vendredi 21 octobre 2016 - par alinea

Qu’ils étaient beaux !!!

Qu'ils étaient beaux !!!

 

Qu'ils chantaient faux !!

Nous avons le gouvernement le plus con qui soit qui se met à dos sa police ; l'événement viendra peut-être d'eux, ces flics, ces keufs, ces vaches !!!

Imaginons qu'il s'y tiennent, à cette mutinerie contre le chef !! Ça doit remuer dans les palais.

Bon, je cache ma joie, avant d'en savoir plus, mais je vous donne à lire l'article de Charles Sannat, une réjouissance... bien qu'il dise du mal des anarchistes !!!

Tout ce qui bouge actuellement est bon à prendre puisqu'il nous faut bien sortir de ce guêpier.

 

« 

Gouvernement, t’es foutu, ta police est dans la rue !! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Ma femme me lance un regard noir en me disant de ne pas aborder ce sujet car c’est trop polémique, et puis pas assez économique !

Oui, sauf que vous connaissez mon point de vue. L’économie, pour se développer, a impérativement besoin d’un climat de sérénité et d’une sécurité absolue assurée à l’ensemble des agents économiques.

Cette sécurité économique c’est une sécurité fiscale, une sécurité sociale, une sécurité juridique, mais aussi évidemment la première de toutes les sécurités, la sécurité physique de chacun de nous.

Donc malgré les mises en garde de ma moitié, je vais partager avec vous mon exaspération intellectuelle de ces derniers temps face aux monceaux d’âneries qu’il nous faut encaisser chaque jour.

L’instant Bouazizi de la France, c’est peut-être maintenant !

Pour ceux qui l’ont oublié, Bouazizi était un « papillon ». Je m’explique. Mohamed Bouazizi, de son vrai nom Tarek Bouazizi, est né le 29 mars 1984 à Sidi Bouzid et mort le 4 janvier 2011 à Ben Arous.

Bouazizi était un vendeur ambulant tunisien dont la tentative de suicide par immolation le 17 décembre 2010, et qui conduit à son décès deux semaines plus tard, est à l’origine des émeutes qui concourent au déclenchement de la révolution tunisienne évinçant le président Zine el-Abidine Ben Ali du pouvoir, et sans doute, par extension, aux protestations et révolutions dans d’autres pays arabes connues sous le nom de « Printemps arabe ».

Un petit vendeur de fruits et légumes révolté par l’injustice de l’ordre social qu’il subit va déclencher un vent de fureur sur le monde arabe et dont nous voyons encore, 6 ans plus tard, les conséquences dramatiques de toutes nos inconséquences.

Vous remarquerez que nous parlons ici d’une immolation.

Vous remarquerez aussi que, là encore, nous parlons pour nos policiers d’une immolation, puisque c’est bien de cela dont il s’agit sauf que dans ce cas, cette immolation n’a pas été voulue, elle a été imposée dans un acte de violence et de barbarie rarement atteint.

Nos deux policiers brûlés sont en train de déclencher un instant Bouazizi, et ce qui se passe est de nature à pouvoir bouleverser totalement les équilibres et ce n’est pas la promesse d’un petit extincteur dans les véhicules, ou encore des treillis qui tiennent mieux au feu (et sans doute « made in china » en synthétique bien pourri) qui seront des mesures de nature à calmer les troupes. Pire, c’est évidemment des mesurettes qui sonnent comme un véritable provocation.

Si vous regardez cette vidéo, vous ne verrez pas une « manifestation », mais bien une véritable mutinerie. Le palais peut donner des ordres. Le terrain ne répond plus. C’est de cette façon là que s’effondre tous les régimes.

 

Et c’est une évidence.

On attendait la bavure de la police, on a eu la bavure de la banlieue à l’égard de la police !

Si vous reprenez le dernier livre d’Obertone intitulé Guérilla, tout part en vrille dans notre pays suite à un appel de détresse dans une citée, une intervention policière, puis un brigadier-chef qui se fait littéralement massacrer devant ses collègues par des petits « trublions »… peut-être un peu « sauvageons » sur les bords. Un des collègues tire et tue. Il tue 6 jeunes. C’est le drame. 7 morts avec le brigadier-chef. La citée s’embrase, puis la France, puis le chaos généralisé.

Ce qui vient de se passer est exactement le scénario de ce livre, sauf que là, maintenant, ce sont les policiers qui ont été brûlés vifs volontairement. Ils n’ont pas fait usage de leur arme. Ils auraient pu. Ils ne l’ont pas fait. Ce n’est pas la police qui a fait une bavure. C’est la banlieue qui vient de commettre sa bavure à l’égard de la police.

Pourtant rien. Aucune interpellation. Personne n’est allé dans la zone de non-droit qui n’existe pas dans le vocabulaire socialiste pour aller arrêter les 20 gus qui ont commis cet acte odieux. Vous comprenez, il ne faut pas mettre d’huile sur le feu. Des flics oui, mais pas d’huile… Ne pas comprendre la réaction de nos flics, comme le chante notre Renaud qui les embrasse alors que nos petits caïds les embrasent, ne peut qu’amener les forces de l’ordre à ne plus protéger le gouvernement. Or entre la rue et eux, il n’y a plus que les flics !

Que nos mamamouchis continuent à les maltraiter et ils finiront en fuite à Varennes et la populace de sans-dents que nous sommes finira par porter leurs têtes au bout d’une pique.

Le mordant des sans-dents !

Je peux vous dire que dans les couloirs des plateaux TV, je discute souvent avec les gardes du corps, plus qu’avec leur patron souvent plein d’une suffisance insupportable. Et ce qu’ils vous disent est édifiant. Aucun d’eux ne se fera sauter pour cette caste dirigeante à qui ils servent les pains au chocolat, apportent les croissants, les capotes et protègent les frasques sexuelles aux frais des con-tribuables que nous sommes.

Vilains flics, « jamais avec la police »…

Alors on assiste aux pires crétineries des anarchistes et autres gauchistes et bonnes âmes qui critiquent la police et les manifestations de flics tandis que d’autres les soutiennent mordicus dans un climat de haine qui monte.

Oubliant comment on aime nos flics après chaque attentat.

Mais au fait pourquoi ?

La réponse est simple.

Nous ne sommes pas aux États-Unis. Nous ne nous promenons pas avec nos armes dans la rue. Nous avons confié notre sécurité à la police et à la gendarmerie.

Ils sont la dernière ligne de défense entre l’ordre et le chaos.

Nous ne pouvons pas nous passer de nos flics, que l’on soit de gauche, de droite, peu importe votre idéologie. Nous avons sous-traité notre sécurité. Nous ne l’assurons pas nous-même. Donc nous sommes dépendants de la police que cela nous plaise ou non.

Soit nous armons la population (à l’américaine), soit nous soutenons la police, ce qui n’empêche pas de lutter contre ses excès et les policiers ne doivent pas avoir peur des caméras au contraire, cela ne peut que sécuriser leurs interventions et à eux justement de ne pas faire de bavures !

« Gouvernement, t’es foutu, ta police est dans la rue »

Le patron de la police a été hué par ses troupes et cela en dit très long sur la mutinerie en cours, sur la nuit debout des forces de l’ordre qui échappent à tous les syndicats et c’est le propre des révolutions.

C’est également les coups de pieds de l’histoire. À ce stade, nous ne savons pas ce qui va arriver, si le gouvernement saura calmer la grogne, ou si c’est le début de la fin.

Ce qui est certain, c’est que l’Histoire avec un grand H est en marche et que notre pays, une fois de plus, a rendez-vous avec elle.

Ce qui est aussi remarquable c’est que l’Histoire se déroule rarement comme prévu avec des variantes dont elle seule a le secret.

Vive la France !

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com


 

 « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Partagez cet article

 



100 réactions


  • Bobo shiteux réclutionnaire fiane le shauff (---.---.100.189) 21 octobre 2016 14:29

    Moi bobo shiteux mondain de gôôôôche, j’aide petit colon à ne pas aller au collège .... en finançant son shauff ...
     
    en étant 0 sur compte de dealer ... un Gourbi El quoi ...
     
    Devant mon porto, entre bobo shiteux anti-racisrtes, nous sommes fiers d’aider petit colon à devenir une chiure ... nous pontifions du gôôôchisme amoral de bon ton...
     
    « Nos modernes zélateurs pour l’abolition de la morale sexuelle [que dirait Ellul de la gpa-pma !], de la structure familiale, du contrôle social, de la hiérarchie des valeurs, etc., ne sont rien d’autre que les porte-paroles de l’autonomie technicienne dans son intolérance absolue des limites quelles qu’elles soient : ce sont de parfait conformistes [collabobo gôôôcho] de l’orthodoxie technicienne implicite. Ils croient combattre pour leur liberté mais en réalité, c’est la liberté de la technique [tenant le Capital], dont ils ignorent tout, qu’ils servent en aveugles esclaves du pire des destins. »
     
    ‘Le système technicien’ 1977 J. Ellul (grand penseur fasciste)


    • Paul Leleu 23 octobre 2016 16:03

      @Bobo shiteux réclutionnaire fiane le shauff


      bon... je comprends pas tout... par contre je vois mal le changement venir de la police... les policiers sont un pilier essentiel du système... tout comme nos militaires qui guerroient pour les intérêts privés de la françafrique ... ils crient contre « le système » alors qu’ils en sont le bras armé ! ... il y a des types sympas dans la police et l’armée de base... mais ils ne brillent pas par leur compréhension politique... c’est un peu schizo... 

      ceci-dit, bien-sûr qu’on compatit avec leur collègue blessé. Et d’ailleurs on n’a pas de sympathie pour les délinquants et trafiquants qui ne sont pas des révolutionnaires non plus. 

      pour le moment ces policiers sont plus porteurs d’un message putchiste que révolutionnaire... 

      le jour où ils porteront un message plus global sur le lien entre le système en place et la violence urbaine, alors ils deviendront peut-être révolutionnaires... pour le moment ils se proposent vaguement de « rééduquer » le peuple français à coups de matraque (révolution brune) à défaut de changer l’ordre mondial qui nous oppresse... drôle de mentalité ... 

      pour mémoire, le taux d’incarcération en France a cru de 85 / 100 000 à plus de 100 / 100 000 ces 15 dernières années... comme quoi les juges condamnent aussi plus (malgré une légende tenace)... police et justice souffrent des mêmes manques de moyens... et surtout la société manque de perspectives, ce qui n’aide pas à s’en sortir... la question est donc de savoir si on voit dans la violence urbaine un problème uniquement local, ou également un phénomène général.

