mercredi 17 septembre 2014 - par GéraldCursoux

PS versus PC

Le PS est-il plus solide que le PC ?

Mitterrand a tué le Parti Communiste, Hollande réussira-t-il à tuer le Parti Socialiste ? Cinq ans c'est top court. En effet il faut au moins deux ans pour rentrer dans le jeu de « ses amis d'élection » avec un programme qui conduit à l'échec et démontre qu'ils sont dans l'erreur comme on l'a vu avec Pierre Mauroy qui fut Premier Ministre de 81 à 83, avant de se retourner pour appliquer le programme contraire qui donne des résultats et les tue, ce que fit Laurent Fabius en devenant Premier Ministre à la suite de Pierre Mauroy. La méthode a fait ses preuves puisque le PCF, après un passage au pouvoir où il n'a pu que se sucer la roue du PS, est tombé dans un coma profond, si profond que même les tirades de Mélenchon sont sans effet, et qu'il est aujourd'hui maintenu en coma artificiel pour répondre à des stratégie électorales du PS. Le PS survivra donc au quinquennat de Hollande, même si Valls est le meilleur d'entre eux pour appliquer la méthode Mitterrand, Ayrault ayant assuré la première phase avec un échec qui mérite d'être salué et qui pouvait laisser entrevoir une deuxième phase qui aurait dû en bonne logique réduire la matrice originelle, le PS. Ceci n'aurait rien de dramatique car si le projet socialiste, avatar malheureux du marxisme historique, n'est plus un objectif réaliste et réalisable (Europe, marchés mondialisés, fuite des électeurs etc.), une politique sociale peut tout à fait se développer durablement à partir d'un noyau dur centriste qui regrouperait des politiciens ayant tourné le dos aux idéologies marquées par l'échec, aussi bien à droite (libéralisme sans frontière) qu'à gauche (distribution sans compter). Mais le temps est compté pour Hollande qui n'aura pas un deuxième mandat pour réaliser sa grande œuvre. Hélas ! Les Lienemann et autres éléphanteaux pourront donc encore barrirent dans les hémicycles : « trompettes de la renommée vous êtes bien mal embouchées » (Brassens). La faiblesse du quinquennat est bien là, dans l'impossibilité de faire les démonstrations nécessaires pour que l'opinion publique se détourne des chimères et apporte ensuite son soutien à ses représentants pour faire ce qu'il y a à faire, tous lobbies (y compris les syndicats) ramenés à la raison au nom du « bien public ». La démocratie ne peut se concevoir que dans une dialectique des actions, et non plus entre droite et gauche – PS versus UMP, avec un œil sur les extrêmes. Le septennat permettait ce jeu et la dissolution ratée de Chirac suivie d'une cohabitation reste un bon exemple de la solidité et de la souplesse de nos institutions et de la capacité du gouvernement à obtenir dans ces conditions des résultats satisfaisants. Le quinquennat qui ne permet pas cette dialectique a fragilisé les institutions, et les Présidents en quinquennat ne peuvent faire aussi bien que leurs prédécesseurs en septennat. Le PS sera donc encore là en 17, aussi fort et hermétique à toute évolution qu'en 12, même si sa carte électorale s'est rétrécie : il a de façon consubstantielle les syndicats pour lui et ceci est plus qu'une bouée de sauvetage puisque le dialogue sociale est au cœur de toute action politique d'où qu'elle vienne, de droite comme de gauche. Même Besancenot s'y rallierait ! L'histoire retiendra-t-elle que Hollande a essayé ? Non. Aura-t-il joui du pouvoir comme Mitterrand ?, il a encore 2,5 ans pour lui... Laissons-les lui en cessant de l'accabler sous nos sarcasmes et en l'assurant, malgré tout, de notre sympathie. Aller au pouvoir pour n'en tirer que des emmerdements, y compris sentimentaux, c'est bien triste.



