lundi 20 mars - par Aimé FAY

Présidentielle : ce soir, sur TF1, on parlera du protectionnisme, de celui du Front national en particulier

Toujours en tête d'extraordinaires sondages − portés notamment par le vote de celles et ceux qui, déboussolés et en manque d'identité nationale, ont peur du déclassement, de la paupérisation… et de la mondialisation − le Front national continue sa progression malgré son incrédibilité économique, sociale et monétaire ; et ses propres affaires financières nationales et européennes.

Marine Le Pen et son équipe "d'experts" en économie − encore anonymes, hors leur cerveau : Florian Philippot − ont dévoilé leur projet pour la France en cas de victoire le 7 mai 2017. Nous ne parlerons pas ici de l'aberration de la sortie de l'euro, car le sujet fera l'objet d'un très prochain article.

Voyons plutôt la volonté du Front national − comme l'est aussi celle : de Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan, de l'Union populaire républicaine de François Assileneau et de la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon − d'établir un protectionnisme. Protectionnisme nommé intelligent et social… comme s'il y avait des pays assez stupides pour dire : notre protectionnisme n'est pas intelligent et est antisocial !

Définissons et listons quelques éléments de réflexion, non exhaustifs, à même d'éclairer l'électorat du Front national − et des autres aussi − qui pense très sincèrement que Marine Le Pen n'est ni démagogue ni populiste, et qu'elle va régler tous les problèmes qu'il rencontre.

Le protectionnisme est une mesure prise par un pays pour restreindre ses importations… c'est-à-dire, en fait, restreindre les exportations des autres pays, par exemple : de l'Allemagne, du Benelux, de l'Italie, de l'Espagne… de la Russie (énergies fossiles), de la Chine, du Bangladesh, de la Turquie… du Kenya (90% des fleurs coupées), du Maroc, de la Tunisie… des Amériques du Sud et de Nord.

Le protectionnisme viserait, dans un premier temps, à protéger tout ou partie d'une production locale, régionale ou nationale contre la concurrence des productions étrangères selon des critères d'ordre politique, idéologique et/ou économique propres au gouvernement en place, en l'espèce, et probablement, celui de Marine Le Pen, le 7 mai 2017.

Vieux comme le commerce en général et les échanges internationaux en particulier, le protectionnisme − la plupart du temps porteur de nationalisme − a souvent, dans un deuxième temps, été source d'isolements et de conflits. En effet, les importations des uns étant les exportations des autres, toute limitation des premières aura pour conséquence immédiate de limiter les secondes. Ainsi le résumait Adam Smith (1723-1790) en parlant de Colbert (1619-1683), ministre protectionniste de Louis XIV : "Les Français sont particulièrement enclins à favoriser leurs propres produits [...] en limitant les importations de biens étrangers qui pourraient entrer en concurrence avec eux. [...]. Ce ministre, par le tarif douanier de 1667, a imposé des droits très élevés [...]. Lorsqu'il refusa de les modérer en faveur des Hollandais, ceux-ci interdirent en 1671 l'importation des vins, des eaux-de-vie et produits transformés de France. Il semble que la guerre de 1672 soit née de cette querelle commerciale. La paix de Nimègue y mit fin en 1678 [...]" 1.

Comme chacun le sait − pour l'avoir étudié à l'école − sous Louis XIV, le peuple de France grevait de faim (cf. : Le Petit Poucet de Charles Perrault (1697)) alors que le gouvernement et les riches festoyés, et que la goutte − maladie des gens qui mangent notamment trop de viande − sévissait à la cour du roi. Bravo ! le protectionnisme du célèbre Colbert.

Cela étant, outre la différence entre des régimes politiques au type d'économie opposé − libéral / communiste, autarcique / ouvert −, de nombreux arguments généraux sont avancés pour justifier une protection érigée aux frontières du pays. Souvent, il s'agit de protéger ou de sauvegarder une industrie naissante, une autre en danger imminent de fermeture ou bien un secteur stratégique lié à la défense nationale... ou encore à une tradition culturelle. Mais il peut aussi s'agir de limiter une concurrence déloyale de produits fabriqués selon des conditions non respectueuses de telle ou telle norme sociale, sécuritaire, sanitaire, environnementale… voire même fiscale (subvention des exportations) ou monétaire (dévaluation / dépréciation compétitive d'une monnaie), d'améliorer les termes de l'échange du pays, ou encore de prendre une mesure de rétorsion contre telle ou telle nation elle-même protectionniste. Bref, la raison de l'excuse n'a pas de limite en matière de protectionnisme et, paradoxalement, ceux qui le prônent pour leur propre bénéfice entendent difficilement ceux qui font de même 2. C'est le cas du Front national qui pense, dans son programme pour 2017, que les autres pays ne vont pas répliquer et vante − tel un enfant immature et donc incompétent − les bienfaits de la compétitivité retrouvée des exportations françaises une fois le protectionnisme établi et le franc national rétabli (engagements 35 et 130).

Souvenons-nous que pour la paix… mais aussi pour que l'avantage comparatif (David Ricardo (1772 - 1823)) puisse réellement s'exercer et que chaque pays ait la possibilité de développer ses productions grâce aux débouchés extérieurs, les gouvernements ont voulu élaborer, notamment après la Seconde Guerre mondiale, des accords ayant pour objectif de lever les obstacles − droits de douane, taxes, quotas, contingentements… normes diverses − érigés en barrière de protection. Barrières qui limitaient leurs échanges bilatéraux ou multilatéraux, substrats du commerce international. Ainsi sont nés, pour favoriser des accords âprement négociés de libre-échange, des zones régionales de libre circulation des biens et des services, et des organisations internationales comme l'OMC (Organisation mondiale du commerce) remplaçante du GATT (General agreement on tariffs and trade). Ainsi est née l'Union européenne qui, pour développer les échanges intracommunautaires, interdit tout protectionnisme entre ses membres (Préambule du Traité et les articles : 34, 35 et 206).

Donc, si la France gouvernée par le Front national veut établir un protectionnisme, elle devra d'abord et obligatoirement sortir de l'Europe en activant l'art. 50 du Traité dit de Lisbonne, comme le Royaume-Uni va le faire pour le Brexit, dans quelques jours. Cette sortie prendra plusieurs années − au moins 2 ans − et coûtera des dizaines de millions d'euros, juste pour recruter des experts afin de confectionner de nouveaux textes, car le pays devra quand même continuer à commercer − nous l'espérons − avec les autres pays de l'Union. Quant à la France, sortie de l'UE, elle devra payer des taxes (quelque 10%) comme le font actuellement, par exemple : la Norvège… la Suisse et prochainement, vers mars 2019, le Royaume-Uni. Sachant aussi que des millions de salariés, en France, travaillent grâce aux échanges avec les 27 (demain 26) pays de l'Union européenne, la balance "coûts / bénéfices" ne sera pas en notre faveur et le chômage augmentera ! Bravo le protectionnisme, même intelligent et social ! Ceux qui prônent un protectionnisme bienfaiteur sont des menteurs et n'ont qu'un seul objectif : faire des voix chez les plus démunis en termes économique et social.

En voulant replier la France sur elle-même et la "protéger" de la concurrence extérieure, la politique économique du Front national de Le Pen, aura aussi pour conséquences, outre d'encourager des mesures de rétorsion et de contre rétorsion, d'éventuels conflits. Si la France limite les exportations russes, que fera le dictocrate Poutine, bien que cher au clan Le Pen ? Quid de son alter ego : Narcissique-Trump, tout aussi cher à eux ?

