lundi 13 octobre 2014 - par GéraldCursoux

Pourquoi la VI ème République ?

Pour sortir par le haut du cafouillage institutionnel

La V ème, faite par De Gaulle, a donné à la France des institutions qui lui ont permis de vivre pendant 40 ans avec à la fois une grande stabilité et la souplesse nécessaire pour s’adapter à l’évolution du monde et plus particulièrement à la construction de l’Europe. Cette constitution a notamment permis plusieurs cohabitations, le recours à l’article 49,3 et aux ordonnances pour faire passer des textes que le Parlement aurait rejetés, des dissolutions de l’Assemblée, le jeu du bicamérisme avec un Sénat parfois dans l’opposition, le recours au référendum (même s’il s’avéra être une sanction pour le pouvoir en place), l’élection des Présidents aux dates et aux conditions prévues, et enfin – et ce n’est pas le point le moins important – la signature des traités européens conduisant à des transferts de souveraineté et à la mise en place de l’euro. Cette liste est un peu un inventaire à la Prévert, incomplet sûrement, mais c’est en gros ce que peut retenir un citoyen français qui suit la politique sans en faire son job ou son hobby.

Puis vint le quinquennat, dont Messieurs Jospin et Chirac peuvent revendique la paternité – poussés par les médias qui ont vu là un bon moyen d’avoir de la matière première : une élection tous les 5 ans c’est plus profitable que tous les 7 ! Et force est de constater que tout sest dérèglé ! Le Président ne préside plus et intervient sur les brisées du Premier Ministre qui doit se contenter d’être un simple collaborateur à défaut de pouvoir conduire la politique de la France avec son gouvernement ; les ministres sont plus attentifs à ce qui vient de l’Élysée que de Matignon ; le Président est étouffé sous le poids des affaires n’ayant plus de fusible pour conserver la hauteur de vue nécessaire et donner – au-dessus des Partis – les grandes orientations du pays. Les Présidents et les Premiers Ministres ont fait ce qu’ils ont pu, depuis 2002, pour sauver un schéma institutionnel, mais l’on voit bien, avec les tensions permanentes qu’il y a entre l’Élysée et Matignon – même sur des sujets secondaires -, que nous vivons le début de la fin de la V ème. Le quinquennat l’a plus sûrement tuée que ne l’auraient fait la répétition de heurts civils comme ceux de Mai 68 – toujours craints par les gouvernements qui vivent avec cette hantise de la rue, point faible des institutions.

Comme on ne saurait revenir en arrière il faut donc passer à la VI ème ! Et redéfinir une fonction présidentielle qui ne soit plus celle d’un chef de gouvernement, ni celle d’un ambassadeur aux affaires européennes ou au commerce extérieur ! Au-dessus des Partis – d’abord et avant tout - ; indifférent à sa réélection parce que non rééligible ; garant des institutions devant les Assemblées ; élu (1 fois) pour une durée nécessaire à la stabilité (7 ans c’est bien !), élection totalement dissociée des élections législatives. Le Premier Ministre serait élu par le Parlement et formerait son gouvernement sans avoir de compte à rendre au Président. C’est le Premier Ministre qui siégerait au Conseil européen. Le Président serait, mieux que la Reine d’Angleterre, un arbitre car il aurait toujours un pouvoir de dissolution de l’Assemblée lorsque le gouvernement serait mis en minorité, ou sur demande du Sénat (une façon de lui donner un rôle politique). Voilà en gros ma VI ème... Le reste, c’est l’écume des choses, l’écume des jours et des nuits... Reste l’articulation de cette république avec les institutions européennes : vaste chantier car la construction de l’Europe c’est du stop and go au gré des crises (mais il ’en manque pas !) ; reste le grand jeu des ambitions qui restera au centre de la vie politique parce que sans ambition il ’y a pas de vie politique.

Mais à chacun de faire sa VI ème... AgoraVox pourrait y dédier un site : du crowdconstituting !



