samedi 29 octobre 2016 - par ddacoudre

Y aura-t-il des panous panous pour la police ?

Chacun se rappelle cette histoire qui servait à discréditer VGM. En chasse en Afrique chez ses amis dictateurs, rentré à Paris il raconte sa chasse, j’ai tiré une gazelle et deux panous, un beau lion et trois panous. Il énumère ainsi son tableau de chasse, composé d’un bon nombre de panous. N’osant interrompre le président tous se taisent malgré DES regards ébahis à l’annonce des panous. Le ministre des affaires étrangères L'interroge, c’est quoi des panous et de s’entendre répondre : je ne sais pas mais chaque fois sortait des buissons des bêtes noires avec des bras en l’air qui criaient en les agitant Panous Panous.

Pas de permis de chasse pour les flics. Les hommes ne sont pas des Panous. Les droit de l’homme protège tous les individus et la peine de mort à été abolie en France, il n’est donc pas question de la faire entrer par un bais.

Article 3. Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 30. Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un État, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

Ainsi, la vie, la liberté, la sureté des personnes implique que ceux qui les entravent en soient dissuadés. Aujourd’hui nous ne savons que faire usage seulement de la répression pour garantir la vie, la liberté, et la sureté de chacun. Tous les responsables politiques de Juppé, Sarkozy, le Pen, etc. tous hommes intelligents, savent qu’elle a ses limites. Ils savent, pour ceux qui la soutiennent inconditionnellement, qu’ils sont dans une stratégie d’acteurs politiques pour des voix électorales. Ils savent qu’ils utilisent la peur d’une population vieillissante et d’une France « droitisée » qui en appelle en permanence à la répression contre toutes observations par les sciences sociales et politiques de ses limites, où elle finit, ni par être dissuasive, ni par être exemplaire. Depuis les gaulois nous avons observé cela.

L’intelligence voudrait que l’on apprenne cela aux citoyens pour qu’ils essaient d’imaginer d’autres processus, pour qu’ils trouvent d’autres solutions, pour qu’ils innovent, comme on le leur demande en permanence en économie. Que nenni, ce qui est bon pour l’économie ne l’est pas pour la sureté, en économie l’on a besoin de génies, en sécurité de cons et les politiciens et le FN en particulier veulent des cons. Même les USA ont des états qui ont aboli la peine de mort. Eux qui sont toujours prêts à tuer tout le monde au nom des droit de l’homme ont pléthore d’études, comme les canadiens, qui démontrent que la peine de mort n’est ni dissuasive, ni d’exemplarité. L’histoire en témoigne, ceux du FN qui nous avaient promis en 1981 une recrudescence de mort lors de la suppression de la peine de même nom se sont plantés. J’ai déjà expliqué que ce sont des enchevêtrements de conditions sociales qui influencent le plus le développement de la délinquance et de la criminalité

Le Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (Cesdip). Ainsi, l’évolution du nombre d’homicide depuis 81 baisse malgré des pics momentanés, et ce n’est pas lié à l’existence ou nom de la peine de mort. En revanche, le lien entre l'abolition de la peine de mort et l'allongement des peines prononcées aux assises semble, lui, avéré. Pour preuve, en l'espace de trente ans, le nombre de prisonniers condamnés à la réclusion à perpétuité a plus que doublé, Il faut dire que, depuis 1981, le code pénal n'a cessé de se durcir. En 1994, une « période de sûreté perpétuelle » a été instaurée pour les personnes reconnues coupables de meurtre sur mineur de moins de 15 ans doublé de viol ou de torture. Dans ce cas, un condamné ne peut être libéré qu'après avoir passé trente ans derrière les barreaux. Cette sévérité accrue des peines a été confirmée tout récemment avec l'adoption, en février 2008, des « peines de sûreté ». Elles permettent, en effet, de retenir indéfiniment les personnes considérées comme potentiellement dangereuses à leur sortie de prison. Plusieurs associations de justiciables se félicitent de cette évolution. C'est notamment le cas du délégué général de l'Institut pour la justice, Xavier Bébin, qui voit dans ces lourdes sanctions « le meilleur compromis entre, d'un côté, la nécessité de protéger la société et, de l'autre, le respect de la vie humaine via l'abolition de la peine de mort ». Une opinion que ne partage pas l'Observatoire international des prisons (OIP), qui fustige « la relégation sociale définitive qui accompagne souvent les longues peines ».

Juste pour souligner que le laxisme supposé qui justifierait le retour à la peine de mort est faux, même s’il semble séduire les citoyens que l’on effraie avec des mensonges à partir d’événement réels.

Alors, des demandes émanent pour réclamer des renforcements de peines, est-ce que nous allons en arriver à condamner à 25 ans de prison pour avoir volé une part de pizza, comme en Californie en 1995. C’est cela que d’aucun appellent la justice.

D’autres voix fustigent les remise de peine qui ont été modifiées en 1984, qui donc sait que la loi qui les régie date de 1875.

Les individus condamnés à titre définitif avant l'entrée en vigueur de la présente ordonnance bénéficieront de la réduction prévue à l'article 4 de la loi du 5 juin 1875, dans les conditions visées audit article pendant toute la durée de leur peine.

Les individus condamnés à titre définitif à la relégation avant l'entrée en vigueur de la loi du 3 juillet 1954 pourront bénéficier de la libération conditionnelle, pendant le cours de leur peine principale, dans les conditions fixées à l'article 2 de la loi du 14 août 1883.

Face à l’ignorance de la population le FN à beau jeu d’affirmer des contre-vérités comme son porte parole Nicolas Bay selon lequel : l’abolition de la peine de mort en 1981 a provoqué « l’effondrement de l’ensemble de l’échelle des peines, ce qui fait qu’aujourd’hui, il n’y a plus de perpétuité réelle L'abolition de la peine de mort en 1981 a généré ce laxisme dont on fait aujourd'hui lourdement les frais. Ça fonctionne, un drame survient il vent son mensonge à la télé et aux journaux, et quand un autre arrive il recommence.

