jeudi 6 août 2015 - par Jean Keim

Qui veut posséder le monde ?

Le monde n'est pas une abstraction, pour éviter le risque de les personnifier il ne faut jamais perdre de vue que derrière les institutions de toutes natures se trouvent des individus

Le monde est-il l'objet d'un complot visant à sa domination ?

Il est beaucoup question sur de nombreux sites et dans la littérature de sociétés secrètes ou assimilées comme le N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial), les illuminatis (? ??) ou des E.T. ou encore des créatures antédiluviennes reptiliennes, tous tramant de sombres machinations pour asservir la planète.
Nous ne savons pas ce qu'il en est réellement, s'agit-il de délires ou de manipulations mentales ? Cela ressemble aux jeux de rôles où les participants perdent le sens de la réalité.
Les quelques familles les plus riches de la terre, simplement par des mécanismes propres à l'économie ne peuvent que s'enrichir de plus en plus, l'argent aspire littéralement l'argent dans un maelström dont elles sont le centre. Les règles économiques et financières, les lois, les institutions qui ont cours ont été instaurées par et pour le profit des bénéficiaires.
L'argent ne peut donc que produire plus d'argent et se retrouve ainsi concentré entre les mains de la minorité des super riches, c'est ce qui (me) permet de dire qu'en fait il n'y a (ou à terme il n'y aura) qu'une seule banque qui possède les quelques groupes - probablement moins d'une dizaine - qui détiennent toutes les marques que nous côtoyons dans notre existence quotidienne.
Les très riches gagnent en quelques jours ce qu'un salarié moyen ne pourra comptabiliser en une vie de travail ... et pourtant le problème n'est pas une question d'argent qui n'a d'autre réalité que celle que nous lui donnons.

Sans que véritablement nous nous en rendions compte, la finance ou plus exactement les individus qui sont à la tête de ce monstre, accaparent toute la planète et la question qui se pose est pourquoi ?
Les E.T., les illuminatis et autres "hypothèses" ne me semblent pas recevables et finalement s'ils existent participent du même mouvement. 
La seule explication qui (me) semble sensée est que les oligarques ont sombré dans la démence à l'instar d'un tyran à qui son pouvoir absolu autorise toutes les perversités. Dans leur cerveau dénaturé l'avidité a remplacé les élans naturels de la vie.
Nous ne pouvons pas par la force renverser la situation mais les très riches quand ils se rencontrent se saluent, se font des civilités, se disent des choses, aimables, se racontent leurs exploits mondains, passent des accords et se quittent par des poignées de mains hypocrites car ils n'existent entres eux ni amitié ni solidarité ; il y a une chose inéluctable qui est déjà en train de se produire, ces malades seront victimes de leur propres excès, ils sont en compétition permanente pour obtenir la première place et finiront par se détruire ; toute la richesse de la vie se manifeste dans la diversité, nous y participons même si pour le moment nous faisons plus de dégâts qu'autre chose et les très riches momies mentales à la tête de cette oligarchie finiront par se dessécher victimes des forces délétères obsessionnelles qui les possèdent. Le démon cupide détruit toujours ses serviteurs zélés dégénérés, la nature supprime ou sclérose ce qui n'évolue pas suivant des règles naturelles car fondamentales.


Il est à noter qu'ils ne sont que quelques uns et nous sommes si nombreux, beaucoup d'êtres humains vivent dans une crainte sourde, eux vivent continuellement dans la peur, c'est ce qui les rend si inhumains et si aveugles à leur folie.
Il nous reste à percevoir la véritable nature illusoire du démon, sans cette démarche rien ne changera fondamentalement, le démon n'est qu'un artefact mental.

Et à la question posée dans le titre de l'article, la réponse coule de source, tout le monde veut posséder le Monde car nous lui appartenons.



13 réactions


  • Hervé Hum Hervé Hum 6 août 2015 15:36

    Posséder le monde est un leurre, en fait, on veut toujours posséder ce qu’on ne possède pas déjà, or, ce que même le plus riche des riche ne possède pas, c’est le temps.

