vendredi 17 mars - par gruni

Valls - La vengeance du 49/3

Manuel Valls attend patiemment et compte les jours avant le grand soir du 23 avril. Car à l'écouter Benoît Hammon serait éliminé dès le premier tout de la présidentielle avec le score humiliant de "10%", voire même moins. Voilà qui arrangerait bien ses affaires. Toujours d'après l'ancien Premier ministre, "Hamon a rompu avec la ligne réformiste du PS. Il est sur un programme écolo-gauchiste qui tourne le dos non seulement à ce que nous avons fait depuis trois ans". Pire encore, le programme du vainqueur de la primaire serait selon lui "une reprise des revendications de tous les zadistes du monde", voire le "recyclage de l'écologie d'extrême gauche". 

Voilà qui est dit, mais Valls a un autre souci. Une partie de ses troupes est "En Marche" dans la direction de Macron. Or, si après l'élection il veut reconstruire un PS en ruine, il doit garder ses soutiens pour ensuite se venger des frondeurs qui l'avaient poussé à l'utilisation du 49/3 pour faire passer la loi travail. Ce qui explique ses propos pour le moins acides contre Hamon pour garder la main et préserver son ambition future. Autre motif de sa vengeance, la cuisante défaite à la primaire de La Belle Alliance Populaire où il s'était lamentablement discrédité en promettant de supprimer le fameux article 49/3. Donc, plutôt que d'attaquer Macron qui est sur une ligne proche de la sienne, Valls tire sur le maillon faible, Benoît Hamon. Le candidat socialiste qui tente désespérément de s'accrocher au wagon de tête en sortant un catalogue à la Prévert de propositions de gauche. De plus, comme Hamon c'est définitivement coupé de l'électorat social-démocrate, où donc peut-il chercher des voix pour tenter d'au moins limiter les dégâts ?

D'ailleurs, les observateurs et les électeurs attendent avec impatience le premier débat avant le premier tour, mais aussi le duel de la mobilisation entre Mélenchon et Hamon. Les mélenchistes qui marcheront le 18 mars à la Bastille, et les hamonistes à Bercy le 19 pour leur "grand meeting parisien". Rassurons-nous ils gagneront tous les deux, comment pourrait-il en être autrement.

Si vous suivez de près les ébats, les débats, les off et autres sournoiseries des coulisses du microcosme politique, rien ne doit plus vous surprendre. Car malgré les menaces d'excommunication du PS pour ceux qui auraient la tentation de se mettre En Marche. Certains élus socialistes ne veulent pas que Hamon tape trop fort sur Macron "car "demain, au second tour, les deux candidats ont partie liée", et "Benoit ferait mieux d'attaquer Le Pen et Fillon". Réponse claire et nette de "Camba" aux inquiets, "c'est exactement ce que je lui ai dit !".

Bien sûr ces déclarations ne sont que des potins lancés par on ne sait qui pour semer la zizanie dans la pagaille ambiante d'une famille politique en décomposition. Vous n'êtes pas obligés d'y croire, c'est d'ailleurs sûrement encore pire que ça.

 



33 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 17 mars 17:53

    Il va falloir se boucher le nez si on veut vraiment continuer à voter.

    Choisir entre les latrines qui débordent et la fosse septique en fin de vie, il faudrait de toutes façons regarder où on marche !
    Ca ressemble aux écuries d’Augias, et les électeurs pourraient avoir l’illusion de reconnaître Héraclès dans une des candidats, mais il faut arrêter de croire aux mythes. 
    Les seules choses qu’on pourrait demander à tous ces gens serait de s’abstenir de nous polluer et de les obliger à nettoyer eux-mêmes leur saloperie.

    Mais, là non plus, faut pas trop rêver.



    • gruni gruni 17 mars 19:01

      @Jeussey de Sourcesûre


      Une seule solution... Canard-wc

  • Cadoudal Cadoudal 17 mars 19:16

    Les gauchistes en sont toujours à disserter sur le sexe des anges...

