mardi 4 juillet - par Philippe Huysmans

Quand le journal libération accuse Macron de « soutenir le terrorisme »

Dans une tribune offerte à une centaine d' « intellectuels », le quotidien de gôche se livre à son exercice favori, la défense des positions radicalement atlantistes.

Le quotidien sartrien n'y va pas par quatre chemins, et s'en trouve encore moins gêné qu'il le fait dire par une brochette « d'intellectuels » qui ont pratiquement tous en commun d'être de parfaits inconnus, et quand on les connaît, c'est généralement pour leur sympathies avec des think-tanks d'obédience néocon ou leur proximité avec l'opposition syrienne.

Ce qu'avait dit Macron

Et il y a la Syrie. Sur ce sujet, ma conviction profonde, c’est qu’il faut une feuille de route diplomatique et politique. On ne réglera pas la question uniquement avec un dispositif militaire. C’est l’erreur que nous avons collectivement commise. Le vrai aggiornamento que j’ai fait à ce sujet, c’est que je n’ai pas énoncé que la destitution de Bachar el-Assad était un préalable à tout. Car personne ne m’a présenté son successeur légitime ! Source : Le Temps

En gros, le nouveau président prend acte de la nouvelle donne géopolitique en Syrie, l'échec de la tentative de renversement du pouvoir par la « soi-disant » Armée Syrienne Libre, qui n'existe que dans la tête d'un certain nombre d'illuminés à 6.000 Km de Damas, et qui repose en fait sur une armée de proxy composée essentiellement de bandits sans foi ni loi qui a sévi sur le territoire syrien et une partie de l'Irak sous le nom de Daech.

À noter aussi qu'à ce stade ça reste une Macronade de plus venant du gars qui était capable de dire un jour qu'il n'était pas socialiste et le contraire le lendemain. Disons que ça ne mange pas de pain, et c'est à prendre pour ce que ça vaut. Du vent.

Sur le fond, il s'agit d'une position cohérente : à partir du moment où toutes les manoeuvres visant à renverser Bachar al Assad ont échoué, alors même que Daech est sur le point d'être laminé par l'armée syrienne appuyée par l'aviation russe, c'est avant tout un constat d'impuissance.

Il devient de plus en plus clair qu'une intervention massive en Syrie, la seule qui serait à même d'amener un renversement du régime par la force est désormais exclue, parce qu'elle déboucherait inévitablement sur un conflit ouvert avec l'allié russe. La position du président Macron est donc cohérente et réaliste.

Maintenir Assad, c’est soutenir le terrorisme

Cette antienne, qui revient ponctuellement comme un marronnier a un petit côté Orwéllien. 

La guerre, c'est la paix, la liberté c'est l'esclavage, l'ignorance c'est la force.

Et chacune des deux propositions contenues dans l'argument sont également fausses.

  • Maintenir Assad : la question n'est pas de maintenir ou de renverser Assad, parce que le rapport de forces étant ce qu'il est, on peut bien vouloir tout ce qu'on veut, cela ne change rien à l'affaire. Vous aurez d'ailleurs noté qu'à aucun moment le président Macron n'a parlé de maintenir Assad, mais a simplement exprimé qu'il ne voyait pas sa destitution comme un préalable (à tout).
  • Soutenir le terrorisme : en termes d'inversion accusatoire, on frise l'indécence. Qui essaie de renverser Assad ? Les « terroristes » de Daech et autres Al Qaeda qui ont été soutenus y compris financièrement et militairement par la coalition, y compris la France. Qui lutte contre les terroristes ? L'armée arabe syrienne appuyée par l'aviation russe. Les autres ne font que temporiser quand ils ne protègent pas purement et simplement ces terroristes contre l'armée loyaliste.

Il faudrait, à un moment, arrêter de prendre les lecteurs pour des quiches, parce que ça commence à se voir un peu.

La réponse du Vilain Petit Canard aux pétitionnaires

Chers Intellectuels,

La question de la légitimité (ou pas) de Bachar al Assad n'est pas du ressort du nouveau président élu, ni même du vôtre. Vous êtes, avec votre propre engagement politique, des citoyens français comme les autres, pour ceux qui ne seraient pas étrangers. Cela vous donne le droit, chaque fois que des élections sont convoquées, d'élire vos représentants et votre président. Il ne vous aura pas échappé, sans doute, que la Syrie est un État souverain, reconnu comme tel au sein des Nations-Unies, et non une colonie française, un Bantoustan ou vous pourriez vous comporter comme chez vous.

Le principe général du droit international est la non ingérence et le respect de la souveraineté des États. La seule exception prévue par la Charte des Nations Unies est le Chapitre VII (articles 39 à 51) qui traite de l'action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d'actes d'agression.

Or le Conseil de Sécurité n'a pris la moindre décision sur le dossier syrien, tout simplement parce que les propositions ont fait l'objet d'un veto russe. Donc, du point de vue strictement légal, l'intervention en Syrie tout comme les précédentes agressions au Moyen Orient sont parfaitement contraires au droit. C'est la loi du plus fort, le Far West, une guerre néocoloniale de plus pour le pétrole et le gaz. Et cette marotte détestable semble bien être en passe de devenir le nouveau standard. Mais la répétition d'un crime, ou le dévoiement d'une réalité sordide par les moyens d'une propagande de guerre savamment entretenue n'en font pas une bonne action.

Du coup, Chers Intellectuels, vous êtes bien mal placés pour nous parler de légitimité, et les termes ronflants comme « exigences de justice » peinent à cacher une réalité autrement plus minable, à mille lieues des idéaux élevés que vous arborez comme des oripeaux.

Vous avez l'indignation bien sélective, et pour vous, une bonne victime ne peut être qu'une victime du « régime », n'est-ce pas ? Les centaines de milliers de victimes massacrées par la gentille opposition, elles, comptent pour peu, n'est-ce pas ? On pourrait aussi parler des milliers de victimes des bombardements alliés, tant sur la Syrie que sur l'Irak ? 

Votre prose n'est qu'un ramassis de caricatures plus éculées les unes que les autres, et ce qui ne trompe personne, c'est qu'elle dresse un tableau à sens unique : la gentille opposition démocrate face au dictateur sanguinaire. Mais elle est où votre gentille opposition démocrate ? Les putains de barbares qui décapitent, brûlent vif, violent et donnent à leurs esclaves sexuelles leur propre gosse, servi avec du riz, c'est ça ? Vous n'avez donc aucune vergogne, aucun reste de décence ou d'humanité ?

Vous avez déjà perdu. La coalition a perdu, et les plus clairvoyants ont bien compris qu'il fallait désormais intégrer cette nouvelle donne géostratégique dans leur politique. Il n'y a vraiment que des taupes dans votre genre pour ne pas comprendre cela.

 
 

Article original sur LeVilainPetitCanard
Page Facebook


87 réactions


  • bob14 bob14 4 juillet 08:23
    Derrière le problème de la Syrie, on retrouve la survie d’ Israël..La coalition veille à cela sachant que la Syrie est chasse gardée de la Russie !
    Surtout ne pas trop titiller Poutine il détient les clés dans la région !

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 juillet 10:11

      @bob14

      Arf, quelle blague, Poutine ne détient les clés de rien du tout, il est même assez dépassé par les événements (comme tout le monde).


    • Armelle 4 juillet 17:05

      @Olivier Perriet
      ...Le genre de propos qui rassure l’auteur qui ne sais rien. Absolument rien. Rien de rien, comme la plupart des citoyens...mais qui la ramène pour faire style « moi j’ai tout compris » Pfff. Car s’il en est un de ces puissants de ce monde chez qui il est bien difficile de déceler ses objectifs et de voir son jeu, c’est bien Poutine !!!
      Mais sans doute dînez-vous avec lui chaque semaine cher Mossieur Perrier ?!? ...un moment convivial où celui-ci vous expose sa vision géopolitique !!!
      Je vous avais sous estimé manifestement


    • Lugsama Lugsama 4 juillet 19:31

      @Armelle

      Mais il a raison, Poutine n’a pas les clefs de la région, en réalité ils ont déjà du mal à opérer en syrie, alors la région..

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juillet 06:55

      @Lugsama
      C’est la méthode Coué ?? Vous vous consolez comme vous pouvez ..., car il suffit de comparer les cartes des territoires occupés par les « gentils égorgeurs modérés », depuis l’intervention de la Russie en Syrie, pour comprendre la panique de leurs commanditaires occidentaux ....
      Mes condoléances.


      Et comme les emmerdements volent en escadrille, le Qatar, accusé de soutenir les terroristes, veut une enquête indépendante sur la question qui englobe aussi l’ Arabie Saoudite et les petits copains du Golfe !

      Et puis le Qatar va rejoindre de nouvelles coalitions entre l’Iran, la Turquie, l’Irak, la Syrie, la Russie ..
      Tout fout’l ’camp, ma pov’ dame !!

    • V_Parlier V_Parlier 9 juillet 20:13

      @Fifi Brind_acier
      Et dans cette situation si Macron emboîte le pas... Finalement je commence a comprendre pourquoi les médias qui l’ont porté au pouvoir finissent tout à coup par devenir « mordants » quant aux affaires de « En Marche » comme si celles-ci étaient nouvelles et/ou devenues plus importantes. Insoumission ? Jeu caché ? ...