18 réactions


  • Trelawney Trelawney 17 septembre 2014 17:40

     Le PS sera donc encore là en 17, aussi fort et hermétique à toute évolution qu’en 12

    Et bien je sui pret à parier une petite pièce la dessus. Attendez de voir les élections régionales de 2015 avec des régions PACA, Nord Pas de Calais et Picardie qui passent FN et une razzia UMP sur les autres régions pour vous faire une opinion sur la solidité du PS


  • Scual 17 septembre 2014 20:05

    Le PS pour l’instant est maximum à 15%... et ça va surement baisser en dessous des 10% avant 2017.


  • Julien30 Julien30 18 septembre 2014 08:25

    « Mitterrand a tué le Parti Communiste, Hollande réussira-t-il à tuer le Parti Socialiste »


    Merci à ces deux bienfaiteurs de l’humanité, mais bon pour tuer ces idéologies profondément néfastes il n’y a qu’à mettre en avant leur histoire.

    • Robert Biloute Robert Biloute 18 septembre 2014 13:21

      Si le PS défendait une idéologie socialiste ça se saurait.. Donc ne vous faites pas d’illusion, la mort du PS ça voudra dire.. la mort du PS, point barre, avec une espèce de soulagement diffus, comme en cas de long coma.


    • epicure 19 septembre 2014 20:53

      @Par Julien30 (---.---.---.115) 18 septembre 08:25

      tu as raison salops de démocrates qui s’occupent du sort de leurs concitoyens !

      c’est vrai que c’est moins néfaste une idéologie qui ne s’occupe que d’entretenir le pouvoir et la richesse du haut de la pyramide économique, capable de générer des travailleurs SDF.
      C’est moins néfaste une idéologie qui combat al peur par la peur.

      Vu que de nombreux progrès dont ont bénéficié les français proviennent de ces idéologies, qu’est ce que cela serait si elles n’étaient pas néfastes....
      Vu que dans les premières années Mitterrand la société française a gagnée en liberté par rapport à l’époque De Gaulle Pompidou, pour toi le non néfaste ce doit donc être un système policier ou militaire.

      Voyons leur historie :
      le programme de la commune de Paris qui résumait les points communs aux diverses tendances socialistes de l’époque :
      démocratie politique directe
      démocratie sociale
      égalité des droits des femmes
      laïcité (libération vis à vis de l’autoritaire église catholique)
      mesures de solidarité vis à vis des personnes en difficultés
      etc...

      Oui que du néfaste pour des gros fachos

      Sinon les socialistes en France ont plus participé à la défense de la démocratie qu’à la défense d’un régime autoritaire , surtout contre l’extrême droite.

      Les idéologies néfastes ce sont celles qui reposent sur l’exclusion d’une partie de l’humanité, sur l’autoritarisme d’un chef, etc... donc des idéologies qui se situent à l’extrême droite.


    • Baasiste 2 19 septembre 2014 21:23

      le socialisme c’est staline, pol pot, mao de très grands démocrates anti-autoritaires, la gauche c’est le capitalisme de 1789, la colonisation, le racialisme (fondé au xix e s sur les peuples occidentaux « évolués » b(évolution : valeur de gauche) contre les races « archaïques » « arriérés »... bref de droite. le socialisme c’est le contraire de la démocratie, l’idéologie révolutionnaire marxiste est contre la volonté du peuple à faire autre chose ue du communisme, la république ils ont que ça à la bouche les gauchos mais jamais la démocratie et les gauchistes insultent de nazi-facho-raciste... tous ce qui ne va pas dans leur sens.


      sinon l’humanité s’est forgé à 99 % sans le socialisme en particulier la france, même les droits sociaux ainsi que les évolutions démocratiques, al rép, la laïcité, etc... c’est aucunement le socialisme (pétain, de gaulle, napoléon iii ont fait 7 x en social plus que le front populaire) mais les droitistes, bonapartistes ou libéraux.

      ensuite les socialistes originels pas ceux de post mai 68 ont toujours eu comme adversaire principal le libéralisme-capitalisme surtout au xix e s et début xx e s.

      et la commune était collectiviste pas démocrate.

      et enfin sur la religion : c’est vrai le totalitarisme matérialiste-athée-consumériste lui est bien plus insidieux pas besoin de l’armée pour s’imposer.

