samedi 17 septembre 2016 - par alinea

Pourquoi eux et pas nous ?

Rien lu de plus désopilant depuis longtemps ; de plus juste, et de plus triste. C'est un texte à goûter, déguster, mais pas grand chose à commenter.

Je vous en souhaite une excellente lecture.

 

 

16 septembre 2016

Le problème avec les Espagnols

Un peuple hors de contrôle

Olivier FOREAU

Le 11 mars 2004, à trois jours des élections nationales, une série d’attentats à la bombe ravageait Madrid, faisant 191 morts. L’effroi et l’émotion des Espagnols ne les ont pas empêchés de se souvenir que l’année précédente, ils avaient été embringués à leur corps défendant dans une opération terroriste d’encore bien plus grande envergure, la guerre d’Irak (plus d’un million de morts civils), et de voir que ce qui arrivait maintenant, c’était l’addition à payer. Ils n’ont eu aucune difficulté à comprendre que la cause de ce qui venait de se produire n’était ni le fanatisme, ni l’obscurantisme, ni l’islamo-fascisme, ni aucun isme en vérité mais un individu bien réel nommé José Maria Aznar, chef du gouvernement, et sa politique de collaboration enthousiaste (bien que massivement rejetée par l’opinion) avec l’entreprise génocidaire de George W. Bush.

Le même Aznar avait d’ailleurs senti le vent venir, et son premier réflexe fut d’essayer de tout mettre sur le dos de l’ETA afin de faire diversion, mais manque de chance les attentats furent revendiqués par Al-Qaïda. La sanction électorale fut immédiate et Aznar disparut à tout jamais de la scène politique espagnole, comme s’il avait été aspiré par une chasse d’eau.

Vu de France, un tel comportement des électeurs a bien sûr de quoi surprendre. Est-il raisonnable de congédier aussi brutalement un dirigeant, pour seulement 191 morts ? Peut-on sincèrement lui en vouloir pour avoir pris des décisions contraires aux intérêts et aux volontés de son pays ? N’a-t-il pas le droit d’avoir son caractère, sa personnalité, ses propres soucis ? Si tout le monde s’accorde à penser que « le terrorisme, c’est mal », on n’en est pas moins obligé de constater que les terroristes, par contre, sont souvent des gens très bien. Prenons par exemple François Hollande : son habitude d’armer et de financer clandestinement des groupes de kamikazes djihadistes ne fait pas de lui quelqu’un d’insensible à la douleur des victimes. Au contraire, chaque fois qu’un carnage se produit à Paris il le commémore en grande pompe, et en prévision des prochains il lance des mesures comme l’état d’urgence ou la déchéance de nationalité, dites symboliques car ne servant à rien, mais prouvant qu’au moins il s’est senti concerné. L’opinion ne s’y trompe pas : désastreuse en temps normal, la cote de popularité du chef de l’Etat reprend des couleurs après chaque attaque terroriste, avant de s’effondrer à nouveau jusqu’à l’attaque suivante. Mais sur le moment on plébiscite ses mesures, on partage sa douleur, on le suivrait jusqu’au bout du monde, on en serait presque à voter pour lui. Comment se fait-il que les tueries de masse, qui en France sont clairement une bénédiction pour l’exécutif, aient produit l’effet inverse de l’autre côté des Pyrénées, et se soient transformées en tragédie pour Aznar ? quel est donc le problème des Espagnols ?

On s’est empressé d’écrire à l’époque qu’ils ne lui pardonnaient pas d’avoir menti en essayant faire croire que c’étaient les Basques qui avaient frappé. On ne s’est pas demandé si ce qu’ils lui reprochaient, ce n’était pas tout simplement d’être un criminel de la pire espèce, et d’avoir pris le pays en otage pour le précipiter dans une boucherie dont il ne voulait pas. Il faut dire que nous sommes infiniment plus tolérants dans ce domaine, et avons si bien pris l’habitude d’être gouvernés par des assassins et des trafiquants d’armes que nous ne nous soucions plus de leurs agissements. Bienheureux qu’ils ne nous égorgent pas de leurs propres mains, nous cautionnons au contraire toutes les tueries possibles dès lors qu’elles se déroulent sur un autre continent, sous le prétexte inusable de faire rayonner nos valeurs, ou à défaut de valeurs, notre pétaradante marchandise nationale. Nous cautionnons d’autant plus volontiers que nous sommes dans l’impossibilité d’imaginer qu’un peuple que nous exterminons tranquillement en Afrique ou au Moyen-Orient puisse venir nous rendre la pareille à domicile. C’est tout bonnement impensable, un peu comme si du bétail destiné à l’abattage se mettait à entrer dans nos maisons. Et quand cela arrive, nous n’y croyons toujours pas. Par contre, nous croyons dévotement nos dirigeants lorsqu’ils jurent les yeux au ciel qu’ils n’y sont pour rien, qu’ils ne s’attendaient vraiment pas à une pareille barbarie, qu’ils sont profondément choqués, abasourdis, etc. Nous buvons leurs paroles lorsqu’ils décident, en réponse à ce lâche attentat, de bombarder des populations qu’en réalité ils bombardent déjà depuis des mois, sans que nous ayons pris la peine d’y prêter attention.

