mardi 31 janvier 2012 - par R-sistons

Pourquoi Nicolas Sarkozy a-t-il « déclaré la guerre » aux Français ?

Nicolas Sarkozy a repris l'initiative, mais en prononçant un discours d'une violence sociale inouïe. Tout en se préparant à la candidature ("J'ai RV avec les Français", donc candidature implicite), l'Occupant de l'Elysée... semble déclarer la guerre aux Français, ce qui apparaît contradictoire. Pourquoi ce "jeu" double ? Pour moi, une seule réponse, presque machiavélique.

Voyons d'abord les propositions, d'une rare violence sociale : Car en misant plus que jamais sur la logique de la compétitivité (qui ne produit en réalité que désindustrialisation et perte d'emplois comme du pouvoir d'achat pour tous au lieu de lutter contre le chômage), Nicolas Sarkozy opère un immense transfert des ressources du patronat aux salariat, très exactement : Un transfert massif des cotisations sociales qui pèseront désormais, à travers la TVA "sociale", sur les seuls salariés (et sur les retraités comme sur les chômeurs et les ménages), au lieu d'être réparties équitablement entre patronat et travailleurs, ce qui augmentera encore le pouvoir du Capital, et des capitalistes, sur le dos des travailleurs (et des retraités). Et la dérégulation du Marché du Travail laissera libre cours à la loi de la Jungle. Plus que jamais !

Plus que jamais, en effet, Nicolas Sarkozy impose ses propres thématiques, ultra-libérales, qui pourtant, et c'est un comble, choquent même un Madelin : "Il s'agit d'un hold-up patronal sur le pouvoir d'achat des salariés", assure-t-il. Si Madelin, le champion du libéralisme, le dit, cela doit être vraiment très grave, en effet.

Le prétexte, on le connaît : Si on diminue le coût du travail, on évite la destruction des emplois et les délocalisations, on permet la croissance. En théorie seulement, parce qu'en pratique, les choses ne sont pas si simples.

Que propose Nicolas Sarkozy ?

Passons sur la création d'une banque d'entreprises (encore un cadeau au MEDEF, il ne s'agit pas d'une banque nationale mais d'une banque pour... les entreprises), sur la flexibilité du temps de travail chère aux ultra-libéraux (finie la durée légale du Travail, l'Etat se désengage), ou sur une augmentation de 30 % de la surface constructible soi-disant pour abaisser le coût du logement ("le propriétaire architecte" pourra faire n'importe quoi, construire plus sur un même terrain ou ajouter des étages), passons sur tout cela, et même sur la fin inexorable (ou tout au moins la très grande limitation) des emplois publics, sur la suppression des droits de succession (encore une mesure pour favoriser les plus nantis), sur la politique familiale (il ne s'agira pas de redistribution sociale mais de favoriser la natalité chère à l'électorat le plus traditionnel) ou sur la taxation symbolique (0,1 % !) des transactions financières §... Passons sur tout cela, pour arriver au coeur du dispositif Sarkozy : La TVA dite sociale, en réalité anti-sociale, ou si l'on préfère, "patronale".

La TVA sociale... anti sociale

On connaît le refrain, "il faut s'adapter au monde nouveau", en oubliant de dire que ce monde-là est décidé unilatéralement, anti-démocratiquement (et mis en oeuvre servilement par les pseudo Elus de la Nation) par le Grand patronat, celui du MEDEF, et au seul service du Grand Capital. Dérégulons, dérégulons, une fois l'Etat protecteur démantelé il ne restera rien pour les travailleurs, ni Droit ou protection du Travail ni durée légale du travail ni même un jour, le salaire minimum... Désormais, si l'employé n'accepte pas la réduction de son salaire ou l'augmentation des heures de travail, on considèrera qu'il commet une faute grave et il sera licencié. C'est cela, la "modernisation", l'"adaptation au monde nouveau" : Une régression générale des droits !

