jeudi 16 juin 2016 - par Patrick Samba

Instrumentalisation des vitres brisées et de la souffrance des enfants de l’Hôpital Necker. Témoignages

C’est l’overdose. Le gouvernement aux abois, des médias indécents ne reculent plus devant aucun moyen d’instrumentaliser jusqu’à l’obscénité, jusqu’à la nausée, un pathos savamment orchestré pour discréditer la résistance à une loi indigne qu’un gouvernement non moins indigne, allant jusqu’à mépriser ses propres parlementaires, veut imposer par un coup de force législatif, le 49-3. Jusqu’où Hollande, Valls, Royal, El Khomri, Macron et autres Placé, Pompili et Cosse, et certains médias serviles oseront-ils aller ?

Mieux qu’un long discours ou un article argumenté, deux témoignages indignés illustrent précisément le climat social et politique actuel : 

I -  Sur l’instrumentalisation des vitres de l’hôpital Necker - Témoignage d’un parent

"Lorsqu’ils mettent sur le même plan « émotionnel » des plaques de verres cassées et ces centaines de milliers de familles éprouvées, MM. Valls et Cazeneuve, n’ont-ils pas honte ?"

Un lecteur de "lundi matin" nous a fait parvenir ce témoignage à vif :

 

Hier, il y avait des centaines de milliers de manifestants dans les rues de Paris. En tête, des milliers de personnes, cagoulées ou non, syndiquées ou pas, se sont retrouvées pour tenir la dragée haute à un dispositif policier hors norme.

Je comprends facilement ce qu’il peut y avoir de désespérant là-dedans pour le gouvernement. Alors que l’on pouvait imaginer qu’au fil des semaines et des mois, la rue se fatigue et la violence soit de plus en plus isolée, c’est tout le contraire qui se passe : la peur de la police ne dissuade pas.

Hier, les manifestants ont commis de nombreuses dégradations. Pour celles que j’ai pu constater, elles étaient toutes « ciblées » : banques, assurances et publicités. Je ne suis pas sûr que cela nécessite beaucoup de débat. Il n’est pas certain que le monde de la finance tremble à chaque fois qu’un distributeur de billet est vandalisé mais que la jeunesse y voit un symbole, je le comprends parfaitement. Qu’une assurance doive appeler son assureur et demander le coût de la franchise, je dois avouer que lorsque j’y ai pensé, ça m’a fait rigoler. Ces gens engrangent des milliards en ponctionnant la solidarité. Quant aux publicités détruites, c’est — malgré la méthode—, la meilleure chose qui puisse leur arriver.

Au milieu de tout cela, quelques vitres de l’hôpital Necker ont été brisées. Bien que les vitres en question n’aient pas d’autre rôle que celui d’isolant thermique : j’en conviens grandement, ce n’est pas très malin.

Certes, briser les vitres d’un hôpital, même par mégarde, c’est idiot ; mais sauter sur l’occasion pour instrumentaliser la détresse des enfants malades et de leurs parents pour décrédibiliser un mouvement social, c’est indécent et inacceptable. Et c’est pourtant la stratégie de communication mise en œuvre depuis hier, par MM. Cazeneuve et Valls. Allègrement reprise par la droite et relayée sur un plateau doré par tous les médias.

Je le dis d’autant plus volontiers que l’hôpital Necker, j’y ai passé beaucoup de temps et que la détresse et l’angoisse des parents d’enfants très malades, je vois particulièrement bien ce que c’est. Instrumentaliser cette souffrance à des fins aussi bassement politiciennes est abjecte.

Cette indécence est d’autant plus choquante lorsque l’on connaît la situation de l’hôpital public aujourd’hui. MM. Valls et Cazeneuve, « révoltés » du fond du cœur par cinq vitres brisées, le sont-ils autant par les conditions de travail effarantes des personnels hospitaliers ? Lorsqu’un généticien clinique doit travailler 70h par semaine car la direction de son hôpital n’a pas les moyens d’employer un nouveau docteur ni même une secrétaire, qu’elles en sont les conséquences sur tous ces gentils petits enfants malades au chevet desquels nos ministres accourent depuis hier ? Quand les aides-soignantes et les infirmières sont épuisées, usées jusqu’à la moëlle et rémunérées au minimum, qu’en est-il de la qualité des soins et de l’attention nécessaires à ceux qui passent des mois voire des années dans des couloirs d’hôpitaux ?

Lorsqu’ils mettent sur le même plan « émotionnel » des plaques de verres cassées et ces centaines de milliers de familles éprouvées, MM. Valls et Cazeneuve, n’ont-ils pas honte ? Et tous ces journalistes qui ont titré sur cet horrible assaut contre l’hôpital des « enfants malades », prennent-ils la mesure du sens de leurs mots ?

La palme de l’infamie revient évidemment à M. Cazeneuve qui a tout de même réussi à ajouter à l’équation le fils des deux policiers tués avant-hier.

Des centaines de milliers de personnes défient le gouvernement dans la rue. Une ou deux cassent le double vitrage d’un hôpital. Une ordure tue deux policiers à l’arme blanche. Leur fils de trois ans est en soin à Necker. M. Cazeneuve établit un rapport émotionnel, affectif et psychique entre ces deux séries de faits : la lutte contre la Loi Travail et son gouvernement, le choc produit par la brutalité de ce double meurtre et la situation dramatique de cet enfant. Si les jeunes émeutiers qui ont cassé les vitres de Necker ont été idiots, MM. Valls et Cazeneuve, eux, sont obscènes.

Plutôt que de courir les plateaux télés pour dire des conneries pareilles, retirez la loi travail, financez correctement les hôpitaux et épargnez aux enfants et à leurs parents votre ignoble instrumentalisation. Merci d’avance.

Un parent d’enfant très malade de l’hôpital Necker.

 

II - Cette CGT [celle de son service d’ordre, son « SO »] n’est pas la mienne - Paris-luttes.info

À propos de la manif du 24 mars 2016 à Paris et de l’attitude d’un SO de la CGT.

Jeudi 24 mars 2016. À Paris, il fait gris, le printemps est là, mais il est timide. Aujourd’hui, c’est jour de manifestation contre le projet de loi Travail du gouvernement Valls. C’est la troisième journée de mobilisation, après le beau succès du 9 mars et la gymnastique du 17. Rendez-vous est donné à 12 h 30 à la gare Montparnasse pour les organisations syndicales et les cortèges lycéens et étudiants, dont une bonne part bat déjà le pavé depuis 11 heures.

J’arrive sur place un brin en avance, mes camarades ne sont pas encore arrivés. Je sors un drapeau CGT (j’y suis syndiqué depuis plusieurs années) et je jette un premier coup d’œil pour prendre un peu la température et chercher l’emplacement du cortège de ma fédération syndicale. Bon, le constat est un peu déprimant : quelques camions et ballons syndicaux garés près des trottoirs, la circulation n’est pas vraiment coupée, on dirait bien qu’il n’y aura pas foule ce jour-là… La mobilisation s’essoufflerait-elle déjà ? Trop tôt pour le dire, d’autant plus que l’absence d’appel national à la grève bloque pas mal de travailleurs et de travailleuses au boulot, les empêchant de manifester aujourd’hui.

À 13 heures, la place finit par se remplir un peu plus, la CGT commence à occuper la route, les effectifs se gonflent. La police s’agite aussi, entame ses manœuvres : des camions de CRS et de mobiles arrivent, des lignes se forment. Au loin, le gros cortège lycéen et étudiant se dessine, précédé et partiellement encadré par des gendarmes un peu sur les nerfs. Il paraît que, ce matin, les manifestants partis de place d’Italie leur ont fait savoir tout du long du trajet qu’ils n’étaient pas les bienvenus dans nos rues…

Le cortège de la jeunesse marche vite et dépasse ceux des syndicats, qui les regardent passer, mi inquiets mi rassurés par ces centaines de personnes qui viennent à point nommé renforcer l’effectif de la manifestation. Pour ma part, je suis plutôt content : l’après-midi s’annonce moins déprimante que prévue, moins morose, moins plan-plan. Les lycéens sont motivés : ils balancent des slogans avec enthousiasme, ils font voleter quelques drapeaux avec énergie. Certains se moquent aussi des flics, et notamment des types de la BAC, qui déploient beaucoup de violence depuis quelques semaines, le gouvernement cherchant très clairement à briser par la peur la dynamique naissante de mouvement social. Dans une ruelle, un passant qui veut rejoindre la manifestation passe devant trois flics en civil : un lui balance un grand coup de pied au cul, comme ça, gratos, tandis qu’un autre lui retire des mains la cannette qu’il portait, avant de le laisser retrouver les manifestants, en l’insultant.