28 réactions


  • bibou1324 bibou1324 13 octobre 2014 15:59

    « crowdconstituting » ça a une bonne tête de site français avec un nom français pour que chacun des citoyen français puisse donner ses idées pour la France.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 octobre 2014 19:55

      biboul,
      Que voulez-vous..., nos européistes nous ont bercés d’illusions pendant 35 ans, avec « Une Autre Europe ». Certains, à GÔooche, nous ont même promis pendant 35 ans, « Une Europe sociale » !

      Si, si, sous l’égide de Monsanto et Goldman Sachs, mais ça devient un peu craignos, fallait trouver autre chose...


      Maintenant qu’il devient clair pour une majorité de Français que l’ Union européenne nous renvoie 100 ans en arrière ; qu’il devient évident que la Gauche a donné la main à toutes les privatisations, dérégulations, signatures des Traités depuis 83, il faut bien trouver un bouc émissaire...

      Mais c’est bien sûr ! C’est la Constitution de 1958 ! Aussi bizarre que cela paraisse, figurez-vous que pendant plus de 50 ans, personne ne s’est aperçu de rien !


      Il faut donc d’urgence, une Constituante, (avec ou sans tirage au sort, ça anime les débats, pendant ce temps on ne parle de sortir du Titanic européen), une Nouvelle Constitution, et bien sûr une VIe République !

      Et c’est bien le moins, quand on vit dans une colonie de l’ Empire américain et qu’on défend bec et ongles l’ UE, que de parler anglais... C’est juste le lapsus qui trahit la soumission à l’ Empire.

  • devphil30 devphil30 13 octobre 2014 16:39

    Prôner une nouvelle république aurait nécessiter d’en esquisser quelques directions corrigeant les dérives de la cinquième république.


     

  • Frédéric BOYER Frédéric BOYER 13 octobre 2014 18:29

    Maintenant que la France est passée complètement sous tutelle américano-germanique, il parait logique de rédiger une nouvelle constitution en anglais, pour complaire à Washington.

    Mais il faudra aussi la traduire en allemand, pour ne pas fâcher Berlin.

  • bernard29 bernard29 13 octobre 2014 18:40

    En tout cas, c’est bien la question de la fonction présidentielle qu’il faut poser avant de se lancer dans la construction d’une constitution. 

    De fait veut ’on un régime parlementaire, ou un régime présidentiel. ? Je ne sais si vous l’avez vu , mais Bartolone qui vient de lancer un nouveau « Comité pour l’avenir des Institutions », qu’il présidera bien entendu, se déclare franchement pour un régime présidentiel.

    ce débat sur la définition du régime va d’ailleurs suffire à enterrer ou enfumer la question constitutionnelle , et celle plus importante de la rénovation démocratique. Il y avait un moyen pour Hollande c’était le référendum . Mais, avec son discrédit, la perte de chaque élection depuis 2 ans (municipales, européennes, sénat), son manque de courage, il n’est pas en position pour poser la question par référendum ! 


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 octobre 2014 19:30

    A quoi peut bien servir une 6e République dans un Etat en voie de disparition ?


    ** 80% des lois sont des transcriptions de textes européens.
     Tout ce dont l’ UE a besoin, c’est de photocopieurs et de marionnettes pour appuyer sur le bouton.

    ** Le Sénat et l’Assemblée Nationale doivent les recopier MOT à MOT. (expliqué à la fin de la vidéo)

    ** Le Gouvernement Hollande / Macron/ Valls doit appliquer point par point les directives économiques de la Commission européenne. Qui sont aussi celles du FMI.

    ** Il est interdit de faire des politiques intérieures nationales, obligation de ne faire que des politiques européennes.

    ** La France est soumise à l’ OTAN (article 42 du TFUE). Elle se retrouve embarquée dans des guerres illégales au bénéfice des américains.

    ** Le marché du TGV Moscou -Gazan vient de nous passer sous le nez, après la fin des livraisons agricoles à la Russie, et Obama qui a viré Renault et Peugeot d’ Iran...

    En restant dans l’ UE, il est totalement illusoire de croire qu’on peut faire mener une autre politique. Et il est encore plus criminel de le faire croire !

