jeudi 2 juin 2016 - par doctorix

Vaccinations : moi, médecin, je déconseille. En particulier le ROR

Depuis 7 ans, je ne vaccine plus. Je ne vaccine plus parce que j'ai appris à connaître les vaccins au travers d'une centaine d'ouvrages. Je vaccine quand même avec les trois vaccins obligatoires, Diphtérie, tétanos et Polio, juste pour rester dans la légalité, mais après de nombreuses mises en garde auprès des candidats (comme c'est d'ailleurs la loi : devoir d'information).

C'est donc sans grande surprise que j'ai appris que le CDC, Center of Disease Control, l'agence d'investigation sur la santé la plus importante de la planète, s'était rendue coupable de fraude, de dissimulation de données, à propos des effets indésirables du ROR, le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Elle a jeté des informations, retiré des données, modifié les chiffres des études, induit en erreur le Congrès.

Non seulement cette agence a dissimulé les preuves évidentes d'un lien avéré entre l'autisme et ce vaccin, mais elle s'est ingénié à persécuter les tenants de cette thèse, dont le Dr Wakefield est le découvreur et le chef de file. Cela a coûté à ce dernier sa carrière, son autorisation d'exercer, et il a même du s'expatrier.

Pourtant il tient bon, et nous propose aujourd'hui, avec le journaliste d'investigation et réalisateur Del Bigtree, un film mettant en lumière l'étendue de la fraude, et les effroyables ravages causés par ce vaccin. Il s'agit de "VAXXED".

Un dénonciateur, le Dr. William Thompson, venant du CDC lui-même, est sorti del'ombre et a affirmé que le CDC avait commis une fraude dans l'étude du ROR, et qu'ils savaient que le ROR était la cause de l'autisme.

De nombreux médecins connaissent parfaitement le lien ROR-Autisme, mais se taisent par crainte pour leur carrière.

Il faut savoir que nous somme passés de un cas d'autisme sur 15.000 naissances en 1978, à plus d'un cas sur 50 en quelques années. Nous sommes en train d'atteindre progressivement un cas sur deux en 2032, dont 80% de garçons, si rien n'est fait.

Déjà, en 2014, il y avait plus d'un million d'autistes (aux USA seuls, je pense, NDA)..

C'est donc une catastrophe planétaire, et même un génocide, qui évolue dans la plus grande indifférence des autorités de santé du monde entier, et même avec leur complicité.

Au tout dernier moment, ce film a été retiré du Festival du film TREBICA. Il est l'objet d'une censure.

Il est projeté dans quelques salles aux USA, et nous attendons une version française qui ne saurait tarder.

Ce film, c'est VAXXED, et si un lecteur peut donner un lien vers une version complète et si possible française, qu'il en soit remercié.

En attendant, voici sa présentation :

Ainsi que sur ce site : http://vaxxedthemovie.com/

Vous trouverez dans le lien suivant une excellente présentation sur le site Initiative Citoyenne,

http://initiativecitoyenne.be/2016/04/vaxxed-de-la-dissimulation-a-la-catastrophe-le-documentaire-sur-les-vaccins-qui-derange-terriblement.html

Elle se termine par un commentaire sans indulgence du Pr. et Prix Nobel Jean-Luc Montagnier, qui appelle à signer une pétition contre la censure de ce film :

Commentaire du Pr Luc Montagnier et invitation à signer la pétition contre la censure du documentaire :

 

"Respecter la vérité scientifique est la base de la crédibilité des institutions responsables de la santé publique. Si elles manquent à ce respect elles s'exposent gravement à une perte de confiance de la part du public. Les CDC d'Atlanta semblent avoir falsifié les résultats d'une de. leurs propres études qui montrait une corrélation entre l'apparition de l'autisme et une vaccination R0R (en anglais MMR) chez de jeunes enfants afro-americains ‎. Cette falsification, révélée par un de ses auteurs, permettait de conclure à l'absence de corrélation, ce qui a contribué à continuer les vaccinations sans en changer les conditions. Outre les dommages aux jeunes victimes, cette affaire amplifie la peur des vaccinations dans le public, ruinant ainsi les politiques de prévention des maladies. C'est ce que décrit le film d'Andrew Wakefield, médecin chercheur et lanceur d'alerte avec courage et lucidité ." 

Pr Luc Montagnier

 

Signez la pétition : ICI

 



100 réactions


  • soi même 2 juin 2016 19:55

    Merci pour votre article, il est temps que la médecine et en particulier les médecins fassent preuve de détermination vis à vis de cette maffia phytosanitaire.

    Il y a un autre problème qui se pose à tous cela qui est le lien à la soumission à l’autorité qui fait à par des personnes comme vous qui avez le cran de vous rebeller combien d’autre se taise et suive sans sourciller la voix de la raison autoritarisme ? qui est en soi est lourd de conséquence pour tous ceux qui vivent un choc vaccinal qui ruine à jamais la santé.


    • doctorix doctorix 2 juin 2016 20:07

      @soi même

      Je peux faire ça parce que j’ai 69 ans, que je suis à 18 mois de la retraite, que je ne compte pas sur les vaccins pour vivre.
      L’aurais-je fait à 30 ans ? Je ne crois pas. Trop de risques, surtout à l’époque. En plus, je ne savais rien, comme les autres, avec deux ou trois heures de formation sur les vaccins portant uniquement sur le calendrier.
      Par contre, je crois que c’est aux anciens, ceux qui savent, qui n’ont plus rien à perdre, de pousser à la lutte, d’informer les jeunes générations perverties et désinformées par les laboratoires.
      Une grande honte va retomber un jour sur la médecine, mais le plus tôt sera le mieux.
      Parce que chaque jour des enfants sont abîmés, des vies sont gâchées.

    • Sozenz 2 juin 2016 21:03

      @doctorix
      « Une grande honte va retomber un jour sur la médecine, mais le plus tôt sera le mieux. »

      Une grande honte va retomber sur tous les secteurs de ce monde . médecine , sciences , politique religions, écologie, etc ... tous , aucun aspect n y rechapera.
      Nous tous , dans la responsabilité de nos vies , et le lien que nous avons avec les autres et le monde sommes intimement et personnellement responsables à chaque instant .
      Nous nous trouvons à une époque, à une période majeure où chacun doit combattre son égoïsme,et faire face à lui même et ne pas se complaire dans son ignorance et ne pas laisser dans l ignorance quand il sait . il en va de la survie de l humanité sur le plan extérieur mais aussi intérieur.
      Nous avons une grande chance actuellement de pouvoir faire ces transformations ( et transmutation) majeurs, le temps « s’ accélère » il n y a pas de temps a perdre , La « folie » humaine est à un point tel qu il nous est offert d ’avoir conscience de ce qui se passe et de changer complétement nos habitudes. J’espère que l humain sera capable de vivre cette opportunité comme un tremplin à un changement radical qui lui sera salutaire .


    • njama njama 3 juin 2016 10:19

      Bonjour doctorix

      très bien cette piqûre de rappel ... le sujet de la vidéo n’est pas encore assez connu, la vidéo pas encore assez vue.
      J’avais mis le sujet sur Agoravox TV
      Vaccinés (VAXXED) : On a camouflé des données liant vaccins et autisme

      Dans la foulée j’ai retrouvé les mêmes contradicteurs, le loup sls0 qui tentait d’emmener les lecteurs en bateau avec un lien supposé entre autisme et Roundup, ce à quoi je lui répondais que, ce lien ne tient pas la route, au moins pour deux raisons :

      > la première, est que l’autisme atteint plus les garçons que les filles. Ce qui ne saurait trouver d’explications biologiques pour une intoxication purement chimique censée produire les mêmes effets sur les organismes dont la nature cellulaire est identique. - principe actif, le glyphosate (N-(phosphonométhyl)glycine, C3H8NO5P) -

      > la seconde, est que les populations urbaines, ou péri-urbaines ne sont pas exposées aux épandages de celui-ci, et manifestent pourtant des cas d’autismes.


    • doctorix doctorix 3 juin 2016 12:44

      @njama

      J’ai appris des choses en vous lisant, à propos du vaccin HIB (contre haemophilus influenzae) :
      « Les cas déclarés ont diminué de 95 % par rapport à la moyenne de 1,76 cas par 100 000 personnes (fourchette de 0,92 à 2,98) de l’époque antérieure au vaccin (1979–1988). La moyenne au cours des dernières années (2006–2012) est de 0,08 cas par 100 000 personnes (fourchette de 0,05 à 0,14). »

      Ainsi, il faut piquer 60.000 enfants pour éviter UN cas de pasteurellose, maladie sensible à l’amoxicilline la plupart du temps...
      C’est du délire.
      Mais que dire des effets indésirables, des séquelles définitives qu’a pu entraîner la vaccination de 60.000 enfants ?
      Et ceci sans examiner le fait que TOUTES les maladies épidémiques régressent spontanément avec le temps.
      Et que c’est en introduisant le vaccin à la fin de la période descendante des épidémies que les vaccinalistes prétendent avoir éradiqué les maladies (à ce propos, le Sida étant en nette régression, on ne va pas tarder à découvrir un vaccin miracle....).
      C’est ainsi que l’épidémies de rougeole a pu toucher jusqu’à 800.000 personnes aux USA dans les années 60. 
      Quand le vaccin a été introduit, il n’y en avait plus que 3.000. C’est pourtant au vaccin qu’on a attribué le régression ;
      C’est très très fort !


    • soi même 3 juin 2016 13:00

      @doctorix, comment s appel se procèsuse où un médicament sensé soigné en réalité empoisonne et rend malade le patient ?


