mercredi 28 septembre 2016 - par roman_garev

Un commandant du Front al-Nosra : « Les Américains sont à nos côtés »

Cette interview avec un commandant du Front al-Nosra menée par Jürgen Todenhöfer a d’abord été publiée en allemand le 26 septembre 2016 dans le Kölner Stadtanzeiger, le principal quotidien de la région de Cologne.

Traduit en anglais par Moon of Alabama.

Traduit en français par Daniel, édité par Wayan, relu par Diane pour le Saker francophone.

C’était la septième fois que mon fils Frederick et moi allions en Syrie, ce pays déchiré par la guerre civile. Nous y sommes restés 13 jours. Les mots ne suffisent pas à décrire l’ampleur des dommages et de la souffrance subis des deux côtés.

Il y a dix jours, nous avons mené une interview avec un commandant du Front al-Nosra, affilié à al-Qaïda. Abou al-Ezz a parlé ouvertement de ses bailleurs de fonds que sont l’Arabie saoudite, le Qatar et le Koweït. Nous sommes parvenus à établir l’identité de l’homme et savons pratiquement tout à son sujet.

L’interview a été organisée par un rebelle d’Alep. J’ai des contacts avec des rebelles syriens depuis des années. L’interview s’est déroulée à l’extérieur d’Alep, dans une carrière à portée de vue – et de tir – du Front al-Nosra. Seul un membre d’al-Nosra pouvait s’y rendre sans danger.

Ses combattants n’étaient que partiellement masqués, donc facilement identifiables. Une partie de ses affirmations a été pratiquement confirmée verbalement peu après par un mufti à Alep. D’autres assertions au sujet du désintérêt des rebelles à l’égard d’un cessez-le-feu et du convoi humanitaire international ont été corroborées également, tout comme ses prévisions au sujet des activités militaires planifiées dans plusieurs villes de la Syrie.

Le commandant Abou al-Ezz affirme ceci à propos du Front al-Nosra (al-Qaïda) :

« Nous formons l’une des composantes d’al-Qaïda. Nos principes sont le combat contre le vice, la pureté et la sécurité. La conduite de nos affaires et notre façon d’agir ont changé. Par exemple, nous avons maintenant le soutien d’Israël, parce qu’Israël est en guerre contre la Syrie et le Hezbollah.

Les USA aussi ont changé d’opinion à notre égard. Au départ, Daesh et nous ne formions qu’un groupe. Mais Daesh a été utilisé dans l’intérêt de grands États comme les USA, pour des raisons politiques, et a été détourné de nos principes. Il est devenu évident pour nous que la plupart de ses dirigeants travaillent avec les services secrets de sécurité. Nous, au Front al-Nosra, faisons les choses à notre façon. Avant, Daesh était avec nous et nous soutenait.

Notre but est la chute du régime dictatorial, du régime tyrannique, du régime de l’apostat. Notre but est de faire des conquêtes, à la manière de Khald ibn al-Walid [le grand général arabe], d’abord dans le monde arabe, puis en Europe. »

Jürgen Todenhöfer : – Quel est l’état de vos relations avec les États-Unis ? Les USA soutiennent-ils les rebelles ?

Abou al-Ezz : – Oui, les USA soutiennent l’opposition, mais pas directement. Ils soutiennent les pays qui nous soutiennent. Mais nous ne sommes pas encore satisfaits de ce soutien. Ils devraient nous soutenir en nous fournissant des armes ultra perfectionnées. Nous avons remporté des batailles grâce à des missiles TOW. Nous sommes parvenus à un équilibre des forces avec le régime grâce à ces missiles. Nous avons reçu des chars de la Libye par l’entremise de la Turquie, ainsi que des BM (lance-roquettes multiples). Le régime ne nous domine que par ses avions de chasse, ses missiles et ses lance-missiles. Nous avons capturé une partie de ces lance-missiles et en avons reçu pas mal d’ailleurs. Mais ce sont les TOW américains qui nous ont permis d’avoir la situation bien en main dans certaines régions.

– À qui ces missiles des USA étaient-ils destinés avant qu’on ne vous les apporte ? Ces missiles ont-ils été livrés par les USA à l’Armée syrienne libre, puis à vous ensuite ?

– Non. Les missiles nous ont été livrés directement. Ils ont été livrés à un certain groupe. Lorsque la « route » était fermée et que nous étions assiégés, il y avait ici présents des agents de la Turquie, du Qatar, de l’Arabie saoudite, d’Israël et des États-Unis.