Mais, le protectionnisme, c'est aussi, notamment :

encourager la pérennisation d'une production intérieure non compétitive, voire obsolète 3. In fine, c'est favoriser une nouvelle hausse du chômage et donc l'affaiblissement de notre croissance économique… donc des recettes de l'État. Cela sera par ailleurs aggravé par la faiblesse de notre nouvelle monnaie (objet d'un prochain article) ;

voler une partie du pouvoir d'achat des consommateurs, notamment des moins riches, des plus vulnérables, en la consacrant aux paiements des taxes sur les produits importés, plutôt qu'à l'achat de produits purement nationaux… sans parler des tensions inflationnistes que cela engendrera. Tensions aggravées par une unité monétaire faible (objet d'un prochain article) ;

procurer à l'État des recettes budgétaires supplémentaires, mais éphémères, car nos exportations diminueront, en volume, au bout de quelques mois, pour cause de représailles mondiales et surtout de baisse des échanges avec nous anciens partenaires de l'Union européenne… qui peuvent fort bien se passer d'une France isolationniste.

Le protectionnisme montre bien qu'il est, in fine, un repli sur soi, une démarche perdant / perdant, qui aggrave une crise au lieu de la résoudre.

Le protectionnisme fut l'une des causes de la Seconde Guerre mondiale et de l'avènement d'un nationalisme allemand exacerbé par le patron − funeste, mégalomane… et égocentrique − du Parti national-socialiste des travailleurs allemands : Adolf Hitler.

Il faut aussi savoir qu'en matière de politique macroéconomique, comme le proposent les 144 engagements que le Front national veut imposer au pays, toute expérience a des conséquences irréversibles à court, moyen et long terme.

Une fois la France hors de l'Europe et de l'euro… c'est IRRÉVERSIBLE ! À chacune et chacun de méditer cela pour le 23 avril prochain et très probablement aussi pour le 7 mai 2017. C'est juste dans quelques semaines. Voter utile, c'est voter contre Le Pen et son protectionnisme mortifère !

 

1. Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations, livre IV, chap. 2 "restrictions à l'importation", p. 480, éd. Économica. Smith en déduit que la liberté du commerce entre les pays est non seulement source de croissance économique grâce à la division du travail, mais aussi porteuse de paix.

2. "Les perdants de l'accroissement des échanges internationaux sont les avocats infatigables du protectionnisme sous forme de droits de douane et de quotas" (P.A. Samuelson (Nobel 1970) et W.D. Nordhaus, Économie, p. 32, éd. Économica).

3. Au Brésil, une loi de 1984 visait à protéger l'industrie informatique naissante en interdisant l'emploi d'ordinateurs importés dans les entreprises [...]. Cette loi sera abrogée en 1992 après avoir été reconnue comme une "tragédie" pour la modernisation de l'activité économique du pays absente de la révolution des premiers pas de l'économie numérique. Ses méfaits ont été estimés à plusieurs milliards de dollars américains. Depuis la fin de ce "nationalisme insensé" (dixit madame Zélia Maria Cardoso de Mello, ministre de l'Économie (1990-1991)), le Brésil a bien progressé…

Crédit photo : wikiliberal.org (commentaire de A. Fay).

 

.



100 réactions


  • cétacose2 20 mars 08:50

    Imaginez un instant que le FN n’existe pas ....Ce serait comme si lors d’un incendie,il n’y ait pas d’issue de secours.....On « cramerait » tous.....Du moins ceux qui ne le méritent pas...


    • Michel DROUET Michel DROUET 20 mars 09:05

      @cétacose2
      J’ai plutôt l’impression que l’incendiaire c’est le FN et que sa volonté de fermer les frontières nous fera tous cramer à l’intérieur du pays


    • cétacose2 20 mars 09:22

      @Michel DROUET
      Mais pas du tout ! Vous savez bien que ceux qui ont les allumettes sont dans nos « gentilles banlieues fleuries ».Ils ont d’ailleurs commencé en se faisant la main sur les bagnoles ,les écoles maternelles et autres lieux publics...


    • Habana Habana 20 mars 12:50

      @Michel DROUET
      Mon pauvre !


    • Shawford Orange Skink 42 20 mars 13:10

      @Habana

      C’est pas toi par hasard qu’a boulotté les remerciements de Bob, le taulier du Plana à Bordeaux, quand je lui ait offert des COHIBA Work Class Hero dans les années 2000 !? ( :-> ? )


    • @cétacose2
      Après le parjure les mensonges et les vols de la FAMILLE FILLON voici l’ère des insulteurs de speakerines ou journalistes feminins par les « ploucs » RIPOU BLICAINS !!!!!!

      ils iront jusqu ou ces nazis néophites jusqu a la MENACE DE MORT :AINSI ILS MONTRENT LEURS VRAIS VISAGES DE FACHOS !!!


  • Alpo47 Alpo47 20 mars 09:03

    En fait, personne ne sait ce que donnerait l’application des programmes de MLP, NDA, FA ... notamment en matière économique. Ceux qui se hasardent -comme l’auteur- à en lister les conséquences ne font que des hypothèses. Celles ci correspondent à leur vision de société. Pour l’auteur, il faut une société libérale. Mais les économistes ont une chose en commun, ils se trompent très souvent. Pour ne pas dire tout le temps.
    Par contre, on connait déjà ce que donnerait le programme de Fillon ou Macron. Pour Hamon, c’est plus douteux, il nous refaisait hier « Mon ennemi ... c’est la finaaaannce ... ». Melenchon est une incertitude, il s’est tellement souvent prononcé contre les intérêts du peuple ...Et on sait que là, -au moins pour les 2 premiers, c’est paupérisation des 99%, abandon de souveraineté (en reste t-il encore ?), ubérisation de la société ... etc ... De pire en pire.
    Alors, que faire ? Certainement pas voter pour les 2 défenseurs des rentiers. Hamon ... qui veut en reprendre pour 5 ans ? Melenchon .... ?

    Mais pour la plupart, voter MLP, ou NDA -FA, voire Melenchon, ce sera voter contre le système prédateur en place. Question de survie, finalement.

    Les 99%, finiront -ils par devenir majoritaires ?


    • leypanou 20 mars 09:44

      @Alpo47
      Mais pour la plupart, voter MLP...ce sera voter contre le système prédateur en place. : voter MLP ce sera voter contre le système prédateur en place ? N’avez-vous jamais entendu parler du système Riwal ?

      Renseignez-vous un peu mieux sur cette question, par exemple ici  : vous ne le regretteriez pas.


    • Alpo47 Alpo47 20 mars 09:51

      @leypanou

      Je n’ai pas dit que MLP était « anti-système », juste que ceux qui voteront pour elle, le feront largement par réaction ou dégoût du système en place. Je crois qu’il y a une nuance.
      La seule option anti-système c’est celui qui voudra -et le fera- sortir de l’UE.


    • doctorix doctorix 20 mars 11:44

      @Alpo47

      ceux qui voteront pour elle, le feront largement par réaction ou dégoût du système en place. 

      C’est la grande différence avec ceux qui voteront pour François Asselineau : ceux-là le feront par enthousiasme, et parce qu’ils auront compris que lui seul est clair dans son projet de sortie de l’UE, qu’il effectuera dès le lendemain de son élection et pas aux calendes grecques.
      Voter par enthousiasme !
      On en rêve depuis 50 ans (à part le triste épisode Mitterand, trahison en deux ans, comme toujours quand il s’agit du PS).

  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 10:12

    Pauvre auteur qui ne sait même pas que les Traités européens imposent aux pays européens d’autres règles que celles appliquées dans tous les autres pays du monde ...
    Tous les pays du monde protègent leurs secteurs stratégiques !
    Mais les pays européens ne peuvent plus protéger quoi que ce soit !


    A lire, cet excellent article paru sur Agoravox.
    « Trahisons socialistes de Macron, presse sous influence et informations censurées »

    • Le Panda Le Panda 20 mars 10:25

      @Fifi Brind_acier
      Bonjour,

      Tous les pays du monde protègent leurs secteurs stratégiques !
      Mais les pays européens ne peuvent plus protéger quoi que ce soit !