    Il pourrait bien posséder la Terre entière qu’il ne possèderait pas le temps, il reste limité.

    Pour lui, l’unique manière de se donner l’illusion de posséder le temps est de se rendre maître de celui des autres, mais cela ne changera pas les limites de son propre temps.

    La quête d’éternité est le but ultime de la richesse matérielle, celle contre laquelle on ne peut que laisser son nom, son empreinte, loué ou maudite mais toujours sacralisé.

    Les immortels et l’immortalité est donc celle qui reste dans les livres d’histoire et dans les traces archéologiques, anciennes ou modernes. L’oubli étant la ruine totale, la dépossession de toutes sa richesse accumulé de son vivant. Cet ainsi que les rois entendaient rester immortel, cet ainsi que l’on nomme les grands personnages des arts et des lettres pour les oeuvres qui reste d’eux.

    La richesse matérielle et la propriété qui la permet, n’a d’autre fonction que ce précieux temps et non l’espace qui est ici le moyens et non le but.

    la confusion consiste donc à croire que la propriété est d’acquérir l’espace alors que c’est le temps qui est visé, celui d’exploiter le temps d’autrui pour accroitre e sien propre dans l’espace-temps de sa propre existence.

    Les grands esprits qui renoncent à acquérir la richesse matérielle, y renoncent pour se concentrer dans l’acquisition de leur propre éternité temporelle, mais où la condition est de se détacher totalement de la matérialité. Il faut donc renoncer à être acteur pour devenir spectateur.

    Nul n’échappe à la loi de l’Univers, la relation de causalité. On ne s’affranchit d’une loi qu’en en changeant le sens et donc en acceptant ses conditions, la nier ne la fait pas changer, ni cesser d’exister, mais au contraire la rend toujours plus forte, plus violente et destructrice.

    C’est ce que l’humanité se refuse à comprendre en cherchant a s’affranchir de la loi de la relation de causalité et qui le conduit irrémédiablement à sa perte.

    La loi de la relation de causalité est donc cette fameuse théorie du tout que toutes les sciences cherchent en vain parce qu’ils n’admettent pas ses conditions d’existence auxquelles même Dieu ou des ET aussi évolués soient t-ils ne peuvent échapper.

    La loi de la relation de causalité est l’essence même de la conscience que l’on cherche et qui fait exister l’Univers et sans lequel il n’existerait pas tel qu’on le connaît.


    • Jean Keim Jean Keim 6 août 2015 18:25

      @Hervé Hum

      Y a t-il une identité entre ce que vous définissez comme la loi de la relation de causalité et ce que entre autres les bouddhistes appelle le karma ?
      Dans l’univers sensible chaque chose est résultat d’une ou plusieurs causes antérieures qui peuvent être toujours agissantes et chaque chose peut avoir une influence et/ou des effets qui généreront d’autres causes. C’est apparemment une chaîne sans fin, même la disparition de notre univers provoquera un effet suivi de causes et cette chaîne n’a probablement pas de commencement bien qu’elle structure le temps. Si la réincarnation est plus qu’un concept alors elle obéit à cette loi. 
      Toutefois certains vivent une événement qui est la cessation du temps et de ses imbrications ...


    • Hervé Hum Hervé Hum 7 août 2015 09:24

      @Jean Keim

      Cette chaine est mieux connu sous le terme « d’émergence ». ce concept n’est pas définit car il n’est pas relié à son principe directeur qu’est la relation de causalité.

      Vous pouvez aller voir ici, ils en donnent une bonne approche, mais il leur manque la compréhension de la mécanique de la relation de causalité.


