mardi 9 mai - par Amaury Grandgil

Tenir compte du vote barrage ?

Ainsi qu'en 2002 votant Chirac après un certain 21 avril, ils ont été nombreux à voter Macron pour, disent-ils, faire barrage au Front National, la Le Pen ayant à les entendre des intentions « putschistes ». Ils se boucheraient le nez en votant qu'ils disaient, ils voteraient à contrecoeur qu'ils disait. Ces fiers antifascistes de la vingt-cinquième heure concernés et responsables l'ont dit, affirmé, leur vote Macron n'est en aucun cas un vote d'adhésion, il voulait juste résister contre les risques de nouvelle dictature rappelant les z-heures les plus sombres de notre histoire qui seraient advenues de nouveau derechef si l'autre candidate serait arrivé au pouvoir.

Ce soir de dimanche, on les vit clairement reprendre du poil de la bête. Ils bombaent le torse non sans noblesse, croyaient-ils, se frappaient la poitrine avec majesté et énergie, là encore selon eux, attention, il faudrait bien que Macron ne prenne pas leur vote pour un vote réellement pour lui. Il faudrait qu'il les respectât, ce sont des résistants contre le fascisme. Il faudrait qu'il tienne compte de leurs desiderata. Sinon, gare à leur sainte colère, on verrait ce qu'on verrait. Et là ils continuaient à prendre la pose, une pose avantageuse, sur les réseaux dits sociaux ou dans les soirées « fooding » entre potes...

Et je pense aussi intimement que la plupart d'entre eux croit encore sincèrement au Père Noël.

Il fallait voir leur soulagement étonnant ce soir d'élections. Curieusement, tous ces alertes combattants de la Liberté, la leur pas celle des autres, font tous partie des nantis, de cette France qui adore la mondialisation, qui vénère l'internationalisation des échanges, qui trouve tellement sympa de voyager partout en Europe et de payer avec la même monnaie. Ils sont tous du pays légal, très loin, très très éloignés du pays réel, de sa précarisation, de sa paupérisation même dont ils n'ont rien à faire. Sont-ils vraiment convaincus que le nouveau président va tenir compte de leurs votes comme votes seulement de rejet de l'autre candidate ?

 

Voilà ce qu'en disait Juliette Meadel, soutien de Macron dès hier soir :

Amis qui avez voté pour faire barrage au FN, voilà ce que "En Marche" pense de votre bulletin...
 
"Sur les ordonnances, il vient d'avoir le soutien de 65% des FR. Il veut aller au bout de sa réforme du code du travail"

 

J'ai du mal à croire que cela ne soit que de la candeur de leur part, de la naïveté quand même assez grave. Ils vont voir, ils vont adorer la réforme sociale de Macron par ordonnances, elle va définitivement les débarasser des classes dites dangereuses, rêve de leurs ancêtres.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

illustration (Macron imperator) empruntée ici

 

Ci-dessous excellent texte de Christophe Guilluy, extrait de son dernier livre, sur l'antifascisme de pacotifle

« Véritable arme de classe, l'antifasciste présente un intérêt majeur. Il confère une supériorité morale à des élites délégitimées en réduisant toute critique des effets de la mondialisation à une dérive fasciste ou raciste ; mais, pour être durable, cette stratégie nécessite la promotion de l'"ennemi fasciste" et donc la sur-médiatisation du Front national...

Aujourd'hui, on lutte donc contre le fascisme en faisant sa promotion. .../... Car le problème est que ce n'est pas le FN qui influence les classes populaires, mais l'inverse. Le FN n'est qu'un symptôme d'un refus radical des classes populaires du modèle mondialisé.

L'antifascisme de salon ne vise pas le FN, mais l'ensemble des classes populaires qu'il convient de fasciser afin de déligitimer leur diagnostic, un "diagnostic d'en bas" qu'on appelle "populisme". La méthode est toujours la même : fasciser ceux qui donnent à voir la réalité populaire. »

Christophe Guilluy

« Le crépuscule de la France d'en haut ». page 173.



32 réactions


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mai 13:41

    Quel gloubi boulga ; le bal des mauvais perdants continue.

    Et toujours ce bon Christophe « Guilli-Guilli » pour argument d’autorité.

    Il ne vous reste plus qu’à supprimer la France « qui vote pas comme il faut ».