C’est que d’une part nous avions d’autres choses à penser, et d’autre part chacun sait que les objectifs étaient déjà les mêmes que maintenant, c’est-à-dire faire triompher nos valeurs en carbonisant sans relâche les ennemis de la démocratie, de la liberté d’expression et des droits de l’homme, qui sévissent aux quatre coins du globe aux dépens des populations locales. Bien entendu l’opinion française n’est pas nigaude au point d’avaler de pareils boniments, d’autant plus qu’elle se contrebalance du sort des étrangers en général et des habitants du tiers-monde en particulier, qu’il s’agisse de manifestants réprimés, de civils bombardés ou de réfugiés. Mais elle perçoit vaguement qu’il s’agit là d’un mensonge bienveillant, destiné à ne pas troubler son hébétude.

Moins ouverts d’esprit, plus de 80% des Espagnols étaient opposés à l’entrée de leur pays dans la guerre d’Irak. Ces chiffres ne viennent pas de nulle part, et on peut raisonnablement penser qu’une ou plusieurs enquêtes d’opinion ont été menées : êtes-vous, ou non, favorable à l’idée de participer à un pogrom géant ? En France il n’est bien sûr pas concevable de poser une question pareille, d’ailleurs chacun sait que ce type de décision, quoique prise invariablement au nom de la démocratie et de la liberté, ne fait l’objet d’aucun vote ni d’aucun débat : pourquoi aller demander son avis à la population, alors qu’on se passe sans problème de celui du parlement ? La vérité c’est que nous avons élu un président afin qu’il s’occupe de ces choses-là, et nous estimons que raser la Libye, piller le Mali ou ravager la Syrie sont autant de décisions qu’il est assez grand pour prendre tout seul, comme celle de choisir sa cravate ou sa marque de déodorant.

Hyperterrorisme : Manuel Valls agrandit son vocabulaire

Depuis notamment les attentats du 22 mars à Bruxelles (qui venait tout juste d’annoncer son intention de bombarder à son tour la Syrie), il y a un sentiment de plus en plus net d’étau qui se resserre. Cela n’a pas échappé au ministre de l’Intérieur, qui constatait non sans perspicacité que « la menace terroriste est [...] sans doute plus élevée encore qu’au mois de novembre » (France 3, 22/03/16). Quant à Manuel Valls, voilà un moment déjà qu’il tambourine la bonne nouvelle : « Cette menace va être longue et permanente » (France 2, 19/11/15), « c’est une génération qui peut être concernée par cette guerre » (BBC, 22/01/16), « Cet hyperterrorisme est là pour durer [...] Nous sommes entrés, nous tous le sentons bien, dans une nouvelle époque caractérisée par la présence durable de l’hyperterrorisme. » (Le Parisien, 13/02/16), « nous allons vivre longtemps avec cette menace terroriste [...] c’est même, il faut le dire à nos concitoyens, une affaire d’une génération. » (Europe 1, 23/03/16).

Car l’ennui avec ce terrorisme tout nouveau tout beau dont parle le chef du gouvernement, c’est qu’il « veut détruire ce que nous sommes », autrement dit il poursuivrait un objectif ethnique... Quoique dépourvue de la plus élémentaire vraisemblance et largement contredite par les faits, cette idée d’un terrorisme qui n’aurait pas de revendication, à part nous anéantir jusqu’au dernier (sans qu’on sache le moins du monde pourquoi ça lui a pris tout d’un coup) doit nous rentrer dans le crâne coûte que coûte. C’est pourquoi elle est répétée comme un mantra par les représentants de l’exécutif, sans oublier ceux de l’opposition comme par exemple l’extralucide Bruno Le Maire, pour qui le combat contre le terrorisme « durera dix, quinze ou vingt ans » (Le Monde, 23/03/16). Bref tous claironnent sans complexe leur impuissance, et nous invitent à passer le restant de nos jours à prier, à allumer des bougies et à faire des graffitis sur les trottoirs.

Nous avons intégré avec succès la fatalité du chômage de masse, des crises qui se succèdent à elles-mêmes et de la paupérisation généralisée, pour compléter le tableau il ne manquait plus que la fatalité du terrorisme et de la guerre. Car dans le monde merveilleux de Manuel Valls et de ses compères, dans cette nouvelle époque dont ils célèbrent ensemble l’avènement, tout est inéluctable, ce qui coïncide plutôt bien avec le fait que le gouvernement n’est jamais responsable de rien. Nous admettons donc sans trop de regrets qu’il n’y ait plus d’autre issue, pour nous et nos enfants, que de vivre dorénavant avec une kalachnikov sur la tempe, puisque tel est le message unanime de nos dirigeants. Et au fond qui pourrait les blâmer s’ils ne se fatiguent plus à promettre des lendemains qui chantent, quand la terreur se vend tellement mieux ?