Si nous en sommes arrivé à ce que des citoyens adhérent aux thèses frontistes il a bien fallu que ça leur entre par les oreilles et les yeux pour atteindre le cerveau.

Si je fais ce crochet par la peine de mort, c’est que les actes de civilisation se caractérisent par la protection de l’existence et de l’existence de tous, même quand un tue. Dans l’échelle du développement "civilisationnel", la loi du talion fut une avancée face à la barbarie qui était d’usage et la facilité à tuer un voleur de pizza. Dorénavant l’on ne pourrait pas faire plus que ce qui nous avait été fait.

L’on ne pouvait donc que voler une part de pizza au voleur de pizza, crever un œil à celui qui vous en avait crevé un. Nous savons que cela a dégénéré à son tour en barbarie punitive, jusqu’à la révolution où l’incarcération est entrée dans le système punitif, la privation de liberté, et au lieu de voler à l’autre la pizza ou lui crever un œil, nous lui versons un dédommagement, les DI. Cela nous a fait revenir au principe de la loi du talion, alors que les DI étaient versées par les riches pour éviter la prison. Et en matière de conciliation cela se pratique encore.

Nous n’avions donc pas évolué depuis ces siècles, près de cinq milles ans, et l’abolition de la peine de mort à introduit une rupture. Pas extraordinaire puis que nous avons introduit la perpétuité que certain ne voudraient pas voir limitée à trente ans histoire de renouer avec la loi du talion il a tué nous sommes civilisé nous ne le tuons pas mais nous allons le laisser mourir à petit feu. Nous avons introduit par ce bais une persécution. C’est ainsi que les remises de peines sont un acte d’humanisation, un acte » civilisationnel » de ceux qui savent que la répression a ses limites et qu’il vaut mieux réinsérer les hommes, et que tout homme dispose d’une faculté de résilience.

Alors, quand les policiers demandent la révision du droit de la légitime défense, de quoi s’agit il.

USgp police- FO. Il faut attendre. Pour le symbole, il y a quand même l'alignement des sanctions pour outrage à policiers sur celles des magistrats. Est-ce important symboliquement ? C'est important. Il faut que l'on comprendre, en France, que lorsque que l'on touche à un fonctionnaire de police, les peines doivent être absolument impitoyables. Il faut que la justice soit impitoyable. Mes collègues se plaignent d'une pression insupportable et de la politique du chiffre. Il faut cesser cette politique du chiffre qui se fait au détriment de la sécurité.

ALIANCE POLICE. Il est anormal que les policiers soient soumis à la même règle que les citoyens….un policier qui se trouve face a un homme armé qui le menace ou menace quelqu’un il doit pouvoir faire feu après deux somations, sans que ce soit pour autant un permis de tuer.

USSA police. Jean-Marc Falcone, directeur général de la police nationale promet un "plan de sécurité publique". "C’est insuffisant parce qu’on attend du concret, répond Philippe Capon, secrétaire général UNSA Police, invité de Jean-Jacques Bourdin lundi. Rien n’a changé, alors qu’il faut que ça change, ce sont les attentes des collègues. On ne peut plus se contenter de promesses. Ils ont encaissé 650 millions lire le lien ci-après) Les policiers souffrent, c’est une réalité". La mise en place d’une réponse pénale forte, pour toutes les agressions à l’encontre des représentants de l’État et des membres de force de l’ordre

Ce qui n’est pas dit aux citoyens c’est que par le protocole du 11 avril 2016, signé par l’UNSA police, s’élève pour la police et la gendarmerie à 650 000 000€. http://police.unsa.org/ . Dispositions de ce protocole que n’a pas signé USgp police http://www.interieur.gouv.fr/ .  Ensuite face à la grogne le gouvernement a débloque 250 000 000€ supplémentaire. Au total cela fait 900 millions €.

Ainsi, chacun d’eux veut une réponse pénale forte, mais aucun, vous pouvez visiter leurs sites, ne dit si cette réponse forte, ces peines impitoyables, ces mesures pour citoyen anormal, est tuer le voleur de pizza.

En conclusion, nous n’avons pas à tuer un panous panous, sauf en cas de légitime défense. Article 122-5.N'est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d'elle-même ou d'autrui, sauf s'il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l'atteinte.

N'est pas pénalement responsable la personne qui, pour interrompre l'exécution d'un crime ou d'un délit contre un bien, accomplit un acte de défense, autre qu'un homicide volontaire, lorsque cet acte est strictement nécessaire au but poursuivi dès lors que les moyens employés sont proportionnés à la gravité de l'infraction.

La sommation pour tuer quelqu’un n’existe pas dans le code pénal. Article R431-1

Pour l'application de l'article 431-3, l'autorité habilitée à procéder aux sommations avant de disperser un attroupement par la force :

1° Annonce sa présence en énonçant par haut-parleur les mots :

" Obéissance à la loi. Dispersez-vous " ;

2° Procède à une première sommation en énonçant par haut-parleur les mots : " Première sommation : on va faire usage de la force " ;

3° Procède à une deuxième et dernière sommation en énonçant par haut-parleur les mots : " Dernière sommation : on va faire usage de la force ".

Si l'utilisation du haut-parleur est impossible ou manifestement inopérante, chaque annonce ou sommation peut être remplacée ou complétée par le lancement d'une fusée rouge.

