lundi 24 avril - par SEPH

Quel est le pire des deux candidats ?

Macron vainqueur du premier tour de l’élection présidentielle. Il nous reste plus qu’à assister à la dernière arnaque mettant en scène Emmanuel Macron, l’enfant chéri des banquiers, et Marine Le Pen, représentante d’intérêts contradictoires : d’un côté le monde de l’argent sur la côte d’Azur et de l’autre le monde ouvrier cassé par la mondialisation notamment dans le Nord de la France.

Des deux candidats quel est le pire ?

1 - Emmanuel Macron

 

Emmanuel Macron est un imposteur de plus dans le marigot de ceux qui nous gouvernent depuis trop longtemps.

Ces discours constituent eux aussi des modèles de manipulation répugnante : jouant sur le sentimental et l’affectif, les phrases que Macron débite ne sont qu’un alignement de slogans, totalement vides du moindre raisonnement et du moindre programme construit. Il s’agit de la démagogie la plus pure.

 

Voilà ce qu’écrit Jacques Sapir sur ce paquet de lessive sponsorisé par les lobbies de l’argent :

" Emmanuel Macron, ce candidat qui aime bien arguer de sa jeunesse et de sa prétendue pureté face au monde politique, le voici ramené à la réalité des faits. Il est un pur produit du « système » qu’il aime bien vilipender.

Il fut banquier d’affaires, et des affaires il en a gardé visiblement le goût. Il a usé et abusé des avantages du pouvoir, que ce soit comme conseiller de François Hollande puis plus tard comme Ministre.
Pour lui, l’argent, les moyens matériels sont un dû. Et c’est le même homme qui, après avoir mis la main à la funeste « loi travail », après avoir prétendu lutter contre le chômage à coup d’autocars (à propos, combien de faillites aujourd’hui… ?), prépare l’ubérisation de la société française."
 

Son projet économique n’est autre que celui de servir le capital et de transformer la société française en société de service, grand rêve de la haute bourgeoisie qui depuis deux siècles ne cesse de se lamenter de ne plus être servie.

Macron défend la vieille loi de Jean-Baptiste Say (1767-1832) l’idée que l’offre crée sa propre demande, une idée complètement décrédibilisée lors de la crise des années 1930. Macron a quand même réussi à faire prononcer cette loi par l’actuel président de la République ! Macron, c’est la politique de l’offre, c’est la continuation des politiques de baisse des salaires, la baisse des cotisations sociales, c’est l’uberisation généralisée de la société. L’exploitation généralisée des gens. Il s’agit toujours d’accroître les profits des grandes banques et des 0,1 % les plus riches.

Par ailleurs, Macron qui reste particulièrement discret sur le financement de sa campagne, en revanche il a le verbe haut :

Monsieur Emmanuel Macron qui se promenait dans le nord de la France fit, le vendredi 13 janvier 2017, cette déclaration dont la presse s’est faite l’écho : « l’alcoolisme et le tabagisme se sont peu à peu installés dans le bassin minier ». Ah bon !!!!

Bien sûr, comme c’est facile. Ces ex-ouvriers, devenus chômeurs et leurs enfants, tous des alcooliques.

 

" Le mépris de classe que révèle cette déclaration est sidérant, mais nullement étonnant. Emmanuel Macron fut à bonne école pendant plus de quatre ans, aux côtés – comme conseiller et comme ministre – de celui qui parlait des « sans dents », notre Président François Hollande. La violence de cette déclaration passe cependant les bornes. Non seulement par le mépris qu’elle exprime, mais aussi par la méconnaissance de la situation qu’elle révèle." bien dit monsieur Sapir.
Emmanuel Macron n’hésite pas à insulter les ouvrières en les traitant d’illettrées lorsqu’il a évoqué qu’il y a beaucoup de "femmes illettrées« parmi les 850 ouvrières licenciées de l’entreprise GAD située en Bretagne.
 

Tout ceci est un signe non seulement de mépris sidérant du peuple, mais aussi de son intention de faire cracher du sang aux »sans dent" comme dit son tuteur à l’Élisée.

Macron à Élysées, ce sont les banques au pouvoir notamment Rothschild et ses amis prédateurs au pouvoir : à chaque changement de gouvernement, Rothschild réussit donc à placer quelques collaborateurs dans les petits papiers du pouvoir. On appelle cela « se mettre au service ». Macron perpétue la tradition. Il a laissé de tellement bons souvenirs que les banquiers ne sont pas près de l’oublier pour ses bons et loyaux services.