– Que faisaient ces agents ?

Du travail d’expert ! Des experts dans l’utilisation des satellites, des missiles, des caméras de vidéosurveillance thermiques, du travail de reconnaissance…

– Est-ce qu’il y avait aussi des experts américains ?

– Oui, des experts de plusieurs pays.

– Y compris des Américains ?

Oui. Les Américains sont à nos côtés, mais pas autant qu’ils le devraient. Par exemple, on nous disait : nous devons capturer et conquérir le « bataillon 47 ». L’Arabie saoudite nous a remis 500 millions de livres syriennes. Pour prendre l’école d’infanterie al-Muslimiya, il y a plusieurs années de cela, nous avons reçu du Koweït 1,5 million de dinars koweïtis et 5 millions de dollars US de l’Arabie saoudite.

– Des gouvernements ou de particuliers ?

– Des gouvernements.

– La lutte est difficile, le régime est fort et il a le soutien de la Russie… ?

– Nous allons combattre jusqu’à la chute du régime. Nous allons combattre la Russie et l’Occident, parce que l’Occident ne se tient pas vraiment à nos côtés. L’Occident ne fait que nous envoyer des moudjahidines, il facilite l’entrée de ces combattants. Pourquoi l’Occident ne nous soutient-il pas convenablement ? Nous avons beaucoup de combattants de l’Allemagne, de la France, de la Grande-Bretagne, des États-Unis, de tous les pays occidentaux.

– Le Front al-Nosra compte-t-il dans ses rangs beaucoup de combattants européens à Alep ?

– Beaucoup, beaucoup, beaucoup !

– Combien ?

– Beaucoup.

Que pensez-vous du cessez-le-feu ?

– Nous ne reconnaissons pas le cessez-le-feu. Nous allons repositionner nos groupes. Nous allons lancer dans les prochains jours une attaque massive contre le régime. Nous avons redéployé nos forces armées dans toutes les provinces, à Homs, Alep, Idlib et Hama.

– Vous ne voulez pas que les 40 camions remplis de matériel humanitaire parviennent dans la partie est d’Alep ?

– Nous avons des conditions. Tant que le régime est positionné le long du chemin Castillo, à al-Malah et dans le secteur nord, nous ne laisserons pas ces camions passer. Le régime doit se retirer de tous ces secteurs avant que ces camions ne puissent passer. Si un camion passe malgré tout, le conducteur sera arrêté.

– Pourquoi une partie de vos groupes s’est-elle repliée à un kilomètre ou à 500 mètres du chemin Castillo ?

– Le régime a utilisé des armes très perfectionnées contre nous, ce qui a causé un vif émoi. C’est pourquoi nous nous sommes repliés silencieusement, le temps de récupérer et de reprendre l’attaque contre le régime. Mais cette attaque doit entraîner la chute du régime.

– C’était donc une astuce ? Une tactique militaire ?

– Oui, c’était une tactique militaire.

– Est-ce que le but de cette tactique était de recevoir des aliments ou le redéploiement des combattants ?

– Nous n’étions pas d’accord avec le cessez-le-feu.

– Cela s’applique-t-il seulement au Front al-Nosra ou à tous les autres groupes, le reste de vos alliés ?

– Cela s’applique à tous les groupes intégrés à nous, qui sont nos alliés.

– Le Front islamique ? L’Armée de l’islam ?

– Ils sont tous avec nous. Nous formons tous le Front al-Nosra. Un groupe se crée et prend le nom d’« Armée de l’islam » ou de « Fateh al-Sham ». Chaque groupe a son propre nom, mais la croyance est homogène. Le nom global est Front al-Nosra. Une personne a, disons, 2 000 combattants. Elle forme alors un nouveau groupe et l’appelle « Ahrar al-Sham ». La croyance, les pensées et les buts de ces frères sont identiques à ceux du Front al-Nosra.

– Est-ce votre opinion personnelle ou l’opinion du haut commandement aussi ?

– C’est l’opinion générale. Si quelqu’un vient vous voir, fait de vous un « rebelle modéré » et vous offre à boire et à manger, allez-vous accepter son offre ou non ?

– Cette guerre a tué 450 000 personnes. Je suis allé à Alep et à Homs. Bien des parties sont détruites. Si la guerre se poursuit, tout le pays sera détruit. Des millions vont mourir… En Allemagne, nous avons déjà eu la « guerre de Trente Ans »…

– Nous n’en sommes qu’à notre cinquième année de guerre, c’est court en comparaison !

