samedi 1er octobre 2016 - par Robert Bibeau

TRUMP ou CLINTON – pour qui voter ?

La petite bourgeoisie et les analystes politiques éclectiques sont sceptiques. Les experts ne comprennent pas que : 1) les États-Unis sont le fer-de-lance de l’impérialisme occidental ;

2) et qu’a ce titre, ce pays vit le premier la période de décadence économique, politique et idéologique qui balaiera bientôt les autres continents ; 3) le multimilliardaire Donald Trump représente la réponse la plus percutante que ce mode de production déchue peut offrir pour tenter de contrecarrer sa décadence. La millionnaire Hillary Clinton représente la vieille garde passéiste. La politicienne retorse, véreuse, menteuse, discréditée, épouse d’un ex-président dégénéré a fait son temps. Seuls, la petite bourgeoisie de gauche, les bureaucrates syndicaux, les ONG subventionnées et les assistés sociaux voteront pour l’ex-première dame cocue. Tous ceux-là, y compris Bernie Sanders, le New York Times et le Washington Post déchireront leur chemise sur la place publique et accréditeront ainsi le mythe du milliardaire « révolutionnaire » (sic). Les riches ont décidé d’offrir le poste à une nouvelle génération d’arnaqueur, et Trump est leur meneur. La pire jambette que pourrait commettre un média de gauche serait d’appuyer le candidat Républicain. Le multimilliardaire refuse le soutien de la go-gauche discréditée.

Bien entendu, ni Donald ni Hillary ne peuvent résoudre la crise économique systémique qui secoue l’Amérique et l’ensemble du mode de production capitaliste. Chacune des factions du grand capital américain l’a bien compris. Il n’y a que la gauche réformiste – altermondialiste – éco-socialiste qui pense que des réformes sont envisageables, les riches savent que c’est invraisemblable.

 

Aux grands maux, les grands remèdes

Que cherchent donc la clique de multimilliardaires qui soutiennent Donald Trump ? Oubliez les fanfaronnades à propos de murs frontaliers (déjà construits) ; à propos des restrictions à l’immigration musulmane (les musulmans riches pourront entrer et les musulmans pauvres seront extradés comme il en a toujours été) ; oubliez la discrimination contre les LGBTWS (la bourgeoisie promeut le mariage gai au moment où les hétérosexuels ne se marient plus). Le grand capital mondial fixe trois objectifs à son candidat outrancier : premièrement, il souhaite placer les États-Unis dans une bonne position quand la situation économique aura dégénérée « Put America First » ! C’est la raison pour laquelle Donald Trump crie à qui veut l’entendre qu’il ouvrira les traités de libre-échange afin non pas de les répudier, mais de les renégocier à l’avantage du capital américain moins profitable que celui de ses voisins (1). Trump oublie simplement que l’Amérique n’est déjà plus la première puissance économique mondiale. Elle est devancée par L’Allemagne-Union européenne et par la Chine (2). Deuxièmement, Trump veut faire ce qu’Obama n’a pas osé faire, hausser les taux d’intérêt domestiques et renchérir le crédit et sa profitabilité. En haussant le loyer de l’argent le Président Trump va remplir les poches de l’oligarchie financière milliardaire, mais ce faisant des millions de familles américaines seront mises en faillite, jetées à la rue, pire qu’en 2008. La pauvreté endémique s’épandra sur toute l’Amérique créant des turbulences sociales, des soulèvements et possiblement la guerre civile. Ce qui nous amène au troisième objectif de la présidence du multimilliardaire, soit de réprimer, d’écraser dans le sang ces soulèvements de la populace, des pauvres noirs, latinos ou blancs, et des prolétaires multiethniques de la grande Amérique (3).

Le candidat Trump, saura-t-il réaliser les plans de l’establishment ? Le risque de guerre civile est-il trop élevé ? La dame Clinton saurait-elle le faire plus subtilement, de manière plus nuancée ? L’armée, la garde civile, la police accepteront-elles de tirer sur la foule révoltée ? La population américaine surarmée saurait-elle tenir la milice et les services de police en échec ? Les premiers tests réalisés dans le cadre de la répression des noirs et des latinos qui sont assassinés dans les rues démontrent que la situation est très volatile et que rien n’est moins certain qu’une victoire des forces de l’ordre dans l’éventualité d’un soulèvement de masse dans les grands centres urbains. Voilà, les questions qui hantent l’oligarchie financière américaine qui en dernière analyse décidera le 8 novembre qui sera le 45e Président des États-Unis. 