    • alinea alinea 23 octobre 2016 17:23

      @Paul Leleu
      Non, ils ne sont pas révolutionnaires, ils mangent à n’importe quelle gamelle pourvu que ce soit mangeable ; comme du reste énormément de monde. Cependant leur colère est rare et, justement ils sont le bras armé, le pilier du régime, s’il fait mine de de se disloquer cela apportera forcément un remuage.
      Si nos incompétents leur demandent de faire tout en ne leur donnant rien, qu’ils saupoudrent quelques miettes de sucre, pas dit que tout repartira comme avant !
      Mais après les événements de ce printemps, vu que rien n’est entrepris pour le fond des choses, optimistes on rêve d’un grand chambardement, pessimistes, ma foi...


  • hunter hunter 21 octobre 2016 14:58

    Bah, si les poulagas ne veulent plus remplir leur mission, qui consiste à protéger les puissants (politicards, dirigeants d’entreprises, animateurs culturo-mondains, journalopes traîtres et propagandistes, bref « l’élite » de notre pauvre monde), un p’tit coup de fil à Washington, et seront envoyées des troupes de mercenaires made in Academy ou autre multinationale privée de la sécurité, qui feront vite rentrer les sans-dents (même les keufs) dans le rang, à grands renforts de bastos dans la couenne !

    C’est pour ça que les politicards s’en foutent, et se foutent de la gueule de tout le monde, même des poulets !

    Les entreprises de sécurité US ont un personnel au top : anciens marines, navy seals ou tous autres membres des forces d’élites, qui rempilent pour des gros salaires, entraînent les recrues (pléthore, vue la situation US de chomdu et de pauvreté), et c’est du top level !

    Bon ok, le jour où ça va se passer, on entendra peut-être quelques voix hurler à la dictature....à peine, les médias chiens de garde seront là pour convoquer moult experts stipendiés qui trouveront à justifier les centaines de morts parmi civils et personnels du maintien de l’ordre !

    Ils savent emballer le machin : Valls hurlera que cette insurrection est inacceptable, que c’est « contre les valeurs de la république », et puis une petite opération commanditée pour brûler une syna, et toute l’intelligentsia soutiendra la venue des milices privées !
    L’Europe et Merkel seront aussi là en soutien......tous les prédateurs se tiendront les coudes, pour mettre un terme à ces agissements populistes qui ne respectent pas les valeurs de la république maçonnique qui sont simples à comprendre : tout le pouvoir et la thune pour les « zélus », et ce qui reste, c’est à dire pas grand chose voire rien, pour tous les autres !

    Et puis ça permettra d’éliminer quelques leaders qui ouvrent un peu trop leur clapet sur le net par exemple....de toute façon, on est déjà en dictature soft, donc on passera juste un cap, la vraie, comme l’ont connue de nombreux pays de par le monde !

    Voilà, c’est ça l’UE, dont l’ex-France est un fervent membre ! L’UE pilotée par les USA, depuis plus de 60 piges, mais ça ici, tout le monde le sait !

    Ne croyez pas qu’ils paniquent, ils n’en n’ont rien à foutre ! Leurs futures protections étrangères sont mobilisables en quelques heures, et avec leur efficacité, ça va swinguer sévère !

    Il faut bien comprendre que partout dans le monde dorénavant, tout ce qui entre dans la classification « forces de l’ordre », est avant tout destiné à préserver l’ordre marchand, l’ordre des puissants, l’ordre des banques et des multinationales....le reste n’est que littérature !

    Quelques sans-dents envoyés ad patres, pfftttttt, où est le problème ?

    Ça fera toujours ça de moins, avant qu’on les ait tous remplacé par des créatures hybrides 1/5ème homme / 4/5ème machine, contrôlés et bien dociles, via les infrastructures des multinationales du net, dont l’ignoble Google, que tout le monde utilise (mais pas moi).

    Bienvenue au XXIème siècle !

    Adishatz

    H/


    • alinea alinea 21 octobre 2016 16:33

      @hunter
      Je vois que l’optimisme vous gagne !! à la bonne heure smiley


    • hunter hunter 21 octobre 2016 19:25

      @alinea

      ravi que vous ayez aimé ma petite fiction, pas du tout fictionnelle en fait, mais assez réaliste !

      L’optimisme, c’est pour les mougeons, les charlies et autre suiveurs !

      « l’optimisme est une fausse espérance, à l’usage des lâches et des imbéciles » Georges Bernanos.

      Adishatz

      H/


    • ouam2 (---.---.41.186) 21 octobre 2016 23:41

      @alinea

      coucou,

      il est bien tion article, enfin il me parle.

      Pour la réponse de hunter , ben ca dépends effectivement e cpomment cela se passe.

      Si la police (enfin l’etat policier) reste inféod à ceytte oligarchie, le shéma qu’il te déroule me semble d’une grande justesse.

      Si par contre la police devient plus citoyenne (un peu comme ce qui s’est passé en tunisie sous ben-ali) alors tous les espoirs sonts permis...

      Et dau doigt mouillé, je pense que ca sera plutot le coté citoyen de la police qui prendra le dessus (parce que regne un grand raz-le bol dans ce corp de métier) et ces gens ne sonts pas rentrés comme les oligarches par attrait financier mais plus par idéal.

      Amha, le gvt à de sérieuses craintes à avoir, parce que toiut le monde désormais les tiens pour responsables, ils n’ont pas voulu donner la parole au peuple (au moiins respecter un des seuls référendums proposés) en se placant sous un régimle digne d’une ripoublique bananière, ils finiront certainement comme les dirigeants de celle ci.

      Ce qui est sur c’est qu’ils se sonts mis 90% du pays à dos (les gouvernants) avec leur dirigisme anti démocratique et anti peuple.

      La veritable révolte serait que plus personne n’aille veau-ter, pour qu’il tombe sans trop de heurts 

      (si - 10% de votant c’est ingérable pour lui et sera reconnu illégitime, il ne pourra pas jeter l’armée contre son peuple et encore moins sa police qui en à raz le bol aussi)

      A+


    • HELIOS HELIOS 22 octobre 2016 12:08

      @hunter


      merci pour votre avis que je partage.

      Il faut juste insister un peu plus sur « l’ordre » que notre police ne -pourrait- plus appliquer... le traité de Lisbonne, donc shematiquement appelé UE, a tout prevu... des files de flics peuvent demain matin venir de Belgique, d’Allemagne, d’Italie ou d’Espagne pour « aider » la police française a maintenir l’ordre.... contre la souveraineté nationale citoyenne... une sorte d’OTAN civile, quoi....

    • ddacoudre ddacoudre 24 octobre 2016 09:08

      @hunter
      bonjour une analyse radicale mais juste sur le fond nous entrons en dictature démocratique les citoyens n’auront qu’à élire leur tyran tous les cinq ans.
      http://ddacoudre.over-blog.com/2016/10/il-faut-sortir-de-l-orniere-du-ressenti.html
      cordialement.


  • fred.foyn 21 octobre 2016 15:32
    Fallait peut être bouger vos culs il y a 30 ans..au lieu de voter pour des cons... !
    Il ne vous reste qu’à prendre le pouvoir ou renter chez vous pour baiser bobonne...

    • hunter hunter 21 octobre 2016 16:30

      @fred.foyn
      ou se taper une queue devant youporn, car bobonne est parti aux bras d’un jeune et vaillant migrant !

       smiley

      Adishatz

      H/


    • arthes arthes 21 octobre 2016 18:09

      @fred.foyn

      Eh oh, bobonne si elle veut d’abord, c’est pas un exutoire a frustrations non plus !

      Sinon, j a’i du mal à croire que à lui seul le suicide du tunisien fut le déclencheur du printemps Arabe, bref, cela dit, je n’attends rien de bon par la violence et l déchaînement de ressentiments , disons que je n’attends pas de « bon sursaut » Français dans le style fraternel et désintéressé ,et puis « prendre le pouvoir » , ouais, mais pour en faire quoi ?" L’imposer aux autres qui pensent pas comme moi ? Puis en jouir ? Beurk

      L’ anarchie ? Oui, si elle est autorégulée, autant dire c’est pour la st glinglin

       et puis n’oublions pas que Juppé va nous sauver !!

       Nan,à la limite, le coté positif est que ces mouvements de policiers en colère sont autant de points donnés à Marine, qui les soutient, d’ailleurs


    • V_Parlier V_Parlier 21 octobre 2016 21:25

      @arthes
      Si soulèvement de poids il y a, mieux vaut que ce soit fait par des professionnels (police, armée) que par des hordes désodornées similaires à celles qui brûlent les flics et attaquent en meute, c’est clair !
      Je pense que dans ce cas précis ça ne pourra pas être pire, question insécurité et guerres potentielles, qu’avec le gouvernement actuel.


    • Ruut Ruut 21 octobre 2016 22:06

      @fred.foyn
      Sauf si nos élections sont truquées.
      Car vue la popularité de notre président, les doutes sont permis.


