mercredi 10 décembre 2008 - par Babar

Enfant oublié : 8 mois avec sursis requis contre le père

« La peine à laquelle il est déjà condamné est une peine à vie » a déclaré hier Me Thierry Monot, l’avocat d’Eric , ce père a oublié son petit garçon de deux ans et demi dans sa voiture, en plein soleil. L’enfant est mort d’insolation. Le procureur réclamen huit mois avec sursis. Verdict demain jeudi.

La famille n’a pas voulu se porter partie civile dans cette affaire dont le jugement sera rendu demain jeudi. Le 15 juillet dernier, Eric, pharmacien à Pont-de-Chéruy (Isère) « oublie » Yanis, son fils de 2 ans et demi, dans sa voiture. Au bout de deux heures sous le soleil, un passant aperçoit l’enfant dans le véhicule et prévient l’enfant et la police. Trop tard. L’enfant est mort. Quand le père a découvert le terrible drame il a juste dit « J’ai tué mon fils. Comment ai-je pu l’oublier ? ». Ce jour-là ce n’est pas seulement son fils qui est mort, mais lui aussi. Deux vies.

L’affaire a été jugée hier. Le procureur a requis huit mois de prison avec sursis. « Le père, un pharmacien de 38 ans, présent à l’audience, était poursuivi en correctionnelle pour homicide involontaire. Son épouse, qui ne s’est pas portée partie civile, avait demandé au procureur d’abandonner les poursuites » rapporte France Info.

« A défaut de pouvoir fournir une explication à l’inexplicable, la Justice demande une sanction pénale. Le procureur de la République, qui a choisi délibérément de renvoyer ce dossier en correctionnelle, réclame une peine de 8 mois de prison avec sursis » précise Libération.

« "L’inattention et l’imprudence sont des fautes caractérisées", a déclaré à l’audience le procureur Franck Rastoul. "Il faut que vous disiez que ce comportement est répréhensible." » rapporte encore TF1





Réagir