samedi 1er avril - par rosemar

Un poisson pour ouvrir le mois d’avril : la sardine de Marseille...

La sardine, poisson méditerranéen aux teintes argentées, brille de tant de reflets miroitants dans l'eau ! Le mot "sardine" ne nous fait-il pas percevoir tous les éclats de ce poisson, grâce à ses sonorités, une douce sifflante "s", une gutturale "r", plus rude, une dentale "d", des consonnes variées et contrastées ?

La sifflante nous laisse entrevoir des teintes chatoyantes de soie moirée, la gutturale peut suggérer toute la force de ces poissons qui vivent en bancs compacts et serrés, la dentale nous montre une brillance éclatante, les teintes argentées de l'animal...

Ce mot très ancien comporte des origines grecques : rien d'étonnant car la sardine est particulièrement présente et abondante en Méditerranée...

Et, comment ne pas apprécier ce mot très ancien qui remonte à la langue grecque ? "σαρδίνη, sardiné ou sardéné" désignait, en grec ancien, la sardine...

Belle continuité dans le vocabulaire ! Le mot est resté presque intact, avec des sonorités identiques...

Son nom pourrait provenir de la "Sardaigne" car les Grecs avaient remarqué qu'elle abondait dans les eaux qui bordent cette île.

Un nom propre devenu un nom commun, ce phénomène connu s'appelle une antonomase.

Une île qui se transforme en un nom de poisson, voilà une belle métamorphose !

La sardine est, aussi, associée immanquablement, à la ville de Marseille...

Tout le monde connaît cette expression : "La sardine a bouché le vieux port de Marseille", expression populaire, datant du XVIIIe siècle. Les Marseillais ont, ainsi, tendance à exagérer les faits, à gonfler la réalité, à plaisanter, de manière caricaturale... on parle également de galéjades marseillaises... 

J'aime ce mot du sud, "la sardine", un mot qui évoque le port de Marseille, ses soleils, son accent, une voix qui chante...
On entend les poissonnières qui vantent leur marchandise sur les quais du port : "ELLE EST BELLE, MA SARDINE, ELLE EST BELLE !!"
Sur les étals, des soles, de daurades, des rougets, des sardines, des pageots, des loups, des merlans frétillent dans des bacs.

A l'Estaque, autrefois, une rue portait le nom de "Montée de la Sardine", en référence à l'activité principale de pêche de ce petit village, tout proche de Marseille, dont je suis originaire.

La sardine évoque le sud, tout un monde des pêcheurs et de "pescadous" d'autrefois : on entrevoit des bateaux anciens, des "bettes", des filets, des jambins, des cannes à pêche, des salabres, on sent l'air marin, l'odeur des pins de l'Estaque.

On perçoit des odeurs prégnantes de poissons, de sel, on hume le vent de la mer toute proche, on s'imprègne et on s'abreuve de senteurs marines.

La sardine, symbole méditerranéen, nous emporte vers les rivages du sud, vers l'enfance, des calanques boisées, des pins, vers un monde de liberté...

La sardine au corps allongé, pleine d'élégance, aux reflets brillants, s'irise de teintes bleutées, elle est l'image même de la mer, de ses lumières, de ses flots inondés de soleil...

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/04/un-poisson-pour-celebrer-le-mois-d-avril-la-sardine-de-l-estaque.html

 

  Vidéo :

 
 Photo : Pixabay
 



22 réactions


  • Agafia Agafia 1er avril 16:19

    La Sardine a réellement bouché le vieux port de Marseille ! 


    Et ce n’est pas une galéjade laissant croire que les Marseillais grossissent tout.
    La Sardine était une frégate...

    Je vous laisse lire le reste de l’histoire ici

    • Agafia Agafia 1er avril 17:36
      Bon allez, soyons honnête, le bateau s’appelait en réalité la SarTine.... Mais bon, l’expression vient quand même de cette histoire smiley

    • rosemar rosemar 1er avril 18:30

      @Agafia

      Merci pour ce rappel de la véritable histoire de la Sardine qui a bouché le port de Marseille.
      Histoire qui a été ensuite déformée....

  • marmor 1er avril 16:41

    Une petite thèse sur l’anchois, ou le maquereau marseillais de la rue Tubano ?