      A lire, cet excellent article paru sur Agoravox.
      « Trahisons socialistes de Macron, presse sous influence et informations censurées »

      "Cela démontre qu’il arrive que nous soyons en accord, la preuve. Puis Macron un affabulateur de 1ere mais comment faire ?

      Le tout avec un accord sur certains de vos propos.

      Cdt


    • Etbendidon 20 mars 17:50

      @Fifi Brind_acier
      SALUT FiFine
      OUI ce soir C la soirée des GRANDS sur TF1
      J’ai préparé pinard et saucisson avec apéro et tout et tout
      On va se régaler
       smiley
      Et la semaine prochaine en principe soirée des PETITS sur BFMensonges
      Avec Asselineau C trop beau
      jacques Cheminade qui revient de la lune
      Nathalie Marteau qui va cogner
      Philippe Poutou qui va venir se faire chier
      jean Lassalle qui va chanter en béarnais
      et l’inénarable Dupont gnan gnan
      faudra prévoir une maitresse d’école (rosemar) pour calmer tout ce petit monde
       smiley


    • dobertou 20 mars 18:06

      @Fifi Brind_acier
      Je l’ai lu, c’est un excellent article sur cette presse à la dérive. Il y a aussi son autre article sur super-macron et l’Alstomgate. Il faut dire que le mec est un ancien militaires comme moi, et son sites perso est une mine d’info sur les méthodes d’espionnage utilisée. Ce que je pige pas, c’est qu’il a été dans l’air, alors qu’il a été sur un navire de la marine et celui là on ne visite pas, ni un autre. Même s’il a alerté tous nos parlementaires à ce que j’ai lu, nos politiques continuent à être sourd et à faire dans la connerie, jusqu’à équiper l’armées avec devinez quoi, cette passoire de Windows 10. Je vais d’ailleurs retourner voir les nouveaux commentaires sur son article Alstomgate, et macron ami des banquiers prétend redresser la France, alors qu’il a bradé Alstom, c’est un gag. Après ce sera le tour de qui, d’Airbus ? Il paraît que cela a déjà commencé.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 19:12

      @dobertou
      Oui, ses articles sont remarquables, mais tant que nous seront dans l’ OTAN, nous seront les carpettes de Washington... De Gaulle doit se retourner dans sa tombe.


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 10:21

    Quant à la sortie de l’ euro, l’auteur n’y connait rien non plus, mais en parle savamment !
    « La tragédie de l’euro par Asselineau », un cours d’économie sur les monnaies gratuit pour l’auteur ...


    Et puis, visiblement, l’auteur n’a pas lu les programmes dont il parle.
    Le FN, dès la 1ere page, explique que l’objectif est un projet européen.
    Nulle part le FN ne se prononce clairement pour « la sortie unilatérale de l’ UE par l’article 50 » .

    Ni Mélenchon, ni le FN, ni Dupont Aignan ne veulent sortir de l’ UE, ils veulent renégocier les Traités pour « une Autre Europe » !

    Seule l’UPR a comme priorité le Frexit par l’article 50.

     


    • Aimé FAY Aimé FAY 20 mars 10:34

      @Fifi Brind_acier

      Ma compétence n’est effectivement pas la vôtre.

      Mon livre : « Le passage à l’euro du système d’information ». Mon article : « La monnaie électronique existe-t-elle ».


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 10:53

      @Aimé FAY
      Et bien, cela se voit ! Les Français ont compris bien avant vous ! Ce sont les Traités européens qui ont ouvert à la mondialisation. Elle a été un désastre humain et social pour les pays occidentaux.


      Les peuples ont parfaitement compris que chaque travailleur été mis en concurrence en Europe et dans le monde avec des salariés à bas coût, et qu’on avait supprimé leurs emplois pour leur vendre des merdouilles à obsolescence programmée, à la place.

      Et cerise sur la gâteau, l’ Europe va supprimer le modèle social français !
      Les Français sont très en colère contre tous ceux qui les ont mis dans cette situation, et à mon avis, ça va barder pour les Partis politiques européistes...


    • aimable 20 mars 11:02

      @Fifi Brind_acier
      avec la mondialisation , nous avons un déficit du commerce extérieur qui se porte bien !


    • doctorix doctorix 20 mars 11:35

      @Aimé FAY

      Les économistes, ce ne sont pas ces gens qui vous expliquent le lendemain pourquoi ils se sont trompés la veille ?
      Ecrire des bouquins n’est pas signe de compétence.
      A ’UPR, nous avons pour référence des économistes de valeur et qui disent exactement le contraire de vous.
      Sapir, Stiglitz, et plusieurs prix Nobel d’économie.
      Les meilleurs disent que la sortie de l’Euro est LA solution.

    • doctorix doctorix 20 mars 11:55

      @Aimé FAY
      C’est quand même pas croyable de défendre un système dont il est clair qu’il nous détruit à petit feu, en prétendant que ça serait pire autrement.

      Eh bien non, ça ne peut pas être pire. 
      La maîtrise de notre monnaie est l’assurance d’un rééquilibrage de nos échanges internationaux, actuellement plombés par un euro trop fort.
      Une main d’oeuvre européenne payée au smig mais avec les charges des pays européens pauvres d’origine, c’est une concurrence déloyale et une source de chomage. Pire encore, importer des produits à bas coût parce que venant de pays qui n’ont pas de smig et des charges sociales ridicules, c’est une absurdité qui entraine au suicide économique, et de plus cela condamne notre système social si durement acquis et si facilement bradé par l’EU avec la complicité de quelques traîtres, actuellement socialistes, anciennement RPR.

    • Le Panda Le Panda 20 mars 12:45

      @doctorix
      Bonjour

      désolé tu parles à qui ?

      Une main d’oeuvre européenne payée au Smig mais avec les charges des pays européens pauvres d’origine, c’est une concurrence déloyale et une source de chômage. Pire encore, importer des produits à bas coût parce que venant de pays qui n’ont pas de Smig et des charges sociales ridicules, c’est une absurdité qui entraine au suicide économique, et de plus cela condamne notre système social si durement acquis et si facilement bradé par l’EU avec la complicité de quelques traîtres, actuellement socialistes, anciennement RPR.

      Comment ne pas être en accord avec ces propos ?

      Cordialement


    • doctorix doctorix 20 mars 12:50

      @Le Panda
      Je parle à l’auteur de cette bouse, qui d’autre ?


    • doctorix doctorix 20 mars 13:57

      Et j’aimerais que quand on me cite on mette des caractères italiques. 

      Ce n’est pas la peine de répéter tout un post pour dire juste qu’on est d’accord.

    • dobertou 20 mars 18:11

      @doctorix
      Il suffit de regarder la dette de la France, et les rapports de la cour des comtes et on a tout compris. L’Europe finira par s’effondrer comme l’ex-URSS, car c’est un truc imposé par les ricains.


    • PiXels PiXels 20 mars 18:36

      @doctorix
      .

      « Les économistes, ce ne sont pas ces gens qui vous expliquent le lendemain pourquoi ils se sont trompés la veille  ?
      [...]
      A ’UPR, nous avons pour référence des économistes ..... »

      .
      Pourtant, je commence à être un peu habitué.
      Mais celle-là.... smiley smiley smiley ... smiley ... ça y est, j’en suis pour changer de futal !! smiley

    • PiXels PiXels 20 mars 18:42

      @doctorix

      .
      .
      .« Les meilleurs [selon le classement de l’UPR] disent que la sortie de l’Euro est LA solution »

      .Toute l’objectivité de Doctorix résumée en une phrase !

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 19:17

      @PiXels
       Asselineau aujourd’hui, invité au Grand Oral des Grosses têtes sur RMC.
      Il est compétent, clair, il connaît ses dossiers, on comprend que les 5 Mousquetaires n’aient aucune envie de l’avoir en face ... !!


