samedi 16 octobre 2010 - par NICOPOL

Les chiffres qui fâchent...

A l’heure où les batailles de chiffres font rage entre syndicats, police et pouvoirs publics (sachant qu’il est de bon ton de penser que les chiffres des gentils et courageux syndicalistes sont justes, tandis que les chiffres des autorités à la solde de l’infâme Sarkozy sont honteusement truqués à la baisse), cette info va faire du bruit (ou, plutôt, elle sera rapidement étouffée sous la clameur des syndicalistes et des grévistes).

Mardi à Paris, les journalistes du site Médiapart ont effectué un comptage indépendant. Surprise : alors que les syndicats affirmaient que 330.000 personnes avaient défilé dans les rues de la capitale, et que le chiffre des policiers ne dépassait pas 89.000 personnes, les journalistes de Mediapart en ont compté... 76.000 !
 
Toujours à Paris,le journal France-Soir a fait appel à une société espagnole, Lynce, spécialisée dans le comptage des manifestants via des photos et vidéos analysées par ordinateur. Verdict de la société : "nous avons mesuré un total de 73.027 personnes, avec une correction éventuelle à la hausse de 10%, soit un total de 80.330 personnes"...
 
A Marseille, c’est un collectif de journalistes de l’AFP, de France Bleu et de la télévision locale LCM qui ont procédé à un décompte indépendant. La aussi, surprise : les syndicats annonçaient 230.000 manifestants, les policiers n’en voyaient que 24.500, tandis que les journalistes n’en ont compté... qu’entre 17.000 et 21.000 !!
 
A Saint Etienne, rebelotte : le journal Le Progrès a compté 11 300 personnes, contre 11 500 pour la police, mais 48 000 pour les syndicats.
 
Sources :
 
 
Bilan des opérations : non seulement les chiffres officiels des autorités ne sont pas sous-estimés, mais au contraire dans les 4 cas ils paraissent encore supérieurs à la réalité...
 
Bien entendu, tout cela est à prendre avec prudence, il y a des marges d’erreur, des difficultés méthodologiques... Mais le fait que 4 équipes différentes arrivent toutes les 4 à la même conclusion, à savoir que les chiffres des syndicats sont grotesquement surévalués, méritent quand même qu’on s’y attarde...
 
Maintenant, deux façons de voir les choses :
 
Tous ces journalistes sont à la solde du Pouvoir et contribuent à une grande entreprise de désinformation manipulée par Sarkozy et ses sbires (je n’oserais qualifier cette hypothèses de "théorie du complot" sous peine de me faire insulter à nouveau).
 
Les syndicats, et tous ceux qui essayent de nous faire croire que les chiffres qu’ils donnent sont crédibles, se foutent bien de la gueule des citoyens.


90 réactions


  • anty 16 octobre 2010 08:37

    Le mensonge du chiffre est un truc vieux comme le monde.....

    Ici manifestement les syndicats essaient de manipuler les chiffres pour mieux manipuler l’opinion public

    Le décompte moderne par photo et l’utilisation d’ordinateur aura raison du décompte maison des syndicats et autres partis politiques ou groupes de pression.

    La clarté sur les chiffres des mobilisations populaires est nécessaire dans une démocratie pour se faire une opinion plus juste sur sur les véritables tendances populaires du moment et sur l’histoire de notre pays

    En définitive tout le monde y gagne et s’y retrouve sauf les tricheurs ....


    • thaumaetopea 16 octobre 2010 17:10

      Savent même pas compter ces syndicats.... c’est pas 60 et 65 ans la retraite à la SNCF.... c’est 50 et 55 ! toujours à exagérer les chiffres.... mauvais esprit !


  • Claude Hubert rony 16 octobre 2010 12:31

    Il serait intéressant de nous fournir les éléments prouvant que les méthodes de comptage de Médiapart et de France Soir sont infaillibles.... Si elles existent réellement, pourquoi ces deux media ont-ils attendu si longtemps pour les dévoiler ? 


  • FrenchGreg 16 octobre 2010 12:47

    Je vois pas comment on peut voter non a un article comme ca ; c’est comme si on votait non a un article intitulé « il faut beau aujourd’hui » car on aime pas le soleil ...


    • FrenchGreg 16 octobre 2010 13:51

      Je ne suis pas de la gauche bobo.

      Mais je dirais que ce n’est pas le debat, cet article ne donne que des faits, je vois pas ce qu’il y a contester.

    • TSS 18 octobre 2010 09:58

      mediapart touchant des subsides de l’etat ne peut être juge et parti... !!


    • NICOPOL NICOPOL 19 octobre 2010 02:34

      euhhhh, et les syndicats, ils ne touchent pas des subsides publics ?

      Ahahahhahahhahahahh !!!


    • ousuisje 20 octobre 2010 16:40

      Malheureusement, ce vote montre que ce site est maintenant tenu par une majorité de gauchistes de la pire espèce qui n’a pas évolué depuis la révolution d’octobre (1917, je tiens à le préciser car je ne suis pas sur qu’il ne ne pensent pas que je parle du simili de révolution actuel...lol).
      A quoi ça sert encore de venir sur ce site pour lire les absurdité d’encartés qui ne savent que rabâcher la ligne du parti...

      Nous sommes en train d’assister à la mort d’agoravox....


  • asterix asterix 16 octobre 2010 13:26

    Il faudrait ériger des guichets à l’entrée pour éviter toute contestation...
    Et le nombre de flics, on ne parle jamais du nombre de flics. Surévalué ? Sous-évalué ?


    • FrenchGreg 16 octobre 2010 13:55

      C’est quoi l’impact du nombre de flics ?


    • Joan Luc Joan Luc 17 octobre 2010 23:05

      L’impact du nombre de flics ? 

      Plus il y a de flics autour d’une manif, plus il y a de chances qu’elle dégénère ! 
      Mais la réciproque à cet axiome est vraie également : 
      Plus il y a de chances qu’une manif dégénère, plus il y aura de flics autour ! 
      Difficile de dire où sont les causes et où sont les conséquences.


  • Inquiet 16 octobre 2010 13:51

    Vous savez quoi ?
    Bah vous avez peut-être raison : le nombre des manifestants est peut être plus bas que veut nous faire croire les syndicats ?

    Et alors, est-ce la véritable information ?

    Iriez-vous jusqu’à dire que ce mouvement de contestation est impopulaire dans l’opinion publique ?

    Iriez-vous jusqu’à dire qu’il n’y a personne dehors, dans la rue ou très peu ?

    Vous êtes juste pathétique, vous avez perdu la bataille de l’opinion et vous vous essayez de vous rattrapez en rangeant les cailloux par taille et par couleur. Courage, il y en a 60 millions.
     smiley


    • FrenchGreg 16 octobre 2010 14:01

      Si les decisions doivent se prendre au nombre de personnes dans la rue, alors allons jusqu’au bout : supprimons le parlement, les elections et tout le toutim. 

      Descendons a chaque fois dans la rue et votons a main levee pour chaque decision :
      1) qui veut passer au 32 heures ? Moiiiii
      2) qui veut que les riches (c-a-d les plus riches que moi) soient taxés à 99% et moi à 0% ? Moiiii

      Je n’ai pas d’avis sur cette reforme des retraites, mais des qu’un gouvernement veut faire une reforme d’interet general, mais un peu contraire a l’interet individuel, y a plus personne.

    • FrenchGreg 16 octobre 2010 14:02

      Et j’ajouterais : vous etes justes pathetiques !


      Votez donc Melenchon en 2012.

    • Inquiet 16 octobre 2010 16:54

      Ah voilà l’argument ultime : révolution 1789 OK, puisque ça a mis les bourgeois au pouvoir.
      Depuis, les révoltes c’est pas logique, on SE DOIT d’être content et acquiescer en toute circonstance que nous vivons dans une VRAIE démocratie, même si elle est spoliée de façon éhontée et totalement décomplexée.

      En sommes nous nous devons d’attendre sagement 2012 afin que la clique qui nous gouverne puisse voler intégralement les bijoux de famille de la France et se retirer suivant la maxime « après moi, le déluge ».
      Ce qui devient de plus en plus probable, dès lors que les chances de réélection de notre Guide Suprême s’amenuisent de jour en jour.

      Alors, oui, soyons bien sage et pleurons tous ensemble en 2012 quand ça sera trop tard.

      Seriez-vous de ceux qui pensent que le peuple est forcément trop bête pour comprendre ?

      Ne vous est-il pas venu à l’esprit, au moins par honnêteté intellectuelle, que l’apparence clarté de nos oligarques éclairée, était justement QUE apparente ?