Donc, morceau de choix, la TVA Sarkozy, dite abusivement "sociale" - ou "anti-délocalisations". Elle passera par la réduction du coût du travail, qui profitera aux entreprises puisqu'elles ne financeront plus comme avant (c'est-à-dire en partie, conjointement avec les travailleurs) notre protection sociale, notre modèle social si original et auquel nous tenons tous tant. Pour l'Occupant de l'Elysée, le raisonnement est simple : "Si nous perdons des emplois, c'est parce que le coût du travail est trop élevé, en tous cas plus élevé qu'ailleurs". Ce qui compte, avec l' "accord compétitivité-emploi", c'est la sacro-sainte compétitivité, qui passe toujours par la réduction des salaires ou la réduction des emplois. En réalité, tout cela entre dans un vaste plan d'ensemble, d'ailleurs favorisé par la crise provoquée de toutes pièces pour favoriser le transfert massif du public au privé, et du salarié au patron - plus précisément, du salarié au grand patron, celui du MEDEF. Mais pour faire passer la pilule du désengagement de l'Etat (il n'interviendra plus, la durée du travail et les salaires se négocieront entreprise par entreprise), du démantèlement du Droit du Travail et de sa protection, de l'abaissement des salaires et donc du pouvoir d'achat, du nivellement par le BAS, on invoque abusivement... la sauvegarde des emplois et de la croissance !

En réalité, en réduisant le coût du travail pour les entreprises, en favorisant la régression générale pour les travailleurs et en instituant en France une politique de "rigueur" (car c'est bien de cela qu'il s'agit, puisqu'avec la TVA sociale le prix des produits augmentera de 1,6 % pour tous, salariés comme chômeurs ou retraités), en instaurant, donc, la TVA dite abusivement "sociale", on ne créera ni entreprises ni emplois, on ne favorisera pas la croissance, au contraire - puisque le pouvoir d'achat diminuera pour tous. Il est pratiquement sûr, comme pour les restaurateurs, que les entreprises ne répercuteront pas sur le prix de leurs produits, la cotisation payée en moins pour les travailleurs. La TVA dite "sociale" augmentera les profits, elle ne créera ni emplois ni croissance. C'est le MEDEF, et lui seul, qui inspire cette politique anti-sociale, pénalisant les plus modestes et les classes moyennes, et c'est lui qui, aujourd'hui, triomphe. Face à cela, les inégalités et la pauvreté vont exploser, comme au Portugal, en Grèce, en Espagne, et les prix vont augmenter... La nouvelle politique de Sarkozy aggravera encore un peu plus la situation. A travers l'Occupant de l'Elysée, les plus favorisés déclarent la guerre aux Français. Comme partout ailleurs en Europe, les peuples seront plus que jamais spoliés, piétinés, sacrifiés !

local/cache-vignettes/L580xH412/120127-sarkocf00-9ae34.jpg

http://www.urtikan.net/wp-content/uploads/2012/01/120127-sarkozy-dimanche.jpg

La guerre est déclarée aux Français - aux peuples !

Le Gouvernement prétend ne pas augmenter les impôts : Quelle hypocrisie ! La TVA "sociale" est un impôt, indirect, et le plus injuste de tous, car au lieu de peser sur les plus nantis, il pèse sur tous, salariés comme familles, retraités ou chômeurs ! Nous ne devons pas nous laisser abuser par le chantage aux délocalisations : Si les entreprises ne paient plus avec nous notre protection sociale, si nous sommes seuls à la payer en particulier par l'impôt indirect de la TVA "sociale", il n'y aura pas moins de délocalisations - mais plus d'inégalités, plus de pauvreté ! Et la taxe symbolique sur les transactions financières est une imposture : Le financement de la protection sociale sera assuré, en gros, à 85% par les ménages, et seulement à 15 % par les revenus financiers.

L'ultra-libéralisme, la mondialisation, c'est ça : La dérégulation du Marché du Travail, la déréglementation, le démantèlement de l'Etat protecteur, le nivellement par le bas, l'alignement sur le moins disant, le désengagement des entreprises comme de l'Etat, la destruction du droit du Travail... Il s'agit d'un plan concerté, auquel sont soumis tous les peuples d'Europe. Le modèle social européen qui était envié dans le monde, est en train de mourir sous nos yeux ! Il ne reste plus que des nations sacrifiées, des Etats moribonds, des PME en difficulté, des peuples en voie de paupérisation complète, pour le plus seul profit des plus grandes entreprises, des multinationales, des actionnaires, des spéculateurs, de la haute finance ! Notre monde est devenu fou, et avec des dirigeants au service du MEDEF comme Nicolas Sarkozy, la loi de la jungle s'étend, ravageuse !

Le modèle allemand imposé aux Français. Sarkozy l'Etranger

Comment vont réagir les Français aux nouvelles dispositions de Nicolas Sarkozy ? Certainement très mal, car avec l'Occupant de l'Elysée, qui n'aime pas la France et qui la dessert, c'est un modèle étranger qu'on tente d'imposer, modèle qui profite certes aux grosses entreprises, à la "compétitivité" (les plus gros absorbant les plus faibles), mais qui par ses inégalités, de plus en plus d'ailleurs comme aux Etats-Unis, précarise l'ensemble des travailleurs et donc des ménages.

