lundi 3 avril - par alinea

Une petite chose...

 

...me turlupine.

Quand nous sommes passés du franc à l’euro, le salaire, la retraite, les minima sociaux ont été transposés, divisés par 6,665. Bien.

Moi qui vis au ras des pâquerettes, je vais parler au ras des pâquerettes.

J’achetais tous les ans mes plants sur le marché de Lunel, que je vous conseillerais s’il est toujours le même car, grâce à l’euro, je n’y suis plus jamais retournée. L’année franc, je payais mes plants 80 centimes pièce, treize, et plutôt quinze, à la douzaine. L’année euro suivante, ils coûtaient 80 centimes d’euro et il n’y en avait que douze ; je ne suis pas très douée en math, mais il m’a semblé que c’était 6,665 fois plus cher, pour le même revenu. J’ai fait alors comme les Russes, j’ai gardé mes graines, et si j’achetais quelques fois des graines parce que ce n’est pas évident de les conserver correctement, je n’ai plus jamais acheté de plans de ma vie depuis.

Au fil des ans, on s’est aperçu que, très vite quand même, tout suivait le chemin des plants.

Nous en sommes à 10 francs le litre d’essence, 233 francs la bouteille de gaz, qui coûtait alors autour de 75 francs. Et tout à l’avenant ; mon panier de ménagère qui n’a plus cinquante ans, qui me coûtait à peu près deux cents francs, et qui me permettait de manger deux fois par jour et d’inviter des amis, me coûte aujourd’hui à peu près quatre vingt euros, mais je ne mange qu’une fois par jour et je n’invite plus de copains, sans parler du fait que je suis devenue végétarienne entre temps. Plus de cinoche, plus de resto, plus de balade, pas de vacances va sans dire, plus de fringues , plus de bouquins, plus de disques ( sauf ceux qu’on m’offre ou me donne !).

Alors quoi ? À part moi, tout le monde a eu le salaire, la retraite, les minima sociaux qui ont suivi la côte ?

Et, pourquoi ces augmentations insensées ? Nos illustres économistes et politiques nient cette augmentation.

Alors, un euro= un franc ; OK ; pas de changement tout roule. Les économistes nous disent que pour relancer l’économie, on va pouvoir avoir recours à l’inflation ; j’ai compris, je trouve ça très bien, mais je ne vois pas bien le biais avec la production intérieure.

Donc, on pourra exporter mieux ( quoi ? nos cochons ?) mais on aura un petit blême à l’importation. Pas grave, a-t-on besoin de téléphone mobile, d’écrans géants et autres gadgets ? Pour ma part, je n’en ai pas, n’en aurai jamais, je m’en fous et vogue la galère pour les addicts. S’ils arrivaient à se désintoxiquer, je suis bien convaincue qu’ils n’y perdraient pas.

En ce qui concerne le pétrole, on arrivera, quand même à douze ou treize francs le litre ; il fut un temps où l’on disait que l’essence à cinq balles et ce serait la révolution.

Mais la production intérieure ? Ce qu’on achète pour survivre, vivoter ou vivre ?

Voilà, si quelqu’un peut m’éclairer. C’est juste par curiosité, je n’ai aucun crainte à ce sujet en ce qui concerne ma petite personne.

 

… m’interroge.

On va sur les réseaux sociaux pour s’instruire, aussi pour échanger ; mais on ne loupe pas les sondages ; les sondages, c’est comme la météo, non seulement on n’y échappe pas – toujours un gus dans la rue pour vous dire qu’il va pleuvoir demain, ou que le temps se lèvera-, même si on adore savoir par soi-même en observant la température ou le vent qui nous en disent autant, sans compter la marge d’erreur, mais on aime les surprises, et l’aventure d’une balade à cheval sous la pluie, ou un pique-nique en repli au garage, toujours des moments forts dont on se souvient longtemps.

Alors, en ce qui concerne les élections, on voit bien que tous les partisans sont contents de leurs chances, mais moi j’aime autant l’étonnement, la déception, que le « je vous l’avais bien dit ».

Donc ces sondages sont formels : la moitié des gens ne savent pas ce qu’ils veulent, ce qui n’augure rien de bon, et les autres sont à une quasi unanimité pour continuer comme ça, en durcissant un peu quand même les conditions de vie. Les travailleurs vont morfler, les fonctionnaires vont morfler, les élèves vont morfler, encore plus je veux dire. On paiera toujours un artichaut cinq balles, la répression routière fera toujours rentrer des devises et Bouygues aura encore quelques milliers d’hectares à bétonner. Sans compter le TAFTA, mais je crois que tout le monde a la tête dans le seau, et les gens ne savent même pas ce que c’est. Mais ce faisant, ils seront sûrs de rembourser La Dette.

Alors quoi ? Qu’est-ce qu’ils espèrent ces électeurs décidés à voter Fillon Macron Hamon ? Cela m’inquiète, oui, parce que quelque chose m’échappe. D’une part parce qu’on parle là d’une minorité, la majorité étant indécise ou s’abstiendra ou votera éparpillé. D’autre part parce qu’il semble bien qu’une minorité contente ou soumise mène la barque, c’est ce que l’on appelle « démocratie », et si on trouve quelque chose à redire, on nous agresse avec des : « comment, tu n’es pas démocrate ? » Et c’est ça qu’on veut exporter, à coups de canon.

 

… m’interroge donc.

Qu’est-ce qui pourra bien faire que nos concitoyens minoritaires et néanmoins majoritaires, prennent conscience de l’état de notre monde et apprennent que l’on peut y faire quelque chose ? Si nous ne pouvons pas tout réparer de ce que l’on a abîmé, redonner la vie à ceux que l’on a tués, on peut d’ores et déjà arrêter le saccage, le bétonnage, les pesticides,etc. Imaginent-ils que cela s’arrêtera par l’opération du St.Esprit ? Ou bien que non, ça ne risque rien ? Sont-ils si cons ? Égoïstes suicidaires ? Quoi ?

 

L’honnête homme

 

Et puis pour finir, puisque l’on nous a donné l’habitude sur ce site depuis quelques mois de nous regarder, nous autres paumés rêveurs, de haut avec suffisance, nous parler comme je ne parle pas à mes chiens, nous toiser de la lumière quasi divine, je vais énoncer une petite chose qui me titille.

Les petits gars de l’UPR se mobilisent au point de nous envahir d’autant plus que leurs assertions identiques sont répétées martelées comme jamais aucune propagande ne l’a jamais osé, néanmoins ça et là, quelques échappées. C’est ainsi que par le clavier d’untel, nous avons appris que le parti se finançait, n’empruntait pas pour ne pas jouer le jeu des banques et de la dette, mais que bon gestionnaire, le maître ne touchait pas au magot, qui se monte à plus d’un million d’euros quand même.

Étonnée qu’un inspecteur des finances agisse ainsi, j’y réfléchis. Bien sûr, c’est pure spéculation de ma part de penser que d’ici 2022 de l’eau aura coulé sous les ponts, la crise financière nous aura peut-être tous estourbis ou bien l’UE aura éclaté, ou peut-être les deux ; je n’envisage pas l’accident nucléaire ni une météorite, et tout sera peut-être bien comme aujourd’hui.

Mais voilà un homme qui ne peut pas dire trois phrases sans se plaindre de l’ostracisme qu’il subit de la part des médias ( il doit voir tous les jours Arthaud, Lassalle, Poutou, Cheminade déclamer devant des micros tendus en pagaille ou bien se pavaner sous les feux des projecteurs) et affirmer qu’à part lui tous sont pourris jusqu’à la moelle. Cet homme, bonhomme, pose les jalons d’un totalitarisme inconscient de lui-même, révélé par l’attitude de ses adeptes ; car quoi ? Quand on détient une vérité, que l’on tremble de ne pouvoir l’imposer, -ce qui rend cassant, étriqué, et qui fait parler comme un juge qui n’a pas encore le pouvoir de condamner mais dont le pouvoir qui veut se faire reconnaître consiste à harceler-, qu’en penser ?

Vouloir le bien des autres malgré eux, et pour ce faire, les incomprendre et les caser. Cela me fait penser à un type d’éducation, un ordre, que j’associe au protestantisme, cette droiture donnée en modèle et qui induit l’obéissance. Or rien de ce qui a fait évoluer les sociétés ne s’est réalisé par l’obéissance ; ce sont bien les audaces des pionniers qui désobéissaient au pouvoir, qui ont réussi à entraîner le peuple à s’émanciper. Aucune autre dynamique ne peut entraîner les foules, donner la force d’un combat inéluctable car on ne défie pas un pouvoir totalitaire, en lui obéissant. C’est un oxymore, un impossible, ou bien une hypocrisie, ou un infantilisme.