Devant le cortège qui ouvre la manifestation, les flics gazent ; mouvement de foule, de recul, on en a tous plein les yeux, la bouche. Ça tousse, ça pleure, on sort les sérums. On se retrouve au niveau du premier cortège CGT et, rapidement, une ligne de mecs se forme, composée de gros bras badgés CGT. Bah oui, voilà le fameux service d’ordre (SO) de la centrale de Montreuil de sortie ! Le chef des flics, en civil, vient leur parler, ensemble ils font copain-copain ; c’est dégueu. Quand je m’apprête à rejoindre le devant de la scène – là où c’est un peu joyeux, où les esprits sont échauffés, où on n’entend pas se laisser dicter nos comportements de rue par la police –, un type du SO se précipite vers moi. Il a l’air un peu au taquet, le gaillard, et il me dit de ne pas aller plus loin. Je lui demande pourquoi et il me répond que, au-delà de cette ligne de gros bras, il n’y a que, je cite, « des casseurs qui veulent nous empêcher de manifester ». Je hausse les épaules, lui fais savoir que je m’en moque et je poursuis ma route. Un instant, je me demande s’il va me courir après pour me choper mon drapeau ; ce serait rigolo. Sauf que, dans le cortège des fameux « casseurs », il y a déjà quelques drapeaux CGT qui flottent… Il y a des camarades de SUD, aussi. Tout le monde est choqué de l’attitude de ce SO surprise qui montre très clairement sa raison d’être : empêcher les gens du cortège de devant de se mêler aux cortèges syndicaux et faciliter ainsi le boulot de la police, qui, si elle le souhaite, aura alors tout loisir d’aller choper ceux et celles qu’elle juge trop virulents. Je n’avais pas vu ça depuis longtemps, et ça fout la haine, encore plus quand ces collabos-là partagent ton affiliation syndicale…

Finalement, la manifestation s’élance vers Invalides, mais le SO veille à maintenir sa ligne, son « cordon sanitaire ». Je reste devant, et je ronge mon frein pendant tout le parcours, peinant à expliquer à mes petits camarades non syndiqués – que j’ai fini par retrouver – que ces connards-là ne peuvent pas représenter toute la CGT. J’ai aussi envie de balancer mon drapeau, que je me contente de mettre en berne.

Une chose est sûre, cette CGT-là n’est pas la mienne, et ne l’a jamais été. Ma CGT ne parle pas avec les flics pour les aider à serrer des manifestants, elle n’empêche pas des mômes qui en ont marre de bouffer du gaz de se réfugier dans un cortège un peu plus sûr. Non, ma CGT, c’est celle des Goodyear qui affrontent les flics à Amiens et qui séquestrent des patrons ; c’est celle qui arrache les chemises des DRH ; c’est celle qui, la veille, le 23 mars, a foutu tout un McDonald’s en grève et dans la rue ; c’est celle dont les élus, les militants et les militantes de base s’acharnent au quotidien dans leur boîte pour défendre leurs droits et ceux de leurs collègues ; c’est celle qui, ce matin, occupait les mairies des XVIIIe et XIIIe arrondissements parisiens ; c’est celle dont les militants refusent, comme à Roanne, qu’on leur prélève leur ADN ; c’est celle qui se solidarise de toutes les victimes de la répression et des violences policières. Je sais que cette CGT-là, solidaire et debout dans les luttes, qui n’affectionne pas les rôles de flicaillons, est celle de beaucoup de camarades. Et je ne serai pas de ceux qui donnent dans l’antisyndicalisme primaire ou qui crient à la trahison à chaque fois qu’ils voient un drapeau siglé. Mais je me demande si, un jour, les syndiqués qui ne tolèrent pas ces pratiques révoltantes sauront se rassembler pour faire face à ces SO de merde et les briser.

Guillaume
Un syndicaliste CGT énervé

 



182 réactions


  • Alpo47 Alpo47 16 juin 2016 10:46

    Je pensais que l’on avait touché le fond avec Sarkozy, quelle erreur Hollande et ses « pieds nickelés nous entrainent chaque jour un peu plus bas ...
    A la rigueur, je me demande ... Sarko au moins annonçait la couleur, il défendait les intérêts des entreprises et des »rentiers-actionnaires« , les 1%, et ne s’en cachait pas du tout. L’argument -jamais vérifié nulle part- c’était que lorsque le haut de la pyramide gagne encore plus, tout cela retombe »en cascade" sur ceux qui sont en dessous.
    Hollande and Co, eux, assurent défendre le peuple mais font le contraire. Ils trichent sur les chiffres, mentent, désinforment, manipulent ... constamment et en toute impunité. Forcément, les médias sont aux ordres et ne font passer que les information qui leur conviennent. Et d’ailleurs si tout le système économico-médiatique leur est acquis, c’est bien la démonstration qu’ils servent leurs intérêts.

    Alors, qu’est ce qui vaut mieux ? ... Je vais vomir.


    • Patrick Samba Patrick Samba 16 juin 2016 11:03

      Bonjour,

      une photo qui dit encore un peu plus l’indignité que la photo de l’article : Manuel Valls | Getty Images


    • Daniel Roux Daniel Roux 16 juin 2016 12:35

      @Alpo47

      Sarko restera dans les annales des pires présidents de la république par son incroyable incompétence, le climat de corruption généralisée qui régnait pendant son mandat, les affaires politico-financières, le clientélisme éhonté qu’il pratiquait à grande échelle et son arrogance pathologique.

      Ce n’est pas parce que Hollande se prend pour Louis X, dit le Hutin, alors qu’il ressemble de plus en plus à Louis XVI avant les Etats Généraux, qu’il faut se jeter dans les bras de n’importe quel abruti démago.

      Il y aura bien au moins un candidat qui ne sera ni pourri par le fric, ni moisi d’ambition, ni l’objet d’un chantage des US, ni coupable de délits variés et sous le coup d’une enquête.

      Si Sarkozy, l’Attila de la Justice et l’exploseur de dettes, devait redevenir Président, ce serait la fin de la nation française, de sa culture et de son peuple.

      Une fois, ça suffit. La première fois, ce sont ses fautes, la deuxième se serait les nôtres. 


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 juin 2016 21:43

      @ à l’auteur,
       Je crois que beaucoup n’ont pas lu votre texte jusqu’à la fin .

      Extrait :
      "Une chose est sûre, cette CGT-là n’est pas la mienne, et ne l’a jamais été.
      Ma CGT ne parle pas avec les flics pour les aider à serrer des manifestants, elle n’empêche pas des mômes qui en ont marre de bouffer du gaz de se réfugier dans un cortège un peu plus sûr.
      Non, ma CGT, c’est celle des Goodyear qui affrontent les flics à Amiens et qui séquestrent des patrons ; c’est celle qui arrache les chemises des DRH ; c’est celle qui, la veille, le 23 mars, a foutu tout un McDonald’s en grève et dans la rue ; c’est celle dont les élus, les militants et les militantes de base s’acharnent au quotidien dans leur boîte pour défendre leurs droits et ceux de leurs collègues. " 


    • LOKERINO LOKERINO 17 juin 2016 00:02

      @Fifi Brind_acier
      et vous osez vous feliciter de cela ... !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 juin 2016 08:05

      @LOKERINO
      La terre est ronde et elle tourne, et les dirigeants syndicaux ne sont pas ceux que vous croyez, mes condoléances.


    • mmbbb 17 juin 2016 09:11

      @Daniel Roux Hollande le président normal aura parachevé son oeuvre Depuis dix ans, ces deux présidents n’auront rien apporté de tres bon J’ai voté Sarko par défaut en 2012, Hollande ne m’inspirait pas du tout, et je ne me suis pas trompé. Je me marre lorsque la gauche bourgeoise de Lyon monta a Paris féter la victoire Le fameux discours du Bourget Holande aurait vendu sa mère L’élite de droite et de gauche ont in fine la même politique. Hollande est tout de même pire que Sarko puisque cette loi El k à la con n’est qu une retranscription d une directive de bruxelles Le gouvernement a utilisé le 49 -3 de et a évité le débat parlementaire .Si Juppé en 2017 ce sera la même soupe mais avec les formes. Quant a la nation francaise elle est déjà mal . les BHL les Con bendit s’en chargent la nation est le maillon à abattre voir la politique migratoire par exemple


    • Signal (---.---.5.175) 17 juin 2016 10:24

      @Daniel Roux

      Tu peux mettre mitterand et hollande à la place de Sarko 

      Sarko a joué petit très petit à coté des pires ordures socialistes ; sarko ne l eur arrive pas à la cheville 

    • panpan 17 juin 2016 14:14

      @Daniel Roux
      "Il y aura bien au moins un candidat qui ne sera ni pourri par le fric, ni moisi d’ambition, ni l’objet d’un chantage des US, ni coupable de délits variés et sous le coup d’une enquête« .