Il est très grave en effet de voir que Nicolas Sarkozy ne parle jamais des Français, mais des Américains, des Allemands... S'il voulait tuer le modèle français, l'Histoire de notre pays, sa culture, il ne s'y prendrait pas autrement ! En agissant ainsi, le Président heurte de plein fouet le patriotisme français. En plus d'accroître les inégalités, la précarité déjà très préoccupante ! A terme, le mécontentement va grandir et gagner les couches moyennes...

Pourquoi la stratégie de la rigueur avant les Elections ?

En réalité, si Nicolas Sarkozy ose défier les Français à trois mois des élections, c'est qu'il a, pour moi, un plan - que je qualifierais de machiavélique. Car il sait que ses mesures ne peuvent que heurter les Français !

Dès aujourd'hui, gouvernement, patrons et syndicats vont se rencontrer. Les Syndicats, évidemment, sont très remontés. Des manifestations sont déjà annoncées .

Et si tout cela, en effet, était une stratégie délibérée du gouvernement, avant les Elections ? Nicolas Sarkozy est très impopulaire : Sa personnalité comme sa politique sont très décriées. Alors, pourquoi proposer aux Français, maintenant, et alors même que François Hollande a le vent en poupe, une aggravation de leur sort ? Comme si on voulait les provoquer ! Pour la Presse aveugle ou complice, la cause est entendue ; Ainsi, la Croix annonce une explication saugrenue : "Nicolas Sarkozy veut rester dans les mémoires" ! Et un autre Editorialiste : "Ce que Sarkozy veut faire, c'est aller plus vite que François Hollande" ! Vraiment ?

Car pour moi, en effet, c'est plutôt de cela qu'il s'agit : Nicolas Sarkozy mise sur un mécontentement populaire grandissant, et donc sur des manifestations. Souvenez-vous : Mai 68, la colère des manifestants, les émeutes, et pour finir, le défilé des Champs-Elysées. Et la France profonde qui réagit en votant pour le pouvoir en place... Machiavéliquement, à mon avis, Nicolas Sarkozy joue sur le mécontentement à venir, puis sur la peur de la France profonde, pour se poser en Protecteur énergique de la paix "sociale" et être... réélu. Envers et contre tout ! Car les lendemains déchanteront terriblement pour ceux qui, à chaud, auront réagi en confiant à nouveau leur avenir au Fossoyeur de la France et en particulier de son modèle social.

A nous de déjouer la manoeuvre et d'informer nos concitoyens pour qu'ils ne tombent pas dans le piège tendu...

Eva R-sistons

http://sos-crise.over-blog.com

http://www.humanite.fr/sites/default/files/imagecache/une_article_vertical/une_4.jpg

http://www.humanite.fr/sites/default/files/imagecache/une_article_vertical/une_4.jpg

 

§ Monsieur Sarkozy a décidé unilatéralement, contre l’avis de ses partenaires européens, d’adopter la taxe Tobin.

 Il faut savoir que l’idée de cette taxe a été lancée par James Tobin en 1972.

 A cette époque là, il y a quarante ans, la taxe Tobin aurait eu une réelle utilité dans l’économie mondiale.

 Cette taxe aurait pu, à cette époque-là, limiter et réguler la spéculation financière qui s’annonçait, suite à l’abandon des accords internationaux de Bretton Woods en 1971.

 Mais maintenant la taxe Tobin est dépassée.

 Nicolas Sarkozy propose cette taxe Tobin paradoxalement car souvenons-nous qu’en arrivant au pouvoir il a fait supprimer la taxe sur les transactions boursières.

 De plus, il a déjà affirmé son opposition à cette taxe de manière virulente.

 Mais vu son double langage habituel, il peut très bien dire au peuple qu’il appliquera une taxe conséquente et rédhibitoire tout en rassurant en coulisses les spéculateurs qui verront la taxe compensée et donc réduite à zéro.

 Par ailleurs…

 La spéculation financière est maintenant poussée à l’extrême.

 Elle appauvrit chaque jour davantage le monde du travail.

 Elle est maintenant assimilable à du vol organisé et donc à du grand banditisme.

 Taxer cette spéculation équivaut à la rendre définitivement légale.

 Or, la spéculation financière internationale ne doit pas être taxée mais interdite.

