lundi 22 février 2010 - par Disjecta

Pourquoi Agoravox est l’avenir de l’information

Ou comment nous devons reconquérir nos cervelles souillées par la propagande médiatique.
Où l’on tâchera de se convaincre que l’auteur ne fait pas seulement de la lèche pour bien se faire voir.

Une récente soirée Thema sur Arte, dont la subtilité et la force intellectuelle ont été relevées par beaucoup, a tenté récemment de matraquer à l’usage du citoyen lambda l’idée qu’Internet ne saurait être comparé, en matière d’informations, qu’à une vaste poubelle. Etrangement, pour les personnes les plus aguerries intellectuellement (Mona Cholet, sur le site du Monde Diplo par exemple), cette soirée Thema a paru au contraire la pire défense d’un modèle médiatique qui avait fait son temps et qui avait prouvé à de multiples reprises sa gabegie presque totale.
 
Agoravox ne doit pas avoir honte de lui-même (d’elle-même, je ne sais pas s’il faut masculiniser ou féminiser cette entité électronique). Agoravox survient dans un paysage médiatique dévasté, qui ne cesse de montrer son incapacité à jouer son soi-disant rôle de contre-pouvoir. L’exemple le plus frappant et le plus récent fut certainement l’affaire de la fausse pandémie de Grippe A. Où la presse officielle s’est une nouvelle fois caractérisée par son absence de distance par rapport aux discours des puissants et sa totale inefficacité à empêcher aux citoyens de se faire entuber par les discours malhonnêtes d’une élite uniquement préoccupée à vendre un vaccin inefficace, coûteux et inutile. Libé, Le Monde, Le Point, Le NOuvel Obs, Marianne même, quel journal institutionnel n’a pas relayé la grande propagande de Roselyne Bachelot visant à vendre les vaccins de ses petits copains aux français. Sans parler de la télévision (TF1 et France Télévision en tête) où l’on tâchait d’affoler et culpabiliser les français non vaccinés en permanence.
Aujourd’hui, la pandémie a disparu, des commissions parlementaires sont créées afin de découvrir ce que tout internaute lecteur d’Agoravox, de Contreinfo ou de Mondialisation.ca sait : l’OMS est un organisme où régnait et règne le conflit d’intérêt, où les soi-disant conseils des sages sont constitués de sbires de l’industrie pharmaceutique dont le seul rôle consiste à affoler le monde avec des pseudo-pandémies. Même chose du côté du ministère de la santé en France.
 
Mais cette pseudo-pandémie alimentée par la servilité des médias officiels n’est que le paradigme d’une incessante collusion entre les messages de plus en plus trompeurs de nos gouvernements et le relais servile qu’ils trouvent dans la presse institutionnelle.
Pas du tout échaudé par le mensonge intégral et monstrueux des ADM (Armes de destruction massive) en Irak, qui a fait plusieurs centaines de milliers de morts en Irak, Libé - comme de nombreux autres journaux "réputés" en France - relaient la campagne médiatique atlantico-sioniste des lobbies américains de l’armement qui cherchent à tout crin à vendre un nouveau massacre contre l’Iran. Comment ne pas être terrifié par cette inconsistance critique, par cette absence de distance et par cette amnésie dangereuse d’une histoire qui n’a pourtant que quelques années ? Les mécanismes de propagande sont pourtant exactement les mêmes que pour l’Irak. Et à ce stade-là, il devient de plus en plus difficile de croire en la naïveté de ces journalistes, dernière excuse - qui n’en est même pas une - que l’on pourrait encore leur accorder.
 
La pseudo-pandémie, le relais servile des messages de guerre de l’empire étasunien, sans compter l’aveuglement économique complet par rapport à la crise financière (dont les signes précurseurs étaient visibles dès 2007, et même bien avant pour les plus sagaces - cf. l’économiste Frédéric Lordon) : combien les médias officiels ont démontré ces derniers temps qu’ils ne remplissaient plus le rôle qu’on était en droit d’attendre d’eux et bien plus, qu’ils concourraient largement à rendre notre monde inintelligible et gangréné par la doxa des cupides et des bellicistes. Leur gabegie n’est plus à démontrer et la pauvre tentative pour discréditer Internet lors de la fameuse Thema d’Arte ne fait qu’enfoncer un clou supplémentaire et inutile sur le cercueil.
 