Toutefois, si, pour disperser l'attroupement par la force, il doit être fait usage des armes mentionnées au IV de l'article R. 431-3, la dernière sommation ou, le cas échéant, le lancement de fusée qui la remplace ou la complète doivent être réitéré

En fait la sommation que réclament les policiers n’est que le droit de tuer face à l’agression d’une personne qui le menace ou menace autrui avec une arme. C’est la boite de pandore ouverte, car en l’absence d’avoir un mort qui explique la situation il aura toujours été sommé de se rendre. Ainsi, la peine de mort ne sera plus prononcée par la justice mais exécutée par le policier. Et par ce biais nous ferons rentrer dans les faits une peine de mort qui a été abolie. Quant aux peines impitoyables j’ai du mal à les imaginer. Si les citoyens sont égaux, il en est qui sont psychologiquement affaiblis, soit par leur jeune âge, soit par la vieillesse, soit par une déficience, et il est vrai que les peines sont plus sévères, mais je ne pense pas que ce soit le cas d’adultes armés dont la tâche est justement d’affronter les risques. Une société où la police a le droit de tuer hors légitime défense est une dictature. J’écris souvent que les policiers et les gendarmes n’ont pas à risquer leur vie, pour cela c’est la réponse sociale à la fracture qui existe qu’il faut modifier pour qu’ils n’aient pas pour mission de garder la misère.



44 réactions


  • adeline 29 octobre 2016 11:41

    Bonjour et merci de votre article, à mon avis on ne peut pas faire un parallèle entre l’usage d’armes létales par la police en action et la peine de mort autrefois jugée.


    • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2016 12:42

      @adeline
      bonjour je ne compare pas des armes à la peine de mort, la mort reste la mort, c’est est notre destination finale. nous nous sommes tellement entre tuer que nous avons cru bon d’écrire que chaque humain à droit à la vie, cela implique que l’on ne peut tuer que si quelqu’un veut attenter à notre vie, c’est la légitime défense. nous avons pléthore d’exemples où nous tuons pour rien d’autres personnes pour un tas de motifs, cela ne nous donne pas le droit de les tuer dans le cadre de la loi du talion, nous ne sommes plus il y a 5000 ans. et faire entrer la possibilité de tuer quelqu’un en lui disant parce que il veut nous tuer, deux fois je vais tirer je vais tirer, on sera mort avant.
      les policiers ont la lourde tâche d’apprécier une situation de risques éminents pour leur vie. c’est loin d’être facile. c’est plus facile à dire qu’à faire.Dans notre société tst décès doivent faire l’objet d’une déclaration, par maladie c’est le toubib qui la fait aux autorités pour signaler que le décès est normal, en cas de suspicion quand à la légitimité du décès, il y a une enquête, il en est de même pour la légitime défense. la légitime défense ne signifie pas qu’il faut attendre de se faire tirer dessus pour riposter. Avoir sa vie en danger face à une arme ? cela peut être un couteau un bâton, n’importe quel objet avec lequel l’un a l’intention de tuer l’autre, alors il va sommer deux fois puis tire sur quelqu’un qui le menace avec n’importe quel objets pris pour arme.
      c’est aussi difficile que cela et je pense que cela ouvre la porte à bon nombre de bavures.c’est la question que je soulève.
      cordialement ddacoudre.over-blog.com.


    • Jeekes Jeekes 29 octobre 2016 15:30

      @ddacoudre

       Heu...
      C’est qui « VGM » ?

    • Alice Rupert 29 octobre 2016 16:23

      @Jeekes
       
      « C’est qui « VGM » ? »
       
      L’article est faux dès le départ. Ce n’était pas VGM.
       
      C’était un belge qui était retourné chasser au Congo après la décolonisation, en compagnie de quelques autres amis belges.
       
      L’auteur devrait vérifier ses sources avant de se lancer bille en tête dans la rédaction d’un article basé là-dessus.
       
      Ce n’est pas sérieux.


    • Alren Alren 29 octobre 2016 17:19

      @adeline

      Bonjour et merci de votre article, à mon avis on ne peut pas faire un parallèle entre l’usage d’armes létales par la police en action et la peine de mort autrefois jugée.

      Vous avez tout à fait raison. Les jurés qui prononçaient la peine de mort pensaient connaître les tenants et aboutissants de l’affaire ainsi que la personnalité de l’accusé qu’ils estimaient ne pas avoir de circonstances atténuantes ; ils étaient suivis en cela par le Président de la République qui refusait le droit de grâce.

      Cela n’a pas empêché que des innocents soient guillotinés ou l’auraient été sans doute sans l’abolition de la peine de mort qu’il s’agisse de Christian Ranucci, exécuté alors qu’il y avait un doute considérable sur sa culpabilité, de Patrick Dils, accusé du meurtre barbare de deux enfants et qui a eu la faiblesse d’avouer un double homicide qu’il n’avait pas commis, ou de Omar Raddad, le Marocain, accusé et jugé sans preuve indubitable d’avoir tué une dame âgée de la haute bourgeoisie, blanchi maintenant seulement par l’ADN.

      Le policier, confronté dans la rue à un ou des délinquants n’a pas ces éléments et, comme on le dit justement, ne peut pas se substituer à un jury d’Assises pour décider de qui doit vivre et qui doit mourir.

      Néanmoins, il est parfaitement légitime qu’il ne soit pas entravé dans sa légitime défense ou celle d’une victime potentielle.

      La règle pourrait être d’autoriser l’usage d’armes de service si l’individu a fait feu ne serait-ce qu’une fois et quelle que soit la direction de son tir, qu’il utilise donc une arme réelle (un certain nombre de braquages se font avec des armes fictives et ceux qui les utilisent ne mettent pas réellement la vie d’autrui en danger) ou qu’il a fait couler le sang avec une arme blanche ou de destination, en essayant autant que possible que le tir ne soit pas létal mais incapacitant.

      Une commission indépendante devrait enquêter systématiquement dans tous les cas.


    • Alren Alren 29 octobre 2016 17:22

      @Alren

      Je ne suis pas responsable du fait que mon texte soit en caractère gras : je ne pense pas qu’il soit plus important que les autres.
      Je le rédige préalablement sur un traitement de texte quand il est assez long. Ceci explique peut-être cet effet. Mille excuses.


    • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2016 17:40

      @Jeekes
      bonjour Valérie Giscard d’Estaing.


    • Jeekes Jeekes 29 octobre 2016 18:05

      @ddacoudre
       

      Ha oui...

      Valer( y ) Giscard d’ ( M )estaing !

       smiley 



    • hunter hunter 29 octobre 2016 18:08

      @Jeekes

      Le vieux débris qui nous a pondu la constitution européenne, la fameuse à laquelle le peuple de France a dit NON par referendum en 2005, à 55%, et qu’un certain petit nain à talonnettes a fait voter deux ans plus tard, par ses potes Hollande, Valls, bref toute la racaille qui vient en ce moment essayer de nous séduire !

      En fait c’est VGE qu’il eut fallu écrire, pour Valéry Giscard d’Estaing !

      Valéry Giscard en fait, tout simplement, car la particule a été achetée par son père je crois, au début du XXème !

      Il est noble comme moi je suis physicien quantique !

       smiley

      Adishatz

      H/


    • Pimpin 29 octobre 2016 18:15

      @Alren
      Ne confondez pas un tribunal où tout le monde est confortablement (je suppose) assis, a largement le temps (je suppose aussi ...) d’étudier le cas, et une situation sur le terrain où un policier doit décider en quelques secondes, voire fractions de secondes, le tout dans le stress et la précipitation, si la personne qui est en face de lui a une vraie arme ou pas, s’il va tirer ou pas (s’il le fait c’est trop tard le flic est mort).


      Le flic défend sa peau et celles des gens honnêtes, et il a très peu de temps pour prendre la décision, je dirais même que ce n’est pas une question de réflexion mais de réflexe.

      On ne peut pas reprocher à un flic d’avoir tiré sur quelqu’un qui brandit une arme dont on se rend compte par la suite qu’elle est factice. C’est le problème, la responsabilité de celui qui veut faire croire que c’est une vraie, il faut bien le comprendre et arrêter de raconter des salades.

      Je pense que des délinquants, des criminels prennent en toute connaissance de cause la décision d’affronter la police, c’est à eux d’en assumer l’entière responsabilité et d’accepter qu’il y aura une riposte.

      Le problème c’est qu’il faut leur dire une fois pour toutes et les mettre devant ces responsabilités, plutôt qu’accabler des flics qui ne font que leur boulot, ce qui ne fait que les conforter dans leur délinquance sans gros risque.

      Et puis il faudrait que les forces de l’ordre aient un entraînement suffisant (je parle plus haut de réflexe). 3 séances de tir de 18 cartouches par an, c’est ridicule ! Il ne faut pas s’étonner qu’ils aient quelques difficultés dans le maniement de leur arme.

    • Jeekes Jeekes 29 octobre 2016 18:24

      @hunter
       

      Bien sur, c’était de l’humour...

      Je connais l’oiseau, devenu un misérable débris qui continue à nous coûter la peau du cul d’ailleurs.

      Je ne suis absolument pas croyant. Mais si je l’étais je dirais vivement qu’il crève pour aller rendre compte de ses saloperies ailleurs qu’ici !

      Bon, ceci dit, vivement qu’il crève quand même. En emmenant avec lui une autre pourriture ; jacquot-du-cul-des-vaches.

      Les autres survivants sont hélas trop encore jeunes pour espérer en être débarrassés prochainement. Mais deux sur quatre, ça nous ferait déjà de l’air.

      Et à moi, tellement plaisir ! 
       


  • Etbendidon 29 octobre 2016 11:43

    Et ben on est gâtés ce WE de la toussaint : pléthore d’articles gauchos et cocos, on se croirait le 1er mai

     smiley

     

    Bon si on écoute le dédé à moudre tout serait si bien sans ces salauds de flics.

    Note : C’est seulement quand les flics arretent des fachos là qu’ils plaisent à dd.

    La peine de mort non sauf pour les fachos

    Ce n’est pas de la géométrie quantique (C pour Dugué) mais variable

     

    Allez une petite histoire de pasnous

    Un belge (a-t-on encore le droit de dire ça avec les dédés) visite une réserve  en Afrique
    Tous les animaux qu’ils rencontrent, il s’exclame oh le beau dangerous

    Si bien qu’à la fin le guide lui demande pourquoi il répète toujours ça (comme le gaucho dédé)

    Le belge étonné répond : Mais à l’entrée il y a écrit : All animals are DANGEROUS !

    ^^

    Brulou brulou gueulent les racailles en lançant les molotov
    pas nous pas nous disent les salauds de flics
     smiley


    • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2016 13:39

      @Etbendidon

      bonjour merci pour l’humour. imagine un peu qu’il y a beaucoup de chrétiens sociaux cathos ou protestants qui pensent comme moi, et qui de dit que les flic sont des salauds, j’ai un neveu qui ne l’ai pas du tout, un bof que j’embrasse même s’il est fachos. que veux-tu que je te dise, quand des gens ont peur d’un arabe qui les regarde, il doivent être belge.
      c’est un promeneur qui dans la campagne voit un troupeau de mouton dit au berger, je travaille à IBM et en 2 secondes je vous dis combien vous avez de bêtes, le berger lui parie un mouton qu’il se trompera, parie pris, 2 secondes passe et il annonce 468 êtes. c’est gagner prenez une bête.le promeneur part le berger l’interpelle et lui dit si je devine votre nationalité vous me rendez ma bête. parie tenu, Vous êtes Belge, gagné comment avez vous su , il n’y a qu’un belge pour prendre le chien. sur ce je vais au champignons, je ne ramasse que les gauchos et cocos, ils sont rouge et quand ils ont des point blancs de royalistes c’est des amanites.
      cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


  • Pimpin 29 octobre 2016 11:48

    Je ne suis pas du tout d’accord avec cet article bourré d’outrances. 


    Non, les forces de l’ordre ne tireront pas sur les « panous ». 
    Non, elles ne tireront pas sur les voleurs de pizzas.

