lundi 25 juillet 2016 - par Serge ULESKI

Religions et monothéismes : a story of peace and love ?

 (Suite aux événements du 14 Juillet, une "prière du mort" a été prononcée mardi dernier à la mosquée ar-Rahma, dans le nord de Nice)

 

 

_________________________

 

 

 Attentats, tueries, Daesch, Islam, France, Europe…

 Soyez assurés et rassurés : dans les mosquées, on ne compte plus les prêches qui recommandent vivement de prier pour les victimes des attentats qui ont pris pour cibles des dizaines de civils, au hasard : Nice pour le plus récent d’entre eux ; Nice aux 84 morts avec ou sans mesures adéquates pour prévenir un carnage un soir de 14 Juillet, caméras grand-angle en action.

Oui ! Les Imams de France n’ont donc pas assez de mots pour condamner Daesh et ceux qui commettent ces crimes au nom de l’Islam… tout en rappelant ceci à ceux qui seraient tentés non pas par le Jihade qui, comme la charité bien ordonnée, commence par soi-même, mais bien plutôt, et plus prosaïquement, par l’envie d’aller tirer dans le tas, ici ou ailleurs - avertissement sans ambiguïté :

  « N’en croyez rien ! Ce n’est sûrement pas le paradis qui vous attend… mais l’enfer si vous commettez l’irréparable ».

Et d’aucuns peut-être aussi… de marmonner : « L’enfer ? T’as dit Enfer Momo… bah… ça nous changera pas d’ici alors ! »

Mais… chut.

Vraiment ! Un seul souci pour le Conseil des Institutions musulmanes de France (CIMF – nouveau sigle créé par votre serviteur ) et leurs acteurs au quotidien, surtout le vendredi : dissocier l’Islam et les Musulmans de France de tous les crimes commis en leur nom en Europe en général et en France en particulier ; dénonciation et condamnation sur le conseil, sur la vive recommandation, voire la pression irrésistible, le commandement et puis finalement, l’ordre indiscutable - disons les choses !-, de la droite concurrencée par le FN, puis l’extrême droite ainsi que les milieux atlantistes et sionistes (excusez ce pléonasme !) ; CRIF en tête, presse et les médias audiovisuels qui lui sont affiliés : Marianne, Causeur et BFMTV principalement ; Libération aussi, les jours de grand vent, quand il s’oublie et qu’il se fait dessus (chassez le naturel etc…) avant de faire sur les autres, les éclaboussant, adepte d’un journalisme incontinent.

 

 Et nous autres alors dans cette affaire ? Oui, nous autres qui sommes désintéressés, avisés, informés, honnêtes et de bonne foi, privés d’arrière-pensées… eh bien, nous autres avons beau rassurer nos connaissances musulmanes pratiquantes à divers degrés et occasions (Musulmans on and off)… rien n’y fait :

« Non, non ! C’est important pour nous de faire savoir publiquement que nous ne soutenons pas ces actes immondes qui n’ont rien à voir avec l’Islam !

  • Mais personne n’a dit que vous souteniez ces actes ! 
  • Si, si !
  • Je regrette : les gens de bonne foi savent que vous n’avez rien à voir avec ces actes immondes.
  • Si ! Si ! On voit bien. Tous tous ! Tous nous montrent du doigt. Tous nous soupçonnent de duplicité, de soutenir secrètement ces actes ! Tous, vous dis-je !
  • Mais non, arrêtez enfin quoi ! C'est ridicule. Avec les gens informés et honnêtes, il n’y a pas d’amalgame possible !
  • Mais si… 
  • Mais non !
  • Mais si ! »

 

 N'insistons pas.