Il nous faut regarder aussi nos propositions politiques, selon qu’elles veulent satisfaire une élite, et ses soumis forcément puisque seule, l’élite ne peut être majoritaire, ou bien en créer une ; si Fillon est très clairement de la première catégorie, le FN et l’ UPR appartiennent à la seconde : adhérez et vous serez forts du nombre, aussi, pourrez-vous vous comporter en maîtres. Un maître au sens vulgaire du pouvoir, qui s’autorise les rejets, les brimades, les humiliations. Et c’est ce ton que l’on retrouve dans ces deux partis. Une haine contenue pour l’autre, qui peut éclater en violence.

Cette violence, virtuelle, psychique ou physique pour certains, est bien évidemment l’indice d’une frustration, d’une peur, étant si près du but, de ne pas l’atteindre. Cette manière d’être, très occidentale, qui ne connaît pas le lâcher-prise ni même l’action prise en tant que telle et qui garde son but sans s’y enfermer, par simple constat de la situation, provoque ces heurts qui me mettent mal à l’aise et me rendent pessimiste : comment voulez-vous que le peuple s’émancipe avec de pareilles méthodes ?

Ainsi, d’honnêtes gens qui posent l’honnêteté comme la vertu de leur groupement, agissent en politique d’une drôle de manière : ils font des procès d’intention, mettent en doute l’honnêteté de l’autre ( au singulier puisqu’ils n’ont qu’une cible), -pensent-ils vraiment être les seuls honnêtes , alors que, comme le dit Cicéron : « Plus on est honnête homme plus on a de peine à soupçonner les autres de ne l’être pas » ?- mentent à son propos, et, plus l’angoisse des parrainages les tenaillaient, plus ils mentaient, interprètent ce qui est dit, toujours dans le même sens calomnieux, fouillent et passent des heures à dénicher le faux pas qui n’est pas même faux, le montent en épingle, le jettent sur tous les fils, tout en se montrant incapables du moindre dialogue, répondant unanimement toujours leur mantra : ouvrons la porte avec la clé qu’on nous a octroyé le droit de posséder.

La bassesse est-elle un avatar de l’honnêteté ?

À force de fouiller la merde, ils ne voient plus la lumière.

Mais ce n’est pas initiative des militants, l’exemple est donné d’en haut !

Est-ce ainsi que l’honnête homme vit ? Qu’il fait de la politique ?

Cette honnêteté promue au rang de sainteté, j’attends de voir, jusqu’ici, elle ne m’a pas été prouvée. À moins qu’ils aient tous acquis que la seule corruption est malhonnêteté, et que si l’on n’est pas corrompu on est de fait honnête ; seulement la corruption n’est pas malhonnêteté seulement, elle est abus de pouvoir.

Est-ce cette habitude de tout passer au crible de la vérité, sans aucune nuance, et en disculpant par un silence assourdissant, les politiques français qui ont mis tout cela en œuvre. C’est la faute aux Américains, c’est la faute à l’UE, mais, nous sommes un grand pays ! Paradoxe. Une grande victime, que l’honnêteté va sauver.

 

Mais l’honnêteté c’est un tout. Où est passée sa noblesse ? Sa courtoisie ? Sa beauté morale ? Sa probité intellectuelle ?

 

Pour conclure, -et le hasard fait bien les choses-, en visant les électeurs des favoris, j’ai trouvé cet article de Hedges, dans Les Crises, très à propos :

 

http://www.les-crises.fr/quand-arrive-la-peur-par-chris-hedges/

 



100 réactions


  • Leonard Leonard 3 avril 09:11

    Toujours à se plaindre Francois Asselineau. 


    C’est vrai... c’est vraiment pas un mec sympa... il partage jamais ces analyses...

    Il aurait quand même pu venir poser des articles ici non ?


    • alinea alinea 3 avril 12:04

      @Leonard
      J’ai lu les articles de Asselineau ici ; j’ai écouté quelques conférence, j’ai écouté ses présentations d’actus.. je ne dis rien contre ce qu’il dit ; il ne dit du reste rien d’autre que ce que j’ai pu lire chez Chomsky, Annie Lacroix-Riz et d’autres articles d’auteurs dont je n’ai pas retenu les noms !
      Je m’attachais dans ce texte, à la méthode !


    • Leonard Leonard 3 avril 13:16

      @alinea

      Du moment que le fond déjà n’est pas si mauvais... c’est déjà ça sur la forme...

      Et chez les autres la forme serait bonne mais qu’en est-il du fond ?

    • manu manu 3 avril 13:31

      @Leonard

      Je sais pas si t’es en forme ou pas, mais au fond peut importe.


    • Leonard Leonard 3 avril 13:44

      @manu

      J’ai toujours la forme, pour y mettre les formes,
      Tu le sais je t’informe, personnages hors-normes,
      Si le fond ne t’importe, reste donc à la porte,
      Compréhension morte, tout cela peu importe...

  • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 3 avril 09:47

    @alinea
    Arrêtez de verser des larmes de crocodile. Tout le monde sait comme à la FI vous êtes adeptes de l’échange d’idées cordial.
    Sinon sur la sortie de l’euro je vous mets un lien où vous trouverez les réponses à toutes vos questions mais c’est bien parce que c’est vous, alors n’allez pas crier à la propagande UPR.


    • alinea alinea 3 avril 12:01

      @riff_r@ff.93
      Non non, je ne vais pas crier !! non non, je ne pleurniche pas ; j’ai lu beaucoup de choses sur la sortie de l’euro ! ça ne me pose aucun problème, c’est l’entrée qui m’en a posés !
      Merci, je regarderai ça, voir s’il y a du nouveau !


  • foufouille foufouille 3 avril 10:11

    je veux bien que certains aient profité de l’euro, mais je n’ai pas vu beaucoup de choses dont le prix étaient multiplié par six.
    il est aussi possible que ce soit une mauvaise saison ou beaucoup de demandes, déjà vu des plants hors de prix dans ces cas.


    • Fergus Fergus 3 avril 11:24

      Bonjour, foufouille

      « je n’ai pas vu beaucoup de choses dont le prix étaient multiplié par six. »

      Moi non plus. Mais en revanche de nombreux produits et services qui ont été arrondis à l’euro, ce qui a entraîné une augmentation subite de 20, 30, voire 40 %. A Paris - où je vivais alors - cela a notamment été le cas du café au comptoir ou de la baguette de tradition, passés de moins de 5 francs à 1 euro.

      A propos du petit noir, le plus étonnant est qu’il se situe maintenant un peu partout entre 1,20 euro et 1,50 euro. Sauf dans la campagne profonde ou au comptoir de nombreux bistrots parisiens, restés à... 1 euro. Les limonadiers se rattrapent sur la salle où le prix double ! smiley


    • foufouille foufouille 3 avril 11:33

      @Fergus
      le café est 1 euro est assez rare.
      le gros pain au kilo, noir ou blanc, a peu augmenté, sauf chez les profiteurs.


    • Abou Antoun Abou Antoun 3 avril 15:13

      @Fergus
      Oui tout ce que vous dites est exact. En fait ce sont les petits prix qui ont augmenté de façon drastique. Avant le passage à l’euro beaucoup de divertissements (visites de monuments, de jardins, de musées) étaient tarifés à 15 F, ils sont passés presque systématiquement à 7 euros. Si ce n’est pas une multiplication par 6 c’est une multiplication par 3.
      Tous les tarifs des distributeurs ont augmenté sur la base 1F=20 cts d’euros soit près de 40% d’augmentation.


    • Doume65 3 avril 16:10

      @Fergus
      Bonjour.
      Le smic horaire est passé de 2000 à 2016 de 6.67 à 9.75. Du coup, comparativement, le prix du café est resté stable.

      Et pour avoir été commerçant lors du passage de l’Euro, je peux témoigner que, au moins dans mon domaine très concurrentiel, les prix ont dans un premier temps baissé, puis ont évolué normalement, comme ils le faisaient auparavant, avec des baisses et des hausses selon le cas.


    • marmor 3 avril 17:39
      @Fergus
      Vous ne faites pas souvent les courses !! baguette tradition : 1,50 Frs , aujourd’hui 1.20 € soit 7,87 Frs, juste cinq fois plus cher !!

    • Fergus Fergus 3 avril 17:56

      Bonjour, marmor

      Les courses, je les fais tous les jours ! Et tous les jours j’en profite pour boire un petit noir dans mes bistrots favoris, ce qui me permet de temps à autre de prendre le pouls de la société et du ressenti politique.

      En l’occurrence, c’est vous qui semblez avoir des problèmes de mémoire. smiley

      Néanmoins, comme vous m’avez instillé un doute, je viens d’aller vérifier le prix de la baguette en cherchant sur le net ; j’ai trouvé un site (lien) qui montre bien que j’avais raison en indiquant moins de 5 francs lors du passage à l’euro, le site donnant pour 2002 le prix de 4,48 francs !

      Quant au prix de cette baguette tradition dans ma ville de Dinan, il est actuellement de 1,10 euros. Compte tenu du prix de 2002, le pain a augmenté d’environ 60 % en une quinzaine d’années.


