mercredi 15 février - par doctorix

TRUMP, ou comment transformer une économie de guerre en une économie de paix

Thierry Meyssan nous explique ici les enjeux de la guerre que livre Donald Trump à l'oligarchie et aux néo-conservateurs assoiffés de guerres et de sang. Son but est bel et bien d'entretenir des rapports amicaux avec la Russie et la Chine, mais aussi avec le reste du monde, privilégiant le commerce plutôt que les rapports de force. On notera en passant qu'il s'oppose aux Rockefeller sur deux sujets essentiels : le mensonge du pic pétrolier (il abonde là dans le sens de la théorie de plus en plus probable d'un pétrole d'origine abiotique et non fossile - et donc pratiquement inépuisable - que les Russes ont largement développée et pratiquement prouvée par les succès qu'ils obtiennent) et la théorie du réchauffement climatique lié au gaz carbonique, aujourd'hui largement controversée par un grand nombre de scientifiques persécutés pour leurs opinions. C'est ainsi qu'il faut comprendre la violence des vociférations de la presse mainstream à son encontre et ses attaques sournoises (Flynn). Je lui souhaite de réussir dans ces combats, qui sont beaucoup plus variés et dangereux qu'on ne croit : par exemple ce matin à 9h25 locale au National Press Club à Washington DC, Robert F. Kennedy, Jr., qui a été nommé à la tête de la commission de la sécurité des vaccins du président Trump , se joint à Robert De Niro pour faire une grande annonce au sujet des vaccins et du mercure, et leur lien aux nouvelles maladies neurologiques de l'enfant. J'essayerai de vous en parler. D'autres combats l'attendent, le plus dangereux étant l'attaque contre les forces obscures de la CIA. Bref, une présidence qui s'annonce courageuse et à haut risque pour sa vie même.

Doctorix.

 

Trump : c'est le business qui l'intéresse, pas la guerre

Thierry Meyssan
Voltairenet.org
mar., 14 fév. 2017 19:56 UTC

 

Thierry Meyssan nous invite à observer Donald Trump sans le juger avec les critères de ses prédécesseurs, mais en essayant de comprendre sa propre logique. Il observe que le président états-unien tente de restaurer la paix et de relancer le commerce mondial, mais sur une base nouvelle, totalement différente de l'actuelle globalisation. 

JPEG - 74.4 ko
Donald Trump inaugure le « Strategy and Policy Forum » à la Maison-Blanche (3 février 2017).

 

Cherchant à renverser le pouvoir qui l'a précédé et qui tente de se maintenir malgré lui, le président Trump ne peut pas composer son administration en s'appuyant sur la classe politique ou sur de hauts-fonctionnaires. Il a donc sollicité des personnes nouvelles, des entrepreneurs comme lui, malgré le risque que cette confusion des genres comporte. 

Selon l'idéologie puritaine, en vogue depuis la dissolution de l'Union soviétique, confondre la politique d'un État et ses affaires personnelles est un crime ; raison pour laquelle on a instauré une stricte séparation entre ces deux mondes. Au contraire, durant les siècles passés, on n'abordait pas la politique sous un angle moral, mais sous celui de l'efficacité. On considérait alors normal d'associer des entrepreneurs à la politique. On ne qualifiait leur enrichissement personnel de « corruption » que lorsque ils s'engraissaient au détriment de la Nation, pas lorsqu'ils la développaient. 

Concernant ses relations avec les deux Grands, le président Trump aborde la Russie au plan politique et la Chine au plan commercial. Il s'appuie ainsi sur Rex Tillerson (ancien patron d'Exxon-Mobil), un ami personnel de Vladimir Poutine, comme secrétaire d'État ; et sur Stephen Schwarzman (le patron de la société de capital-investissement Blackstone), un ami personnel du président Xi Jinping, comme président du nouvel organe consultatif chargé de proposer la nouvelle politique commerciale : le Forum stratégique et politique (Strategy and Policy Forum) qui a été inauguré par le président Trump, le 3 février à la Maison-Blanche [1]. Il réunit 19 entrepreneurs de très haut niveau. Contrairement aux pratiques précédentes, ces conseillers n'ont pas été choisis sur le critère de savoir s'ils avaient soutenu ou non le président durant sa campagne électorale, ni en fonction des entreprises qu'ils dirigent, de leur taille et de leur influence, mais de leurs capacités personnelles à les diriger. 

 Rex Tillerson 

En tant que directeur d'ExxonMobil, Rex Tillerson a conçu une forme de partenariat avec ses homologues russes. Gazprom, puis Rosneft ont autorisés les États-uniens à venir travailler chez eux à la condition que ces derniers les autorisent à coopérer ailleurs avec eux. Ainsi, les Russes ont investi pour un tiers dans les opérations d'ExxonMobil au Golfe du Mexique, tandis que la multinationale a participé aux découvertes du gigantesque champ d'hydrocarbures de la mer de Kara [2]. 

C'est ce succès partagé qui a valu à Rex Tillerson de recevoir la Médaille de l'Amitié des mains du président Vladimir Poutine. 

La presse a souligné les liens personnels qu'il a développés avec le président russe, ainsi qu'avec Igor Sechin, son homme de confiance. 

À la tête d'ExxonMobil, il s'est affronté à la famille Rockefeller, fondatrice de la société. En définitive, il a imposé son point de vue et les Rockefeller ont commencé à vendre leurs actions en vue de quitter la compagnie [3]. 

Selon les Rockefeller, le pétrole et le gaz sont des ressources épuisables qui arrivent bientôt à leur fin (théorie vulgarisée dans les années 70 par le Club de Rome). Leur usage dégage du carbone dans l'atmosphère et provoque ainsi le réchauffement climatique de la planète (théorie vulgarisée dans les années 2000 par le GIEC et Al Gore) [4]. Il est temps de passer aux sources d'énergies renouvelables. Au contraire, selon Rex Tillerson, rien ne permet de valider l'idée selon laquelle les hydrocarbures sont une sorte de compost de détritus biologiques. On ne cesse de découvrir de nouveaux gisements dans des zones dépourvues de roche-mères et à des profondeurs toujours plus importantes. Rien ne prouve que les hydrocarbures vont s'épuiser dans les siècles à venir. Rien ne prouve non plus que le carbone relâché par l'homme dans l'atmosphère, soit la cause des évolutions climatiques. Dans ce débat, chacun des deux camps a financé un intense lobbying pour convaincre les décideurs politiques en l'absence d'argument déterminant [5]. 
 