    Pendant ce temps là à Constantinople :

    « J’en appelle à mes citoyens, mes frères et sœurs en Europe […] Allez vivre dans de meilleurs quartiers. Conduisez les meilleures voitures. Vivez dans les meilleures maisons. Ne faites pas trois, mais cinq enfants. Car vous êtes l’avenir de l’Europe. Ce sera la meilleure réponse aux injustices contre vous. »
    https://francais.rt.com/international/35378-erdogan-turcs-vivant-europe-faites-pas-trois-cinq-enfants-avenir


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 17 mars 20:57

      @Cadoudal

      Je ne sais plus qui a dit : pour servir sa politique intérieure, Erdogan a plus besoin d’ennemis que d’amis.


  • troletbuse troletbuse 18 mars 01:17

    Eh Grounichou, vous faîtes dans le polar maintenant ?
    Rassurez moi, pour mettre article excellent (comme pas d’habitude), il faut bien cliquer sur l’étoile de gauche, non ?  smiley


  • fred fred 18 mars 07:43
    Second tour.....macron-MLP
    Je le répète depuis des mois !
    pas la peine d’instituts de sondages faut juste lire entre les lignes !

    • GetREDy 18 mars 14:50

      @fred


      On peut měme aller encore plus loin en affirmant que Macron sera élu car les jeux sont DEJA faits. Dans son entourage proche, ses soutiens les plus influents ne le cachent měme pas.
      Leur attitude ainsi que cette certitude qu’ils affichent avec une rare arrogance est un véritable déni de démocratie.
      Il faudrait vraiment ětre aveugle pour voir les choses autrement.

    • GetREDy 18 mars 15:09

      @GetREDy


      La cerise sur le gateau serait de se retrouver, car il est probable qu’ une ouverture soit toujours possible, avec en marche deux Emmanuel dans le futur gouvernement. smiley smiley smiley
      Belote, rebelote et dix de der. La totale. Qui prend les paris ?
      Au point ou on en est. !!!..............

  • Fergus Fergus 18 mars 09:44

    Bonjour, Gruni

    Article lucide sur l’état du PS.

    Faute d’un accord entre eux qui s’imposait compte tenu de la rupture au PS entre la ligne progressiste et la ligne libérale, Mélenchon et Hamon sont bien partis pour se ramasser tous les deux une veste.

    Le premier parce que, comme tu l’as souligné, il n’a en effet aucune réserve de voix dans un électorat socialiste appelé à être très largement phagocyté par Macron.

    Le second parce que, malgré un projet séduisant et de nature à rénover en profondeur le fonctionnement de nos institutions, il ne parvient pas à convaincre au delà des électeurs habituels de la gauche radicale.

    Certains éditorialistes pointent ces deux-là en soulignant qu’« ils ne veulent pas vraiment le pouvoir ». Et le fait est que les évènements ne sont pas loin de leur donner raison, particulièrement lorsque l’on comprend que Mélenchon et Hamon ont tacitement signé un accord de non-agression qui n’empêche pas les arrières-pensées, chacun des deux espérant la... 4e place au détriment de l’autre.

    Tout cela est désolant. Je n’en voterai pas moins Mélenchon parce que je ne peux pas faire autrement si je veux rester fidèle à mes idées, mais sans illusion. Et ce n’est pas la marche Bastille-République d’aujourd’hui qui changera grand chose au niveau de l’électorat. Et pour cause : les images de la marche de la France Insoumise seront neutralisées dans les JT par celles du meeting de Hamon à Bercy.

    Bonjour la frustration !


    • gruni gruni 18 mars 10:00

      @Fergus


      Bonjour Fergus

      Complètement d’accord avec ton analyse. Quant à l’objectif de la 4ème place visé par les gauches, le mot frustration est bien le minimum. 

    • jmdest62 jmdest62 18 mars 10:39

      @gruni
      Gruni et Fergus sont d’accord ! .........la messe est dite.  smiley
      @+


    • Fergus Fergus 18 mars 12:02

      Bonjour, jmdest62

      Ce n’est pas parce que Gruni et moi sommes d’accord que la messe est dite, mais parce que dans un pays majoritairement à droite il ne pouvait y avoir de place pour 2 candidats visant une qualification au 2e tour. Or, je persiste à affirmer qu’une très large partie des programmes de Mélenchon et Hamon est compatible et aurait pu donner lieu à un projet commun élaboré sur candidature étiquetée ni PS ni FI.

