jeudi 20 octobre 2016 - par ddacoudre

Réponse à la hauteur

il y a eu des mesures.

L’agression de policiers a fait la une de par la nature des moyens mis en œuvre par leurs agresseurs. Remplacer les cailloux par des cocktails Molotov n’est pas rien. Mais ce n’est pas une nouveauté, dans les affrontements en queue de manifestations, que ce soit en France où à l’étranger, elles les caractérisent et font le "buzz" des médias qui glissent sur le fond. Le car jacking ou le home jacking non plus, l’un et l’autre sont apparus aux états unis autour des années 1990 et en France courant années 2000 /2010. Tout cela n’est pas inconnu de nos gouvernants d’hier et d’aujourd’hui ni des forces de police, il faut donc arrêter de faire sur ces sujets les ingénus qui tombent du ciel. Certains politiques ont pris des mesures de classement. Quinze zones de sécurité prioritaires (ZSP) promises par le ministre de l’Intérieur ont été classées avec pour objectif : mener des actions ciblées dans ces quartiers pour enrayer la délinquance qui les mine. Mesures prévues : Concrètement, ce dispositif reposera sur une « cellule opérationnelle » dirigée par le préfet, associé au procureur de la République — si ce dernier le souhaite —, pour coordonner l'ensemble des forces de sécurité de la zone concernée. Une seconde « cellule de coordination » des différents partenaires (polices municipales, associations, Education nationale…) sera, elle, chapeautée par un ou plusieurs élus locaux. Cette cellule, qui doit être la plus restreinte possible pour une plus grande efficacité, a pour but de conduire toutes les actions de prévention contre la délinquance, comme la mise en place de mesures visant à prévenir la récidive des mineurs.

Ne pas risquer leur vie.

Alors, je veux bien que des policiers défilent sur les champs Élisée, je dirais même qu’ils ont raison s’ils ont un intérêt à défendre, même s’ils en courent des sanctions. L’on verra bien si l’état est plus prompt à punir des syndicalistes de la CGT que ses forces de l’ordre. Pourtant ce qui m’a titillé ce sont leurs mots d’ordre et les différentes déclarations, (nous n’avons pas de réponse à la hauteur, nous nous sentons en insécurité dans l’exercice de notre travail). J’ai un point de vue net les concernant, ils n’ont pas à risquer leurs vies, tout comme ils n’ont pas à tabasser ou tirer sur qui que ce soit, si ce n’est protéger leur existence. Sauf que les circonstances dans lesquelles ils exercent leurs missions ne sont pas toujours nettes ou prévisibles. De plus parmi eux certains illuminés croient être des Zorro qui vont réduire la délinquance et la criminalité par leurs seules actions touchés par la grâce divine, se plaignant de retrouver les mêmes délinquants qu’ils souhaiteraient que les juges enferment à vie. D’autres fortement marqués FN soufflent sur les braises à partir d’une réalité effective où l’agression vont et viennent d’un moi sur l’autre, car il ne peut y avoir de stabilité ni de montée ou baisse fulgurante. Et les médias en parlent comme si des mesure gouvernementale répressive pouvaient les faire cesser, et de se jeter à la figure leurs incapacités, alors que cela fait des années que sur les conseils de Bauer (un criminologue qui a conseillé la droite et la gauche) la visibilité des forces de l’ordre s’est accrue, leurs tenus vestimentaires s’est militarisé. Également cela fait des années que nous sommes sous surveillances et continuons de l’être sans que cesse la demande de sécurisation, qu’à leur tour les manifestants ont porté. Ce point de vue a fait école avec des lois sur la récidive et les peines planché, (pour de la peine perdue), car la répression a ses limites.

 l'histoire culturelle.

C’est l’histoire qui nous l’enseigne. Les sévices et buchers n’ont rien résolu, pas plus que les déportations, les bagnes ou la peine de mort. L’on évite de regarder l’histoire et de préciser cela par peur de décourager la répression de donner le sentiment de laxisme que ne manqueraient pas d’utiliser à tour de rôle les gouvernants quand ils passent dans l’opposition, avec le FN sur les talons. Ce serait aussi décourageant pour des forces de l’ordre à qui l’on raconte qu’ils en sont le fer de lance de la démocratie. L’histoire nous obligerait à constater l’inefficace du tout répressif. Et ce n’est pas dans l’air du temps où les citoyens en demandent toujours plus et s’affrontent sur ce sujet dans une surenchère démagogique qui les conduirait à avoir un policier à leur porte.

Mais surtout il est interdit de dire que la délinquance et la criminalité sont culturelle, c'est-à-dire que c’est nous qui créons les conditions de son existences, car il faudrait en conclure que plus que la répression, nous ne devons pas construire les conditions de son développement.

Depuis 1995 le nombre de crimes et délits navigue sur une crête autour de 3 600 000 plus ou moins et nos politiciens se disputent sur ces fluctuations. Également sur la nature des crimes et délits qui varient en fonction des pratiques de la société. Il y a moins de braquages de banques puisqu’il n’y a plus d’argent en liquide, il y a plus d’agression de personnes âgées puisque l’or a augmenté à la bourse, il y a plus de vols du genre car jacking ou home jacking, et l’apparition d’une cybercriminalité puisqu’il y a le net.

Nous pouvons observer cela en mettant en parallèle, la courbe du chômage, celle de la délinquance et criminalité, celle de l’augmentation des biens disponibles, celles de l’évolution de la population et celles des forces de l’ordre. Se dégage alors une fluctuation entre deux niveau, un peu comme le serpent monétaire en son temps, toutes s’interfèrent. Cela est bien normal l’on ne naît pas criminel ou délinquant, on le devient, c’est la société qui les fabrique par l’exclusion par les inégalités. Encore heureux que le tempérament des individus qui passent à l’acte compte, car si tous les exclus et les miséreux devenaient délinquants et criminels l’on serait submergé.

Une dernière distinction, dans le monde des malfrats aussi il y a eu des évolutions, les professionnels comme nous l’avons vu à Marseille se tuent entre eux et ceux de deuxième rang font les gardiens des zones. Ce sont eux qui caillassent ou vivent de délinquances et agressent tant les forces de l’ordre que parfois des médecins ou des pompiers dans ces fameuses zones qui s’appellent des ghettos. Il y a très long temps j’avais écris qu’en important les conditions économiques étatsuniennes la délinquance et la criminalité ne s’arrêterait pas au frontière. Comme le nuage de Tchernobyl l’on nous a expliqué que si, sauf qui croirait que les tags sont de création francophone.

Une ambiance délétaire.

De la sorte de puis de très nombreuses années, le pays baigne dans une inquiétude sécuritaire qu’on lui rappelle tous les jours et les forces de l’ordre sont mises à contribution. à laquelle il faut ajouter celle lié au développement de l’égoïsme (l’individualisme mal compris) qui invite à faire peu cas de l’autre et donne cours à de nombreuses incivilités assimilées à de l’agression, car elles choquent le psychique et les civilités populaires.

Cela fait tout de même un tout qui pèse aussi sur les forces de l’ordre qui sont des citoyens comme les autres. L’on peut comprendre que tous les jours devoir, à vitam aeternam, accomplir une mission qui n’a pas de terme peut peser. D’autant plus que tous les hommes politiques leurs promettent qu’avec leurs politiques ils vont faire reculer le crime et la délinquance en ne parlant que d'un niveau, il y en à deux niveaux, l'un chez des « riches » (cols blancs) qui en veulent plus, l'autre chez les pauvres pour la même raison. Mais quand on les compare, ce sont les « riches » les plus nombreux tandis que les pauvres moins nombreux sont plus agressifs.