 

Pourquoi une mascarade électorale ?

Puisque les dés sont pipés et que l’un ou l’autre candidat mènera l’Amérique au bord du précipice, par une voie ou par une autre, à quoi sert cette mascarade électorale sous la démocratie des riches ? Une campagne électorale bourgeoise a trois fonctions, toujours les mêmes, la première fonction est de mettre les candidats à l’épreuve de la confrontation… Lequel parviendra à créer la mystification la plus crédible autour de sa personnalité controversée ? La seconde fonction est de créer du consentement, de préparer l’opinion publique parmi la petite bourgeoisie – le prolétariat – le lumpenprolétariat et les assistés sociaux – aux sacrifices qui seront imposés par le prochain chef de l’État des riches. La troisième fonction est de compromettre tous ces gens à qui on dira un jour de révolte – « C’est vous qui l’avez voulu ! » – « C’est vous qui l’avez élu ! » – même à ceux qui protesteront « Je n’ai pas voté pour ça ! »… Mais oui vous avez voté pour ça… à quoi d’autre vous attendiez-vous ? 

Finalement, Trump, Clinton, ou un autre, c’est la même tromperie, excepté que Donald croit fermement qu’il saura briser la classe prolétarienne américaine alors qu’Hillary sait qu’elle n’y parviendra pas… Veut-elle vraiment de l’emploi ? La classe prolétarienne ne doit se commettre pour aucune de ces girouettes, surtout pas pour celles de la go-gauche collaboratrice de service chargée d’accréditer cette mascarade alambiquée (4). 

 

L’ARTICLE EST DISPONIBLE SUR LE WEBMAGAZINE http://www.les7duquebec.com/7-au-front/trump-ou-clinton-ont-ils-le-choix/

 

Notes

 

(1) http://www.les7duquebec.com/7-au-front/les-vrais-patrons-sont-derriere-les-rideaux-quatre-traites-inegaux/

(2) http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/le-krach-est-en-marche/

(3) http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/la-misere-gagne-aux-etats-unis/

(4) http://plus.lapresse.ca/screens/71edb5db-ffdf-4250-b841-614284defb9a%7C_0.html

 



27 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 1er octobre 2016 16:37

    Bravo pour l’illustration du piège à cons « démocratiquue :


     »La troisième fonction est de compromettre tous ces gens à qui on dira un jour de révolte – « C’est vous qui l’avez voulu ! » – « C’est vous qui l’avez élu ! » – même à ceux qui protesteront « Je n’ai pas voté pour ça ! »… Mais oui vous avez voté pour ça… à quoi d’autre vous attendiez-vous ? "

    Cette fonction se suffit en elle-même. Les deux autres ne sont qu’accessoires.

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 1er octobre 2016 17:06
      @Jeussey de Sourcesûre

      Je ne pense pas comme vous - les 3 fonctions sont essentielles et inter-reliées chacune est nécessaire et complète la précédente ( smiley

      Robert Bibeau Éditeur http:www.les7duquebec.com

       

  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 1er octobre 2016 16:50

    Au fit, vous écrivez : « Il n’y a que la gauche réformiste – altermondialiste – éco-socialiste qui pense que des réformes sont envisageables... »


    Ca me rappelle quelqu’un chez nous !

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er octobre 2016 17:55

    JE VOUS RAFRAÎCHIE LA MÉMOIRE 

    SUCCESSION DE OBAMA ? 

    http://www.algerie360.com/algerie/le-president-americain-felicite-bouteflika-a-loccasion-de-la-fete-de-lindependance/

    LE 5 JUILLET 1830 A 10 HEURES DU MATIN, le dernier chef pirate Dey Hussein s’était mis à genoux devant le général français conquérant qui avait conduit ses troupes de Sidi Ferruch jusqu’au village d’Alger tenu depuis 1516 et jusqu’à cette date par la piraterie européenne !

    C’était le jour de la victoire de l’armée française qui s’était engouffrée juste après dans les ruelles de la Casbah pour piller et pour accaparer le "trésor maudit de la piraterie«  !