    • njama njama 3 juin 2016 13:04


      Le 2° contradicteur (pro-vaccin) abonné, est (le frelon) guepe qui m’a branché sur la baisse de 96 % de l’incidence de l’hib à partir de données canadiennes. Ce n’était pas le sujet, mais bon ... après vérifications des données françaises du Réseau EPIBAC, publiées par l’INVS, je constate la similitude entre les 2 observations statistiques. Et si effectivement il y a une baisse « significative » - en valeur epsilonesque de 1,76 / 100 000 (0,0000176) à 0,08 / 100.000 (0,0000008) - des cas de méningites Haemophilus influenzae attribuable semble-t-il au vaccin hib en raison de la simultanéité de la vaccination, globalement l’impact sur le nombre de méningites toutes causes confondues (Haemophilus influenzae ; Neisseria meningitidis ; Streptococcus pneumoniae ; Streptococcus agalactiae ; Listeria monocytogenes), infections invasives (si je ne me trompe pas) reste assez faible *** en terme de rendement 15 % entre les chiffres 1994 et 2014, mais assez stable entre 1995 et 2013, valeur entre + ou - 1000 / 1100.

      A l’échelle du Canada sachant qu’il y a environ 370.000 naissances par an, sur une base annuelle le vaccin aurait permis de passer 6,51 cas/an à 0,29.

      *** Ce qui confirme l’analyse et la validité des conseils du site infovaccins.ch sur le vaccins hib - qui n’est pas un site « anti-vaccins », je précise, (Groupe médical de réflexion sur les vaccins a été fondé en 1987 par une dizaine de médecins praticiens de Suisse romande) :

      Noms de marque : Hibérix®, ACT-Hib® et les vaccins combinés .
      [...]
      L’utilité du vaccin est limitée, car les complications graves sont rares et le bénéfice de la diminution des méningites à Haemophilus est annulé par l’augmentation des méningites à méningocoques et à pneumocoques. De plus, la vaccination contre l’Haemophilus de type B favorise une sélection des germes et l’on voit apparaître des méningites à Haemophilus de type F et E sur lesquelles le vaccin n’a aucune action. Le nombre total de méningites bactériennes n’a donc pas été diminué par ce vaccin. Si la vaccination diminue la virulence des bactéries, elle n’empêche pas celles-ci de coloniser les muqueuses du nez et de la gorge de la personne vaccinée. Ceci explique le retour d’infections sévères à Haemophilus dans les pays où la couverture vaccinale reste pourtant très élevée. Enfin, certaines études suggèrent un lien entre cette vaccination et l’augmentation de diabète chez le jeune enfant.
      Nos recommandations
      La décision d’une vaccination contre l’Haemophilus doit tenir compte des facteurs individuels tel l’allaitement du nourrisson qui s’est révélé être un facteur de protection important contre cette infection. D’autre part, la fréquentation précoce d’une crèche augmente légèrement les risques qui restent toutefois faibles, cette affection n’étant pratiquement pas contagieuse. Si vous décidez de vacciner votre enfant, nous proposons de ne pas le faire avant 4 mois, et si possible pas avant un an, afin de réduire le nombre d’injections.

      Référence : Qui aime bien, vaccine peu ! - Edition 2009


    • njama njama 3 juin 2016 13:20

      @doctorix
      Merci. J’apprends bcp aussi en vous lisant, et vous m’encourager même à persévérer dans mon activisme, liberté vaccinale ET thérapeutique (malgré que mon père était médecin radiologue, intégriste allopathe, et je connais un peu le milieu médical), et non à la vaccination de masse, cette dictature sanitaire coloniale ! j’ai été aussi une victime de ces vaccins, j’ai eu de la chance de bien m’en sortir, ce qui me donne droit au chapitre du débat.
      Nous arrivons aux même conclusions. 
      La vaccination de masse c’est le monde des Shadocks, je n’ai pas mieux que leur devise pour l’illustrer, « il vaut mieux pomper même s’il ne se passe rien que risquer qu’il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas ».

      Je sais bien que la santé à un prix, mais 370.000 vaccins (naissances/an Canada) ... sachant que les cas mortels sont très rares, qu’il existe des traitements autres et que la dangerosité pathologique est très faible ... on se demande s’il on ne marche pas sur la tête avec ces vaccinations de masse qui coûtent non seulement en prix des vaccins, et deniers publics, mais aussi par un volume phénoménal d’énergie humaine, accaparant, par principe en vertu d’une supposée efficacité de la vaccination de masse, des ressources énormes qui font défaut à d’autres priorités de santé publique, hôpitaux, recherches, formations.


    • Jackie H amatchi 3 juin 2016 13:33

      @doctorix

      La pasteurellose n’a rien à voir avec haemophilus influenza, c’est une maladie infectieuse causée par une bactérie du genre Pasteurella.

      Pour les infections par Hib, et les inconvénients du vaccin, les réponses de Njama sont super bien documentées, pas besoin d’en rajouter smiley


    • toma 3 juin 2016 17:18

      @njama
      @doctorix aussi


      J’aimerais savoir quels sont les taux d’infection en% de la population des maladies où les vaccins existent pour la petite enfance. Je viens de voir le taux ridiculement bas du HiB, que je connaissais pas en fait. Je dispose d’un livre édité milieu années 70 sur al nourriture des enfants, de la naissance au sevrage, de la compagnie qui fait Aptamil, je suis étonné de la légèrté avec laquelle les maladie du ROR sont prises. 

      On y indique que bin, oui, comme dit ma mère d’ailleurs, nos petits feront leurs maladies d’enfants... Voila. On y dit qu’il faut de la patience, éventuellement des medocs si al fièvre monte trop haut etc... 
      Là, on se serait presque fait engueuler par notre médecin, qui avait déjà déballé les seringues sans rien nous demander, avant qu’on dise qu’on ne voulait pas de vaccins combinés à 3 mois. 

      Il nous a dit, réflechissez bien, « la protection immunitaire de votre bébé se construit maintenant, c’est très jeune qu’il faut vacciner ! » 


      Les bras m’en sont tombés d’entendre cela, justement, ma fille est absolument pas mûre dans son système immunitaire, c’est quoi ce commentaire ? 

    • doctorix doctorix 3 juin 2016 17:20

      @amatchi

      Haemophilus influenzae, jadis appelé bacille de Pfeiffer, est une bactérie de la famille des Pasteurellacae et de la classe des Gamma Proteobacteria. Les cellules sont des coccobacilles ou de petits bâtonnets immobiles à Gram négatif. Wikipédia 

      Au sens large, on peut parler de pasteurellose, même si vous avez raison sur le fond.
      Merci de combler mes lacunes, j’écris de tête et je ne prétends pas savoir tout.
      Pour le reste, il n’et pas franchement anormal que je réponde aux commentaires de mes articles, si vous n’y voyez pas d’inconvénient.

    • doctorix doctorix 3 juin 2016 17:32

      @toma

      C’est le commentaire d’un médecin qui a étudié le système immunitaire et les vaccins sur les prospectus de Sanofi.
      Vous avez raison, une maturité convenable du système immunitaire n’est obtenue qu’à deux ans, et mieux encore à sept.
      Un vaccin avant cet âge est donc une véritable agression vis-a-vis d’un organisme immature.
      D’autant plus qu’on lui demande de se débattre avec treize valence d’un coup (si on ajoute le Prevenar, qui est d’ailleurs passé de sept valences à 13, ce qui fait dix-neuf).
      Or on n’attrape les maladies qu’une à la fois, et les agents pathogènes doivent passer la barrière des muqueuses, tandis que le vaccin passe directement dans le sang.
      Ca fait beaucoup d’imprudences, pour ne pas dire plus...
      Donc au minimum, attendre les 18 mois, qui sont légaux, et avec le moins de valences possible, le moins d’adjuvants aussi.

    • alexp (---.---.195.97) 3 juin 2016 18:05

      @doctorix
      Quelle est le lien entre la vaccination contre la bactérie haemophilus influenzae (HIB) et la pasteurellose qui est une maladie causée par une bactérie du genre pasteurella ?


    • doctorix doctorix 4 juin 2016 01:30

      @alexp

      J’ai répondu plus haut. C’était un amalgame hasardeux entre deux maladies causées par des pasteurelles.

    • njama njama 4 juin 2016 12:20

      @toma
      @njama_@doctorix aussi
      je suis étonné de la légèreté avec laquelle les maladie du ROR sont prises.

      L’être humain est l’hôte naturel de bactéries, et différents virus sans que cela produise dans la très grande majorité des cas et de la vie, la moindre pathologie. Leurs rôles n’ont jamais vraiment été précisés.
      Haemophilus influenzae, sa présence est commensale à la sphère ORL, cette bactérie naturelle est aux voies respiratoires ce que le microbiote intestinal (flore intestinale) est au système digestif, ce que les HPV (papillomavirus) est à la peau, aux muqueuses (des hommes et des femmes).

      Faut-il s’alarmer de leurs présences si naturelles ? très vraisemblablement utile et indispensable. N’est-ce pas stupide de dire qu’ils nous « infectent », puisque nous sommes tous porteurs ?

      Les otites, sinusites, pharyngites, conjonctivites n’ont pas pour autant disparu, et les méningites et épiglottites étant et restant très rares.