  • Daniel Roux Daniel Roux 4 juillet 08:38

    Excellent ! J’adhère tout à fait au contenu de ce texte, à l’exclusion des insultes, des grossièretés et des outrances narratives, qui n’étaient pas indispensables et nuisent à son objet.

    Pourquoi affubler Libération du terme péjoratif « Gôche » ? Libération est un média de désinformation comme les autres, non ?


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 11:09

      @Daniel Roux

      Mooui, mais non. Libé était un journal d’extrême gauche, ils ont mangé leur chapeau, réalisé un impressionnant 180° pour se retrouver où ils sont.

      Pour moi ils sont pire (nettement) que le Figaro puisque celui-ci assume son positionnement de droite.

      J’ai bien placé l’un ou l’autre gros mot, (putains), mais des outrances narratives ? Je n’ai rien exagéré que je sache, même si le concept est finalement très subjectif.


    • Daniel Roux Daniel Roux 4 juillet 11:20

      @Philippe Huysmans

      « donnent à leurs esclaves sexuelles leur propre gosse, servi avec du riz »

       ???


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 12:18

      @Daniel Roux

      J’ai lu ça dans la presse,

      http://lesobservateurs.ch/2017/06/27/les-bouchers-de-letat-islamique-ont-cuisine-le-bebe-dune-esclave-yazidi-et-le-lui-ont-donne-a-manger-sans-quelle-le-sache/

      Après je ne dis pas que c’est vrai, je n’en sais rien, c’est peut-être une exagération à la façon des couveuses de Saddam ou du massacre de Timisoara, mais n’empêche, je n’ai fait que repiquer une info, rien exagéré smiley


    • Doume65 4 juillet 16:01

      @Daniel Roux
      «  Pourquoi affubler Libération du terme péjoratif « Gôche » ? »
      Je me disais un peu la même chose. On aura beau écrire journal de gôôôôôôche, Libé n’en restera pas moins un journal à tendance néocon à l’instar des autres journaux détenus par le capitalisme, incarné en l’occurrence par Bruno Ledoux.

      La soi-disant gauche et la droite sont unies de fait pour faire triompher le néolibéralisme et marginaliser les opposants, qualifiés de populistes.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 4 juillet 17:01

      @Philippe Huysmans


      « Libération », comme tous les autres médias qui ont une diffusion sérieuse, a son agenda établi en accord avec ses commanditaires, publie ce qui l’arrange et rien d’autre, et avec les commentaires qui semblent propices a manipuler l’opinion dans la direction voulue. Les mdias tentent de rester dans les limites du vraisemblable, mais toute concordance entre la réalité et qui est rapporté est bien secondaire. La vérité n’entre pas en ligne de compte. Tout est propagande et publicité avec une touche de divertissant pour que ce soit plus digeste. Y croire est une douce vésanie dont la population est heureusement à se guérir.  L’information doit être transmise autrement

      PJCA

    • L'enfoiré L’enfoiré 4 juillet 18:11

      @Pierre & Philippe,

       Il n’y a que les publications mensuelles comme le « Monde diplomatique » dont je ne rate pas de lire les sujets et les analyses.
       Pourquoi ?
       Parce qu’ils ont un recul suffisant et ne doivent pas remplir un journal au quotidien.
       La presse écrite a un énorme problème aujourd’hui partagé entre Internet qui donne du gratuit et l’obligation de payer ses journalistes..
       Je ne lis et n’achète selon les articles qu’on y trouve, notre hebdomadaire Vif Express et notre quotidien l’Echo qui suit l’actualité par obligation pour donner les cours de bourse.
       L’éclectisme dont je fais preuve, m’oblige à passer en revue en lecture que je ne puisse acheter.
       Alors je consulte... Impair et passe.
       Perso, je n’ai pas de parti de prédilection comme le disait Simon Veil "Par principe, je suis contestataire. Quand on m’affirme quelque chose et que cela a l’air intangible, j’ai toujours un peu l’envie de commencer par dire ’Il faut voir’. Mon premier instinct est de dire ’non’. Je n’ai jamais été militante et fait partie d’un parti politique« .

       Bravo Philippe, de pointer la »gôche" comme le reste.
       J’ai été étonné de lire le terme utilisé puisque je connais tes opinions.
       smiley .


    • Coriosolite 4 juillet 21:33

      @L’enfoiré
      Un des signataires, Vidal, est une plume Monde Diplomatique, prétendument spécialiste du Moyen-orient.

      Une partie du Diplo a virée ami-ami avec les islamistes. Triste évolution.


    • Michel Maugis Michel Maugis 4 juillet 23:53

      @Daniel Roux


      Du moment que vous reconnaissez que « libération » est un moyen de désinformation, donc malhonnête, tricheur etc.. je ne vois pas où seraient les insultes, grossièretés et outrances à dire ce qu’il est vraiment.

      Vous le liriez donc et vous vous sentiriez mal à l’aise à lire ce torchon ?

      « Pourquoi affubler Libération du terme péjoratif « Gôche » ? »

      Ça paraît évident, non ? parce qu’il veut passer pour être de gauche, alors que c’est un journal vendu au système oligarchique dans le but de retenir les gens d’aller trop à gauche, justement. C’est la même chose de l’Observateur et de bien d’autres.

    • Daniel Roux Daniel Roux 5 juillet 08:27

      @Michel Maugis

      Je ne le lis pas. C’est inutile, comme ses confrères de la presse journalière, il ne fait que reprendre les dépêches AFP.

      Ce quotidien a une histoire, c’est à dire qu’il a un passé et un présent. Son présent n’a plus rien à voir avec son passé. Ce n’est plus un journal de gauche, comme le Monde n’est plus un journal de référence où l’on peut trouver une diversité d’opinion.

      Le sens de mon commentaire est que terme péjoratif « gôche » associé à ce qui est la négation de la « Gauche » est injuste et insultant pour les hommes et les femmes qui luttent avec sincérité contre l’exploitation des plus faibles et la concentration des richesses dans quelques familles. Eux, méritent qu’on les respecte. 


    • Croa Croa 5 juillet 15:36

      À L’enfoiré,
      Il y a mieux encore : Fakir smiley smiley smiley smiley smiley smiley
      Mais tu as raison, coté quotidiens, il n’y a plus rien. Et a-t-on franchement besoins de quotidiens pour avoir les nouvelles à l’époque d’Internet ?


    • Michel Maugis Michel Maugis 6 juillet 02:17

      @Daniel Roux

      Je ne vous comprends pas

      Vous dites «  Ce n’est plus un journal de gauche », donc vous êtes d’accord avec l’auteur. puisque Libération se dit et se présente et l’oligarchie le dit c’est un journal de gauche, donc c’est bien pour vous, pour l’auteur et pour moi un journal de gôche.

    • V_Parlier V_Parlier 9 juillet 20:20

      @Daniel Roux
      Libération est un journal terroriste. Il est donc normal qu’ils désignent leurs ennemis comme tels.


  • leypanou 4 juillet 09:03

    Du coup, Chers Intellectuels, vous êtes bien mal placés pour nous parler de légitimité, et les termes ronflants comme « exigences de justice » : mais leurs exigences de justice ne vont pas jusqu’à demander que G W Bush et toute la clique qui était avec lui soient traduits en justice.

    Effectivement, ils sont relativement inconnus sauf, amha, Garance Le Caisne, Agnès Levallois, Dominique Vidal (celui du Monde Diplomatique ?, si c’est le cas c’est grave), Jean-Pierre Filliu., bref, ce sont les mêmes propagandistes de l’interventionnisme impérialiste sous couvert de défense de l’homme, ceux qui ont dû applaudir l’intervention en Libye avec les conséquences que l’on sait (déferlement de réfugiés d’Afrique entre autres).


  • Leonard Leonard 4 juillet 09:18

    Il faut avoir un bord politique bien difini pour ne pas aimer les positions atlantitstes ?


    Ah bon...

    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 11:04

      @Leonard

      D’une manière générale, je dirais que n’importe qui qui serait authentiquement de gauche, qui place l’humain au centre du débat (et non la propriété) devrait être sur cette ligne.

      Du coup, quand vous avez des socialistes et le NPA qui approuvent ces guerres néocoloniales, vous pouvez vous interroger sur leurs convictions.


    • Leonard Leonard 4 juillet 11:22

      @Philippe Huysmans

      Donc il n’y avait pas de « droite » avant 1800 ? Et la codification de la propriété ?

    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 12:25

      @Leonard

      La propriété est codifiée depuis la nuit des temps, cfr le droit romain qui sert d’ailleurs de base de comparaison aux travaux de Proudhon (pater familias)

      La « droite » a toujours existé, elle aussi, ce sont les nantis par opposition au reste, soit la classe des « 1% » dominante. Elle était là à Carthage, elle était là à Rome, elle était là à Ninive et à Thèbes. Elle a toujours été là parce que l’homme est ainsi fait, porté à accaparer, et pour y arriver, dominer par la force ou par la ruse.


    • Michel Maugis Michel Maugis 5 juillet 00:22

      @Leonard


      IL y a toujours eu depuis l’origine de l’ humanité un axe de lutte orientée de la droite vers la gauche.

      Personnellement j’appelle cet axe l’axe marxiste. 

      Vers la gauche, c’est à dire vers plus d’humanité, c’est à dire vers le service de tous, contre le profit de ceux, de plus en plus minoritaires, qui possèdent (les moyens de production) et qui commandent, comme c’est naturel. C’est la démocratie oxymorienne. 

