mardi 11 avril - par christophecroshouplon

Un camp de concentration pour homosexuels en Tchétchénie DONC

A peine avalé la pilule d’un gazage d’Assad qu’on nous sort du chapeau un camp de concentration pour homosexuels en Tchétchénie ou ceux-ci seraient torturés. Fournisseur de l’info qui fait s’affoler les pétitionnaires en tous genres ? « L’opposition tchétchène » au régime de Moscou. Nombre de médias la relayant sur notre sol ? Tous vont s’y mettre si ce n’est déjà fait. Nombre de candidats qui vont défiler la main sur le cœur dans le poste pour dénoncer « l’épouvantable Monsieur Poutine » ? Heure de déclaration du Gouverneur sur le perron de l’Elysée ? Ça ne saura tarder.

J’ose une question (toute simple) : combien de reporters locaux indépendants ? D’observateurs ? Une enquête aurait-elle été entamée ?

Je suis certain que Bernard Guetta, notre grand enquêteur préféré, a déjà rédigé son petit billet et s’apprête déjà à haranguer la Gaule au petit déjeuner avec ses envolées lyriques pontifiantes habituelles. Pour ma part, moi qui étant loin n’ai rien d’un pigeon, j’ai comme qui dirait un doute sur cette drôle d’histoire.

Un doute, voyez : le contraire d’une certitude. Ce genre d’info-électrode au réveil ne fait pas se dresser les poils de la souris que je suis parce que celle-ci a quitté la cage depuis belle lurette. Le « plus c’est gros plus ça passe »de Goebbels a fait tant et tant de petits depuis 25 ans (les charniers de l’ex Yougoslavie, les couveuses du Koweït, les armes de destruction massive de Saddam, Kadhafi qui tire sur son peuple et Assad qui gaze le sien : la liste n’est pas exhaustive) que j’adopte de facto une distance plus que prudente dès que ce qui sort de mon poste s’adresse à mes tripes et non à ma raison.

L’hyper-diabolisation de Poutine tombe au moment idéal pour détourner le regard du plan d’ensemble et de ce qui se joue de majeur. Les déclarations du leader de Corée du Nord devraient nous alerter, celui-ci au contraire du Lion Russe (lequel comme le dit le proverbe « médite quand tout s’affole ») sont pourtant claires contre les provocations incessantes des néo conservateurs : encore un pas et c’est la guerre. Ce gars-là c’est pas les chinois qui vont parvenir à le calmer.

La visite du nouveau Secrétaire d’Etat Rex Tillerson (l’ancien Patron d’EXXON) à Moscou afin de rencontrer son homologue russe survient donc à point nommé sur un tapis de media-mensonges auxquels nos amis les neo-con’s nous ont habitué. Vladimir ne ferme ni n’ouvre la porte, et médite, laissant son agité partenaire US ruer dans les brancards et aligner jour après jour tout et le contraire de tout. C’est la seule chose à faire quand tout s’emballe et devient fou : rester immobile. Comme un Lion.

Et nous avons bien que le Lion quand il bondit …



30 réactions


  • microf 11 avril 22:46

    Toutes ces gesticulations des Usa ne sont que des signes de faiblesses, les tonneaux vides font beaucoup de bruits, pauvre Usa.


  • Doume65 11 avril 23:01

    Cnewsmatin nous informe que le journal d’opposition Novaïa Gazeta relate que centaines de citoyens homosexuels ont été enlevés et punis pour leur orientation sexuelle. Mais ce n’est pas possible, puisque c’est connu : il n’y a pas de journal d’opposition en Russie. smiley


    • jjwaDal jjwaDal 12 avril 12:27

      @Doume65
      Finement observé. Ce serait du CNN , du ABC ou du NBC on y croirait direct, mais là russe et d’opposition les ficelles sont un peu grosses. smiley


  • baleti baleti 11 avril 23:49

    Tous sa pour nous dire, que les russes ne s’occupe pas de leur méchant islamiste, pour s’occuper de ceux des autres