Policier n'est pas un métier.

Un dernier point, être gendarme ou policier ce n’est pas un métier, c’est une mission régalienne. Que cela demande de devenir des professionnels et d’acquérir de nouvelles compétences rien à redire. Si ce n’est qu’aujourd’hui devant la permanence du chômage et au nom de l’égalité, des hommes et des femmes y entrent tout simplement pour avoir un travail et une source de revenu. L’on comprend dès lors pourquoi ils n’ont pas à risquer leurs vies. L’on n’est pas dans le suicide altruiste des armées où des hommes sont rémunérés pour aller se faire tuer à notre place. Et si l’on constate une augmentation du stress dans le monde salarial qui a quintuplé depuis 2011, il n’y a pas de raison que les forces de police n’y soient pas sensibles. Mais il semble que tout cela ne soit pas utile à la réflexion des citoyens, il faut qu’ils en concluent une demande de plus de répression pour justifier l’application de plus de limites de leur liberté et surtout qu’ils ne sortent pas du triumvirat « sécuritariste » le PS, LR, FN

Suivez mon doigt.

Alors à quoi cela corresponde de réclamer une réponse à la hauteur ? Faut-il que le ministre de l’intérieur grimpe au sommet de la tour Effel, il me semble que la réponse a été donnée de puis longtemps, je la rappelai en tout début (Policiers, CRS, gendarmes, enquêteurs de police judiciaire et de services de renseignements seront ainsi mobilisés.), à part de faire appel à l’armée, je ne vois pas où nous pouvons grimper plus haut.

J’imagine que certains pensent au nettoyage par karcher comme acte civilisé suprême ou le retour à la peine de mort en faisant fi de l’histoire tout à la satisfaction de leurs émotions que la presse et les « sécuritaristes » entretiennent.

Pas une voix pour réclamer du travail pour ces ghettos puisque des gens « honnêtes » n’en ont pas, et surtout pas la légalisation des drogues qui sont à la source de ces luttes de territoriales. Rien que la répression, de la répression, seulement de la répression, ça ne marche pas, mais l’on s’en fout ça fait plaisir au peuple et ça le fait voter à droite et ça permet de développer plus de contrôles et de surveillance.

Imaginons si nous avions les mêmes comportements dans le monde du travail où tous les ans il y a autour de 500 morts. Si à chaque mort nous allions manifester sur les champs Élysée pour réclamer une réponse à la hauteur. Il faudrait la débaptiser pour l’appeler l’avenue occupée. Il semble évident que nous soyons plus sensible à la manière dont la mort nous atteint qu’à la mort elle-même, et que son exception soit l’événement choquant qui fait sortir de ses gongs et interpelle, tout en étant une aubaine pour des profiteurs de situations à l’affut, suivez mon doigt.

l'humain d'abord.

Les forces de l’ordre se sentent en insécurité. Si je songe au concept forces de l'ordre et de sécurité j’ai envie de me marrer. Ben oui ! Comme ceux qui vont à la guerre ils ont peur et en plus c'est humain. Merde alors, ils découvrent qui sont humains et non des robots que souhaiteraient les gouvernants. Si je suis un humaniste, je pense que derrières il y a des hommes et des femmes avec leurs familles. Il vaut mieux un délinquant ou criminel en fuite qui tôt ou tard sera pris, qu’un policier mort. Mais chez les délinquants et les criminels c’est pareil, ce sont des femmes et des hommes avec leur famille. Alors il ne faut pas que qui que ce soit, après des sommations, ait le droit d’en tuer un autre, si aucune vie n'est en danger. Ni pour les uns ni pour les autres leur destin n'était écrit pour qu’ils deviennent policiers ou malfrats. Ce sont les conditions socioéconomiques de leur environnement qui en ont décidé. Dire cela n’est pas être naïf, je ne vais pas aller prendre un malfrat et lui expliquer cela, je serais dévalisé ou mort avant. De la même manière je ne vais pas me faire comprendre des policiers qui se font « caillasser » ou tirer dessus, maintenant « molotover ».

Alors l’on fait quoi, l’on crée du travail ou l’on ouvre des prisons, chacun sait le choix que nous avons fait et qui nous conduit dans le mur. En disposant bientôt de moyens d’interventions cérébraux nous réclamerons des "lobotomisations" après l’échec des internements, pressés en cela par une population apeurée qui ne peut bientôt même plus comprendre que les détenus soient accompagnés pour leur réinsertion.

Ainsi, faute de se contenter de l’information palpitante devant sa télé, nous n'avons plus de courage pour réclamer des orientations économiques autres, afin que certains de notre descendance ou ceux qui arrivent en âge de travailler n’aient pas, comme choix pour un revenu, à être malfrats ou flics, parce qu'ils n'ont pu choisir leur lieu de naissance ni leur famille.



75 réactions


  • Etbendidon 20 octobre 2016 11:45

    =

    Ben il a raison le dédé, zont méchants les policiers na

     

    Exercice de réflexion

    Un flic patrouille la nuit dans une rue déserte

    Soudain un jeune (c’est le nom donné par les journaleux) surgit avec un couteau à la main dans l’intention de l’agresser

    Que fait le flic ?

    - Le flic chinois : Une balle en plein cœur et le voyou est mort

    - Le flic russe : Une balle entre les deux yeux et le voyou est mort

    - Le flic américain : pan, pan, pan, pan, pan, pan, pan – clic – changement de chargeur – pan, pan, pan, pan, pan… Et le voyou est mort

    - Le flic arabe : Dans la seconde le voleur est égorgé, émasculé, énuclé. Bref, mort

     

    Et le policier français ?????

    - Il garde son sang-froid et analyse la situation :

    Est-il en légitime défense ? A-t-il vérifié si le voyou est arabe ? Parce que dans son cas le couteau fait partie de sa culture, il n’a donc pas le droit de s’opposer et les médias vont en faire une victime

    Est-ce un jeune incompris des quartiers ?

    Est-ce que cela va être vu comme du racisme ? Dans ce cas, la cité connaitre des émeutes et il risque d’être poursuivi par le MRAP, SOS racisme, le CRAN … sans parler des risques pour sa famille et ses gosses et les médias vont parler de bavure policière.
    Combien de voitures vont bruler s’il tire ?

    L’état devra-t-il par sa faute négocier la paix sociale dans les quartiers ?

     

    Bref après toutes ces questions légitimes le flic meurt et le ministre de l’intérieur lui décerne la croix du mérite à titre posthume

     smiley


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 12:21

      @Etbendidon
      bonjour tu regardes trop de policier à la téloch, mais je reconnais que cela t’a informé sur les pratique de chaque pays. :-
      cordialement.


    • L'enfoiré L’enfoiré 20 octobre 2016 17:31

      @ddacoudre


      Salut dd,
       Trouver un job aujourd’hui... 
       Malfrat, bien sûr... 
       Si vous ne le savez pas, hier on a eu une prise d’otages, le fils d’un échevin interpelé.
       Il n’attendait que de retourner en prison. 
       Nos prisons sont chauffées, on a la télé, et on travaille pour passer le temps.
       Gendarmes contre voleurs, 
       Chez nous, on cherche des flics. 
       Profession avec un peu de risques.
       Mais on a la permission de faire marcher la sirène et de dépasser les vitesses autorisées dès qu’on a un appel . Ce n’est pas dans la téloch, c’est du vécu.
       Quand il y a trop peu de policiers, on appelle l’armée pour sécuriser. 
       Il faut aller dans les bureaux de polices pour se rendre compte des vicissitudes du métier. 
       