      Bien sûr, sur cet axe il a toujours des gens de droite qui se situent à gauche des autres, et certainement bien plus honorables et honnêtes que des gens qui se disent socialistes, c’est à dire qui font tout pour éviter la prise de conscience de la nécessité du passage réel au socialisme.

      Je me souviens de ma grand mère inculte et réactionnaire qui disait que de Gaule était communiste.
      D’un certain point de vue, elle n’avait pas tort. Et le PCF a eu tort de voter non au référendum de 1969 ( et de ne pas suivre Moscou)



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juillet 07:05

      @Leonard
      Il y avait même une Droite en Grèce, les propriétaires d’esclaves, ceux qui tiraient au sort les responsables... Ils avaient tous les mêmes intérêts, alors que ce soit X ou Y qui s’occupe des affaires de la ville, c’était pareil !


    • Croa Croa 5 juillet 15:42

      À Philippe Huysmans « La propriété est codifiée depuis la nuit des temps » Non, c’est justement une invention romaine. Les civilisations précédentes avaient mis au point un droit du partage des ressources, les civilisations inconnues de nous aussi (précolombiennes par exemple.) 


  • njama njama 4 juillet 10:12

    @bob14

    Bien sûr c’est une agression « sioniste » contre la Syrie ! Bernard Kouchner, grand théoricien et promoteur de l’ingérence humanitaire, ex-ministre des AE sous Sarkozy, avait craché le morceau le 4 juillet 2011 :
    « il faut, en renversant Bachar, briser l’axe Hamas-Hezbollah-Damas-Téhéran »

    On ne peut pas lapsus plus révélateur de ce pensionnaire du Quai d’Orsay du 18 juin 2007 au 13 nov. 2010 qui doit savoir de quoi il parle !
     
    Point de révolution en Syrie début 2011 qui n’a jamais existé ailleurs que dans les médias, et sur Facebook par « des appels lancés depuis l’étranger » dixit le Journal Libération du 5 février 2011
    Notez que le Journal France-Soir du 27/02/11 confirmait avec prudence ce scénario « La révolution syrienne commencera-t-elle avec Facebook ? »
    Après une première tentative ratée début février, une nouvelle page Facebook réunissant plus de 20.000 membres pourrait-elle arriver à ses fins en Syrie : une révolution contre Bachar al-Assad.

    Nos médias étaient donc déjà au taquet pour donner un peu d’audience à ces velléités de sédition...

    6 ans plus tard, on cherche toujours le programme de cette révolution syrienne ! les historiens ont du souci à se faire avec ce story-telling , car c’est une coquille vide comme le confirmait le poète syrien Adonis en 2013.


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 juillet 10:16

    C’est toujours aussi marrant de voir les « gôchistes » communier dans le culte de Saint-Bachar et de Saint-Vladimir et de Saint-Chavez, alors que dans leur propre pays, ils sont anti nationalistes, anti religion, pro immigration :

    En Syrie, selon eux, tout est la faute aux étrangers. Quels xénophobes smiley !

    Mettez Vladimir en France, et ils le considéreront pire que Le Pen.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 11:12

      @Olivier Perriet

      Si vous pouviez m’indiquer où, dans le texte, j’encenserais Saint-Bachar, vous auriez le début du commencement d’un argument.

      À mon sens, nulle part. Bien essayé.


    • Michel Maugis Michel Maugis 5 juillet 00:43

      @Olivier Perriet

      C’est logique, rassurant et assez marrant de voir un type qui défend les génocides, les crimes , les mensonges de ses copains des merdias, et que sur Agoravox il ne fait que faire des commentaires de frustrés sur ceux qui s’y opposent à partir d’allégations mensongères de ces mêmes merdia.

      êtes vous capable d’autres choses que d’émettre des opinions de gosse à papa ?

      Pire que le Pen ? Mais on l’a depuis Sarkonazy, pauvre nouille !!

      Ce n’est pas Le Pen qui a otanazié la Libye ? Ce n’est pas le Pen qui a essayé d’otanazier la Syrie.

      Qu’avez vous fait contre ces crimes de la France ?

      Ah mais oui, c’est vrai. Assassiner des arabes ce n’est pas du racisme, c’est de la démocratie, c’est confirmer que la France c’est la patrie des droits de l’homme... etc...

      N’essayer pas de vous donner une bonne image avec vos sous entendus sur le Pen. 
      le Pen lui, ou elle, a une certaine culture et ne semble pas être un faux cul.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juillet 07:09

      @Olivier Perriet
      Ce serait intéressant que vous expliquiez en quoi Poutine et Assad sont de Gauche ... !!
      Ce sont des capitalistes comme les autres, à la différence qu’ils défendent la souveraineté de leur pays contre les guerres d’ingérence occidentales et le pillage des richesses naturelles de leurs pays.

      Les firmes occidentales peuvent acheter les richesses naturelles, mais c’est encore mieux si elles peuvent les avoir gratos ...


  • Alex Alex 4 juillet 10:49
    « Le quotidien sartrien »
    Correction : Sartre, déjà bien gaga, avait laissé les commandes à Benny Levy qui, avant de retourner dans le talmudisme extrême en Israël, avait fait nommer son coreligionnaire Serge July comme patron de ce journal.
    Après July, un certain Rothschild en avait pris les commandes.

    • Layly Victor Layly Victor 4 juillet 18:42

      @Alex

      J’ai fait partie des gros cons qui, à l’époque de Sartre, parcourraient les rues de Paris en proposant aux gens d’acheter Libération, qui venait d’être lancé.
      Personne à l’époque ne pouvait imaginer que ce journal deviendrait le plus abject des organes de propagande sionistes et atlantistes.

      Ceci dit, Libération est bien de gauche. La preuve ; il est soutenu par Ségala.

  • njama njama 4 juillet 10:57

    Ces chers Intellectuels nous disent que Assad a été promoteur du terrorisme puisque  « il a libéré en 2011 de sa prison de Saidnaya des centaines de jihadistes. »

    Personne ne parlait de djihadistes en 2011, ce n’était pas casher avec l’idée d’une authentique « révolution syrienne », ainsi que les médias nous présentait les choses. La présence de combattants islamistes pur jus, bien que ceux-ci s’emparèrent d’une partie de Alep en juillet 2012 et l’occupèrent jusqu’à sa libération en déc. 2016, sera totalement minimisée si pas déniée par la coalition au moins jusqu’au printemps 2013, époque à laquelle la (soi-disant) révolution sera recyclée en « guerre civile » pour paraître plus compatible avec la présence de très nombreux groupes islamistes sur le terrain.

    Ces chers Intellectuels vous trompent, car il ne s’agit pas de libération de « centaines » de jihadistes, mais de la libération de 260 détenus politiques le 25 mars 2011 - soit 10 jours seulement après la première manifestation -, lesquels d’ailleurs dans leur majorité avaient déjà purgé les 3/4 de leur peine.

    « Les autorités ont libéré 260 détenus, en grande majorité des islamistes mais également 14 kurdes, dans un geste qui s’inscrit dans le cadre des promesses qu’elles avaient annoncées récemment pour améliorer les libertés publiques en Syrie »

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/03/26/97001-20110326FILWWW00376-syrie-liberation-de-260-detenus-politiques.php


  • rogal 4 juillet 11:15

    Rappel de la suite de la prise de position de Macron : fin du néoconservatisme importé depuis dix ans.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 12:31

      @rogal

      Déclaration totalement vide de sens s’il en est. Vous pouvez difficilement retourner dans le commandement intégré de l’OTAN, être de facto une armée à la botte de l’État-major américain et avoir une politique étrangère indépendante. Un moment, faut choisir.

      Au delà des « déclarations », j’attends de voir les actes posés, et à mon avis ils ne diront pas exactement la même histoire.


    • Layly Victor Layly Victor 4 juillet 18:54

      @Philippe Huysmans

      je ne sais pas ce que nous réserve Macron, mais c’est quand même mieux que Hollande qui avait tenté d’envoyer des missiles de croisière sur les Chrétiens d’Alep.

      Macron a intégré le plan B israélien, tenant compte de l’échec du plan A. Le plan B, c’est d’aider les Kurdes à prendre Raqqa en premiers, pour constituer un état Kurde qui collabore avec Israël pour le contrôle du proche Orient (dixit BHL lui même).
      Dans cette optique, Macron est prêt, s’il le faut, et il l’a dit, à participer à une nouvelle opération « armes chimiques » pour favoriser une intervention massive de l’aviation US.

      L’agitation des intellectuels de Libération signifie peut-être qu’il y a des divergences au sein de l’état major du Mossad, certains n’ayant pas renoncé au plan A.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juillet 06:13

      @Layly Victor
      Il y a surtout des divergences au sein de la Maison Blanche, devant les échecs successifs...
      - Echec en Ukraine. Le coup d’état de Maïdan n’a pas permis de contrôler l’est du pays, ni le rattachement de la Crimée à la Russie.


      - Echec en Syrie, qui date en fait de 2013, quand le Pentagone a découvert que les armes de défense russes empêchait de bombarder la Syrie, au grand dam d’ Ôllandouille.