Taxe Tobin ? Non, la spéculation financière doit être mise hors-la-loi

.local/cache-vignettes/L500xH352/urtikanjpg-ffebf-f88aa.jpg

http://a34.idata.over-blog.com/0/53/69/44/998/urtikan.jpg



39 réactions


  • Robert GIL ROBERT GIL 31 janvier 2012 11:15

    il se dit, si malgré ce que je leur annonce, il sont encore assez cons pour voter pour moi, ça veut dire que si je suis élus je pourrais me permettre de ne plus avoir de limites....


    • Aldous Aldous 1er février 2012 17:49

      Bah les Français n’ont pas moufté en 2009 quand il a déclaré ça :

      "On ira ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer, car à travers le monde, les forces au service du changement sont considérablement plus fortes que les conservatismes et les immobilismes."

      En d’autres temps ça se serait appelé de la haute trahison.

      http://www.youtube.com/watch?v=aeXh...


    • R-sistons R-sistons 1er février 2012 18:12

      Aldous, c’est ce qui s’appelle la « démocratie irréprochable » version Nouvel Ordre Mondial qu’on doit accepter de gré... ou de force ! eva


  • ARMINIUS ARMINIUS 31 janvier 2012 11:25

    Machiavèlique, c’est effectivement l’essence même du prince qui nous gouverne : il pratique avec aisance l’enfumage, l’amalgame, le faux semblant afin de mieux manipuler l’opinion et ça lui à réussi, enfin jusqu’à maintenant ...


  • robin 31 janvier 2012 11:51

    Sarko est simplement mandaté par le Bilderberg est tout les grands raouts mondialistes pour amener les conditions favorables à un retour à l’esclavage.

    Mais ce qu’il n’a pas encore compris le pauvre garçon c’est que lui aussi est une variable d’ajustement jetable du système.


    • Catart Catart 31 janvier 2012 13:38

      hola,

      Tout à fait exacte mais le drame qui dure depuis plus de 40 ans c’est que le prochain politique de métier aussi ira bouffer comme il l’a déjà fait avec Bilderberg et le didon du repas sera le petit français comme d’hab.

      Il faut arrêter le rêve en pensant qu’un de ces voyous politiques de métier, pour une très grande part corrompus va sortir demain le miracle alors qu’hier je dis bien hier il nous a porté à la faillite... ???

      Il faut se regrouper et virer tous ces gens. 

      http://www.indigne-je-propose.fr/&nbsp ;


    • BOBW BOBW 31 janvier 2012 18:27

      Attention « 404 - Article non trouvé »


  • Pelletier Jean Pelletier Jean 31 janvier 2012 14:22

    Je ne sais pas si on peut dire que Sarkozy a déclaré la guerre aux français. Il a essayé de trouver un moyen pour occuper le terrain qu’Hollande avait abondement dragué, en posant ses propres contre propositions tout en en se déclarant pas encore candidat.

    Car il analyse que son ultime atout, c’est l’exercice du pouvoir, c’est sa seule chance de tenter une remontée dans l’opinion.

    C’est assez juste, mais les efforts qu’il a déroulés lui ont en effet donné tout faux.

    Désordonné, fébrile, bourré de tics d’expression… maniant abusivement le mensonge tel a été sa prestation, pas convaincante du tout. Quant en parallèle l’UMP a fait savoir que la chancelière allemande viendrait le soutenir à l’occasion de son premier meeting de campagne… le désastre est complet.

    Résultat les sondages du soir même de son intervention donne un François Hollande encore plus haut dans les intentions de vote.

    Verdict de la prestation : mauvais, très mauvais.
    http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


  • Herbert H. Hebert 31 janvier 2012 14:31

    Le plus grave étant, effectivement, la destruction pure et simple du contrat de travail, pour ne pas dire du droit du travail ! Or, cette politique contractuelle est prônée par François Hollande également (ah ! le fantasme du compromis !) ...

    Si l’UMP sait que l’élection est perdue pour elle, la seule possibilité d’aller le plus loin possible dans sa logique, c’est d’en faire passer le maximum avant l’élection, même le plus incroyablement impopulaire, sachant que les socio-libéraux ne toucheront pas trop à ce qui vient d’être fait...

    Dans son excellent ouvrage « Nous, on peut » (éd. Seuil), l’économiste Jacques Généreux explique très clairement le fait que les partis socio-démocrates « gèrent » les situations sans trop s’attaquer aux causes des dérégulations ; il suffit à la droite de patienter tranquillement jusqu’à la prochaine élection.

    Quand Généreux écrit explicitement que les néolibéraux ne craignent même plus de passer en force avec des lois ultra impopulaires juste avant les élections, Nicolas Sarkozy vient tout simplement de lui donner raison ! 