      Très franchement, à quoi servira-t-il que Mélenchon gagne 2 ou 3 points par rapport à 2012 en profitant de la faiblesse de Hamon ? Certainement pas à grand chose. Or, le risque qui est sous-tendu par une performance de ce niveau est bel et bien l’enterrement de « L’avenir en commun » comme a disparu le projet du Front de Gauche après le relatif échec de 2012.

      Certes, on peut comme LO et le NPA attendre... attendre encore... attendre toujours que la rue vienne en renfort massif des attentes des militants de ces partis. Mais attendre ainsi, à la manière du lieutenant Drogo dans « Le désert des tartares », est-ce bien raisonnable ???


    • troletbuse troletbuse 18 mars 12:53

      @Fergus
      Et le petiy bisou à Grounichou ?


    • gruni gruni 18 mars 12:54

      @jmdest62


      J’attendais de vous autre chose que « la messe est dite », une analyse différente est contradictoire par exemple. 

    • troletbuse troletbuse 18 mars 16:45

      @gruni
      une analyse différente est contradictoire
      J’espère que vous avez fait une faute d’inattention. Vous sortez des pléonasmes maintenant. smiley


    • jmdest62 jmdest62 19 mars 07:37

      @Gruni

      l’ analyse différente et contradictoire a déjà maintes fois été exposée :
      1) Que Hamon vire l’es « arrivistes » de son parti ....(ça devient de moins en moins difficile ....ils font tous leurs valises ) OU qu’il quitte son parti et se rallie à la FI.
      2) Les « vrais socialistes sincères » écoeurés par toutes les magouilles de la direction du PS finiront par rejoindre la FI.
      @+
      Juste un p’tit exemple récent : 
      La semaine dernière le maire PS d’une sous-préfecture de ma région recevait en grande pompe « le p’tit gros » qui nous sert encore de président ....motif : inauguration de la nouvelle médiathèque.
      Trois jours après , on apprend le ralliement du maire PS à Manu « t’as vu mon costard » Macron.....Bizarre , j’ai dit bizarre tiens ! comme c’est bizarre ?
      @+

    • gruni gruni 19 mars 08:00

      @jmdest62


      Voilà au moins votre opinion, c’est tout de même mieux que simplement la messe est dite. Même si je comprends et apprécie l’ironie, donner un avis sur un forum c’est quand même plus intéressant. 
      Sincèrement, je crois que ce maire PS de votre région était convaincu de rejoindre Macron avant la visite de Hollande.

    • jmdest62 jmdest62 19 mars 09:44

      @gruni

      « ....Voilà au moins votre opinion, c’est tout de même mieux que simplement la messe est dite. Même si je comprends et apprécie l’ironie, donner un avis sur un forum c’est quand même plus intéressant. .... »
      Bien d’accord avec vous..... mais relire et ré-écrire toujours la même chose c’est , un chouia , lassant.
      Quant à M. le Maire .....Ben moi j’crois bien que « pépère » est venu lui donner ses instructions . 
      Dans la presse on parle des « cadors » mais au niveau terrain l’exode des élus « Solfériniens » est également en train de s’organiser.
      @+

  • baldis30 18 mars 12:26

    bonjour,

    hypothèses valables, mais seulement hypothèses......

    Par contre il faut mettre à la porte de TOUS LES PARTIS tous ceux qui ont renoncé à leur parole lorsqu’ils ont participé aux primaires en tant que candidats, ainsi que tous ceux qui ont renié leurs convictions ...

     certes le mandat impératif n’existe pas en droit français, MAIS LE MEPRIS DES CITOYENS se payera !


  • Clouz0 Clouz0 18 mars 12:51
    Futurs frustrés, bien le bonjour !
    2017 sera l’année de toutes les frustrations.

    Il y aura bien un président élu à la sortie de ce capharnaüm politique mais il aura été élu par défaut : Vote utile, vote barrage ou élection du moins pire ou du moins dangereux. (À ce stade Macron tient le rôle)
    À l’extrême gauche où l’on ne peut pas raisonnablement penser gagner des élections présidentielles, on sera finalement parmi les moins frustrés. Le rêve continuera sans plus de possibilité de réalisation, mais, l’espoir fait vivre, camarades !
    À l’extrême droite où l’on se heurtera au plafond de verre, la frustration sera réelle et intense, mais on se fera une raison en se disant que cela finira par passer la prochaine fois.
    À droite, au centre ou à gauche, hormis pour les macronistes convaincus (il y en a sûrement), on se résoudra à voter Macron avec de gros doutes et beaucoup d’amertume de ne pas avoir eu un candidat en situation de défendre correctement les lignes traditionnelles. Restera une parcelle d’espoir : que Macron parvienne à réaliser des réformes et qu’il soit ferme en politique internationale et ferme au plan national avec les volontés communautaristes. Pas gagné.