    • Jean Keim Jean Keim 8 août 2015 18:51

      @Hervé Hum

      J’ai parcouru le contenu de votre lien. 
      Quand les conditions sont réunies pour qu’une chose arrive, alors elle émerge, ainsi la vie s’est invitée sur notre planète, ces choses naissent grâce à un bond, est-il quantique ? Pourquoi pas !
      Nous en faisons l’expérience quand la compréhension surgit brutalement, une évidence s’impose à notre esprit, en anglais on dit un insight, toutefois c’est à appréhender avec beaucoup de prudence.
      Il est possible que ce phénomène soit indépendant d’une relation de cause à effet, en tout cas je le ressens ainsi.

  •  C BARRATIER C BARRATIER 6 août 2015 16:41

    Je me suis posé la question, Je pense que nos élus nous trahissent, soit intimidés soit incapables, soit achetés. Je pense qu’avec des élus comme on n’en fait plus, il pourrait en être autrement
    En table des news :

    Elus marionnettes, décideurs mondiaux pédagogues coalisés

     

    http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=257


  • non667 6 août 2015 17:36

    j’ajoute :
    une secte peut en cacher d’ autres en son sein comme des poupée russe ! celle qui est au cœur ,la plus puissante et la plus secrète est celle qui est liée par les liens les plus forts ,les plus indissolubles , les liens du sang , je veux parler du peuple élu dont l’origine et la tactique remonte a 4500 ans : voir genèse chapitre XVII


    • Jean Keim Jean Keim 6 août 2015 20:12

      @non667
      Il se trouve un certain nombre de personnes se revendiquant d’une origine juive parmi les super riches, mais j’ai le sentiment que c’est le résultat d’une histoire et d’une culture particulière, je ne suis pas spécialement intéressé par cette histoire mais je crois me souvenir qu’à une certaine époque (moyen âge ?) pour des raisons religieuses, seul les juifs pouvait prêter de l’argent avec intérêts, c’est peut de là que proviennent quelques immenses fortunes actuelles.

      A ce niveau de richesse il n’y a pas de racisme (de race), il n’y a pas d’autre critère que le nombre de zéros alignés sur des comptes bancaires ou autres, pour appartenir à leur caste la couleur de peau et/ou les origines n’ont que peu d’importance, il faut être au minimum milliardaire en dollars.
      Il est possible également que les plus riches parmi les très riches ne soient connus de personne.

  • Aldous Aldous 6 août 2015 17:50

    Qui ? Depuis st Jean de Patmos on le sait.


  • charlotte 7 août 2015 01:58

    Est ce qu’une émission de télé (le grand journal ou le petit, c dans l’air, ou special investion ou capital), un journal  (le monde, libération, le nouvel obs, Marianne, le canard enchainé ) nous a t il un jour parler de Vanguard group, Blackrock, FMR, ou State Street ?

    Actionnaires principaux de la Fed, Monsanto, Apple, Google, Microsoft, IBM, Exxon, Mac Do, Pepsico, Mondelez International (n*1 de l’agroalimentaire mondial), Paramount, Goldman Sachs, Bank of New York Mellon, City Group, Jp Morgan Chase, Honda, US Bancorp,

    Actionnaires de : Nasdaq, Facebook, Altice (Patrick Drahi) Yahoo, Philip Morris, Imperial Tobaco, Bank of America, Wells Fargo, Deutche Bank, Banque Lazard, Morgan Stanley,Lockheed Martin,Alcoa Inc. Altria Group, AT&T, Boeing, Washington Post, The New York Time, E bay, Amazone, Caterpillar, Coca- Cola, Pepsi co, General Electric,  Trip Advisor, Unilever, Nestlé, Siemens, Allianz, General Motors, Ford, Renault, Daimler, Chrysler, Fiat, Bmw, V A G, Harley Davinson, Halliburton, Hewlett-Packard, BASF, Intel, Motorola, Nokia, Cisco, Xerox, 3M, Johnson & Johnson, Novatis, Merck & Co, Pfizer, Bayer, Roche, Teva, Sanofi, Procter & Gamble, Time Warner, Walt Disney, Viacom, CBS Corporation, NBC Universal, E-bay, Amazone,Samsung, LG, Vivendi, Nestle,Total, BP, Publicis, AirBus Eads, Axa, Bnp Paribas, Illiad, Havas, etc, et de la plupars des sociétés européennes cotés en bourse et des agences de notation. Il n’est pas possible de les dire toutes il y a en des milliers.