    • Alix 31 janvier 2012 21:21

      c est vrai que genereux porte bien son nom

       

      un économiste d extreme gauche hahahahahhaaa 

       

      çà vole bas dites donc ils sont tres genereux avec l argent de ceux qui bossent c est clair


  • fredleborgne fredleborgne 31 janvier 2012 14:43

    Oui, SArko se fout de nous.

    Hollande va être bien emmerdé aussi, la patience des Français est à bout.

    Il n’en a plus rien à faire. Sa fortune est faite, il va se barrer à l’étranger.

    L’Histoire ne doit pas retenir qu’il était impopulaire, mais bel et bien que c’est un traitre.


    • Alix 31 janvier 2012 21:30

      hihihihi un traitre ??

      bon alors goudron et plumes ??? écartelé place de la concorde ?? pendu devant le fouquets ???


  • iris 31 janvier 2012 15:06

    C’est le medef bilderberg la commission trilatérale qui nous gouvernent-et NS est aux ordres car c’est par eux qu’il peut maintenir son train de vie


  • papi 31 janvier 2012 17:49

    @ l auteur

    La colère gronde, le peuple se rends compte, et les casserolles accrochées font un tintamarre infernal .. Si j’étais lui je me ferai du mouron, beaucoup de mouron..


    • vivabolivar 1er février 2012 00:20

      Non, justement c’est ce qu’il cherche , déstabiliser l’électorat (qui de toutes façons n’était pas pour lui) pour qu’il vote aux extrêmes

      répartition des voix, il espère passer le 1er tour et ensuite c’est du gâteau pour lui, surtout si c’est Le Pen qui est face à lui

  • bernard bernard 31 janvier 2012 17:50

    Je ne sais pas quel sera le prochain gouvernement...
    s’il sera de droite, de gauche, ou...d’ailleurs...
    Mais, qu’importe !
    Par contre ce que je sais, c’est que nous n’avons pas fini d’être...plumé.
    Que ce soit par sarko, hollande, mélanchon et autres bayrou, le pen et j’en oublie..
    Comme dit dans un de mes précedents commentaires, pas un ne vaut son bulletin dans une urne.
    D’ailleurs, vu la tournure que prend la politique dans notre pays, je ne suis pas du tout certain que les urnes, nous en ayons besoin !...
    il ne manque plus que la petite goutte qui va faire déborder le vase...
    ou l’étincelle qui va mettre le feu aux poudres...
    Et je ne suis pas sûr que ce ne soit pas le but recherché par l’exité en place.

    Mais ce n’est que mon avis !


  • leypanou 31 janvier 2012 18:17

    Résister veut dire partout où c’est possible, chacun dans son coin, et en commençant par sa famille, de casser l’idéologie ambiante, de parler toujours de toutes les régressions sociales mises en place depuis 2007 au moins. Participer sur agvx est infime par rapport à ce qu’il y a à faire car les médias mainstream ânonnent en permanence les mêmes credos : trop de fonctionnaires, la crise, la France vit au dessus de ses moyens, comment on vit plus longtemps c’est normal de cotiser plus longtemp pour ses retraites, etc, etc.
    Tout est cassé ou en voie de l’être depuis 2007 au moins : justice (ordinaire et prud’hommes, éducatiion/enseignement (privatisation), santé (privatisation et santé à deux vitesses), etc, etc.
    Et le plus grand défi est de participer au travail de dé-imbécilisation de la population. Et cela n’est une mince affaire.


  • Blé 31 janvier 2012 18:28

    Sarko n’a pas beaucoup de choix, il lui faut rester au pouvoir vu la quantité de casseroles qu’ils se trainent derrière lui. Il est haït, les gens préfèreront n’importe qui d’autre sauf lui. C’est bien dommage mais les gens sont fatigués de ce type et de sa clique. Il est certain que le MEDEF, les riches et les banques ont tout intérêt à ce qu’il reste au pouvoir, car il sera peut-être plus difficile de trouver une autre marionnette aussi manipulable que lui.

    Si un autre candidat réussi à vider le « Petit », ce nouveau président ne pourra pas faire comme Sarko tout au moins au début. J’espère que les salariés vont enfin se réveiller pour garder le peu qui reste des acquis sociaux pour leurs enfants.