      L’Amoxicilline traite efficacement la plupart des pathologies de ce type

      Ce sont des médecins qui le disent (mais peut-être se trompent-ils vous croyez ?) :

      "L’Haemophilus Influenzae de type B est une bactérie courante qui ne provoque souvent aucun symptôme et une personne sur ving-cinq en héberge, sans problème, dans les muqueuses de son nez et de sa gorge. Mais, à l’occasion d’un affaiblissement de l’état général, cette bactérie peut [ dans l’univers des possible  ] engendrer otite, sinusite, bronchite ou pneumonie. Dans de rares cas, des complications plus sérieuses peuvent survenir, surtout chez l’enfant avant 5 ans ; ..."

      http://www.infovaccins.ch/index.php/vaccins/les-meningites/haemophilus-epiglottite-hib


    • doctorix doctorix 6 juin 2016 14:15

      @njama

      Cette question va très loin. Elle est d’une portée philosophique.
      Pasteur nous a invité à croire que les virus et bactéries étaient nos ennemis.
      Or ils sont nos alliés indiscutables.
      NOUS EN HÉBERGEONS DES DIZAINES DE MILLIERS DE MILLIARDS.
      Des chercheurs estiment que le nombre total de bactéries hébergées par un « homme de référence » (comprendre un être humain âgé de 20 à 30 ans, pesant 70 kg et mesurant 1,70 m) est de 3,9.1013, avec une marge d’erreur de 25 %.
      Certes, pour des raisons peu connues, la prolifération de l’une ou de l’autre de ces bactéries peut entraîner des dégâts. Mais l’immense majorité de ces bactéries nous est favorable, et même indispensable.
      Sans elles nous mourrions dans l’heure. Et quand nous usons (et abusons) d’antibiotiques, nous lésons sans doute bien plus de nos amies que de nos ennemies.
      En allant plus loin, on peut élargir le débat (surtout au niveau géo-politique) : nous n’avons d’ennemis que ceux que nous qualifions ainsi.
      Et Pasteur a vicié la recherche, en qualifiant systématiquement d’ennemies les bactéries.
      Pasteur, qui était un escroc notoire, et je vous laisse la stupéfaction de ce que vous découvrirez en tapant Pasteur-escroc sur google ou autre.
      Pasteur, qui est le père du vaccin-business, avec une descendance nombreuse.


    • doctorix doctorix 7 juin 2016 00:21

      @doctorix

      Pour conclure sur une note optimiste.
      Tous les vaccins, de par leurs composants, sont susceptibles de provoquer une maladie auto-immune, qui pourra par exemple détruire les ilots de Langherans et provoquer un diabète, ou une atteinte de la myéline, provoquant par exemple et entre autres une sclérose en plaque. Ce n’est qu’un aperçu des 800 effets indésirables recensés des vaccins. (une maladie auto-immune, c’est quand l’organisme perçoit un agent étranger comme le squalène vaccinal par exemple, et s’en défend comme d’un ennemi. Si cet élément étranger ressemble à un de ses propres constituants, bingo, il le détruit dans la foulée).
      Concernant la sclérose en plaque, il y a peut-être une possibilité de guérison ici :
      Bon, ce n’est qu’un médecin, et sans doute son avis ne vaut pas celui des sarcastelle et autres porcu nostrale ou tf1groupie.
      Mais il peut sans doute en intéresser quelques-uns. Parce que les maladies auto-immunes, on sait les provoquer, mais pas les guérir.

    • doctorix doctorix 7 juin 2016 20:50

      Je voudrais remercier (presque) tous ceux qui sont passés par ici.

      Ils sont plus de 12.000, c’est presque le central de Roland Garros.
      Du fond de ma campagne, c’est un chiffre impressionnant.
      Je voudrais qu’ils diffusent ces infos autant qu’ils peuvent.
      J’ai essayé de répondre aux questions pertinentes, et de ne pas trop m’énerver face aux provocateurs professionnels.
      C’est un combat qui mérite d’être mené, et un dépoussiérage (désembourbage,) de la médecine est urgent. Chacun doit y travailler.
      Merci à tous.

  • sarcastelle 2 juin 2016 21:21

    Je veux bien donner au moins un début de crédit à la théorie de la terre creuse, mais soutenir qu’il ne faut pas vacciner, là c’est plus difficile ! smiley


    • doctorix doctorix 2 juin 2016 22:55

      @sarcastelle

      Non, ce n’est pas difficile.
      Il suffit de les étudier en dehors de la propagande laborantesque.
      Interrogez n’importe quel médecin qui défend les vaccins (c’est le cas de la plupart) : vous le verrez avouer qu’il n’a jamais lu autre chose que des publicités.
      En revanche, pas un médecin ayant étudié le sujet qui ne finisse par changer d’avis. Les uns (près de la moitié) renoncent déjà au vaccin anti-papllomavirus.
      Certains, comme le Pr Joyeux, resteront confiant dans le DTPolio.
      Mais si on pousse l’étude à fond, même ces trois derniers sont à rejeter. Même le tétanos, auquel j’ai gardé longtemps ma confiance, ne peut tout simplement pas fonctionner, même si de nombreux anticorps sont dans la circulation : simplement parce que la toxine emprunte une vois très peu vascularisée pour atteindre les centres nerveux. La diphtérie a disparu, et dans tous les cas est très sensible aux antibiotiques. Et le vaccin polio provoque des paralysies flasques, et de plus propage la maladie.
      Déjà, deux médecins sur trois ont des doutes sur l’utilité des vaccins, et un sur trois sur leur dangerosité, selon une enquête réalisée anonymement (et le terme est important !) par l’école HEC (étude à titre d’exercice pratique).
      Il reste à ceux-là à mettre en pratique ce qu’ils savent maintenant.

    • Le Sudiste Le Sudiste 2 juin 2016 23:05

      @doctorix
      Concernant le tétanos, un truc m’échappe. Un vaccin est censé en nous « contaminant » nous protéger par la suite face à une maladie. Or, il me semble que nous pouvons avoir le tétanos plusieurs fois, autrement dit que la survenance de la maladie une fois n’empêche pas d’en être à nouveau victime. Si c’est vrai, quid de l’efficacité d’un vaccin, qui sauf erreur est refait systématiquement lors d’une prise en charge en urgence par exemple si un risque est supposé probable ? Me trompe-je ? Et où alors ?


    • doctorix doctorix 3 juin 2016 06:53

      @Le Sudiste
      Le tétanos n’est effectivement pas une maladie immunisante. Le vaccin ne peut donc pas prétendre faire ce que la maladie ne fait pas, c’est absurde.

      Une des hypothèses concernant l’efficacité d’une revaccination immédiate est que l’anatoxine injectée viendrait occuper les sites nerveux dévolus à la toxine,et celle-ci trouverait porte close une fois développée.
      C’est une hypothèse que j’avais découverte dans le concours médical dans les années 60, à propos d’essais de l’armée américaine sur ses soldats au Viet-Nam.
      Je ne sais pas si c’est exact, mais c’est cohérent : le vaccin antitétanique agirait donc bien, mais pas du tout selon le mécanisme officiel, seulement par compétition avec la toxine.
      Intéressant, non ?


    • Fredo86 (---.---.192.11) 3 juin 2016 12:05

      @doctorix Bonjour, En préambule je tiens à préciser que je suis un patient lambda sans aucun lien de près ou de de loin avec le milieu médical. Je suis effectivement pour une diffusion la plus large possible du film auquel vous faites référence. Par contre où sont les preuves de vos allégations concernant l’inefficacité de la vaccination DTP. Par exemple quels sont les chiffres de la mortalité due au tétanos avant et après la mise en place de la campagne de vaccination obligatoire, attention je parle de chiffres issus d’études sérieuses et non sortis d’on ne sait où. Il est très facile d’affirmer tout et n’importe quoi et de jouer sur les peurs complotistes qui se multiplient. Je ne dis pas que vous afabulez mais prouvez nous vos dires.


    • doctorix doctorix 3 juin 2016 12:58

      @Le Sudiste

      En plus du livre de Françoise Berthoud, vous pouvez lire : « Vaccinations, les vérités indésirables », de Michel Georget.
      Lire aussi les livres de la regrettée Sylvie Simon, qui vient de nous quitter.
      Cela vous donnera l’envie d’en lire des dizaines d’autres.
      Les épidémies disparaissent spontanément avec le temps. La peste, la scarlatine, la suette l’ont fait sans vaccin. Les vaccins s’attribuent les bienfaits d’un phénomène régressif naturel, mais bien plus encore les progrès de l’hygiène et d’une alimentation saine..

    • vilayat 3 juin 2016 15:01

      @sarcastelle


      -Vaccin antitétanique :inefficacité complète au vu des diverses statistiques
      Le tétanos est une maladie non immunisante
      Les anticorps du vaccins ne peuvent atteindre la zone de sécrétion de la Toxine puisque qu’il s’agit d’une zone de nécrose anaerobie sans apport sanguin,mais où persistent des fibres nerveuses(Dr Méry)
      Meme taux de tetanos durant la 2e guerre dans les pays vaccinés et non vaccinés 

    • doctorix doctorix 3 juin 2016 15:49

      @Porcu Nustrale

      C’est du charabia quand on est inculte.
      Une bactérie anaérobie stricte est tuée par l’oxygène, sanguin par exemple.
      C’et pourquoi elle ne se développe que dans une plaie sale et mal vascularisée (chez les vieux plus particulièrement : la moyenne d’âge des décès par tétanos- 10 par an- est de 75 ans. Ce qui ne laisse pas beaucoup de place pour les nourrissons).
      De plus, si le sang n’arrive pas, les anticorps non plus. Fussent-ils légion.

    • toma 3 juin 2016 18:05

      @doctorix
      Donc il serait utile de se faire vacciner uniquement si on se coupe profondément avec un objet probablement infecté, donc pas avec une agrafeuse de bureau ou un coupe papier ou son rasoir matinal ou un verre de vin, dont la probabilité de comporter la bactérie et la toxine est sûrement très faible.


      C’est cela qui m’énerve, si c’est le cas, pourquoi ne pas faire ce vaccin de cette manière ?? Pardi ! Au lieu de l’injecter à des gosses de 3 mois, dont la probabilité de ce type d’accident est faible. 