      Vous en connaissez un ? Qui se présentera, j’entends. Parce que des candidats pas pourris, y’en a quelques-uns, mais ceux-là, ils ne pourront pas se présenter...

       »Une fois, ça suffit. La première fois, ce sont ses fautes, la deuxième se serait les nôtres".
      La deuxième a déjà eu lieu : c’était Hollande. J’attends la troisième.. Et j’ai peur !


    • izarn izarn 18 juin 2016 22:20

      @Daniel Roux
      Sarkosy a été invité pour un diner « informel » avec Vladimir Poutine....
      Ce que cela veux dire ?
      On ne sait pas....
      https://fr.sputniknews.com/france/201606161025875726-sarkozy-sanctions-antirisses-levee/


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 2016 20:25

      @izarn
      ça veut dire que les Républicains ont fait semblant de s’opposer aux sanctions contre la Russie (agriculteurs et entreprises sont à la peine), tout en sachant que la décision est européenne.
      Cela n’a pas tardé, l’ UE a prolongé les sanctions contre la Russie d’un an.


  • juluch juluch 16 juin 2016 10:59

    Bof......finalement ils ont bien fait d’attaquer cet hosto.....ils auraient du dérouiller les gosses sur leurs lits d’hôpital, tant qu’à faire.....



    autant aller jusqu’au bout pas vrais ????  smiley

    • Pere Plexe Pere Plexe 16 juin 2016 18:39

      @juluch
      Valls et Cazeneuve sont pourris mais ils ont des manières.

      Ils peuvent bombarder des gosses ou les laisser crever.
      Mais surement pas les frapper...

    • Croa Croa 16 juin 2016 22:40

      À juluch,
      T’as rien comprit ou tu fais l’idiot ? L’hôpital n’a pas été vraiment attaqué.


    • juluch juluch 17 juin 2016 12:43

      @Croa

      Sans déconner !!

      Les cailloux dans les vitrines et les images c’est quoi ??

      Pitin !!! n’importe quoi !!!  smiley



    • tashrin 17 juin 2016 13:39

      @juluch
      si vous vouliez discrediter une manif, comment vous y prendriez vous ?
      Si les manifestants avaient le soutien de l’opinion publique, et que vous vouliez que ca change, que feriez vous ?
      On parle d’attaque, d’hopital dévasté. Ya même pas de vitre cassée, en termes de devastation... On a vu pire
      Donc les faits :
       - ya un mini incident paraissant bizarrement stupide (faut etre con pour attaquer une hosto alors qu’il ya des banques à coté) provoqué par on ne sait qui, qui est repris en boucle par tous les media, monté en epingle, décrit à grands coups de superlatifs qui marquent l’opinion par les responsables politiques, mais alors que ca ne correspond pas à la réalité observable
      Qu’en deduisez vous ?


    • juluch juluch 17 juin 2016 14:13

      @tashrin

      J’en déduis que les gens ne soutiennent en aucuns les casseurs qui pourrissent ces manif’ anti loi du travail.

      Ils se fichent complètement de cette loi, ils sont là pour casser et foutre la merde et puis c’est tout.

      depuis plus d’un mois ils ont saccagé tout sur leur passage : vitrines, bagnoles, agressions etc.

      l’hôpital pour finir avec son caillassage.

      vous dites que c’est faux ou monté en épingle ? possible pour le deuxième arguments, mais pour le premiers les faits sont bien là.

      si vous ne voyez pas de vitres cassées c’est que vous êtes soit aveugle soit en voit de l’être, ou que vous refusez de voir les faits.

      Pourtant elle tourne !

      Les gens sont contre la loi travail croyez moi, votre serviteur y compris , mais contre tous ces enculés en marge des manifs qui saccagent tout histoire d’en découdre............avec plus ou moins l’acceptation des syndicats.





    • panpan 17 juin 2016 14:20

      @tashrin
      J’en déduis qu’ils commencent à avoir vraiment la trouille. Et que dans la foulée,
      « ils » ont fait buter une députée anti-brexit -par ailleurs certainement peu utile, « jetable », car connue ni d’Eve ni d’Adam- pour « sauvegarder » cette horreur d’U.E.


    • tashrin 17 juin 2016 15:25

      @juluch
      Peut être
      Ou peut etre pas

      Etre manifestant ne signifie pas pour autant qu’on soit demeuré, meme sous banniere cgt
      Pour conserver le soutien populaire, mieux vaut saccager une banque ou un symbole de ce que l’on combat, un hopital est une piètre cible à tous points de vue
      donc je maintiens, c’est bizarre
      Et sur les videos qui tournent, on voit quelques personnes pas non plus des centaines
      Qui vous prouve que ce ne sont pas des gens envoyés d’une manière ou d’une autre en mode « infiltration » au sein des manifestants justement pour discrediter le mouvement. Je n’en sais rien, pas plus que vous, je m’interroge simplement. La technique d’employer des casseurs completement etrangers au mouvement a déjà été employée de nombreuses fois, ce serait pas non plus super innovant. Et faut reconnaitre que ca tombe bien


    • tashrin 17 juin 2016 15:27

      @panpan
      ca m’a traversé l’esprit :)

      Sinon blague à part : quand 6 couillons mandatés par on ne sait qui jettent des pierres sur un hopital, on parle d’interdire les manifestations...
      quand des centaines de trous du cul se mettent sur la gueule à coups de chaises en amrge d’un matche de baballe, est ce qu’on parle d’interdire le football ?


    • juluch juluch 17 juin 2016 16:46

      @tashrin

      pour ma part les matchs peuvent etre interdits ou se dérouler à huit clos....je regarde pas.

      ceci étant, je pense que ces sauvages ne connaissent que la force et la violence, abattons les.

      pour en revenir à vos arguments tout est possible naturellement.

      j’ai été en première ligne de la CGT, j’ai vu pas mal de provocateurs de flics sur le cortège à l’époque.

      il est clair que des groupuscules sont là pour en découdre et ils nuisent au mouvement anti loi du travail.

      ceci étant, tout événement n’est pas un complot . et le complotisme de tout bord sévit à la puissance 10 sur agora.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 juin 2016 19:36

      @panpan
      Ce n’est pas la première fois, déjà en Suède il y a 13 ans, une députée avait été assassinée juste avant le referendum pour ou contre l’euro.


    • zygzornifle zygzornifle 18 juin 2016 10:26

      @juluch

      l’Hôpital Necker a appelé tout de suite Carglass....

    • CN46400 CN46400 18 juin 2016 13:06

      @zygzornifle

      Résultat : vitres réparées une heure après la manif et aucune image de vitres brisées dans les JT des merdias....


  • jaja jaja 16 juin 2016 11:28
    Ce qu’en dit Philippe Poutou présent à la manif du 14 juin :
    Philippe Poutou

    Salut à toutes et tous
    Le gouvernement, très bien relayés médiatiquement (mécanique bien huilée), est une nouvelle fois à l’offensive contre le mouvement social. On assiste à une véritable opération de détournement. Plutôt que de parler de l’importance de la contestation dans la rue, du ras le bol contre les reculs sociaux, le gouvernement veut sauver la face, alors il cible les violences des « casseurs ». Pas celles des hooligans-supporters de football alcoolisés qui se battent sauvagement avant ou après les matchs (une belle image de la soi-disant fête du foot par ailleurs). Pas celles bien sûr des forces de l’ordre qui ont provoqué pour l’essentiel les affrontements en tête de manif.

    Le problème pour le pouvoir c’est de s’en prendre aux manifestants et aux syndicats, c’est de « casser » une mobilisation qui dure depuis trop longtemps à leurs yeux.
    Et il s’agit d’une véritable guerre de classe alliant la répression brutale et la propagande à longueur de déclarations, à longueur d’antennes.

    Toute la journée on nous a parlé des vitres de cet hôpital des enfants. Un spectacle attristant pas terrible c’est vrai. Mais quelle indécence, quelle hypocrisie de la part des Valls et Cie, des politiciens de droite et d’extrême droite, de la part aussi des médias. Tous ces gens dénoncent la « casse » sans se demander comment cela a pu se passer, sans souligner la tactique manipulatrice des policiers qui ont visiblement fait en sorte que ça pète devant l’hôpital.

    Mais quelle malhonnêteté ! Car à quel moment, a t’on entendu ces même gens si préoccupés des dégradations de Necker, se révolter contre les fermetures de maternités ou de services hospitaliers, contre la dégradation du service public de santé, contre le fait que des millions de gens n’arrivent plus à se soigner correctement.