Ces ahuris pensent tenir le bon sujet avec le 11 septembre, utilisant avec la monomanie du fou incurable les ficelles les plus grossières. Ted Anspach, réalisateur de l’inestimable documentaire "Les effroyables imposteurs" sur Arte : "Méfiez-vous, Reopen 911. Vous faites le jeu du terrorisme islamo-fascisme..." Combien on a envie de secouer ce pauvre reporter complètement dépassé, de lui faire reprendre conscience pour qu’il se rende compte que les pires massacreurs depuis cinquante, soixante ans, c’est les étasuniens, qui ne cessent plus de mentir et qui semblent avoir atteint un stade où leurs élucubrations, sitôt énoncés, deviennent leur propre réalité (et la nôtre, par bons et loyaux médias interposés). Une paranoïa diffusée et destinée à abuser les plus faibles car l’élite étasunienne, elle, est bien consciente de ses mensonges et du profit qu’elle peut en tirer.
 
Qui pour dénoncer cette folie incessante ? Libé, Le Monde, Le Figaro ? Arte ? (prière de ne pas rire)
Ou bien cette révolution médiatique représentée par des sites comme Mondialisation.ca, comme Contreinfo, comme LeGrandSoir, ou comme Agoravox parfois : des sites essentiellement bénévoles et qui furent bien les seuls pendant la pseudo-pandémie de Grippe A à fournir un autre son de cloche. Qui sont les seuls aujourd’hui à vouloir (et à pouvoir) assumer le rôle de veille citoyenne, les seuls à même d’évincer une élite toujours plus dangereuse, cupide et belliciste.
 
 


55 réactions


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 février 2010 13:18

    Bonjour,

    une grande quantité d’acteurs du paf quotidien crache sur le net pour la bonne raison qu’ils ont compris que celui ci met en péril leur privilège et leur statut qu’ils pensaient inébranlable. En effet, depuis des années ils pouvaient mentir ouvertement sans ne craindre aucun contre pouvoir tellement ils étaient puissants, à commencer par rscg. Depuis, les innombrables téléphones portables vidéos captant des offs retentissants sur le net, ont refroidi leur monopole de l’information. Bien sûr, des horreurs circulent mais, même si elles représentent une certaine réalité, il en est aussi qui montrent nos zélites la main dans le sac...Ils sont tentés de jeter le bébé avec l’eau du bain. 


  • captain beefheart 22 février 2010 16:08


    Merci Disjecta pour votre tribune
    J’y rajouterais que toutes ces évolutions sont le fruit d’une strategie de longue date mise au point par le thinktank americain Council on Foreign Relations ( CFR ,voir Wikipedia °) dont les archives et agissements ont été étudiés par un professeur americain du nom Carrol Quigley ,qui après plusieurs années de recherche sur le sujet conclut : « The Council on Foreign Relations and the Bilderberg-group aim to create a world system of financial control, in private hands, able to dominate the political system of each country, and the economy of the world as a whole ».
    Pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais je traduis cette conclusion qui a été tiré, je crois, au milieu des années 80 : « Le Conseil aux relations étrangères et le groupe Bilderberg ciblent la création d’un système mondial de contrôle financier, en mains privées, capable de dominer le système politique de chaque pays, et l’économie du monde dans sa totalité.
    On dirait qu’ils ont réussi.
    Dans ce contexte il faut mettre en perspective les krach financiers ; la menace de l’euro au
    moment où les pays européens montrent de la réticence à l’égard d’envoi des troupes en Afghanistan ; mais aussi la superpandémie qui nous a frappé (OMS) ; les OGM pronés par le FAO parce qu’ils veulent doubler la consommation de viande dans le monde ; l’hypothétique réchauffement climatique qui occulte les vrais problèmes environnementaux comme les pesticides, les plastiques, la radioactivité, les centaines de milliers de composantes chimiques parmi lesquelles nous évoluons .
    Sarkozy ne s’est fait pas tout seul, il est l’avatar d’un clan d’ultra-riches, qui vendent des journaux et des armes.
    Le plus beau dans tout ça c’est que le fameux citoyen lambda, l’homme dans la rue ne réagit pas toujours selon le schéma que »eux" prévoient avec leur psychologie des masses.
    Si nous décidons de vivre sans les médias, ne plus regarder les chaines françaises, ne plus écouter france inter, culture, arte, etc. ils auront beaucoup moins ascendant sur nous.


