samedi 17 décembre 2016 - par Robert Bibeau

Un président ordinaire, Donald s’en va t’en guerre

 

Le 23 novembre 2016, nous écrivions ceci : « Depuis sa création, en 1776, la République des États-Unis d’Amérique a été en guerre 220 années sur ses 240 années d’existence. Chaque Président yankee a promis la paix et a mené la guerre.

 

Homme d’affaires et politicien prévisible

Le 23 novembre 2016, nous écrivions ceci : « Depuis sa création, en 1776, la République des États-Unis d’Amérique a été en guerre 220 années sur ses 240 années d’existence. Chaque Président yankee a promis la paix et a mené la guerre. Trump promet la paix et la prospérité, il fera la guerre et il répandra la pauvreté, ni plus ni moins que la prétendante Clinton ne l’aurait fait si elle avait été élue ». Depuis, chaque jour qui passe confirme notre pronostic.

Le 45e président de la République des États-Unis d’Amérique sera bientôt intronisé, assermenté, muni des papiers lui conférant la légitimité et lui attribuant les « pleins pouvoirs » incombant à sa charge… et après ? Après, « bizness as usual ». Nous l’avions précisé avant l’élection et nous le confirmons à nouveau après l’élection bidon, un Président des États-Unis est ni plus ni moins que le maillon d’une chaine qui emprisonne l’ensemble de la nation américaine consubstantiellement multiethnique et multiculturelle de manière que ce soit la classe capitaliste hégémonique qui soit au pouvoir à travers ses plumitifs politiques. Donald Trump est tout sauf un « self maid man », un anti-establishment ayant conquis la Maison-Blanche seul contre tous (sic). Ce fut la rhétorique électoraliste présentée au paumé pour les alléchés eux qui sont prêts à en découdre avec tout ce qui les opprime. Maintenant que cette salade du milliardaire anti-establishment a donné les votes escomptés, qu’elle a été gobée et qu’elle a porté la potiche blonde au pinacle – du Capitole – il est temps de passer aux choses sérieuses.

 

La mascarade électorale terminée, passons aux choses sérieuses

Les choses sérieuses c’est par exemple que toutes ces promesses faites au cours de l’élection n’engagent que ceux qui y ont cru, pas celui qui les a essaimées sur son parcours électoral au gré du vent d’opportunisme qui balaie toujours ce type d’exercice alambiqué, « Je vous promets ce que vous voulez entendre et je ferai ce qui plaira à mes sponsors le jour venu ». Ainsi, l’« Obama care » ne sera pas résilier, mais seulement amender, le protectionnisme et l’isolationnisme n’auront été que des slogans de campagne pour justifier la renégociation des traités de libre-échange, que le pauvre homme croit pouvoir améliorer en faveur de ses protégés, les milliardaires du clan américain de Wall Street. Rien n’est moins certains Donald, car l’Amérique n’est plus ce qu’elle était et elle ne le sera plus jamais. Range ta casquette « Make America Great Again » tout juste bonne pour les bobos et les pèquenots. Ces renégociations concerneront des puissances impérialistes plus puissantes que l’Amérique et qui ne s’en laisseront pas imposer par un pugiliste de show de téléréalité, on n’est pas à Las Vegas ici, on est à la Cité. 

Donald, qui n’est pas du tout naïf en politique comme les médias mainstream ont tenté de le présenter (pour crédibiliser le personnage frondeur) connait tout cela et c’est la raison pour laquelle il a placé des faucons criminels de guerre endurcis à la tête des armées et des services secrets yankees. Vous avez aimé le programme d’assassinat sélectif d’Obama, vous adorez le programme de meurtres collectifs de Donald Trump. Plus de budgets pour la guerre, plus de navires d’attaques sur les mers (350 au minimum), plus de crédits pour les 400 bases d’agression militaires à l’étranger, et un ciblage plus serré sur les deux ennemis les plus vindicatifs de l’Amérique, l’Iran des hydrocarbures et la Chine mécanisée et robotisée, technologique et productiviste, l’atelier du monde doit être remise à sa place au service de l’impérialisme mondial. Pour la Russie, un corridor de sortie de crise lui sera promis si elle souhaite se mettre à l’abri aux côtes des Européens qui sont invités à se ranger derrière le général en chef. L’Ère Bush est de retour « Vous êtes avec nous ou vous êtes contre nous ! », les finasseries de la période Obama ont assez duré, voilà la raison de l’élimination de la challenger Clintonnienne, qui promettait huit années supplémentaires de tergiversation alors que le palais impérial brule, que le feu couve à Ferguson, à Chicago et à Milwaukee. Donald veille au grain et les forces de l’ordre éradiqueront le désordre à coup de fusil mitrailleur et de canons ravageurs au sein même de la nation croit ce pygmalion. Les immigrants illégaux seront menacés – mais pas renvoyés – il s’agissait simplement de les terrorisés afin de les faire pliés à leurs nouvelles conditions de sujétion. L’Amérique ne saurait se passer de cette main-d’œuvre surexploiter maintenant une salutaire pression sur l’ensemble du prolétariat américain ou les travailleurs pauvres (60 heures de travail par semaine pour un salaire insuffisant pour assurer la survie). La go-gauche sera fière d’avoir fait reculer Donald sur ses « menaces » de murs à la frontière et d’expulsion des immigrants, et d’avoir contribué à maintenir l’épée de Damoclès sur les travailleurs salariés paupérisés. La go-gauche a toujours joué les idiots utiles.

 

Le déficit – la dette – le dollar US – le déclin de l’empire américain

Pour financer ces déficits récurrents, astronomiques, la planche à crédit sera mise de la partie. C’est ici que vous devez comprendre pourquoi la Chine, l’Iran, l’Allemagne et éventuellement l’Arabie Saoudite sont les pires ennemis de l’Amérique, même si chacun de ces aspirants est traité différemment par le grand Timonier du Bureau ovale. Cette profusion de monnaie de crédit – de pétrodollar – de « monkey money » mènera l’Amérique tout droit à la faillite, plus vite que ce qu’Obama performait, d’où les alliés arnaquer et les concurrents baisers vont tentés de s’éclipser – de se débarrasser de leurs dollars plombés – c’est ici que la cavalerie aéroportée, les drones et les 540 000 soldats parqués dans les 350 bases essaimées de la Méditerranée à la mer de Chine seront utilisés pour rappeler à l’ordre les alliés récalcitrants et les prétendants au poste de commandant des armées alliées. Pour commander, il faut payer, même en « monkey money ».

Tout ceci n’est que planification désespérée de la part d’une puissance qui avec à peine 540 000 soldats et une économie en confetti, alignant moins de 100 millions de prolétaires producteurs de plus-value, contre bientôt 800 millions de Chinois producteurs de plus-value. L’Amérique n’est plus que l’ombre d’elle-même et elle ne peut espérer en imposer au monde entier. Il est donc facile de prévoir que la partie est perdue d’avance pour le clan impérialiste américain. Il est à craindre cependant que le lion blessé ne s’aventure dans des gestes désespérés. Ce n’est pas la go-gauche américaine ou mondiale qui nous en préservera, mais le prolétariat américain et international.

 

Notes

 

Dans une série de textes parus sur notre webmagazine, nous avons dessiné le portrait de cette élection américaine de 2016, à la fois exceptionnelle et usuelle. Exceptionnelle, parce que les médias mainstream l’ont manipulé plus qu’à l’accoutumée, l’enjeu était de taille. Ils se sont acharnés chacun pour leur clan plus qu’habituellement. Usuelle, parce que les mêmes tromperies, promesses électoralistes de bas étages ont été déployés comme à l’accoutumée. Seul le prolétariat américain se sera sorti indemne de cet affrontement entre clans.

 

Trump le candidat des hedges-funds (24.10.2016) http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/donald-trump-le-candidat-des-hedges-funds/

La seconde révolution américaine (9.11.2016) http://www.les7duquebec.com/7-au-front/la-seconde-revolution-americaine/

Rififi à la maison blanche, Trump la chimère (20.11.2016) http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/rififi-a-la-maison-blanche-trump-la-chimere-deuxieme-partie/

Futé le prolétariat américain (23.11.2016) http://www.les7duquebec.com/7-au-front/fute-le-proletariat-americain-comment-instrumentaliser-une-potiche/

 L'ARTICLE EST DISPONIBLE SUR LE WEBMAG http://www.les7duquebec.com/7-au-front/trump-un-president-comme-les-autres-donald-sen-va-ten-guerre/

 



88 réactions


  • fred.foyn 17 décembre 2016 09:19

    Encore un article anti-Trump..écrit par une « Baveuse » jalouse de la réussite de cet homme, alors que le « PONDEUR » de ce chiffon se masturbe sue sa bêtise et sa méconnaissance de ce pays !


    • JL JL 17 décembre 2016 09:55

      @fred.foyn
       

       voilà encore sous votre plume, un beau morceau de rhétorique sioniste : la psychiatrisation récurrente de ceux dont les idées vous défrisent.

