samedi 29 août 2015 - par CNAFAL

Migrants : la honte et l’horreur

Combien de morts, combien de disparus, combien de familles anéanties, broyées, disloquées, faudra-t-il pour que l’Europe soit à la hauteur du problème, mette les moyens envers une population qui en danger permanent de mort ! Tout humaniste par-delà ses appartenances, ses croyances, ne peut qu’avoir honte et nul ne peut dire qu’il ne le savait pas ! Où est la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ? Où est la Déclaration Universelle des Droits des Enfants ? Le CNAFAL, mouvement familial progressiste ne peut se taire.

Déjà, le 16 juillet 1938, la Conférence d’Evian qui fut plus tard qualifiée de « conférence de la honte », tenue à l’initiative des USA rassemble 32 pays, dont 9 seulement européens : son but est de venir en aide aux réfugiés juifs allemands et autrichiens, sachant qu’à cette date-là un quart de ces populations avait quitté ces 2 pays, parce qu’ils pressentaient qu’ils étaient en danger de mort : six cent mille vies étaient alors en jeu. Une politique de quotas d’immigration fut discutée. La plupart des pays présents invoqueront, comme aujourd’hui, diverses raisons pour ne pas accepter davantage de réfugiés, chacun se renvoyant la balle, parlant de saturation, de manques de moyens. La lâcheté et l’hypocrisie des dirigeants fut patente. On sait le résultat aujourd’hui : des millions de juifs gazés, d’autres millions déportés. Ceux qui savaient se sont tus !

Décidément, les leçons de l’histoire ne sont pas retenues. Qui peut nier aujourd’hui que l’ensemble des populations qui débarquent en Europe (leur seule planche de salut) ne sont pas en danger de mort quelle que soit leur origine, ou leur ethnie, ou leur appartenance religieuse. Honte à l’Europe, honte à la France.

Le droit à l’asile est bafoué parce qu’on ne veut pas mettre les moyens et le fait de ne pas mettre les moyens, accroit les tensions avec les populations autochtones, génère tous les trafics et en l’occurrence d’êtres humains !

La mer Méditerranée, haut lieu de la civilisation européenne, moyenne orientale et nord-africaine est devenue un lit de morts. Seule apparemment l’Allemagne « rachète » les fautes du nazisme en ouvrant largement ses frontières, malgré les manifestations de l’extrême droite.

L’Allemagne a compris que l’immigration était une richesse ; beaucoup de réfugiés sont jeunes et bien formés. L’Etat allemand met le paquet pour les intégrer : cours de langue et de civilisation intensifs. Plutôt que de « barricader » l’Europe, ce qui coûte et coûtera des milliards, mettons cet argent au service de l’intégration, de l’accueil. L’Europe est une vieille nation qui fait de moins en moins d’enfants, elle a besoin d’une population jeune et dynamique. L’Europe, pendant des siècles, fut une terre d’immigrants et d’émigrés. Elle doit relever ce défi ! Le tribunal de l’Histoire ne nous pardonnera pas un attentisme, qui s’il se prolonge, deviendra criminel.



19 réactions


  • eric 29 août 2015 10:50

    C’est clair, le Gouvernement de la droite chrétienne démocrate en Allemagne est donc non seulement un exemple pour sa réussite économique, son chômage réduit, sa croissance, sa politique écologique, son ouverture au monde, mais aussi pour l’accueil des plus malheureux.

    Ceci doit tous nous inspirer. Finissons en avec le chômage croissant, la récession, l’échec économique, social et écologique et le refus de l’autre qui caractérise le pouvoir français actuel (ils viennent encore de virer sans relogement un bidonville de roumains... !) Aux prochaines élections en France, il faudra donc voter pour le candidat qu’Angela a toujours soutenu comme le plus proche d’elle même....


  • César Castique César Castique 29 août 2015 10:56

    « Le tribunal de l’Histoire ne nous pardonnera pas un attentisme, qui s’il se prolonge, deviendra criminel. »



    Et le tribunal de l’Histoire nous jugera comment si nous nous laissons submerger, comme le fut l’Empire romain, dans des circonstances que rappelait le sociologue italien Francesco Alberoni, dans Il Giornale, de Milan, du 5 avril 2015 : 


    « Avec la chute de l’Empire romain, sont arrivés les peuples barbares, hordes de prédateurs, capables seulement de saccager les cités, ne sachant ni cultiver ni construire. Leur domination s’est prolongée pendant plusieurs siècles sous le signe de guerres continues, de la misère et de violences. » 

    P.S.. - Puis-je vous rappeler que ce pays ne vous appartient pas et que vous ne pouvez donc pas en disposer à votre gré, pour le fourguer à n’importe qui ?