 

 

  A l’heure de l'auto-victimisation à outrance et généralisée - Homosexuels, Juifs, Musulmans, Réfugiés (et Hollandistes... sic ) -, à l’heure où il semblerait que tout ce beau petit monde juge que, décidément, on ne les détestera jamais assez… l’énergie dépensée par les Imams de France auprès de ceux qu’ils estiment devoir rassurer quant à leur condamnation d’une fermeté à toute épreuve du terrorisme religieux ou pas - mais surtout religieux, quand même ! -, sonne un peu comme une prière… une prière d’un genre particulier cependant ; une prière subliminale : « Détestez-nous ! Tenez-nous donc tous collectivement responsables que l’on puisse vous expliquer à quel point c’est injuste, à quel point c’est pas bien de nous faire ce procès-là, à quel point vous ne nous aimez pas, à quel point… à quel point…

      … à quel point l’Islam, pareille à toutes les religions monothéistes, est une religion d'amour et de paix ! »

Là soudain, une envie irrépressible de pouffer de rire nous submerge… et puis très vite aussi, le désir de prier notre interlocuteur (la prière encore et toujours la prière !) sur un ton courtois, cela va sans dire, de cesser de nous prendre pour des imbéciles incultes et amnésiques…

Car, la contrainte, le contrôle, l’intolérance, la violence psychologique, le meurtre et le génocide - sabre au clair chevauchant, canons chargés, bûchers flambant neufs, braises ardentes, cris, larmes et sang -, sont consubstantielles aux trois religions monothéistes ; tout ce qui vit, marche et crève - hommes, femmes, enfants, vieillards et les bêtes, les bêtes aussi -, est une cible : croyants car on ne l’est jamais assez, athées, agnostiques, infidèles, mécréants : l’histoire du Christianisme remplit à merveille ce cahier des charges ; l’Islam aussi ; quant au Judaïsme indissociable du sionisme religieux, bras armé et instrument du sionisme tout court - plus de terre, toujours plus : s’étendre et dominer …

Demandez donc à tous ceux qui ont vu leur carrière brisée (artistes, journalistes, politiciens) et parfois aussi leur vie sociale, ici en France, toutes les portes se refermant sur eux comme dans un tombeau, pour avoir osé un jour dénoncer l’emprise de l’idéologie sioniste sur toutes nos institutions : de l’Eysée au Sénat, en passant par le quai d’Orsay, le Parlement ; sans oublier les médias…

Et en dernier ressort, dans le cas où vous auriez un doute, rendez-vous dans une région aujourd’hui à feu et à sang, en vous arrêtant dans un territoire en particulier… territoire occupé, la Cisjordanie, par une religion, le Judaïsme… religion et idéologie – deux en un pour le prix de milliers de vie palestiniennes…

Après le Christianisme et l’Islam… là aussi, tout amour le Judaïsme ?

Peut-être, mais alors il ne peut s’agir que d’un amour, là encore, d’un genre particulier : une haine subliminale dans le style :

 « Comment ça mon petit Palestinien chéri et adoré, qu’est-ce que t’as ? Ben, t'es pas heureux ? T’as pas un bout de terrain pour tes oliviers, rien pour nourrir ta famille, c'est ça ? Qu’à cela ne tienne. Viens, je vais te céder un peu de terre… (comment ça ? C’est ta terre ? Oui mais c’est la mienne maintenant !)… genre bac à sable pour que ta marmaille puisse s’y amuser un peu. Après tout, on est pas des monstres ! (Même s’il ne faut pas nous tenter, jamais !) »

Et ça aussi, plus explicite cette fois-ci :

 « Ta maison, c’est ma maison ! Ta terre, c’est la mienne maintenant !

  • Ah bon ? Pourquoi ?
  • Parce que c’est écrit ?
  • Où ça ?
  • Dans le Livre, le grand Livre… l’unique, le seul…
  • Et les autres Livres alors ?
  • C’est de la m**** !
  • Comme vous y allez !
  • De quoi 
  • Quand même : vous y allez un peu fort là non ?……………….
  • Je vais te dire une bonne chose : si ta maison c’est ma maison, si ta terre c’est ma terre… c’est aussi, et c’est surtout parce que t’es isolé, sans défense, et par conséquent, trop faible donc pour résister, espèrer et prétendre à autre chose, espèce de trou de balle… de la prochaine balle qui va te trouer le cul si tu insistes !
  • Mais…
  • Y’a pas de mais… t’as compris ? Tu veux pas finir dans un fossé, une balle dans la nuque ? 
  • Ben non, si je peux l’éviter.
  • Alors, prends tes cliques et tes claques, toi et ta marmaille ! Casse-toi ! »

 

 Yahvé-ou akbar ! Dieu est Dieu au nom de Dieu, nom de dieu !