    Par contre, si elles veulent interpeler ce voleur de pizza, que ce dernier se rebelle, qu’il faille user de la force pour le maîtriser, si elles sont obligés de se mettre à plusieurs et qu’au cours de cette bagarre le voleur de pizza décède, alors les intervenants ne doivent pas être accusés de quoi que ce soit. 

    S’ils sont bombardés par des pierres, des cocktails Molotov et autres objets dangereux pouvant blesser gravement ou tuer, alors l’utilisation de leur arme est légitime.

    Pour contrer une violence sans se mettre en danger, il est nécessaire d’appliquer une violence plus importante, et souvent bien plus importante. C’est comme ça, il faut en être conscient, il faut bien l’expliquer.

    Les délinquants sont habitués à la garantie de l’absence de riposte des forces de l’ordre, et c’est inacceptable. Il faut clairement établir les règles et expliquer qu’à partir d’une date, les forces de l’ordre riposteront systématiquement à toute violence par une violence plus importante.
     
    Les « panou » n’exercent pas de violence contre les forces de l’ordre, ils ne risquent rien, ils risquent bien plus de la part des délinquants. Alors que quelques délinquants se fassent tuer de temps en temps, vraiment cela ne me fait ni chaud ni froid.

    Quant à la peine de mort (qui a été abolie sans être remplacée par rien, c’est un fait), il faut arrêter le baratin à faire pleurer dans les chaumière sur le sort de ceux qui la méritent. Dissuasive ? sans doute très peu. Son principal intérêt c’est de se débarrasser une fois pour toutes des plus dangereux. Et encore une fois cela ne me fait ni chaud ni froid, c’est leur choix, ils en assument les conséquences.

    Vos pleurnicheries sur le sort de salopards, et votre comparaison outrancière avec les « panous », non merci.



    • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2016 13:45

      @Pimpin
      bonjour je respecte ton point de vue, mais naturellement je ne le partage pas , alors va jusqu’au bout de ta démarche et demande l’abrogation des droits de l’homme et l’instauration d’une dictature. enfin il faut savoir lire ce que j’écris je ne pleurniche sur personne, je raisonne ce qui est une denrée rare chez les gens du FN, ce qui ne veut pas dire que tu en sois, et si tu crois que c’est en tuant des gens que l’on évacue la délinquance et la criminalité, inscris toi à l’université de formation des forces de police ils t’apprendront que c’est faux, car eux le savent.
      cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


    • sirocco sirocco 29 octobre 2016 13:58

      @Pimpin

      Le fait divers de l’homme qui vient d’être tué à Echirolles montre que si, les forces de l’ordre deviendront extrêmement dangereuses pour tout le monde (même pour un passant qui se trouvait là au mauvais moment au mauvais endroit), ou pour un manifestant... Les flics ne s’embarrasseront plus d’arrêter quelqu’un de menaçant ou d’inquiétant : ils le descendront. Comme aux Etats-Unis.


    • Pimpin 29 octobre 2016 15:16

      @ddacoudre
      Les droits de l’Homme ? quelle version ? Tenez je vous en donne une, allez-voir ici : 


      Lisez bien l’article 2 du Titre I ! Et raisonnez puisque vous dites que vous en êtes capable.

      Et puis je ne vois pas en quoi utiliser une violence supérieure à ceux qui s’arrogent le droit d’en imposer une serait le fait d’une dictature. 
      Par contre la dictature des délinquants, non merci. Il faut de quoi leur répondre.

      On n’évacuera jamais totalement la délinquance et les criminels, mais ce n’est certainement pas en leur laissant le dernier mot, en refusant de répondre à leur violence qu’on empêchera leur expansion.


    • Pimpin 29 octobre 2016 15:23

      @sirocco
      Ah parce qu’à Echirolles l’homme tué était « un passant qui se trouvait là au mauvais moment au mauvais endroit » ?

      Vous n’avez pas l’impression de dire une grosse bêtise ?
      Si on respecte les force de l’ordre et qu’on ne les agresse pas, eux ou d’autres personnes, on n’a rien à craindre contrairement à ce que vous voulez nous faire croire d’une façon totalement abusive.


    • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2016 18:06

      @Pimpin

      bonjour il me semble que j’ai copier l’article 30 que ceux qui ont signé cette déclaration reconnaissent. c’est celle de 1948 que l’on bafoue en permanence. la convention européenne défait ce que la déclaration à fait, nous ne sommes pas mieux que les états théocratiques et autres musulmans ils reconnaissent d’abord la charia qui inclus la mort et ensuite reconnaissent les droits de l’homme. pimpim il ne s’agit pas de laisser le dernier mot aux délinquants et autres malfrat qui est sont une constante sociétale, mais seulement de reconnaitre que ce sont des êtres humains couvert par la déclaration des droits de l’homme de 1948 et que nous n’avons pas à la triturer pour passer outre le principe du respect de la vie en y opposant celui de la sécurité à ce titre tuer en dehors de la légitime défense en élaborant des convention passe droit qui l’institue en droit ou comme les religieux en mettant dieu avant. entre les deux ce sont encore eux les plus crédible nous nous ne sommes que des hypocrites. Pour que tu comprennes mieux pour quoi j’ai une position aussi nette,je suis pour que’ l’on déclare la guerre crime contre l’humanité. et puis quoi encore l’on feraient de lois pour ne pas tuer des animaux et l’on accepterait de tuer des hommes en s’en arrogeant le droit de le faire pour ne pas être puni et en justifier. le fait de se foutre sur la gueule est inné pour le plus gros morceaux et gagner la femelle, s’entre-tuer est culturel, l’on peut donc l’éviter.
      cordialement.


    • Pimpin 29 octobre 2016 18:38

      @ddacoudre
      Bonjour aussi. 