    Les réactions de Valls en tête sont scandaleuses. Ils se servent du moindre prétexte pour justifier l’interdiction des manifestations. Ils n’ont pas honte, non c’est la haine de classe qui parle.
    Il y en a marre de leur arrogance, de leurs abus de pouvoir, de leur volonté de nous écraser. Il y a un vrai danger pour nous.

    Heureusement nous n’avons pas dit notre dernier mot. D’autres actions et d’autres manifestations se préparent, continuons. Seule notre force collective peut les faire reculer.
    Philippe


    • Aristide Aristide 16 juin 2016 12:39

      @jaja


      Car à quel moment, a t’on entendu ces même gens si préoccupés des dégradations de Necker, se révolter contre les fermetures de maternités ou de services hospitaliers, contre la dégradation du service public de santé, contre le fait que des millions de gens n’arrivent plus à se soigner correctement.

      Je veux pas dire de mal mais il est gentil, Poutou. En fait quand tu es contre des fermetures de services en hôpital, tu as le droit de casser.

      Ouahh, il va faire rigoler en campagne, le Poutou !

    • jaja jaja 16 juin 2016 12:43

      @Aristide

      Tiens le jaune Aristide encore à mes basques ! smiley

      Comment va ton PS pourri et les fumiers qui le dirigent ? Tu crois qu’ils nous font rire eux ?


    • Aristide Aristide 16 juin 2016 13:43

      @jaja


      Ps ? Tu connais mes engagements ?

    • tonimarus45 16 juin 2016 15:51

      @Aristide-bonjour- si vous aviez un brin d’honnetete ,vous les diriez vos engagements, surtout vis a vis de ceux qui eux ne les cachent pas et vous eviteriez ainsi d’avancer masque


    • Aristide Aristide 16 juin 2016 18:26

      @tonimarus45

      Avancer masqué ? Lisez ce qu j’écris, c’est clair ...

    • tonimarus45 17 juin 2016 08:51

      @Aristide—non justement cela n’est pas tres clair ;pour jaja oui sans ambigute il dit sa preference , alors vous faites de meme-d’ailleurs votre reponse«  » Lisez ce que j’écris, c’est clair ...«  »" est une façon de taper en touche.Alors dites clairement pour qui vous roulez


    • mmbbb 17 juin 2016 09:22

      @jaja il faut avoir un pois chiche dans la tête d’avoir dégradé un Hopital. les militants de la CGT sont très cons et cet acte est absurde. il est évident que l’occasion était trop bonne et que le gouvernement avait des bons arguments afin de détourner le débat. Si ces casseurs etaient des militants de la CGT , cela démontre que vous êtes très très très con, et votre b^tise est incommensurable , Si vous voulez avoir des actions positives, ne vous comportez pas comme la racaille des banlieues qui n’hésite pas à foutre le feu aux ecoles ! Votre propos est complètement hors sujet et idiot , cette action donne une image très négative et retournera l opinion contre vous. C’est ce qu’attend le gouvernement .


    • Aristide Aristide 17 juin 2016 11:32

      @tonimarus45
      Si c’est pas clair, c’est que vous n’êtes pas assez attentif à ce que j’écrit. Je ne suis pas ici pour porter la parole de quiconque ou d’un parti.

      Pas plus que je me sens obligé de donner mon identité, vous non plus d’ailleurs. J’interviens sur les articles suivant MON sentiment personnel, mes idées.

      C’est quoi cette demande ridicule.

    • tonimarus45 19 juin 2016 17:35

      @Aristide--- n’essayez pas de noyer le poisson,personne ne vous demande votre identite.Mais seulement vos opinions politiques pour que l’on sache exactement ou vous situer et surtout relativiser vos propos

      Quand a intervenir selon « votre sentiment »« (qui est curieusement toujours le meme) justement ,vous qui etes contre les chomeurs, contre les sdf, contre les syndicats qui defendent les ouvriers, surtout le »cgt« (pas contre le syndicat collabo cfdt, bien sur), pour la loi »komri", contre les grevistes. ;ECT.. j’aimerais savoir ou vont ou a qui vont vos sympathies politiques ;;Que cela soit clair une bonne fois pour toute


    • Aristide Aristide 20 juin 2016 12:49

      @tonimarus45


      Vous comprenez comme les oies, contre les syndicats ? contre les SDF ? contre les chomeurs ?

      Vous avez des problèmes de compréhension, relisez calmement ce que j’écris vous verrez ....


  • jaja jaja 16 juin 2016 11:44

    Cette vidéo donne une bonne idée du climat dans lequel s’est déroulé cette manifestation soumise en permanence à de multiples provocations policières. On y voit les dockers CGT affronter les CRS après avoir été gazés à leur arrivée vers les cars devant les ramener au Havre. Il n’y a pas d’un côté les « bons » manifestants pacifiques et de l’autre les méchants « casseurs »... il n’y a que des manifestants voulant se débarrasser de la loi travail du gouvernement et du gouvernement de régression sociale lui-même :

    https://ruptly.tv/vod/20160614-076


    • Aristide Aristide 16 juin 2016 12:44

      @jaja

      après avoir été gazés à leur arrivée


      Ah bon, c’est vraiment des crevures tous ces flics, les gentils dockers et les méchant flics. Le jaja est en forme, cela doit être le fait de prendre l’air dans les manifs...

      PS : La source est RT, connu pour son professionnalisme, bon quelques coupures, quelques images mise en ordre comme il faut .... De vraies sources fiables ...

    • jaja jaja 16 juin 2016 12:54

      @Aristide

      Ce que disent ces quelques images, même d’une source « peu fiable », comme le sont les sources manipulées des principaux médias français, tenues essentiellement par 7 milliardaires, c’est que les dockers se sont affrontés aux nervis du Capital... Ce que tous les médias à la botte confirment... Rien d’autre !
      Ce que je voulais montrer pour ne pas laisser diviser les manifestants en « pacifistes » syndicalistes et « casseurs » ce qui est et fait le jeu du pouvoir.

      Capito ?


    • tf1Groupie 16 juin 2016 13:05

      @jaja

      En tous cas toi tu ne divises pas les policiers : ceux qui te protegent toi et ta famille, ceux qui sont assassinés sont aussi ceux que tu traite de nervis.
      Tu ne respectes rien alors on ne va pas chercher à faire la part des choses dans tes discours haineux.


    • Aristide Aristide 16 juin 2016 13:13

      @jaja


      Vu votre faible représentativité et absence de ce mouvement, vous croyez présenter une réalité qui n’existe que dans vos fantasmes. Les « vrais manifestants » font la différence entre les quelques allumés anars,qui pourrissent les manifs. Vous n’y êtes pas : NPA, les Poutou et facteur poupon sont à l’abri.

      Un grosse ficelle pour faire passer tous les manifestations pour des révolutionnaires, putain, le comique.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 juin 2016 21:03

      @jaja
      Sauf que les casseurs servent pile poil les intérêts du Gouvernement et pas ceux des manifestants, c’est ballot ... ! Vous ignorez que mijote un Patriot Act à l’européenne ? Les citoyens vous remercient bien d’avoir servi un prétexte sur un plateau au Gouvernement. On finirait pas croire que les casseurs sont financés par Soros pour mettre le chaos...


      « Prétexte providentiel : l’enfant, les casseurs et l’ hôpital... »

      "Mais quelle belle occasion ! Un hôpital ! Plus fort encore, un hôpital d’enfants malades. Et encore mieux, un hôpital où se trouve l’enfant orphelin de parents policiers assassinés la veille par un islamiste radicalisé. Un peu plus tôt dans la journée, avant la casse des baies vitrées de Necker, Cazeneuve avait appelé « tous ceux qui s’attaquent aux policiers » à retrouver « un peu, au fond d’eux-mêmes, d’humanité, de tolérance, simplement en respect (...) de ce petit enfant ».


      Disons-le, il aurait eu bien tort, Bernard Cazeneuve, de ne pas se précipiter sur ce rapprochement, que lui ont servi sur un plateau les masqués de la manif, et qui permettra au récit dominant de passer sous silence le manifestant grièvement blessé, quelques instants plus tôt, par une grenade lacrymogène, ou les suppressions d’emploi à l’hôpital, autrement plus destructrices pour le service public. Comment les qualifier autrement, les casseurs masqués, que les meilleurs alliés du gouvernement ?"