Commentaire : Il s'agit de la Théorie du pétrole abiotique. 
 

Or, les deux camps défendent par ailleurs des positions diamétralement opposées en politique étrangère. C'est pourquoi le combat entre les Rockefeller et Tillerson a certainement eu un impact sur la politique internationale. Ainsi, en 2005, les Rockefeller ont conseillé au Qatar —dont les revenus proviennent d'ExxonMobil— de soutenir les Frères musulmans, puis, en 2011, de s'investir dans la guerre contre la Syrie. L'émirat y a englouti des dizaines de milliards de dollars pour soutenir les groupes jihadistes. Au contraire, Tillerson a considéré que si la guerre clandestine est bonne pour la politique impériale, elle ne fait pas avancer le business. Depuis la défaite des Rockefeller, le Qatar se retire progressivement de la guerre et consacre ses dépenses à la préparation du Mondial de football. 

Quoi qu'il en soit, pour le moment, l'administration Trump n'a pris aucune décision face à la Russie, hormis l'abrogation des sanctions prises en réaction à une ingérence russe dans la campagne électorale présidentielle qui aurait été observée par la CIA. 

 Stephen Schwarzman 

Le président Trump a d'abord choqué la Chine populaire en acceptant un appel téléphonique de la présidente de Taïwan, malgré le principe « Une Chine, deux systèmes ». Puis il s'est excusé auprès de Xi en lui souhaitant chaleureusement une « Bonne année du Coq de feu ». 



Simultanément, il lui a accordé un cadeau somptueux en annulant le Traité trans-Pacifique. Cet accord, qui n'avait pas encore été signé, avait été conçu comme l'ensemble de la globalisation des quinze dernières années pour exclure la Chine du pouvoir décisionnel. 

Le président Trump a ouvert un canal de négociation avec les principales autorités commerciales et financières chinoises, via les membres de son Forum stratégique et politique. La société de Stephen Schwarzman, Blackstone, est détenue depuis 2007 à hauteur de 9,3 % par le fonds souverain de la République populaire, China Investment Corp. [6], dont le directeur de l'époque, Lou Jiwei, est aujourd'hui ministre des Finances de son pays. 


Schwarzman fait partie du Conseil consultatif de l'École d'économie et de management de l'université de Tsinghua [7]. Or ce Conseil, placé sous la présidence de l'ancien Premier ministre Zhu Rongji, réunit des personnalités chinoises et occidentales des plus importantes. Parmi celles-ci : Mary Barra de General Motors, Jamie Dimon de JPMorgan Chase, Doug McMillon de Wal-Mart Stores, Elon Musk de Tesla Motors et Indra K. Nooyi de PepsiCo qui siègent également au nouveau Forum stratégique et politique de la Maison-Blanche. 

Dans un article précédent, j'ai indiqué que depuis sa rencontre avec Jack Ma d'Alibaba (également membre du Conseil consultatif de l'université de Tsinghua), Donald Trump envisage que son pays adhère à la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures. Si tel était le cas, les États-Unis cesseraient de brider la Chine et s'engageraient dans une véritable coopération pour développer les « routes de la soie » rendant ainsi inutiles les conflits en Ukraine et en Syrie [8]. 

 La coopération par le commerce 

Depuis la dissolution de l'URSS, la politique des États-Unis était fixée par la « doctrine Wolfowitz ». Pour faire de leur pays le « premier », les administrations successives n'ont pas hésité à livrer consciemment quantité de guerres qui les ont appauvries [9]. 

Bien entendu, cet appauvrissement n'a pas été pour tous. On a donc assisté à un conflit interne au capitalisme entre les sociétés ayant intérêt à la guerre (aujourd'hui BAE, Caterpillar, KKR, LafargeHolcim, Lockeed Martin, Raytheon, etc.) et celles ayant intérêt à la paix. 

L'administration Trump entend relancer le développement du pays en rompant avec l'idéal du « premier » et en devenant le « meilleur ». Cela suppose de faire vite. Il faudra des années pour ouvrir les routes de la soie, même si leur construction est largement entamée. Par conséquent, les États-Unis n'ont pas le temps de renégocier les grands Traités commerciaux multilatéraux actuels. Ils doivent conclure sans attendre des accords bilatéraux de sorte que les contrats soient immédiatement mis en œuvre. 

Sachant l'extrême difficulté à reconvertir une économie de guerre en économie de paix, Donald Trump a associé à son Forum stratégique et politique un entrepreneur d'une des sociétés qui pourraient se développer aussi bien en temps de paix que par la guerre : Jim McNerney (Boeing). 

[1] "Remarks by President Trump in Strategy and Policy Forum", The White House, February 3rd, 2017. 

[2] « Rosneft exploitera le pétrole du golfe du Mexique », par Juliana Gortinskaïa, Traduction Louis-Benoît Greffe, Оdnako (Russie) , Réseau Voltaire, 8 mars 2013. 

[3] "The Rockefeller Family Fund vs. Exxon", David Kaiser and Lee Wasserman, The New York Review of Books, December 8th, 2016. 

[4] « 1997-2010 : L'écologie financière », par Thierry Meyssan, Оdnako (Russie) , Réseau Voltaire, 26 avril 2010. 

[5] "Exxon Mobil Accuses the Rockefellers of a Climate Conspiracy", John Schwartz, The New York Times, November 21st, 2016. "Rockefeller Foundations Enlist Journalism in 'Moral' Crusade Against ExxonMobil", Ken Silverstein, The Observer, January 6th, 2017. 

[6] Annual Report 2008, p. 40 & 56, The Blackstone Group. 

