lundi 27 mars - par Serge ULESKI

Présidentielle 2017 : avec l’option Macron, jamais le risque d’une victoire du FN n’a été aussi élevé

 

 

 Tout en ayant l’immense naïveté de penser qu’aujourd’hui on peut gagner une élection présidentielle en occupant le centre-gauche et le centre-droit, et contrairement à ce que ce candidat prétend et tous ses soutiens avec lui, médias inclus, Emmanuel Macron est loin d’être le candidat d’un « …il y a du bon à gauche comme à droite… » fédérateur car, dans les faits, Macron se réfère au centre-gauche et au centre-droit qui n’ont, historiquement, rien à voir avec la gauche et la droite : pour s’en convaincre il suffit de penser à un Manuel Valls, du côté de la gauche, et à François Bayrou ou Jean-Louis Borloo du côté de la droite.

Aussi, antagonismes, ressentiments et colères aidant, deux certitudes à propos du second tour de cette élection présidentielle qui annonce un face-à-face Macron-Marine le Pen (MLP) semblent s’imposer au fur et à mesure que l’on s’en rapproche :

- Jamais la droite de Fillon (18% de l’électorat) ne jouera la carte Macron contre le Pen.

- Jamais la gauche de Mélenchon ainsi qu’une partie de celle de Hamon (tous les deux pesant aux alentours de 18% tenant compte de fait que l’autre partie de l’électorat Hamon partira chez Macron au second tour de l’élection) ne répondront favorablement à ce nouvel appel, après celui de 2002, en faveur d'un "sursaut républicain" ; en effet, il ne faut plus compter sur une mobilisation de cet électorat à la hauteur de celle de l’élection de 2002 qui opposait Le Pen père à Jacques Chirac.

Avec au deuxième tour une abstention record estimée (abstention à la fois structurelle et conjoncturelle) à près de 30% - abstention composée des refus de voter Macron de la gauche et de la droite cumulés à un report d’une partie des voix de Fillon sur MLP d’un électorat habité par un ressentiment bien ancré, sur le ton de « A nous la droite, on nous a volé notre victoire ! », vol commis par le candidat de François Hollande qu’est Emmanuel Macron, un François Hollande chef d’orchestre des ennuis judiciaires de Fillon puisque le succès de Macron est indissociable des ennuis du candidat LR -…

 

 Jamais le risque d’une victoire du FN n’a été aussi élevé !

 

 Pour PLM, un seul défi : rendre moralement acceptable - car sans conséquence majeure -, l’abstention à venir au second tour de l’élection présidentielle de ces deux électorats ; en effet, seule cette abstention conjoncturelle cumulée à cette autre abstention structurelle entre 18 et 22% que l’on enregistre à chaque élection présidentielle, lui feront prendre une très sérieuse option sur la victoire forte de son score de 30% au premier tour ; le vote de soutien en sa faveur du reste de cette droite de Fillon qui se refusera à voter Macron, fera le reste. C’est la raison pour laquelle, en campagne, MLP semble prendre soin de ne pas user ni abuser des thématiques des années 80-90 propres à l’extrême droite, à savoir :

- Les Etrangers sont responsables de l’augmentation de la délinquance, crimes et délits.

- Les Etrangers volent le travail des Français et sont responsables du chômage. -

- Les Etrangers sont en grande partie à l’origine du déficit chronique de nos régimes sociaux.

 

MLP a compris qu’il lui faut avant tout « rassurer » cette gauche déterminée à ne plus répondre au « chantage à l’extrême droite » pratiqué par le candidat dit « républicain » au second tour de l’élection présidentielle ; elle se doit de l’anesthésier cette gauche, de tromper sa vigilance, de faire en sorte qu’elle baisse sa garde car deux ressentiments forts jouent maintenant en faveur de MLP :

- Le ressentiment d’une gauche dépitée par la candidature Macron et l’indigence d’un PS moribond, sans honneur et sans courage et de son candidat Hamon qui semble incarner toutes les raisons qui font que le PS est condamné à une mort certaine…

- Le ressentiment, voire la colère, des électeurs du candidat Fillon dans le contexte d’une élection présidentielle qu’elle ne pouvait pas ne pas gagner car après cinq ans d’une présidence-Hollande, il suffisait de se baisser par rafler la mise élyséenne.

Remarquons à propos de la prestation de MLP à l’occasion de ce premier débat télévisé du 20 mars qui a réuni cinq candidats ceci : si le sujet de l’immigration a été abordé, MLP s’est bien gardée de faire un lien direct entre chômage et immigration ; délinquance et immigration ; amalgame qui réveillerait cette gauche qui a été capable de se mobiliser en 2002 contre le fondateur du FN en faveur d’un candidat appartenant à ce qu’il est courant d’appeler « la droite républicaine » car pour MLP – et c’est là le point nodal de cette campagne présidentielle et de la présence du FN au second tour -, il est bel et bien question d’endormir cette gauche qui devra s’abstenir à l’occasion du face-à-face Macron-MLP que tous les sondages ne cessent de confirmer.

Pour cette raison, et si le FN c'est aussi et surtout du militantisme mis à la portée des caniches de la politique, il semblerait qu'un simple re-positionnement de type « gaullisme social - souveraineté et solidarité - suffise, une fois François Fillon et ses capacités de rassemblement définitivement anéanties ; reste alors à MLP à afficher une détermination sans faille contre l’intégrisme islamique (lutte en partie cache-sexe de la bonne vieille haine de l’Arabe) ; cette détermination ne lui sera contestée par personne puisque cette lutte est partagée par tous ses concurrents.

 

***

 

  MLP présidente, c’est l’assurance d’une crise politique et sociétale comparable aux événements de Mai 68 par son ampleur : mobilisation de masse et violence urbaine ; une crise qui provoquera inévitablement une remise en cause de l’organisation politique de la société française ; mais aussi… c’est à espérer, car « A quelque chose malheur est bon ! », une crise que tous ceux qui veulent en finir avec la 5è République, attendent avec impatience ; du moins les plus lucides d’entre eux ; ces derniers savent qu’historiquement seule une situation de crise est capable de rompre définitivement les ponts avec un présent devenu ingérable ; seules les crises permettent le changement en profondeur car contrairement à ce qu’affirme Mélenchon devenu soudainement amnésique, lui pourtant si féru d’histoire politique, un passage en douceur de la 5è à la 6è République, une nouvelle République shootée à « la démocratie totale », une République annonciatrice d’actes fondateurs d’une légitimité sans précédent à grands coups de tirages au sort, de consultations citoyennes sans nombre, un nouvelle République fruit d’un blocage sans solution d’une société confrontée à un mur jusqu'ici infranchissable – celui de l’argent, de la perte de souveraineté et de toute considération morale parmi les élites financières -, quand on sait ce contre quoi cette nouvelle République devra se battre – contre des intérêts privés colossaux - ce passage-là ne se fera pas sans tumulte ; nombreux sont ceux qui lui feront la guerre à cette nouvelle République.

 

 Si seule une crise majeure peut faciliter un tel projet, il se pourrait bien que le destin politique du FN qui aura longtemps été la variable d'ajustement de la politique française, un peu comme le chômage en économie, que le destin de MLP donc soit de faciliter à son corps défendant l'avènement de cette nouvelle République garante d'une renouveau démocratique et solidaire ; et si cela peut la consoler, qu’elle sache que l’on ne choisit pas toujours son destin.

 

 Et jamais le risque d’une victoire du FN n’a été aussi élevé !

 

 Ceux qui se sont réjouis du positionnement de Macron « ni droite ni gauche mais droite et gauche tout à la fois ! », avec tous les encouragements des médias, devraient avoir compris ceci : s’il n’y a plus de gauche ni de droite, il y aura non pas « le centre » mais bien plutôt l’extrême droite dont la victoire aura pour protagonistes : une gauche abstentionniste et une droite vengeresse.

Aussi, il est fort probable qu’après trente ans d’une entreprise machiavélique de promotion de la famille le Pen encouragée par un François Mitterrand âpre à la guerre contre ses adversaires politiques et avide de longévité, que ce soit le FN qui finisse par tirer les marrons chauds bouillants du feu : « Enfin ! » diront ses soutiens, comme un retour de bâton, effet boomerang ironique ! Pensez donc : la promotion du FN devait assurer au PS le monopole de l’occupation du palais de l’Elysée ad vitam aeternam ! Aujourd’hui la victoire envisageable de MLP, à défaut, la simple présente du FN au second tour de l’élection présidentielle de 2017, une fois de plus, une fois de trop, après 2002, pointera d'un doigt vengeur au PS sa dernière demeure : sa tombe.

Mais faute d’une crise accoucheuse de ce "renouveau démocratique et solidaire" au profit d’une cohésion sociale riche en promesses, inutile d'en douter, cette victoire du FN nous engagera dans un combat de chaque jour, de chaque instant jusqu’à l’épuisement : mais de quelles forces ? Les nôtres ou bien les leurs ?

Et quand on sait que la candidature de Macron destinée à venger Hollande contre Valls et la gauche du PS a aussi pour but de prévenir l’éventualité de la victoire de MLP qu’un face-à-face MLP-Hamon ou MLP-Valls laissait présager tellement le divorce est consommé à gauche comme à droite avec les pseudos gouvernement et de gauche et de droite (Jamais assez à gauche pour les uns, jamais assez à droite pour les autres !), tout en dérobant à la droite une victoire qu’elle croyait acquise… force est de conclure que c’est bien le pari d’un fou que ce pari sur Macron ; un fou ou un imbécile… élyséen qui plus est, car Macron pourrait fort bien s’avérer n’être qu’un candidat de l’abstention à gauche, qu’un candidat du refus du pacte républicain par la gauche et la droite, qu’un candidat d’un report massif des voix des électeurs de Fillon sur MLP.