  • Le Panda Le Panda 20 mars 10:21

    Toujours en tête d’extraordinaires sondages − portés notamment par le vote de celles et ceux qui, déboussolés et en manque d’identité nationale, ont peur du déclassement, de la paupérisation… et de la mondialisation − le Front national continue sa progression malgré son incrédibilité économique, sociale et monétaire ; et ses propres affaires financières nationales et européennes.

    Bonjour,

    « Il me semble au travers de votre présentation et le bon sens, de ce que vous semblez vouloir démontrer, vous parlez de TF1 ce soir.....

    C’est un des pires scandales depuis la V eme République. Nous sommes prit en otages. Donc quelque soit l’éloquence des débatteurs ce soir je fermerai mon poste à TF1.

    Nous avons payé très cher le droit à l’expression alors ne nous faisons pas violer en plus ».

    Cdt


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 10:46

      @Le Panda
      Bonjour le Panda, les sondages pour le FN, avant chaque élection depuis 40 ans, sont toujours mirobolants ! C’est après que ça se gâte...

      Au final, le FN n’a jamais fait plus que son plafond de verre, 13 ou 14 % de l’ensemble des électeurs. Les Français ne votent pas FN à 85% ! Ils ne veulent pas d’un Parti raciste, xénophobe et islamophobe à la tête de l’ Etat depuis 40 ans.


      C’est à cause de cette allergie persistante, que le PS et l’ UMP s’en servent comme épouvantail à moineaux à chaque élection, pour faire élire leur candidat arrivé 2e.
      Grâce à l’invention « du Front républicain » entre les 2 tours :
      « Votez pour nous, sinon ce sera le FN ! »

      Donc, peu importe son programme du moment qu’il est truffé de propos diviseurs, le FN n’a pas vocation à arriver au pouvoir, mais à faire voter pour le candidat arrivé 2e !
      Comme dit Barbier : « Le FN peut faire élire n’importe qui ! »

       Le casting prévu est la finale FN - Macron.
      Mais vue la conjoncture actuelle, rien ne dit que les résultats du 1er tour seront ceux là ! « Le FN, épouvantail médiatique au service du pouvoir »

    • Le Panda Le Panda 20 mars 12:42

      @Fifi Brind_acier
      Bonjour,

      vous le constatez, nous sommes en accord bis, merci pour les liens qui sont d’une réalité incontournable. Mais vouloir parler avec le mur du son cela signifie que nous sommes la patrouille de France. Le PS le PR sont morts et autres candidats exclus d’un débat. Je trouve que nous sommes plus que violés.

      L’institution le fondement même de la République et nous avec sommes en otages jusqu’au jour où cela va réellement imploser.

      Oui la phrase du fin à de fortes probabilités de se réaliser MLP/MACRON. Puis durant 5 années nous n’aurons pas un président élu par le peuple, mais un président des médias. Durant ce temps nous aurons laissé les moyens de laisser aux autres candidats le soin de s’exprimer.

      Merci pour cette ouverture

      Cdt


    • izarn izarn 20 mars 13:09

      @Le Panda
      ont peur du déclassement, de la paupérisation

      Ils n’ont pas peur, c’est fait ! Comment justifiez vous alors Marine à 28% ?
      Passé ce stade ce n’est plus de la peur, c’est la réalité !
      Exactement comme pour Trump aux USA.

      Ce n’était pas un problème sociétal, mais un probléme de porte monnaie de l’américain moyen.
      Mais le Système refuse de se voir en échec. Alors il raconte une réalité virtuelle. Un narrative illusoire sur ses succés....

      Marine c’est le résultat de l’échec patent du Système.




    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 19:28

      @Le Panda
      Cette campagne de caniveau insupporte fortement les Français ! Les choses se passent désormais ailleurs que dans les médias mainstream. Et ce n’est pas bon signe pour eux !

      Le coup de gueule de Dupont Aignan à Tf1 a été vu 12 millions de fois !
      C’est dire si les Français approuvent !


      Le programme de l’ UPR a été vu plus de 116 000 fois en quelques jours.

      Le court passage d’Asselineau à Télé matin, 50 000 fois en 3 jours etc

      Les Français écoutent les médias, puis vont chercher l’information sur Internet, voilà comment se passe la campagne cette fois !


    • PiXels PiXels 20 mars 19:47

      @Fifi Brind_acier
      .

      « Cette campagne de caniveau insupporte fortement les Français »


       ;Raison pour laquelle les UPRistes ne ratent jamais une occasion de s’y vautrer !

      Et ça, pour le coup c’est vrai que c’est assez insupportable.

      Allez ! Courage ! 
      Encore quatre semaines à tenir ; (ne vous méprenez pas : c’est à ceux qui subissent votre harcèlement, votre propagande faite de mensonges, de calomnie, d’insultes etc.  que je m’adresse !)

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 mars 08:36

      @PiXels
      A l’ UPR on fait de la politique, on rédige des commentaires qui s’appuient sur des arguments, on ne s’attaque pas aux personnes.

      Mais quand les Insoumis font de la politique de caniveau avec des attaques aux personnes, à un moment donné, on fait comme vous !
      Mélenchon n’est pas un saint, et on le fait savoir.

      C’est désagréable, hein ? Alors tenez-vous le pour dit.


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 10:30

    Le Brexit devait être un cataclysme ... planétaire, il allait détruire la nature et particulièrement les blaireaux, si, si, les blaireaux allaient mourir à cause du Brexit !

    Le Royaume uni est devenu le Bangladesh après le vote du Brexit ? Sortir de l’ UE serait une catastrophe ? Uniquement dans les rêves et la propagande des européistes !


    La GB a dévalué la livre de 10%, (ce que nous ne pouvons pas faire avec l’euro), le chômage est tombé à 4,7%, le niveau le plus bas depuis 1975 !

    Avant même la sortie officielle de l’ UE, « les commandes industrielles enregistrent une hausse » !


    Investissent en GB : Google, IBM, Facebook, Lego, Nissan et maintenant Boeing qui va y créer sa 1ere usine en Europe .

    Pendant ce temps, le commerce extérieur de la France, avec un euro trop fort par rapport au dollar, c’est la Bérézina ! C’est à dire des emplois en moins, et du chômage en plus .

    Voilà les 10 raisons qui imposent de sortir de l’ UE

    • izarn izarn 20 mars 13:00

      @Fifi Brind_acier
      Eviter les effets d’annonce...Ensuite les cours boursiers ne prouvent rien....
      Ensuite jouer la déregementation à outrance n’est pas forcement bon pour le peuple britannique.
      C’est basé aussi sur le refus de Trump sur le TAFTA, donc ils rappliquent en GB, tete de pont vers l’UE...Par l’intermédiaire du Canada.
      Donc c’est de la gesticulation...
      La France ne pourra pas se permettre ce genre de chose, ou Asselineau est bien pire que Fillon ou le FN sur le sujet...
      Donc ce n’est nullement un exemple. Meme, c’est le pire !
      Bref : Tout ce que vous ne voulez pas en UE, vous l’avez au RU avec le Brexit !
      Sans compter le délire anti-Russe !
      Je n’envie pas la galère des anglais !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 19:33

      @izarn
      Theresa May a annoncé un plan de relance industrielle, du jamais vu depuis 30 ans !
      Une fois les emplois créés, les salaires, les conditions de travail, relèvent des salariés et des syndicats. Rien de nouveau sous le soleil.
      Vous préférez comme en France, 11 millions de sans emplois ?


  • gus14 20 mars 10:39

    Sondage en ligne pour la presidentielle : https://strawpoll.com/9w4e17g Pour comparer avec les sondages donnés par les medias


    • LE CHAT LE CHAT 20 mars 11:53

      @gus14

      ça prouve juste que les trolls UPR passent leur vie à voter sur les sites en ligne , pour un résultat bidon car ne reflétant absolument pas la population réelle


    • doctorix doctorix 20 mars 12:46

      @LE CHAT
      C’est bien possible mais vous n’en savez rien.