Macron est le candidat de la dictature de l’argent .

 

 

2 - Marine Lepen

 

Le passé de son parti n’est pas reluisant, mais l’arrivée de Florian Philippot a réorienté une partie du programme : il a apporté un volet social dont la sincérité reste a prouver dans les faits et aussi une critique plus structurée de l’Union Européenne.

L’Union Européenne sera l'enjeu de ce second tour. En 2005 les français avaient dit non à la Constitution de cette institution qui a échoué dans de nombreux domaines : social, croissance, paix, ....faisant ainsi de l'UE une colonie bananière des USA.

Quelle que soit l'opinion que l'on ait sur Mme Le Pen, elle est pour ce second tour la porte- parole apparente des plus démunis.

Et le véritable enjeu de cette élection est l'Europe bien plus que l'immigration.

Un rappel historique semble nécessaire :

 

I - LES « PÈRES » DE L’UNION EUROPÉENNE :

A - Joseph Retinger

Ex-fasciste polonais devenu agent britannique. Il est une figure majeure de l’histoire du fédéralisme européen. Il est le cofondateur, au lendemain de Seconde Guerre mondiale, de la Ligue européenne de coopération économique (LECE). En décembre 1947, il est secrétaire général du Comité international de coordination des mouvements pour l’unité européenne.

Partisan du fédéralisme comme solution à la guerre en Europe dès la fin de la Première Guerre mondiale, Jozef Retinger est parfois considéré comme le père d’ombre de l’Europe contemporaine. Il a joué un rôle phare dans l’organisation du Congrès de La Haye de 1948 et dans la fondation du Mouvement européen, et a été l’initiateur de l’idée de congrès annuel euro-américain devenu, à partir de 1954, le Club de Bilderberg (*). On peut affirmer que l’OTAN et le mouvement Européen ( aujourd’hui l’Union Européenne ) sont les « enfants » de Joseph Retinger

Sources https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Retinger - http://www.bvoltaire.fr/pierrehillard/qui-connait-jozef-retinger,28785

(*) Club de Bilderberg  : l’un des pères fondateurs du groupe n’est autre que le Prince Bernhard des Pays-Bas.
Un article dans leTelegraph intitulé « Bernhard, une histoire secrète » a révélé que le prince a été un membre du parti nazi Allemand jusqu’en 1934. Le Prince Bernhard fut directeur pendant 22 ans du rendez-vous Bilderberg, jusqu’à ce qu’il eut été obligé de démissionner à cause du scandale de corruption impliquant Lockheed.
La première conférence a eu lieu à l'Hôtel de Bilderberg à Oosterbeek, Pays-Bas, du 29 au 31 mai 1954. Il a étécrée par plusieurs personnes, dont le polonais Józef Retinger, préoccupés par la croissance de l'anti-américanisme en Europe occidentale. Le but ultime est d’obtenir un gouvernement mondial qui domine la planète entière au service du capitalisme et des banques. Le club Bilderberg est à l'origine de toutes les grandes décision du monde capitaliste d'aujourd'hui.
http://www.voltairenet.org/article169364.html

 

 

B - Walter Hallstein

PNG

Haut fonctionnaire allemand, rédigea le projet hitlérien d’Europe fédérale. Il s’agissait de détruire les États européens et de fédérer les populations par ethnies autour du Reich aryen. L’ensemble aurait été soumis à la dictature d’une bureaucratie non-élue, contrôlée par Berlin. À la Libération, il mit en œuvre son projet avec l’aide des Anglo-Saxons et devint, en 1958, le premier président de la Commission européenne (*). http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/03/a-lorigine-de-lue-walter-hallstein.html

http://lesmoutonsenrages.fr/2014/09/11/rappel-walter-hallstein-un-nazi...

(*) La Commission européenne est l’organe exécutif de l’Union européenne. Elle est composée d’un commissaire désigné par chaque État membre, soit 28. Elle est entourée de lobbies.

Ainsi," dans le vaste quartier européen de Bruxelles, la puissance des lobbies saute aux yeux. Les grands noms du monde des affaires occupent chaque immeuble de bureau dans un rayon de 1 kilomètre autour des sièges de la Commission, du Conseil et du Parlement européens" : LE MONDE du 07.05.2014 .