 

***

  Le Système n'a pas pu mettre en scène un second tour Manuel Valls-Alain Juppé...

Téméraire, il prend le risque d'un face-à-face Macron-MLP avec la complicité de l'Elysée.

Que ceux qui sont responsables de l'expulsion de "la gauche" et de la droite du second tour de l'élection présidentielle sache le moment venu en assumer toutes les responsabilités - il leur faudra très certainement rendre des comptes -, pour ne rien dire du jugement de l'histoire.

          

 

         Mais alors... 

         A l'occasion de la communication des résultats du premier tour lorsque Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, et sans doute aussi le parti LR, demanderont à leur électorat respectif de voter Macron pour barrer la route de l'Elysée au FN... "Tout ça pour ça !?", devrons-nous nous attendre à des éclats de rire tonitruants et irrépressibles ou bien à des sanglots inconsolables ?

        Poser la question, c'est inévitablement y répondre.

 

______________

 Pour prolonger, cliquez : Serge ULESKI - Présidentielle 2017



100 réactions


  • LE CHAT LE CHAT 27 mars 15:34

    Pourquoi un risque ??? c’est vous qui le dites , pour nous c’est une chance ! smiley

    pour nous Macron représente le concentré d’élixir de mondialisme néolibéral dans toute sa splendeur !!  smiley à vomir !


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 mars 21:10
      @LE CHAT
      On l’aura compris : mon billet ne s’adresse pas aux troupes de MLP...

    • Roubachoff 27 mars 22:21
      @Serge ULESKI
      Il propose quoi à la place de Le Pen, votre billet ? Fillon ? Désolé, mais c’est du pareil au même. En cas d’élection de Macron, il restera des contrepouvoirs. Avec Le Pen ou Fillon, je souhaite bonne chance aux syndicats, à la presse et à la justice.
      Si la catastrophe Fillon arrive, il sera toujours temps de dire bravo et merci aux partisans du vote inutile tels que vous.

    • manu manu 27 mars 22:44

      @Serge ULESKI

      Une interview du directeur de la rédaction de l’Humanité, il parle du FN et des élections en général.


    • Ouam Ouam 27 mars 23:27

      @manu
      merci pour l’interview, je suis en train de regarder la partie ou il parle des super riches et des riches, ca va me permettre de te placer ce lien.
      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/04/04/les-millionnaires-quittent-ils-vraiment-la-france-a-cause-des-tensions-religieuses_4895485_4355770.html
       
      et j’ai aussi un autre chiffre depuis deux ans (pas 20, 2) la moitié des grands fortunes (milliardaires cette fois) 35 des 70 de mémoire s’est délocalisé fiscalement dans d’autres pays.
      cad la moitié !
      tu pourra retrouver ceci (ave les souces données) dans l’émission de brunet entre 13 et 14h de ce jour.
       
      P H Muller te parles d’accumulation incessant d’argent etc...
       mais il est lui pour un sysème ouvert.
      Les memes causes onts toujours crée les memes effets
      je note aussi qu’a 10:13, il s’engagerera à appeller à faire barrage par tous les moyens à lepen donc...de voter macron au 2eme tour
       et au 1er de voter pour son propre choix comme il l’indique plus loin, ce qui est logique.

      voila, je voulais savoir si le pcf etait revenu à gauche... j’ai ma réponse, toujours pas.
      si il l’etait il ne palerais meme pas d’un éventuel barrage, c’est autant diner avec le diable d’appeller à voterc ontre le fn ca signifie voter macron, pour une politique ultra ultra ultra capitaliste.
      Son choix statégique (macron) est parfaitement compréhensible, à sa place j’aurai fait ce meme choix, avec macron il va pouvoir rédiger tous les jours des articles et faire croire aux gogos de base qu’il lutte pour eux en leur vendant ses articles, avec la famille montrerien, la tache aurait étée plus difficile.

      Je stoppe la vidéo ici, ma curiosité est rassasiée, le reste ne peut plus avoir quelconque interet dans ces conditions enfin pour moi,pour vous je ne sais pas ?
      merci bien en tout cas pour cette vidéo bien utile..


    • babelouest babelouest 28 mars 04:54

      @Roubachoff, Macron c’est le pire du pire. Alors...

      Je ne veux pas de Rothschild au pouvoir.


    • Albert123 28 mars 09:52

      @Roubachoff


      « En cas d’élection de Macron, il restera des contrepouvoirs. »

      lesquels ?

      la magistrature et les médias aux ordres, 

      un parlement avec des députés qui se collent tous derrière macron (le pouvoir de la banque sans doute).

      un électorat (et non un peuple) complètement hypnotisé par son vide ultra markété.

      « Avec Le Pen ou Fillon, je souhaite bonne chance aux syndicats »

      c’est sur qu’avec Macron, issus du gouvernement qui a dézingué le CDI à coup de 49.3 pour suivre les GOPE 2012 de l’UE, ils sont rassurés les syndicats (eux aussi aux ordres).

      finalement le système totalitaire actuel vous convient parfaitement puisqu’il va dans votre sens.

      Y’a pas plus pire collabo que celui qui vante le candidat Macron. 



    • Alice Alice 28 mars 12:28

      @LE CHAT
       

      "pour nous Macron représente le concentré d’élixir de mondialisme néolibéral dans toute sa splendeur !! "

       

      En fait l’auteur se trompe complètement. Je pense que le candidat qui sera opposé à Marine Le Pen sera automatiquement élu, quel qu’il soit. à croire que c’est à cela que sert le FN. Sa présence à la Présidentielle fausse tout.

       

      Les médias poussent Macron et tapent sur ses opposants les plus dangereux pour lui - surtout Fillon (mais aussi Mélenchon) - c’est donc lui qui peut être au second tour face à Marine Le Pen et donc être élu.

      Si Hamon était en 3e position, c’est sur lui que taperaient les médias.


    • Alice Alice 28 mars 12:39

      @Albert123

      "« En cas d’élection de Macron, il restera des contrepouvoirs. »


      lesquels ?

      "

       

      En effet, il n’en reste déjà plus beaucoup.

       

      Les médias mainstreams (entre parenthèses cela signifie qu’il n’y a plus de journalistes mais seulement des propagandistes : ces médias sont devenus collectivement « la presse du parti ») faisant campagne à fond pour Macron, reste Internet comme média indépendant.

       

      Lisez ses tracts et déclarations : la censure d’Internet n’et pas annoncée telle quelle mais prenez soin de lire entre les lignes... smiley


    • Alana 28 mars 14:39

      @Serge ULESKI
       

      "On l’aura compris : mon billet ne s’adresse pas aux troupes de MLP..."

       

      Mais à celles/ceux qui auraient l’intention de voter pour elle  smiley

       

      En supposant que les sondages des médias soient vrais, nous aurions un 2e tour Macron/Le Pen, ce qui signifie l’élection de Macron.

       

      Conclusion : Voter Marine Le Pen au 1er tour, pour qu’elle soit présente au 2e tour, revient à voter Macron.


    • Onecinikiou 28 mars 16:04

      @Alana


      Pauvre cruche : voter MLP au premier et second tour, c’est voter MLP ! 

      Si Macron est élu, c’est que des individus - et sans doute vous et Uleski - ont voté pour lui !

      Le cas échéant les seuls responsables de l’élection du banquier mondialiste ce sont eux et personne d’autre. 

      C’est de la simple logique qui manifestement échappe à vos faibles capacités propagandistes. 

    • Alana 28 mars 16:30

      @Onecinikiou
       

      « Pauvre cruche » : vous en êtes une autre smiley

       

      A partir du moment où voter MLP au 1er tour conduit à ce qu’elle soit présente au 2e et à un second tour MLP/Macron, cela revient à faire élire Macron. Donc en votant Le Pen au 1er tour vous provoquez l’élection de Micron et vous en êtes responsable même si vous dites « je n’ai pas voté pour lui »

       

      Ou avez-vous lu que j’étais pour Macron ?

       

      La seule solution est de voter au 1er tour pour des candidats autres que ces deux-là et capables d’accéder au second, c’est-à-dire Hamon ou Mélenchon ou Fillon.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 28 mars 20:49
      @Roubachoff

      Mon billet propose une refonte de la gauche avec tous ceux qui sont disposés à « renverser » la table... table européenne en priorité ; d’Asselineau au PC en passant par les Ecolos, Mélenchon et la gauche de ce que l’on nommera bientôt l’ex-PS. 
      Construire un mouvement plus qu’un parti avec une direction collégiale tournante ; porte-parole multiples ; forte présence sur les réseaux sociaux et sur le terrain à la hauteur d’une force de plusieurs centaines de milliers d’activistes, avec pour objectif : un mouvement dont on pourra évaluer le poids électoral entre 15 et 20% ; mouvement alors incontournable pour quiconque souhaitera former un gouvernement, gardant à l’esprit que l’important en politique c’est de se rendre indispensable : que personne ne puisse se passer de vous.

       Faire naître une gauche incontournable d’opposition et d’alliance gouvernementale

      Quant au FN....
      Le FN n’est pas une option. Le FN de MLP peut très bien s’intégrer au parti LR. En Europe, on trouve du FN à la sauce MLP dans tous les partis de la droite gouvernementale.