    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 19:35

      @L’enfoiré

      bonjour je ne connais pas la situation en Belgique, mais le "métier de malfrat est vieux comme le monde, ce sont les puissant qui en ont été la source et les force de police n’était pas là pour faire régner l’ordre mais protéger les puissants et les rois, c’est encore ce qu’ont demandé les bourgeois libéraux qu’on les laisse commercer et que le pouvoir protège leur commerce. heureusement que le socialisme dans la suite des droit de l’homme ont obtenu que l’on ne tire pas les pauvres comme des lapins parce qu’ils ont faim.cela n’autorise pas les pauvres ou riches de tuer des forces de l’ordre pour poursuivre leur commerce illicite. mais pas grand monde s’interroge comment faire tarir ce commerce illicite en offrant un revenu à ceux qui n’en ont pas, j’ai formulé l’idée de les remettre dans le circuit d’enseignement en les rémunérant. il vaut mieux qu’ils reçoivent de l’argent pour s’instruire, dont forcement l’on en bénéficiera que de gagner de l’argent facile en vendant de la drogues qu fait des trous aux neurones.
      cordialement.


    • L'enfoiré L’enfoiré 20 octobre 2016 22:49

      @ddacoudre


      Je signale entre parenthèse qu’aujourd’hui, nous nous sommes rappelé de la marche blanche dans les rues de Bruxelles.
      Il y a exactement 20 ans, 300.000 personnes rassemblés dans une réunion improvisée.
      La justice, j’en ai écrit trois articles, il y a bien longtemps.
      Le jugement de dieu, vous n’en parlez pas, pourtant c’était la manière de la rendre.
      Heureusement, nous n’en sommes plus là dans nos pays.


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 octobre 2016 11:50

    Bonjour ddacoudre,
    L’article tout entier baigne dans un hypnotique : dormez braves gens et ne vous inquiétez pas, tout est normal, les statistiques le disent, et d’ailleurs les agressions contre les policiers, les pompiers, les enseignants, cela fait partie des risques du métier, il faut l’accepter.

    Mais l’accumulation des violences finit par traverser le mur du politiquement correct, et pour que les policiers fassent des manifestations, ce qui est très rare, il faut qu’ils soient vraiment au bout du rouleau. Le choix n’est plus entre « trouver du travail ou ouvrir des prisons », il est entre faire cesser la violence en appliquant la tolérance zéro ou bien baisser les bras et s’enfoncer chaque jour un peu plus dans une société invivable dans laquelle le travail même n’aura plus aucun sens car celui-ci a besoin d’un minimum de sécurité.

    Pourquoi l’activité économique et les services publics fuient-ils des villes entières ? Parce que celle-ci sont devenues de véritables coupe-gorges qui dissuadent n’importe quelle entreprise de s’y installer.

    « L’histoire nous obligerait à constater l’inefficace du tout répressif. »
    Il y a des tas de contre-exemples, et dans tous les pays, la liste serait trop longue pour les citer tous. Alors, je ne sais pas s’il faut employer le karcher ou autre chose, mais je sais que si on s’en tient au statu quo actuel, tout va se dégrader très rapidement, statistiques ou pas.


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 12:32

      @Gilles Mérivac

      notre société est devenu plus égoïste et plus violente dans beaucoup de domaine y compris le sport. cela fait un tout, une perception suggestive qui se repend par les médias et les hommes politique qui vivent de cela. prend les stats depuis 1995.

       les citoyens passent leur temps a se faire peur au delà de la réalité des risques
       mais ce n’est qu’une posture verbale s’il étaient affecté psychiquement par ce qu’ils racontent ils mouraient d’angoisses.
      cordialement.
       


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 13:01

      @ddacoudre
      Gilles le tableau et tu pourras y voir que le taux de criminalité est en baisse.
      http://www.actualitix.com/wp-content/uploads/2013/04/taux-de-criminalite-en-france.png


    • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 13:07

      @ddacoudre


      Tant mieux ddacoudre  , la criminalité a baissé .

      Tout va bien . 

      La mer est bleue et le soleil luit . 

      Deux policiers grièvement brûlés . 

      Demain ne ratez pas notre émission sur la multiplication des rhododendrons .

    • foufouille foufouille 20 octobre 2016 13:20

      @ddacoudre
      comme le chômage est en baisse.


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 13:33

      @rocla+

      bonjour tu peux toujours nier la réalité le taux de criminalité à baissé cela ne signifie pas que des gens ne se feront pas tuer et que cela nous concerne. ce qui me gène c’est l’approche émotionnelle que nous en faisons pour des raisons politiques, quand deux jeunes en 2005 se sont fait bruler et que cela a conduit à des émeutes nous étions dans le me^me schéma d’exaspération. la particularité des français comme le dit mon beau père ils ont la mémoire courte, mais lui il a une excuse il a cent ans.
      le liens http://www.actualitix.com/wp-content/uploads/2015/12/logo-actualitix-1.png
      cordialement.


    • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 13:37

      @ddacoudre


      Je m’ en bats du taux de criminalité . 

      Des assassins en puissance défient la loi en brûlant vifs des flics dans une bagnole .



      Et tout à l’ air d’ aller bien . 

      Si cela vous convient , tant mieux pour vous . 

      Moi je dis que la légitime défense doit être appliquée . 

    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 14:13

      @rocla+

      il étaient en état de légitime défense, il ont dis que cela c’était déroulé trop rapidement pour qu’ils aient leu le temps de réagir. je ne te répète que ce que j’ai lu, je n’y était pas.
      cd


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 octobre 2016 15:59

      @ddacoudre
      Désolé mais je ne peux pas accepter l’expression « posture verbale » pour le ressenti envers des attentats aussi graves que ceux qui se sont passés.


    • philippe baron-abrioux 20 octobre 2016 18:05

      @Gilles Mérivac

       LA VIOLENCE n’est jamais un mode d’expression acceptable(même si parfois elle peut« se comprendre » ce qui ne veut pas dire l’excuser )

       Bonjour ,

       « pour que les policiers fassent des manifestations, ce qui est très rare, » !

       rare, oui mais pas tant que cela et dès après la fin de la dernière guerre .

       « il faut qu’ils soient vraiment au bout du rouleau » comme beaucoup d’entre nous tous habitants de notre pays , pour des raisons diverses car eux comme nous, nous sommes des femmes et des hommes choqués par la violence des actes commis et l’incompréhension qui est la notre pour les expliquer de façon rationnelle ce qui signifie selon moi être capables de réfléchir à la réalité de l’insécurité si on la compare au sentiment d’insécurité ce qui est bien différent .

       et cela partout , dans toute la société ; ce qui apparait en ce moment de façon assez claire me semble t il est que les violences , verbales ou physiques, sont dirigées en ce moment principalement  vers toutes les institutions (ou ceux qui les représentent de façon statutaire ou par leur fonction sociale ) identifiables par tout un chacun :

       écoles et collèges, police et gendarmerie , personnel médical et hospitalier , pompiers et S.A.M.U , fonctionnaires (postiers ) , etc ...

       les cibles de ces violences sont précises , aucune n’est le fruit d’un hasard quelconque , le plus souvent elles sont largement organisées et préméditées de plus ou moins longue date et provoquent un sentiment d’impossibilité à réagir ,car des lois s’appliquent , ni une fois l’alerte passée , à comprendre « comment on a pu en arriver là » selon la formule .

