jeudi 15 juin - par Hairon

Russie : le Sénat US vote des sanctions

Mercredi 14 juin, le sénat Américain a voté de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie. Pour justifier ce vote, le sénat déclare vouloir punir la Russie, je cite, de sa présumée ingérence lors de l'élection présidentielle de l'année dernière. En clair, sans la moindre preuve, le sénat condamne la Russie. Par contre, nous attendons toujours que la France condamne les USA et prenne des sanctions pour l'ingérence et les écoutes de la n.s.a (National Security Agency/Agence nationale de la sécurité)

http://www.20minutes.fr/monde/1638503-20150624-espionnage-nsa-france-ecoute-etats-unis

Sans parler de leur surveillance maladive et malsaine d'internet

http://hightech.bfmtv.com/internet/cette-carte-montre-comment-la-nsa-ecoute-toutes-vos-communications-sur-internet-1135487.html

Le deuxième motif avancé par le sénat concerne des personnes impliquées dans des violations des droits de l'homme suite à la vente d'armes au gouvernement Syrien en lutte depuis maintenant six années contre des terroristes. D'accord, donc si je suis la logique du sénat, il va falloir aller jusqu'au bout de leur raisonnement. Je leur propose de lancer un mandat d'arrêt contre Bill Clinton (Somalie, Serbie), George Bush (Irak, Afghanistan), et Barack Obama (Irak, Ukraine, Libye, Syrie). En plus de ces 3 criminels notoires, je propose aussi que la "justice" américaine lance un mandat d'arrêt contre le pdg de Lockheed Martin, le plus gros marchand d'armes de la planète, et de facto complice de crime contre l'humanité et de violation des droits de l'homme

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_Martin

Le sénat reproche à des marchands de canon russe de vendre des armes à la Syrie, mais dans le même temps, Trump et les lobbyistes de l'armement viennent de signer un contrat de 110 milliards de dollars avec l'Arabie Saoudite. Comme nous le savons tous, l'Arabie Saoudite est une grande démocratie bien connue pour son engagement des droits de l'homme (et de la femme). C'est comme au Yémen, ce pays ne tue pas des civils

http://combattre-et-agir.blogspot.com/2016/10/yemen-raids-aeriens-pendant-une.html

Le troisième motif concerne la soi-disant ingérence russe en Ukraine et en Syrie. Concernant la Syrie, je rappellerai aux lecteurs que la Russie agit dans un cadre légal dans ce pays, et n'est intervenu militairement qu'à partir d'octobre 2015, à la demande du gouvernement légal Syrien. L'ingérence que subit ce pays provient des USA, et de ses complices qui sont présents sur son territoire en violation flagrante du droit international et de la souveraineté Syrienne. En ce qui concerne le volet ukrainien, il n'y a pas d'ingérence russe dans ce pays non plus. La Crimée a rejoint la Fédération de Russie suite à un référendum populaire en 2014. Certes, cette votation n'a pas été reconnue par Washington et ses complices, éternels donneurs de leçon au reste de la planète. Simple question : quand est-ce que les USA cesseront leur occupation illégale de la baie de Guantanamo ?

http://www.cnews.fr/monde/video/les-etats-unis-nentendent-pas-restituer-guantanamo-a-cuba-pour-le-moment-132010

Car si la Crimée est historiquement russe, Guantanamo n'est pas et n'a jamais été états-uniens. Comme nous pouvons le constater une fois de plus, les USA par le biais du sénat pratiquent l'inversion accusatoire à l'encontre de la Russie, servilement rapporté par la presse occidentale et continuent à faire monter les tensions au sein de la communauté internationale avec ce vote belliciste. Source de l'article :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/06/14/97001-20170614FILWWW00348-russie-le-senat-us-vote-des-sanctions.php

Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)



11 réactions


  • Gogonda Gogonda 15 juin 18:20

    Zbigniew Brzezinsky est décédé mais son oeuvre continue de vivre.


  • JP94 15 juin 18:38

    Les USA n’ont jamais reçu la moindre sanction pour avoir envahi la Russie en révolution. 

    ( ils ont été beaucoup moins prompts à débarquer en Europe face à Hitler à qui ils ont permis de réarmer l’Allemagne pour préparer une nouvelle guerre offensive et une fois Hitler battu à Berlin, ils restent ... mais enfin si c’était face aux nazis, ils auraient déjà dû ne pas les accueillir tout comme les Ukrainiens fascistes exilés après leur défaite.)

    Et puis tous nos dirigeants Hollande, Macron , Vallaud Belkacem, , etc etc Edouard Philippe,, les journalistes ( Christine Ockrent ...) sont choisis par les Frenc American Foundation, ils sont des young leaders cooptés par Washington pour nous dirigés... et si c’est pire que de l’ingérence, ça a pour effet d’éviter que nos souverains ne protestent contre la puissance qui les a installés ici.