    - Puis-je vous rappeler aussi que la Merkel qui ouvre tout grand les portes de son pays aux Syriens est exactement la même, physiquement parlant, que celle qui déclarait, en octobre 2010, que le multikulti avait « totalement échoué » ?

    - Puis.je vous demander, pour conclure, si vous croyez vraiment que tout cela va bien finir ?

  • foufouille foufouille 29 août 2015 10:58

    « L’Europe est une vieille nation qui fait de moins en moins d’enfants, elle a besoin d’une population jeune et dynamique »
    faut te faire soigner.
    si nous pondons moins d’enfants c’est que ça coutes cher à élever.
    commence par t’occuper des français, sale bourgeois.


    • Laurent 47 31 août 2015 18:20

      @foufouille
      Alors pourquoi a-t-on fait la guerre à l’Allemagne en 1940 ?

      Les allemands de l’époque étaient des gens éduqués et civilisés, et je ne comprends pas pourquoi on les a empêché de venir peupler nos belles provinces !
      C’est ça le multi-culturalisme ! Au moins, nous parlerions deux langues et nous aurions évité des millions de morts en Europe !

  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 29 août 2015 11:21

    Toute l’Allemagne ? non

    Les patrons allemands se réjouissent d’une immigration à bas cout, ils veulent écrémer les migrants en fonction de ce dont ils ont besoin et balancer le reste ailleurs. C’est pas un secret : ils le disent.

    Pendant ce temps Angela essaie d’éteindre les foyers d’extrémismes qui s’allument un peu partout.

    L’idéal eut été de trouver une solution temporaire et intelligente pour les migrants, le temps de trouver une solution permanente pour les pays d’où ils viennent. Un type qui reconstruit sa maison c’est mieux que balayer les rues des autres.
    Bien évidement on a aucun espoir d’une solution intelligente, nos dirigeants prennent les décisions qui les arrangent eux.


  • non667 29 août 2015 11:48

    C’est l’histoire de toute la misère du monde, qu’on ne peut accueillir dans sa totalité, mais dont on doit prendre sa part, selon les termes bien connus de Michel Rocard.
    justement michel était sur europe 1samedi 25 -4-2015 et à répété sa phrase . moyennant quoi il a dit aussi que l’on ne pouvait pas l’empêcher en dressant des barbelés (couteuses et d’ailleurs inefficaces ) à toutes nos frontières !
    mais pas un mot sur l’autre solution politique gratuite facile , et qui pourrait même rapporter ! :

    1°- dénoncer unilatéralement le droit d’asile
    2°- dénoncer tout les droits sociaux des étrangers illégaux (= hors la loi ) (ame,dl, cmu ,regroupement familial etc.... ) plus aucun droits sauf celui de retourner d’où ils viennent
    3°rétablir le contrôle au faciès
    4°regrouper les illégaux dans des centres de réexpéditions  adaptés au conditions minimum de survie (pain et eau ,conditions d’hygiènes restreintes )
    5°séparation des femmes et enfants d’avec les hommes !
    pour les récalcitrants au départ , au bout d’une semaine  :
    6° les femmes seraient vendues a des réseaux de prostitutions 
    7°pour les enfants à des réseaux pédophiles (je vois fréderique mitterrant en saliver ! )

    une bonnes campagne médiatique la dessus (qui se fera toute seule vu le scandale )

    bref le contaire de la déclartation de hollande d’en régulariser 700 /sur les 5000 d’europe 


    • Laurent 47 31 août 2015 18:47

      @non667
      Les barbelés sont d’une efficacité redoutable...quand ils sont alimentés avec du 5000 volts, comme l’étaient les barrages frontaliers durant la guerre d’Algérie ! ( j’ai pu le constater moi-même ).

      C’est sûrement une solution radicale...mais ça n’est pas la bonne !
      Le problème n’est pas en Europe, il est dans les pays en guerre du Moyen-Orient.
      C’est là-bas, sur place, qu’il faut le régler par la force contre les tarés de Daesh !
      On devrait pouvoir faire quelque chose contre des files de pickups dans le désert, qui me semblent moins redoutables que les Tigre ou les Panther des panzer-divisions SS de la guerre de 40 !
      Mais ne comptez pas sur les Etats-Unis pour le faire, car leur but étant atteint ( foutre le bordel en Europe ), ils se contentent de balancer une bombinette de ci et de là, pour faire joli à la télé !
      Il me semble que leurs bombes étaient nettement plus puissantes au Vietnam !
      Alors, comme à chaque fois que les américains foutent la merde quelque part, c’est au européens de passer la serpillière, et nous n’allons pas y couper si l’on veut régler définitivement le problème lié à l’exode massif des populations fuyant leurs pays en guerre !
      On est dans le même cas de figure que la SPA, qui n’arrive plus à accueillir tous les animaux abandonnés, les refuges étant saturés...sauf que là, on parle d’êtres humains que tous les pays européens se refilent comme une patate chaude ( accueillons-les en Europe, mais pas chez nous ).

