mercredi 17 juillet - par C’est Nabum

Contrôle routier inopiné

Peur sur la route …

JPEG Il est bien loin le temps où un gendarme qui arrêtait un véhicule, gratifiait ses occupants d’un salut, d’un sourire accompagnés d’un martial geste de la main. Les gants blancs octroyaient alors une solennité qui incitait sans doute le digne représentant de la maréchaussée à une grande courtoisie, y compris quand il s’agissait pour lui de dresser procès-verbal pour une infraction au code de la route.

Depuis, nous avons changé d’ère, franchi un cap nous conduisant dans un tout autre monde. Les sourires ont été rayés de la face de ces soldats de la route, bardés de gilets pare-balle, armés, sourcilleux et menaçants. Nous sommes devenus des ennemis et non des usagers de la route. La méfiance est devenue défiance et plus encore. Entre eux et nous, il n’y a plus la place pour une aimable plaisanterie. Pire, le moindre geste, relève désormais de la menace mortelle.

Nous sommes prévenus et pourtant, nombre encore de nos concitoyens n’ont pas encore compris que nous avons définitivement renoncé à l'appellation Gardien de la Paix. Notre démocratie se transforme progressivement en dictature sournoise, brimant les libertés individuelles, plaçant les citoyens sous contrôle permanent et faisant d’eux des délinquants en puissance, des dangers potentiels.

De retour d’une fête marinière en compagnie de mon ami Gérard, pilote intrépide, nous fûmes arrêtés dans notre trajet par le surgissement soudain d’un faisceau lumineux. Un signal stressant, inopiné, violent de nature à provoquer une réaction de crainte. Avant de comprendre qu’il s’agissait d’un contrôle routier, nous nous demandâmes déjà quel crime nous avions pu commettre sans nous en rendre compte.

Point de salut, le pandore n’est pas là pour jouer les amabilités. Il se place à hauteur de la portière arrière, braque un projecteur puissant sur l’intérieur du véhicule, forcément suspect. Deux de ses collègues se placent eux aussi à distance des malfaiteurs potentiels qu’ils viennent d’arrêter. L’homme en tenue de guerre civile s’adresse à nous de manière injonctive, cassante, brève. L’école policière a certainement écarté de sa formation les formules de politesse. L’aménité n’est plus de mise dans la profession, l’inimitié l’a boutée à tout jamais !

Vos papiers ! La formule a le mérite d’être efficace et sans appel. Aucune fioriture, pas le moindre « s’il vous plait ». Il n’y a plus à se leurrer, nous sommes des ennemis de classe. Mon camarade s'exécute. Il a la conscience tout autant que le gosier tranquille. Il sort son permis et sa carte grise qu’il présente par sa fenêtre ouverte. Ça ne convient pas, l’homme s’impatiente tandis que mon ami ne comprend pas ce qu’on lui reproche. Pire même, il se trouve aveuglé par le faisceau lumineux.

Le représentant de la force est resté très en arrière. C’est au chauffeur de se contorsionner pour fournir ce que réclame l’agent. Je m’étonne à la fois de la manière dont il s’adresse à nous tout autant que de son placement très en retrait. L’homme répond sèchement qu’il ne fait que respecter les consignes, la peur est aussi dans les rangs de la police … Décidément, la démocratie en prend un sacré coup !

Pour le contrôle d’alcoolémie, les échanges sont de même nature. Un collègue apporte la pipette puis s’écarte. Des gyrophares se mettent à tourner, il faut donner de la solennité à cet instant dramatique. Gégé n’a pas fauté, il n’a pas picolé et notre tourmenteur en est presque dépité. C’est alors que je lui demande si ce contrôle est justifié par les quelques facéties que je me suis permis lors de mes contes alors que la brigade y était de faction …

C’est seulement là que l’homme nous identifie. Soudain plus aimable, il se fait enfin humain et nous salue avant que de nous laisser poursuivre notre route. Je me suis souvenu alors d’un autre contrôle, en pleine nuit, avec, sur une route de campagne sinueuse, soudain, un projecteur braqué sur le pare-brise. J’en avais eu un mouvement de surprise.