    • jaja jaja 17 juin 2016 11:40

      @Fifi Brind_acier

      Ce qu’il y a de ballot c’est qu’un membre d’un parti qui attaque continuellement les manifestants et leurs organisations, parti dirigé par un énarque de la droite dure, ex Kollabo du gangster Pasqua et candidat sur les listes électorales du truand Tibéri se permette de juger de l’action de celles et ceux qui s’opposent à la loi travail dans la rue. Le tout derrière leurs ordinateurs qu’ils ne quittent jamais...

      Quand aux vitres de l’hôpital Necker il s’agit d’une provocation sur laquelle se sont ruées les télévisions à la botte pour discréditer une manifestation réellement énorme... Pas étonnant que les fachos de tous bords reprennent en boucle ce qui s’avérera bien une provocation politique... (une vidéo des Indignés vient de sortir où l’on voit un type masqué tout seul briser les vitres de l’hôpital puis se diriger vers le cordon de flics et y disparaître..)

      Diviser les manifestants entre eux, tel est le but de ces gens en tentant de faire du SO de la CGT le supplétif des forces dites de l’ordre qui ne sont en réalité que les nervis armés du Capital...qui blessent par centaines les manifestants partout en France à l’heure actuelle... y compris des « pacifistes » et des syndicalistes...

      Bon pas trop le temps de m’étendre en ce moment ni de ferrailler avec l’extrême droite nationaliste !


    • jaja jaja 17 juin 2016 11:47

      Juste pour finir il faut dire aussi que les véritables casseurs des hôpitaux ne portent pas de cagoules mais ont de beaux costards (ce qu’ignore Fifi)...

      « Dans le cadre du plan de redressement des finances publiques, le gouvernement a demandé aux hôpitaux de réaliser 3 milliards d’euros d’économies en trois ans, de 2015 à 2017. Via la ministre de la Santé, il a même fixé l’objectif de supprimer 10 % des lits en chirurgie et médecine actuellement disponibles, portant donc à près de 16.000 la coupe à effectuer.

      Sur le terrain, cette réforme nécessaire - les hôpitaux ont accumulé plus de 11 milliards de déficit - passe difficilement. Les professionnels insistent sur le fait que, contrairement à ce qu’affirme Marisol Touraine, de telles restructurations ne pourront pas se faire sans toucher aux effectifs et à la masse salariale - qui représente 65 % du budget total - des établissements hospitaliers. »

      Signalons au passage que les hospitaliers font partie des manifestants qui se battent contre la casse de l’hôpital public...


    • chantecler chantecler 17 juin 2016 11:57

      @jaja
      Oui, au nom des privatisations et donc de la disparition des services publics, devenus innommables dans notre société ...
      Mais ce qui n’est pas dit c’est que tous les équipements lourds et coûteux en investissements et en entretiens , dans les hôpitaux, CHU etc  : scanners , IRM , appareils à rayonnement gamma, au cobalt , sont à la disposition des établissements privés ...
      Qui se fiche de qui chez les « libéraux » ?
      Et quelle est cette clique qui fait la météo en UE ?
      De fait les nouveaux prédateurs se cachent derrière la doctrine et l’idéologie libérales :
      privatisation des bénéfices et « socialisation » des pertes.
      Au passage la Sécurité Sociale qui rembourse tout ça avec des médicaments dont certains hors de prix , est vraiment « bonne fille ».
      Salopards !


    • jaja jaja 17 juin 2016 12:17

      @chantecler

      Très juste Chantecler ! Et cette bande de salopards manipulent et enfument les gens par le biais de leurs médias repris en boucle, y compris sur Agoravox, pour dénoncer ceux qui s’opposent à leur casse des services publics !


    • Legestr glaz Ar zen 17 juin 2016 12:37

      @jaja

      Très juste Jaja ( et Chanteclerc). Nous sommes d’accord, parfois. Il ne faut pas manquer sa cible, elle n’est pas en France mais outre-Quiévrain.


    • chantecler chantecler 17 juin 2016 13:09

      @tf1Groupie
      « Ceux qu tu traite de nervis »
      Y’ a pas une erreur là, la groupie ?


    • Aristide Aristide 17 juin 2016 13:15

      @Ar zen


      Asselineau-Poutou même combat.

      C’est assez déplorable de voir comment on peut justifier les saloperies des « casseurs ». En quoi le fait indéniablement nocif de la gestion à courte vue de la santé autoriserait à ces exactions.

      Que le plan de Touraine ne soit que la répétition en moins accentué de la même politique de santé que Sarko est une évidence. La stratégie de baisse des dépenses de santé est un bêtise, la population demande des soins, qu’il y ait des rationalisations dans les moyens, les spécialités par hôpital, etc ... est une chose, que l’on diminue drastiquement le budget global est une hérésie.

      Maintenant, ce constat d’une politique désastreuse ne justifie en rien les dégts de casseurs qui n’ont rien à foutre de ce dont on parle. C’est un minorité activiste qui veut mettre à bas TOUT nos systèmes.

      C’est assez savoureux de voir un UPR, légaliste au point d’en référer aux termes des traités pour sortir de l’UE et plus, s’associer aux délires d’un révolutionnaire de salon.


    • Legestr glaz Ar zen 17 juin 2016 18:06

      @Aristide

      Très belle mauvaise foi Aristide. Relisez simplement le commentaire de Chanteclerc. Vous avez suffisamment de neurones pour comprendre. Évitez de délirer, d’extrapoler, de tirer votre raisonnement jusqu’à le faire exploser en vol. Votre conclusion, après tout ce travail d’analyse du commentaire de Chanteclerc est que l’UPR s’associe aux délires d’un révolutionnaire de salon.

      Je vous signale que je ne représente pas l’UPR même si je défends les idées de ce mouvement. Vous faites un sacré grand écart pour associer mon commentaire, en particulier, à une ligne générale de conduite d’un mouvement politique. Je ne suis rien ni personne au sein de l’UPR. C’est ballot, n’est-ce pas Aristide. A vouloir tordre des propos on se prend la vérité en pleine face. Essuyez votre nez maintenant.

      Il vous faudra par conséquent revenir en 2ème semaine pour comprendre Chanteclerc. Quand on ne veut pas comprendre, on ne veut pas.

      A votre prochain commentaire Aristide. En espérant qu’il soit de meilleure qualité.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 juin 2016 19:53

      @jaja
      Pauvre jaja, vous vous discréditez bien tout seul, en vous trompant de cible, et en trompant ceux qui vous suivent !
      Ce n’est pas la Ministre qui décide, ce sont Traités européens :


      - Articles 168 & 169 du TFUE qui imposent que la santé soit soumise à la rentabilité du marché.

      - Article 106 du TFUE les services publics doivent être démantelés.

      Bien aidés par tous les bonimenteurs dans votre genre qui nous promettent « une Autre Europe » depuis plus de 30 ans, et refusent d’en sortir  !

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 juin 2016 20:03

      @Aristide
      Le PS part en vrille ?? C’est la déculottée de 2017 qui vous panique ?


      L’UPR ne cesse d’expliquer que les syndicats se trompent de cible, que Hollande n’est qu’un petit gouverneur de province qui applique les Traités européens et les choix économiques de la Commission européenne.

      Alors que le NPA, comme vous, comme les syndicats, faites croire que Hollande décide de quelque chose, alors qu’il ne fait que des copié/coller des décisions prises en dehors de la France. 

    • jaja jaja 17 juin 2016 20:13

      @Fifi Brind_acier

      Quand à vous, pauvre Fifi, c’est le royaume de la stupidité... Ce ne sont pas les ministres qui décident c’est l’oligarchie capitaliste qui inspire les Traités européens, tout comme les lois nationales défendant la propriété privée des moyens de production et d’échange..
      Il ne vous vient pas à l’idée que vous vivez en régime capitaliste et qu’être anti-système dans ce régime c’est s’en prendre aux patrons, les exproprier et instaurer l’égalité sociale entre toutes et tous ? Pourquoi vous contentez-vous de nous présenter des cibles secondaires qui dégageront dès que le système capitaliste sera mis à bas en même temps que les lois nationales et les Traités européens seront déchirés...
      .
      Vos pseudo ennemis n’ont pas de visage, mis à part quelques commissaires européens sans grand pouvoir réel... Les miens ont un nom, une ou plusieurs adresses, des biens et sont à exproprier en totalité de même que les ministres et commissaires européens à leur service doivent être virés en force !

      Mentez et mentez encore sur mes positions... L’UE doit être détruite, ses hommes virés, ses traités déchirés mais ce n’est qu’une étape sur la voie de l’émancipation humaine qui ne peut se contenter de votre simple repli nationaliste, sans intérêt pour les travailleurs qui resteront en cas de prise de pouvoir de votre mentor de droite sous la coupe des mêmes patrons qui les exploitent déjà...