    Encore une histoire qu’y sert les deux camps

  • njama njama 12 avril 08:45

    « on nous sort du chapeau un camp de concentration... »

    Faut pas croire « trop vite » tout ce que raconte les journaux.
    Les médias avaient fait pareil en Bosnie, même Kouchner l’a reconnu qu’il n’y avait pas de camp de concentration
    Oui, Bernard Kouchner mentait...
    28 mars 2005

    Le co-auteur d’un des plus gros médiamensonges des années 90 vient d’avouer. Instructif pour l’avenir, car les trucs de manipulation sont toujours les mêmes...

    Flash-back. Eté 92, guerre en Bosnie. Bernard Kouchner et ses « Médecins du monde » diffusent dans la presse et sur les murs de Paris une pub, frappante et coûteuse. La photo-montage présente des « prisonniers » d’un camp serbe en Bosnie. Derrière des barbelés. Kouchner y accole l’image d’un mirador d’Auschwitz. Son texte accuse les Serbes d’ « exécutions en masse ».

    Info ou intox ? Intox, reconnaît Kouchner douze ans plus tard. Son récent livre autopublicitaire, Les guerriers de la paix, relate une entrevue avec Izetbegovic (le dirigeant nationaliste musulman au pouvoir à l’époque à Sarajevo), sur son lit de mort :

    - Kouchner : C’étaient d’horribles lieux, mais on n’y exterminait pas systématiquement. Le saviez-vous ?
    - Izetbegovic : Oui. L’affirmation était fausse. Il n’y avait pas de camp d’extermination quelle que fût l’horreur des lieux. Je pensais que mes révélations pourraient précipiter les bombardements.

    Ce médiamensonge a effectivement fait basculer l’opinion vers le soutien aux bombardements. Toute la presse occidentale l’avait diffusé massivement. Mais le récent démenti a été passé sous silence. Le public ne peut savoir qu’il a été roulé.

    Le demi-aveu de Kouchner et ce silence médiatique posent des questions cruciales :
    [...]

    http://www.investigaction.net/Oui-Bernard-Kouchner-mentait/


    • njama njama 12 avril 08:47

      Time Magazine-August 17, 1992-The Balkans-Must It Go On

      http://img.timeinc.net/time/magazine/archive/covers/1992/1101920817_400.jpg

      The Picture That Fooled The World

      The fact is that Fikret Alic and his fellow Bosnian Muslims were not imprisoned behind a barbed wire fence. There was no barbed wire fence surrounding Trnopolje camp. It was not a prison, and certainly not a ’concentration camp’, but a collection center for refugees, many of whom went there seeking safety and could leave again if they wished.

      The barbed wire in the picture is not around the Bosnian Muslims ; it is around the cameraman and the journalists.

      http://www.slobodan-milosevic.org/fooled.htm


    • JP94 12 avril 09:28

      @njama


      Les démentis n’intéressent que les esprits critiques.
      Pour mes collègues, tout cela reste donc vrai, même si on leur dit qu’il est dorénavant prouvé que c’était faux. Pour eux, la propagande est uniquement la parole des « méchants »,qui donc mentent quand ils dénoncent les attaques verbales ou militaires de l’Occident.

      Les fascistes en font leur beurre avec tout ce qui a trait à la période qui précède la 2de GM et qui la suit, puisque cela leur permet soit de minimiser leur culpabilité ( « on n’était pas les seuls, c’était une réponse à une menace plus grave :ex Holodomor/Baby Yar ») , soit carrément de renverser les rôles ( ex, Katyn : où sont impliqués les nationalistes ukrainiens aux côtés des nazis ( bataillons Bukovinsky kuren)).
      Et le problème, c’est que dorénavant cette mémoire des massacres, bidon, tend à remplacer l’Histoire : cf le Mémorial des massacres à Caen, vaste opération fourre-tout, qui omet des massacres pour y substituer une mémoire des massacres ce qui ouvre la porte à tous les manipulations, car par exemple, on se dispense de fournir des dates et des références d’archives pour ne parler que de cette soi-disant mémoire fabriquée de toutes pièces par notamment les nationalistes ukrainiens puissants au Canada et aux USA, à tel point qu’ils sont en mesure de dicter aux institutions françaises le contenu de colloques universitaires ( à l’INALCO, récemment) et d’expositions de musée... 
      Il y a apparemment une convergence de vues entre institutions françaises universitaires et fascistes ukrainiens ( qui jouent un rôle clef), mais au détriment de toute vérité historique.