  • Gonzague Gonzague 22 février 2010 16:20

    Article très mal écrit, qui rend le fond déjà ridicule encore plus improbable et conforte le citoyen sensé dans l’assurance que « ce qui se concoit bien s’énonce clairement ».


    Si vous voyez ce que je veux dire...

    • Philou017 Philou017 22 février 2010 23:38

      Qu’est-ce qu’il a Gonzague ? moi je le trouve plutôt bien écrit cet article, et plutôt bien envoyé...
      Un désaccord sur le fond, peut-être ?


    • Gasty Gasty 23 février 2010 12:33

      Une déprime sans doute .


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 22 février 2010 16:34

    C’est vrai , sans agoravox  j’ aurais jamais rien su de l’ intériconicité et de ses soeurs et frères .


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 février 2010 18:04

    « Pourquoi Agoravox est l’avenir de l’information » ? Parce qu’il fallait contrer l’entreprise de la désinformation par la masses des non-conformistes !

    Comment AgoraVox peut rester l’avenir de l’information ? En s’appliquant d’avantage, il faut publier les articles qui portent les germes du changement.

    Il faut initier et encourager la naissance de la Vraie Démocratie.

    Mohammed MADJOUR.


  • FALCO FALCO 22 février 2010 18:32

    Monsieur MADJOUR,

    J’ai lu votre article avec beaucoup de plaisir.
    Je vous encourage à poursuire.
    Merci.


  • steve steve 22 février 2010 19:35

    avox l’avenir de l’info ?

    moi je dirais plutôt que c’est le présent de la veille


  • Salsabil 22 février 2010 19:37

    HO !Ho ! Joliiiii ! smiley


    • steve steve 22 février 2010 21:15

      oué, chuis plutôt fier de celle-là ... vais l’encadrer au salon, tiens ... smiley


    • bonnes idées 28 février 2010 20:51

      God save the Queen.

      Eh oui ma reine, en plein dans le mille. Le seul, le vrai, l’unique.


  • l’arbre 22 février 2010 19:54

    Si les médias étaient plus « professionnels » Agoravox aurait moins besoin d’exister !


  • Tiberius Tiberius 22 février 2010 21:03

    Je ne me suis mis vraiment à la lecture d’Agoravox que depuis une quinzaine de jours juste pour voir et... ce que j’ai vu ne m’incite sûrement pas à penser comme vous. 

    Tout ce que l’on peut lire ici est généralement assez médiocre. Les rédacteurs sont pour la plupart des gens modestes d’esprit qui écrivent sans avoir rien d’intéressant à dire, ni de toute façon aucune compétence pour nous apporter un éclairage digne d’intérêt sur les sujets dont ils traitent. D’autres rédacteurs ne sont là manifestement que pour se faire mousser, quand ils ne sont pas tout simplement les ratés, les losers de leur profession, ceux dont tout monde se fiche et qui n’ont qu’Agoravox pour exprimer leurs pauvres pensées.

    Bref, je refuse d’imaginer que toute cette médiocrité puisse être l’avenir de l’information ! 

    Je pense que quand on a quelque compétence et un point de vue sérieux à formuler, il est préférable de chercher à se faire publier sur un site comme Slate.fr. dont niveau général est meilleur.



    • ELCHETORIX 22 février 2010 21:34

      eh , tibériade , il y a plusieurs sites par exemple alterinfo , solidarité et progrès , réseauvoltaire , michelcollon .info et pleins d’autres sites .
      Néanmoins , moi j’apprécie AGORAVOX, car on peut participer , écrire notre commentaire donc lire d’autres commentaires très intéressants .
      Puis ce site sans prétention , traite de nombreux sujets auxquels on peut donner notre opinion , bref , un site citoyen qui pour le moment n’est pas gangrené par la pensée unique , le politiquement correct , la NOVLANGUE , bref , pas trop faux-cul quoi .
      bon , dans le cadre de la surveillance totale , il n’est pas exclu que des « officines » viennent se rendre compte de la « pensée » d’un échantillon de la populace , dont je fais parti , mais on est dans une « démocratie »
      RA.


    • Tiberius Tiberius 22 février 2010 23:35

      @ Shawford

      Je suis inscrit de puis longtemps, mais je ne lis Agoravox avec suffisamment de régularité pour me faire une opinion que depuis une quinzaine de jour

      En trois ans j’ai posté 33 commentaires dont 30 depuis un mois. Ça doit vouloir dire quelque chose non ? smiley


    • Tiberius Tiberius 23 février 2010 02:20

      @ Shawford 

      Vous n’arrivez pas à me « décrypter » ?! 