Je m’étais arrêté sans comprendre véritablement ce qui se passait. Découvrant que c’était un contrôle, je m’étais exclamé : « Vous m’avez effrayé ! J’aurais pu avoir un mauvais réflexe pour éviter ce que j’ai pris pour un traquenard ! » J’avais pensé qu’il s’agissait de pirates de la route tant la procédure était violente et agressive tandis que le projecteur m’avait totalement aveuglé. Le gendarme de me répondre sèchement : « Mais nous sommes là pour faire peur ! » Il n’y avait plus rien à ajouter. La République avait déjà basculé dans l'irrationnel !

Usagèrement leur.



43 réactions


  • ZXSpect ZXSpect 17 juillet 18:51

    De plus en plus de gendarmes et policiers sont percutés lors de contrôles routiers par des chauffards qui roulent sans permis, sans assurance ou ayant consommé alcool et stupéfiants.

    .

    Mais C’est Nabum ne se préoccupe pas de la sécurité des pandores ; il regrette le « sourire » et « la place pour une aimable plaisanterie ».

    .

    Heureusement, dans cette aventure, le gendarme « identifie » le bonimenteur vedette et devient « soudain plus aimable ».

    .

    Enfin, un contrôle routier n’a jamais « transformé la démocratie progressivement en dictature sournoise, brimant les libertés individuelles, plaçant les citoyens sous contrôle permanent et faisant d’eux des délinquants en puissance, des dangers potentiels. »… sauf lorsqu’un peu de démagogie attire lecteurs et commentateurs.


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 09:04

      @ZXSpect

      Les deux situations sont vraies hélas
      Ce qui n’excusent nullement le manque total de courtoisie de nos agents

      Nous ne sommes pas tous délinquants


    • Ruut Ruut 18 juillet 09:04

      @ZXSpect
      Permis a point avec des règles abusives ....
      Racket routier.
      Apauvrissement des travailleurs.
      Le reste en est la triste concéquence.....

      Mais Nabum as raison.
      La Bienveillance n’interdit pas le Respect de tous le monde.


    • simir simir 18 juillet 13:58

      @ZXSpect
      "De plus en plus de gendarmes et policiers sont percutés lors de contrôles routiers par des chauffards qui roulent sans permis, sans assurance ou ayant consommé alcool et stupéfiants. "

      Ça fait partie des risques du métier et tu le sais quand tu passes le concours d’où la dotation d’une arme et accessoirement d’une prime de risque.
      Si tu as la trouille tu passes le concours des impôts.

      Les métiers de couvreur et de marin pêcheur sont beaucoup plus dangereux mais ça n’attire pas l’attention.


    • Le421 Le421 19 juillet 15:50

      @ZXSpect
      Servilité quand tu nous tiens.
      Pour susciter le respect, il faut soi-même s’appliquer ce genre de conduite.
      Je vous laisse à votre attitude de bon toutou à sa mémère.
      Mais je pense aussi qu’il ne faut pas se fier aux apparences...

      De plus en plus de gendarmes et policiers sont percutés lors de contrôles routiers

      Statistique « Valeurs Actuelles » ou « Madame Figaro » ??
      Des chiffres.
      A une époque aussi, la bande à Bonnot tirait sur tout porteur d’uniforme...
      Quel est le nom du dernier représentant de l’ordre (rire !!) qui s’est fait révolveriser lors d’un contrôle routier ?
      J’attends...


  • foufouille foufouille 17 juillet 18:52

    ça fait juste 20 ans que c’est comme ça ............


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 09:04

      @foufouille

      C’est vrai


    • Et hop ! Et hop ! 18 juillet 14:48

      @foufouille

      La cause c’est que Sarkozy a mis la Gendarmerie sous la direction du Ministère de l’Intérieur, donc les gendarmes se comportent comme des flics, et plus comme des militaires.

      La Gendarmerie est issue de la Maréchaussée qui avait la juridiction souveraine en matière de point d’honneur, de politesse et de courtoisie entre les gentilshommes.


    • Paul Leleu 18 juillet 21:02

      @Et hop !

      Sarkozy a aussi changé les uniformes... pour faire plus grunge et plus gore... la violence américaine, ça le faisait kiffer... mais nous sommes un pays européen, continental... par un far-west délabré.

      nous finirons comme les pays sous-développés d’Amérique centrale, qui sont le parfait exemple de « l’américanisation du pauvre »...


  • Raymond75 17 juillet 19:00

    De fait, l’uniforme influe sur la mentalité : en uniforme de guerre ont devient un guerrier et la personne interpellée est un délinquant probable ; et comme vous l’avez dit certaines conditions de contrôles peuvent créer des réflexes de peurs et des comportements qui mettent en danger les citoyens contrôlés.