      Je tiens un exemple de mauvaise fois de la pensée se voulant unique et universelle sur le bien fondé de la théorie suivant laquelle nous ne sommes « plus assez pour financer les retraites de nos aïeux » : lorsque vous allez au restaurant vous ne mangez pas le cuisinier mais les plats qu’il vous sert,
      pour la retraite c’est pareil, le retraité ne « mange pas » l’actif mais survit grâce à la « richesse produite » (salaire + plus-value).
      Au collège mon prof de maths résumait très simplement cette situation par « additionner des choux et des carottes ».

      L’exemple est hors sujet mais représente de façon flagrante que le peuple n’a pas toujours tord en analyse (même instinctive) par rapport au pouvoir en place.

      Au moins, un millions de personne ne se concertent rarement pour manipuler le reste du monde, à cela on peut en être sûr, par contre quelques « éclairés » dans leur tour partageant les mêmes intérêts j’ai beaucoup plus de doutes.


    • NICOPOL NICOPOL 16 octobre 2010 17:31

      « Vous êtes juste pathétique, vous avez perdu la bataille de l’opinion »

      C’est qui ce « vous » dans lequel vous semblez m’englober ?

      Ah mais oui, naturellement, suis-je bête... Le simple fait de citer ces chiffres bien embêtant pour les syndicats signifie forcément que je suis à la solde de Sarkosy... Un partisan du Système, un propagandiste de la Pensée unique... Avec ma carte des Jeunesses UMP et tout le tralala...

      Ca ne vous vient pas à l’esprit que, tout en réprouvant sévèrement le « régime » en place, on puisse tout aussi sévèrement réprimer les manipulations grotesques des opposants officiels ? Ca échappe à votre cablage mental, qu’il puisse y avoir des citoyens sensés qui, s’ils n’aiment pas du tout se faire prendre pour des cons par ceux qui sont au pouvoir, n’aiment pas plus se faire prendre pour des cons par ceux qui voudraient y arriver (au pouvoir) ?

      Ou alors, vous avez deux cases dans votre petite tête : NOUS (les gentils syndicalistes et opposants de gauche), et EUX (les infâmes suppôts du Grand Capital) ? Vous devriez lire mes petits articles sur le millénarisme, tiens...


    • Claude Hubert rony 17 octobre 2010 09:03

      @ l’auteur

      il semble que vous évitiez de répondre à la question : quelle preuve avez vous de l’infaillibilité des méthodes de comptage de Médiapart et de France Soir, que, d’autre part, je ne voue pas aux « gémonies »...
      Quelles preuves donc, et si cette infaillibilité est démontrée, pourquoi avoir attendu si longtemps pour utiliser cette méthode ?
      Pouvez vous nous en dire plus, nous dont l’inculture est notoire et plébeienne ?


    • jaja jaja 17 octobre 2010 15:01

      Non vous êtes juste l’un de ces anti-système qui se contentent de reprendre à votre compte la propagande gouvernementale sur le chiffre des manifestants. smiley

      Et bien sûr derrière tout ça aucune volonté de nuire au mouvement social ni de vous faire l’agent du Medef et des élites dirigeantes...

      On avait bien compris...


    • NICOPOL NICOPOL 17 octobre 2010 15:20

      Jaja,

      "Non vous êtes juste l’un de ces anti-système qui se contentent de reprendre à votre compte la propagande gouvernementale sur le chiffre des manifestants.« 

      Vous me désespérez... Mais OU diable avez-vous vu que je reprenais une quelconque »propagande gouvernementale" ? Je cite des chiffres de journalistes. Vous les accusez TOUS d’être des valets aux ordres du pouvoir ? Soyez sérieux !


  • aye 16 octobre 2010 14:07

    Aphatie , quelle référence !
    essaie le gaz ou autre si, tu en es là.


    • NICOPOL NICOPOL 16 octobre 2010 17:17

      ? ?? quel énigmatique commentaire...

      Certes, vous n’aimez pas Aphatie, cet infâme journaliste aux ordres... Mais on s’en fout ce que vous pensez de lui, ça ne change rien aux chiffres qu’il se contente de rapporter. Sont-ils vrai, crédible, douteux, faux, manipulés ? Dites-nous ce que vous en pensez.


  • A. Nonyme A. Nonyme 16 octobre 2010 14:48

    Bon petit focus sur les chiffres qui fâchent et qui laissent paraitre au grand jour l’enfumage syndical.

    Tiens, pour la route, un autre chiffre qui fâche : CGT, CFDT, SUD et consort représentent moins de 8% des salariés !

    Tu parles d’une représentation !


    • NICOPOL NICOPOL 16 octobre 2010 17:12

      Un autre chiffre qu’il serait intéressant de connaître : le pourcentage des syndicalistes qui travaillent vraiment dans une entreprise (c’est à dire qui ne sont pas des « syndicalistes professionnels » à temps plein). Là aussi, on aurait, je crois, matière à parler d’ « exception culturelle française » smiley


    • Fergus Fergus 16 octobre 2010 19:05

      Bonsoir, A. Nonyme.

      Vous entrez dans le petit jeu malsain de ceux qui dénigrent les syndicats par intérêt politique. Non, les syndicats français ne représentent pas 8 % des Français, cela c’est le nombre de leurs adhérents.

      Les syndicats représentent, selon les entreprises, entre 50 et 80 % des salariés
      , soit le nombre des votants aux élections professionnelles. Eh oui, il en va de même en terme de représentativité que les partis politiques. En appliquant, votre logique à l’UMP par exemple, autrement dit en retenant comme représentation celle de ses adhérents et non ses scores aux élections, elle serait ramenée à un score de... 1 % !!!

      Autre chose : les pays à fort taux d’adhérents sont en général ceux où il est obligatoire d’être syndiqué ou ceux, comme en Belgique, où l’adhésion vaut avantages en nature.


  • franchamont franchamont 16 octobre 2010 14:57

    Pauvres idiots (Mediapart inclus) que ceux qui tombent dans le piège de la bataille sur les chiffres délibérément orchestrée par les média et tenants d’un pouvoir en totale décadence. Qu’est-ce qu’on s’en fout !

    Si les syndicats se sont drogués de chiffres, c’est bien leur faute. Maintenant il commencent à être dépassés par la réalité de la base mécontente qui bloquent usines et raffineries. Et c’est cela qui est important. Bien plus importante aussi, la révélation par des sondages que la majorité des français pensent qu’il y a réellement un problème, une injustice, des abus scandaleux, un président dés-aimé, un gouvernement incapable.

    La présence dans de la rue n’est à prendre qu’au niveau symbolique puisque la plupart des mécontents ne peuvent s’y rendre. Pour l’effet médiatique et psychologique, il faut aussi comparer à d’autres démonstrations historiques, non pas mesurer dans l’absolu, territoire sur lequel l’ennemi reste maître.

    • Fergus Fergus 16 octobre 2010 19:07

      Bonsoir à tous.

      Cette bataille autour des chiffres est d’autant moins significative qu’elle a toujours existé. Si l’on voulait être cohérent, on ne comparerait pas les chiffres des syndicats à ceux de la police, mais d’un conflit social à l’autre (syndicas contre syndicats ou police contre police), point barre !


    • Philippe95 16 octobre 2010 20:46

      C’est exactement ce que je fais : Je regarde uniquement les chiffres de la police. Que j’estime sans doute un peu minorés (je dis bien un peu), mais c’est en soi peu important. Ce qui compte c’est l’évolution. On a pu voir que lors de la manif du 12, le chiffre policier a augmenté : Cela n’a pas dû faire plaisir au pouvoir, mais en présence de cortèges plus important, ils n’ont pas osé afficher une baisse.

      Si d’aucuns ont eu la curiosité d’écouter le PDG de la société espagnole qui compte les manifestants par ordinateur, il a eu l’honêteté de reconnaitre que sa méthode était sans doute pessimiste. Il « rate » les manifestants passant sous les arbres d’une avenue par exemple. Si on redresse un peu ses chiffres on tombe bien près des chiffres policiers.

      (pour info, je suis syndiqué, et élu du personnel. Et fier de l’être. Mais je ne fais pas dans l’angélisme)


  • pastori 16 octobre 2010 15:00

    Dieu m’est apparu et m’a confirmé que le plus important dans notre situation, ce sont les chiffres. hors des chiffres, point de salut. savoir compter les manifestants doit être la seule qualité nécessaire pour bien gouverner.


    Dieu m’a renseigné :

    j’ai les vrais chiffres :
    - 100.000 personnes aux manifs. et encore, certains se promenaient..
    - 22.000 grèvistes

    le ministère de l’intérieur a gonflé les chiffres par humanité envers la cgt, pour ne pas lui faire de peine.

    voilà la vrai situation

    - 90% des français ( les sondeurs mentent et sont à la solde des opposants) sont satisfaits de la gestion du pays par ce gouvernement et s’apprêtent à le reconduire. 

    - 99% des Français sont heureux, ne manquent de rien et demandent que les impôts des riches soient supprimés, car ils partagent volontiers leurs avoirs et sans eux ils ne pourraient manger à leur faim.
    - en échangent, les riches demandent à ce que l’écart des salaires soit inférieurs à 20.