[7] "The Advisory Board of Tsinghua University School of Economics and Management (2016-2017)", Tsinghua University. 

[8] "The Geopolitics of American Global Decline", by Alfred McCoy, Tom Dispatch (USA) , Voltaire Network, 22 June 2015. 

[9] La doctrine Wolfowitz a été élaborée dans le Defense Policy Guidance for the Fiscal Years 1994-1999. Ce document n'a jamais été déclassifié, mais son contenu a été révélé dans « U.S. Strategy Plan Calls For Insuring No Rivals Develop », Patrick E. Tyler, New York Times, 8 mars 1992. Le quotidien publie également de larges extraits du rapport en page 14 : « Excerpts from Pentagon's Plan : "Prevent the Re-Emergence of a New Rival" ». Des informations supplémentaires sont apportées dans « Keeping the U.S. First ; Pentagon Would Preclude a Rival Superpower », Barton Gellman, The Washington Post, 11 mars 1992.



64 réactions


  • doctorix doctorix 15 février 18:27

    L’éviction de Flynn semble bien être une catastrophe. Cela veut dire que l’Etat profond a repris les choses en main et que Trump est trop faible pour lui résister. Beaucoup d’espoirs vont donc s’envoler.

    On ne peut qu’imaginer les moyens de pression utilisés pour obtenir ce résultat. Mais tout homme qui a une femme et des enfants est vulnérable au pays de la mafia.


    • JC_Lavau JC_Lavau 15 février 20:27

      @doctorix.


      Probablement sous menace d’assassinat, Trump a perdu son seul bon collaborateur. Désormais ce n’est plus qu’un pantin comme les autres.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 février 21:12

      @JC_Lavau
      Faut dire que Flynn n’est pas malin, téléphoner à l’Ambassade de Russie en ignorant que la NSA et le FBI écoutent la planète entière, et particulièrement les Russes...


    • doctorix doctorix 15 février 23:14

      @Fifi Brind_acier

      Ce que je ne comprends pas très bien, c’est ce qu’il y a de choquant à ce qu’un futur conseiller à la sécurité d’un presque président qui veut faire la paix avec la Russie en discute avec l’ambassadeur Russe à Washington, même avant d’être officiellement nommé.
      Honni soit qui mal y pense...
      Est-ce que conspirer pour la paix serait aux USA plus déplorable que de conspirer pour la guerre ?
      On dirait que seuls les complots guerriers ont droit de cité en Amérique ; pas ceux en vue de la paix.
      Je l’ai toujours dit : ces anglo-saxons sont vraiment des hypocrites.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 février 07:12

      @doctorix
      Pour l’état profond et les néos cons démocrates & républicains va-t-en guerre, discuter de la paix est pour un eux un désastre financier...


    • agent ananas agent ananas 16 février 09:28

      @Fifi Brind_acier
      En effet, nombreux sont surpris par « l’amateurisme » de Flynn qui fut pourtant à la tête de la DIA (les services secrets de l’armée et dont les budgets sont supérieurs à la CIA).
      L’explication logique à se « manque de précaution » est que les conversations entre Flynn et l’ambassadeur russe n’aborderaient aucunement des secrets d’état ou de sécurité ... En tant que conseillé à la sécurité intérieur désigné, il parait normal qu’il prenne contact avec d’importants officiels étrangers afin d’établir les relations pour le nouveau président.


    • franc 16 février 10:18
      @doctorix
       
      Oui il n’ ya rien de mal ni d’illégal de la par du général Flynn

       peut -être que Trump a fait un premier faux pas en démissionnant Flynn

       mais peut -être pas ,car en démissionant Flynn il veut se protéger lui-m^me de l’accusation d’être en concussion ave les services secrets russes ,que sont en train de faire les médias comme la New York Time et le Washington post

       il ya un combat mortel des médias et la CIA contre Trump ,celui-ci vient de recevoir un coup mais il n’est pas à terre ,il tient encore le coup ,qui l’emportera l’avenir le dira

  • Daniel Roux Daniel Roux 15 février 18:57

    Sans surprise,Trump conditionne la levée des sanctions à l’annulation de l’annexion de la Crimée.

    Cela fait des mois que j’écris sur les articles de propagandes pro-russes, que cette annexion servirait de prétexte au maintien des sanctions. La propagande n’a rien à voir avec la réflexion et tout à voir avec la négation de l’évidence.

    La hausse des températures correspond chronologiquement à 4 phénomènes concomitants : Les explosions simultanées de la consommation du charbon et du pétrole, de la population humaine, du bétail et de l’extension des rizières. Tous ces phénomènes sont liés aux progrès de la médecine, de la vaccination et de l’agriculture.

    La démographie mondiale peut donc être considérée comme la principale cause du réchauffement climatique, les autres causes en découlant.

    Le truc est qu’il est plus facile d’imposer une taxe sur le CO² que sur les bébés, d’autant que dans l’esprit des hommes politiques et des économistes qui les conseillent, moins de naissance signifie moins de dépenses des ménages et plus de déflation.

    Est-ce vraiment un hasard si l’absurde apparaît là encore ?

    Le réalité du monde dans lequel nous vivons est si indicible que les gens préfèrent les mensonges à la vérité.


    • doctorix doctorix 15 février 19:17

      @Daniel Roux

      Le réchauffement vient surtout de l’activité solaire. Il nous envoie en quatre heures (certains disent une heure) ce que nous produisons en un an, et notre rôle est donc une poussière dans cet océan d’énergie : 1/2000 ou 1/8000.
      Les vaccinations et les « progrès de la médecine » selon bill Gates, concourent à la dépopulation. Pas l’inverse : https://www.youtube.com/watch?v=KUsSPKzvFo4
      Et Bill Gates l’eugéniste sait de quoi il parle.
      Pour votre dernière phrase, je suis d’accord avec vous : mais pas comme vous l’entendez.
      Comme les opinions vont diverger sur ce sujet, on devrait plutôt se concentrer sur Trump.
      Il n’est pas question que la Russie lâche la Crimée, et puisque les intentions de Trump étaient la fin de la guerre froide, il est évident qu’il avait l’intention de lui abandonner la Crimée. Mais les néo-cons sont passés par là. On va bien voir la suite.