    Aux USA, le policiers sont seuls et savent que tout le monde est armé : ils ont peur d’où de nombreuses bavures.

    En Grande Bretagne ou en Italie, les policiers ont des uniformes ’civils’, seyants et respectables, et sont toujours aimables, ce qui n’exclue pas la fermeté.

    Les seuls policiers français qui inspirent le respect naturellement et n’ont pas besoin de faire du cinéma sont les motards ; ils inspirent un respect naturel, et ne font pas des contrôles systématiques.

    On pourrait au moins demander que l’officier qui dirige le groupe porte son uniforme civil.


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 09:05

      @Raymond75

      On pourrait demander une tenue moins guerrière


    • Et hop ! Et hop ! 18 juillet 15:57

      @C’est Nabum

      Ils avaient des uniformes de ville avec vestes, chemises, cravates, tenue d’hiver, tenu d’été, tenue de fête, tout le monde avec un képi, même les hommes du rang.

      Mais on leur a donné des tenues de vigiles de supermarché, ils sont en pullover ou en sweet shirt avec inscription GENDARMERIE, avec casquette populaire américaine.

      Ces costumes vulgaires et méprisables leur ont fait perdre de l’autorité, donc les oblige à plus de contrainte pour se faire obéir et respecter.


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 16:38

      @Et hop !

      L’habit fait le moine tout autant que le soldat


    • hgo04 hgo04 18 juillet 18:34

      @Raymond75
      «  »«  »Aux USA, le policiers sont seuls et savent que tout le monde est armé : ils ont peur d’où de nombreuses bavures.

      «  »"

      Aux usa un flic annonce à la radio qu’il a besoin d’aide, et il en a en deux minutes, voir moins.

      En gendarmerie ?? il a besoin d’aide la demande à son gradé qui en réfère à son supérieur, qui la demande à l’échelon compagnie qui analyse ses ressources, fait appel aux genarmes les plus proches disons.. 30 minutes pour les plus proches, qui cherchent l’endroit sans le trouver (pas de GPS), qui en rendent compte à leur gradé, qui en réfère à son supérieur qui en avise la compagnie..

      Bon, je caricature.. mais à peine..


    • Paul Leleu 18 juillet 21:03

      @C’est Nabum @ Raymon 75

      c’est Sarkozy qui a mis en place ces foutus uniformes de rambos dégénérés... ça avait fait scandale à l’époque


  • BRémy BRémy 17 juillet 23:46

    ça dépend des situations.
    mais globalement, je n’ai pas à me plaindre des gendarmes.
    je ne dirai pas la même chose des flics ...


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 09:05

      @BRémy

      Vous avez de la chance


    • BRémy BRémy 18 juillet 12:03

      @C’est Nabum

      de la chance, non.
      Mais à part avoir été nassé à Nantes ou ailleurs lors de manif (les ordres d’en haut), les bleus ne m’ont pas trop emmerdé lors des derniers contrôles routiers. Cela dit, j’ai une excuse : je ne bois pas d’alcool, et ne fume pas. c’est peut-être la raison.


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 16:38

      @BRémy

      Vous êtes un sage


    • Paul Leleu 18 juillet 21:04

      @BRémy

      au cours des Gilets-Jaunes, les Gendarmes mobiles se sont autant « amusés » que les CRS... il faut arrêter la légende...


  • dominique 18 juillet 08:20

    Et pourtant quand ils ont besoin de vous, si si cela arrive, ils sont très polis et avenants. Comme quoi...


  • Traroth Traroth 18 juillet 11:35

    Tout le monde déteste la police.


    • Ruut Ruut 18 juillet 12:18

      @Traroth
      Non.
      La Police et la Gendarmerie sont de base appréciés, désirés et soutenus par les citoyens.

      Car maintenir la paix Sociale est TOUJOURS une excellente chose.

      A l’inverse le Racket Routier effectuer par ces mêmes représentants de l’état fait qu’ils sont de moins en moins appréciés.
      Le Racket des travailleurs allant ou revenant au travail sur des limitations abusives dans des zones non dangereuses font qu’ils sont fuis.

      Le Racket effectués près des lieux de récupération des enfants ou d’achats de biens lié à un déficit de place de stationnement font qu’ils sont de plus en plus mal vus.