    • tf1Groupie 3 juin 2016 20:05

      « @doctorix

       »Les épidémies disparaissent spontanément avec le temps« 

      Ah bon, vous êtes vraiment sûr ??

      Prenons le cas de la tuberculose :

       »À la fin du XXe siècle, on a pensé que l’épidémie était sous contrôle dans l’hémisphère Nord. Mais le développement du sida, qui aggrave le risque d’infection, et la multiplication de souches résistantes au traitement font de la tuberculose un enjeu de santé publique pour notre siècle, et cela à l’échelle mondiale."


    • doctorix doctorix 4 juin 2016 01:14

      @tf1Groupie

      La tuberculose est la maladie de la misère.
      Là où la misère progresse, elle progressera.
      A Paris, elle touche 40/100.000 contre dix ailleurs, et frappe spécialement les SDF et les immigrés.
      Ce n’est pas contre la tuberculose qu’il faut lutter, c’est contre la misère.
      Ses ravages sont quand même sans commune mesure, sous nos latitudes, avec ce qu’ils étaient en 1900, ou pas une famille ne comptait moins d’une victime.
      Vous direz qu’elle a diminué grâce au BCG, et moi que c’est grâce à l’hygiène et aux meilleures conditions de vie...
      Mais on ne se battra pas pour autant.

    • doctorix doctorix 4 juin 2016 01:25

      @toma
      Concernant les essais de l’armée US, c’est juste une hypothèse.

      Donc aucun médecin ne prendra le risque de traiter ou de prévenir de cette façon.
      Mais c’est une idée intéressante.
      Quand j’étais plus jeune, on injectait un sérum et un rappel. Sans voir que la combinaison des deux s’annulait, ce qui m’a toujours étonné, même quand j’y croyais encore. Le rappel agissait-il de cette manière, en bloquant les sites ? Je ne sais pas.
      Les chocs étaient nombreux, à cause des protéines de cheval.
      Plus tard, on a introduit les gamma-globulines humaines qui au moins ne tuaient pas. Mais souffraient, en combinaison avec le vaccin, de la même absurdité, la neutralisation de l’un par l’autre.

    • pemile pemile 4 juin 2016 01:41

      @doctorix « Vous direz qu’elle a diminué grâce au BCG, et moi que c’est grâce à l’hygiène et aux meilleures conditions de vie »

      Le bacille de Kock se propage par voie aérienne, se laver les mains 10 fois par jour et prendre 3 douches n’y changera rien.

      Le bacille peut ne pas se manifester pendant des années et la maladie concerne surtout les cas d’immunodépression.

      Une méta-analyse anglaise d’aout 2014 portant sur des données de 1950-2013 montre que le BCG est même plus efficace qu’attendu, protection contre l’infection de 27% et contre la maladie de 71%
      http://www.bmj.com/content/349/bmj.g4643.long


    • doctorix doctorix 4 juin 2016 09:39

      @pemile

      Les biais statistiques sont nombreux dans ce type d’étude.
      Par exemple, les populations les plus vaccinées sont aussi celles qui ont un meilleur suivi médical, donc une meilleure aisance matérielle, de meilleures conditions de vie, une alimentation plus saine, tout cela va ensemble.
      Mais alors, qu’est-ce qui les protège ? Le vaccin ou ces conditions meilleures ?
      Toujours est-il que malgré la suppression de l’obligation vaccinale en 2007 (et la chute des ventes de 80%), la tuberculose a continué à régresser globalement de 6% depuis cette date, malgré un afflux d’immigrés et une forte progression dans ces populations, sur tout Afrique sub-saharienne et Europe de l’Est. Cela prouve que le BCG ne servait pas à grand chose et qu’on a eu bien raison de le supprimer, malgré les cris d’orfraie des vaccinalistes à l’époque.

    • doctorix doctorix 4 juin 2016 12:53

      @doctorix

      Correctif :
      A régresser de 6% PAR AN depuis cette date...
      C’est à dire qu’en gros il y en a deux fois moins qu’en 2007.

  • Montdragon Montdragon 2 juin 2016 21:44

    Le DTP simple (seulement les 3) est disponible sous la forme du vaccin pour ados reva-xis.
    Rares sont les médecins à le proposer car supposé trop puissant pour les enfants.
    Les miens étant très peu vaccinés et nourris bio le supportent très bien, demandez-le à votre pédiatre.
    Beaucoup de parents sont perdus car ayant trop écoutés un pédiatre véreux ou ignorant se retrouvent avec un gosse malade chronique, un peu comme des vieux qui en réclament toujours et encore .....non, l’information n’est pas libre.


    • doctorix doctorix 2 juin 2016 23:01

      @Montdragon

      « supposé trop puissant pour les enfants. »
      Curieusement, c’est le contraire : le Revaxis contient cinq fois moins d’anatoxine diphtérique que le DTPolio.
      Les voies de la HAS sont impénétrables.
      Il est non indiqué avant 6 ans. Il peut donc être utilisé en rappel (rappel des cinq ans) à cet âge, mais pas en primo-vaccination.

    • Jackie H amatchi 3 juin 2016 00:07

      @Montdragon : ce n’est pas exactement parce qu’il est « supposé trop puissant » que le Revaxis® ne convient pas pour les nourrissons, mais au contraire – si l’on peut dire – parce qu’il est sous-dosé en anatoxine diphtérique (environ 1/15e de la dose contenue dans les vaccins destinés à la primovaccination).
      L’anatoxine diphtérique est responsable de nombreuses réactions d’hypersensibilisation, chocs anaphylactiques, notamment lors des rappels.


    • toma 3 juin 2016 18:11

      @amatchi
      donc le revaxis ne convient pas, parce qu’il est sous dosé...à 1/15eme..


      Mais vous dites que l’anatoxine provoque des chocs anaphylactiques, raison de sa présence 15 fois plus grande donc dans le primo-vaccin pour nourrisson ? 
      Je me demandais si j’avais bien compris... A 3 mois c’est pas dangereux, à 5 ans par contre oui... 


    • doctorix doctorix 4 juin 2016 10:18

      @toma

      Pas dangereux, mais jugé insuffisamment efficace contre la diphtérie (maladie quasi historique et facile à traiter).

      Je me demande ou est passée la promesse de la marionnette Touraine d’un vaccin DTPolio sans valence non obligatoire ajoutée,sans alu, sans formaldéhyde...Lettre morte sans doute. Maintenant, on n’a plus de tri, de tetra ni même de pentavalent. Il ne reste que l’hexa à 42 euros (contre 7 pour le DTP), contenant l’hépatite.

      Pourtant les crèches exigent, exigent encore.

      Petit conseil : votre médecin vous conseille fortement la totale ? Faites-lui signer le document qui suit. Vous allez voir que ce n’est pas gagné...


      Formulaire de responsabilité du vaccinateur et de garantie de la sécurité de la 
      vaccination par le professionnel de santé. 


      Je, docteur : 

      Mon numéro d’enregistrement auprès de l’Ordre des médecins est : 

      Ma spécialité médicale est : 

      Ou Bien 

      Je suis infirmier/infirmière au nom de : 

      Mon numéro d’enregistrement professionnel est : 

      Mon engagement en tant que vaccinateur 
      et professionnel de la santé 


      Je connais tous les bénéfices et les risques du vaccin que j’administre et j’atteste qu’il est absolument exempt de tout produit, élément ou substance susceptible de présenter un caractère toxique pour le patient, tel que l’aluminium, le Thimérosal (sel de mercure contenant du mercure dans la proportion de 49,6 %), le squalène, la gélatine hydrolysée animale issue de débris d’abattoirs (ovins, porcins, bovins), le sérum bovin ou fœtal de veau ou d’autres animaux, le phénoxyéthanol , les cellules cancérisées, les enzymes porcins, la formaline (à 37 % formaldéhyde, ou formol) albumine de sang humain, phénol, sorbitol, ou le gp120 et, de fait, je deviens responsable de tous les effets secondaires qui pourraient survenir à la personne au nom de : 

      domiciliée à l’adresse suivante : 
      suite à l’administration du vaccin (nom et n° du lot) : 

      J’ai bien examiné la personne ci-dessus mentionnée et je peux confirmer que son état de santé est adéquat et qu’elle peut recevoir le vaccin. Je considère que le vaccin protégera cette personne de la maladie pour laquelle je la vaccine. 

      Signé à : Le : 

      Signature du vaccinateur : 

      Signature de la personne vaccinée ou tuteur : 

      Témoin : 

      Identification du lieu de vaccination :


    • doctorix doctorix 4 juin 2016 10:25

      Les crèches exigent...

      C’est bien le problème.
      On ne vaccine plus parce que c’est bon, parce qu’on y croit, parce que l’enfant va en retirer un bénéfice..
      On vaccine pour entrer en crèche.
      Chantage !

  • Le Sudiste Le Sudiste 2 juin 2016 22:57

    Salut Doctorix,
    Il y a 15 jours, Attis proposait ici la traduction de deux textes concernant cette affaire.

    Pour le film Vaxxed, ça semble difficile aujourd’hui pour le grand public (youtube etc...) même en VO. Il finira, rapidement espérons-le être au moins visible en vo puis rapidement en vost.
    C’est un vrai problème le financement de ce genre de documentaire. Même si certains peuvent être du niveau de « l’Intérêt public » (sans présager ici du contenu), l’intérêt public a largement disparu et dans le domaine d’une médecine et de traitements pris en charge (plus ou moins) par les finances publiques, les intérêts privés des fabricants de potions magiques priment largement peut-être et surtout parce que cela permet de redistribuer quelques billets à ceux qui font la décision.