Autant dire qu’on a du mal à comprendre ce qui empêchait Aznar, en mars 2004, de promettre aux électeurs que ce qui venait de se passer à Madrid allait devenir leur pain quotidien s’ils avaient la sagesse de revoter pour son parti. Pourquoi ne pas leur avoir annoncé franchement, comme cela se fait chez nous avec un succès infaillible, que la guerre ne faisait que commencer et qu’ils allaient vivre à tout jamais terrés comme des rats, dans la hantise permanente d’attentats chaque fois plus sanguinaires ? La première explication qui vient à l’esprit est d’ordre psychologique : c’est la fameuse peur de gagner qu’il a dû ressentir face à la vague d’enthousiasme qu’une telle perspective risquait de provoquer. A moins qu’Aznar ne se soit rendu compte (en fin connaisseur de son peuple) que les Espagnols n’avaient pas la maturité suffisante pour adhérer à la perspective en question, et qu’ils préféreraient se débarrasser de lui, de sa politique et du terrorisme islamique par la même occasion. C’est du reste ce qu’ils ont fait, en n’hésitant pas à faire usage de la démocratie (mot intraduisible en français) pour parvenir à leurs fins. Ce caractère impulsif, pour ne pas dire irresponsable, explique sans doute pourquoi Franco a dû livrer là-bas une guerre civile sans merci pour imposer son pouvoir autoritaire (que de temps et d’énergie perdus !) alors que pour faire la même chose ici, Pétain et plus tard de Gaulle n’ont eu qu’à pousser la porte.

Olivier Foreau

sur le Grand Soir

 



58 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 17 septembre 2016 17:04

    Texte savoureux, hélas !


    La différence de réaction des électeurs espagnols et français n’aurait peut-être pas été aussi grande si le premier ministre espagnol avait été Zapattero. Les soc-dem semblent plus doués ou plus entraînés que les populistes en matière de manipulation. Et puis, la France n’a pas sur son territoire l’équivalent de l’ETA comme repoussoir et bouc émissaire.

    • alinea alinea 17 septembre 2016 18:05

      @Jeussey de Sourcesûre
      Vous pensez que nous nous serions comportés autrement avec Sarkozy ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 septembre 2016 19:44

      @alinea
      C’est qu’en France, nous avons toute une brochette de néo conservateurs qui manipulent « le soft power », et qui n’existe peut-être pas en Espagne, ou pas avec ce niveau là d’efficacité ??

      "Il est important de déconstruire le travail de propagande puissamment organisé par de nombreux​​ « Think Tank » (cercles de réflexion) et autres officines tellement ​​intégrés au système médiatique que l’on fini par oublier leur idéologie totalitaire et leur asservissement à des intérêts non démocratiques. ​​On retrouvera​ donc dans cet inventaire​ de très nombreux chiens de garde et autres​ « experts​ » (en propagande). La collection étant, bien sûr, à compléter."



    • alinea alinea 18 septembre 2016 20:12

      @Fifi Brind_acier
      Je n’y fréquente personne !! J’aurais pas mis Causeur à l’extrême-droite ! Quoique y sévisse sur le blog un ancien d’ici !! Je le reçois ( version expurgée gratuite !!), et l’ouvre de temps en temps ; c’est ma fenêtre sur le monde !!


  • Alren Alren 17 septembre 2016 17:51

    Je pense quand même que si on avait attribué un attentat islamiste en France à, par exemple, des indépendantistes corses puis que la vérité eût été découverte, la réaction aurait été semblable à celle du peuple espagnol : une indignation totale, avec conséquences électorales pour celui ou eux qui auraient accusé des innocents d’un crime abominable.


  • alinea alinea 17 septembre 2016 18:10

    C’est vrai que le parallèle n’existe pas, entre nos deux pays ; mais vous n’avez pas l’impression que chez nous, on attribue, d’emblée, les attentats à des terroristes islamistes, même quand il s’avère que ce sont de pâles copies ? et que ceux-ci semblent « tout bénef » pour le gouvernement ?


    • Fergus Fergus 18 septembre 2016 09:21

      Bonjour, alinea

      Quelles pâles copies ? Tous les attentats commis depuis deux ans l’ont bien été au nom d’une idéologie islamique criminelle, même s’ils ont été perpétrés par des sortes de Pieds Nickelés radicalisés.

      Pour ce qui est de l’auteur de l’article, il résume bien le processus sociopolitique qui s’est produit en Espagne.


    • alinea alinea 18 septembre 2016 09:32

      @Fergus
      Est-on sûr que les deux derniers, le curé et Nice, aient été fomenté par l’EIL ? Il ne me semble pas mais si tu as des infos ; je ne vais pas refaire ici l’article que j’ai fait à ce sujet !! smiley
      Pâle copie, manière et tactique, habits et armes ; je ne voulais pas sous estimer l’horreur cruelle , mais j’espère que tu l’as compris !


    • Aristide 18 septembre 2016 10:46

      @alinea et philouie


      Alliance étonnante d’un petit islamiste assez merdeux et d’une de la vraie gauche, enfin qui croit, pour essayer d’instrumentaliser l’horreur pour de sombres raisons partisanes.

      Philouie pour essayer de dédouaner toute responsabilité aux islamistes, pas étonnant ce type assez ... infect traîne sur tous les fils et pose ses bouses islamistes.

      Alinea une vraie simplette qui va nous expliquer, c’est à pisser de rire de la voir patauger dans un complotisme de troquet ...

    • philouie 18 septembre 2016 10:57

      @Aristide
      Le jour où on nettoiera les écuries d’Augias, vous ne serez pas fier de vous êtes rangé du côté des criminels.


    • Aristide 18 septembre 2016 11:10

      @philouie


      C’est cela, le seul fait de dire que vous alignez les conneries, les faits manipulés, vos avis définitifs sur les femmes, leur rôle, .... me transformerait en criminel. C’est assez logique d’un islamiste assez merdeux d’accuser quiconque condamne ses positions d’être un mécréant criminel qui mérite le châtiment. Vous postulez à la police religieuse ?