  • BOBW BOBW 31 janvier 2012 18:38

    « A nous de déjouer la manoeuvre et d’informer nos concitoyens pour qu’ils ne tombent pas dans le piège tendu... »


    Bravo Eva et à tous les auteurs et lecteurs qui se groupent pour Informer et Résister à « l’occupant et ses collabos » Contribuons massivement à la Libération proche. smiley

  • franckroussin 31 janvier 2012 18:41
    Bonjour (ou bonsoir, c’est selon...).
    Juste pour partager quelques idées (que vous partagez...ou pas) en musique...
    http://www.dailymotion.com/video/xo5j6y_histoire-de-monopole_news

  • dan taneli dan taneli 31 janvier 2012 19:49

    bonsoir,


    Hélas hélas ! Nous avons affaire à un ultra-libéral sadique. Est-ce un pléonasme ?
    Cet homme pour moi représente une certaine dose de bêtise.
    Ce n’est pas parce qu’on est intelligent qu’on est président cqfd.
    Lorsqu’on l’entend s’empêtrer dans ses « dires » si stupides, si contradictoires, lâchant le lendemain ce qu’il a dit la veille, et réciproquement...
    Annonant ce qu’on lui a prémâché comme un élève médiocre s’efforçant à vouloir être premier de la classe ; en faisant des mines...
    car il minaude maintenant, yeux baissés pudiquement, petits sourires timides en coin, hélas hélas son verbiage vulgaire le trahit, ch’ais pas, chuis pas sûr que... faut bien... qui c’est qui a dit qu’y a qu’à, non décidément c’est insupportable.
    Il est de bon ton désormais d’afficher un mépris du « peuple »,
    on entend un bayrou dire : je m’adresse aux petits, aux sans grades etc...
    mais pour qui se prennent-ils tous, comment osent-ils parler au« peuple » de cette façon,
    Ce qui est clair c’est qu’ils précipitent tout le monde vers le chaos...
    et après eux le déluge.
    En attendant le déluge, chacun doit résister à sa manière dans sa propre vie puisque la solidarité est loin de faire l’unanimité.






  • suumcuique suumcuique 31 janvier 2012 20:40

    Tout est parti de l’intestine affaire Karlachi.

    Pas étonnant, dans ces conditions, que l’Euro - pour filer post-mortem certaines métaphores céliniennes - ne soit plus désormais que du papier toilette.

    Personne, après tout, n’a forcé ce ramassis à prendre le nom de scène d’UMP (la rime est à la fois riche et plate). Ni son « secrétaire général » à porter le nom qu’il porte.

    De même qu’il suffit de retirer deux lettres à Coppé pour prendre vraiment la mesure du personnage, ainsi découvre-t-on à quoi se résume Fillon, quand on lui coupe les ailes. L’un ne peut pas ne pas lâcher l’autre.


    • Alix 31 janvier 2012 21:27

      Karlachi ???? ah bon meme Karla bruni est impliquée ????? son bébé aussi ???

       

      hahahahahaaaa 


  • Alix 31 janvier 2012 21:17

    Hahahahahaa j aime bien : « discours d une violence inouie »

     

    loooll faudrait savoir chers antisarkos , vous nous bassinez depuis dimanche que son discours était mou , qu il etait en baisse de forme qu il était cuit

     

    hahahahahah c est quoi ce site ??? guignol ??


  • Alix 31 janvier 2012 21:24

    hahahahahaa SARKO a declaré la guerre ??? 

    méfiez vous en sortant de chez vous

    Sarko a mis des snipers encartés UMP sur vos toits

    quand on di qu on est les champions du monde de deprime depression de conso d antidepresseurs

    çà se verifie ici 

    ais qu est ce que je me mare sur Ago hahahahah


  • Alix 31 janvier 2012 21:25

    HAHAHAHAH HIHIHIHI HOUHOUHOUHOUH JE SENS QUE JE VAIS AVOIR DU MAL A M ENDORMIR AVEC CETTE CRISE DE FOU RIRE

    WOUAAAAARRRFFFFFFFFFFFFFF PPPFFFUIIIIIIIIIIIIIII


  • herbe herbe 31 janvier 2012 21:47

    Éternelle stratégie du Pompier pyromane ou de sa variante le boxeur dentiste !


    Proposer (Imposer ses solutions) après avoir créé les problèmes à résoudre...

    Bon mais maintenant qu’on connait les trucs du prestidigitateur ...




  • moebius 31 janvier 2012 21:55

    « Nicolas Sarkozy a repris l’initiative, mais en prononçant un discours d’une violence sociale inouïe. Tout en se préparant à la candidature ( »J’ai RV avec les Français« , donc candidature implicite), l’Occupant de l’Elysée... semble déclarer la guerre aux Français, ce qui apparaît contradictoire. Pourquoi ce »jeu« double ? »
    .. ..Je vous pose la question...Et pourquoi donc ?... Parce que qu’est que donc que ceci et que quoi donc qui n’ya que quoi et que qu’est ce que ?