– Accepteriez-vous la présence d’un représentant du régime d’Assad dans un gouvernement de transition ?

– Nous n’acceptons personne du régime d’Assad ou de l’Armée syrienne libre, qu’on appelle les modérés. Notre but est la chute du régime et la création d’un État islamique fondé sur les règles de la charia islamique.

– Les gens d’Allouche, qui se sont déplacés à Genève pour les négociations, ont accepté l’idée d’un gouvernement de transition.

– Ce sont des mercenaires syriens. Allouche combattait avec le Front al-Nosra. Les groupes qu’abrite la Turquie à l’origine de la création de l’Armée syrienne libre ont déjà été aux côtés du Front al-Nosra. Ce sont des gens faibles, qui ont reçu beaucoup d’argent, qui se sont vendus. Ils doivent suivre les ordres de leurs commanditaires.

– Le Front islamique et l’Armée de l’islam négocient à Genève.

– Parce que leurs dirigeants ont été formés en Occident. Ils sont conseillés et payés par les services secrets occidentaux et les services secrets des pays du Golfe pour atteindre les objectifs de ces pays.

Nous sommes ici au point d’observation le plus avancé du secteur de Sheik Saïd. Ce secteur est sous notre contrôle. Derrière ces maisons et al-Majbal, se trouvent les soldats du régime. Nos forces armées sont à 200 mètres d’ici.



25 réactions


  • foufouille foufouille 28 septembre 2016 12:37

    le monde ressemble de plus en plus à 1984.
    nous sommes en guerre contre l’Eurasia et non contre l’Estasia


  • bourrico 7 28 septembre 2016 12:42

    Ou comment se jeter sur un os sans se poser la moindre question....

    Ce truc se fait démonter en deux temps trois mouvements sur des sites un peu plus sérieux que cette annexe de « complots.com » qu’est devenu AV

    • Pere Plexe Pere Plexe 28 septembre 2016 17:41

      @bourrico 7
      C’est la guerre.

      Et quand c’est la guerre l’info s’efface devant la propagande.(Déjà qu’en temps de paix l’objectivité est très relative...)


      Ce reportage est de la propagande.
      Mais les réactions que vous avez trouvé aussi !

  • Milla (---.---.77.131) 28 septembre 2016 13:04

    Un commandant du Front al-Nosra : « Les Américains sont à nos côtés »

    Ridicule !

    Ces groupes n’existent même pas !

    Israel, la Russie, l’Occident et l’Iran avec Bachar le chiite sont en train d’exterminer toute ame qui vive sur le sol syrien pour les intérets d’Israel. Les occidentaux sont de vrais barbares ! C’est le plan Ynon qui est mis à exécution. Tous les musulmans sunnites vont etre exterminés en Syrie, en Irak, au Yémen et ailleurs, sous prétexte de « combattre Daesh » qui est faite de mercenaires et de soldats professionnels ainsi que de groupes de sécurité privés (iraniens, occidentaux, israéliens, etc.). L’arrivée au pouvoir de Trump ou de Clinton n’améliorera rien et ne fera qu’aggraver les massacres. Netanyahou vient de rendre visite aux deux candidats (pour pouvoir choisir entre eux) et Trump a été honoré par l’AIPAC où une kippa dorée lui a été remise. Cela n’augure rien de bon pour les musulmans sunnites.

    Et en fait, les terroristes djihadistes n’existent pas. Daesh est une invention israélienne et le massacre des sunnites est justifié par cette soi-disant lutte contre le terrorisme....Daesh est juste un groupe composé de mercenaires occidentaux et israéliens et de groupes de sécurité privée. Le chiite Bachar Al Assad est soutenu par Poutine, un juif loubavitch ami de Netanyahu et qui finance l’extrême droite en Europe (à hauteur de plusieurs dizaines de millions d’euros par an). L’extrême droite étant naturellement inféodée à Israël et aux USA. Et donc aux elites et au grand Capital, la finance, etc. Toute cette extrême droite Européenne soutient Bachar Al Assad pour participer au massacre des sunnites.


  • Milla (---.---.77.131) 28 septembre 2016 13:04

    La réalité est là : Daech n’est que le produit de la guerre, pas une guerre de libération, mais une guerre de colonisation, déportant des populations et faisant venir de la main d’œuvre mercenaire, pour la main mise d’une minorité sur les ressources économiques d’un pays, pour une suprématie d’intérêts locaux et pour lesquels la religion n’est qu’un moyen et pas une fin. Une imposture qui laisse à nos ennemis les coudées franches pour nous mettre au pas à coup d’états d’urgence en France et de répression militaire ailleurs.