      Le tout cumulé, fait que leurs actions malveillantes subie par les citoyens (imposées par les autorités) sont supérieures à leurs actions bienveillantes visibles (Arrêt des criminels, assistance à la population etc…).


    • jymb 18 juillet 13:16

      @Ruut

      Bravo
      Etat, FdO, municipalités, préfets, conseils généraux...tous cultivent une autophobie rance, haîneuse, pognoneuse, paralysante, et au finale créatrice de bouchons, pollution, perte phénoménale d’activité et de temps, rancoeur et réactions protestaires
      Tout est à remettre à plat, tout
      Mais il y a du travail


    • simir simir 18 juillet 14:04

      @Ruut

      Et cela implique que pendant qu’ils rackettent l’automobiliste ils n’enquêtent pas où ne patrouillent pas dans les quartiers sensibles et les voyous s’en donnent à cœur joie.
      Donc oui beaucoup ne les aiment pas car en plus ce sont des trouillards. C’est bien plus calme de contrôler l’honnête citoyen que de patrouiller dans certaines cités.


    • Traroth Traroth 18 juillet 15:09

      @Ruut
      Merci de confirmer ce que je disais, donc.


    • Et hop ! Et hop ! 18 juillet 16:03

      @jymb

      François de Rugy, le ci-devant ministre de l’écologie, allait régulièrement à Nantes où il avait la femme qu’il avait abandonnée et ses enfants.

      Il montrait qu’il se déplaçait écologiquement en train...

      Et on vient de découvrir que son chauffeur du ministère l’accompagnait à Montparnasse, et faisait le trajet par l’autoroute à toute allure pour arriver avant le TGV, aller le chercher à la gare de Nantes et le conduire chez lui !!!


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 16:39

      @Traroth

      Pas nécessairement
      Il y a encore des agents courtois


    • Traroth Traroth 18 juillet 17:14

      @C’est Nabum
      Pas dans la police. Et je ne vois pas ce que la courtoisie vient faire là-dedans. La réalité, c’est que de nos jours, si on en arrive au point de devoir faire appel à la police pour quelque chose, on peut considérer que c’est foutu. Inutile d’attendre de l’aide de leur part, et je parle en connaissance de cause. Pour tabasser des manifestants et verbaliser les gens qui vont au boulot, là oui, il y a du monde !


    • Paul Leleu 18 juillet 21:06

      @Traroth

      « Tout le monde déteste la police. »...

      on n’aime pas non plus les Gilets-Jaunes fascisants qui jouent au commissaire politique sur le rond-point...


    • Traroth Traroth 19 juillet 14:39

      @Paul Leleu
      Renoncez à vos congés payés, à votre sécurité sociale, à votre retraite, faites travailler vos enfants. Ensuite, vous pourrez critiquer ceux qui luttent.


  • Pierre 18 juillet 12:52

    La semaine dernière, lors d’un contrôle, on m’a demandé si j’avais bu et après ma réponse négative, on m’a fait souffler...La prochaine fois, je dirai « oui », peut-être échapperai-je à la dégustation de l’appareil !


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 16:41

      @Pierre

      La question est de pure forme


    • Le421 Le421 19 juillet 15:57

      @C’est Nabum
      Ça m’est arrivé, j’ai répondu oui !!
      Il ne m’ont pas demandé alcool ou pas.
      Et c’était eau/sirop...
      Désolé.
      Un jour aussi, il m’ont chopé parce que j’empestais l’alcool.
      Normal, j’avais bouffé un Frisk !! Sans faire de pub, bien sûr.
      Mais j’ai bien rigolé...  smiley


  • zygzornifle zygzornifle 18 juillet 16:40

    « Pognon de dingue » inopiné ....


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 16:42

      @zygzornifle

      Inopinément leur


    • Paul Leleu 18 juillet 21:08

      @zygzornifle

      quand on voit le nombre de connards alcoolisés, jointés et drogués qui conduisent sans aucun état d’âme, on se dit qu’il devrait y avoir plus de crontrôles.

      A condition bien-sûr que ces contrôles aient pour but de purger les shiteux et les alcoolos, et pas de rackter les conducteurs honnêtes


  • hgo04 hgo04 18 juillet 18:26

    Ben oui, l’article est mesuré, mais surtout objectif.

    Oui, l’ambiance a changé, on le sait tous. La période ?? SARKO.. Vous vous souvenez ?? le flic n’est pas la pour jouer au foot.