    Si vous voulez une politique intérieure nationale, retrouver la démocratie, défendre l’intérêt général de la France et des Français, il faut retrouver la souveraineté, l’indépendance, la monnaie, les frontières, le droit de faire des lois etc.

    « La VIe République, décryptage d’une nouvelle escroquerie politique ».

  • dithercarmar dithercarmar 13 octobre 2014 19:36

    5 républiques. Et vouloir en créer une sixième ?
    De toute évidence, ce n’est pas une république à changer encore une fois, mais c’est une vraie démocratie à installer. Sans privilèges, et surtout ne plus jamais revoir une monarchie-voire une dictature déguisée en démocratie sous le prétexte immuable du « vote »(pour élire un individu).
     Et participer d’une manière active pour nous, le peuple, à cette coordination sans UN décideur unique (ou une poignée) qui joue avec la france « d’en bas ». Plus de gens de pouvoir.
    Vivre enfin libre. Et ce n’est pas une utopie, simplement il faut vraiment, vraiment VOULOIR UNE AUTRE DÉMOCRATIE.


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 octobre 2014 20:28

    dithercarmar,
    Le Nouvel ordre Mondial vous bénit !
    Il ne veut plus ni élus, ni Partis politiques, ni Nations, vos propos l’enchantent !

    Continuez bien à jeter l’enfant, l’eau du bain et la baignoire...


    « La dissolution des Nations européennes » par Pierre Hillard.

  • kimbabig 13 octobre 2014 22:01

    Pourquoi la VIème Raie Publique ?

    Pour distraire l’attention des nigauds du véritable coupable du vol et du viol de la souveraineté populaire : l’union européenne.

    Pour que les petites magouilles entre partis puissent revenir au 1er plan des affaires du pays avec le retour de la bonne vieille proportionnelle façon « IVème République ingouvernable ».

    Mais ces magouilles ne serviront qu’à amuser la galerie, puisque de toutes façons tant que la France fera partie de l’union européenne, ce seront les politiques dictées par Washington et Bruxelles qui seront appliquées.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 octobre 2014 10:20

      kimbabig

      Je viens de lire le billet « du Contrarien matin ».
      Il parle du referendum d’initiative populaire en Italie de Bepe Grillo, pour sortir de l’euro.
      Une bonne blague, le RIP en Italie, ne permet pas de remettre en question les Traités internationaux... !
      Faut bien occuper le pauvre monde....


  • non667 14 octobre 2014 15:19

    6° république ?
    et pourquoi pas la lune pour 2017 ?

     commençons par le possible : faire péter le système umps  !
    le pen vite ! vive le F.L.N.= Front de Libération Nationale !
    après tout sera possible !
     
     


    • lsga lsga 14 octobre 2014 15:22

      lol, donc : 


      1. La 6ème République est un des grands thèmes du Front National
      2. Cela ne changera rien. 

      la Libération Nationale, on a vu ce que ça donnait dans les colonies. 

      Les autochtones réclamaient la nationalité française, et voulaient avoir le droit de vote pour pouvoir aussi déterminer les politiques de TOTAL, ELF, GDF, etc. 


      À la place, ils se sont faire refourguer de « l’indépendance nationale », et alors qu’ils votaient pour leurs présidents façon Bouteflika, c’étaient toujours les multinationales françaises qui dictaient la pluie et le beau temps dans ces contrées.

      Dans un système économique où la production et la distribution sont mondiales, aucune indépendance nationale n’est possible. C’est une fumisterie, une escroquerie. La France de Marine Lepen sera tout autant, et même certainement plus encore, dépendante des multinationales que la France d’aujourd’hui. 

      La Production est mondiale, il nous faut une démocratie mondiale : admettez le.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2014 06:57

      Isga
      Attali vous bénit tous les matins, voir des gens de Gauche renoncer à défendre les Etats Nations, est un enchantement de tous les jours... !

      Attali se réjouit de la disparition des Etats Nations ! Pensez-donc, les Etats légifèrent ! Un danger permanent !