      ce phénomène (au sens étymologique du mot : qui apparait soudainement ) est un symptôme déjà connu , étudié par des sociologues , des juristes , pénalistes entre autres , qui ont à maintes fois alerté les différents pouvoirs en place qui , le plus souvent , ont bondi sur les lieux , parfois organisé une cérémonie « empreinte de dignité », à valeur pédagogique, confirmant que les institutions seraient toujours plus fortes que ces actes violents commis par de « sauvageons ou des sauvages » , de la « racaille » , des « voyous » , des « salopards » .

       sauf que le constat actuel est que ce sont les INSTITUTIONS elles même qui sont les cibles visées et directement attaquées de façon de plus en plus fréquente et systématique .

      mais de cela , de ces symptômes , de ces actes à quoi bon en rechercher les causes : on constate on s’insurge , on renforce un vieux texte de loi pour sévir contre ceux qui s’en prennent aux représentants de pouvoirs régaliens de l’état et on se prépare encore un peu mieux parait il au prochain acte de violence ?

        pourquoi tous les travaux , toutes les études fournis d’ores et déjà et depuis longtemps sur ce sujet demeurent ils posés sur des coins de bureaux ministériels sans qu’aucun oeil ne se soit penché dessus ?

      à quoi bon demander des travaux , des comptes rendus , des analyses , si c’est pour n’en rien faire ou seulement les agiter devant les caméras ?

      y aurait il dans cet attentisme , dans cette paresse (coupable sur bien des points ) une posture strictement politico -politicienne dont on attendrait le résultat tant attendu d’un effondrement sur elle même d’une république attaquée de toutes parts et par tous moyens pour aboutir à n’en faire qu’un système démocratique républicain dont on ne trouverait plus trace que sur nos pièces de monnaie et aux frontons de certains bâtiments publics parfois même arborant notre drapeau .

       il y a une raréfaction de l’air , une respiration « démocratique » de moins en moins fluide , des remugles nauséabonds de couardise , de peur plus ou moins entretenue à grands coups de « news » putassiers à l’adresse d’une société éclatée , désorientée par des gesticulations sans fin (sauf devant les cercueils et les lits d’hôpitaux ) .

       quand toute une société , et tous ceux qui la font encore fonctionner , comme ils le peuvent , sont attaqués de la sorte et que personne n’est plus capable non seulement de constater les dégâts mais , en s’appuyant sur l’étude de ce qui a pu les provoquer , de repenser à cette dérive violente et à ses possibles racines , de tout mettre en oeuvre ( nombreux et disponibles sont ceux qui veulent bien encore s’y atteler ) pour éviter cette escalade en se donnant les moyens de la juguler , il y a un espace qui se crée pour laisser planer un doute terrible : _ serait ce avec une arrière pensée honteuse ?

       bonne fin de journée à tous !

       P.B.A

       

       

       


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 octobre 2016 19:27

      @philippe baron-abrioux
      Bien sûr que ce sont nos institutions qui sont attaquées, c’est-à-dire le fondement même de notre société. Tous ceux qui, ici comme au plus haut niveau hiérarchique, minimisent ou relativisent ces faits ont très peur qu’en réagissant les zones de non-droit entrent dans une guérilla qu’il serait impossible de ne pas combattre.

      Sauf que faire l’autruche ne changera rien et n’évitera pas la guérilla. Tout le monde connait le mot de Churchill, vous avez voulu éviter la guerre, eh bien vous aurez la guerre et le déshonneur. C’est exactement ce qui va se passer.


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 20:03

      @philippe baron-abrioux
      bonjour je n’ai pas l"habitude de répondre aux commentaire qui ne me sont pas adressé mais j’ai trouvé que tu avais fait une bonne analyse.
      cordialementddacoudre.over-blog.com.


    • sls0 sls0 20 octobre 2016 23:07

      @ddacoudre
      Chez moi il y a 25 fois plus d’homicides par habitant qu’en France.
      mensuellement 20 à 30% de ces homicides c’est les flics qui ont un notion de la légitime défense un peu plus large qu’en France.
      La légitime défense comme en France si c’est trop rapide ou par surprise ça ne marche pas, si c’est comme par chez moi ça fait un collatéral assez important, je crois que le bon choix c’est en France.
      Vous avez raison de prendre les stats en compte, ce qu’il y a dans les médias c’est pour manipuler les gens.
      Faire peur, pour que les gens se replient sur eux même.
      Montrer du doigt une partie de la population pour diviser.
      Le repli et la division, du pain béni pour des dirigeants, c’est la fin de la solidarité, les gens ne sont plus choqué par ce qui arrive à leurs voisins, on peut mettre la paupérisation du peuple en route, ils sont mûrs.

      Pour la délinquance je connais plus l’Amérique du sud, c’est avec l’écart riche/pauvre qu’il y a la plus grande corrélation, j’ai bien peur que la délinquance va augmenter en Europe vu l’orientation sociale.
      S’il y a des doutes sur la justice et que l’on croit qu’elle est innefficace c’est un élément agravant.
      Beaucoup de politique passent à travers les mailles et c’est les mêmes qui mettent en doute les juges, c’est pas gagné de ce coté.
      Une bonne recette pour amplifier la délinquance c’est le tout répressif, il y a pas mal de pays qui ont testé par chez moi, c’est le fiasco complet, en moyenne c’était du plus 20-30%, ça apporte une grosse part d’injustice et c’est l’explosion de la violence.


    • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2016 00:29

      @sls0
      bonjour je ne sais pas où c’est chez toi, mais le violence n’est pas une mince affaire à résoudre.
      notre société n’a jamais était autant sécurisé, il y a peu de morts violentes et tant mieux, mais mécaniquement cela fait ressortir le peu qui reste comme inadmissible, pour tant nous savons que le risque zéro n’existe pas, mais nous n’acceptons pas de reconnaitre les seuils mécaniques, car cela nous donne l’impression d’accepter les morts ou la délinquance, alors nous faisons comme les autruches, nous refusons d’accepter la réalité car cela engage nos responsabilités dans la fabrication des situations violentes. dans tout les cas nous préférons nous situer du cotés des bons qui n’ont rien à se reprocher, et les méchants sont ceux qui ne veulent pas rester dans la misère même i les moyens qu’ils utilisent sont condamnables. il y a peu de violences gratuites toutes ont un fondement. et si parfois notre aversion pour des actes barbares est justifié, le passage à l’acte est toujours complexe.
      cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


    • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2016 10:01

      @Gilles Mérivac

      je comprend cela, mais pourtant c’est bien ce que nous faisons. à chaque drame nous nous émouvons au rythme des storystelling que montent en épingle les médias tant que ça leur procurent de l’audience en jouant sur les émotions, cela va bien au delà de l’information nécessaire il développe ce que l’on appelle un ressenti et tout le monde se place dans cette démarche car personne n’accepterait une autre posture. tu le vois la sur le fil. j’ai fais un article de fond et l’on me répond émotion. est c’est normal. sauf qu’une fois l’émotion passé ou remplacé par une autre le « jeu » continu et rien ne change ci ce n’est des propos et propositions qui se surenchérissent. c’est événement aussi dramatique et inacceptable soit ils font parti des risques mineurs ce ne sont pas de ces risque la que meurent la plus part des citoyens, sauf que décrire ou écrire cette réalité qui repose non sur l’émotion mais sur une analyse vérifiable est indécent. et malheur à qui le dis ils est ostracisé tout de suite ou dit comme Rocla je me fout des statistiques. hors comme je l’ai écris elle démontre le lien entre chômage, consommation,revenus et délinquance et offre donc des piste de réflexion pour trouver une solution autre que la répression inefficace. quand je dis inefficace nous le constatons et cet événement en est l’exemple en franchissant un cas dans la violence en remplaçant les cailloux par des cocktails. mais nous cela ne nous intéresse pas ce qui nous plait c’est l’émoi dont l’on peu faire état. cela démontre inefficacité de nos choix mais l’on s’en fout. quand un ministre de l’intérieur dit ce sont des sauvageons cela fait rêver, idem quand l’on dit ce sont des assassins, certes ils ont prémédité leur coup et le mot convient a cela, mais il ne faut pas s’en servir pour refuser de regarder pourquoi au delà de la qualification. posture verbale aussi les déclaration du gouvernement, « les coupables seront poursuivit sans concession et puni sévèrement à la hauteur de leurs actes ».
      a chaque affaire émotionnelle nous avons besoin de ce cataplasme de communicant et rien ne change car nous ne changeons les conditions d’existences de ces ghettos.
      cordialement.


    • ddacoudre ddacoudre 21 octobre 2016 10:04

      @ddacoudre
      Gilles tu trouveras dans cet article pourquoi notre posture émotionnelle est normale.
      http://ddacoudre.over-blog.com/d-une-grenouille-a-l-autre.html.


  • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 12:02

    Ça qu’ est-ce qui faut  c ’est des programmateurs dans les voitures de police .


    Avec minuterie  :

    Poulet  bleu  compter  20 minutes .

    Poulet  saignant       30 minutes 

    Poulet à point         45 minutes  





    • JL JL 20 octobre 2016 12:05

      Je n’ai jamais douté que rocla était un voyou.


    • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 12:35

      @JL


      Les voyous les vrais sont ceux qui intitulent sauvageons des assassins 
      en puissance . 

      Les voyous  les vrais c ’est la gauche gnagnagna  dont vous faites partie 
      qui ne voient pas la réalité . 

      La réalité  ce sont des engeances  comme la vôtre qui avalisez vos Taubira 
      vos Cazeneuve  et leurs bisounourseries . 

      Un assassin en puissance doit être abattu sur le champ dans le cadre de la légitime défense .

      Voilà la vérité . 

      Les voyous sont tous les neuneus de votre espèce .

    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 13:04

      @rocla+

      bonjour toujours plein d’humour en fait tout dépend du four si c’est un four « ghettobanlieue » ou un four « faubourgsainthonoré »
      cordialement.


    • JL JL 20 octobre 2016 13:05

      @rocla+


      votre com qui m’a fait réagir ressemble tellement à cette phrase au sujet des fonctionnaires morts que vous avez si souvent écrite ici ...

    • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 13:13

      @JL


      Vous ne voyez pas de différence entre un professionnel de la grève SNCF et 
      un flic qui va au charbon  dans un rassemblement de  racaillerie de banlieue ?

      Entre un mec d’ un côté qui peut faire grève tous les 10 du mois et un flic qui va 
      se faire allumer pour la énième fois ?

      Vous êtes limité à ce point là  ?

    • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 13:15

      @ddacoudre


      Je suis plutôt sérieux s’ agissant d’ un concitoyen à moi s’ exposant à être 
      brulé vif dans sa voiture de fonction . 

    • JL JL 20 octobre 2016 13:27

      @rocla+


       
       Quand vous écrivez que ’’un bon fonctionnaire est un fonctionnaire mort’’ 
      et en même temps ’’Ça qu’ est-ce qui faut c ’est des programmateurs dans les voitures de police . Avec minuterie : Poulet bleu compter 20 minutes . Poulet saignant 30 minutes Poulet à point 45 minutes ’’
       
      vous ne faites pas vous même la différence dont vous parlez ;
       
       Si moi je ne fais pas de différence, c’est parce que je respecte les deux.
       
       Si vous ne faites pas de différence, c’est parce que vous haïssez les deux.
       
       Vous êtes donc, soit un faux-cul soit un idiot.
       
       CQFD


    • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 13:33

      @JL


      Je vous laisse propriétaire des paroles que vous prononcez . 

      Salutations distinguées .

    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 13:36

      @rocla+
      bonjour tu peux toujours nier la réalité le taux de criminalité à baissé cela ne signifie pas que des gens ne se feront pas tuer et que cela nous concerne. ce qui me gène c’est l’approche émotionnelle que nous en faisons pour des raisons politiques, quand deux jeunes en 2005 se sont fait bruler et que cela a conduit à des émeutes nous étions dans le me^me schéma d’exaspération. la particularité des français comme le dit mon beau père ils ont la mémoire courte, mais lui il a une excuse il a cent ans.
      le liens http://www.actualitix.com/wp-content/uploads/2015/12/logo-actualitix-1.png
      cordialement..


    • Trelawney Trelawney 21 octobre 2016 10:09

      @ddacoudre
      en fait tout dépend du four si c’est un four « ghettobanlieue » ou un four « faubourgsainthonoré »

      Le four « faubourgsainthonoré est à chaleur tournante


  • Gabriel Gabriel 20 octobre 2016 12:11

    Une démocratie a besoin de loi, d’ordre. Si cela n’est pas respecté la démocratie sombrera dans l’anarchie qui fera le nid du totalitarisme. Il ne faut aucune impunité pour des agresseurs et, avec des chiens enragés, il faut des loups. Je suis contre toutes formes de violence à la personne c’est pour cela que je ne l’accepte pas et qu’il faut la combattre sans état d’âme.


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 13:14

      @Gabriel

      bonjour tu répètes les poncifs qui autorisent à fuir la réalité du développement de la violence et ses solutions, comme si tout les citoyens n’étaient pas pour quelques choses par les choix politiques qu’il font, que je sache ce n’est pas les malfrats qui font monter l’or eux ils le volent parce que l’on y accorde de la valeur, si ceux qui crèvent famines parce que des traders stockent les blés pour faire augmenter le prix se cherchent des compléments de revenus illicites, c’est leur faute.
      La morale, la répression, ni les forces de police, ne sont la pour faire accepter la misère.
      toutes les familles inculque la notion de bien et de mal, si l’on glisse de l’un vers l’autre ce n’est pas le fait du hasard.
      cordialement.


    • Gabriel Gabriel 20 octobre 2016 14:16

      @ddacoudre

      Je ne répète pas des poncifs et suis convaincu du bien fondé de mes propos. Maintenant analysons les faits. Premièrement mon intervention ci-dessus est en rapport uniquement avec les effets et non les causes qui les ont provoqués. Je veux bien que l’on parle des causes qui font que des citoyens sont injustement trainées dans la misère mais, est ce pour cela qu’elles doivent se transformer en meurtrières de personne qui sont là pour faire leurs métiers (Policiers, pompiers, médecins, infirmières, fonctionnaires…) Que l’on se révolte façon Robespierre OK mais qu’on ait le courage de le faire avec les vrais responsables, les dirigeants politiques. Il est trop facile de s’attaquer en meute à des fonctionnaires quel qu’ils soient. De plus, concernant ces meurtres, la misère est un faux alibi et tu le sais bien car les agresseurs ne sont pas les chômeurs ou les personnes en difficultés financières mais bien des malfrats, des dealers, des criminels dont les actions sont orientées et motivées uniquement par l’argent facile. Proposes leur un travail et ils vont te rire au nez. Il ne faut pas tout mélanger et concernant la détérioration de la société et du nombre de pauvre qui explose, je suis à 100 % d’accord avec toi, il suffit que tu lises mes articles pour t’en convaincre mais, je le redis, l’agression de personnes physiques sous prétexte qu’elles portent un uniforme, est inadmissible.