  • cevennevive cevennevive 3 avril 10:11

    Bonjour ma Belle,


    Toujours d’accord avec toi : sur le franc et l’euro, sur les prix qui ont décuplé en 15 ans, sur les adeptes d’Asselineau, etc.

    Pourtant, une phrase m’interpelle :

    « que j’associe au protestantisme, cette droiture donnée en modèle et qui induit l’obéissance. »

    Oui, ce modèle est bien réel. Pourtant, l’obéissance n’implique en aucun cas la soumission. La preuve : je vais voter pour la FI !!!

    Allez, je rigole ! Bonne journée ensoleillée. Je vais manger aujourd’hui mes premiers radis...

    Bisous.



    • oncle archibald 3 avril 11:04

      Bonjour Cevennevive, moi aujourd’hui ce seront les premiers artichauts « violets de Perpignan » crus, émincés fin avec un œuf mimosa grossièrement écrasé à la fourchette et du foie de porc séché débité en petits cubes .... Plat printanier traditionnel dans l’Aude où le prolongement Ouest des Cévennes s’appelle « la montagne noire ». Bonne journée !


    • cevennevive cevennevive 3 avril 11:22

      @oncle archibald, salut !


      Ah, la recette, je garde ! Par contre, pour le foie de porc séché, je ne sais pas... Je n’en ai jamais vu.

      Mes artichauts ne sont pas encore arrivés. Les trois plantes sont belles et j’en aurai certainement quelques-uns, mais dans une quinzaine.

      En ce qui concerne le pain, je fais 1kg de pain pour 0.80 euros, il est bon et se garde plusieurs jours...

      Bah, vous avez raison, il vaut mieux parler de jardins que de politique. Le jardin nous nourrit, la politique nous pollue. Et puis, tous ces énarques, que savent-ils de la valeur et du goût des choses simples ? Profitent-ils au moins du printemps qui luit devant leur porte, alors qu’ils vont le chercher dans des paradis exotiques ?

      Finalement, nous sommes bien plus heureux qu’eux tous. L’argent, ce n’est rien qu’un outil. Si nous n’avons pas l’outil adéquat, nous nous débrouillons avec notre canif...

      Bonne journée.



    • Leonard Leonard 3 avril 11:39

      @cevennevive

      Alala ! Ce langage des oiseaux :)


    • cevennevive cevennevive 3 avril 11:47

      @Leonard, salut !


      Les oiseaux ???? Je les aime, ils m’aiment (je crois)...

      Par contre, je n’ai pas compris ce que vous vouliez dire : gentille moquerie, douce ironie, naïve tendresse ? Je n’aurais pas la mauvaise pensée de dire : méchanceté.

      Je suis un peu bête, je crois toujours à la bonté des gens que je côtoie. Même les politiciens odieux et vénaux me font sourire car je pense qu’ils sont dans l’erreur, et que leur vie serait bien plus sereine si l’argent n’était pas leur dieu. Le bonheur est ailleurs mais ils ne le savent pas.

      Bonne journée Leonard.

    • alinea alinea 3 avril 11:53

      @cevennevive
      Oui !!Oh combien !
      Ceci dit, j’ai tordu mon canif à force de déterrer des poireaux sauvages avec !!
      Pour les salsifis sauvages, j’ai acheté un trident qui ressemble à celui du diable, une merde chinoise à cent sous !! j’espère que ça ira !!!


    • alinea alinea 3 avril 11:57

      @cevennevive
       smiley !!!
      Les camisards... n’étaient pas particulièrement soumis !! C’est rentré dans les gènes.
      Mais il y a les autres... les protestants de l’argent !! qui se reproduisent et ne procréent point, là l’obéissance est bien une soumission à l’idéologie !!! smiley


    • Leonard Leonard 3 avril 12:01

      @cevennevive

      Le langage des oiseaux est quelque chose de très précis, que peux de gens connaissent mais que beaucoup ici, doivent à mon avis connaître et pratiquer.

      Non sympathie amusée serait plus à même de décrire ce que vous n’oseriez décrire comme méchanceté. Mais il est toujours délicats de laisser paraître les sentiments de part l’écran.

      Vous savez bien que vous n’êtes pas bêtes, ni loup ni oiseau au fond.

      Nous conviendrons tous que les politiciens vénaux vous font sourire, maintenant la grande question c’est : le sont-ils tous ? Ou la corruption a t’elle des limites ?

      Et non le bonheur vient d’ailleurs, donc je vous laisse un peu, je garde mon petit :)

      Bonne journée de même,

      Bien à vous


    • Fergus Fergus 3 avril 12:03


      Bonjour, cevennevive

      A propos d’oiseaux et pour sourire un peu en jouant : Hollande au cœur de la volière (décembre 2013). Moins drôle mais plus poétique : L’Islam et les Trente oiseaux (novembre 2014)

      « je crois toujours à la bonté des gens que je côtoie »

      Même chose pour moi, et cela m’a déjà valu quelques déboires. Mais cela ne m’a pas fait changer. En revanche, mon regard sur les personnalités corrompues est nettement moins tolérant, je l’avoue.

      Cordialement


    • cevennevive cevennevive 3 avril 12:41

      @Fergus, bonjour,


      Oui !

      Il est bien dommage que les expressions « drôle d’oiseau » « oiseau de mauvaise augure » soient devenues aussi péjorative...

      Les oiseaux sont, pour moi, le symbole de la liberté. Ah, pouvoir survoler (et fuir à toutes ailes) les vicissitudes humaines, la noirceur, la bêtise, la puanteur !

      Mes locataires faucons sont en train de nicher, toujours au même endroit. Leur parade nuptiale me ravit.

      Mon prénom est Danielle, avec deux « l » et j’y tiens. Ceci est peut-être un atavisme de naissance...

      Bien à vous.



    • Abou Antoun Abou Antoun 3 avril 15:18

      @oncle archibald
      ce seront les premiers artichauts « violets de Perpignan » crus
      Essayez l’épineux d’Albenga si vous en trouvez, c’est incomparable !


    • PiXels PiXels 4 avril 08:47

      @cevennevive
      .

      « Mon prénom est Danielle, avec deux « l » et j’y tiens. Ceci est peut-être un atavisme de naissance... »

      Du coup ça fait 2 « L » entre 2 « E »

      Pas comme Monsieur Glloq ! smiley

  • arthes arthes 3 avril 10:26
    Je vote Fillon parce que je le trouve trop sexy avec ses gros sourcils et son petit cote chretien/catho qui a fait une grosse betise et qui a besoin d expier m emeut au point que je l emmenerai bien dans mon donjon lui faire expier ses pechers avec mon fouet redempteur.
    Donc oui, vous avez raison, je fais bien partie d une elite soumise a ses pulsions.

    Trop forte Alinea, elle a tout compris le mecanisme qui sous tend le desir de voter Fillon !!! smiley



    • Fergus Fergus 3 avril 11:30

      Bonjour, arthes

      De plus Filllon vient d’avouer sur BFM qu’il ne parvient pas à mettre d’argent de côté. Le pauvre !

      Vite, un Fillonthon pour l’aider à se payer les pulls en cachemire à 2000 euros et les costards à 7000 euros qui ne peuvent plus lui être offerts par des intermédiaires véreux !


    • alinea alinea 3 avril 11:33

      @arthes
      Je conçois arthes, que donner un article juste de bon sens, incite à se dissiper ! smiley


    • Gorg Gorg 3 avril 11:56

      @Fergus

      « Vite, un Fillonthon »
      Cette crapule me dégoûte de plus en plus. Une pleureuse de surcroit... CGD doit se retourner dans sa tombe... Il lui botterait volontiers le c.l, je pense...(botter le Fion...)
      De surcroit il nous prend vraiment pour des jambons...Je suis persuadé que la cassette est dans des comptes off-shore...

      @arthes
      « je l emmenerai bien dans mon donjon lui faire expier ses pechers avec mon fouet redempteur. »
      Du temps que vous y serez, piétinez lui également les c....les avec vos talons aiguilles...


    • arthes arthes 3 avril 15:15

      @Fergus

      Absolument , je pense qu’il ne roule pas sur l’or , et le manoir qu’on lui reproche tant et qui n’a pas coûté plus cher que l’appart parisien de Mélenchon (meilleurs investissement) est un gouffre à fric ,

      Moi je lui offrirait bien une toge en toile de bure, mais pas pour aller à l’assemblée où aux réceptions de l’ambassadeur smiley

    • arthes arthes 3 avril 15:51

      @alinea

      Disons que la teneur des discussions risque d’être identique à celles qui interviennent après les innombrables articles consacrés aux candidats , avec un parfum « lutte des classes » et des discussions de sourds parce que chacun se place de son point de vue et juge l’autre en fonction de ses seule valeur.
      Ce qui nous donne ; Electorat de Fillon /Macron = élite soumise et electorat du FN = haineux.
      électorat de Mélenchon ; FI = pas soumis et qui voient clair.