    OBAMA OSE DIRE : « Les États Unis et l’Algérie se réjouissent d’avoir un partenariat robuste et croissant. Notre coopération étendue pour favoriser la croissance économique, la construction de liens plus étroits entre nos concitoyens et la promotion de la sécurité régionale, reflète nos multiples aspirations et intérêt partagés »

    Et de notre côté on se réjouit de constater que les pays (principalement la France et les USA) qui ont construit ce "partenariat robuste, indémontable et durable" avec le régime algérien hors la loi qui dilapide nos richesses sont sur la pente raide de la décadence !

    - La France perd de plus en plus ses acquis et voit son économie fondre comme la neige au soleil et finira inévitablement par être rongée par un chômage de masse,

    - Les USA de leur côté se rendent compte que leur supercherie du « Rêve américain » ne tient plus et que des dizaines et des dizaines de millions de citoyens ont fini par ouvrir les yeux et voient la réalité en face : Le "Grand esprit" ne meurt jamais ! Les USA sont à l’arrêt et se décomposent dans un climat de violence raciste !

    SOUVENEZ-VOUS DE CECI :


    La  »succession« n’est pas seulement impossible pour le régime algérien qui doit d’abord abdiquer et accepter la « TRANSITION » et le "REDRESSEMENT NATIONAL" après de longues décennies de haute trahison des principes et des valeurs ; la « succession » est aussi problématique très spécialement pour la France sorcière dont le "Pendule Gauche-Droite" n’oscille plus depuis longtemps et n’endort plus les citoyens français et pour les USA qui n’ont pas réussi leur pari en investissant leur avenir sur le « contraste intelligent » en guise de leurre démocratique : "Un homme noir dans une Maison Blanche" ... Cela n’a pas fonctionné Camarade OBAMA !

    Le XXIe siècle est né avec ses complots et les pays les plus malins ont réussi à déstabiliser puis à détruire les plus idiots, au retour ce siècle maudit ne pourra pas contourner la Vérité et la Justice !


  • Harry Stotte Harry Stotte 1er octobre 2016 20:30

    « La classe prolétarienne ne doit se commettre pour aucune de ces girouettes.... »



    Mais qu’est-ce qu’elle fait en attendant ? Elle se polit le chinois en regardant des pornos sur booloo.com ?

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 octobre 2016 13:52
      @Harry Stotte
      Bonne question - la plus importante de toute.

      La classe prolétarienne 1) se forme - apprend - comprend - toutes ces mascarades démocratique - identifie ses ennemis - écarte la petite-bourgeoisie - prend la peine de lire la presse alternative pour analyser réellement et comprendre = bref hausse son niveau de conscience de classe et éloigne de ce fait la go-gauche bourgeoise dogmatique - sectaire et activiste

      2) Elle mène des luttes très durs - grèves sauvages - grève générale à l’occasion - bloque les raffineries à l,occasion et se pratique à l’insurrection = mais ATTENTION SUR SES PROPRES REVENDICATIONS - FOUTAISES que les batailles de genres, manif écologiste - LGBT et autres insignifiances - altermondialisme - manif contre la « mondialisation » et autre fadaise ridicule - Pas un manifestant prolétarien pour défendre la démocratie bourgeoise = la dictature des riches - Liassons les petits bourgeois s’égosiller

      3) Grève générale contre la Loi travail - (on veut pas négocier on veut l’éradiquer) pour la défense des Goodyear - pour la défense de tous les prolétaires arraisonnées et justiciariés par la machine d’État terroriste bourgeoise. Les terroristes sont à l’Assemblée nationale française (et autres parlements).

      Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com
       

  • sls0 sls0 1er octobre 2016 21:27

    J’ai fait un copier/coller du texte pour le mettre dans un traitement de texte.
    Ensuite j’ai fait édition, remplacer Trump par Clinton.
    Le texte reste aussi cohérent et plausible.


  • fred.foyn 2 octobre 2016 07:52

    Moi, pour Trump sans hésitation !