    • Roubachoff 28 mars 23:57
      @Albert123
      Je ne vante pas Macron, il m’indiffère profondément. Pourtant, je voterai pour lui dès le premier tour, parce que je ne veux à aucun prix de Le Pen ou de Fillon. Dans une élection normale - c’est-à-dire à deux tours effectifs, avec un candidat de droite sain d’esprit - je choisirai Mélenchon malgré mes réserves afin d’accélérer la refondation de la gauche. Là, pas question. Regardez ce qui est arrivé aux Américains avec Trump. Quand c’est fait, c’est fait, et les regrets n’y changent rien.
      Quant aux injures, traitez-moi de collabo si ça vous chante, je n’en ai rien à faire. Sur un autre fil de commentaires, j’ai eu droit à « stalinien ». Avant la fin de cette campagne, j’espère bien récolter d’autres amabilités de ce genre. Figurez-vous que ça m’amuse...


    • Roubachoff 29 mars 00:13
      @Serge ULESKI
      Très beau projet. Mais aujourd’hui, pour empêcher la victoire de Le Pen ou de Fillon, vous proposez quoi ? Vous semble-t-il sans importance de livrer ce pays - comme moi, j’imagine que vous l’aimez - au FN ou à la version hystérisée des Républicains que représente désormais Fillon ? Vous aurait-il échappé que cet homme est fou ?
      D’autre part, voulez-vous m’expliquer en quoi un choix de légitime défense - le « moins pire », comme on dit - empêcherait la gauche de se refonder après les élections ? Dans la lutte, par exemple ? Avec des syndicats et des partis redevenus capables et désireux d’agir ?
      A toutes fins utiles, je rappelle qu’il reste moins d’un mois avant le premier tour et qu’il n’y a pas l’ombre d’un rapprochement entre Mélenchon et Hamon. Alors, d’accord pour toute la prospective que vous voudrez, mais d’abord, échappons à Le Pen ou à Fillon.
      PS : Tous les gens qui se lavent les mains du résultat final de ce scrutin attireront au bout du compte encore plus de malheur sur les populations les plus faibles qu’ils prétendent vouloir protéger. Croyez-moi, je ne suis pas près d’oublier ce que cette campagne nous révèle sur les « belles âmes » de la gauche française.

    • Albert123 29 mars 11:16

      @Roubachoff


      « Figurez-vous que ça m’amuse... »

      moi non et vivre les 5 prochaines années avec des collabos qui ne s’assumeront pas d’avoir foutu le pays dans la merde un peu plus ne me fait pas rire.

      L’insouciance des collabos qui s’en amusent ne m’amuse pas non plus. La duplicité de ceux qui s’en défendent non plus.

      Votez Macron c’est collaborer au 4eme reich, ce n’est pas une amabilité ni une injure que je vous lance mais un fait.

      Que vous ne l’assumiez pas reste votre problème. Je n’aie de mon coté plus le temps pour le politiquement correct qui ne peut se permettre de heurter le bestiaire humain contemporain : les moutons, les perroquets, les autruches, les chiens de garde et autres pigeons.







    • Serge ULESKI Serge ULESKI 29 mars 14:30

      @Roubachoff


      Mon billet dit trois choses : 

       - Jamais les conditions de la victoire de MLP ont été aussi favorables 

      2 - Le « système » a volontairement organisé un face-à-face Macron-MLP ; un face-à-face anti gauche et anti-droite (Mélenchon-Fillon - le social chez Mélenchon ; la rupture avec un mondialisme aveugle de Mélenchon et Fillon ainsi que le choix d’ une politique étrangère d’équilibre ; tout ce que le système ne supporte pas ou plus !). Votez Macron, quand on est de gauche, c’est valider la stratégie du système et l’encoourager.

      3 - Seules les crises provoquent des changements profonds (Mai 68 ; les pleins pouvoirs à Pétain en 40 aussi avec le conseil de la résistance comme suite) ; pas de crise politique pas de changement politique ; MLP victorieuse peut représenter, crise majeure aidant, une opportunité unique de provoquer une refonte complète de la vie politique car la droite et la gauche n’ont aucun intérêt au déclin et à la disparition tout en tenant compte du fait que le FN ne peut pas être une option ni pour le système ni pour une gauche de l’anti-système : la France n’est pas la Roumanie ou une République d’Amérique centrale de 2 millions d’habitants avec un chef gourou et des groupies...
      De plus, le passé de la France - le positif comme le négatif -, l’interdi
      rait. Aucun ralliement donc de la droite dite de gouvernement ne peut être envisagé par MLP sinon dans les marges, toutes petites marges.
      Moralement, personne ne peut se risquer à un ralliement à MLP : notez qu’une partie de la droite et tout le centre sont déjà partis chez Macron. MlP a très peu profité des déboires judiciaires de la famille Fillon.

      Aussi, pour un électeur de gauche, seule l’abstention au second tour semble s’imposer.


    • Roubachoff 30 mars 01:24
      @Serge ULESKI
      Au moins, ça a le mérite de la clarté. Contre Le Pen ou Fillon, vous ne proposez rien, puisque vous souhaitez, au fond, la victoire de l’une ou de l’autre. C’est votre droit, et je ne discuterai même pas de vos étranges arguments où 68 et les pleins pouvoirs à Pétain dansent une étrange farandole.
      Mais dans ce cas, pourquoi votre titre parle-t-il de « risque » au sujet de Le Pen ?
      En réalité, bien sûr, le véritable risque c’est Fillon, mais ça, vous vous gardez bien de le dire. Dans une République où il n’existe pas de contrepouvoirs politiques, ce malade aurait le pouvoir absolu pendant cinq ans. Un lourd tribut à payer en échange d’une refondation de la vie politique française qui pourrait tout aussi bien avoir lieu sous Macron.

    • Roubachoff 30 mars 01:32
      @Albert123
      Puisqu’il faut mettre les points sur les « i », ce qui m’amuse, ce n’est pas la catastrophe en cours, mais de me faire insulter par des gens comme vous. J’ai cependant une règle : ne jamais débattre avec les déficients mentaux, parce que le combat est par trop inégal. Pour comparer Macron au « IVème Reich » il faut soit avoir douze ans soit souffrir de graves désordres psychiques.
      Déversez donc une dernière fois votre rage sur moi, ça vous donnera le sentiment d’avoir gagné, et restons-en là.
      Cordialement quand même...

  • Le risque, c’est que les gens du FN prennent vos places de rentiers ? Que va-t-on y perdre ? Le retour à notre souveraineté ? A l’ordre public ? Le renvoi des immigrés clandestins ? la chasse aux racailles ?
    Inversion des valeurs, quand tu nous tiens. Au fait, relisez le programme de Marchais (PCF) de 1981 et comparez avec celui de Marine ; on en reparle après...


    • amiaplacidus amiaplacidus 27 mars 16:03

      @France Républicaine et Souverainiste

      À propos de programme, faites quelques recherches sur internet (assez facile), retrouvez le programme du Mussolini des années 1920, à côté, le programme de Marchais dont vous parlez est centriste.
      Une fois au pouvoir, la réalité a été bien différentes pour les petites gens qui se sont fait avoir.
      .
      Maintenant, Marine au pouvoir, pourquoi pas ? Tant que cela reste RÉVERSIBLE, l’hypothèque FN pourrait être définitivement levée en quelques mois de totale impuissance.
      Voyez ce qui se passe au niveau municipal : pratiquement 20 % de défection dans les rangs FN en peu de temps.


    • Onecinikiou 27 mars 16:13

      @amiaplacidus

      Vos comparaisons sont fallacieuses : aucune comparaison de possible entre le pouvoir suprême incarné par la présidence de la République et le parlement, avec des mandats locaux sans la moindre marge de manoeuvre politique et légale. 

      Secondo j’admire les gens de votre espèce qui n’ont plus que le procès d’intention vis à vis d’un Front National qui n’a jamais eu l’occasion de gouverner à l’échelon national - et pour cause : vos réflexions ineptes à visée disqualifiante qui le frappe - et qui dans le même temps n’ont jamais osé ce même genre d’argutie tendancieuse vis à vis de tous les partis qu’ils ont sciemment contribué à porter au pouvoir depuis toujours, partis qui pourtant avaient un bilan pluri-décennal qui justifiait un procès qui, pour le coup, n’avait plus rien d’intentionnel... dévoilant par la même à leur égard une indulgence coupable inversement proportionnelle à l’intransigeance redoutable qu’ils déploient à l’encontre du Front National, et du Front National seul ! L’imposture étant donc ici à son comble. 

      Autrement dit c’est le bal des faux-culs. L’autre nom pour qualifier les fossoyeurs. 

    • LE CHAT LE CHAT 27 mars 16:16

      @France Républicaine et Souverainiste
      Bien résumé , la gauche ne peut me donner que des impôts supplémentaires, et en plus avec une louche de réglementation débile et liberticide

      avec MLP on a rien à perdre , on a enfin l’espoir d’un vrai changement !


    • Harry Stotte Harry Stotte 27 mars 17:25

      @amiaplacidus

      « Voyez ce qui se passe au niveau municipal : pratiquement 20 % de défection dans les rangs FN en peu de temps. »



      Et, à chaque élection, des progrès du FN dans le quasi-totalité des villes dirigées par ses élus.


      P.S. 1 - Pour me contredire, c’est fastoche, il suffit (peut-être) d’aller voir sous http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats


      PS 2 - Encore un qu’on ne reverra pas smiley

    • Harry Stotte Harry Stotte 27 mars 18:33

      @amiaplacidus

      Rediffusion :



      « Cela suffit ou vous en voulez d’autres ? »


      Ce que je veux, le cas échéant, ce sont des preuves chiffrées, pour autant qu’elles existent, du recul du Front national dans les villes qu’il administre !!!