    -La prochaine assemblée ne comptera plus que 10 députés ps et 1 verts. tous les autres seront UMP selon le souhait de la population en délire.

    - 98% de la population souhaite la baisse des pensions de retraite et de partir à 75 ans.

    -des fêtes vont être organisées partout en France à la gloire de notre guide bien aimé qui a fait de notre patrie le nouveau paradis sur terre.

    Alléluia. Dieu ne ment jamais.

    voilà les vrais chiffres. le signe d’une nation heureuse.



  • Proudhon Proudhon 16 octobre 2010 15:38

    @niqueléopol

    Le problème mon pauvre guignol, c’est qu’àla manif de Saint Etienne j’y était, donc tu peux pas me niquer léopol.
    Quand on voit ton CV par contre on comprend bien vite àquoi on a affaire... C’est d’un vomitif .......


    • NICOPOL NICOPOL 16 octobre 2010 16:57

      Plait-il, grossier personnage ??

      Vous étiez à Saint Etienne, et alors ? Ca vous autorise à m’insulter ? Ca vous donne le droit de « vomir sur mon CV », comme vous dites si élégamment ? Pourriez-vous au juste m’indiquez en quoi ce petit CV vous donne ainsi des remontées digestives ??

      Vil Troll smiley


    • Proudhon Proudhon 17 octobre 2010 15:38

      @nique popol
      Et ça c’est quoi sinon un vomitif doublé d’un diahhréique :
      "Ingénieur et biologiste de formation, expert financier et institutionnel dans l’aide au développement par profession, voyageur toujours, avide d’histoire, lecteur compulsif de Nietzsche"

      Ingénieur déjà on crain le pire, biologiste, ca sent vraiment pas bon, expert financier, on se dirige en courant du côté des chiottes et le pire c’est la fin, lecteur compulsif de Nietzsche, comme Adolf Hitler quoi !!
      Et là, c’est la gastro-entérite ; par devant et par derrière !


    • NICOPOL NICOPOL 17 octobre 2010 15:57

      Proudhon,

      Vous ne faites vraiment pas honneur à celui dont vous vous affublez aussi prétentieusement du patronyme ! Votre diatribe agressive sent bon le populisme cheap !

      Allons, essayez d’exprimer un peu plus intelligemment vos griefs, sordide individu !

      Vous n’aimez pas les ingénieurs ? Alors qui conçoit, construits, entretien et exploite les voitures, routes, trains, avions, immeubles, téléphone, ordinateur, réseau internet, réseau d’eau, d’électricité, d’égout, dont vous n’allez nous faire croire que vous n’êtes pas utilisateurs ? Sans ingénieurs, vous seriez encore dans une grotte humide en train de manger de la viande crue avec une espérance de vie de 25 ans...

      Vous n’aimez pas non plus les biologistes... Vous savez ce que c’est, la biologie ? Comprendre l’environnement, le fragile équilibre des écosystèmes, les symbioses et interdépendances de la chaîne alimentaire qui assure notre survie... Ca vous fait gerber tout ça ? Vous avez l’estomac sensible mon garçon !

      Les financiers.... Bien sur, tous d’infâmes traders dans des gratte-ciels de La Défense, de Wall Street ou de la City... La micro-finance, le montage de projet pour amener l’eau et l’assainissement dans les bidonvilles d’Afrique, permettre au gens dans les villages du Sahel ou de la forêt équatoriale d’avoir de l’électricité pour mettre des médicaments au frigo... Ca vous donne des nausées, ça aussi ??

      Quand à Nietzsche... En faire un Nazi.... Vous êtes juste pathétique.

      Je vous laisse à vos éructations gastriques, allez posez vos quiches ailleurs que sur mes articles, vous serez chou.


    • TSS 18 octobre 2010 10:05

      biologistes ne serait ce point ceux qui aide Monsanto à « bousiller » l’environnement ? ... !!


    • TSS 18 octobre 2010 10:11

      quant aux ingenieurs !

      la plupart des inventions qui comptent l’ont ete par des chercheurs empiriques et après

       ,seulement ,les ingenieurs ont amelioré !


    • NICOPOL NICOPOL 19 octobre 2010 02:35

      Stupide argument.

      Il y a des biologistes qui travaillent pour MONSANTO, et ça ferait de TOUS les biologistes des salauds ?

      Il y a des syndicalistes qui ont gaiement travaillé avec les Nazis. Ca ferait de TOUS les syndicalistes des collabos ??

      Soyez sérieux !


    • NICOPOL NICOPOL 19 octobre 2010 02:37

      Sur les ingénieurs...

      Vous faites une distinction entre ingénieur et inventeur, pourquoi pas ?

      OK, admettons qu’ils ne font qu’améliorer des « inventions ». Et alors ?? Ca en fait d’odieux personnages pour autant ??

      C’est comme de dire qu’un chanteur interprète serait infâme personnage sous prétexte qu’il n’est pas auteur-compositeur ?

      Pffff....


  • NICOPOL NICOPOL 16 octobre 2010 17:02

    Nan mais on est en plein délire là... Au moment où je me reconnecte, 70% des votants ne sont pas d’accord avec cet article smiley

    Mais cet article c’est des chiffres, oh, les gars !

    Donc quoi, vous n’êtes pas d’accord avec les chiffres ? On nous ment ? On nous manipule ? C’est le complot du grand capital et des journalistes aux ordres, comme il est bon ton de dire ?

    Franchement... Vous ridiculisez le peu de crédibilité qui reste à Agoravox...

    J’me marre...


    • Claude Hubert rony 17 octobre 2010 09:12

      Oh le gars !

      Vous semblez moquer les chiffres de la police et des syndicats, pourquoi pas, mais vous offrez comme certitude ceux de Médiapart et France Soir.
      Pour la troisième fois, je vous demande, d’où obtenez-vous la preuve de la certitude des chiffres de ces media, leur véracité et leur infaillibilité ? Vous pouvez le dire ? Alors dites le...
      On se marre...


    • NICOPOL NICOPOL 17 octobre 2010 12:31

      Je ne me moque pas des chiffres des policiers.

      Je ne considère pas comme « infaillible » les chiffres de ces journalistes.

      Je constate que, même avec une marge d’erreur significative, la conclusion reste la même : les chiffres des syndicats sont grotesques.

      C’est tout. Et vos contorsions dialectiques (« et pouvez-vous me prouvez que les chiffres des médias sont infaillibles ? Non ? Alors fermez là ») n’y changeront rien.


    • Claude Hubert rony 17 octobre 2010 14:31

      à l’auteur

      je ne cois pas avoir dit « fermez là », votre grandeur.
      Je note, vous ne contestez pas les chiffres des policiers
      vous ne pouvez pas justifier les chiffres des médias que vous citez
      mais vous marquez votre mépris pour les syndicats
      très clair
      mais, heureusement, vous ne convainquez personnes
      quant à partiquer des contorsions fumeuses, vous en donnez l’exemple.

      mais c’est votre droit
      cordialement


    • NICOPOL NICOPOL 17 octobre 2010 14:49

      Cher ami,

      Non, je ne conteste pas les chiffres des policiers, je ne les défends pas non plus, là n’est pas le problème.

      Non, je ne peux pas affirmer que les chiffres des médias que je cite sont exacts ou « infaillibles ». So what ? Entre tous ces chiffres, je peux malgré tout raisonnablement penser que ce travail mené indépendamment par plusieurs équipes de journalistes dont rien ne m’autorise à douter de l’intégrité et de l’intégrité professionnelle est plus crédible que les chiffres donnés par les syndicats eux-mêmes.

      Et donc oui, je peux en tirer la conclusion que les chiffres des syndicats sont grotesques et qu’ils se foutent bien de notre gueule.

      Et finalement, oui, je méprise les syndicats pour cette manipulation, comme je méprise le gouvernement pour manipuler les chiffres de chômage ou de la délinquance. Mais de grâce, ne me mettez pas systématiquement du côté du second parce que je critique les premiers ! Marre de cette vision manichéenne et simpliste des choses !


    • Claude Hubert rony 17 octobre 2010 15:04

      ne croyez pas cela, je ne porte pas de jugement sur votre personne, je me permettais un peu effrontément une évaluation de votre texte (contenu et forme) voilà tout.
      Comme quoi l’importance des mots et la manipulation du verbe peuvent être délicates.
      Cordialement


    • NICOPOL NICOPOL 17 octobre 2010 15:21

      Bonjour,

      Pas bien compris....