      Asselineau reste ce qu’il a toujours été : un homme de droite qui ne rêve que de servir ceux qui furent toujours ses maîtres depuis l’ENA !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 2016 20:37

      @jaja
      L’UPR défend la France, les Français et la démocratie, et ne fricote pas avec l ’islamiste Tariq Ramadan et les Frères musulmans qui sont des vassaux des USA dans le prétendu Printemps arabe, comme le NPA.


      L’UPR n’a jamais présenté de candidate voilée, et n’a pas appelé à voter Hollande en 2012 comme le NPA.

      L’UPR ne confond pas les guerres d’ingérence et les révolutions colorées des USA en Syrie ou en Libye, avec « des révolutions populaires ».

  • Taverne Taverne 16 juin 2016 11:51

    Manuel Valls est contre la paix sociale : il fait toujours tout pour souffler sur les braises. Son ignoble accusation envers la CGT accusée selon lui d’encourager les casseurs à s’en prendre aux enfants malades, est à vomir. Mais les médias sont encore pires en lui servant la soupe à genoux.


    • sirocco sirocco 16 juin 2016 12:08

      @Taverne

      Au JT de France2, le suçeur Pujadas a osé se présenter comme un journaliste. Pire : un journaliste « indépendant » !! Heureusement pour lui que le ridicule ne tue pas, sinon il serait mort très jeune.


    • 65beve 65beve 16 juin 2016 22:17

      @sirocco
      @Taverne,
      « Mais les médias sont encore pires en lui servant la soupe à genoux. »
      « le suçeur Pujadas »
      Ouf, je croyais être le seul à m’en être rendu compte.
      cdlt.


    • Signal (---.---.5.175) 17 juin 2016 12:03

      @Taverne

      oh toi tu ne dénonces pas ces casseurs violents haineux , tu es de leur coté , sale facho !

    • Vipère Vipère 17 juin 2016 12:09

      @Signal

      Hohé, la maréchaussée faut vous calmer ! smiley


    • Pyrathome Pyrathome 17 juin 2016 15:01

      @Signal
      oh toi tu ne dénonces pas ces casseurs violents haineux , tu es de leur coté , sale facho !
      .
      Hey le troll, ce sont tes amis les fachos qui viennent tout casser.............


  • sirocco sirocco 16 juin 2016 12:03

    "...décrédibiliser un mouvement social, c’est indécent et inacceptable. Et c’est pourtant la stratégie de communication mise en œuvre depuis hier, par MM. Cazeneuve et Valls. Allègrement reprise par la droite et relayée sur un plateau doré par tous les médias."

    Oui. Ces dégradations sans importance et cette pseudo-violence largement merdiatisée servent si bien les visées des fascistes qui nous gouvernent qu’il y a tout lieu de penser que les personnes masquées qui les ont commises étaient sinon des flics, du moins des individus commandités et protégés par le pouvoir.


  • cevennevive cevennevive 16 juin 2016 12:18

    Et parmi les chômeurs que ces ignobles édiles ont contribué à créer, n’y a-t-il pas des parents d’enfants malades ?


    Et les torgnoles que s’échangent les supporters mabouls devant les caméras, à cause de la folie des grandeurs de nos dirigeants à avoir l’Euro de foot chez nous, n’est-ce pas plus ahurissant que quelques vitres cassées ?

    N’ont-ils pas compris que la violence vient souvent du désespoir, de l’impuissance à se faire entendre ?





    • francesca2 francesca2 16 juin 2016 15:45

      @cevennevive


      Parce que vous croyez que les sous merdes casseurs antifas d’extrême gauche qui ont vandalisé tout ce qu’ils pouvaient sont animés par le « désespoir » ? Par « l’impuissance à se faire entendre » ? 
      Vous croyez vraiment ça, cevennevive ? 


    • cevennevive cevennevive 16 juin 2016 17:46

      @francesca2


      Qu’en savez-vous Francesca ?

      Je ne crois rien de particulier, mais il est évident que le gouvernement, en s’entêtant à considérer les Français comme des idiots, est un peu responsable de tout ce foutoir.

      Quant aux vandales et autres voyous, Il y a trente ans que nos portes sont ouvertes à tout, à tous. Laissez votre porte ouverte, il entrera de braves gens, mais aussi des voleurs, des bons à rien et, hélas, des assassins.

      La création de l’espace Schengen y est pour beaucoup.

      Nous arrivons au résultat désastreux du laxisme. Et les sursauts d’autorité du gouvernement tombent à plat sur les voyous et autres raclures.

      Evidemment, mettre ces exactions sur le dos des syndicats est facile, car cela dédouane nos dirigeants. Apporter la guerre dans des pays du Moyen Orient est pour eux un symbole de puissance, mais la guerre dans nos rue, c’est une chose insupportable.

      Ils récoltent ce qu’ils ont semé, le désordre, l’autoritarisme, la certitude d’avoir raison et de pouvoir imposer des « droits de l’homme » dont ils ne savent même pas la teneur du mot.



    • francesca2 francesca2 16 juin 2016 18:28

      @cevennevive


      Le gouvernement n’est pas ’’un peu responsable« , le gouvernement est complètement responsable de ce foutoir, et là nous sommes d’accord. Mais lorsque vous écrivez : 
       »Quant aux vandales et autres voyous, Il y a trente ans que nos portes sont ouvertes à tout, à tous. Laissez votre porte ouverte, il entrera de braves gens, mais aussi des voleurs, des bons à rien et, hélas, des assassins.
      La création de l’espace Schengen y est pour beaucoup." je n’en crois pas mes yeux...


    • cevennevive cevennevive 16 juin 2016 18:40

      @francesca,


      Pourquoi ? Je ne suis pas d’accord sur tout avec JL Mélenchon... Et je ne suis pas du tout d’accord avec ceux qui disent que l’immigration est une richesse.



    • cevennevive cevennevive 16 juin 2016 18:48

      @francesca,


      Je vais même apporter de l’eau à votre moulin :

      Vous vous souvenez du slogan : « la France bleu blanc beur » ? Il était beau ce slogan, plein de fraternité. Nous étions fiers de ce mélange et de ces nouveautés. Voyez où cela nous a menés ?

      C’est bien ce que je disais plus haut : laissez votre porte ouverte, il entrera des étrangers plaisants, intelligents et apportant un air nouveau, et en même temps, des islamistes, des assassins et des voyous.


    • francesca2 francesca2 16 juin 2016 19:07

      @cevennevive


      Sans aller jusqu’à Mélenchon c’est le credo de toute la gauche que vous reniez sans sourciller...enfin, je vais pas m’en plaindre hein, je vous souhaite la bienvenue smiley

    • mmbbb 17 juin 2016 09:25

      @cevennevive propos imbécile complètement . Ces militants ont des statuts ( SNCF, EDF ....) et se foutent royalement de la condition des autres ouvriers je connais bien ce milieu . 


  • Jo.Di Jo.Di 16 juin 2016 12:20

     
    Antifa, No Border, Black blocs, bandes de colons, putasserie du Capital .... garde chiourmes du bas .... rien de nouveau ....
     
    No Border les négriers, financé par Soros, et casseurs protégés par la caste (ordres à la police de ne pas intervenir)
     
    Quoi de mieux qu’un décérébré black bloc où no border pour le Capital .... gôôôchiste, malade enfantin disait Lénine ....
     
    « Le pourrissement passif des couches les plus basses de la vieille société [...] toutes les conditions de son existence font que [le Lumpenprolétariat] sera plus disposé à se laisser acheter pour des machinations réactionnaires. » Marx


    • wesson wesson 16 juin 2016 17:13

      @Jo.Di
      Comme si l’extrème droite lorsqu’elle donne le coup de poing n’avait pas pour habitude récurrente de se faire passer pour ses propres ennemis.




    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 16 juin 2016 17:26

      @Jo.Di

      C’est marrant comme les références à Marx vous arrangent, lors qu’il s’agit de casser du gauchiste !


  • Daniel Roux Daniel Roux 16 juin 2016 12:20

    Hollande dérive de plus en plus vers l’autoritarisme confirmant que l’essence dictatoriale de la Constitution de la V ème République.

    L’utilisation du 49.3 pour disqualifier un parlement qui, pour une fois, résiste aux exigences de l’oligarchie que représente le Chef de l’Etat, est l’expression de l’illégitimité de son pouvoir.

    L’illusion démocratique se déchire. Les manipulations des groupuscules, les provocations par officines interposées et la propagande éhontée des médias sous contrôle de l’oligarchie, ne suffisent plus à dissimuler l’imposture du pouvoir.

    Les rapports de force sont les seuls qui comptent dans l’affrontement entre la grande bourgeoisie et ceux qu’elle exploite sans vergogne sous le couvert d’institutions d’autant plus puissante qu’elle repose sur des lois scélérates illégitimes.