    • njama njama 12 avril 11:38

      @JP94
      En place de « on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas », c’était « on le savait, mais on ne voulait pas vous le dire »

      Slobodan Milosevic disculpé
      blanchi des accusations pour les crimes de guerre commis en Bosnie qui lui étaient reprochés

      La conclusion du TPIY qu’une des personnalités les plus démonisées des temps modernes était innocente des crimes atroces dont elle avait été accusée aurait dû faire la une et les gros titres de tous les médias dans le monde. Il n’en a rien été. Le TPIY lui-même a bien pris soin d’enfouir la nouvelle aussi profondément que possible dans son verdict de 2.590 pages du procès du leader serbe bosniaque Radovan Karadzic, condamné en mars dernier pour génocide (à Srébrénica), crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

      Pas la moindre annonce officielle ni la plus infime conférence de presse concernant la disculpation de Milosevic. Sans le journaliste et chercheur Andy Wilcoxon qui l’a déterrée pour nous, on n’en aurait rien su.

      ...

      Il ne faut pas être Sherlock Holmes pour voir là un motif récurrent :

      Avant toute guerre ou « intervention humanitaire » conduite par les USA contre un pays-cible donné, un certain nombre d’accusations criardes sont lancées contre le dirigeant du pays et son gouvernement. Ces «  dénonciations » bénéficient d’un maximum de couverture de la part des médias, qui sont chargés de les répéter ad nauseam, jusqu’à ce que le public finisse par les accepter comme des vérités.

      Plus tard, il finit toujours par s’avérer que les accusations étaient fausses (comme celle des ADM en Irak), non prouvées ou considérablement exagérées. Mais on est alors « passé à autre chose » : un nouveau cycle d’attaques et d’accusations a été entamé ailleurs, contre d’autres, chacun se gardant bien de faire la lumière sur les précédentes accusations frauduleuses mais se concentrant au contraire sur la dénonciation des agressions génocidaires du « nouvel Hitler » dont il faut bien qu’on s’occupe. En 1999, c’était Milosevic. Aujourd’hui, c’est Assad ou Poutine.

      Et devinez quoi, cher lecteur ? Ce sont les mêmes « élites » occidentales aux mains souillées de sang qui ont perpétré les atrocités précédentes à coups de mensonges à la pelle, qui orchestrent les accusations.

      http://arretsurinfo.ch/slobodan-milosevic-disculpe-tandis-que-lotan-passe-a-autre-chose/


  • njama njama 12 avril 09:05

    Cette histoire de camp de concentration, c’est peut-être encore un mauvais coup du milliardaire Georges Soros, « principal sponsor de Human Rights Watch (HRW), qui utilise les ONG qu’il finance pour promouvoir ses intérêts économiques, politiques et culturels. »

    « des investissements directs de George Soros dans Human Rights Watch se sont chiffrés à environ 100 millions de dollars depuis 2010 »
    http://arretsurinfo.ch/charite-bien-ordonnee-le-systeme-soros-mis-a-nu/

    Les ONG du milliardaire George Soros « indésirables » en Russie

    Les ONG étrangères Open Society et Assistance – des fondations créées par le milliardaire américain George Soros - sont « indésirables en Russie » selon la justice russe.

    « La procédure a établi que l’activité de ces organisations représentait une »menace pour les fondements de l’ordre constitutionnel de la Fédération de Russie et la sécurité de l’État« .