    • fred.foyn 17 décembre 2016 12:48

      @JL= la baveuse sur agora !


    • JL JL 17 décembre 2016 14:57

      @fred.foyn
       

       Tiens ! On dirait un automate qui ignore ce qu’il vient de dire : si je suis la baveuse, alors Robert Bibeau ne saurait être une baveuse !
       
       fres.foyn = un automate sioniste ?


    • Le421 Le421 17 décembre 2016 17:49

      @JL
      Je cherche la traduction en degré kelvin du -273°C pour établir le niveau des réflexions de ce bon troll de fred !!


    • Doume65 18 décembre 2016 00:22

      @Le421
      Juste pour info, les kelvin ne sont pas des degrés. On parle de degré pour les unités lorsque le zéro n’est pas absolu mais attribué de manière arbitraire. Ce qui est le cas des Celsius et Fahrenheit, mais pas des kelvin.


  • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 09:20

    Bonjour,


    Votre article a le mérite de sortir des sentiers battus, pour autant, j’ai noté quelques approximations, concernant Trump qui, comparativement à Killary, a beaucoup moins de comptes à rendre à ses sponsors, dans la mesure où sa propre fortune a quasiment financé sa campagne.

    Pour autant il ne s’agit pas de se faire d’illusion quant à la politique qui sera menée par Trump, mais attendons au moins de voir les premières mesures qu’il prendra concrètement, une fois investi officiellment de sa (lourde) charge.

    Enfin, je pense que vous exagérez quelque peu les intentions de Donald quand vous dites :

    ’’’Donald veille au grain et les forces de l’ordre éradiqueront le désordre à coup de fusil mitrailleur et de canons ravageurs au sein même de la nation croit ce pygmalion.’’ 

    Vous pensez vraiment que Trump a l’intention, lui qui est qualifié de populiste extrémiste par les médias mainstream de la planète entière, de faire tirer sur le Peuple Américain au fusil mitrailleur et au canon ravageur si ça ne suffit pas ???

     smiley



    • Trelawney Trelawney 17 décembre 2016 09:50

      @Piere CHALORY

      Vous pensez vraiment que Trump a l’intention, lui qui est qualifié de populiste extrémiste 
      par les médias mainstream de la planète entière, de faire tirer sur le Peuple Américain au fusil mitrailleur

      attendez de voir les prochaines émeutes raciales à Coptown, Oakland ou Detroit pour vous faire une opinion

    • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 11:20

      @Trelawney


      Attendons de voir, en effet !

      Si les M16 et les canons ravageurs sévissent aux prochaines émeutes raciales, et pourquoi pas les tomawaks tant qu’on y est, et qu’une opération genre gaza-plomb-durci était décidée par le Déplorable Trump à l’encontre des minorités ethniques défavorisées, je serai le premier à écrire un article à charge.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 19:01
      @Piere CHALORY

      Il ne faut pas croire tout ce que vous lise dans les journaux bourgeois monsieur

      NON Donald n’a pas finance sa campagne Vous save ce que ca coute une campagne presidentielle USA ?

      i milliards de dollars US


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 19:23

      @Robert Bibeau


      OK,


      ’’NON Donald n’a pas finance sa campagne Vous save ce que ca coute une campagne presidentielle USA ?

      i milliards de dollars US’’


      i milliards ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 décembre 2016 19:31

      @Robert Bibeau
      Voui, mais Trump est passé par les réseaux sociaux, ça coûte très moins cher ...
      « La communication de Trump »


  • JL JL 17 décembre 2016 09:44

    Bonjour Robert Bibeau,

     
     je suis assez d’accord avec ce point de vue que vous exprimez ici. Je dirais pour ma part : Clinton c’était la guerre, demain ; Trump c’est la guerre, après demain.

    Questions :
     
     C’est quoi un « self maid man » ?
     
     C’est qui, la ’’gogauche’’ ?


    • Trelawney Trelawney 17 décembre 2016 09:51

      @JL
      C’est quoi un « self maid man » ?

      C’est un homme qui s’est fait tout seul sans l’aide de personne. Pour Trump on peut dire qu’il s’est un peu raté

    • Victor 17 décembre 2016 10:02

      @Trelawney
       
      self made man
       
      maid veut dire bonniche, self maid man voudrait dire bobo devenu homme d’intérieur,


    • lautrecote 17 décembre 2016 10:04

      @Trelawney
      https://en.wikipedia.org/wiki/Maid

      vous vouliez dire « made », I guess..


    • JL JL 17 décembre 2016 10:07

      @Victor
       

       c’est en effet la réponse que je comptais faire à Trelawney. qui décidément n’apprend pas vite.
       
       Ceci dit, ma question à Robert Bibeau concernait, non pas les bobos de gauche, mais la gogauche. Nuance.

    • Trelawney Trelawney 17 décembre 2016 10:09

      @lautrecote
      Rhoo !!! vous chicanez sur une faute d’orthographe, J’avais compris la pensée de notre canadien. Un peu d’indulgence pour les colonies


    • JL JL 17 décembre 2016 10:21

      @Trelawney
       

       vous êtes lamentable : si j’a posé cette question à notre Canadien, c’est parce que je voulais savoir si cette expression n’avait pas une autre signification. Je crois même que Robert Bibeau a voulu faire là un jeu de mot. Par exemple : homme bonniche de l’establishment. 
       
       Mais vous êtes vraiment trop bête.
       
       

    • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 11:07

      @JL


      ’’Je crois même que Robert Bibeau a voulu faire là un jeu de mot. Par exemple : homme bonniche de l’establishment.’’

      j’ai failli remarquer le self-made-man devenu soubrette chez Bibeau, mais comme vous je pense qu’il l’a fait exprès, par méchanceté.

       smiley...

      Mais, outre les nombreuses fautes de français, excusables vu la distance France-Canada, ce jeu de mot est ridicule car si Trump est potiche blonde, valet ou bonniche de l’Establishment (malgré que milliardaire ?), que dire alors de miss Klingon, qui a été fastueusement sponsorisée, puis littéralement adulée par cet Establisment, et ce au 4 coins du monde, avant son éviction sur-prenante...

      Souvenons des figures de zombies de nos télé-prédicateurs avariés, avérés à cet instant impuissants et décontenancés, comme si s’ils s’étaient pris une méga-Baffefaçon King Kong !

       smiley

      Un type qui se fait ainsi non-stop dézinguer par 95% des médias ozordres ne peut pas être foncièrement mauvais...




    • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 11:11

       comme s’ils s’étaient pris une Méga-Baffe façon King Kong !


    • JL JL 17 décembre 2016 11:45

      @Piere CHALORY
       

       Disons que les médias ozordres se sont trompés de cheval ce coup ci.
       
       Je crois qu’il y a une sorte de désobéissance civile (ou civique ?) qui est en train de s’installer partout, par le fait que les gens doutant de plus en plus des médias en viennent à douter des sondeurs et des sondages auxquels ils ne répondent plus aussi naïvement que par le passé. Mais ce n’est peut-être qu’une idée.
       
       En tous les cas, je pense que ce serait une bonne idée.

    • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 décembre 2016 12:48

      @JL


      Possible que les gens mentent délibérément aux sondeurs mensongers, juste pour se venger ?

      Possible encore que les gens en aient marre d’être pris pour des imbéciles et votent le contraire de ce qu’on leur suggère, ou plutôt impose comme étant le BON choix.

       smiley

      Possible aussi que les sondages soient délibérément bidonnés par les instituts sondagiers, qui ne seraient alors qu’une sorte d’agence de pub, dûment rétribuée pour sortir des chiffres favorables aux payeurs de ces sondages ? 


      L’effet moutonnier bien connu faisant le reste, ce système a fonctionné pendant long temps, les mougeons votant toujours comme il faut. Mais on dirait que ce temps là est révolu, en partie grâce au Web.

      Le politiquement correct, le changement dans la continuité, le Juppé, le Valls, le Sarkozy-Paris-Matché, le Renzi, la Clinton...

      Ceux là ont déjà dégagé, ou vont payer les pots cassés, en attendant le Grand Remplacement, pas celui du Peuple, celui des horribles zélites, menteuses, voleuses, criminelles...

      L’Opération Main Propre mondiale semble commencée, il sera difficile de l’arrêter, et même les milliers, les millions (?) de journaputes et de trolls qui enfument 24/24H la populace, n’y pourront rien.

      Souvenons nous des paroles de sarkozy, qui jusqu’à sa chute aura paradé dans les magazines comme un people, un artiste, alors qu’il devrait moisir au fond d’une geôle depuis bien longtemps :

      ’’un nouvel ordre mondial se mettra en place, et personne, je dis bien personne ne pourra l’arrêter’’

      Sachant que ce clown est désormais hors d’état de nuire, ainsi que plusieurs autres ténors de ce concept démentiel qu’est le NWO, on peut être aujourd’hui certain qu’il ne verra jamais le jour, du moins pas sous la forme qu’espèraient ses instigateurs, et tant mieux.