    • Fergus Fergus 2 octobre 2016 08:42

      Bonjour, fred.foyn

      Bravo pour cette détermination ! Inutile, évidemment, puisque les Français ne votent pas lors de ce scrutin. Vous seriez d’ailleurs très isolé si l’on en croit un sondage du jour : 80 % des Français voteraient Clinton. Pauvre Trump ! smiley


    • fred.foyn 2 octobre 2016 09:02
      @Fergus...Encore une réponse stupide de votre part...Je suis américain et vote dans mon pays (par procuration)
      Quand à vos 80% qui voteraient clin-thon ce sont les mêmes qui coulent votre pays depuis des dizaines d’années !
      Surtout « Pauvre-Fergus »

    • popov 2 octobre 2016 09:52

      @fred.foyn


      Trump étant un ami de longue date des Clintons, j’ai pensé pendant un moment qu’il avait présenté sa candidature uniquement pour couler les autres candidats républicains et faire gagner l’hystérique.
      J’ai aussi pensé que le support discret de Poutine à Trump était destiné à le couler dans l’opinion américaine qui est stupidement anti-russe (ils connaissent mieux la folle et doivent posséder un tas de dossiers pour la faire chanter).

      Si j’étais américain, je voterais pour Trump, en grande partie pour ne pas voter pour la malade.

    • Harry Stotte Harry Stotte 2 octobre 2016 10:53

      @Fergus

      «  : 80 % des Français voteraient Clinton. Pauvre Trump ! 



      Pauvres Français, formatés à mort par la presse mainstream aux mains des milliardaires mondialisateurs, ce qui amuse beaucoup Fergus le collectiviste


      Ce qu’il y a de plus inquiétant, c’est que l’axe Dassault-Fergus-Bouygues-Mélenchon-Bolloré, ne surprend pas plus que l’axe Fabius-Al Nosra. Tout ça, ce sont des questions de »bon boulot".

    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 2 octobre 2016 12:47

      @popov

      Comme vous Tovarich popov...Rien que pour m’opposer au soutien de Marianne à Clinton !

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 octobre 2016 13:58
      @Fergus

      80% des français un jour on voté CHIRAC face au Trump français - un dénommé Lepen

      Et aujourd’hui que reste-t-il et de ce Chirac et de ses réalisations ? Et de ce vieux Le pen ???

      Mais surtout - surtout OU EN EST LA MISÈRE DES PROLÉTAIRES FRANÇAIS ????

      Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 octobre 2016 14:30
      @popov


      Vous auriez intérêt à relire mon éditorial monsieur et vos amis aussi.

      Poutine ne prend pas partie dans cette élection. Il n’y a aucun intérêt. Il n’y a pas grande différence entre CLINTON ET TRUMP sur la question RUSSIE.

      1) Clinton veut poursuivre la politique BUSH-OBAMA-PENTAGONE de pressions - économique et militaire et diplomatique sur la RUSSIE afin de l’inciter à abandonner son alliance avec la CHINE (Le véritable adversaire de l’hyper puissance américaine) Clinton n’a pas a possibilité de faire autrement

      2) TRUMP et c’est la son apport véritable et différend - sur cet question - avec la fraction de capitaliste qui le supporte - veux déployer une nouvelle tactique vis-à-vis des RUSSES - cesser progressivement les pressions en contre partie de gestes de mésaliance avec la CHINE - Sur ce point que la CHINE est le véritable adversaire à la mesure des USA cela TRUMP le sait et le proclame

      3) PROBLÈME l’une et l’autre tactique américaine échouera à diviser Russie et Chine dont les économies sont en train de s’interrelier solidement à mesure que le temps avance éloignant d’autant les USA 

      4) La prochaine guerre se prépare non pas en Ukraine = une escarmouche - un test - Elle se prépare autour du Pacifique et les USA la perdront 

      5) MAIS LA QUESTION QUI MOI ME PRÉOCCUPE C’EST COMBIEN DE PROLÉTAIRES Y LAISSERONT LA VIE POUR SAUVER CELLE DES RICHES ??

      Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com
       

    • popov 2 octobre 2016 16:10

      @Robert Bibeau

       
      Bonjour
       

      Bien sûr que Poutine ne prend pas parti dans les élections américaines. Il manifeste seulement ses sympathies discrètement.

       
      Les USA ont peur du rapprochement entre la Russie et la Chine, mais c’est précisément leur politique insensée qui jettent les Russes et les Chinois les uns dans les bras des autres.
       
