposition au PS est sur écoute. Le Pen, Melanchon, Coppé etc....Qui parie ???

    • Pale Rider Pale Rider 13 mars 2014 17:04

      @ Spartacus

      Sarkozy menace physiquement une vielle
      Nous apprenons donc qu’à ses nombreux forfaits, Sarkozy ajoute celui de s’en prendre à la musique de nos campagnes. smiley

  • arthes arthes 13 mars 2014 22:13

    Faut dire que Sarko il s’est pas fait des amis dans le milieu de la justice durant sa gouvernance, à l’époque où il voulait supprimer les juges d’instruction .
    Quelle idée aussi d’avoir sur le dos des juges d’instruction indépendants quand il est tellement plus simple d’avoir à faire avec un procureur et ami qu’on a fait nommer et qui nous le rend bien !!! 


Réagir