    On comprend que pour l’instant, le film reste en projection sporadique ici ou là aux US, il faut tout de même bien que les types remboursent les caméramans, le matos, les billets d’avions... et les emmerdes que cela va aussi leur amener.
    Ca peut sembler peut-être mercantile de leur part, mais à l’inverse il ne faut pas oublier les milliers de documentaire en tous genres accessibles gratos, qui peuvent nous apprendre et que personne ne prend le temps d’aller regarder !

    Que dit le Conseil de l’ordre des médecins ? Rien, les frères ne sont pas au courant, c’est des thèse complotistes interdites par le gouvernement...
    Il y a 20 ans maintenant, je demande à un ami, qui était médecin mais pas le « mien » si je devais me faire vacciner contre l’hépatite B. J’avais vaguement entendu deux trois truc à l’époque mais j’étais pas encore complotiste ! Je me souviens du « fais gaffe » et de « sclérose en plaque ».Ca m’a suffit. J’étais vacciné.
    C’est un massacre ces vaccins mais 1-c’est extrêmement lucratif , 2- c’est lucratif aussi pour les soins qui vont avec les maladies déclenchées 3- ça fait moins de retraites à payer.

    Il faudra les pendre. Tous. Ca ne rattrapera pas les dégâts mais ça nous fera des vacances.


    • doctorix doctorix 2 juin 2016 23:10

      @Le Sudiste
      Vous avez raison de souligner ce point.

      les enfants vaccinés sont cinq fois plus souvent malades que les autres : otite, asthme, bronchites, allergies, épilepsie... etc...
      Un enfant vacciné est une rente pour le médecin pendant 20 ans au moins.
      D’ailleurs, il faut voir les carnets de santé remplis à mort de pathologies diverses, avec des feuilles intercalaires, des consultations mensuelles, à comparer aux carnets des enfants non vaccinés, quasiment vierges : c’est très éloquent.
      Lire :
      « La bonne santé des enfants non vaccinés » du Dr Françoise Berthoud, pédiatre, 7,70 euros.
      Attention, c’est 14 euros sur Amazon...

    • pemile pemile 3 juin 2016 00:09

      @doctorix

      Les Editions Jouvence, comme référence de sérieux, bof smiley


    • doctorix doctorix 3 juin 2016 06:41

      @pemile
      Tandis que les éditions pemile...


    • doctorix doctorix 3 juin 2016 16:04

      @Porcu Nustrale

      Mais oui : on vaccine nos enfants pour les rendre disponibles à d’autres maladies...
      Il n’y a aucune statistique prouvant que les vaccins ont protégé qui que ce soit de quoi que ce soit. Aucune étude officielle, on s’en garde bien, tant les résultats seraient désastreux pour les vaccins (par exemple un lot de vaccinés versus non-vaccinés).
      Par contre, de nombreuses statistiques ont montré les effets de l’hygiène et d’une alimentation saine.
      Mais votre raisonnement ne tient pas debout (comme rien de ce que vous dites, en fait).
      Si un enfant de dix ans, non vacciné, a évité sans vaccin les maladies dont les vaccins sont censés le protéger, et s’il est cinq fois moins souvent malade que le même enfant vacciné, c’est que c’est le vaccin a rendu le second fragile ou l’a blessé.
      En fait, le taux de mortalité s’est fortement réduit grâce à l’hygiène et malgré la vaccination.

    • doctorix doctorix 3 juin 2016 16:37

      @Porcu Nustrale

      Déja le premier degré n’est pas à votre niveau : alors le second, n’essayez même pas...
      Et cessez de parasiter, vous nous emmerdez sérieusement.

    • toma 3 juin 2016 18:15

      @Porcu Nustrale
      Dans une étude discrète, les pouvoirs publiques allemands ont confirmés ce fait, c’était sur le site, impfen, nein, danke ! 


      Cela aurait été réalisé avec les caisses de maladie, les allergies semblent moins présentes, certaines dans des proportions assez importantes. Cette étude existe et n’a pas fait les grands titres, mais elle existe. 

  • Nuit Debout, sieste au bureau (---.---.248.87) 2 juin 2016 23:21
    Instructive la page Wikipédia dur le docteur Wakefield :

    Escroc, bourreau d’enfants handicapés, voulant faire de l’antivaccinisme un business juteux.

    Viré par ses pairs et définitivement interdit d’exercice.

    On suppose immédiatement que l’auteur est du même acabit.

    Wakefield, lui, avait au moins le courage de ne pas publier ses saloperies de façon anonyme ... 

    • Le Sudiste Le Sudiste 2 juin 2016 23:30

      Nuit Debout, sieste au bureau, repos dans le cerveau.


    • TSS 3 juin 2016 00:26

      @Nuit Debout, sieste au bureau

      Quand on sait que sur Wikipedia n’importe qui peut corriger,annoter,

       rajouter tout et n’importe quoi ,cela ne peut faire office de preuve... !!


    • doctorix doctorix 3 juin 2016 05:26

      @Nuit Debout, sieste au bureau

      L’anonymat n’est pas une question de couardise, mais d’intelligence et de tactique.
      Je ne pourrais pas écrire ce que j’écris sous mon nom, sous peine de perdre immédiatement mon diplôme. Ce qui n’est d’ailleurs pas à exclure, car rien n’est vraiment anonyme.
      Chacun remarquera que les saloperies, bien réelles celles-là, que vous écrivez, vous les écrivez de façon anonyme, alors qu’ici votre pseudo-courage serait sans risque.
      Vous êtes lâche dans la lâcheté, donc.
      Et merci de faire remarquer une fois de plus aux lecteurs à quel point Wikipedia est ignoble et peu fiable.

    • doctorix doctorix 3 juin 2016 16:08

      @Porcu Nustrale

      Et vous êtes parfaitement placé pour savoir qu’il y a des marionnettes sur ce site.
      Par exemple, un certain Porcu Nustrale n’a jamais rien publié ici.
      Pourtant, il s’imagine servir à quelque chose...

  • Nuit Debout, sieste au bureau (---.---.248.87) 2 juin 2016 23:34
    Sauf que 99% des confrères de Diafoirus-Doctorix ( sous réserve qu’il soit vraiment médecin ce qui est peu probable ) seront d’accord pour dire que sa prose est celle d’un allumé

    Chaque article sur les vaccins en attire ici une belle collection smiley

  • pemile pemile 3 juin 2016 00:22

    @doctorix «  le Dr Wakefield est le découvreur et le chef de file. Cela a coûté à ce dernier sa carrière, son autorisation d’exercer »

    Parce qu’il a été prouvé qu’il avait touché 55.000 livres de la part d’avocat d’enfants autistes pour publier son étude et qu’il avait falsifié des données, non ?


    • doctorix doctorix 3 juin 2016 06:15

      @MiroBolant

      Le GMC est le conseil de l’ordre britannique.
      Cinq de ses membres ont condamné Wakefield.
      Il s’agit d’un procès à huis-clos, par un tribunal d’exception, et le résultat ne fait guère de doute quand les laboratoires n’ont que cinq personnes à corrompre.
      On remarque avec amusement qu’il est reproché à Wakefield d’avoir voulu élaborer un test de dépistage.
      Pourtant les tests Elisa et Western Blot (tests de dépistage du Sida), qui sont des escroqueries considérables, ont toute la faveur de Wikipedia et des autorités de santé. Le détenteur d’un des brevets, Robert Gallo, est un pourtant un fort malhonnête homme.

    • doctorix doctorix 3 juin 2016 06:25

      J’ai adoré votre :

      On peut pourtant difficilement faire moins mesuré que cet article.
      La plupart du temps, Wikipedia nous offre un paragraphe d’antithèse, où les tenants de la position adverse peuvent s’exprimer.
      Dans le cas présent, rien de tout ça. Taisez-vous, Elkabbach, comme disait Marchais.

    • doctorix doctorix 3 juin 2016 06:37

      Enfin, concernant Brian Deer, accusateur en chef, il y a beaucoup à apprendre :

      J’espère que vous avez tous un traducteur, parce que ça vaut le déplacement.
      On aurait aimé que Wikipedia verse cet article au dossier.
      Dans tous les cas, je n’imagine pas un seul instant que « The Lancet » ait pu mettre en ligne la thèse de Wakefield sans de nombreuses vérifications.
      Le retrait de cette thèse me parait par contre avoir des causes très évidentes. Ni les laboratoires ni les pouvoirs publics n’ont envie de débourser les monstrueux dédommagements qui vont avec la véracité de cette thèse.
      Mais il faudra pourtant bien y mordre.

  • pemile pemile 3 juin 2016 00:28

    @doctorix

    Toujours dans les mêmes embrouilles, utiliser la dénonciation d’utilisation d’adjuvants toxiques (réelles) dans certains vaccins par les labos pour remettre en cause le principe d’apprentissage du système immunitaire à la base des vaccins !