 

***

 

  Qui a dit que l'athéisme et l'agnosticisme sont le meilleur antidote contre la fièvre religieuse et poisseuse ?

 

 _________________

 

Pour prolonger, cliquez : Attentats et terrorisme

 



34 réactions


  • César Castique César Castique 25 juillet 2016 11:22

    «  Qui a dit que l’athéisme et l’agnosticisme sont le meilleur antidote contre la fièvre religieuse et poisseuse ? »


    Exactement comme l’anorexie est le meilleure antidote contre l’obésité. Et inversement. 

    • JL JL 25 juillet 2016 11:34

      @César Castique,

       
      ce que les mots veulent dire : vous venez de mettre dans le même sac abject, les fous de dieu et les adeptes de la plus grande croyance de France.
       
      Selon moi, il faut être fou de dieu pour se livrer à pareil amalgame : pour moi vous êtes donc un fou de dieu.
       
       nb. A toutes fins utiles, je vous informe que ce sont les déistes eux-mêmes qui qualifient j’athéisme de croyance.
       

    • JL JL 25 juillet 2016 11:39

      @César castique,

       
       il va de soi que le sac abject dont je parle ci-dessus est dans votre tête.

    • César Castique César Castique 25 juillet 2016 11:55

      @JL

      « ...ce que les mots veulent dire ... »



      Je m’attendais d’un expert comme vous qu’il sût qu’on ne peut être simultanément quelque chose et son contraire.


      « pour moi vous êtes donc un fou de dieu. »


      Il devrait me falloir une bonne douzaine de secondes pour m’en remettre... 


      «  toutes fins utiles, je vous informe que ce sont les déistes eux-mêmes qui qualifient j’athéisme de croyance. »


      On peut, vu la proportion de fanatiques que le secte comporte.

    • JL JL 25 juillet 2016 12:05

      @César Castique,

       
      je prend acte que vous persistez à traiter de fanatiques des milliards d’êtres humains. Le seul fanatique ici c’est clairement vous.

  • César Castique César Castique 25 juillet 2016 15:05

    « je prend acte que vous persistez à traiter de fanatiques des milliards d’êtres humains. »


    Je vais me gêner smiley 


    « Le seul fanatique ici c’est clairement vous. »


    Trop tard. J’avais précisé « une bonne douzaine de secondes », pour surmonter le traumatisme., c’état il y a trois heures et dix minutes !

  • Pascal L 25 juillet 2016 23:02

    « Car, la contrainte, le contrôle, l’intolérance, la violence psychologique, le meurtre et le génocide [...] sont consubstantielles aux trois religions monothéistes »

    Tout ce que vous décrivez ici est consubstantiel à la recherche du pouvoir et il est vrai que le mélange avec la religion est malsain, mais seules les religions messianistes sont concernées. Les religions messianistes annoncent un pouvoir de Dieu sur terre qu’il faut préparer par l’extermination des ennemis. Une seule des trois religions monothéistes est clairement messianiste : l’Islam. Dans le Judaïsme, quelques sectes le sont également.
    On ne trouve pas de trace de recherche de pouvoir ni de royaume terrestre futur dans l’enseignement de Jésus. On trouvera bien des personnes avide de pouvoir qui revendiquerons leur Christianisme, mais Jésus a pris les devants en associant la recherche du pouvoir et Satan (Luc 4, 5-7). Dans le Christianisme, chacun est individuellement responsable du bien et du mal qu’il commet. Les psychanalystes ou les lois naturelles ne disent pas autre chose.