      Moi en revanche, je vous « décrypte » très bien. smiley

       


    • Tiberius Tiberius 23 février 2010 14:41

      @ Shawford

      Je l’ai déjà fait. Relisez le message ci-dessus.


    • Tiberius Tiberius 25 février 2010 11:28

      @Shawford

      Un média qui se fixe pour objectif de donner la parole à ceux qui ne l’ont habituellement pas, ne saurait s’attendre à être durablement élitiste. Car si vous voulez lire des points de vue qui brillent par leur originalité et leur qualité, il faut nécessairement cibler ce qui sort de la norme. Or, ne vous déplaise, on ne saurait être quelqu’un d’exceptionnel en suivant le pas des autres. Donc, un média qui choisit de donner la parole à la masse ne saurait par principe viser l’excellence (ce qui ne signifie pas qu’il n’a pas son utilité).

      Donc si vous souffrez que je ne sache pas distinguer votre originalité, eh bien sortez du lot ! smiley


  • Charles Martel Charles Martel 22 février 2010 21:50

    à peine trois articles et le mec fait éloge du support. Même pas une tentative de peser objectivement les forces et les faiblesses du système. Bref, grille de lecture binaire qu’il va falloir étoffer si on veut s’informer en vous lisant.


    • Disjecta Disjecta 22 février 2010 23:10

      Un peu court Charles Martel. En lisant l’article avec un minimum d’attention vous auriez noté qu’Agoravox sert de produit d’appel et qu’il est fait référence à des sites comme Mondialisation.ca ou Contreinfo. « Le mec » fait surtout l’éloge du principe représenté notamment par Agoravox et pas d’Agoravox en lui-même.
      « à peine trois articles »... C’est à celui qu’aura balisé avec le plus de pisse son territoire, Charles Martel ?


    • Disjecta Disjecta 1er mars 2010 01:54

      Un petit début d’argumentation ça serait pas mal « Ton père ». Que l’on n’ait pas l’impression que vous ne faites qu’enfiler les perles.


  • L'enfoiré L’enfoiré 23 février 2010 08:33

    Disjecta,
     
     Vous n’avez pas participé à ce qu’à été la Grand Messe d’Agoravox vers 2007 (la date exact, je ne me souviens plus).
     Je n’y étais pas, mais j’en ai eu des échos.
     Ensemble, on allait prouvé de ce qu’était le 5ème Pouvoir, et on chantait, on chantait...
     Il y avait des ténors, des bassons....
     Bien sûr, c’est un moyen de faire passer des messages.
     Bien sûr ; on ennuie ceux d’en haut.
     Mais reprenez-vous, contester c’est bien, trouver les réponses à ces contestations, c’est beaucoup plus cher.
     Relisez la majorité des billets et si vous trouvez beaucoup d’idées géniales... j’applaudirai.

    Bonne journée


    • Gasty Gasty 23 février 2010 12:52

      Des idées géniales, je pense qu’elles ne manquent pas. Mais les réaliser , c’est une autre affaire.

      Luc Lacombe nous a enfumé . Mais c’est logique, il n’y a pas de fumées sans feu. Mais comment éteindre ses pyromanes ??? 


    • Gasty Gasty 23 février 2010 12:59

      L’idée même d’agoravox ainsi que d’autre média, c’est déjà une riposte, une attaque.

      Et c’est bien devant un danger qu’ils réagissent.


    • ChatquiChouine ChatquiChouine 28 février 2010 03:13

      Je ne crois pas que la fonction de sites comme AV et d’autres soit de trouver des idées géniales, mais simplement d’offrir le complément d’information indispensable à la construction d’une opinion sur tel ou tel sujet.
       En économie de marché, on vous apprend que la confiance est indispensable, et qu’il ne doit pas y avoir assymétrie de l’information entre le vendeur et l’acheteur.

       En clair, le type qui vous vendait une voiture d’occasion (avant la mise en place des contrôles technique) en vous disant que vous alliez faire l’affaire du siècle tout en sachant pertinemment que le joint de culasse était quasi mort va vous couilloner une fois, mais votre confiance étant brisée, vous allez clairement associer cette profession avec « margoulins » et faire circuler l’information.
      Si une part importante des vendeurs agissent de la sorte, ils s’auto condamnent à termes (c’est le cas de le dire).