  • Zip_N Zip_N 29 août 2015 13:23

    Je cite, « la honte et l’horreur »

    « Combien de morts, combien de disparus, combien de familles anéanties, broyées, disloquées, faudra-t-il pour que l’Europe soit à la hauteur du problème, mette les moyens envers une population qui en danger permanent de mort ! »

    Elle va pas mettre oeuvre plus de moyen et de hauteur pour sauver des vies en déplacement qu’elle ne le fait pour la circulation routière qui permet aux gens d’aller au travail et qui de décénie en décénie fait des milions de morts à cause d’une politique de transport et déplacement de l’autruche. Si la vie et la croissance démographique rapportait activement et indéfiniment de l’argent elle mettrait en œuvre les moyens d’y parvenir en soignant l’urgence et en sauvant les vies qui traversent sur l’eau et sur terre. Les chinois sont parvenu à limiter cette quantité démographique et un enrichissement avec la méthode de l’enfant unique. Si l’enfant unique était appliqué en Afrique, le continent ce serait enrichit presque autant et aussi vite que la Chine qui limite et contrôle ses besoins et nécessités. Il faut prendre conscience que la terre vit à crédit, que l’homme est en sursit car il faudrait plusieurs terre supplémentaire à chaque démultiplication exponentielle et démographique pour continuer à ce rythme.


    • César Castique César Castique 29 août 2015 18:25

      @Zip_N

      « Si l’enfant unique était appliqué en Afrique, le continent ce serait enrichit presque autant et aussi vite que la Chine... »



      On se demande comment dans la mesure où la capacité africaine de production d’électricité est au niveau de celle de l’Allemagne (81 millions d’habitants) et que le population africaine était déjà de 323 millions d’habitants en 1965.


      « Il faut prendre conscience que la terre vit à crédit, que l’homme est en sursit car il faudrait plusieurs terre supplémentaire à chaque démultiplication exponentielle et démographique pour continuer à ce rythme. »


      Voulez-vous dire par là que la stagnation de l’Afrique est une chance du point de vue du nombre de planètes supplémentaires qu’exigerait ce continent s’il s’était enrichi autant et aussi vite que la Chine ?

    • Zip_N Zip_N 30 août 2015 12:31

      @César Castique

      « On se demande comment... »

      On non, vous vous demandez comment oui !

      Avec moins de dépense ils auraient pu construire ce qui leur manque comme l’a fait la Chine.

      Je cite, « Voulez-vous dire par là que la stagnation de l’Afrique est une chance du point de vue du nombre de planètes supplémentaires qu’exigerait ce continent s’il s’était enrichi autant et aussi vite que la Chine ? »

      Cela aurait été une bonne chose pour l’indépendance de l’Afrique et pour l’immigration en européene. Non pas une chance. La production d’electricité est pas un facteur d’indice, ils ont pas les mêmes besoin électrique au sud qu’au nord..


    • Zip_N Zip_N 30 août 2015 13:15

      @César Castique

      Vous pouvez en déduire que si la Chine avait une population qui était double elle aurait ses besoins qui se seraient multiplié par 2 avec des ressources (non renouvelable) identique. Ce qui signifie à terme 2 fois moins par habitants et un rythme de vie différent.


    • Zip_N Zip_N 30 août 2015 15:53

      @Zip_N

      La surpopulation et la surexploitation qu’elle produit est synonyme de malbouffe, préféreriez vous doubler des pesticides et ogm pour pallier au manque de nourriture plutôt que de prendre en compte la démographie des naissances ?


  • berry 29 août 2015 21:27

    Le charlot graphomane n’oublie pas de faire une petite piqure de rappel pour nous culpabiliser :

    « La lâcheté et l’hypocrisie des dirigeants fut patente. On sait le résultat aujourd’hui : des millions de juifs gazés, d’autres millions déportés. Ceux qui savaient se sont tus ! »
     
    Que pense-t-il des organisations sionistes américaines qui estimaient à 2 millions le nombre de juifs dans la zone occupée par l’Allemagne pendant la deuxième guerre mondiale ?
     
    Il ne pense pas.
    Il n’étudie pas la question.
    Il se contente de nous chier sa publication journalière ou bi-journalière, ça lui suffit largement.


  • Claudec Claudec 29 août 2015 21:57

    Si tous nos maux perdurent et s’amplifient partout dans la monde, en dépit de rares exceptions et pauses ici ou là ; si le chômage et la pauvreté augmentent, si les inégalités sociales se creusent, si les revendications et les violences se multiplient, si le climat et l’environnement se dégradent chaque jour davantage, les raisons en sont l’augmentation considérable de la population mondiale et celle de la richesse globale qu’une partie de cette même population génère par son activité, avec l’aide du progrès ; le partage de cette richesse, entre nations comme entre individus, étant une toute autre affaire où s’affrontent, moins des faits et des chiffres que des sentiments.