      Cordialement,


    • zorgui zorgui 17 octobre 2010 15:45

      Cher Nicopol,


      Vous semblez partir d’un argument qui est : « je cite des chiffres, donc mon article est bon et il doit avoir 100% » et par voie de conséquence si nous votons contre c’est que nous sommes idiots puisque nous nous opposons à la réalité. Sauf que citer des chiffres ne fait pas tout, il y a l’interprétation et l’analyse qui va avec, et c’est principalement là dessus que je me suis attardé en l’occurence. Sinon à quoi bon écrire, autant mettre les trois liens vers les articles d’arrets sur images/rtl, et voilà c’est bon !
      Et malheureusement votre valeur ajoutée sur l’article se résume essentiellement à faire des généralités tout en maniant l’ironie et la condescendance : « gentils et courageux syndicalistes » « infâme Sarkozy » « Soit tous ces journalistes sont à la solde du Pouvoir.. »
      On dirait que vous réagissez à quelqu’un qui vous aurait agressé pour lui rabattre le caquet (vous dites « sous peine de me faire insulter à nouveau »)
      Un peu plus d’objectivité dans l’analyse la prochaine fois ? et sur le même article je voterai pour sans hésiter ! (pour exemple, j’ai apprécié lire les sources que vous citez)
      ah et votre troisième lien ne marche pas (direction générale des médias)

      Z



    • NICOPOL NICOPOL 17 octobre 2010 16:04

      Bonjour Zorgui,

      Merci pour ce commentaire.

      J’admets, cet article n’est pas un modèle d’argumentation et de réflexion. Oui, il se limite à reprendre et pointer vers des infos sans grande valeur ajoutée. Disons que les chiffres se passent de commentaires...

      Sur le « sans peine de me faire insulter à nouveau ».... Lisez mes derniers articles sur le millénarisme et la théorie du complot, et surtout les réactions qu’ils ont déclenchés, sous verrez de quoi je parle smiley Et puis vous y trouverez des « vrais » articles de réflexion avec un peu plus de valeur ajoutée que cette « brève d’actualité » (ce qui n’interdit pas, bien au contraire, de les critiquer et de leur opposer des contre-arguments valables).

      Sur le troisième lien, effectivement, il a été désactivé depuis que j’ai écrit cet article, merci de le signaler. Mais les chiffres qui s’y trouvaient ne font que reprendre ceux des deux autres articles donc on ne perd pas en information.

      Cordialement,


    • zorgui zorgui 17 octobre 2010 16:16

      Merci pour votre réponse et votre attention à mon message. Je ne suis pas tout nouveau sur agoravox puisque j’y venais souvent à ses débuts mais cela fait un long moment que je n’y était plus passé : je vais donc lire les articles en question ! 


      cordialement

    • Claude Hubert rony 17 octobre 2010 20:40

      pas compris ?
      il suffit de lire, voyons... vous svez bien tout de même ce qu’est le « verbe » non ?
      évidemment ce n’est pas un chiffre...
      bonne soirée


  • Yohan Yohan 16 octobre 2010 17:15

    Bravo
    Même de GVT est victime du syndrôme de stockholm qui prèfère monter son chiffre pour éviter qu’il ne soit trop éloigné de celui, truqué, des syndicalistes. On prend les gens pour des cons. 


  • foufouille foufouille 16 octobre 2010 17:52

    nicopol, le faux resistant


    • NICOPOL NICOPOL 16 octobre 2010 18:13

      Mais je ne prétends pas essayer de résister, Foufouille. Je me contente de m’écarter.

      "Chaque individu est en mesure de produire en lui-même une sorte de révolution froide, en se plaçant pour un instant en dehors du flux informatif-publicitaire. C’est très facile à faire ; il n’a même jamais été aussi simple qu’aujourd’hui de se placer, par rapport au monde, dans une position esthétique : il suffit de faire un pas de côté. Et ce pas lui-même, en dernière instance, est inutile. Il suffit de marquer un temps d’arrêt ; d’éteindre la radio, de débrancher la télévision ; de ne plus rien acheter, de ne plus rien désirer acheter. Il suffit de ne plus participer, de ne plus savoir ; de suspendre temporairement tout activité mentale. Il suffit, littéralement, de s’immobiliser quelques secondes"

      Michel Houellebecq, Approche du désarroi


    • foufouille foufouille 16 octobre 2010 19:45

      clin d’oeil a la BD


    • foufouille foufouille 16 octobre 2010 19:49

      « Mais je ne prétends pas essayer de résister, Foufouille. Je me contente de m’écarter. »

      les jardins peuvent devenir zone constructible
      grosse taxe fonciere pour certains
      les caravanes sont taxes
      les communautes des sectes
      les compteurs sur les puits sont prevus


    • NICOPOL NICOPOL 17 octobre 2010 15:23

      Ah oui, héhé, à défaut de l’UMP et du MEDEF, je suis en fait manipulé par Horus d’Hiéraknopolis ! smiley)

      A+ l’ami,


  • BA 16 octobre 2010 18:03

    Sur les routes, dans les airs : le spectre de la panne sèche.

    A la mi-journée, les aéroports, aussi bien que les stations d’essence, subissent le durcissement de l’action du secteur pétrolier et du blocage des douze raffineries en France.

    - Dans les aéroports :

    Du kérosène pour 48 h, c’est la réserve dont dispose l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle selon le ministère de l’Ecologie.

    Il indique également que l’oléoduc qui alimente les aéroports parisiens fonctionnerait désormais « par intermittence ». Celui-ci assure aussi qu’Orly dispose de 17 jours de stock.

    L’aéroport de Nantes a connu des « petites difficultés » mais a été approvisionné par celui de Bordeaux, indiquent les services du secrétaire d’Etat aux Transports, Dominique Bussereau.

    Mais pour Jocelyn Smykowski, président du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), les compagnies disposent de solutions alternatives qui ne font pas craindre de pénurie.

    Jocelyn Smykowski est confiant (0’59")

    Pour sa part, Louis Jobard, lui aussi président du SNPL mais chez Air France, estime qu’à terme, il faudra qu’il y ait des escales intermédiaires, soit au retour vers Paris, soit au départ pour aller faire des compléments de carburant.

    Avant d’ajouter : « Ce n’est pas une absence de kérosène sur la plateforme de Roissy qui va bloquer le trafic aérien mondial, ni celui de la compagnie Air France. Cela va le perturber, en particulier sur les longs courriers, mais cela ne le bloquera pas. »

    Pour Louis Jobard, il faut s’attendre à des perturbations, mais pas à un blocage (2’03")

    - Dans les stations-services :

    Le gouvernement assure qu’il n’y a pas de risque de pénurie, mais de plus en plus de stations-service connaissent des ruptures d’approvisionnement qui les obligent à fermer provisoirement avant de rouvrir plus tard. Et, signe d’urgence, les forces de l’ordre ont débloqué trois dépôts à Fos-sur-Mer (Bouches-de-Rhône), Bassens (Gironde) et Cournon (Puy-de-Dôme).

    Les automobilistes, inquiets, font des réserves de carburant, et parfois, les esprits s’échauffent.

    A Ris-Orangis, dans l’Essonne, deux véhicules de police surveillent la file d’une vingtaine de voitures, car deux automobilistes ont manqué en venir aux mains.

    Dans la Somme, la plus grosse station-service du département a été prise d’assaut.

    Reportage près d’Amiens avec Antoine Barrège (1’19")

       

    Dans une station-essence située porte de Saint-Cloud à Paris, hier soir, c’était la ruée.

    Virginie Pironon a recueilli les impressions des automobilistes (1’03")

    http://www.france-info.com/france-social-2010-10-16-sur-les-routes-dans-les-airs-le-spectre-de-la-panne-seche-491715-9-44.html


  • logan 16 octobre 2010 18:36

    je m’ettone beaucoup que l’on ne parle jamais des chiffres avancés par les syndicats marseillais qui nous annoncent 100 à 200 millions de personnes pour la dernière grève à Marseilles, je trouve ces chiffres beaucoup plus crédibles


  • pastori 16 octobre 2010 19:41

    ce qui est important c’est la réalité.


    si demain 17 octobre il y avait des élections :

    -sarkosy serait réélu ?
    -combien de députés ump à l’assemblée ?

    la est la réalité de l’opinion.

    veuille bien réponde honnêtement qui est intellectuellement honnête. les gueux et les sots e peuvent s’abstenir, c’est à dire ceux qui travestirait mes propos et ceux qui en seraient abusés.

    moi le premier je suis contre ce pouvoir et ses décisions iniques, je n’étais pas dans la rue par impossibilité. ça veut dire que je ne compte pas ? et on est combien dans ce cas. ?

    • Joan Luc Joan Luc 18 octobre 2010 00:02

      Mefi Pastori ! 

      Je cauchemarde assez souvent en pensant que Sarko pourrait être réélu en 2012 malgré tout.
      Malgré tous ceux qui descendent dans la rue et malgré les millions qui n’y descendent pas mais n’en pensent pas moins, mais combien y en a t’il qui se satisfont de cette situation sans le dire, simplement en pensant « le chômage et la galère, c’est pour les autres ».