Les lobbies , à travers des conseillers et des consultants influents qui connaissent de très près les instances européennes chargées de rédiger les propositions de loi, construisent une Europe a leur façon loin des préoccupations des peuples européens.

 

 

 

II - LES DIRIGEANTS ACTUELS DE L’EUROPE :

A - Mario Draghi

Président de la Banque centrale européenne, est l’ancien vice-président Europe de la banque Goldman-Sachs. Il a masqué au Parlement européen son rôle dans les malversation opérées par la banque pour le compte du gouvernement grec. Depuis plus d'un an, il arrose les banques avec des rachats de créances douteuses (comme ils disent !!) à hauteur de 80 milliards par mois !!. Tout cet argent frais va en majorité dans les paradis fiscaux. Etonnant non !!

 

 

B - Jean-Claude Juncker

Il s’est indigné du référendum grec qu’il a qualifié de « trahison ». M. Juncker a été contraint à la démission de ses fonctions de Premier ministre du Luxembourg, après que l’ont eut établi son appartenance au réseau d’espionnage Gladio(*) de l’Alliance atlantique. Un an plus tard, il devenait président de la Commission européenne.

Il a organisé un paradis fiscal, le Luxembourg, au sein de l’U.E. : c’est l’homme des banques et des fraudeurs.

 

(*) Gladio  : L’organisation secrète « Stay behind », rebaptisée plus tard Gladio, le « glaive », a vu le jour en 1948 à l’initiative des États-Unis. Ses agents devaient être prêts à effectuer des missions d’espionnage et à commettre des actes de sabotage en cas d’offensive soviétique.
Ce sont les intérêts politiques des gouvernements de droite voire de groupes d’extrême droite que Gladio s’attache à défendre. Des contacts existent avec les différents services secrets nationaux, à l’abri de tout contrôle parlementaire. C’est le Shape (commandement militaire de l’Otan en Europe) qui assure la coordination.
Gladio est responsable de nombreux attentas en Europe, notamment en Italie et en Allemagne. Ces attentats ont fait des dizaines de morts (1980 , 85 morts à Bologne). Ces attentas furent , dans un premier temps attribué à l’extrême gauche !!!!
Voir reportage Arté : http://www.dailymotion.com/video/xhut6o_le-reseau-gladio-armees-secret... - http://www.voltairenet.org/article162546.html
/www.voltairenet.org/article188044.html">http://www.voltairenet.org/article188044.html

 

 

En résumé, L’UNION EUROPÉENNE (U.E.) est un monstre financier destiné à écraser les peuples pour une accumulation de richesses par les banques et les transnationales.

Vous avez le choix entre le candidat des banques, de Bruxelles, de l'OTAN et la candidate qui s'oppose ( en théorie !!) à ces institutions qui massacre et affame les peuples.

Dommage que J.L. Mélenchon ne soit pas au second tour.

 

 

(1) Gattaz critique Fillon et juge « intéressant » le projet de Macron

(2) Au fait, il faisait quoi chez Rothschild, Emmanuel Macron ? http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-politique/20160830.RUE5451/...

 



30 réactions


  • Taverne Taverne 24 avril 17:17

    Même Donald Trump juge Marine Le Pen très dangereuse. Si c’est pas un signe, çà !


    • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 17:33

      @Taverne
      ..uniquement les mois en R.

      Donald à cette capacité à changer d’avis plus vite que la météo.

    • Louve de France Louve de France 25 avril 08:02

      @Taverne


      C’est pas beau de mentir ! Trump soutient Marine. D’ailleurs, CNN dit l’exact contraire de ce que vous dites..... ça date d’hier : 


      Tous les coups sont permis, hein, pour les anti-nationalistes. Y compris le mensonge éhonté. 

    • dobertou 25 avril 12:55

      @Taverne
      Je sais pas d’où sort cette connerie et où cela été écrit, mais c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Changer de référence. Lui il a des centaines d’armes nucléaires, 13 porte-avions, autant de sous-matins nucléaires, des Tomahauk, la MOAB, et il n’est pas là depuis 4 mois qu’il a déjà commencé à utiiser ses jouets.


    • dobertou 25 avril 13:03

      @Louve de France
      Normal, les haineux adorent l’Europe et la mondialisation sans frontière, et haïsse la nation.