      Vous ne pouvez pas continuer à vous ridiculiser comme ça... Enfin. moi ce que j’en dis, je me marre, parce que ces « informations » ont déjà dix-huit fois le tour des médias du Système.

    • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 mars 21:13
      @France Républicaine et Souverainiste
      Oui je connais cette histoire d’un PC-FN... n’empêche qu’il était quand même encore un peu et surtout PC.



    • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 mars 21:14
      @Serge ULESKI
      Le PC c’est une histoire.
      Celle du FN c’en est une autre.

  • Trelawney Trelawney 27 mars 15:42

    Avec au deuxième tour une abstention record estimée (abstention à la fois structurelle et conjoncturelle) à près de 30% 

     Entre le 29 avril et le lundi 8 mai, si vous posez 4 jours de congés ou RTT, vous avez le droit à 10 jours de repos consécutif. Pour cette raison, il y aura bien plus que 30% d’abstention au second tour.
    Comme les sympathisants FN sont disciplinés et votent en force, avec Fillon ou Macron au second tour face à Lepen devinez qui sera élue ? Surprise surprise à la Trump

  • Le421 Le421 27 mars 15:54

    Plutôt que de s’appeler « En marche », le mouvement d’Emmanuel Macron devrait s’appeler « A la soupe !! »
    De Bayrou à Robert Hue, en passant par Villepin et toute la clique, c’est une véritable armée mexicaine.
    Le seul barrage crédible au FN, c’est la FI.
    Point.
    Les casseroles en moins, bien sûr !!


    • Onecinikiou 27 mars 16:24

      @Le421


      En tout état de cause il n’y a pas de « barrage » à opérer vis à vis des partis et candidats qui promettent de renverser la table, et de rompre avec quarante ans d’européisme et de néolibéralisme mortifère. 

      Les partisans de Le Pen, de Mélenchon, comme d’Asselineau, de Dupont-Aignan ou de Cheminade, devraient comprendre que l’enjeu qui vient est déterminant, décisif, vital pour l’avenir de ce pays. 

      Ils devraient en tirer toutes les conséquences et désigner avec courage et lucidité leurs ennemis communs. Et, à défaut de faire front commun, de signer un pacte de non-agression en ce qui les concerne. 

      Dans tous les cas de ne pas voter, en particulier au second tour, contre leurs intérêts, et de dégager les pourris et les traitres qui nous ont jusqu’à présent gouvernés, avec les résultas fameux que chacun peut constater. 

    • non667 27 mars 16:30

      @Le421
      c’est la FI.
      Le seul barrage crédible au FN, c’est la FI.

      Point.
      avec mélanchon et son droit de vote et priorité aux étrangers ce sera la banlieue insoumise et a terme l’islam au pouvoir !

       comme disait boumedienne ce sera les ventres de nos femmes qui nous donneront la victoire !


    • Harry Stotte Harry Stotte 27 mars 17:28

      @non667


      « avec mélanchon et son droit de vote et priorité aux étrangers ce sera la banlieue insoumise et a terme l’islam au pouvoir ! »



    • Le421 Le421 27 mars 20:57

      @Onecinikiou
      Les partisans de Le Pen, de Mélenchon, comme d’Asselineau, de Dupont-Aignan ou de Cheminade, devraient comprendre que l’enjeu qui vient est déterminant, décisif, vital pour l’avenir de ce pays.

      Quand je lis ça, je me demande si j’ai à faire à quelqu’un qui comprends le français ou qui s’est contenté de regarder le programme de Jean Pierre Pernaut...
      Bon sang de merde, avant d’écrire ça, lisez l’Avenir en commun, sinon, à la niche !!
      C’est pas possible, quoi...


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 mars 21:18
      @Onecinikiou

      « Les pourris et les traitres »... certes !
      N’oublions pas que plus de la moitié des Elus FN ont fini en correctionnelle ces trente dernières années. Et ils n’étaient pas nombreux... élus. Pourcentage de corruption qui n’a manifestement rien à envier aux pays classés en tête de liste.

    • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 mars 21:19
      @non667
       ?????

    • babelouest babelouest 28 mars 04:57

      @Onecinikiou
      l’important est de voter contre Macron.


    • Onecinikiou 28 mars 12:05

      @babelouest


      Je ne vous le fais pas dire.

  • Etbendidon 27 mars 15:55

    Ben tant mieux
    Le Pen ou Mélenchon ou Asselineau
    Pour que ce ne soient pas toujours les mêmes qui se partagent le gateau ripoublicain
     smiley


    • Le421 Le421 27 mars 21:04

      @Etbendidon
      Salut camarade !!  smiley

      Reconnais quand même ( je te tutoies !!) que l’on commence à devenir plus que crédibles, et que face à la bande de fangios qu’il y a en face (concours de casseroles pour embaucher chez Sitram) sans parler des gentils appariteurs qui sont là pour faire plaisir, Jean-Luc Mélenchon représente une véritable alternative avec la proposition de 6ème République.
      Et puis, en fait, si tous les jeunes cons et autres, veulent en chier jusqu’à 70 ou 80 ans, trimer 45H/semaine sans Sécurité Sociale, ça les regarde.
      Moi, à la limite, j’ai ce qu’il faut.
      Mais j’ai des enfants, des petits enfants, et ils ne sont pas nés le cul dans la graisse...
      C’est assez simple, en fait...


    • Etbendidon 28 mars 10:51

      @Le421
      Salut du matin camarade
      Et il est en train de terrasser le petit asticot de la gauche caviar
      Ah le plaisir que ce serait de voir Anon à moins de 5% au premier tour
      Le PS détruit quelle jubilation pour moi (et mélenchon)
      Et c’est un ancien godillot du PS qui te le dit
      Et oui j’ai milité 3 ans mais à ma décharge j’étais un jeune con
      Maintenant je suis vieux con et je vais voter mélenchon à moins que Achelinot casse la baraque ?
      par exemple en faisant un gros bordel durant le débat de la télé
       smiley


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 28 mars 20:52
      @Le421
      Mélenchon certes  ! Mais j’attends quand même le soir du premier tour lorsque ce candidat nous demandera de voter Macron pour faire barrage à MLP.

  • Onecinikiou 27 mars 16:03

    Ce qu’Uleski nomme de « risque » représente un immense espoir (peut-être le seul en cette période troublée) pour une majorité encore relative de Français, soit des millions d’entre eux. 


    Uleski, s’il était en cohérence avec ses propres présupposés, et devant le danger objectif que représente la candidature Macron, pitoyable agent de l’oligarchie financiaro-bancaire euro-mondialiste qui promet d’achever la mise en coupe réglée du pays et la dissolution de la population sous le coup de l’immigrationnisme tiers-mondiste, devrait logiquement soutenir au second tour le mot d’ordre « Tout sauf Macron » fusse-t-il au profit du diable de confort médiatique caractérisé par la candidate du Front National !

    Il devrait comprendre que la diabolisation n’est pas un choix ou une option politique consciemment décidé par le parti ou les hommes qui en sont les victimes ou l’objet (qui est une insondable ineptie), mais le passage obligé de toute dissidence véritable au nouvel ordre mondial, et que l’on ne peut donc s’en affranchir. 

    Bien au contraire : cette diabolisation est un brevet de vertu, un aveu coupable de la part des ploutocrates et les mass-médias sous leur contrôle permettant de distinguer les vrais opposants, crédibles et cohérents et donc dangereux pour les intérêts du système de domination, des tartuffes dont le positionnement politique ubuesque d’Uleski témoigne qu’il en est un illustre représentant. 

    Uleski, comme beaucoup de ses coreligionnaires soixante-huitard qui ont contribué à détruire tout ce qui fonde ce pays et jusqu’à l’intégrité de son peuple, est pétri de contradictions gauchistes insolubles qui l’empêchent de retirer ses oeillères et révolutionner ses grilles de lecture. Victime volontaire du conditionnement mental opéré par la superstructure médiatico-politique et son vecteur de propagation qu’est l’idéologie dominante et qui a visé méthodiquement à disqualifier, délégitimer, discréditer, criminaliser même les idées patriotes, souverainistes, et le simple bon sens populaire.

    Pour cette raison il est prévisible qu’Uleski appellera, comme Mélenchon, Hamon, Jadot - ou BHL - à faire barrage à la « bête immonde » fusse au prix de leur ignoble ralliement au pire du pire d’une gouvernance globale cauchemardesque et ô combien contraire aux intérêts les plus immédiats et fondamentaux de l’écrasante majorité du peuple !

    C’est la caractérisation même, pour tous ceux-là, du traitre en politique. 

  • non667 27 mars 16:19

     MLP présidente, c’est l’assurance d’une crise politique et sociétale comparable aux événements de Mai 68 par son ampleur : mobilisation de masse et violence urbaine ; une crise qui provoquera inévitablement une remise en cause de l’organisation politique de la société française

    mai 68 ? la chienlit réplique de de gaulle ----->élections ---->>>chambre bleue 

    oui mais mlp a une parade a la contestation de la rue si elle a retenu la leçon  : c’est son réferendum ou le réferendum d’initiative populaire qui montrera ou son les vrais fascistes et la vraie démocrate !


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 mars 21:22
      @non667
      Un référundum à propos de l’Europe et de l’Euro ?