    • Arcane Arcane 9 mai 14:15

      @Olivier Perriet

      En effet, ce manque de respect du vote démocratique, du choix majoritaire du peuple français est typique d’une certaine intolérance si bien personnifiée chez Marine Le Pen.
      Et dire que ça se dit républicain et patriote !!!


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mai 17:57

      @Olivier Perriet
      Ce vote qui n’est pas dans vos opinions vous gêne beaucoup plus...
      Sur 60% d’électeurs pour Macron, la moitié a voté par défaut contre Le Pen.


  • Christian Labrune Christian Labrune 9 mai 14:41

    @Amaury Grandgil
    Vous parlez des cons. J’en suis un. J’ai voté pour Macron, la mort dans l’âme, mais j’ai voté quand même, bien que j’aie lu Guilluy et que j’approuve sans réserve le propos que vous citez.. Vous auriez pu évoquer aussi les analyses de Taguieff (Du diable en politique), qui disent à peu près la même chose, et que j’approuve pareillement.
    La différence entre votre position et la mienne, c’est que je ne vois dans aucun des deux camps quelque chose qui pût ressembler à la plus petite lumière, et quand vous reprenez le vocabulaire d’un Maurras opposant le « pays réel » au pays « légal », je rigole : je crois entendre les pires émissions de Radio Courtoisie qui se gargarisent en permanence de ces veilleries idéologiques, lesquelles auront quand même conduit les lecteurs de Maurras à la plus « franche collaboration » avec l’Allemagne nazie. C’est que le « pays réel », aux alentours de 1942, était vichyssois en diable, et je crains fort qu’il ne continue de l’être plus que jamais.
    Vous voyez derrière la politique de Macron se dessiner des perspectives qui ne seront guère favorables aux « sans-dents », et vous avez absolument raison. En revanche, derrière le discours de l’héritière Le Pen, vous ne voyez rien. Vous prenez pour argent comptant tout ce qu’elle peut raconter.
    Il y a peut-être deux ans j’étais tombé par hasard, en regardant la télévision, sur un long discours de MLP dans le nord de la France. Rien de ce qu’elle disait ne me paraissait choquant : c’était le discours du PCF des années 70. J’ai toujours été un anti-communiste viscéral, mais quand Duclos ou même Marchais parlaient de la condition ouvrière et de ses difficultés, il fallait bien admettre que leurs descriptions correspondaient un peu à la réalité. Je me découvrais donc lepéniste. Quelle surprise ! Il reste qu’à moins d’être idiot, on pouvait savoir qu’il y avait DERRIERE les beaux discours du PCF une église totalitaire et que l’ouvriérisme de façade n’était qu’un décor de carton-pâte dans la mise en scène de la plus grande gloire du gros rouge.
    Derrière le PCF, il y avait autre chose. Derrière Macron, il y a quelque chose, et bien du négatif. Derrière la Madone du FN, ll n’y aurait donc rien du tout, sinon le bleu d’un ciel idéal !
    Il faudra vraiment que je demande à l’immaculée conception, quand elle m’apparaîtra demain comme toutes les semaines, dans la grotte des Buttes Chaumont, ce qu’elle en pense !


    • Shawford Shawford 9 mai 15:34

      @Christian Labrune

      Ah notre expert en antisémites (en l’absence de la disparue PdR ou de Massada).

      Dis mois, t’en penses quoi de ça ?

      Après on commente :

      https://www.youtube.com/watch?v=zAZC8ZIZDqk


    • Shawford Shawford 9 mai 15:37

      @Christian Labrune

      Verbatim, quand même :

      Ce qui pose problème, c’est le terme (« qui est un copyright »-déclare une voisine de table) « crime contre l’humanité ». 

      Voilà. Il y a un monopole

      Je pense que c’est générationnel. Mais en tout cas, il y a un problème sur l’expression « crime contre l’humanité » qui, pour beaucoup de gens dans la communauté juive, ne peut être défini que par rapport à la Shoah.




    • Christian Labrune Christian Labrune 9 mai 16:52

      @Shawford

      Je ne vois pas trop l’intérêt de votre remarque : la notion de « crime contre l’humanité » est apparue au tribunal de Nüremberg, après les horreurs du nazisme. La définition a peut-être un peu manqué de clarté : après la shoah, on devait se dire que rien de tel ne se reproduirait plus et qu’il n’était pas vraiment nécessaire de pinailler. L’article de Wikipedia sur la question est assez éclairant et je vous y renvoie.