      Autrement dit ; mon « moi » est dans le juste et il faut que je convainques le « moi » des autres qui sont dans l’erreur....Et mon article est « juste et de bon sens » smiley

      Donc je ne suis pas certaine que votre démarche , si il s’agit de cela, de comprendre de manière empathique , c’est à dire librement et sans aucun préjugés, pourquoi des personnes votent Fillon, Le Pen etc...Aboutisse.

      Maintenant, je puis apporter ma simple idée qui vaut ce qu’elle vaut ; La plupart, comme vous je suppose, en a ras le bol et veut que « ça change » , chacun fait son choix , y compris l’abstention ou le vote blanc, en fonction du candidat dont le discours/parcours lui parle le mieux, même si il/elle n’est pas parfait(e) comme candidat(e).
      Et ce qui détermine ce choix dépend de ce qui fait la personne ; son vécu, son environnement, son tempérament, sa situation prof., familiale ...Sa propension à succomber à l’impact émotionnel même de son propre candidat (ou à y résister)...Ce n’est pas aussi simple que de mettre tout le monde dans un même panier et ça explique que dans un même parti il y a des gens qui arrivent à s’engueuler, même s’ils votent pareil.

    • alinea alinea 3 avril 16:10

      @arthes
      je ne faisais pas une étude précise des psychologies des votants non plus !
      mais parfois je m’énerve quand certains ont l’air de croire qu’avec Macron, c’est le changement ; et ce n’est pas question pour moi de leur vendre la FI !! je n’ai rien à vendre, mais les yeux collés, ça m’énerve, c’est physique !!
      Pour le reste bien sûr ; on peut bien s’engueuler avec son mari, alors avec un covotant, pourquoi pas ? smiley


    • arthes arthes 3 avril 16:57

      @alinea

      Macron...C’est un mystère.
      Instinctivement (et j’écoute beaucoup mon instinct) Je l’assimile à la mouvance Juppé dont j’assimilais déja le programme à une suite de la politique libérale mondialiste façon hollandisme lui même suite de Sarko, ..

      Ainsi il séduit cette clientèle Juppeiste et est aussi chouchouté par les médias que le fut Juppé et présenté comme un type bien et propre , bref, le vrai « changement ». 

      Hors, à mon sens c’est le monde qui change et Macron est à contre courant du sens de la marche, ..Mais le fait qu’il soit jeune et récent comme une start up, dans un monde en basculement peut donner l’illusion qu’il incarne le monde de demain qu’il saura rendre merveilleux et qu’il reste un espoir aussi pour ceux qui veulent casser le système et réussir leur vie tout en rassurant ceux qui veulent continuer à vivre de leurs rentes.

      c’t’une sorte « d’Antéchrist » un peu pâlichon quand même, les forces des ténèbres ont pas trouvé mieux, plus rassembleur , c’est la dèche quoi, ça la fiche mal même, Méphisto tu déconnes smiley

  • Clocel Clocel 3 avril 10:29

    Et oui, on s’est fait baiser avec l’Euro...

    Mon compagne d’alors, véritable machine à calculer sur pattes, capable de dire au centime près ce que contenait son chariot et de convertir avec la même rapidité, avait tiré la sonnette d’alarme six mois après son introduction.

    Gamin, j’allais cherché le pain, il pesait alors 700 grammes et coûtait 65 centimes de franc. Aujourd’hui, le pain pèse 400 grammes et coûte 1.50 €.

    Les salaires, (pensions, retraites) ont-ils augmenté dans les mêmes proportions ?

    Bien évidemment, non.

    L’UPR.

    On peut pensé ce que l’on veut du personnage, pas très charismatique, cassant, inflexible, (plutôt des qualités dans le climat actuel), il n’empêche qu’il est le seul à avoir identifié les véritables problèmes et à proposer un vrai programme pour sortir du merdier avec les règles de ceux qui les ont écrite dans notre dos.

    2005 évoque quoi ?

    Il est également le seul à avoir une carrière derrière lui, les autres ne sont que des parasites professionnels qui n’ont rien fait d’autre qu’haranguer les foules.

    Après, il reste à définir pourquoi on vote et ce que l’on attend pour ce qui reste encore notre pays.

    On peut se rassembler derrière les bateleurs de foire qui sont précisément là pour fédérer les cocus de l’histoire en marche, éviter qu’ils se dispersent, mais les mêmes causes produisant les mêmes effets, on est assuré de se retrouver avec un Macron à l’Élysée, pour cinq ans. Donc, cocus cinq ans de plus !

    Je ne conteste ce choix à personne, chacun fera comme il voudra ou tel qu’il est conditionné par ses peurs ou ses intérêts à cours termes.

    Simplement, cette fois, on a un vrai choix possible de renverser la table avant que le piège ne se referme complètement.

    J’invite tout le monde à bien réfléchir, c’est sans doute la dernière élection présidentielle sur le modèle à papa que nous connaîtrons, après les appétits furieux risquent de s’affûter.


    • Clocel Clocel 3 avril 10:33

      @Clocel

      Ma compagne d’alors...


    • alinea alinea 3 avril 11:31

      @Clocel
      Comme vous l’avez compris, je ne parlais pas de programme, mais de manière d’être ; une manière de faire unanime et nocive et blessante, je rapportais cela à la qualité humaine que tous s’accordent à lui accorder : l’honnêteté.
      J’explique pourquoi je ne trouve pas ça honnête.
      Ça fait six mois qu’on s’en prend plein la tronche de leur morgue !
      Quant au programme, je l’ai lu en entier il y a une dizaine de jours ( quand j’ai fait mon article sur lui), j’y ai vu un chapelet de bonnes intentions.Rien de précis, rien de chiffré...
      Après, que je fasse partie de ces gens qui ont envie et besoin que les choses changent, mais du tout au tout, qui ont envie et besoin de tracer un avenir, oui, c’est une autre histoire !
      Personne n’a l’explication du pourquoi cette augmentation des prix à l’arrivée de l’euro ? Je crois que ce doit être à la même époque que l’informatique, le hifi, enfin tout ce qui est importé, a baissé au contraire !!


    • Clocel Clocel 3 avril 12:12

      @alinea

      L’Euro est un bricolage des principales banques privées et des banques centrales qui le sont tout autant, il n’est donc pas difficile d’imaginer qui en a tiré profit.

      Une chose est sûre, les commerçants et leurs fournisseurs ont profité de l’aubaine.

      Souffrir dans des combats d’idées, signifie qu’on raisonne trop avec ses affects, il faut, là comme ailleurs, se préserver, mettre un peu plus de distance avec ses sensibilités intimes. Du moins, je crois...

      Dans un autre sujet, je profite pour te signaler un documentaire passé hier après-midi sur France 5, très intéressant, qui donne un tout autre regard sur les délocalisations, qui serait moins le fait du coût de la main d’œuvre, mais du faible coût du transport maritime aux mains de quelques mafias mondialistes. Pour te donner un échelle, la principale de ses sociétés a le même chiffre d’affaire que Microsoft. Maersk, je crois me souvenir.

      Ça doit pouvoir se retrouver en replay. A voir absolument !

      J’en profite pour te conseiller cet article : http://lesakerfrancophone.fr/que-penser-contre-le-systeme

      Bonne journée !


    • alinea alinea 3 avril 14:12

      @Clocel
      Pourquoi faudrait-il un modèle attractif ?
      Il me semble qu’il ne doit pas être impossible de vivre chacun à sa façon tout en commerçant, échangeant avec les autres !
      Si cela est pris pour modèle, disons n’avoir aucun modèle, d’accord ! Alors la Russie se place bien qui ne perd pas son identité, son authenticité et pense pourvoir commercer sans ingérence dans les affaires des autres pays !
      Il faut donc dénouer la nasse du néolibéralisme et de son mondialisme esclavagiste ! Mais comme c’est là le système abouti de ce qu’il y a toujours existé dans les puissances colonisatrices, il faut s’aviser que la volonté est profonde dans les peuples, qui soutiendront alors leur gouvernement !
      Sans la puissance du peuple, rien ne pourra se poser solidement !


  • oncle archibald 3 avril 10:33

    Et le pain ? Une baguette à peu près comestible vaut à ce jour 1,10 Euro, soit 7,30 Francs « d’avant » .... Un simple gâteau de boulanger, un mille feuille ou un chou à la crème 2,50 Euros soit 16 Francs et des centimes !!! Le passage à l’Euro a fait perdre à la ménagère de base, encore davantage aux vieilles dames qui font le marché, la notion de l’ordre de grandeur du prix acceptable. Elle n’arrivent pas à faire cette conversion rapidement en calcul mental. Alors qu’elles se seraient révoltées si le boulanger avait passé sa baguette à 7 francs et le mille feuille à 16, elles se disent simplement que ça a augmenté. Les commerçants ont sauté sur cette belle occasion pour augmenter honteusement leur bénéfice, notamment sur les « petits prix ».