    • epicure 20 septembre 2014 20:24

      toujours le même blabla mensonger à tout mélanger.

      la preuve que tu dis tout et son contraire sans aucune logique :

      "
      la gauche c’est le capitalisme de 1789, la colonisation, le racialisme (fondé au xix e s sur les peuples occidentaux « évolués » b(évolution : valeur de gauche) contre les races « archaïques » « arriérés »... bref de droite
      "

      On a là un bel exemple de l’absurdité de tes propos, qui ne veulent donc rien dire.


    • Baasiste 2 20 septembre 2014 21:01

      epiclown où il y a tous et son contraire, où tout est mélanger, où tut est mensonger, où ça veut rien dire, où c’est absurde ? 


      le gauchiste pour rappel le libéralisme était de gauche vs la droite féodale et cléricale. les libéraux siégeaient à gauche.

      epiclown jules ferry gros raciste colonisateur était de gauche pour répandre « l’universalisme » républicain de la civilisation « avancé » contre les sociétés-races « arriérés »-« archaïques », bref des valeurs de gauche vs des valeurs de droite à part si la gauche est « archaïque » et pour les sociétés « arriérés » ainsi que pour la réaction.

      une fois plus tu n’as aucun arguments les gauchistes furent les 1ers défenseurs de la théorie de charles darwin contre la religion, théorie qui a donné naissance à des théories racistes farfelues, au racialisme au nazisme et au spencerisme. les gauchistes sont les fondateurs du racisme car la race blanche correspond aux valeurs de gauche : modernité, progrès, avancée, « lumières », évolué, etc... contre les races « inférieure » qui sont le contraire.

      la gauche a donné naissance au néo-conservatisme dont tous les pionniers furent trotskistes, néo-conservatisme en lutte comme par hasard contre le nationalisme, le traditionalisme et la religion musulmane ultra-conservatrice dans les pays arabes.

      la gauche a donné naissance au nazisme et fascisme, l’essentiel des pionniers du fascisme furent socialistes à la anse dont mussolini : http://www.wikiberal.org/wiki/Fascisme

      90 % des organisations collabos ont été fondés et dirigés par des gens passés par la gauche.

      la gauche a donné naissance à staline, pol pot, mao, lénine... qui ont fait 100 millions de morts.

      gauche=libéralisme, totalitarisme, stalinisme, racialisme, fascisme, mondialisme, collaboration, colonialisme, néo-conservatisme... toutes ces idéologies sont issues de la gauche.

      maintenant argumentes et ne te contentes pas d’insulter de « mensonger » « incohérent » sans arguments.

    • Baasiste 2 20 septembre 2014 21:08

      et enfin la gauche ça donnera naissance à l’antéchrist (qui sera balayé de toutes façons), le règne du satanisme après avoir donné naissance à la maçonnerie. toutes les dérives de l’athéisme et de la haine de la religion en fait.


      le gauchisme c’est aussi l’uniformité raciale-ethnique-culturelle-religieuse-sexuelle-nationale... (égalitarisme)
      c’est le gouv mondial (dérive de l’internationalisme)
      le gauchisme c’est le NOM en accord avec toutes les valeurs décrits.

    • Baasiste 2 21 septembre 2014 00:42

      la gauche a donné naissance au nazisme et fascisme, l’essentiel des pionniers du fascisme furent socialistes à la base dont mussolini : http://www.wikiberal.org/wiki/Fascisme


    • Baasiste 2 21 septembre 2014 13:57

      je rappelle aussi que la théorie de darwin fut reprise par les communistes, ça été la base idéologique des régimes rouges, ceux inadaptés à l’évolution de la société vers le communisme seront exterminés, bilan : 100 millions de morts

      l’ultra-libéralisme aussi avec son darwinisme social a comme base idéologique la théorie de darwin
      les régimes colonisateurs aussi, ceux inadaptés à l’évolution civilisationnel passeront à la casserole, et certaines races y sont passé.
      le nazisme c’est le darwinisme racial, tous les gays-juifs-races "inférieures-handicapés sont exterminés. mussolini et hitler se réclamaient aussi de darwin de gauche à la base.