      L’histoire des vidéos de Nice est assez révélateur de votre bêtise. Il faudrait que soient publiées les horreurs commises par ce monstre islamiste. Pfff, vraiment une indécence !!! Allez, il parait que vous êtes en retard de visionnage de quelques décapitations ou exécutions sommaires. Ne tachez pas l’écran.


    • philouie 18 septembre 2016 11:22

      @Aristide
      ah non, ce n’est pas que vous en ayez après moi le problème.
      Le problème est votre aveuglement à ne pas voir, malgré l’accumulation des preuves la réalité sur les crimes en France attribué aux islamistes.
      Que vous ne soyez pas d’accord avec mes diverses positions ne posent pas un problème et on peut en discuter, c’est la place d’un forum.
      Par contre, il y a des morts. des morts français.
      Et à ces morts, il y aurait une exigence de vérité. pour la France, pour les familles, pour la paix.
      Or cette vérité vous ne la voulez pas, vous la fuyez, parce qu’elle remet en cause votre univers propret.
      Alors vous m’accusez de ceci et de cela. La vérité c’est que vous êtes effrayé par la vérité, vous ne voulez pas la voir en face et vous vous inventez ce qu’il faut de mensonges pour que cette vérité n’atteigne pas votre conscience.
      Vous avez choisi un camp. Le camp de ceux qui propagent la mort. le camp de ceux qui veulent la guerre et qui auront la guerre.
      Vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenu.


    • Aristide 18 septembre 2016 11:42

      @philouie


      Vous jouez le Fergus avec cette affaire de « vous en avez après moi ». Non, pas après vous, vous postez des messages d’une franche bétise que je dénonce tellement ils polluent toutes les discussions.

      Votre méthode est vieille comme le monde, celle qui est usée dans toutes les sectes, c’est vrai que l’islamiste que vous êtes est un spécialiste. Voilà donc des affirmations assez idiotes et la menace de périr atrocement si on ne les croit pas. Bouhh, j’ai peur ...

      Vous êtes ridicule, vos affirmations sur le type assis sur l’autre siège pour essayer de faire de l’attentat de Nice une manipulation ... sioniste qu’il a dit le débile. Votre histoire des vidéos invisibles par le grand public, il est étonné le débile. Vous ne vous rendez même pas compte de la bêtisé de vos affirmations sur le 11 Septembre, les attentats en France, enfin ... une vraie rigolade.

      N’ayez crainte, notre état ne craint pas les petits salopards dans votre genre. 


    • philouie 18 septembre 2016 11:57

      @Aristide
      Vous êtes du mauvais côté de l’Histoire.
      restez-y.


    • philouie 18 septembre 2016 12:15

      @Aristide
      N’ayez crainte, notre état ne craint pas les petits salopards dans votre genre.
       
      Une dernière puisque vous avez manifestement fait le choix de sauvegarder la virginité de l’état : dans une démocratie, le rôle de l’état est d’être au service des citoyens. Lorsqu’on laisse l’état commettre des crimes sans rien moufter, c’est que nous ne sommes plus en démocratie mais bel et bien en dictature.
       
      Je vous invite à lire ce petit article sur Jaures.
       
      Lui est mort pour défendre le peuple Français, tandis que ceux que vous défendez ont envoyé au massacre la jeunesse de France.
      C’est ce que vous voulez ?


    • Aristide 18 septembre 2016 14:20

      @philouie


      Vous êtes indécrottable, Jaurès à la rescousse des bigots islamistes, lui le républicain laïque qui a défendu la paix,.. Tout à l’heure C’est à pisser de rire de vous voir patauger dans votre religiosité maladive, votre obsession du bon et du mauvais coté. Le croyant idiot au paradis et à l’enfer, un esprit binaire qui ne m’étonne pas.

      Cette posture assez ridicule de se croire le porteur de vérité, alors que vous ressassez des ... je n’ose parler d’idée, vous ressassez un galimatia mystico-islamiste et d’ extrême droite bien nauséeuse, ...

      A mon tour de vous donner lecture du discours de Jaurès sur l’école laïque, celle qui aurait préparé les enfants à la guerre à vous entendre. 



    • philouie 18 septembre 2016 14:45

      @Aristide
      Pourquoi venez-vous mélanger des choses sans rapport ?
      Est-ce que le problème est de savoir si je crois en ceci ou en cela alors qu’il s’agit de savoir qui a commis les attentats de Nice et d’ailleurs ?
      je défends effectivement un certain nombre d’idées que vous pouvez croire être un « un galimatia mystico-islamiste et d’ extrême droite bien nauséeuse,e ... » et je vous invite d’en débattre à l’occasion.
      Ici vous m’opposez Jaures pour ce qu’il pensait de l’école alors que la question portait sur ce qu’il pensait des attentats initiés par les banquiers et les industriels pour délégitimer le mouvement ouvrier.
      Si nous parlons des attentats de Nice, parlons des attentats de Nice et des faits concernant ces attentats, sans qu’il soit besoin de faire appel à ce que je pense par ailleurs de la famille ou de la culture de la tomate.
      Un fait, par exemple et parmi d’autres, que vous ne pourrez pas nier, est que le journaliste qui a filmé par hasard (il filmait la rue alors qu’il ne s’y passait rien) soit quelqu’un de lié aux services secret israélien.
      Des faits comme cela, il y en a plein, comme il y a des preuve des mensonges du procureur de la République. Des faits qui conduisent à la certitude que les attentats c’est ISRAEL + OTAN.
      Ce n’est pas moi le problème contrairement à ce que vous voudriez faire croire mais bel et bien la responsabilité des attentats et vous trouverez des gens qui sont opposés à moi en tout et qui pourtant partage mon opinion sur ce sujet
      .
      Pour le dire autrement vos tentatives de diversion sont pitoyables, vous cherchez à vous cacher derrière votre petit doigt, mais ça n’empêchera pas la vérité de vous rattraper .