      - Echec du plan israélien :
      • affaiblir et détruire le seul adversaire militaire qui lui reste dans le monde arabe ;
      • balkaniser la Syrie pour accélérer la création d’un Kurdistan riche en pétrole qui sera une enclave de l’influence israélienne aux frontalières de l’Iran et de la Turquie ;
      • vaincre le Hezbollah et affirmer la domination d’Israël sur le Liban (et Gaza) ;
      • légitimer l’occupation des hauteurs du Golan ; et,
      • annexer le territoire syrien à cheval sur le plateau du Golan.

      Maintenant, la Coalition occidentale fait la danse du scalp autour de la Syrie, multipliant les provocations, pour obliger la Russie a réagir. Les russes utilisent leurs systèmes de défense pour informer les pilotes occidentaux qu’ils sont visés dans l’espace aérien syrien, et que les russes peuvent tirer à tout moment...

      « La dernière escalade en Syrie » Le Saker francophone.


    • Croa Croa 5 juillet 15:51

      À Fifi Brind_acier « et que les russes peuvent tirer à tout moment... » Sauf qu’ils n’oseront pas. C’est du bleuf et Trump le sait très bien !
      *
      Les russes sont les meilleurs aux échecs mais au poker ils n’arrivent pas à la cheville des américains.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 juillet 05:32

      @Croa
      Vous pensez au Vietnam, par exemple ??
      Il faut croire que ça marche, les USA et l’Australie ont cessé de faire voler leurs avions dans le ciel syrien. C’est Israël qui s’y colle !


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 6 juillet 11:50

      @Fifi Brind_acier

      Ils feraient pourtant bien d’y aller mollo, passé l’avertissement, les Russes n’hésiteront pas à les envoyer au tapis, et il y a une grande différence à se faire descendre par un AIM 9M et un S300. Généralement avec ce dernier, vous êtes extrêmement mort avant même d’avoir eu l’idée de vous éjecter.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 6 juillet 11:54

      @Croa

      Bluff ? Donnez-nous alors UNE seule bonne raison pour laquelle plus aucun avion de la coalition ne survole la Syrie ?

      Les Russes ont prévenu, et du point de vue strictement légal ils sont là à la demande d’un État souverain, au contraire de la « coalition » de bric et de broc.

      S’ils sont attaqués, ils sont fondés à riposter, et les alliés n’auront que leurs yeux pour pleurer (et ils le savent).


  • njama njama 4 juillet 11:38

    puis ces chers Intellectuels nous trompent encore en disant : « Puis, avec le concours de ses alliés, il a systématiquement bombardé et attaqué les zones tenues par les rebelles et non pas celles tombées sous le contrôle de l’Etat islamique. »

    Il s’agit ici encore d’anachronismes et d’amalgames, en premier lieu parce que le terme « rebelles » en est un qui confond toutes sortes de combattants aux motivations diverses, dont de nombreux groupes islamistes associés circonstanciellement pour certains à cette AS, ou qui s’entretuent parfois.
     
    Ensuite parce que le concours militaire de « ses alliés » n’est effectif pour le Hezbollah qu’à partir de mai 2013 avec la bataille de Qusseir - soit deux ans après le début du conflit -, que la Russie n’interviendra militairement avec ses forces aériennes qu’au 30 septembre 2015 ... à la demande officielle du président syrien Bachar el-Assad d’« aide militaire », soit 4 ans 1/2 après le début du conflit.

    L’ État Islamique (EI, alias daech ou ISIS) ayant été proclamé le 29 juin 2014, - plus de 3 ans après le début du conflit - comment Bachar aurait-il pu le bombarder ?


    • njama njama 4 juillet 11:49


      associés circonstanciellement pour certains à cette ASL

      L’Armée syrienne libre « modérée » ... c’est love-love avec al-Nusra et Daech ...

      [Vidéo 3’32] Interview du colonel Al-Okaïdi de l’ « Armée syrienne libre » par un journaliste russe en 2013. L’une des figures de la tant louée ASL (« Armée Syrienne Libre » selon l’expression en vigueur), popularisée par les médias occidentaux.
      https://www.youtube.com/watch?v=puP7nKTNwrg

      de son avis al Nusra n’est pas une organisation terroriste ! pas plus qu’il ne cache d’avoir de très bonnes relations avec l’EI, excellentes et fraternelles !

      Photo de combattants arborant les drapeaux emblèmes de l’ASL ( 3 étoiles), d’al-Qaida, de l’Isis, d’al-Nosra… les « rebelles » de ces chers Intellectuels


  • agent ananas agent ananas 4 juillet 11:55

    Merci à l’auteur pour ce texte qui remet ces pseudo-intellectuels à leur place : des « novo filozofs » imposteurs.
    Franchement, qui lit encore aujourd’hui la propagande du canard laquais Libération du sioniste Rothschild ?


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 juillet 12:15

      @agent ananas

      Hélas bien trop de monde encore se limite à la lecture de ce genre de torchons, pas idéal pour se faire une idée objective de la situation.


    • baldis30 4 juillet 13:14

      @Philippe Huysmans
      bonjour,

      Si ! cela est instructif ... ! On sait au moins ce que l’on doit éviter ...

      La lecture de cette presse est la pédagogie de l’erreur portée au Parnasse ! L’ennui c’est que la qualité du papier n’est pas ganartie pour un usage externe sans risque ...


    • agent ananas agent ananas 4 juillet 15:11

      @Philippe Huysmans
      Quand je pense que « libé » a été ma bible entre 1978 et 1994 ...


    • agent ananas agent ananas 4 juillet 15:14

      @baldis30
      Exact ! Même comme torche-cul j’aurais peur de me salir les fesses ... smiley


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 4 juillet 17:19

      @Philippe Huysmans

      On se moque des gens. 99,9 des gens ne savent ni ne veuent savoir quoi que ce soit des faits – en Syrie ou ailleurs – _qu’a travers le filtre des médias... dont AUCUN n’a le moindre intérèt à en donner 
      un portrair objectif. Même si on avait les faits bruts, qui a la formation, la connaissance du contexte et l’impartialité d’en faire ou même d’en comprendre l’interprétation ? On est plus tranquille quand on a admis que nous sommes tous TOTALEMENT MANIPULÉS.

      Manipulés si grossièrement qu’on s.efforcera sans doute bientôt de la faire autrement

      https://nouvellesociete.wordpress.com/2006/11/14/regie-autonome-de-linformation/

      PJCA

    • L'enfoiré L’enfoiré 4 juillet 18:26

      @Pierre JC Allard

      Tout à fait.
      Je ne sais si vous pouvez voir ARTE au Canada.
      Une émission que je suis sur l’actualité, c’est le « 28 minutes »
      Il y a des invités qui ne sont pas toujours d’accord et de l’humour.
      ... et cela permet de dire tellement de choses sans avoir des « retours sur investissements inattendus ».


    • JL JL 4 juillet 19:52

      @L’enfoiré

       
       bonsoir,
       
       puisque vous aimez Arte, pouvez vous nous dire ce que cette chaîne appelle « les forces démocratiques syriennes », svp ? Ils en parlent souvent.

    • agent ananas agent ananas 5 juillet 02:02

      @Pierre JC Allard
      On se moque des gens. 99,9 des gens ne savent ni ne veuent savoir quoi que ce soit des faits

      Le problème est que la plupart des gens n’ont pas le temps à consacrer à l’info, trop occupés par leur travail et leurs tâches domestiques, qu’ils consomment une info pré-machée comme les junk-food qui les nourrissent ... Quand ils ont un peu de temps libre ils s’abrutissent de programmes débilisant s’ils ne sont pas fatigués ...


    • L'enfoiré L’enfoiré 5 juillet 10:04

      @JL bonjour,

       Je suis désolé de ne pouvoir répondre immédiatement.
       Je n’ai pas pointé cette expression qui me parait vraiment en dehors de la raison et inadaptée.
       Les méthodes de démocraties ne s’exportent pas.
       Si l’expression revient sur ARTE, je reviens... 


    • Oceane 5 juillet 10:21

      @L’enfoiré

      Hier soir, Marie Peltier historienne et « spécialiste de la Syrie » a montré que les historiens ne sont pas neutres et que leur « objectivité » est conditionnée par leur société. Ziad Majed, une perle de la race de Kodmani. Malgré les tentatives du journaliste du Figaro de rester un peu objectif - sur l’utilisation du gaz par Assad - Ziad Majed n’en démordait pas : Assad est un criminel qui gaze son « propre peuple » et les ex-colons sont les seuls à pouvoir sauver celui-ci.


    • L'enfoiré L’enfoiré 5 juillet 14:46

      @Oceane bonjour,

       J’ai vu l’émission.
       Elle avait commencé par le journaliste du Samuel Forey.
       Ce genre de journaliste de terrain n’a rien à voir avec les journalistes de salon que l’on rencontre en studio.
       Trois spécialistes venaient ensuite mais avec des vues différentes.
       Le journaliste du Figaro a dû s’imposer pour dire quelque chose sans être interrompu.
       J’ai particulièrement bien apprécié quand il disait que la vision de l’historienne belge, Maie Peltier, était correcte.
       Les partis pris sont parfois innés ou acquis par une fausse impression.
       C’est pour cela que je dis et répète qu’il y a toujours plusieurs vérités toujours interprétées, et une seule réalité brute sans fioritures..
       En effet, c’était presque une rixe sur le plateau et chacun essayait d’avoir raison sur l’autre.
       Le temps était presque écoulé et c’est le rôle de la journaliste de reprendre les rennes de l’émission qui contrairement à son nom de 28 minutes, en a 45. .
       Pas de dessinateur, cette fois-là.
       Les séquences qui terminent, sont là pour remettre les choses dans l’ordre, pour arriver au bon moment de la conclusion. 