      On tombe sur ces sites de sondage par hasard, et tout le monde peut y participer.
      On ne peut pas voter deux fois, j’ai vérifié.
      Il est bien possible qu’il y ait d’énormes surprises quand il s’agira de comparer les résultats aux pseudo-sondages officiels.
      Bien des gens ont négligé le rôle d’internet dans les votes, et se ont cassé les dents : Brexit, trump, fillon. Les media vont bientôt compter pour du beurre, si ce n’est déjà fait.

    • non667 20 mars 14:10

      @gus14

      sondage av 2012 1°tour  :

      Nathalie Arthaud

      0.6%

      François Bayrou

      6.0%

      Jacques Cheminade

      1.3%

      Nicolas Dupont-Aignan

      2.8%

      François Hollande

      16.1%

      Eva Joly

      2.7%

      Marine Le Pen

      12.9%

      Jean-Luc Mélenchon

      39.1%

      Philippe Poutou

      1.3%

      Nicolas Sarkozy

      6.4%

      Je ne sais pas

      2.9%

      Je voterai blanc

      2.1%

      Je n’irai pas voter

      5.9%

      26542 votes



    • doctorix doctorix 20 mars 14:24

      @non667

      Vous avez juste oublié :
      François Asselineau : 32,01%
      Ce qui fait 130%...Ce qui est rare...
      Pourquoi ne pas citer le lien de votre sondage ?

    • LE CHAT LE CHAT 20 mars 14:26

      @doctorix

      il n’y a que ses militants qui vont voter pour lui , les autres ne le connaissent même pas !

      ça tiendrait du miracle de faire plus de 1% , avec son charisme d’huitre ....


    • non667 20 mars 15:50

      à doctorix
      Pourquoi ne pas citer le lien de votre sondage ?

       en tête j’avais indiqué sondage d’av pour agoravox que l’on retrouve facilement sur le site !
      asselineau n’étant pas présent en 2012 naturellement n’y figurait pas
      je laissais le soin au lecteur de remarquer que sur av melanchon 39% marine 13% alors que les résultats reels des élection placait marin largement devant mélanchon
       cela sera pareil en 2017 marine devant melanchon et la taupe du n.o.m./ grenouille asselineau


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 19:37

      @LE CHAT
      Bien sûr, c’est par hasard qu’en quelques jours, le programme de l’ UPR a été vu plus de 116 000 fois !? Même si Asselineau n’est pas ce soir sur TF1, il est invité par 3 ou 4 médias chaque jour....


    • Petit poney 42 20 mars 19:41

      @Fifi Brind_acier

      Et bien il s’emmerde pas le pépère, c’est en train de devenir une entreprise fort prospère.
      Attention quand même à laisser un peu de tissu sur le joli popotin de Wonder Woman... QUAND MÊME !!  smiley smileysmiley ? smiley ? smiley ? ) smiley


    • PiXels PiXels 20 mars 19:54

      @Petit poney 42


      .
      Ca va être dur pour Pépère le jour ou il faudra bien gentiment ..rentrer à la maison

    • PiXels PiXels 20 mars 19:56

      @PiXels
      .

      Jai bien une solution pour lui

    • Petit poney 42 20 mars 20:00

      @PiXels

      Con vaincu smiley smiley smiley


    • PiXels PiXels 20 mars 20:00

      @PiXels
      .

      Et avec un peu chance, fifi réclamera de continuer le rythme de la campagne ?)

    • PiXels PiXels 20 mars 20:03

      @Petit poney 42

      à moins que ce soit fifi qui soit con vaincu (3e vidéo)

    • PiXels PiXels 20 mars 20:06

      @PiXels
      .

      Comme quoi y a aussi de « bons » docteurs ... à condition qu’ils se « sentent bien »

    • Petit poney 42 20 mars 20:07

      Quoi qu’il arrive :

      https://www.youtube.com/watch?v=dCFXSIndYIk

      Alors faîtes pas vos fayots, vos tafioles ou vos pucelles !

      Moi je vais m’en glisser un p’itit à Bordeaux, faîtes gaffe à vos arrières et/ou lâchez moi le bras droit !


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 20 mars 20:12

      @Petit poney 42

      Groovy baby, mets en une pour moi smiley smiley


    • Petit poney 42 20 mars 20:18

      @bouffon(s) du roi

      J’y travaille, j’y travaille smiley smiley


  • Debrief 20 mars 10:51

    Quelle quelle malhonnêteté que vouloir faire croire que les partis souverainistes veulent construire des murs aux frontières. Ou alors quelle stupidité que de le croire !

    La superbe et débridée ouverture européenne des frontières amène par exemple sur notre territoire une armada de chauffeurs routiers polonais, roumain etc... payés le tiers des nôtres, qui ne cotisent à rien. Sans compter la triche sur les moins de 3.5t. 20.000 emplois supprimés en France.

    Et tout est à l’avenant. Faut-il pour aider au développement de ces pays de l’Est européen sacrifier nos propres emplois ? C’est suicidaire.

    Le commerce c’est quelque chose qui se négocie, c’est pas je me vautre dans ton salon.
    Trump a raison ! Des accords en fonction des intérêts des uns et des autres, des deals « win-win ». Et nous sommes bien cons de ne pas le faire, et un peu moins en votant pour les gens qui veulent y remédier.

    Les idéologues de l’ouverture totale sont des crétins ou des rentiers du système, les bénéficiaires du pillage général.

    Il y aurait beaucoup à dire sur la braderie, au nom de cette idéologie, de nos fleurons de l’industrie, sujet d’articles aussi publiés sur Agoravox, et qui relève de la haute trahison, bien au-delà de la simple crétinerie idéologique.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 10:59

      @Debrief
      La France a plus de 6000 accords avec d’autres pays du monde, pour l’UPR du moins, il n’est nullement question d’en sortir, mais au contraire de renforcer les liens avec les pays de la francophonie.

      On ne sortira que des Traités européens, TUE & TFUE. Et de l’ OTAN, complètement, par l’article 13 du Traité de l’Atlantique nord, pour cesser de participer à des guerres illégales.


    • roby 20 mars 11:42

      @Debrief

      Entièrement d"accord


  • LE CHAT LE CHAT 20 mars 12:00

    un article de plus pour dire que le FN c’est pas bien et qu’il faut continuer à voter comme des moutons ....

    C’est pas ça qui va me faire changer d’avis , j’ai voté non à Maastricht comme en 2005 ,l’Europe est une vaste escroquerie , on n’a rien à perdre à la quitter ....


    • doctorix doctorix 20 mars 13:27

      @LE CHAT

      pour dire que le FN c’est pas bien

      C’est pas ça. Le FN, c’est pas que c’est pas bien, mais c’est du vent, de l’esbroufe, du néant, propulsé au sommet comme Macron sur des bases ridicules, avec aucune chance d’élection.
      Enfin Macron c’est pas sur. Avec de bons publicitaires, ont arrive à vendre de la glace à des esquimaux et des préservatifs aux eunuques..


    • LE CHAT LE CHAT 20 mars 14:30

      @doctorix

      Si vous croyez que votre Dieu va interesser les gens avec ses conférence sur l’article 50 du traité de Lisbonne , libre à vous , moi je parierais pas un kopeck dessus !

      sur les autres sujets , il propose quoi le gourou ? sur l’emploi , les salaires , le changement de mode de scrutin , l’immigration , la sécurité .....