      Jamais MLP ne gagnera un tel référendum. Elle le sait.

      La position d’Asselineau est là plus honnête, la moins « roublarde » : « Mon programme mentionne la sortie de l’UE et de l’Euro. Je suis élu, je n’ai nul besoin d’un référendum. Mon élection, c’est ma légitimité et mon programme, ce pour quoi j’ai été élu.... »

    • Onecinikiou 27 mars 22:02

      @Serge ULESKI


       Soyez honnête pour une fois : si MLP fraichement élue, et face à l’intransigeance prévisible de nos « partenaires » européens, proposait par référendum cette sortie simultanée, vous voteriez pour ?

      Mieux : appelleriez-vous du haut de votre relative notoriété à soutenir sans réserve ce vote décisif pour notre avenir commun ? Oseriez-vous transcrire publiquement ce soutien, par exemple ici sur AV... ?

      Ou plus sûrement : dénonceriez-vous ce vote comme une mascarade organisée par une extrême-droite nécessairement réactionnaire !

      L’on pourrait vous soumettre le même apparent dilemme concernant le second tour vraisemblable entre Macron/Le Pen : pour qui voteriez-vous à la fin !

      L’heure de vérité approche pour vous et vos semblables.

    • non667 28 mars 21:41

      @Serge ULESKI
      Un référundum à propos de l’Europe et de l’Euro ?

      ne faite pas semblant de ne pas comprendre ! le referendum que demanderait marine serait celui de demander au peuple l’autorisation de mater par les armes si nécessaire les manifestation de rue qui remettaient en cause sa légitimité alors qu’elle vient d’être élue !


  • Tall Tall 27 mars 16:26

    Le risque insurrectionnel sera bien réel si la politique européiste de ces 10 dernières années est poursuivie. Que ce soit par Fillon ou Macron.


    Car le peuple déjà très remonté par ce dernier quinquennat terminé à coups de 49.3 finira par renverser la table dans la rue faute de ne l’avoir fait dans les urnes.
     
    C’est donc l’élection de Marine qui permettra d’éviter l’insurrection violente

    • Xenozoid Xenozoid 27 mars 16:32

      @Tall


      je vois bien les belges prendre d’assault bruxelle,oui vraiment,le roi demande l’asile politique aux pays bas, les belges récalcitrants envahise le limburg , maastricht au mains des insurgé oui oui oui,a liege les combat de rue font rages, antwerpen laisse la porte ouverte aux seuls réfugiés de source flamande.......

    • Xenozoid Xenozoid 27 mars 16:36

      @Xenozoid


      les pays bas interviennent sous mandat de lótans les francais bombarde les moules,et les anglais ocuppe amsterdam
      les diamantaires d’anvers se casse en chine

    • Tall Tall 27 mars 16:58

      @Xenozoid

       
      Un bouquin dans ce genre-là a été écrit il y a une dizaine d’années

    • julius 1ER 27 mars 17:45
      C’est donc l’élection de Marine qui permettra d’éviter l’insurrection violente

      @Tall

      j’espère que tu as prévu un billet d’avion au cas ou ??
      le peuple est versatile et lorsqu’il aura compris que vous l’aurez mené dans une impasse il va vouloir vous pendre !!!

    • Gavroche Gavroche 27 mars 17:59

      Bonjour @julius 1ER


      Pourquoi s’en prendrait-il aux étrangers ? 
      Le peuple aura quand même du mal à passer les frontières pour faire ce que vous dites. S’il veut déjà pendre les français qui vivent en France, ça fait déjà pas mal de travail smiley

      Mais rien ne se fera car l’hypothèse ne peut se vérifier. Comme en 2002.
      Bonne soirée.

    • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 mars 21:25
      @julius 1ER
      Et oui !
      Mussolini en 1943 puis en 1945 : fusillé puis pendu par la plèbe.

    • julius 1ER 28 mars 09:14

      @Serge ULESKI


      ils ont tout oublié... c’est ce que disait Brecht lorsqu’il parlait de la bête ....

      « ceux qui oublient l’histoire sont condamnés à la revivre » 

      paroles oh combien prophétiques !!!

    • Onecinikiou 28 mars 16:09

      @julius 1ER


      C’est beau comme du BHL !

  • MagicBuster 27 mars 16:30

    Tous les sortants doivent sortir DEFINITIVEMENT.

    Une femme présidente C’est un SYMBOLE FORT.

    A force de nous comparer avec l’Allemagne - On suit l’exemple Allemand . . . .


  • Pimpin 27 mars 16:33

    « Jamais le risque d’une victoire du FN n’a été aussi élevé ! »


    Non, pas le risque, l’espoir !!!

    L’espoir de voir enfin virer ceux qui détruisent notre économie depuis plus de 30 ans, ceux qui échouent, exactement comme le FN l’a prédit depuis longtemps et comme il l’a prévu dans ses analyses, ceux qui nous mentent, ceux qui désinforment.

    Alors évidemment dans le texte de cet article toutes les caricatures ou presque du FN sont présentées, y compris, l’habituelle menace de je cite : « mobilisation de masse et violence urbaine » qui démontre que les extrémistes et les ennemis de la démocratie ne sont pas au FN mais chez ses adversaires ! 

    Pourvu que suffisamment d’électeurs ouvrent enfin les yeux.

  • fred fred 27 mars 16:48

    C’est tout ce que les Français sensés que je connais souhaitent !


  • agent ananas agent ananas 27 mars 17:20

    Un risque ? Un axe Paris-Moscou serait plutôt une chance !
    Il est grand temps que l’on joigne l’OBOR (nouvelle route de la soie) et que l’on fasse parti de ce grand marché qui va de Vladivostok à Madrid ... Cela représente les 3/4 de la population mondiale et presque la moitié du PIB mondial.
    Sinon le choix est de rester accroché à la vassalité de l’ordolibéralisme US en pleine banqueroute !


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 mars 21:28
      @agent ananas

      Ni USA ni Russie... mais la France avec tout son poids symbolique : histoire et culture.

  • posteriori 27 mars 17:28

    Si on va pas voter macron au 2eme tour elle fera au moins 22%, c’est l’effet trumpette de bfmtv, si elle est devant c’est pour faire gagner macron qu’on a trop peur alors on votutile pour bien que macron il puisse se pavaner à la mieux que sarkozy, j’ai été élu par 80% des français pour appliquer la politique que je veux, mais la lepen en vrai elle est nulle, je veux bien lui filer ma voix pour être présidente des marchandes de poisson, mais pas de la France, restons sérieux. 


  • Massada Massada 27 mars 17:33

    J’ai regardé hier le meeting de Marine à Lille et je pense que si j’étais français je voterais pour elle.

     
    D’un certain côté, Marine veut pour la France ce qu’Israël à déjà : le droit de défendre les intérêts nationaux, le patriotisme, la souveraineté, l’auto-détermination et le respect de son armée.
     
    Je pense que c’est la seule à bien comprendre que la France n’a aujourd’hui qu’un véritable ennemi : le fondamentalisme islamique.
    De fait, les Européens se trouvent dans le même bain que les Israéliens confrontés au meme ennemis.
     
    Quand on défend un monde fondé sur la souveraineté, on défend aussi la souveraineté d’Israël ainsi que son droit à la sécurité et réciproquement. Je comprend donc le choix des patriotes français.



    • Gavroche Gavroche 27 mars 17:45

      bonjour @Massada

      Le droit de défendre les intérêts nationaux, le patriotisme, la souveraineté, l’auto-détermination et le respect de son armée.......tout ça n’est qu’un détail cher ami.

      Bonne journée.

    • Ouam Ouam 27 mars 20:29

      @Gavroche
      Bonjour Gavroche
       
      "Le droit de défendre les intérêts nationaux, le patriotisme, la souveraineté, l’auto-détermination et le respect de son armée.......tout ça n’est qu’un détail cher ami."
       
      Je vous laisserai expliquer ceci à un Russe ou un Américain (par exemple) que tout ça n’est qu’un détail.

      Je ne suis pas certain qu’il apprécie ?
       

      Bonne journée.


    • Gavroche Gavroche 27 mars 20:36

      Bonsoir @Ouam



      Pas sûr que vous ayez bien compris ce que je voulais dire à Massada. :)
      C’est sans importance.

      Bonne soirée.

    • Ouam Ouam 27 mars 21:00

      @Gavroche
      « Pas sûr que vous ayez bien compris ce que je voulais dire à Massada. :) »
      Bonsoir Gavroche.

      Comme je l’ai dit plus bas, justement à l’auteur,  les mots onts un sens,
       je ne puis (hélas) comprendre autre chose que ce quye vous rédigez .

      Idem votre soirée que je vous souhaite agréable


    • Gavroche Gavroche 27 mars 21:03

      @Ouam


      C’était destiné à Massada, une affaire entre lui et moi, qui lui a certainement bien compris ; smiley

    • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 mars 21:30
      @Massada

      La France c’est une idée, un concept. C’est aussi une langue parlée par les hommes et les femmes le plus talentueux de la planète.

      Quel lien, quel rapport avec Israël ?

    • Onecinikiou 27 mars 21:46

      @Massada


      Je ne remet pas en cause votre patriotisme et votre cohérence intellectuelle, mais comment expliquez-vous que la communauté juive organisée, c’est à dire le lobby judéo-sioniste français, à travers le CRIF, l’UEJF, SOS-« Racisme », la LICrA etc..., sans compter les loges où ce lobby est durablement implanté, ont depuis des décennies et encore aujourd’hui, pris fait et causes CONTRE le Front National et ses dirigeants - et eux-seuls - alors que leur programme et projet pour la France sont, selon vous, exactement calqués sur ceux auxquels aspirent les juifs-israéliens ?