    Parmi les religions messianistes, il ne faut pas oublier le nazisme, le communisme ou le maoïsme, car la mécanique est exactement la même et Dieu n’est même pas nécessaire :
     - un temps futur d’abondance où les adeptes auront le pouvoir,
     - l’avénement de ce temps futur est empêché par des ennemis clairement désignés (Juifs, capitalistes, occidentaux, Chrétiens...)
     - un leader charismatique,
     - un livre contient toute l’idéologie et il faut le connaître par cœur : Mein Kamp, Das Kapital, le petit livre rouge ou le Coran,
     - l’idéologie ne peut se discuter sous peine d’exclusion ou de mort,
     - et le plus important : un retournement des valeurs du bien et du mal. Les Croyants seront pardonnés pout toutes les fautes commises en combattant le mal.

    Lorsque tout est réunis, on est très mal et il existe de plus plein de groupes qui aspirent au pouvoir mais qui n’ont pas encore l’ensemble de ces critères. Il vaut mieux les surveiller.


  • alanhorus alanhorus 26 juillet 2016 00:44

    Il y a les religions officielles et il y a celle qui ne s’affichent que pour les initiés :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Pike
    « L’Apocalypse est, pour ceux qui reçoivent le dix-neuvième degré, l’apothéose de la foi sublime qui n’aspire qu’à Dieu, en dépit des pompes et des travaux de Lucifer. Lucifer, le porteur de lumière ! Quel nom étrange et mystérieux pour l’esprit des ténèbres ! Lucifer, le fils du matin ! Est-ce lui qui apporte la lumière et qui de sa splendeur intolérable aveugle les âmes faibles, sensuelles ou égoïstes ? N’en doutons pas car les traditions sont pleines d’inspirations et de révélations divines, et l’inspiration n’est pas propre à une seule époque et à une seule croyance. Platon et Philon, eux-aussi, étaient inspirés. »
    Albert Pike était franc maçon comme cazeneuve et estrozi.
    https://www.youtube.com/watch?v=2B1pmZSuby8


  • philouie 26 juillet 2016 07:14

    Qui a dit que l’athéisme et l’agnosticisme sont le meilleur antidote contre la fièvre religieuse et poisseuse ?
     
    L’athéisme, c’est le monde du consumérisme marchand et de l’avidité comme unique valeur.
    Avec l’athéisme, il n’y a plus de musulmans, de juifs ou de chrétiens, seulement la guerre de tous contre tous.


    • JL JL 27 juillet 2016 07:52

      @philouie
       

       vous croyez peut-être que c’est un athée qui a égorgé ce malheureux prêtre de 85 ans ?
       
       En effet, c’est bien connu, les athées sont des brutes sanguinaires !
       
      Pfff ! Pauvre type.

    • JL JL 27 juillet 2016 07:57

      philouie,


      Les juifs, les musulmans, les chrétiens constituent des communautés. ET encore des sous-communautés !
       
      Que voit-on, dans ces assassinats à répétition ? Des athées contre ces communautés ? Non ! Des communautés qui s’entre-tuent pour le plus grand profit des ultras riches. Cela ne vous suffit-il pas pour comprendre ? Ou bien vous êtes là vous aussi, pour jeter votre l’huile bénite sur le feu ?

    • philouie 27 juillet 2016 08:26

      @JL
      vous pourriez peut-être vous interroger sur le fait que le capitalisme bourgeois promeut l’athéisme et le mondialisme.
      Eux ont compris le bénéfice qu’ils avaient à en tirer.


    • JL JL 27 juillet 2016 08:53

      @philouie
       

       non, je n’ai jamais remarqué que le capitalisme bourgeois faisait l’apologie de l’athéisme : le capitalisme est œcuménique. Nuance !
       
       Quant au mondialisme : bien entendu, ceci explique cela.
       
       Vous inversez les relations de cause à effet. Et ce n’est sûrement pas en fustigeant les athées que vous abattrez le capitalisme : bien au contraire !

    • JL JL 27 juillet 2016 11:39

      @philouie,

       
       de fait, le capitalisme mondialisé n’est pas œcuménique, il est laïc, par intérêt.
       
       Du fait que vous haïssez les athées, vous niez la laïcité que vous amalgamez à l’athéisme, et par conséquent vous employez sur leurs sujets, des arguments pourris à la racine.
       
       La guerre de tous contre tous c’est la compétition capitaliste laquelle n’a rien aucun rapport avec les croyances personnelles des individus.
       