    • Sozenz 3 juin 2016 01:04

      @pemile
      c est très vrai ce que vous dites . mais il faut aussi admettre qu il y a un abus sur l utilisation des vaccins, il faudrait se vaciner de tout et de n importe quoi . je n ai jamais vu autant de campagnes de vaccinations qu actuellement . la quantité phénoménales du nombre de vaccins que reçoivent les nourrisson et les enfants .
      autrefois et cela ne fait pas si longtemps il y avait les 3 vaccins de base DTP sans sel d aluminium en plus . avec un allaitement et pas de medocs . les enfants étaient en bonnes santé en général. .
      Aujourd’hui hui nous constatons plein d enfants et de jeunes (20ene d années environ , qui sont malades , et le pire c est qu ils trouvent cette situation presque normale ; comme si l humain était de nature à être malade,
      Je trouve cette situation inquiétante 
       


    • doctorix doctorix 3 juin 2016 05:55

      @pemile

      Le problème et que l’apparition d’anticorps n’et en rien un gage d’immunité.
      C’est un artifice de foire pour faire laisser croire que les vaccins sont efficaces.
      Mais on considère que l’immunité humorale n’est que d’un faible apport dans les défenses. La véritable immunité est cellulaire, et les vaccins ne l’apportent pas.
      C’est la raison pour laquelle il faut revacciner et revacciner encore, alors que la maladie confère une immunité définitive, parce que cellulaire.
      La revaccination n’a pour but que de maintenir un taux circulant jugé acceptable, et pourtant inutile : un soldat Israélien s’était fait immuniser contre le tétanos pour produire des gamma-globulines à des fins commerciales.
      Il avait 3000 fois le taux d’anticorps jugé efficace dans la prévention du tétanos.
      Mais il a été atteint du tétanos, et je crois bien qu’il en et mort.
      Le tétanos a été vaincu par l’hygiène et la désinfection des plaies. Il ne fait plus qu’une dizaine de morts par an en France, parmi lesquels la plupart ont une vaccination correcte.
      La prévention de la mortalité infantile catastrophique par tétanos en Afrique a été attribuée à des campagnes massives de vaccination. Mais, tandis que le personnel soignant vaccinait les futures mères, il leur demandait dans le même temps de ne plus mettre de bouse de vache sur les plaies ombilicales pour les assécher.
      Devinez quelle mesure a été efficace ?
      Ceci dit, c’est un vaccin que je conseille et pratique sans problème : malgré ses adjuvants toxiques, il est bien supporté (dans l’immédiat du moins : sur les effets à long terme des adjuvants, on ne sait rien). Il donne une impression de sécurité aux patients, et le met, comme moi-même, à l’abri des caprices de la loi.

    • toma 3 juin 2016 18:23

      @doctorix
      Sur le TETANOS, une étude FINLANDAISE arrive au même constat, grosso modo, sans me rappeler des chiffres exactes, on arrivait à une repartition 1/3, 1/3, 1/3 entre vaccinés à jour, vaccinés de + de 15 ans, et non-vaccinés, qui contractent la maladie chaque année, ces taux sont stables. 


      Cette étude était visible sur le site du ministère de la santé. 

  • cevennevive cevennevive 3 juin 2016 07:54

    Bonjour doctorix,


    Le seul vaccin valable, qui serait (je dis bien "qui serait’) un bienfaiteur de notre humanité, serait le vaccin contre la connerie, la bêtise, l’ignorance.

    Mais quel laboratoire pourrait le concocter puisque personne ne voudrait se faire vacciner, chacun s’estimant intelligent, lucide et clairvoyant ?

    Doctorix, à chacun de vos articles, la meute veut mordre. Pourquoi ? Peut-être parce que certains se sentent dérangés par vos vérités et ne veulent surtout pas changer un iota de leurs certitudes.

    Il n’est qu’à voir les attaques de certains contre le bio, la consommation raisonnée, etc.

    Bien à vous.


    • njama njama 3 juin 2016 10:00

      @cevennevive

      Il y a le vaccin « éducationnationale », obligatoire lui aussi, (un faux gratuit comme tous les vaccins) mais sa mise au point pour être immunisé contre la bêtise laisse à désirer, et tarde beaucoup ... malgré des décennies de recherches. On ne compte plus le nombre de fois où les adjuvants ont été changés, sans toutefois améliorer la potion loin d’être une panacée contre le virus assez mortel et endémique de l’ignorance qui est une souche très résistante mettant potentiellement toute l’humanité en grand danger. Les effets secondaires indésirables sont assez nombreux, et totalement imprévisibles en raison qu’il n’est pas adapté pour tous et laisse de très graves séquelles chez certains ... mais comme le labo Ministère cherche à optimiser les coûts de production, c’est la même soupe d’âne pour tous les enfants (c’est toujours sur le dos des travailleurs que se font les économies). Au nombre de singes savants qu’il produit, le gouvernement se félicite des progrès incontestables en matière de santé mentale, et, bien que l’efficacité avérée soit epsilonesque quand on y regarde de près, il n’hésite pas à s’autocongratuler alors qu’il ne fait pas mieux que tous les autres vaccins connus (« un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité » qu’il dit espérant décrocher la lune , et le vote des électeurs !), il raisonne en termes utilitaristes (la nouvelle économie-politique), en résumé, l’objectif étant d’optimiser le bien-être global (et surtout les dividendes des multinationales grandes pourvoyeuses de ses prébendes).


    • cevennevive cevennevive 3 juin 2016 11:51

      @njama, bonjour,


      (Rire...)
      Le problème njama, c’est que la plupart des membres du gouvernement sont atteints de ce syndrome. Les anciens aussi d’ailleurs. Ce doit être contagieux...

      Raison de plus pour s’en écarter, non ?

    • njama njama 3 juin 2016 12:25

      @cevennevive
      Le vaccin EnA mis sur le marché en 1945, préconisé pour les futurs professionnels de la haute fonction publique fait d’importants dégâts neurologiques également chez certains sujets ... vous avez raison de le signaler
      Faute de réseau de surveillance de type VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System), les cas sont pas encore très documentés, mais les plaintes récurrentes d’électeurs et les mises en examen sont de plus en plus nombreuses et significatives pour prendre conscience de la gravité de la situation, bien qu’à priori les cas de transmission dans l’ensemble de la fonction publique semble pour l’instant très limité.


    • doctorix doctorix 3 juin 2016 12:52

      @cevennevive

      Merci à vous, j’aime autant votre bon sens que votre humour primesautier.
      Et votre sympathie m’est précieuse.
      Les attaques, vous savez... Je m’en tape. Les chiens (de garde) aboient, la caravane finit quand même par passer.

  • njama njama 3 juin 2016 11:03

    Robert de Niro a-t-il subi des pressions pour déprogrammer en dernière minute du festival du film de Tribeca dont il est président, le documentaire « Vaxxed : from cover-up to catastrophe » , car il déclarait peu avant dans une interview TV :

    (en anglais)

    « EVERYONE SHOULD SEE VAXXED » 
    https://www.youtube.com/watch?v=KpveCwHi8ug



  • sarcastelle 3 juin 2016 12:14

    Bon, la Modération, quand vous passez les âneries des libéraux, de la propagande d’outre-Pologne et des nucléocrates smiley, c’est la liberté d’expression. Cependant, vous devriez parfois considérer que certains sujets touchent à des périls plus directement tragiques. 


    • pemile pemile 3 juin 2016 12:19

      @sarcastelle « Cependant, vous devriez parfois considérer que certains sujets touchent à des périls plus directement tragiques »

      Enfin un sujet sur lequel je vous plussoie smiley


    • doctorix doctorix 3 juin 2016 12:49

      @sarcastelle et permile

      Je suis consterné de voir que vous ironisez sur un sujet aussi grave, tandis que chaque jour de nouvelles victimes sont dues à la désinformation que vous tentez de pérenniser.
      Vous êtes en quelques sortes des assassins et des bourreaux.
      Heureusement, vos interventions ont autant d’influence sur la réflexion des lecteurs qu’un chat qui urinerait dans un stradivarius.
      Avec l’assurance de mon profond mépris.

    • pemile pemile 3 juin 2016 23:06

      @doctorix « Je suis consterné de voir que vous ironisez sur un sujet aussi grave »

      Aucune ironie, vous me faites plutôt flipper avec vos informations moisies, vous n’avez pas un discours de médecin, vous jouez sur les peurs et les confusions.

      Vous avez sur des sujets concernant la santé le même genre d’argumentation que lorsque vous niez les voyages sur la lune ou dénonciez la complicité du gouvernement US avec les extra-terrestres.

      Vous utilisez les malveillances réelles des labos pharmaceutiques et les comportements souvent excessif des états dans leur campagne de vaccination généralisée pour remettre en cause les principes de vaccination.

      Même en pissant dans un stradivarius, vos « lecteurs » réaliseront que c’est vos méthodes, venant d’un médecin, qui sont méprisables.


    • doctorix doctorix 4 juin 2016 00:20

      @pemile

      Vous avez un problème ? Vous vous êtes mis dans le camp des pollueurs de ce site, il est normal que je réagisse. Et vous avez raison : je ne suis pas un médecin comme les autres, sinon cette discussion n’aurait pas lieu.
      Je n’ai pas de méthode. Je donne des faits.
      Et si mes lecteurs ont peur, c’est qu’ils auront pris conscience de ces faits qui sont, c’est vrai, effrayants.
      Je remets en cause les principes de la vaccination parce que ce sont de mauvais principes, datant d’un autre âge, ne reposant sur rien, et qu’on a installé dans les cerveaux par le mensonge, la désinformation et la culpabilisation, à des fins commerciales et non humanitaires.
      Ce n’est pas à vous de dire quels sont les bons vaccins et quels sont les mauvais.
      Les vaccins sont comme les religions, avec leurs gourous obèses, leurs inquisiteurs, leurs martyrs et leurs naïfs, et l’habituel discours diviseur : la mienne est la bonne et toutes les autres sont mauvaises.
      Eh bien non : elles sont toutes inutiles, reposent sur du vent et font beaucoup de mal.

  • Christian Labrune Christian Labrune 3 juin 2016 13:14

    Ce qui est absolument désespérant avec les obscurantistes, c’est que le jour où on parviendra à fabriquer une espèce de vaccin contre la connerie, ils seront les premiers, selon toute apparence, à refuser d’en profiter.