    La loi sur les »organisations indésirables« a été adoptée en mai 2015. Elle permet aux autorités, en accord avec le ministère russe des Affaires étrangères, d’interdire l’activité des »organisations indésirables« sur le territoire du pays. Une décision est ensuite prise à cet effet par le procureur général ou ses adjoints. »
    https://fr.sputniknews.com/presse/201511301019920871-ong-soros-interdiction-russie/


  • njama njama 12 avril 09:18

    et justement le 5 octobre 2016 Georges Soros depuis son ONG Open Society (virée de Russie) appelait le monde à se liguer contre Vladimir Poutine !
    pas moins !!!

    « Le monde est témoin d’une catastrophe humanitaire sans précédent dans l’histoire. Elle se déroule en Syrie. Cette catastrophe est perpétrée par le président de la Russie, Vladimir Poutine qui soutient son protégé Bashar al-Assad. L’aviation russe bombarde les populations civiles d’Alep, deuxième ville du pays, pour appuyer les forces du gouvernement syrien engagées sur le terrain. Cette offensive conjuguée a, entre autres choses, mis les derniers hôpitaux hors service et prive la population d’eau potable.

    L’attitude agressive du président Poutine s’explique par sa volonté d’en découdre avant l’investiture présidentielle américaine du 20 janvier prochain, sur la base d’un froid calcul politique. Comme l’explique le New York Times : « M. Poutine mise sur le fait qu’il y a peu de chances pour que le président Obama décide d’intervenir dans le brasier syrien, et qu’un nouveau président susceptible d’opter pour une politique plus ferme n’est pas encore en poste… Le successeur d’Obama sera mis en présence d’un nouveau fait accompli et sera contraint de l’accepter. » Quand les faits seront pleinement établis, les bombardements d’Alep par Poutine seront considérés parmi les crimes de guerre les plus graves du monde moderne.

    J’appelle le peuple russe, le peuple européen et le reste du monde à ne pas rester passifs face à ces événements, mais à relayer l’information et à exprimer leur indignation. Un soulèvement de l’opinion publique pourrait conduire le président Poutine à cesser ses odieux crimes contre l’humanité. » Georges Soros

    https://www.opensocietyfoundations.org/voices/russia-s-bombing-aleppo-must-end

    http://arretsurinfo.ch/george-soros-demande-de-stopper-le-combat-de-la-russie-contre-al-qaida/


  • Leonard Leonard 12 avril 09:25

    Vous faites confiance à Ramzan Kadirov ?

    Et vous aussi vous direz quand la réalité des faits éclatera que vous n’auriez jamais imaginé ça ?


  • Clocel Clocel 12 avril 10:18

    Mais que font nos bobos-bonobos-Rive-gauche ???

    Viiite, une Gay Pride à Grozny, pis une chez nos amis saoudiens dans la foulée !!! smiley


  • zak5 zak5 12 avril 12:59

    tout a fait normale que cet affaire sort, meme si ce n’est pas a bon escient
    Personne ne peut nier que poutine n’aime pas les homosexuels, donc c’est un homophobe.
    Il ne faut pas venir se plaindre quand on se fait une telle réputation et qu’on l’exhibe aux viriles et qu’ensuite vos adversaires utilisent cette réputation pour essayer de vous nuire.
    C’est un peu, toute proportion gardée bien sur, comme les islamistes qui se sont fait une réputation de massacreurs aveugles de civiles et d’utilisateurs de boucliers humains, on peut donc leur coller tous les attentats contre des civiles, et tous les massacres de civiles.
    Personnes ne pensera que les corses sont responsables d’un carnage de civiles parce qu’ils ont toujours fait attention a ne pas provoquer de victimes civiles, et ceci malgré le nombre important d’attentats qu’ils ont commis


    • microf 12 avril 13:06

      @zak5
      Formidable comme commentaire, j´ai beaucoup rigolé.