      Les Etats Nations sont la bête noire de la Mondialisation, ils sont capables de faire des lois pour contrer la finance et les banques, de s’associer pour faire basculer la majorité à l’ OMC, d’où est venue la dérèglementation bancaire, de contrôler les mouvements de capitaux en remettant des frontières, de faire comme les BRICS et de sonner la fin du dollar, une vraie calamité !
      Vivement la fin des Etats Nations !

      Attali souhaite aussi la disparition des Partis politiques et flatte la démocratie locale !
      Ne vous organisez pas nationalement, c’est vachement mieux ! On va pouvoir vous plumer tranquillement.

      Attali prône la gouvernance mondiale

      Avec, qui sait,Jérusalem un jour comme capitale mondiale !

      Il est soutenu d’ailleurs par de vrais gens de Gôooche, comme Strauss Kahn, lui aussi favorable à la gouvernance mondiale !

      Renoncer à défendre les Etats Nations, c’est le suicide assuré, surtout ne changez rien, la mondialisation fera une statue à votre gloire !

    • lsga lsga 15 octobre 2014 13:08

      écoute ma grande, Attali n’a pas le niveau intellectuel nécessaire pour que je le lise. Quand je choisi un bouquin, tant qu’à faire, je choisi ceux des grands génies de l’humanité, pas des crétins de la Télé.


      L’État-Nation est apparu au 18ème siècle, Marx a prévu son écrasement par le Capitalisme dès le 19ème siècle, on y est. 

      Ce n’est pas une question d’être pour ou contre (même si perso, je suis très pressé que ça arrive), c’est simplement INÉVITABLE, il n’y a strictement rien à faire contre.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2014 13:16

      On est au 21e siècle, faudrait vous tenir au courant du temps qui passe.
      Et ce sont les USA qui vont faire disparaître les Etats Nations.
      Vous devriez changer de lectures, celles que vous avez semblent peu fiables , en matière de prédictions politiques.


    • lsga lsga 15 octobre 2014 13:32
      oui, il y a des grands génies contemporain. Attali n’en fait pas partie. Vous qui êtes de Droite, je vous conseille Quine, ça vaut le coup. Sinon vous avez John Rawls aussi, qui fait partie des philosophes Libéraux qui ont compris que Marx avait raison et qui cherchent désespérément un moyen de sauver le Capitalisme. 

      Le Capitalisme écrase les Etats Nations et la Famille, car c’est incompatible avec la dynamique d’extension des marchés du Capitalisme, qui est nécessaire pour lutter contre la baisse tendancielle du taux de profit. Voilà la prédiction de Marx, posé dès le 19ème siècle, à une époque où la position actuelle des USA était occupé par la France (l’Impérialisme Français était l’impérialisme dominant au 19ème)


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2014 20:39

      Isga,
      Je suis de gauche, mais contre l’enfumage communiste et socialiste.
      Comme disait Bedos, le père : « Il est de plus en plus difficile d’être de gauche, surtout quand on n’est pas de Droite... »
      Je connais assez bien l’histoire du communisme au 20e siècle, pas de quoi pavoiser !

      Les salaires cubains à 20 dollars par mois, vous allez sûrement faire rêver dans les chaumières...


  • soi même 14 octobre 2014 16:14

    Il y a toujours un préambule à tous cela, quel est le motif légitimisme pour une nouvelle constitution ?

    Nous avons plus notre Souveraineté ? Beau motif pour avoir une Constitution Bananière !

    Nos politiques et nos Institutions sont corrompus ? mauvais motif, on peut s’attendre à voir dans une nouvelle Constitution de nouveaux paragraphes exotiques !

    La Constitution ne reflète pas ma référence particulière de faire de la politique ! C’est logique une Constitution n’appartient pas à un parti , c’est aux partis de jouer le jeux de la Constitution.

    Moi, je pense que !, c’est vrai avec la multiplication Moi je pense que, ce n’est plus une Constitution qui nous faut , c’est une myriade de Constitution !

    Je crois que notre Constitution a comme toutes Constituions des autres pays, elle a des vertus et des imperfections, il est légitime quelle doit être revue et en même temps à quoi cela serre si l’on n’a plus notre indépendance Nationale, quel est subordonnée par des Traités et des Chartes qui sont en total contractions avec notre Constitution qui stipule notre indépendance National.
    A quoi cela sert de vouloir une nouvelle Constitution , si la politique et l’économie sont dans un mariage incestueux ?