  • Hecetuye howahkan howahkan 15 février 19:22

    Salut

    avant WW2 PIB des usa = environ + ou - 25 % selon sources..

    après WW2 PIB us environ + ou - 45 % PIB mondial selon sources

    aujourd’hui selon sources environ 16 %

    de plus le PIB en parité de pouvoir d’achat  qui est en gros ceci : en gros on achète quoi avec cet argent

    et bien la chine prends les devants..et encore on est bon prince de ne pas oublier l’énormité de l’argent mis dans l’armée us ..la france selon ce calcul passe à la 9eme place....

    et encore ce sont des chiffres FMI, propriété des USA...

    ne parlons même pas de dettes...

    Sans coopération et partage équitable sur une base volontaire, la masse va se faire niquer comme depuis + ou - 3000 ans ....la masse ne veut toujours pas de cela..forcément c’est elle qui a créé le maître...à cause de cela..

    au moins le chemin par où aller est clair....mais ceci est au niveau superficiel....des effets..

    le niveau profond, l’origine du désastre humain est dans le cerveau de chacun, nos cerveaux ne marchent plus comme ils le doivent....un parfait inconnu pour tout le monde...y compris les psycho bla bla etc , sauf exceptions..

    Si on s’aide soi même..alors sans le chercher L’Origine nous aidera...nous devons changer radicalement..voila ce qui est en jeu..

    Mais pour cela il faut déjà admettre que nous sommes les créateurs de ce désastre..

    Vous savez comme pour certains cette énergie étrange a été là pour moi , elle est contentement, paix,coopération, empathie, unité, ...etc..

    notre nature profonde n’est pas le combat, ni la competition, ni le business etc

    c’est là pour tous...par rapport à ce monde faut être totalement fou...

    etc...


  • Ratatouille Ratatouille 15 février 19:39
    Mais pour cela il faut déjà admettre que nous sommes les créateurs de ce désastre..Évoluer vers la société holomorphe et la civilisation du bonheur
    -

    https://www.youtube.com/watch?v=ypb0-DdKA-s&t=888s

    +

    Allain christophe - Croyances occidentales

    -
    https://www.youtube.com/watch?v=7HNQlLmH3eI


    • doctorix doctorix 15 février 20:13

      @Ratatouille
      Ca, c’est pas pour les électeurs de Macron ou de MLP. C’est pas de la nourriture pour la volaille.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 février 21:46

      @doctorix
      Entretien Russia Today avec Diana Johnstone sur Flynn

      "(...) Michael Flynn, au mois de décembre, aurait eu une conversation téléphonique plutôt amicale avec l’ambassadeur de Russie à Washington. Pour criminaliser ce geste, on cite une loi extrêmement partisane adoptée en 1799 par les ennemis de Thomas Jefferson pour nuire à un brave pacifiste, le Dr. George Logan, qui cherchait à promouvoir la paix avec la France en parlant avec Talleyrand à Paris. Cette loi n’a jamais été appliquée, mais le fait qu’on la déterre actuellement, dans un climat d’hostilité envers un certain nombre de pays, notamment la Russie, paraît indicatif de l’atmosphère belliciste qui règne à Washington. On accuse donc le général Flynn de calmer le jeu avec Moscou… Quel crime ! (...)


    • doctorix doctorix 15 février 23:19

      @Fifi Brind_acier

      Voilà donc la réponse à ma question posée plus haut.
      Elle confirme mon jugement sur les américains : hypocrites...
      Dans les deux cas, il ne s’agit pas de trahison, mais de rechercher la paix : un crime pour une nation qui vit de la guerre.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 février 07:20

      @doctorix
      Exactement. Et ce sont les mêmes réseaux néocons qui ont lancé le lynchage de Fillon, qui veut collaborer avec Poutine contre Daesh et pour la paix en Ukraine...

      "Fillon a également appelé à des liens plus étroits entre l’Allemagne, la France et la Russie, s’appuyant sur la recherche d’une fin aux guerres instiguées par les États-Unis en Syrie et en Ukraine. Washington et les puissances européennes mènent une sanglante guerre par procuration pour le changement de régime contre le président syrien Bashar al-Assad depuis 2011 et ont installé un régime anti-russe en Ukraine dans un coup fasciste à Kiev en 2014. Fillon a clairement indiqué qu’il considère ces interventions comme erronées et basées sur de la tromperie de la part des puissances de l’OTAN, y compris la France.

      La Russie, a-t-il dit, « C’est un pays immense qu’on ne peut pas traiter avec légèreté, c’est un pays qui n’a pas de tradition démocratique et qui détient l’arme nucléaire […] Qui peut raisonnablement vouloir entrer en conflit avec la Russie ? » Interrogé sur la question de savoir si Poutine est un partenaire fiable, il a répondu : « Est-ce que les Occidentaux ont toujours été fiables ? Est-ce qu’ils n’ont jamais trompé les Russes sur la Libye, sur le Kosovo... (...) .


      Fillon, sur le plan économique ne propose rien d’autre que la poursuite des GOPé, mais en politique étrangère il propose la paix, et ça, c’est pas bien du tout .... !!


    • Osalteccino Osalteccino 16 février 08:32

      @Fifi Brind_acier

      Vous avez de bonnes lectures et une bonne lecture

      Concernant ses rapports avec les USA n’oubliez pas que Fillon entend faire de l’euro une monnaie de règlement dans les échanges internationaux ; pour que cesse la suprématie du dollar et le pouvoir des USA de faire entrer dans leur champ de compétence judiciaire toutes les transactions libellées en dollars (cf. pénalité de 9 milliards de $ infligée à la BNP pour avoir été partie dans une transaction avec l’Iran sous embargo américain mais pas français).
      N’oubliez pas que la mort de Khadafi et Sadam Hussein résulterait de leurs tentatives pour utiliser une monnaie autre que le dollar dans leurs ventes de pétrole (euro et or notamment)

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 février 09:51

      @Osalteccino
      Bonjour, je ne défends pas pour autant Fillon, il était 1er Ministre quand Sarkozy et Cameron ont signé les accords de Lancaster House pour envahir la Libye et la Syrie...