    • njama njama 12 avril 13:21

      @zak5
      Je ne savais pas que Poutine était président de la république de Tchétchénie
       https://fr.wikipedia.org/wiki/Ramzan_Kadyrov

      ça en devient comique d’accuser Poutine de tout et de n’importe quoi smiley

      Les corses sont soit mafieux, soit nationalistes limite lutte armée genre ETA, mais pas terroristes ...


    • zak5 zak5 12 avril 13:34

      @njama
      Je ne savais pas que Poutine était président de la république de Tchétchénie

      en plus vous prenez les gens pour des imbéciles !


    • njama njama 12 avril 14:22

      @zak5
      Ramzan Kadyrov
      Son père, Akhmad Kadyrov, est un ancien grand mufti et homme politique, président de la république de Tchétchénie de 2003 à 2004.
      À la suite de l’assassinat de son père, le 9 mai 2004, il devient vice-Premier ministre de la République de Tchétchénie.

      Le 15 février 2007, il est nommé par Vladimir Poutine, président par intérim après la démission de Alou Alkhanov. Il devient officiellement président le 2 mars.


    • hunter hunter 12 avril 18:50

      @njama

      Oui d’ailleurs, on s’autorise à penser dans les milieux autorisés, que Poutine serait également responsable du réchauffement climatique, des magouilles sur le cours de l’or, de la dernière épidémie d’ébola, de la crise de 2007/2008, et même, même paraîtrait-il, que deux ou trois fois par an, il sacrifie des enfants pour boire leur sang et accéder à la vie éternelle !

      <Mode déconne off >

      Quoi que, vu le niveau de nos médias, on pourra peut-être lire le genre de conneries que je viens de pondre sur 4 lignes, dans notre grande presse, d’ici quelques mois.

      Pauvre de nous !

      Adishatz

      H/


  • njama njama 12 avril 13:25

    Poutine : la loi russe moins homophobe que celle des USA

    « Le problème des minorités sexuelles en Russie a été délibérément exagéré de l’extérieur pour des raisons politiques », a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans une interview accordée à la chaîne CBS...

    Poutine a souligné que les personnes ayant des rapports non-traditionnels vivaient tranquillement dans son pays et que leurs droits n’étaient pas lésés.

    Quant à la loi interdisant tout prosélytisme homosexuel auprès des enfants, le président russe « ne voit rien d’antidémocratique à cela ». « Je crois qu’il faut laisser les enfants tranquilles. On doit leur donner une chance de grandir, les aider à comprendre qui ils sont par eux-mêmes. Est-ce qu’ils se considèrent en tant qu’homme ou femme ? Veulent-ils un mariage normal, naturel ou une relation non-traditionnelle ? C’est tout. Je ne vois pas de violation des droits des gens ayant une sexualité non-traditionnelle ici ».

    Interrogé sur l’idée de reconnaître le mariage homosexuel comme un droit constitutionnel, Vladimir Poutine a fait ressortir que les homosexuels eux-mêmes ne sont pas unanimes quant à l’adoption d’enfants par ce genre de couples.
    « Sont-ils moins démocratiques que les autres représentants de la communauté homosexuelle ? Sans doute, non. C’est juste leur façon de voir les choses », a souligné le président.
    Par ailleurs, M. Poutine a rappelé qu’aux Etats-Unis, quatre Etats condamnent l’homosexualité et que cela fait partie de la législation du pays. Alors que la Russie ne possède aucune loi de ce genre. « Cela doit être absolument exclu », a martelé le chef d’Etat.

    https://fr.sputniknews.com/russie/201509291018469055-poutine-homosexualite-russie/


    • zak5 zak5 12 avril 13:38

      @njama
      Poutine a souligné que les personnes ayant des rapports non-traditionnels vivaient tranquillement dans son pays et que leurs droits n’étaient pas lésés.

      sans blague ! ?
      dire des conneries, autant y aller franco comme l’a fait ahmadinejad : il n y a pas d’homosexualité chez nous


    • microf 12 avril 14:03

      @zak5
      Il revient Ahmadinejad, il a posé sa candidature pour les prochaines élections, c´est une très bonne nouvelle.