    • Aristide 18 septembre 2016 17:28

      @philouie


      Donc Jaures est une référence sauf quand il vante l’élocole laique que vous accusiez de fanatiser les jeunes pour la guerre de 14.

      Sur Nice, vous êtes indécrottable, aucune preuve si ce n’est des affirmations gratuites sur le complot sioniste et l’Otan. Information que l’on ne peut nier ? Rien que cela, Des faits vous dites ? Allons, des affirmations oiseuses sans aucune réalité,de simple délire de malade assez bête d’ailleurs. Bêtement repris d’un site merdeux Hicham Hanza, un malade qui s’auto proclame journaliste.

      Vos délires sont un fait, indubitable et répété.



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 septembre 2016 18:25

      @Aristide
      Sinon, qu’attendent les médias et le Gouvernement pour expliquer qui a créé Al Qaïda et Daesh ?


      Pourquoi les Frères Musulmans sont-ils reçus par le Gouvernement comme des Chefs d’ Etats ?

      A quoi sert "l’opération Sentinelle ? A faire de la com’ ??
      Devant le Bataclan, les soldats n’avaient pas pour mission de tirer sur les terroristes, quelle est exactement leur mission, alors ?. Ils ont refusé de prêter leurs armes de guerre aux policiers, et n’ont jamais reçu l’ordre d’intervenir ..., ça sert à quoi tout ce cinéma ???

    • philouie 18 septembre 2016 18:32

      @Aristide
      Et bien parlons de Jaures, puisque nous sommes chez Alinéa. paix et salut.
      Jaures était ..un républicain convaincu, engagé dans son temps.
      On ne pas lui reprocher la moindre faiblesse. Mais il n’était pas dupe des traîtres de son temps.

      Dans les années 1890, nous sommes dans une période de lutte ouvrière. Il y a des grèves, parfois dures, qui opposent ouvriers et patronat. La france est traversée par une vague d’attentat et Jaures est mis en rogne parce que les gendarmes ont chopé un agitateur, à Carmaux, un certain Tournadre. actif lors des grèves de 1892, qui avait proposé aux ouvriers de Carmaux des fonds pour acheter de la dynamite et éventuellement de s’enfuir ensuite en Angleterre : or, selon Jaurès, alors que Tournadre avait répondu aux ouvriers qu’il avait des « amis capitalistes à Paris », les perquisitions menés chez Tournadre à Carmaux avaient mené à la découverte de deux lettres, l’une du baron Edmond de Rothschild, l’autre de la duchesse d’Uzès.

      Vous voyez mon étonnement de trouver là, déjà, un des principaux « bienfaiteurs » d’Israel.
      La deuxième chose qu’il faut savoir ; c’est que cette série d’attentats permit au gouvernement de l’époque de voter des lois qui servir davantage à contrôler les syndicats et à museler la presse.
      Ces lois prirent dans l’histoire le nom de « loi scélérate »
       
      discours de Jaures à l’assemblée :

      « C’est ainsi que vous êtes obligés de recruter dans le crime de quoi surveiller le crime, dans la misère de quoi surveiller la misère et dans l’anarchie de quoi surveiller l’anarchie. Et il arrive inévitablement que ces anarchistes de police, subventionnés par vos fonds, se transforment parfois — comme il s’en est produit de douloureux exemples que la Chambre n’a pas pu oublier — en agents provocateurs. »

       

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 septembre 2016 18:36

      @Aristide
      Il n’y a que vous pour ignorer qui utilise les Islamistes ... ! Les plus grands journaux américains ne font pas mystère que les mercenaires islamistes sont utilisés par la CIA en Syrie contre Assad...
      « Opération Timber Sycamore- la CIA en Syrie ».


      "Essentiellement, le New York Times a révélé dans cet article que l’Arabie saoudite a financé à hauteur de « plusieurs milliards de dollars » la guerre secrète de la CIA en Syrie. D’autres contributeurs étatiques à cette campagne de l’Agence sont cités par ce journal. Il s’agit de la Turquie, de la Jordanie et du Qatar. Or, bien que le montant exact des contributions de chaque État impliqué dans ces opérations n’ait pas été dévoilé, le Times nous informe que l’Arabie saoudite en a été le principal financeur. D’après ce journal, «  [l]es hauts responsables états-uniens n’ont pas révélé le montant de la contribution saoudienne, qui constitue de loin le principal financement étranger de ce programme de fourniture d’armes aux rebelles combattant les forces du Président Bachar el-Assad. Néanmoins, des estimations ont indiqué que le coût total des efforts de financement et d’entraînement [des rebelles] atteignait plusieurs milliards de dollars. »