    Le pire, c’est dans les zones rurales où opère la gendarmerie. Où est le temps ds gendarmes qui vous voyez naitre, grandir, fréquenter, puis vous marier ?

    Ou est le gendarme qui connait vos grands parents, vos parents et vous même. Parfois même vos propres enfants ?

    Disparu.. Il leur est clairement demandé de vous guetter au coin de la rue, de vous verbaliser, de vous .. bref.

    J’ai eu la chance d’en connaitre un, qui était encore de ce vieux monde. Un qui répondait à sa hiérarchie qu’un « PV » pour une ceinture, dans un petit village habité par « des vieux », ce n’était pas une contravention de 4° catégorie, ce n’était pas un PV à 135€ qu’il mettait.. Non c’était pour beaucoup 15 jours de nourriture qu’il leur enlevait à ces petits vieux qui traversaient la place pour aller en foret avec leur LADA ...

    Il m’a même été rapporté que la hiérarchie assumait même de parler de QUOTA, chose effrayante !!, et de relever impérativement le non usage de clignotants sur les rond-points CAR C ETAIT 135€ !!!

    Et depuis SARKO cela n’a fait que s’amplifier, au point tel que vous ne les connaissiez même plus ces gendarmes de village, tellement pressés de faire leurs temps et de quitter les lieux pour des endroits plus enclin à à l’épouse de trouver un travail, un collège ou lycée pour les enfants et d’autres services publics comme médecins, pharmacie, poste, commerces...

    La désertification ne touche pas que les services public, mais aussi les relations humaines. Mais comment en avoir, quand on sait ce que le regroupement des gendarmeries a fait pour que ces gens puissent avoir une vie plus en rapport avec la société civile. Leurs territoires se sont étendus, parfois jusque dans l’absurde, les envoyant à l’autre bout situé à 1 heures de route !!!!

    Vous avez raison, les temps ont changé, et ceci est irrémédiable. Ce ne sont plus VOS gendarmes, mais LES gendarmes. En bref, des inconnus autant pour vous, que vous l’êtes pour eux. Oui les contrôles se font de cette façon, gilet pare-balle, en retrait de la portière, vous obligeant à vous contorsionner, car ils veulent voir constamment vos mains, on vous demande vos papiers, rien d’autre. On leur demande des PV, rien d’autre.

    Et pendant ce temps, le taux de suicide ne baisse pas, au contraire même..


    • Paul Leleu 18 juillet 21:12

      @hgo04

      oui... il y a une petite contradiction sur ce sujet au sein de l’électorat FN...

      ils veulent du flic tape-dur... sauf quand ils se font taper sur la gueule... ça me fait penser à ce pote, frontiste, qui se fait gauler fumant son joint au volant... je peux dire qu’il l’a pas volée celle-là ! ... moi je trouvais criminel son attitude.

      et de leur côté, les flics fachos, défendent le banquier macron en tabassant les Gilets-jaunes...