  • pastori 16 octobre 2010 19:44

    quand à ceux qui crachent sur les syndicalistes, j’espère qu’ils refuserons toute avancée obtenue par leur luttes, comme ils ont du refuser tout ce qui a été obtenu à ce jour, car si on attends que ce soit octroyé... 


    luttes aussi qui ont certainement empêché au cours du siècle écoulé que nous ne soyons des esclaves, si on avait laissé faire.

  • nataraja 16 octobre 2010 20:31


    REFORME SUSPENDUE POUR LE REGIME DES PARLMENTAIRES :http://www.rue89.com/2010/10/16/la [...] res-171534

    Et ou sont les melanchon aubry et cie toujours prompt a recuperer les elans populaires ?

    Ah ces francais ..le seul peuple occidental qui tolere que ses dirigeants vivent comme des nababs sur leur dos , ca deteste les injustices mais ca aime les privileges

    et bien c est bien fait pour nous sujets que sommes !


    • pastori 16 octobre 2010 21:01

      on pourrait dire aussi :


      « Et ou sont les coppé, villepin, bayrou, le pen et ci, toute cette droite toujours prompte a recuperer les elans populaires ?

      Ah ces francais ..le seul peuple occidental qui tolere que ses dirigeants vivent comme des nababs sur leur dos , ca deteste les injustices mais ca aime les privileges

      et bien c est bien fait pour nous sujets que sommes. »

      pourquoi faudrait-il que ce soit toujours la gauche qui râle ? une saloperie n’est pas de gauche ou de droite : c’est une saloperie.

      vous croyez que tous ces pauvres gens même aisés qui votent et crient « vive sarko » sont heureux que les sénateurs vivent comme des nababs ?

      ça les écorcheraient de râler un peu eux aussi ? et le pen ? il a perdu sa langue sur tous les sujets ont dirait ?

      Chaque chose en son temps. lisez un peu l’article : la balle est dans le camp du parlement. soyez tranquille, même majoritaire de droite, il va bien falloir qu’il se détermine avant la fin du mois.

      pendant ce temps, la gauche a des chats bien plus importants à fouetter.




  • Le péripate Le péripate 16 octobre 2010 20:35

    Réponse deux.


  • Thérèse Leduc 16 octobre 2010 20:45

    Bonjour,

    Je ne comprends pas quelque chose :J’espère que l’auteur est allé manifester sinon je ne vois pas en quoi les chiffres hauts ou bas peuvent lui importer.
    Le principal c’est de descendre dans la rue et de se faire entendre pour défendre nos acquis sociaux que nous soyons nombreux ou pas.
    C’est facile de commenter en restant derrière sa télé, soyez acteurs et non pas spectateurs.
    Bien à vous.

  • manusan 16 octobre 2010 20:48

    Que les français sont pénibles avec leurs retraites.

    Sarkozy mérite de partir en retraite pour pénibilité à 55 ans (ça tombe bien, c’est cette année).


  • BA 16 octobre 2010 22:01

    Je recopie un article du site BELLACIAO :

    Un témoignage plein d’espoir de la raffinerie de Donges.

    Je suis allé, ce soir, à Donges avec les collègues du collège Pierre Norange qui voulaient apporter l’argent qu’ils ont récolté dans la journée. Nous avons été super bien accueillis par quatre responsables de la CGT (ceux qui sont venus au lycée jeudi matin).

    Cela m’a regonflé pour la semaine prochaine. Ils sont déterminés à continuer car ils se sentent soutenus : une personne leur a envoyé une journée de salaire de Nouvelle Calédonie, des étudiants de Rennes 2 puis des étudiants de Nantes sont venus à leur rencontre.....

    Ils se sont aperçus, ce matin, quand ils avaient besoin de monde au dépôt, que plein de gens sont arrivés pour les soutenir face aux éventuels CRS.

    Quand je leur ai demandé comment, concrètement, nous pouvions les aider, la réponse a été simple : allez chercher de l’essence aux pompes !

    Ils nous ont expliqués que ce n’est pas très grave si les CRS débloquent les dépôts. De toute façon, les raffineries ne fonctionnent plus. En conséquence, dans quelques jours, il n’y aura plus rien dans les cuves. C’est à nous de créer la pénurie. Plus vite les cuves seront vides, plus vite le gouvernement sera au pied du mur. Dites le autour de vous...

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article108069

    C’est exactement ça : « Allez chercher de l’essence aux pompes ! »

    Allez faire le plein !

    Faites passer.


  • ELCHETORIX 16 octobre 2010 22:21

    Pour ma part le chiffre qui parle est le suivant : 80% des lois sont imposées par la commission européenne , non élue , donc anti-démocratique !
    Non seulement , l’on doit protester mais tout faire pour sortir notre pays de cette Union Européenne qui est au service des sociétés privées multinationales , comme celles du CAC40 , mais aussi soumis au totalitarisme du système monétaire et financier , soient les BANKSTERS .
    C’est ainsi que pour faire renoncer et reculer les décisions de l’oligarchie au pouvoir , les manifestants ne doivent rien lâcher pour se libérer de la servitude volontaire à ce système économique capitaliste et financier !
    Hasta la victoria , siempre !
    Même les retraités , dont je fais parti , doivent être solidaire et résister face à ce « pouvoir de gouvernance » inique !
    RA .


  • Beunn 16 octobre 2010 23:12

    Selon les chiffres rendus publics le 27 mars 2007 par le ministère de l’intérieur 44,5 millions de Français sont inscrits en 2007 sur les listes électorales.

    Entre 850 000 (selon place Beauvau) et 3 millions (selon syndicats) de manifestants en France.
    Vous confirmez là qu’ils s’agit de chiffres officiels donc bien reconnu par tous (a moins que certains veuillent parler de faux électeurs comme sous Tibéri).
    On voit bien que selon les syndicats, 6% des électeurs français sont descendus manifester (on parle pas des lycéens non majeurs car cela ne sert à rien). On aura beau nous dire que les gens ont pas envie de perdre une journée de salaires,... On est samedi.
    Donc avant de dire que la France entière se soulève, moi je dirais que c’est juste les certains français qui ont besoin d’atteindre leur cota de grève pour l’année 2010.

    • NICOPOL NICOPOL 17 octobre 2010 15:06

      Damned !

      Vous m’avez ouvert les yeux ! Je vais de ce pas m’affilier à la CGT !

       smiley


  • sisyphe sisyphe 17 octobre 2010 10:33

    le brave nicopol publie............ des chiffres ! 


    Alors que les estimations varient du simple au décuple selon les sources, lui, nicopol, dispose des VRAIS chiffres ! Dûment estampillés, certifiés, incontestables...

    Admettons.... manifestement, pour lui faire plaisir... 

    So what ? 

    Le problème, c’est les chiffres des manifestants ? 
    Les grèvistes ? axiste pas.... 
    Les lycées bloqués ? du pipeau... 
    Les sondages ? Axiste pas.... 
    La réforme des retraites ? Ça se joue aux chiffres, comme au PMU....

    Allez, allez, les quelques clampins qui défilent, ouste, à la maison ; vous ne représentez rien, et il vous faudra travailler des années de plus, que ça vous plaise ou non : le gouvernement, les banques, agences de cotation, le Medef en ont décidé ainsi ; on plie l’échine, on ferme sa gueule, et on se remet au boulot... 

    A part le maigre défilé de quelques dizaines d’éternels mécontents, voyous qui aimeraient bloquer la France, les Français sont d’accord sur la retraite ; tous bien contents de se faire tondre, et ils en redemandent... 

    Merci, brave nicopol, d’avoir ouvert nos yeux sur cette réalité ; ça fera taire les grincheux, et permettra de passer toutes les réformes médefiennes ; que la France s’aligne ainsi aux ordres du FMI, permette à ses riches d’accroitre leurs richesses, et que la plèbe rentre chez elle, se distraire de son quotidien de merde devant TF1. 

    Nicopol, les banksters, les mafias financières et leurs valets au pouvoir, le Medef lui disent merci. 

    Quant aux votes de cet article, les agoravoxiens disent 72% de négatifs ; les journalistes objectifs, indépendants, eux, comptent 7,2% ; hein, qu’est-ce que vous avez à dire à ça ? 
     smiley 



    • NICOPOL NICOPOL 17 octobre 2010 15:04

      Au brave Sisyphe,

      Tourner ses contradicteurs en dérision est la dernière arme des lâches.

      Par ailleurs, fidèle à votre dialectique bien huilée (devrais-je dire mécaniquement prévisible ?) vous me faites un procès d’intention tout à fait ridicule en me rejetant dans le « camp » de vos ennemis sous prétexte que je critique vos « amis ». Vous n’êtes toujours qu’un demi-schadock, quoi...