    Quand on nous parle « des marchés financiers, on sait mieux de qui on parle ». Mais le plus troublant, c’est que les propriétaires, les dirigeants de ces 4 grands groupes n’existent pas. Ils sont les uns propriétaire des autres. Ce qui est étonnant et tout à fait suspect.

    Mais a part ca personne ne veut posseder le monde....
    non ils le possèdent deja


  • charlotte 7 août 2015 02:15

    excuse moi
    je sais pas si c’est la retraite ou l’agregation
    mais on dirait un devoir de 3e....

    manque de consistance, des clichets a deux balles

    rien de concret du bla bla

    pendant qu’on entend ce genre de discourt

    4 sociétes possedent 95% des marques que tu achetes
    tout l’armement americain
    tout le petrole du monde
    9 des dix plus grandes societé pharmaceutique du monde
    etc
    et ont plus de 500 000 milliards de dollars de cash

    aucun pays ne peut leur resister aucune société aucune structure

    ce sont eux qui encaissent 50% des impots que tu payes

    tu crois qu’on la paye a qui la dette ? aux marches financiers ?

    tu crois vraiment ce qu’on te dit a la tele ?

    a qui a appartient la tele ?


    • Jean Keim Jean Keim 7 août 2015 07:57

      @charlotte
      Oui bien sûr ce n’est pas faux ce que vous écrivez — enfin pour le devoir de 3ème je ne sais pas smiley Je retrouve dans vos deux commentaires encore le même raccourci, une société ou plus exactement un trust en soi n’existe pas, à leur tête se trouve TOUJOURS un individu ou une famille, c’est cela l’objet de mon article que finalement vous n’avez probablement pas lu sinon en diagonale avec déjà en tête votre commentaire qui fuse quasi automatiquement. Si vous voulez donnez un nom à la pointe de la pyramide des possédants, je vous suggère la finance mais ce mot est vide de sens quoique qu’il puisse servir d’exutoire à toutes nos peurs et nos colères.

      En l’état actuel il nous est impossible de démêler les organigrammes enchevêtrés des entreprises : qui possède quoi, et il nous est encore plus difficile de mettre des noms, les plus riches des plus riches ne sont pas connus et s’ils lisent nos articles ils doivent bien rigoler.
      A partir du moment que l’on se recentre sur des individus, il est possible de d’interroger sur leurs comportements et inévitablement sur le nôtres, voilà c’est finalement très simple malgré l’effroyable complexité de la société, tient société ! Voilà encore un mot vide se sens ...

  • L'enfoiré L’enfoiré 7 août 2015 11:24

    Bonjour Jean,

     Vous mettez les doigts dans un pot de colle.
     Je ne parlerais même pas d’une bouteille à encre.
     Il y a tellement de manières d’aborder ce sujet.
     « Qui mène la danse ? »
     « Le poids du secret »
     et j’en passe...
    Si vous cherchez cela, ce n’est pas quelques lignes mais tout un bouquin qu’il faudrait écrire.


    • Jean Keim Jean Keim 7 août 2015 20:27

      @L’enfoiré
      Mon article est donc soit très mal écrit, soit vous ne l’avez pas lu ou encore pas compris, je me contre fiche de savoir si qq. chose ou quelqu’un domine le monde, en l’état actuel je ne peux rien y changer donc du point de vue de cette approche le problème est réglé n’est-ce pas ? 

      La vraie question n’est pas qui domine le monde en admettant que cette question est un sens ou une réponse mais pourquoi voulons-nous à notre niveau dominer ou contrôler le monde ou voire même simplement orienter ou infléchir sa marche ? 

Réagir