    • njama njama 12 avril 14:04

      @zak5
      sans blague ! ?
      Poutine, l’expression d’une tendance sociétale ?

      Mariage gay : près de 80% des Russes sont contre

      Près de 80% de la population russe est hostile aux mariages entre personnes de même sexe, indique un sondage réalisé par le Centre d’étude de l’opinion publique russe (VTsIOM). Au cours des dix dernières années, le nombre d’adversaires des mariages homosexuels a augmenté de plus de 20%.

      « Dans son ensemble, notre société manifeste une attitude assez froide à l’égard des personnes d’orientation sexuelle non traditionnelle. Un Russe sur six les considère comme des hommes et des femmes normaux, mais ne veut pas entretenir de relations personnelles avec eux. D’autres estiment que l’homosexualité est une maladie : d’ordre médical (20%) ou social (15%) », rapporte RIA Novosti, citant les résultats du sondage.

      D’après le VTsIOM, les Russes sont actuellement plus hostiles aux mariages entre les personnes de même sexe qu’il y a 10 ans. Si en 2004, 59% des sondés étaient hostiles à ce type de mariages, aujourd’hui, ils sont déjà 80% à adopter cette attitude.

      https://fr.sputniknews.com/societe/201507101016944964/


    • njama njama 12 avril 14:17

      @zak5
      à l’inverse en « occident », c’est promo plein pot de l’ (la dés)orientation sexuelle, et de la pédophilie ...
      faut savoir ce que l’on veut comme on dit ...

      L’imposture des droits sexuels ou la loi du pédophile au service du totalitarisme mondial -
      [............. vidéo]

      Standards pour l’éducation sexuelle en Europe : https://www.sante-sexuelle.ch/wp-content/uploads/2013/11/Standards-OMS_fr.pdf
       
      « La sexualité des enfants est beaucoup plus large que celle de l’adulte moyen. Elle peut être considérée comme un aspect du développement de la sensualité qui fait partie, elle, du développement psychologique, social et biologique de tout individu. » (p. 23)
      « les enfants fantasment beaucoup » (p. 25) entre 7 et 9 ans, notamment « sur le fait d’être amoureux d’un enfant du même sexe » (p. 25) à « 10 ans » les enfants « commencent à s’intéresser à la sexualité des adultes » et « fantasment sur la sexualité » des adultes (idem)
      Entre 16 et 18 ans, « ils savent plus clairement s’ils sont hétérosexuels ou homosexuels » et affinent leur « carrière sexuelle » (p. 26) laquelle passe généralement par les étapes suivantes : « s’embrasser, se toucher et se caresser tout habillés, se caresser nus, rapport sexuel complet (hétérosexuel) et, finalement, sexe oral et parfois anal. » (idem) Ce serait d’ailleurs la raison pour laquelle il faudrait absolument « commencer l’éducation sexuelle avant l’âge de quatre ans » (p. 35), où seront enseignés aux enfants de 0 à 4 ans : « la reproduction » (p. 38), « la masturbation » (idem), « le plaisir lié à un contact physique », les « identités sexuelles » (p. 39), entre autres.
       
       
      « L’obligation de satisfaction requiert des Etats qu’ils adoptent des mesures législatives, administratives, budgétaires, judiciaires, promotionnelles, et toute autre mesure appropriée, visant au plein exercice de ces droits » (p. 20)

      http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/l-imposture-des-droits-sexuels-ou-72859

    • Phalanx Phalanx 12 avril 14:25

      @njama

      Toute société un peu saine d’esprit est contre le mariage homosexuel. Ce n’est que parce qu’il y a eu une propagande intense, niveau soviétique, totalitaire, à coup de culpabilisation inquisitoriale, que certaines sociétés chrétiennes se sont abandonnées à cette manip.