      Nos gouvernants ce sont fait forts, et de manière caricaturale parfois, de maintenir cette assymétrie de l’information de manière à nous vendre leurs salades et leurs décisions « au nom du peuple » cela va de soi.
      La fonction de site comme AV est de corriger cette assymétrie, de donner des liens vers des informations que l’on n’entend pas, que l’on ne voit pas.

      De la à dire que tout est bon à prendre, il y a un pas mais au moins, il y a des indices précieux permettant de creuser davantage vers des directions et des informations insoupconnées....et c’est cela qui est important.


  • Goldored 23 février 2010 10:21

    Si Agora est l’avenir de l’information, ça fout les jetons.
    C’est dire le niveau de l’info actuel et le niveau d’exigence de qualité de l’info pour l’avenir !
    Si le populisme est l’avenir, alors nous avons du souci à nous faire.
    La qualité des articles, la rigueur sont si piètres...


    • Goldored 23 février 2010 19:02

      Nan. Le populisme est l’orientation politique d’une personne ou d’un groupe en vue de prendreo u de garder le pouvoir.
      Il n’est en aucun cas « le fait de ceux qui ont le pouvoir » comme vous le dites bien péremptoirement.
      Agora Vox, c’est l’absence de rigueur et un méchant côté partisan qui ne dit pas son nom. Les partisans de tout bord étant mêlés, ce qui exige du lecteur d’être particulièrement bien informé par ailleurs pour faire le tri de l’info. Donc AV est un contresens, qui plus est dangereux.
      AV, c’est la plèbe qui ment à la plèbe.
      Où sont les infos ?
      Où est le contre-pouvoir ?
      Nulle part.


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 février 2010 12:25

    @L’enfoiré (xxx.xxx.xxx.71) 23 février 08:33

    Mon ami L’enfoiré, vous cherchez à me décourager ? J’espérais le contraire d’un vieux routier comme vous !

    FALCO (xxx.xxx.xxx.126) 22 février 18:32 

    « Monsieur MADJOUR,

     »J’ai lu votre article avec beaucoup de plaisir.
    Je vous encourage à poursuire.
    Merci."

    Voilà qui me rassure, merci FALCO !


  • Freebird 23 février 2010 12:29

    AgoraVox, c’est tellement bien que la plupart des rédacteurs historiques ont foutu le camp et que ceux qui restent préfèrent ne plus écrire d’articles et se contentent de commenter.


    Avant, nous avions Piffard, Forest et Marsu, trois auteurs avec qui j’étais rarement d’accord mais qui avaient au moins le mérite de proposer des articles qui étaient des vraies bases de réflexion. Aujourd’hui, nous avons morice, Villach et Jules, qui ne réfléchissent jamais, n’offrent aucune piste de réflexion et se contentent d’écrire toujours les mêmes articles, dans lesquels ils affichent leurs certitudes. A-t-on vraiment gagné au change ? J’en doute et je ne suis pas le seul. 

    Au pifomètre, je dirais qu’il y a 3 ans (avant la Présidentielle), il y avait environ 80% d’articles utiles et 20% de daube ; aujourd’hui, la proportion s’est inversée (et encore, 20% d’articles utiles me semble être le haut de la fourchette). Donc, non, AgoraVox n’est certainement pas l’avenir de l’information...en tout cas, pas l’AgoraVox d’aujourd’hui.

    • L. D. T. L. D. T. 28 février 2010 15:51

      Peut-être bien la mort du débat avec la mort de la politique...
      C’est triste mais il faudrait s’ouvrir à des adversaires si on veut des débats... Et pour ça faire taire les propagandites bienpensants genre morice« LE BIEN EST AVEC MOI » et accepter les gens du FN et les opposants qui ont des arguments(NPA« on fera la révolution et après on sait pas quoi », dehors !)