    • @LE CHAT

      (ça commence à se lire à défaut qu’à se voir, freine ton bolide smiley )


    • dobertou 20 mars 18:18

      @doctorix
      Oui, mais les français ne savent plus pour qui voter, ils se sont faits entuber à gauche et à droite, alors comme certains osent le dire maintenant de plus en plus, ils vont tenter FN ou Mélanchon. Mais en réalité mêmes les instituts de sondage, ils ne savent plus où ils en sont, il suffit de voir Trump. TF1 ce soir va être décisif pour certains candidats, et casse gueule même.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 19:44

      @LE CHAT
      Il propose ce que le FN ne propose pas : la sortie de l’ UE par l’article 50.

      La sortie de l’euro, ce sera plusieurs millions d’emplois !

      Et c’est ballot, mais comme il passe désormais dans les médias, les vidéos sont regardées par des milliers de gens ....

      Le programme fait 3 heures 40 !


    • titi 21 mars 02:06

      @Fifi Brind_acier

      « La sortie de l’euro, ce sera plusieurs millions d’emplois !  »

      Rien ne le prouve.

      Notre déficit extérieur s’est aggravé depuis 10ans avec tous les pays, y compris des pays comme l’italie.
      L’Euro est donc bon pour l’Allemagne (on le savait) mais aussi avec l’Italie..

      En fait y’a que la France qui n’y arrive pas « à cause de l’euros ».
      C’est pratique...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 mars 08:39

      @doctorix
      Les conférences d’ Asselineau passionnent les gens : 8 millions de vues sur Youtube.
      C’est d’ailleurs là que Philippot et Marinnette puisent les idées qu’ils n’ont pas !


  • MERLIN MERLIN 20 mars 12:34

    Je suis effaré de voir tous ces européiste creusant leur propre tombe, la propagande fait bien le boulot : à rendre suicidaire......


    • Sphere 20 mars 12:58

      @MERLIN
      Il ya surtout des gens profondément collabo, qui préfèrent être de riches esclaves, qui baissent la tête dès qu’ils craignent pour leur argent ou leur vie. Des libéraux, quoi..
      Neo contre Cypher


  • izarn izarn 20 mars 12:45

    Réfutations basiques...
    Pour la sortie de l’euro, voyez russeurope. Un peu plus sérieux que vos arguments d’ordre délirant.
    De plus la sortie de l’euro se pose réellement pour les états en faillite comme l’Italie, l’Espagne, le Portugal, et bien entendu la Grece.
    Il faut etre aveugle pour ne pas voir, que lorsque tout va mal, l’euro n’aide pas, il enfonce, et la seule solution, c’est la sortie de l’euro !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    La crise de la dette, c’est la crise de l’euro, pas celle des états !
    700 milliards d’euros de dettes pour sauver les banques françaises, donc l’euro, par Sarkosy !
    Tu imagines un peu la SG en faillite à cause de la libre spéculation des capitaux toxiques ? Et cela aurait fait quoi sur l’euro ?
    Quand au protectionnisme, laissez moi rire ! Tous le monde se protège, USA, Japon, Chine, désormais la Russie. Seule l’UE ne se protége pas et obéit à votre loi stupide de la libélralisation des échanges à tout prix ! La BCE fait de la planche à billet, comme la Fed, la BoJ, la BoE, et pourquoi donc ?
    Revenir à un peu de lucidité, éviter de vendre des sociétés françaises à des multinationales étrangères, en les aidant un peu à survivre, serait une bonne chose !
    Vous etes complètement fou de pas comprendre que toutes les plus grandes puissances économiques font ça ! Particulièrement les USA. Et Trump va accelerer encore la chose. Les USA ne sont pas un modèle ? Bon alors qui ? Les Iles Caiman ?
    Et nous sommes les pauvres cons, à ne pas vouloir nous protéger, juste un petit peu ?
    Le FN n’a jamais dit qu’il s’agissait de taxer SYSTEMATIQUEMENT les importations !
    Il s’agit de garder nos entreprises chez nous, cela n’a rien à voir !!!
    Bref les européistes anti FN continuent de raconter des foutaises sans voir que le Titanic UE est en train de couler...Se proteger consiste a prendre les canaux de sauvetage, par de continuer à se suicider sans bouée !
    C’est la thématique des allumés du Sytème, qui fument de la came ; tout va bien ! Et que ça ira plus mal si on fait du protectionnisme. Mais pour ne pas faire du protectionnisme il faut hyper exporter comme la Chine ou l’Allemagne, par dessus le marché, croyez vous qu’ils ne se protègent pas en fait ? Vous avez vérifié ? Les dé sont pipés, vous le savez, ou vous etes un crétin.
    TOUT VA MAL ! Parce que tout est pipé !
    Putain, ça se voit pas ? Le scénario globaliste à tout va n’existe plus, faut vous réveiller, ou c’est du mensonge.


    • MERLIN MERLIN 20 mars 13:33

      @izarn
      Il s’agit de garder nos entreprises chez nous, cela n’a rien à voir !!!
      Article 63 : permettant la libre circulation des capitaux & les délocalisations...
      Et des comme ça il y en a des wagons à UE......


    • titi 21 mars 02:18

      @izarn

      « Il faut etre aveugle pour ne pas voir, que lorsque tout va mal, l’euro n’aide pas, il enfonce, et la seule solution, c’est la sortie de l’euro »

      Pas du tout.

      La sortie de l’euro, la dévaluation, c’est une « réduction de couts »

      La réduction de cout elle peut s’obtenir par plein de moyens différents.

      Mais il faut du courage politique pour le faire.

      Dévaluer une monnaie c’est diminuer le pouvoir d’achat : pour acheter un bien de consommation il faudra travailler plus.

      Mais pour nos courageux politiques, c’est plus facile de dire « l’euro l’euro » que de dire « diminution des salaires » ou « augmentation du temps de travail »

      Sauf que ca revient exactement au même.

      Nous vivons au dessus de nos moyens. Faire croire que sortir de l’euro va résoudre le problème en douceur c’est une connerie.
      MAis c’est sur qu’en période éléctorale c’est plus vendeur qu’annoncer la couleur.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 mars 08:46

      @titi
      Mais non, la sortie de l’euro booste les exportations, va créer des millions d’emplois et boucher le trou de la sécu et faire rentrer des cotisations sociales et des impôts.

      Dévaluer augmente le prix des importations, c’est vrai, mais cela modifie les modes de consommations tant que les productions ne seront pas redevenues nationales.

      De plus, le prix des carburants est essentiellement des taxes.

      « Les scenarii de sortie de l’euro » étude de Sapir et Murer.


    • titi 21 mars 09:02

      @Fifi Brind_acier

      Ca n’empêche. Dévaluer c’est diminuer le cout donc baisser les salaires, augmenter le temps de travail pour conserver sa parité de pouvoir d’achat.

      « consommations tant que les productions ne seront pas redevenues nationales »
      Tout ne redeviendra pas national.

      Vous pensez vraiment que les constructeurs de voitures vont rapatrier leurs lignes de production sachant qu’ils vendent désormais plus dans les autres pays qu’en France
      Un ouvrier Renault à l’usine de Tanger coute moins de 500 euros/mois.
      De combien aller vous dévaluer pour rendre l’ouvrier français compétitif ?

      Vous pensez vraiment qu’Apple va ouvrir une usine spéciale en France pour que les Français puissent s’équiper en iPhone ?

      Préparer l’avenir avec les recettes du passé c’est symptomatique de l’état de notre pays.
      Un pays qui n’innove plus, dont les enfants n’apprennent plus rien à l’école, un pays enfoncé dans le clientélisme politique des baronnies locales.
      Bref... un pays mort.


  • Gavroche 20 mars 12:46

    Bonjour


    Le vote FN va être considérable, mais peu important dans les classes semi-moyennes et supérieures de la société.
    Par contre C’est la la classe ouvrière qui votera sans doute massivement en sa faveur.