      Si tout le monde était comme vous, il n’y aurait pas de soucis. 
      Le problème c’est que ce n’est pas le cas. Il y a des gens qui n’ont rien à faire des droits de l’homme (je soupçonne même que c’est le cas pour nombre de politiques qui pourtant donnent des leçons de morale, le lien que je vous ai donné en dit long sur ce qu’ils se réservent le droit de faire).

      Ces gens n’ont rien à faire de leur prochain, ils ne croient qu’en leur richesse et bien être, prétendent profiter de la vie au maximum, à tout prix, même s’il faut exploiter, menacer, torturer, tuer pour cela. Même au risque d’être tué. Ca passe ou ça casse, ils s’en moquent, c’est leur vie.
      C’est leur choix, c’est à eux d’assumer. Quant aux gens honnêtes, leur droit, leur devoir c’est de ne pas se laisser faire, ne pas devenir des pigeons qu’on plume à loisir sans qu’ils réagissent. 
      La nature humaine est ainsi, on n’y peut rien.

      Alors moi je préfère qu’on soit sans pitié pour ceux qui décident de vivre dans la violence, plutôt que voir des gens honnêtes plier sous leur joug.

      Qu’est-ce qu’on a dans le cas des policiers qui se sont fait récemment cramer dans leur voiture ? Un quartier dans lequel des bandes de voyous ont instauré un système totalitaire pour protéger leurs trafics, leurs agressions. Les habitants doivent s’y plier.
      Une caméra gêne, ils la cassent. Des flics tentent de la protéger, ils les font cramer. Que va-t-il se passer si on continue de les laisser faire ? ils vont s’étendre, imposer leur loi violente à de plus en plus de gens. C’est intolérable.
      Pour les arrêter, il n’y a pas d’autre possibilité que d’être plus violent qu’eux. Je sais que c’est dur à comprendre pour quelqu’un de pacifique, mais il n’y a pas d’autre solution, même avec des risques réels de bavure. C’est ainsi, donc autant le faire avec une police forte, soutenue et correctement entraînée.
      Cordialement aussi.

    • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2016 23:36

      @Pimpin

      la nature humaine n’est pas ainsi faite. il est juste que nos comportements culturels font partie entière de la nature et n’en sont pas un élément séparé, mais la particularité du culturel c’est de pouvoir être souple pour pouvoir s’adapter à l’évolution que nous développons en rétroaction. ce que tu dis, les civilisations d’avant la loi du talion disaient pareil.celles aussi qui sacrifiaient des humains à leurs dieux, non par ce qu’elles étaient barbares, mais parce qu’elles offraient ce à quoi elles tenaient le plus,la vie, si bien que quand il leur a été demandé de tuer un animal à la place elles avaient le sentiment de trahir leurs dieux.
      il en est toujours ainsi. je pourrais te développer pourquoi c’est nécessaire qu’il en soit ainsi, non pour que ça reste en l’état, car rien ne reste jamais en l’état, mais pour la forme de viabilité que cela demande pour constituer une tendance applicable et durable avec toujours ses exceptions, ce que l’on appelle les effets pervers ou suivant leur nature les francs tireurs. Le fait de les désigner ainsi sont la preuve d’une organisation culturelle et non naturelle au sens ou tu l’entends car alors elle s’appliquerait sans modification possible de notre part et désignation. sur une planète où la mort et un changement d’état angoissant, si nous sommes capables de penser, d’imaginer, de concevoir les moyens de préserver la vie , c’est que dieu pour ceux qui croient, que la nature, que les lois objectives qui commandent l’univers que nous ne connaissons pas, le permettent. alors tuer les autres en est partie intégrante bien sur, mais l’évolution vers laquelle nous entraine l’existence c ’est la préserver et sans exclusive. nous réduisons ainsi tous les cas de risques mortels et je ne vois pas pourquoi aux motifs que tu soulèves nous accepterions ceux-ci ou les guerres.
      cordialement.


  • JL JL 29 octobre 2016 12:02

    Bonjour DD,

     
     je suppose que vous parliez de VGE ?
     
     Au fait, que sont devenus les TASER qui avaient tant de bruit il y a quelques années ?
     
     Quelqu’un a-t-il une idée ?


    • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2016 13:48

      @JL
      bonjour oui c’est bien cela. aucune idée, a creuser. je sais qu’il y avait eu quelques accidents avec, si mes souvenir son bon un arrêt cardiaque et des brulures
      cordialement ddacoudre.over-blog.com.


    • leypanou 29 octobre 2016 14:13

      @JL
      Au fait, que sont devenus les TASER qui avaient tant de bruit il y a quelques années ?  : le taser est utilisé par les BST entre autres de la police, mais il faut être habilité pour en avoir, autrement dit formation plus habilitation.
      Les actions des policiers sont très réglementées, pour ceux qui ne le savent pas. Mais il y a aussi des brebis galeuses, comme partout.


    • hunter hunter 29 octobre 2016 18:11

      @JL

      Il ne tient plus la charge, et une batterie de remplacement coûte trop cher, donc il pourrit dans les tiroirs !


  • bluerage 29 octobre 2016 15:15

    Ah là là, encore un article gaucho qui peut se résumer en CRS = SS, si c’est tout ce que vous pouvez dire alors oui la vieillesse est bien un naufrage...

    Après ça ne vous étonnez pas que les bas du front comme vous représentent 10 pour cent maxi des intentions de vote, heureusement le bon sens populaire est encore partagé par une grande majorité de nos concitoyens, continuez à aboyer les chiens de garde...vous faites d’autant plus de bruit que vous savez que vous ne représentez plus rien.


    • Jeekes Jeekes 29 octobre 2016 15:34

      @bluerage 


      « CRS = SS »
       
      C’est pas complètement faux !

    • Pimpin 29 octobre 2016 15:56

      @Jeekes
      Hum ... expliquez cela à ceux qui ont connu les deux .... Bon, il n’en reste plus beaucoup, c’est dans doute pour cela que certains ne savent visiblement pas de quoi ils parlent.


