dimanche 11 août - par C’est Nabum

Les infatués en chef

Les défauts compatibles.

JPEG Qui se ressemble s’assemble. Fort de cet idiome que chacun aime à décliner comme il l’entend, bon nombre de nos magistrats, dans l’incertitude de lendemains aux perspectives peu encourageantes pour ceux qui veulent s’accrocher à leurs privilèges, s’attachent à courir après une investiture qui leur assurerait un prolongement de contrat. Forts de cette volonté, ils font alors abstraction de leurs convictions précédentes pour se rallier derrière le panache blanc du champion du moment. Comme la girouette, ils tournent leurs vestes avec le vent en jouant parfois les jeunes pucelles effarouchées, voulant bien se donner à leur nouvelle idole sans toutefois perdre leur innocence.

Ceux-là sont les merveilleux et incomparables compatibles. S’ils font deux pas en avant, ils n’en conservent pas moins un pas en arrière, afin de s'arcbouter un tant soi peu, contre cette étiquette précédente qui les avait installés là où ils entendent bien ne plus bouger. C’est, comme dans la chansonnette de la bergère qui s’en va au marché un panier sur sa tête, la marche incertaine de ceux qui font des pas de tous les côtés jusqu’à ce que les œufs finissent par tomber.

Pour séduire le grand Freluquet tout en affichant encore le pavois des joutes précédentes, il leur faut avaler bien des couleuvres tout en se trompant lourdement sur leur illustre personne. Ils se comparent à des aigles, des champions incontestables de la bonne gestion, détenteur d’un poste mais surtout d’un électorat qu’ils pensent assujettis à leur immodeste personne. Ils ont la conviction chevillée au corps électoral qu’ils sont incontournables sur l’échiquier politique local.

Alors, en toute occasion, en dépit des casseroles qu’ils traînent, ils font la roue, se haussent du col, font les beaux et les jeunes coqs. Ils tiennent de beaux discours, accordent des œillades à qui veut bien les admirer, serrent des louches tout en vendant leur soupe, accordent des sourires maintenant que l’échéance approche alors qu’il y a peu, ils semblaient ne plus reconnaître grand monde. Ils ont la main sur le cœur, jurent leurs grands dieux avoir une gestion irréprochable même si quelques fâcheuses rumeurs circulent sur leurs comptes quelques peu opaques.

Chacun d’eux s’infatue de lui-même, exagérant à l’excès ses mérites, proclamant à l’envie ses louanges faute de trouver en dehors de sa petite cour, quiconque pour jouer le flagorneur épaté. Celui-ci se pense irrésistible et capable par sa seule présence en tête de liste, d’emporter à nouveau ce poste qui leur colle davantage aux fesses qu’au sens civique. Il est vrai que la fonction bouleverse tant le sens des valeurs qu’il a perdu en cours de route la notion de la valeur des choses, du devoir et de l’intégrité. Cet autre, repousse d’un revers de la main les griefs qui s'amoncellent au dessus de sa tête, il a agi pour le seul bien de sa commune, voyagé pour la grandeur de celle-ci et joui de quelques privilèges certes mais par sens du sacrifice pour personnifier la communauté toute entière.

Ils veulent nous infatuer, nous séduire, persuadés qu’ils sont de leur irrésistible charme. Il faut bien reconnaître que toutes les courtisanes qui les entourent leur ont fait tourner la tête, les écartant à jamais de la sordide réalité de charmes qui se sont dissipés dans les excès de la fonction. Imbus de leur personne, orgueilleux, fats et souvent hautains prenant tous les autres pour des imbéciles, des demeurés ou des sots, ils ressemblent si parfaitement à leur modèle, qu’ils estiment bien mériter de son adoubement sans même devoir mettre un genou à terre pour ses endosser son blason.

Chevaliers à la triste mine, ils se présenteront néanmoins à nos suffrages. Ils sont soixante douze renégats à cette heure, élus de la droite et du centre, qui pour continuer de vivre à nos crochets, se lancent sans dignité aucune dans cette parade nuptiale sans contrat de mariage. Vils pantins dérisoires, ils contribuent plus encore à la perte de toute créance des citoyens en la démocratie. Ils affichent une certitude sottement prétentieuse dans leur conviction d’être irremplaçable là où le hasard a bien voulu les placer. La réalité se chargera de les bouter de là à coup de pied dans leurs immodestes séants. Nous n’avons que faire de cette pantomime du pouvoir, danse de Saint Guy des élus en quête du baiser du judas de Jupiter en personne.