      Franchement... quel est le sujet de l’article ? Contester les revendications sociales ? Défendre la réforme des retraites ? Promouvoir le Nouvel Ordre Mondial ?

      Allons donc ! L’article se contente de dire : « Les syndicats se foutent de notre gueule ». Qu’importe que leur combat soit justifié ou pas : ils utilisent des mêmes armes de désinformation et de propagande que ceux qu’ils veulent combattre, tout en se prétendant les défenseurs de la démocratie et de la justice. Ceci me choque profondément, parce que la manipulation et la désinformation sont le contraire de la démocratie et de la justice. De même que j’ai été très choqué par les films de Michael Moore qui dénonçait quelque chose qu’il utilisait lui-même à outrance. Quelle crédibilité accorder maintenant à ses syndicats , lorsqu’ils vont balancer tel ou tel chiffre sur le chômage ou l’équilibre de la sécurité sociale en prétendant que ce sont les « vrais » chiffres et que le gouvernement nous « ment » ? AUCUNE.

      Et, encore une fois, Sisyphe, ce qui est déconcertant avec les gens comme vous, c’est le réflexe pavlovien qui consiste à voir en toute personne qui ne soutient pas aveuglément sa petite cause un partisan de ceux contre lesquels on lutte. Toutes ces interventions manichéenne ne font que me renforcer dans les convictions développées dans ma modeste série d’articles sur le millénarisme.

      Et bien, allez au diable, camarade : je ne roule ni pour vous, ni pour le gouvernement et tous ces « banksters », « mafias financières », « valets au pouvoir » et autre « Medef ». Je suis un citoyen comme un autre qui ne prétend pas détenir la vérité mais, par dessus tout, DETESTE qu’on le prenne pour un lapin de 6 semaines.

      "Quant aux votes de cet article, les agoravoxiens disent 72% de négatifs ; les journalistes objectifs, indépendants, eux, comptent 7,2% ; hein, qu’est-ce que vous avez à dire à ça ? "

      Je n’ai pas bien compris cette espèce de pirouette supposée être spirituelle. Vous m’expliquez, mon brave ?

      A+,


    • sisyphe sisyphe 17 octobre 2010 18:21

      nicopol 


      -et d’une ; votre article ne sert à rien, parce qu’il n’apporte aucune preuve. 

      -et de deux ; il est nuisible, car il intervient dans un contexte où les gens courageux qui descendent dans la rue, ceux qui font grève (à leurs dépens, puisque ces journées ne leur sont pas payées), tous ceux qui essaient, d’une façon ou d’une autre, de résister à une loi jugée injuste et inique par une grosse majorité de Français, en sont à leur 5ème semaine d’efforts, face à un gouvernement, représentant des patrons et des puissances financières, en train de faire voter une loi entièrement guidée par le Medef, sans aucun dialogue, aucune concertation, s’inscrivant dans une stratégie générale de démantèlement total du système social : école, santé, salaires, justice, faisant payer aux citoyens les dégâts de la casse due ENTIÈREMENT aux banquiers et aux patrons. 

      - et de trois il intervient OBJECTIVEMENT comme un soutien à la propagande médiatique en faveur du pire gouvernement que la Vème République ait jamais connue ; exactions, conflits d’intérêt, mesures discriminatoires et racistes, lois répressives, résultats économiques catastrophiques, aggravation des inégalités, paupérisation de la population (8 millions de personnes sous le seuil de pauvreté, plus de 5 millions de chômeurs) ; le tout s’inscrivant dans un contexte mondialisé de casse sociale, au profit d’une caste de mafieux prédateurs. 

      Tout ceci, vous ne pouvez l’ignorer ; c’est à la connaissance de chacun. 
      Aussi, quand on s’interroge sur vos motivations à publier un tel article, dans ce contexte, la réponse s’impose d’elle-même ; vous choisissez clairement votre camp ; celui des exploiteurs, des casseurs sociaux, des délinquants en cols blancs, de l’oppresseur contre l’opprimé, des voyous de la finance. 
      Que vous le déniez ou non n’y change rien ; ce sont les FAITS. 

      Votre article est honteux ; ne vous étonnez donc pas d’en subir les effets ; vous venez, en le publiant, de dévoiler votre véritable nature ; nous ne faisons qu’en prendre acte. 

      Nous savons désormais à qui nous avons affaire, et nous ne manquerons pas d’en tenir compte. 

      Quant aux manifestants, qu’ils soient 10, 100 ou des millions, ce sont, de toutes façons, ceux qui ont le COURAGE de descendre dans la rue, de défiler, de manifester, pour défendre les intérêts de TOUS. 
      Ce sont eux qui défendent la dignité, l’honneur, et LES DROITS de tout le peuple français. 
      C’est autre chose que, le cul derrière son ordi, venir ratiociner sur les méthodes de comptage, et essayer de jeter le discrédit sur ceux qui agissent, faisant ainsi le jeu d’un pouvoir autocratique et despotique. 

      Vous avez fait votre choix ; nous, on a le droit de vous dire ce qu’on en pense, que ça vous plaise ou non. 

      Personnellement, en référence à votre titre, ce ne sont pas des chiffres qui me fâchent ; c’est la position de mecs comme vous, dans la stature du collabo, qui la joue faux-cul, en se planquant derrière des chiffres, qui, d’ailleurs, n’ont pas plus que les autres, valeur de référence. 

      Article minable et méprisable. 



    • NICOPOL NICOPOL 17 octobre 2010 19:11

      Sisyphe,

      Qu’on supprime tous les articles s’Agoravox qui avancent des faits parfois complètement farfelus sans aucune preuve. Là, je cite des chiffres de plusieurs médias dont rien ne permet de douter de l’intégrité. Vos dénégations sur le thème « vous n’avez aucune preuve » sont... comment dire... juste puériles.

      "Aussi, quand on s’interroge sur vos motivations à publier un tel article, dans ce contexte, la réponse s’impose d’elle-même ; vous choisissez clairement votre camp ; celui des exploiteurs, des casseurs sociaux, des délinquants en cols blancs, de l’oppresseur contre l’opprimé, des voyous de la finance. « 

      De ceci n’est que de la rhétorique de révolutionnaire de salon, mon brave. Vous vous faites bien plaisir, je vois, avec vos grands mots... »camp« , »collabo« , »exploiteurs« .... Continuez, vous allez jouir !

      Avec votre ton d’inquisiteur et vos »nous« de circonstance, on dirait vraiment que vous vous croyez porte-parole d’une sorte de tribunal populaire Agoravoxien qui viendrait condamner à l’opprobre les »contre-révolutionnaire« comme moi. Vous savez quoi, Sisyphe ? Au début, je vous appréciais. Après, vous avez commencé à me faire rire. Maintenant, vous me feriez presque peur...

       »Nous savons désormais à qui nous avons affaire, et nous ne manquerons pas d’en tenir compte. « 

      Non mais vous vous lisez, Sisyphe ? Vous vous prenez vraiment au sérieux en écrivant des choses comme ça ?

      Vous pouvez me traiter de »collabo« et de »faux cul« autant de fois qu’il vous plaira ; vous avez, vous, la mentalité d’un petit Commissaire politique, d’un Torquemada de pacotille. 

       »Honteux« , »minable« , »faux-cul« , »collabo"... Ainsi est-ce la réaction de gens comme vous, Sisyphe, en face de simples chiffres qui les dérangent... Quelle mascarade !


    • sisyphe sisyphe 17 octobre 2010 19:40

      je ne suis ni commissaire de quoi que ce soit, ni inquisiteur, et je ne menace personne ; je vous dis simplement, en tant que citoyen, SOLIDAIRE des manifestants, des grévistes, des lycéens, ce que je lis dans votre article, publié précisément dans le contexte actuel de contestation d’une loi injuste, et j’en tire les conséquences. 


      Pas la peine de la jouer effrayé, grandiloquent, dramatiseur : ; je ne fais qu’une analyse d’un texte apportant une pseudo-information (qui n’a, je le répète, pas plus de valeur d’autorité que d’autres), qui s’inscrit clairement dans une attitude volontairement partisane. 

      C’est votre choix ; c’est votre droit absolu

      J’en prends acte, pour ce qui vous concerne ; c’est tout.

      Pour le reste,mobilisation, résistance, et solidarité. 
       smiley 



    • NICOPOL NICOPOL 18 octobre 2010 09:16

      Sisyphe,

      Vous êtes, savez-vous, beaucoup plus crédible et sympathique lorsque vous lâchez votre « vous » de tribunal révolutionnaire pour en revenir au « je ».

