jeudi 2 février - par Serge ULESKI

Reconstruire la gauche...

 

 Une gauche incontournable d'opposition et d'alliance gouvernementale

melenchon, pierre laurent, jadot, hamon, reconstruire la gauche

jeanluc mélenchon.jpgArnaud Montebourg.JPG

Yannick_Jadot_Europe_Ecologie.jpg

Pierre_Laurent.jpg

 

1 - Dissoudre les partis socialiste, communiste et EELV...

2 - Reconstruire un mouvement-parti (mouvement social qui place en son centre les militants dans le cadre d'une structure capable d'être systématisée) autour des Verts, des Communistes, des Socialistes soutiens de Hamon et de Jean-Luc Mélenchon : direction collégiale renouvelable tous les ans ; porte-parole multiples et tournant ; forte présence sur les réseaux sociaux et sur le terrain d’une force mobilisable de plusieurs centaines de milliers d'activistes.

Avec pour objectif : un mouvement que l'on pourrait situer entre 15 et 18% incontournable pour quiconque, situé au centre et au centre-gauche, souhaite former un gouvernement, gardant à l'esprit que l'important en politique c'est de se rendre indispensable ; faire en sorte que l'on ne puisse pas se passer de vous.
 

 

 Quand bouger ? Avant la défaite à la présidentielle ou bien après à quelques semaines des Législatives ?

Valls qui veille dans l'ombre pourrait très bien prendre la direction du PS au lendemain de la défaite annoncée de Hamon à l'élection présidentielle. Or, perdre la direction d'un PS même en sursis peut être un handicap plus qu'un atout car Valls rebondira plus rapidement et mettra en danger le ralliement des élus socialistes autour de la création de ce mouvement-parti né de la dissolution entre autres, du PS.

 

***

  D'aucuns parleront d'utopie à propos de ce projet de dissolution et de reconstruction ; qu'ils sachent que l'utopie sert aussi à mettre en lumière les manquements et le fait qu'en politique, rares sont ceux qui se montrent capables de se donner les moyens d'atteindre les objectifs et les résultats qu'ils se sont fixés ; en d'autres termes, rares sont ceux qui se montrent à leur hauteur des véritables enjeux (1).

Or, en ce qui concerne la situation de la gauche, avec cette défaite annoncée de Hamon à la Présidentielle, l'enjeux pour les dix années à venir se définie comme suit : refondre, réunir, fédérer, construire un véritable projet autour de...

 - L'écologie au sens le plus large du terme : quel modèle énergétique, quel modèle d'urbanisme, quelle place doit occuper le travail et le salariat...

 - L'U.E : remise en cause de l'intégration de la France dans une U.E qui se montrerait incapable de se réformer autour des axes suivants : une U.E qui aurait pour projet de contenir et de réguler le mondialisme ; une U.E qui accepterait de se soumettre à l'épreuve d'un contrôle démocratique sans précédent...

 - La diplomatie française dans le monde une fois le constat suivant établi : l'Europe de l'U.E est bien trop petite pour la France qui a vocation à rencontrer et à s'adresser au monde entier : revoir notre positionnement avec la Russie et la Chine ; mettre un terme aux influences américaines, israéliennes et celles des monarchies du golfe sur notre diplomatie ; repenser notre relation avec l'Afrique en remettant en cause ce concept de Françafrique qui n'a qu'un objet : infantiliser ce Continent et continuer d’encourager la corruption de ses élites politiques et économiques pour le plus grand profit des multinationales françaises.

 

 

1 – Il est vrai que si aucun des protagonistes ne se montre à la hauteur de la situation, au sortir de la présidentielle, Mélenchon affichera un score de 8%, EELV de 2% et le vote PS de ses trente dernières années aura été dilué dans les manigances de Valls et les candidatures d’un Hamon vaincu et d’un Macron dans l’attente de jours meilleurs.

 

__________________

 

Pour prolonger, cliquez : Le PS doit mourir pour que la gauche renaisse



25 réactions


  • Yvance77 Yvance77 2 février 08:37

    Pour quoi faire ? Si vous reconstruisez ce sera avec les mêmes notables et barons , aussi très peu pour nous LE PEUPLE !


  • jaja jaja 2 février 09:02

    Ces hommes et leurs partis ne sont pas la solution mais le problème à gauche... Aucun n’est anticapitaliste et ne propose donc la rupture avec le système en socialisant toutes les banques et les grandes entreprises, ce qui permettrait d’annuler la dette tout en ayant le contrôle des capitaux et du Crédit via un grand service public bancaire au service de la population...

    La gauche c’est le partage du temps de travail et des richesses entre toutes et tous... Ou alors c’est de l’enfumage de la part de politiciens professionnels qu’on a vus à l’oeuvre lorsqu’ils étaient au gouvernement à servir la soupe aux capitalistes...