      Il n’empêche que les génuflexions de Macron devant la momie algérienne sur son siège à roulettes, pour confesser je ne sais quel « crime contre l’humanité » commis par la France, constituaient bel et bien un crime contre la France. Il n’a jamais été question, même du côté d’une extrême droite que j’exècre (OAS) de faire disparaitre le peuple algérien pour prendre sa place.

      L’idiote un peu antisémite de votre video, qui prétend que les Français juifs se croiraient seuls concernés par la notion de crime contre l’humanité raconte n’importe quoi. Il ne viendrait pas à l’idée des Juifs que j’entends régulièrement sur RCJ ou i24news, de considérer que le massacre des Arméniens par les Turcs ou, plus récemment, les horreurs du Rwanda ne sont pas des génocides. Et qui dit génocide dit crime contre l’humanité au sens de Nüremberg. Dans ces deux cas, il y avait bien aussi une volonté délibérée et très facile à mettre en évidence, de faire disparaître tout un peuple. Je crois bien, disant cela, n’être pas très loin des de la manière de penser des magistrats du TPI. Dans certains cas, celui du Kampuchea démocratique de Pol Pot par exemple, ce n’est pas un peuple qui veut en éliminer un autre, c’est une fraction du peuple qui veut massacrer l’autre. Mais cela relève bien du crime contre l’humanité.

      Ce qui fait quand même la singularité de la shoah, qu’on ne retrouve pas dans les autres massacres, c’est le caractère méthodique, rationnel, froidement calculé et pour tout dire industriel de la « solution » définie à la conférence de Wannsee, solution que l’Iran prétend encore vouloir mener à son terme. Le Hamas vient de supprimer l’article 7 de sa charte, qui lui assignait une intention génocidaire, mais cela ne trompe que les idiots. Le ventre est donc toujours fécond, comme disait Brecht, d’où a surgi la bête immonde.


    • Shawford Shawford 9 mai 17:11

      @Christian Labrune

      L’idiote utile, c’est Laurence Haïm, franco-israélienne, sa directrice de campagne, excusez du peu smiley ^^

      Pour le reste, je vous entends bien, à tout le moins, il serait sympathique d’en disserter à l’occasion, entre gens civilisés.

      Sauf que là, on est face à des hyènes sans vergogne, les mêmes que l’on retrouve avant pendant ou après partout dans les organisations politiques et dans toutes ces organisations représentatives de ci et de là, qui tiennent le haut du pavé, qui donnent le la, et en fait séquestrent toute possibilité de dialogue rationnel, dans un dessein de clivage et de boutte-feu.

      Et je tenais juste parce que je voyais ça passer à vous interpeller en toute cordialité (c’est en tout cas l’intention, sans animosité aucune) car je trouve dommage que vous sautiez bien souvent -de façon quasi extatique, à la gorge de tant d’intervenants ici, dont vous subodorez l’antisémitisme forcené alors même qu’ils essayent juste de surnager (forcément plus ou moins malhabilement), tout comme vous, tout comme moi, dans un maelstrom de manipulations tout ce qu’il y a de plus patentes.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mai 18:00

      @Christian Labrune
      Comme je le dis et je le répète je ne suis pas une seconde lepèniste.
      Derrière Macron il y a Merkel et l’ultra libéralisme..

      C’est le pays légal et le pays réel qui étaient vichystes, à commencer par les hauts fonctionnaires, y compris ceux de gauche ou progressistes comme Bousquet.

      Je m’étonnerai longtemps de cette adulation des technocrates qui pensent tous pareil, on manque de politiques pour rêver un peu cette société.


    • Cyrus Cyrus 9 mai 18:03

      @Shawford

      massada est toujours parmis nous ... tout comme alef d’ ailleur :)
      ... il fait campagne pour le port d’ arme ;)

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mai 18:03

      @Christian Labrune
      l’élection de Macron et tout le battage autour de lui c’est la comédie de l’Union sacrée des oligarques, union sacrée pour leurs intérêts, pour garder la gamelle...