    • agent ananas agent ananas 16 février 09:55

      @doctorix
      Elle confirme mon jugement sur les américains : hypocrites...

      En effet, aucun des Reagan boys ne fut jamais jugé ou viré pour avoir négocié avec les iraniens à Paris le report de la libération des otages de l’ambassade US à Téhéran pour faire perdre Jimmy Carter en 1980. « October Surprise » semble être tombé dans le trou de mémoire de nos têtes pensantes et autres journalopes ...


    • doctorix doctorix 16 février 10:02

      @agent ananas

      L’affaire pourrait aller beaucoup plus loin (genre watergate et « impeachment ») parce que la pressetituée au service des néocons et autres forces obscures a engagé un combat à mort contre Trump. Désolé, il faut avoir recours au traducteur :

    • agent ananas agent ananas 16 février 10:33

      @doctorix
      No worries, I can handle it...
      Après Michael Flynn, Steve Bannon ?
      Es-ce le début de la guerre civile aux US ?
      Stay tuned ...


    • Osalteccino Osalteccino 16 février 14:27

      @Fifi Brind_acier
      Beaucoup d’hommes politiques qui n’ont pas l’initiative sont obligés d’avaler des couleuvres. C’est bien pour cela que, s’ils ne veulent plus en avaler, ou ils démissionnent ou ils essayent d’être en position d’avoir l’initiative.


  • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 15 février 20:12

    "durant les siècles passés, on ( ... ) considérait normal d’associer des entrepreneurs à la politique."
    Et ça n’a jamais amené la paix. Au contraire, ça a conduit des millions de types à aller se faire tailler en pièces sur les champs de bataille pour défendre des intérêts qui leur étaient totalement étrangers.
    Clinton aurait apporté la guerre c’est sûr, mais Trump n’amènera pas la paix. Trump et Clinton ( = Soros ) ne sont que deux factions différentes de l’oligarchie. Ce n’est pas parce que ces deux blocs s’opposent qu’on doit s’imaginer qu’il y a les ’’bons’’ et les ’’méchants’’.


    • doctorix doctorix 15 février 20:15

      @riff_r@ff.93

      Pas des bons et des méchants. Des très mauvais et des moins mauvais : c’est ce que les électeurs de Trump ont choisi. Et ils ont bien fait.

  • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 15 février 20:41

    Je ne crois pas que l’intérêt particulier d’un homme puisse servir durablement l’intérêt général d’un peuple. On voit ce que ça a donné avec Bonaparte par exemple, un désastre. En ce sens Napoléon n’était pas un grand homme. De Gaulle par contre, en était un. Sa seule préoccupation était d’incarner la France, pas de faire du bizness.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 février 21:23

      @riff_r@ff.93
      Si la mafia Clinton et l’état profond font des cacas nerveux, et organisent une « révolution colorée » contre Trump, c’est bien qu’il y a des raisons, la paix ne leur convient pas, c’est clair !

      Quant à vos doutes : qu’un homme puisse servir durablement l’intérêt général d’un peuple.. L’histoire montre exactement le contraire.


      Les USA ont assassiné ou destitué plus de 50 Chefs d’Etats, la plupart élus démocratiquement, car ils défendaient les intérêts de leur pays et de leur peuple.

      Si vous voulez des détails : « Confessions d’un assassin financier ».

    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 15 février 21:45

      @Fifi Brind_acier
      Je n’ai jamais dit qu’un homme ne pouvait pas servir l’intérêt général, vous avez mal lu. Au contraire je crois aux grands hommes d’Etat comme on en a eu avec de Gaulle par exemple. Ce que je ne crois pas c’est qu’un biznessman comme Trump pourra servir durablement les intérêts du peuple américain. Est-ce qu’il va s’avérer meilleur que les autres présidents US ? Je n’y crois pas. Ni pire ni meilleur.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 février 21:48

      @riff_r@ff.93
      Vous préférez la guerre et 102 millions de chômeurs aux USA ?
      Le choix est là, et pas ailleurs, c’est dommage, mais c’est ainsi.


    • microf 15 février 22:01

      @riff_r@ff.93
      Plus business que de Gaule il n´y en aura pas. Avez vous déjá entendu parler de la Francafrique, de la Bankafrique ?, systèmes économiques qui maintiennent des centaines de millions d´Africains dans l´esclavage ?, de Gaule est l´un de ceux qui sont á l´origine de ces plus longs scandales de la République Francaise, scandales qui continuent encore jusqu´á aujourd´hui, faites des recherches, vous serez abasourdi et dégouté.


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 15 février 22:42

      @Fifi Brind_acier
      Je ne crois pas que la position de Trump face à l’Iran ni son soutien inconditionnel à l’Etat sionniste soit gage de plus de stabilité et de paix dans le monde. J’espère me tromper on verra bien.


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 15 février 22:57

      @microf
      Si les scandales que vous dénoncez durent encore aujourd’hui il est difficile de les attribuer au seul de Gaulle. Personnellement je pense que la France n’avait rien à faire en Afrique mais ce n’est pas de Gaulle qui a poussé à la colonisation. Ce sont des gens de gauche comme Jules Ferry sous la 3e République. Au nom d’un prétendu « devoir des peuples évolués d’aller porter la civilisation chez les peuples primitifs ». Vérifiez, vous serez aussi étonné et dégouté. Mais je suis d’accord avec vous, ce qui reste de la Françafrique doit être démantelé notamment le franc CFA.