      Cordialement


    • L'enfoiré L’enfoiré 20 octobre 2016 17:44

      @Gabriel


       Changeons de cadre. Passons de l’autre côté de l’Atlantique.
       Que diriez-vous au sujet des noirs qui sont les premiers à se faire interpeller par la police qui a la gâchette facile. 
       Pour eux, Obama a été un grand espoir.
       Il quitte ses deux mandats, presque plus mal lotis qu’avant son arrivée.

       Ne trouvez-vous pas marrant de constater que votre Renaud a toujours été contre la police et qu’il embrasse les policiers dans sa chanson ?
       Jeune, on est contre et vieux on est pour...

    • Gabriel Gabriel 20 octobre 2016 17:53

      Bonjour l’enfoiré, 

      Je vous en prie ne mélangez pas tout, surtout pas vous. Vous me parlez là de bavures (et encore le mot est faible) policières. Evidemment je suis absolument révolté par cela, ce sont des assassinats racistes fait sous couvert d’uniforme. Ici, on parle de voyous qui agressent et assassinent des policiers. Merci de relire mon commentaire ci-dessus pour comprendre que je ne mélange pas tout. 

    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 18:40

      @Gabriel

      bonjour ce que tu dis est exact, lorsqu’ils sont devenus malfrats le SMIC ne les intéresses plus. la solution c’est d’éviter qu’il devienne malfrats de leur donner des ressources avant qu’ils goutent à l’argent facile.quand je parle de tarir la source de la drogue je ne suis pas naïfs au point de croire que ceux qui en vivent ne vont pas trouver une autre source d’argent facile. dans les ghettos généralement la population n’a pas de conscience politique très développe ce n’est pas chez eux que tu trouveras un Robespierre, c’est comme la classe ouvrière qui votent pour ceux qui les exploitent, il ne s’agit pas de les blâmer le phénomènes est connu et La Boétie en a fait un excellent livre. il ne faut pas attendre de ces personnes qu’elle se prennent politiquement en charge, c’est un peu trop facile de mener des politiques pourries et puis de se laver les mains en les donnant à la vindicte populaire pour qu’elle réclame la peine de mort.
      je sais je lis tes articles. la misère dans les banlieue n’est pas un faux alibi et encore heureux que tous ce qui sont miséreux n’ont pas le courage de se révolter ou de devenir malfrats car nous serions submergés.

      cordialement.


  • Taverne Taverne 20 octobre 2016 12:45

    Oui, des « réponses à la hauteur » et pas de formules complaisantes (les « sauvageons » pour désigner des criminels !) et surtout des décisions qui prennent toute la mesure des problèmes. Les politiques comme les hauts fonctionnaires semblent se soucier plus de leurs carrières que de la vie des gens.

    Ils ont, de tous bords, supprimé des postes par milliers. ce sont eux aussi qui, pour faire croire à l’opinion qu’ils sont utiles, investissent des sommes énormes dans actions improductives : un logiciel antiterroriste qui a montré sa nullité lors de l’attentat de Nice, du matériel inadapté (parfois c’est un euphémisme) : gilets pare-balles que les policiers ne peuvent pas enfiler, systèmes de contrôle électronique des entrées de parking de la police : hors service ! Des effectifs employés à faire le planton ou des tâches administratives...

    Et quelle perte de temps à débattre de la déchéance de nationalité pour faire diversion et, pour Hollande, parader devant les parlementaires réunis en Congrès.


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 13:22

      @Taverne

      bonjour tu trouveras effectivement des imperfections de toutes parts. La mesure du problème il y a longtemps que les politiques l’on prise ce sont nos élites il ne faut pas les prendre pour des cons et croire que le péquenots du coin qui fait sa politique au bistrot sans se poser de questions vont trouver la solution hormis de dire on les élimine. je sais que des citoyens interrogent et attendent une réponse rassurante même si c’est une illusion, mais ils ont peurs de la complexité de la réponse car ils ne veulent pas être concerné mais seulement se plaindre.
      cordialement


    • L'enfoiré L’enfoiré 20 octobre 2016 18:12

      @Taverne, Salut Paul, Nous avons eu très récemment, l’affaire Wesphael. Je te laisse lire la chronologie. Trois ans de tergiversations, d’enquêtes, de rencontres avec des dysfonctionnements. Trois semaines de débats. Un meurtre ou un suicide ? Pour certaines personnes, une affaire qui a divisé la population en deux camps presque comme l’affaire Dreyfus. 

      Coupable ou non coupable ? Les médias s’en sont mêlé : les uns pour le faire plonger, les autres pour le faire sortir de l’eau. 
      Un jury d’assise a tranché. 
      On avait, pour des raisons de coût, l’envie de supprimer la cours d’assise et le remplacer par un jury de professionnels. Supprimer aussi les juges s’instruction. 
      Les avocats, on dit que si cela avait été le cas, Wespael aurait été condamné. 
      Ce n’était pas des avocats pro-deo évidemment.
      La justice est lente, mais elle coûte très cher. 
      Et ça , il faut se le rappeler... . 

    • L'enfoiré L’enfoiré 20 octobre 2016 18:16

      Je remarque que le lien de l’affaire n’allait pas jusqu’au bout.

      Wespael a été acquitté par le jury de jurés. citoyens.
      On a fait le rapprochement avec Douze hommes en colère.

    • Le421 Le421 20 octobre 2016 20:36

      @Taverne
      débattre de la déchéance de nationalité

      Alors que la vraie solution est de coffrer tous les fichés « S » !!  smiley


  • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 12:50

    Supprimé des postes  etc ... 


    Il n’ y a absolument rien qui autorise la racaille  à lancer des cocktails Molotov
    dans une automobile contenant les forces de l’ ordre .

    Rien , absolument rien , ni le nombre de ceci ni la couleur  de cela . 

    L’ assassinat est un assassinat . 

    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 13:38

      @rocla+

       je te sens prêt à déclarer que la guerre est un crime contre l’humanité.
      cordialement.


    • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 13:43

      @ddacoudre


      Je te soupçonne être à la tête d’ une entreprise de noyage de poissons . 

      Non moins cordialement ....

    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 14:15

      @rocla+

      tu as du nez je fais de la plongé.
      non moins cordialement.


    • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 17:48

      @ddacoudre


      C ’est pas d’ jeu... smiley

  • tf1Groupie 20 octobre 2016 12:52

    Le tout repressif n’est peut-être pas une solution mais le relativisme naïf n’est pas mieux non plus.

    Vous êtes au courant pour l’agent de sécurité dans le coma et défiguré à vie suite à l’incendie de son véhicule de police ?

    Si on faisait le même bordel pour cet acte inacceptable que pour la mort de Rémi Fraisse ce serait carrément autre chose.

    Alors si ce genre « d’incident » arrive toutes les semaines on fait quoi ? On laisse pisser parce que la répression c’est pas bien ?


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 13:43

      @tf1Groupie

      bonjour je n’ai pas parlé de la répression en bien ou mal, mais en terme d’efficacité, je n’ai pas fait une analyse émotionnel qui paralyse naturellement la réflexion. ce n’est pas quand les choses arrive qu’il faut crier au loup, même si elles ont l’avantage de démontrer que les décisions précédentes non pas étaient suffisantes ou efficaces. il n’y aucune chance que cela arrive toutes les semaines mais tous les jours ils y a des crimes et délits.
       http://www.actualitix.com/wp-content/uploads/2015/12/logo-actualitix-1.png
      cordialement.