       


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 20:53
      @JL

      selfmaid man est l’expression aux USA signifiant le gars qui a fait sa fortune tout seul en volant de ses propres ailes (en volant de toute les manières)

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 20:57
      @JL

      Go-gauche c’est tout ce que la bourgeoisie qualifie de gauche PCF, PRCF, marxiste-léniniste trotskyste maoiste anarchiste, etc. etc. Il y en a des tas de groupuscules opuscules

      Rien à voir avec le proletariat revolutionnaire

    • JL JL 18 décembre 2016 08:40

      @Robert Bibeau, bonjour,

       
      Et le prolétariat révolutionnaire, c’est qui, selon vous ?

    • Trelawney Trelawney 18 décembre 2016 14:34

      @JL
      Et le prolétariat révolutionnaire, c’est qui, selon vous ?

      Un incident collatéral

    • JL JL 18 décembre 2016 15:43

      @Trelawney
       

       vous vous appelez Robert Bibeau ?

  • Victor 17 décembre 2016 09:52

    Une dette c’est virtuelle.
     
    Mussolini s’ est débarrassé de la dette de l’Italie en brûlant un papier sur une grande vasque romaine.
     
    Bizarre pour un marxiste de croire à la religion de Rothschild.
     
    (je retiens le terme bobo de la gogoche  smiley )


    • Hecetuye howahkan howahkan 17 décembre 2016 11:43

      @Victor

      non pas bizarre, le lien est même direct.....l’intégralité des gauches viennent de là..elles sont toutes de fausses oppositions...

      ce serait à développer, ce que je ne ferais pas smiley


    • Norbert 17 décembre 2016 19:34

      @howahkan

      Ben oui puis la connerie c’est comme la culture : Plus on en a moins on l’étale !


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 21:01
      @Victor

      Mussolini ne s’est debarrasse de rien du tout en brulant un papier 

      Et les puissances allies lui ont fait ravaler les pieds en l’air son papier et a la fin de la guerre l,Italie a du payer les reparations de guerre et les intérêts

      Pour se debarrasser de sa dette de cette façon IL FAUT GAGNER LA GUERRE COMME LES USA L’ONT FAIT 

      Idem pour l’Allemagne qui a du rembourser les dettes contractees car l’Allemagne a fait partie des perdants 



    • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 21:03
      @howahkan

      Ca tombe bien je ne suis pas de gauche ni de droite ni du centre

      je ne suis pas pro-bourgeois (quelque soit la tendance ) je suis proletarien revolutionnaire

      Notre classe vous emmerde avec vos categorisations gauche - droite bourgeoise

      On est hors categories man


    • Hecetuye howahkan howahkan 18 décembre 2016 09:54

      @Robert Bibeau

      hello man....non pas du tout, tu es en le sachant ou sans le savoir un sous produit du mondialisme apatride financier ,rien de plus ,rien de moins..une fausse opposition amenée a être la roue de secours du vrai pouvoir parasite apatride en cas de problèmes...
      cqfd....


    • alinea alinea 18 décembre 2016 20:15

      @Robert Bibeau
      Sauf qu’elle n’a pas remboursé, la Grèce déjà, puis les occidentaux à la botte des US déjà, lui ont fait une ristourne ! elle a payé peu !!!


  • Trelawney Trelawney 17 décembre 2016 10:00

    La go-gauche a toujours joué les idiots utiles.

    Et bien nous, on a les même à la maison et ça va de Mélenchon à Macron, c’est dire que le panel est large smiley 

    • JL JL 17 décembre 2016 10:16

      @Trelawney
       

       vous pourriez dire ici à quelle cause selon vous, la go-gauche joue le rôle d’idiot utile ?
       
       Si vous aviez un minimum d’intelligence vous arriveriez à la conclusion que votre discours revient à dire : les gens de go-gauche sont des idiots-utiles à la go-gauche.
       
       


    • Trelawney Trelawney 18 décembre 2016 14:52

      @JL
      Observez bien la gauche, qui va de Besancenot à Macron. Vous pouvez les classer en 2 catégories :

      Les purs et durs qui qui développent un concept économique et politique propre et qui n’arriveront jamais au pouvoir, car ce concept est « marginal » et n’a jamais fonctionné et surtout n’a pas l’aval de l’ouvrier qui le juge trop jusquauboutiste. 
      La seconde catégorie se sert de ce réservoir d’électeurs pensant à tort que cette idéologie politique aboutira à plus de justice sociale, pour arriver non pas à modifier le sort de l’ouvrier, mais à s’élever personnellement dans l’échelle sociale au détriment de l’ouvrier qu’il est sensé défendre. 
      La classe dirigeante va se servir de ces politiciens de gauche, qui avec l’aide des médias vont calmer un temps ces ouvriers et faire passer des lois contraires à leurs intêrets.
      La loi El Khomri en est un exemple. Elle montre à tout le monde que Vals Hollande sont des usurpateurs. C’est derniers, une fois discrédités, seront lâchés par les classes dirigeantes et remplacés par des nouvelles têtes (Macron, Mélenchon), qui feront exactement la même chose une fois au pouvoir si jamais ils y arrivent. le concept est tellement subtil qu’il y en a qui voteront à droite car elle au moins n’a pas besoin de jouer les hypocrites pour appliquer son programme.
      Donc go-gauche = idiot utile, mais l’idiot est celui qui vote, pas celui qui se fait élire

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 18 décembre 2016 15:12
      @TrelawneySpéculation oiseuse et futile. Il n’y a aucun purs et durs - pro-ouvriers dans les exemples que vous donner. 

      Et vous mêmes vous convener que toute cette machination ne vise qu’a attirer du vote - de l’électeurs pour la mascarade électorale qui est par définition - intrinsèquement - organisée PAR ET POUR le pouvoir bourgeois Le premier geste que pose la classe ouvrière pour se démarquer en tant que classe consciente EN SOI ET POUR SOI c’est de rejeter totalement l’électoralisme - le parlementarisme - la démocratie bourgeoise ce qui inclut le NPA et LO et autres gauchistes électoralistes petits-bourgeois.

      L’affaire est en marche (en France y compris)  et dans mes premiers articles sur l’election américaine je signalais que le seul indicateur intéressant sera le taux d’abstention -et il fut élevé quoi que moins que la fois précédente. 

      Cet indicateur nous dit que la classe prolétarienne coupe peu à peu avec le démocratisme bourgeois et se met en condition pour rejeter l’ensemble de ce mode de production décadent

      Alors Macron - Besancenot et Montebourg de grâce on parle de choses sérieuses ici SVP...


    • JL JL 18 décembre 2016 15:48

      @Trelawney
       

       
       vous dites l ’’idiot utile est celui qui vite, pas celui qui se fait élire’’. Donc si je vous suis bien, pour vous la go-gauche ce sont ceux qui votent, pas ceux qui se font élire ?
       
       Vous confondez idiot utile et victime.

    • Trelawney Trelawney 19 décembre 2016 10:38

      @JL
      Lorsque l’on commet une erreur la première fois, c’est humain et pardonnable. La seconde fois c’est de la bêtise et la troisième fois cela devient du vice.

      Depuis combien de temps les électeurs de gauches ont-il été victime de la malhonnêteté de leurs représentants ? Et je ne parle pas qu’en France
      Après c’est facile de les victimiser, mais un peu plus de sens critique ne leur ferrait pas de mal


    • Trelawney Trelawney 19 décembre 2016 10:49

      @Robert Bibeau
      Ce que je pointe du doigts n’est pas tant la malhonnêteté des élus qui ne sont qu’humains et mortels et qui vont d’abord s’occuper des leurs bien être personnel avant de s’occuper de celui des autres. On peut trouver cette réaction moralement critiquable, il n’empêche qu’elle est humaine.

      C’est même la base de notre civilisation capitaliste est bourgeoise.
      Le gros problème est que tant qu’un élus ne vproposera pas de remplacer « la démocratie représentative (députés, gouvernement etc) par une »démocratie participative" (référendum ou votation des sujets importants), ça ne marchera pas.
      Croire que voter un Mélenchon, Hamon, Macron, va améliorer le sort des ouvriers confère à la bêtise.

      Trump est élu pour 4 ans et propose un plan de relance économique pour relancer l’emploi et la consommation. Cela va endetter les USA ) hauteur +40% du PIB en 4 ans soit 7200 milliards de $. Ca va être une réussite car ce sera le pleine emploi. Le hic est que ce seront les enfants de ces ouvriers qui paieront leur salaire. C’est aussi cela le capitalisme : s’endetter pour survivre

    • JL JL 19 décembre 2016 11:07

      @Trelawney
       

       l’alternative pour électeurs de gauche c’est quoi ? Qu’ils s’abstiennent de voter ?
       