      Ceci étant dit, moi, en tant, également, que CITOYEN, et sans doute tout comme vous, je déteste qu’on me prenne pour un lapin de 6 semaines. Or, quand le gouvernement nous prend pour des cons, il y a tout de suite 5 articles sur Agoravox : je dis bravo, je les lis avec beaucoup d’intérêt, je les approuve généralement lorsqu’ils sont argumentés et factuels. Mais lorsqu’il est avéré que les syndicats nous prenne AUSSI pour des cons, je ne vois pas pourquoi ils n’auraient pas droit à leur petite citation sur Agoravox. Et comme il n’y a pas manifestement pas grand monde ici pour avoir une vision équilibrée et non manichéenne des choses, je me suis dévoué, héhéhé.

      Au fonds de moi, je pense fondamentalement qu’il n’y a aucune cause qui mérite qu’on utilise le mensonge et la manipulation pour la faire avancer (lisez ou relisez Watchmen, vous verrez à qui je pense en disant ça). Je ne vois donc AUCUNE raison d’occulter des chiffres dérangeants pour les syndicats au seul prétexte qu’ils sont actuellement en « lutte », bien au contraire.

      Et si vous persistez à croire qu’il ne s’agit d’une « pseudo-information » sans conséquence, et que de toute façon je suis bien « incapable » d’apporter une preuve « irréfutable » que ces chiffres sont justes, ou même moins faux que ceux des syndicats, j’en prends également note et je vous renverrai avec plaisir le même « argument » de cour de récréation à la prochaine querelle sur les chiffres du chômage ou du déficit de la sécurité sociale.

      Ensuite, libre à vous de me traiter de« valet du pouvoir », et même de « collabo » (lol), et libre à moi d’en tirer aussi des conclusions sur le type de personnage que vous êtes. Quand à me traiter de « faux-cul », je vous mets au défi de m’exhiber le moindre début de commencement d’argument pouvant justifier un tel nom d’oiseau. Je reconnais de nombreux défauts, mais je vous interdits de douter de ma sincérité (en ce qui me concerne, et malgré tout ce que je pense de vous, je ne doute pas de la vôtre).

       smiley aussi !


  • jaja jaja 17 octobre 2010 10:42

    Quand à Guillaume il pourra remercier son frère Nicolas. Quelle mafia !

    La réforme des retraites va-t-elle bénéficier au frère Sarkozy ?

    16/10/2010 à 18h12 - mis à jour le 16/10/2010 à 21h33 | 11846 vues | 158 réactions

    Nous ne sommes plus à une affaire près allez-vous dire. Et vous auriez raison, une de plus ou une de moins après tout ... Certes, sauf que cette fois-ci, l’affaire en question est d’actualité. En effet, elle touche la réforme des retraites !

    Selon certaines sources journalistiques -Médiapart en tête repris par Le Nouvel Obs et d’autres médias-, il pourrait se profiler un délit d’initié qui toucherait le président Sarkozy et son frère Guillaume.

    Je m’explique. Guillaume Sarkozy est le frère du président de la République. Il est également le délégué général de Malakoff Médéric, société spécialisée dans les assurances, la mutuelle santé, l’épargne, la prévoyance et ... la retraite !

    Auparavant, Guillaume Sarkozy était spécialisé dans le textile. Mais en 2006, il a du mal à joindre les deux bouts, et son entreprise dont il était le patron connaît des difficultés. Il a donc été purement et simplement écarté de la direction. Malgré cet échec, il a su rebondir. Ses connaissances et son réseau ayant réussi à le parachuter au sein du groupe Médéric. Le groupe est financièrement puissant et Guillaume Sarkozy l’a bien compris.

    En 2008, grâce à la participation au capital que détient Médéric, Guillaume Sarkozy parvient à faire son entrée au conseil de surveillance du groupe Le Monde, conseil qu’il devrait quitter dans quelques temps suite au rachat du groupe.

    Guillaume a bien compris que sa place au sein du groupe Médéric -devenu entre temps Malakoff Médéric- était cruciale. Il a donc décidé d’en tirer avantage en créant une sorte de participation ou « co-entreprise » avec la Caisse des Dépots et Consignations (CDC) -organisme d’Etat-, et sa filiale la Caisse Nationale de Prévoyance (CNP).

    L’ambition affichée de cette alliance entre la CNP, CDC et le groupe Malakoff Médéric est claire : jouer un rôle majeur sur le marché de la retraite complémentaire dans les années à venir. Ce sera chose réelle le 1er janvier prochain avec la création d’une société commune qui regroupera le groupe Malakoff Médéric, la CDC et la CNP.

    Nicolas Sarkozy arrive donc à point nommé dans cette affaire avec sa réforme des retraites qu’il souhaite faire adopter à tout prix. La réforme "va conduire à l’asphyxie financière des grands régimes par répartition« et sera donc »propice à l’éclosion de ces grands fonds de pension qui n’étaient pas encore parvenus à s’acclimater en France, à quelques rares exceptions près", nous explique le site Médiapart. Le Président assècherait donc la retraite par répartition au profit d’un mode de capitalisation.

    « Cette société n’aurait jamais vu le jour sans l’appui de l’Elysée », nous explique le site du Nouvel Obs. En effet, la CDC est une institution publique présidée par un parlementaire, la CNP est une filiale de la CDC et présidée par François Pérol, ancien secrétaire adjoint de l’Elysée.

    Pour rappel, la CDC gère le fond de réserve des retraites. Une raison réelle de cette réforme des retraites ? On comprend mieux pourquoi Nicolas Sarkozy s’entête à vouloir passer en force cette réforme. Avec quelques 40 à 100 milliards d’euros en jeu, on comprend mieux la motivation de la famille Sarkozy et de leurs intérêts...


  • Inquiet 17 octobre 2010 10:47

    Si on suit le raisonnement de l’auteur, Médiapart a forcément raison.

    Je suppose qu’il en est de même pour l’affaire Woerth-Bétoncourt ?

    Mon cher, je crains que vous soyez dans une trappe dont notre cher Edwy Plennel sait en faire, et je pourrais vous prendre à contrepied sur la même technique de démonstration que vous jugez infaillible :
    - soit Médiapart est de « confiance » et donc les chiffres des manifestants sont relativement bas, mais aussi l’affaire Woerth-Bétoncourt représentative de la connivence du pouvoir avec les puissants rendant de la justification des manifestations apparemment contre la réforme des retaites (mais en réalité contre le système actuel) justifiée et finalement le comptage à « l’octet près » et un combat dépassé.
    - soit Médiapart n’est pas de « confiance » et l’affaire Woerth-Bétoncourt est une foutaise, mais le nombre de manifestant est plus grand qu’ils veulent le dire et donc que la réforme est impopulaire.

    En réalité, vous ne pouvez pas vous en sortir, pour une simple et bonne raison que le comptage des manifestants ne peut être à lui seul le seul thermomètre d’insatisfaction.
    Cela est plus compliqué, car on doit tenir compte, des gens qui renoncent à faire grève car ils commencent à ressentir des problèmes financiers, des gens qui font grève et qui ne défilent pas, des gens qui voulaient manifester mais qui ne l’ont pas fait parce qu’il pleuvait ...

    En aucun cas, une augmentation ou une baisse ne fait varier la proportion des insatisfaits, et cela tourne autour des 6-7/10 depuis le début les 30% restants étant le noyau dur du Sarkozysme qui s’arqueboute depuis le début derrière leur guide.


    • pissefroid pissefroid 17 octobre 2010 11:55

      Je dirais, de plus, que les manifestants ont un nombres de mandants qui n’ont pu se déplacer, comme nos parlementaires qui délèguent leurs votes à un confrère.
      Si les votes, dans les assemblées, étaient liés aux paires de jambes qui ont jugé utile de se déplacer il y aurait moins de loi liberticide.


    • NICOPOL NICOPOL 17 octobre 2010 15:15

      « Si on suit le raisonnement de l’auteur, Médiapart a forcément raison. »

      Voilà bien une phrase complètement fausse.

      (1) je ne propose aucune espèce de raisonnement

      (2) je ne dis nulle part que Médiapart (et les autres médias concernés) ont « forcément raisons ». Je dis que, entre des chiffres donnés par des syndicats eux-mêmes (et qui ont autant de crédibilité qu’une banque qui se noterait elle-même), par les autorités et par plusieurs équipes de journalistes indépendants, j’accorde plus de confiance à ces derniers. Et que de toute façon les chiffres donnés par les syndicats sont si outrancièrement ridicules que, même si les journalistes se trompaient du simple au double, la conclusion resterait la même.

      Ensuite, je ne vois pas vraiment ce que vous cherchez en parlant de l’Affaire Woerth ???

      Ah si, pardon, suis-je bête ! Vous êtes tout naturellement persuadés que, ayant critiqué les syndicats, je suis forcément inféodé à l’UMP, et que donc je vais essayer de défendre Woerth... smiley Si c’est cela, votre simplisme intellectuel est consternant et votre « contrepied » tome complètement à l’eau, car, ouvrez grand vos oreilles : JE NE SOUTIENS PAS LE PARTI ACTUELLEMENT AU POUVOIR, ET ENCORE MOINS ERIC WOERTH.