    • tf1Groupie 20 octobre 2016 16:03

      @ddacoudre

      « il n’y aucune chance que cela arrive toutes les semaines » ... Ah bon ?

      Quant à l’efficacité : si ça sauve la vie d’un flic c’est déjà un peu efficace.

      C’est comme si on disait que la lutte contre le terrorisme est inefficace parce qu’elle n’empeche pas tous les attentats ; alors on fait quoi : on laisse tomber les mesures de sécurité et on regarde passer les attentats en se disant bof, il y a des crimes et délits tous les jours ?

      La ceinture de sécurité est également inefficace : il y a quand même des morts.


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 18:49

      @tf1Groupie

      bonjour ce que je veux dire c’est que les choses n’arrivent pas seule pour que cet incident ce produise il a fallut une conjonction d’événement sur des années, balancer des cocktails Molotov était des pratiques d’opposants politiques pas des malfrats. or depuis quelques années il servent à bruler des voitures, les choses n’arrivant pas seule ces malfrats ne se sont pas levé un beau matin en se disant aujourd’hui l’on crame en passant des voitures aux individus.
      quand l’on veux apporter une solution à des difficulté il fait regarder tous ses aspects et pas seulement ceux qui nous émeuvent.
      cordialement.


  • Doume65 20 octobre 2016 12:54


    « être gendarme ou policier ce n’est pas un métier, c’est une mission régalienne. »

    Le mot un un sens. Un être humain n’a jamais été un mission (sinon pour quelques illuminés religieux) La mission (et le fait qu’elle soit régalienne ne change rien à l’affaire) c’est la sécurité et l’ordre public. Pour cela, il faut des professionnels, dont le métier est policier ou gendarme.


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 13:57

      @Doume65

      bonjour les mots forgent notre existence et tous nos mythes, ils ont donc un sens. le métier c’est quelque chose que l’on exerce pour posséder des biens en louant sa force de travail à quelqu’un qui possède les moyens de productions économiques, le métier débouche sur le salariat ou des activité artisanales. ce n’est pas le cas des forces de polices ni des forces armées ni des fonctionnaires, ni des services de santés, ni des services sociaux ni de l’éducation nationale. l’on peut se passer du boulanger, pas des forces de police, pas des armées etc.
      avec le changement sémantique des années 90 ou la femme de ménage est devenu technicienne de surface, ont disparu des repères traditionnels pour justifier qu’il n’y avait plus de classes sociales il en a découlé la confusion dont tu es porteur si bien que même les employeurs travaillent comme les machines puisque il consomme de l’énergie qui est la caractéristique que dégage tout organe de mouvement en action.. l’on a qu’à dire que la planète exerce un métier et qu’elle travaille.ddacoudre.over-blog.com
      cordialement


    • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 20:15

      @Doume65


      « être gendarme ou policier ce n’est pas un métier, c’est une mission régalienne. »

      ils ont du se régaler les deux flics dans la voiture en feu...


    • Doume65 21 octobre 2016 11:23

      @ddacoudre
      Selon ta définition, si tu es électricien, ce n’est plus un métier lorsque tu deviens artisan !
      Je laisse tomber.


  • alinea alinea 20 octobre 2016 13:11

    De réponses à la hauteur il n’y a pas ; d’une part parce que notre société est corsetée par des lois implicites qui excluent, ce qui fait qu’à moins d’empêcher l’énergie, chimiquement, l’énergie s’exprimera toujours où elle le peut.
    Savoir qu’il faudra du temps et qu’il faut urgemment changer la donne, ça n’a pas l’air d’intéresser grand monde. J’ai toujours été étonnée de voir l’aptitude des braves gens à vivre derrière des barreaux.
    Désolée, je ne peux pas m’empêcher :
    La Camargue est marécageuse, elles est clafie de moustiques ; pendant trente ans on a déversé des tonnes de DDT ; le DDT est interdit, mais en plus il ne ferait plus effet ; conclusion, la Camargue est infestée de moustiques et polluée aux pesticides.
    Notre société est un marécage et on déverse du défoliant pour endiguer les mauvaises herbes ; au bout d’un certain temps, les herbes s’acclimatent. la seule différence avec la Camargue, tient juste dans le fait qu’il est en notre pouvoir de faire de notre société autre chose qu’un marécage. Mais pour cela il faut de l’intelligence, du courage, et du temps. On ne se donne ni l’un ni les autres.
    Alors, on vit en prison, fouillé dès qu’on en sort.


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 13:59

      @alinea

      bonjour je désespérais de trouver un commentaire sur le fond.
      cordialement.


    • L'enfoiré L’enfoiré 20 octobre 2016 17:58

      @alinea bonjour,


        En effet. Des réponses à la hauteur n’est possible qu’avec un rhéostat avec une résistance réglable, dans la main.
       La question reste avec les armes.
       Les deux mondes d’opposition : plus d’armes ou moins d’armes.
       Toutes les parties se règlent en fonction des circonstances.
       Les armes du futur se radicalisent, 
       Elles sont un marché extrêmement juteux.

       Israël est le pays le plus sécurisé.
       C’est un état policier depuis longtemps ;
       Ce que nous connaissons devant les magasins, l’obligation d’être fouillé et ouvrir les sacs à presque toujours existé.
       La sécurité va coûter la peau des fesses et prendre le pain des Français (comme le disait le douanier de Fernand) parce qu’elle non plus n’est pas un imbécile....
       Désolé, mais je n’ai pas compris le rapport avec la Camargue, le DDT, 

    • alinea alinea 20 octobre 2016 18:17

      @L’enfoiré
      Ah bon ? Être fouillé a toujours existé ? J’y ai échappé et n’ai rencontré personne l’être avant 2001, même dans les avions.
      Expliquez- moi : à quoi cela sert-il d’entretenir un bouillon de culture et d’y balancer des antibiotiques ?
      Et quand un chef d’État zigouille jusqu’au dernier terroriste, on crie au dictateur sanguinaire ; alors quoi ?
      À quoi cela rime-t-il de mettre deux fliquettes dans une bagnole pour surveiller une caméra de surveillance ? Maintenant il faudra y ajouter cent bidasses ? À chaque feu rouge ?
      Soit les raids spécialisés traquent cette bande, puis une autre,etc, et on en finira dans...x années, soit on fait ça et on transforme notre société. je ne sous-estime pas le problème, mais les solutions.


  • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 13:23

    Bonjour Alinéa 


    Descendez de votre cheval et regardez l’ article .

    Vous voyez la Camargue alors que l’assassinat s’ est passé en région parisienne . 

    L’ énergie chimique c ’est bien aussi , mais en l’ occurence un voyou a voulu bruler vifs
    deux policiers .


    `Moi aussi j’ aime les contes de fées , les Lazare lève toi et marche  et les petits cailloux du Petit Poucet , il s’ agit là d’ un gus s’ autorisant à être au-dessus des lois .

    Il a aucune , aucune aucune aucune aucune aucune aucune excuse de se livrer 
    à de tels agissements . 


    • alinea alinea 20 octobre 2016 14:00

      @rocla+
      C’est une métaphore cap’tain !