  • Milla (---.---.77.131) 28 septembre 2016 13:07

    Les vidéos de propagande de Daech sont bien connues ; on connait leur mise en scène appliquée, leur rythme saccadé, entre référence aux films d’action et au snuff movies, les codes sont ceux de l’industrie du cinéma américain, avec un coté fait maison et sous-production complotiste de type Zeitgeist dont le Net raffole.


  • Milla (---.---.77.131) 28 septembre 2016 13:10

    Une preuve qui démontre par A+B que Daesh est une création gouvernemental et services secrets et surtout Israël ça permet aux flics de notre gouvernement nazi de rafler des musulmans innocents

    DES MILITAIRES DISSIMULENT DES DRAPEAUX DE DAESH DANS UNE GROTTE : 

     Saumur : Les terroristes de Daesh étaient en fait des militaires

    Jeudi 22 septembre, deux médias locaux Le Courrier de l’Ouest et -http://Lekiosque.info- ont rapporté une une information

    Mercredi 21 septembre, les employés d’une entreprise de fauchage ont surpris trois hommes quitter rapidement en fourgonnette blanche les abords d’une petite église située à la sortie de Saumur. Dans une grotte souterraine, ces faucheurs venus débroussailler les lieux ont découvert des drapeaux de Daesh, des journaux arabophones, un groupe électrogène et du matériel audiovisuel. 

    


  • Milla (---.---.77.131) 28 septembre 2016 13:14

    https://youtu.be/BTPyiMC6CHQ

    Voilà les vrais responsables du chaos au Moyen-Orient ,les mercenaires de Daesch qui se trouvent en Syrie,


  • Milla (---.---.77.131) 28 septembre 2016 13:15

    C’est une structure chiite qui tue les sunnites. Les iraniens, les russes et occidentaux sous le contrôle d’Israël sont en train de semer le chaos et la destruction des pays arabes sunnites. Bachar Al Assad est un chiite. Ce qui se passe dans les pays arabes est simple : il y a une coalition terroriste à vocation destructrice des pays sunnites, pillages de leurs richesses et génocide des musulmans sunnites. Tout cela sous prétexte de lutte contre Daesh qui est en réalité une organisation constituée de mercenaires occidentaux et de groupes de sécurité privée. Le problème est que vous restez entre vous sur ce site et ne faites pas de recherches approfondies sur vos idoles. Voilà pourquoi vous êtes à côté de la plaque dans la plupart des sujets.


  • Milla (---.---.77.131) 28 septembre 2016 13:19

    Les forces irakiennes avancent dans une ville tenue par l’EI près de Mossoul https://www.google.fr/amp/m.leparisien.fr/amp/flash-actualite-monde/les-forces-irakiennes-avancent-dans-une-ville-tenue-par-l-ei-pres-de-mossoul-24-08-2016-6065969.php?client=ms-android-orange-fr

    Regardez bien cette photo et vous verrez qu’elle n’a rien à voir avec des soldats irakiens ou arabes...ce sont des caucasiens, donc des mercenaires occidentaux. Meme la photo parle d’elle même et cela montre que les journaux ne sont pad credibles


  • Milla (---.---.77.131) 28 septembre 2016 13:20

    De nombreuses sociétés de militaires privées, (sociétés de mercenaires)ont des contrats ponctuels avec l’ONU . En 2006, l’ensemble des sociétés militaires privées ont un chiffre d’affaires annuel de cent milliards de dollars[14] par an dont cinquante-deux milliards de dollars aux États-Unis. Le département de la Défense des États-Unis (DoD) prévoyait de privatiser d’ici 2006,237 000 postes dans la logistique et le soutien .


  • leypanou 28 septembre 2016 14:17

    Merci roman pour cette information pour ceux qui n’ont pas la chance de la lire ailleurs.
    Espérons que ceux qui sont manipulés vont finir par ouvrir les yeux : la priorité de l’empire et de ses laquais locaux ou non est de démanteler la Syrie.
    De nombreux quidams peuvent être inquiétés pour des aides au terrorisme ; là, on a des états qui le font sans même se cacher.


  • DanielD2 DanielD2 28 septembre 2016 14:57

    Je ne sais pas si l’interview est crédible. 


    Ce qui est sûr par contre, c’est que les rebelles islamistes sont bourrés de missiles Américains TOW, et qu’aux dernières nouvelles, ça ne pousse pas dans arbres en Syrie. 