    Chaque jour, 200 à 250 000 êtres humains supplémentaires déferlent sur la planète. Par l’effet de la structure pyramidale de la société et du sort qui les fait naître ce qu’ils sont – des pauvres ne pouvant enfanter que des pauvres, quel que soit l’avenir de chacun. Assujettis aux taux de natalité les plus élevés, les pauvres, qui représentent la grande majorité de ces nouveaux arrivants, vont s’ajouter à ceux qui surpeuplent déjà la base de la pyramide sociale. Et les y rejoignent les victimes, de tous horizons et de toutes conditions, d’une bataille pour l’emploi aux dimensions désormais planétaires, pendant que le sommet de cette même pyramide sociale ne cesse de s’élever.

    Et c’est ainsi que le nombre nous entraîne vers le pire.

    Pour approfondir cette réaction :

    http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com


    • robert 1er septembre 2015 08:53

      @Claudec
      Mr Claudec, svp arrêtez d’agiter ce mantra sans y proposer une solution, la population mondiale se régulera d’elle même quand son maximum sera atteint.


    • Claudec Claudec 3 septembre 2015 10:40

      @robert
      La solution est précisément proposée, contrairement à ce que vous prétendez, faute d’avoir lu ce que vous critiquez : réguler notre nombre par la dénatalité et plus globalement l’avenir de la planète et des espèces qui la peuplent par une écologie des populations.


      Mais rien d’étonnant à ce que vous apparteniez à cette immense majorité amorphe, se contentant d’attendre que les choses s’arrangent d’elles-mêmes.

      Effet de la pensée unique, laquelle évite effectivement de se fatiguer à réfléchir, y compris au destin de ses propres enfants. 


    • hans-de-lunéville 3 septembre 2015 19:42

      @Claudec
      réguler par la dénatalité... OUI MAIS COMMENT ?


    • Claudec Claudec 4 septembre 2015 03:06

      @robert & hans-de-lunéville 3 septembre 19:42

      Par l’éducation, le planning familial, le soutien de politiques familiales adaptées (notamment en primant les non-naissances plutôt que le contraire, là où elles sont trop nombreuses), en encourageant l’abstinence (comme au Japon), l’usage du préservatif, tant féminin que masculin (ce que font certaines ONG), la contraception volontaire, etc. Les moyens ne manquent pas. Le tout avec pour objectif d’aligner la fécondité des pauvres sur celle des riches ; environ 2 enfants par foyer, partout dans le monde..

  • Laurent 47 31 août 2015 18:13

    Décidément, ça a du mal à entrer dans les crânes d’oeufs de nos dirigeants européens ( d’ailleurs, est-on sûr qu’ils dirigent quoique ce soit ? ).

    Ca n’est pas en Europe qu’il faut régler le problème de l’immigration, car cela équivaut à soigner les conséquences ( vous savez, le plâtre sur une jambe de bois ), sans s’attaquer aux causes de cette immigration incontrôlable, c’est-à-dire aux guerres fomentées par les Etats-Unis en Irak, en Libye, et en Syrie ( pour ne citer que celles-ci ).
    Tant que l’Union Européenne se substituera à l’administration américaine, responsable de ces guerres et en assumera les conséquences tant humaines que financières aucune solution ne pourra être trouvée à ce drame humanitaire dont Washington se fout totalement !
    Malheureusement, il n’existe qu’une seule solution : une guerre totale, tant aérienne que terrestre, en Irak, en Libye, et en Syrie, pour éradiquer Daesh une bonne fois pour toutes !
    C’est ce que demandent à cors et à cris les réfugiés de ces pays, qui préfèreraient rester chez eux, plutôt que de mourir en mer ou dans des camions frigorifiques
    Bien entendu, cette guerre ne peut être menée que sous mandat de l’ONU, par les pays européens, dont la Russie, et en excluant les Etats-Unis, la Turquie, et tous les pays du Golfe, qui ont montré leur tiédeur et leur partialité, voire pire, depuis le début de ces conflits !
    Et tant pis si ça déplaît au « maître du monde », les Etats-Unis ne s’étant jamais gênés pour attaquer un pays qui sentait le pétrole sans mandat de l’ONU. Alors, pourquoi pas nous ?
    Si l’Europe ne veut pas se lancer dans cette opération, elle va devoir le payer très cher ( d’ailleurs ça commence ), mais quand je constate la veulerie de nos dirigeants, inféodés à l’oncle Sam, et leur manque de courage politique, je suis très pessimiste pour la suite des évènements !


Réagir