    • pemile pemile 25 avril 13:14

      @dobertou « Normal, les haineux adorent l’Europe et la mondialisation sans frontière, et haïsse la nation. »

      Démontrez le ! (haine de la nation)


  • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 17:31

    Y aurait il un Macroniste qui puisse n’expliquer en quoi il se démarque de la droite traditionnelle ?

    Personnellement je vois bien en quoi il n’est pas de gauche (précarisation généralisé, suppression de l’ISF, démolition du code du travail, des services publiques, austérité...) mais pas en quoi il serait moins à droite q’un Sarkozy par exemple ? 

  • Montdragon Montdragon 24 avril 17:42

    Article antisémite, j’ai vu une kippa...raus !!


  • leypanou 24 avril 17:46

    elle est pour ce second tour la porte- parole apparente des plus démunis.

    Et le véritable enjeu de cette élection est l’Europe bien plus que l’immigration. : cet article a un autre son de cloche.

    Quant à la France d’après, on peut en avoir une petite idée ici.


    • SEPH 24 avril 21:36

      @leypanou

      L’Europe, absente du premier tour dans les débats, va revenir en force car la carte des votes cumulés Le Pen-Mélenchon recoupe de manière flagrante celle des Non du référendum de 2005.

      C’est une nouvelle fois un fossé de classe, social et idéologique qui apparaît : d’un côté une caste qui a intérêt à la mondialisation, et qui réussit à rallier les couches moyennes supérieures, « urbaines et éduquées » ; de l’autre, une France populaire, ouvrière ou rurale, qui constitue la chair à canon de la liberté de circulation des capitaux.

      Comme hier au Royaume-Uni. Et c’est bien cette révolte populaire croissante qui inquiète les puissants. Ils essayent de l’endiguer en réanimant régulièrement le spectre de l’horreur et du cataclysme de la sortie de l’Union Européenne. C’est tout l’enjeu du second tour.

      Mais, après le 29 mai 2005 puis le 23 juin 2016, la désintégration de l’UE est quoi qu’il arrive enclenchée. Elle est en marche n’est-ce pas Mr. Macron ?!.


  • gogoRat gogoRat 25 avril 01:33

     « La civilisation, la vraie, se construit non sur des complicités faciles, des démissions, des esclavages mais sur des refus, des ruptures »
     Théodore Monod


  • DanielD2 DanielD2 25 avril 13:50

    Faites pas les cons, votez Marine.


  • sweach 25 avril 14:03

    Vous avez le choix entre le candidat des banques, de Bruxelles, de l’OTAN et la candidate qui s’oppose ( en théorie !!) à ces institutions qui massacre et affame les peuples.


    Donc on a le choix entre :

    1) un candidat dont on est sur qu’il est corrompu mais qui bénéfice d’un bon marketing médiatique.
    2) une candidate dont les bienfaits sont supposés et qui subis un lobbying négatif d’intolérance. 

    Choisir entre un « peut-être » et un « non » sur mes besoins, moi je choisi le « peut-être »

    Mais la plupart des Français ne vont pas être aussi sage, car le lobbying et le marketing ont bien plus d’impacte sur leur choix que leur désir réel.



  • tamic44 25 avril 14:06

    Le choix entre :

     1) Une extrême droite populiste nationaliste.

     2) Une extrême droite oligarchique mondialiste.

    Lisez ou relisez les deux programmes, au point où nous en somme, pour ma part le point 5 du programme de MLP me suffi !!!

    Ne pas voter ou voter blanc, cela revient à voter Macron.

    A noter que si tout le monde avait lu les programmes nous n’en serions pas là, et comme disait ma grand-mère, l’intelligence c’est comme la confiture, c’est ceux qui en ont le moins qui l’étalent le plus.

    Alors, comme j’aime bien mon pays et que je ne suis pas riche, mon choix est fait...

    PS : Poutou devant Asselineau, on n’a eu du bol que Hanouna ne se présente pas   

     


    • sweach 25 avril 15:37

      @tamic44
      *Ne pas voter ou voter blanc, cela revient à voter Macron.*

       ??? 

      Les Électeurs de Marines doivent lutter contre des préjugés, ce type de vote est bien plus représentatif d’une réel volonté de voir passer leur candidat et ses idées.

      Toutes abstention ou vote blanc se fera forcement au profits de Marine qui a un électorat solide mais discriminé.