    Il suffit de regarder les 100aines de vidéos qu’ils tournent quand ils explosent un tank ou une casemate du régime avec en criant « Allaaaaaaaaaah Akkbaaaaaaaaaaaar » ( Ils devraient plutôtdire « Oncle Sam akkbaaaaaaaar » ) 

     

    • roman_garev 28 septembre 2016 17:03

      @DanielD2

      « Ce qui est sûr par contre, c’est que les rebelles islamistes sont bourrés de missiles Américains TOW... »

      Pas seulement américains, mais roumains, bulgares...

      Et d’où ont-ils pris des milliers des Toyota flambant neufs, avec des mitrailleuses montées ?
      Et où prennent-ils les munitions, des tonnes et des tonnes ?

  • izarn izarn 28 septembre 2016 20:02

    Remarquable ITW qui ne nous apporte rien de neuf...
    Peut-etre qu’il s’agit d’un reporter d’un journal édité dans un hopital psychiatrique.
    Y a t-il quelqu’un ici qui ne sait pas que ces gens sont armés par l’occident et les saoudiens ?
    Meme que Poutine l’a dit déja depuis un an ou plus...
    C’est ce que répète Bachar Al Assad à qui veut l’écouter depuis des années...
    Quelle découverte !
    Les merdias sont hallucinants !


    • roman_garev 28 septembre 2016 20:41

      @izarn

      Si, elle apporte qqch :
      1) le fait d’être publié dans un journal allemand par un journaliste allemand largement connu et apprécié (et pas russe-syrien-etc. estimés a priori propagandistes) ;
      2) le fait qu’il s’agit pas d’« opposition modérée » que les USA soutiennent ouvertement, mais du Front al-Nosra reconnu terroriste, entre autres, par l’ONU et les USA.

  • OMAR 28 septembre 2016 20:24

    Omar9

    Un bâtard du Front An-Nosra :« Les Américains sont à nos côtés,.. ».

    Les israéliens aussi...

    Et ça sera ainsi tant que ce bâtard et sa horde barbare continuera à massacrer ses concitoyens et détruir son pays...

    Après, ça sera à son tour de « gouter » à l’amitié américano-sioniste...
    Si les wahhabites saoudiens ne l’auraient pas auparavant, suffisamment raccourci du chef....


    • Jonas 29 septembre 2016 14:49

      @OMAR


      Les Sionistes responsables de tout.

      Ce son les Sionistes qui ont forcé par quatre fois les pauvres algériens à voter pour le régime corrompu et incapable du FLN. 
       
      Regardez et apprécier cette vidéo du rappeur algérien réfugié en France LOTFI Double Kanon sur le pouvoir algérien - Noueklou Alihoum Rabi-( Les bandits au pouvoir) 

      Youtube - Lotfi Double kanon 2016/NAR ( clip officiel) 
       
      Les Sionistes encore eux , mettent en péril l’avenir de l’Algérie sur le plan économique et financier puisqu’ils dirigent le pays. 

      L’expert financier Algérien Mohammed Kessal déclare au sujet de l’Algérie sous la coupe des financiers Sionistes

      << La situation présente appelle à des ajustements urgents, si on veut éviter un naufrage, depuis 2014 , la situation ne cesse de se dégrader sans qu’on ait pris des mesures sérieuses pour inverser la situation. 
      Je rappelle que le déficit budgétaire est passé de 8% en 2014 à 16% en 2015. Il sera probablement de l’ordre de 20 à 21% pour 2016.D’après les données du ministère des Finances, le déficit au premier semestre est de 1768 mds et si on annualise le trend, ça fait 3 500 mds de dinars , soit 20,5% ! C’est tout juste non soutenable même à court terme, et Mohammed Kessal , ajoute " le déficit de la balance, va avoisiner les 30 mds de dollars , qui aggravera la situation de l’Algérie. Quant aux réserves de changes au rythme actuel , à fin 2019, ils ne représenteront plus que 30 mds >> 

      Vite ,il faut que le régime FLN , se débarrasse des Sionistes qui volent le peuple Algérien et le pousse ainsi à rejoindre la cohorte des immigrés. 





    • OMAR 29 septembre 2016 17:52

      Oùar9

      @Jonas

      T’es pas parti à l’enterrement de ton père adoptif ?