  • alinea alinea 3 juin 2016 13:26

    je n’ai rien à ajouter, étant convaincue depuis si longtemps !
    mais le problème est, quand même, l’obligation des vaccins, partout, tout le personnel d’hôpital, les écoliers, et maintenant les crèches ; ne pas se faire vacciner est un délit !!
    Le mode de vie aussi, aucun père, aucune mère n’a le « droit » de rester près de son enfant qui a la rougeole, par exemple. Aucun bébé non vacciné ne sera accepté en crèche !
    Quid d’une note du médecin traitant qui déclare que « l’état de santé de l’enfant ne permet pas la vaccination pour l’instant » ? C’était la tactique de mon médecin, adoptée pour mon fils tout au long de sa scolarité.


    • Nuit Debout, sieste au bureau (---.---.112.85) 3 juin 2016 13:49
      @alinea

      Je parie que tes chevaux sont vaccinés smiley

    • alinea alinea 3 juin 2016 13:57

      @Nuit Debout, sieste au bureau
      Non ! ni mes chiens ni mes chats ; je suis contre, absolument contre !
      L’attention, les soins et le mode de vie sont plus importants ; et je ne fais pas de compétition donc je n’ai pas besoin de me soumettre aux ordres de Big Pharma !
      Et si je vous disais qu’ils ne sont pas vermifugés non plus, et qu’ils sont en pleine forme ; mes chevaux ne sont pas ferrés non plus, et il galopent sans souci.
      Je suis cohérente et je ne prends pas de risques !
      la santé c’est donner au corps tous les moyens de lutter lui-même contre ce qu’il rencontre.
      Après, cela dépend d’où l’on se trouve, je suis consciente que des bêtes en nombre dans un endroit restreint doivent être vermifugées et vaccinées, mais je pense qu’il est irresponsable de se conduire comme ça avec les animaux ! En tout cas, je ne vivrais pas comme ça avec les miens !


  • JMichel (---.---.35.202) 3 juin 2016 13:30

    « Je ne vaccine plus... » « Je vaccine quand même... »

    o0 !?

    L’escroquerie du vaccin du tétanos


  • Shawford Shawford 3 juin 2016 14:00

    J’aime bien l’étude référencée sur la page Wikipedia sur la vaccination (qui pourtant réserve sans surprise à l’opposition la part congrue) et qui nous dit quand même que « l’opposition (à la vaccination) semble plus importante dans les classes socioprofessionnelles les plus élevées103. »

    Suffit pour corroborer de venir sur AV et voir les obscurantistes bons à bouffer du foin qui rivalisent de veulerie sur ce fil smiley smiley smiley


  • UnLorrain (---.---.16.94) 3 juin 2016 16:00

    Doctorix lanceur d alerte semble t il ...bien merci de cela. Deux chanteurs s y sont adonner dans quelques paroles, HFThiefaine et Renaud...peu ecouter,oublier plus surement. Inconnu ce dentiste radier du conseil ? : Bruno Darmon allez sur dentisterie holistique. Un fort ancien lanceur d alerte , il connaissait Bloy alors attention les velos hi hi ce monsieur etait Aurelien Scholl ecoutez sur litteratureaudio son Un cas de nevrose ...et puis. Boof , que faire puisque c etait dit , ecrit meme .


    • toma 3 juin 2016 18:26

      @l’alsacien
      trop fort le premier lien, comme le gars de Monsanto avec le verre de Glyphosphate, il a refusé de la boire. 


    • sarcastelle 3 juin 2016 23:04

      @toma

      .
      trop fort le premier lien, comme le gars de Monsanto avec le verre de glyphosate, il a refusé de le boire

      Trop fort aussi de prendre le public pour un ramassis d’imbéciles ? 

  • Odin Odin 3 juin 2016 18:09

    Si le serment d’Hippocrate était réellement appliqué, les médecins ne pourraient exercer :

    « Je ne remettrai à personne du poison, si on m’en demande, ni ne prendrai l’initiative d’une pareille suggestion » 

    Par contre, le serment de fidélité aux laboratoires pharmaceutiques est scrupuleusement respecté $$$ 


  • Loatse Loatse 3 juin 2016 18:23

    « Il faut savoir que nous somme passés de un cas d’autisme sur 15.000 naissances en 1978, à plus d’un cas sur 50 en quelques années. »


    Vous voulez sans doute dire ’diagnostiqué comme tels", Doc....

    Je m’étonne que vous ne nous ayez pas parlé des différents troubles associés à l’autisme, notamment ceux qui sont difficillement détectables comme le syndrome d’Asperger et dont la plupart des caractéristiques peuvent s’appliquer à une foulitude de gens... (oubli des noms des voisins (ma pomme), zero sens de l’orientation (me suis perdue à 300 mètres de chez moi ce qui a fait rigolé ma fille :), tendance à l’égocentrisme (on ne va pas s’étendre là dessus heing), difficulté à dire non (oulah, ca ne se chiffre plus là), distrait (oui ?) n’aime pas non plus qu’on hausse la voix, ni le vacarme... (qui peut aimer ca ?)

    Cela dit, j’aimerai bien qu’on se mette d’accord sur les causes ??? les antibios ? le glyphosate (roundup) ou les vaccins ?

    Ensuite que vous précisiez qu’on ne devient pas autiste du jour au lendemain, simplement que le diagnostic n’a pas été posé avant l’apparition de certains symptômes qui laissèrent croire à certaines mamans que c’étaient les antibiotiques donnés à l’enfant qui étaient en cause

    Qui n’y verrait pas un lien de cause à effet ? (sauf la majorité des médecins évidemment)..

    Une mystérieuse pathologie tout de même puisque certains cas voient leur état s’améliorer durablement après un arrêt du gluten, des produits laitiers et la prise de remèdes homéopathiques (notamment chlorum)

    D’autres par des prises de probiotiques... ou d’une autre catégorie d’antibiotiques....

    Maintenant mettons qu’on ne vaccine plus contre la rougeole, les oreillons que va t’il se passer ?

    eh bien l’hécatombe.... en Afrique ! du fait de la malnutrition, les enfants touchés par ces maladies infantiles tomberont comme des mouches.... pas les petits français bien nourris ou alors fort peu et dans les milieux défavorisés..

    Il faudrait donc pour éradiquer ces maladies, soit une vaccination à quasi 100 % des concernés

     ou 

    remédier à la malnutrition dans le monde.. 






    • doctorix doctorix 3 juin 2016 19:31

      @Loatse
      Le mérite de Wakefield est d’avoir identifié un lien entre l’autisme et des troubles digestifs de l’enfant, eux-mêmes liés à la présence du virus vaccinal de la rougeole dans le tractus digestif (où ils n’ont vraiment rien à faire). Extrait.

       
      (...) En effet, dans le Sunday Daily Mail du 2 février 2011, la journaliste Sally Beck nous informe que de nouvelles recherches américaines montrent qu’il pourrait y avoir un lien entre le vaccin ROR et l’autisme, ainsi que des problèmes intestinaux chez les enfants. L’étude semble confirmer les découvertes du Dr Andrew Wakefield qui ont provoqué en 1998 une véritable tempête en suggérant qu’il pouvait exister un lien entre le vaccin et l’autisme régressif. 

      À présent, une équipe de l’École de Médecine de l’Université de Wake Forest en Caroline du Nord est en train d’examiner 275 enfants atteints d’autisme régressif et de maladies intestinales. Sur les 82 enfants qui ont déjà été examinés et testés, 70 s’avèrent positifs pour le virus de la rougeole. 

      Hier soir, le directeur de l’équipe de recherche, le Dr Stephen Walker déclarait : « D’après les résultats que nous avons obtenus jusqu’ici, il s’avère que toutes les souches sont des souches vaccinales ; aucune souche ne concerne le virus sauvage de la rougeole. » 

      Cette recherche prouve que c’est bien le virus vaccinal de la rougeole qui a été découvert dans le tractus gastro-intestinal d’un nombre d’enfants qui ont reçu le diagnostic d’autisme régressif. Ainsi, l’étude publiée en 1998 par le Dr Wakefield est incontestable. (...)
      Ici, l’intégralité de l’article de S. Simon :
      Cela fait cinq ans déjà, mais les choses n’évoluent toujours pas. C’est un peu désespérant, mais on s’accroche.

    • Shawford Shawford 3 juin 2016 19:36

      @Porcu Nustrale

       smiley on a l’équipe des cloportes avinés de Disons à temps complet sur AV désormais. C’est vrai qu’on peut comprendre que vous laissiez cet ersatz de site putride à l’abandon.

      Je suis sûr que Carlo doit apprécier à sa juste mesure l’écot de vous donnez à nouveau à la parole citoyenne smiley

      Y’a plus que Leon avec son romantisme poutinien qui tapine dans la poubelle du net, et sûr qu’il amène des éléments qui doivent déranger votre conformisme otanien et onanesque putassier smiley smiley smiley


    • njama njama 3 juin 2016 20:07

      @Loatse

      Cela dit, j’aimerai bien qu’on se mette d’accord sur les causes ??? les antibios ? le glyphosate (roundup) ou les vaccins ?

      Concernant le glyphosate (roundup), j’ai exposé cet argument plus haut, ici > 3 juin 10:19 <, repris d’une précédente altercation amicale avec un abonné pro-vaccin sur AV :

      Dans la foulée j’ai retrouvé les mêmes contradicteurs, le loup sls0 qui tentait d’emmener les lecteurs en bateau avec un lien supposé entre autisme et Roundup, ce à quoi je lui répondais que, ce lien ne tient pas la route, au moins pour deux raisons :

      > la première, est que l’autisme atteint plus les garçons que les filles. Ce qui ne saurait trouver d’explications biologiques pour une intoxication purement chimique censée produire les mêmes effets sur les organismes dont la nature cellulaire est identique. - principe actif, le glyphosate (N-(phosphonométhyl)glycine, C3H8NO5P) -

      > la seconde, est que les populations urbaines, ou péri-urbaines ne sont pas exposées aux épandages de celui-ci, et manifestent pourtant des cas d’autismes.