      Le terme « extrême » devrait être interdit quand il n’est pas justifié, car c’est insultant de traiter plus de 20% de la population d’extrémiste, on va finir par donner d’autres connotation au vocabulaire à force de mal l’utiliser.

      *A noter que si tout le monde avait lu les programmes nous n’en serions pas là*
      Oui c’est bien ce que je reproche aux gens et dans les deux sens.
      Le FN ne fera strictement rien contre les français issus de l’immigration. 

      Pourtant certain croit dur comme fer qu’elle va virer les arabes, mais ce n’est pas vrai.
      Et certain croit que le FN est ultra capitaliste et pro-patronat, idem on en est loin.

      Dans les deux cas, on a à faire à des idiots qui n’ont pas lu le programme.

  • capobianco 25 avril 14:17

    Oui la question est bien de savoir qui des deux est le plus dangereux. Pour moi j’exclus le vote macron, 30 ans de sodomie .... Reste marine ou la pèche, vrai dilemme donc. Voter pour cette droite extrême ou exprimer un désaccord en s’abstenant. C’est vrai qu’avec 50% ou plus d’abstention aucun ne pourra fanfaronner (attention pas vote blanc, abstention). Pour rester cohérent seule l’abstention aura un effet en marquant le rejet de ces deux personnages sombres. 


    • sweach 25 avril 15:48

      @capobianco
      Je vais te donner l’argument d’un amis


      Marine n’aura pas de majorité au parlement.
      Elle ne pourra gouverner qu’avec des référendum et elle a dit qu’elle se retirerait si on lui disait « non » à la sorti de l’euro

      *Voter pour cette droite extrême*
      Détrompe toi, moi je classe beaucoup de proposition du FN à gauche, je ne peux que t’inviter à lire leur programme et essaye de trouver des propositions que tu qualifierais d’extrême.

      Cet opinion d’extrémisme doit être le tien, il ne doit pas t’être dicté par le petit écran à la bote de l’oligarchie.

  • antiireac 25 avril 15:19

    Quel le pire de deux candidats ?

    Malheureusement seul l’avenir nous le dira

    • antiireac 25 avril 15:27

      @antiireac
      On connait pas assez ni l’un ni l’autre...


    • sweach 26 avril 13:21

      @antiireac
      On connait pas assez ni l’un ni l’autre...


      Macron a été 3 ans au pouvoir.

      Il est responsable de la loi Macron et et Elkomri, il veut casser le code du travail et aider le patronat.
      Ajoute à cela un soutien inconditionnel de l’Oligachie Française, avec de Fillon et Hollande en prime.

      Moi ça me suffi pour le connaitre et comprendre sur quel trace il veut marcher.

      Mais effectivement on ne connait pas Marine, 

      Le choix est donc entre un saut dans l’inconnu et un asservissement certain.


  • Yvance77 Yvance77 25 avril 16:33

    Ce qui me fait sourire est que pour le premier, nous l’avons vu à la manoeuvre et l’on sait exactement ce que cela donnera en terme de : « casse sociale »

    .
    Par contre, pour la seconde, j’avoue que je n’en sais strictement rien, ni de sa capacité à gouverner, à s’entourer, à tenir la dragée haute à untel ou untel pour la sauvegarde de la nation etc...
    .
    Alors puisque le choix est un choix à la con que l’on nous propose, autant éliminer celui dont nous sommes certain que les recettes proposées, iront à l’encontre des intérêts du peuple, et iront au seul profit de la finance et de la mondialisation.
    .
    C’est cela le comble, depuis qu’existe ce site (et je suis arrivé parmi les premiers, j’en n’ai eu de cesse de lire les avis de tous ceux qui en avaient marre de tout ce cirque dicté par les intérêts privés, et là comme par miracle... ils vont presque en penser du bien.
    .
    Moi aussi d’autres ont eu ma préférence... Mélenchon, Asselineau, Dupont-Aignan ... mais dès lors qu’ils sont éliminés du second chapitre et bien ... on fait au mieux.
    .
    Et aujourd’hui le mieux pour la France, cela est évident, c’est voter, à contre-coeur certes, pour la madame. 
    Sans compter qu’économiquement parlant, Macron on ne peut pas dire qu’il ait sorti le pays de la nasse.