  • JMBerniolles 4 juillet 14:53
    Libération, en pleine décrépitude, n’est plus que le journal de propagande des intellectuels en déroute.

    Cette tribune ridicule a pour but de soutenir les bombardements et l’action en soutien d’Al Qaeda que développe Israël en ce moment sur le Golan.

    Il y a en effet un certain affolement justifié des milieux sionistes et néo cons devant les succès militaires de l’armée syrienne et de ses alliés.

    Ce n’est pas la première fois que ces journaux de propagande, Le Monde et Libé, poussent pour des frappes massives, donc avec des pertes civiles considérables, sur la Syrie.

    Il est curieux de voir cette presse qui milite pour la vassalisation de la France par l’Allemagne et l’OTAN, ainsi que pour la poursuite de politiques qui précipitent notre pays dans la récession et le déclin, exiger de notre pays une action qu’il n’a pas les moyens, militaires et financiers, de mettre en œuvre. 


    • baldis30 4 juillet 20:44

      @JMBerniolles
      bonsoir,

      « Il est curieux de voir cette presse qui milite pour la vassalisation de la France par l’Allemagne »

       Un bon exemple le tour de France cette année .... l’avenir de cette compétition est engagé, et il est fort probable que dans un proche futur le départ sera donné devant une brasserie de Munich et l’arrivée jugée devant l’emplacement de l’ancienne chancellerie ...

      Une concession sera faite à la France avec une étape de montagne avec les cols des Vosges et un contre la montre sur la côte des trois-épis ....

       smiley


  • njama njama 4 juillet 17:15

    Quand on voit qu’un hommage national a été rendu en France pour UN seul policier tué le 20 avril 2017 sur les Champs Élysées (Xavier Jugelé) dans un ... attentat terroriste ? ou le pétage de plombs d’un déjanté récidiviste qui ne savait pas blairer les keufs ? l’affaire n’est pas très claire ... ) , mais qu’auraient dû dire les médias des 50 policiers tués à Deraa les premiers jours par les « gentils manifestants pacifistes de la révolution syrienne », et les 70 militaires abattus par des snipers dans la même ville le jour de la première intervention de l’armée syrienne en mai 2011 ?
    Syrie : qui massacre qui ? par Sharmine Narwani
    Dès les premiers jours de la contestation, l’opposition décrite en Occident comme « démocratique et pacifique », qui aurait attendu six mois avant d’être « contrainte » de se militariser pour « se défendre » et « pour défendre les manifestants pacifiques et désarmés » était en fait armée jusqu’aux dents et n’avait pas hésité à perpétrer d’horribles massacres contre les agents de l’État et les loyalistes. Comme le montre cette enquête.
    https://www.silviacattori.net/spip.php?article5666

    Demain 50 policiers abattus, et quelques dizaines de militaires français, que se passerait-il ? comment réagiraient nos gouvernants face aux auteurs ? et nos médias ? Le Journal Libération et ses chers Intellectuels auraient-ils la réponse ? soutiendraient-ils les terroristes qui s’emploieraient à semer le chaos pour renverser le gouvernement ?


  • njama njama 4 juillet 17:57

    Ces chers Intellectuels de Libération nous enfument également en nous disant que « La diplomatie française s’est jusqu’ici distinguée par une ligne politique cohérente en condamnant explicitement le régime criminel de Bachar al-Assad. »

    Si cohérence il y a (?) c’est seulement au sens où Hollande_Fabius _Ayrault n’ont rien changé à ce qui avaient été entrepris par leurs prédécesseurs Sarkozy_Juppé, et sûrement ont-ils durci cette même feuille de route de renverser le régime syrien en armant leurs amis « rebelles ».

    Il serait plus exact de dire que la diplomatie française s’est employée avec une acrimonie inouïe à « criminaliser » Bachar al-Assad et le régime syrien, c’est ce qui ressort indubitablement de différents témoignages sans ambiguïtés qui manifestent que dès le début des événements en Syrie le Quai d’Orsay n’a pas voulu entendre son ambassadeur, et que les intentions étaient de faire tomber Bachar !

     »On se moque de vos informations !« a réitéré Galey [ conseiller du président (Nicolas Sarkozy à l’époque) pour le Moyen-Orient] ce à quoi l’ambassadeur a répondu : »Vous voulez que j’écrive autre chose mais mon travail comme ambassadeur est de continuer à dire ce que j’ai écrit, c’est à dire ce qui est réellement arrivé ». « Vos informations ne nous intéressent pas. Bachar el-Assad doit tomber et il tombera, » a rétorqué Galey d’une voix coupante. 
    http://www.agoravox.fr/commentaire4674321

    Alain Juppé est donc directement responsable avec Sarkozy de l’implication de la France début 2011 dans le conflit en Syrie, et du chaos qui a fait des dizaines de milliers de morts, et le trio
    Hollande_Fabius _Ayrault leurs complices.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 juillet 06:25

      @njama
      Oui et non. Depuis Maastricht, l’ OTAN est dans les Traités européens. La Défense et la politique étrangère des pays européens sont décidées par Washington.


      Macron est comme Trump, un jour il dit blanc, un autre noir.
      Macron ne veut plus faire partir Assad, mais il a agité « la fiole de Powell » en prétendant une prochaine attaque chimique d’ Assad, avec riposte immédiate de la France ....

      A mon avis, tout ça, c’est de la com’, l’Occident est dans les choux sur divers théâtre d’opérations, et la querelle entre l’Arabie Saoudite et le Qatar ne va rien arranger .


  • franc tireur 4 juillet 17:58

    Il n’y a pas a s’en etonner , la gauche sociale démocrate européenne a toujours été atlantiste . Monnet, Mollet,Mendès France,Mythe errant,Jospin,Hollande coté francais.

    On se souvient de Chirac a Jérusalem et de Jospin a Ramallah.
    Je ne crois pas que ce soit par suivisme particulier sur les positions us , mais parce que leurs idéologies se recoupe .La gauche est intrasèquement donneuse de lecon, moraliste, donc ingérente et (néo)colonialiste .Le néoponservatisme est né du trotskisme

    • L'enfoiré L’enfoiré 4 juillet 18:22

      @franc tireur,

      Beau lapsus « Le néoponservatisme » smiley

      Un billet du Monde diplomatique dont je parlerai bientôt, dit que le néolibéralisme et l’industrialisation de la société est né ... des moines des abbayes qui pour « meubler » leur temps on produit plus qu’ils ne pouvaient consommer... Donc, ils vendaient et s’enrichissaient.
      Le pontife ne semble pas vivre dans la pauvreté, non ?


  • Hijack Hijack 4 juillet 20:16

    Si la Syrie était tombée ... au bénéf du Grand I. ... le monde entier aurait suivi.

    C’est à dire, proche d’une fin, après 3ème et dernière guerre mondiale ...

    Merci donc à Poutine, à Assad ... + surtout au peuple (+armée), syrien qui ne s’est pas laissé détourner de sa voie, qui est la vérité, la liberté, quoi qu’il en coûte. Tout le reste, n’est que détails ...


  • bonalors 4 juillet 22:32


    Bonjour
    un article comme je l aurais ecrit cad avec la puissance de calcul et logique d un poyltech

    Donc
    Il faudrait, à un moment, arrêter de prendre les lecteurs pour des quiches, parce que ça commence à se voir un peu.

    Non je vous rassure 99.99999 % des Francais sont vraiment cons comme des bites et encore ma bite est beaucoup plus intellligent car elle peut trouver l eau qd sa mouille


  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 5 juillet 12:06

    Un des problèmes, selon moi est que la gauche notamment en France mais aussi en Belgique a tellement renié ses idéaux, trahi systématiquement, pratiqué le népotisme et pioché dans la caisse que c’en est presque devenu insultant que de qualifier quelqu’un de « gauche ».

    Cette gauche-là n’est que l’armée de réserve de la droite, un faux nez.

    Et ce n’est pas la « gauche » qui disparaît, ce sont des partis politiques qui n’ont plus vraiment de raison d’être puisqu’ils mènent une politique plus à droite que la droite elle-même.

    La gauche, ça reste les valeurs de 90% de la population, les masses laborieuses, les paysans, les fonctionnaires, les artistes... 

    Et qu’on le veuille ou non, ce qui a précipité ce clivage mortifère entre une toute petite clique de milliardaires et tout le reste de la population c’est la chute du mur de Berlin. Avant cela il y avait un semblant d’équilibre, qui maintenait plus ou moins à distance le capitalisme mondialisé.

    La gauche ce n’est pas le communisme, qui dans sa forme aboutie n’est rien d’autre qu’un fascisme de gauche, usant des méthodes de l’extrême droite.

    Pour le dire autrement, la gauche est à réinventer, mais surtout à recomposer sur des bases saines, afin de représenter une force cohérente face au capitalisme débridé.

    Le capitalisme postule que les ressources sont infinies puisqu’il exige pour « fonctionner » un taux de croissance presque constant. Or ce postulat est faux, et on ne fait que marcher de crise en crise. Oh, pour eux ce n’est pas un problème, parce que c’est nous qui payons, et quand on commence à faire trop de vagues, comme par hasard on a une « bonne petite » guerre qui s’en vient décimer la jeunesse turbulente (lire J. Pauwels et M. Collon à ce sujet).