    • doctorix doctorix 15 février 23:34

      @riff_r@ff.93

      Sur l’Iran, c’est sur qu’il déconne. Mais à la différence de la Russie, l’Iran n’est pas une puissance nucléaire. Un pays qui vit de la guerre ne peut pas perdre tous ses ennemis d’un coup...
      Erreur apparente aussi en ce qui concerne Israël. Mais il faut connaître la puissance fabuleuse de l’AIPAC, ce lobby juif extrêmement puissant aux USA, qui fait et défait les élus, ainsi que le formidable pouvoir de 40 millions d’évangélistes décérébrés qui attendent le retour du Christ en Israël et lui préparent sa chambre.
      On ne peut pas se mettre d’emblée tous ces puissants frapadingues à dos. Je pense que c’est pourquoi il les ménage et leur fait des flatteries dans le dos dans un premier temps. Mais je peux me tromper...
      Rappelez-vous : Trump est comme Poutine : imprévisible. Et il faut arrêter de prendre cet homme pour un imbécile. Il ne l’est certes pas, malgré tout ce qu’on tente de nous faire croire. 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 février 07:26

      @microf
      Pas seulement. De Gaulle a lancé de multiples plans quinquennaux pour doter la France d’infrastructures diverses, autoroutes, barrages, Canal de Provence, écoles, hôpitaux ... etc


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 février 07:29

      @riff_r@ff.93
      Les USA ont désormais affaire à 3 pays alliés, la Chine, la Russie et l’Iran.
      Certains à Washington pensent sans doute que l’ Iran est le maillon faible, de plus, ça fait toujours plaisir à Israël quand on attaque les pays chiites ...


    • franc 16 février 10:32
      @doctorix
       
       je ne pense pas que sur l’Iran Trump déconne  ;au contraire je pense qu’il a raison ,Trump ne veut absolument pas que l’Iran ait l’arme nucléaire qui plus est l’Iran est une République islamique ; et le traité avec l’Iran accordé par Obama et Clinton est trop favorable à l’Iran ou n’est pas assez exigeant pour garantir réellement et efficacement la non possession d e l’arme nucléaire par l’Iran 
       
      Trump ne veut ni d’un Iran possédant l’arme nucléaire ni d’une République islamique en Iran ,celle-ci n’est qu’un Daech (Etat Islamique ) chiite ;

      je suis d’accord avec Trump sur ce point là

    • microf 16 février 12:55

      @riff_r@ff.93
      J´ai écris que de Gaule est « l´un pas celui qui a ».
      De Gaule toutefois aurait pu mieux faire que les Jules Ferry et autres. C´est vrai ce n´est pas lui qui a poussé á la colonisation, mais il devait être celui qui aurait dû mettre fin á la colonisation, il ne l´a pas fait car les pays d´Afrique et autres « Territoires et Départements » Francais sont toujours sous la domination Francaise.
      Comment est ce que jusqu´á aujourd´hui la France peut posséder des Territoires et Départements en dehors de sa sphère géographique ?.
      Avez vous déja entendu parler du Discours de Sékou Touré á de Gaule ?.
      Le 25 Aout 1958, le général de Gaule vient en Afrique proposer une Association Franco-Africaine oú bien sûr, la France devait avoir la direction.
      Que lui répond le Président Sékou Touré ? que NON d´oú la fameux NON de Sekou Touré á de Gaule, il lui dit ceci, qu´il préfère vivre LIBRE dans la pauvreté que RICHE dans l´esclavage.
      Vous pourrez lire ce Discours á youtube, je vous mets ici quelques extraits de ce Discours qui n´a perdu aucune rides 60 ans après.

      " En disant NON de manière catégorique à tout aménagement du régime colonial et à tout esprit paternaliste, nous entendons ainsi sauver dans le temps et dans l’espace les engagements qui seront conclus par la nouvelle Communauté Franco-Africaine. En dehors de tout sentiment de révolte, nous sommes des participants résolus et conscients à une évolution politique en Afrique Noire, condition essentielle à la reconversion de tout l’acquis colonial vers et pour les populations africaines.

      Le nom de notre Association nous importe peu, ce qui importe sera le contenu de notre Association, la somme des possibilités nouvelles d’évolution qu’elle offrira aux Territoires Africains actuellement engagés dans le grand mouvement d’émancipation qui exige la disparition totale du phénomène colonial et l’établissement d’une ère de liberté vraie, d’égalité et de fraternité agissante.

      Monsieur le Président, nous savons que vous vous êtes donné pour mission de sauver l’Unité de la Nation Française. Cette noble ambition, l’effort qu’elle suppose seront à la mesure de votre pouvoir si elle comprend et sait respecter également les points de sensibilisation de l’action des peuples associés à la Nation Française.

      Le général de Gaule fut très irrité par ce Discours, lisez sa réponse
      « vous voulez l´Indépendance, eh bien prenez lá, mais la France saura en tirer les conséquences ».

      Ce général de Gaule ne prit pas en compte le désir des Africains de décider de leur avenir, comme hier la France occupée par les hordes nazis, désirait de décider de son avenir et avait luttée avec l´aide de l´Afrique á conquérir et á retablir la liberté des Francais.

      Fidèle á sa promesse de Gaule, eh oui l´Afrique en tire encore jusqu´á aujourd´hui, les conséquensces.
      La Francafrique et la Bankafrique furent créees, avec le sinistre Jacques Foccard á sa tête, ce sinistre personnage qui faisait et défaisait les Présidents Africains qui n´étaient pas d´accords avec la poliqtique du général de Gaule dans leurs pays. C´est la période oú l´on a compté le plus de coups d´États dans les pays Africains.
      Ces coups d´États parceque les soi disants Présidents Africains croyants qu´ils étaient Présidents, revendiquaient ce qu´avait demandé le Président Sékou Touré, á savoir a libre décision des Présidents Africains de définir leur avenir.
      Alors lorsque je vois ce nom de Gaule quelque part, je suis dans tous mes états, cet homme a beaucoup fait de mal á l´Afrique, l´Afrique qui l´a pourtant aidée á se libérer du régime nazi, sinon, les Francais écriraient aujourd´hui en Allemand au lieu du Francais car les nazis avaient cela dans leur programme.
      Merci général de Gaule ! Toutefois en Chrétien que je suis, j´irai á la Messe aujourd´hui et prierai pour le repos de son âme.