Carrément leur.

https://www.lejdd.fr/Politique/voici-la-tribune-des-72-maires-et-elus-locaux-de-droite-qui-annoncent-leur-soutien-a-emmanuel-macron-3903553

JPEG



15 réactions


  • victormoyal victormoyal 12 août 06:18

    J’veux du pouvoir..qu’ils disent...alors ils s’agenouillent devant la fosse septique du chef suprême pour jurer leur grand dieu allégeance aux odeurs qui remontent de la fosse..

    C’est ça la politique..des odeurs nauséabondes... !


    • C'est Nabum C’est Nabum 13 août 05:56

      @victormoyal

      Et des gens prétentieux, hautains, orgueilleux disposés pourtant à manger leur chapeau à la première occasion

      Un vrai mystère


  • gaijin gaijin 12 août 09:58

    en chanson :

    https://www.youtube.com/watch?v=Uh0vcy6FfuI

    l’avantage du gilet jaune sur la veste c’est qu’il est de la même couleur des deux cotés, de tous les combats contre toutes les impostures

    no passaran


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 août 18:54

      @gaijin
      Les Gilets jaunes feraient bien de s’occuper de ceux qui décident de la politique économique et sociale en France, c’est Bruxelles, même Mélenchon le sait !
      Macron n’est que le petit fossoyeur en chef qui enterre les acquis sociaux.


    • gaijin gaijin 12 août 21:43

      @Fifi Brind_acier
      un peu de patience c’est des newbies il viennent de percuter le mur du réel et sont en train d’analyser ce qui s’est passé ....
      d’ici peu ils vont comprendre les enjeux
      cela dit macron est le gouverneur en place faut bien s’en occuper
      au fait avez vous remarqué que l’on ne parle plus des français mais des habitants des territoires de la république ? ( dans les merdias )


    • C'est Nabum C’est Nabum 13 août 05:56

      @gaijin

      Reconversible


  • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 12 août 13:10

    Leur spécifité physiologique est qu’ils sont incapable de rougir et donc n’ont aucune honte n’y d’amour propre.


  • INsoMnia INsoMnia 12 août 15:31

    @C’est Nabum,

    Bonjour,

    Je ne peux qu’approuver cette phrase qui en dit long... Je vous cite :

    « Ils sont soixante douze renégats à cette heure, élus de la droite et du centre, qui pour continuer de vivre à nos crochets, se lancent sans dignité aucune dans cette parade nuptiale sans contrat de mariage. »

    Je rajouterai, que se sont ces gens la vivant à nos crochets qui sont les vrais parasites ! Et que dire de leur dignité ? Ils n’en ont pas, que cela soit de la Droite-Gauche-Centre-Extrême même combat, ils sont contre le peuple. 

    Ils nous coûtent un pognon de dingue !!!!

    Cdt 


  • baldis30 12 août 18:12

    bonsoir ...

     « 72 maires et élus locaux de droite et du centre qui annoncent leur soutien à Macron »

     souteneurs ....


    • C'est Nabum C’est Nabum 13 août 05:58

      @baldis30

      Mais soutenir ainsi ?

      Freluquet ou la marraine du Panda ?


    • baldis30 13 août 13:06

      @C’est Nabum
      bonjour,
       « Freluquet ou la marraine du Panda ? »
      Cornélien .... l’amour ou le devoir ?
      Racinien ....que la passion l’emporte ?

      A moins que ce ne soit .... Courtelinesque..... car on n’est pas loin du b....


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 août 18:47

    Le gouvernement de 2017 contenait aussi toute une brochette de socialistes..., toute l’aile droite du PS a soutenu Macron.

    Je ne vois pas ce qui choque l’auteur du billet, nous sommes en plein « progressisme » !

    A partir du moment où les politiques économiques et sociales appliquées en France viennent de Bruxelles, tous ceux qui sont européistes et ultralibéraux ont vocation à gouverner ensemble à tous les étages de l’Etat français.

    Pendant longtemps la Gauche et la Droite faisaient semblant d’être opposés, tout en faisant la même politique une fois au pouvoir. Je trouve que maintenant les choses sont plus claires : n’importe quelle brochette d’européistes fait l’affaire....

    Les Grandes réformes économiques de Bruxelles. La feuille de route 2019/2020 est arrivée, dont la réforme des retraites qui doit permettre 5 milliards d’économie.

    Le suivi des réformes est assuré par Bercy

    Page 160 et suivantes, annexe 4, un tableau indique les réformes demandées et leur suivi. L’auteur semble découvrir que nous vivons dans un système supranational, mieux vaut tard que jamais !


Réagir