    Notez que ces guerres sont arrangées par des gens qui ne risquent pas d’être fâchés entre eux, cfr Ford, IBM, Standard Oil, etc. Non, eux continuent à faire un juteux business tandis que les fantassins se font exterminer.

    Voilà pourquoi j’avais choisi « gôche » plutôt que « gauche », tout simplement parce que ces gens ne sont pas de gauche, ils sont très exactement à l’opposé de l’échiquier politique, quoiqu’ils en disent. On peut bien se dire de « gauche » comme on peut se dire végan, ou boudhiste, il n’en reste pas moins qu’un homme de gauche ne pourrait pas soutenir des guerres néocoloniales pour le pétrole.

    Le plus grave, selon moi, c’est que pour arriver à un système dans lequel 0,001% de la population mène à la trique les 99,999% qui restent, il faut bien qu’un certain nombre de ces gens participent ou laissent faire. Un milliardaire sans bras, sans jambes et sans voix, c’est juste son pesant de flotte plus quelques sels minéraux, ça ne représente rien.

    Notez que tout ça a été théorisé par Étienne de la Boétie voilà fort longtemps déjà dans son discours sur la servitude volontaire.

    Mais il faut croire que les gens ne sont pas encore assez désespérés pour se rebiffer. Voilà l’exercice du pouvoir, une course permanente pour savoir jusqu’où on peut aller trop loin. Et quand le peuple se révoltera pour de bon, ils lâcheront un peu de lest et on sera repartis pour un tour.


    • L'enfoiré L’enfoiré 5 juillet 15:33

      @Philippe bonjour,

      "... la gauche ... a tellement renié ses idéaux, trahi systématiquement, pratiqué le népotisme et pioché dans la caisse que c’en est presque devenu insultant que de qualifier quelqu’un de « gauche ».« 

      >>> La gauche en Belgique est reconnue une pieuvre. Laisse-moi te répéter une dernière fois, que ce soit de gauche ou de droite ou du centre, une fois que tu montes sur un pied qui n’est plus égalitaire. La gauche fait rêver le peuple et celui-ci compte sur elle pour se sortir de sa situation comme une bouée de secours.
      C’est étudié pour.
      Le communisme serait-il la plus la gauche que le socialisme ?
      Comme toutes les dictatures, il nait et se transforme en dictature.  
      Tu as pu constater les résultats d’une évaluation belge. C’est le PTB qui a le vent en poupe en Wallonie et le PS qui dégringole. Pour combien de temps ? Dans l’opposition, c’est très facile de critiquer. Une fois installer au pouvoir, est-ce que tout change ? Oui, pour les élus.
      Pas d’angélisme, Philippe. Pas de rêve et de fantasme à avoir, c’est dans la nature des hommes et du système du monde du vivant.et les faux-nez sont de rigueur. .


       »Et ce n’est pas la « gauche » qui disparaît, ce sont des partis politiques qui n’ont plus vraiment de raison d’être puisqu’ils mènent une politique plus à droite que la droite elle-même."

      >>> Regarde ce qu’il se passe ailleurs et tu comprendras. Prend le large et tu comprendras que ce n’est pas une politique qui changera quoique ce soit.
      Je ne suis pas pessimiste mais très réaliste.
      Prends ton pied, soit opportuniste à la rigueur, présente-toi aux élections mais ne compte pas changer le monde.

      "La gauche, ça reste les valeurs de 90% de la population, les masses laborieuses, les paysans, les fonctionnaires, les artistes...« 

      >>>Oui, peut-être mais pas seulement. Qui est-ce qui les payent ? Le PIB par personne qui serait meilleur que les voisins et donc où des investisseurs viendront planter leur drapeau.

      J’ai introduit un billet de Paul Jorion, le rêveur »Un monde sans argent" ce matin, mais parfois, il joue au Cassandre. Je lui ai un jour écrit pour lui dire que quand on travaille avec des jeunes comme collaborateur, on doit joué avec la méthode Coué, sinon tu meurs de ta belle mort. .

      "Et qu’on le veuille ou non, ce qui a précipité ce clivage mortifère entre une toute petite clique de milliardaires et tout le reste de la population c’est la chute du mur de Berlin. Avant cela il y avait un semblant d’équilibre, qui maintenait plus ou moins à distance le capitalisme mondialisé. La gauche ce n’est pas le communisme, qui dans sa forme aboutie n’est rien d’autre qu’un fascisme de gauche, usant des méthodes de l’extrême droite.« 

      >>> Tu connais peut-être pas le billet de »L’Est ostalgique« qui était terminé par une Roumaine Nina Georgescu. Elle était pour la situation d’avant. Quand je lui ai dit que j’ai vu cet »avant« qui n’était pas plus à rêver... Elle a grincé.

      La chanson de Ferrat  »La jungle ou le zoo" apporte une désillusion de son auteur. C’est beau le communisem en théorie. En pratique, ce n’est pas beaucoup mieux en manque de désir d’entreprendre et de liberté que le capitalisme et peut-être moins motivant.. Vas vivre dans un pays communiste. Il n’y en a plus beaucoup. Dépêche-toi.

      "Pour le dire autrement, la gauche est à réinventer, mais surtout à recomposer sur des bases saines, afin de représenter une force cohérente face au capitalisme débridé« 

      >>> On attend que toi pour le réinventer. Jésus avait cru qu’il avait trouvé la solution. Et puis il y a eu les schismes et les dérives qui ont transformé l’histoire en désolation »Au nom de..."

      "Le capitalisme postule que les ressources sont infinies puisqu’il exige pour « fonctionner » un taux de croissance presque constant. Or ce postulat est faux, et on ne fait que marcher de crise en crise.« 

      >>> Là, tu entres dans le domaine de l’écologie. La croissance, je te l’ai dit pour l’arrêter, il faudrait commencer par le Malthusianisme avec le contrôle de naissance. La Chine avait commencé à le faire avec l’enfant unique. Il est obligé à donner du mou à cette procédure. 

       »Oh, pour eux ce n’est pas un problème, parce que c’est nous qui payons, et quand on commence à faire trop de vagues, comme par hasard on a une « bonne petite » guerre qui s’en vient décimer la jeunesse turbulente (lire J. Pauwels et M. Collon à ce sujet)« 

      >>> D’accord avec toi, après une guerre quand tout recommence, ceux qui restent vivent une période de renouveau dans les fameuses »Trente glorieuses« . Mais est-ce la bonne solution par l’anéantissement. 

       »Notez que ces guerres sont arrangées par des gens qui ne risquent pas d’être fâchés entre eux, cfr Ford, IBM, Standard Oil, etc. Non, eux continuent à faire un juteux business tandis que les fantassins se font exterminer.

      >>> Tout à fait. Les guerres profitent à certains. Le marché noir fonctionne à plein au bas de l’échelle aussi.

      "Voilà pourquoi j’avais choisi « gôche » plutôt que « gauche », tout simplement parce que ces gens ne sont pas de gauche, ils sont très exactement à l’opposé de l’échiquier politique, quoiqu’ils en disent. On peut bien se dire de « gauche » comme on peut se dire végan, ou boudhiste, il n’en reste pas moins qu’un homme de gauche ne pourrait pas soutenir des guerres néocoloniales pour le pétrole.« 

      >>> J’avais bien compris, n’aie crainte. Comme chantait Jacques Brel »Chez ces gens-là Monsieur, on ne chante pas, on triche et on compte"....

      "Le plus grave, selon moi, c’est que pour arriver à un système dans lequel 0,001% de la population mène à la trique les 99,999% qui restent, il faut bien qu’un certain nombre de ces gens participent ou laissent faire. Un milliardaire sans bras, sans jambes et sans voix, c’est juste son pesant de flotte plus quelques sels minéraux, ça ne représente rien."

      >>> En effet, comme j’ai écrit un jour qu’est-ce qu’on fait avec un million de dollars au milieu du désert ? Un appui-tête peut-être ou on prie d’avoir un verre d’eau ? .

      "Notez que tout ça a été théorisé par Étienne de la Boétie voilà fort longtemps déjà dans son discours sur la servitude volontaire."

      >>> Il n’y pas que lui, toute la philosophie se tourne pour répondre au Bonheur Intérieur Brut de la population, au BIB plutôt que le PIB..

      Mais il faut croire que les gens ne sont pas encore assez désespérés pour se rebiffer. Voilà l’exercice du pouvoir, une course permanente pour savoir jusqu’où on peut aller trop loin. Et quand le peuple se révoltera pour de bon, ils lâcheront un peu de lest et on sera repartis pour un tour.

      >>> Tout cela pour dire, que j’ai été idéaliste et rebelle bien avant toi. Aujourd’hui, je suis parfois iconoclaste.

      Lis le livre « Tous » et tu verras que ce n’est pas si simple

       


    • L'enfoiré L’enfoiré 5 juillet 15:50

      J’oubliais....
      Tâche surtout à garder la santé.
      Fais du sport, marche, court, vole pour la garder.
      Une chose que disait Jorion et que j’ai approuvé c’est que bizarrement avec l’âge au lieu de s’intéresser au court terme, on fait des plans sur la comète très lointains. (version transcrite)
      Ça c’est le plus important.
      Mais cela reste indépendant de toi.