  • tvargentine.com lerma 28 février 2010 00:24

    AGORAVOX est peut etre un précurseur pour le buzz en lançant des rumeurs et des articles de désinformations écrits principalement par des personnes qui se prétendent tous avec un égo démesurés qu’ils passent des publications chaques jours

    A ce demander si ils ne touchent pas les allocs et des revenus tirés de la pub avec des articles provocateurs indéxés sur le ratio PUB

    D’ailleurs vous noterez tous la notion « statistiques » de chacuns de ces « journalistes »

    http://www.tvargentine.com


  • L. D. T. L. D. T. 28 février 2010 00:52

    Du délire total. Sans vouloir vous sortir de votre idéal de subversion, ceci n’est rien d’autre qu’un petit site qui touche peu de monde et est alimenté par ceux qui y écrivent, ce qui ne donne ni gage de qualité ni opinion prédéfinie. Certainement Avox est libre, certainement elle est l’avenir d’une participation citoyenne aux débats publics mais ce ne sera ni demain ni jamais que ce genre de forum frappera les masses populaires.
    Rappelez-vous tout de même que que cela vous plaise ou non, peu de gens sont réellement intéressés à la politique dans ce pays, et qu’une ultra-minorité de quelques dizaines de millers de personnes vont peut-être nous lire, sans parler même de tomber d’accord avec certains d’entre nous. Nous sommes marginaux et le resteront jusqu’au bout sans doute, et je doute que ce site ou aucun site réseau n’obtienne avant très longtemps la puissance médiatique d’un 20 heures. Même en comptant l’uniformisation totale des médias dominants nous ne prendrons pas le pouvoir ; Tout au plus nous aurons un peu plus d’impact, mais cela s’arrêtera là.


  • Micromégas 28 février 2010 11:41

    Ce qui nuit au sérieux d’Agoravox, ce sont toutes les petites réactions hors-sujet ou les plaisanteries et boutades qui encombrent les commentaires sans rien apporter.


  • Krokodilo Krokodilo 28 février 2010 12:38

    Article absurde et insultant envers les journalistes, les bons. A croire que vous ne lisez jamais la presse, la vraie. D’ailleurs, que resterait-il d’AV si les rédacteurs ne disposaient pas, comme source, des articles des professionnels ?
    Les amateurs n’ont en général ni le temps, ni l’argent, ni la formation pour chercher les infos.
    Si c’est l’avenir du journalisme, ça craint.
    Par contre, AV est utile, c’est le contre-pouvoir du contre-pouvoir qu’est la presse, c’est—à-dire un moyen d’expression permettant d’échapper à la ligne éditoriale qui effectivement peut brider les journalistes, qui fait que chaque média a sa façon de voir les choses. On peut y aborder des sujets boycottés par les grands médias (exemple perso : anglicisation de l’UE), on peut traiter des sujets originaux (exemple : un découpage différent des saisons), ou débattre plus librement que dans le courrier des lecteurs qui est toujours choisi, par idéologie et faute de place. On peut même y trouver des infos inédites.
    Mais d’accord avec certains commentateurs qu’il faut réfléchir à une amélioration de la qualité rédactionnelle et sur le fond.
    Il n’y a aucune raison d’opposer des choses très complémentaires.

    J’ai mis des exemples personnels parce que c’est plus rapide à retrouver.
    Pour plus de détails sur ce que j’en pense, je renvoie à mon propre article sur le sujet, qui avait eu un certain succès, je ne vais pas tout répéter.


    • Disjecta Disjecta 28 février 2010 16:24

      Cet article a notamment été rédigé à la suite de la lecture de la Fabrication du consentement de Noam Chomsky. Il est impossible (autant l’affirmer franchement) de parler des médias occidentaux sans avoir lu ce texte.
      Vous ne donnez pas d’exemple de ce que vous appelez la « vraie » presse. Pas plus que vous ne définissez ce concept, asséné comme une évidence.
      Je consulte chaque jour Libé et chaque jour je suis toujours plus consterné.
      Dernier cas symptomatique : une couverture sur le « dissident » cubain mort d’une grève de la faim ; rien sur le charnier de deux-mille corps découvert en Colombie par une commission parlementaire anglaise. Dans le premier cas, un gouvernement socialiste anti-impérialiste qu’il est de bon temps de démolir. Dans l’autre (passé sous silence donc), un président-caniche des US, proche des narcotrafiquants et des paramilitaires d’extrême droite. Que ces paramilitaires aient pu faire près de cent-mille morts en Colombie (particulièrement des syndicalistes) n’émeut absolument pas les journalistes de Libé.
      Hormis le Monde Diplo, je ne vois pas, dans les médias ayant une réelle audience, un seul média qui ne soit pas concerné par ce que décrit Chomsky.
      Allez consulter ce texte et ensuite peut-être on reparle de ce que vous appelez la « vraie » presse.