    • arthes arthes 21 octobre 2016 22:57

      n@V_Parlier

      Je me méfie des soulèvements de poids, surtout en ce moment où les clivages tournent à l’hystérie, où le pays est plus que jamais divisé

      Il n’y a rien de « beau, de pur et de noble » dans ce que je lis ici qui me donne l’espoir que quelque chose qui unisse tous pour le bien de tous puisse se passer, non, chacun se regarde le nombril et veut voir dans la révolte de l’autre le nom de son propre étendard

      Le prolo symbole de lutte des classes, donc division encore, lutte pour le pouvoir, tout tourne autour du pouvoir, l’humain n’existe plus, il n’y a plus que des étiquettes pour diviser ; prolo, patron, gauche, droite , croyants soumis aux dogmes et athées qui perpétuent une crise d’adolescence(oscours, Rabelais , Sade, où sont les lumières ???), Et c’est le bordel qui continue

      Le spectaculaire ras le bol des flics est un ras le bol de fonctionnaires qui ont leurs propres raisons légitimes d’exprimer qu’ils n’en peuvent plus, il n’y a aucune raison de croire qu’ils veuillent prendre en main et gérer une révolution qui ferait boule de neige, de plus ils ont des syndicats qui vont tout faire pour faire revenir le calme

      Mais, sans doute que des extrémistes pourront profiter de l’aubaine et se faire entendre

      Si c était l’armée, ce serait bien plus grave

      Donc, si vous voulez la révolution, ben votez Marine, je suis persuadée que ça va « exploser » et je suis même autant persuadée que nos zélites donneront la main pour cela et gèreront la « révolution »


    • Paul Leleu 23 octobre 2016 16:13

      @V_Parlier


      mais au fond, il n’y a pas de différence... car nos policiers et militaires sont déjà au pouvoir !!! ce sont déjà eux qui représentent la force « légitime » !!! ils sont les gardes-chasse des bourgeois au pouvoir... 

      à la limite, on va mettre un galonné à l’Elysée pour leur donner le sentiment que ce n’est pas la Banque qui dirige directement l’Etat... question d’apparences... 

      quant aux délinquants et traficants, ils font peu ou prou parti du même système... ils n’attendent pas la révolution !!! ...ce sont des aspirants à leur part de marché dans le business... rien de plus. 

  • Fergus Fergus 21 octobre 2016 16:34

    Bonjour, Alinea

    Très bon texte ! On comprend et l’on soutient les policiers dans ce « soulèvement » contre l’acte de trop à leur égard, cette tentative d’assassinat qui constitue effectivement « une bavure de la banlieue » (bien vue, cette formule !).

    Je n’en ressens pas moins une petite gêne lorsque je lis « Pourtant rien. Aucune interpellation. Personne n’est allé dans la zone de non-droit qui n’existe pas dans le vocabulaire socialiste pour aller arrêter les 20 gus qui ont commis cet acte odieux. »

    Pourquoi la mobilisation des policiers n’aurait-elle pas pu prendre - en parallèle des rassemblements - la forme d’une action judiciaire d’ampleur sur le terrain pour mettre la main sur les auteurs sans attendre un feu vert hiérarchique qui tarde peut-être à venir ou, plus probablement, qui n’est appliqué qu’avec une trop grande prudence ? 


    • alinea alinea 21 octobre 2016 16:40

      @Fergus
      Ils ont l’habitude de l’obéissance, rien que l’obéissance ; quand ils pètent un plomb ils pètent un plomb, c’est ensuite, enfin je l’espère, que les choses s’organisent. Mais sur le coup comment veux-tu que qui que ce soit dans leur rang ait eu l’idée, l’audace et l’autorité de partir sans ordre ! C’est sûr que ça aurait eu de la gueule.
      Tu as lu l’article de Maxime Vivas ?


    • Fergus Fergus 21 octobre 2016 17:35

      @ alinea

      « Tu as lu l’article de Maxime Vivas ? »

      Pas encore, mais je ne vais pas manquer de le faire.


    • Jelena Jelena 21 octobre 2016 17:48

      @alinea >> Ils ont l’habitude de l’obéissance, rien que l’obéissance
       
      Vous avez trop regardé commissaire Navarro. smiley


    • alinea alinea 21 octobre 2016 18:41

      @Jelena
       smiley  !!! je n’ai jamais regardé ça !
      Le fait est qu’il y en a un qui a pris sous son bonnet d’avoir envie de me tabasser ! bizarrement son chef lui a remonté les bretelles !! pour le traumatisme, c’était trop tard, mais il a fermé sa gueule les autres fois où je l’ai rencontré !
      Mais je les trouve très obéissants quand on leur donne l’ordre de faire du chiffre ou de cogner le gaucho !! Ça défoule vous me direz.


    • mmbbb 21 octobre 2016 19:51

      @alinea moi j’aurais pete deux plombs Notre grand chanteur poete de ex NTM , J Star a dit « il y a des limites » Si Jo dis cela c’est que vraiment cela sent le roussi. Donc comme le disait ma grand mere « lorsque les limites sont dépassées il n ’y a plus de bornes » . Flanby prendra un autre sobriquet en 2017 creme remversée . Il est excellent Flanby, il reanime les extrèmes. le fait il exprès ? Son gouvernement va partir en c... Le PS ne le veut plus, tres con ces soss , ils reagissent au ralenti. La sérénade est terminée « pas de bol »


    • xantrius 23 octobre 2016 19:20

      @Fergus vous avez complétement perdu les pédales ? Une action « judiciaire d’ampleur », extra-judiciaire comme vous la réclamez est rien autre que un pogrom et pour sur, voir l’influence d’extrème droite dans le corps de police (ni a sur-estimer mais aussi pas a sous-estimer). Les revendications des flics sont compréhensible, mais attention pour la direction de leur colère.


  • Nominix 21 octobre 2016 18:16

    Lol , un haut fonctionnaire agressé , mais que fais donc la police ?
    Jamais la lorsque l’on en a besoin.

    Bien ça commence , je pense que les policiers en ont marre de subir la vindicte populaire crée par la faute des politiques pour couvrir la gabegie de nos institutions .
    Ils commencent a comprendre que l’on se sert d’eux pour favoriser une caste de privilégiés , mais qu’ils n ’en font pas partie et que leurs pertes ne comptent pas pour nos élites , ils sont la pour ça , servir et mourir s’il le faut.
    Ca bouge , enfin , il faut rejoindre nos amis policiers et envoyer tout cela cul par dessus tête , on fera le tri après .

    Trust l’elite

    Tes procès on le sait ne sont pas fondés
    Dans tes camps on le sait on supprime sans gant
    Elle se dit l’élite des peuples civilisés
    Elle pourrait arborer sans aucune gêne la croix gammée

    Elle a pour principe de protéger les gens
    De leur littérature de leurs pensées de leurs chansons
    Elle dit que c’est fondé sur l’esprit de liberté
    Elle ne fait que parjurer les traités déjà signés

    L’élite est entrée sans prévenir
    Devant ce char d’assaut vous n’aviez que des idées
    Renforçons l’amitié proclamons vos slogans
    Amitié enfermant des gens nommés dissidents

    Elle fut scandalisée en voyant ce génocide
    Elle a combattu et vaincu quel homicide
    La seule leçon qu’elle ait su en tirer
    C’est de financer les états policiers

    L’élite est entrée sans prévenir
    Devant ce char d’assaut vous n’aviez que vos idées
    Renforçons l’amitié proclamons vos slogans
    L’amitié enfermant des gens nommés dissidents
    Dissidents
    Dissidents
    Dissidents
    Elle se dit l’élite
    L’élite

    L’élite est entrée sans prévenir
    Devant ses chars d’assaut vous n’aviez que vos idées
    Renforçons l’amitié proclamons vos slogans
    Amitié enfermant des gens nommés dissidents
    Dissidents

    https://www.youtube.com/watch?v=p9YKdHvtTG8


    • alinea alinea 21 octobre 2016 18:50

      @Nominix
      Ce qui m’a mise en joie, c’est qu’ils prouvent là qu’ils ont compris qu’ils sont des prolétaires comme les autres.
      Ce qui m’attriste c’est que la Marine reprend le truc pour elle, soutien, instigatrice, elle hésite, voire ce qui conviendra le mieux.
      On sait bien que les flics, s’ils sont politisés, sont plus au FN qu’au PG ; donc on attend pas leurs lumières ; mais leur colère sonne plus fort et fera plus événement que la colère des prolétaires. Enfin, je l’imagine.


    • Fergus Fergus 21 octobre 2016 19:19

      @ alinea

      Moi, ce qui m’a mis en joie, c’est de voir des flics habillés en racailles. Heureusement que certains portaient leur brassard ! smiley

      J’ai lu et approuvé comme il se doit l’excellent article de Maxime Vivas, ou plus exactement le texte ô combien lucide qu’il a rapporté.


    • capobianco 21 octobre 2016 19:39

      @Fergus
      « c’est de voir des flics habillés en racailles »

      J’ai eu moi aussi une impression bizarre, cela m’a rappelé les fameux casseurs dans les manifs contre la loi el machine.... Mais pas d’amalgame ! 


    • francesca2 francesca2 21 octobre 2016 20:25

      @alinea

      Ce qui m’attriste c’est que la Marine reprend le truc pour elle, 

      Oui alinea, c’est trop inzuste. Si le front national se met à faire le jeu du front national mais qu’est-ce qu’on va faire ?!

    • alinea alinea 22 octobre 2016 00:24

      @francesca2
      Je vais réfléchir... parce que je n’ai jamais vu le FN se mettre du côté des manifestants contre le pouvoir en place.


    • alinea alinea 22 octobre 2016 01:03

      capobianco ! je n’avais pas pensé à ça. Si oui, ça ne doit plus tourner très rond dans leur tête !!


    • Paul Leleu 23 octobre 2016 16:20

      @capobianco


      oui.... tout le monde a remarqué ça... ils ont vraiment des têtes de « casseurs » nos flics... ils devraient faire un effort pour varier les déguisements smiley

      c’est vrai que c’est très troublant... remarque que certains flics ont avoués certaines choses sur les « casseurs » du printemps dernier... 