    • Jeekes Jeekes 29 octobre 2016 16:14

      @Pimpin
       

      Mon vieux, j’ai p’têt pas connu les SS, mais j’ai eu quelquefois maille à partir avec les CRS.

      Donc j’extrapole... 
       


    • Pimpin 29 octobre 2016 17:02

      @Jeekes
      Alors lisez les récits des rescapés des SS, des témoins de l’époque, et comparez !

      Maintenant, si vous balancez des pavés et autres objets agressifs sur les CRS, ne vous étonnez pas qu’ils ripostent. Et encore on ne peut pas dire qu’ils ripostent beaucoup face aux agressions dont ils sont victimes.
      Jean-Marie Le Pen a été condamné pour avoir dit que l’occupation allemande n’avait pas été particulièrement inhumaine.
      Il a été condamné pour contestation de crime contre l’humanité, crimes perpétrés par les sinistres SS ont expliqué ses contradicteurs. 
      Alors de deux choses l’une, quand vous mettez au même niveau CRS et SS, soit il faut accuser les CRS de crime contre l’humanité, soit il faut vous accuser de contestation de crime contre l’humanité.

    • Jeekes Jeekes 29 octobre 2016 18:09

      @Pimpin
       

      De ce que je connais d’eux pour les avoir vu à l’oeuvre, je suppute qu’il ne s’agit que d’un problème de chefs.

      Les uns comme les autres, prêts à tout, vous expliqueront qu’ils n’auront fait qu’obéir aux ordres... 

       

    • Pimpin 29 octobre 2016 18:45

      @Jeekes
      Oui, les militaires, la police, obéissent à leur chef, c’est la règle obligatoire pour cause d’efficacité, et les contestataires sont toujours sévèrement punis.

      Les chefs sont en réalité les politiques. Ceux que nous élisons, ne l’oubliez pas. 
      Alors si vous voulez une police de bisounours, dont les délinquants se moquent, si vous voulez que ces délinquants puissent prospérer, si vous voulez que la politique se fasse dans la rue par ceux qui sont les plus violents dans les manifestations, alors votez pour les politiques laxistes. 
      Sinon, votez pour ceux qui veulent réhabiliter la police. 
      Vous avez le choix. Mais méfiez vous des menteurs.

    • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2016 19:39

      @bluerage

      je ne vois pas le rapport avec le droit de tuer un citoyen, protéger la vie serait être gaucho alors je veux bien être gaucho. tu imagines s’il faut être particulièrement con pour crier CRS - SS, c’est la marque d’un naufrage de l’instruction. jusqu’à preuve du contraire les CRS n’ont conduit personne dans une chambre à gaz, mais avec le FN au pouvoir cela pourrait être possible. iol ne vont pas faire la chasse aux Rebeus au fusil, il y en a trop. il faudra bien qu’ils trouve un moyen d’extermination , mais pas le gaz c’est vieillot et c’est connu, tu voix pour dire des conneries tu n’es pas forcément le meilleur.  smiley
      cordialement.ddacoudre.over-blog.com .


    • Pimpin 29 octobre 2016 19:45

      @ddacoudre
      Mais où êtes donc vous allé chercher que le FN voulait faire la chasse aux Rebeus ? il ne faut pas croire toutes les conneries racontées sur ce parti.


    • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2016 23:49

      @Pimpin

      c’est la suite logique. le FN a une tendance à la fascisation, il ne s’agit pas la d’une insulte mais de la reconnaissance de différents critères qui le caractérise et que nous retrouvons chez lui. Paxon a bien développé tout cela dans l’analyse du fascise à travers le monde. il n’est pas le seul parti dans ce cas de « droite » ou de « gauche » pour faire court. une caractéristique est celle de toujours finir par la désignation d’un ennemie de l’intérieur et son élimination qui d’élargie toujours à la communauté désigné comme telle.
      http://ddacoudre.over-blog.com/article-le-musulman-remplacera-t-il-le-juifs-70363168.html.
      cordialement.


    • WakeUp 30 octobre 2016 08:44

      @ddacoudre
      Mais qu’est-ce que vous racontez ? C’est le FN qui veux tuer des rebeus ? La peine de mort abolie ?
      La France passe son temps à aller buter du barbu qui est resté pépère dans son pays. On appelle ça une intervention humanitaire d’ailleurs !

      Si je résume :
      -Se défendre contre un délinquant dangereux (rebeu ou non) en France : pas bien
      -Tuer des gens qui ne nous ont rien fait (systématiquement arabes ou noirs) pour leur apporter la démocratie : bien
      Synthèse :
      Vous êtes des guignols.


    • ddacoudre ddacoudre 30 octobre 2016 18:14

      @WakeUp

      bonjour tu as des raccourcis « croquignolesques ». je ne dis pas que le FN veux tuer des rebeus je dis que s’il prends le pouvoir il le fera, touts les partis à tendance fascisant que ce soit le FN ou un autre en arrivent toujours après une période d’embellie qui ne dure jamais de tuer ceux qu’ils désigne comme étant les ennemie qui empêchant la poursuite de l’embellie.
      cordialement.http://ddacoudre.over-blog.com/article-le-musulman-remplacera-t-il-le-juifs-70363168.html.


    • WakeUp 2 novembre 2016 12:07

      @ddacoudre
      Je ne fais que décrire l’actualité. Les raccourcis et les projections sont de votre côté. Et « croquignolesques » n’est pas exactement le mot.
      Pour l’instant il y a des partis qui tuent effectivement des rebeus restés tranquillement chez eux, et c’est pour ces partis que vous voterez au second tour.
      Le fascisme est devant vous et est déjà au pouvoir.
      Que dire de plus sinon qu’il va falloir se réveiller ?