      En flattant l’électeur, en lui donnant l’impression qu’il est antifââchiiste


    • Christian Labrune Christian Labrune 9 mai 18:31

      @Shawford
      Eh bien, je dirai que cette « conseillère », dont je n’avais jamais vu la tête nulle part, est israélienne comme Macron est français. C’est-à-dire fort peu. La chose est bien regrettable dans les deux cas, mais les « traître à la patrie », comme on disait à l’époque des conflits armés, sont légion. Partout, et pas moins en Israël qu’ailleurs. Si vous lisez le bouquin de Pierre Lurçat qui s’intitule « La trahison des clercs d’Israël », vous serez vite édifié.
      Ce qui me paraît très positif, concernant Israêl que je ne manque jamais de défendre, effectivement, c’est le sionisme. On a là quelque chose qui cimente des populations venues plus qu’ailleurs de n’importe où, qui ne se ressemblent guère physiquement, qui viennent de traditions différentes et débarquent sur ce coin de terre, sans même, souvent, savoir l’hébreu. Pourtant, ils constituent une nation, et ça marche, même s’il reste bien des problèmes sociaux à résoudre. En Europe, la notion de nation, que je trouve admirable quand elle est théorisée par Renan, est devenue un épouvantail. La nation, ce serait la guerre, et c’est ce que répétait encore stupidement un Macron qui ne semble pas avoir beaucoup réfléchi sur l’histoire. Eh bien non, la nation ne conduit pas nécessairement au natonalisme et à la guerre d’agression. L’Europe, qui n’est assurément pas une nation et qui n’en sera jamais une, est en train de crever d’avoir prétendu normaliser les Européens selon ses standards bureaucratiques comme elle prétend standardiser les productions industrielles ou agricoles.
      Si je parle beaucoup de l’antisémitisme, c’est qu’il est partout sur AgoraVox, avec la même fonction qu’il a toujours eue dans les périodes de crise : susciter un ennemi imaginaire qui permette de ne jamais voir où sont les problèmes réels.


    • Shawford Shawford 9 mai 18:46

      @Christian Labrune

      Je suis assez, même presque complétement d’accord, sauf à ce nous nous accordions ou pas sur ce « susciter un ennemi imaginaire qui permette de ne jamais voir où sont les problèmes réels ».

      Croyez-vous que ne le suscite que des antisémites non juifs, ou ne croyez-vous pas plutôt que c’est une grille de lecture qui s’applique selon la position dans l’ordonnancement sociétal ?

      Car pour moi par exemple, quand la quenelle de Dieudonné a été qualifiée de salut nazi inversé, j’y vois bel et bien deux niveaux de lectures, l’un pour ceux qui sont engoncés dans les a priori ou pas de bas étage, l’autre pour ceux qui au regard de l’histoire savent qu’ils sont à divers degrés tantot les jouets et tantôt les co-créateurs d’une immense farce.


    • Christian Labrune Christian Labrune 9 mai 18:50

      @Amaury Grandgil
      Je ne saurais dire le contraire. J’ai regardé en milieu de journée une chaîne d’information, et c’était très drôle de voir l’espèce d’effervescence des membres des anciens partis dits « de gouvernement » autour de la gamelle d’un nouveau genre déposée par « En marche » au beau milieu de la petite porcherie. Si je quitte le PS ou LR pour tâter de cette nouvelle pâtée, qu’est-ce que j’y gagne ? Je vais peut-être bien être viré de mon ancien parti, et sans espoir de retour ! Oui, virons-les, disent ceux qui, ayant fait leurs calculs, sont à peu près sûrs de pouvoir tirer leur épingle du prochain jeu électoral, sans pour autant cesser d’être ce qu’ils sont.
      Tous ces malheureux, il y a encore un an, croyaient pouvoir bénéficier d’une sorte de CDI, pouvoir en faire profiter même leur petite famille, comme il était tout à fait admis, et d’un seul coup ils se rendent compte que c’était un CDD et que l’avenir est loin d’être assuré.
      Il faudrait vraiment être sans coeur pour ne pas être ému par leur détresse et leur agitation désespérée. Si un problème social qui les frappe si cruellement aujourd’hui n’est pas rapidement résolu dans les jours qui viennent, la France est foutue. Espérons donc que les maroquins seront en nombre suffisant et qu’il y en aura bien pour tout le monde.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mai 19:07

      @Christian Labrune
      Là dessus je pense qu’il y en aura pour tout le monde et pour les oligarques qui viennent derrière