  • velosolex velosolex 21 octobre 2016 19:13
    Bonsoir
    L’effet Bouazizi ou le boomerang de l’effet Moirans ? 
    Je me souviens qu’il y a quelques temps, vous aviez exprimé pourtant votre sympathie, ou du moins votre compréhension, à ces gens du voyage, ou apparentés sédentaires, qui ont transformé tout un quartier de la ville en émeute urbaine, brûlant 35 voitures, contrariant plus de 100 trains. Le tout cagoulés, et en se foutant du monde, dans la recherche des limites, qu’ils n’avaient guère trouvé à l’époque, avant que la justice tout de même les rattrape. 
    Vous m’aviez taxé de « bobo », à l’époque, car je m’insurgeais sur ces « frappés », ce que cela surtout signifiait. Tout le monde a parfois de mots un peu forts, un logique de discours qui dépasse la pensée. 
    Aujourd’hui vous vous réjouissez de la riposte policière, faisant un parallèle un peu tordu avec cette icône tunisienne, dans des affaires qui n’ont rien à voir, si ce n’est peut être la marque du briquet.... C’’est pas pour être cruel, mais il y a de sérieuses parallèles entre ces deux affaires, et bien d’autres encore. A Moirans, il n ’y avait pas eu de tentatives de meurtre, c’est vrai, mais le mode d’intimidation est le même, et peut dégénérer à tout moment. ...Nous sommes dans la même intention, celle de la bande organisée qui se sent assez forte pour aller encore plus loin qu’hier, en attendant demain, s’il n’y a pas de réponse. 
    Il n’y a pas que les flics à être inquiété, parfois ce sont les pompiers, le samu, les ambulanciers, les infirmiers des urgences, les médecins, les profs et les proviseurs comme on l’a vu il y a quelques jours. Infirmier en psychiatrie, j’ai pas mal donné dans des situations folles, parfois. J’étais sur le terrain, je sais de quoi je parle, je ne suis pas un assis du journal de 20 heures, mais quelqu’un qui a pris des baffes, reçu parfois de coups.....
    Tout cela témoigne, cela va s’en dire, d’un mépris de la loi, mais aussi bien sûr de la volonté d’en substituer une autre : Celle du caïda, de bandes mafieuses délimitant des territoires. 
    La délinquance obéit à des lois, et les psychopathes, voyous ou prédateurs, agissent de façon concertés quand ils sentent le moment opportun. Il y a bien sûr un terrain de dégradation sociale qui travaille à trouver des complices, tout ceux qui sont prêts à rejoindre n’importe quelle bande, pensant qu’elle peut résoudre leur problème d’identité, d’identification. 
    Les causes sont tellement multiples. Elles se sont accumulées depuis plus de 20 ans pour arriver où l’on en est. Reprendre le terrain ne pourra se faire en deux jours. Déjà beaucoup sont incapables d’avoir une pensée structurée, de reconnaître le bien du mal. Alors la loi, les limites...
    Bien à vous

    • alinea alinea 22 octobre 2016 00:14

      @velosolex
      Je comprends la violence en situation d’injustice, de déni ; les deux cas sont semblables, ma réaction est la même.


    • velosolex velosolex 22 octobre 2016 09:04

      @alinea
      Ceci dit je ne me réjouis pas pour autant de voir ces manifs, même si je les comprend en partie, en référence en la base qui en a sa claque( baisse de moyens, de personnel sur le terrain, langue de bois des politiques), mais par contre je suis très méfiant sur la récupération politique qu’il y a évidemment derrière, avec le FN et ses valeurs sécuritaires qui avancent masquées. Il faut savoir ce qu’on veut me direz vous, mais justement, la sécurité ne peut se résoudre avec des coups de mentons, mais à travers une orientation politique et du sens, et des moyens. 

      Et je me met à la place des jeunes qui ont fait la nuit debout, il y a un an, et qui doivent avoir la sombre impression qu’ils peuvent aller se coucher, que ce monde est de moins en fait pour eux....Chaque année maintenant, j’ai l’impression que le monde vieillit avec moi, si ce n’est pas davantage, car tout de même je garde ou du moins j’essaie de garder des valeurs d’humanisme et de progrès social....
      Toute cette lèpre est due à un manque d’ambition politique, à un retrait de l’état, qui se manifeste à tous les niveaux, pour s’en remettre au grand marché, et au monde du faux, d’obédience marketing et marché. Tout ça part de travers bien sûr comme une bagnole qu’à la direction faussée dés qu’elle tente de prendre de la vitesse. Totalement incompatible avec le réel, l’urgence de sauver la planète. Personne n’ira se réfugier sur Mars. Le réel est dur, mais indépassable.

    • alinea alinea 22 octobre 2016 11:29

      @velosolex
      Ma réjouissance est une première réaction, mais qui n’a pas d’illusions ; une manif n’est pas une désobéissance, mais c’est la même chose pour toutes quels que soient les manifestants.Seulement j’espère qu’elles peuvent avoir un impact au niveau des consciences.
      En tout cas, celle-ci prouve à quel point le gouvernement est inepte, et inapte. C’est loin d’être réjouissant en soi, mais à force peut-être que tout le monde comprendra !
      Je pense que quand on a ancrées en soi les valeurs d’humanisme, en vieillissant elles deviennent plus intransigeantes, aussi, je dirais que notre monde dégénère plutôt que vieillit puisque nulle part ces valeurs apparaissent.
      Il est remarquable, et on le sait depuis toujours, mais une chose est de savoir, une autre est de le vivre, qu’un gouvernement est responsable de l’ambiance dans un pays, un patron de l’ambiance dans son usine, ou son atelier, ou sa boutique. Les gouvernements ne s’appartiennent plus, c’est le chaos ! et la plupart des patrons n’ont plus aucun lien avec la finalité de leur boîte, c’est répression, oppression et souffrance au travail ! Ça ne va pas être facile à soigner tout ça.


  • Nominix 21 octobre 2016 19:24

    Salut Alinéa
    Ils commencent a avoir peur tous nos chers politiciens et autres profiteurs du système
     les policiers sont devenus le rempart de leurs forfaitures,
    S’ils perdent ce rempart , c est fini pour eux , et on passera a autre chose ,
    par contre , la peur est une mauvaise conseillère , qui peut dire comment tout cela va finir ?
    On verra bien ce qui en sortira , mais si cela pouvait un peu remettre ce monde dans les voies de  l’humanité , qui s’en plaindrait ? 
    On verra bien et bonne route a tous


    • alinea alinea 21 octobre 2016 23:49

      @Nominix
      Oui, c’est bien pour quoi je dis cacher ma joie, car la violence est mauvaise conseillère, mais quand ça pète de partout, on se doute que tout le monde est à bout ; alors oui, ça peut mal finir, mais oui, peut-être cela peut obliger à un monde meilleur !
      Quand le gens souffrent dans leur corporation, ils se rebellent. Aujourd’hui tout le monde se rebelle ; on en finira peut-être, avec les abus !


  • tf1Groupie 21 octobre 2016 19:52

    Moi je trouve drôle que ceux qui régulièrement se défoule sur la police et dénoncent à chaque minute les violences policières retournent subitement leur veste.

    En fait les seules fois où on applaudit les flics ici c’est quand il y a des attentats ou bien quand ils manifestent contre le gouvernement.


    • Fergus Fergus 21 octobre 2016 20:14

      Bonsoir, tf1Groupie

      Eh oui, on peut ne pas être forcément enfermés dans une attitude manichéenne bornée : qu’y a-t-il d’étonnant à dénoncer les contrôles au faciès et autres abus de pouvoir commis par certains flics et soutenir les policiers qui demandent des mesures pour ne plus être exposés à des tentatives d’assassinat ?

      Où est le problème ? Seuls les abrutis ont une pensée monolithique ! 


    • tf1Groupie 21 octobre 2016 21:57

      @Fergus

      Ce n’est pas le harcèlement au faciès que l’on dénonce régulièrement ici.

      Pendant des mois on a craché à hue et à dia sur la police accusée d’agresser les manifestants alors qu’en fait les manifestants se défoulaient sur la police. On a reproché à la police de faire tout simplement son travail.

      On a vu Chalot faire un article mensonger et refuser de se rétracter ; le PRCF diffuser régulièrement des tracts faisant passer les policiers pour des meurtriers sanguinaires.

      Et puis soudainement, parce que les policiers bousculent un peu Caseneuve, on fait acte de solidarité avec eux.

      Superbe hypocrisie citoyenne !


    • alinea alinea 21 octobre 2016 23:53

      @tf1Groupie
      Vous en pensez quoi, vous ?
      Moi, je pense que ceux qui m’ont fait chier parce qu’ils avaient le pouvoir à leur côté, ceux qui ont tué Rémi Fraisse, ceux qui tabassent les manifestants, quand ils se retrouvent dans la même situation que ceux qu’ils tabassaient hier, se conduisent comme eux ; et ça, c’est un gain d’humanité.
      Si vous ne comprenez pas ça, ma foi...


  • marc maldot (---.---.190.165) 21 octobre 2016 19:58

    Qu’on leur envoie les crs , ils cognent les lycéens avec tant de conviction qu’ils seront tout aussi efficaces face à cette bande de fachos pleurnichards


  • izarn izarn 21 octobre 2016 21:10

    "Un des collègues tire et tue. Il tue 6 jeunes. C’est le drame. 7 morts avec le brigadier-chef. La citée s’embrase, puis la France, puis le chaos généralisé."
    Ca c’est de la fiction, meme trés mauvaise. Tirer oui, tuer par forcement..
    La cité s’embrase ? T’envoies l’armée.
    Il n’y a que les connards pour s’embraser de toutes façons, pour légitimer le meurtre d’un flic.
    Le chaos ? Quel chaos ? T’aurais 90% des gens d’accord pour foute en taule cette racaille.
    ....C’est le fantasme du bobo antifa qui vit sur sa planète Jupiton.

    Pour redescendre sur terre il faudrait autoriser les flic à utiliser leurs armes en état de légitime défense. Ce serait le minimum syndical.


    • V_Parlier V_Parlier 21 octobre 2016 21:37

      @izarn
      « Ca c’est de la fiction, meme trés mauvaise. »

      Aussi choquant que cela puisse être, ce n’est pas de la fiction. On l’entendrait tourné exactement comme ça au JT (et même en termes plus accusatoires envers la police) et ça « embraserait » en effet éventuellement la France, non pas par solidarité du peuple envers les racailles mais par l’action des dites racailles. Avec juste 2-3% de la population constituant ce vivier de pillards massacreurs potentiels et avérés, c’est le chaos généralisé dans ce cas. Et oui, il est bien là, le danger. Surtout quand les gouvernements et leurs administrations judiciaires prennent la défense des déliquants depuis les années 80 (avec des périodes de pointe à chaque gouvernement socialiste il est vrai, ce qui ne disculpe pas les autres pour autant).


  • Jean Keim Jean Keim 21 octobre 2016 22:22

    Qu’est-ce qui peut faire penser que les revendications des masses policières ne sont pas tout simplement corporatives ?