    Mais les nombreux ouvriers que je rencontrent avec qui j’évoque le sujet me font cependant tous la même réflexion qui découle d’une inquiétude. : 

    -Vu la détestation chronique manifestée par militants FN envers les syndicats ouvriers, (CGT, FO...), quelle sera l’attitude du pouvoir FN si Lepen est élue, en cas de grèves générales ou manifestations de masse ?

    J’ai déjà posé ici cette question somme toute logique et légitime d’un électorat qui va s’engager pour un candidat qui n’a jamais gouverné. Cela m’a valu une bordée d’injures en guise de réponse, ce qui est loin d’être rassurant !

    Je pense que la candidate et ses porte-parole auraient avantage à rassurer la classe ouvrière sur ce sujet qui n’est pas anodin.

    Bonne journée.

  • Sphere 20 mars 12:53

    En clair la politique ça va couter de l’argent (? !?!) et on va aussi tous mourir (? !?!). Il est marrant. Ne reniez pas notre super projet de consommateur docile ! Des zombies connectés ou rien !


  • Feste Feste 20 mars 13:02

    Un article pour permettre à l’auteur de s’auto persuader et accessoirement d’étaler la science que la ponte de 2 bouquins est censée valider ?
    Par contre un article pouvant etre repris par la gauche, la droite, les europeistes et les mainstreams.


  • Habana Habana 20 mars 13:26

    Y’a rien de pire que l’économie, et plus encore, que les économistes ! Des bons gros enfumeurs de premières avec des théories toutes plus connes et calomnieuses les unes que les autres !

    On en a bien la preuve ici, qui plus est, avec une bonne dose de démagogie pour fustiger ceux qui ne sont nullement responsables de ce qui a bien pu se passer ces 40 dernières années.
    Les plus vindicatifs et les plus insultants envers une population sont toujours ceux qui sont confortablement installés et qui refusent catégoriquement de voir leur petit système s’écrouler !!
    Vous en êtes sans nul doute.
    Tous les jours mes convictions se renforcent !
    Bientôt votre fin, pour le plus grand bonheur de la population.
    PS : pendant que vous badigeonnez vos torchons de « protectionnisme » à tout va, d’autres parlent plus subtilement de « souveraineté économique ». Vous devriez essayer !

    • MERLIN MERLIN 20 mars 13:39

      @Habana
      Ce sont leurs économistes, complétement inféodés à leurs intérêts personnels, pas à ceux du pays, je devrais dire des pays..... 


  • Javascript Javascript 20 mars 14:01

    Nous ne parlerons pas ici de l’aberration de la sortie de l’euro, car le sujet fera l’objet d’un très prochain article.

    Je me suis arrêter là. Je ne vois pas l’intérêt de faire l’effort de lire l auteur si il se permet de balayer aussi facilement l’une des clés majeures de la crise politique qui secoue l’Europe de l’Ouest dans son ensemble (l’Europe de l’Est étant elle très satisfaite du dumping sociale à son avantage et c’est surement très beau de voir ces pays se développer enfin ; mais si c’est au détriment de MON pays ça va poser pb et les gens comme l’auteur n’ont pas l’air de le piger).


  • Coriosolite 20 mars 14:15

    L’auteur est un (de plus) des porte-paroles convenus et sans originalité de ceux à qui profitent le plus la globalisation et le libre-échange.

    A savoir les vieux avec une bonne retraite, les baby-boomers bien installés aux meilleures places et qui ne veulent pas les lâcher, le marais petit et grand-bourgeois des métropoles qui reçoit les miettes ou la bonne part du festin.

    Quant aux autres, les jeunes victimes de la déroute de l’éducation nationale, les chômeurs sans qualification, les petits paysans, les ouvriers et les employés dont les emplois sont menacés, ceux-là ne sont que des incultes qui ne comprennent rien.

    D’ailleurs dans la vision de l’auteur, à quoi servent-ils vraiment tous ces blaireaux ? Un coût pour son modèle économique et pas grand chose de plus, j’imagine.

    Pour l’auteur, ce triste blablateur au service de nos dominants, le bon peuple doit comprendre et surtout se féliciter que sa galère d’aujourd’hui crée leur opulence de demain. Et surtout ne rien changer à ce monde parfait.

    Evidemment pas un mot sur le saccage de l’environnement, la pollution, l’exploitation féroce de la main d’œuvre exotique, les fortunes obscènes amassées. Détail que tout cela, dans ce monde si magnifique du libre-échange. « Libre » étant sans doute ironique ou cynique ?


  • vesjem vesjem 20 mars 14:55

    aimé fay : agent de propagande, supposé ouvert au mondialisme, mais nombriliste essentiellement ;
    cultive-toi, puis reviens nous parler plus tard


  • agent ananas agent ananas 20 mars 14:57

    Nous ne parlerons pas ici de l’aberration de la sortie de l’euro, car le sujet fera l’objet d’un très prochain article.

    Bah, si justement ... Pourquoi attendre ?
    Pour faire cours et concis, quelques citations de Robert Mundell, l’architecte de l’Euro :

    "Removing a government’s control over currency would prevent nasty little elected officials from using Keynesian monetary and fiscal juice to pull a nation out of recession".

    « It puts monetary policy out of the reach of politicians, » "[And] without fiscal policy, the only way nations can keep jobs is by the competitive reduction of rules on business.« 

     »And when crises arise, economically disarmed nations have little to do but wipe away government regulations wholesale, privatize state industries en masse, slash taxes and send the European welfare state down the drain".

    Bref, en retirant au(x) gouvernement(s) le contrôle monétaire, il(s) ne peu(ven)t plus dévaluer et appliquer des mesures keynésiennes afin de sortir de la récession. En période de crise, le carcan de la monnaie unique, oblige la dérégulation du marché du travail, c’est à dire la réduction des salaires et des protections des travailleurs.

    Bref, la sortie de l’Euro est une aberration seulement pour ceux qui sont toujours en quête de maximiser leurs profits et de leurs Chicago Boys.

    PS : Le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz prévient que les pays qui quitteront l’Euro s’en sortiront le mieux.


  • Anatine 20 mars 16:19

    @l’auteur

    Considerons que les dettes respectives entre deux pays soient nulles. Maintenant, faites financer les depenses de l’un par l’autre et reciproquement. La dette globale hors interet reste nulle mais chaque pays a maintenant une dette et bien sur l´intermediaire ne peut etre paye qu’avec une dette, une depense future pour chacun des etats ! Appliquez la meme recette au niveau d’un etat. il suffit d’introduire un intermediaire pour financer la dette entre l’etat et ceux qu’il represente. Vous pouvez meme faire plus delirant encore. Par exemple, vous collectez l’epargne pour financer les dettes de ceux qui vont ont confie leur épargne sachant que ces derniers sont les porteurs du risque au final. Juste pour rappel des fondamentaux.

    Apres vous pouvez rendre ca si complexe qu’a la fin comme disait Coluche quand on arrive a la reponse on ne sait plus quelle question avait ete posée...A force de s’enteter a vouloir resoudre les problemes posees par les solutions choisies on finit par oublier a quelle question on voulait repondre initialement.

    Tous les arguments pour justifier de la globalisation procede de la meme logique... Etendue a toute chose a partir du moment ou vous intermediez Les ressources de toute nature, produits de la terre ou de l’esprit pour le benefice des intermediaires. Vous n’etes pas obliges de le croire. Vous pouvez le choisir mais n’en faites pas une verite.


    • Aimé FAY Aimé FAY 20 mars 16:46

      @Anatine

      Vous devriez vous présenter.

      Mais avant, il vous faudra écrire votre programme.

      C’est mal parti compte tenu des articles que vous avez déjà publiés !