    Il faudra trouver autre chose... Ceux là sont cramés !


    • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 09:12

      @jaja


      « La gauche c’est le partage du temps de travail et des richesses entre toutes et tous... »


      Miséreux du tiers monde, inclus ! Prolo, ça fait un bail qu’il a intuité tout ça, et il s’en ressent pas de ciguer pour l’eau potable et courante, le tout-à-l’égout, l’électricité, l’hosto, les bornes internet et la piscine olympique de Petaouchnoko.

    • jaja jaja 2 février 09:19

      @Harry Stotte

      C’est bien pour dépasser le nationalisme infect et nationaliste que la gauche, la vraie, est anticolonialiste et anti-impérialiste et soutient partout les peuples en lutte et non les dictatures pourries qui les écrasent....

      Le socialisme c’est bien une vision internationaliste, la liberté de circulation et d’installation pour tous, la fin des frontières dans un monde débarrassé de la propriété privée des moyens de production et d’échange...


    • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 10:02

      @jaja


      « Le socialisme c’est bien une vision internationaliste... »


      Ouais, mais électoralement, ça paie pas... Je sais pas si t’es au courant de la lamentable histoire de Pateh Sabally, mort noyé dans le Grand Canal à Venise, le 22 janvier, sous le regard indifférent des badauds..

      Et si tu ne perçois pas le degré d’exaspération d’une population que cette affaire révèle, c’est que tu es complètement largué par un monde qui bouge plus vite que toi, et qui bouge dans un sens autre que celui auquel rêvent les utopiques.

    • jaja jaja 2 février 10:21

      @Harry Stotte

      Mon cher l’électoralisme n’est pas ma tasse de thé... Le racisme est actuellement un créneau porteur en Occident impérialiste... On l’a vu encore récemment avec l’élection du proto-fasciste Trump... ce n’est pas une raison pour se rouler dans la fange avec ces gens et reprendre leurs immondes slogans racistes...

      Je n’ignore d’ailleurs rien de la montée de cette « exaspération populaire » dévoyée par les richards... J’ai observé ne serait-ce qu’aux USA, dans ce qu’on appelle la « ceinture de rouille », le vote d’une partie de la classe ouvrière blanche pour Trump...
      Mais ce n’est pas la majorité des gens du peuple qui se vautre dans la merde... et les choses sérieuses qui ne devraient plus tarder à se présenter finiront par le prouver !


    • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 11:38

      @jaja

      « Mais ce n’est pas la majorité des gens du peuple qui se vautre dans la merde... »


      J’en sais rien, tout ce que je peux dire, c’est qu’à Venise, personne n’a plongé, et je crois qu’à cette saison, les bourgeois seraient plutôt à Hammamet qu’en compagnie du trèpe hors saison, dans les environs du pont du Rialto.

    • Le421 Le421 2 février 17:53

      @jaja
      Aucun n’est anticapitaliste et ne propose donc la rupture avec le système en socialisant toutes les banques et les grandes entreprises, ce qui permettrait d’annuler la dette tout en ayant le contrôle des capitaux et du Crédit via un grand service public bancaire au service de la population.

      Hum...

      Faudrait vous renseigner mon ami.


    • jaja jaja 2 février 20:16

      @Le421

      Mon ami renseigné je le suis et ce n’est pas au programme de votre gourou de socialiser toutes les banques, les grandes entreprises et d’annuler la dette...
      Apprenez au moins le programme que vous défendez !


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 2 février 20:16
      @jaja
      J’ai parlé de la gauche pas de l’extrême gauche. Quant à la mort du capitalisme....

      « Pour revenir à l’œuvre de Marx, à son travail titanesque, on oublie un peu trop rapidement qu’il se pourrait bien que Marx ait décrit la nécrologie du communisme en pensant écrire celle du Capitalisme qui n’a pas cessé de s’étendre et de triompher jusqu’au tout marchandise ! Et quand on pense au grand projet de ce Capitalisme qui n’aime rien tant que de se fixer de nouveaux défis, un projet pour les siècles à venir qui concerne encore et toujours l’être humain, avec pour cible non pas son psychisme (cette tâche est déjà accomplie : la relation humaine n’est maintenant concevable dans un cadre exclusivement marchand ou à des fins marchandes) mais bien plutôt son corps : le trans-humanisme pour ne pas le nommer ; l’homme augmenté ; et d’une pierre deux coups : l’humain rayé de la carte...

      On peut légitimement penser que ce Capitalisme-là saura admirablement gérer notre propre mort bien avant que nous tous soyons à même de précipiter la sienne. »

      Serge ULESKI

       


    • jaja jaja 2 février 20:36

      @serge ULESKI :

      Je n’y crois pas du tout... mais bon qui vivra verra...

      Et au cas où vous auriez raison pourquoi vous fatiguer à refonder une gauche moribonde ?


  • Clocel Clocel 2 février 09:02

    Que faire de nos caciques ?