      Le Times confirme ainsi les informations du Washington Post, que j’avais analysées quelques semaines avant les attentats du 13-Novembre. En effet, en juin 2015, ce quotidien révéla que la CIA avait « mené depuis 2013 contre le régime el-Assad “l’une [de ses] plus grandes opérations clandestines”, dont le financement annuel avoisine le milliard de dollars. D’après ce journal, cette intervention secrète (…) s’inscrit dans un “plus vaste effort de plusieurs milliards de dollars impliquant l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie”, c’est-à-dire les trois États notoirement connus pour soutenir les factions extrémistes en Syrie. » Grâce au New York Times, nous savons à présent que l’Arabie saoudite a été, « de loin », le principal soutien étatique de cette guerre secrète – notamment à travers l’achat massif et la livraison, par les services spéciaux saoudiens (GID), de missiles antichars TOW de marque Raytheon à des groupes affiliés à al-Qaïda, dont l’Armée de la Conquête. (...)


    • philouie 18 septembre 2016 18:47

      @Fifi Brind_acier
      A quoi sert "l’opération Sentinelle ?
       
      A faire peur aux gens, à leur rappeler qu’on est en guerre.
      C’est ça le terrorisme, faire peur aux gens.
      ça marche plutôt bien.
      Même Valls, tu le vois, t’as peur.
      ça va re-péter qu’il dit.
      Il en sait quelque chose, il est premier ministre.


    • Ouallonsnous ? 18 septembre 2016 19:03

      @Fifi Brind_acier

      A priori, l’opération Sentinelle sert à quadriller les quartiers et leur population, ce que ne permettaient pas les piquets statiques devant les lieux communautaristes de ceux qu’il ne faut pas nommer car ils sont censés être intégrés dans notre république alors qu’ils en bafouent les règles les plus élémentaires.

      Pourquoi ce quadrillage ? Mais dans l’éventualité d’une réaction de reprise du pouvoir par la population française !!!


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 septembre 2016 19:47

      @Ouallonsnous ?
      Merci, cela me semble effectivement une réponse plus valable que « la lutte éternelle contre le terrorisme » de Valls ! !


    • Aristide 19 septembre 2016 10:34

      @philouie et fifi


      Quel foutoir vos arguments !!! 

      Aucune preuve de l’implication de pays étrangers dans les attentats, seulement des faits constatés, l’embrigadement par quelques prédicateurs de « faibles d’esprit » dans une mission sans issue et mortifère.

      Voilà donc que l’attentat de Nice serait une manipulation sur la seule base de raisonnement de débile. L’histoire du siège passager, comme si un mec qui subit une multitude de tirs ne bouge pas et essaie de sortir ... enfin. Autre chose, un espion israélien trop con pour publier sur internet les images de son implication ... la bêtise la plus évidente. Fifi est allé publier le lien d’un mec qui doutait même des morts sur la promenade, montrant une photo d’une personne sous une couverture de survie et de son compagnon, mais ou est le sang disait-il, le sagouin ? Et le salopard islamiste arguant de la non publication des vidéos pour démonter je ne sais quoi, ignorant les règles les plus élémentaires de décence.

      Un vrai couple de barjots aussi idiots que malfaisants. 


    • Aristide 19 septembre 2016 10:36

      @Ouallonsnous ?


      Et voilà arriver le neuneu de la révolution nationale. 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 septembre 2016 19:33

      @Aristide
      Je n’ai jamais écrit nulle part qui décidait des attentats, et jamais cité le moindre Etat étranger.
      On finira par le savoir, comme tout le reste, mais pour l’instant, on ne le sait pas.
      Tout ce qu’on sait, c’est que les terroristes ont été créés par les pays occidentaux.


  • leypanou 17 septembre 2016 18:46

    Mais sur le moment on plébiscite ses mesures, on partage sa douleur, on le suivrait jusqu’au bout du monde, on en serait presque à voter pour lui : pas moi en tout cas ; par contre, « on » est un c.n, c’est sûr.


  • Harry Stotte 17 septembre 2016 20:24

    « Un peuple hors de contrôle »



    Hors de contrôle pour son gouvernement, parce que les terroristes islamistes, eux, l’ont manipulé avec maestria. 


    Au point que la principale victime dans cette affaire, aura finalement été le mythique « fier Hidalgo »... 





  • alinea alinea 17 septembre 2016 23:36

    Si vous avez droit, en vos contrées, à un dimanche pluvieux, je vous conseille cette lecture

    https://normalosphere.wordpress.com/2016/06/04/13-novembre-des-malentendus-en-rafales/

    je dois dire un grand merci à cet auteur bienvenu


    • UnLorrain (---.---.98.232) 18 septembre 2016 10:45

      @alinea

      Francois de Closets denoncait il y a environ 25 ans dans son livre tant et plus,le cout pharaonique du rafale,500 milliards de frs si j ai bonne memoire.. Il denoncait la technocratie obsessionnelle insouciante.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 septembre 2016 18:45

      @alinea
      Bonjour alinea,
      Je n’ai pas noté le texte, car à la fin, l’auteur compare de Gaulle à Pétain, ce qui est une méconnaissance de l’ histoire.


      « Les Élites françaises entre 1940 et 1944 » Annie Lacroix Riz.
      Elle explique qu’il y a avait 3 clans dans nos z’élites : ceux qui attendaient la victoire de l’ Allemagne nazie, ceux qui attendaient celle des Américains.
      Et le grain de sable dans les rouages : de Gaulle.