    • Madame michu (---.---.33.42) 21 octobre 2016 22:42

      @Jean Keim

      Uniquement corporatistes


    • alinea alinea 22 octobre 2016 10:50

      @Jean Keim
      Moi je pense qu’elles le sont, mais toutes les corporations sont touchées.


    • Pere Plexe Pere Plexe 22 octobre 2016 11:14

      @Jean Keim
      Elle le sont clairement.

      Le sieur Le Maire, invité cette semaine de France2, c’est comme bon nombre de politique plié a un bel exercice de haute hypocrisie.
      En effet le candidat à la primaire à fait de la mise au pas des syndicats et d’une applications des lois sévères et rigoureuses sa marque de fabrique.

      Sauf que le même soutient les syndicats de flics et leurs actions illicites.
      Va comprendre.

  • Gérard (---.---.52.25) 21 octobre 2016 23:40

    Bonjour,

    Quant la police cessera d’être la milice des riches, celle qui expulse, qui raquette, qui empêche de publier, de travailler, de fêter, ou de manifester,

    Quant la police retrouvera ses couilles et ira arrêter les fonctionnaires et les élus contre les quelles les preuves et témoignage de corruption qui abondent,

    Quant la police aura le courage, contre ces gros porcs de touristes et leurs putes, de prendre les disposition qui s’imposent, étrangers ou pas, riches ou pas,

    Quant la police luttera contre les techniciens qui coupent l’eau ilégalement, les banquiers qui volent sur les comptes, les fonctionnaire qui prennent des libertés sur la loi,

    Quant la police ne sera plus de mèche avec les marchants de sommeil, avec les trafiquants de drogues, les promoteurs-prédateurs, le gouvernement paranoïaque et belliqueux.

    Quant la police cessera d"affirmer son autorité de pacotille, de faire des exemple, de choquer les jeunes, de persécuter les concurrents du maire et de son cousin investisseur.

    Quant la police sera prête a purger toute une ligne hiérarchique sans tergiverser a chaque fois qu’il apparais que la loi est passé sous la hiérarchie.

    Quant la police renverra par principe, tout policier (hors unité d’intervention) qui aurais fait usage de son arme. Cela n’a pas de rapport avec le fait de juger si c’était légal ou tactique, ou pas.

    Quant la police se démilitarisera, que 98% des effectifs abandonnera ses fusils et ses gilets par-balle pour revenir a un petit pistolet qui ne dois jamais, jamais, jamais être utilisé.

    Quant la police se souviendra qu’elle est la aussi pour assurer l’ordre public, c’est a dire pour arrêter les responsables de désordres publics, sois ceux qui affament et oppriment.

    Il se peut que je ma haine cesse de croitre, puis reflue. Ce fait divers est comme un cadeau de noël maléfique pour moi, un rêve noir qui se réalise, c’est pas bon du tout pour le karma.

    ++


    • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 00:01

      @Gérard

      Excellentissime !

      La police ne fait que persécuter le petit peuple !


    • alinea alinea 22 octobre 2016 00:12

      @Gérard
      Quand la police fera ça, c’est que l’État sera droit. Elle n’a pas vocation à être d’extrême droite, la police, ni à se défouler sur des gens désarmés ; mais on ne leur demande qu’à verbaliser l’automobiliste, celui qu’il trouve, pas le délinquant ; on lui demande de tabasser les manifestants, on lui demande le sale boulot ; je ne suis pas sûre que chacun d’entre eux soit si content de le faire ! En tout cas, leurs bavures sont couvertes, et dans le stress de situations violentes, humains comme les autres, ils se défoulent en toute impunité.
      Ça marche comme ça, si ça dérape, si ce sont eux qui morflent, ils se rebiffent. Ils sont humains, et c’est très bien.


    • tf1Groupie 22 octobre 2016 12:56

      @alinea

      Et voilà la détestation du flic qui refait surface.

      "En tout cas, leurs bavures sont couvertes, et dans le stress de situations violentes, humains comme les autres, ils se défoulent en toute impunité."
      On dirait que vous n’êtes pas au courant des nombreuses procédures engagées contre des policiers.

      Et vous ne citez jamais non plus les policiers qui risquent leur vie pour sauver celle de leurs concitoyens.
      Car effectivement ils sont humains.


    • alinea alinea 22 octobre 2016 13:01

      @tf1Groupie
      Non, je ne suis pas là pour faire l’apologie de la police !
      Les nombreuses procédures engagées contre les policiers ? Elles sont guère médiatisés alors.
      Si je conçois qu’un État, qu’une population a besoin de police, je hais l’obéissance, celle qui fait suivre des ordres abscons, injustes. On fait des policiers des bras armés, on oublie de leur laisser du temps pour qu’ils se remplissent la tête. Toute exceptions confirmant la règle bien entendu.


    • tf1Groupie 22 octobre 2016 13:27

      @alinea
      « je hais l’obéissance »

      Donc vous êtes pour la loi de la jungle et la prédominance du non-droit, au moins c’est clair.

      Quand aux procédures contre les policiers elles sont médiatisées mais votre cerveau les filtre puisque vous souhaitez ne voir que le négatif sur les policiers et occulter tout le reste.
      Celle-là par exemple : le cas de policiers qui s’en étaient pris à un étudiant noir ; cette violence policière vous la connaissez par coeur parce qu’elle a été médiatisée et relayée, et par contre les conséquences pour les policiers vous les avez « zappées ». Amusant comme sélectivité !

      L’affaire Zyed et Bouna, oubliée également.

      Bref vous ne faites pas l’apologie de la police mais la diaboliser vous n’hésitez pas.


    • alinea alinea 22 octobre 2016 13:31

      @tf1Groupie
      Toutes mes excuses, c’est vrai que je ne lis ni écoute les médias.
      L’obéissance ou le chaos ? Ainsi vous pensez que l’être humain est incapable d’obéir à des valeurs qu’il a intégrées ? Qu’il lui faut un chefaillon prompt à dérailler ?
      Je pense le contraire, chaque être humain a en lui la capacité du vivre ensemble. Sauf exceptions qui confirment la règle ! smiley


    • tf1Groupie 22 octobre 2016 15:17

      @alinea

      Bon ben vous critiquez les medias alors que vous ne les écoutez pas, c’est original.

      Et puis vous êtes engluée dans vos contradictions : l’obéissance c’est pas bien mais il obeir à « des valeurs » ; assez typique des français qui ne veulent pas de règles mais veulent de l’ordre.

      Moi l’incapacité à vivre ensemble sans autorité je la vois tous les jours pendant que vous depuis votre campagne tranquille vous nous expliquez quelle doit être la bonne conduite dans une société dense et moderne.
      Les zones de non-droit en France, dont vous n’avez peut-être pas entendu parler, contredisent totalement votre theorique capacité du vivre ensemble, mais la réalité on n’est pas obligé d’en tenir compte n’est-ce pas ?

      Quand vous aurez tranché votre dilemme entre « des règles » et « pas de règles », entre la rebellion adolescente et la responsabilité adulte, vous nous ferez signe.


    • alinea alinea 22 octobre 2016 15:52

      @tf1Groupie
      Vu ce que je suis, ce n’est pas à moi de trouver les solutions pour faire vivre ensemble des gens qui se haïssent ; je n’ai aucun rôle mais des centres d’intérêts et mon recul m’est nécessaire, pour observer et comprendre.
      Il y a aussi que le jour où j’admettrai jusqu’à la plus infime parcelle de mon être, qu’il n’y a plus rien à faire, que les gens, donc le monde, sont foutus, je mourrai, aussi, en reculai-je autant que possible la date ! smiley  ; je m’en tiens donc aux vérités éternelles, aux connaissances universelles qui, aussi bizarre que cela puisse paraître sont bel et bien efficientes dans notre monde « pourri ».
      Me restent aussi les rencontres, de plus en plus rares il est vrai tant la situation a changé les gens en pas deux ans, mais des rencontres tout de même qui prouvent que l’humain est encore humain ; je m’accroche à ça si vous voulez, ce n’est pas de l’optimisme, c’est une énergie vitale toute animale.
      Quand aux médias, même quand on ne les lit pas, elles nous atteignent, incroyable hein ? C’est comme la météo, je refuse cette saloperie étant assez grande pour voir les changements de temps toute seule, eh bien, non, il y en a toujours pour me dire : j’ai entendu, j’ai vu... il va pleuvoir !!
      Et puis nous n’avons pas besoin de répéter les choses tous les jours pour les savoir, et mettre le nez un peu au dessus du panier ne peut que donner des idées autres ou bien le peu d’air nécessaire pour bien respirer.


    • tf1Groupie 22 octobre 2016 17:11

      @alinea

      Le recul c’est bien, mais ne reculez pas trop quand même et allez faire un tour dans les quartiers où la police n’ose plus mettre les pieds et donc l’Etat non plus ; plus d’autorité, plus de chef, plus de tribunaux, le rêve certainement.

      Là-bas personne d’extérieur ne leur impose leur mode de vie, leurs règles, leur éducation.

      Je conseille aux syndicalistes d’aller manifester dans ces endroits d’où la matraque est exclue sous peine d’être transformée en allumette.
      C’est vrai, les manifestations se déroulent toujours dans les quartiers bourgeois, là où il y a le plus CRS-SS, c’est pas très malin.


    • alinea alinea 22 octobre 2016 18:38

      @tf1Groupie
      C’est très vrai ça ! d’ailleurs il n’y a guère que les bourgeois qui manifestent, sauf aux dernières où c’était un peu plus mélangé !
      J’ai écrit un « témoignage » sur « les quartiers », mais ceux-ci n’étaient pas hors sols juste chauds et prioritaires ; de toutes façons je n’irai pas dans la région parisienne, aussi, resterai-je ignorante dans mon corps des agressions visuelles, verbales voire physiques.Tant pis, j’ai eu déjà pas mal de vies, je ne peux les avoir toutes.


  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 00:04

    C’est nos i dirigeants sraéliens sionistes qui sont derrière ces manifestations de flics

    police_soral4.jpg (657×1673) https://quartierslibres.files.wordpress.com/2016/05/police_soral4.jpg

    LA LDJ qui soutient la police.