    Ce sont des déchets hautement toxiques, non recyclables...

    La plupart sont d’anciens ministres, que vont-ils devenir ?

    « Ils ne savent rien faire ! » smiley


  • Harry Stotte Harry Stotte 2 février 09:06

    Le problème avec les gauches, c’est qu’il y a trop de mouches et trop d’empapaouteurs, en vertu de quoi chacun fait sa petite affaire dans son coin.


  • JC_Lavau JC_Lavau 2 février 09:07

    Tes « verts » sont totalement télécommandés par des fortunes pétrolières et des banksters.

    Tes féministes aussi (par Rockefeller et Soros)i. Il n’y a pas de têtes autonomes chez ceux qui se prennent pour le progressisme. Ils n’ont jamais pris la mesure de notre ennemi commun, ennemi du peuple français, voire du genre humain, ils préfèrent tenir leur poste dans la guerre civile télécommandée, façon Alain Lipietz.

  •  
     
    « La déconstruction c’est l’Amérique (avant Trump ...) »
    Derrida le penseur gogocho du libéral libertaire
     

    La gôôôghe a déconstruit le peuple, la nation, les moeurs et elle même ... rigolo  ! 
     smiley
     
     
    « VOUS PENSEZ PAS QUE MES REJETONS VONT TORCHER LE CUL MERDEUX DES VIEUX SOUCHIENS !
    où faire plongeurs au Fouquet’s !
    où empiler des parpaings, où ramasser des poubelles !
    on fait venir des nègres par la traite capitaliste pour ces boulots indignes de gôôôchistes !
    et les colons sont bien moins exigeants que des souchiens chômeurs anciens titi rouges, ça me laisse du pognon pour mon bronze-fesses à Ibiza ! »

     
    Bobo Chanel de Gôôôche Serge Uleski
     
    http://www.agoravox.fr/commentaire4595417


  • rogal 2 février 10:20

    « gardant à l’esprit que l’important en politique c’est de se rendre indispensable ; faire en sorte que l’on ne puisse pas se passer de vous. »
    Ah, les jeux délicieux des partis ! Vivement le retour de la Quatrième !


  • JP94 2 février 16:59

    Dissoudre les partis de gauche ... carrément ! 

    Mais pour les faire fusionner... déjà qu’ils sont divisés en leur sein...ont des cultures totalement différentes, une histoire qui les différencie, sont composés de classes sociales qui les opposent en bonne part.

    Tout ça pour fonder un grand PS ... 

    Parce que vous croyez que le statut d’un salarié modeste au PS est le même que celui d’un énarque ? 

    Ce qu’il faudrait dissoudre, et pour de bon, ce sont les mouvements faussement dissous, comme l’AF qui hier tractait à la Motte-Picquet ...

    Quant aux partis de gauche, ils se dissolvent « naturellement ». Mais les pseudo-refondation comme le FDG ( qui pouvait avoir cet objectif ) , ont montré rapidement leurs limites.

    • Serge ULESKI Serge ULESKI 2 février 20:25
      @alinea

      Il est gentil Mélenchon et ses supporters « groupies » mais... La France n’est pas le Guatemala....




    • Serge ULESKI Serge ULESKI 2 février 20:29
      @alinea

      « Une vague derrière et avec Mélenchon ? »
      Il finira à 8%.

      Mélenchon n’est pas à la hauteur : c’est clair.
      Cela ne surprendra personne.
      C’est un bon tribun, il fait les bonnes analyses.... pour le reste....

      Sur la vidéo, il semble très très fatigué.... cet homme s’épuise... il est seul, « liked » mais seul.... entouré mais seul avec son public, j’en ai bien peur.

    • alinea alinea 2 février 20:40

      @Serge ULESKI
      Il ne vous a pas échappé que le programme n’est pas le programme de Mélenchon, mais de la FI ?
      Oui, il se fatigue, il donne beaucoup, il s’intéresse à beaucoup de choses !
      le programme n’est pas à la hauteur d’après vous ; lequel alors ?
      Quant à l’homme, qui alors ?
      Ah, les réprouvés, les vexés qui s’excluent ; le monde n’est fait que d’un addition de petits égos qui se blessent.
      Tant pis pour nous tous !


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 3 février 07:23

      @alinea Je ne pensais pas à son programme mais à son attitude Quant aux egos

      c bien lui qui a le plus grand ego de tte la bande


  • Le421 Le421 2 février 17:47

    8% pour Mélenchon ??

    Vous rêvez !!
    Si on dépasse les 1% d’Asselineau, on sera hyper contents !!

    Et je file surveiller mes marmottes. En ce moment, je sais pas ce qu’elles ont, mais le chocolat ne se plie pas vite dans le papier alu !!

    8%

    C’est à la fin du marché qu’on compte les bouses. Proverbe périgourdin.


Réagir