    Soyons plus forts encore et reprenons en mains ce qui nous appartient, nos vies.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 juin 2016 21:09

      @Daniel Roux
      Il vous faudra combien de temps pour comprendre que c’est pareil partout en Europe ?
      Vous avez oublié les manifestations en Espagne, en Belgique, au Portugal ou en Grèce ?
      En Grèce, ils ont fait plus de 20 000 manifestations, en pure perte.


      Ils ont la Constitution de la Ve République dans les 28 pays européens ?
      Le seul pays qui ait la même Constitution, c’est la Russie, c’est ballot.

      Reprendre notre destin en main suppose la sortie de ce piège européen, décidé sans les peuples et contre les peuples.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 juin 2016 21:18

      @Daniel Roux
      Blablabla... Vous devriez lire attentivement le billet, c’est une attaque en règle contre les dirigeants de la CGT. La CGT, comme les autres syndicats, n’a pas besoin d’adhérents, ils gèrent les comptes sociaux. Pendant ce temps, les syndiqués de la base se battent depuis plus de 30 ans pour sauver leurs emplois et leurs conditions de travail.

      « Rapport Perruchot » sur l’argent des syndicats.
      "Vous pouvez le consulter en PDF ici.

      Cotisations : 3 à 4 % des budgets

      Le système français est unique. Alors que dans tous les pays comparables 90% des ressources des syndicats de salariés proviennent des cotisations de leurs membres et du placement de leurs réserves, en France les cotisations des membres ne couvrent que « 3 à 4% » de leurs budgets.

      Le reste provient de sources très variées, difficiles à mettre au jour : « mises à disposition » de personnel et de locaux par des administrations et de grandes entreprises publiques et privées, subventions accordées sur les fonds de la formation, de la Sécurité sociale, de l’assurance-chômage, des handicapés, des assurances vieillesse complémentaires, du 1% logement, subventions de l’État et des collectivités locales, etc.

      D’après le rapport, les ressources des syndicats de salariés atteignent ainsi 4 milliards d’euros par an, soit 3 à 4 fois les ressources des syndicats anglais ou allemands, qui ont pourtant 5 à 10 fois plus de membres."


    • Yanleroc Yanleroc 16 juin 2016 23:27

      @sampiero

      Il proposera un référendum,
       les Français pourront alors se prononcer :« pour ou contre les syndicats ? »

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 juin 2016 08:09

      @sampiero
      L’UPR est pour des syndicats indépendants de l’ UE et du patronat. Vivre des cotisations de leurs adhérents, c’est pourtant ce que font les syndicats dans les autres pays. Et ils ont bien plus d’adhérents, étonnant, non ?


    • Legestr glaz Ar zen 17 juin 2016 08:39

      @sampiero

      Bonjour Sampiero.

      Voilà, en résumé, ce que dit le programme de l’UPR sur le syndicalisme. Le financement public est prévu, justement, au delà des cotisations, pour assurer l’indépendance totale des syndicats.

      (Point numéro 12).

      « Établir l’indépendance des syndicats français et garantir leur fonctionnement. »

      12. Reconstituer un syndicalisme indépendant
      - Interdire toute subvention aux syndicats qui ne serait pas d’origine française (Confédération européenne des Syndicats, par exemple).

      - Leur assurer un financement public suffisant pour leur permettre de jouer leur rôle naturel de vrais représentants du monde salarié.

      Bonne journée.


    • tonimarus45 17 juin 2016 09:07

      @sampiero--- bonjour— oui «  »asselineau«  » est contre les syndicats et en particulier contre la «  »cgt«  » par contre en ce qui concerne le syndicat collabo « cfdt », courroie de transmission de ce gouvernement dit socialiste et filiale du « medef »« ,Chutt »« 

      Mais quoi d’etonnant venant de cette pêrsonne (et de ces »affides« ) ;regardez sur le net son parcours poilitique ???D’ailleurs c’est t’il exprime contre cette loi »scelerate«  » ????

    • tonimarus45 17 juin 2016 09:09

      @Fifi Brind_acier— comme votre «  »champion«  » qui vivra des cotisations de ses adherents si il est elu ?????


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 juin 2016 10:39

      @tonimarus45
      Vous comprenez ce qui est écrit ?
      L’UPR est pour DES SYNDICATS INDEPENDANTS.


      Cela ne vous dérange pas que les syndicats soient financés par Bruxelles, en échange du Contrat social pour l’ Europe ? Vous avez lu ce document ? Ou bien vous faites comme toute la Gauche, un déni de réalité, dès qu’il s’agit de documents européens ?

      Voici ce que disait la CGT du Marché commun en 1956.

      Et ce que disent les syndicats aujourd’hui, vous pouvez comparer, il n’y a plus trace de la moindre de critique sur l’ Union européenne. Pourtant tout ce que prévoyait la CGT en 1956 est bel est ce qui est arrivé.

    • Legestr glaz Ar zen 17 juin 2016 12:19

      @tonimarus45

      Et si vous lisiez les commentaires au lieu d’écrire de parfaites stupidités ?

      Voilà, en résumé, ce que dit le programme de l’UPR sur le syndicalisme. Le financement public est prévu, justement, au delà des cotisations, pour assurer l’indépendance totale des syndicats. Il existe aussi la vidéo de présentation du programme de l’UPR dans laquelle Asselineau détaille et commente sa vision du syndicalisme.

      Votre critique est stérile. Vous dites ce qu’il vous passe par la tête sans connaître le programme de l’UPR. Que venez vous faire sur un site d’échange si c’est pour commenter quelque chose que vous ne savez pas ? Votre manque total d’objectivité vous déssert.

      (Point numéro 12 résumé du programme de l’UPR).

      « Établir l’indépendance des syndicats français et garantir leur fonctionnement. »

      12. Reconstituer un syndicalisme indépendant
      - Interdire toute subvention aux syndicats qui ne serait pas d’origine française (Confédération européenne des Syndicats, par exemple).

      - Leur assurer un financement public suffisant pour leur permettre de jouer leur rôle naturel de vrais représentants du monde salarié.

      Bonne journée.


    • Legestr glaz Ar zen 17 juin 2016 12:23

      @Yanleroc

      Pas du tout, Asselineau ne propose pas de référendum, au delà de ce que je comprends comme une boutade et non comme un sarcasme.

      Voilà, en résumé, ce que dit le programme de l’UPR sur le syndicalisme. Le financement public est prévu, justement, au delà des cotisations, pour assurer l’indépendance totale des syndicats. Il existe aussi la vidéo de présentation du programme de l’UPR dans laquelle Asselineau détaille et commente sa vision du syndicalisme.

      (Point numéro 12 résumé du programme de l’UPR).

      « Établir l’indépendance des syndicats français et garantir leur fonctionnement. »

      12. Reconstituer un syndicalisme indépendant
      - Interdire toute subvention aux syndicats qui ne serait pas d’origine française (Confédération européenne des Syndicats, par exemple).

      - Leur assurer un financement public suffisant pour leur permettre de jouer leur rôle naturel de vrais représentants du monde salarié.

      Bonne journée.


    • Legestr glaz Ar zen 17 juin 2016 12:30

      @tonimarus45

      Voici un lien. Si vous voulez parler en connaissance de cause, ce qui est toujours préférable si l’on ne veut pas passer pour un ..... ( à compléter, je ne veux pas porter de jugement).

      https://m.youtube.com/watch?v=Wl_s43ug_XE


    • CN46400 CN46400 18 juin 2016 12:58

      @Fifi Brind_acier

      Ah les comptes de la CGT...mais ceux de UIMM tu connait pas n’est-ce pas. C’est à ce genre d’omision qu’on détecte ceux qui roulent pour le capital !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 2016 20:45

      @CN46400
      Et à quoi servent les fonds cachés de l’ UIMM ?
      En partie, à soudoyer des syndicats « pour fluidifier les rouages du dialogue social. »


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 juin 2016 12:46

    A court d’arguments et se sachant démasqué et accusé de vouloir anéantir la contrainte juridique qui sécurise un tant soi peu la carrière des travailleurs, le gouvernement serait même soulagé de voir Paris en ruine pour mieux endosser (espère t-il) la responsabilité à la CGT qui N’A RIEN A VOIR AVEC LA CASSE !!!


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 16 juin 2016 13:38

    Très clairement, les mots d’ordre qui circulaient dans cette manif étaient de « casser du flic ». Ironiquement, le petit garçon qui se retrouve orphelin après l’assassinat de ses parents policiers était hébergé ce jour-là à l’hôpital Necker. Il a donc subi une double peine et ne se sentira plus jamais en sécurité.
    Cette haine anti-flic nous entraîne vers le chaos et la CGT y a une grande part de responsabilité, le gouvernement aussi, bien entendu.