    • Jonas 29 septembre 2016 19:05

      @OMAR

      Shimon Peres n’est pas mon père adoptif , mais le père adoptif d’une nation, qu’il a fait passer de l’âge de l’agriculture des terres arides devenus des vergers au rayonnement mondial de la haute technologie et en élevant ses universités parmi les 100 premières du monde. Son enterrement sera suivi par des hautes personnalités mondiales. 

       En revanche en tant qu’arabo-musulman , immigré d’Algérie ,, vous devriez vous penchez davantage , sur les flots de sang et les massacres qui se déroulent dans les pays arabo-musulmans. Votre aphasie totale , votre indifférence abyssale comme celle de vos frères en religion , est incompréhensible pour tout homme occidental. Comment un arabo-musulman doué de raison peut rester impassible devant les massacres qui se déroulent à Alep avec les bombardements quotidiens de cette , ville fantôme et complètement en ruine. Les Russes qui viennent au secours du petit dictateur, Bachar Al-Assad , sont des professionnels dans le domaine de raser des villes et ses habitants , leur passé en Tchétchénie avec plus de 250 000 musulmans tchetchènes tués ( sur une population de un million ) font d’eux une référence auprès des musulmans. 

      La guerre civile syrienne a fait en cinq ans + de 300 000 morts soit un tiers de plus que lors de la guerre civile dans votre pays l’Algérie en dix ans , cela doit vous interpeler et vous rendre humble pour parler des autres pays. en baissant le ton.

  • QAmonBra QAmonBra 29 septembre 2016 10:36

    Merci @ roman_garev pour le partage.

    Ce reportage confirme, si besoin en était, ce que seuls les niais, ignares ou mythomanes ignorent ou dénigrent : L’instrumentalisation des wahhabites & autres coupeurs de têtes par lesdits occidentaux, afin de détruire une nation qui les dérange.

    Cette info apporte également un plus que Garev expose pertinemment, elle met aussi en évidence le fait que l’ASL (tiens, cela me rappelle celle des $ionistes au sud Liban) n’est qu’une coquille vide, une marionnette que les marionnettistes ne cessent d’agiter pour justifier l’injustifiable, et ne trompant qu’une opinion publique occidentale infantilisée.

    Cette guerre va durer car elle est internationale et n’a jamais été une guerre civile, de par les nations impliquées c’est déjà une guerre mondiale de « basse intensité », nous devons à la seule Russie qu’elle ne se soit pas transformée en conflit nucléaire.

    Bien que les syriens commencent a perdre patience, et personne ne peut le leur reprocher, V. Poutine et son staff essayeront jusqu’au bout d’y trouver diplomatiquement une solution politique, malgré, ce n’est pas une sinécure, les faux culs qui leur font face et dont l’aveuglement relèvent de plus en plus à du fanatisme.

    La Russie ne cédera pas, car en Syrie les russes se battent aussi pour leur pays, ils sont parfaitement conscients que la wahhabisation du moyen orient constituerait une menace mortelle pour l’unité de leur nation fédérale, et ils savent aussi que ce sera la phase suivante planifiée par les néo-fascistes à la tête dudit occident . . . 


  • roman_garev 29 septembre 2016 15:04
                                           * * * * * URGENT ! * * * * *

    La réponse du porte-parole du ministère russe de Défense Igor Konachenkov (source russe) aux propos de John Kirby, représentant du Département d’État, qui vient de déclarer qu’au cas où la guerre civile en Syrie dure, les terroristes se mettront à porter les coups aux villes russes. « La Russie va rapatrier ses militaires en sacs, et ses avions seront abattus ».

    Ses paroles, a souligné Konachenkov, c’est l’aveu on ne peut plus sincère de la part des USA, que toute la soi-disant « opposition menant la guerre civile en Syrie » n’est rien autre que l’« internationale » terroriste sous le contrôle des USA. Masques levés, messieurs ?

    Konachenkov a ajouté que les militaires russes savent parfaitement, combien de « spécialistes » qui planifient et organisent des opérations des terroristes se trouvent actuellement en Syrie et où ils se trouvent. Pourtant, au cas où quelqu’un tentera de réaliser ces menaces envers la Russie, il est peu probable que les terroristes « trouveront des sacs et le temps pour décamper ». 

    La Russie est prête à continuer le dialogue avec le côté étasunien. Pourtant la moindre allusion à une menace à nos militaires ou autres citoyens doit être exclue de ce dialogue. Il n’y aura pas de marchandage dans les questions de sécurité de nos citoyens où qu’ils ne se trouvent.

    Pour terminer, le général russe a appelé l’amiral Kirby à « ne pas oublier son honneur d’officier ».

Réagir