    • Croa Croa 5 juillet 16:56

      À Philippe Huysmans,
      Les médias ont tellement assimilé « la gauche » au PS(Parti Socialiste) que c’est est devenu une évidence générale alors même que le PS est une imposture depuis belle lurette. Ceci dit les communistes (le PC) ont aussi trahit leurs idéaux, et je dirais même surtout eux car ces gens sont authentiquement de gauche... Sauf qu’en s’accrochant au PS, notamment pour des raisons électoralistes, ils ont fini par s’écraser.
      La « réserve de la droite » était au PS. Le PS est mort et maintenant les choses sont enfin claires. C’est la France Insoumise, authentiquement de gauche, et la République En Marche (REM), forme de fascisme eurolâtre donc d’extrême droite, qui a prit la place du PS en ses représentations illusoires gauchisante comme en sa réalité droitiste ultralibérale. L’illusion socialiste est donc morte, définitivement ! Il n’y a rien à « recomposer » avec le PS et c’est tant mieux. Mais ça pourrait se faire coté France Insoumise (Ø) et PC sauf que ça commence mal.
      Le « système dans lequel 0,001% de la population mène à la trique les 99,999% qui restent » passe maintenant par REM puisque apparemment la pensée printemps fonctionne aussi bien que l’illusion PS pour abuser les gens. À mon avis ça ne tiendra pas bien longtemps et pour aller plus loin le système pourrait bien devenir plus dur car les « 0,001% de la population » ne lâcheront pas le pouvoir qu’ils détiennent, justement !


    • L'enfoiré L’enfoiré 5 juillet 19:52

      « @Croa salut,

       Tu as vu que Philippe est aux abonnés absents quand il s’agit de remonter les bretelles des illusions perdues.
       Ce n’est pas qu’ici d’ailleurs.
       Il ne veut rien piger en dehors de sa vision particulière.
       Comme je l’ai dit, en Belgique, nous avons le PTB et vous la le part des Insoumis.
       Sur cette antenne, il y a un opposant à tout (ou à peu près) ce qui s’y dit : Spartacus.
       Oui, il joue dans les extrêmes, je sais, mais il résiste contre la foule qui danse dans une folle farandole.
       Je ne suis pas sur cette antenne, pour le faire, ni pour donner des leçons ;
       Je suis ici, pour donner quelques expériences de terrain de certains mondes que j’ai connu..

       Pourquoi ai-je contacter notre »Philippe national«  ?
       Parce qu’il fait, en principe, le métier que j’ai exercé pendant 40 ans c’est à dire bien avant ce qui se résume par des iPhone et Smartphone..
       Alors, quand quelqu’un vient manger »dans ma soupe« , je réagis au quart de tour.
       Mais j’ai écrit volontairement à Noël, à ce sujet. Un billet intitulé »J’ai honte« . 
       
       J’ai lu les livres de Sieur Meluch donc je sais ce qu’il a dans la tête.
       C’est la même chose que Mr Trump qui a ramassé tous les gens déçus du système capitaliste et mondialiste, les »sans-dents« comme l’écrivait Hollande et que Miss Le Pen a essayé d’imposer en démolissant son adversaire mais en ne proposant rien pour remplacer ce qui n’allait pas ou qui ne le finançait pas comme votre maitre à penser du PS.
       La dernière trouvaille : supprimer la redevance télé d’une centaine d’euros tous les ans.
       Comment on la finance ?
       En jeu, une part de millions d’euros.
       Ben on verra plus tard.
       On mettra cela dans ce que le privé appelle les Pertes et Profits.
       On n’investit pas uniquement dans le pognon dans les partis, mais dans les hommes c’est tout aussi rentable.
       Car voyez-vous, ce billet de Paul Jorion était de supprimer l’argent,, très idéaliste, mais cela ne tient pas la route dans la réalité.
       En fait, l’argent est un outil de facilité dans lequel l’Etat prend sa quotte part, en taxant, et en retaxant la taxe précédente.
       Il faut bien payer pour ceux qui ne sont pas »rentables du système« pour n’importe quelle cause comme dit le privé ; Et dire que les Américains ne sont même pas arrivé au stade de la mutualisation que l’on connait en Europe.
        »Alors, on cotise« selon la finale des sketchs des Chevaliers du Fiel.
       On cotise pour tout, même pour sa retraite, que l’on espère être courte après une vie active plus longue..
       Pourquoi les » les « 0,001% de la population » ne lâcheront pas le pouvoir qu’ils détiennent, justement ?
       Mais ils se donnent bonne conscience... Eux ne cotise pas, mais ils font des dons pour les bonnes œuvres.
       Ils se réservent une bonne place dans l’au-delà parce que les Américains, je vous le rappelle, sont pour la plupart très religieux.
       Deux articles dans lesquelles, j’avais prévu l’élection de Trump (ou qu’il soit arrivé en fin de course) avec le système d’élection des Américains par « Grands électeurs » déjà en février 2016, comme j’avais prévu celle de Macron le 1er avril .
       Le monde n’est pas bipolaire, il est multipolaire et ce que certains voient comme un avantage, d’autres le voient très négatifs.
       Il y a longtemps que je sais ça. Il suffit de voyager et de questionner les gens que l’on rencontre au lieu de se ressourcer le long de la piscine.
       La France était malade parce qu’on ponctionnent certains entrepreneurs qui donnaient du travail à eux-mêmes et aux autres.
       Parce qu’il n’y a pas que les multinationales, je rappelle
       Macron en Belgique, était le candidat de prédilection des Français vivant en Belgique.
       Aujourd’hui, comme le dessinait Kroll, après le Président normal, il y a , Macron qui dit que les gens n’ont pas compris la chance qu’ils avaient de l’avoir, qui donnera aux dates qu’il aura choisi ses résultats à la presse, qui devra transmettre tel quel à ce qu’on appelait la plèbe. Désormais, c’est silence en coulisse, on tourne
      Les 4ème et les 5ème pouvoirs devront s’en contenter. Pas de 

      Bonne soirée .


    • L'enfoiré L’enfoiré 5 juillet 20:04

      Juste une remarque : les fôtes d’otograf sont volontairement introduites....
      Il faut bien que je me mette au diapason des tweets
      C’est moderne, non ?
       smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 juillet 05:58

      @Philippe Huysmans
      Pour comprendre, il faut remonter à la guerre.
      « Les élites françaises entre 1940 et 1944 » par Annie Lacroix Riz.


      Pour faire court :
      - Les Socialistes ont choisi les Américains. Mitterrand a participé au Congrès de la Haye en 1948 qui a lancé la construction européenne voulue par les USA.

      - Seuls le PCF et les Gaullistes s’opposaient à la construction européenne. Les Gaullistes sont allés à la gamelle dès Pompidou, et le PCF est devenu le larbin du PS avec Mitterrand.

      - Puis la Gauche américaine a viré « néocons », la Gôche française itou.
      « De BHL à Charlie Hebdo, la propagande néoconservatrice déguisée en Gauche progressiste »

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 juillet 06:06

      @Croa
      C’est la France Insoumise, authentiquement de gauche

      Excusez-moi, mais quand on veut « sauver le rêve européen », comme tous les Socialistes, on ne peut pas être de Gauche ...
      Car il n’y a jamais eu de rêve européen, sauf pour les capitalistes !


      L’UE été lancée par les plus gros capitalistes européens : les banquiers, les 200 familles, les magnats du charbon et de l’acier, français et allemands. Pour leurs propres profits, vous vous en doutez bien. Mélenchon profite de l’ignorance pour vous faire avaler des couleuvres.

      « Aux origines du carcan européen », par Annie Lacroix Riz.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 6 juillet 12:36

      @L’enfoiré

      Non, Guy, je suis aux abonnés absent quand TU écris, nuance. J’ai compris depuis longtemps que tu es vide, et tiré les conclusions qui s’imposaient, parce que je n’ai pas de temps à perdre en discussions stériles.

      Peu importe ce que tu écris, le fond revient toujours à ceci. L’évolution du monde est une fatalité immanente à laquelle nous ne pouvons rien, et le mieux que l’on puisse faire c’est de se réfugier dans l’immobilité bienheureuse qui, à tout le moins, nous empêchera de faire du mal.

      Oui, sauf que le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent sans rien faire (A. Einstein).

      Et moi, désormais, je refuse de participer à cette tartufferie, et je me moque totalement que ça n’ait pas l’heur de te plaire.

      Il n’existe que deux possibilités : ou bien tu es vraiment un lombric terrorisé à l’idée que des esprits subversifs viennent jusque dans ton salon apporter un coup de massue à l’édifice que tu révères, ou bien tu poursuis un objectif précis, méphitique s’il en est.

      J’ai mis quarante années avant de comprendre que notre inaction, motivée avant tout par notre égoïsme (savamment cultivé par les valeurs véhiculées dans notre société de consommation) était la plus belle arme au service des quelques-uns qui entendent nous maintenir sous leur férule.

      Désormais, avec ma plume, je m’attache à essayer de réveiller mes frères humains, à leur faire comprendre qu’ils ont UN super pouvoir, celui de dire « NON ». 

      La Boétie l’a théorisé, Gandhi l’a fait. Ce petit homme haut comme trois pommes et épais comme un bâton de frisko a mis le puissant empire britannique dehors. Ne viens pas me parler d’impossible, Guy, ça n’existe que dans ton esprit étriqué.