  • moebius 31 janvier 2012 22:02

     Et quoi qu e donc il n’y ya là ? Que la violence c’est terrible ? Que celle ci qui nous violente là.... Insoutenable et que c’est fou et qu’on ny croit pas nos yeux, tellement c’est dingue quon on peu plus...


  • moebius 31 janvier 2012 22:07

    . j’aime bien cet article qu’il est fou que c’est dingue que.. ; qu’est que donc que ça que quoi qu’il n’y ya que quoi et qui que quoi que donc que qu"est que ? Putain la violence que ça dégage c’est pire que tout que ce que quoi que qui que donc...


  • Alix 31 janvier 2012 23:02

    mais où est donc hornicar ????


  • vivabolivar 1er février 2012 00:15

    A l’auteur de l’article,

    Je suis d’accord avec vous que ce n’est pas par hasard qu’il a proposé des mesures impopulaires et qu’il a un plan machiavélique., mais pour moi pas forcément celui que vous décrivez
    Il veut effectivement tester sur l’opinion ce que provoquent ces mesures qui n’en sont pas et qui lui sortent du chapeau 3 mois avant la fin de son quinquennat.
    C’est évident qu’elles ne tiennent pas la route mais de toutes façons il sait qu’il mécontente ceux qui de toutes façons ne votent pas pour lui.
    Il rassure son électorat (acte de courage, implication etc ...
    C’est la 1ère partie de sa stratégie

    ((Prétendre relancer l’économie en augmentant la TVA pour diminuer les charges, c’est ne rien connaître à l’ économie
    S’il suffisait de baisser les charges, cette mesure aurait été prise depuis longtemps
    Le probléme est que notre pays est désindustrialisé depuis fort longtemps (et je connais bien le sujet pour y travailler dans l’industrie, nous avons commencé à sous traiter la production, et maintenant la conception et les études. Nous ne maîtrisons plus rien , nous n’avons aucun tissu de grosses PME, les grand groupes ne font que consolider ce qui est produit à l’étranger et Produire Français me ferait bien rire si ce n’était aussi tragique
    En dehors de l’aéronautique, un peu de spatial et encore , même les voitures ne sont plus produites, donc ce n’est pas 1,2 % de TVA en plus qui va changer les choses
    Nous sommes comparables aux anglais qui ont aussi bradé leur appareil de production, et donc pas vraiment comparables aux allemands qui ont conservé de grands groupes industriels et surtout de gros sous traitants))

    Pour revenir au sujet de la stratégie, mon hypothèse est qu ’en effet il lui reste trois mois et en 3 mois il peut se passer plein de choses ; il mise sur des stratégies de type FN au 2ème tour en faisant par ses mesures impopulaires monter Mélenchon et la grogne des français les plus affectés qui se répartiront soit sur Mélenchon soit sur le Pen et affaibliront Hollande dans la dernière ligne droite ou vont éloigner les français des urnes, ce qui l’arrange. je ne crois pas en Mélenchon au 2ème tour même s(il fera un score honorable.
    Les derniers temps, sa comm dira qu’entre lui et Hollande (question politique, pas de différence et avec lui au moins on sait ce qu’on a pour faire en sorte qu’il s’écroule et avoir Le Pen en face , la seule façon pour lui de repasser. Quant à Bayrou, il va continuer à s’agiter mais ne franchira pas le 2ème tour il faut cependant savoir que la 1/2 au moins de ses électeurs ne voteront jamais Sarko mais ça évidemment on nous prétendra le contraire.

    Pour Sarko qui sait qu’il est impopulaire il va continuer à diviser, c’est la seule façon de passer une nouvelle fois, quitte à passer avec 30 % de participation l’important est d’avoir une voix de plus que son adversaire
    Il vise donc une stratégie de passage au 1er tour , les 2 derniers mois seront sans pitié pour le PS et haro sur Hollande pour le faire s’écroûler
    Comme tous les candidats ont leurs egos et n’ont pas compris qu’il faut qu’au dernier moment certains doivent s’effacer si vraiment ils veulent se débarrasser de Sarko, eh bien on a une forte probabilité de se le cogner un e nouvelle fois
    je ne crois pas sous 3 mois à une révolution style 68, plus tard certainement 



  • MmeRosa 1er février 2012 01:56

    Je connais vos blogs et souvent vos analyses tiennent la route, sont clairvoyantes, bien documentées, bref de l’excellent travail journalistique mais là je reste un peu sur ma faim. Bien sur l’hypothèse de soulèvements ouvriers et l’intervention de la garde mobile avec appel à l’union nationale tout ça peut tenir debout, mais cela n’a rien de machiavélique, c’est un vieux modèle un peu éculé.