       Comment peut-on attendre des gens ’’un peu plus de sens critique’’ quand tout est fait pour les gruger ?
       
       Il ne s’agit ici nullement de victimiser les électeurs de gauche, mais de dénoncer les démagos et les menteurs.
       
      Si Marine Le Pen était de gauche ça se saurait. Et vous seriez en train de la combattre.

  • Victor 17 décembre 2016 10:23

     
    Self MAID man
     
    lapsus révélateur de l’ôôôteur

     
    maid = bonniche, l’ôôôteur de la gogôôôche s’est fait bonniche du capital.
     
     smiley
     


    • JL JL 17 décembre 2016 10:59

      @Victor
       

       voyez mon post de 10:21.
       
       Si vous n’aviez pas répondu à sa place, nous aurions eu la version de Robert Bibeau.
       
       Je dois vous dire que je lui avais posé la question quand son article était encore en modé. 

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 21:08
      @Victor

      Tu as raison Victor il aurait fallut ecrire MADE 

      Sorry lapsus revelateur ( smiley


  • Ariane Walter Ariane Walter 17 décembre 2016 12:43

    Pas du tout d’accord avec cet article. 

    Trump n’est pas un guerrier. La preuve : ses relations avec Poutine. 
    Mais certains ne peuvent pas supporter l’idée que la clique monstrueuse qui tenait en main Obama et Clinton et les autres, soit balayée...
    Et pourtant. 

    Bisque bisque rage....
    Pendant ce temps , je ris au ruines du TAFTA et de la troisième guerre mondiale ! 
    Et c’est bon !!

    • Victor 17 décembre 2016 13:40

      La logique géopolitique voudrait la sainte alliance de l’Occident en décadence (Trump-Orban-Poutine) contre Xi, le grand Empereur Jaune. La Russie craint les hordes Han envahissant la Sibérie, les US sont loin.
      Mais le congrès est crétin, encore trop gogoche otanienne
      En UE, Merkel et son valet de pied Flanby lèchent les babouches et croient au multiethniquage heureux (plutôt compte sur le plan Kalergi, la fin de l’Histoire)
      Et la Russie n’a pas encore intérêt à basculer, l’Eurasie assurant son développement et sa zone Monroe.
       
      Mais ça va venir. Intuitivement les peuples d’Occident commencent à voir l’intérêt de se serrer les coudes. Il faut qu’ils se débarrassent de leurs traites de la gogoche.


    • Victor 17 décembre 2016 13:57

      « Ce fut une étude après les élections, dans laquelle nous avons vu que 37 % des électeurs républicains soutiennent Poutine. Plus d’un tiers des électeurs républicains soutiennent Poutine, un ancien officier du KGB. Ronald Reagan se retournerait dans sa tombe », a déclaré Obama.
       
      Le basculement occidental contre les putasses de la gogoche mondialiste est en marche (du moins dans les esprits), c’était inévitable, une conséquence du Grand Remplacement et de la Grande Décadence (Purinemnt Sociétal organisé)
       
      En savoir plus : https://fr.sputniknews.com/international/201612171029219005-obama-russie-petit-pays-vend-petrol/
       
      L’erreur historique de la France fût de rater le potentiel géopolitique d’ Ab-el Kader !


    • covadonga*722 covadonga*722 17 décembre 2016 19:31

      @Ariane Walter
       bonjour Madame « pas un guerrier » ? probablement pourtant il s’entoure de guerriers , il en est a 3 généraux a des postes décisifs et au moins deux d’entre eux ne sont pas des « calins » 




      Et je pense « modestement » que si les buts de guerre ne seront pas les mêmes, cette équipe fera férocement la guerre a qui lui tiendra tète. 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 décembre 2016 19:50

      Trump a confié la Sécurité à Flynn, un Démocrate viré par Obama, pour avoir expliqué à plusieurs reprises que « ’les rebelles modérés » étaient une fiction. Et que combattre Bachar El Assad serait livrer la Syrie aux terroristes, comme en Libye... « Trump et le Général Flynn s’occupent déjà de la Syrie et de l’ Irak »


      Commentaire de Bachar el Assad  : "  : « Si – je dis bien si – Trump combat les terroristes, il est clair que nous allons devenir un allié naturel, ensemble avec les Russes, les Iraniens et de nombreux autres pays désirant vaincre les terroristes. »

      Flynn a un programme de réforme du renseignement : Abandonner toutes les réformes post 11 septembre, en finir avec les attentats ciblés et les prisons secrètes.

      "(...)  surtout : les centres fonctionnels actuels excellent dans la gestion des informations immédiates. Ils sont capables de localiser un individu, n’importe où dans le monde, et au besoin de l’éliminer. Mais cela n’est pas du Renseignement, c’est juste du crime. Si la CIA renverse à merveille des régimes qui déplaisent à la Maison-Blanche et dispose de prisons secrètes, elle ne sait plus du tout anticiper les évolutions politiques et encore moins militaires des uns et des autres."

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 21:15
      @Ariane Walter

      Vous aller trop vite en besogne Ariane - Render-vous ici même dans deux ans 

      1) sa relation avec Poutine = Il n’y a encore aucune relation avec Poutine que des ragots de journalistes= attender de voir quand Poutine lui annoncera qu’il ne rompt pas avec les chinois.

      2) C’est la meme clique monstrueuse qui tient TRUMP par les couilles - la classe capitaliste americain est seul au pouvoir - ses laquais ont beau gueuler fort ou doucement c’est du pareil au même seul le dentier change 

      3) Ou sont les ruines de la TAFTA madame OU les ave-vous vu sinon dans les textes de journalistes qui font de la copie = attende d’ici un an ou deux pour voir s’il y aura ruine ou pas 

      4) Pas que je voudrais sauver les traites mais ils sont la pour rester n’en deplaise a TRUMP SEUL le renversement de ce mode de production permettra de renverser les traites 


       

    • hervepasgrave hervepasgrave 17 décembre 2016 22:14

      @Ariane Walter
      Bonsoir c’est choquant de voir rire quelqu’un de cela ! Car vous vous plantez tous.Vous avez l’art de prendre beaucoup de place pour vous exprimer,mais ne dites que des conneries.« Chante beau merle ..... » personnes ne comprends décidément ? Ou alors ils sont payé chichement pour entretenir cette désinformation constante.Ce n’est pas le problème de 3ieme guerre mondiale,c’est de l’arnaque planétaire.Les guerres ne dérangent pas ces gens là ,ils n’en ne sont pas victimes.C’est une prise de pouvoir seulement totale sur les peuples. C’est un cocktail vicieux, pas plus compliqué a voir que cela. Il suffit pourtant de regarder les choses en face. Paix ou guerres qu’elle est la différence sur le terrain ? Expliquez moi cela.Prouvez moi cette foutu différence. Rien,a part de distiller la peur et imposer des pouvoirs de plus en plus contraignants .Rendre les peuples esclaves. Alors riez belle Ariane,votre futur décollage vers les étoiles risque de finir en feu d’artifice.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 décembre 2016 09:08

      @Robert Bibeau
      Il a dû vous échapper que le Brexit va permettre à la GB de sortir des Traités fin 2017 ?
      La suite appartient aux Britanniques, aux syndicats et au Parti travailliste.


      Quant au renversement du mode de production capitaliste, quand on voit comment le Parti communiste d’ URSS a été incapable de générer autre chose que le libéralisme, pour assurer la production des biens de consommation, on peut avoir des doutes... .

    • hervepasgrave hervepasgrave 18 décembre 2016 15:51

      @Fifi Brind_acier
      Bonjour,
      Je ne doute pas que votre Brexit aura aussi sa deuxième vague de surprise pour vous (dans les propos,maintenant le pensez vous ?Entre faire des déclarations et la réalité ? il y a un grand vide.
      Ce brexit devrait faire peur non pas par les dires des uns et des autres,non ! et non. La réalité est entre les mains des dirigeants qui eux ont crée le Brexit afin de sortir L’Angleterre de L’Europe pour rejoindre Les E.U . Alors ! j’attends la deuxième vague.Quelles excuses allez vous alors encore trouver ? Je rigole,cestpasgrave !


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 18 décembre 2016 16:10
      @Fifi Brind_acierToujours aussi fofolle FIFI


      1) Le BREXIT n’est pas encore opérationnel aviex-vous remarquer ???
      2) Donc 2017 est toujours une promesse - Pourquoi ne pas attendre fin 2017 pour pavoiser ??!!!
      3) Je pari que 10 affaires importantes vont empêcher le BREXIT ... qui vivra - verra.
      4) Pour ce qui concerne Le PC d’URSS - je ne mettrais pas un vieux sous rouiller sur ce cheval ni avant Lenine ni apres Lenine - L’histoire nous aura au moins appris cela 

      5) Il serait temps de sortir de ces vieilles rengaines à propos de l’URSS un regime aui aura au moins permis au proletariat Russe de croitre en force et en nombre ce que le tsarisme ne savait pas faire.