    Avec tous cette objection, nous sonnes pas dans une position favorable tant que l’on n’aura pas compris que ce n’est pas compris ce n’est pas la Constitution le véritable problème, c’est un problème de réorganisation de la société Civile, elle doit incarner la responsabilité de la Liberté, une réforme de l’État qui doit porté uniquement l’impulsion de la Légalité par le Droit et une rénovation de l’économie qui doit porté la Fraternité économique.

    Quoique dise FIfi , qui n’a en réalité une vision marxiste de la question, c’est l’économie par le biais de la finance qui dirige actuellement l’État et ce n’est pas en maintenant la forme classique du pouvoir qui fut un temps le seul maître à bord que l’on va résoudre la question, c’est en libérant par une automne total la société civile en de dotant d’organisation civile( la société civile doit hérité de ce que l’on appel l’état providence ) quelle peut introduire dans l’économie la fraternité économique et non par la veille formule de cet état paternaliste protecteur qui ne veut plus rien dire aujourd’hui, si l’on perçoit bien que la politique n’est plus une politique de droit, c’est une politique de gestion constable qui c’est passé une chaîne à ses pieds et qui produit à lors que ce n’est plus sont rôle le faire valoir d’une finance qui ne veut que l’efficience et la rentabilité de son investissement dans la politique .

    Et oui Fifi, comprend que Asselineau, si il n’évoque pas ce sujet, c’est qu’il a une vision bien personnel du pouvoir, et va en décevoir plus d’un si il arrive au plus hautes fonctions, ce serra rien d’autre un Grand Monarque de plus !

     

     


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 octobre 2014 20:51

      soi-même,
      Les Grands Monarques du passé sur lesquels vous crachez, vous ont donné le modèle social français dont vous et votre famille ont bénéficié toute votre vie !


      Certains avaient suffisamment le sens de l’intérêt général, pour voter des lois qui régulaient les transferts de capitaux, indexaient les salaires, taxaient les importations aux frontières pour préserver les produits français, ils ont permis d’emprunter à taux 0% à la Banque de France, ils défendaient les intérêts des entreprises françaises et les emplois à l’ OMC, refusaient la soumission à l’ OTAN, ils avaient nationalisé de nombreuses entreprises, assuré la solidarité nationale, la santé et l’éducation.
      Une paille ! Tout cela a été balayé par les Traités européens !

      Faut-il être aussi myope, ou inculte que vous l’êtes pour ne pas voir que la fin des élections, des Partis politiques, des Etats et des Nations, c’est exactement ce que souhaite le Nouvel Ordre Mondial ?? « La décomposition des nations européennes » Pierre Hillard


      Attali ne cesse d’être d’accord avec vous, cela devrait vous mettre la puce à l’oreille !
      « Attali se réjouit de la fin des Etats Nations »

      « Attali vous dit : Débrouillez-vous, ne faites plus confiance aux hommes politiques, aux Partis »


      Involontairement, vous êtes les idiots utiles de la mondialisation.
      Pas de quoi pavoiser.

    • soi même 15 octobre 2014 11:02

      Ce que vous comprenez difficilement, ce qui pouvait être justifier dans le passé n(est plus licite aujourd’hui.

      Par la nature même du développement humain et de son aspiration à vivre la Liberté, le pouvoir ne peut être représenter sous l’aspect d’un pouvoir absolue détenue par un homme.
      Il doit devenir collégiale et doit respecte les contres pouvoirs qui ne son pas simplement politique, qui sont aussi de ce qui vient de la société civile et les réalité du monde économique .
      Et pour l’un remporte pas le pas sur l’autre, c’est trois organismes doivent s’interprète dans des liens organiques qui s’auto-régule.

      Rien à voir avec la vision funeste d’Atttali, si vous donnez la peine de regarder de plus près ce qui devrait être mis en place cela se rapproche de ce qui existe en Suisse.