      Oui, vous avez bien lu, « mon brave », comme dirait Sisyphe : il n’y a pas que DEUX camps, le « vôtre » et le « leur » : il y a un « troisième camps », celui des citoyens qui n’aiment se faire balader NI par le gouvernement, NI par l’opposition.

      Je ne conteste pas l’insatisfaction grandissante de la population, et les dérives navrantes de Sarkosy et des siens. Malgré ceci, je réprouve avec autant de forces les manipulations médiatiques de ses « ennemis » officiels.

      A bon entendeur....


  • Τυφῶν בעל Perkele Τυφῶν 17 octobre 2010 13:32

    Il est plus facile de compter le nombre d’atomes dans un ballon de baudruche que le nombre de manifestant dans un cortège.
    Combien de personnes sont dans la rue ?
    Qui peut le savoir ?
    Et d’ailleurs, est-ce qu’être dans la rue suffit à être compté comme manifestant ?
    Est-ce que moi qui ait traversé les manifestations comme on traverse n’importe quelle rue piétonne, j’ai été compté ?

    Alors, les nombres de Mediapart, de la Police, des Syndicats... ne veulent pas dire grand’chose.

    Tout au plus peut-on observer que les deux derniers ont plus intérêt à biaiser les chiffres que le premier, et que si tout les journalistes de se pays faisaient, à l’exemple de Mediapart, leur boulot, on aurait des fourchettes un peu plus fiables.

    Typhon


  • sam turlupine sam turlupine 17 octobre 2010 13:38

    Bonjour

    Dans un pays qui ne compte que 8% de travailleurs syndiqués, le nombre de manifestants dans les rues, de grévistes, est déjà énorme.


    Que le gouvernement continue à ne pas en tenir compte est un véritable déni de démocratie.
     
    Il reste aux citoyens à continuer de se mobiliser, plus que jamais.


  • Beunn 17 octobre 2010 14:47

    Peut être y a-t-il aussi des gens qui ne manifestent pas parce qu’ils pense que la réforme est juste ou pas pire que le système actuel (ou alors prennent en compte le précepte de Thalès : « Ne dis pas que tu as l’intention de faire quelque chose car si tu échoues, tous riront de toi. »). Sans être à la solde du Medef, du club Bilderberg, Franc-maçons ou autres Illulminati, on peut décider de faire partie des « 30% (j’ai trouvé des chiffres supérieur mais bon) » . Il peut y avoir de nombreuses raisons et chacun en est libre :

    -Certains en ont par dessus la tête des grèves,
    -d’autre ont confiance en ce projet qui a vu de nombreux organismes (le Conseil d’Orientation des Retraites, le ministère du travail, les 2 chambres du parlement, le Conseil Constitutionnel,...) travailler dessus. Cela reviendrait à remettre en question la Ve République,
    -tout le monde doit faire un effort pour la survie de l’Etat. Moi-même je vois des choses me passer sous le nez,
    -les arguments des syndicats sont bidons et se retrouvent dans la négation complète du monde actuel.

    Mais je ne suis pas complètement pour cette réforme, juste j’ai confiance en nos élites. Le seul reproche que je pourrais leur faire serait de conserver leur régimes spéciaux à eux.

  • Proudhon Proudhon 17 octobre 2010 15:44

    A propos du comptage des manifestants, je vais vous en apprendre une bonne. Les personnes étant sur les trottoirs ne sont pas comptés comme manifestants par la police. Donc il faut toujours penser à descendre du trottoir.

    A bon entendeur !


  • courville courville 17 octobre 2010 17:32

    a force de faire grève durant leurs etudes, les syndicalistes ne savent plus compter


  • aspic aspic 17 octobre 2010 22:16

    l’auteur cherche ici seulement la dispute à travers les chiffres

    Inutile d’essayer de raisonner :

    « Celui qui corrige le moqueur s’attire le dédain, et celui qui reprend le méchant reçoit un outrage.
    Ne reprends pas le moqueur, de crainte qu’il ne te haïsse, reprends le sage et il t’aimera »
    Proverbes 9 7-8 


  • BA 17 octobre 2010 22:19

    Dimanche 17 octobre 2010 :

    Seules 200 stations-service sur 13.000 étaient « gênées » en France, a affirmé le secrétaire d’Etat aux Transports Dominique Bussereau sur Europe 1.
     

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5j29ijdvNScFqHll4Rm1Kgmqy O-tw?docId=CNG.2af5526021d4fb9e8c9306f1ce8b643b.461

     

    Seulement 200 stations-service en rupture de stock ?

    La France compte 100 départements, donc il n’y aurait que 2 stations-service en rupture de stock dans chaque département ?

    Seulement 2 stations-service en rupture de stock dans chaque département ?

    Foutaises !

    Ce chiffre est scandaleusement sous-estimé.

    Ce chiffre, c’est de l’intox.

    Dominique Bussereau ment presque autant qu’Eric Woerth.

    Ce gouvernement est un club de menteurs.


  • Joan Luc Joan Luc 17 octobre 2010 23:36

    Bon, sérieusement, sortons d’une discussion sur des chiffres qui est complètement vaine et sans intérêt.


    J’étais à la manif de mardi dernier à Bordeaux, ce qui m’a frappé c’est, malgré le monde - je ne sais pas combien mais il y avait vraiment beaucoup de monde - ce qui m’a frappé c’est l’apathie des participants qui semblaient pour beaucoup avoir une grosse déprime.

    A part quelques jeunes, peu de cris, peu de chansons : on entendait surtout les slogans des syndicats qui étaient diffusés par haut-parleur, j’ai même pensé qu’ils devraient arrêter de hurler dans ces haut-parleurs pour que les manifestants puissent s’exprimer, c’est comme ça que ça se passait autrefois, quelques militants lançaient une chanson ou un slogan et tout le monde les reprenait plus ou moins déformés.

    Par exemple, dans les années 80, lors d’une manif contre le Cour de Sureté del’Etat, à Bayonne, le slogan officiel était « COUR DE SU-RE-TE, DIS-SO-LU-TION ! », avec quelques amis anars on avait gueulé « DIS-SO-LU-TION DE L’E-TAT ET DE L’AR-MEE ! »

    • Joan Luc Joan Luc 17 octobre 2010 23:38

      Bon c’est vrai que mardi à la manif, j’ai crié « Occitania liura ». C’est pas bien !


  • edend edend 18 octobre 2010 06:41

    On s’en fout des chiffres l’histoire de lynce c’est juste bon pour que les posteurs sériels de salariés par l’ump tente d’enfumer le net avec des commentaires qui ne font guère illusion (j’espère + pas ici sur agoravox il serait vite démasqué), parler autour de vous vous verrez ce que pense la population de la réforme des retraites alors que l’amendement du 23 septembre pour mettre fin aux privilèges des retraites des politichiens a été... rejeté.

    Si ce n’est pas le cas pourquoi le pouvoir flippe à ce point de faire un référendum ???????????????????????????????????????

    ah ah ah
    (pourtant je n’aime pas les syndicats à peu près autant que la sectemafieuse des peoplitiques, mais faut pas prendre les gens pour des cons les ficelles sont usées.)

    Ce serait bien que le reste de la population qui pense mais ne manifeste pas fasse une exception un jour de travaille même si ils ne viennent qu’une fois c’est quoi par rapport à deux ans de travail, de toute façon le problème est autre que le 65-67 la génération actuelle est plus proche d’avoir commencé à 30 qu’à 20 ans donc pas de taux plein ou pour très peu comme les études sont pas comptabilisées. La question c’est surtout pourquoi il n’y a pas un plafond si la retraite est un système de solidarité aucune raison de perpétrer les injustices des salaires disproportionnés au travail !! si il y a un plafond aux indemnités pour ces salaires alors le système de retraite fonctionnera un siècle sans aucun souçi !!!
    Ne vous faites pas enfummez lisez le journal mural, parlez autour de vous, remplissez votre reservoir pour aider etc

    Manifestez pour LE REVE GENERAL ce n’est pas pour se défouler ou faire mousser les syndicats c’est pour tout le monde, demain il sera trop tard.

    Faites votre choix pour une fois smiley


  • viva 18 octobre 2010 20:53

    Le raisonnement de l’auteur est intéressant,

    il faudrait l’étendre àl’élection présidentielle, le Président a-t-il été élu par la majorité des français ???

    Il serait instructif de savoir par quel pourcentage de la population en age de voter il a été élu.

    Compte tenu du nombre de personne qui ne s’inscrivent pas sur les listes électorales, ceux qui s’abstiennent, ceux qui votent blanc et ceux qui n’ont pas le droit de voter et ceux qui ont voté contre lui.

    Combien ont voté pour lui 20 % de la population ???

     Quelle est sa légitimité àfaire des lois ???


Réagir