    • Christian Labrune Christian Labrune 9 mai 19:07

      En flattant l’électeur, en lui donnant l’impression qu’il est antifââchiiste
      @Amaury Grandgil
      C’est ce qu’analysait très bien un article d’Elisabeth Lévy que j’ai reçu hier soir du site de Causeur.
      Ce qu’on a pu voir ces derniers temps ressemblait aussi à la « journée de la haine » dans le roman d’Orwell sur le totalitarisme. On avait déjà vu ça en 2002. Le FN a été créé par Mitran (sic.) dans le milieu des années 80 pour permettre ce type de fonctionnement pervers. En ce sens, le FN, comme je ne me lasse pas de le répéter, c’est la béquille du PS, mais ce n’est rien d’autre. On peut marcher mieux avec une béquille quand on est plâtré, mais une béquille ne peut pas marcher toute seule. Le FN, tout seul, devient un objet inutile et plus du tout fonctionnel.

      Quand le FN aura disparu, on verra peut-être réapparaître un camp des conservateurs qui n’a jamais été plus nécessaire. J’entends par « conservateurs » des gens qui appellent un chat un chat, ne s’envolent pas dans les idéologies fumeuses et qui plaisent, savent se montrer pragmatiques en économie, et respectueux des grands équilibres sociaux allègrement piétinés par le PS depuis plus de trente ans. C’est quand même ces irresponsables, ne l’oublions pas, qui ont sciemment détruit l’école de la République et mis définitivement hors d’usage l’ascenseur social. 


    • Louve de France Louve de France 9 mai 19:32

      @Amaury Grandgil

      Si l’on tient compte de l’abstention et des votes nuls, Emmanuel Macron, le candidat de la sauvegarde du système, n’a rassemblé que 43,3% des inscrits. 

      43% ! C’est aujourd’hui ce que représentent les forces partisanes du statu quo. La centralité de ces forces leur permet de demeurer en position de domination, mais...

      Mais attention : les partisans de la rupture sont désormais majoritaires.

      Le combat continue ! Boutons le perfide banquier hors de France ! 

    • Louve de France Louve de France 9 mai 19:34

      @Shawford


      Shawsahw ! Que c’est beau tes textes ! 

      Plus, plus. 

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mai 20:32

      @Christian Labrune
      Oui le Pen c’est Goldstein dans « 1984 »"


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mai 20:33

      @Louve de France
      oui, c’est le « pays légal »


  • Etbendidon 9 mai 15:39

    J’suis CONtent que Macron soit élu parce que comme dit madame Michu avec un nom qui finit en ON, on peut faire plein de jeux de mots
     smiley


    • Christian Labrune Christian Labrune 9 mai 17:01

      @Etbendidon

      MacrON
      FillON
      MélenchON
      HamON

      Tout un poème, effectivement !
      Je n’ai pas mis à la fin le mot grossier auquel vous pensiez probablement. Je n’ai pas voulu vous trahir, et c’est aussi par un reste de respect pour notre République à laquelle je pense si souvent, particulièrement devant certains fruits jaunes un peu courbés, à l’épicerie du coin.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mai 18:01

      @Etbendidon
      Et pour eux comme le disait Brassens le temps ne fait rien à l’affaire...


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 11 mai 09:02

      @Amaury Grandgil
      pour les moinseurs compulsifs aussi, tiens vs y celui là aussi


  • Louve de France Louve de France 9 mai 19:29
    Les médias en service commandé, les politiques à l’agonie, les puissances occultes, dans un mouvement pathétique, nous ont fait croire que c’était Macron ou le chaos.  Le pire, c’est que ça a marché !

    Longue vie  à Kim Jong Macron ! 




    • Arcane Arcane 9 mai 21:33

      @Love de France

      Marion se retire de la politique, comme vous devez être triste .. smiley


    • Louve de France Louve de France 10 mai 01:48

      @Arcane


      Parce que toi tu crois vraiment qu’elle s’en va définitivement ? smiley 

      Un jour je t’expliquerai comment ça fonctionne tout ça , tu m’as l’air trop jeune pour comprendre les véritables arcanes du monde politique ! 

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 mai 09:59

      @Arcane
      Arcane est déjà en train de se faire en..fler par son messie politique, bientôt il comprendra


  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 mai 10:01

    Les électeurs de Macron sont déjà largement humiliés puisque leurs votes sont considérés comme d’adhésion par le nouveau président et non des votes contre le Pen. Du point de vue des réformes sociales ils vont comprendre leur douleur mais n’auront pas le droit de se plaindre puisque la catastrophe sera de leur seule et unique faute.