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 29 octobre 2016 16:39

    est-ce que nous allons en arriver à condamner à 25 ans de prison pour avoir volé une part de pizza, comme en Californie en 1995

    L’honnêteté intellectuelle (mais cette vertu a-t-elle droit de cité ici ?) voudrait que l’auteur mette cette condamnation dans son contexte.
    Jerry Dewayne Williams a été condamné comme multirécidiviste en vertu de la Three strikes law.
    Il avait déjà été condamné à de multiples reprises auparavant, en particulier pour vol et possession de drogues (2 de ces condamnations étant considérées comme ’sérieuses’ par le juge) voir :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_des_trois_coups
    ou plutôt la version américaine de l’article
    https://en.wikipedia.org/wiki/Three-strikes_law

    L’efficacité de ce type de lois fait débat, certains auteurs avançant même qu’elles pourraient être à l’origine d’une augmentation des homicides et des tirs sur des policiers (violences qui n’existent pas selon la doxa gaucholâtre, il y aurait tout au plus des protestations justifiées contre l’exclusion sociale)
    http://injuryprevention.bmj.com/content/early/2015/12/30/injuryprev-2015-041825

    En 2012, cette loi a été modifiée en Californie dans un sens moins répressif (ou plus laxiste ?) suite à un referendum.


    • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2016 20:24

      @Robert Lavigue
      bonjour c’est juste, cela ne change pas grand chose à la disproportion quand il est dit et écrit que la sanction doit être proportionné au fait. qu’il ait eu des antécédence tquel qui soit ne change pas le morceau de pizza0 l’on ne juge pas la moralité de l’individu mais le fait.
      c’est le glissement qui est intervenu en France grâce à Sarkozy, l’on juge la dangerosité avec toute la suggestivité que cela comporte, car il n’y a pas de mesure collective et ce qui jugent n’ont qu’une mesure intime. c’est comme l’intime conviction, c’est bon pour les hommes de l’âge de pierre, pas pour le 21 siècle.
      cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 29 octobre 2016 21:07

      @ddacoudre

      C’est un peu plus subtil que ça chez les Américains.
      La loi des trois coups ne vise pas à punir un individu pour une infraction donnée, ni même pour l’ensemble de son oeuvre (d’où la nécessité d’une sanction proportionnée), elle vise à protéger la société d’un individu multirécidiviste (selective incapacitation).
      Dans un cas c’est une sanction individuelle, dans l’autre c’est une sanction sociale.

      Le glissement intervenu en France, n’a rien à voir avec ça. On reste dans la seule punition de l’individu, avec un minimum le cas échéant.
      Ce qui est fort logique, puisque dans la France libérale-libertaire (une conséquence des Lumières et de Mai 68), l’individu primera toujours sur la société. Les Américains n’ont pas encore régressés jusqu’à ce point, mais ils y travaillent dur !

      Par ailleurs, un peu plus haut, vous citez la forte augmentation des condamnations à perpétuité. La suppression de la peine de mort n’y est peut-être pour pas grand chose.
      Il y a une trentaine d’années, on accordait beaucoup plus facilement des circonstances atténuantes pour des considérations psychiatriques (ou psychologiques ?). D’où des peines plus sévères aujourd’hui.
      Mais, c’est un autre problème...


    • ddacoudre ddacoudre 30 octobre 2016 00:16

      @Robert Lavigue

      je t’accorde que je ne suis pas beaucoup informé sur le droit américain dont je trouve qu’il est irréaliste quand l’on peut en arriver à cumuler des peines qui dépassent la durée de l’existence humaine. la maniéré dont l’on puni ses semblables est le signe de l’évolution d’un comportement civilisé, qu’il s"agisse d’une communauté ou de l’individualisme.je citais la loi du talion qui était une réelle marque de progrès il y a 5000 ans. aujourd’hui nous trouverions barbare que l’on crève un œil à qui vous en a crevé un, mais nous trouvons normal la peine de mort pour qui a tuer, et dans le cas de ce qui m’a fait écrire l’article des policiers auraient le droit de son application dans un élargissement de la légitime défense, sur la présomption d’un sentiment d’insécurité face à quelqu’un disposant d’une arme sans savoir si elle s’accompagne d’une intention de tuer. je sais que ce n’est pas facile j’ai eu ’occasion mainte fois dans ma vie d’affronter seul des groupes et il faut rapidement trouver celui qui sera suivi, sinon se tromper est fatal. dans l’existence tout un tas de citoyens se trouvent devant des situations de ce genre où il faut qu’ils analysent vites sans se tromper.
      cordialement


  • OMAR 29 octobre 2016 17:29

    Omar9

    Bonjour ddacoudre

    Je trouve excessif, immoral, inhumain de condamner une personne « à 25 ans de prison pour avoir volé une part de pizza »,

    Mais quel sort, quel verdict doit-on prononcer envers des voyous qui ont voulu mettre fin à la vie de la manière la plus bestiale, la plus barbare, des représentants de l’ordre, des personnes chargées de leur protection et bien-être ?

    Et puis, si l’on commence à trouver des solutions pour que des « sauvageons » ne deviennent pas des « nazillons » ?


    • ddacoudre ddacoudre 29 octobre 2016 20:33

      @OMAR

      bonjour je n’ai pas de solutions miracles la solution se fera jour si l’on pose cette interdiction de tuer ou d’enfermer à vie. si l’on ne la pose pas aucune solution n’apparaitra. quand la religions juive à posé le principe divin de tu ne tuera point, les hommes s’égorgeaient à qui mieux mieux. s’il avait attendu que les hommes ne s’entre tuent pas pour le dire ils attendraient encore. parce que ils ont posé ce principe humaniste, nous avons 5000 ans plus tard fait la déclaration des droits de l’homme. si eux pour tuer « punitivement » ils invoquaient les commandements divins, ce n’est plus notre cas. les actes les plus barbares ce ne sont pas eux qui les commettent, ce sont nos bombes et celles des autres bien sur.
      cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


Réagir