      ----------

      donc Loatse, j’attends qu’on m’explique pourquoi le Roundup affecterait plus les garçons que les filles ?


    • njama njama 3 juin 2016 20:21

      @Shawford

      On devine au travers de vos commentaires la grande misère intellectuelle dans laquelle vous croupissez et dans laquelle vous semblez à priori vous complaire...
      Je ne connais pas de vaccin contre cela

      Vous n’avez rien de consistant à apporter ici dans ce débat en dehors de votre morve, - contagieuse qui sait  ? - vous imaginant de plus vous trouver drôle en plus qui sait ?
      Allez chercher votre bonheur, là où vous pourriez féconder d’autres débats dans un autre domaine, votre stérilité dans celui-ci est affligeante de vacuité.
      Cherchez votre voie sans importuner les honnêtes esprits, sans polluer de vos sarcasmes immatures le fil de commentaires de cet article.
      Je vous souhaite Bon Vent ... et de trouver l’île à laquelle vous amarrer


    • Shawford Shawford 3 juin 2016 21:09

      @njama

      Vous êtes né de la dernière pluie apparemment, sachant que je ne m’étais de plus pas adressé à vous.

      A tout le moins je vous laisse vous farcir les cloportes disonesques, je vous la souhaite bonne et reviendrai en temps utile vous éclairer sur votre méprise et votre naïveté.

      Bien à vous


  • tf1Groupie 3 juin 2016 19:38

    "nous somme passés de un cas d’autisme sur 15.000 naissances en 1978, à plus d’un cas sur 50 en quelques années. Nous sommes en train d’atteindre progressivement un cas sur deux en 2032« 

    Effectivement ça fait peur ... de voir écrit une telle assertion. Comment quelqu’un d’un peu sensé peut-il faire une telle projection ?
    Faudrait peut-être commencer par savoir ce que l’auteur appelle »autisme« car c’est un terme très générique regroupant des problématiques totalement différentes.

     »Depuis la parution du DSM-5 en 2013, la compréhension du trouble a évolué vers la définition plus globale de troubles du spectre autistique

    L’histoire de la notion d’autisme est complexe, avec une évolution des critères de définition dont une en 20135 et une prévue pour 2015 dans différentes classifications. « 

    Bref, l’autisme est mal connu et il n’est sérieusement étudié que depuis peu de temps ; alors nous parler de son évolution depuis 1978 est un peu excessif.

    Surtout qu’un trouble est d’autant plus repertorié dans les statistiques que l’on a accentué les efforts de repérage.

    Il est même évident que certains cas d’autismes n’ont rien à voir avec des éventuelles »lésions cérébrales", certains autistes ayant même des capacités intellectuelles hors normes, tous le contraire de dégradées.


    • doctorix doctorix 3 juin 2016 21:05

      @tf1Groupie

      Il y a bien assertion et projection entre maintenant et 2032.
      Mais elles sont en concordance avec la progression bien réelle de 1978 à maintenant : x 300.
      Même avec quelques nuances mineures dans l’évolution du diagnostic.
      Evitez de nous citer les DSM, cette gigantesque farce...

    • tf1Groupie 4 juin 2016 13:22

      @doctorix

      Faire une extrapolation aussi simpliste à partir de deux nombres ça montre que vous avez un niveau de reflexion qui n’a pas dépassé le collège.
      Avec des calculs aussi ridicules vous nous diriez qu’en 2060 il y aura plus d’autistes sur la planete que d’êtres humains !! smiley

      Je voulais pas spécialement citer le DSM mais tout simplement rappeler que ce que l’on appelle autisme qui est une famille de symptomes regroupant des problematiques très différentes.
      Et vous avez parfaitement éludé.

      Au mieux vous pourriez dire qu’il y a lien entre vaccin et certains d’autismes, là où vous nous dites autisme=vaccin.

      Esprit d’analyse : zero.
      Et ça veut faire le médecin ...
      Heureusement que tous les professionnels medicaux ne sont pas aussi réducteurs que vous.


    • doctorix doctorix 4 juin 2016 14:32

      @tf1Groupie

      J’ai toujours parlé de l’autisme régressif : c’est lui qui est en lien, et qui explose après le ROR.
      Votre CV est vide, et vous n’avez rien publié. Rien que des commentaires nauséabonds, par milliers (7365).
      Ce qui, je suppose, fait de vous un interlocuteur fiable et avisé ?
      Je vois plutôt en vous un debunker très ordinaire, avec des motivations perverses et un mauvais esprit avéré.
      Ce que tout le monde a constaté.

    • tf1Groupie 4 juin 2016 15:39

      @doctorix

      Pour vous remettre à votre place il suffit de savoir compter, pas besoin d’un CV de Nobel.

      Et vous dites que dans vos statistiques à la louche on a fait un tri précis dans les « autistes régressifs » et le reste.
      Allons Docteur vous nous racontez des bobards et on va plus on va devoir vous payez une consultation de cartomancienne ??


    • doctorix doctorix 4 juin 2016 20:14

      @tf1Groupie
      Vous savez qui je suis, ce que je suis.

      Qui êtes vous ?

  • njama njama 4 juin 2016 12:38

    moi, médecin, je déconseille. En particulier le ROR

    Pour éviter que Doctorix ne se fasse fusiller par ses pairs, ou accuser de « discours alarmistes » comme l’est actuellement le Professeur Joyeux amené à comparaître devant le Tribunal d’Inquisition gardien du temple de la médecine, ou pire de divagations mentales, il convient de rappeler qu’il n’est pas le seul à le penser :

    Pas de problèmes avec le ROR ?
    Fait n° 6 : Le Japon a interdit le vaccin RRO en 1993 « après que 1,8 million d’enfants aient reçu deux types de vaccin RRO et qu’un nombre record ait développé une méningite non virale et d’autres effets indésirables »

    Le gouvernement japonais a réalisé qu’il y avait un problème avec le RRO peu de temps après son introduction en avril 1989, lorsque la vaccination est devenue obligatoire. Les parents qui refusaient devaient payer une petite amende.

    Une analyse des vaccinations au cours d’une période de trois mois a montré qu’un enfant sur 900 éprouvait des problèmes de santé. Ce taux était 2000 fois plus élevé que le taux attendu d’un enfant sur 100 000 à 200 000. (Jenny Hope, Why Japan banned MMR vaccine, Daily Mail)

    source : 25 faits sur l’industrie pharmaceutique, les vaccins et les « antivaccins »

    Nous portons à l’attention de nos lecteurs 25 faits qui ne constituent qu’une petite partie d’une importante quantité d’études scientifiques indépendantes et d’articles sur les vaccins et l’industrie pharmaceutique. Certains articles parus dans les médias traditionnels ont été inclus afin de démontrer comment les médias ferment les yeux sur des articles qu’ils ont eux-mêmes publiés par le passé parce qu’ils ne correspondent pas à leur discours actuel sur les « antivaccins ».

    Le but de cette liste est de fournir des études et des sources d’information indépendantes sur la vaccination et l’industrie pharmaceutique, ce que ne font pas les médias traditionnels, lesquels favorisent plutôt aveuglément le discours et les intentions de ce que les anglophones appellent Big Pharma.

    (Il n’est pas si rare que bon nombre de vaccinés développent les maladies dont ils sont censées être protégés.)
    Voir Faits n° 1 -2 - 3 et 4

    Fait n° 5 - Les données des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) démontrent des liens entre les vaccins et le syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN)

    Liens vaccins et autisme, voir Faits n° 9 -10 - 11 - 12 - ...

    http://www.mondialisation.ca/25-faits-sur-lindustrie-pharmaceutique-les-vaccins-et-les-antivaccins/5435937


    • njama njama 4 juin 2016 12:43


      Faits n° 1 -2 - 3 et 4
      1- La Chine a des épidémies de rougeole, mais 99 % des Chinois sont vaccinés

      2- Une étude démontre que la vaccination obligatoire contre la varicelle fait augmenter les taux de maladie

      3- Lors d’une épidémie de rougeole en 2012 au Québec (Canada), plus de la moitié des cas étaient des adolescents vaccinés

      4- En 1987, une épidémie de rougeole a été documentée chez un groupe d’enfants totalement immunisés


    • doctorix doctorix 4 juin 2016 13:03

      @njama

      Oui, 7OO foyers épidémiques de rougeole signalés en Chine il y a quelque temps.
      Un vaccin inefficace contre une maladie qui reste essentiellement bénigne, malgré tout ce qu’on veut nous faire accroire, juste pour vendre de la soupe.
      Bénigne et définitivement immunisante.
      Il faut affronter les maladies pour être plus fort, comment faut-il le dire ?

    • pemile pemile 4 juin 2016 13:07

      @doctorix « Il faut affronter les maladies pour être plus fort, comment faut-il le dire ?  »

      Mais bien sur, sur un autre fil vous avez aussi affirmer que le VIH n’était pas responsable du SIDA, incitons les jeunes à ne plus se protéger lors de rapport sexuel, c’est la seule façon de vaincre le VIH smiley


    • Shawford Shawford 4 juin 2016 13:21

      @pemile

      Tout ce qui est excessif est vain, autant de la part des scientistes pleins de certitudes, de celle des « alternologues » peu rigoureux, que de celle encore des partisans obtus des deux bords qui jettent l’eau d’un des deux bains sans en mesurer le fond !


    • alinea alinea 4 juin 2016 13:32

      @doctorix
      Pour ça, il faut que les parents aient le temps de s’occuper de leurs enfants ! les éduquer en plus !
      mais, (il paraît que) les femmes trouvent cela abaissant, et que les pères n’ont pas le temps !


Réagir