    Primaires, piège à cons ! 
    Elles ont eu certes le mérite de contraindre Hollande et Sarkozy à quitter la scène mais elles ont accouché de deux prétendants incapables de briguer sérieusement à se qualifier au second tour.

    • gruni gruni 18 mars 13:07

      @Clouz0


      Un frustré vous répond qu’il trouve votre analyse juste et pertinente. 

  • alain_àààé 18 mars 14:00

    excellent article mais il aurait fallu parlé aussi de MELENCHON car il faudra conté avec lui.c est un fait que ni HAMON,ni MELENCHERON ne seront au 2e tours.mais nous le peuple nous nous ferons roulé dans la farine car la loi du code du travail qui va mettre des millions de gens a la rue et au chomage ne rigolerons peut étre plus mais attention au retour de baton car ses politiciens qu ils soient de droite ou de gauche et toucherons des milliers d euros a ne rien faire pourraient se retrouver avec les gens devant leur portes


  • Sozenz 18 mars 14:35

    valls se met contre Hamon pour finir de casser le ps qui doit disparaitre pour faire place au développement d’ une Europe économique libérale , puis une politique mondialiste qui ne sera pas empreinte de social, mais bel et bien de la volonté de la mise en esclavage des hommes .
    iln y a plus de droite ou de gauche . et non pas parce que les idées ont disparu ; mais parce que l on veut les faire disparaitre en montrant que les politiques de droite ou de gauche ne tiennent plus les idées qu’ il avançaient durant leurs présentations .
    ils font croire ainsi que l esprit de droite ou de gauche n existe plus . et que les gens eux même , non plus cet esprit là ; Quelle « magnifique » manipulation .
    mon discours peut paraitre excessif voir paranoïaque . mais bon . je ne suis pas plus allumée que ces hommes d affaire qui vont faire des guerres économiques , des guerres , des ventes d armes , des brevet du vivant, imposition d un codex alimentarus etc ...
    tout le monde sait que les gargantua sont des mange’- sans faim .
    Bref . l objectif pour les présidentiels , c est de faire le ménage autour de macron . c est Macron qui_ a été choisi pour etre president . et tout est fait pour que cela aille dans ce sens .
    Tous les cons se jetteront sur macron ... ils iront voter macron pour leur plus grand malheur . ils auront été voté pour le libéralisme débridé, pour le capitalisme, pour les lobbies etc ...
    Les gens sont trop cons pour voir qu ils se font manipuler . le pire c est que dans quelques temps quand ils déposeront leur bulletin de vote dans l urne , ils croiront vraiment qu ils ont fait le meilleur choix ...
    c est fatiguant à force ..
    .


    • Fergus Fergus 18 mars 15:38

      Bonjour, Sozenz

      « ils auront été voté pour le libéralisme débridé, pour le capitalisme, pour les lobbies etc ... »

      C’est bien pourquoi il fallait une alliance de progrès pour donner au peuple français une chance d’échapper à la fatalité d’une fuite en avant libérale.


    • troletbuse troletbuse 18 mars 15:47

      @Fergus
      Vous avez oublié de m’ajouter « d’échapper à Fillon, Sarkozy ; Marine, Asselineau et Macaron ».
      Zut, j’ai mis Macaron.
      Je corrige « ’d’échapper à Fillon, Sarkozy ; Marine, Asselineau »
       smiley  smiley


    • troletbuse troletbuse 18 mars 16:32

      @Fergus
      Trop marrant ceux qui se mettent une note « excellent » après avoir écrit leur message  smiley


    • tartemolle 19 mars 09:35

      @Sozenz

      « On fait quoi concrètement ? »

      Livrons nous à un pronostic sur la seule question qui vaille : les français vont faire quoi le 7 mai ? A mon humble avis ils vont élire MLP car plus ou moins consciemment ils savent que Macron, c’est hollande bis, il suffit de décortiquer son semblant de programme (que nous avons fini par avoir...) pour en être convaincu. Or les français ont dit ce qu’ils pensaient de hollande. Le niveau d’exaspération dans ce pays est à son comble et ça les sondages ne le prennent pas en compte ../..