      J’aimerais que vous me répondiez le plus sincèrement du monde sur cet aspect qui semble de prime abord d’une contradiction absolue. 

      Moi je pense que ce n’est justement pas une contradiction, que c’est induit et rendu intelligible par la vision du monde des judéo-sionistes, liée fondamentalement à une double morale, une double éthique, un double standard, tirés de l’idéologie contenue dans leur corpus culturelo-religieux, et qui sont fonction de la qualité et de l’appartenance de celui qui profère et se positionne politiquement, selon précisément qu’il appartient ou non à cette communauté. Une vision du monde qui serait donc par principe anti-universaliste, et furieusement tribaliste. 

    • Onecinikiou 27 mars 22:42
      La France un « concept »... Vous faites dans la vulgate hors sol maintenant ?

      M. ULESKI la France c’est déjà une réalité charnelle pour des millions de nos concitoyens. C’est la mère patrie, cadre de protection de nos lieux et standard de vie, de nos familles.

      C’est une langue effectivement, parmi les plus belles que comptent les nations.

      C’est une géographie, qui n’a rien de conceptuelle. Ce sont des frontières par conséquent, qui délimitent cet espace géographique. C’est partant un terroir, une gastronomie, des us et coutumes, des traditions, rien que du très concret.

      La France c’est évidemment un peuple, historiquement « de race blanche de religion chrétienne et de culture gréco-romaine » (dixit de Gaulle). Lui n’ont plus n’a rien de « conceptuel ».

      La France c’est une histoire particulière, une civilisation, des hauts faits, des grands hommes. C’est à dire l’exact inverse de tous ceux que vous avez sciemment portés au pouvoir ces trente dernières années !

    • manu manu 27 mars 23:05

      @Massada

      "Je pense que c’est la seule à bien comprendre que la France n’a aujourd’hui qu’un véritable ennemi : le fondamentalisme islamique.« 

      Allez expliquer aux smicards, aux RMIstes, à ceux qui ont des proches qui se sont suicidés (lié au travail), à ceux qui sont SDF, etc... que c’est à cause du fondamentalisme islamique qu’ils galèrent.

      Petite »vidéo à la con".


    • Massada Massada 28 mars 07:25

      @Onecinikiou
       

      D’abord je suis israélien et non français juif, je n’ai pas de liens avec le CRIF ni de compte à lui rendre.
      Ensuite lorsque j’ai vu le meeting de Marine à Lille, j’ai vu les bannières électorales avec écrit dessus MARINE et pas le moindre FN. Ce n’est pas anodin, cela montre qu’elle veut rompre avec le parti de son père. Cela signifie un questionnement stratégique sur l’avenir de son parti.
      Elle a opéré le nettoyage des éléments racistes et antisémites qui formaient l’héritage nauséabond de son père. 
       
      D’extreme droite le parti est devenu souverainiste.

      Vous faite erreur lorsque que vous assimilez le sionisme à un mondialisme, il est principalement nationaliste. Nous voulons vivre dans notre pays avec nos traditions, nos coutumes ce qui est intolérable pour la gauche mondialiste et multiculturelle.

      Son programme de préservation de la culture française, du renforcement des frontières, de l’auto-détermination économique et politique, du renforcement de l’armée est calqué sur ce qu’aspirent les israéliens.

      Notre nationalisme n’est pas tribale, il est de tradition juive mais inclut les israéliens musulmans, chrétiens, athées, Druzes, etc.... tous unis dans le meme amour de la patrie. 
      Lors du dernier conflit avec les terroristes du Hamas, mon commandant était Druze israéliens, patriotes et prêt à donner sa vie pour son pays.




    • Massada Massada 28 mars 07:27

      @Serge ULESKI
       

      Quel lien, quel rapport avec Israël ?
       
      Ne cherchez pas à comprendre, c’est hors de porté d’un communiste pour qui Patrie ne veut plus rien dire.


    • Massada Massada 28 mars 07:34

      @manu
       

      Les smicards, les RMIstes ne sont pas des ennemis de la France, il ne faut pas tous mélanger.
      Pour chaque problèmes il faut des solutions adaptées, lutter contre le terrorisme islamique n’implique pas de ne rien faire contre la pauvreté et les problèmes d’emploi.
      Un gouvernement peut mener plusieurs fronts à la fois !


    • Trelawney Trelawney 28 mars 08:38

      @Massada
      J’ai regardé hier le meeting de Marine à Lille et je pense que si j’étais français je voterais pour elle.


      Marine Lepen a comme proches conseillers des types qui chaque année faites l’anniversaire de la mort d’Hitler avec un « il nous manque » sur tous les réseaux sociaux. Et lorsqu’ils émettent une critiques sur l’Allemagne nazi et les juifs c’est dans le sens « ils en n’ont pas tué assez »

      Savoir que la France de Marine et Israël pourraient avoir des points communs, c’est qu’Israël est tombé bien bas

    • Onecinikiou 28 mars 09:10

      @Massada


      Vous ne répondez pas à la question, ni à la contradiction fondamentale soulevée. En êtes-vous incapable... ?

      Vous dites que le plus grand danger en France concernerait l’islamisation, qui en toute objectivité en France ne peut pas être dissocié du phénomène migratoire massif extra-européen que la France a connu ces quarante dernières années. 

      Islamisation et ses conséquences qui sont en particulier l’argument n°1 des Français de confession juive qui décident depuis quelques années déjà de fuir la France, leur pays natal, pour rejoindre Israël et la « terre promise ». 

      Or et l’un (l’islamisation, le communautarisme qui lui est consubstantiel) et l’autre (l’immigration qui en est à l’origine) ont été inlassablement combattus pendant cette période par un parti et un seul : le Front National de jean-Marie Le Pen, puis de sa fille. Qui ont combattu non seulement ces processus mais les partis et dirigeants politiques, comme l’idéologie, qui les proféraient et les justifiaient.

      Le Front National, dans le même temps, a du subir l’acharnement, la persécution, la diabolisation par notamment tous les organes, canaux de propagande et réseaux de puissance du lobby judéo-sioniste « français » et qui ont déjà été cité, et qui sont de très près son émanation. Ceci, ces faits, sont absolument incontestables vous entendez.

      J’en conclue que ce qui surdétermine le positionnement politique et géopolitique des membres du lobby judéo-sioniste « français » est non pas l’avenir de la France et de son peuple, auquel croyait-on les éléments israélites appartenaient de plein droit mais qui manifestement ont fait sécession, mais la véritable hystérie délirante qu’il développe sur la question lancinante de l’antisémitisme, qui visiblement conditionne, prime et surpasse tout autre considération.

      Preuve en est vos références exquises concernant « l’extrême-droite » et « l’héritage nauséabond », qui reprend l’exacte vulgate de la gauche mondialiste et multiculturelle que vous feignez de fustiger. 

      Je vais vous dire votre fait maintenant : lorsque l’on se réfère à une nation tribale, dont l’attribut d’appartenance est fondée sur une matrilinéarité superstitieuse, qui découle très logiquement sur une théocratie militaire expansionniste, colonialiste, suprémaciste, belliciste, dont la politique d’Etat est on ne peut plus raciste et discriminatoire et conduite par des éléments fanatisés qui eux sont à qualifier d’authentique extrême-droite et considérés comme tels par l’ensemble des autres nations et peuples du monde, on ne vient pas donner des leçons aux autres (de simples goyim il est vrai, toucher ma bosse mon seigneur) à moins d’être façonné idéologiquement par l’hypocrisie la plus abjecte, et le sentiment de supériorité le plus fantasmatique. 

      Votre judéo-centrisme vous perdra, qui est à l’origine d’ailleurs de vos nombreuses déconvenues passées. Il serait temps d’apprendre de vos erreurs vous ne croyez pas.

    • Onecinikiou 28 mars 09:11

      @Trelawney


      Vous souhaitez finir en correctionnelle pour diffamation vous ?

    • Onecinikiou 28 mars 09:21

      @Trelawney


      « Savoir que la France de Marine et Israël pourraient avoir des points communs, c’est qu’Israël est tombé bien bas »

      Israël est une nation raciale, ethno-tribale, anti-universaliste par essence. L’exact contraire de ce que la gauche à laquelle vous appartenez promeut historiquement en France, pour la France, et son peuple. 

      La France n’a pas le droit (divin semble-t-il), n’a pas accès à ce statut, que vous lui refusez de toute éternité. 

      Mais dès qu’il s’agit d’Israël en revanche, visiblement votre discours change diamétralement, et là ces préceptes ne vous dérangent pas, ou plus, bien au contraire.

      La revendication implicite à la pureté raciale, que n’aurait pas renié soit dit en passant l’Allemagne nazi à laquelle vous faites référence bien maladroitement, refait surface, comme le deux poids deux mesures et le double standard qui accompagnent systématiquement cette vision du monde fondée sur l’inégalité en droit et en statut.  

      La cause en est toujours ce même judéo-centrisme délirant, et qui se voit comme le nez au milieu de la figure, si j’ose dire. Pour ma part vous êtes démasqué. 

    • Massada Massada 28 mars 09:43

      @Onecinikiou
       

      Vous ne répondez pas à la question, ni à la contradiction fondamentale soulevée. En êtes-vous incapable... ?
       