      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com 

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 18 décembre 2016 16:23
      @hervepasgrave

      ERREUR D’ANALYSE CAMARADE

      1) Les capitalistes britanniques et de la CITY n’avaient nullement besoin du BREXIT pour rejoindre les capitalistes USA avec lesquels ils sont en cheville depuis des decades

      2) Alors pourquoi le BREXIT au juste sachant que la population britannique n’est qu’un pion manipule dans toute cette histoire comme dans toute election ou referendum bourgeois

      3) Pourquoi le BREXIT ? La reponse ne peut venir que des intérêts du capital londonien - 

      4) Mon hypothese - une guerre se deroule au sein du capital britannique - une section souhaitant se porter vers la CHINE-RUSSIE - l’etoile montante dans l’economie mondiale et une autre section deja très liee au capital - dollar-euro - deux complices intimement lie l’un à l’autre -

      5) Le Brexit a ete la victoire de la section souhaitant se reoriente vers la nouvelle alliance Chino-russe ce qui l’oppose automatiquement a l’Europe allemande-franco = 

      6) Considere que dans cette guerre inter capitaliste - la faction pro-americaine n’est deja plus dans la partie

      7) Le BREXIT est d’abord un referendum de revolte contre la domination americaine de la part du capital britannique qui voit plus loin que le bout de son museau - L’AVENIR DU CAPITAL BRITANNIQUE EST A L’EST


    • hervepasgrave hervepasgrave 18 décembre 2016 17:05

      @Robert Bibeau
      Bonsoir,oui j’ai simplifié,ne connaissant pas tous les rouages,alors ce que tu dis me convient.
       Pour deux raisons ,L’Angleterre a toujours eut une place a part.Si je les lies avec les E.U ,je ne suis pas certain de qui mène la barque.Je suis absolument pas informé sur le sujet.Cela ne peux être qu’une vision par rapport a l’histoire et ce que je vois aujourd’hui .De toutes les manières c’est du même tonneau. Alors ! je ne peux qu’attendre la deuxième vague que je soupçonne d’arriver en douce. Il y a peut-être une guerre,pour moi elle sur le pouvoir totale sur les populations. Guerres/divisions/bagarres « hum ! » qui sont les vainqueurs ? Qui sont les victimes .C’est cela qui me parait-être important ,voir essentiel pour demain.Nous pouvons constater qu’il y a eut un bouleversement planétaire depuis Bush,Poutine/Sarkozy/Berlusconi....... et cela continue dangereusement.Erreur ! c’est la continuité,la suite , A voir ? cestpasgrave


    • hervepasgrave hervepasgrave 18 décembre 2016 17:17

      @Robert Bibeau
      Re,pour rester dans votre registre concernant le Brexit .Ce n’est pas opérationnel.« oui,exacte » Alors quand vous parlez des financiers Anglais,Nous saurons très vite ce qu’ils aurons gagné du brexit et pourquoi pas reprendre une part supplémentaire du gâteau , s’il y avait un changement contradictoire.Retour dans l’Europe.Deux coups gagnant.Mais cela me semble hors du contexte général international.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 décembre 2016 08:12

      @hervepasgrave
      Cameron a décidé le referendum pour couper l’ herbe sous les pieds de Nigel Farage.
      Il ne pensait jamais que les électeurs allaient voter le Brexit, donc il n’a rien décidé du tout  !!

      afin de sortir L’Angleterre de L’Europe pour rejoindre Les E.U

      Ils rejoignent qui ça leur chante, de quoi vous mêles-vous ??


      Vous trouvez que la situation de la France est si géniale qu’il soit nécessaire de rester encore dans l’ UE & l’euro ? Vous proposez-quoi ?

  • alinea alinea 17 décembre 2016 13:01

    J’ai lu que les assertions qu’il a faites au sujet de la Chine, avaient porté ses fruits.avant même d’être « aux commandes », les tensions y sont extrêmes.
    Pour nous Européens, la Chine, c’est loin, plus proches sont la Russie, la Syrie, l’Ukraine, aussi l’optimisme béat aux annonces de détente du nouveau maître du monde, peut-il nous servir d’espoir !
    Et, Robert Bibeau, puisque vous ne l’aimez pas et que je suis taquine, je copie un extrait de ce qu’en dit Mélenchon :
    "Le monde va mal. La paix s’effrite de tous côtés. La guerre généralisée voit ses petites graines semées partout. Les choses vont de pire en pire. L’agressivité anti chinoise de Trump a fait franchir des seuils très dangereux à la tension en Asie. Remettre en cause l’unité de la Chine à propos de Taïwan est une incroyable provocation. Il semble bien que beaucoup de gens ne se rendent pas compte de ce que cela signifie sur place. Si la tension monte, on va vite voir que les Chinois savent se défendre et qu’il ne suffit pas de vociférer devant eux pour les intimider, surtout quand on est une nation de mendiants au bon du trésor comme les USA."


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 décembre 2016 19:35

      @alinea
      qu’il ne suffit pas de vociférer devant eux pour les intimider..

      C’est pourtant la méthode que Mélenchon compte utiliser pour forcer les 26 pays européens à adopter son programme d’ Europe sociale ...


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 17 décembre 2016 21:21
      @alinea


    • alinea alinea 17 décembre 2016 21:45

      @Fifi Brind_acier
      Ah bon !!! il vous l’a soufflé dans l’oreille ; ce n’est pas ce qu’il m’a dit pourtant !!!


    • Xenozoid Xenozoid 17 décembre 2016 22:05

      @Fifi Brind_acier


      elle est vraiment barjot la fifi

      C’est pourtant la méthode que Mélenchon compte utiliser pour forcer les 26 pays européens à adopter son programme d’ Europe sociale 


      explique
      apart l’article 50 vous vociféré quoi ?
      le retour a la merde francaise, car quand c’est francais ça sent meilleur.la france est morte. vive la france,
      quelle conne,pathétique


    • Ar zen Ar zen 17 décembre 2016 23:20

      @alinea

      La seule et unique solution pour « modifier » les traités, puisque , dans la constitution, le président de la République est le garant du respect des traités, est d’utiliser l’article du TUE qui est prévu à cet effet à savoir l’article 48. Il n’y a aucune autre solution. 

      Et le processus prévu par l’article 48 est très long et nécessite de très laborieuses négociations qui prendront plusieurs années. 

      Alors Mélenchon peut parler de « renverser la table » peut parler de « désobéir » aux traités, il ne peut pas être crédible sauf à être parjure à la constitution. Il suffit de lire l’article 48 pour comprendre que la vision « Mélenchonesque » est totalement utopique. Il trompe en ceci ses électrices et électeurs.
       
      C’est bizarre qu’une telle évidence n’arrive pas à émerger dans les consciences. 

    • Ar zen Ar zen 17 décembre 2016 23:34

      @Xenozoid

      L’article 5 de la constitution française stipule que le président de la République est le garant du respect des traités. Mélenchon respectera donc les traités !

      Les traités européens peuvent être modifiés à l’aide de l’article 48 du TUE. Il est prévu expressément pour ça. Alors Mélenchon ne pourra « que » utiliser l’article 48 et son processus. Parce que la « modification » des traités n’appartient pas à la commission européenne ni au conseil européen. C’est comme ça, c’est écrit dans les traités à l’article 48 du TUE. Et le processus est très long et prendra plusieurs années. 

      Il faut que Mélenchon arrête de nous amuser avec ses « coups de force ». Il est ridicule. Il ne respecterait ni la constitution française ni le droit international. Quant à « imposer » ses vues de gestion de l’UE aux 26 autres, il faut vraiment croire au Père Noël. 

      Pour vous répondre : après l’article 50 du TUE, vous aimerez l’article 48 de ce même TUE, celui que Mélenchon n’évoque jamais, curieusement, bien que se soit celui ci qui sert à modifier les traités ? 

    • alinea alinea 17 décembre 2016 23:56

      @Ar zen
      Vous êtes complétement idiot ? Répétez deux fois de suite la même chose ? C’est parce que vous n’avez pas compris, au bout de cent fois que je vous le dis (! ! smiley ) : on ne modifie pas les traités, on dit ce qu’on fera, on le fait en désobéissant ( ah que c’est vilain ça, seulement, ces traités nous y avons dit « non »), ce faisant on crée un désordre et il est fort probable que ce désordre dessoude la belle UE.
      Alors, vous, obéissez à Asselineau, et foutez moi la paix.
      De plus je doute que la canadien Bibeau ait quelque intérêt à nos échanges.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 décembre 2016 09:14

      @Xenozoid
      Au lieu d’insulter les gens, renseignez vous !
      « La priorité, c’est de sauver l’ Europe »


      La priorité de l’’ UPR, c’est de sortir définitivement, et unilatéralement de l’ UE.
      Vous faites la différence, ou pas ?