    • Armelle 3 avril 11:44

      @oncle archibald
      Bonjour,

      « Les commerçants ont sauté sur cette belle occasion pour augmenter honteusement leur bénéfice, notamment sur les « petits prix  ». »

      Sans doute, mais quand on voit le nombre de dépôts de bilan, on ne peut QUE admettre que ces augmentations ont surtout suivi le chemin des caisses de l’état... Un panier percé, qui chaque année augmente en contenance et qui manifestement nourrit grassement toujours les mêmes, et le laissant les miettes toujours aux mêmes également...Et en toute légitimité à travers cette belle idéologie qu’est la redistribution des richesses, respectable si elle n’excluait pas « l’équité » 
      Notre république, elle, a choisi plutôt l’égalité.
      Tout le monde aura un salaire !!! c’est ça l’égalité chez nous, sauf que certains auront 1200 euros et d’autres 150.000
      Tout le monde aura une retraite !!! c’est ça l’égalité chez nous, sauf que pour certains elle sera calculée sur les 6 derniers mois et pour d’autres sur les 25 dernières années...
      La redistribution n’est légitime que dans une société où la distribution est injuste !!! Attaquons-nous aux causes, plutôt qu’aux conséquences... pour une fois !!!

    • oncle archibald 3 avril 13:58

      @Armelle

      Des boulangers qui déposent le bilan j’en ai vu un seul dans ma vie, il était alcoolique et fainéant. Pour le reste je suis absolument POUR une répartition « au mérite » des richesses produites par le travail. Dans cette optique expliquez moi pourquoi le pharmacien est rémunéré au pourcentage sur les médicaments qu’il vent et qui sont payés par notre argent à tous ? S’il attrape sur l’étagère un médicament qui vaut 1000 il gagne dix fois plus qu’en faisant le même geste pour un médicament qui vaut 100 . Mérite-y-il pour le même geste une rémunération dix fois supérieure ?

    • foufouille foufouille 3 avril 16:03

      @oncle archibald
      j’en ai vu plusieurs des boulangeries coulées mais le pain ressemblait beaucoup à celui du super en plus cher.


    • Armelle 3 avril 17:50

      @oncle archibald
      J’avoue ? votre exemple est sans appel !!!

      D’ailleurs le pharmacien est quoi sinon un simple épicier ? La seule chose qui change est la durée des études qui semble t-il justifie ces rémunérations énormes ! 
      Car en terme de « savoir » on y est pas du tout ! ; Un test a été fait sur le territoire en 2007 dans 100 pharmacies, dans lesquelles a été présentée une ordonnance cumulant des produits dont l’association peut être mortelle. Seulement 3 on refusé de délivrer les médicaments prescrits et ont demandé les coordonnées du médecin !!!!?!???? C’est rassurant n’est-ce-pas ?
      Je suis d’accord avec vous sinon, une répartition au mérite !!! ce serait parfait
      Nos salariés de l’Elysée, Matignon, Bauveau et les autres se retrouveraient smicards !!!! c’est à peine ce qu’ils valent...


    • PiXels PiXels 4 avril 08:56

      @Armelle
      .

      « Je suis d’accord avec vous sinon, une répartition au mérite !!! ce serait parfait
      Nos salariés de l’Elysée, Matignon, Bauveau et les autres se retrouveraient smicards !!!! c’est à peine ce qu’ils valent... »

      Et du coup, que dire des « grands patrons » des multinationales... et pire encore des « actionnaires » qui ne font que « faire travailler » leur pognon ?!!

  • Alex Alex 3 avril 11:23
    Bonjour Alinea
    Je ne suis pas d’accord avec vous quand vous écrivez « la moitié des gens ne savent pas ce qu’ils veulent. »
    Ils savent ce qu’ils veulent, mais ils hésitent à voter pour un des « grands » candidats qui ont tous été ministres d’un gouvernement (droite ou gauche) qui n’a jamais tenu ses promesses.

    • Fergus Fergus 3 avril 11:38

      Bonjour, Alex

      Non, je pense qu’Alinea a raison, un gros pourcentage de nos concitoyens ne sait pas ce qu’il veut. Il ne sait qu’une chose : il en a ras-le-bol des partis traditionnels dont les caciques sont, soit corrompus, soit uniquement préoccupés d’eux-mêmes, quand ce n’est pas les deux à la fois.

      Mais sur le plan politique, ces Français-là sont incapables de déterminer s’il est mieux pour eux que soit appliquée une politique de l’offre ou une politique de la demande, une politique keynésienne ou une politique de rigueur budgétaire.

      D’où le succès de Macron qui, en se positionnant au centre de l’échiquier hors des clivages traditionnels (c’est lui qui le dit), a des chances de ramasser la mise en profitant du désarroi de nos compatriotes.


    • alinea alinea 3 avril 11:47

      @Fergus
      Oui Fergus, tu m’as bien comprise ; c’est ce que j’appelle être dépolitisé, nourri à la manne médiatique, et, finalement, suivre le vent dominant.
      Et si tu as lu l’article de Hedges, tu as vu que la peur est première dans ce suivisme !
      Ceci dit j’insiste, cela représente une minorité de personnes.
      Alors ne pas vouloir changer ça...ma foi c’est que ça va encore bien pour la plupart de mes concitoyens !


    • Tall Tall 3 avril 11:53

      @Fergus

       
      Le « mélenchoniste » dans ses oeuvres > Macron ! Macron ! Macron !  smiley
       
      Il serait temps que tu naviques en surface, tu deviens ridicule

    • Fergus Fergus 3 avril 12:08

      Bonjour, Tall

      Désolé, mais c’est toi qui devient « ridicule » avec tes bobards sans cesse réitérés.

      A moins que tu ne sois complètement aveugle ? Mais dans ce cas, toutes mes félicitations pour ta maîtrise du clavier en braille, eu égard à tes innombrables commentaires ! smiley


    • Tall Tall 3 avril 12:22

      @Fergus

       
      Mais il n’y a qu’à te lire ..ça n’arrête pas .. c’est toujours la même chose qui se résume à ceci >
       
      j’adooooooooore Mélenchon ...mais hélaaaaaas, soyons réalistes, ça ne passera jamais pasque > division de la gauche, sondages fiables smiley ( fallait l’oser celle-là ).. et blablabla ...
       
      et donc, malgré que je ne l’aime pas du tout du tout : Macron va gaaaaaaaagneeeer !
      hé oui, je ne l’aime vraiment pas, mais il va gaaaaaaaaaaagneeeeeeeeer
       
      Et je te raconte déjà d’avance la carte que tu vas abattre entre les 2 tours > tout sauf le FN
      Chiche ?
       
      Autre sujet : j’ai appris la programmation là-dessus en 1973 : un langage auto-modifiant...et je jouais aux échecs à 5 ans ... 

    • Alex Alex 3 avril 13:19

      @Fergus
      Je n’ai pas été assez précis : TOUS nos concitoyens veulent avoir accès à un emploi, aux soins, à l’éducation, etc.

      Mais effectivement, ils ne savent pas les mesures techniques à appliquer : si vous êtes sérieusement malade, vous allez voir un médecin, car vous ne savez pas comment vous soigner.
      Accessoirement, comme nous devons avoir à peu près le même âge, donc la même connaissance des élections, je vous trouve assez naïf de croire aux promesses des hommes politiques, quelles que soient leurs motivations.

    • manu manu 3 avril 13:39

      @Alex

      Moi je comprend pas que t’écrives 8 lignes pour faire croire que tu crois que Gugus est naïf.


    • Fergus Fergus 3 avril 13:40

      @ Tall

      On peut être proche d’un candidat - Mélenchon en ce qui me concerne - et tenter d’analyser de la manière la plus objective possible la situation politique du pays. C’est ce que je m’efforce de faire. Et si tu en es incapable, ne projette pas tes fantasmes sur les autres.

      Pour le 2e tour, j’ai déjà dit et redit que je voterai blanc, même si ta blonde amie est qualifiée : note-le une fois pour toutes et arrête de raconter des sornettes !

      Je ne vois pas le rapport avec la programmation. Personnellement, en 1973 j’occupais un poste d’analyste-programmeur et je travaillais sur un IBM 360.


    • Fergus Fergus 3 avril 13:49

      @ Alex

      « je vous trouve assez naïf de croire aux promesses des hommes politiques, quelles que soient leurs motivations »

      Nulle part et à aucun moment, je n’ai écrit que je croyais aux promesses. Je sais d’expérience que très peu des principaux engagements pris par les candidats sont tenus, et quand ils le sont par les élus, c’est le plus souvent de manière édulcorée ou dénaturée.

      Cela n’empêche pas de se situer dans l’échiquier politique. Par affinités pour des idées ou des valeurs, mais également pour combattre des candidats dont l’élection serait pire le pays et nos compatriotes.


    • Tall Tall 3 avril 13:50

      @Fergus


      Dire « je vote pour ... » n’est pas vérifiable
      La seule chose vérifiable c’est l’argumentation de fond, directe ou suggérée : dans quel sens oriente-t-elle le lecteur ?
      C’est mon seul critère ..
       