      Cela n’a rien a voir avec l’homophobie puisque le mariage n’a rien a voir avec l’amour.

      Le but du mariage homo n’a d’ailleurs pas grand chose a voir avec les homos (on parle la d’une minorité d’une minorité), il s’agit de briser le modele familiale traditionel (structure qui resiste au Marché) et la filiation.

      Les francais aussi étaient majoritairement opposé au mariage homo avant l’opé de propagande.

    • zak5 zak5 12 avril 14:34

      @njama
      suis-je en train de faire l’apologie de l’occident ou meme en train de critiquer l’attitude de poutine ?
      Il faut juste ne pas nous vendre vos salades, c’est tout
      Je ne suis pas a ce point ridicule, et je n’ai aucun mérite, pour faire l’apologie de l’occident. Je dirais même qu’il m’est agréable de voir que des occidentaux trouvent poutine sympathique, cela veut dire qu’ils sont de moins en moins des bisounours (les français ne sont-ils pas tout a fait prêts a voter pour le coléreux Mélenchon ?). Mais je n’irais pas jusqu’à devenir ridicule et dire que poutine est un démocrate ou un humaniste ou qu’il est pour le droit des homosexuels

      vous voulez le beurre et l’argent du beurre ? La démocratie et l’autoritarisme ensemble ? c’est impossible, c’est soit l’un soit l’autre


    • Babouche 23 avril 02:09

      @njama

      Moi aussi, je crois qu’il faut laissé les enfants tranquilles. Faire croire aux petits garçons qu’ils sont des filles parce qu’ils sont homosexuels et faire croire aux petites filles qu’elles sont des garçons parce qu’elles sont homosexuelles c’est inacceptable ! Leur cacher l’homosexualité va faire d’eux des êtres malades. C’est clairement de l’homophobie c’est dégeulasse.


  • Phalanx Phalanx 12 avril 14:33

    Oh mon dieu, une société islamique qui s’occupe à sa façon des homosexuels ... quelle nouvelle extraordinaire !


    On en parle parce qu’on veut faire retomber ca sur Poutine c’est tout. Les émirats arabes qui financent nos politiciens, eux, ils ont le droit de persecuter les homos. 

    Bref, le 2 poids, 2 mesures de nos « médias » dans leurs bonnes oeuvres.

    • zak5 zak5 12 avril 14:38

      @Phalanx
      On en parle parce qu’on veut faire retomber ca sur Poutine c’est tout. Les émirats arabes qui financent nos politiciens, eux, ils ont le droit de persecuter les homos.

      voilà un aspect tout a fait pervers des gouvernements occidentaux. C’est ce qu’il fallait dire au lieu de nous raconter que poutine est pour les droits des homosexuels.


    • Phalanx Phalanx 12 avril 20:12

      @zak5

      Poutine n’est pas plus ou moins pour les droits des homos. Les homos russes sont des citoyens russes comme les autres, meme droits, meme devoirs.

      Poutine est contre la propagande homolatre, mais ça, encore une fois, ce n’est que du bon sens.

      La propagande homolatre occidentale ne servant pas à grand chose aux homos (ils ne sont persecutés nulle part en occident, ils ont les meme droits et les meme devoirs que les autres citoyens), elle sert surtout, de nouveau à miner les stéréotypes positifs (ie : bon père de famille, culture bourgeoise etc ..) qui ont fondé notre société.

      Il faut bien comprendre que toutes ces histoires d’homos ( 10% de population) ne servent qu’à détruire le modèle de société occidental. Au final, les homos en prendront dans la tronche plus que les autres (souvenez vous de l’affaire Wilfried, soit disant agressé par les méchants cathos tradi alors qu’il ne s’agissait que d’un banal enrichissement culturel encouragé par les même qui soit disant ’luttent" pour le droit des homos). 

    • Babouche 23 avril 02:19

      @Phalanx

      Poutine veut cacher l’homosexualité aux enfants homosexuels, c’est du bon sens ça, créer des gens malades ?


Réagir