    • Hecetuye howahkan howahkan 18 décembre 2016 10:17

      @Fifi Brind_acier

      non je ne pense pas.....qu’ils savent que il s’agit de sauver l’Europe de l’UE telle qu’elle est...

      quand à JL Melenchon depuis qu’il s’en est pris au crif..sans aucune attaque contre lui à propos d’antisémitisme et +++ du dit crif et de l’avant garde, j’ai compris ce que je savais déjà, c’est un piège à cons..

      franc maçon un jours franc maçon toujours ..dire qu’ils ne savent même pas faire des murs....même çà c’est du pipeau smiley


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 18 décembre 2016 16:40
      @howahkan

      1) Si vous souhaiter réellement y voir clair dans toute cette affaire d’UNION EUROEPEENNE - DE BREXIT - ET DE TRAITE INTERNATIONAUX vous dever d’abord identifier qui paie et qui dirige l’orchestre - ie. l’économie européenne

      2) Un indice pour vous aider, malgré votre foi democratique - populiste - les peuples et les ouvriers européens - y compris français - n’ont rien à voir dans ce pouvoir économique d’où découle le pouvoir politique et idéologique.

      3) L’Europe uni est la pour rester aussi longtemps que les capitalistes européens y trouveront leur grain... ie. jusqu’à la fin de ce mode de production décadent

      4) Le reste n’est que de la frime - Mélenchon ne sortira jamais la France de l’UE ni personne d’autre - ni la GB non plus attender d voir comment la madame MAI va naviguer avant d pavoiser.

      5) CONCLUSION seule une REVOLUTION RADICALE arrachant le pouvoir économique des mains des capitalistes permettra de sortir de l’Europe du capital ...

      le reste c’est de la bouillie pour les chats.



    • Xenozoid Xenozoid 18 décembre 2016 17:12

      @Fifi Brind_acier

      je fais pas la différence entre un maitre francais,européen ou de petochnoque,pour moi ils sont tous pareils ,alors bâtireles malheurs des francais a cause de l’europe et pour d’autre les immigrés et pour d’autres les gauchistes,,etc...ne me semble pas une bonne idée pour faire avancer le schmilblik...je suis d’accord l’europe cést la merde car elle est ce quelle devait être, totalitaire tous ses peuples qui l’on fondé sont et /ou ont un histoires pleines de casseroles dans le monde.

      « Perpétuellement en guerre, l’État doit gouverner avec les instruments de la peur. »

      La manipulation de cette population par la peur a été cruellement efficace. Nous ne voulons pas la preuve d’être un champignon atomique. Armes de destruction massive et d’al-machina en Irakistan. Conceptions nucléaires en Iran et empoisonée en syrie. mac guyver etait une série. Alerte orange. tout argument devient équivalant à la trahison, tout simplement parce que tout le monde a été fait pour sentir la peur en permanence. Une population effrayée est facilement gouvernée ; Cette leçon a été bien apprise et maitrisée. Cette leçon ont été magistralement appliqués (une fois de plus.) a tout les citoyens politisés, et le troupeau de se déplace comme un seul corps. Même la surveillance des citoyens innocents par l’État est brossée comme un mal nécessaire. N’oubliez pas : vous êtes surveillé.

      « Les citoyens n’agissent pas ; ils jouent le rôle de soutien du »peuple« dans le grand opéra qui est à l’État ».

      Une fois, nous avons vécu par la simplicité glorieuse du vote. Coulée un bulletin de vote a été le seul devoir patriotique qu’un citoyen pourrait effectuer, une affirmation de tout ce qui a lieu de cher et de vrai. Aujourd’hui, nous vivons dans la nation de l’électeur en voie de disparition. Alimentation a été coupée tellement loin des gens par ceux qui ont l’argent et l’influence que la plupart voit le vote comme une perte de temps. Ajoutez à cela la commande croissante des outils de vote et dépouillement par les sociétés a actions partisanes et vous comprendrez que la voix du peuple n’a jamais été que de la cendre sous le feu.

      Nous devons nous dégager de l’idée que nos institutions, nos traditions, les barrières qui nous protègent contre les pouvoirs absolus et autoritaires, ne peuvent pas être décomposées. Ils sont démantelées une brique à la fois. La séparation des pouvoirs a déjà été anéantie. C’est un fascisme chuchoté, pas encore en marche dans votre rue et qui cogne à votre porte au milieu de la nuit. Mais il est lá, et il jette des racines profondes. Nous devons écouter au-delà du fascisme chuchoté d’aujourd’hui et entrevoir le fascisme triomphant de demain. Nous devons aller au-delà des mensonges et des mythes, au-delà des dogmes, par lequel nous dormons."


    • Ar zen Ar zen 18 décembre 2016 18:36

      @alinea

      Il vaut mieux deux fois qu’une seule. D’ailleurs, à votre réponse, je remarque que vous n’avez toujours pas compris le sens de mes écrits.

      Alors, une nouvelle fois, je vous dis que l’article 5 de la constitution indique que le président de la République est le garant du respect des traités. Ainsi, lorsque vous écrivez « on le fait en désobéissant », cela veut dire que le président nouvellement élu désobéit à la constitution. Est-ce que vous le comprenez ? Il me semble que non. Désobéir aux traités c’est désobéir à l’article 5 de la constitution et au titre VI de cette même constitution. Est-ce que vous le comprenez ? Mélenchon peut bien vociférer qu’il faudra bien qu’il respecte la constitution. Ou alors il nous prépare un putsch. 

      Vous lui signez un blanc seing alinéa ? Il peut désobéir à la constitution ? Et le conseil constitutionnel, il sert à quoi ? Ne serait-il pas là pour faire en sorte que la constitution soit respectée ? 

      Ainsi votre idée de « désobéir » se heurte frontalement au respect de la constitution française. Je vous le fait remarquer. Mais il semblerait pour vous qu’un président de la République puisse adapter la constitution selon ses désirs. Dans ce cas là : « bienvenue en dictature française ». 

      Imaginez un peu Marine le Pen qui dise la même chose ? Elle pourrait désobéir aussi à la constitution, comme Mélenchon. Et ceci ne vous effraie même pas ? 

    • hervepasgrave hervepasgrave 18 décembre 2016 20:36

      @Fifi Brind_acier
      Bonsoir,
      Je réponds accidentellement a tes propos.Simplement le fait de le lire au passage. Pour ma part ni Mélenchon ,ni ton parti chéri ne me convient,mais il est étrange de constater que ce que tu défends est une logique sociale de justice et que tu t’attaques à Mélechon qui a choisi d’aller dans le même sens. Incompréhensible intelligiblement.Car en cas d’échec vous devriez au moins serrer les coudes.Limiter la casse ! non ?
      Ou ,alors ce ne serait que le résultat qui compte .Certainement pas ce que vous prétendez défendre ? c’est les mystères de la politique ! non ,je crois que c’est simplement un lapsus ou un égarement ,un manque de discipline,une fatigue après tant d’efforts.Mais ou sont les remplaçants ,car il te faut d’urgence sortir du terrain.
      C’est par égard a tes efforts,il n’y a pas d’autres raisons, ;Ah !Ah ! cestpasgrave.


    • Xenozoid Xenozoid 18 décembre 2016 21:03

      @Ar zen

      C’est bizarre qu’une telle évidence n’arrive pas à émerger dans les consciences.


      vous êtes un légaliste,de quelle évidences parlez vous ?
      Celle de votre conscience.evidement ,vous avez une loi pour le prouver, n’est ce pas ?


      alors c’est quoi qui est bizarre ?

    • Ar zen Ar zen 18 décembre 2016 21:14

      @hervepasgrave

      Parce que Mélenchon ne dit pas la vérité. toute « renégociation est impossible ». Par ailleurs il est impossible de "désobéir aux traités sans trahir la constitution française.

      L’article 5 de la constitution indique que le président de la République est le garant du respect des traités. Cela veut dire que le président nouvellement élu désobéit à la constitution. Désobéir aux traités c’est désobéir à l’article 5 de la constitution et au titre VI de cette même constitution. Mélenchon peut bien vociférer qu’il faudra bien qu’il respecte la constitution. Ou alors il nous prépare un putsch. 

      Faut-il lui signer un blanc seing ? Il peut désobéir à la constitution ? Et le conseil constitutionnel, il sert à quoi ? Ne serait-il pas là pour faire en sorte que la constitution soit respectée ? 

      Ainsi l’idée de « désobéir » se heurte frontalement au respect de la constitution française. Est-ce qu’un président de la République peut adapter la constitution selon ses désirs ? Dans ce cas là : « bienvenue en dictature française ». 

    • Ar zen Ar zen 18 décembre 2016 21:47

      @Xenozoid

      Je parle tout simplement du respect de la constitution. L’article 5 de celle ci est bien précis. Le président de la République est le garant du respect des traités. 