    • alinea alinea 18 septembre 2016 18:55

      @Fifi Brind_acier
      Je n’ai pas compris qu’il parlait du de Gaulle de cette époque !! On trouve le De Gaulle de la guerre très bien maintenant, mais à la fin des années soixante, on en avait notre coufle de De Gaulle !
      mais l’auteur ne dit pas ça non plus, il compare juste à Franco qui a dû faire une guerre pour le mater, « son » peuple. De Gaulle, son peuple était tout cuit ! Il avait presque quatre vingts ans et à deux ans de mourir quand, après le référendum, il a lâché le pouvoir !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 septembre 2016 19:59

      @alinea
      Il parle de de Gaulle en 1958. Qui d’autre était capable de s’occuper de l’ indépendance algérienne ?? La IVe République avait sombré dans l’incompétence et la nullité ...


      « Franco a dû faire la guerre à son peuple ».
      M
      ais de Gaulle n’a jamais été dans cette situation, ni avant la guerre, ni à Londres, ni à la Libération, ni en 1958. Dans quelque situation que ce soit, comparer de Gaulle à Pétain ou à Franco, c’est une connerie. Mais je suppose que l’auteur est européiste de Gauche, ceci doit expliquer cela.

    • alinea alinea 18 septembre 2016 20:17

      @Fifi Brind_acier
      Je ne sais pas ! je ne le connais pas !!


  • popov 18 septembre 2016 06:33

    @Alinea

     
    On le savait déjà (je parle du texte de l’article et de celui que vous mettez en lien) mais la situation est magistralement résumée, avec toute une foison de détails dans ces textes par ailleurs très bien écrits.

    • alinea alinea 18 septembre 2016 09:34

      @popov
      Oui, ce n’est pas de l’information, mais une manière de dire qu’on n’avait pas encore vue, et qui fait du bien.


  • fred.foyn 18 septembre 2016 09:07

    Copié collé...quel intérêt sinon un manque d’imagination sans doute ?


    • alinea alinea 18 septembre 2016 09:27

      @fred.foyn
      Un partage ? Ça vous cause ?


    • fred.foyn 18 septembre 2016 10:47

      @alinea....C’est du réchauffé..ça date non..ce n’est pas du partage, mais un retour vers le passé..ce qui votre droit bien sur, comme le mien de le dire...bonne journée !


    • JBL1960 JBL1960 18 septembre 2016 15:51

      @fred.foyn « Féconder le passé en engendrant l’avenir, tel est le sens du présent » alors c’est pas de moi (trop bête ?) mais d’un certain Frederich Nietzche. Vous dites quoi à votre compatriote Vincent Emanuele ancien vétéran de vos guerres Zuniennes (et elles sont nombreuses) qui confessent qu’il a « aidé à créer l’EIIL » ? Hey guy c’est du réchauffé ?
      J’invente rien = https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/27/je-suis-paumee-2/
      Vous lisez pas les auteurs du passé parce que c’est un retour vers le passé ? C’est grâce au passé qu’on est capable de rédiger des propositions plus personnelles, construites et surtout parce que ça urge un peu = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/02/le-futur-est-proche/

      Merci pour cet article et pour le lien, Alinéa, je me coucherai moins bête que je me suis levée...


    • alinea alinea 18 septembre 2016 16:02

      @JBL1960
      Merci à vous, entre autres d’avoir répondu, en mieux, à ma place ! trois dimensions semblent beaucoup pour nombre de nos contemporains ! et pourtant, aucune dynamique si elles ne sont pas liées ! je dis « dimensions » j’aurais pu dire « temps » !!


    • fred.foyn 18 septembre 2016 16:32

      @JBL1960...Les gens qui font l’avenir avec du passé disparaîtrons...c’est votre droit de penser comme ça, et c’est le mien de penser à l’avenir..chacun son truc..Trouver des articles dépassés pour faire le buz sur Agora c’est money courante...et force est de constater la haine de certains envers les USA..

      Je lis les hauteurs du passé comme vous dites..mais ne les imposent pas pour obtenir quelques plus afin de conforter mon EGO..c’est le travail des petites gens incapable de voir l’avenir..c’est le problème de votre pays les petites gens incompétents..des pleurnichards qui ressassent le passé..Chez nous nous avançons sans nous soucier des petits qui ne servent à rien..c’est un choix qui déplait aux personnes comme vous collées au XIX Siècle.. !

    • alinea alinea 18 septembre 2016 16:38

      @fred.foyn
      Où avez-vous vu que qui que ce soit ressasse le passé ?
      Mettre en comparaison des situations, une actuelle à une autre pas si vieille, n’est pas se complaire pour satisfaire son ego !! Quel ego ?
      Si on ne fait pas cela, on ne tire jamais leçon du passé, on n’apprend jamais rien des autres, on dérive, tout simplement. Penser l’avenir sans connaître ses racines, l’histoire, bon courage !!


    • fred.foyn 18 septembre 2016 17:05

      @alinea....Touchée...coulée.. !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 septembre 2016 18:53

      @fred.foyn
      L’histoire est faite d’évènements rares et d’autres fréquents. Ce qui s’est produit souvent par le passé a toutes les chances de se reproduire à nouveau. Étudier l’ histoire est donc fondamental pour la compréhension des évènements présents et à venir.