    Répondre


  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 00:14

    SORAL EST DU CÔTÉ DES FLICS COMME LA LDJ

    SORAL et ER Israël site de désinformation et de propagande israélienne sont bel et bien crypto sionistes

    Les cadeaux de Soral

    Voudriez-vous d’une plaque de la Direction centrale de la police judiciaire avec votre nom inscrit dessus ? D’un polo du Groupe d’opération spéciale de l’armée ou du Groupe d’appui opérationnel du DCRI, dont l’emblème montre avec délicatesse un groupe de policiers armés de fusils en train d’enfoncer une porte ? Ou encore d’un tee shirt de la police municipale, de l’« OCRTIS », de la police anti-drogue, ou encore du « SPHP », le Groupe de sécurité du premier ministre ? Eh ben, vous ne les aurez pas car vous, vous n’êtes pas Alain Soral : les membres des corps d’élite de l’armée et de la police ne vous envoient pas leur signes d’amitié et d’estime. Vous ne voudriez pas être soutenus par « des corps constitués qui sont les vrais armatures, de la république légale », vous n’êtes pas d’accord pour affirmer que « ces gens marcheront avec nous et nous marcherons avec eux », ni que la police municipale, c’est « la police de proximité, eux nous soutenant, nous on les soutient ». Donc vous n’aurez rien à exhiber comme le fait Soral dans ses vidéos publiées sur le site de son parti « égalité et réconciliation ».

    Rien ? Mais si. Vous aurez bien quelque chose de leur part : les coups de matraque, les jets de gaz lacrymo, les grenades de désencerclement, les flashballs, les expulsions. Ceux qui sont pauvres et/ou pas blancs, ceux qui bougent, résistent dans la rue, dans les quartiers, dans les squats, dans les prisons, ne les connaissent que trop ces « vraies armatures de la république légale ».

    C’est justement à vous que Soral tend un piège. Sous couvert d’un discours « antisystème » radical et nationaliste, comme son pote Dieudonné. Pourtant comme tous les autres partis, Soral prône aussi, à sa manière, la légitimité de l’État des capitalistes mais il vise, lui, ceux qui rejettent, à juste titre, tous les politicards qui les ont abandonnés : les jeunes des quartiers populaires, les révoltés de tous bords. Que vous soyez Arabe, Noir, Musulman… peu importe pour moi, je ne suis pas raciste leur dit-il, je vous demande juste une bricole, au nom de la « révolution national-socialiste » prenez le chemin de votre « intégration » en acceptant le système capitaliste « bien de chez nous ».

    Les Sorals font leur cuisine dans une situation d’enfumage général. Une preuve ?

    Vous direz, franchement on n’est pas sorti de l’auberge. Droite, gôche, extrême-droite, nationaux-socialistes… grattez un peu, vous verrez que tous ont la même idole : l’État de tous les capitalistes, dont Marx disait il y a 150 ans qu’il n’était qu’« une bande d’hommes en armes et ses annexes


    • alinea alinea 22 octobre 2016 00:21

      @MILLA
      On peut se trouver du côté de tous ceux qui sont niés par le gouvernement. Nous sommes tous semblables, là.
      Je ne suis pas d’accord que des petits trafiquants tuent des flics dans leur bagnole ; je ne suis pas d’accord que des élus utilisent des flics pour défendre leurs petites magouilles de fric pour un barrage ; je ne suis pas d’accord que l’État utilisent des flics pour tabasser des travailleurs qui se rebiffent contre cette putain de loi du travail. Mais si des flics se font tuer dans leur bagnole, c’est la faute du gouvernement.
      Nous devrions être tous unis contre ce régime de merde.


    • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 00:37

      @alinea

      Il n’y a plus rien à sauver , nous allons vers le chaos programmé par nos elites


  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 00:15

  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 00:18

    Faudrait voir qui a intérêt a ceux que tout dégénère en ce moment précis , Ce ne sont surement pas ceux que l’ont croit ou l’ont voudrait faire croire


  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 00:23

    medialter 18 octobre 16:14 @Hieronymus Guerre civile imminente ? Et qui va la faire ? MaQouille, Gasparov et leurs chouardeux ? Tu rêves grave à ton âge, mon hiéro, le grand soir pour le lendemain est une variante très prisée de la stratégie du choc, stratégie qui mène à une Stasi silencieuse bordée par ces flicaillons qui ne se révoltent que lorsqu’ils sont ciblés. La révolution est un fantasme de jouvenceaux incultes et turbulents, je suis sidéré que ça survive chez les prétendus dissidents informés. Ras-le-bol très profond, tu parles, la flicaillerie n’est que la main armée de la haute finance, elle se branle de la populace comme de sa première chemise, voire même peut assouvir sur elle ses pulsions de personnalités complexés, quand on voit le nombre de petits kapos qui se la pètent dans ce corps institutionnel dégénéré et corrompu, il ne faudra pas 10 ans pour que la police française soit à l’image de la police mexicaine


    • alinea alinea 22 octobre 2016 00:33

      @MILLA
      Oui, mais la flicaillerie, ce sont des humains, et, on a vu des armées prendre le parti des révolutionnaires. je ne dis pas qu’on en est là évidemment, mais n’oubliez jamais l’humain derrière chaque rôle.


  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 00:23

    Bizarre, on a l impression que toutes les actualités suivent un calendrier précis que ce ne sont pas des faits divers ou on fait en sorte que ce ne le sont pas. Les enseignants,la police,les médecins,les pompiers tiens pas encore de personnalités politiques très importantes. Et tout cela va être imputé aux musulmans


    • alinea alinea 22 octobre 2016 00:30

      @MILLA
      Il y a une faille dans votre réflexion, vous vous dédoublez ou quoi ?
      Mais il est tard, j’y reviendrai.


  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 00:40

    Faudrait voir qui a intérêt a ceux que tout dégénère en ce moment précis , Ce ne sont surement pas ceux que l’ont croit ou l’ont voudrait faire croire

    - Avec toutes ces fausses ou vrais agressions sur les flics et maintenant sur les enseignants, un climat d’insécurité s’installe _ou est instauré _....tapis dans l’ombre, paris-tel aviv attend son heure...


  • Taverne Taverne 22 octobre 2016 00:53

    Il va falloir que nos dirigeants réfléchissent à ce qu’ils appellent le « savoir-faire sécuritaire », sérieusement remis en cause ces temps-ci. Car tout savoir-faire, aussi excellent soit-il, se heurte inévitablement à ses limites qui sont ? Le contexte dans lequel il a à s’appliquer ! Or, c’est bien sur le contexte qu’il faut agir résolument aujourd’hui.


  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 00:54

    Incendier des voitures pour faire croire à une montée de l’insécurité et mieux la dénoncer : l’ancien numéro deux du Front national de ...

    Voitures brûlées : l’ex-cadre du FN condamné à 3 ans de prison ferme à Meaux Par franceinfo – Radio France Mis à jour le 16/09/2015 | 17:21 – publié le 16/09/2015 | 12:44 Le tribunal correctionnel de Meaux a condamné l’ancien numéro deux du Front National de Seine-et-Marne à quatre ans de prison dont trois ferme. La peine exacte requise le 16 juillet dernier lors de son audience. A LIRE AUSSI > Le responsable FN incendiait des voitures pour dénoncer l’insécurité Le jeune homme de 25 ans, candidat frontiste aux élections départementales, a été condamné pour avoir incendié et tagué plusieurs véhicules avec cinq autres militants pour simuler une montée de l’insécurité en Seine-et-Marne, notamment sur les réseaux sociaux en période électorale. Dans la nuit du 7 au 8 avril dernier par exemple, ils auraient mis le feu à 13 voitures à Mitry-Mory. Lors de son audience, Adrien Desport a admis s’en être pris à une voiture. Pour les douze autres, le prévenu a déclaré ne plus se souvenir mais a déclaré « j’assume l’ensemble » . Il avait été dénoncé par son ex-petite amie et le parti avait transmis son signalement à la justice. « Les faits sont gravissimes » a répété la juge devant Adrien Desport Quatre des cinq autres prévenus écopent aussi de prison : de six mois à trois ans de réclusion, du sursis pour les uns, du ferme pour les autres. Le tribunal a considéré qu’il s’agissait d’une équipe où tous étaient impliqués. Seule l’ex-petite amie d’Adrien Desport est reconnue en partie coupable mais dispensée de peine pour avoir dénoncé les faits.


  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 00:59

    Au Front national ; ils brulent des voitures, font du trafic d’armes et osent nous donner des leçons sur l’insécurité !

    Le Kiosque aux Canards 28 Août 2016 0 terrorisme, Front national, fn, Le Pen, armes, trafic, attentats, burkini Alors qu’au Front national, on brule des voitures et qu’on fait du trafic d’armes sans se préoccuper des retombées pour la sécurité nationale, Marion Maréchal Le Pen et Marine Le Pen osent s’offusquer des mesures prises par l’État.

    Qu’elles commencent à faire le ménage chez elles avant d’oser nous donner des leçons. Retour sur les délits de deux candidats Front national.

    Mais voilà ; elles préfèrent se palucher sur le burkini plutôt que se positionner sur le traffic d’armes et sur les voitures brûlées de leurs militants.

    Au Fn, on brûle les voitures

    Adrien Desport est resté imperturbable, lorsqu’il a compris qu’il retournait en prison. L’ancien numéro 2 du FN en Seine-et-Marne a été condamné à quatre ans de prison, dont trois ferme, par le tribunal correctionnel de Meaux, pour avoir - entre autres - incendié une quinzaine de voitures à Mitry-Mory et dans le Val-d’Oise, en avril, en compagnie d’autres militants.

    Enfin, Valentin Léger a été condamné à dix mois de prison avec sursis. La plupart des prévenus ont été condamnés à des peines complémentaires : l’interdiction de paraître à Mitry-Mory, pendant un ou trois ans, et l’interdiction d’être en contact les uns avec les autres. Des peines d’inéligibilité ont également été prononcées, allant jusqu’à cinq ans pour Adrien Desport et Jean-Baptiste Nadji.