      Maintenant, si Mélenchon « désobéit » aux traités européens, il désobéit également à la constitution. Les deux désobéissances sont liées !

      Le conseil constitutionnel est là pour garantir le respect des règles constitutionnelles. 


      Mélenchon est coincé. Ceux qui espèrent qu’il va désobéir aux traités européens doivent bien comprendre que, se faisant, il désobéit aussi à la constitution française. 

      Alors la question est de savoir si un président de la République nouvellement élu peut désobéir aux plus hautes règles qui gouvernent le pays : la constitution. Il le peut, bien évidemment. Mais, dès lors qu’un président élu ne respecte plus la constitution, le pays entre en dictature. 

      J’aimerais bien savoir ce que les « supporters » de Mélenchon diraient si Marine le Pen en venait à désobéir à la constitution et à faire ce qu’elle veut dans le pays ? En élisant Mélenchon ou Marine Le Pen est qu’on leur donne un blanc seing ? La constitution passe t-elle à la trappe ? 

      C’est quand même assez époustouflant de comprendre que Mélenchon veut désobéir à la constitution française. Il faut dire qu’il est resté révolutionnaire dans l’âme. 

    • hervepasgrave hervepasgrave 19 décembre 2016 06:49

      @Ar zen
      Bonjour, ce que tu dis n’est pas mieux que fifi.Car c’est impossible .C’est surtout se foutre de la G du monde.Car la plupart d’entre vous hurlent que nos dirigeants ont signé ce traité contre la volonté populaire.Alors pour eux cela serait possible ,mais pour mettre la demande du peuple cela serait impossible.Décidément soit je suis très bouché ou abruti ,mais les sons de cloches diffèrent suivant la météo politique du moment. Et puis je vais être chauvin sur ce coup « Impossible n’est pas Français » .Dans la réalité il serait certainement plus intéressant de bouger cette Europe ,pour qu’elle devienne la possession de peuples.Le reste c’est de la grosse tambouille. Mais est-elle au gout des gens ? Pour info ,la constitution ,les constitutions sont remodelables .Ou avez vous vue qu’elles ne se modifiait pas ? Il faudrait faire un tableau daté de tout cela ! cestpasgrave


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 décembre 2016 08:20

      @Xenozoid
      La merde française a pour nom : « Modèle social français issu du CNR  » qui redistribue 50% de la richesse produite. Modèle auquel les Français sont attachés et que l’ UE veut détruire.


      Quand on est de Gauche, on commence par défendre les acquis sociaux. Donc vous n’êtes pas de Gauche. L’UPR est plus à Gauche que vous puisqu’elle veut sortir de l’ UE pour protéger le modèle social français.

      Et puis cessez de m’insulter, en plus de rien proposer.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 décembre 2016 08:36

      @hervepasgrave
      Il ne s’agit pas seulement du Traité de Lisbonne... Depuis le Traité de Rome, la France a signé 250 Traités ou accords, avec les autres pays européens, ou avec des organisations internationales.

      Il est impossible de changer les Traités à cause de la règle de l’ unanimité.(article 48 du TFUE)


      Pour faire des Traités européens, qui sont le projet économique d’ Hitler, une Europe sociale, il faut remettre à plat des milliers d’articles des Traités et qu’à chaque fois, 100% des pays européens soient d’accord.

      Si 1 seul pays n’est pas d’accord, rien ne change.
      Or les 27 pays européens ne sont d’accord sur rien.

      Vous prenez ceux qui ont rédigé les Traités pour des demeurés, ils ont prévu les désaccords et verrouillé le système pour que rien ne soit changé, sauf à la marge, sur des détails, mais pas changés sur l’essentiel.

      Stathis Kouvelakis, ancien membre du Gouvernement Tsipras : "L’Union Européenne n’est pas réformable ! "


      Quant à Changer la Constitution, on peut, mais il faut qu’elle soit compatible avec les Traités, sinon, c’est interdit.

    • Ar zen Ar zen 19 décembre 2016 09:23

      @hervepasgrave

      Je ne pense pas que les gens « hurlent » que nos dirigeants ont signé les traités européens contre la volonté populaire. C’est simplement un constat, que vous pouvez faire d’ailleurs vous aussi. Le TCE (traité sur la constitution européenne) a été rejeté par la majorité des Françaises et des Français. Mais ce TCE nous est revenu sous la forme du « traité de Lisbonne », un TCE « bis ». C’est la représentation nationale, réunie en congrès, qui a validé le traité de Lisbonne. La constitution a été respectée, la France doit l’assumer. 

      Ce que je veux souligner par rapport au discours ambiant de « désobéissance aux traités » c’est que cela est impossible. La constitution française fixe des règles de fonctionnement de nos institutions et précise le rôle du président de la République. Vous pouvez vérifier, et faire votre idée par vous même, que l’article 5 de la constitution stipule bien que le président de la République est le garant du respect des traités. Je ne dis pas autre chose. Ceci veut dire que le PR ne peut pas faire autrement que de respecter les traités signés par la France ou de les dénoncer selon la procédure prévue. Ainsi, si Mélénchon parle de « désobéir » aux traités, il parle de désobéir à la constitution. Or, les limites de l’intervention du chef de l’Etat français, et ses pouvoirs propres, sont biens inscrits dans la constitution et encadrés par celle ci. Il ne fait pas comme il veut et c’est heureux. Un président de la République nouvellement élu ne pourrait pas « désobéir » aux traités puisqu’il désobéirait, de fait, à la constitution. La séparation des pouvoirs existe en France. Le PR est tenu de se soumettre à la constitution qui est la « loi fondamentale » de la nation. 

      Oui, la constitution est « remodelable » et il n’existe que deux voies pour ce faire. Soit le référendum à l’ initiative du PR soit la procédure du congrès. Mais jamais, au grand jamais, il ne sera donné un « blanc seing » au PR qui « pourrait » désobéir à la constitution. De ce point de vue la situation est figée. Dans tous les pays démocratiques du monde les présidents respectent la constitution du pays. 

      Je ne veux vous convaincre de rien du tout. Je vous livre des informations qui ne sont pas habituellement communiquées ou mises en perspective. L’article 5 de la constitution existe. Lisez le et faite votre idée par vous même. Mais celles et ceux qui disent qu’un président nouvellement élu pourrait désobéir aux traités signés par la France mentent. Il ne le peut pas. Le PR ne peut pas violer la constitution. Il le peut seulement s’il devient un dictateur. Mais c’est une autre histoire. 

      Mais ce que j’écris ici dérange celles et ceux qui croient les personnalités politiques qui annoncent « sans rire » qu’elles vont « désobéir » aux traités. C’est du foutage de gueule effectivement. La constitution française le leur interdit, c’est tout. S’ils s’amusaient à cela, ils seraient repris de volée par le conseil constitutionnel que rappèlerait le PR à ses devoirs et au respect de la constitution. 



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 décembre 2016 10:12

      @hervepasgrave
      Il ne s’agit pas du programme de Mélenchon, mais de sa stratégie.
      1- Il veut violer les Traités, ce qui va nous attirer des emmerdements sans fin.
      2- Il veut changer les Traités européens. L’ UPR explique depuis 9 ans pourquoi ce n’est pas possible. Mais puisque vous voulez continuer à rêver au merle blanc, ne changez rien.


    • hervepasgrave hervepasgrave 19 décembre 2016 12:36

      @hervepasgrave
      Bonjour au deux intervenants en même temps (Ar Zen et Fifi) ce que vous dites n’implique qu’une chose c’est de se ranger derrière tel ou tel individu qui devrait nous représenter. Vous oubliez une chose.Si par folie ou colère le peuple devait dire merde a tout ce beau monde ,il pourrait aller lui même plaidoyer, demander (exiger,foutre une merde pas possible, en appelant les autres peuples à la rescousse) cela devant le conseil Européen ,et demander un referendum Européen. Vous êtes les prisonniers volontaire de vos désirs.Vous voulez que cela bouge ,mais que cela ne change que des détails. Ces détails sont certainement pas vraiment progressistes.Alors dire que rien n’est possible dans ce bas monde ?? C’est de l’intoxication,une épée de Damoclès ,je ne sais quoi mais ne peux résolument pas faire changer foncièrement les choses. Les lois,les constitutions peuvent sauter ,que cela soit derrière l’apparence d’une démocratie trompeuse,d’un tyran .mais que le peuple s’en mêle alors NON ! c’est la fin des haricots. cestapasgrave


    • Ar zen Ar zen 19 décembre 2016 20:45

      @hervepasgrave

      Oui, il reste la révolution, le grand saut dans l’inconnu. Vous en connaissez, vous, des révolutions qui ont réussi à donner sa puissance au peuple ? 