  • epicure 10 mai 23:26

    Le FN ne s’adresse qu’à une minorité de français, il ne peut toucher la majorité de ces derniers.
    IL y a des structures qui déterminent le vote FN qui ne sont présentent que dans certaines régions ou villes.

    Macron a eu le soutient de toute la partie de la France ouverte, hormis les mélenchonistes ( peut être aussi quelques PS ) qui ont voté blanc, ou nul, ou qui se sont abstenus.
    Les critères de distinctions n’ont rien à voir avec l’économie, mais avec le rapport au monde.

    Le vote lepen est fort dans les régions à natalité faible voire négative, il touche des catégories de personnes qui n’ont aucune perspective d’avenir pour eux ou la société, notamment dans les régions fortement désindustrialisées. Ses opinions xénophobes touchent avant tout les gens ayant le plus faible niveau d’éducation. Par contre les gens plus ils sont éduqués, d’une part culturellement sont moins sensibles, mais surtout ils sont en contact avec des populations d’origines de plus en plus diverses, ce qui réduit la sensibilité aux préjugés xénophobes.
    C’est pour ça que dans les grandes villes dynamiques économiquement, le vote lepen est faible, et encore plus dans les villes universitaires.

    C’est juste que le fait d’appartenir à des classes aisées favorisent un rapport plus optimiste, que pour un ouvrier dans une région désindustrialisée, qui va avoir un rapport plus négatif, mais cela n’a rien à voir avec les classes sociales proprement dites, mais avec les situations. Mais le Fn n’attire qu’une partie des électeurs CSP-,

    Le plafond de verre du FN tient avant tout à la nature idéologique du fond du FN, qui rebute une majorité de français, même à droite, qui rend une bonne part du peuple français imperméable aux idées de lepen. Pour des gens qui prétendent parler au nom de la france , du peuple, c’est assez marrant de voir leur incompréhension des motivation du peuple français face au FN.
    Mais la réalité est moins glorieuse, et surtout plus complexe , qu’un complot généralisé des médias détenu par l’oligarchie capitaliste. Mais c’est sur que les élites médiatiques et économiques préféraient macron à lepen. Mais ce n’est pas la raison de l’écart entre les deux candidats.

    C’est bien le FN qui a été rejeté pour ses idées d’extrême droite. Cela aurait été le même résultat dans un match Mélenchon - lepen. (elle aurait été encore moins fière lors du débat) en plus serré, car à droite on préfère quand même « hitler au front populaire » , alors que marine lepen est moins extrémiste que hitler.

    Le FN ne donne pas à voir la réalité populaire, pendant longtemps, il a défendu des idées antisociales, mais utilise les réalités populaires pour attirer des gens à ses idées nationalistes, en jouant sur les peurs générées par les réalités difficiles populaires.


    • andromerde95 11 mai 00:09

      @epicure
      « Le FN ne s’adresse qu’à une minorité de français, il ne peut toucher la majorité de ces derniers. »

      le fn s’adresse aux pauvres, aux déclassés et prolos... ils seront bientôt majoritaires à cause du mondialisme et de l’ultra-libéralisme.

      « Ses opinions xénophobes touchent avant tout les gens ayant le plus faible niveau d’éducation. »

      les gens à faible éducation sont des gens des classes populaires.

       « Par contre les gens plus ils sont éduqués, d’une part culturellement sont moins sensibles, mais surtout ils sont en contact avec des populations d’origines de plus en plus diverses, ce qui réduit la sensibilité aux préjugés xénophobes. »

      les sur-éduqués sont des bobos de centre-ville qui ne côtoient aucunement les immigrés de banlieues.


      « C’est pour ça que dans les grandes villes dynamiques économiquement, le vote lepen est faible, et encore plus dans les villes universitaires. »

      normal car ce sont des nantis.


      Le plafond de verre du FN tient avant tout à la nature idéologique du fond du FN, qui rebute une majorité de français, même à droite, qui rend une bonne part du peuple français imperméable aux idées de lepen. Pour des gens qui prétendent parler au nom de la france , du peuple, c’est assez marrant de voir leur incompréhension des motivation du peuple français face au FN.
      le fn est majoritaire dans les csp- selon les études... plus la société s’appauvrira avec le mondialisme libéral, moins y aura de plafond de verre.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 11 mai 08:10

      @epicure
      La « France ouverte » c’est la France de la mondialisation réputée heureuse, celle des nantis


Réagir