    • SEPH 25 avril 17:42

      @Yvance77

      Macron va ëtre élu c’est à cela que sert le Front national. C’est la septième fois qu’un membre de la famille Le Pen se présente à l’élection présidentielle. Depuis 1988 on a eu, à toutes les élections, soit Jean-Marie Le Pen, soit sa fille. C’est la deuxième fois qu’ils arrivent au deuxième tour.
      Le problème en France est que le simple fait de dire Le Pen fait partir 70% des gens. C’est pour cela que les médias et toute l’oligarchie financière on constamment promu Jean-Marie et Marine Le Pen c’est formidable. Cela permet de faire élire à coup sûr celui qui leur sera opposé. Cela fonctionne ainsi. C’est pourquoi la France est dans une situation de blocage.

      Le choix est difficile pour mettre des bâtons dans la roue Macron :

      Le vote blanc n’est pas formellement comptabilisé donc sans intérêt.

      L’abstention peut-être très significatif s’il est massif. Dans ce cas le vainqueur sera mal élu et aura des difficultés pour gouverner, car non crédible.

      Le vote Le Pen pour contrer Macron dont les sondage lui donne environ 60% est une solution radicale. Il est bien difficile pour de nombreuses personnes de voter pour Marine Le Pen compte tenu des honteuses positions racistes et anti-sociales prises par le passé et qui ne sont toujours pas clairement levées aujourd’hui.
      On a jamais vu les Le Pen venir défendre les ouvriers à la porte des usines, chaque fois ils ont défendus les patrons. Alors !!!!

      A chacun de réfléchir, dans les quinze jours, sur la meilleure stratégie en fonction de ses valeurs.


  • glenco01 25 avril 18:20

    Si JLM n’est pas au second tour c’est qu’il n’a pas été clair sur notre appartenance à l’UE et qu’en réalité il ne veut pas en sortir. Insoumis mais pas trop quand même.

    Il n’a pas expliqué que la loi travail c’est l’UE
    Il n’a pas expliqué que la loi Macron c’est l’UE
    Il n’a pas expliqué que le pacte de responsabilité c’est l’UE
    Il n’a pas expliqué que la fraude fiscale c’est l’UE
    Il n’a pas expliqué que les délocalisations c’est l’UE
    JLM en bon démocrate ne s’est pas du tout ému de la censure des petits candidats notament celle d’Asselineau.
    JLM en bon parlementaire européen n’a cité AUCUN article des traités européen !
    Sa défaite c’est la sienne mais voulait-il vraiment gagner ? Car sinon il savait pertinemment qu’il allait se faire syriser.

    Junker : « il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens » 
    Tout est dit.

  • SEPH 25 avril 18:29

    Le risque le plus important à mes yeux, c’est la réussite de la continuation lente et irréversible du recul simultané de la souveraineté du peuple et des conquêtes sociales, l’effacement de la philosophie du Conseil National de la Résistance.

    Les risques qui sont devant nous avec l’élection très probable d’Emmanuel Macron à la présidence, après la monnaie unifiée, l’euro, ce sera le tour à d’autres mesures assassines de se mettent en place : privatisation de tous les secteurs , puis dissolution progressive de la Sécurité Sociale au profit d’assurances privées, continuation de l’extinction des conventions collectives, uberisation, CETA, TAFTA, armée européenne, dissolution culturelle, précarisation généralisée du travail,...

    Cette élection est un tournant très important, car elle va déterminer pour longtemps nos vies. Il est indispensable de résister pour éviter la pire des situations pour le peuple français.


  • troletbuse troletbuse 26 avril 08:36

    Il y avait une expression qui disait :« Va te faire voir chez les Grecs » qui voulait dire « Va te faire enc... »
    1) Si Macron passe,c’est ce qui nous arrivera
    2) Nous serons en très peu de temps dans l’état actuel de la Grèce


  • SEPH 26 avril 11:29
    Il est indispensable de barrer la route à Macron qui l’homme de UE, des USA et des banques.

    Le vote blanc, c’est Macron. L’abstention , c’est Macron.

    Tout ceci me parait pas suffisant.

    Alors, Madame Le Pen doit avoir le courage de s’engager a tenir un referendum immédiat, dès son élection, sur la sortie de l’UE en évoquant l’article 50 des traités de l’U.E. et, si elle prend cet engagement il faut voter pour elle.

     Tout le reste est secondaire


  • glenco01 30 avril 21:30

    Je crains que cet engagement n’arrive jamais.

    Seul l’UPR propose un Frexit



Réagir