      Alors pour en revenir au fond ...
      Macron se disant « ni de droite, ni de gauche », pour moi, il n’attirera ni l’électeur de droite, ni celui de gauche ... et que lui restera-t-il ?
      Bayrou et les Hollandistes-malgré-tout .. total : 10 à 15% max

    • Fergus Fergus 3 avril 15:26

      @ Tall

      « dans quel sens oriente-t-elle le lecteur ? »

      Ne prêtes pas tes pratiques ou tes fantasmes aux autres : je ne cherche à orienter personne, ne t’en déplaise. Encore que j’aie plaidé pour une alliance à gauche de nature à contrer Macron et à qualifier la gauche de progrès pour le 2e tour.

      Concernant Macron, tu oublies les juppéistes qui, pour la majorité d’entre eux, ne voudront pas voter Fillon. Et cela pour deux raisons : 1) les casseroles nauséabondes qui ont détruit l’image de probité dont bénéficiait le candidat LR ; 2) son programme par trop éloigné des aspirations de centre-droit.


    • Tall Tall 3 avril 15:59

      @Fergus


      Ne prêtes pas tes pratiques ou tes fantasmes aux autres

      J’affiche toujours la couleur, et tu le sais

      Encore que j’aie plaidé pour une alliance à gauche de nature à contrer Macron et à qualifier la gauche de progrès pour le 2e tour.

      Mais tu sais bien que c’est impossible

      Sur le fond >
      Les électeurs juppéistes étaient 1/3 au 2e tour de la primaire de droite ...et leur chef s’est aligné ... malgré les « affaires » ...
      Aller voter pour un jeune ministre PS ? Quelle confiance accorder à ce gamin opportuniste et roi du discours vide ?
       
      Allez ....tu peux encore rêver 20 jours ..profite ... smiley

    • Fergus Fergus 3 avril 17:41

      @ Tall

      « tu as proposé une alliance gagnante entre Bayrou et Macron »

      Tu mens et tu le sais ! Je n’ai jamais proposé cette alliance, mais observé qu’en bonne logique politique elle était très plausible, et c’est d’ailleurs ce qui s’est passé quelques semaines plus tard.

      « tu peux encore rêver 20 jours ..profite »

      C’est ce que je ne vais pas manquer de faire dans le temps imparti pour Mélenchon auquel je consacrerai un article mercredi.



    • Alex Alex 3 avril 18:57

      @Fergus

      « en 1973, je travaillais sur un IBM 360 »
      Impressionnant ! J’ai un peu joué avec cet outil dans ma première école, mais il y avait peu d’autodidactes autour de moi.

    • Tall Tall 3 avril 22:54

      @Fergus

       
      Je n’ai pas « proposé », mais « observé que » ....réplique ridicule ...
      De toute façon, agoravox n’a aucun impact sur la campagne, qu’est-ce que tu crois ?
       
      Alors qu’est-ce que je fous ici ?
      Je me fous de la gueule des cons ... voilà c’est dit

    • troletbuse troletbuse 3 avril 23:29

      @Fergus
      Je vous ai recherché desesperement sur les articles anti-Macaron ainsi que Cababibel et Grounichou, mais je ne vous ai pas trouvé. Gardez vous une porte de sortie ou êtes vous déjà sorti ?  smiley
      Moi, je suis plutôt d’accord avec Tall


  • Armelle 3 avril 11:28

    Alinéa, bonjour,

    Vous devriez acheter vos graines chez les libertariens, j’insiste, votre terre spirituelle est saine et fertile mais je la verrais surtout apte à recevoir la semence d’une culture du respect et de la liberté de l’individu, pour nous construire une société de gens dotés d’une responsabilité individuelle, le seul véritable gage de construction d’une société équilibrée et harmonieuse, mais j’éviterai la propagande, qui n’a d’ailleurs d’impact que pour les faibles d’esprit...Ce n’est donc pas la bonne porte ni mon objectif...
    J’apprécie l’adhésion à l’idéologie née de la spontanéïté de pensée et non celle issue du discours qui font de nouveaux convaincus ! Ce qui me met parfois en total désaccord avec cet adage qui prétend qu’il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis...dont l’auteur aurait dû penser à formuler son propos de façon à supposer qu’il puisse lui aussi changer d’avis sur ce point, ce qui en fait un propos prétentieux !!!
    ...6,665... Trois 6 qui se suivent et que je n’aime guère, c’était prémonitoire !!! Mélanchon aura fait bcp mieux avec le choix du 1,618
    Quand à la propagande UPR, les citoyens comprendront vite qu’elle est basée sur un simple truchement, lequel ne présente que l’aspect juridique (le fameux article 50 de Fifi), supposé seul légitime pour sortir de l’euros alors que celui-ci n’est en fait qu’un outil. Pour les autres il suffit de promettre simplement un référendum et si la sortie est retenue, la procédure induira la mise en application de l’article 50. C’est tout !!! la présentation des choses en transforme souvent la lecture et donc la compréhension...

    Bonne journée 



     

    • alinea alinea 3 avril 11:41

      @Armelle
      Pourquoi ? Je ne suis pas respectueuse ni responsable ?
      On change d’avis quand la situation change, mes constats ne sont pas des jugements ! Mais il y en a bien qui sont imperturbables quoi qu’il se passe autour d’eux ! et c’est un constat quotidien de voir que ceux-là sont les plus hargneux !
      Bonne journée à vous aussi Armelle


    • Armelle 3 avril 12:00

      @alinea
      Pardonnez-moi, loin de moi cette idée, je précise même que je ne « frappe pas à la bonne porte » en utilisant ces propos critiques !!! 

      Même si je ne partage pas tjrs vos idées, je vous respecteparce que justement VOUS respectez les autres !
      Mais voyez-vous, je ne suis pas comme vous, je ne change pas d’avis quand la situation change.
      Tenez, j’ai vécu 15 années avec des revenus que je qualifierais « d’indécents », et il y a qqes temps ma situation a radicalement changé !!! ... Un cataclysme de vie assez terrible (mais peut être mérité cependant) et aujourd’hui j’ai appris à vivre avec peu, ce qui ne m’incitera pourtant pas à voter Mélanchon, ni pour Arthaud !!!
      Pour prendre de la hauteur, je pense que nous ne raisonnons et n’agissons pas suffisamment à l’échelle et au profit des « générations futures », tout est au court terme, refusant tout sacrifice pour nos prochains, pour nos enfants...Après moi le déluge... je prends et tant pis pour les utres...Je hais !!!

    • alinea alinea 3 avril 13:20

      @Armelle
      En réalité, ce n’est pas tant changer d’avis que constater d’autres réalités ; cela nous fait changer en profondeur ; c’est comme si le tableau s’ouvrait sur l’horreur chaque jour davantage !
      Sinon, je suis de votre avis, si je vous ai bien comprise : beaucoup votent pour leurs propres intérêts, et déchantent une fois l’élection faite !
      Il faut voter pour l’intérêt commun, encore faut-il être capable de l’embrasser ! Comme tout est fait pour séparer les gens les uns des autres, chacun reste dans sa chapelle ; alors il faut mentir, faire le marchand de tapis pour attirer le futur couillonné.
      personnellement, je le vois dans l’attrait du vote Macron : tous sauf Le Pen, et cela suffit !!!


    • Armelle 3 avril 14:15

      @alinea
      Oui vous m’avez bien comprise, et si j’adhère au libre arbitre de chacun, tout en respectant son voisin, il n’empêche évidemment que j’épouse les choses qui vont avec comme le principe du tous différents, la seule disposition à respecter étant que personne ne manque de rien. C’est pourquoi je suis favorable à une distribution équitable, plutôt qu’une redistribution qui suit une mauvaise distribution. Disposition qui d’ailleurs donne la légitimité à un état papa qui ne peut que devenir autocratique et ténardiesque et qui sous cette belle image se définit et apparaît comme l’institution indispensable à la survie et providentielle pour la majorité des citoyens puisque c’est celle-ci qui souffre... les religions (pas toutes) fonctionnent sur le même principe...

      Alors autant faire le raccourci qui consisterait à penser que le maintien dune misère, supportable cependant, ne peut que constituer l’objectif premier pour espérer perdurer !!! J’ai l’intime conviction que l’aspect régalien de nos institution s’estompent petit à petit et qu’il serait en effet fâcheux dans ce contexte de voir s’imposer des partis extrêmes au sein de sociétés où nous avons pourtant tout pour réussir.
      Certains peuples, auraient honte de nous voir gâcher ce dont nous disposons en biens, en matière grise, en idées, en tout...
      Peut-être avons nous été des générations trop gâtées... Avoir avant d’avoir envie...
      Je ne sais pas mais je ferai sans doute partie du grand parti des abstentionnistes cette fois encore, Hollande, après Sarko et les autres m’ayant convaincue que choisir « celui qu’on croit le moins mauvais » n’est bien évidemment pas la solution... et ce défaut, je l’incombe au principe de la démocratie représentative, laquelle suppose élire un individu qui même s’il est entouré, serait susceptible de « faire bien » pour tout le monde !?!?? Quelle naïveté profonde !!!
      Croire à la politique et à l’état, pour moi est ne pas croire en l’humain, ne pas croire en ses capacités de s’améliorer et devenir un être capable de vivre en plein respect avec les siens. C’est tout le contraire des autres ANIMAUX sur cette terre !!!
       