    Ces deux derniers devront verser de lourds dommages et intérêts aux nombreuses victimes. « C’est naturellement une peine lourde pour les prévenus. Mais elle est à la hauteur des faits reprochés. Pour notre part, nous sommes satisfaits que le tribunal ait pris en compte les victimes de ces actes particulièrement détestables », estime Me Jean-Christophe Ramadier, l’avocat du propriétaire d’un camion incendié à Mitry-Mory.

    Certaines des peines prononcées ont dépassé les réquisitions du parquet. « Ces faits sont d’une gravité extrême. Le tribunal a prononcé deux mandats de dépôt car la réitération n’est pas exclue », a expliqué la présidente Olivera Djukic en regardant les prévenus.

    Lors de l’audience du 2 septembre, Adrien Desport avait été décrit par ses cinq coprévenus comme étant le meneur. Après des soirées très alcoolisées chez lui, où étaient également ingérés cocaïne et médicaments, la bande se livrait à des expéditions nocturnes, où des voitures étaient brûlées. Sans oublier la dégradation de biens appartenant à d’autres militants frontistes ou la dénonciation d’une agression fictive par des opposants politiques.

    Au Fn, on fait du trafic d’armes, quitte à alimenter les terroristes

    6 hommes, originaires de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne étaient toujours en garde à vue. Parmi eux, Vincent Tilliole qui partageait la liste de dissidence FN « Reims fait front » de Thierry Maillard (lire ci-dessous)mais aussi le patron d’une brasserie faisant face à l’église Saint-Rémi de Reims. Un viticulteur de la Montagne de Reims fait également partie des gardés à vue.

    C’est donc dans le cadre d’une opération de la Police Judiciaire de Reims, qu’une quarantaine d’armes ont été saisies chez les six individus, dont des armes de collection, des fusils de chasse, des fusils à pompe, des pistolets automatiques et autres armes de gros calibre. Plusieurs milliers de cartouches ont aussi été saisies. Certaines armes étaient même cachées dans de faux livres.


  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 01:11

    Nous sommes actuellement sous le régime national socialiste (nazi) dont se revendique Soral

    La police sous le régime nazi

    Hitler ne se posait pas moins en champion du droit et de l’ordre, proclamant qu’il ferait respecter les valeurs traditionnelles allemandes. La police et nombre d’autres conservateurs attendaient une extension des pouvoirs de maintien de l’ordre promise par un État fort et centralisé. Ils voyaient d’un œil favorable la fin de la politique partisane et acceptaient de mettre fin à la démocratie.

    De fait, l’État nazi réduisit nombre des frustrations que la police avait connues dans la République de Weimar. Il mit d’emblée la police à l’abri de la critique publique en censurant la presse. L’arrivée d’Hitler au pouvoir vit la fin des batailles de rue en éliminant la menace communiste. Les effectifs de la police furent même renforcés par l’incorporation d’organisations paramilitaires nazies dans les rangs des auxiliaires. Les nazis centralisèrent et financèrent généreusement la police pour qu’elle puisse mieux lutter contre les bandes criminelles et assurer la sécurité de l’État. L’État allemand augmenta les effectifs, intensifia la formation et modernisa l’équipement. Les nazis offrirent aux forces de l’ordre toute latitude en matière d’arrestations, d’incarcérations et de traitement des prisonniers. La police lança des « actions préventives », c’est-à-dire qu’elle procéda à des arrestations sans disposer des preuves requises pour une condamnation au tribunal, et en fait, sans la moindre supervision judiciaire.

    Dans un premier temps, les policiers conservateurs furent satisfaits des résultats de leur coopération avec l’État Le nouveau régime n’était pas une restauration de la tradition impériale. Il était profondément raciste. Les nazis prirent le contrôle des forces de police traditionnelles de la République de Weimar et les transformèrent en un instrument de répression d’État et, par la suite, de génocide.

    L’État nazi opéra la fusion de la police avec les SS et le SD (Service de sécurité - Sicherheitsdienst), deux des organisations nazies les plus extrémistes et les plus engagées sur le plan idéologique. Heinrich Himmler, chef de la SS, prit également la tête de toutes les forces de police allemandes. Son collaborateur, Reinhard Heydrich de la SD, devint en même temps le chef de la police de sécurité, chargée de la protection du régime nazi. L’unification fut achevée en septembre 1939, avec la création du RSHA, le Bureau central pour la sécurité du Reich (Reichssicherheitshauptamt). L’idéologie nazie envahit toutes les activités de la police. Les policiers jouèrent un rôle central, non seulement dans le maintien de l’ordre public, mais également dans le combat contre les soi-disant ennemis raciaux désignés par l’État nazi. Les « actions de police préventives » eurent, dans ce contexte, des conséquences effroyables


  • MILLA (---.---.192.41) 22 octobre 2016 01:40

    https://youtu.be/LiZ1YTvxgRM

    Comment l’état fournit les armes aux terroristes


  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 01:54

    Regardez « La France a-t-elle été attaquée par des puissances étrangères au cours des émeutes de 2005 ? » sur YouTube https://youtu.be/jyT5WXISjao


  • MILLA (---.---.1.10) 22 octobre 2016 02:11

    The shok doctrine (La stratégie du choc) Un traumatisme collectif, une guerre, un coup d’état, une catastrophe naturelle, une attaque terroriste plongent chaque individu dans un état de choc. Après le choc, nous redevenons des enfants, désormais plus enclins à suivre les leaders qui prétendent nous protéger. S’il est une personne à avoir compris très tôt ce phénomène, c’est Milton Friedman, Prix Nobel d’économie en 1976. Friedman, soutenant l’ultralibéralisme, conseilla aux hommes politiques d’imposer immédiatement après une crise des réformes économiques douloureuses avant que les gens n’aient eu le temps de se ressaisir. Il qualifiait cette méthode de traitement de choc.


  • Jean Keim Jean Keim 22 octobre 2016 06:51

    A lire certains commentaires on pourrait croire qu’on est policier, gendarme ou plus généralement dans les forces de l’ordre (brrr ! Ces termes font frémir tant ils sont pleins de sens cachés) par vocation, comme on peut désirer être enseignant ou mieux encore prêtre, ce qui est bien entendu le cas de certains, il est à noter que la majorité des feuilletons télévisuels racontent des histoires de flics, est-ce symptomatique de notre société ?


    D’autres commentaires dérapent au point de s’égarer dans le complotisme, et donc un flic ne peut qu’être complice des sombres machinations des élites dont ils sont les serviteurs zélés.

    Et chacun y va pour désigner les coupables, notamment l’État, la finance, l’économie, la guerre, les religions, ..., et on oublie une fois de plus que derrière chaque organisation il y a des individus ; si on observe notre monde sans perdre de vue que les organisations n’existent que grâce aux individus qui les composent, alors la perspective est très différente. 

    Combien de manisfaistants défilent dans la rue avec une conscience claire de ce qu’ils font et de leurs revendications, une manifestation des représentants des forces de l’ordre, dans le meilleur des cas défile pour sa chapelle, idem pour des enseignants ou des buralistes ou pour des salariés de Lip ou de Goodyar, etc..

    Les puissants et leurs hommes de main politiques que nous mettons au pouvoir, connaissent très bien tout cela, ils savent habilement en jouer et les pancartes et banderoles finissent toujours abandonnées sur la voie publique.

  • l'Ane Artiste l’Ane Artiste 22 octobre 2016 08:34

    Bonjour Alinea,
    J’ai regardé avec intérêt la vidéo de ces braves policiers s’en prenant à leur chef. Et franchement, à les entendre entonner en chœur la Marseillaise !!! Je suis mort de rire. On dirait du Jean-yanne en moins bien.
    Pas plus tard que la semaine dernière, j’en ai vu qui s’en prenaient, de manière brutale et musclée, à la « Fraternité ». C’était vraiment pas beau à voir. Pas très reluisant pour leur image de marque.
    Qu’ils manifestent aujourd’hui pour dénoncer leurs conditions de « travail » ! Grand bien leur fasse, mais ils n’auront aucune compassion de ma part. Pas après ce que j’ai vu.
    Je relate cela dans un petite article (ironique) actuellement en cours de modération.
    En tout cas s’ils ne veulent plus se prendre de la caillasse et des cocktails Molotov, il va vraiment falloir qu’ils révisent leur méthode.
     smiley


    • alinea alinea 22 octobre 2016 11:12

      @l’Ane Artiste
      Bonjour,
      Il ne s’agit pas de compassion, c’est que soudain ils apparaissent des citoyens comme les autres ; je pense que la situation fait l’homme, donc le flic, et si le flic est aujourd’hui si haïssable, c’est qu’il est en plein cœur d’une société délabrée, injuste et violente. Avant il n’y avait que les bandits, les cambrioleurs et les mauvais garçons qui n’aimaient pas la police !! parce qu’elle servait à maintenir un certain ordre dans la société ; aujourd’hui elle sert à mater, il faut être construit d’une manière particulière pour accepter ses actions mêmes si ce ne sont pas des exactions. Tripoter les gens pour les fouiller, leur aboyer dessus, a priori, regarder le moindre passant du haut de son assermentation, oui je crois que ça rend fou !


    • MILLA (---.---.97.178) 22 octobre 2016 13:19

      @alinea

      Tu dois être israélien sioniste ou de l ’extreme droite ce qui explique ton fervent soutien à ces nazis


    • MILLA (---.---.97.178) 22 octobre 2016 13:22

      @l’Ane Artiste

      Excellent !


    • alinea alinea 22 octobre 2016 13:44

      @l’Ane Artiste
      Le monde est-il partagé entre soutien et haine ?
      Moi j’essaie juste de le comprendre, et sous-jacente à ma pensée, la certitude que nous sommes tous des hommidés.


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 octobre 2016 10:55

    Salut Alinea,


    Il y a 4 jours, lorsque que j’ai écrits mon article

    Policiers/cocktails Molotov : Le dilemme : « Faire le boucher,... ou être le veau », en toile de fond une nouvelle révolte des banlieues !

    …. je n’avais pas lu le roman de Laurent Obertone, « Guérilla » .. mais moi le vieux flicard, je vois que nous partageons la même analyse ( je pense que beaucoup d’autres également.)