    • rocla+ rocla+ 20 octobre 2016 14:03

      @alinea


      Une métatrèsphore  alors ... smiley

    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 14:10

      @rocla+

       tu me déçois Lazare n’est pas un compte de fée, ni les cailloux du petit Poucet, chacun d’eux ont une signification si Lazare est ressuscité ce n’est pas pour dire que dieu est puissant, cela c’est pour les enfants, c’est pour dire qu’au delà de la mort que voit notre regard, il y a d’autres solution, comme au delà des brulés, que de dires ce sont des sauvageons ou il faut les « karchériser ». mais cela n’intéresse pas grand monde car il faut investir des fonds pour créer des emplois et en quoi veux-tu que des banques ou des financiers ou des investisseurs qui ne savent plus quoi faire de leur sous aillent se pencher et mettre des fond pour solutionner ces problèmes de zones « ghéttoisées ». tout ce qui demandent c’est qu’on ne leur prélève pas des impôts pour le faire.
      cd


    • Le421 Le421 20 octobre 2016 20:56

      @alinea
      Je ne suis pas sûr que le niveau corresponde entre vous et le Cap’tain !!

      Pas grave.

      Votre métaphore est excellente et explique bien le problème.

      Malheureusement, je le répète, quand on effectue un mauvais diagnostic, on applique de mauvais remèdes qui s’avèrent presque toujours pire que le mal.

      Exemple.
      Les « bobbies » anglais ne se faisaient jamais agresser de façon violente.
      Pourquoi ?
      Il n’avaient pas d’arme.

      Le véritable voyou qui sait s’adresser à des gens armés et qui prends le risque de les agresser, il va le faire de façon radicale.

      Et personne ne parle plus de cette terrible erreur de Sarkozy. Supprimer la police de proximité. Le renseignement au coeur du problème.
      Et personne ne parle non plus des tenants et aboutissants de l’économie parallèle de la drogue.
      Où vont les sommes colossales en jeu, in fine ??
      Le p’tit rebeu du quartier, il ne collectionne pas les « ferraco ». Alors ?

      Ne me dites pas qu’il n’y a pas des puissants pour tirer les ficelles.
      Ah oui, mais là, pas touche !! Confidentiel Défense !!


    • alinea alinea 20 octobre 2016 22:01

      @Le421
      Pas si confidentiel que ça !! on sait tous,ou on devrait savoir, que l’argent de la drogue abreuve tous les États !!
      L’hypocrisie pue à plein nez et, comme par hasard, les gens se foutent dessus !! elle est pas belle la vie des dirigeants ? Ils sont forts les mecs, enfin, on est cons !!


    • rocla+ rocla+ 21 octobre 2016 08:10

      @Le421


      Je ne suis pas sûr que le niveau corresponde entre vous et le Cap’tain !!

      c’ est bien pour cela que je lui demande de descendre de son cheval .

      Comme ça on serait à équidé .


  • rogal 20 octobre 2016 14:21

    De la misère, oui sans doute, comme ailleurs dans la société. La réponse qui consiste à accumuler des armes et à lancer des cocktails Molotov sur les forces de l’ordre peut être jugée légitime ou pas selon le point de vue. Quoi qu’il en soit, il me semble que cela s’appelle prodromes de guerre civile.


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 19:06

      @rogal

      je ne sais pas si cela annonce une guerre civile, mais le terrain devient de plus en plus favorable, il y a longtemps que des élites les poches pleines pensent que la démocratie est un handicap pour leurs affaires. certaine préfèrent que la population soit au prise avec la sécurité qu’avec l’économie. ce n’est pas pour rien que dans les journaux et dans les médias les faits divers se sont substitués à la politique.Télévision : de l’info sans infos.
      http://www.actualitix.com/wp-content/uploads/2013/04/taux-de-criminalite-en-france.png.
       cordialement.


    • Le421 Le421 20 octobre 2016 20:58

      @rogal
      lancer des cocktails Molotov sur les forces de l’ordre peut être jugée légitime

      Ah ouais !!

      Ben moi, connard de gauchiste*, je ne tolère même pas le quart de la moitié du fait...

      *J’adore ce terme !! smiley En plus, j’aime ça !! re- smiley


  • leypanou 20 octobre 2016 15:46

    Alors il ne faut pas que qui que ce soit, après des sommations, ait le droit d’en tuer un autre, si aucune vie n’est en danger. : méfiez-vous, car la présomption de légitime défense est déjà dans les tuyaux.

    De toute façon, il y a des gens qui ne comprennent que le langage du rapport de force : très souvent, cela ne sert à rien de raisonner quelqu’un qui ne respecte pas aucune autorité. Je pense que la société est trop permissive vis-à-vis de certains comportements et que cela finit par donner des actes criminels. Sur ce point, l’armée est une très bonne école.

    Mais de la même manière, tous les détenteurs d’autorité ne sont pas toujours exemplaires. Et c’est l’engrenage.


    • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2016 19:20

      @leypanou
      bonjour ce n’est pas faux la permissivité est lié à la société de consommation et à l’individualisme égoïste.. si tu veux discuter avec un malfrat, ceux qui sont des « professionnels » ne font pas de vague avec l’autorité ce sont ceux des cités ghettos pour la plus part du temps qui sont inaccessibles à quelques raisonnement que ce soit.
      peut-être qu’avoir supprimé l’école de l’armée ne fut pas une bonne chose, mais depuis de trop nombreuses années l’on roule le pouvoir et les hommes politique dans la farine ils perdent leur crédibilité dans des débats spectacles s’invectivant plus qu’autres chose, se mettent en spectacle sans même le respect de leur vie privé, cela donne le genre de débat auquel l’on assiste au USA, cela concours également a décrédibiliser l’autorité du pouvoir. si la satire est plaisante l’insulte ou la grossièreté qui circule sur le net est moins sympathique.
      cordialement


  • Le421 Le421 20 octobre 2016 20:33

    La première chose pour ne pas attraper la grippe, c’est d’éviter les courants d’air.
    Pour la gastro, c’est le lavage de mains.
    Les abrutis de service continuent à penser que pour éviter la grippe, il faut d’abord l’attraper, aller voir le médecin qui ne donne forcément pas les bons médicaments et puis en prendre d’autres qui sont meilleurs.
    Pays de cons.

    Moi, tiens, je souhaite presque que le FN finisse par passer pour que l’on voie ce que l’on va voir...
    Encore plus de bordel.
    Normal, quand on désigne les mauvaises causes, on n’aura jamais que les mauvaises solutions.
    Mais vu que les gens sont bêtes, il n’y a que le nez dans la merde pour voir que ça pue !!

    Anecdote.

    Pas de casseurs dans les manifs de flics !!
    Etonnant, non ? *

    *Pierre Desproges  smiley


  • michel49 (---.---.78.205) 21 octobre 2016 15:00

    Les russes les plus connus ne sont pas Staline ou Poutine mais Molotov et Kalachnikov


  • fcpgismo fcpgismo 21 octobre 2016 15:17

    Sa fonctionne formidablement bien pour les 1% les plus riches ;Il y a de plus en plus de chômeurs ce qui a pour conséquence de faire baisser le coût du travail, mécaniquement augmenter les profits.

    L’industrie de l’armement fait la fête les budgets armements explosent on détruit tout ou presque d’un coté bombardements, de la main d’oeuvre servile débarque avec leur bénédiction Athée ou religieux tant que sa rapporte on fait fi de ces considérations. La délinquance sert les pouvoirs ils l’encouragent un délinquant ferme sa gueule, il culpabilise et ne fait pas de politique surtout ne fait pas grève. L’inégalité est a la base de cette situation le reste va avec.

Réagir