      Contrairement aux Américains incultes, qui utilise le « soft power » depuis l’après guerre, afin de remplacer la riche culture et l’identité française, par leur culture merdique et leur identité formatée.
      « Quand la CIA infiltrait la culture française ».

    • fred.foyn 19 septembre 2016 06:36

      @Fifi Brind_acier.....Tous les « VEAUX » d’Agora sont là aujourd’hui... !

      Pitoyable clan de bras cassés...la France des cocus de la raie-publique...
      Votre pays est foutu avec de telles mentalités...je termine mon contrat et me tire vite fait dans remord...

    • chantecler chantecler 19 septembre 2016 07:05

      @fred.foyn

      « Pitoyable clan de bras cassés...la France des cocus de la raie-publique... »
      F.Foyn : un pure mythomane !
      Et manipulateur décomplexé comme il y en tant sur ce site ...
      Utilisant des éléments de langage FN ....
      Qui peut penser qu’un quidam , pour rester poli , habitant les USA , s’exprimant dans un français assez correct , en stage , de passage donc pour « un contrat » , occupé donc , aurait de plus le temps de participer aux discussions souvent oiseuses sur agx ?
      « Tous les « VEAUX » d’Agora sont là aujourd’hui... ! »
      Vous êtes un lion doute ?
      « je termine mon contrat et me tire vite fait dans remord...  »
      Un petit changement d’arrondissement ?
      Salut farceur !


    • fred.foyn 19 septembre 2016 07:22

      @chantecler...Pas en stage, mais avec un contrat pour former du personnel dans un domaine que la france ne connait pas...Normal à force de vivre toujours en IV république...D’ailleurs toute votre industrie est délocalisée ailleurs faute de compétence dans votre pays..La même chose avec vos diplômés qui partent hors de france incapable de leur donner du boulot..alors votre commentaire à deux sous, vous pouvez vous le mettre ou je pense et continuez dans votre fosse septique...la juste place qui est la votre...incapable d’évolution.. !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 septembre 2016 08:17

      @fred.foyn
      L’industrie française délocalisée, nous la devons au Traité de Maastricht, qui a supprimé le contrôle des mouvements de capitaux. Nous le devons aussi à vos chers USA qui ont tout simplement appliqué en Europe le programme économique d’Hitler pour après la guerre.
      Une vraie merveille pour les peuples, non ?


      Vous pouvez rassurer vos bons maîtres, le programme des réformes structurelles imposées par Bruxelles a bien pour objectif de détruire tous les acquis sociaux.
      C’est sans doute ce que vous appelez « une bonne évolution »... . Et tant que vous y êtes, dites leur aussi que les Français ne veulent pas de leur capitalisme déjanté, ni de leur mondialisation de merde imposée par l’ Europe !

    • chantecler chantecler 19 septembre 2016 08:22

      @fred.foyn
      Ben alors , pas encore au travail ?
      Votre « personnel » vous le formez sur Agx ?
      Farceur !


  • tf1Groupie 18 septembre 2016 21:57

    « les tueries de masse, qui en France sont clairement une bénédiction pour l’exécutif »

    Quand on dit ça on peut dire beaucoup de choses pas très estimables


  • Oceane 19 septembre 2016 10:33

    @ Alinéa,

    Très bel article, dans lequel l’auteur ne louvoie pas et dit des évidences que certains refusent de voir et de reconnaître.

    Je te remercie de nous le faire connaître.


    • alinea alinea 19 septembre 2016 11:33


      Vous le retrouverez, Oceane, sur la première page de ce site, ce jour !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 septembre 2016 19:50

      @alinea
      L’auteur rend hommage aux Espagnols, qui ont manifesté contre le gouvernement, et pas les Français. On peut renverser la donne en expliquant que l’ Espagne, la Gauche espagnole pour être précis, n’a jamais pu obtenir de condamnations pour les crimes de Franco. Il n’y a jamais eu, comme en France, une épuration, avec les procès des Collabos à la Libération.
      Il n’y a jamais eu l’équivalent en Espagne.


    • alinea alinea 19 septembre 2016 21:17

      @Fifi Brind_acier
      Il y a l’Église derrière, non ? je ne me souviens plus du nom de ce juge qui a été démis de ses fonctions parce qu’il soulevait des lièvres. j’avais écrit à l’époque un article sur les bébés volés ; Paco, un commentateur espagnol témoignait que oui, on avait volé un fils à sa grand-mère et que la peine était palpable encore à cette heure !
      Mais tout cela était interne à leur pays ; les républicains n’ont pas gagné, que voulez-vous qu’ils fissent ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 septembre 2016 09:05

      @alinea
      C’était pour faire contrepoids à l’article qui s’émerveille devant les Espagnols qui ont manifesté contre le gouvernement... Pour le reste, les Espagnols sont dans la même panade que nous.


    • alinea alinea 20 septembre 2016 09:21

      @Fifi Brind_acier
      Je ne sais pas maintenant mais je pense que ça a été pire, en Espagne !
      Mais quand même j’aime bien leurs grandes marches à travers le pays, et puis - mais c’est peut-être une idée que je me fais à partir des échos que j’en ai puisque je n’y suis pas allée- les Indignés étaient plus toniques que nos Nuits debout !!
      Mais, et pour faire la nique à Mélenchon ( c’est au moins du 3e degré !) le peuple espagnol est plus pur ethniquement que nous ! méditerranéen !! et ça se sent smiley


Réagir