    • Krokodilo Krokodilo 28 février 2010 21:40

      Je n’ai pas lu ce texte de Chomsky, mais quand je le lirai, ce ne sera pas suite à votre ton comminatoire. Est-ce les dilettantes d’Agora vox qui, selon vous, iront enquêter en Colombie ? Est-ce nous qui ferons deux ans d’enquête pour sortir le docu « Le Monde selon Monsanto » ou nous qui irons enquêter et batailler comme Denis Robert contre Clerastream et ses bataillons d’avocats ? Et le Canard enchaîné ? Jean Quatremer et son blogue sur l’Union européenne ?
      Par « vraie » presse, je voulais simplement dire bonne presse, des journalistes qui font de bons dossiers. il y en a dans divers médias., et même à la télé ! Votre article manque de nuances.
      J’apprécie la liberté d’Agora vox qui m’a permis de parler entre autres d’espéranto, sujet traité par la presse régionale mais jamais par la presse nationale (sauf en ligne), mais dire que c’est l’avenir, non, je pense que c’est complémentaire, et c’est déjà beaucoup.
      Les journalistes pros restent nécessaires à la démocratie, malgré les difficultés de financement et la dépendance relative que cela implique envers les annonceurs et l’Etat.
      Le journalisme-citoyen a son rôle à jouer, mais à côté de la presse, pas à sa place.


  • mokhtar h 28 février 2010 14:48


    Je soutiens qu’Agoravox est un excellent outil pour apprendre à penser par nous mêmes. Je ne sais pas si c’est le meilleur, mais j’ai rarement vu dans la presse écrite et Tv du monde entier autant d’invitations à penser par nous mêmes.

     Au nom de quoi la presse d’information serait l’exclusivité de certains professionnels de la manipulation de propagande, de banque et de la politique ? Au nom de quoi, interdirait-on à des citoyens de vouloir s’informer par d’autres canaux que ceux officiels ? Au nom de quoi, certains se feraient les porte-voix qui bêlent sur la dangerosité de la presse citoyenne ou de proximité par Internet ?

    Agoravox, le seul ? Pas forcément... Ce que je souhaite de meilleur à Agoravox, c’est de se multiplier, à des millions d’exemplaires à travers le monde. Des dizaines de millions de journaux citoyens et de proximité. Sa plus magnifique victoire, un acquis des démocrates et des hommes de bonne volonté du monde entier

    AV n’est peut être pas une alternative, ou la seule alternative, je ne sais pas non plus. Mais c’est déjà une occasion de rééquilibrer et de réfléchir. OUI, RÉFLÉCHIR, enfin, pour une fois...
    Grâce à AV, j’ai attiré l’attention de dizaines de confrères journalistes africians sur la farce de la grippette porcine, où les médecins et publics ne sont pas suffisamment informée à temps

    Grâce à Agoravox, beaucoup de forums essayent de trouver des solutions à la crise, en dehors de la pensée kit toute faite et en pack des banksters, requins de la haute finance, et leurs laquais politiques aux pouvoir.

    Pour la première fois, une pensée économique autonome, où la croissance n’est plus une religion , où l’on redécouvre et avec quelelle stupeur !) qu’il faut chercher l’argent chez les riches, en les taxant pour une fois en fonction de leurs revenus et leur train de vie insultant, pour combler les déficits et non pas chez les travailleurs, fonctionnaires, employés et retraités.

    Pour la première fois au Monde, la vérité publique, sur le Net, accessible à des milliards di’Internautes, sur Israël et les Etats Unis et leurs visées expansionnistes ainsi que les injustices faites aux peuples du Moyen orient.

    Pour la première fois, une foule d’articles sur les produits chimiques dangereux pour la santé et la vie humaine, les additifs agroalimentaires, les Ogm, accessibles à tous dans les principales langues mondiales.

    Enfin, pour la première fois au Monde, et ce n’est pas le moins important, des dialogues de civilisations se nouent, en direct, hors les diplomates, les experts et journalistes de service en tout genre, hors les flics et agents de propagande qui, au lieu de jeter les passerelles entre nations et civilisations ont accu les fossés les séparant.

    Merci, AV.


    • L. D. T. L. D. T. 28 février 2010 15:47

      Shawford, le trollage c’est ailleurs...C’est pas sérieux enfin...