      Ben non, je suis incapable de comprendre votre discours «  théocratie militaire expansionniste, colonialiste, suprémaciste, belliciste, dont la politique d’Etat est on ne peut plus raciste et discriminatoire »
       
      C’est tellement éloigné de ce que je vis tous les jours en Israël, qu’il m’est impossible de comprendre ce que vous écrivez.
      Je ne sais quoi vous répondre, votre image du monde est trop éloigné de la mienne, je lis vos mots mais ne parviens pas à rattacher ceux-ci à mon vécu.
      Vous êtes vraiment bizarre, êtes vous conscient que l’on vit en 2017 ?



    • Onecinikiou 28 mars 11:57

      @Massada


      « C’est tellement éloigné de ce que je vis tous les jours en Israël »

      Sans doute parce que vous n’êtes pas palestinien ou arabe-israélien, ou noir, ou chrétien... !





      Et quant aux agissements du lobby-qui-n’existe-pas en France ? Pas de remarque... ?

      Imaginez-vous deux secondes : un lobby pro-français en Israël, le CRII (Conseil Représentatif des Institutions françaises d’Israël), avec ses dominions sous son contrôle : l’UEFI (Union des Etudiants Français d’Israël), la LICrF (Ligue Contre le racisme et la Francophobie), et l’inénarrable SOS-Racisme, spécialisé dans la lutte contre la francophobie, et la francophobie seule. 

      Chaque année ce lobby claque des talons et convoque l’ensemble du gouvernement israélien, les parlementaires, les élites journalistiques, médiatiques économiques, judiciaires, lors d’un tribunal dinatoire où le Président d’Israël reçoit la leçon et où il lui est expressément demandé de servir les vues et intérêts dudit lobby, en faveur exclusive de la France et du peuple Français.

      Ce lobby à le pouvoir de faire la pluie et le beau temps dans la vie politique israélienne. Il peut excommunier les « fachos d’extrême-droite » comme Nentanyaou-Liberman, leur empêcher d’accéder au pouvoir car par trop indépendant de sa volonté, et un peu trop souverain géopolitiquement. De toute façon leur conception et leurs idées politiques « nauséabondes » les disqualifient, nonobstant les propres conceptions et idées politiques dudit lobby empreinte de frénésie de pureté raciale (paradoxe amusant vous ne trouvez pas ?).

      Un Lobby qui aura favorisé par la criminalisation du débat et l’hystérisation des positons politiques pleines de bon sens des authentiques et sincères patriotes israéliens, l’immigration massive de millions de non-juifs sur le territoire même d’Israël, leur patrie protectrice. 

      Qu’en penserez-vous, les yeux dans les yeux ?!

      Voyez, c’est pourtant exactement ce que subit la France et son peuple majoritaire depuis des décennies, par le fait d’un lobby constitué d’individus foncièrement déloyaux et qui ne servent pas les intérêts du pays. C’est le moins que l’on puisse dire : participant objectivement de sa destruction méthodique !

    • Massada Massada 28 mars 14:58

      @Onecinikiou
       

      Sans doute parce que vous n’êtes pas palestinien ou arabe-israélien, ou noir, ou chrétien... !
       
      Ma femme est noire et chrétienne, mes enfants métis et non juifs, de plus je suis athée.
      J’ai engagé deux employés arabes israéliens dans ma société, j’ai fait la guerre avec des Falashas, des Druzes, nous sommes frères pour la vie.
       
      Je ne sais pas quelle image vous avez d’Israel, mais il serait temps de mettre vos informations à jour. 

      Quand à l’ingérence de la France en Israel,  l’Union européenne et les pays qui la constituent sont les principaux bailleurs de fonds des ONG de gauche et d’extrême gauche israéliennes. Ainsi, sans les centaines de milliers d’euros en provenance de France, Suède, de Norvège, du Royaume-Uni ou d’Espagne, ces organisations ne pourraient tout simplement pas subsister !
       
      Des dizaines de millions de shekels sont chaque année dépensés pour financer les activités d’organisations comme Betselem, Shalom A’hchav, Yech Din, Ma’hsom Watch ou encore Chovrim Chtika, des groupes qui ont tous en commun une idéologie d’extrême gauche et qui s’identifient totalement avec « la cause des Palestiniens ».

      Alors s’il existe bien un lobby qui s’ingère dans les affaires d’un pays c’est bien la France et les institutions européennes.


    • Onecinikiou 28 mars 16:25

      @Massada


      Et bien écoutez je ne nie pas a priori les éléments que vous apportez. Mais vous, en revanche, vous niez ou mésestimez les miens, qui revêtent pourtant une incontestable réalité. Je pourrais vous fournir mille liens qui le démontrent. 

      Comprenez l’agacement à ce sujet d’un sincère patriote français, qui découvre que les mêmes qui jadis ont favorisé, ont contribué, ont cautionné (entendez-bien : je ne dis pas que ce sont les seuls, ce fut une coalition d’intérêts) l’immigration/islamisation massive de mon pays - phénomènes peut-être irréversibles - notamment en déconsidérant le seul mouvement politique qui s’y opposait avec résolution et lucidité, viennent se plaindre aujourd’hui des conséquences (au prix même de les voir fuir leur pays), au grès de leur retournement d’alliance stratégique, de leurs funestes choix et décisions politiques, et en s’assignant au passage, comble du comble, comme les seuls lucides, et sinon les premiers !

      Comprenez-vous seulement cela, ce que peut susciter une telle violente et révoltante imposture ?

    • Massada Massada 28 mars 16:56

      @Onecinikiou

       
      Si je comprends bien vos propos, vous accusez le sionisme d’avoir favorisé l’immigration et l’islamisation de la France ! 
      Est-ce bien cela ?
       
      J’ai une autre lecture.
       
      Pourquoi ne voyez-vous pas l’influence bien plus grande des frères musulmans en France et en Europe ?
       
      Les Frères musulmans sont représentés dans chaque pays européen à travers de grandes organisations :
      Union des Organisations Islamiques de France (UOIF),
      Union des Communautés et Organisations Islamiques d’Italie (UCOII),
      Union des Organisations islamiques d’Europe (UOIE)
       
      En France, la structure locale des Frères musulmans, l’UOIF, constitue l’organisation la plus importante et la plus active de la Confrérie en Europe, contrôlant un grand nombre de mosquées et attirant des dizaines de milliers de militants et sympathisants à son rassemblement annuel du Bourget.
       

      C’est également en France et en collaboration avec les monarchies sunnites du Golfe qu’a été créée la Faculté Européenne d’Etudes Islamiques de la Nièvre, basée à Saint-Léger-du-Fourgeret, qui forme les futurs Imams européens à la doctrine du wahhabisme. 
       
      Cette faculté est directement reliée au Conseil Mondial des Mosquées siégeant en Arabie Saoudite et dont le siège européen se trouve à Bruxelles, ainsi qu’à l’Institut Islamique pour la formation des prédicateurs et imams en Europe qui siège également dans la capitale belge. 
       
      4,5 milliard de dollars sont investis chaque année par l’Arabie Saoudite pour propager un islam rétrograde à travers le monde. (A titre comparaison le Vatican dépense 350 millions par an.)

      Vos véritables ennemis ont pour projet l’islamisation l’Occident par divers moyens comme la propagande, l’infiltration, l’entrisme, la promotion du « jihad guerrier » (à l’extérieur) et du « jihad verbal ».
       
      Il exhorte les musulmans d’Europe à participer activement à la vie politique des pays d’accueil, afin d’influencer dans le sens de l’islamisation via les organes exécutifs, parlementaires et syndicaux, puis à tout faire pour ne pas se désislamiser et à ne pas s’intégrer aux valeurs et règles « impies » en prônant un « droit à la différence ».

    • Onecinikiou 28 mars 18:07

      @Massada


      « Si je comprends bien vos propos, vous accusez le sionisme d’avoir favorisé l’immigration et l’islamisation de la France ! Est-ce bien cela ? »

      J’accuse en effet un groupe de pression revendiqué qui se définit lui-même sous le vocable de « communauté organisée », et qui est multidimensionnelle. 

      Un lobby donc en bon français, qui agit depuis au moins le milieu des années 80, à une époque ou les organisations islamistes dont vous faites référence (dont je ne nie pas aujourd’hui la volonté d’ingérence manifeste) n’étaient absolument pas en capacité d’influencer la politique française. 


      Et encore :

      - LICrA :




      - UEJF :



      - CRIF :




      SOS-« Racisme » :



      Consistoire israélite :


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 28 mars 21:03
      @Onecinikiou

      Il s’agit du caractère universel de son patrimoine, de son legs culturel, politique et philosophique, de sa diffusion, de son partage et de l’adhésion que cette transmission d’héritage recueille auprès des esprits les plus brillants sur tous les Continents, justement parce que la France ne se résume pas au fait d’être français et aujourd’hui, d’en recenser près de 65 millions.