    • UnLorrain 20 mars 20:25

      @Aim FAY

      Quand je lis dans un article,un billet ou autre texte En effet ( excusez pas d accent et autres trema via mon smartphone ) je devine un liberal,toujours utile a consulter ces malcompris ou mal aimer,mais...oui mais,je vous trouve toujours optimiste,parfois a l exces,ou plutot,vous obliterer ce fait,ce terrible fait,ce mot qu il faut vite oublier,recession. La recession est mondiale precise un blogueur liberal...et moi,ce qui me catastrophe c est qu elle ne s attenue pas,ne se stabilise pas,continue son chemin mortifere,en consequence d un continent a l autre, tous vont devoir reajuster leurs systemes,a la baisse.


  • Odin Odin 20 mars 19:57

    Aimé FAY

    Je vous adresse mes sincères condoléances, en effet, votre maître à penser, David Rockefeller, vient de quitter notre ploutocratie dont il était l’un des créateurs aux US.

    Sa sixième greffe de cœur en 38 ans n’a pas eu les résultats escomptés et donc, il rejoint Mammon pour qui il a œuvré sa vie entière pour la paupérisation de l’humanité.

    http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2017/03/20/le-dernier-petit-fils-de-john-rockefeller-david-rockefeller-est-mort-a-101-ans_5097823_3382.html

     


    • Aimé FAY Aimé FAY 21 mars 06:36

      @Odin

      Mon maître à penser été Michel ROCARD. CQFD !


    • Aimé FAY Aimé FAY 21 mars 06:44

      @Odin

      Mille excuses pour la faute.

      Mon maître à penser a été Michel ROCARD. CQFD !


    • Odin Odin 21 mars 12:53

      @Aimé FAY

      « Mon maître à penser a été Michel ROCARD. »

      Votre réponse confirme mon précédent commentaire. Sans que vous le sachiez ou faites semblant de ne pas savoir, votre maître à penser ayant été Michel Rocard et que celui-ci était membre de Bilderberg et qu’il participa notamment à la réunion de 2000 avec : Laurent Fabius, Lionel Jospin, Dominique Strauss-Kahn et que ce groupe Bilderberg fut créée par David Rockfeller et le Prince Bernhard des Pays-Bas en 1954.

      Comme votre maître à penser a eu comme mentor David Rockfeller, il est donc, par logique, aussi le vôtre.

      De plus, sachant que David Rockefeller était membre du Bohemian Club et qu’avec Henry Kissinger, Zbigniew Brezinski, ils sont les principaux fondateurs de la Commission Trilatérale, de même que membres du CFR, les lecteurs de votre article, avec ce complément d’informations, comprendront mieux votre orientation pro atlantiste pour la poursuite de ce monde unipolaire ayant pour objectif un NOM. 

       


  • legrind legrind 21 mars 07:58

    Le protectionnisme fut l’une des causes de la Seconde Guerre mondiale ben voyons, sur le protectionnisme je renvoie à l’excellent livre de François Ruffin 


    Depuis dix ans, François Ruffin visite des usines, voit des ouvriers manifester, désespérer, et avec, toujours, au bout, la défaite. « Ça lasserait le plus vaillant des soldats, écrit-il, tant de défaites accumulées. Ça m’a lassé. Le dégoût est monté lentement, comme une marée. Mais là, avec les Parisot, il s’est installé, définitif. Il faut préparer la contre-offensive… » Quelle est leur grande trouille ? Leur peur bleue ? Il suffit de peu d’analyse. A chaque intervention du MEDEF, la même rengaine : « Nous attendons des responsables politiques qu’ils écartent toute mesure protectionniste » ; « nous sommes convaincus que nos économies retrouveront le chemin de la croissance à condition que les pays écartent les mesures protectionnistes »… Tous copains sur un thème, patrons européens, américains, canadiens, japonais repoussent ce spectre par un « refus commun de toute forme de protectionnisme ». Vivement l’avenir ! A condition qu’il ressemble au présent… Plus absurde encore, cette lutte est fondamentale « pour nos économies mais aussi nos démocraties. » Car taxer les importations, c’est bien connu, voilà le prélude du fascisme… Voilà leur talon d’Achille. Contre leur libre-échange, des barrières douanières. Des taxes aux frontières. Des quotas d’importation. La grosse artillerie. C’est notre dernière arme. Les seules batteries qui les feront reculer. Sans quoi, tel un hamster dans sa cage, nous serons condamnés à faire tourner notre roue, plus vite, toujours plus vite, parce que le hamster allemand, le hamster roumain, le hamster chinois, pédale bien plus vite – ou pour moins cher. 
    Dans cette course mortifère le « travail » est réduit à un coût – qu’il faut sans cesse baisser. La Sécurité sociale, les retraites décentes, le salaire minimum deviennent des boulets qui nous ralentissent. Les normes écologiques sont des « entraves » pour nos entreprises. A partir de reportages, de rencontres avec syndicalistes, patrons, économistes, douaniers, ce livre explore brillamment cette « hypothèse interdite ».

  • Zolko Zolko 21 mars 15:48

    protectionnisme vient de protéger
     
    c’est curieux comme dans la novlangue inventé par George Orwell dans 1984, blanc est devenu noir, la guerre c’est la paix, et protéger est maintenant une insulte. Pareil pour le ministère de la vérité : avec les histoires de « fake news » , les gouvernements sont en train de le mettre en place. Quel visionnaire il était, Mr Orwell !
     
    @ l’auteur : Protéger ses enfants ou sa maison, ça ne veut pas dire se/les isoler du reste du monde, ça veut juste dire de faire attention à ce qui arrive. Le protectionnisme ça veut dire ouvrir les frontières mais pas les supprimer. C’est quand-même pas si difficile de comprendre. Moi je souhaite des frontières ouvertes mais existantes, qu’on peut fermer si/quand il y en a besoin. Que ce soit contre des afflux subit de capitaux qui peuvent ruiner la monnaie, ou l’invasion de produits dangereux ou polluants qui détruisent notre environnement, ou pour laisser le temps aux entreprises locales de s’adapter à un changement de technologie : il y a milles bonnes raison de faire du protectionnisme. Non-pas de façon dogmatique mais pour des raisons conjoncturelles.
     
    Quand à la référence de la II-ième guerre mondiale étant causée par le protectionnisme, vous gagnez 1 point Goodwin.


  • non667 26 mars 17:56

    à fay
    Si la France limite les exportations russes, que fera le dictocrate Poutine, bien que cher au clan Le Pen ? Quid de son alter ego : Narcissique-Trump, tout aussi cher à eux ?

    philipot a précisé justement pour les idiots dans ton genre « protectionnisme intelligent  » que tu railles . évidemment il ne taxera pas les importations d’énergie russes (gaz et pétole )

     article anti fn d’un naze !

    une autre :
    si d’autres pays nous importent alors que nous sommes généralement plus cher que tout les pays ,c’est parce qu’ils ne peuvent pas faire autrement (armes ,yaourt ! blés ! ) les taxer ne servira a rien !


    • Aimé FAY Aimé FAY 26 mars 18:28

      @non667

      Avant de traiter les autres d’idiots, IL FAUT SAVOIR ÉCRIRE.

      Votre prose de zéro article montre votre niveau scolaire. CQFD !



  • Gavroche 26 mars 19:04

    Bonsoir


    Visite Lepen à Moscou :

    « Une grave erreur » pour le candidat de la France insoumise. « C’est une erreur de se mettre en position d’infériorité », explique-t-il, prônant la nécessité d’une indépendance totale du futur président de la République.

     « Il n’y a pas d’amis dans la relation politique internationale. On représente la France, un point c’est tout. »

    Qu’en pensez vous ?

    Personnellement je pense qu’au moindre problème, que ce soit Trump, Merkel, Poutine ou Tartempion, au moindre conflit d’intérêt, ce sera chacun pour soi, et les autres  pays ils se débrouillent.

    Autant donc n’aller faire allégeance ni se mettre aux genoux de personne. c’est le contraire du souverainisme.

    Bonne soirée.

Réagir