    Comme je n’ai pas lu ce roman, je me demande si le romancier évoque ces lignes de mon article : la mort d’un assaillants risque de déclencher de nouveau un embrassement général des banlieues, ... d’autant qu’en sous mains un certain Rachid Kassin ce jeune français âgé de 29 ans, membre de l’E.I.,peut très bien « agir en sous-main  ». En effet ce dernier est connu comme étant celui qui « téléguide », ou « influence » le passage à l’acte de plusieurs terroristes : sources. Pour « ces opérations », Rachid Kassin .. peut très bien en toute discrétion œuvrer sans revendiquer son action !


    Je le dis aussi dans mon article , la décision absconse du Directeur Général de la Police de diligenter une enquête de L’IGPN a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, .. en fin du paragraphe, j’avais marquer :

    (affaire à suivre donc !). Alors ce que nous constatons maintenant, c’est que le mouvement prend de l’ampleur, et qu’en plus, les Sapeurs Pompiers y participent comme : à Strasbourg, en effectuant mes recherches sur le web, je n’ai trouvé que ces deux liens, :1 – 2, plus, c’est nada .

    @+ P@py



  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 octobre 2016 11:06

    Dans toutes sociétés, on trouve toujours des personnes qui soutiennent plutôt les voyous que les policiers, ,... jusqu’au jour ou ces ardents défenseurs de ses valeureux arsouilles subissent eux aussi ( ou un membre de leurs proches ) leurs prédations ! Sans autres commentaires !


    @+ P@py



  • alinea alinea 22 octobre 2016 14:21

    Je viens de découvrir la réaction de Jean-Luc Mélenchon ; bienheureuse de m’y retrouver totalement !

    https://www.youtube.com/watch?v=c5O845LQ8Bo


    • ouam2 (---.---.41.186) 22 octobre 2016 20:28

      @alinea :

      J’ai été la regarder, merci.

      Pareil que toi.

      Il est encore meilleur lorsqu’il est comme ici à la limite de l’improvisation (donc ses pensées profondes), je te dis ca, car melanch, il prépare toujours (enfin de ce que j’en ai percu, je ne suis ni dieu ni un intime) ses discours, c’est un redoutable tribun, et celui ci n’etait pas préparé (ou pas répété ? ou appris ?

       

      Si tu observe bien, on le voit systématiquement regarder rapidement son pense bete sur le déroulé du sujet (re regarde le il regarde toutes les 20sec sa feuille a droite en BAS a droite pour toi sur l’écran, ou à sa gauche pour lui, et on ne regarde pas naturellement à de multiples fois en BAS dans la meme direction (si on regarde quelqun d’autre c’est a son meme niveau et la il n’est pas pris en plongée dans le cadrage.

       

      Si la seule remarque qui m’a fait tiquer dans l’ensemble ,c’est de parler du bouquin de Hollande est (au minimum) une double erreur vioir plus (si affinitées smiley )

       

      Ou il est très fin c’est qu’il pete joyeusement les propos de l’autre deumeuré du PS (Cambadélis je crois de nom ?) dans sa ligne de défense, il le renvoie dans ses cordes proprement et sans bavures.

       

      On aimerai en avoir plus de cet acabit de ce qui pretendent vouloir devenir nos zélites, c’est le minimum syndical smiley


    • alinea alinea 22 octobre 2016 21:25

      @ouam2
      regarde la vidéo de la semaine, et comment il fait avec ses notes !!
      pourquoi c’est une double erreur de dire que notre président s’occupe à des broutilles personnelles insignifiantes voire pires ? Il n’a pas été lourd ! mais je comprends ce que tu veux dire, mais ne le partage pas !!
      Oui et bien il n’y en a pas beaucoup des hommes politiques qui viennent du monde littéraire !! et c’est bien dommage car c’est plaisant la culture !


  • MILLA (---.---.1.10) 23 octobre 2016 00:18

    Hitler ne se posait pas moins en champion du droit et de l’ordre, proclamant qu’il ferait respecter les valeurs traditionnelles allemandes. La police et nombre d’autres conservateurs attendaient une extension des pouvoirs de maintien de l’ordre promise par un État fort et centralisé. Ils voyaient d’un œil favorable la fin de la politique partisane et acceptaient de mettre fin à la démocratie.

    De fait, l’État nazi réduisit nombre des frustrations que la police avait connues dans la République de Weimar. Il mit d’emblée la police à l’abri de la critique publique en censurant la presse. L’arrivée d’Hitler au pouvoir vit la fin des batailles de rue en éliminant la menace communiste. Les effectifs de la police furent même renforcés par l’incorporation d’organisations paramilitaires nazies dans les rangs des auxiliaires. Les nazis centralisèrent et financèrent généreusement la police pour qu’elle puisse mieux lutter contre les bandes criminelles et assurer la sécurité de l’État. L’État allemand augmenta les effectifs, intensifia la formation et modernisa l’équipement. Les nazis offrirent aux forces de l’ordre toute latitude en matière d’arrestations, d’incarcérations et de traitement des prisonniers. La police lança des « actions préventives », c’est-à-dire qu’elle procéda à des arrestations sans disposer des preuves requises pour une condamnation au tribunal, et en fait, sans la moindre supervision judiciaire.

    Dans un premier temps, les policiers conservateurs furent satisfaits des résultats de leur coopération avec l’État nazi. La criminalité chuta et l’activité des bandes criminelles prit fin. L’ordre fut restauré. Mais il fallut en payer le prix. Le nouveau régime n’était pas une restauration de la tradition impériale. Il était profondément raciste. Les nazis prirent le contrôle des forces de police traditionnelles de la République de Weimar et les transformèrent en un instrument de répression d’État et, par la suite, de génocide.

    L’État nazi opéra la fusion de la police avec les SS et le SD (Service de sécurité - Sicherheitsdienst), deux des organisations nazies les plus extrémistes et les plus engagées sur le plan idéologique. Heinrich Himmler, chef de la SS, prit également la tête de toutes les forces de police allemandes. Son collaborateur, Reinhard Heydrich de la SD, devint en même temps le chef de la police de sécurité, chargée de la protection du régime nazi. L’unification fut achevée en septembre 1939, avec la création du RSHA, le Bureau central pour la sécurité du Reich (Reichssicherheitshauptamt). L’idéologie nazie envahit toutes les activités de la police. Les policiers jouèrent un rôle central, non seulement dans le maintien de l’ordre public, mais également dans le combat contre les soi-disant ennemis raciaux désignés par l’État nazi. Les « actions de police préventives » eurent, dans ce contexte, des conséquences effroyables


    • Arthaud Arthaud 23 octobre 2016 04:44

      @MILLA-WIKI


      Vous nous faites saliver Milla-Wikipedia .. Dites ? la suite ? vite .. c’est quoi ?

  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 octobre 2016 10:44

    La France a déjà connue d’autres mécontentements de ces policiers.


    Pour info, je vous passe cet article !

    Colère des policiers : la grande manifestation du 13 mars 1958.


    d’autres résultats Google .

    @+ P@py


    • alinea alinea 23 octobre 2016 11:21

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Merci !
      Je suis allée voir un « sous article » sur Papon et « la ratonnade ».
      J’espère que l’histoire se répétera, juste dans le fait qu’apparemment, ces revendications musclées des policiers ont mis fin à la quatrième république !
      Que celle-ci mette fin à la cinquième.


    • tf1Groupie 23 octobre 2016 15:11

      @alinea

      C’est pas vraiment ça : la chute de la 4eme est due à la guerre d’Algérie, mais bon...


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 octobre 2016 16:12

      @tf1Groupie
      Salut tf1Groupie


      Elle fait partie quand même de l’un des principaux éléments déclencheurs !


      Coup d’État du 13 mai 1958.


      En 1958, la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO), parti de gauche regroupant plusieurs courants socialistes, est au pouvoir depuis la formation du gouvernement Guy Mollet. Sa gestion de la crise de Suez (1956) puis de l’affaire de Sakiet (1957-1958) a créé de graves dissensions en son sein et suscité une crise de confiance entre l’armée et les dirigeants politiques. Au lieu de se résorber, celles-ci vont encore s’accentuer, contribuant à l’affaiblissement de l’autorité parisienne.


      https://fr.wikipedia.org/wiki/Coup_d%27%C3%89tat_du_13_mai_1958


      Bon, voyons voyons, en 58 un gouvernement socialiste, la police qui remue, ...étrange étrange avec la situation actuelle vous ne trouvez pas !!!


      @+ P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 octobre 2016 16:21

      @alinea
      Salut alinea,



      Dans la situation actuelle ,...... ben nous manque juste un de Gaulle !

      Avec tous les rigolos au pouvoir, … ou a venir, nous ne sommes héla pas encore sortie de la merle !!!


      @+ P@py




    • alinea alinea 23 octobre 2016 21:29

      @André
      Oui, je comprends !! mais je répondais à Papy, et il sait lire que « j’espère que l’histoire se répétera » introduit ce qui suit , puisque avant il y a un point !
      sans rancune, mais quand on ne sait pas, quand on ne connaît pas, bon, on ne juge pas !!


    • tf1Groupie 23 octobre 2016 21:39

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Des événements « déclencheurs » dans ce cas on pourrait en trouver beaucoup.

      La guerre d’Algérie c’est quand même l’élément majeur de cette époque (pour la France en tous cas), on l’a déjà oublié ??
      Et un putsch c’est quand même un peu plus sérieux qu’une manif de policiers.

      Ainsi on pourrait dire que les attentats terroristes sont un élément déclencheur de ce qui se passe en ce moment.
      Mais les analogies c’est à utiliser avec modération parce que souvent ça mène au point Godwin.


    • alinea alinea 23 octobre 2016 21:47

      @André
      Il se trouve que c’est concomitant !
      Vous avez lu le lien du Figaro ?


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 octobre 2016 16:32

    Salut alinea,


    Je n’avais pas lu ton article, http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/nous-sommes-les-proies-de-181474

    … mais avec ce mouvement de grogne ( le mot est faible ) des policiers, je pense que c’est le moment opportun qui déclenchera salutaire et immense coup de balais ;... on peux rêver non !!!

    @+ P@py



Réagir