       Les commerçants se foutent bien de vos croyances religieuses aussi longtemps que vous vous approvisionnez chez eux.

    • philouie 27 juillet 2016 12:24

      @JL
      je ne vois pas ce qui vous fait croire que je hais les athées.
      Je combats l’athéisme que je considère être une doctrine nuisible mais je ne hais pas les athées.
      Ce que je crois :
      - je ne pense pas que l’on puisse faire confiance à une quelconque de nos élites pour nous diriger dans la bonne direction. Ceux-ci agissent selon leurs propres intérêts qui n’est pas le notre.
      - le monde est engagé dans des guerres de prédations. Il s’agit pour le pouvoir dominant de s’accaparer les ressources et le matériel humain.
      - La seule façon de combattre ses guerres de prédations, qui sont le résultat de nos attitudes de consommateurs, est de réformer, chacun individuellement, notre propre avidité, puisque c’est cette avidité qui donne l’assentiment aux criminels qui nous conduisent à la guerre.
      - Ainsi l’homme doit faire un effort sur soi, il doit se réformer intérieurement or l’athéisme ne propose aucun modèle visant à cette réforme, pire, il ne propose de dire que tout se vaut, tout est égal et donc que la meilleure chose à faire est de chercher à en profiter. l’athéisme conduit à l’exacerbation du désir et c’est cela que lui demande le monde marchand alors que le monde religieux cherche à la canaliser.


    • bourrico 7 27 juillet 2016 12:30

      @philouie

      Je combats l’athéisme que je considère être une doctrine nuisible


      Et moi je chie sur les religions que je considère comme des doctrines nuisibles bourrées de dogmes asservissants.
      Ce qui nous différencie, c’est que contrairement à toi, je ne crois pas au père noël.

    • pemile pemile 27 juillet 2016 12:50

      @philouie « Je combats l’athéisme que je considère être une doctrine nuisible mais je ne hais pas les athées. »

      Combattre l’athéisme ?! Fuis le, reste pas en France, t’as plus que le choix comme destination !


    • JL JL 27 juillet 2016 12:57

      @philouie
       

       
       Au sujet des élites qui agissent dans leur propre intérêt : vous connaissez quelqu’un qui agit contre ses intérêts ? Vos arguments ici font plof parce que vous mélangez tout.
       
       Si vous voulez être crédible, vous devriez dire que c’est l’Europe dont les racines chrétiennes sont connues de tous, qui a colonisé la planète, ce n’était pas une Europe athée, ni même laïque !
       
      Mais votre haine des athées vous aveugle. L’athéisme n’est pas une doctrine nuisible pour la bonne raison que ce n’est pas une doctrine : c’en est même le contraire !

    • philouie 28 juillet 2016 08:20

      @JL
      Dans on esprit le christianisme est la source de l’athéisme.
      c’est lui qui a corrompu l’esprit de l’homme en le divinisant.
      L’humanisme n’est qu’un rejeton abâtardi du christianisme.
      Encore une fois, je n’ai aucune haine des athées et je ne crois pas en avoir exprimé. Je combats des idées pas des personnes.


    • JL JL 28 juillet 2016 09:44

      @philouie
       

      vous concernant, plutôt que de haine des athées je parlerai désormais d’aversion ; ça vous va ?
       
      Si pour vous le christianisme est la source de l’athéisme, lequel est la guerre de tous contre tous, vous devriez admettre qu’à vos yeux les chrétiens ne valent guère mieux que les athées, non ?
       
      Ceci dit, cette phrase m’interpelle : ’’(le chistianisme) a corrompu l’esprit de l’homme en le divinisant’’.
       
      Je me souviens avoir lu quelque chose comme ça, de Marcel Gauchet, ou René Girard, je ne sais plus. J’avoue que ça me laisse perplexe, parce que, si l’islam n’a pas fait la même chose, comment m’expliquerez vous le paradis promis par le Coran ?
       
      Pour ma part, je ne crois pas que le christianisme a divinisé l’esprit de l’homme mais au contraire, a anthopologisé la divinité ! 