      Cela s appel la Triarticulation sociale et en aucun, il s’agit de la dissolution de l’Etat Nation , je vous fournie un lien qui montre que c’est n’est nis une anarchie mis une utopie et de plus est, r"quilibre les pouvoirs .

      Vous êtes prie avant d’en dire des bêtises de vous informer sur le sujet, et de faire la comparaison avec Attali qui n’a aucun rapport avec cela si ce n’est la thèse opposé la promotion du libéralisme économie, à lors que la Triarticulation sociale et justement la transformation du libéralisme en une économie fraternel .

      Selon ce modèle, il s’agirait d’instaurer :

      • la liberté dans l’esprit (chaque individu doit développer ses facultés personnelles…) et dans le domaine culturo-spirituel (liberté de l’éducation non asservie à l’état, liberté de la recherche scientifique et spirituelle, liberté de la création artistique…)
      • l’égalité dans l’âme (chaque homme est soumis aux mêmes lois de naissance, de vie et de mort…) et dans le domaine politico-juridique (les mêmes droits et devoirs pour tous, liés à la capacité de juger)
      • la fraternité dans le corps (nous sommes tous habitants et frères sur Terre) et dans le domaine économique (entraide au lieu de compétition)

       https://fr.wikipedia.org/wiki/Triarticulation_sociale

      Avant de me répondre, je souhaiterais que vous me donnée les éléments probant qui vous permet d’affirmer que c’est la même thèse qu’Atttali !

      Car il faut comparer ce qui est comparable et non affirmé un point de vue, qui pernet de rejeter et de faire l’effort de comprendre de quoi , il retourne en réalité !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2014 13:28

      Vous avez remarqué que la Suisse n’est ni dans l’ UE, ni dans la zone euro ?
      Même Etienne Chouard explique qu’ Asselineau a raison, et qu’il faut d’abord sortir de l’ UE avant d’envisager quoi que soit en matière de démocratie.


      Revoyez un peu l’histoire de la IVe République, avec des majorités mouvantes, où 24 gouvernements se sont succédé en 12 ans, un bordel sans nom ! 
      Des majorités incapables de rien décider, vous trouvez que c’est ce qu’il faut pour remettre l’économie en état ?

    • soi même 15 octobre 2014 20:58

      Vous ne voyez pas plus loin que votre bout du nez !
      Enfonceuse de porte ouverte !


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2014 05:34

    Ce que la construction européenne a importé chez nous, c’est le modèle américain du pouvoir :
    la collusion public/privé et la corruption à tous les étages.


    « 47% des membres du Congrès américain sont millionnaires » grâce à leur mandat.

    Faire porter la responsabilité à la Constitution de 1958, constamment violée et remaniée pour la rendre atlantico -compatible, est une malhonnêteté et une imposture.

  • Whackangel Whackangel 15 octobre 2014 17:21

    au risque de mettre le doigt dans un engrenage douteux, je dirais qu’il n’y a rien de « mauvais » dans la constitution de la 5eme république à la base... c’est juste que, comme le TFUE prends les devants par rapport à la constitution et abroge complètement certains articles, la constitution n’a plus aucun effet en France, c’est tout bête. Donc ca ne sert à rien de demander une 6ème si c’est pour avoir le même résultat.
    Ca rejoins un peu ce que dit l’amie Fifi Brind_acier.


  • GéraldCursoux GéraldCursoux 15 octobre 2014 19:34

    Je ramène le problème à celui-ci : comment en finir avec un quinquennat qui n’est que confusion et jeu de rôle entre le Président et le Premier Ministre ? 

    Réponse : une VI ème république ! Que celui qui a une autre solution lève le doigt (j’ai dit le doigt !).


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2014 20:51

      Se débarrasser de cette classe politique que les Français ne supportent plus.
      Créer de nouveaux Partis politiques.
      S’occuper de la France et des Français, c’est ce que les Français demandent et attendent.
      Sortir de l’ UE, voilà la solution ! « Programme de Libération Nationale »

      Vous préférez que ce soit le FN qui le fasse ?


Réagir