    • Agafia Agafia 1er avril 17:29

      @marmor

      Sans oublier les thons du Centre Bourse, également appelé cagoles ^^ 

    • rosemar rosemar 1er avril 18:32

      @marmor



      Etonnant, et amusant ce détournement des noms de poissons dans l’argot ou le langage populaire...

  • rogal 1er avril 18:45

    « La sifflante nous laisse entrevoir des teintes chatoyantes de soie moirée, la gutturale peut suggérer toute la force de ces poissons qui vivent en bancs compacts et serrés, la dentale nous montre une brillance éclatante, les teintes argentées de l’animal... »
    Sans oublier l’E muet final, qui évoque si bien le monde du silence. Les sardines ne sont guère causantes (sauf à l’Estaque, peut-être). J’espère que vous n’avez pas signé la pétition qui demande à la ministre de l’éducation que les E muets deviennent facultatifs ?


    • rosemar rosemar 1er avril 18:56

      @rogal

      Merci pour ce rajout, rogal : le « e » muet si évocateur, en la circonstance, mérite d’être commenté !

    • rosemar rosemar 1er avril 18:57

      @rosemar

      commenté et obligatoire, bien sûr...

    • rosemar rosemar 1er avril 18:58

      @rosemar

      D’ailleurs, à Marseille, il est d’usage de prononcer distinctement les « e » muets...

    • Abou Antoun Abou Antoun 2 avril 08:59

      @rosemar
      il est d’usage de prononcer distinctement les « e » muets...
      A Marseille on n’est pas fainéant.


    • rosemar rosemar 2 avril 09:42

      @Abou Antoun

      On n’est pas fainéant et on aime savourer les mots, oui...

  • sarcastelle 1er avril 20:15

    La sardine a bouché le vieux port et je laisse deviner ce qu’il est facile de boucher avec tout le papier que noircit Rosemar.


    • rosemar rosemar 1er avril 22:25

      @sarcastelle


      Vous n’aimez pas les sardines ? Un poisson aux teintes bleutées et argentées, dont le nom nous vient de l’antiquité... 

    • Abou Antoun Abou Antoun 2 avril 08:57

      @rosemar
      C’était juste une mise en boïte !


    • rosemar rosemar 2 avril 09:43

      @Abou Antoun

      indispensable, donc...

  • JL JL 2 avril 09:33

    Comme disait le cher Boby Lapointe : ces poissons là, quand ça a dîné ça r’dîne.

     
      ♪♫♪
     La maman des poissons, elle est bien gentile
     Et moi je l’aime bien, elle a l’œil tout rond
     ♪♫♪
     
     rosemar, vous dites : ’’La sardine est, aussi, associée immanquablement, à la ville de Marseille...’’  On voit bien là que vous n’êtes pas Bretonne !
     
     Comme Agafia, je crois que la sardine qui avait bouché l’entrée du port de Marseille était un bateau ( une frégate ?) appelé « La sardine ».

  • rocla+ rocla+ 2 avril 10:30


    « - De quoi dînez-vous Monsieur le Sâr Rabindranath Duval ?
    - Je dîne d’huile.
    - Ah bon ?
    - Oui, tous les Sârs dînent à l’huile ! 


    • OMAR 2 avril 18:20

      Omar9

      Salut @rocla+ de mes deux...
      Toujours au bistrot avec ton litron et ta kémia ?
      Juste pour te dire que j’aime bien tes jeux de maux...
      Tu les vendras facilement en-choix, à Barbes....
      Ma parole....


  • OMAR 2 avril 18:16

    Omar9

    @rosemar ; « La sardine, poisson méditerranéen aux teintes argentées... ».

    Le poisson aux teintes argentées n’est pas la sardine, mais l’alose :
    http://www.marseille-sympa.com/alose.html
    Il est vrai que l’alose est de la même famille que la sardine, mais elle possède une bande jaune longitudinale et des écailles qui lui donnent ces reflets scintillants.
    Enfin, elle sert plutôt comme de l’appât que pour la bouffe....
    La sardine, quant-à-elle possède des grains de beauté ainsi qu’un dos bleu-turquoise très très prononcé :
    http://www.gettyimages.fr/detail/photo/sardine-image-libre-de-droits/173882034
    Heu, je vous écrit ça juste pour qu’à Marseille, on ne vous refile pas des équilles pour de la rascasse.....
    Surtout un 1er Avril.....


Réagir