    • Daniel Roux Daniel Roux 16 juin 2016 16:24

      @Gilles Mérivac

      Vous regardez trop la télé. La vérité est ailleurs.

      Par exemple, la CGT : C’est un syndicat de salariés, pas un club des chiffres et des lettres.


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 juin 2016 18:29

      @Gilles Mérivac

      « Une haine du flic » qui ne vient pas de la CGT bien sûr !

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 juin 2016 21:23

      @Daniel Roux
      « la CGT : C’est un syndicat de salariés, pas un club des chiffres et des lettres. »
      Grave erreur, « Syndicats, corruption, dérives et trahisons » enquête de Touly et Lenglet.
      N’hésitez pas à lire le livre, cela vous remettra les neurones dans le bon sens...
      Celui du sens critique.
      Sinon, vous en pensez quoi des châteaux des syndicats français ?


    • JP94 16 juin 2016 21:41

      @Gilles Mérivac
      Non ce qui mène au chaos, c’est la politique gouvernementale. 


      Quant à la haine du flic dans les manifs, vous étiez en tenue de CRS ou quoi ? 
      Vous étiez où, à écouter Valls devant la télé ? 

      On se prend des gaz et de matraques comme ça : un certain ras-le-bol, pas de doute . Mais5 km Valls n’arrive pas à manipuler les manifestants, qui sont très calmes, viennent désarmés et défilent sur boulevards et trottoirs sans aller à l’affrontement. 
       Le gvt PS détruit le droit du travail , vend le pays aux USA , casse l’industrie etc : il a la haine du pays , apparemment et forcément incite à la haine contre la CGT , qui défend salariés et nation.
      Et ça c’est de l’incitation à la violence !

      Ce que veut le gvt PS, c’est que ça dérape et à ce moment-là , il instaurera une forme de pouvoir dictatoriale, pourquoi pas ...où les manifestants n’auront plus aucun droit . 

      Mais en France, ça ne marchera pas . 

      Espérons juste que le PS en paiera le prix mérité. ( la Commission Européenne lui a déjà donné sa médaille ) 


    • Yanleroc Yanleroc 17 juin 2016 00:23

      @JP94

      Il faut que ce couillon de Mélenchon (heureusement qu’il est de gauche, sinon j’aurais dit « ce con »), 
      décide de sortir de l’ U.E , ce serait une bonne option , une autoroute en fait , car réparer l’UE avec les mêmes à l’intérieur, ne me semble pas possible ni même envisageable !
      mais.. jean-Luc est franc-maçon,.. Asselineau aussi ?

       Il faut commencer en France ce que Hollande n’a pas fait -alors qu’il avait tous les feux verts sur le territoire- et donner l’ Exemple, l’ Impulsion, l’ Émulation, au monde. Mais en restant très conscient que s’attaquer à Hollande, ce n’est pas s’attaquer à la gauche ! 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 juin 2016 08:18

      @JP94
      Surtout zappez bien la case européenne !
      C’est bien l’article 121 des Traités qui permet à la Commission européenne de décider des politiques économiques des 28 pays européens.
      Valls n’est qu’une marionnette de passage, qui gère les affaires courantes de la région France, comme tous les autres dirigeants européens. Vous vous trompez de cible, le pouvoir de décision n’est plus à Paris depuis Maastricht.


      Exemple les Républicains voudraient bien que cessent les sanctions contre la Russie. Réponse de Junker : Pas au programme ! Circulez, ya rien à voir ...

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 juin 2016 10:56

      @Yanleroc
      C’est quoi encore ces attaques idiotes ? Asselineau a créé l’ UPR, justement pour sortir de l’ UE. Alors que Mélenchon a toujours été un réformiste européen.


      Hollande avait tous les feux verts ? Hollande disposerait des droits régaliens pour mener une autre politique ? Vous avez lu « l’ordre juridique européen » ?

      " Les politiques communes, qui sont l’essence de l’intégration multinationale, sont basées sur la législation commune. L’élément intrinsèque du concept de politique commune est sa force contraignante sur les États membres.

      Ces derniers doivent donner aux institutions communes les moyens d’appliquer les politiques communes et de faire respecter leurs décisions par toutes les parties concernées et leurs citoyens.

      À ces fins, les politiques communes sont formées par des actes juridiques arrêtés par les institutions communes, appliqués par les États membres et/ou les institutions communes et contrôlés par les institutions communes [voir le chapitre 4].

      Les droits nationaux des États membres sont harmonisés dans un grand nombre de domaines dans le cadre des politiques communes.

      Un droit spécial, appelé précédemment « acquis communautaire » et désormais « acquis de l’UE », est ainsi créé afin de matérialiser les politiques communes, un droit qui a la primauté sur le droit national, même constitutionnel des États membres, que celui-ci soit antérieur ou postérieur à la législation européenne.

       En effet, selon la Cour de justice, les États membres ont transféré définitivement des droits souverains à la Communauté (et ensuite à l’Union) qu’ils ont créée, et ils ne peuvent revenir ultérieurement sur ce transfert par des mesures unilatérales [voir affaire 6/64], à moins de décider de se détacher de la CE/UE. "

    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 17 juin 2016 16:07

      @Daniel Roux
      Je ne regarde jamais les informations à la télé et je ne me fie pas non plus aux apparences. C’est la logique à long terme qui m’intéresse et non les bulles émotives.
      La logique de la CGT est parfaitement claire, elle refuse toute évolution pour défendre des catégories de salariés qui forment une caste, tout autre réforme aurait suscité les mêmes réactions. Mais rassurez vous, je ne défends pas davantage le loi El Khomri qui est visiblement dictée par Bruxelles.
      Et que faire dans ce jeu perdant-perdant ?


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 17 juin 2016 16:09

      @Mohammed MADJOUR
      Je vous renvoie à l’affiche de la CGT où l’on voyait une matraque avec une flaque de sang par terre.


    • Yanleroc Yanleroc 17 juin 2016 17:07

      @FiFi

        « Hollande avait tous les feux verts ? »
      et pour la1ère fois, 
      Si ce n’est pas tous les feux au vert, c’est une autoroute alors, et il a tout gâché. c’est d’autant plus dramatique, que cette configuration ne devrait pas se reproduire de si tôt.


    • Legestr glaz Ar zen 17 juin 2016 19:05

      @Yanleroc

      Je crois que vous n’avez pas compris l’ordre juridique de l’Union Européenne que Fifi met en avant. Les feux verts dont vous parlez, d’accord. Mais ils ne servent à rien. Vous savez bien que dans le code de la route lorsque des gendarmes se trouvent au milieu d’un carrefour se sont eux qui régulent la circulation et non les feux verts ou rouges. Ils ont la préséance sur les organes lumineux. Pour la France dans l’UE c’est la même musique. Lorsque les gendarmes européens sont aux milieux du carrefour, se sont eux qui décident. (Elle n’est pas belle cette image ?)

      Nous sommes dans un simulâcre de démocratie parce que au moins 80% des lois et réglements votés en France sont la traduction en droit français des réglements européens, des directives européennes, des recommandations européennes, des décisions européennes. Par ailleurs il faut savoir que les textes européens sont introduits dans le droit français par le biais d’ordonnances. L’assemblée nationale ne décide de rien. Étonnant non ? (Comme dirait Desproges).

      http://www.europedia.moussis.eu/books/Book_2/2/3/3/index.tkl?lang=fr

      Et ici plus bas, la petite Viviane très à son aise devant la représentation française qui en reste médusée (comme dirait Géricault)

      https://m.youtube.com/watch?v=yBRCZPypyyM

      Bonne lecture et visionnage (moins de 1mn mais du condensé)


    • Yanleroc Yanleroc 17 juin 2016 19:50

      @Ar zen

      Votre image avec les gendarmes et les carrefours, s’adresse à un débile, merci , du coup j’ai rien compris smiley Merci également pour les explications, ça fait 3 bonnes années que je colle aux baskets de FiFi, je suis un peu au courant. Merci aussi pour les liens. Heureusement que vous reconnaissez que les feux étaient au vert, ce que n’avait pas capté FiFi, et cette rare conjonction des institutions à gauche, aurait pu suffire pour faire front aux dictas de la Commission.
      La vidéo avec la déclaration de Viviane machin, qui tombe comme un couperet, est effectivement très choquante et son fatalisme est, sinon un aveux de son impuissance face aux banques et à Washington, de mauvais augure pour la suite, ça passera ou ça cassera !
       Ma réponse à votre question, ici.


Réagir