      Tout est fait, dans notre société pour nous infantiliser, et surtout, pour nous faire oublier que nous sommes les seuls détenteurs de la puissance politique, et que tous nous décidons souverainement de notre destinée. 

      Il faut juste réapprendre à dire « NON ». À se détourner de ces mauvais bergers qui ne songent qu’à nous endormir, pour mieux nous assommer ensuite.


    • L'enfoiré L’enfoiré 6 juillet 13:17

      @Philippe Huysmans

      Une seule réponse à tout cela et je te l’ai dit : « engage-toi sur une liste politique existante ou crée-en un nouveau à ton nom ».
      « En marche » est déjà utilisé. Pourquoi pas « Courrons ensembles ».
      J’aime les rêveurs, les gens qui ont une envie de changer le monde.
      Malheureusement, le monde n’est pas limité à un pays ou à un continent et c’est pour cela que j’ai dit qu’il faut aller voir ailleurs comment cela se passe avant de devenir un sauveur.
      Au début de notre ère, il n’y avait pas beaucoup de contacts, ni de connaissances.
      Chaque monde vivait à part, presque en autarcie.
      Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Tout est imbriqué, intriqué.
      S’il y a quelque chose qui se passe sur un coin de la terre, les répercutions sont très vite ressenties partout. Internet y a mis cela de côté. Effet papillon ? Pas vraiment, mais l’image est belle..
       
      J’ai quelques heures de vol avant toi dans ce domaine.
      Tu aimes les citations d’Einstein ; je t’en donnerai une autre "“Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu’ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement.”
      Au sujet du vide, il y en a une autre « Même le vide est indispensable ».
      Elle est de Olivier Lockert qui d’après ce qu’on dit de lui est un facilitateur de rêve.
      Si tu savais combien de fois, j’ai dit « NON » tu en aurais le hoquet.
      Mais c’est vrai qu’avec l’âge, on s’use à la tâche sans pour cela devenir débile et on pense à la suite (non ce n’est pas de la politique) comme le disait encore Paul dans son dernier billet du vendredi.
      Je t’ai dit depuis le début que la psychologie et la philosophie sont des sujets qui m’intéressent.
      Je t’ai dit et je le répète : « On apprend bien plus de ses ’ennemis’ idéologiques que de ses amis ».
       


    • L'enfoiré L’enfoiré 6 juillet 13:29

      Mais je répète, aussi, je viendrai lire tes billets pour constater l’évolution de ta pensée et j’y laisserai un commentaire si je le juge utile....
      @+ donc


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 6 juillet 13:38

      @L’enfoiré

      C’est un peu ça, le problème, tu te répètes comme un vieux 45 tours griffé. Je ne te demande pas de me lire, et tu risques d’attendre très longtemps que ma pensée « évolue » dans le sens ou tu le souhaites.

      J’ajoute, que comme la dernière fois, j’effacerai impitoyablement tout commentaire qui serait sans lien avec l’objet de l’article. J’accepte facilement la critique, et dieu sait qu’elles sont parfois acerbes, mais pas le foutage. Tu peux bien transformer le forum d’Avox en déchetterie, mais pas mon salon.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 6 juillet 13:52

      @L’enfoiré

      Ma démarche n’est pas « politique », j’ai une sainte horreur des partis politiques parce qu’invariablement ça termine comme les autres : péhesse & so on.

      Je suis archiste communautaire, soit une sorte de précurseur des communistes, juste avant que ça ne tourne à la dictature. Et je n’ai vraiment, vraiment pas le caractère à me retrouver sous-fifrelin dans une brigade d’endoctrinés, parce que pour m’endoctriner, faudra te lever tôt.

      Je me fiche de tes « heures de vol », qu’est-ce que ça nous fait, tant qu’on sait que ça se termine sur ton divan en remâchant « on ne peut rien changer, c’est comme ça » ? Ce n’est pas voler, cela, c’est se vautrer.

      Je n’ai rien d’un rêveur, c’est cette société qui est un mauvais rêve. Une société où pratiquement toutes les valeurs sont cul par dessus tête, ou la rationnalisation et le profit ont transformé toute chose en « marchandise », contre toute logique, contre toute forme d’humanité.

      Voilà, ceci clôture définitivement nos échanges, j’ai une girafe à peigner.


    • arthes arthes 6 juillet 18:09

      @Philippe Huysmans


      Si je puis me permettre...Parce que la tendence est a la « Boetie » en ce moment, dire « non »...Certes mais a qui et pourquoi ?
      Pas par caprice , pas par depit, pas pour rejouer une crise d adolescence, pas pour imposer son ego.

      Dire non c est deja en assumer les consequences parce que le oui evite les conflits, dans son couple pour commencer ...Le oui c est se forcer pour avoir la paix, le non c est casser le faux consensus qui installe le malentendu, mais faut savoir assumer les orages que cela va provoquer, faire face.
      Dans le boulot c est pareil.
      Alors le non c est la souffrance direct, mais c est aussi la remise en question necessaire pour vivre sa vie d homme (sens humain) et pouvoir dire non cela permet de pouvoir dire oui aussi en son ame et conscience..Avec toute la sinceriterequise.

      Enfin, je veux dire que dire non devrait, a mon sens, relever davantage d une philosophie de vie que de la volonte d exercer un pouvoir...Pour etre efficace et utile, pour soi meme et pour l autre.





    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 6 juillet 18:34

      @arthes

      Bonjour,

      À 50 ans, ma crise d’ado est derrière moi depuis 35 ans :)

      Dire « non » pour dire « non », ça va bien à 2 ans et demi, après on passe aux « pourquoi » et puis on se fait une vie.

      On est bien d’accord là-dessus, je crois. Pratiquement tous les articles que j’écris sont détaillés, sourcés et disent bien contre « quoi » je suis, le système que je refuse. Cette argumentation qui couvre aujourd’hui des centaines de pages n’a pas sa place dans les commentaires, il ne faut donc pas l’y chercher.

      - Je suis contre le tout marchandisé, on vous vendra bientôt l’air qui vous appartient comme on le fait pour l’eau potable, à prix d’or.

      - Je suis contre le néocolonialisme et ses conséquences dramatiques

      - Je suis contre un système politique accapareur qui sous couvert de « démocratie » ne laisse strictement aucun droit aux citoyens

      - Je suis contre le dieu argent, et plus généralement contre tout ce qui ressemble de près ou de loin à un système monétaire, qui créé une dette purement fictive, que vous remboursez en valeur bien réelle.

      ...

      En fait je m’insurge contre un certain nombre de choses que j’estime parfaitement injustes...

      Non n’est pas une philosophie de vie, mais le refus de l’imposition d’une certaine philosophie de vie, que personne, jamais, n’a approuvé, notez bien.

      Le « non » de La Boétie, c’est de refuser consciemment de participer même passivement à un système dont on sait qu’il nous asservit.

      Cela ne tient qu’à nous, mais qui le sait ?


    • L'enfoiré L’enfoiré 15 juillet 13:25

      @Philippe Huysmans,

       Réponse du berger à la bergère qui ne la lira mais qui peut intéresser d’autres. smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 13:05

      Après Psychose, voici le volet n°2 « La gouvernance augmentée ».


  • njama njama 5 juillet 16:36

    RT m’apprend que Emmanuel Macron confirme le soutien de la France à l’opposition syrienne et élude la question Assad

    « Cette déclaration survient au lendemain de la rencontre entre Emmanuel Macron, et Riyad Hijab, coordinateur du Haut comité syrien pour les négociations (HCN). »
    ---------------------
    Quelques petites indications pour nos amis journalistes de Libération et à leur centaine d’intellectuels :

    Riad Hijab, ministre démissionné en aout 2012, qui a fait défection et fui en Jordanie, devenu marionnette de l’opposition.

    Syrie : Riad Hijab, un bouffon du roi
    Par René Naba avril 1, 2016

    Une trahison tarifée 10 millions de dollars et des indemnités pour 34 membres de sa famille

    La section du parti Baas de Deir Ez Zor demandera sa mise à l’écart. Oum Hussein, une fois de plus, intercédera auprès de Bachar al Assad pour le poste de premier ministre. Riad Hijab occupera cette fonction de 2 mois et 8 jours, le temps de monnayer sa culbute.

    Le tintement d’une monnaie sonnante et trébuchante et non l’appel de sa conscience lui fera franchir le Rubicon.

    C’est le jackpot : le chiffre de 10 millions de dollars a été avancé comme prix de sa défection payée par le Qatar, à l’époque le débaucheur en chef de la contre-révolution, en sus d’une rétribution mensuelle de près de 20.000 dollars et une indemnité pour 34 membres de sa famille à titre de « risques encourus pour la défection ».

    Judas a eu droit à trente écus pour sa forfaiture. Depuis lors, le prix de la trahison a grimpé en flèche, conséquence sans doute de l’effet d’image dans la guerre médiatique, indépendamment de la valeur de la prise de guerre.

    http://www.madaniya.info/2016/04/01/syrie-riad-hijab-bouffon-roi/


  • troletbuse troletbuse 10 juillet 08:41

    Tiens mon message qui parmait du vrai nom di directeur de la rédaction de Libé a disparu.
    Pourquoi ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Joffrin


Réagir