    • philouie 28 juillet 2016 09:51

      @JL
      vous concernant, plutôt que de haine des athées je parlerai désormais d’aversion ; ça vous va ?
       
      Pas même. J’ai beaucoup d’amis athées. Je juge les personnes sur leurs actes et non sur leur croyance.
      Il y a des athées qui sont très bien et des croyants qui sont très cons. Ce n’est pas là que le problème se pose.


    • JL JL 28 juillet 2016 09:56

      @philouie
       

      s’Il y a des athées qui sont très bien et des croyants qui sont très cons, alors dites moi où est le problème de l’athéisme ?
       
      Ne me parlez pas du problème des religions, je ne le connais que trop.

    • philouie 28 juillet 2016 09:57

      @JL
      Divinisé l’homme, c’est par l’intermédiaire de Jésus Christ, bien sûr. Ou idéalisé.
      La formule que j’utilise habituellement est de dire que le christianisme idéalise l’homme et diabolise l’autre.
      Je revendique un humanisme terrien, c’est à dire attaché à la terre et non pas un humanisme dans lequel l’homme chercherait à être l’égal de Dieu.
      Pour moi la question de la transcendance, c’est à dire de la rupture entre l’humain et le divin, est essentiel, bien que d’une façon absolu il n’y a d’autre réalité que Dieu.
      En Islam, l’anthropomorphisme est un péché. L’enseignement est de dire que rien ne Lui ressemble.


    • philouie 28 juillet 2016 10:01

      @JL
      Le problème de l’homme est qu’il a besoin d’être éduqué.
      eduqué, ça veux dire qu’il est nécessaire qu’il combatte ses passions. Ce combat que l’on nomme Djihad.
      Les moyens de ce combat sont le jeûne, la prière, la charité.
      L’athéisme, surtout dans sa dimension consumériste, cultive au contraire l’idée qu’il faut assouvir ses désirs. C’est le jouïr à tout prix.
      Or la réalité de la communauté humaine, c’est que la jouissance doit être partagée et on accède à la jouissance partagée par le renoncement à ses propres désirs.


    • chantecler chantecler 28 juillet 2016 10:18

    • JL JL 28 juillet 2016 11:36

      @philouie

       
      ’’La formule que j’utilise habituellement est de dire que le christianisme idéalise l’homme et diabolise l’autre.’
       
      Diabolise l’autre ? Quel autre ? Qui est cet autre, dans le chistianislme ?

    • JL JL 28 juillet 2016 13:08

      @philouie
       

      je me contenterai de votre mutisme que je sens embarrassé et pour cause, et je vous répondrai : la diabolisation de l’autre - forcément non coreligionnaire - n’est pas l’apanage du christianisme, c’est la tare congénitale et commune aux trois religions révélées.

    • philouie 28 juillet 2016 20:43

      @JL
      Je vaquais.
      Du coup je vais pouvoir répondre à votre objection..
      La diabolisation de l’autre est un phénomène inconscient.
      Vous savez ce qu’est une projection.
      Dans une projection ; un contenu obscur, méconnu du sujet est projeté. Une part enfouie de lui-même qu’il projette sur autrui. On trouve ça chez Jung. Nous ne sommes pas totalement individué, aussi ça s’inscrit dans la relation de nous à eux, plus que dans celle de je à lui.. C’est la question identitaire, on trouve ça par exemple chez le supporter : « Lyonnais, bande de pédés, Lyonnais, on va vous enculer ».
       
      Chez les chrétiens, Dieu est le bien absolu « summum bonum ». Par l’intermédiaire de son fils Jésus, le chrétien est invité à s’identifier à ce Dieu, bon absolu et donc de devenir un homme de toute bonté, charitable, qui veut le bien de son prochain, qui ne ment, qui ne vole pas.
      Or vous le savez comme moi, l’homme habituel n’est pas si parfait que ça et il se pourrait bien qu’il soit roublard et tricheur, vaniteux et égoïste. Donc qu’est-ce qu’il fait ? Il tente de ressembler au bien suprême et il projette.
      De là nait le diable, mais aussi bien sûr l’antisémitisme, puisque la projection de l’homme qui s’idéalise collectivement est une projection collective qui apparait sur un groupe adverse.( Voir Jung, Réponse à Job.)