       

    • alinea alinea 3 avril 15:12

      @Armelle
      Sur le fond je suis d’accord avec vous ; mais là où je diffère, c’est que notre réalité est telle qu’elle est, et s’abstenir c’est laisser passer l’oligarchie.
      Quant à la redistribution, j’en suis aussi d’accord ; c’est pourquoi je ne suis pas pour un RU !
      En revanche, même si nous avons déjà laissé filer beaucoup de savoir-faire, je crois que nous sommes capables de rattraper ce retard relatif ; c’est pourquoi je vote pour la remise en route de notre agriculture, avant le tout chimique, et notre industrie.


  • ricoxy ricoxy 3 avril 11:47

     
    « Qu’est-ce qu’ils espèrent ces électeurs décidés à voter Fillon Macron Hamon ? »
     
    Fillon, Hamon, Macron, Mélenchon : pièges à ...on.
     
    Quant à l’euro, c’est bien simple, c’est la plus formidable entreprise d’escroquerie perpétrée contre les peuples européens, entraînant la clochardisation de nombreux citoyens.
     


  • Tall Tall 3 avril 11:48

    L’UE a déjà voté le CETA ... si on reste dans l’UE, les agriculteurs canadiens pourront librement importer ici leurs produits ( à ogm ) 25% moins chers.


    Déjà qu’il y a pas mal de suicides chez les agriculteurs français aujourd’hui ...

  • Sparker Sparker 3 avril 12:02

    Bonjour,

    La baguette de pain en 1990 : 3,14 francs,
    Le smic en 1990 : +-4700 francs net.

    La baguette aujourd’hui : 1 euros (6.5596 francs)
    Le smic net aujourd’hui : environ 1050 euros (6887.58 francs)

    La baguette à plus que doublé, pas le smic...


  • quid damned quid damned 3 avril 14:44

    @ l’auteur,
    je ne veux vous ennuyer mais conclure mon propos par rapport au débat que nous avons pu échanger : comme Chouard dans cet extrait, je crains que Mélenchon ne nous la joue à la Tsipras,
    Merci pour l’article (que je n’ai que survolé).
    Puisses-je me tromper sur Mélenchon.
    Salutations cordiales.


    • alinea alinea 3 avril 15:04

      @quid damned
      Vous vous trompez sur Mélenchon ! Il a été le premier outré de la capitulation de Tsipras !
      Non seulement nos situations respectives ne sont pas les mêmes, ni notre histoire, mais Mélenchon n’est pas le même d’autant plus qu’il a pris leçon.
      L’affaire de la Grèce a ouvert bien des yeux !!!


    • Sparker Sparker 3 avril 15:09

      @alinea
      « L’affaire de la Grèce a ouvert bien des yeux !!! »

      Ce qui a décidé du plan A et Plan B ayant vu de nos yeux vu que sans rapport de force tout est voué à l’échec.
      Art 50 et frexit direct ou indirect compris.


    • quid damned quid damned 3 avril 15:30

      @alinea
      J’ai finalement lu votre article entièrement.
      C’est très sensé. Nous sommes d’accord sur bien des points.
      Je ne partage évidemment pas certains passages, je le répète je ne suis pas upériste, mais si Asselineau est le seul qui me semble sonner juste.

      « L’affaire de la Grèce a ouvert bien des yeux ! », comme le fera l’affaire Mélenchon ? Qui lui, ouvre les un peu tard sur ce coup.
      Est-ce que j’ai vu venir moi ? Non. Assurément. Je trouvais ça un peu beau pour être vrai mais j’ai été déçu aussi, je m’en veux d’avoir eu la faiblesse d’y croire même un peu.

      « Vous vous trompez sur Mélenchon ! Il a été le premier outré... » Si vous pouvez m’indiquer un lien où il s’exprime sans équivoque sur le sujet, je suis preneur.


    • alinea alinea 3 avril 16:04

      @quid damned
      Je ne manquerai pas si je trouve ! c’est déjà un peu ancien, et je n’ai aucune qualité de documentaliste !
      mais il a même dit :à sa place j’aurais déclaré la banqueroute !
      il est assez ami avec Zoe Konstatopoulo, qui a claqué la porte au nez de Tsipras et a démissionné du parlement, et fait partie de l’opposition dorénavant !
      Mais Mélenchon n’est pas Asselineau, jamais il ne dira du mal de Tsipras, et essaiera toujours d’expliquer l’horreur de cette journée vécue par celui-ci sous les couteaux vifs des Juncker et autres joyeusetés !


  • Etbendidon 3 avril 15:17

    Quand nous sommes passés du franc à l’euro, le salaire, la retraite, les minima sociaux ont été transposés, divisés par 6,665. Bien.
    ’jour linéa
    Ou Ché ti qu’ zavez trouvé ce chiffre de 6,665 ????
    Parceque nom d’un fergousse ji retrouve plus mes petiots
    j’ai demandé à mon cheval et y m’a dit qu’il fallait diviser par 6,55957
    Et l’âne m’a anonné que le cheval avait raison et pourtant y s’entendent pas les gonzes !
     smiley


    • alinea alinea 3 avril 15:58

      @Etbendidon
      oui !! ben merdalors !!
      je viens de faire le calcul sur un relevé de compte où l’on donnait encore l’équivalent en francs !! bon, je trouve:0,5955
      incroyable !! j’ai toujours cru à mon chiffre ; voilà qui me déstabilise !!
       smiley


  • kalachnikov lermontov 3 avril 15:50

    Il n’y a rien de plus révolutionnaire que de voter pour Asselineau.

    Fin de la mise en domesticité ; fin du racket organisé ; etc. Plus de tafta, de ceci, de cela ; d’escroqueire au plants de tomate, etc.

    Je ne m’étends pas, tellement ça crève les yeux. Tout ce joli travail patiemment mis en oeuvre depuis 70 ans dégommé en 10 secondes, lol, si c’est pas une bombe, ça. toute leurs manigances criminelles qui terrorisent et crucifient les peuples au Moyen Orient ou ailleurs, finito.

    Etc, etc.

    Ah non, on va jacasser. C’est bien politicien, ça, la jacasserie. C’est pas des politiciens qu’on a, c’est des avocats qui sont payés à faire passer le vraisemblable pour le vrai.

    Mon refus pour ce qui est, je vais le matérialiser en disant ’non’. Ca s’appelle l’action.


    • kalachnikov lermontov 3 avril 16:26

      Et puis je ne vais pas continuer à me désoler pendant cinq ans sur Agoravox à essuyer des larmes de crocodile parce que la Lybie s’est fait anéantir, que la Grèce s’est fait démolir, qu’il n’y a plus que du poulet à la Javel radioactif dans les rayons, etc, etc.

      C’est tout de suite, maintenant, ’retourne en enfer, la créature’. Et c’est d’autant plus beau que toute cette canaille de la haute n’y croit pas du tout, elle toise ça de haut. ’Ah, comme on a tout bien verrouillé ! Ah, regardez la moi cette populace, comme elle est dispersée, en train de disputer, de s’épuiser... Et comme elle va se faire niquer, comme nous allons la niquer. Comme d’hab’"


    • alinea alinea 3 avril 21:06

      @lermontov
      Tafta si, obligatoirement, parce que Asselineau obéira à l’UE avant d’en sortir, et Tafta est imminent !
      Avant d’en sortir, il obéira à tous les traités, si sacrés.


    • kalachnikov lermontov 3 avril 23:27

      @ alinea

      Source ? Car je n’en trouve pas.

      Exemple ici :

      https://www.bruxelles2.eu/2016/05/12/comment-se-passe-le-depart-dun-etat-membre-de-lunion-europeenne/

      Les négociations consistent à reécrire de façon bilatérale tous les liens qui unissent l’Ue et le R-U = les dispositions européennes déjà existantes.

      Ces négociations durent un temps minimum de 2 ans (il peut être allongé) durant lesquels ce dispositions effectives continuent d’être valides. Dans le même temps, les Britanniques signent le cas échéant de nouvelles relations bilatérales avec l’UE. Les nouvelles dispositions européennes ne concernent plus le R-U. Au bout de deux ans, tout ayant été transcrit, le R-U est sorti de l’UE.


    • alinea alinea 3 avril 23:40

      @lermontov
      le problème de la GB et le nôtre n’est pas du tout le même ; la GB reste ultra libérale.
      Tout se complique quand un gouvernement de gauche se pointe ! du jamais vu ! Donc les rapports de force ne sont pas les mêmes !
      Il y a donc tout à créer, et c’est bien ce qui est palpitant.