    • kitamissa kitamissa 28 février 2010 15:58

      et encore,vous n’avez pas tout lù...

      sur Avox,on a : et des spécialistes en soucoupes volantes,et d’autres en services secrets,et même des inventeurs de mots qui ne sont pas dans le dictionnaire ni connus de l’Académie Française ...je parlerai pas des guerisseurs et des rebouteux ....des prêcheurs .....des spécialistes en artifices ,en pyrotechnique,et en démolitions de buildings ....

      voilà l’ami Mokhtar ce qu’il y a en prime sur Avox en plus des bons articles qui heureusement relèvent un peu la sauce !


  • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 28 février 2010 17:10

    Parce que la documentation et les connaissances sont ailleurs !


  • mokhtar h 28 février 2010 19:25

    A Shawford
    Bonjour. Pouvez vous être plus clair sur votre périscope et sur la sous marinerie ? Je ne suis pas français et je ne vis pas en France. Forcément, certaines astuces m’échappent. Merci de votre compréhension.

    A Kitamissa
    Bonjour également.
    Rien à redire. Beaucoup d’articles ont une utilité très CONCRÈTE pour les pays du Tiers Monde que nous sommes (exemple l’article sur le Blisphénol A, ceux sur l’amiante ou ceux sur la grippe porcine et l’escroquerie des vaccins) . C’est être trop exigeant de faire la fine bouche sur le reste.


    • mokhtar h 28 février 2010 20:00

      A Shawford.
      Du moment que c’est cordial, je n’insiste pas. C’était juste de ma part un scrupule pour dissiper un possible malentendu.
      Très cordialement


  • franc 28 février 2010 19:55

    Et même si Agoravox n’est pas un site élitiste et c’est tant mieux ,je sais qu’il est regardé par des élites et des gens influents du monde médiatique ,politique et culturel .----------------------------cela est suffisant pour qu’il ait une certaine influence et une grande utilité même s’il ne touche pas la grande masse .-------------------------ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité des gens qui écoutent et qui sont influents .

    Pour moi le plus grand fait d’arme d’agoravox est la contre offensive contre la propagande mensongère de la pandémie de la grippe A de l’ensemble des médias officiels et institutionnels ,publiques et privés, contre l’avis de tous les mandarins de la médecine officielle et les experts de la surveillance des épidémies ,contre une organisation mondiale aussi respectable et prestigieuse que l’OMS en tête,dont la collusion avec les puissances d’argent en particulier avec l’industrie pharmaceutique et médicale en général a été dénoncée avec force ,et qui sont tous discrédités pour une bonne part à jamais pour l’avantage de l’honnêté et de la vérité et une meilleure transparence à l’avenir .

    mais aussi le grand soutien à Denis Robert contre CLEARSTREAM


  • bonnes idées 28 février 2010 20:25

    Agoravox l’avenir de l’information ? WHA HA ! HA !

    Plutôt à venir la désinformation. Comme TF1 !


  • FALCO FALCO 28 février 2010 21:24

    Pourquoi Agoravox est l’avenir de l’information

    Avec morice en rédac chef et quelques comiques en journalistes AHAHAH citoyens AHAHAH
    L’info à la sovitéique islamisé...AHAHAH
    chavez, ahmadinejad et consort en chantre de la liberté d’informer.
    Oh la vache, celle la c’est la meilleure de l’année.
    legus, john, morice, abdul, paranormal, fonzibrain, djanel, céphale...prix pulitzer version kmer ou madhi AHAHAH...
    putain ça vaut les guignols, groland et le peit journal réunis. 


  • keiser keiser 1er mars 2010 07:51

    Je ne serais vraiment pas si enthousiaste .

    Dans l’absolu Agoravox présente les même limites que les autres médias .

    Et qu’en est il de cette fameuse collaboration de Revelli avec Fillon ????

    J’aimerais beaucoup savoir ce qu’il en est sorti .
    Enfin non , je m’en doute un peu . lol !


  • MCM 1er mars 2010 08:41

    Même TF1 n’a jamais osé diffuser une émission titrée "TF1 l’avenir de l’information" !


  • MCM 1er mars 2010 08:44

    Pour vous situer le problème même mon post ci-dessus parfaitement correct a été censuré sur ce site où le mensonge et la censure règnent !


    • MCM 4 mars 2010 09:54

      Votre photo ou celle chouravée sur un site pour faire croire que c’est la votre ?


  • bonnes idées 1er mars 2010 14:54

    Jusqu’au trognon qu’on va l’avoir ! Il va falloir ruser à mort.


Réagir