  • julius 1ER 27 mars 17:41

     Le ressentiment d’une gauche dépitée par la candidature Macron et l’indigence d’un PS moribond, sans honneur et sans courage et de son candidat Hamon qui semble incarner toutes les raisons qui font que le PS est condamné à une mort certaine

    @l’auteur, 

    c’est assez injuste ce que vous affirmez ...Hamon est le candidat du renouveau au PS ,les autres sont devenus des ectoplasmes enfermés dans la gestion courante !!
    cela dit vous devriez vous méfier des sondages car tous ceux affichés en ce moment sont ceux qui veulent un second tour Macron - MLP avec bien sûr un plébiscite au second tour pour Macron un remake de 2002 en quelque sorte ....

    la Le Pen ne sert que de faire valoir ou de repoussoir à cela et bien sûr en la faisant sans arrêt monter elle joue le rôle de rabatteur pour cette issue ...

    vous pensez sérieusement que le Droite modérée va voter Le Pen, la sortie de l’UE, de l’Euro et tout ce qui s’ensuit et ainsi se faire hara-kiri pour des décennies ...

    rappelez-vous une chose en 1945 si De Gaulle n’avait pas été là.. la Droite aurait été rayée de la carte c’est grâce à lui qu’elle a pu revivre mais bon elle est en sursis car elle n’a aucun crédit idéologique ... elle sert juste à maintenir un système conservateur en place ... rien d’autre car au niveau proposition il n’y a qu’à regarder le programme de Fillon.....

     qui en est encore au programme de Friedman et des chicago’s boys, toutes ces propositions mises en place de part le monde avec des méthodes coercitives mais qui n’ont rien réglé sur le fond à a savoir comment mieux répartir les richesses... 

    alors il vaudrait mieux passer par d’autres solutions peut être une coalition de progrès ainsi nous éviterions de nombreuses impasses et s’appuyer sur un programme structuré et surtout des forces populaires derrière pour l’appuyer !!! 

    • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 mars 21:34
      @julius 1ER


      « En ce qui concerne la situation de la gauche, la seule réconciliation souhaitable passe inévitablement par la dissolution du PS, cette SFIO des années 2000 avec ses »Guy Mollet« qu’auront été Fabius, Valls et Hollande ; car le PS ne pas être réformé et tous les partis meurent un jour.

       Il est là le destin de Benoît Hamon : être celui qui portera et conduira cette dissolution et cette reconstruction sur les bases suivantes :

      Construire un mouvement plus qu’un parti (mouvement qui place en son centre les militants) autour des Verts, des Communistes, des Socialistes qui soutiennent Hamon et de Jean-Luc Mélenchon : direction collégiale renouvelable ; porte-parole multiples ; forte présence sur les réseaux sociaux et sur le terrain d’une force de plusieurs centaines de milliers d’activistes, avec pour objectif : un mouvement dont on pourra évaluer le poids électoral entre 15 et 20% ; mouvement alors incontournable pour quiconque souhaitera former un gouvernement, gardant à l’esprit que l’important en politique c’est de se rendre indispensable : que personne ne puisse se passer de vous.

      Il se pourrait bien que ce destin-là soit déjà trop grand pour le petit Hamon, élève studieux certes qui apprend bien ses leçons et qui rend des devoirs acceptables mais où est l’excellence dans tout cela car c’est bien ce qui est requis aujourd’hui : l’excellence d’un esprit clairvoyant qui aura tout anticipé car tout compris.


      Se reporter au billet : »Benoît Hamon, l’homme sans destin"

  • Gavroche Gavroche 27 mars 17:54

    Bonjour

    Je ne suis pas sûr que tous les militants du FN vont voter Marine Lepen. ça a l’air de chauffer !

    Le Figaro :

    « Dans un entretien à Femme Actuelle, la candidate du Front national a jugé que sa nièce était « trop inexpérimentée » pour intégrer un gouvernement en cas de victoire à la présidentielle.

    Il n’y aura pas de ticket Marine Le Pen - Marion Maréchal-Le Pen en cas de victoire de la candidate du Front national à l’élection présidentielle. C’est ce qu’a annoncé la présidente du parti frontiste dans un entretien à Femme Actuelle ce lundi, dont des extraits ont été diffusés.

    « La place de ma nièce est députée. Je ne lui dois rien »

    Interrogée sur la présence de sa nièce au gouvernement, Marine Le Pen a répondu sèchement : « La place de ma nièce est députée. Je ne lui dois rien. Enfin, je ne lui dois rien... À personne d’ailleurs, je ne dois rien à personne ! Je n’ai pas d’ascenseur à renvoyer à personne. Donc je me déterminerai en fonction de l’intérêt des Français et de la manière dont se sera dessinée ma majorité présidentielle ». 
    Le signal est fort. Mais la candidate va encore plus loin, affirmant que l’élue du Vaucluse est « trop inexpérimentée » et que « le simple fait qu’elle soit ma nièce poserait un problème ». »


  • Montdragon Montdragon 27 mars 18:02

    Oui, Serge Uleski, l’état profond a déjà préparé sa feuille de route en cas de catastrophe, et tout le monde y mettra du sien :
    grèves, droit de retrait, blocages bancaires des payes des fonctionnaires, etc...
    La terre brulée cela s’appelle.


  • Gavroche Gavroche 27 mars 18:06

    Je rêve de savoir qui seront les ministres de son gouvernement et surtout quelles seront les 5 premières mesures essentielles que prendra l’élue dès son élection, pour autant qu’elle parvienne à virer les 500 députés actuels pour en élire une majorité d’autres.


    Dommage que ce soit un secret , peut-être que le sachant, et si ça me convient j’aurais voté pour elle.

    Car je ne vote jamais CONTRE des gens, car j’ignore la vengeance, mais POUR des choses si elles me conviennent. 

  • Tall Tall 27 mars 18:41

    Je constate que le vote Le Pen est 3e dans le sondage d’agoravox

    Or depuis 5 mois ( ce qui doit approcher les 4000 articles ) je ne me souviens pas d’en avoir vu un en faveur du FN .... faut pas demander !

    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 27 mars 19:58

      @Tall

      Touitte un coup, fais comme les autres et ramène tes amis !


    • Tall Tall 27 mars 20:18

      @La Voix De Ton Maître

       
      non, on laisse ce genre de branlette aux loosers ... les urnes suffisent


    • Jonathan Livingstone 28 mars 09:11

      @Tall
      les (b)urnes suffisent…


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 28 mars 14:42

      @Tall
      Un tel article serait automatiquement moinssé par tous les gauchos d’AV et ils sont majoritaires !

      Déjà, un article de simple information comme le sondage québécois avait reçu 2 appréciations négatives, il a fallu faire le forcing pour qu’il passe.


  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 27 mars 19:40

    Le FN de Marine n’est plus le FN de son père.

    Le FN d’aujourd’hui c’est la voiture-balai politique, ils ramassent les mécontents qui ne se voient dans aucun autre parti. Ils ont bâti leur programme sur la rubrique faits divers.
    Il n’y a plus intelligentzia ni de bourgeoisie comme à l’époque de Gollnisch.

    Le nouveau FN dédiabolisé c’est ambiance école de commerce gominée et SPA, avec toute la compétence qui manque pour diriger un pays. Les dernières élections ont révélé l’indigence intellectuelle de ce parti.

    Le FN n’a pas réussi à retenir des types comme Soral ou Chauprade, qu’on les aime ou pas, au moins ce ne sont pas des mecs qui se découvrent tête de liste du FN dans la gazette du coin. J’ai cru comprendre récemment que le manque de cadres dans le parti, c’est juste un problème du Grisbi.

    Le FN va garder sa base de bourrins, mais l’indécis un minimum instruit va pas tomber dans le panneau. Il suffit qu’Asselineau débatte avec elle, il la fera passera pour une lycéenne, comme il a fait passer tous ces prétendus journalistes qui pensaient n’en faire qu’une bouchée.


    • babelouest babelouest 28 mars 05:08

      @La Voix De Ton Maître
      Asselineau, et son MAUDIT article 50 d’un TUE que le Peuple français a refusé ? Lui qui se dit tellement légaliste, accepte de bénéficier d’un coup d’État ? C’est une contradiction fatale.

      De plus, savoir que pendant deux ans on sera pieds et poings liés au bon vouloir des autres membres de l’UE est insupportable : en deux ans la France peut devenir pire que la Grèce.

      Sortir de l’union, c’est sortir, tout de suite, UNILATÉRALEMENT, au nom d’un peuple qui a dit NON
      .


  • Ouam Ouam 27 mars 20:52

    @L’auteur
     
    "cette victoire du FN nous engagera dans un combat de chaque jour, de chaque instant jusqu’à l’épuisement : mais de quelles forces ? Les nôtres ou bien les leurs ?"
     
    Le mot combat c’est pas pour rigoler et se faire guiliguili sous les bras la définition du larousse de combat c’est ceci :
     

    • Engagement limité dans l’espace et le temps de formations terrestres, aériennes ou navales adverses.
    • Fait de se battre avec des forces adverses : Des combats de rues.

    • Note : Ce n’est pas les autres sens ils ne correspondent pas

    http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/combat/17370

     

    Va falloir dire à la marine qu’elle ne rabote pas dans les services ... hospitaliers et les lits smiley

     


  • Harry Stotte Harry Stotte 28 mars 00:07

    " MLP présidente, c’est l’assurance d’une crise politique et sociétale comparable aux événements de Mai 68 par son ampleur : mobilisation de masse et violence urbaine."

     

     

    Vous êtes qui pour menacer la République de guerre civile ? Une sorte de Franco façon slave ?

     

     

    Je crains que ça ne se passe pas comme vous espérez. Je vais vous raconter un truc dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler. Moi, je le tiens d’un adjudant « qui en était ». 

     

     

    En mai 1968, les régiments de la 11e D.P. avaient été déployés en divers points de la région parisienne, et à côté de chaque guitoune, il y avait une fosse, surmontée d’une croix : "Ci-gît un manifestant".

     

     

    Les p’tits gars, comme disait Marcel, rêvaient d’en découdre. Cette fois-là, ça ne s’est pas trouvé... Vous croyez quand même pas qu’en 2017 ils vont laisser faire le fascisme rouge ?


Réagir