      Les Américains semblent surtout avoir peur d’un rapprochement entre l’Europe et la Russie. L’Ukraine aurait pu servir de pont en appartenant d’une façon qui restait à préciser aux deux blocs. Cela ne pourra plus se faire.

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 octobre 2016 16:52
      @popov
      NON vous vous trompez ....
      Votre erreur provient de la même source que pour tous les autres experts et géostratèges et politiciens .....

      Vous pensez que le capital chinois, russe, américain, européen planifient - organisent - etc. et adoptent ensuite des politiques = des tactiques pour atteindre leurs objectifs à court, moyen et long terme. EXEMPLE votre fabulation sur une scission de l’Ukraine pour la partager dans la bonne entente.

      Les choses ne se passent pas ainsi en économie-politique-militaire capitaliste.

      OUI le capital américain ne souhaite pas un rapprochement - capital Russe - capital européen car il se créerait ainsi un pôle économique - financier redoutable et cela empêcherait les USA d’imposer leurs sanctions économiques pour faire plier le capital Russe - l’odyssée ukrainienne est à comprendre dans ce sens rien de plus. L’Ukraine en soi n’a aucun intérêt pour les USA qui font si peu de commerce avec ce pays du bout du monde.

      L’Ukraine ne peut servir de pont ni de mur d’ailleurs les fusées passeront au-dessus de son territoire comme ils passeront par-dessus le Canada le jour ou les canons parleront.

      Ainsi, vous mettez le doigt sur un paradoxe - EN effet la politique agressive du Pentagone en cherchant à scinder le pacte russo-chinois ne réussit qu’a le consolider - chaque belligérant voyant dans l’autre sa planche de salut face aux fous de la Maison Blanche. Obama et Clinton sont plus dangereux que TRUMP de ce point de vue.

      Lui TRUMP a compris que de flatter la bête pourra mieux l’amadouer. MAIS il se trompe lui aussi. L’union du capital russe et chinois est une nécessité - l’un a l’énergie et l’autre a les marchés voilà tout. Et cette force économique transcende les politicologues et les experts et les jeux tactiques de mes deux...

      QUESTION Et le capital européen dans tout cela ??????

      Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com


       

    • popov 2 octobre 2016 17:35

      @Robert Bibeau


       EXEMPLE votre fabulation sur une scission de l’Ukraine pour la partager dans la bonne entente.

      Je n’ai pas parlé de scission de l’Ukraine à l’amiable. Celle-ci ne sera que le résultat des ingérences des USA. 
       
      Je pense, que si cette guerre n’avait pas eu lieu, il aurait été naturel que l’Ukraine ait des accords économiques et avec l’UE et avec la Russie.


  • nours77 nours77 2 octobre 2016 07:58

    élection américaine... il n y aucun intérêt de demander pour qui voté au peuple français... il n aura pas sont mot a dire.

    Occupons nous plutôt de nos escrocs a nous... Bien que le problème soit globalement identique...


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 octobre 2016 14:02
      @nours77

      Vous avez tout compris cher ami TOUT COMPRIS Je ne proposais pas de voter je proposais de réfléchir pour arriver exactement à votre conclusion
      « Occupons nous plutôt de nos escrocs a nous... Bien que le problème soit globalement identique... » 

      En effet les élections pseudo démocratique en France sont identique dans leurs principes et fonctionnement à celles de tous les autres pays capitalistes du monde Y COMPRIS LES USA 


      CQFD

      Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com
      à 

  • velosolex velosolex 2 octobre 2016 13:45

    On lance aux peuples du monde quelques os à ronger, pour leur faire croire qu’ils participent à la chasse à cour. Les leurres dans ces pays d’illusion sont de plus en plus nombreux, et les nigauds se demandent pour qui voter, et sur quel bouton appuyer pour déclencher le changement, alors que ce sont au mieux des chasses d’eau de wc.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 octobre 2016 14:34
      @velosolex

      C’est bien ce que dis l’article sous l’air de poser une question dont la réponse est POUR AUCUNE DE CES GIROUETTES

      Ni pour la gauche surtout pas la gauche électoraliste

      Camarade éloignez de moi l’avant-garde - mes ennemis je m’en charge

      Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com



  • JP94 2 octobre 2016 16:33

    Je me rappelle ici l’effervescence médiatique bien orchestrée pour nous vanter le « changement radical » promis par Obama. Mes élèves (de quartier populaire) m’interpellaient et semblaient transcendés par la venue de candidat. Je leur opposais Chavez ( c’était il y a quelques années) et eux ignoraient le changement réel - le social - qu’incarnait Chavez. Ces élèves n’étaient pas politisés.