  • JMBerniolles 15 février 22:13
    Le débarquement de Michael Flynn par ce que l’on nomme le « deep state » clôt définitivement tout espoir de voir mis en échec les néocons.

    Voir l’analyse claire et nette de The Saker ci-dessous


    • franc 16 février 10:35
      @JMBerniolles

       Tout n’est pas perdu ,Trump est encore président d es EU ,et c’est lui le chef qui donne les grandes orientation de la politique  ; le fusible Flynn a sauté certes mais peut-être c’est pour protéger Trump de ces mêmes accusations.

  • microf 15 février 22:15

    L´avènement du Président Trump est l´une des bonnes nouvelles en ce début d´année 2017.
    Cet homme est très intelligent, cet un homme d´affaires, il veut faire du business pas la guerre, car avec la guerre, on ne peut pas faire du business.
    Il ya quelques jours apraissait un article sur cet Agora, une interview du plus riche Chinois que le Président Trump a récu il ya quelques jours.
    Ce riche Chinois a dit et aux Usa et aux Européens que vous donnez beaucoup d´argent pour la guerre, si vous mettiez ne serait ce que la moitié de ce que vous donnez pour la guere au service du développement, vous créerez ainsi beaucoup d´emplois, et il y aurait la Paix.
    Il ne faut pas oublier que le camp qui est contre le Président Trump et qui le dénigre, est le camp des politiciens.
    Ces politiciens véreux et psychopathes, leurs business, c´est la guerre. C´est avec la guerre qu´ils font leur argent. Alors, ils ne sont pas contents que comme on dit le grain de sable vient entrer dans leur gateau, voila le problème qu´il ya entre le Trump et eux.
    Toutefois, le Présdent Trump doit continuer son cours, les chiens aboient, la caravane passe.


  • Roubachoff 15 février 22:54
    Bon, les gars, rendez-vous quand votre apôtre de la paix fera sauter la planète. En attendant, amusez-vous bien dans votre cours de récréation.

    • doctorix doctorix 15 février 23:38

      @Roubachoff

      Vous feriez mieux d’essayer de comprendre le bonhomme plutôt que de hurler avec les hyènes des media.
      Vous auriez préféré Clinton ?

    • kalachnikov lermontov 16 février 00:06

      @ doctorix

      Ben justement, Trump était chez Bibi. Peux-tu me faire une explication de texte ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 février 07:41

      @lermontov
      Les discours de Trump au sujet d’Israël, c’est mi chèvre-mi chou...


    • doctorix doctorix 16 février 10:16

      @Fifi Brind_acier

      Il y a un monde entre ce que raconte ce matin l’équipe scélérate de France-Inter et ce qu’a effectivement déclaré Trump :
      Netaniahu ne semble pas très heureux de ce que déclare Trump.

    • kalachnikov lermontov 16 février 12:07

      Lol, yahoo news et huffingtonpost. Pourquoi pas tf1 tant qu’on y est, les comploteux.

      ’Un grand jour pour les Israéliens et les Arabes israéliens’ [N.Bennett]

      ’C’est le jour le plus important pour ceux qui aiment le pays d’Israël’ [O.Akunis]

      ’Je salue le fait que pour la première fois en 25 ans, les américains souhaitent repenser et réévaluer les intérêts israéliens, comme le peuple d’Israël le décide.’" [T.Hotovely]

      ’C’est l’extrême-droite [cf. les faucons] qui a gagné ce soir. L’État d’Israël a perdu. Netanyahu nous conduit vers un état binational, tout en fuyant la solution à 2 états, qui est dans l’intérêt d’Israël.’ [E.Margalit]

      ’Je me prépare à me présenter comme chef du seul Etat’ [A.Tibi, député arabe, ironisant]

      Hors cela, Trump a dit vouloir régler la question à l’échelle régionale et non via des discussions binationales (palestiniens et israéliens). Il a opposé implicitement chiites et sunnites et dit qui était avec lui Israël, Arabie Saoudite, Egypte, etc contre Iran, Syrie, etc. Il a une nouvelle fois menacé l’Iran.

      "Le partenariat entre nos deux pays bâti sur nos valeurs communes a fait progresser la cause de la liberté humaine, de la dignité et de la paix" [Trump, Bibi gloussant]


    • doctorix doctorix 16 février 16:03

      @jesuispascontent et lermontov

      Le Figaro et le Huffington Post n’ont pas du voir la même conférence.
      Mais il est vrai que Trump a fait des concessions à son hôte sur place, comment faire autrement ?
      Après les mots, il faudra voir les actes.

    • kalachnikov lermontov 16 février 22:44

      @ igor

      C’est Bibi qui avait fait le voyage, pour te dire. Donald n’a toujours pas contacté l’Autorité Palestinienne depuis élection.


  • doctorix doctorix 16 février 00:04

    Il y a encore des Etats-Uniens (plus qu’on le croit) qui se posent toujours la question suivante : “Pourquoi tous ces gens dans le monde nous détestent-ils ?” A cette question la propagande yankee leur a bourré le crâne depuis des lustres en leur disant : “C’est parce qu’ils sont jaloux de nous, jaloux de notre liberté, jaloux de notre grandeur, jaloux de notre culture.”

    Pathétique non ?…

    Mais regardez donc comment fonctionne un cerveau américain, ça vaut le coup d’oeil :

    http://www.eudmtl.org/nvntlight/nl11200307.htm

    Ce qu’on reproche à Trump, c’est en fait de remettre en cause 200 ans d’exceptionnalisme américain : le pire des crimes.


  • doctorix doctorix 16 février 09:56

    Comme promis, Robert F. Kennedy Jr., Président du World Project Mercury (WMP), (nommé à la tête de la commission de la sécurité des vaccins du président Trump) a annoncé un versement de 100.000 $ à toute personne qui pourra trouver une étude scientifique crédible prouvant que le thimérosal (mercure) est sûr pour les enfants aux concentrations actuellement administrées dans les vaccins actuels.