  • QAmonBra QAmonBra 15 juin 19:44

    Merci @ l’auteur pour le partage.



    (. . .) « les USA par le biais du sénat pratiquent l’inversion accusatoire à l’encontre de la Russie, » (. . .)


    C’est quasiment signé, car chacun sait quelle est l’origine de l’inversion accusatoire, qui est à la géopolitique ce que la technique de la shutzpah est au quotidien de certains khazars. . .

  • bonalors 16 juin 11:00

    Bonjour

    ils ont été beaucoup moins prompts à débarquer en Europe face à Hitler à qui ils ont permis de réarmer l’Allemagne pour préparer une nouvelle guerre offensive et une fois Hitler battu à Berlin, ils restent ... mais enfin si c’était face aux nazis, ils auraient déjà dû ne pas les accueillir tout comme les Ukrainiens fascistes exilés après leur défaite.

    Oui toute une partie de l’histoire, occultée particulièrement par le milieu Juive des affaires et on comprend pourquoi, car il finançait grandement les Nazis, c’est moche tout ça


  • wesson wesson 16 juin 11:07

    A votre place, je ne m’inquiéterai pas trop sur ce dernier train de sanction, parce que en réalité, il touche beaucoup plus l’Allemagne et l’Autriche que la Russie elle-même.


    En effet, il s’agit pour les USA de sanctionner les compagnies pétrolières et d’énergie qui collaborent avec les entreprises Russes. Et ça vise tout particulièrement les compagnies Allemandes qui bossent sur le chantier NorthStream 2, très important pour toute l’Europe du Nord.

    Et là effectivement, les Allemands semblent furieux contre cette décision, et ont clairement fait savoir aux Américains que là on ne jouait plus. Les sanctions doivent encore passer devant le sénat US et devant Trump pour être adoptées, et les Allemands comptent bien faire pression pour éviter qu’elles ne s’appliquent.

    Le problème fondamental quand même des Allemands est leur diplomatie schizophrène face à la Russie. C’est une vieille affaire qui fait qu’ils oscillent toujours entre l’alliance ou l’annihilation, avec une tendance de fond à s’enfermer dans leurs obsessions jusqu’au suicide. 2 guerres mondiales dirigés par les Allemands contre la Russie sont là pour en témoigner. 

    Mais là quand même, comme il s’agit de gros sous - et aussi d’une probable aide déguisée au secteur gazier Américain, les Allemands pourraient finalement ne pas accepter ce dernier tour de force US. 

    Quand à la France, nous nous sommes mis complètement à la remorque des Allemands, bref notre gouvernement agira en fonction des intérêts Allemands.

  • anna anna 16 juin 12:40
     Après que l’Ukraine n’a pas fermé son espace aérien, et l’avion MH17 a été abattu au dessus de son territoire en pleine guerre civile, les sénateurs US ont votés les sanctions contre la Russie

     Après que la Russie a empêché les USA de bombarder la Syrie, pour installer en Syrie une belle démocratie, comme les USA l’ont fait en Libye, les sénateurs US ont votés les sanctions contre la Russie.
     Après que la Russie a été accusée d’avoir faire élire Trump comme président US, les sénateurs US ont votés les sanctions contre la Russie

    Demain les USA réclameront a l’Iran 100 milliards de dollars pour l’attentat de 11 septembre, perpétré par Al Qaïda 
    Et si l’Iran ne paye pas, les sénateurs US voterons des nouvelles sanctions contre la Russie

     smiley

  • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 18 juin 07:52
    USA. Les « hystéries » anti russe, anti Iran et anti Qatar ont une même motivation : le marché du Gaz

    l’Union européenne (UE) a été choquée et étourdie lorsque le Sénat américain a révélé hier que la vérité derrière le mème [1] de l’" Hystérie anti Russe " qui balayait l’Amérique depuis des mois, était artificiellement provoqué par les entreprises énergétiques géantes des États-Unis, qui cherchent à détruire les approvisionnements de l’Europe en gaz russe, afin de capturer ce business de plusieurs centaines de milliards $, et ce, en violation de toutes les lois internationales. De la même manière, la nouvelle " hystérie anti Qatar« et l’ancienne »hystérie anti iranienne" accusant ces deux pays d’être les premiers suppôts du terrorisme dans le monde, vise le même objectif : éliminer deux concurrents tout aussi sérieux que la Russie des marchés mondiaux du gaz. L’outil aux mains américaines est toujours le même : des sanctions économiques imposées à la Russie, à l’Iran et au Qatar.

    plus d’info sur http://numidia-liberum.blogspot.ru/2017/06/usa-les-hysteries-anti-russe-anti-iran.html


Réagir