    • kalachnikov lermontov 3 avril 23:49

      @ alinea

      Tu rêves les yeux ouverts, tu as l’âme romantique. Moi, je m’en cogne du panache, je veux l’efficacité.

      Ce que tu dis concernant Tafta ne tient pas ; à partir du moment où le frexit est acté, et l’élection d’Asselineau l’acte théoriquement, ils ne peuvent prendre le risque politique d’imposer le Tafta. Puis, une fois qu’Asselineau a selon la forme légale enclenché l’article 50, Tafta concerne les 26 restants même si selon moi l’article 50 par la France fait sauter l’Ue.


    • malitourne malitourne 3 avril 23:56

      @alinea
      Alors que le reste de l’UE est mélenchoniste c’est bien connu de tout le monde. C’est le Royaume-Uni qui a empêché l’UE d’être keynésienne... Merkel et Schaüble, mon Junker aussi, réflechissent, en cas de victoire de FI, a un exil outre-manche...


    • kalachnikov lermontov 4 avril 00:01

      @ malitourne

      La gauche type Mélenchon (Podemos, die Linke, etc) ne pèse rien à l’échelle continentale : 54 députés européens sur 785. Idem pour les nationalistes type Le Pen.


    • alinea alinea 4 avril 00:05

      @lermontov
      C’est pour cela que, quand on est de gauche, on sait qu’il s’agira d’un rapport de force ! Et qu’il sera gagné si le peuple s’y colle.
      Les timorés n’ont jamais fait de grandes choses.


    • kalachnikov lermontov 4 avril 00:13

      @ alinea

      Ben ouais, c’est bien connu, De Gaulle était gauchiste. Ou bien vu qu’il était de droite et donc timoré, il n’a jamais fait de grandes choses. Malraux ? N’est jamais allé combattre en Espagne celui-là.

      C’est pour cela que Mélenchon n’aura jamais le peuple avec lui ; ce n’est pas quelqu’un qui rassemble mais quelqu’un qui divise.


    • alinea alinea 4 avril 00:18

      @lermontov
      le mondialisme commençait à peine à naître du temps e De Gaulle ; ce qui l’a propulsé, c’est la guerre ; s’il n’y avait pas eu la guerre, pas de France Libre, pas de De Gaulle.
      C’est pourquoi Asselineau se fourvoie à se prendre pour De Gaulle !
      Eh bien, si Mélenchon divise, il trie le bon grain de l’ivraie ; oligarchie contre population !
      Je ne vois personne d’autre le faire !


    • kalachnikov lermontov 4 avril 00:28

      @ alinea

      Les principes sont éternels, Alinea. Je relisais l’hommage de Malraux à Jean Moulin ; parlant de Vichy il dit ’d’où était exclu la justice sociale’. Asselineau ne se prend pas pour De Gaulle, il se revendique des mêmes principes. Dans ce discours hommage, Malraux parle de Jaurès aussi.

      Je suis de l’oligarchie, moi ? Je travaille pour l’oligarchie ? Le frexit immédiat et inconditionnel, c’est un voeu de l’oligarchie ?


    • alinea alinea 4 avril 00:40

      @lermontov
      je répondais à : Mélenchon divise !
       il ne prend pas l’UPR pour une essence à part ; tu fais partie du peuple, comme nous !
      Les principes sont éternels, on va garder principes, alors je dis oui ; mais la situation fait l’Homme, jamais le contraire, et cette vérité là n’est pas principe, mais réalité..


    • malitourne malitourne 4 avril 05:04

      @alinea
      Mélenchon ne veut pas le Frexit. Le voulez vous ?


    • alinea alinea 4 avril 10:10

      @malitourne
      Je ne voulais pas le Frexin.
      Ce que ne veut pas Mélenchon, c’est le repli, mais il ne veut pas de l’UE telle que cela veut dire aujourd’hui. Sortir, si c’est la condition de notre souveraineté, se fera.


  • Gemini5 Gemini5 3 avril 16:52

    "Mais sur le plan politique, ces Français-là sont incapables de déterminer (...)

    D’où le succès de Macron qui, en se positionnant au centre de l’échiquier hors des clivages traditionnels (c’est lui qui le dit), a des chances de ramasser la mise en profitant du désarroi de nos compatriotes."

    En vérité je vous le dis :
    "Gardez-vous des faux prophètes qui viennent à vous sous des vêtements de brebis, mais au dedans sont des loups rapaces."
    Evangile selon Mathieu, 7-15

    comprenne qui pourra... smiley


    • arthes arthes 3 avril 17:00

      @Gemini5

      Oui mais cet extrait de l’évangile pourrait s’appliquer à tous, c’est le problème !!!

  • Gemini5 Gemini5 3 avril 17:09

    en effet, mais j’ai bien aimé les initiales.... E.M.  smiley


  • Gemini5 Gemini5 3 avril 17:12

    la suite, pour le fun :
    "C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez : cueille-t-on du raisin sur les épines, ou des figues sur les ronces ? Ainsi tout arbre bon porte de bons fruits, et tout arbre mauvais porte de mauvais fruits. Un arbre bon ne peut porter de mauvais fruits, ni un arbre mauvais porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits, on le coupe et on le jette au feu. Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez."

    Eh non, il ne faut pas toujours tendre l’autre joue.....


  • JMBerniolles 3 avril 17:34
    C’est très bien de poser la question comme vous le faites. Une question de fond amenée de manière pratique et concrète.

    Les « experts économiques » autorisés glissent tous sur cette question de la relation entre passage à l’Euro et pouvoir d’achat.

    L’Euro à l’origine représentait 1 Mark. C’était donc pour nous une monnaie surévaluée. C’est une plaisanterie de prétendre que l’on passe à une monnaie surévaluée sans dégâts. D’autant plus que + 10 % sur un Euro se traduit par 65 centimes de Franc. Ce qui semble peu avec l’Euro est notable avec le Franc
    En même temps nous perdions totalement notre souveraineté monétaire, notamment celle d’adapter le taux de change de notre monnaie à notre économie (la souplesse dévaluation/inflation), la possibilité d’emprunt d’état pour de grands investissements et pour la gestion d’organismes et de collectivités territoriales. Tout cela se traduit inexorablement par de la dette qui en peu de temps atteint des niveaux insoutenables.

    Une monnaie surévaluée nous a conduit aussi à un déficit commercial (accéléré par la désindustrialisation, la liquidation de notre agriculture et de notre pêche, l’affaiblissement de notre agro alimentaire) qui est maintenant structurel et à un niveau abyssal. On comprend que tout observateur objectif puisse considérer que notre pays est ainsi en faillite Cela ne va d’ailleurs pas manquer d’apparaitre après ces élections. 

    Bien que l’Euro soit une monnaie nationale commune, cette monnaie favorise l’évasion des capitaux et les opérations de blanchiment.

    Pour ce qui concerne l’Allemagne, l’Euro est maintenant dévalué par rapport à ce que serait un Mark national. Jacques Sapir dans un papier récent estime cette sous évaluation à 15%. Cela donne à l’Allemagne un avantage formidable dans les échanges avec les autres pays de l’Eurozone avec qui elle échange de manière privilégiée ( sa balance commerciale particulière avec la Chine est maintenant négative). Cela lui permet de pomper les économies des pays latins de cette zone notamment. Et on en est au dépeçage de la Grèce où des intérêts allemands rachètent à bas prix des biens comme des aéroports notamment.

    La sortie de l’Euro comme opération de salut public pour notre économie est une évidence depuis longtemps (en fait dès le début et les dégâts sont apparus rapidement).

    Bien évidemment et c’est naturellement présenté comme une catastrophe par nos « experts économiques » mandatés par le système dominant, le passage au Franc implique une dévaluation.
    Nous avons largement survécus à beaucoup de dévaluations dans le passé. 
    Cela renchérit les importations, mais cela favorise nos exportations. Si l’on relance notre production cela lui donne une compétitivité qu’il est absolument nécessaire d’atteindre

    Précisément cette nouvelle maitrise de notre monnaie permet d’investir pour la relance de notre Industrie et de notre économie.

    Elle permet aussi de mieux contrôler les mouvements de capitaux.

    Ce passage au Franc oblige aussi à renégocier la dette. Ce qui est une bonne chose dans le contexte d’un système de dettes croisées assez complexe. Et puis après on maitrise mieux la dette. Notamment au niveau des taux d’intérêts et des priorités. On peut revenir à une certaine planification de l’économie qui a été tuée par le néo libéralisme.

    Sans retour au Franc aucune relance n’est possible, ne parlons pas d’avancées sociales. C’est ce que signifie en creux les programmes Fillon, Macron... 

    Au passage merci de ne pas envisager un accident nucléaire grave ... !
















    • alinea alinea 3 avril 17:52

      @JMBerniolles
       smiley  !
      Ah bien je suis en accord avec ce que vous écrivez !
      Il faut cependant des décideurs décidés, et compétents, une poigne d’acier, une organisation de fer ; car il est plus difficile de sortir que d’entrer, sans même parler des dégâts que cela a participé à causer !


Réagir