    Et c’est bien cet Obama qui a permis la situation présente ...
    Obama avait un programme qui rejoint celui de Poutine : restaurer la puissance du pays en perte de vitesse.Mais pour Obama, il s’agissait d’hégémonie militaire et économique, avec un interventionnisme sans complexe , très agressif, dont Clinton incarne le prolongement et donc on peut craindre où il va mener quand on voit les manoeuvres contre la Russie , le Vénézuela, et ailleurs. Pour Poutine, c’est plutôt une puissance solide, reconnue , un peu dans le style soviétique - la solidarité internationale et la dimension sociale en moins ...

    En quelques années, tout cet espoir de changement a été trahi - et ceux qui étaient dupes sont dépités mais la manoeuvre s’est avérée efficace car il s’agissait , au niveau idéologique, de prévenir le développement de projets politiques réellement progressistes. 
    Si l’espoir n’existe plus, la révolte ne débouche sur aucune utopie.

    Obama a donc réussi totalement les objectifs de la classe capitaliste mondiale, car ce dépit se répand hors- les Etats-Unis.

    Sanders n’aura peut-être été qu’un feu de paille. Les conditions évoluant, rien ne garantit que cette mobilisation trouvera le moyen de se poursuivre et de mener à un vrai changement, à moyen terme
     ... 
    C’est pareil ici , Hollande a déçu, ceux qui ont voté « utile » ( j’entends encore mes collègues du PS clamer « le bon bulletin » ils se sont très vite tu (une semaine après) mais le mal était fait.
    Il n’y aura peut-être plus de vote « utile » pour le PS, mais le Patronat s’en contrefiche, il a d’autres cartes que le PS, l’essentiel étant de tuer dans l’oeuf toute velléité de changement social.

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 2 octobre 2016 17:10
      @JP94

      Vous portez vos illusions un cran plus haut chaque fois que le monde réel - la politique - des politiciens - policailleurs - vous inflige une dégelée.Ainsi vous êtes passé de OBAMA à Chavez (qu’en reste-t-il ?) à Poutine, è Sanders, à Hollande... vous oubliez Macron ... Mélenchon et ....

      L’ensemble des illusions des RÉFORMISTES tient dans cette phrase que je vous emprunte « il s’agissait , au niveau idéologique, de prévenir le développement de projets politiques réellement progressistes. » 

      IL n’y a pas il ne peut y avoir - contrairement à ce que ENGELS a écrit de politiques progressistes - de politiques de gauche progressiste - (voyez Chavez et la pseudo révolution bolivarienne et la misère qui s’épand à travers le Venezuela). C’est impossible à long terme. L’État providence ne peut avoir qu’un temps et il est voué aux gémonies par le capital d’État « socialisé » (dans le mauvais sens du mot socialisé). 

      Les mots Progressiste-gauche-socialiste cachent le RÉFORMISME QUE LÉNINE APPELAIT L’OPPORTUNISME qu’il pratiqua lui-même incidemment.

      Le mode de production capitaliste n’amène pas l’avènement de son successeur (qui soit dit en passant ne se nomme pas mode de production socialiste MAIS BIEN mode de production communiste) sinon qu’en créant des conditions si terribles pour la classe révolutionnaire qu’après 2, 3, ou 4 holocaustes guerriers mondiaux finira par comprendre que l’ancien mode de production ne peut plus continuer sinon en se dirigeant vers une 4e ou 5e guerre mondiale (J’ignore le nombre qui sera requis) se contraint à balayer le précédent et à ériger le suivant - non pas comme une fatalité mais comme un espoir bien né...

      Les premiers actes de ce drame titanesque se dérouleront sur le front économique - puis politique - puis enfin idéologique selon les trois instances et les trois temps de la lutte de classes. 
       
      Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com

Réagir