      Il faut que vous compreniez que le peuple est considéré par les puissances de l’argent comme une masse informe et « inorganisée ». Il est comme une pâte dans les mains de l’Etat. Ce peuple est privé d’organisation face à l’Etat. Les seuls organes de résistance qui puissent tenir tête à l’Etat sont les partis politiques et les syndicats, eux même politisés, c’est à dire sous contrôle ! Le peuple est condamné à se faire représenter par des organisations qui lui sont désignées. 

      La question est bien de savoir « qui » dans un pays de 65 millions d’habitants peut parvenir à fédérer le peuple ? Les puissances de l’argent font en sorte de le diviser en de multiples fractions, c’est leur intérêt évidemment et cela fonctionne plutôt bien. C’est ainsi que la « démocratie représentative » est le régime par lequel une minorité « organisée » gouverne une majorité « inorganisée ». 

      La seule solution qui vaille aujourd’hui est l’émergence d’un parti « provisoire », qui donnera sa puissance au peuple à travers sa constitution. Vous savez certainement que la révolution française était orchestrée par les bourgeois qui voulaient partager le pouvoir avec la noblesse. Le « bon » peuple n’a été qu’un instrument entre leurs mains. 

      Regardez l’exemple de la Grèce. Des gens excédés, des gens malmenés, des gens humiliés, des gens qui ont fait des milliers de grèves et de marches contestataires. Le résultat ? Plus vous vous enfoncez dans la déchéance, plus vous perdez le goût de la lutte. 

      Je suis désolé de vous l’écrire mais les « détails » dont vous parlez sont violents pour l’oligarchie. en voici quelques exemples :
      - Supprimer la procédure du congrès. L’oligarchie ne pourra plus toucher à la constitution sans l’aval du peuple. 
      - L’inscription dans la constitution du Référendum d’initiative populaire. Le peuple pourra s’auto-saisir de tous les sujets pour les porter dans les urnes. La majorité décidera. 
      - La reconnaissance, dans la constitution du vote « blanc ». Si le vote blanc arrive en tête, tous les candidats en lisse battus par celui-ci, sont exclus d’office. 
      - Le non cumul des mandats. 
      - Un seul renouvellement autorisé d’un mandat électif. 
      - L’inscription dans la constitution de l’indépendance de la presse afin de retirer à l’oligarchie le 4ème pouvoir. 


      Ce ne sont donc pas vraiment ce que l’on peut appeler des « détails ». Mais chacun voit midi à sa porte. 



    • hervepasgrave hervepasgrave 19 décembre 2016 22:43

      @Ar zen
      Bonsoir,réponse facile.Laisser supposer que ce qui a fait l’histoire depuis toujours n’est pas changeable ,est suicidaire ! Quel optimisme ?  .
      Pour l’instant ce que je dis est principalement axé sur les générations vieillissantes.je ne pense pas que demain changeras quelque chose.Les nouveaux vieux dont je fais parti jusqu’à la génération qui gravite autour de la quarantaine ne seront pas prêt ,mais pas prêt a quelques changements.pour les uns cela serait un risque de tout voir s’effondrer et les autres en pleine construction devraient après tant d’effort prendre des risques « hum ! »
      Quand je parle comme cela ce n’est pas pour nous mais pour les plus jeunes qui ne tombent pas dans un piège grossier. C’est leur demain,il faut malheureusement qu’ils se le construise seul.Vous allez bien rigoler ou croire que je suis un fou en liberté,mais ce n’est que cela. Quand je m’amusais a rappeler que la Belgique c’est retrouvé sans gouvernement ,la Belgique n’est pas tombé dans un chaos indescriptible que je sache ,c’était hier pourtant !

      Qu’il y ait un référendum populaire ne peux être qu’un bon choix, je l’accorde,qu’il faille si préparer c’est évident ,mais pour l’instant cela ne servirait à rien.Là peut-être qu’il y aurait une troisième guerre mondiale. Alors c’est beaux maitres accepteraient sans broncher cette organisation nouvelle, sans représailles ? est-ce moi le fou dangereux,pas si sur que cela.
      Alors ! dites moi par quel miracle comptez vous avoir l’agrément pacifique de cette génération vieillissante et de leurs descendances , « hum » voila bien de l’optimisme puissance dix.
      Nous arrivons a une fin.Elle est logique et quand je dis au gens de mon âge que le monde bouge en ce moment a cause de cela ,ce n’est pas du fait du peuple ,c’est une logique , une suite de conséquences prévu.Après le baby boom,retour case départ, nouveau départ,c’est évident qu’ils ont envisagés depuis longtemps cette échéance.En parlent-ils vos représentant qui travaille efficacement pour le peuple, au nom du peuple d’abruti et incapable que nous sommes.Même si dans les faits les gens se reposent sur des règles établis. Et ne prennent surtout aucun risque. La génération qui suivra n’aura plus a avoir peur ni a avoir de scrupules. Autant ! montrer cette cassure ,qu’elle se gangrène a la planète,pour éviter le chaos.Car le chaos vient de la puissance des pouvoirs en place.Ils y aura toujours quelques bavures.Quelques fals flag etc etc.. La seule chose que des gens comme moi pouvons faire pour aider ,c’est que cette cassure saute aux yeux de tous et partout. C’est déjà une révolution.Cela ne tue personnes .Après nous verrons bien ce qui se passe.Et là c’est nouveau. Le résultat même avec des difficultés (c’est gentil difficultés) crées a l’encontre des populations sera peut-être le nouveau moteur que tu ne connais pas et qui te fais flipper de ton vivant.L’inconnu des hommes te ferait plus peur que de voir surgir des Dieux ou des extraterrestres ??


    • Ar zen Ar zen 20 décembre 2016 06:53

      @hervepasgrave

      Dans les grandes lignes je partage ce que vous écrivez. 

      Seulement, dans toutes choses, il faut identifier le ou les problèmes pour trouver la ou les solutions. 

      Ce qui nuit le plus à un monde apaisé c’est la juste répartition des richesses. Actuellement nous voyons bien, et même les grands médias ne le cachent même plus, que les riches sont de plus en plus riches et de moins en moins nombreux et les pauvres de plus en plus nombreux et de plus en plus pauvres. Et la raison à cela sont les règles posées pour gouverner un pays. C’est « la » politique qui est à l’origine du manque de répartition des richesses. Le pouvoir est actuellement dans les mains d’une oligarchie, des puissances de l’argent. Les règles du jeu sont absolument et résolument en leur faveur. Sans une constitution qui protège le peuple nous ne pourrons rien obtenir. 
       
      Il faut donc faire le moins mauvais choix possible. Je dis le moins mauvais parce que je reste toujours suspicieux. Donner son pouvoir au peuple à travers sa constitution, organiser des services publics forts, dans l’intérêt commun, nationaliser toutes les sociétés distributrices d’énergie afin de favoriser encore l’intérêt collectif, me semble être des mesures qui marqueraient un retour vers une certaine justice sociale.

      Je dirai que la seule chose que les gens comme nous pouvons faire c’est « identifier » les problèmes. Sans un « bon » diagnostic le remède proposé ne pourra pas être le bon. Nos informations ne peuvent donc venir des médias dominants qui sont tous tenus par l’oligarchie et qui les utilisent à cette fin. La dénonciation de la dictature européenne est un bon axe de développement. Des millions de personnes ne savent pas que dans l’UE le pouvoir législatif n’est pas séparé du pouvoir exécutif. La grande majorité des Françaises et des Français ignorent qu’au moins 80% de nos lois et règlements sont des transpositions en France de mesures prises à Bruxelles. Il faut être lucides à ce sujet : notre gouvernement et notre représentation nationale ne décident de presque plus rien. Le peuple ne le sait pas. Le débat autour de l’élection d’un président de la République qui pourrait modifier la donne tout en restant dans l’U.E est une grosse farce. 

      Article 55 de la constitution française :« les traités ont une force supérieure aux lois nationales ». fermez le ban !

    • hervepasgrave hervepasgrave 21 décembre 2016 14:14

      @Ar zen
      Bonjour tu te répètes,pfou ! il est évident qu’il faut réflechir pour pouvoir donner une constitution imparable,non destructible et pervertible a souhait.Cela demande du temps.A considérer que les forces en place se servent de ce qui s’en dégage ,pour affuter leurs outils pour mieux la détruire.C’et l’acte 1. .
      L’acte deux n’est pas pour tout de suite.Il est malheureux de se résoudre a en prendre encore et encore sur le coin de la gueule (terme franc et non vulgaire,direct ,incontournable par des belles lettres)Mais c’est passer a l’acte suivant ,l’action qui est la difficulté majeur.C’est là que le bas blesse.Créer un paradis la chose est facile en soit,mais comment y parvenir est une toute autre chose.Surtout en voulant qu’il n’y ai pas de vague ?
      Alors tu peux bien continuer ad vitam a regarder tes bouts de papiers législatif (si le terme est bon )rien n’en sortira,désolé pour la paix des ménages. Réjouis toi tu auras le temps de vieillir bien tranquillement .Dialogue ,mes fesses ! langage de sourd.


Réagir