    • tartemolle 19 mars 09:38

      @Sozenz
      ../.. De plus ils savent que 5 ans de Macron cest la poursuite du blocage du pays et de la régression pour ouvrir la porte de lElysée en grand à MLP en 2022. Donc autant en finir tout de suite avec la gauche et loligarchie au pouvoir, quitte à déboucher avec MLP sur une destruction créatrice à la Schumpeter  : effondrement politico-économique dès mai 2017 avec MLP et reconstruction du pays avec des nouveaux venus dès la fin 2017


  • bernard bernard 18 mars 16:16

    En avril, comme d’habitude, il va falloir choisir entre le moins mauvais ou... le moins pire bref, entre la peste ou le choléra.

    Depuis 40 ans, c’est devenu une normalité comme le vote « utile », comme le vote « républicain ».
    Ce fameux vote qui nous a amené ou nous en sommes aujourd’hui. Et beaucoup vont recommencer, ou pas, une fois de plus...voter pour le moins pire, le cheval de bataille de certains. 
    Il n’y a peut-être pas 47 millions environ d’(électeurs)abrutis en France, mais j’en connais un grand nombre.
     smiley
    Quelle misère !


    • GetREDy 18 mars 16:59

      @bernard

      Pour ce qui est du cheval de bataille de certains, LE prochain poulain dressé comme il se doit á accéder aux écuries ne sera qu’en tout et pour tout, que le troisieme cheval de Troie de la ploutocratie en place apres Sarkozy et Hollande. 

      Voire peut-ětre le quatrieme si l’on compte notre ancien premier sinistre sorti de nulle part, étant quasiment inconnu á l’époque et ne faisant seulement que 5% á la primaire de 2012 pour ensuite accéder directement au poste plus que convoité que celui du ministere de l’intérieur (celui ou l’on sait tout ce qu’il se passe) pour finalement ětre parachuté chef du gouvernement. On ne peut que tres rarement voir une ascension aussi vertigineuse en politique. 

      Macron n’en est que la suite logique. Pour ces gens lá, on ne laisse rien au hasard.
       

  • smilodon smilodon 19 mars 14:06

    @ l’auteur : Je n’aime pas beaucoup VALLS, pourtant je comprends sa réaction à ne pas vouloir soutenir HAMON !....
    ..... Ce « mec » (Hamon), n’a pas arrêté de lui mettre des bâtons dans les roues toutes ces années où il aura été 1er ministre !.....Avec ses « potes » les « frondeurs » !.....
    ..... N’importe qui à la place de VALLS (moi le premier), chercherait à se venger !......
    ..... J’aime pas VALLS, mais je reconnais qu’il a des « c.......s » !....
    ......Et je le comprends PARFAITEMENT !........
    ......Si j’avais voté aux « primaires » de la gauche, c’est pour VALLS que j’aurais voté !....Pas pour l’autre « zèbre » !.... Celui-là n’a rien dans la tête, exceptés les « grands poncifs socialos » !......
    ..... VALLS à « l’étoffe » !... Celui-là n’a que la « couture » !......
    ..... Adishatz.


    • gruni gruni 19 mars 14:42

      @smilodon


      D’autres part, Valls accusé de trahison aurait trahi ses électeurs s’il avait soutenu Hamon. De toute façon, la promesse de tous les candidats de soutenir le vainqueur de la primaire était une hypocrisie. On ne peut pas soutenir un candidat qui a une ligne trop éloignée de la sienne. Toutefois Valls n’a pas tenue une autre promesse, celle de s’effacer pour laisser le champ libre au vainqueur. La raison s’appelle Macron, bien sûr.

  • troletbuse troletbuse 20 mars 06:50

    Mais Grounichou vous n’avez pas transformé votre torchon en tabac. Et même si cela était, ce n’aurait pas été du havane mais du tabac de chine  smiley Du verbe chiner naturellement


Réagir