    • Baasiste 2 21 septembre 2014 19:22

      http://www.arkhe-editions.com/darwi... 
      « il affronte un héritage : celui d’une intuition critique de Marx, inscrite dans une lettre à Engels du 18 juin 1862, selon laquelle, en dépit de l’intérêt manifeste qu’offre chez lui un matérialisme naturaliste apte à servir de socle au matérialisme historique, Darwin n’aurait fait en définitive que projeter sur la nature le schéma social de lutte concurrentielle qu’il avait emprunté à Malthus -, ce qui pouvait lui permettre en retour de naturaliser ad aeternum la structure même de la société capitaliste »


      même marx le dit darwinisme=capitalisme et marchand.


  • San-antonio San-antonio 18 septembre 2014 11:34

    A Julien30. zut vous m’avez volé mon commentaire smiley


  • diogène diogène 18 septembre 2014 11:37

    « Mitterrand a tué le Parti Communiste, Hollande réussira-t-il à tuer le Parti Socialiste »


    Cette vision des choses ne correspond pas à la réalité historique :

    1 - Le PC existe toujours, et il est réduit à une coterie de sénateurs et autres notables organisés en réseau pour maintenir les vestiges d’un passé plus glorieux. Ce résultat n’est pas redevable à Mitterrand mais à une sclérose congénitale appelée « centralisme démocratique », et au décès d’un frère aîné. Il ne s’est jamais remis de ce deuil.

    2 - Le PS n’est qu’une machine à gagner des élections. Son pouls bat au rythme des campagnes électorales. Les responsables du marketing de la boîte changeront peut-être le logo et la raison sociale, mais les actionnaires et l’encadrement resteront les mêmes. Les seuls cocus seront les « militants » ; mais existent-ils vraiment. Les encartés du PS ne sont-ils pas tous plus ou moins mouillés (soumis ou dominants) dans cette organisation clientéliste ?


  • ETTORE ETTORE 18 septembre 2014 14:30

    Comment peut on croire à une survivance du modèle de « gauche » qui nous gouverne ?

    Les jardiniers de ce parti, déversent jour après jour, les herbicides de la dialectique baveuse,
    sur le terreau du peuple.
    Non content de se faire piétiner ce dernier subit les assauts de qualificatifs tels que , « sans dents, illettrés.....et autres succésseurs au » casse toi pauv’con « et je passe encore du plus distant
     » ça pue" ;...

    Pour la grande parade télévisée de ce soir, je propose d’adjoindre aux 8 caméras qui vont filmer notre président tout azimût, d’y adjoindre un....détecteur de mensonge !
    Je suis sûr que l’audimat serait explosif.

  • marauder 18 septembre 2014 19:23

    j’ai jamsi vu de politique socialiste perso...

    Il ne suffit pas de s’appeller parti socialiste ou parti communiste pour l’etre vraiment.

    C’est simplement dommage d’etre encore étonné.


    • epicure 19 septembre 2014 20:57

      oui mais le problème c’est qu’il y en a qui réfléchissent uniquement avec leur cerveau reptilien, ils pensent tout par des catégories fixes, immuables, essentialisées.
      Que la ligne politique change au sein d’un parti , dérive hors du champs idéologique initialement annoncé, c’est dur à comprendre pour eux, ce qui compte c’est ce qui leur permet de repérer la catégorie : ici le nom du parti, le reste compte peu ( ça demanderait des efforts ).


    • Baasiste 2 14 avril 2015 19:43

      @epicure
      « ils pensent tout par des catégories fixes, immuables, essentialisées. »

      faudra te dire que l’identité des gens la majeure partie appartient à ces catégories.

Réagir