    Voir plus ici (en anglais, il faut un traducteur) :
    Il y a une petite vidéo marrante comparant ce qu’on exige d’un constructeur automobile et d’un fabricant de vaccins.

  • agent ananas agent ananas 16 février 10:22

    La démission forcée de Flynn 48 heures après la visite du boss de la CIA en Arabie et 48 heures à peine avant la visite à Washington du maître de l’univers Bibi, est pour le moins étrange. Voyons voir par qui il sera remplacé.
    Il faut rappeler que Flynn étaient pour l’éradication des djihadistes islamistes, les proxies d’Israël et des wahhabites.


  • kalachnikov lermontov 16 février 12:12

    Question : comment se fait-il que concernant l’escroquerie de la réchauffade Trump l’homme de vérité n’ait pas accusé Gore mais ait incriminé les Chinois ?


    • doctorix doctorix 18 février 08:41

      @jesuispascontent

      Les « complotistes au rabais » s’opposent évidemment à la pollution, comme vous. Ils aimeraient bien que les théories de Tesla, qui avait découvert l’énergie libre et gratuite (et j’en reparlerai mais c’est sensible et compliqué) soient libérées au grand jour par ceux qui les ont accaparées pour les cacher, soient révélées publiquement, et ce n’est pas ce président qui va le faire, on est d’accord.
      Mais le CO2 étant très peu coupable du réchauffement, on peut espérer que les nombreux savants qui ont du fermer leur gueule depuis la dictature du GIEC pourront enfin s’exprimer.
      Parce qu’on ne défend pas une bonne idée (la lutte contre la pollution) par un mensonge.
      Je signale à ceux qui prétendent que Trump est soutenu par les pétroliers que Rockefeller est un grand réchauffiste... 
      Et il faudrait vous calmer sur les insultes et les attaques « ad feminem ».

    • kalachnikov lermontov 19 février 15:02

      @ igor

      Pourquoi Trump laisse-t’il Gore et toute la gang dans l’ombre en incriminant le péril jaune ?


    • tchitchi 19 février 15:53

      @doctorix
      Rockefeller est un grand réchauffiste

      Aaaaah mais ça change tout dans ce cas ! Cela doit vouloir dire que le pétrole est en réalité une ressource illimitée et que les hommes auront les moyens de l’exploiter éternellement ! Enfin j’ouvre les yeux !!


    • doctorix doctorix 19 février 19:02

      @tchitchi

      Rockefeller se bat pour les nouvelles énergies dans lesquelles il a beaucoup investi.
      C’est juste pour dire que les pétroliers ne sont pas des climato-sceptiques et ne les financent pas.
      Pour se lancer dans l’humour, il faut en avoir.

  • julius 1ER 17 février 15:36

    eh ben voila un nouvel âge d’or arrive avec un grand humaniste nommé Trump ...

    il n’y a qu’à voir tout l’aréopage réactionnaire qui gravite autour de lui et ce n’est pas qu’un oxymore !
    il suffit d’y croire que n’entend-on pas un jour Trump ami de la Chine en allant parler au président de Thaipe ou Taiwan !! ce qui énerve la Chine .. l’autre !!

    et puis il abroge une Loi qui justement empêche la corruption des lobyys pétroliers obligés d’être transparents dans leurs transactions !!!

    la ploutocratie dans toute sa splendeur.... il n’y a rien à attendre de bon de cet énergumène !!!
    mais comme disait Einstein : 

    ce ne sont pas ceux qui vous ont mis dans la merde qui vont vous en sortir !!

  • yvesduc 17 février 20:49
    Merci pour avoir relayé cet article important. Je suis surtout rassuré par la politique pro-chinoise de Trump car, comme d’autres, après le faux pas à Taïwan, j’ai craint que Trump joue la Russie contre la Chine. Selon Meyssan, ce n’est pas le cas et c’est tant mieux !

    Concernant la théorie du pétrole abiotique, mentionnée dans le chapeau, faut-il rappeler que c’est une théorie (efficace) pour la prospection, c’est-à-dire pour trouver des nappes de pétrole. La théorie n’est pas que les entrailles de la Terre produisent du pétrole en continu ! Concernant le Pic Pétrolier, la lecture de l’ « Or noir - La grande histoire du pétrole », ouvrage majeur de Matthieu Auzanneau, est indispensable pour comprendre à la fois comment s’est construite la société technologique, et la géopolitique contemporaire. Son blog : Oil Man

    • doctorix doctorix 17 février 23:14

      @yvesduc

      La théorie n’est pas que les entrailles de la Terre produisent du pétrole en continu !
      Mais si...
      Je l’avais développée dans mon premier article en 2011 : 
      J’avais résumé les longs documents proposés par Resistance 71 cités en fin d’article. Bien sur, je m’étais fait massacrer par les scientifiques de bon ton...
      Mais si cela se confirme, il est évident qu’il n’y aura pas de pic.
      Je serais heureux d’en discuter avec vous maintenant que ce fil s’épuise. Et savoir de votre plume s’il y a du nouveau.

  • agent ananas agent ananas 19 février 14:04

    A propos du « pic pétrolier » et du pétrole abiotique, voir William Engdahl.
    Je me rappelle qu’il avait écrit un article en 2007/2008, « Confessions of an ex Peak Oil Believer », ou quelque chose dans le genre.
    William Engdahl écrit beaucoup sur la géopolitique du pétrole...


    • doctorix doctorix 19 février 14:59

      @agent ananas

      C’est bien le titre de l’ouvrage de W. Engdhal.
      Je n’ai pas de certitude sur ces sujets, mais, les ayant bien étudiés, je pense qu’on se fout une nouvelle fois de notre gueule.
      Dans wikipedia, pourtant issu de l’Amérique la plus conservatrice et rétrograde, on peut lire à ce propos :
      « Prenant conscience de l’importance stratégique du savoir-faire des géologues russes, les États-Unis auraient cherché à en bénéficier mais leur demande officielle a été rejetée et leur tentative d’acquérir des participations dans l’entreprise pétrolière Ioukos contrecarrée. »
      Cela ressemble bien à un aveu.


Réagir