      Il projette et de surcroit devient fou.

      En islam, Dieu n’est pas le bien suprême et il n’a rien de semblable à l’homme.
      Il y a une altérité radicale entre Dieu et l’homme et l’on ne demande pas à l’homme d’imiter Dieu. L’homme est l’homme, Dieu est Dieu.
      Rendez, à César, etc...
      Aux musulmans, il n’est même pas demandé d’aimer son prochain. Il est demandé, ou plutôt il est ordonné, deux choses aux musulmans : de respecter la Loi Divine et de faire le bien.
      Puisqu’il n’a personne a imiter, le musulman pourra être lui-même sans voir le mal partout. Puisqu’il fait le bien, Dieu prendra commande de son être et le conduira dans Son Chemin, qui est un chemin de Clémence et de Miséricorde.


    • Jo.Di Jo.Di 28 juillet 2016 21:00

      @philouie
       
      Cette projection tient à la religion versus la transcendance c.a.d à son histoire.
       
      On peut dire la même chose de l’art.
       
      Marx dans son Introduction à la Critique de l’Économie politique.
       

      " Jamais la mythologie égyptienne n’aurait pu fournir un terrain favorable à l’éclosion de l’art grec. Mais il faut en tout cas une mythologie." 

       
      L’Islam est la religion d’un conquérant, le christianisme d’un esclave, c’est l’Histoire.
       
      L’Islam est le surmoi arabe, de ce contexte historique arabe, la nation est occidentale, la modernité aussi. Chacun ses mythes raciaux.
       
      Aussi un concordat serait une branlette pour barbu, hors sujet ....

    • Jo.Di Jo.Di 28 juillet 2016 21:13

      Le Califat est une expérience totale
       
      où le monde se donne à vous avec cette plénitude de sens « humain » (pas bobo libidineux larvaire baffreur le pousseur de caddie), c.a.d
       
      pour barbu le Califat existe pour lui, pendant qu’il vit en lui
       

      C’est du Husserl « zu den sachen selbst » : « revenir aux choses mêmes » .... Barbu c’est du matérialisme historique opposé à tte recherche de transcendance
       
      De la phénoménologie versus de la spiritualité.
       


    • JL JL 28 juillet 2016 21:41

      @philouie
       

       j’ai besoin de temps pour répondre. Et peut-être que je n’aurai rien à dire.

      Bonne soirée.

    • philouie 28 juillet 2016 21:46

      @JL
      Merci,
      Également.


  • Crab2 26 juillet 2016 10:22

    L’islam, si l’on se réfère au coran, n’est pas une religion ; c’est un texte sexiste, athéophobe, homophobe, antisémite et [ xénophobe* ( apostasie interdite ) ] pour plus des trois quart - si l’on prend comme modèle la vie de Mahomet - dans ce cas c’est cautionner un chef guerrier sanguinaire pilleur... qui faisait décapiter [ les poètes* qui le contestait ( les journalistes à l’époque ) ] - un vieux chef de tribu pédocriminel pour avoir forcé une fillette de six ans à l’épouser pour la mettre dans son lit à neuf pour selon le hadith, ( ce qui aggrave le crime sexuel ), qu’elle devienne la mémoire du prophète
    Je ne suis pas croyant, cependant je constate que dans l’Ancien testament il y a de nombreux rôles de femmes, quelques-uns dans le Nouveau Testament - aucun dans le coran - ( le "coran parle des femmes à la troisième personne - chercher l’erreur )
    Suites :

    Une certaine gauche et le complexe colonial

    http://morsini.blog.tdg.ch/archive/2016/07/23/une-certaine-gauche-et-le-complexe-colonial-277786.html


  • Crab2 26 juillet 2016 10:26
    Le ’’prix’’ d’une femme - sous loi islamique

    Chaos : ce film de Coline SERREAU ( sorti en 2001 ) – une histoire plus que jamais d’actualité

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/05/21/810a7eaaf809e92eb 16ce4a7dd8db8c6.html


Réagir