    Il me semble que vous oubliez un élément de géostratégie, à savoir les tensions dans le golfe persique. Étant donné que sarkösy est bien le laquais de l’oligarchie, il devra plus compter sur le déclenchement d’un conflit qui risque d’avoir des conséquences planétaires en Iran, après la mise au pas de la Syrie pour se poser en chef de guerre et obtenir l’union nationale. Le hic c’est que ce conflit risque d’éclater pour favoriser le réélection du sieur obama, c’est à dire en octobre.

    Le machiavélisme consistant pour sarko à se poser en homme de paix (discours du 20 janvier 2012 devant le corps diplomatique) ne voulant pas la guerre avec l’Iran, une (im)posture d’homme de paix à la Chirac (bénéfices électoraux garantis) alors que quelques semaines auparavant ce grand ami d’israel voulait mettre l’Iran à feu et à sang. Voilà pour moi ou est l’enfumage, car le refus de la guerre est fédérateur. Le problème est que dans la bouche de sarko, ça sonne et ça reste de la manipulation. J’espère que les français en ont véritablement marre de foutriquet 1er, et qu’il sera renvoyé à sa semaine de travail du mardi au jeudi soir (travailler moins gagner plus, faisons travailler l’argent !) avec des plumes et du goudron et un procès pour trahison et délit d’initiés (karachi, betancourt, l’epad, son frère guillaume DG d’un groupe d’assurance bingo avec la réforme des retraites , les casinos etc).


    • R-sistons R-sistons 1er février 2012 02:12

      Bravo, Mme Rosa, j’étais juste en train de me préparer à envoyer une publication (terminée hier soir, mais non relue encore) pour mon blog R-sistons sur ce sujet, cad en parlant du bénéfice pour les psychopathes d’entreprendre des guerres afin d’être réélus ! Nous nous sommes croisées !

      Ton analyse est très fine.

      Je n’ai pas voulu aborder cette question (ré-élection via le militaire) dans ce post économico-social. Mais j’y pensais ! Donc nous ne sommes pas seules à le penser...

      Pauvre humanité entre les mains d’individus sans scrupules prêts à tout pour le pouvoir ! Cordialement, eva

      Ce sera après lecture, dans qq mn ici :

      http://r-sistons.over-blog.com,

      titre, justement : Bruits de botte Ormuz-Iran, opération false flag bientôt ? A dénoncer partout !


    • MmeRosa 1er février 2012 02:26

      @Eva
      oui surveiller le uss enterprise vieux porte-avion, promis à la casse et qui va traîner sa vieille carcasse inutile dans le détroit d’Ormuz. Enfin peut-être pas si inutile que ça pour un false flag !
      Je savais que cela ne vous échapperait pas.


    • R-sistons R-sistons 1er février 2012 03:16

      Eh oui, chère Rosa, j’ai réagi dès hier soir en publiant cela sur mes blogs sos-crise et no-war, mais je n’ai pas eu le temps de faire dans la foulée un R-sistons complet, avec à la fin une bonne nouvelle qui m’a rempli d’espérance  ! Voilà, c’est relu,

      http://r-sistons.over-blog.com/article-bruits-de-botte-ormuz-iran-operation-false-flag-bientot-a-denoncer-avant-98334780.html

      bien amicalement, et merci eva


  • Alix 1er février 2012 09:24

    ah bon SARKO pratique l enfumage ?? c est ce que j ai lu plus haut

     

    çà tombe bien j ai des taupes dans mon jardin , envoyez le moi


  • FYI FYI 2 février 2012 13:10

    Vous êtes un des rare qui affirme aussi que la taxe tobin c’est de l’intox.
    Vous en précisant que çà va légaliser voir légitimer le grand banditisme de la finance internationnale actuelle, de mon côté que ce sera la taxe mondiale des oligarques occultes pour financer leur NOM, car leurs rentes actuelles (pétroles, intérêt de la dette etc ...) ne vont pas tenir aux yeux du monde, donc ils sont obligés de trouver une autre source de financement fiable en faisant croire, le comble, aux esclaves (les populations) que c’est pour leur bien.


Réagir