      c’est pas très cohérent


    • hgo04 hgo04 19 juillet 06:50

      @Paul Leleu
      Je ferai une réponse de Breton...
      p’tete ben qu’oui, p’tete ben qu’non.
      Vous aurez remarqué, sauf en faisant usage d’une très mauvaise foi, que la criminalité ne baisse pas, en france, mais est toujours en augmentation.
      Vous confondez la police dans le sens judiciaire, et la police dans le sens maintien de l’ordre. Vu que c’est fait volontairement, ce n’est pas une erreur. Le maintien de l’ordre n’est pas la police judiciaire, même si l’un est l’autre sont exercés dans le même temps, et le même lieu. Mais un CRS ne prendra pas votre audition dans le cadre du maintien de l’ordre, c’est la police judiciaire à laquelle il vous aura remis.
      Quand vous appelez au secours pour un vol avec violences, il est évident que vous n’aimez pas etre verbalisé pour vous etre mal stationné à ce moment la. Ou alors, c’est que vous avez un problème lié à la psychiatrie.. mais la, c’est un autre sujet.
      Vous avez donc des potes frontistes.. (?)
      Ce qu’il y a de totalement incohérent, et vous avez raison de le dire, c’est que si vous demandez à la police d’être plus présente dans les centres commerciaux en raison d’agressions de commerçants ou de clients, ce n’est pas pour voir la police, appelée dans ce sens la, verbaliser commerçants et clients. Si vous demandez à la police de passer dans votre rue plus souvent car des jeunes font des courses de voitures ou de motos, ce n’est pas pour voir la police verbaliser les voitures mal stationnée.
      Malheureusement, c’est ce qui se passe, et cela engendre incompréhensions, insatisfactions, et finalement rejets. J’ai un ami dans ce corps de métier, police, qui m’en parle parfois dans des échanges toujours amicaux, mais bien appuyés par moments. Depuis SARKO la relation police et population a énormément changé. je ne dis pas évoluée, mais bien changée. Les premiers étant poussés à donner du chiffre, les seconds cherchant juste une présence. Une situation en totale incompréhension où les premiers sont poussés à justifier leur présence (comme un ouvrier d’usine somme toute), les seconds voulant juste être rassurés par la présence constante et visuelle de policiers/gendarmes.
      Et tout cela, comme vous le souligez si bien, sous le regard bienveillant de la facochère (sens général du terme indiquant tout aussi bien de la petite criminalité qui nous pourri tous la vie à ceux qui aimeraient fortement remplacer la police par des milices armées faisant régner l’ordre (à la stalinienne).
      Il n’y a pas de solution dans ce traitement de la relation humaine.
      Les gilets jaunes... que dire ?? ceux que je connais personnellement, ceux des ronds points, n’ont rien à voir avec ces gilets jaunes que vous parlez, jaune dehors et rouge dedans. Mais alors RIEN A VOIR !!!!! J’ai suivi sur un réseau social, l’évolution de ceux que vous appelez gilets jaunes, et ils sont à l’opposé, je dirai extreme opposé, de ceux qui étaient sur les ronds points.
      Ils ont volé la marque, la couleur, les revendications pour d’autres, et surtout sont partis sur des actions totalement répréhensibles, mais allant même dans le contre-sens et des intérêts des gilets jaunes ronds points.
      Ne soyez donc pas « étonné » en ce cas, de l’attitude des gens. Ils sont dans une totale incompréhension de la situation.
      Pour la plupart ils ne connaissent rien aux manifs, et aux réactions de la police. Ils venaient innocemment se coller aux lignes de CRS, très loin d’imaginer la réaction de ces dernières, à la grande satisfaction de l’extreme gauche, loin derrière. Loin derrière mais sachant trés bien ce qu’il se passerait au jet d’une seule canette de bière : la vague de refoulement des CRS.
      Et les peres et meres de familles, collés à ces CRS criant qu’ils se faisaient violentés par la police alors qu’ils n’avaient rien fait, ne comprenant pas les mécanismes, pourtant huilés, du maintien de l’ordre.
      Alors franchement, je ne sais pas qui est fascho dans ce pays. Mais je suis persuadé qu’on ne prend pas le problème comme il devrait.
      Je ne suis pas pour un « ordre » parfait, les gens ne le sont pas de toutes façons. Je suis plutôt ying et yang, un équilibre constant. das ce pays vous n’aurez pas uin taux de satisfaction qui atteindrait même les 70%. C’est IMPOSSIBLE. Il y aura toujours les déçus, ceux qui se berçaient d’illusions d’un monde parfait (pour eux) et ceux qui voudraient retourner la situation pour leurs propres satisfactions personnelles.
      Depuis 20 ans environs la situation en France n’est plus la même. Il y a 20 ans, pour CHIRAC, c’était une catastrophe et une gravité sans commun que le FN se retrouve au second tour de la présidentielle.. Aujourd’hui ?? ils sont rassurés d’être juste derrière le FN (RN de nos jours) à une élection. Pour eux, c’est même une victoire !!! Ils n’ont pas été balayés par l’extreme drouate !!!
      C’est dire effectivement que la situation n’est plus la même.
      Pour ce qui est de MACRON et de son comportement, on en est à sa deuxième année de présidence. Je serai de mauvaise foi de dire que tout est négatif, et je serai naïf de dire que tout va bien.
      Il pue la mauvaise foi, et la manipulation, mais « en même temps » (lol) c’est ce que les français ont voulu.


    • C'est Nabum C’est Nabum 19 juillet 12:09

      @hgo04

      Merci

      Mesuré et objectif même si avec le second terme je suis dans le collimateur des bleus


  • juluch juluch 22 juillet 10:52

    Policier ou gendarme ?

    J’ai rarement était contrôlé, tjrs bien passé.....peut être vous etes tombé sur des personnes qui se réfugient derrière le règlement .....je l’ai fait dans d’autres circonstances....


Réagir